Le deal à ne pas rater :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : où l’acheter ?
Voir le deal

Partagez
 

 [Q.] Quelle valeur peut avoir du Sang ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11266
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Lun 30 Nov 2020, 23:55


Illustration - Lovecacao
Quelle valeur peut avoir du Sang ?

Partenaire - Solo
Intrigue - Érina est en route à la recherche des médicaments, elle entends une voix appartenant à un homme et s'y dirige. Le danger est derrière chaque sourire. Et l'Imprévisible, jamais très loin de l'Ange ... - se déroule avec Le Lien des Insurgés



Malgré l'humidité ambiante des environs, la matinée s'ouvrait sous le signe de la beauté, surtout que l'on pouvait distinguer le Soleil briller aux travers des branchages épais des arbres. La chaleur avait du mal à passée, alors, la jeune femme qui s'aventurait en ce lieu avait pris soit de se vêtir d'une pelisse beige, en accord avec sa tenue et l'atmosphère. Elle était bien équipée pour ce voyage, même si Érina n'était pas une personne aventureuse dans l'âme et que quelques frayeurs avaient agrémentés ce trajet, surtout avec Hirsute, qui disparaissait de temps en temps. Ce canasson ! L'Ange ne prenait même pas en considération que son véritable ennemi, c'était sa curiosité. Depuis son départ des Jardins, celle-ci risquait, certainement, de lui causer quelques tracas. Il fait dire qu'elle avait aussi une chance incroyablement insolente, pour trouver de l'aide au moment importun. Les Terres du Yin et du Yang étaient vastes, remplies d'êtres de toutes sortes. Et elle avait apprit que tout n'était pas que Magie et Beauté, malgré sa volonté d'inculquer ses valeurs aux autres, héritage de son apprentissage, héritage de sa volonté de Rinda. Ce matin, elle était partie l'auberge avant les Orines, ne pouvant leur souhaiter bon voyage ou de comprendre leur empressement, tandis qu'elle s'en retournaient chez elles. Sur les Terres d'Émeraude, elle ne risquait rien, malgré ses craintes, consciente que ses premières aventures auraient très mal pût se terminer, d'ailleurs. En y repensant, c'était au cours d'une capture dans un navire esclavagiste qu'elle avait rencontrée l'Imprévisible, de son nom entier, Mancinia Leenhardt.

C'était Lumi qui l'avait reconnu et révélé le nom de sa sauveuse, parce qu'elle même l'avait rencontrée sous le nom d'Aliénor de Rohan, alors qu'elle s'était immiscée dans une soirée Sorcière. Certainement pour obtenir des informations, ah, mais quelle personnage admirable et courageuse ! Comment aurait-elle pu l'oublier, malgré les années ? Tout avait débuter de sa rencontre avec deux soeurs, Felsa et Ashe Gia'azd. Elles avaient voyagées brièvement ensemble, tandis qu'elle se renseignait sur sa destination, qui était incertaine et qui visait avant tout à découvrir qui était sa mère, mais elles avaient vu une étrangère lutter contre des hommes qui s'en prenaient à elle violemment. C'était un piège. Capturées, elle avait dit à l'Ange de prendre la poudre d'escampette, mais elle avait refusée. Choisir de rester auprès des deux captives après qu'elles eurent étés enlevées par les esclavagistes ... Chaque fois qu'Érina racontait ce récit, tous ses interlocuteurs demeuraient bouche bée. Qui suivait des marchands d'esclaves de son plein gré ? Une personne comme Érina, irréfléchie et immature. Embarquer sur le navire qui voguait vers une destination inconnue, elle ne s'était pas rendue compte du destin qui lui était réservé. Ce n'était que plus tard qu'elle avait compris, de la bouche de ses amies, que sa volonté indéfectible d'aider les personnes dans le besoin risquait de la conduire vers de grands tourments. Et là, elle avait eu peur.

