Le Deal du moment : -33%
Pokémon Diamant Etincelant ou Perle ...
Voir le deal
29.99 €

Partagez
 

 [Q] - Le Dîner de l'Apocalypse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1469
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016
Kitoe
Mer 28 Oct 2020, 23:12

Leigh420 mots
Le Dîner de l'Apocalypse
Ses iris reprirent une teinte glacée alors qu’elles glissaient vers l’Ange qui la côtoyait. Comment avait-elle fait pour ne pas l’avoir remarquée avant, c’était une grande question. Elle mit cela sur le fait de la confusion, tout comme le sourire agréable qu’elle lui rendit, alors que l’Ange s’adressait à elle dans le but de la faire taire. Il n’était même pas hypocrite. Enfin, pas trop. Leigh estimait avoir de la chance, l’Aile Blanche n’était pas la pire personne présente à cette table.

-Oui, c’est vrai. Encore faut-il avoir ce courage.

Chose qu’Helsinki aurait, d’après ce qu’elle voyait : elle était toujours en vie et avait retrouvé une bonne partie de sa santé physique. Il ne lui restait que quelques mois de thérapie et elle pourrait vivre parmi les siens comme si de rien n’était. Cela, elle ne pouvait l’éviter, et la première preuve était que la rescapée tenait actuellement un début de conversation. En revanche, voir son visage déformé par l’horreur à la vue du sien, ça elle pouvait le conserver. C’était tout ce qu’il restait de divertissant avec elle. La Démone se laissa retomber contre son dossier. Silence. Enfin, pas vraiment. Ce dîner était un vrai bordel. Elle le considérait à peine, préférant l’écouter quelques secondes, jusqu’à ce qu’une feuille ne se glisse sous ses yeux. Un jeu.

-Vous voulez jouer, vous aussi ? Demanda-t-elle à ses deux voisines.

Aucune fourberie ni aucune mauvaise pensée. C’était simplement ce qu’elle estimait le plus judicieux au vu de la situation, où entrer dans un rapport de force de sa part ne lui apporterait rien de bon. Alors qu’elle s’apprêtait à commencer, elle entendit une voix, somme toute banale, se détacher de la cacophonie ambiante. Elle laissait deviner le début d’une conversation et de retrouvailles, somme toute une situation banale dans cette situation qui était loin de l’être. Et puis, il y avait le sujet de la conversation.

-Vous avez parlé de plan ?

Peut-être s’était-elle trop penchée en avant. Peut-être son approche était-elle osée, un peu trop abrupte. Si elle avait pu, elle se serait presque levée de sa chaise pour intervenir. A la place, son décolleté menaçait dangereusement d’en dévoiler trop, mais ça revenait au même. Elle était grandement intéressée. Sauf s’ils parlaient de cartographie. Le fait est qu’elle avait besoin de se détendre en ce moment.

-Si vous avez besoin de quelqu’un d’autre, je suis toute à vous.

Elle jeta un œil à Laëth, apparemment aussi concernée, puis émit un sourire coquin. Et elle n’était pas contre l’échange culturel.


420 mots
Leigh répond à Laëth, puis propose à elle et Léandra de jouer avec elle, puis demande à Daé si elle peut rejoindre le plan Q /sbaf/





Bijin
nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34531-kitoe
Priam et Laëth
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 3365
◈ YinYanisé(e) le : 02/02/2018
◈ Âme(s) Soeur(s) : La bière et le saucisson | L'adrénaline et les problèmes
◈ Activité : Berger [III], traducteur [II], diplomate [I] | Soldat [III], violoncelliste [I]
Priam et Laëth
Jeu 29 Oct 2020, 11:36



In memoriam by aw anqi

Le Dîner de l’Apocalypse

En groupe



Dastan éclata de rire, d’un rire moqueur et dénué de toute gentillesse. La glissade du canapé sur la joue de sa voisine le distrayait grandement. « Tiens, ça t’apprendra à renverser de la flotte partout ! » s’exclama-t-il, tout à son amusement. Pourtant, il avait à peine fini de s’exprimer qu’un feuilleté crissa contre sa propre peau, avant de libérer une crème épaisse et visqueuse. Les sourcils froncés, il ouvrit la bouche pour répondre, puis la referma. En toute honnêteté, il ne s’était pas attendu à ce qu’elle répliquât si vertement. Les Ygdraës n’étaient-ils pas censés être des petites choses inoffensives ? Tellement inoffensives qu’on en venait à se demander comment ils avaient pu survivre jusque-là ? Tellement inoffensives qu’il était parfaitement logique que leur capitale eût plusieurs fois été détruire ? Le Réprouvé n’avait pas connaissance de cette partie de l’histoire, mais si on la lui avait apprise, il ne s’en serait jamais étonné.

Il s’apprêtait à redoubler de véhémence lorsque la rouquine commença à retirer les morceaux de feuilleté de ses cheveux. Étrangement, ce contact l’apaisa. Il sentit l’Ange qui l’habitait étreindre son cœur pour en chasser la violence et la haine. Il lui suffisait de souffler dessus pour que tout s’envolât. Il fronça le nez. « Ouais. Je m’appelle Dastan. Tu parles Zul’Dov ? » s’étonna-t-il soudainement. Comment pourraient-ils se comprendre, autrement ? Le petit roux se pencha sur le jeu, la mine méfiante. « C’est quoi ce truc ? » Il ne savait pas lire, et pourtant, il comprit ce qui était écrit. « Ah, ouai- eh ! C’est dans ta gueule qu’ils vont finir, les épinards, si tu continues ! T’es rousse aussi alors ça ira bien tout pareil ! » L’enfant croisa les bras. « Non mais. C’est pas une Elfe qui va faire la loi ici, ça sûrement pas. » bougonna-t-il, avant que son attention ne fût attirée par leur voisine. Lorsque la fille aux longues oreilles posa sa question, il lui tira la langue. « Moi, j’ai la réponse ! Pas besoin de ta « cocotte » pour savoir. » Il regarda les deux filles, les bras toujours croisés et l’expression fermée. Puis, un mince sourire étira ses lèvres. « Les garçons sont pas méchants. C’est les filles qui sont trop susceptibles. Pire que des Cerfeuils ! Et c’est stupide, en plus. » Comment ça, c’était une mauvaise stratégie de dire ceci devant tant de femmes ? Il avait bien remarqué qu’il n’y avait pas que ces deux-là. Il lui avait même semblé voir sa sœur, et son frère, et plein d’autres personnes qu’il aurait dû connaître. Il était trop occupé à jouer aux imbéciles provocateurs pour s’en soucier. Ou presque. Énervé par la musique et l’atmosphère tendue, il s’écria : « Oh, eh, vous en avez pas marre de faire tout ce boucan ?! » Toutefois, lorsqu’il se retourna pour découvrir les visages des protagonistes, son propre faciès se décomposa, et il bafouilla : « Euh, non, rien, laissez tomber… »



Message II – 500 mots

Dastan discute avec Astriid et Cendre. Il s'énerve à cause de la musique et de l'ambiance tendue, mais quand il voit qui est à l'origine de tout cela, il s'écrase.




