Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : la prochaine extension Pokémon sera EV6.5 Fable ...
Voir le deal

Partagez
 

 Un nouveau départ [RP libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Ven 04 Nov 2016, 23:40


Il était désormais à la limite. À la limite de ces bois qu’il avait parcourut de nombreuses fois dans sa jeunesse. À la limite du seul monde qu’il connaissait, de tout son seul et unique univers. Levant la tête, au-delà se dressait l’inconnu, une marée de verdure s’étendant à perte de vue. Un seul pas et il aura franchit cette limite. La peur le traversa à cette idée. Était-ce là le bon choix ? La question flotta dans son esprit en y cherchant la réponse. De ce nouveau monde devant ses yeux, il n’y connaissait absolument rien, sauf de ces histoires que les anciens aimaient à ressasser sans cesse, des comtes et des légendes, toutes reflétant plus ou moins la réalité ainsi que de vérités. Bien sur, il savait que diverses races et peuples en tout genre peuplaient cette terre, mais jamais encore il n’avait croisé l’un de ces derniers, ne demandant qu’à les voir pour y croire. Hélas, après le massacre des siens, l’Humain commençait à y croire de plus en plus. Êtres doués de pouvoirs puissants et n’hésitant pas à s’en servir pour toute chose, parfois guérir ou même se battre, mais aussi pour tuer et détruire. Ses poings se serrèrent de rage. Pourquoi avoir rasé son village ? Ils ne faisaient pourtant rien de mal, se contentant simplement de vivre sans jamais se préoccuper des personnes de l’extérieur. Malgré tout, des êtres immondes et ignobles ne vivaient que de l’oppression des simples gens, les massacrant pour leur simple plaisir, voire même crainte. Car on racontait souvent que, malgré leur absence du moindre don les humains pouvaient néanmoins annihiler toute source de magie, étant là la source de nombre de mépris envers eux. Il ne savait pas si cela était une réalité, mais Fenn n’allait certainement pas tarder à le savoir si il voulait se venger de ceux ayant réduit sa vie en cendres, ce à conditions de combattre cette peur enfouie au creux de son ventre et ainsi franchir le pas. Mais la vengeance, voilà une motivation suffisante pour surmonter ses craintes. Ils allaient tous payer pour leurs crimes.  Chargé de haine, il fit son premier pas, plongeant alors dans l’inconnu.

Le cœur battant la chamade, Fenn marchait depuis quelques minutes déjà à travers les Terres d’Émeraude, craignant constamment de faire une mauvaise rencontre en cours de route, surtout que le paysage était des plus dégagé dans ses immenses plaines. Pour le coup, cherchant le plus possible à éviter cette éventualité, le chasseur marchait légèrement courbé et capuchon rabattu sur son visage afin de se camouflé le maximum possible dans ce nouvel environnement.
Continuant toujours tout droit, n’ayant absolument aucune idée de l’endroit ou il se dirigeait. Y avait-il au moins une ville dans les environs ? À cette question, Fenn était des plus mitigé, n’ayant d’un côté aucune envie de croiser d’autres personnes par crainte, mais en même temps retrouvé un peu de contact, un repas chaud, un bon lit lui aurait été des plus bénéfique et appréciable. Un petit ronronnement se fit entendre tout près de lui. Baissant la tête, l’humain fit son fidèle compagnon frotter son pelage noir contre sa hanche avant de changer subitement de direction. Sans hésitation, l’homme suivit le loup qui se dirigea vers un arbre, ce dernier trônant fièrement en plein milieu de la plaine. Arrivé au pied de ce dernier, les deux acolytes s’autorisèrent alors une petite pause, autant pour se calmer, reprendre ses esprits, que pour analyser le terrain ainsi que se ressourcer. Sortant par ailleurs quelques morceaux de viandes séchées, Fenn commença à grignoter timidement ces derniers, ayant toujours un stock sur lui. Il aurait très bien put chasser, le gibier ne devait pas manquer en ces lieux, mais l’idée de faire un feu afin de cuire la viande lui semblait être une idée totalement inconcevable en ce moment.
Finissant alors son morceau et buvant une gorgée d’eau à sa gourde, le jeune homme se mit ensuite à fermer les yeux

Une vive douleur le réveilla, les crocs de Yoru appuyant contre son avant-bras. Le loup se mit à grogner, sentant une présence tout proche. Fenn se prépara lui aussi. Tremblant, ne sachant se qui approchait ni si cela allait représenter une menace ou non, Fenn ne prit aucun risque. Malgré la peur qui s’insinuait dans ses veines, il sortit son arc et arma une première flèche avant de bander ce dernier dans la direction indiquée par son compagnon. Paré à devoir se défendre, l’archer attendait d’avoir une cible en vue avant de décocher, sauf si la cible ne lui semblait représenter aucune menace.

Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Eraël
~ Humain ~ Niveau III ~

~ Humain ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2460
◈ YinYanisé(e) le : 18/09/2016
◈ Activité : Charpentier | rang II ; Ébéniste | rang II ; Soldat | rang II
Maximilien Eraël
Dim 13 Nov 2016, 16:40

Un nouveau départ˥


Depuis que papa m’avait emmené dans ce temple, dans la forêt de E… Ei… Dans la forêt loin de la maison, maman et papa sont plus d’accord pour me laisser partir en voyage avec lui. Mais quand j’allais avec lui, on était jamais très loin du Désert. C’était dommage. Mais déjà je voyageais plus loin que d’habitude. Et en plus c’était avec mon papa ! Alors j’étais contente. Je voyais des animaux différents, des couleurs différentes. Même quand je regardais le ciel pour essayer de trouver des formes dans les nuages, j’avais l’impression que le soleil était différent ! C’était beau. Et en plus cette fois il m’a dit qu’on irait loin, parce qu’il voulait me montrer quelque chose. Il m’a pas dit quoi. « C’est une surprise » il a dit. Mais du coup je suis encore plus pressée d’arriver… Là-bas ? Ben parce que du coup il m’a pas dit où on allait.

- Papa… J’ai faim
- Moi aussi !
- On va bientôt s’arrêter. On pourra grailler par la même occasion.

J’aimais manger dehors. C’était comme dans les histoires que maman me racontait. Et du coup j’avais l’impression d’être comme cette aventurière courageuse qui accompagne le héros. Et mon héros à moi, c’est mon papa ! Alors quand la caravane s’arrêtait un peu après, je descendais de l’âne attaché au cheval à mon papa. Puis je prenais une carotte dans un sac pour lui donner et je lui caressais ensuite la tête.

- Tu comptes lui donner toutes les réserves de nourriture ?
- Mais il est gentil.
- Je vais chercher du petit bois pour faire un feu. Quelqu’un vient m’aider ?
- Oui ! S’il-te-plait, je peux venir ?

Je courrais vers celle qui allait chercher le bois et je lui faisais un grand sourire. Après qu’elle est rit, je sais pas pourquoi, elle me disait qu’elle était d’accord pour que je vienne.

- Si ton père est d’accord bien sûr ?
- Allez-y, y a pas de soucis.

Oui ! Je faisais comme les grands ! Je ramassais toutes les branches qui traînaient sur mon chemin et quand j’avais les bras pleins, je faisais demi-tour vers le camp. Mais la moitié de ce que j’avais ramassée c’était pas bon pour faire le feu… Du coup j’y retournais, même si on me disait que y avait pas besoin puisqu’Elise, la dame qui était avec moi, en ramenait aussi. Je levais la tête en entendant un cri dans le ciel. Puis je souriais en voyant l’oiseau.

- Regarde Sirrah. On n’en a pas des comme ça dans le Désert, hein ?
- Non, c’est vrai. Il est beau n’est-ce pas ?
- Mmmh !

Je secouais la tête du haut vers le bas pour lui montrer que j’étais d’accord avec elle. Puis je continuais ma chasse au morceau de bois. Mais j’essayais de mieux les choisir cette fois. Je voulais que tous ils puissent être utiles pour faire le feu. J’avais les bras presque pleins de branches. Et ça devenait de plus en plus difficile de ramasser les morceaux de bois. C’est à ce moment que je décidais de ramener mon deuxième tas au camp. Et cette fois j’avais plus de branches qui pouvait faire un feu. J’étais contente. Le temps que le feu s’allume et que la nourriture soit prête, je décidais de jouer un peu plus loin.

- Viens ! On va grimper aux arbres ! Peut-être on verra des écureuils. Regarde celui-là. Les branches sont pas très haute !
- Mel… Tu as entendus ?
- Non. Quoi ?
- Un grognement… Fait attention, d’ici que ce soit une bête sauvage.

Je m’approchais de l’arbre. Mais je m’arrêtais en face en voyant quelqu’un. Un monsieur. Et avec lui il avait un loup.

- Sirrah…

Je l’avais appelé tout bas. J’étais encore surprise de voir ce monsieur avec ce grand loup à côté de lui. En fait c’était surtout le loup qui était impressionnant. Même si le monsieur avait pas l’air bien gentil…

- C’est un Humain lui aussi. Tu n’as rien à craindre.
- Il s’est bien caché. Il m’a presque fait peur.

