-64%
Le deal à ne pas rater :
DODO – Couette très chaude 450gr/m² Grands Froids – 220 x 240 cm
39.99 € 109.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Les intrus | Phobos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Persée
~ Génie ~ Niveau I ~

~ Génie ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 30
◈ YinYanisé(e) le : 04/11/2022
Persée
Ven 18 Nov 2022, 19:34

Les intrus | Phobos Igk4
Les intrus
Phobos & Persée



Une silhouette se dessina à l'autre bout du couloir je me dépêchai de rebrousser chemin, rasant silencieusement les murs jusqu'à me trouver dans le coude arrondi d'un couloir. Bien que je me sois dissimulé sous les traits de Perséphone, il n'empêchait que la Sorcière n'avait rien à faire hors de son lit la nuit quand elle n'avait pas cours. La violette était de toute façon si apeurée que jamais elle ne se serait risquée à placer un orteil à l'extérieur de son dortoir sauf en cas de nécessité. Je trouvais curieux qu'après sa détention forcée, elle ne souhaitât pas partir en exploration - ce que je brûlais de faire depuis notre arrivée mais elle bridait sévèrement ma curiosité en se terrant au fond de son lit la plupart de son temps libre - mais je comprenais aussi. Tous ces nouveaux visages lui apparaissaient comme des menaces. Alors j'avais attendu qu'elle s'endorme pour me matérialiser. Après avoir vérifié que ses compagnes de dortoir dormaient aussi, je m'étais placé face à un miroir pour peaufiner mon apparence. Il était facile d'imiter Perséphone. Je la connaissais si bien que j'aurai pu sculpter son visage sur l'air lui-même en ayant les yeux fermés. Je n'étais pas étranger non plus à ses mimiques, sa façon d'interroger en silence avec ses grands yeux bleus, ses sourcils qui se fronçaient légèrement pour marquer son mécontentement ou la manière dont elle entortillait ses boucles nerveusement autour de son index. Puis j'avais quitté la chambre sans un bruit, bien décidé à examiner de plus près cette école.

À beaucoup d'égards, je n'étais guère différent d'un enfant. Je posais sur chaque chose un regard vierge. En dehors de mon réceptacle et de la chambre qui avait servi de prison à Perséphone, je ne connaissais rien. Tout m'était aussi nouveau que ça devait l'être pour elle, à la différence qu'elle avait sa place ici. En ce qui me concernait, j'étais l'intrus. J'osais à peine quitter la Tour Cramoisie tant j'avais peur qu'un élève m'aperçoive et pose des questions. Ce nouvel endroit, Basphel, me terrifiait et m'excitait tout autant. L'air était saturé de signatures magiques différentes. On m'aurait jeté dans un lac rempli de peintures de toutes les couleurs que je ne me serai pas senti moins noyé. J'avais la chance que Perséphone soit méfiante. Elle ne m'invoquait que lorsqu'elle était certaine d'être seule. Je connaissais ainsi quelques placards, sa salle de bains, les toilettes, n'importe quelle pièce où il était peu susceptible qu'elle soit dérangée. Comme j'entendais les pas se rapprocher de ma cachette, je m'engageais dans l'escalier en colimaçon, ma longue robe de chambre blanche bruissant légèrement dans le silence. Mes pieds nus effleuraient les marches et je n'arrêtais ma course qu'une fois arrivé dans une pièce ovale. Une autre salle de classe si j'en croyais les pupitres disposés en rond. Toutefois, la ressemblance avec les salles de classe que je connaissais s'arrêtait là. Une immense coupole de verre formait une couvercle transparent, offrant une vue superbe sur le ciel. Je me tordis la nuque pour m'abîmer dans la contemplation des étoiles quand un mouvement sur ma droite me fit glapir de surprise. Je plaquais mes mains sur ma bouche, mais trop tard. La silhouette se précisa mais je ne pus en déterminer les traits dans le noir. Je fis un pas en arrière, prêt à détaler comme un lapin. « Qui est là ? » Ma voix tremblait comme une flamme mouchée par des vents contraires mais je ne cherchais pas à cacher ma peur. Perséphone, elle, se serait sûrement évanouie de frayeur.

