AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Mascotte YY

Partagez | .
 

 Même le Titan a des faiblesses [Mission I - Niv. IV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cocoon
~ Orisha ~ Niveau VI ~

~ Orisha ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 5615
◈ YinYanisé(e) le : 05/06/2012

Caractéristiques
◤ ◤: Instigateur ; Fo:52/52 | Ag:45/50 | Ch:42/42 | Int:42/42 | Ma:20/40
◤ ◤: Des gants renforcés d'acier et de poison
avatar
MessageSujet: Même le Titan a des faiblesses [Mission I - Niv. IV]   Mer 07 Oct 2015, 23:52


« D'accord je t'écoute, pourquoi tu es revenu ? » Cocoon, appuyé contre son bureau, regardait Dæmon d'un oeil dure, la mine crispé. L'homme aux cheveux de sang se tenaient en face de lui, le dévisageant férocement. Il était devenu tellement vieux et, pourtant, il se rappelait de ce roi lorsqu'il était gosse, parfaitement. N'étant pas du genre nostalgique à ressasser le bon vieux temps, il balaya ce genre de réminiscences, se concentrant sur l'Orisha. L'ambiance était tendue, et un malaise planait.

Voilà plusieurs jours qu'il en avait prit la décision : il allait bafouer son peuple. Quitter l'enfer, déplacer le manoir, et faire de sa vie un havre de paix, différent de celui qu'il envisageait à la base. Seulement pour cela il avait besoin d'alliés, de protection, quelqu'un en qui il avait confiance et qui plus est, était souverain. Qui mieux que Cocoon ? Qui prendre d'autre que le gosse qu'il avait éduqué ? C'était sans attendre qu'il ordonna à Zane de le suivre, l'emmenant alors à Mégido. L'Orine avait bien tenté de le questionner, mais l'heure n'était pas à la justification. Il était là pour éponger tout ce que Dæmon avait besoin de recracher, et il s'en contenterait, sous peine de violents retours. Ainsi, le pauvre garçon restait cloitré dans une auberge à longueur de temps.
Les minutes, les heures lui était comptées. Lorsque Gaïa s'en apercevrait, elle se ferait un plaisir de lancer des assassins à ses trousses, comme elle l'avait fait pour tous ceux qui désertèrent avant lui. Il en avait connu un, qui mourut, à juste titre, dans des circonstances aussi périlleuses que les siennes. Malheureusement, il n'avait pas autant d'avantages que Dæmon. Mais il doutait. Et si l'Orishala le renierait... ? S'il lui apposerait un non brusque et fatal ? Qui pourrait-il aller chercher... ?
L'échec n'était pas permis. Si Cocoon ne le suivait pas, alors il ne trouverait personne d'autre, définitivement.

