-55%
Le deal à ne pas rater :
Coffret d’outils – STANLEY – STMT0-74101 – 38 pièces – ...
21.99 € 49.04 €
Voir le deal

Partagez
 

 Sous un Regard Bienveillant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11266
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Lun 25 Jan 2021, 18:10


Illustration - Kittichai
Sous un Regard Bienveillant

En surélévation, assis sur un escabeau à six marches, l'Ange était en train de réaliser un travail d'apprentissage exigé par sa mère. Sans doute nostalgique du passé, Neah s'était soudainement promis de connaître les bases de la marbrerie, comme sa lignée maternelle avant lui et d'ainsi perpétuer l'héritage familial. Comme pour ne pas oublier d'où il venait et se remémorer les chances successives qui l'avaient conduites ici. Sa décision semblait enchanter ses parents, ravis de lui transmettre cet Art, en plus de la gestion de l'entreprise. Sans doute espéraient-ils que, maintenant que la situation des Anges était sur une pente ascendante, il ne quitte l'Armée et vienne oeuvrer avec eux sur les commandes et autres chantiers ? Ils voyaient vraiment ses fiançailles avec Mancinia comme un moyen de le faire redevenir comme avant, auprès d'eux, près de sa famille, pour vivre paisiblement et ne plus mettre sa vie en danger ... Ça lui arrachait un sourire. Il avait consenti à apprendre pour s'élever, mais non pas pour revenir en arrière. Sa vie était désormais à l'Armée, mais il ne pouvait nier que travailler sur autre chose le détendait, comme avoir appris le piano lui avait permis de passé un cap. Ça semblait lourd au-dessus de la pile instable de ses tâches, mais ... ça lui plaisait. Il était tard et la nuit tombait, mais s'il voulait véritablement s'investir dans l'entreprise et montrer ses bonnes résolutions à son encontre, c'était une étape nécessaire. Et sa mère était assez heureuse de l'exploiter, ce petit tyran sous ses airs angéliques. Elle ne lui épargnerait rien, mais c'était une excellente enseignante malgré sa rigueur. Après tout, pour gagner sa croûte, il fallait que le travail soit impeccable.

De fait, Neah travaillait sur le procédé statuaire de la bosse ronde, une technique en trois dimensions sur une statue qui reposerait sur un socle et pouvant être observé sous n'importe quel angle, même si la partie postérieure n'est pas toujours achevée et qui le plus souvent utilisée pour des représentations figuratives, dans des fontaines ou des demeures riches. Il ne travaillait évidemment pas du marbre, très coûteux et trop précieux en ce moment, mais du plâtre. Il était ainsi bien plus simple pour débuter pour lui. Son regard se perdait dans l'unique oeil sculpté, la douceur dégagée lui créait un sentiment de bien-être, même s'il se sentait soudainement la fatigue l'accablé.

Oh, Mancinia, bonsoir !

Neah s'était arrêté dans son geste de reprise, se retournant vers la concernée du haut de son promontoire. Elle venait d'entrée dans l'atelier, un léger sourire aux lèvres, un peu embarrassée devant Mitsuya qui vint à sa rencontre. Il avait été amusé d'apprendre que son futur beau-père l'impressionnait.

J'ai frappé, mais personne ne m'a entendue, sourit-elle en s'excusant.
Je suis désolé ! Le personnel est parti un peu plus tôt, ce soir !
Ce n'est rien, je comprends.

