Le Deal du moment :
Promo Nike : -25% pour 2 articles achetés
Voir le deal

Partagez
 

 Dyfan se fait un meilleur ami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Siruu Belhades
~ Sorcier ~ Niveau III ~

~ Sorcier ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2280
◈ YinYanisé(e) le : 06/12/2015
Siruu Belhades
Lun 31 Oct 2022, 20:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Crédits : Angelina Zhogina.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Lysium étudiait chaque jour le Latia Libri. Ces derniers jours, il n’arrivait pas à atteindre les objectifs imposés par son Créateur. Il manquait simplement d’énergie. Au début, il avait pensait que cela n’était que la conséquence de la faim qu’il ressentait constamment. Pourtant, il buvait tout aussi régulièrement, et ne manquait pas de repos. Non, il fallait venir à l’évidence : le problème, c’était la fichue météo d’Alès Palatium. Frustré par sa propre lassitude, le vampire repoussa le livre sacré d’un geste qu’il voulut respectueux. Il s'était emparé d'une plume avant de la noyer dans l’encre. Peut-être que coucher sur papier son état d’esprit permettrait de l’exorciser ?

« Cher journal. »

Il ratura ces premiers mots. Pour une raison qui lui échappait, il n’était pas inspiré à l’idée d’écrire à une entité inexistante comme un journal. Il préférait presque s’adresser à quelqu’un, mais n’était pas certain de savoir qui. Après tout, aucune des personnes de son ancienne vie n’était au courant de son état actuel. Devrait-il les en informer ? Non. Ces gens-là n’avaient pas d’importance, et se replonger dans son passé ne ferait que l’emprisonner dans un torrent de ruminations. L’anonymat avait quelque chose de rassurant. Et puis, de toute façon, cette lettre ne serait jamais expédiée nulle part.

« Bonsoir, personne que je ne connais pas. Bon, je vais aller dans le vif du sujet. J’ai été choisi pour une histoire de prophétie arbitraire, puis j’ai dû effectuer une panoplie de missions terribles. La dernière d’entre elles a été un échec. J’ai été capturé puis séquestré dans un cachot. Après quelques jours, semaines ou mois — je ne sais trop — j’ai décidé de rejoindre le culte de mes geôliers. Je sais, là comme ça, ça paraît fou. Je doutais aussi, mais je pense que j’ai pris la meilleure décision. »

Quand il repensait au fil des événements, une pointe de doute effleurait encore ses côtes. Il n’avait pas perdu la raison, et savait très bien que sa décision paraissait étrange. Parfois, il regrettait presque sa transformation, mais la culpabilité l’empêchait de garder cette pensée bien longtemps dans son esprit. « Culpabilité », quelle drôle d’émotion. C’était comme une drogue à laquelle il n’avait pas développé de tolérance. En tant que sorcier, son éducation n’avait jamais encouragé ce genre de faiblesses. Maintenant, lorsque madame culpabilité venait pointer le bout de son nez, il la ressentait à une intensité si élevée qu’elle en était paralysante. Alors, il essayait de chasser le doute de son esprit, et se concentrait sur la sérénité que le Temple lui apportait.

« Donc, ça, c’est le contexte. Le problème réside ailleurs. J’ai juste l’impression d’être un poids. Je suis faible, et je ne l’avais jamais réalisé auparavant. Ma magie est ridicule. Je commence à me demander si ma mère n’a pas trompé mon père avec un humain pour me produire, car j’ai réellement la sensation que mes efforts ne paient pas. Je mérite mieux. Si encore, j’avais été un fils de servant, je comprendrais pourquoi ma vie tourne aussi mal, mais ce n’est pas le cas. Je suis… enfin, j’étais un Vicomte sorcier. Héritier, qui plus est, puisque mon concurrent principal à la ligne de succession a eu la bonne idée de se faire faucher. L’avenir me souriait. Tout ça pour dire que le destin est vraiment un chien, et que le monde est injuste. »

Lysium grattait frénétiquement le papier, prenant occasionnellement des pauses pour abreuver sa plume d’encre. L’écriture de cette lettre prenait désormais une dimension cathartique. Cela faisait du bien de se plaindre ! Il se retenait plus ou moins lorsqu’il était en présence d’Edgar, alors il n’avait pas eu l’occasion de râler depuis des mois. Ses pensées négatives s’étaient accumulées au fil du temps, comme un miasme lourd qu’il devait porter chaque nuit. Maintenant, il pouvait l’expulser sur un parchemin et l’envoyer au bout du monde ! Cette lettre était une bombe d’émotions négatives qui, il l’espérait, dégraderait l’humeur de celui qui aurait le malheur de la lire.