[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 1628 :


[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 2289842337 :
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34615-priam-belegad-aux-i
Priam et Laëth
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 3365
◈ YinYanisé(e) le : 02/02/2018
◈ Âme(s) Soeur(s) : La bière et le saucisson | L'adrénaline et les problèmes
◈ Activité : Berger [III], traducteur [II], diplomate [I] | Soldat [III], violoncelliste [I]
Priam et Laëth
Jeu 29 Oct 2020, 11:41



In memoriam by aw anqi

Le Dîner de l’Apocalypse

En groupe



Priam tourna la tête vers l’homme en bout de table. Il le connaissait. Il l’avait vu, lors de cette soirée durant laquelle des noms avaient été lancés. C’était lui qui les avait prononcés. Il s’était fait le porte-parole d’Hel’dra. Avant cela, il avait organisé la réception, orchestré leur téléportation dans les bains, et proposé cette chasse dans le labyrinthe. Il avait été leur hôte. Il l’était à nouveau. Cela ne présageait rien de particulièrement mauvais, sa présence ne promettait rien de bon non plus. Le fils de Réprouvés tourna la tête de l’autre côté pour voir celle qui lui faisait face : Aria Mitsuko Taiji. Il frémit, d’un frisson entre deux contraires, puis refocalisa son attention sur son assiette. Il n’avait, de toute façon, que cela à faire. Il n’avait pas l’intention d’adresser la parole au Baron, malgré les sourires du bébé ailé. Celui-ci lui donnait l’amère sentiment qu’un jour, ce serait peut-être sa nièce ou son neveu qu’il bercerait ainsi. Quant aux autres…

Son attention fut détournée par le jeu proposé par leur hôte. Il détailla les carrés, leva un sourcil inquisiteur vers celui qui expliquait en entendant son nom, puis observa l’attitude de ses voisins proches. L’Ygdraë lui rappela quelque chose qu’il avait mis de côté. « Ah, oui, c’est vrai. » Elle avait rencontré son mentor. Ils avaient passé une partie du Fessetival ensemble. « Ravi de faire votre connaissance. » Formule de politesse d’usage, pas moins mensongère, malheureusement.

Il leva les yeux vers Isiode Yüerell. Il l’avait vu une fois, de loin. De près, il était comme on le lui avait décrit. Froid, tranchant et implacable comme la mort – au moins quand il s’adressait à un Démon. Une once de sourire fit frémir le coin de ses lèvres. Imaginer sa sœur à ses côtés le rendait curieux. Il ne doutait pas du fait qu’il serait un excellent mentor, car ses lames étaient réputées ; mais peut-être n’avait-il pas assez d’humanité pour supporter l’empathe sur pattes qu’il devrait guider ? Il assista à l’échange avec le Démon, transformé en Zane, et le Sorcier, apparemment prodige musical, sans broncher. S’il avait eu une seule remarque à faire, c’était qu’il aurait été aussi judicieux de s’en prendre au Mage Noir. Il n’en fit rien, et se pencha sur le jeu offert par l’hôte. Ses oreilles demeuraient attentives aux conversations qui se tissaient, et il jetait de temps à autre des regards à sa sœur, protecteur.



Message II – 406 mots

Priam répond à Circë. Il assiste à l'échange Isiode-Deccio-Cyrius. Il a l'air concentré sur le jeu mais il écoute tout ce qu'il peut 8D




[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 1628 :


[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 2289842337 :
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34615-priam-belegad-aux-i
Priam et Laëth
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 3365
◈ YinYanisé(e) le : 02/02/2018
◈ Âme(s) Soeur(s) : La bière et le saucisson | L'adrénaline et les problèmes
◈ Activité : Berger [III], traducteur [II], diplomate [I] | Soldat [III], violoncelliste [I]
Priam et Laëth
Jeu 29 Oct 2020, 11:48



In memoriam by aw anqi

Le Dîner de l’Apocalypse

En groupe



Laëth considéra le Démon. « Étant donné les dégâts subis par votre peuple, je crains que tout cela ne doive attendre quelques dizaines d’années. » Le Génocide avait terrassé les Anges, et il n’y avait eu que le temps, la persévérance et l’aide d’autrui pour les arracher à leur malheur. « D’ici-là, nos hôtes auront peut-être déjà décidé de nous empoisonner. » Elle les avait reconnus. Elle se méfiait d’eux. Le petit pois qu’elle reçut sur le front détourna son attention. Son expression agacée se teinta d’une animosité sauvage, intrinsèque et incontournable. Si elle avait passé une journée près de l’aura malsaine du coupable, à la fin de celle-ci, elle aurait été capable de jurer que Kaahl n’était pas un Sorcier. Les yeux plissés, elle ne répondit pas à sa question – il n’en attendait probablement pas moins. « Jouer ensemble ? » Les sourcils arqués, elle le scrutait. Elle ne s’était pas attendue à cette proposition. Il la rendait curieuse. Sa personne, d’abord, puis son statut, et sa relation avec Kaahl. Savait-il que celui qui l’avait sauvé était aussi son souverain ? Savait-il avec qui il avait joué lors de ce spectacle ? Et s’il savait… pourquoi ? Elle voulut jeter une œillade vers le Mage, mais croisa un regard à la fois attendu et inattendu. Le clin d’œil d’Adam lui fit aussitôt détourner la tête. Elle avait remarqué la présence de Jil. « Je ne suis pas aussi bonne musicienne que le Baron Paiberym. Vous seriez sans doute déçu. » Les paroles étaient polies mais le ton explicitait sans peine les dessous de son refus. « Quant à venir voir un de vos spectacles, j’imagine que le fait que je ne sois pas friande des visites en territoire sorcier n’est pas un secret. »

Avant qu’il ne pût répondre, la métamorphose de son voisin démoniaque captiva quelques convives. L’Aile d’Acier se raidit. Elle l’avait déjà vu – Zane Azmog. Ses mains se crispèrent ; l’une autour de sa fourchette et l’autre sur un pli de sa robe bleue. La musique qui retentit déclencha un long frisson dans son corps ; elle sentit sa puissance autant que sa noirceur. Celle qui lui succéda vibrait aussi de force, mais d’une autre manière. Elle s’inclina pour voir Isiode Yüerell. Elle ne l’avait pas rencontré depuis qu’on lui avait annoncé qu’il serait son mentor. Lorsqu’elle vit l’éclat froid de ses yeux frapper les imbéciles suppôts du Mal, et son voisin s’effrondrer dans son assiette après avoir été frappé par l’aiguille, une foule de sentiments l’assaillit, entre la fierté, l’admiration et l’appréhension. La remarque de celle que Mancinia avait désignée comme Léto Sùlfr – quand elle aurait plutôt pensé à un homme – l’interpella. Elle effleurait souvent la route de cette femme érigée en modèle ; et pourtant, leurs chemins jamais ne se croisaient. « Comment ? » demanda-t-elle, visiblement sortie de sa contemplation. Ses iris allèrent de Leigh, à Daé, puis à Adam. Vraisemblablement, elle se trouvait impliquée dans une situation qu’elle n’avait pas souhaitée. Encore.