Revenir en haut Aller en bas
Bellada Ward
~ Magicien ~ Niveau I ~

~ Magicien ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 857
◈ YinYanisé(e) le : 30/07/2018
◈ Âme(s) Soeur(s) : Gilbel ♥
◈ Activité : Cuisiner avec amour !
Bellada Ward
Sam 19 Nov 2022, 08:20


Image par inconnu & Edu Morales.
Les Intrus
Persée & Phobos

Phobos déambulait dans les couloirs de l'école. Il en avait pris l'habitude, depuis que son jeune maître avait hérité de son réceptacle. Lorsque le petit mage et ses coturnes s'enveloppaient dans leurs draps et se laissaient aller aux délices de la nuit, l'être des rêves s'éclipsait de sa prison et jouissait de cette nouvelle liberté. Il lui arrivait, bien sûr, de flâner entre les rêves des élèves, de desseminer ici et là quelques cauchemars anxiogènes aux innocentes recrues, mais ce monde chimérique l'intéressait de moins en moins : depuis que Nesloo l'avait envoyé à l'extérieur pour apprendre à mieux connaître le monde réel, il lui semblait que cet endroit regorgeait de richesses. Par exemple, il y avait ces jeunes adolescents qui n'attendaient qu'une chose de lui : qu'il exhausse leurs prières, entende leur appel et se plie à leurs volontés. Il découvrait beaucoup de choses à leur contact. Qu'il s'agisse de leur cupidité, leur naïveté ou leur égocentrisme, chaque facette de cette jeunesse qu'il n'avait jamais connu le fascinait un peu plus. Le coeur des enfants regorgeait de rêves inachevés, et ils étaient généralement plus accessibles que ceux des grandes personnes. Cette école était donc devenue un véritable terrain de jeu, pour le faiseur de miracle. Leur curiosité et leur innocence les rendait également plus sot et plus simples à manipuler - pour certains en tout cas ; les élèves de la Craie lui semblaient être des proies de choix.

Mais il n'y avait pas que cela. L'école regorgeait de trésors, certains d'une nature toute particulière, d'autres que l'enfant de Pandore ne comprenait même pas. Il y avait des cours de magie, auquel la créature d'illusions assistait discrètement. Et, la nuit, il pouvait s'y entraîner, à l'abri des regards, sans craindre d'être dérangé.

Phobos entra dans une salle de classe. Il n'était plus seul, mais cela ne l'inquiéta pas. Il n'en était plus à son premier jeu. S'il se sentait véritablement en danger, il n'avait qu'à s'éclipser et retourner dans son habitacle. L'apparence de Phobos changea légèrement, son visage se faisant plus fin, plus doux pour apaiser cette voix peu assurée. « Ce n'est que moi. » répondit mystérieusement le manieur de rêves. « Je suis l'esprit des rêves. »  C'était ainsi qu'il se faisait nommer, désormais. La créature avait commencé à disséminer ce nom dans les songes de ses cibles. Un nom qu'une autre enfant, bien loin d'ici, lui avait attribué. L'appellation lui plaisait, alors il s'était débrouillé pour la disperser ici et là dans leurs pensées, suffisamment de fois pour qu'elle devienne récurrente et qu'elle prenne forme, même au delà de la nuit. « Que puis-je faire pour toi, mon enfant ? »
477 mots


Avatar
Avatar de noël : LINOK_SPB
Les intrus | Phobos 2exr
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t35442-bellada-ward-le-clu
Persée
~ Génie ~ Niveau I ~

~ Génie ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 30
◈ YinYanisé(e) le : 04/11/2022
Persée
Dim 27 Nov 2022, 12:34