L'Ange avait tremblé durant une nuit entière ; la souffrance était la pire chose possible en ce monde. Elle s'était alors promis d'être plus prudente, sa naïveté avait dû en faire rire plus d'un, mais Érina avait eu tellement envie d'aider ces deux soeurs Orishas. Ce n'était que grâce au courage d'une Humaine, l'Imprévisible, qu'elle était parvenue à ce sortir de ce mauvais pas. Cette Enfant de Sympan qui aidait son prochain malgré toutes les horreurs que sa race avait vécu. Cette vision l'avait touché en plein coeur. Son courage et son imprudence étaient quasiment miraculeux. Mancinia lui avait paru si forte, mais loin de vouloir lui ressembler, à tout prix, l'Ange voulait la revoir. Cette dernière était repartie sans remerciements dignes de ce nom, comme si cela avait été normal de tous les aider. C'est en pensant à celle-ci qu'un air nostalgique, ou mélancolique, se dessinait sur visage. Pour autant, son oreille tendue captait d'autres sons, nouveaux, étranges, résonnant dans le lieu forestier, ceinturant l'endroit que l'on disait d'une beauté incommensurable d'une aura nouvelle. Être guidée par un chant mélangeant tous ses sentiments, qui se laisserait prendre au jeu ? Sans doute peu de monde, voire personne. Eh bien, si, elle. De par sa nature angélique, Érina ne craignait pas de s'enfoncer dans un bois lugubre pour venir en aide à une personne égarée, ou qui supposerait l'être pour avoir un peu de compagnie, comme un commerçant, ou un cuisinier. C'était une chose ancrée dans tout son être. Soucieuse de son prochain, malgré les risques et elle était désormais curieuse de savoir à qui appartenait cette voix, qu'elle puisse lui venir en aide.

Une voix aussi grave percerait le coeur de quiconque l'entendrait. Progressant en toute insouciance, elle veillait à ne pas faire un faux pas qui l'aurait immédiatement envoyée au sol. Au bout de plusieurs dizaine de minutes de marche, Érina entendit le bruit de l'eau. D'autres sons étaient perceptibles, pas un clapotis fort charmant indiquant la présence d'une rivière, mais le bruit de trombes d'eau heurtant lourdement une paroi. Qu'est-ce que c'était ? Plus elle s'approchait de ce son assourdissant, plus la voix s'éteignait, ce qui l'embêtait. Pourtant, l'Ange avait besoin de boire un peu et de remplir sa gourde, au passage. Ce serait une bonne idée. Peut-être que la personne en aurait besoin aussi ? Autant faire vite ! Alors, elle choisit de suivre ce son détonnant en priorité, elle n'eut pas à aller bien loin pour découvrir un spectacle des plus captivants, en une cascade à la parure mouvante. Le coeur heureux de trouver un tel don du ciel, elle parcouru presque le chemin la séparant de l'eau en dansant et en chantonnant. Amusée et heureuse. Elle avait une chance insolente. Se penchant vers le liquide, elle confiait à son bon soin le devoir de remplir sa gourde. Elle aurait aimée s'y baigner, mais elle devait revenir en arrière pour réécouter ce chant et le suivre. Mieux valait ne pas trop s'attarder si elle ne voulait pas que Malheur arrive. Un instant, elle savourait le vent qui glissait entre ses longs cheveux d'or, désaltérant son corps affaibli par la fatigue du voyage. Elle sentit à peine le regard de quelqu'un se posé sur ses cheveux. Sur sa nuque. Et lorsqu'elle redressa son corps de sa position agenouillé et releva ses yeux vers l'endroit suspect sans s'en rendre compte, elle poussa un cri de surprise, lâchant sa gourde qui répandit son précieux contenu sur le sol humide ;

Oh, vous m'avez fait peur !

Elle s'adressait aux animaux environnants. Deux petits renards venaient de sortir des fourrés, avant de disparaître à nouveau. En relevant les yeux vers le ciel, dégagé, les rayons solaires avaient disparus. Les nuages tiraient désormais plus sur le gris obscur que sur le blanc immaculé, commençant à masquer le peu de clarté des environs. Avec cette obscurité grandissante, presque anormale, le brouillard présent depuis quelques instants ne faisait que reluire avec plus d'insistance et ne rendait que ce qu'il dominait encore plus froid et inquiétant. Si Érina était venue dans un endroit aussi funeste alors qu'elle les fuyait tant autrefois, c'est parce que l'attrait de la mort lui était revenu en mémoire depuis des années. Cet endroit lui avait rappelé la souffrance et les morsures acérées de la Mort, cet ombre malheureuse demeurant au-dessus des têtes de chaque être vivant. Au-dessus de son peuple. Bien entendu, elle n'aurait levée la main que dans l'unique but de se défendre, ou d'aider des combattants aux prises avec des créatures démoniaques. Ennemi éternel de ceux qui l'avait adoptée, la demoiselle pleurait aussi pour les ennemis disparus dans un conflit aussi stupide qu'inutile. Si les Aetheri lui avaient offert une nouvelle vie lumineuse, ce n'était pas pour la gaspiller en restant à observer un plafond de pierres et de bois. Apprendre des Orines, apprendre de combattants émérites, apprendre au cours de ses voyages. Être un médecin, voilà son but.