Message II – 500 mots

Laëth répond à Deccio et Cyrius. Elle perçoit le clin d'oeil d'Adam. Elle remarque Jil, Mancinia, Léto. Elle écoute Isiode répondre aux deux zigotos (<3). Puis l'oeillade de Leigh l'interpelle et elle se demande de quoi il en retourne, pas très ravie.

Et maintenant je répondrai toujours individuellement, je pense, parce que sinon j'attends et je suis débordée /sbaf




[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 1628 :


[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 2289842337 :
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34615-priam-belegad-aux-i
Invité
Invité

avatar
Jeu 29 Oct 2020, 19:13



Le Dîner de l'Apocalypse



Absorbée par le tour qu’elle venait de jouer à son cher esclave, la jeune femme ne prêtait pas grande attention au Vampire à ses côtés. Contre toute attente, ce fut la créature en face d’elle qui se décida à la réprimander. Son timbre teinté de mépris lui fit plisser le front. Après l’avoir toisée un instant, la Sorcière décréta de suite que ses propos ne méritaient aucune réponse. À mépriser le monde entier, il ne fallait pas s’étonner d’être ignorée. La fureur de sa victime, en revanche, retroussa ses lèvres en un sourire satisfait. Voir la colère s’imprimer sur des traits qu’il voulait froids l’amusait énormément. Cependant, sa voisine immédiate avait un effet des plus déplorables sur lui. Contaminée par son amour du dénigrement, il ne manqua pas de lui adresser une remarque acerbe. Malgré la fougue avec laquelle il lui écrasa les pieds, ses actions étaient dépourvues de véritable panache. C’était décevant. En la matière, un trublion, quelques sièges plus loin, se livra à une démonstration théâtrale. Bien qu’elle ne comprît pas la teneur de sa scénette, les réactions ne se firent pas attendre. Un homme se leva. Lorsqu’elle aperçut le visage de celui qui, indigné par sa piètre performance, corrigea sa prestation, son visage blêmit. Soudainement raide comme un piquet, elle se redressa convenablement. Devant les siens, elle ne pouvait se permettre de s’égarer. Alors qu’elle reposait ses couverts, elle croisa le regard du second Chancelier. Pendant un instant, elle en oublia de respirer. Ce ne pouvait être un rêve.

Le ventre noué, Isahya salua respectueusement l’illustre Sorcier qui lui faisait face. Comment avait-elle pu ne pas le remarquer ? Sans oser lui adresser la parole, elle s’attarda plus que de raison sur les traits de son visage : elle le trouvait effrayant. C’était certain : Ethelba le chérissait, et elle n’était définitivement pas digne de son attention. Un frisson sur l’échine, elle décida de converser avec un individu à sa portée. Quelque peu confuse, elle héla un serveur. « Pourriez-vous amener une bouteille de sang à mon voisin ? Je crains d’avoir renversé son verre. » Contrite, elle attendit de recevoir le précieux liquide, et avec un sourire avenant, remplit le récipient qu’elle avait vidé plus tôt. « Laissez-moi vous servir. » Sa mission accomplie, elle constata avec surprise. Plus serviable qu’à l’accoutumée, elle tendit son chiffon vers la pommette du Vampire. « Vous avez une goutte sur la joue. » Délicatement, elle essuya le liquide. Elle doutait que son extravagance s’offense d’une telle tâche. Vivre auprès de son père, néanmoins, avait fait naître en elle une forme de maniaquerie. Pensive, elle interpella le garçon qui, quelques minutes auparavant, avait joyeusement baragouiné à propos de fiches en papier. « Dites, jeune homme ! Seriez-vous d’accord pour nous expliquer les règles de ce jeu de cartes ? Toute connaissance est bonne à prendre, et peut-être pourrions-nous essayer de faire une partie tous ensemble en attendant la suite. » Son enthousiasme lui donnait envie d’en apprendre davantage.

498 mots:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Jeu 29 Oct 2020, 22:19

[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 Mr5s
« Il s’appelle Juste Leblanc. »



Grelotte ça piquote. Ou encore nall dine oumouk comme qui diraient les Enfériens du Nord. Qu’il s’agisse de ses zygomatiques ou de ses jointures osseuses, aucun va-et-vient moteur ne répondit à ses ordres internes. Ça s’était passé si vite qu’il n’avait pas eu le temps de prendre conscience du déroulement de l’attentat. Toutefois, à l’aide de son esprit de déduction remarquable, les pièces du puzzle se rassemblèrent en un instant. Cet Ange n’avait manifestement pas apprécié son point de vue, et s’il feignait l’indifférence, celui-ci avait indubitablement été piqué au vif. Le plus frustrant dans tout ça, ce n’était pas d’être limité dans ses mouvements, mais d’entendre les commentaires des uns et des autres sans pouvoir y réagir. La magie des mots occasionnait parfois bien plus de blessures que ce qu’il fut contraint de supporter en ce moment même. À ses yeux, ses provocations auraient pu se solder d’une façon bien plus tragique. Comme par exemple recevoir la malédiction de l'alopécie. Mais il n'en fut rien. Nada. Qu’ils se moquent, qu’ils l’ignorent ou qu’ils le médisent autant qu’ils le souhaitaient. Avec sa piètre présence et ses faits d’armes inexistants, il avait réussi à dérouter — ne serait-ce qu'une demi-seconde — l’un, si ce n’est l’ennemi le plus réputé de leur tribu, de quoi engendrer une érection monstrueusement mécanique chez le blondinet.

