Le Deal du moment : -42%
Lit cabane enfant ELIAH – 90 x 190 cm – ...
Voir le deal
69.99 €

Partagez
 

 [Q] - Le Dîner de l'Apocalypse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Sam 24 Oct 2020, 14:43

[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 4 Mr5s
« Il s’appelle Juste Leblanc. »



Deccio loucha sur la femme qui répondit à ses avances. Pas besoin d’être une lumière pour deviner qu’il avait affaire à une Ange. Ou bien à une Sorcière travestie. Il songerait à remercier le trublion de ce bordel si d’aventure il venait à le rencontrer. Au moins, il avait le sens de l’humour ; noir et un peu lourd, majoritairement peu apprécié par les convives, mais un humour quand même. Son sourire se muta en grimace. « C’est pas faux. Balle au centre. Nous devrions convenir d’un rendez-vous pour procéder à la belle quand je serai paré. L’esprit sportif, tout ça, voyez… » Il employait volontiers un vocabulaire récréatif. Non pas qu’il concevait la guerre comme un passe-temps distrayant — bien qu’incluant des ravissements similaires —, mais il ambitionnait de diriger des troupes, de contempler les maisons ravagées et les corps calcinés par ses injonctions. Chacun sa route, son chemin, son rêve et son destin — tel que le suggérait une chanson populaire.

Tandis qu’il s’attendait à un vent de force huit sur l’échelle de la médisance, le blondinet fut d’autant plus ébahi de voir que l’Asmodée en personne eût réagi à sa prise de parole. Une légère ride déforma la commissure de ses lèvres en un rictus fallacieux. « Jamais je ne critiquerais les décisions de mes supérieurs. J’imagine qu’ils font de leur mieux ; et cela quand bien même un borgne unijambiste atteint de troubles gastriques obtiendrait de meilleurs résultats. » Chassez le naturel, il revenait toujours au bungalow. Le Démon manquait encore de tact et de duplicité. Il apprenait vite et copieusement, mais pas forcément ce qui lui était le plus utile en société. Les pupilles du Saraṇi s’égarèrent spontanément sur le jouvenceau intitulé Dimitri. Avec intempérance, il effleura la cuisse de ce dernier, vraisemblablement pour le désarçonner davantage. « Les études, c’est bien, mais que pensez-vous des péchés, mon jeune ami ? La luxure n’éteint pas la soif de connaissance. Imaginez apprendre au milieu de toutes ces femmes qui s’empresseront de gâter votre encéphale phallique. » Confia le Tentateur à l’érudit, imageant ses propos par une gestuelle suggestive, presque malvenue dans ce dîner mondain.



Il se détourna toutefois complètement de lui lorsque le notoire Boucher s’insurgea de sa remarque sur son peuple. Il était de ceux qui affectaient l’atmosphère de par sa seule présence. Le toiser plus d’un instant suffisait à sentir tout le poids de ses mots, terriblement accablants. Une légende au sein de ses ennemis. Au même titre que Neah Katzuta. Malgré ce sentiment, il répliqua, les yeux fixés sur la table. « J’en suis pleinement conscient. Moi et mon frère avons fait une grave erreur ce jour-là. Si nous n'étions pas partis… » Un changement s’opéra dans le physique de l’homme. Ses courbes musculaires prirent de l’ampleur, sa chevelure dorée se densifiant au profit d’une épaisse crinière mauve. Son visage devint à la fois plus fin et plus marqué. Il était devenu Zane Azmog ; l’ancien Monarque Démoniaque. « Nous vous aurions éclaté sans pitié. » Touché ? Ou bien...



500 mots | Post III:
Revenir en haut Aller en bas
Léandra Y. Silvanyr
~ Génie ~ Niveau III ~

~ Génie ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1129
◈ YinYanisé(e) le : 07/04/2020
Léandra Y. Silvanyr
Dim 25 Oct 2020, 12:00


Le Dîner de l'Apocalypse




J’observais, avec la curiosité d’un enfant découvrant le monde, les hors d’oeuvre qui reposaient sur le plateau devant moi. Les couleurs qui se juxtaposaient les unes aux autres ravivaient le montage raffiné des bouchées. Elles étaient de petites oeuvres d’art éphémères destinées à sustenter les invités. Je les regardais un long moment, m’interrogeant tour à tour sur leur texture, leur arôme et leur saveur. Finalement, je décidai de m’emparer de l’une d’elles. Je reconnus le pain moelleux qui en constituait la base, sans réellement définir le contenu du dégradé de verts qui le recouvrait. A quelques endroits, je perçus de petits aliments blancs durcis mais soyeux. J’humai avec circonspection la crème végétale. Les odeurs ne m’apprirent rien de plus ; cela faisait bien trop longtemps que j’en avais été privées pour y déceler une quelconque anomalie. Sans attendre plus longtemps, je portai à ma bouche l’objet de mon attention. Ma langue glissa naturellement à travers la substance pour s’emparer de sa flagrance. C’était un vrai régal. La consistance crémeuse au goût subtile de noisette était relevée par des notes légèrement piquantes. Le pain grillé offrait un peu de croquant à l’ensemble, là où des morceaux plus gélatineux requéraient davantage de mâche. Je mastiquai un long moment ce met délicat avant de l’avaler, désireuse d’en consommer un autre. A cet instant, je fus frappé d’une certitude : je préférai cette nourriture à la figue sirupeuse que m’avais offert l’apprenti tailleur.

« Vous devriez goûter, c’est vraiment bon » adressai-je à mon voisin de droite sans lui porter de réelle attention.

Je m’étonnai de ce comportement nouveau. Je n’avais pas l’habitude de partager les choses, encore moins de m’acoquiner aux autres de manière désintéressée. Pourtant, j’avais envie de partager cet instant précieux, celui où je redécouvrais ce que signifiait le mot ‘vivre’.