« Je ne sais pas à qui je m’adresse, à vrai dire. Je ne vais probablement jamais envoyer ce message : de toute façon, je suis perdu dans un endroit coupé du monde. Par politesse, je vais imaginer que vous êtes noble, fortuné, naïf et que vous allez prendre en pitié ma situation. Vous feriez bien, en réalité. Je ne refuse jamais de l’aide gentiment proposée. Alors, qui êtes-vous ? Est-ce que mes théories sont vraies ? Soit dit en passant, »

Alors qu'il était en train de finir sa phrase, Lysium entendit des pas se rapprocher, et se leva soudainement. Il n’avait aucune envie d’être pris pour un oisif qui écrit à son journal intime plutôt que de travailler sa compréhension des textes sacrés. Néanmoins, en balayant du regard ses environs, il fut surpris de ne voir aucune silhouette. Soit il y avait un intrus invisible, soit il avait eu une hallucination auditive. La deuxième théorie lui semblait plus probable. Alors, le vampire prit une inspiration avant de s’asseoir à nouveau. Seulement, voilà : le papier sur lequel il écrivait n’était plus là.

848 mots.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38838-sirh-juuka-zeli-ka-
Dyfan Shiofra
~ Lyrienn ~ Niveau I ~

~ Lyrienn ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 67
◈ YinYanisé(e) le : 25/07/2021
Dyfan Shiofra
Lun 21 Nov 2022, 16:57

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
新画的手 by DannyLaiLai
Dyfan se fait un meilleur ami
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Tandis que ses doigts s’enroulaient autour de la poignée de porte, l'écho d'un bruissement de papier le stoppa net dans sa manœuvre. Pivotant la tête à la hauteur de son épaule, Dyfan aperçut une enveloppe sur sa table de chevet. Les sourcils froncés, il s’éloigna lentement de la sortie pour se rapprocher du courrier. Comment ce dernier était-il apparu ici? Et surtout, pourquoi? Saisissant la lettre, il l’examina minutieusement sous tous ses angles afin de vérifier si le nom de l’expéditeur était inscrit dessus. Il n’en trouva aucun. Après un moment d’hésitation, le Fils d’Hekur s’autorisa à briser le cachet qui scellait la missive, puis en commença la lecture. Une fois pour prendre connaissance de son contenu, et une deuxième pour être certain qu’il n’hallucinait pas. Pourtant, la vérité était bien là, sous ses yeux : pour une raison qu'il ignorait complètement, il avait reçu un courrier de la part d’un Sorcier membre d'une secte inconnue. Par réflexe, il songea immédiatement à le déchirer et le jeter au feu sans plus de cérémonie, mais étonnamment, il n’en fit rien. Avisant l’ensemble de papiers et d’enveloppes qui s’était matérialisé en même temps que la lettre, il s’empara vivement d’un stylo et d’une feuille qu’il transporta jusqu’à son bureau pour rédiger, en quelques lignes concises, une réponse.

Cher inconnu,

Après avoir pris connaissance du contenu de votre lettre, je dois admettre qu’il m’est assez difficile de vous comprendre. Votre situation est sans conteste exceptionnelle, mais je crains de ne pas être en mesure de vous apporter mon soutien. C’est regrettable que le Destin vous ait conduit à perdre tout ce que vous possédiez, mais il est encore plus navrant de constater qu’après tout ce temps, vous continuez à vous apitoyer sur votre sort. Je vous l’accorde, le monde est injuste, mais se plaindre sans cesse contre les Dieux ou la destinée ne résout strictement rien. Cessez donc de vous lamenter et commencer par agir sur ce que vous pouvez contrôler avant de supplier de l’aide de la part d’un étranger. La faiblesse ne doit jamais servir d’excuse à la médiocrité.

Il répétait, mot pour mot, les paroles que lui assénaient durement ses parents lorsqu’il avait le malheur de se plaindre d’une « injustice ». Que ce soit durant ses leçons de piano ou ses cours d’économie, on lui interdisait de prétexter qu’un exercice était trop difficile pour abandonner. Même s’il se trompait de touche ou n’obtenait pas le résultat attendu, il devait persévérer, encore, et encore, et encore, jusqu’à ce qu’il parvienne à dompter ses lacunes en les transformant en habiletés. Travailler le fer afin de le purifier de ses imperfections.

Si vos efforts ne paient pas, c’est sans doute parce que vous ne vous y prenez pas de la bonne manière. Il est inutile de vouloir exceller dans un domaine pour lequel vous n’avez aucune affinité. Il doit bien y avoir une activité dans laquelle vous êtes plus ou moins doué ou, à la limite, dans laquelle vous vous débrouillez. Quoi qu’il en soit, commencez à travailler sur vos forces et le reste suivra éventuellement. Dans combien de temps? Je ne peux vous le dire exactement. Tout dépend de vous et du temps que vous comptez accorder à vos apprentissages. Les méthodes importent peu, tant que les résultats sont là : laissez donc courir votre créativité et prouver, une bonne fois pour toute, à vos anciens geôliers que vous n’êtes pas une personne à sous-estimer.

Déposant son stylo, le Lyrienn n’apposa aucune signature au bas de la lettre. Si son correspondant croyait qu'il pouvait lui demander de décliner son identité sans d'abord lui révéler la sienne, alors c'était mal le connaître. Il n'était pas assez fou pour divulguer ses renseignements personnels à un inconnu, encore moins à un Mage Noir adepte d'un culte douteux. Satisfait par l'accomplissement de son travail, le roux initia un mouvement pour se lever de sa chaise avant de se figer brusquement. La missive venait de disparaître de son bureau.