L'Humaine était pour conserver de son nouveau projet. Elle en avait vaguement discuté avec lui, mais elle désirait devenir une investisseuse au sein de l'entreprise. Un essai, pour quelque chose d'envergure à l'avenir, puisque son ambition était de complètement réinvestir chez les Anges. Selon ses dires, les Humains n'avaient pas besoin d'aide monstrueuse en ce moment et les bénéfices dégagés seraient énormes pour les deux races, elle y croyait sincèrement. Les Katzuta avaient été contre, mais ils avaient cédés devant son insistance. Cet argent, ils en avaient besoin. La demande en constructions était énorme et ils peinaient à suivre la concurrence, elle-même dépassée. Ils voulaient embaucher du personnel, mais il n'avait pas les moyens, ni les capacités de se fournir en matériaux. Mancinia allait balayée ce problème. Surtout que Suna avait un goût à la transmission de son savoir-faire et désirait vraiment reprendre des apprentis. Si elle pouvait les rémunérer en plus ...

Je vais chercher mon épouse. Je vous laisse entre de bonnes mains !

Il avait ajouté sa dernière phrase avec un clin d'oeil avant de disparaître. L'Ange descendit d'une ou deux marches, se retournant à moitié vers celle qui venait à sa rencontre.

Ce doit être la première fois où je suis plus grand que toi.
J'apprécie, sourit-elle.

Alors l'Ange se mit en bonne position pour être assis, un peu en hauteur, devant elle. Elle avait un sourire si tendre, des traits tirés et des épaules dénudées. Un léger sourire taquin aux lèvres, Neah se laissait sombrer à moitié dans sa direction, tendant les bras, tandis qu'elle remontait les siens pour le réceptionner dans un doux enlacement. Il voulait cet étreinte comme certain pouvait avoir envie d'une bonne bière après le travail. Lui, il voulait seulement sentir Mancinia contre lui. Savourer la douceur de ses cheveux, les frissons de sa peau, son odeur épicée, son souffle dans son cou ... Tout ce qui faisait d'elle cette Humaine si merveilleuse. Si elle avait esquissé un pas sur le côté, il se serait étalé, mais elle ne l'aurait pas blessé. Elle-même le désirait, ce câlin. Mancinia se sentait si petite et impuissante face à lui, si sa carrure était plus fine, sa force surpassait la sienne. Elle sourit malgré tout. C'était pour elle, en partie, qu'il s'était fait une aussi forte musculature.

Il fait assez frais dans l'Atelier. Tu as froid ?
Non, je n'ai pas froid.
Heureusement.

C'était l'excuse qu'il lui avait sorti. Un moyen de la réchauffer plus que d'admettre son envie pressante. Sa peau était toujours aussi douce et son odeur l'envoûtait, alors elle lui pardonnait bien. Il avait vraiment des bras musclés, il devait vraiment faire de l'exercice ...

Il semblerait que ta mère soit en plein exercice.

C'était sorti tout seul. Merde. Son Ange éclatait de rire, tandis que Mancinia serrait son poing dans son vêtement.

C'était un lapsus.
Je sais. Tu étais en train de te demander si je m'exerçais beaucoup ?
Non. Je voulais te demander comment allait ta mère.
Ma mère ne fait pas beaucoup d'exercice.

Son regard se fit soudain foudroyant, comme pour lui demander s'il était sérieux. Pour toute réponse à cette mauvaise foi, Neah l'embrassait tendrement sur le font, avant de se reculer.

Elle va bien.

Mancinia essayait de changer de sujet de conversation, bien trop embarrassée.

Tu es en train de réaliser une statue ?
C'est simplement un essai pour évaluer ma technique, elle n'est pas destinée à être mise quelque part.
Ça a l'air pas mal !

L'Humaine avait penché la tête en l'observant. C'était une remarque sincère, même si l'ouvrage n'était pas terminé. Neah s'était chargé des épaules, des longs cheveux et de la moitié du visage. Les yeux de sa compagne se plissaient légèrement.

Cette femme ... elle me dit quelque chose.
J'espère bien.

Dans un sursaut, elle prit conscience de la chose.

Mais ... C'est moi !

Partagée entre l'embarras et la colère, elle s'était retournée dans sa direction, mais elle ne restait jamais furieuse très longtemps envers Neah. Surtout pas quand il l'observait avec un air amusé et attendri, tendant la main pour caresser son visage en signe d'apaisement.