Il ne restait plus qu’à espérer qu’il se souviendrait encore de lui lorsque les rôles s’inverseraient dans le futur. C’est d’ailleurs pour graver son faciès dans ses mémoires qu’il s’était métamorphosé en Zane, car il connaissait pertinemment les antécédents qui le liaient aux ailes blanches. En parlant de lui, Deccio se vit subitement ravir dans un monde à part, envahi par la nuit et le néant. Devant lui, une immense tête composée en grande partie de fumée se matérialisa. Il reconnut immédiatement sa chevelure, touffue et soyeuse. Oui, y compris sous cette forme éthérée. « Qu’est-ce que cette fumisterie encore ? Ça ressemble à de foutues hallucinations. » « Tu m’as oublié. » « Hein ?! Mais pas du tout, tu es mon frère. Mon Zanou à moi, plus connu sous le titre de Loréäl. Ça signifie toison céleste dans notre langue. » « Tu m’as oublié en oubliant qui tu étais. Regarde en toi Deccio. Tu vaux mieux que ce que tu es devenu. Il te faut reprendre ta place dans le cycle de la vie. N’oublie pas qui tu es, tu es mon frère et c’est toi le roi. Enfin, pas tout à fait. Mais tu pourrais le devenir en filant des coups de genoux dans les noix de ceux qui te barrent la route. » Ce discours mené par son frangin brumeux sonnait étrangement… motivant. Bizarre, très bizarre certes, mais enthousiasmant malgré tout.


459mots | Post IV:
Revenir en haut Aller en bas
Jil
~ Lyrienn ~ Niveau 40 000 ~

~ Lyrienn ~ Niveau 40 000 ~
◈ Parchemins usagés : 465
◈ YinYanisé(e) le : 23/07/2014
◈ Activité : Prof de Botanique, Puff-Puff Gueurle (Équipe C), Patronne de la Tendre Miche
Jil
Jeu 29 Oct 2020, 23:33

Moins discrète, Jil s’essaya également aux jeux de dessous de table, en posant ses doigts sur le ventre du Déchu, à la recherche de sa ceinture et de l’interstice qui la séparait d’une vieille connaissance. L’idée des cartes de fidélité la happa en dehors du moment, et elle remonta soudainement pour s’en retourner à ses gesticulations :

« Bien sûr ! En fait, j’ai pensé à un programme de fidélité avec plusieurs échelons ; ça va inclure des réductions, évidemment, mais également des services en fonction de la régularité et des quantités achetées. On commence doucement avec des prix avantageux intéressants, puis petit à petit, j’offre la livraison ; et enfin, on termine avec les extras, j’ai déjà un plan sur un an avec quelques filles de l’équipe pour offrir des prestations bonus. Mais pour toi, je ferai un palier spécial, Adadam ! Le magasin n’ouvrira qu’à l’aube, mais je commencerai à travailler quelques heures avant – j’ai trouvé un enchantement excessivement pratique, je l’ai fait poser sur le lit, ça rallonge mes heures de sommeil tout en y passant moins de temps. Des nuits de dix heures sans rater les fêtes et en allant travailler tôt ! Bref – tu pourras passer à ce moment-là, j’ai envie de baiser dans la farine. Oh ! Des tartines de tapenade ! Tu en veux ? »

Elle tendit son bras pour attraper quelques amuse-gueules, complètement détachées des regards intrigués que sa remarque à haute voix avait pu susciter. La bouche pleine, elle observa aux alentours en machant avec entrain, comme un jeune Wëltpuff. Il y avait quelques têtes connues, notamment Laëth, à qui elle fit bonjour en agitant vivement la main. Adam l’avait remarquée aussi, et l’Ange demeura assez distante, au plus grand désarroi de la future boulangère. Pour tenter de rassurer son voisin de table, elle lui donna un petit coup de coude, accompagné d’un grand sourire :

« Elle doit être occupée à discuter, elle veut pas paraitre impolie ! De toute façon, tu verras, quand j’aurai de mon côté la toute-puissance des pâtisseries, on lui redonnera le sourire. Tiens ça me fais penser, ta pâtisserie préférée, c’est toujours le Paa’Ri Bereste ? J’en étais sûre ! T’as toujours préféré les sucreries fourrées. Tout ce qui est fourré, en fait ! »

La Lyrienne ricana bêtement en clignant de l’œil, comme si l’intéressé avait besoin de son aide pour comprendre le sous-entendu. Un mouvement et quelques murmures scandalisés attirèrent son attention un peu plus loin ; elle plissa les yeux, avant de le montrer au Déchu :

« Il me rappelle quelque chose. Faudrait que je le voie nu, mais je suis presque sûr que j’ai déjà aperçu une statue de lui quelque part. Mmh. Tiens, j’ai plus de vin. »

Adam s’écria d’une voix aïgue, qui fit redresser la tête à la rousse. Elle croisa le regard de Mancinia, et s’exclama avec joie :

« Oh ! Le Lama Tassif ! Hé ! Coucou !! »


496 mots.


[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 3TFZNQ
♫ :

Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t35022-jil
Lexa Blaise
~ Humain ~ Niveau III ~

~ Humain ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 535
◈ YinYanisé(e) le : 25/02/2019
◈ Âme(s) Soeur(s) : o/
◈ Activité : | Maître d'armes - Rang I | Danseuse - Rang I | Encenseuse - Rang I |
Lexa Blaise
Ven 30 Oct 2020, 11:31


[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 86122410

Le dîner de l'Apocalypse

[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 77438810

Une fois le petit accord conclu, l’homme à ma gauche m’expliqua deux ou trois choses sur cette mystérieuse Aether. Je me redressais pour être plus réceptive. Donc elle n’est pas la seule à avoir vu le jour. Il y avait un autre dieu, du nom de Väaramar, qui est soit son époux, soit son frère. J’ai au moins appris quelque chose, mais je n’étais pas plus avancée que cela … Je regardais la situation actuelle, certains semblaient bien se connaître, bien s’amuser, d’autres étaient beaucoup plus en froid avec d’autres. « Il y aura de travail à faire … beaucoup de travail … » dis-je à l’Ange à côté de moi pour commenter ses dires, en me laissant tomber en arrière contre le dossier avant de croiser les jambes. Effectivement, on va avoir beaucoup de travail en tant qu’élus … enfin je vais en avoir. Parce que pour l’instant, je suis à la recherche des autres élus humains pour voir s’ils en savent d'avantages que moi ou s’ils en sont au même point.

Je sentais bien que l'ambiance était très tendue. Je voulais boire une autre gorgée de whisky, mais mon verre était vide. Je me penchais vers la table, attrapant la bouteille pour pouvoir remplir mon verre. L’odeur de l'alcool titillait mes narines. Cela faisait tellement longtemps que je n’avais pas bu un aussi bon whisky. Je bu cul sec le petit fond de verre que je me suis servie avant de le remplir de nouveau, cette fois avec une dose plus conséquente de bourbon. Je reposais mon dos contre le dossier de la chaise en levant mon verre et en criant. « A Hel’Dra ! » Je commençais à ne plus être maître de mes actions, l’alcool fort était en train de prendre le relais. Je bus une nouvelle gorgée de nectar. Je me sentais bien, j’étais joyeuse et je me foutais un peu de tout. Je levais mon verre vers certaines personnes, à d’autres je faisais des clins d'œil. Je suis bien, je suis joyeuse, voilà tout. Cela faisait du bien de lâcher prise un peu, de pouvoir faire une pause dans ce monde de brutes. J’espère bien profiter bien longtemps de ma jeunesse avant que la vieillesse ne vienne m’emporter et que je ne puisse plus rien faire, mise à part envier les autres. Dans ce cas, je vais appliquer ce que je viens de penser. Je vais profiter encore et encore de ce fabuleux dîner entre … amis ? Non, je dirais des inconnus, mais qui deviendront des connaissances bientôt !