Là était la solution pour rendre hommage à ceux qui lui avait rendu sa vie. Mais quel idée avait-elle eut de venir visiter un tel endroit, à une époque où les ténèbres n'attendaient qu'un faux pas pour vous sauter à la gorge. Pourquoi sentait-elle se picotement dans ses mains, la désagréable impression des sueurs froides dans son dos, l'odeur du métal chaud et du sang dans les narines ? Érina resserra sa longue cape sur sa peau d'albâtre, l'air semblait froid et dénué de vie. Elle n'était pas ignorante au point de croire que le monde était entièrement fait de blancheur, ou presque, mais son esprit était tellement empreint de candeur qu'il ne pouvait s'y résoudre. Il devait exister une solution pour que tous s'entende ! Si elle restait bêtement assise dans un lit, elle ne pourrait pas trouver une solution à tous les maux qui traversaient ces vastes terres ! Pourtant, ici, l'ombre de la Mort avait des ailes. Survolant silencieusement cet endroit à son souvenir. Où était cette voix ? Elle sentit un souffle dans son coup et se retourna vivement. Rien. Absolument rien ne se trouvait derrière son dos. Est-ce que le vent s'amusait de ses craintes ? Ou bien la folie avait fini par ronger son corps innocent ? Elle esquissa un sourire morose. Pas si innocente que ça. On se plaisait à le remettre à son bon souvenir. Si Érina n'en était pas du tout rassurée, elle demeurait debout devant des sépultures pour une quelconque raison. Elle déchiffrait parfois les noms des malheureux se trouvant ici et là, se demandant comment ils avaient vécus, désespérée de son propre comportement.

L'Ange secoua la tête et ses longs cheveux blonds balayèrent ses épaules. Si elle ne poursuivait pas sa route, elle mourrait de froid dans le courant de la nuit. Un oiseau coassa au loin, lui arrachant un cri de stupeur tout en dévoilant sa nervosité. Rien ne pouvait mettre à l'aise en ce lieu. Elle se sentait épiée, voire même, traquée. Ce devait être son esprit, non ? Une voix masculine heurta ses oreilles avec une élégance fière. Surprise, elle se retourna vivement pour apercevoir que quelqu'un se trouvait derrière elle et avançait en sa direction. Ce n'était pas les pas lourds habituels qu'elle entendait, refusant d'atteindre le poids normal d'un être vivant. Qui était cet homme ? Il avait une allure noble et séduisante. Érina admirait sa prestance tandis que le bel inconnu poursuivait d'une voix clair et chantante. Insouciante du danger qu'il pouvait représenter, le regard de l'Ange s'en retourna bien vite à la contemplation des tombes. Sa voix n'était qu'un murmure d'une infinie tristesse, tant son coeur demeurait lourd.

Je suis certaine qu'une morte aurait plus d'élégance que ma personne en cet instant.

Ses paroles étaient sorties seules. Pourquoi ? Cet endroit était une ode à la Mort et l'Ange avait la vague impression qu'elle pouvait croiser sa propre tombe à tout instant ...

Quelle valeur peut avoir ton Sang, Petite Chose ?
Pardon ?

Un instant, dans les mires de la Créature, quelque chose s'illuminait, tandis qu'elle suspendait son geste.

Un instant, Petite Chose, tu es ...
Dis donc, le Buveur de Sang, tu veux compter la mienne de valeur ?

Une lame venait de se poser contre sa gorge. Le Vampire n'esquissait plus le moindre mouvement, avant qu'un sourire n'illumine ses canines acérées.

Est-ce une réunion des anciens prisonniers ?

Vania. Mancinia. Érina. Sincèrement, le Destin était bien taquin.

2065 mots


[Q.] Quelle valeur peut avoir du Sang ? Chriss10
Art by Chrissabug

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
 

[Q.] Quelle valeur peut avoir du Sang ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Q] - Que peut-il y avoir entre un Sorcier et une Démone hormis les ténèbres ?
»  Une chose facile à avoir en montagne, c’est du sang-froid [Pv Cocoon]
» Là où le sang a coulé, l'arbre de l'oubli ne peut grandir. [Solo]
» Sang peur et Cent reproches (Suite Sang Gêne et Sang Haine - PV Wriir)
» Sang-gêne et Sang Haine [Yulenka & Wriir]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Ouest :: Terres d'émeraude-