Pourquoi est-ce que tu fais ça ? demanda-t-elle, boudeuse.
Parce qu'il n'y a que les traits de ton visage que je parviens à reproduire.

Ses doigts glissaient sur les courbes de son faciès. Par les Aetheri. Elle avait envie de se décomposer sur sa main.

Si cela te déplaît, ce sera la seule et unique fois.

Quel fourbe. C'était un Ange, mais il était son Démon à elle.

Non, c'est bon. Si c'est pour t'aider et que ce n'est pas mis quelque part ...
Tu ne la veux pas à la maison ?
Neah.
D'accord, d'accord.

L'Ange mit sa main sur son menton, relevant sa frimousse vers lui. Alors qu'elle l'observait dans les yeux, son expression boudeuse se décomposait totalement, avant que le visage de l'Ange ne s'abaisse pour déposer un doux baiser sur ses lèvres. Elle ne pût se retenir et y répondit tout en passant ses bras derrière son cou, dans un long échange.

Tu as l'air épuisée, nota-t-il en s'écartant.
J'ai quelques tensions aux épaules.
Tourne-toi un peu ...

Il adjoint les paroles aux gestes, la retournant d'un geste ferme tout en écartant ses cheveux. Sentir ses doigts sur sa nuque et ses épaules lui donnait un choc électrique. Il lui faisait mal, mais elle savait aussi que ce serait le meilleur moyen de se détendre sur le long terme.

Je suis réellement touché que tu veilles autant t'investir chez les Anges, Mancy, mais tu dois prendre soin de ta santé.
J'ai dû énormément prévoir les budgets dans une fenêtre de temps assez réduite, mais les choses seront moins lourdes à l'avenir.

Sous ses mains, elle se sentait littéralement fondre et peinait à ne pas relâcher un gémissement.

Lorsque nous serons revenus d'Orahza, c'est promis, je ...

Elle s'était interrompue, surprise. L'Ange s'était penché pour l'embrasser dans le cou, elle se retournait presque instantanément vers lui. Il ne se bougeait pas pour mettre son front contre le sien.

Tu es très câlin ce soir, nota-t-elle en riant.
Tu me manques.

C'était un sentiment partagé. Ils avaient l'impression que chaque heure passé loin l'un de l'autre étaient de plus en plus pénibles. Leur Lien était merveilleux, mais il était aussi une sorte de chaîne qui avait besoin de se ressourcer au contact de l'autre. Est-ce que les choses conserveraient leur statut quo ? Ils ne savaient pas exactement où les derniers membres de l'Armée seraient mobilisés. Le coeur de l'Humaine vibrait à l'idée que Neah s'éloigne, ce qui briserait l'équilibre que le couple avait instauré ces derniers mois, surtout vis-à-vis des enfants. Pour toute réponse, Mancinia lui embrassait le bout du nez.

Vos petites papouilles sont très mignonnes, mais mon atelier ne sert pas vraiment à faire des enfants, vous savez ?
Mère ...

L'Ange secouait la tête en soupirant, puis en relâchant un rire. Mancinia s'était mis à rougir violemment en détournant le regard. L'insinuation la rendait étrangement mal à l'aise. Il y avait encore des séquelles de cet échange mémoriel ... Neah avait développé quelques simplicités issues de ses souvenirs, là où la morale de la jeune femme était devenue plus stricte. Être en couple. N'être qu'un. Souvent, c'était assez déroutant ...

1670 mots


Sous un Regard Bienveillant Chriss10
Art by Chrissabug

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
 

Sous un Regard Bienveillant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» | Sous le regard des Grands Marcheurs [Caleb - Event Juillet]
» | Le regard des Enelyë |
» [A] Un regard, un destin.
» [XXXII] - Le regard des Enelyë
» Qu'un regard | Cadeau pour Aria
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Ouest :: Terres du Lac Bleu :: Jardins de Jhēn-