Je me redressai dans le fond de mon siège pour m’y adosser correctement. Mon corps vétuste était ravagé par la douleur du vieillissement ; mes articulations gonflées craquaient par endroit, m’arrachant de brèves grimaces. Je n’aurais jamais pensé qu’il put être aussi pénible d’emprunter le physique d’une vieille dame. A ce moment, je regrettai que notre hôte m’ait contrainte à me présenter sous ce jour ; Heian ou Shalendra auraient été des identités plus appropriées pour un tel banquet. Une vieille magicienne à l’aube de la mort, emmitouflée dans une toge gris terne, tranchait parmi les invités de marque.  

Je me penchai avec difficulté pour attraper un nouveau canapé mais mon geste se stoppa net. A quelques mètres de moi, dans une robe de soie vert amande, je repérai la jeune rousse qui troublait mes souvenirs. Mon cerveau fusa à tout allure. J’avais grandi avec l’image de cette fille au coeur brisé. Mais, depuis tout ce temps, elle ne semblait pas avoir changé le moins du monde, conservant depuis bien trop longtemps les traits de l'enfance. Les yeux perdus dans le vague, je renonçai à la nourriture pour examinai plus longuement l’inconnue.


478 mots - Post II:


[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 4 Tenor

[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 4 Leandra

Merci Astriid & Manci  [Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 4 517323

La Galerie de Jil - Merci  <3:


La Galerie de Dhavala  - Merci  <3:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t37838-leandra-yumen-silva
Kaahl Paiberym
~ Sorcier ~ Niveau VI ~

~ Sorcier ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 3641
◈ YinYanisé(e) le : 25/06/2015
◈ Activité : Professeur
Kaahl Paiberym
Dim 25 Oct 2020, 14:16



Le dîner de l'apocalypse



Je grinçai des dents, oubliant tout le reste sur le coup. Mes yeux passèrent de l’horrible Ange que représentait cette Laëth Belegad à un Démon qui se plaisait dans le jeu de la mise en scène. « Non non. Ça ne va pas ! » déclarai-je, index pointé vers lui, sans tenir compte du contexte géopolitique complexe qui se dégageait du jeu qui se déroulait ici. Je m’arrêtai un instant, comme figé, avant que mon doigt ne fasse un léger arc de cercle. « Ce n’est pas nul à proprement parler, certes. » J’étais un chef d’orchestre exigeant et, de temps à autres, mes propos faisaient ressortir la fragilité de mon auditoire et créaient la dysharmonie désagréable des pleurs. Parfois, ils étaient intéressants. D’autres fois, ils étaient simplement insupportables. Je ne pensais pas le voir larmoyer mais je préférais écarter cette possibilité. « J’ai beaucoup aimé l’intensité de la déclaration et de la provocation. Personne, ici, ne devait savoir que l’ancien Monarque Démoniaque était votre frère en plus, ce qui a créé la surprise dans l’esprit des spectateurs. C’est une bonne base ! D’ailleurs, j’aimerais… Non, ce n’est pas important. » J’allais lui demander qui il était mais je craignais de le froisser. Je n’étais décidément pas doué en relations sociales. « Pour revenir à notre sujet, vous devriez apprendre à faire retentir de la musique. C’est bien plus intense. Ça magnifierait vos effets. » Je réfléchis. Plusieurs de mes élèves étaient difficiles et il fallait capter leur attention par des arguments qui les tenaient en haleine. « Ça pourrait vous être utile pour la chose qui consiste à frotter son bas-ventre sur le bas-ventre de quelqu’un d’autre. » Ça me dégoûtait d’en parler. Un frisson désagréable traversa l’entièreté de mon corps. Les halètements que tout ceci produisait n’avaient rien d’attirant. La transpiration rendait les corps moites et les mouvements étaient… Bref. « Je vais vous montrer ce que ça donne. »

Je me redressai, me raclai la gorge et me mis à fixer la table. Le son des instruments qui résonnait jusqu’ici se tut au profit de mon interprétation. La musique allait monter en intensité au fur et à mesure de mes déclarations et finir en apothéose sur la fin. « J’en suis pleinement conscient. » répétai-je. « Moi et mon frère… » Je pensai, à ce moment-là, que j’aurais plutôt placé le « moi » après le « frère ». C’était bien plus poli. « … avons fait une grave erreur ce jour-là. Si nous n’étions pas partis… » Le son s’était approfondi, alourdi, donnant toute sa splendeur à la provocation que je m’apprêtais à envoyer. Mon regard remonta jusqu’à celui d’Isiode Yüerell et un sourire mauvais se figea sur mes traits. « Nous vous aurions éclaté sans pitié ! » Je m’arrêtai un instant puis m’applaudis moi-même pour la performance, hilare. « Qu’en pensez-vous ? » demandai-je ensuite au Démon, avant de réitérer mes propos avec l’Ange. « Et vous ? » Je replongeai mon nez dans mon assiette afin de déguster le dernier instrument de l’apéritif. Je me sentais triste du départ de la jeune femme aux cheveux bleus. Ses cordes vocales avaient l'air parfaites.

490 mots sans les paroles de Deccio
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38028-kaahl-paiberym-elia
Astriid
~ Ygdraë ~ Niveau II ~

~ Ygdraë ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 2286
◈ YinYanisé(e) le : 03/04/2020
◈ Activité : Empoisonneuse
Astriid
Dim 25 Oct 2020, 18:32

[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 4 Fm3t
Le dîner de l'Apocalypse