Après ce que m’avait dit Sirrah, je souriais enfin au monsieur.

- Bonjour ! Dit, pourquoi t’es là monsieur ?... Ah ! Je sais ! Tu joues à cache-cache, c’est ça ? Moi aussi je joue. On joue ensemble ?
- Les bras encombrés de petits bois ?
- Ah mince, oui ! Je dois apporter ça à papa. Tu m’accompagnes ?
Jacques à dit marche, Jacques à dit rêve...


We were never welcome here ~ Night time or morning time, we're going strong

Don't you tell me what you think that I can be

Un nouveau départ [RP libre] 3881576816 Vous avez deux nouveaux messages Un nouveau départ [RP libre] 3881576816 :


Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34158-melissandre-s-gemu-
Invité
Invité

avatar
Mar 15 Nov 2016, 21:56


Sur le qui-vive, l’adrénaline coulant et se diffusant dans tout son corps tellement le sentiment de danger était puissant en cet instant pour le simple Humain qu’il était. Arc tendu, un simple geste risquait de faire partir la flèche à toute vitesse, transperçant certains tous ceux se trouvant sur son passage. Ce sans compter sur le loup qui pouvait sauter lui aussi sur sa cible en y plantant ses crocs dans sa chair afin de l’achever. Mais pour le moment le danger restait inconnu, à condition que Yoru ne se soit pas tromper, auquel cas ils n’avaient rien à craindre. Hélas ayant été bercé par ces histoires d’hommes et de femmes aux pouvoirs immenses, dans ces conditions, Fenn préférait se préparer au pire des cas.
Retenant son souffle, caché parmi le peu de végétation, une forme commença doucement à se dessiner devant ses yeux. Tout d’abord une tignasse blonde, presque blanche, se dressa, si blanche qu’elle faillit presque éblouir l’archer. Enfin, le reste du visage ainsi que du corps suivit à son tour, révélant là une petite fille à l’allure des plus candide et innocente. Du moins en apparence seulement. Ce qui surprit totalement l’humain, qui ne s’attendait absolument pas à croiser une gamine seule en plein milieu de ces plaines. Mais qui lui disait que c’était une gamine ordinaire d’abord ? Sans compter que les yeux rouges de cette dernière ne lui inspiraient guère confiance, quoiqu’elle devait être albinos, peut-être. Dans tous les cas, l’archer ne bougea pas, restant raide avec une flèche directement pointée sur l’inconnue face à lui, prêts à tirer. Et malgré l’aspect des plus menaçant de l’homme, la petite fille ne sembla pas le moins du monde être effrayée, sans parler du loup qui lui grognait dessus en étant tout aussi peu accueillant que son compagnon. Celle-ci se permit donc de saluer Fenn, tout en lui demandant s’il jouait à cache-cache. Ce n’était véritablement pas le genre de parole qu’il s’attendait à entendre, le prenant ainsi totalement au dépourvu, à t-elle point qu’il en relâcha la tension de son arc avant d’abaisser ce dernier.

De… Quoi…?

Il resta totalement bouché bé durant plusieurs instant, mais l’Humain se reprit peu après, tendant de nouveau son arc et articula une menace à l’encontre de la jeune fille.

Ne te fiche pas de moi… Créature !

A vrai dire il ne savait quel adjectif lui donner. Démon, sorcière ; vampire ; monstre ? Fenn ne savait absolument pas à quoi ces derniers pouvaient ressembler, bien qu’il ait entendus de nombreuses histoire à leurs sujet, il n’en avait jamais croisé un seul au cours de sa vie. Pour le coup, le jeune homme se méfiait donc de tous et tout le monde, car il se sentait tel un insecte au milieu de géant dans cet univers qui lui était inconnu. Il reprit alors.


Que fait donc une petite fille comme toi au milieu de ces plaines ? Tu chasse, ou bien cherche tu de nouvelle victime ? N’en avez vous donc pas marre de vous en prendre aux Humains ? Que vous a ton donc fait ? Nous ne vous avons rien fait et nous voulons vivre nous aussi, le plus simplement possible.
Alors pourquoi nous persécuter ?! Pourquoi !