[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 75171210



◊ Poste III ◊ 425 mots ◊
Résumé ◊ Lexa commente les dires de Neah avant de se resservir en whisky au miel, boire cul sec le fond et de se re-resservir xD Après ça elle lève son verre et cri "A Hel'Dra" 8D avant de lever son verre vers des gens, de faire des clins d'oeil à d'autres o/ Vous pouvez l'ignorer ou réagir, comme vous le souhaitez 8D
Comme vous l'aurez comprit, Lexa comme à être torchée B)


[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 Lexa_s12
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t37588-lexa-blaise
Kyra Lemingway
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 4516
◈ YinYanisé(e) le : 22/03/2016
◈ Activité : Tenancière d'un Bar à vin (rang I) ; Négociatrice (rang I) ; Brasseur (rang I) ; Reine du monde des contes à mi-temps
Kyra Lemingway
Ven 30 Oct 2020, 14:39


Le Dîner de l'Apocalypse

perfect land sect par linhsiang

Oriane monta ses cheveux en un chignon rapide qu'elle maintint à l'aide d'une pique. Avec des gestes mécaniques et régulier, sa main alla simultanément à la recherche du rouge pour ses lèvres, du Khôl pour ses yeux et d'une fourchette pour... Une fourchette ? La Luxurieuse papillonna des yeux. Puis elle laissa échapper un soupir agacé tandis que ses doigts pianotèrent sur la table. Elle fit tourner son regard sur la table à la recherche du responsable et fini par froncer des sourcils en notant l'absence de Jun. D'habitude il était présent pendant ses tours de passe-passe. Furtivement, mais présent tout de même. Alors elle se raidit sur sa chaise, bien moins sereine. Elle se fit plus attentive à son entourage et sentait son cœur tambouriner une cadence insupportable contre sa poitrine face à certains visages. Les Alfars. Elle ignorait tout de ce peuple sinon qu'une ombre planait au-dessus d'elle à cause d'eux. Ce garçon aux cheveux blanc qui avait également subit les lubies du Prince des Cauchemars. Des Humains, trop. Certains qu'elle connaissait d'ailleurs. Des Anges, trop également. Là aussi, elle en connaissait. Adam. Elle se détendit légèrement. Pas longtemps toutefois tandis que son regard atteint le baron Paiberym et que son rêve lui revint de plein fouet en tête. Elle avait l'impression que les émotions coulait en elle comme un torrent tumultueux et à la profondeur insondable. Elle aurait aimé qu'il ne s'agisse que d'une calme rivière au fond clair et limpide. Et les choses ne s'apaisèrent pas tandis qu'elle constatait sa propre apparence, différente de celle qu'elle arborait avant de se trouver autour de cette table. Il y en avait qu'elle préférait oublier et ne jamais reprendre. Parce qu'elles ne les aimait pas ou parce qu'elles étaient emprunt d'un souvenir marquant. C'était le cas ici. Elle posa une main sur sa poitrine et ferma les yeux tandis que ses doigts glissèrent jusque sa nuque. Nouveau soupir. Puis elle planta un instant son regard dans celui de l'homme qui lui faisait face. Croisait celui d'un autre plus loin avant de tourner le visage vers son voisin. « C'est amusant. Et surtout ça va bien compliquer ce dîner. Kaahl. Kaalh. Khaal. Vous vous connaissez ? Ou c'est un hasard ? ». Elle pariait bien plus sur la première hypothèse. Ce Kaalh ressemblait bien trop au Baron pour que ce ne soit qu'une coïncidence. Un nœud se forma dans son ventre. « Pardonnez mon oreille indiscrète, mais si proche c'est difficile de la rendre sourde. » ajouta-t-elle immédiatement avec un sourire. Elle baissa le regard sur son assiette et fit glisser son index sur le rebord de son verre. « Talleb ? » reprit-elle en reportant son attention sur l'homme. « Je viens d'un pays où ce mot n'est pas commun je dois l'avouer. ». Sereine ? Absolument pas. Mais elle voulait savoir pourquoi on l'avait menait ici et ainsi. Et rester silencieuse ne l'avancerai en rien à savoir la raison de cette réunion.
©gotheim pour epicode


Mots | 494
Suite à une demande excessive du Discord, je ramène Oriane. Elle a popé à côté de Kaalh et... on va essayé de survivre plus de deux post ? /mur. Ah si, elle a l'apparence qu'elle avait au bal des douze Cycles Lunaires o/
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34243-kyra-lemingway-la-p
Maximilien Eraël
~ Humain ~ Niveau III ~

~ Humain ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2359
◈ YinYanisé(e) le : 18/09/2016
◈ Activité : Charpentier | rang II ; Ébéniste | rang II ; Soldat | rang II
Maximilien Eraël
Ven 30 Oct 2020, 15:38


Le Dîner de l'Apocalypse

Creature dinnerpar David Noren

D'un geste agacé il défit un bouton de sa chemise afin d'en relâcher le col. Déjà que ce genre de vêtement n'était franchement pas ce qu'il appréciait le plus, pouvait-il au moins se mettre le plus à l'aise possible. Surtout qu'il avait beau essayer de se lever ou se dandiner sur sa chaise, il ne décollait pas de son assise, finissant par capituler dans un juron clairement irrité avant de s'enfoncer dans le dossier du siège et croiser les bras avec un air bougon. Aucun mot qui convenait à ce qu'il pouvait ressentir actuellement ne lui vint à l'esprit. Un mélange de colère, d'amertume et de frustration d'avoir été arraché à ses activités et son habitation sans son consentement - encore - pour... Ça. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour se décider du responsable qui se trouvait à l'une des extrémités de la table et arborait un insupportable sourire en coin. Peut-être faisait-il fausse route. Il s'en foutait mais d'une grandeur monumentale. Il espéra un instant que ce ne soit qu'un mauvais rêve. Se retrouver dans un tel rassemblement avec tant de peuples et antagonistes n'augurait rien de bon. D'ailleurs il préféra s'enfermer dans le mutisme, exceptionnellement. Trop d'interlocuteur de races différentes dont certaines - pas mal même, il devait l'admettre - dont il ignorait les mœurs ou les relation vis-à-vis des autres populations. Un point qu'il lui faudra corriger à l'avenir à l'évidence. Si ce n'était que ça. Il y avait également trop de visages qu'il aurait préféré ne pas revoir dans l'immédiat ou, tout du moins, en même temps. Pourtant il ne put retenir une grimace face à la tension palpable et grandissante de la salle. Aussi ses muscles se crispèrent sur ses couverts comme un souffle profond se bloqua dans sa poitrine lorsqu'un excentrique trouva bon arborer le visage de celui qui se faisait appeler la Bête. « Certains semblent avoir un goût prononcé pour le risque. » lâcha-t-il sans chercher de réel destinataire comme la face du Démon vint trouver le contenu de son assiette tandis qu'il fixait le Démon d'un regard brûlant de haine. Son oreille fut un instant attiré par les paroles d'une jeune  femme. Hel'dra. Celle-là aussi commençait à devenir désobligeante à être si absente de la circulation. Un petit pliage de papier arriva alors sous son nez. Il en lu le mot. C'était si doux. Certains autour de cette table semblait ne pas être prêt à s'entre-tuer. Il chercha du regard l'âme à l'origine de ce message. Celle-ci se ferait dévorer crû par le monde si elle ne prenait pas garde.
©gotheim pour epicode