Et ainsi, il se retrouva devant celui qu'il avait considéré comme son maitre pendant des années. A son grand désespoir, cela ne se passait pas exactement comme il l'avait imaginé. Cocoon l'accueilli froidement, s'étonnant à peine de sa présence, et lui demandant d'exposer rapidement sa requête pour partir dans la foulée. Si Dæmon se sentait nerveux malgré la proximité qu'ils avaient entretenu jadis, le Titan ne le rassura pas. Nullement même « Je connais cette expression. Tu pars avec des à priori. », « Absolument pas. Aller, accouche. » Les yeux rouges, veloutés, de l'engeance, jaugea alors celui qu'il avait en face « Que veux-tu savoir ? » Cocoon croisa les bras « C'est à toi de te vendre, Dæmon, ce n'est pas à moi de venir te chercher. », « Alors assieds-toi, ça risque d'être long. », « Ah vraiment ? », « Oui vraiment. Je te trouve bien indifférent. Depuis combien de temps nous ne nous sommes pas vu ? Cinq, six, peut être dix ans ? Et c'est ta seule réaction alors ? » Le bronzé craqua ses doigts, avant de se laisser tomber dans son fauteuil, agacé « Et alors ? Tu penses que je devrai t'offrir une médaille ? Si tu es là c'est pour toi, alors décline ta demande, et je verrai si j'ai les moyens, le potentiel, et l'énergie, pour y accéder. D'accord ? » Ainsi, le type s'assit également, prenant place dans un sofa collé au mur gauche de la pièce. Il lui expliqua son périple des derniers mois, voire des dernières années. Sans se rabaisser ou dévoiler des mystères qui, finalement, n'en étaient pas, il lui raconta quel genre de type était Héless, ce qu'ils représentaient l'un pour l'autre, et ce qu'il était devenu. Ainsi mort, le Palais lui revenait -il omit volontairement la présence embarrassante de Jhin- mais les forces démoniaques seraient à ses trousses dès qu'il commencerait les démarches. Donc, il fallait qu'il le protège, bien que, pour cela, Dæmon serait prêt à lui rendre tous les services du monde.
Cocoon ne parla pas, réfléchissant tranquillement « J'ai donc besoin de ta protection. Je sais combien Gaïa me poursuivra, jusqu'à la mort, surtout si je gagne en puissance. Mais pour le moment, je ne l'ai pas cette puissance. », « Je suis curieux. Parles moi d'Héless, comment vous vous êtes rencontrés ? », « Ca a une importance ? », « Oui. », « Mal. On s'est mal rencontré. J'étais faible, il était fort, il m'a vu et il ne m'a pas demandé mon avis. L'Enfer est comme ça, chacun est livré à soi-même. Si un supérieur remarque un inférieur, il a tous les droits sur lui. », « Il t'a esclavagé ? », « Oui. », « Sexuellement ? », « Oui. Nous sommes obligés de parler de lui ? Il est mort à présent ! », « Je le veux, donc oui. Tu as un Inférieur à ta botte ? », « Non, seulement une Orine. C'est un interrogatoire ? », « Oui. Tu en es le maitre ? », « Oui. » Dæmon soupira, croisant les bras, passablement irrité. Cocoon avait posé sa tête sur son poing, accoudé à son fauteuil « Ton... Manoir, comment comptes tu le déplacer ? », « J'aimerai faire appel à un sorcier. » L'Orishala fit une grimace « ...ou un magicien. », « Sans vouloir me mêler de ce qui ne me regarde pas, je te conseillerait un magicien. Ils sont bien meilleurs en Transmutation, que les Sorciers qui, de toute évidence, ne la maitrise pas. », « Je me le note, merci de ton conseil. Alors ? », « Alors une dernière chose. » Il sortit un parchemin d'un tiroir « Tu te souviens de Yarrun ? », « Oui, bien sur. », « Il est en vie. », « Quoi ? », « Je veux que tu le tue, et que tu m'en rapporte la preuve. », « Comment peut-il être vivant ? Nous l'avons tué ?! », « Sympan l'a aidé à reprendre vie, il est passé dans le schéma de résurrection, comme Morgana. », « Comme qui ? », « Peut importe, je veux que tu l'assassine. », « Et si je n'y arrive pas, tu ne me protègera pas ? », « Peut être, peut être pas. Vu ? », « S'il a toute sa puissance, je ne le battrai jamais. Nous avons été quasiment trois la dernière fois, pour l'envoyer dans l'autre-monde. », « Nous verrons. C'est ta mission. », « Tu te fous vraiment de ma gueule. Tu m'envoie en mission suicide, plutôt que de me dire non. » Les deux hommes se levèrent, l'un plus violemment que l'autre « Je n'aurai jamais du te demander quoi que ce soit... » « Ecoute moi bien... » Cocoon fit le tour de son bureau en un éclair, attrapant le démon par le col, les deux bouillant de colère, prêt à déchirer le voile de cette ambiance insoutenable « Tu as détruit ma vie. Sois heureux que je te tue pas sur-le-champ. » Le lâchant, il le poussa vers la porte pour le faire sortir de son bureau.