Les intrus | Phobos Igk4
Les intrus
Phobos & Persée



La voix envahit l'espace et je sentis un frisson me parcourir. Sa réponse ne m'apporta pas satisfaction et n'amena qu'une dizaine d'interrogations supplémentaires. La suspicion valsait avec l'incompréhension dans mes yeux. « L'esprit des rêves ? » Répétai-je sur un ton défensif. Cet être était-il aussi surnaturel que je l'étais ? Toutes mes questions s'entrechoquaient comme des cloches et je mourrai d'envie d'en savoir plus. Ne souhaitant pas révéler ma propre nature, je fixai mon regard sur l'inconnue. Sa silhouette se découpait dans le noir et quand elle s'avança, les rayons lunaires éclaircirent un visage jeune et avenant. Interdit, je ne fis pas un geste, ni pour m'approcher ou m'enfuir. Je restais immobile dans l'attente d'une éventuelle attaque de l'esprit puis, voyant que rien ne se produisait, je me hasardais à la questionner. « Qu'est-ce que ça signifie ? Vous n'êtes pas humaine ? » J'hésitais. « Vous êtes un fantôme ? » Tout bâtiment aussi ancien qui se respectait se devait d'avoir ses fantômes. Du moins, c'est ce que quelqu'un avait dit à Perséphone et ce qu'elle m'avait ensuite rapporté. Cela avait dû l'intriguer pour qu'elle m'en parle et j'avais surpris plus tard sur sa table de chevet un grimoire sur les arts occultes. Comme je ne pouvais pas le manier, je devais la presser de questions pour en savoir davantage. Maintenant que j'avais peut-être un véritable esprit face à moi, je pourrais peut-être davantage nourrir ma curiosité. « Vous êtes morte ici ? » Je sautais de conclusion en conclusion dans l'espoir de lui arracher la vérité. Elle m'attirait comme la flamme attire la papillon, sans que je puisse m'en expliquer la raison. Je me sentais proche d'elle et la magie qui vibrait en halo invisible autour d'elle me fascinait.

Je regardais ensuite autour de nous. « Je suis ici pour me cacher. Je ne suis supposée être hors de mon lit à cette heure-ci. » L'informai-je avant de prendre place derrière un bureau. Je posai ensuite un regard curieux sur la rousse. Maintenant qu'elle s'était dévoilée, je n'avais plus peur. Mon habitacle était en sécurité avec Perséphone. Elle pouvait me faire mal, mais pas me tuer. Du moins était-ce ce que je pensais. « Dites-m'en plus, esprit des rêves, qu'est-ce que vous pourriez faire pour moi ? Vous êtes un fantôme qui exauce les rêves ? » Je réfléchis. Je ne devais pas oublier que j'apparaissais sous les traits de la Sorcière. Je ne voulais pas attirer sur elle un oeil démoniaque. Mieux valait s'en faire une alliée. Je pris un air tourmenté et ma lèvre inférieure trembla pitoyablement. « Je suis nouvelle ici. Tout est difficile car je ne connais personne. Est-ce que vous pouvez éloigner de moi tous ceux qui me voudraient du mal ? Est-ce que vous pourriez aller chercher si mon père est encore en vie ? » Le rythme de ma voix ralentit et je serrai mes mains entre elles en les lovant sur mes cuisses. Perséphone désapprouverait mais elle n'avait jamais su ce qui était bon pour elle. Comment l'aurait-elle pu ? « S'il vit encore, je veux que vous le tuiez. Vous pouvez faire ça ? »



Merci Jil  Les intrus | Phobos 009 :
Revenir en haut Aller en bas
Bellada Ward
~ Magicien ~ Niveau I ~

~ Magicien ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 857
◈ YinYanisé(e) le : 30/07/2018
◈ Âme(s) Soeur(s) : Gilbel ♥
◈ Activité : Cuisiner avec amour !
Bellada Ward
Mar 27 Déc 2022, 10:38