Dorian Lang

Race : Vampire (Douria)
Taille : 185cm
Âge apparent: 25
Niveau : I | Rahzdens

Spécialités :
- Agilité : 6
- Force : 7
- Charisme : 7
- Intelligence : 7
- Magie : 7
Comme c'était doux de voir l'irritation raidir la nuque de l'Alfar, j'allais répliquer quelque chose que je croyais spirituel quand mon attention fut détournée par une voix à côté de moi. Agacé qu'une tierce personne s'immisce dans notre échange, je jetais un coup d'oeil mauvais vers ma voisine de droite et levai les yeux au ciel. Encore une oreille pointue désagréable, drapée dans sa robe et son dédain si caractéristique de sa race. Elle était comme sa compatriote, parfaitement détestable et son parfum était à l'image de sa peau : terne. Pire, elle était souillée. Irrémédiablement désintéressé, j'articulai sèchement sans sans prendre la peine de la détailler plus longtemps: «Pourquoi ? Regrettez-vous certaines décisions prises à la hâte sur l'oreiller ? Je ne peux rien pour vous malheureusement. Maintenant si vous permettez.» Lui tournant le dos après un sourire froid, je voulus poursuivre ma discussion avec cette chère Èibhlin mais fut distrait par l'apparition de ma Sorcière mal aimée. Muet de surprise, je la dévisageai alors qu'elle entamait une discussion avec son voisin. Mes yeux se plissèrent aussitôt en les observant. Le verre de sang qui trônait devant lui ne laissait aucun doute sur sa nature et je grinçais des dents. J'épiais tous leurs faits et gestes, prêt à balancer un plat dans la tête du Vampire si son regard s'attardait trop longtemps sur mon goûter. Au même moment, son regard croisa le mien et je vis plusieurs émotions passer dans ses prunelles lavandes. Le choc, puis l'étincelle de malice qui précédait souvent nos échanges. Toutefois, je n'étais pas préparé à sa soudaine attaque et je restais figé alors que les regards se tournaient vers moi. Sans pouvoir m'en empêcher, je léchais les gouttes du liquide carmin qui avait atteint mes lèvres avant de prendre une serviette pour essuyer mon visage, agissant comme si j'étais seul au monde en cet instant. Je refusais de laisser cette humiliation empiéter sur ma dignité mais je sentais l'irritation monter en moi. Les mégères qui m'entouraient commencer à me courir sur le système et ce fut d'un geste plus brutal que je ne l'aurai voulu que je reposais la serviette. Mon regard fut attiré par le faciès passablement stupide de l'autre Vampire qui me fixait. Je n'étais pas sûr mais je crois qu'il se délectait du spectacle. L'idée qu'il puisse être un allié à cette table des embrouilles ne m'effleura pas l'esprit et je lançais à son attention. «Je n'ai jamais rien vu d'aussi pathétique que de voir un Vampire se laisser voler son repas. Vous aurait-t-on dépossédé de votre combativité ou êtes vous naturellement neurasthénique ? Par décence pour Lubuska, essayez au moins de faire semblant d'être indigné.» Je tournai ensuite mon regard vers Isahya qui semblait ravie de son petit tour ridicule. «Ma parole Isahya, auriez-vous développé une addiction pour mon peuple ? À vous voir si provocatrice, je ne peux que comprendre que vous cherchez à vous faire sucer par tous les moyens. Il est de mon devoir de vous prévenir, jeter du sang sur l'autre n'est pas la bonne approche. En fait, je dirai même que vous régressez car j'ai en horreur une telle vulgarité. Faites plutôt l'innocente la prochaine fois, vous êtes si bonne actrice.» Tout en conversant avec la brune, j'écrasai soigneusement ses pieds sous la table. Puis juste pour la voir enrager encore plus, je choisis de l'ignorer et je me détournais d'elle, agissant comme si elle n'existait plus. Nettoyant les verres de mes lunettes avec application, je soupirai avant de lâcher à l'attention d'Èibhlin. «Ah les femmes... Donnez-leur un peu d'attention une fois, et elles vous casseront les pieds pour le restant de votre vie. Mais tu n'as pas l'air comme ça toi, je ne peux pas m'empêcher de t'apprécier.» C'était évidemment faux mais je ne pouvais m'empêcher de me montrer excessivement lourd avec elle.

Message III | 498 mots:


[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 4 Vsmm

Merci Mancy pour la signature  nastae  

Merci Jil  [Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 4 009 :
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t37828-astriid-celwun-la-f
Djinshee
~ Lyrienn ~ Niveau III ~

~ Lyrienn ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2203
◈ YinYanisé(e) le : 14/02/2015
Djinshee
Dim 25 Oct 2020, 20:02

Djinshee
Le Dîner de l'Apocalypse
En un battement de cil, Djinshee avait quitté sa maison pour cette immense table dans cette immense salle richement décorée remplie de gens richement habillés. A peine eut-elle compris ce qu’il se passait que ce qu’il se passait lui cassa les couilles, et elle avait de quoi. La première raison, et c’était de loin la plus importante, était qu’elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle foutait là, ni de qui l’avait envoyée dans ce trou. La seconde était qu’elle était incapable de décoller son cul de l’assise de sa chaise, ce qui voulait dire que soit on l’avait amputé des jambes, ce qui n’était pas le cas, soit on la contraignait par une magie qui la surpassait, ce qui était hautement détestable. A ces raisons s’ajoutait un ramassis d’autres, comme le fait qu’elle portait des vêtements particulièrement inconfortables – une robe noire et rouge avec un bustier qui lui serrait trois fois trop la poitrine –, que cet endroit était pleine d’inconnus bruyants à souhait, qu’il y avait Mancinia Leenhardt et son Anti-Magie – malgré tout le respect qu’elle pouvait avoir pour elle –, ou encore qu’elle était assise à côté de deux gamins roux en train de se chamailler et qu’elle n’avait aucune envie qu’on les associe à elle par similitude capillaire, sachant que les remarques sur son physique à elles seules étaient déjà un facteur irritant. La Lyrienne lâcha un soupir agacé. Elle n’avait pas l’intention de cacher sa mauvaise humeur. Elle n’allait quand-même pas faire des efforts alors qu’elle n’avait pas eu le choix de sa présence ici. Et puis quoi encore ? Aller faire un tour dans la piscine privée de ce palace ? Qu’ils aillent tous se faire foutre.

Djinshee posa nonchalamment ses coudes sur la table pour observer les invités. Il y en avait des célèbres, en grand nombre, et la logique de cette assemblée lui échappait complètement. Il y en avait d’autres qui jouaient, ou encore qui mangeaient, et elle surveilla la réaction de ces derniers à la nourriture. Quand elle décréta qu’il n’y avait aucun danger, elle prit quelques bouchées des mets proposés devant elle, car il fallait bien qu’elle compense sa rage sur autre chose. Elle but ensuite son verre d’alcool – du whisky, quelle belle attention nastae – d’une traite pour le reposer aussi brutalement qu’un Réprouvé. N’ayant plus rien à faire, ses yeux parcoururent la table.