Eh bien... Ca ne pouvait pas être pire, comme preuve de valeur.
ψ
Dæmon regarda la carte « C'est vraiment ici... ? » Les terres arides, chez les Démons. Tout était dévasté, mort, et pourtant, au milieu, coincé entre deux falaises, une tour s'érigée. Elle était moins cabossée que l'ancienne, et bien plus haute. C'était étrange de venir ici, de peut être revoir ce type qui avait fait de Cocoon un esclave sans précédant, le faisant travailler comme un forcené... Pourquoi, d'ailleurs, n'y allait-il pas de lui-même l'anéantir ? L'homme se ravisa, se dirigeant vers la crevasse. Il allait faire cela en deux temps : connaitre sa cible, puis l'anéantir. Ainsi, en premier lieu, il alla directement au pied du bâtiment, entrant sans ménagement pour monter les escaliers. Une fois en haut, il se doutait que cette porte ci serait lourdement piégée et scellée « Yarrun, c'est Dæmon. Tu te souviens ? Je t'avais apporté Cocoon, il y a vingt ans. » Et la porte s'ouvrit, comme s'il avait prononcé le mot magique « Dæmon... Cela fait si longtemps. », « Bonjour Yarrun... » Ce n'était peut être pas une si bonne idée. Les Ombres qui accompagnaient le sorcier étaient toujours là, attendant le moindre faux-pas des invités pour que ceux ci se suicident. Lui n'avait pas changé d'un poil... « Tu es venu pour me tuer... ? » L'homme se figea « Quoi ? », « Allons, allons... Tu m'as tué une fois, je pense bien que tu seras en mesure de le faire deux fois, n'est-ce pas ? Cocoon va bien ? J'ai vu que le trône lui va à merveille... », « Ecoute... Je ne suis pas là pour te tuer. C'est effectivement lui qui m'a signalé ta présence ici, mais je ne suis pas assez compétent pour vouloir t'annihilé, ne te rappelles-tu pas ? », « Oh si je m'en souviens, parfaitement même... Tu es toujours dans ses pattes d'ailleurs ? », « Non, je vis en Enfer depuis des années. Ca fait très longtemps que nous ne nous étions pas vu. », « Et il t'a contacté toi, pour venir me liquider ? C'est peu aimable de sa part... Je pensais au moins le voir venir. », « Comme je te l'ai dis, je ne suis pas là pour te tuer. J'étais très surpris que tu sois réapparu dans notre monde, je voulais le constater. », « Tu en as du courage, cher Démon... Ainsi, tu t'es enfin séparé de ce type, et alors, qu'est-ce que cela fait de ne plus être entiché d'un moins que rien ? », « Je le vis mieux que ce que j'avais pensé. Je ne regrette pas de m'être occupé de lui, mais il faudrait qu'il revienne te voir. Apprendre à nouveau, tu lui as été très bénéfique, comme ce que je pensais. », « Quelle clairvoyance, prends garde à ne pas trop en faire. », « Je te dis ce que je pense. Les Démons ne sont pas doués pour mentir, tu le sais. », « Ah ça... D'ailleurs, j'ai fabriqué des fers pour lui. J'espère qu'ils l'accueilleront prochainement. Il me tarde de les voir à ses poignets et à ses chevilles. », « J'espère que tu en as des solides, des résistantes, car il est l'un des plus puissants du monde. », « Ne t'inquiète pas pour ça. Il est peut être musclé, mais il n'en reste pas moins prévisible. Je l'ai forgé à ma manière, et il y a des choses qu'on ne fait pas disparaitre. Si un jour tu le vois, dis lui de passer de me voir plutôt que d'envoyer ses sbires. », « Je peux te prendre ça ? Il pense que je tire au flanc, j'aimerai lui prouver que non. » Le Sorcier, de dos, fit un signe de main « Oui oui, prends ce que tu veux et laisse moi. J'ai du travail. » Ainsi, Dæmon se servit. Il emporta avec lui plusieurs objets comme une bague et un collier, sans valeur magique, que le type pouvait porter en temps normal. Les mettant dans sa poche, il repartit comme il fut venu, déployant ses ailes pour faire le compte rendu à l'Orishala.
Et il allait devoir lui mentir. Oui il l'avait tué, voici ses bijoux. Et s'il ne le croyait pas, il ne lui manquerait plus que de le provoquer, avant de partir loin... Mais le Démon savait. Il pouvait bien menacer Cocoon d'aller vérifier par lui-même, il n'irait jamais.

Mots : 1 905
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32568-cocoon-v-5-admin-gr
 

Même le Titan a des faiblesses [Mission I - Niv. IV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Modeliste : Titan Warhound
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le dévasté :: Terres arides-