Image par inconnu & Edu Morales.
Les Intrus
Persée & Phobos

Le visage s'éclaircit d'un sourire. Ce dernier ne trahissait nullement les émotions éprouvées par son propriétaire. L'être des souhaits ne ressentait ni de l'attendrissement face à la timidité de son interlocutrice, ni de l'amusement engendré par sa curiosité. En réalité, Phobos semblait, comme à son habitude, dénué de sentiments, à l'exception de ce besoin constant de lier les autres à lui-même, afin d'exhausser toujours plus de vœux. Là encore, n'y voyez aucune trace de générosité : les rêves peuvent rapidement tourner au cauchemar sans que l'on ne s'en rende compte. Non, ce sourire n'était qu'une brique supplémentaire pour parfaire son jeu d'acteur : il avait supposé qu'en cet instant, la femme devait sourire. L'intangible avait beaucoup observé les élèves, durant son temps passé dans l'école. Il était un spectateur invisible à leur conscience, et cette place de premier choix lui avait permis d'être aux premières loges pour apprendre à leur contact, sans qu'ils ne s'en rendent compte. Au fur et à mesure, il s'était pris au jeu et essayait d'anticiper à l'avance la réaction des uns et des autres. Il n'était pas encore des plus doués, il se trompait encore souvent - peut-être l’ersatz d'une personnalité naissante, ou la preuve de son antipathie. Mais cela témoignait de son envie d'apprendre et de perfectionner son talent d'acteur.

L'esprit des rêves laissa l'adolescente élaborer ses propres théories. Il avait découvert que garder le silence était souvent une technique qui payait. Face à son mutisme, les autres avaient tendance à combler d'eux-mêmes les trous qui ponctuaient leur questionnement. En d'autres mots, ils lui facilitaient le travail. « Pas dans cette pièce exactement. » répondit l'esprit quant à l'interrogation de son décès. « Beaucoup de tes pairs dorment en effet. » confirma le tricheur. Il n'en avait pas encore visité en rêve cette nuit, mais peut-être se laisserait-il tenter après l'entrevue avec cette jeune enfant.

« C'est cela. Je plie la réalité à votre volonté. » C'était un peu plus compliqué que cela. Mais cette écervelée n'avait pas besoin de connaître les détails. La demoiselle avait encore l'air jeune, elle était sans doute plus manipulable que les étudiants plus âgés. Le menteur pouvait donc se permettre de ne divulguer que ce qu'il désirait pour l'attirer dans son piège... Du moins, c'est ce qu'il s'imaginait. Les demandes de la petite éveillèrent une étrange sensation dans la psyché du faiseur de rêve. Le sourire, qui était resté figé jusqu'à arborer quelque chose d'étrangement dérangeant, se fit plus lugubre; une fraction de seconde. Phobos abandonna son apparence humanoïde pour retrouver sa forme éthérée, faite de magie pure, une lueur bleutée qui semblait flotter dans les airs. Ainsi, il se laissa glisser jusque derrière l'adolescente, où il retrouva son costume d'humaine. « Je pourrais m'assurer que ceux qui essayent de te blesser se retrouvent les victimes de leurs propres complots. » Cette idée là avait le goût de la vengeance, qui savait parfois attirer les âmes les plus amères. « Je pourrais transformer la nourriture de ton père en cyanure, ou faire en sorte qu'il se fasse écraser par une calèche. » Cette petite éprouvait visiblement des sentiments de haine à l'encontre de son géniteur. Il n'était pas difficile de supposer qu'elle voudrait le voir souffrir, peut-être autant qu'elle-même avait souffert sous ses coups. « Ou alors, je pourrais faire en sorte qu'il soit à ta merci, qu'il devienne ton esclave, qu'il soit ton prisonnier. Qu'il subisse ton courroux, qu'il ne puisse plus jamais se dérober à tes assauts, sans que tu n’aie à craindre sa riposte... » De la même manière que plus tôt, l'esprit des rêves se déplaça jusqu'au centre de la salle, sous la coupole de verre. Là, il exécuta un tour sur lui-même avant de s'asseoir avec légèreté sur une table. « Alors ? » demanda l'acteur en passant une main dans ses cheveux roux. Il poussa sa main jusqu'à tendre le bras en direction du ciel, l'observant tandis que la lumière nocturne filtrait à travers ses doigts. Il donnait l'impression de ne pas vraiment se soucier de la réponse de la fillette mais, en réalité, il était très attentif à sa réaction. « Quel souhait souhaites-tu voir exhaussé en premier ? »
752 mots