-Si c’est de l’alcool que vous avez dans votre verre, ça vous dérange si je le bois ?

Elle avait demandé à son voisin de droite, un grand homme brun et… il était connu, lui aussi, non ? Hm… Oh, et puis merde, c’était dit. Elle avait envie de boire. Pas de se bourrer la gueule. Juste boire.


~453 mots~
Djinshee est à côté d'Astriid et d'Alaster 8D Elle est pas contente et elle parle à Alaster




Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34813-djinshee
Lexa Blaise
~ Humain ~ Niveau III ~

~ Humain ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 535
◈ YinYanisé(e) le : 25/02/2019
◈ Âme(s) Soeur(s) : o/
◈ Activité : | Maître d'armes - Rang I | Danseuse - Rang I | Encenseuse - Rang I |
Lexa Blaise
Lun 26 Oct 2020, 09:23


[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 4 86122410

Le dîner de l'Apocalypse

[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 4 77438810

Je continuais de siroter mon whisky au miel tranquillement, sans prêter plus attention à ce qu’il m’entourait. Je ne suis pas du genre commère, j’aime bien voir les gens discuter, se disputer, s’aimer, mais les derniers ragots ça ne m’intéresse pas trop. Je portais une nouvelle fois mon verre à mes lèvres. Le goût palpitant de l’alcool est très prononcé, mais adoucit par la présence du miel. Je laissais un petit soupir s’échapper de ma bouche avant de reporter mon attention sur la marque que j’avais à l’intérieur du poignet gauche. Je posais mon verre, avec mon doigt, je passais sur les traits tracés au fer rouge qui dessinaient un losange. Cependant quelque chose attira mon attention. C’était un blason brodé sur ma chemise blanche … Mais qu’est ce que ! C’était le blason de ma famille, plus précisément de la Maison Félindra. Une tête de lion dans un carré, lui-même dans un blason au fond rouge orangé. Tout le monde allait savoir que je faisais partie de la famille Blaise ! Sachant que je n’en suis plus réellement une membre à part entière … vu que j’ai été banni depuis que je suis devenue une humaine. Ou alors personne ne connaissait la signification de ce blason, ce qui est fort possible je pense.

Soudain, la voix d’un homme me tira de mes songes. Heureusement que j’ai écouté ses paroles, sinon j’allais passer pour l’idiote de service. Je posais mon regard bleu-vert sur lui. « Oui, oui, allez-y. Je vous en prie. Je n’ai pas très faim pour l’instant. » J’avançais légèrement mon assiette vers lui, lui laissant libre choix de prendre ce qu’il veut. « Mais en échange, je souhaiterai avoir quelques informations. » J’hésitais un peu à lui faire part de mon statut d’élue, mais je préférais éviter. Je ne voulais pas avoir tous les regards braqués sur moi. « J’ai entendu dire qu’il y avait une nouvelle Aether, Hel’Dra et qu’elle a des élus dans chaque peuple. Que savez-vous sur elle ? » demandais-je d’une voix bien audible pour que nos voisins de table entendent ma question. Je sais que c’est très osé de ma part de demander cela, mais je n’ai pas trop le choix, il faut absolument que j’avance dans mes recherches. Il faut que j’en sache plus sur cette déesse pour que je puisse la servir. Mais pour l’instant, elle ne donne pas signe de vie … Rien du tout. Je suis dans le noir complet.



[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 4 75171210



◊ Poste II ◊ 411 mots ◊
Résumé ◊ Lexa est dans ses pensées à regarder la marque à l'intérieur de son poignet gauche (un losange tracé au fer rouge) et ensuite le blason de la Maison Félindra de sa famille (un blason au fond rouge-orangé avec une tête de lion dans un carré)
Elle entend Neah lui demandé son assiette qu'elle lui donne en échange d'informations sur Hel'Dra. Les voisins de table peuvent entendre les paroles de Lexa, vu qu'elle parle d'une voix bien audible ! ^^


[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 4 Lexa_s12
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t37588-lexa-blaise
Kyra Lemingway
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 4516
◈ YinYanisé(e) le : 22/03/2016
◈ Activité : Tenancière d'un Bar à vin (rang I) ; Négociatrice (rang I) ; Brasseur (rang I) ; Reine du monde des contes à mi-temps
Kyra Lemingway
Lun 26 Oct 2020, 11:37