✠ 665 mots

Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t39218-dyfan-shiofra#74654
Siruu Belhades
~ Sorcier ~ Niveau III ~

~ Sorcier ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2280
◈ YinYanisé(e) le : 06/12/2015
Siruu Belhades
Sam 31 Déc 2022, 14:00

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Crédits : Angelina Zhogina.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Lorsqu’une page du Latia Libri semblait inintéressante, il la tournait sans remords. Voilà bien cinq minutes qu’il n’avait pas lu une seule ligne en entier, trop las pour se forcer à comprendre le Moliarial mais pas assez épuisé pour oser fermer le bouquin. Puis, comme si sa prière avait été écoutée, quelque chose vint le sortir de sa torpeur. Un message, logé entre deux pages. Ni enveloppé ni scellé, la fraîcheur de l’encre laissait  supposer qu’il avait été rédigé récemment. Curieux, Lysium se mit à le lire avec plus d’attention que ce qu’il avait jusqu’ici accordé au livre sacré.

De toute évidence, cette lettre était une réponse, mais le roux n’était pas certain de savoir à qui elle était destinée. Un autre acolyte de la secte ? Un vampire, probablement. Une sensation d’inconfort s’installait au creux de son ventre, alors qu’il réalisait qu’il s’agissait peut-être d’un retour sur cette entrée de journal. Pourquoi est-ce qu’elle avait fini entre les mains d’un Inconnu ? Il n’en avait aucune idée, mais la magie de ces lieux lui échappait.

Toujours est il que si ce message lui était adressé, il était vraiment écrit par un enfoiré. « La faiblesse ne doit jamais servir d’excuse à la médiocrité » ? Mais il se prenait pour qui, lui ? Est-ce qu’il était en train de dire qu’il était médiocre et faible ? Certes, Lysium s’était décrit en ces termes, mais il n’aimait pas les entendre de la bouche d’autrui. Cet inconnu n’avait pas le droit d’avoir raison. Enragé, l’ancien sorcier se mit à griffonner quelques épithètes injurieux au dos du papier, avant de les raturer. Soit. Il allait répondre proprement.

« Cher inconnu,

C’est avec surprise que je lis vos mots. Vous écrivez qu’il est inutile de vouloir exceller dans un domaine pour lequel on n’a aucune affinité. Je vous y verrais bien, vous. Je ne vous connais ni vous ni les activités insignifiantes dans lesquelles vous êtes très certainement impliqué, mais imaginez un instant que, malgré tous vos efforts, vous ne réussissez pas à briller dans votre nation. J’étais censé faire quoi, moi ? Changer d’identité, me reconvertir et devenir chocolatier ? »


En un sens, c’est ce qu’il avait fait. Il avait rejoint une secte, était devenu vampire et n’avait plus revu sa famille depuis des lustres. C’était l’occasion parfaite pour se recréer une vie. Pourtant, même s’il ne tenait pas plus que ça à son existence précédente, il avait du mal à admettre que Lysium le sorcier avait été un échec. Tout était plus simple, quand ses servants le couvraient d’éloges du matin au soir.

« Soit dit en passant, je serais curieux de savoir d’où vous venez et qui vous êtes. Surtout, je veux comprendre comment vous avez réussi à trouver ma lettre, et à laisser votre réponse à un endroit stratégique pour que je la retrouve par hasard. C’est une prouesse admirable. Si vous avez des dons de divination, peut-être devriez-vous les utiliser pour prédire qu’être aussi désagréable et condescendant ne vous apportera rien de bon. »

Il était bien conscient de faire preuve de mauvaise foi. Cet inconnu ne disait rien de plus que la vérité et, si Lysium prenait cette dernière comme une insulte, cela en disait probablement plus sur lui que sur son correspondant anonyme. Sa seule ligne de défense était ce ton mordant, qu’il employait dans l’espoir de rabattre le caquet de l’inconnu, mais qui signalait davantage sa propre vulnérabilité. Alors, afin de clôturer cette lettre, il tenta de ravaler sa fierté. Elle laissait un goût aigre au fond de sa gorge.

« Trêve de taquineries. Vous avez, je dois bien l’admettre, plutôt raison. Certes, se plaindre ne m’apportera rien. Alors comment vous y prenez, vous ? Est-ce qu’il n’y a pas quelque chose sur lequel vous avez des difficultés ? Si vos efforts étaient vains, si vous en veniez à devoir abandonner votre patrie, que feriez-vous ? »

648 mots.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38838-sirh-juuka-zeli-ka-
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Dyfan se fait un meilleur ami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» | Dyfan Shiofra |
» | Dyfan Shiofra & Helios Myrha |
» | Dyfan Shiofra & Helios Myrha |
» [Q] - C'est moi le meilleur ! - Non c'est moi !
» [Q] - Le meilleur de soi
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Océan :: Continent de Tælora :: Nashalæta :: Alès Palatium-