Avatar
Avatar de noël : LINOK_SPB
Les intrus | Phobos 2exr
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t35442-bellada-ward-le-clu
Persée
~ Génie ~ Niveau I ~

~ Génie ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 30
◈ YinYanisé(e) le : 04/11/2022
Persée
Sam 07 Jan 2023, 18:54

Les intrus | Phobos Igk4
Les intrus
Phobos & Persée



Dans un silence choqué, je l'observai déambuler sereinement dans la pièce avec une aisance qui n'avait rien de naturel, son corps s'évanouissant entre deux rayons lunaires dans un nuage de brume étoilée. Une moue surprise me trahissait et je tâchai de reprendre un simple air effrayé, convenant davantage à mon rôle. Je ne voulais pas qu'elle devine mon désarroi et son origine.

Plongé dans mes réflexions, je révisai mon hypothèse. Pourquoi n'y avais-je pas pensé avant ? La similitude était désormais frappante, et je me traitais d'idiot. Sous l'impact de cette révélation, mes os s'étaient changés en glace et je ne bougeai plus, cherchant à démêler l'imbroglio de mes pensées et à mesurer mon enthousiasme. J'avais la sensation qu'on venait de m'enflammer de l'intérieur, j'avais chaud et froid à la fois et devais me retenir de ne pas me jeter à genoux devant elle pour la prier de m'en révéler plus sur elle, sur sa véritable identité, de me confirmer que je n'étais pas seul dans ce monde et de m'aider à y voir plus clair. Elle avait confirmé être un fantôme, l'étais-je également ? Du plomb se forma dans mon ventre et je pâlis tant que je perdis un peu en consistance et le bois m'apparut au travers de mes mains posées sur la table. Je ne pouvais pas être mort. C'était trop injuste. Malgré mes longues années passées dans la Tour Cramoisie, je n'étais qu'un enfant.

« Vous ... » Balbutiai-je d'une voix trop rauque pour appartenir à celle que j'incarnais et je me repris pour la remodeler en celle plus aigue et tremblante de Perséphone. « Vous pouvez vraiment faire tout ça ? » C'était effrayant et exaltant à la fois. Je me souvins le titre qu'elle s'était donnée. De quoi étaient tissés mes Rêves ? En avais-je seulement quand toute ma vie était réglée sur celle de la Sorcière ? Était-il en son pouvoir de connaître ce que j'ignorais moi-même ? Une question en entraînait mille autres, elles se pressaient sur ces lèvres empruntées à Perséphone mais j'en choisis une seule. « Pourquoi feriez-vous ça pour moi ? » Car c'était là où prenait naissance ma suspicion. Le besoin de dévoiler ma nature me consumer mais j'étais ligoté par la crainte de précipiter la violette dans un piège. Quel ami ferai-je si je la mettais en danger ? M'était-il possible de survivre sans elle si elle jetait ma montre à gousset dans les toilettes car je l'avais trahie ? À nouveau, je blêmis mais cela n'avait rien à voir avec mes peurs cette fois. Une sensation familière me tirait par le nombril et aspirait mon essence. « Je... » L'écho de ma voix résonna faiblement dans l'air et la frustration m'étrangla. Je ne pouvais pas déjà être rappelé à ma prison, pas alors que j'étais sur le point de faire une découverte importante. Des larmes s'accumulèrent sur mes rétines et je me levai à contrecœur. « Il faut que je parte. » Sans un regard en arrière, je pris la fuite, me précipitant dans les escaliers. Je n'atteignis jamais l'étage inférieur, la magie reprenant ses droits sur mon enveloppe pour me rappeler à ma Tour. Je serrai les poings et il n'y eut personne pour entendre mon hurlement se briser sur des sanglots de rage.