Le Dîner de l'Apocalypse
perfect land sect par linhsiang

« Asgösth. » répéta la jeune Magicienne d'une voix lente. Elle n'avait jamais entendu parlé de cet endroit. Mais l'ignorance du lieu où elle se trouvait n'était rien devant le fait qu'elle serait bloquée ici toute la soirée durant alors que personne sur Boraür ne devait savoir où elle se trouvait. Son inquiétude fut cependant vite balayée dès l'instant où son interlocutrice évoqua sa famille, un large sourire se dessinant alors sur ses lèvres. « Jun. On ne le voit pas beaucoup mais il nous ramène toujours quelque chose quand il revient nous voir. Mais on ne va pas se plaindre. Maman est encore moins présente. Oh, pas qu'elle ne nous aime pas, elle nous envoie beaucoup de lettres. Mais j'imagine qu'elle doit être occupée, comme papa. Du coup c'est Nounou Bonbon qui s'occupe de nous. Enfin, surtout des plus jeunes. Les aînés, on l'aide un peu pour... ». Elle s'arrêta brusquement, se pinçant la lèvre inférieure, avant de reprendre, gênée « Désolée, je dois vous ennuyer avec mes histoires. ». Elle baissa les yeux instant avant de reprendre. « Vous avez des enfants v... ». Elle ne put finir sa question, interrompu par son voisin. « Prophylaquoi ? » fit-elle avec un grand regard rond et interrogatif qu'elle troquât vite pour l'amusement devant ses réflexions farfelues. Un rire aigue lui échappa alors avant qu'elle ne réponde « Je ne sais pas si porter une écharpe est de la prolyphaxie. Mais à Boraür où il neige tout le temps, tout le monde est couvert de la tête au pied quand il sort. ». Puis elle marqua un temps, l'index sur le menton et les yeux au plafond, en pleine réflexion. « Hum. Je ne pense pas qu'on attrape pas froid au chaud. Ça me parait bizarre. Et j'avoue ne m'être jamais vraiment posée la question sur l'origine de cette expression. ». Elle lui offrit un large sourire avant de froncer des sourcils en entendant les éclats de voix un peu plus loin. « Excusez-moi. » fit-elle à un domestique caché dans un coin de pièce. « Est-ce que vous pourriez me ramener des feuilles de papier. Et de quoi écrire aussi. S'il-vous-plaît ? » demanda-t-elle doucement avant de remercier l'homme lorsqu'il s'éloigna et revint. Elle donna un  sourire amusée à ses voisins et commença à écrire quelques mots dans chacun des papiers, balançant sa tête de gauche à droite au rythme de la musique qui lui parvenait aux oreilles. Son esprit imprégné de la magie de Boraür ignorait le macabre de la mélodie comme les menaces de morts sous-jacentes qui se relayaient. Elle ne voyait là qu'un conflit qui se règlerait à la fin du repas. Comme toujours. « C'est Nounou Bonbon qui nous a appris à faire ça. » fit-elle comme elle se mit à les plier en forme de Cerfeuil d'Od. Puis elle leur insuffla à tous un peu de magie. Les figurines de papier se mirent à galoper sur la table pour rejoindre chacun un convive.
©gotheim pour epicode


Mots | 499
Louisa est une enfant d'Ësse'Aellun (là <3). Elle est née sur Boraür et y a toujours vécu.
Elle répond à Aria puis à Sym. Ensuite elle fait des Origami où dedans elle y a écrit des mots gentilles/positifs qu'elle envoie voir chacun des invités (et au début j'ai voulu l'écrire moi-même ce mot mais y a beaucoup de monde donc j'ai la flemme donc je vous laisse décider vous-même de ce qu'il y a d'écrit /sbam)
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34243-kyra-lemingway-la-p
Isiode et Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 971
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016
◈ Activité : Soldats
Isiode et Isley
Mar 27 Oct 2020, 03:47



Alors il s’agissait bien là du frère de la Recrue Belegad. Je les observais tous les deux. Je pouvais lire un mécontentement palpable dans le cœur de l’Aile Blanche alors que son voisin ne semblait faire grand cas de sa mauvaise humeur.

« Oh… Pardonnez mon impolitesse », glissais-je, d’une inflexion distante, en direction de l’Ygdraë tout en lui tendant l’un des parchemins qui m’avait été confié.

Je ne savais comment l’aborder. Discrètement, ma main frôla ma nuque, sur laquelle reposait le fil du pendentif. Je devais au moins lui rendre son collier, la conviction s’implantant dans mon esprit en même temps que la voix du Démon se porta dans ma direction. Je baissais ma main, mon regard se plissant de plus en plus au fil de sa transformation. Et, lentement, je sentis un bourdonnement sourd dans le creux de mes tympans. Siffler. Vibrer. Frapper. Entre mes deux oreilles, je pouvais entendre de nouveau les pleurs et les larmes de la Fëanturi Vairë, lorsque cette dernière m’avait confié avoir été violée par la Bête : le dégoût remontait dans ma gorge. À la surface de ma chair, identiques à une détonation, je percevais les élans d’épouvante et de répulsion de sa Majesté en raison du « Nous » que nous avions partagé. Et comme une symphonie macabre, je pouvais encore écouter les Anges crier et souffler les relents de la Mort depuis leur bouche ensanglantée. Mon visage se couvrit d’une terrible expression, épaisse et noire. Pourtant, l’impulsion de mépris s’effaça presque instantanément de mon faciès, ne laissant plus que le céruléen de mes yeux lui transpercer la peau. Malheureusement, un second excentrique en profita pour faire son propre numéro. Leurs propos résonnaient dans mon crâne. Éclater sans pitié… Éclater sans pitié? Ma tête, lentement, s’inclina sur le côté, ma voix détachant les syllabes d’un ton monotone et pourtant glacial :

« Vous êtes aveugle. Aveugle et puéril. Puéril et stupide. »

Je pouvais sentir la Magie s’agiter au fond de ma poitrine.

« Quel Ange auriez-vous « éclaté », dîtes-moi, puisqu’il s’agissait uniquement des vôtres qui s’entretuaient comme des chacals affamés? »

Une Magie qui devint aiguille, et dont la fine pointe recelait un puissant paralysant en plus d’une sombre énergie.

« Vous êtes les seuls instigateurs de votre « malheur. »

Comme maintenant. L’aiguille, emplie de poison et de cauchemars, de violence et de haine, fila dès lors à toute vitesse dans sa direction. Le voyage ne prit qu’une seconde avant que le pic ne perce sa cible. La piqûre faisait aussi mal qu’une brûlure. Cela prit moins d'une minute avant que le bouffon tombe, tête première, dans les hors-d’œuvre de son repas, figé.

« Nous aussi, nous pouvons vous éclater sans pitié. »

Était-il mort? Je m’en contrefichais. Ce n’était qu’un Démon. Ça le calmera. Quant au second lunatique, mon regard parla de lui-même. Cependant, mon attention fût brièvement détournée par l’apparition d’un petit origami de papier.


491 mots | Post III | Défi de l’Inktober – Jour XXIII : Mort.

Isiode parle à Circë, s’adresse ensuite à Zane, le paralyse (si si, il respire /sbaf/), et finit par donner sa réponse à Cyrius d'un regard. Il voit l’origami de Louisa flotter jusqu’à lui.