La colère l’emporta sur ses derniers propos tandis que larmes commencèrent à perler au coin de ses yeux, troublant sa vue et sa visée, se remémorant à cet instant les corps des membres de son villages massacrer tel de simple animaux. Le cœur emplit de haine, Fenn attendait une réponse de la part de cette enfant, quelque chose qui puisse lui éviter le courroux vengeur de ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Eraël
~ Humain ~ Niveau III ~

~ Humain ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2460
◈ YinYanisé(e) le : 18/09/2016
◈ Activité : Charpentier | rang II ; Ébéniste | rang II ; Soldat | rang II
Maximilien Eraël
Dim 27 Nov 2016, 00:16

Un nouveau départ˥


- Il est sourd ou quoi ?
- Hi hi ! On prépare à manger. Viens !

Je commençais à faire demi-tour pour retourner au camp. Mais je sentais Sirrah qui me tirait une mèche de cheveux en même temps qu’elle me disait de regarder le monsieur. Alors je m’arrêtais et je me retournais. Il avait préparé son arc et se mettait à me crier dessus. Je comprenais pas pourquoi d’ailleurs.

- Créature ?
- Il est pas très gentil…

Pourquoi est-ce qu’il m’appelait créature ? Je me souviens que ce mot il était utilisé des fois pour parler des monstres dans mes histoires. Et des fois c’était aussi pour parler d’animaux tellement incroyable ! Mais je ne suis pas un monstre. Ni un animal. Alors je savais pas pourquoi il m’appelait comme ça. Et puis pourquoi il pointait cette flèche sur moi ? Je lui ai rien fait de mal, non ? J’espère… Je voulais pas être méchante en tout cas si jamais j’avais fait quelque chose. Par contre si j’avais rien fait, ce monsieur était très bizarre à s’énerver d’un coup pour rien.

- Dit quelque chose. Je ne peux rien faire pour l’apaiser malheureusement.

Elle avait raison, je devais lui répondre. Et puis je devais lui dire que j’étais pas une créature. Du coup j’ouvrais la bouche pour lui expliquer, mais le monsieur recommençait à parler. Et plus il parlait, moins je comprenais ce qu’il disait. Pourquoi je voudrais embêter les Humains puisque je suis une Humaine aussi ? En plus il criait de plus en plus fort.

- Sirrah… Qu’est-ce qu’il raconte ?... Je comprends rien…

Je lui avais demandée ça avec la voix qui tremblait. J’avais les yeux qui commençaient à pleurer. Il commençait à me faire peur le monsieur. Du coup je reculais de quelques pas.

- Attends ! Montre lui que tu es Humaines aussi !
- Mais… Mais comment ?
- C’est vrai qu’il a l’air en colère. Ça va pas être simple.
- Il est Humain, il parle surement l’Alikir aussi ?

Peut-être… Mais là j’avais plus envie de courir retrouver papa et tous les autres. J’avalais ma salive, puis je prenais une grande respiration. Je savais pas ce que j’allais lui dire en fait. Peut-être ce que j’avais prévu de lui dire tout à l’heure ? Ou alors autre chose ? Je savais pas trop. J’espérais juste qu’il comprenne.

ـ ذابورد جي ني سويس پاس وني چرياتوري ! ينسويتي جي راماسسي جوستي دو بويس پوور لي فيو ! ذايلليورس چ'يست تووت چي قوي جي ڢوولايس : قوي ڢووس م'اچچومپاعنيز او چامپ يت قوي ڢووس مانعيز اڢيچ نووس… پوورقووي جي ڢوودرايس اتتاقوير ليس هوماينس، هيين ؟


Même si j’avais essayée de dire tout ça assez fort, j’avais la voix qui tremblait et j’étais presque en train de pleurer. Mais je devais montrer que j’étais forte ! Comme ça peut-être que papa pourra m’emmener plus souvent aussi loin. Je n’aurais pas besoin d’attendre qu’il y ait une raison. Et peut-être un jour j’aurais le droit de voir un autre continent ! Mais pour ça je devais montrer que je pouvais être forte. Comme maintenant !

- Tu veux montrer que tu es fortes, cachée derrière toutes tes branches ?

Bertrand m’avait dit ça en se moquant de moi. C’est vrai que après avoir fini de parler, je m’étais un peu ratatinée derrière le tas de petit bois que j’avais ramassée avant de rencontrer le monsieur. Mais j’avais quand même un peu peur de sa réaction. Même le loup à côté me faisait moins peur maintenant. Je venais même de me rendre compte que j’avais encore reculée de quelques pas.

- Tu lui as demandée son nom ? C’est souvent plus simple de communiquer lorsque l’on connait le nom de la personne.
- Mmmh… D’accord.

C’est toujours cachée derrière mon tas de morceau de bois que j’écoutais et faisais ce que me conseillait ma Lumia.