Mots 431
Et parce que je suis faible et que je sais pas me décider quand plusieurs nom sortent... Maximus est pas content d'être là, voilà. /mur (je tiens à préciser qu'à l'ouverture du rp, j'avais dis que Oriane et Max serait les deux personnages que j'amènerai pas hein xD)
On remercie Discord de l'avoir placé à côté de Cyrius 8D


We were never welcome here ~ Night time or morning time, we're going strong

Don't you tell me what you think that I can be

[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 3881576816 Vous avez deux nouveaux messages [Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 3881576816 :
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34158-melissandre-s-gemu-
Invité
Invité

avatar
Ven 30 Oct 2020, 17:20



Le dîner de l'apocalypse


Alaster tenait dans sa main un livre de Conte. Il le fixa, curieux, avant de se rendre compte qu’il n’était plus seul. Autour de la table, il y avait une bonne cinquantaine de personnes, occupées à discuter ensemble plus ou moins amicalement. Il passa l’une de ses mains dans sa barbe, toujours pensif. Un autre que lui aurait sans doute levé les sourcils sous le jeu de l’étonnement. Il n’était pas très expressif ou, plutôt, un peu lent. Après un rapide tour d’horizon, il se rendit compte qu’un blondinet était vraisemblablement en train de dormir dans son assiette. Du moins, c’est ce qu’il crut, puisqu’il n’avait pas assisté au déroulé entier de la scène. Celle-ci ne lui sembla pas dérangeante, étant donné qu’il s’était assoupi d’une façon semblable plus d’une fois. Il chercha Jun des yeux mais ne le vit pas. À la place, il se rendit compte qu’il y avait là beaucoup de personnes connues. Le Déchu n’avait jamais fait grand cas de la réputation. Il jugeait aux actes qu’il pouvait constater lui-même.

Après un instant d’immobilisme, il finit par poser le livre à côté de son assiette. Il regarda celle-ci, remplie d’un bouillon. Dedans, il y avait des champignons, des nouilles, un œuf, des herbes, des crevettes et d’autres condiments. Ça ressemblait à ce que Jun lui préparait parfois, le matin, très tôt, avant qu’il ne partît pour les pâturages. Ça avait la même odeur. Il sourit et commença à manger avec entrain. C’était délicieux. Il était l’illustration même du proverbe « Il en faut peu pour être heureux. ». Alors qu’il allait quémander un autre bol – parce qu’il mangeait beaucoup – il fut attiré par une voix à côté de lui. Ses yeux se tournèrent vers une jeune femme rousse, puis vers son verre. « J’imagine que oui… Vous pouvez boire dedans si vous voulez. Avec le bouillon, je n’ai pas vraiment soif. » Il la détailla un peu puis reporta son attention sur le livre. « Il est à vous ? » demanda-t-il, à tout hasard, avant de regarder vers sa droite et de remarquer, enfin, le jeu que semblaient se livrer ceux qui l’entouraient. À sa gauche, il n'y avait que des roux. C’était drôle. À sa droite, la tendance était complètement différente puisque la jeune fille qui tenait une cocotte en papier avait les cheveux bleus. « Est-ce que les roux parlent beaucoup ? » dit-il, soudainement taquin, pour raviver la flamme du jeu après la réponse du garçonnet. Entre eux et la jeune femme – Jil – assise plus loin, on n’entendait que les roux à cette table. Heureusement, Laurannette n’était pas là. Sinon, elle aurait tué sa fausse théorie dans l’œuf. Un sourire amusé habillait les traits d'Alaster, bien que son regard ne brillât que d’une aura de bienveillance calme. Il regarda Djinshee de nouveau. « Vous voulez goûter ma soupe ? Je suis sûr qu’elle vous plaira. » Il ferma les yeux un instant.

490 mots

Résumé:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Ven 30 Oct 2020, 22:27

[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 Ws0a
« Tu es le sang ! »


« Les gens m’appellent Faust. Mais toi tu peux m’appeler cette nuit. Enfin, pour être totalement sincère avec toi, ils m’appellent surtout Ducon. » Rien de plus normal puisqu’ils ne connaissaient ni mon prénom ni mes nombreux exploits. Et oui. Après tout, c’est moi qui avais retrouvé les chaussettes de l’archiduchesse, ou bien le chat de la mère Grendel. Même si pour ce dernier, le doute ma bite encore aujourd’hui. Puis de toute façon, je ne vais pas spoiler ici, on n’est pas dans le bas de gamme des trônes — expression vampirique signifiant qu’il ne faut souscrire à aucun abonnement avant la troisième pleine lune. Autrement dit, ben on n’en sait toujours pas plus sur le véritable sens de celle-ci.

En tout cas, je m’étais adressé à cette jolie femme d’ébène. Cette même personne qui m’avait piqué mon verre pour m’en servir un autre quelques instants plus tard. Au moins, celui-ci était frais. Je pouvais le deviner à sa robe opaque, d’une teinte faiblement roussie, entre le rouge cerise et le rouge moutarde. Plaçant le pied entre mes doigts, je le secouais en de légères oscillations, mes pupilles se déformant au gré des vaguelettes. « Vous voyez comment le sang remue ? Ben moi aussi. » Pourquoi toujours vouloir étaler sa culture ? Les banalités conféraient également du prestige. Surtout en cette période de crise où tout le monde se foutait sur la tronche. J’étais peut-être dénué de ce qu’ils appelaient l’intelligence, mais si apprendre à lire et à écrire signifiait se comporter de la sorte, alors je ne souhaitais ça à personne. J’étais bien dans mon univers, et je n’en sortirais pour rien au monde. Quelqu’un que je devinais être l’un de mes confrères m’adressa ensuite la parole. Lubuska, pathétique et nougatstérile furent les principaux termes que je retins.