Isiode utilise une combinaisons des pouvoirs suivants sur Deccio :
- Télékinésie (pour envoyer l’aiguille) ;
- L'Antre d'A'Zar : pouvoir permettant de modifier illusoirement l'environnement afin que ce dernier devienne cauchemardesque (seul Deccio en est victime) ;
- Poison angélique : il s'agit d'une petite aiguille qui apparaît à la demande. Lorsque l'Ange pique un Démon avec, celui-ci est paralysé plus ou moins longtemps en fonction de sa force. S'il est faible, il peut en mourir.

Du coup, Deccio va halluciner un certain temps sans pouvoir parler, ni bouger, complètement paralysé. J’ai déjà vu avec lui =)




It's a little price to pay for salvation
Thème I | Thème II | Thème III | Thème IV | Thème V

[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 4 Signat20
Merci Mancy et Shanxi pour les cadeaux ♪:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entre-
Invité
Invité

avatar
Mar 27 Oct 2020, 13:33



Le Dîner de l'Apocalypse



À mesure que les verres se remplissent, les cœurs se réchauffent. Un adage qui ne semble pas avoir prise à la surface. Malgré la lenteur qui accable tes neurones, tu saisis aisément que l’atmosphère s’épaissit. La brune ne paraît pas en savoir plus que toi. Joue-t-elle les innocentes ? Sous la table, ton poing se crispe. Ne pas comprendre ce qui t’entoure te laisse un goût amer en bouche. Impuissance. Sans doute s’agit-il de ta cliente, puisque tu as été placé à ses côtés. Certaines trouvent plaisir à mépriser leurs victimes sous un voile d’innocence ; c’est aux heures les plus obscures, alors, que le masque tombe, et que la chaleur d’un corps dénude leurs intentions. Amer, tu prends la parole. « L’ambiance est plus joyeuse à un enterrement. C'est gênant. Vous avez l’habitude de ce genre de situation ? » Ton insolence te saute aux yeux. La maladresse, pourtant, t’est interdite. À regret, tu te détournes de la contemplation du contenu de ton assiette, et tu observes un instant ta voisine. Un détail à ses poignets capte ton attention. « Vos bracelets sont sublimes. Où les avez-vous achetés ? Ce sont des rubis que vous portez ? » À en juger par la finesse des bijoux, ils pourraient être l’œuvre des tiens. Ton regard remonte sur ses épaules. Sa posture en dit long. « Oh. Vous avez l’air un peu tendue, vous aussi. Laissez-moi vous aider. » Tes phalanges glissent sur le tissu.

Délicatement, tu exécutes les mouvements que tes doigts ont cent fois entrepris. Sous ton toucher, les muscles se dénouent. Pendant un instant, tu ne prêtes attention à rien, sinon aux omoplates de la jeune femme. Avec une habileté que tu ne possèdes pas ailleurs, tu relâches quelques-uns de ses points de tension. Lorsque les propos de la personne à ta droite te parviennent, un frisson agite ta chair. Est-ce lui que tu attends ? Tes prunelles se détournent de la brune. Il est beau, pour un Gaelyan. Valser d’un langage à l’autre te demandant une concentration qui te ferait perdre tes moyens, tu choisis d’adopter celui que tous maîtrisent. « Bonjour, Monsieur. » D’un hochement de tête, tu le remercies de son avertissement. Sous les flots comme sur terre, oublier toute prudence est dangereux. Cependant, tu n’as pas l’occasion d’engager la conversation. Autour de la table, certains se laissent aller. Un verre de sang se renverse. Un être se transforme ; une aiguille fuse. Devant leur manège, la colère empourpre tes joues. « Ils devraient avoir honte de leur comportement. Combien rêveraient de se trouver à notre place ? » Seule la générosité de Phoebus t’évite la famine, et nombreux à travers les terres n’ont pas cette chance. Des silhouettes émaciées envahissent ton esprit. D’un geste tremblant, tu lèves ton verre à tous ceux que la faim ou le froid dévorent. « Mangeons, buvons et amusons-nous. Les moments de réjouissance sont suffisamment rares. » Tu espères sincèrement que personne n’aura l’idée de te jeter ses couverts à la figure.

500 mots:

Revenir en haut Aller en bas
Latone
~ Orisha ~ Niveau I ~

~ Orisha ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 2235
◈ YinYanisé(e) le : 24/05/2014
◈ Activité : Horticultrice
Latone
Mar 27 Oct 2020, 15:11



" Vous vous foutez de moi ? On me voit, on ne me voit plus, c'est ça ? Ça vous fait rire ? " Beaucoup aurait préféré être épargné de sa Voix criarde et de son tempérament insupportable. Pourtant, après une vérification préalable et une demande toute particulière, Latone était revenue.

Le type mentionnait une "erreur", ce à quoi elle répondit par un lever de poing malintentionné. Malheureusement, la magie ci-présente ne lui permettait aucune folie et son corps se mouvait de lui-même pour la ramener. Cette fois, on l'avait assise à l'autre bout de la table. Tiens, cette petite Ygdraë lui disait quelque chose. Malgré tout, Latone était si saoulée par ce manège qu'elle ignora pendant plusieurs minutes tout ce qui gravitait autour d'elle. Les bras croisés, le regard vrillé sur cette assiette qu'elle ne désirait pas.

La Marcheuse se reprit plus ou moins lorsqu'un vacarme prit possession des couverts. Lorsque son regard croisa celui qui en était l'instigateur, un très bref frisson la parcourût. C'était qui celui-là, encore ? Comment connaissait-il ce genre de Magie ? Qu'il soit lié à Senere serait une pure coïncidence, mais loin d'être improbable. Elle fronça les sourcils, comme pour lui sortir les vers du nez rien que par la pensée ; la distance n'aidât pas à la provocation. Puis la rixe angéliquement démoniaque, vice-versa, lui donna envie d'en rajouter une couche.


" Vous appelez ça magnifier ? Si le Cornu voulait être plus théâtral, cela aurait plutôt donner ceci ! "

En fermant les yeux et d'un bref mouvement de la main, elle joua des Échos pour faire éclater Hihtyx. La musique ambiante, assourdissante au possible, fut brève et intense, son volume sonore diablement prononcé évoquait le tourment des Enfers.