.چوممينت ڢووس ڢووس اپپيليز مونسييور ؟ مون پرينوم ا موي چ'يست ميليسساندري -
Jacques à dit marche, Jacques à dit rêve...


La partie en Alikir:


We were never welcome here ~ Night time or morning time, we're going strong

Don't you tell me what you think that I can be

Un nouveau départ [RP libre] 3881576816 Vous avez deux nouveaux messages Un nouveau départ [RP libre] 3881576816 :


Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34158-melissandre-s-gemu-
Invité
Invité

avatar
Lun 12 Déc 2016, 18:27


Toujours aussi tendu, que ce soit venant de la corde de son arc ou bien de la situation dans laquelle il était actuellement. Face à cette petite fille, l’Humain pensait fortement qu’il avait à faire à une quelconque entité maléfique, ou du moins qui lui voulait du mal. De plus, à observer cette inconnue face à lui, Fenn trouva qu’elle était un peu étrange, comme si celle-ci parlait toute seule, à quelqu’un ou quelque chose auprès d’elle. Peut-être était-ce vraiment le cas, une personne que l’homme ne pouvait voir. Dans ce monde tout était possible, alors un individu invisible à ses yeux pourquoi pas. Mais dans ce cas là, il n’aurait pas été là à pointer son arme contre cette jeune fille. De plus, avec de mauvaises intentions, il se serait très certainement retrouvé quatre pieds sous terre. Pour le coup, soit cette gamine avait quelques problèmes, soit elle ne lui voulait absolument aucun mal, quoique les deux ensembles puissent être fort possible eux aussi. Mais dans tous les cas, l’Humain n’avait toujours aucune confiance en cette inconnue ce tenant devant lui. Il ne préférait prendre aucun risque, hélas s’il faisait erreur il allait avoir la mort d’une enfant innocente sur la consciente. Fenn n’était pas un assassin, n’y même un partisan de meurtre gratuit, ses seules cibles allaient être les personnes qui le méritait, Vampires, Démons, Sorciers et tous ceux cherchant à porter atteinte aux autres, en particulier aux Humains.

Cela faisait maintenant plusieurs heures que les deux Humains se fixaient l’un l’autre, du moins ce fut la sensation qu’avait Fenn, bien que son bras commença à lui dire le contraire, mais malgré tout il s’efforçait de ne pas relâcher la tension mise sur la corde de son arc. Par la suite, la petite fille se mit soudainement à parler une langue qui lui était totalement étrangère, il se demanda même si ce n’était pas juste un baragouinage de sa part, ou peut-être même un genre code à l’intention d’alliés. L’homme serra les dents, tendit un peu plus son arc et se mit à regarder de tous les côtés afin de dénicher le moindre ennemi qui pourrait s’approcher. L’humain avait terriblement peur, mais le loup à ses côtés attira soudain son attention. Au lieu de grogner comme au début, celui-ci se mit à couiner tout en montrant l’enfant apeurée derrière son tas de bois. Avait-il fait une erreur ? En la regardant attentivement, Fenn vit l’humidité autour de ses yeux, ainsi que la rougeur entourant ses derniers. Elle pleurait apparemment, effrayée par l’attitude menaçante qu’il avait eut envers elle. Doucement son arme se baissa, pas entièrement, mais assez pour rester quand même alerte et sur ses gardes afin de parer au moindre mauvais coup. Ses yeux vinrent se poser dans ceux de Yoru, et d’un hochement de tête, homme et loup se rapprochèrent de la jeune fille. Fenn s’arrêta derrière son petit tas de bois et Yoru se mit à trottiner autour d’elle en la reniflant. Se raclant la gorge, le jeune homme s’adressa à l’enfant d’une voix plus calme et bien moins agressive que précédemment.

Mmmh… Excuse moi pour tout à l’heure. Je te prenais pour un genre de créature maléfique, comme un Démon ou un Vampire. En tant qu’Humain on est malheureusement des cibles de choix pour eux. Faut comprendre, je ne suis encore jamais sortit de chez moi avant. Enfin… peu importe. Moi c’est Fenn et toi ?


Il lui tendit sa main, autant pour qu’elle puisse se relever que pour faire la paix et oublier ce malheureux épisode.

Ah et au fait… Qu’est ce que tu racontait tout à l’heure ? Je n’ai rien compris à vrai dire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau départ [RP libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Q] – Un nouveau départ
» [Q] Le Départ est le premier des voyages.
» | Déclaration des gains d'Intrigues et d'Événements | Du 18/06/21 au 07/10/23 |
» Le grand départ
» Le départ d'un Roi [Miss. I - Affranchissement]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Ouest :: Terres d'émeraude-