Ce gamin se tenant à ma gauche là, il saurait surement m’aiguiller si je le lui demandais gentiment. « Hey, Mini Mathy ! C’est quoi astérisme ? Et pourquoi il devrait mourir ? Ne devrait-il pas plutôt courir ? C’est tout de même plus pratique pour échapper à l’angoisse. En plus, il parait que la course à pied améliorerait la mémoire ainsi que les capacités d’apprentissage. Pour ça que je favorise la distanciation. Pas sociale, juste enjambale. Et puis ça me fait un mal de chien aux articulations. Ça ne veut pas dire que j’aboie quand j'évolue horizontalement. Non, non, en fait je t’explique… » Mais je préfère censurer cette scène, beaucoup trop longue et ennuyeuse, y compris pour moi. Quoiqu’il en soit, je repris. « Tu auras le droit à ma sucette magique si tu m’aides. » En attendant, je me tournais vers cet homme à lunettes. J’avais entendu une expression autour de ces infirmes à la vue dégradée, mais je me demandais si c’était une bonne idée de la partager. Sans doute valait-il mieux que je lui réponde avec un large rictus en appuyant mon menton sous mes deux mains. « Tu es tellement beau et sexy. Et ta voix trop mystérieuse… tu m’apprends, dis ? Allez, fais pas ta pute ! » La PO-LI-TESSE. Toujours.



500 mots | Post 3:
Revenir en haut Aller en bas
Léandra Y. Silvanyr
~ Génie ~ Niveau III ~

~ Génie ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1129
◈ YinYanisé(e) le : 07/04/2020
Léandra Y. Silvanyr
Sam 31 Oct 2020, 12:09


Le Dîner de l'Apocalypse




A l’entente de son prénom, je me crispai sur ma chaise. Ma tête était de plus en plus lourde à mesure que je la tournai vers la droite, craignant de conforter mes doutes. Par Elzédor, il était là. Assis sur la chaise juste à côté de moi : Daé, l’insupportable tailleur. Mes yeux s’écarquillèrent de surprise. Comment n’avais-je pas pu le remarquer avant ? Je maudissais notre hôte encore davantage, pestant intérieurement contre cette basse fourberie. D’ailleurs, en y prêtant plus d’attention, le dîner dans sa totalité reflétait des airs apocalyptiques. Les actes et les paroles masquaient toutes un coeur de reproche, de violence ou de vengeance. Les conflits apparaissait ça et là, émergeant d’une étincelle pour flamboyer de milles feux. L’un des convives avaient d’ailleurs été victime d’un mauvais sort ; il avait plongé sans aucune grâce, tête la première, dans son assiette garnie de petits fours.

« Vous… Ici ? » ma voix trahit mes pensées, l’inflexion mon étonnement. Je me mordis la lèvre, regrettant d’avoir laissé échapper mes propres mots.

J’ignorais s’il m’avait entendue. Son comportement de malappris prit le dessus sur les convenances. Je l’aperçus héler le couple qui se tenait face à nous, clamant haut et fort ses désirs de coucheries. La discussion ne sembla étonner que moi, et je me surpris à arquer un sourcil clairsemé. Le miroir me renvoya l’image d’une vieille fille qui n’avait jamais goûté aux plaisirs de la chair. Je haussai les épaules ; la bassesse de leur discussion n’était pas digne du rang que je visais. Je regrettai encore davantage d’avoir atterri à cette tablée.

Ma voisine de gauche se laissa elle-aussi embarquée par ce sursaut de luxure, délaissant sa proposition initiale - somme toute moins perverse. J’hésitai désormais à lui répondre, de peur qu’elle n’interprétasse mon acceptation d’une manière bien différente. Mais il aurait été bien trop inconvenant de l’ignorer.

« Je ne connais pas les règles de ce jeu, expliquai-je en pointant mon doigt fripé vers le plateau. »

Mon attention fût à nouveau attirée par une invitation à la débauche. Mes yeux de nacre dévisageait la jeune femme aux cheveux d’automne. Son débit de paroles, son air jovial et son goût pour le sexe appelait à mon esprit le souvenir d’un rêve. Les éléments en ma possession étaient bien trop minces pour que je pus certifier qu’il s’agissait bien de celle qui répondait au nom de Jil. Peut-être la suite des événements serait-elle plus révélatrice sur l’identité de ceux qui m’entouraient ?

Ce fut Daé qui troubla mes pensées - comme bien trop souvent à mon goût. Ses petites mains maigrelettes me proposèrent un nouveau type de hors d’oeuvre. Je le décrivis rapidement des yeux avant de m’en emparer. Le goût était bien différent de ce que j’avais pu expérimenter jusqu’à présent mais c’était plutôt bon. Je fermai les yeux pour profiter de cette nouvelle flagrance qui m’était jusqu’à présent inconnue.

Pourtant, malgré toute l’agitation du dîner, je n’arrivais pas à me sortir l’Ygdraë de la tête.


494 mots - Post III:


[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 Tenor

[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 Leandra

Merci Astriid & Manci  [Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 517323

La Galerie de Jil - Merci  <3:


La Galerie de Dhavala  - Merci  <3:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t37838-leandra-yumen-silva
Astriid
~ Ygdraë ~ Niveau II ~

~ Ygdraë ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 2286
◈ YinYanisé(e) le : 03/04/2020
◈ Activité : Empoisonneuse
Astriid
Sam 31 Oct 2020, 12:30