" Oups, un peu fort. Elle ne s'excusa que par l'arrêt pur et net de cette démonstration. Peut-être qu'un ou deux tympans saignait déjà. Lorsque le fameux Démon tomba la tête la première, Latone ne pût réprimer un ricanement à l'intention du fautif. Propre et sans bavure. D'autres tours comme ça ? " Une vraie enfant de ce côté-là.

~~~

" Il y en aura des tableaux, c'est certain. " Léto rendit un sourire à la Matasif.

Étant donné les circonstances, ils n'en réchapperont clairement pas. Toutefois, la Chamane leva les yeux au plafond devant l'ambiance mise encore plus à mal par des guéguerres éternelles et dont elle n'avait aucune opinion tranchée. Elle connaissait l'implication de Devaraj et de Kaahl, et, bon, c'était ainsi. L'Ondine à ses côtés tenta une approche intéressante, qui lui valût d'être secondée par la Souriante.


" Vous avez raison, mademoiselle. Ils font beaucoup de bruits pour un peuple tout juste battu. Elle haussa les épaules. D'autant plus que leurs fiers ennemis ne sont pas directement responsables du massacre en Enfer. " Elle soutint le moindre regard désapprobateur, qu'il fût Ange ou Démon.

Quant à Aphos, elle lui chuchota :
" Baissez-vous un peu plus par contre, on risque de vous jeter quelque chose sur la tête. "


500 mots ~
Latone est reviendue, placée entre Circë et Otello. Elle fait un vacarme (très bref) comme Cyrius et admire Isiode.
Léto répond à Mancinia et soutient Aphos, elle jette une petite pique toute gentille aux Anges/Démons car elle trouve leur chamaillerie chiante.



By Jil ♪
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34266-latone#672534
Chelae Arcesi
~ Alfar ~ Niveau III ~

~ Alfar ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 633
◈ YinYanisé(e) le : 14/02/2016
◈ Âme(s) Soeur(s) : Getting married
Chelae Arcesi
Mar 27 Oct 2020, 22:18

Jadélynka
Le Dîner de l'Apocalypse
La réponse du Vampire la surprit, alors même qu’elle aurait dû la voir venir. Elle sourit doucement alors qu’il se détournait d’elle, pour ne pas qu’il ne pense l’avoir blessée. Ou plutôt, pour cacher son malaise du fait qu’il sache. Peu de personnes savaient qu’elle avait déjà couché alors qu’elle n’était même pas mariée. Elle ne regrettait pas ses expériences, elle pouvait même dire qu’elles avaient été instructives. Cela n’enlevait rien au fait que chez elle, cela pourrait lui causer des ennuis. Elle préféra se taire. Malheureusement pour lui, ça ne durerait pas longtemps : juste celui d’assister au geste culoté de la Sorcière et à la leçon de morale de l’Alfar.

Pour la première, Jadélynka eut deux réactions successives : le choc, puis l’amusement. Si elle reçut quelques gouttes de sang sur sa tenue, elle ne s’en accommoda pas. Elle savait, de toute manière, qu’elle restait élégante en toute circonstance, et celui ou celle qui prétendrait le contraire serait reconnu comme le pire menteur de cette soirée. Elle était une Déléis et respectait tous les standards de beauté à la lettre, alors il ne pouvait en être autrement. Ensuite, penchée en avant, Jadélynka offrit un grand sourire à sa compatriote.

-Vous avez tout à fait raison. Certaines notions sont abondamment négligées chez ces civilisations.

Elle but une gorgée de son champagne pour se donner des airs. Elle observait du coin de l’œil la défense de son voisin, qui décidément, avait la terre entière contre lui. Le pauvre. C’était drôle.

-Vous connaissez cet homme, donc ? Demanda-t-elle à la Sorcière de l’autre côté de la table.

Puis soudain, elle se souvînt de quelque chose. Elle se tourna de nouveau vers le buveur de sang, alors qu’il avait décidé d’accaparer Èibhlin.

-Au fait, vous n’avez pas répondu à ma question. Que faites-vous dans la vie, monsieur… comment ?

Oh, et cette fois-ci, cela n’était pas dans l’optique de rabaisser qui que ce fût, mais seulement, en grande amatrice de rumeurs et de ragots croustillants, de savoir des choses sur des gens. Encore fallait-il le deviner derrière son expression, qui restait irrémédiablement malicieuse. Néanmoins, le vacarme qui suivit, qu’il fut musical – bruyant – ou composé d’altercations raciales de plus en plus violentes, détourna quelques secondes son attention. Tout ce qu’il se passait autour de cette table était hautement intéressant, elle n’en doutait pas. Mais là… c’était trop. Il était si compliqué de tout suivre qu’elle craignait que cela devienne ennuyeux à la longue. Ils étaient trop, et trop différents. Quand elle abandonna l’idée de pouvoir tout comprendre, elle remarqua enfin la présence d’un petit bout de papier devant elle. Elle le prit, contemplant le pliage soigné qu’on lui avait appliqué, puis lut le petit mot doux qui l’accompagnait. Mignon et innocent ? Oui. Efficace pour apaiser les tensions de ce repas, qui montaient plus vite que du lait sur le feu ? Non.


~480 mots~
Jade parle avec Dodo et Eibhlin et Isa, puis elle voit que le repas part déjà en giga steak et ça la gonfle, puis elle reçoit son origami <3




Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34338-chelae-arcesi
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Mar 27 Oct 2020, 23:30


Illustration - Yuanyuan Wang
Le Dîner de l'Apocalypse

Non, ce genre de repas digne des contes sombres sont une première en ce qui me concerne. Habituellement, on m'expédie sans mon consentement sur un navire, à combattre des monstres ...

Ça sonnait presque comme si elle était le personnage légendaire d'un récit épique, dit ainsi et, bien que ces expéditions l'eussent agacée dans quelques cas, elles avaient eu des récompenses à la hauteur de son investissement. Peut-être en serait-il de même maintenant ? Que la Prudence l'accompagne. Mancinia eu un sourire, avant de se pencher vers cette personne au corps intéressant.