Merci Jil  Les intrus | Phobos 009 :
Revenir en haut Aller en bas
Bellada Ward
~ Magicien ~ Niveau I ~

~ Magicien ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 857
◈ YinYanisé(e) le : 30/07/2018
◈ Âme(s) Soeur(s) : Gilbel ♥
◈ Activité : Cuisiner avec amour !
Bellada Ward
Aujourd'hui à 13:05


Image par inconnu & Edu Morales.
Les Intrus
Persée & Phobos

« Oui. » Le mensonge était devenu comme sa véritable nature. Il n'évoluait qu'à l'intérieur de son spectre : lorsqu'il se défaisait d'un masque, c'était pur mieux porter celui d'une autre identité, et de toutes les fables qui en découlait. L'Esprit des rêves n'était que l'un de ces masques. Il devait entretenir ce rêve, cette fantaisie selon laquelle il était capable d'incarner tous les désirs pour les rendre réalité. Alors, c'était sans l'ombre d'une hésitation que la femme avait répondu cette réponse éhontée. Oui, elle serait capable de faire tout ce qu'elle avait énoncé. Elle le devait, pour entretenir sa réputation. C'était un cercle vertueux : plus elle se faisait passer pour puissante, plus on viendrait à elle avec des demandes, et ces mêmes demande feraient véritablement accroître son pouvoir. Du moins, c'était le plan initial.

« Pourquoi ? » Le pouvoir. Mais ce n'était pas une raison que l'on pouvait afficher ostensiblement : cette réponse aurait entraîné la méfiance et le rejet. Il l'avait constaté, lorsqu'il avait été teinté de bêtise et d'honnêteté, et qu'il avait vu avec effarement ses cibles le repousser, le chasser et refuser de lui accorder ses trois précieux vœux. Il taisait depuis cette vérité, la couvrant sous de multiples épaisseurs de bobards pour mieux adoucir la crainte de ses interlocuteurs. « Parce que j'en suis capable... Et qu'il m'apparait injuste de garder pour moi mes capacités... Vois-tu, beaucoup me - » Les yeux ambrés de la rousse se posèrent sur la violette, qui venait de reprendre la parole. Elle avait l'air inquiète, anxieuse... Peut-être un peu en colère, également, et une forme de perplexité gagna celle qui s'appelait l'Esprit des Rêves. La rouquine avait-elle dit quelque chose de mal, pour déclencher cette réaction chez son auditrice ? « Partir ? » Ce constat ne convenait absolument pas à l'éthérée, qui voyait sa proie échapper à ses filets. Il ne comprenait pas quelle erreur avait bien pu être commise. « Non, reste... » Essaya-t-elle de retenir l'élève. Trop tard : la fillette s'en était déjà allée, rejoignant le couloir. Il aurait été possible d'essayer de la poursuivre, mais comment la retenir ? Phobos en était incapable. L'esprit des rêves n'en avait pas la capacité non plus, à moins que la demande ne soit explicitée...

Une seconde. Dix. Des minutes. Ou bien des heures ? Phobos se tenait toujours face à la porte qu'avait empruntée la violette. Il intériorisait son mélange d'amertume et d'injustice, de colère et de désir violent. Il cligna des paupières.
441 mots


Avatar
Avatar de noël : LINOK_SPB
Les intrus | Phobos 2exr
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t35442-bellada-ward-le-clu
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Les intrus | Phobos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Q] L'Esprit des Souhaits - Ft. Phobos
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Est :: Iles suspendues :: Basphel-