[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 M6l2
Image par Sharandula

Le Dîner de l'Apocalypse




«Zul'Dov ? Non, je ne connais que quelques mots. Je crois que cet endroit est magique et que tout est fait pour qu'on puisse communiquer.» confia-t-elle au Réprouvé, assez fière de sa déduction. Trop occupée avec son turbulent voisin, Astriid réalisa avec retard que qu'ils n'étaient pas les seuls à s'agiter autour de la table. Elle n'était pas sûre de ce qui avait amené à cette conclusion mais après s'être transformé physiquement, un homme avait choisi de contempler son repas d'un peu plus près. Par Erëla, avait-il fait une indigestion ? Suspicieuse, elle regarda la nourriture d'un oeil nouveau et choisit de ne plus goûter aux plats par précaution. L'Ygdraë eut toutefois une pensée compatissante pour l'homme qui s'était évanoui, il ne pourrait même pas se lever pour aller aux toilettes. Le pauvre. Elle voulu demander à un serveur de l'aider mais se ravisa en voyant les regards noirs que la majorité des convives posait sur lui. L'ambiance était décidemment teintée de froideur à certains endroits. Fort heureusement, une femme en face d'elle leva son verre et le visage d'Astriid s'illumina. Enfin quelqu'un avec du bon sens. Elle prit son propre verre pour le lever dans sa direction. «Oh oui vous avez raison ! Amusons-nous ! Et remercions aussi ceux qui ont organisé ce repas !» L'Elfe voulut boire son verre d'une seule traite mais échoua lamentablement en s'étouffant à moitié dessus. Elle ne possédait pas encore la même descente que Raïm, à sa grande déception. Malgré elle et au grand dam de celui-ci, le Boräk était devenu une sorte de modèle et Astriid le collait plus que jamais.
Son attention fut de nouveau happée par Dastan à ses côtés. Il lui faisait un peu penser à Traen et elle eut un sourire attendri. L'Ygdraë avait beau eu désiré ardemment de quitter les terres de Melohorë, elle demeurait nostalgique de son pays natal. Elle sourit malicieusement au garçon, l'Eskët adorait aussi se chamailler avec son meilleur ami et elle était heureuse de retrouver ces jeux d'enfants. «C'est celui qui dit qui l'est d'abord ! Je parie que tu sais même pas combien font deux plus deux... » se moqua-t-elle. Astriid était soulagée qu'il ait choisit d'abandonner son attitude belliqueuse, elle ne savait pas bien réagir quand on lui criait dessus, comme le témoignait les restes de crème dans les boucles de son voisin. «Oh regarde un origami ! Oh mais ! Mais c'est teeeeeellement gentil ! Regarde Dastan ! Regarde !» Survoltée, elle voulut partager ce moment avec la voisine aux cocottes mais celle-ci était désormais assise plus loin et une autre femme à la peau sombre était assise à côté. «Oh ! Bonjour ! Je m'appelle Astriid ! Et vous ?» L'Ygdraë se pencha pour voir l'homme assis à côté de sa voisine. Celui-ci avait un visage connu et dégustait paisiblement son bouillon. Il avait l'air sympathique et elle espéra sincèrement qu'il n'aurait pas une indigestion. «Bonjour !» répéta-t-elle en souriant. Un peu intimidée par la présence des nouveaux voisins, elle préféra observer les autres convives autour de la table et fut surprise de voir une femme aux traits marqués par la vieillesse la fixer. La connaissait-elle ? Celle-ci détourna bientôt le regard pour répondre aux autres personnes autour d'elle et Astriid haussa les épaules.


491 mots:


[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 Vsmm

Merci Mancy pour la signature  nastae  

Merci Jil  [Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 009 :
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t37828-astriid-celwun-la-f
Bellada Ward
~ Magicien ~ Niveau I ~

~ Magicien ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 857
◈ YinYanisé(e) le : 30/07/2018
◈ Âme(s) Soeur(s) : Gilbel ♥
◈ Activité : Cuisiner avec amour !
Bellada Ward
Sam 31 Oct 2020, 21:18



Le dîner de l'apocalypse


Mertle posa les yeux sur quelque chose en feu. C'était orange et ça piquait les yeux : c'était donc du feu. Non, c'était une tignasse, qui ne tenait déjà plus dans sa tresse et qui s'évadait follement autour d'un visage bien trop chaleureux pour la vilaine sorcière : malgré la cécité de ses globes oculaires, elle parvint à capter son air niais qui lui rappela instantanément Odette. Cela lui suffit pour décider instantanément qu'elle n'aimait pas cette greluche. « Qu'est'c't'as à m'r'garder d'travers, nigaude ! T'veux qu'j't'enfonce mon doigt dans l'oeil ?! » menaça-t-elle presque férocement de sa voix désagréable. Non. Il s'agissait effectivement d'une voix désagréable mais ce n'était pas sa voix nasillarde. Offusquée, la vieille bique baissa le regard. Elle n'était plus dans son salon. Elle était à un banquet - ce qui expliquait pourquoi cette enquiquineuse s'était mise à la fixer. Non, quelque chose clochait toujours. Ce n'était pas elle, assise à ce banquet. Tout du moins, pas son corps. Il y avait quelques similitudes flagrantes : la vieillesse avait abîmé les articulations et la vue, avait fripé la peau et rendu rauque cette voix au gosier pendant,  bien que le tout resta fonctionnel. La mauvaise foi rendait cependant insupportable l'idée qu'elle put être dans une plus mauvaise condition que quelqu'un d'autre et elle se mit donc à critiquer cette nouvelle enveloppe charnelle. « Ah ! Mon dos, j'ai mal au dos ! Toi, l'merdeux, ait du respect pour tes aînés, masse moi ! » Sans gêne, elle agrippa les mains du plus jeune et les plaça sur ses épaules. « Allez, et plus vit'qu'ça, 'spèce d'bon à rien ! » couina-t-elle. Aussitôt, son regard se porta sur son autre voisine. Elle reconnue sans grande difficulté l'Isemssith démone. Un rictus répugné déforma ses traits : elle ne supportait pas l'idée qu'une moins que rien comme cette mauvaise herbe puisse devenir une Dame Noire. Cela signifiait qu'elle avait plus de pouvoir, plus d'influence qu'elle et ce constat était inconcevable ! Jamais elle ne se considérerait comme soumise à une démone de pacotille ! « Eh, ouste, du balais la moche ! » ordonna-t-elle en faisant un geste du poignet à cette fausse reine. Elle avisa, de l'autre côté de la démone, la pleurnicheuse qui avait représenté les anges au même tournoi. « Toi-là, oui toi ! » dit-elle lorsqu'elle eu l'attention de la concernée. « C'une démone ! Sois une ange et fais nous la dégager d'ici ! Elle casse l'ambiance ! » se plaignit-elle. Et comme pour lui donner l'envie de déguerpir plus vite, Mertle s'arma de sa fourchette et en planta les dents dans la fesse de sa voisine.

« Voulez-vous goûter votre salade composée, Madame ? » « Quoi, j'ai l'air de vouloir manger de la salade ? Tu m'as prise pour un lapin, le plouc ? »

500 mots. avant matraquage du dialogue.
Mertle échange de corps avec LEANDRA. Elle grogne contre Astriid, ordonne à Daé de lui faire un massage, insulte Leigh puis ordonne à Laëth de la faire dégager.


Avatar
Avatar de noël : LINOK_SPB
[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 5 2exr
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t35442-bellada-ward-le-clu
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'invitation au dîner. | Kaga
» Un dîner quelque peu...original [Pv Loki]
» [XXXII | RP Célibataire] Magnifique diner | Yasmine
» [XXXII | RP Célibataire] Un dîner sur les toits [Shapûr]
» [XXXII | RP Célibataire] Un dîner sous les étoiles [Dahlia]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Mers :: Mers - Est :: Mer de cristal :: Asgösth-