Peut-être que certains êtres autour de cette table sont plus terrifiants encore.

Son regard portait sur Lhéasse Taiji, qu'elle méprisait, à n'en point douter. Les volontés de Lancinia trônaient dans un coin de sa mémoire, des aspirations d'alliance, ou tout du moins, d'une entende avec les Mages Noirs. Si un de ses côtés aspirait au succès de celle-ci, l'autre espérait son échec. C'était assez ambigu. Sans doute ne serait-elle pas obligée de converser avec lui, c'était tant mieux. Elle avait entendu dire qu'il suivait la Comtesse Vaughan comme son ombre, elle trouvait cela malsain. Peut-être devait-elle invitée la demoiselle à un thé, avec sa Famille ? Avec son Ma'Ahid, elle dérangerait ouvertement cet indésirable en collant la Magicienne. C'était puéril, mais ce serait drôle. Il y en avait d'autres qui attiraient son attention dans les environs, mais c'était de nouveaux venus, avant de poser son regard sur ses ornements, levant son bras, l'agitant pour claquer les bracelets dans un léger tintement.

J'étais vêtue ainsi, en arrivant, reprit-elle. Il est vrai que c'est de l'excellente qualité. Vous avez des connaissance en Joaillerie ?

Ce serait intéressant d'avoir un partenaire dans ce domaine, c'était l'un de ses sujets de prédilection. Tendue ? Probablement l'était-elle, avec le travail, les études et les enfants, l'Humaine ne décelait rien de mauvais dans ses actions. Écartant ses cheveux, sans vouloir abîmer leur composition, elle regardait son Gardien avec un sourire élargit. Cette position lui permettait de l'observer et d'en apprécier ses traits durs, malgré la pression timide des bras de l'autre ... Elle ne saurait dire. Homme, peut-être ? Mais la Peintre parlait de demoiselle ... Mieux valait ne pas mégenrer par inadvertance, mais au moment où elle allait poser la question, une conversation brusque naquit entre deux êtres opposés autant par leur essence et par le plan de table, un troisième essayait de se mettre en piste, mais la danse avait été démarrée à deux. Ça ne durait que quelques instants. Mancinia eu du mal à retenir son rire, se contentant de sourire violemment. Décidément, ils avaient tous une grande gueule, mais certainement pas la puissance qui allait avec. C'était le Boucher qui venait de l'éclater sans pitié dans son assiette, une belle pièce de viande comme mise en garde, avant de leur apprendre à valser avec leurs couverts.

Certains ont oubliés d'où ils venaient, d'autres pensent que tout est acquis ... En un Souffle, tout peut disparaître.

Yüerell venait de le prouver.

Post III - 500 mots

Mancinia est assise entre Neah et Aphos. Elle réponds au second, taquine le premier, parle avec Léto et commente la situation.


[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 4 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Mar 27 Oct 2020, 23:45


Illustration - Sandara
Le Dîner de l'Apocalypse

Se concentrer sur l'Humaine à ses côtés l'avait empêché de voir Mademoiselle Cëlwùn s'amuser avec la nourriture, celle qui lui semblait importante, même s'il se débarrassait de la sienne. Cette dernière était là uniquement sous ordre de cette femme publique et de ses éventuels autres hôtes, puisqu'ils devaient être plusieurs, il n'en doutât point. Il ne restait que de deviner leur but, en dehors de s'asseoir et observer, même si le spectacle devait sûrement en valoir la chandelle à tous les morceaux de table, en partant des bas-fonds pour remonter vers le sommet.

Oui ? demanda-t-il en reposant presque intégralement le contenu de son assiette dans celle de sa voisine, tout en écoutant sa question. Une nouvelle Aether, oui, au même titre que Väaramar. Certains disent que c'est son épouse, d'autres qu'elle est sa soeur. Nous ne savons pas grand-chose en dehors de cette histoire d'Élus, ceux-ci devant mener vers la Conciliation entre tous. Comme vous pouvez le voir, c'est un succès.

Sa langue claquait contre son palais. Ce dîner était-il un avant-goût de ce qui les attendait ? Avec toutes ces personnes se regardant en chiens de faïence, c'était à se demander si cette nouvelle venue n'était pas ingénue. Comment pouvait-on y croire quand on connaissait le nom de cette ère et de toutes les catastrophes qui se suivaient ? D'une note plus légère, il écoutait la voix timide de son interlocutrice, qui le remerciait, après avoir reprit ses esprits.

Très bien, Mademoiselle Sulys, sourit-il.

Cet Asborn devait être le nom du déchet qui avait dû détruire sa vie, il avait été si négligeant. Elle avait l'air dévastée, les dégâts ne seraient pas entièrement réparables. Cela lui rappelait la personne qui le scrutait du regard, se laissant masser par son voisin. L'Ange ne savait pas pourquoi, mais cet inconnu savait visiblement ce qu'était d'éprouvé des choses, ce n'était pas le cas de tous ici présent.

Comment se passe votre retour à la maison ?

Maintenant qu'il l'observait avec plus d'attention, cette personne lui rappelait vaguement quelqu'un, mais pas en bien, hors, son aura ne mentait pas sur son essence. Peut-être qu'en discutant, il en saurait plus ? Après avoir conclu de transvasé cette nourriture qui lui nouait l'estomac, il entendit le Répugnant dans son dos. Ses doigts enserrèrent l'assiette, qui se fendillait aux points de pression, parlant pour lui de son ressenti, même si son visage ne trahissait aucune expression, seulement ses yeux tempétueux. Les propos attiraient son attention. Toute leur attention. Et pas uniquement les siens. Il vit distinctement ce qui venait de se produire, cela lui arrachait un sourire, malgré lui, avant de reposer ses mires sur la quatrième intervenante.

Ce doit être à ça que l'on reconnaît les bouffons devant les Maîtres, Peintre, murmura-il. A leur mise en scène.

Ils ne pouvaient que loué que cette Purge, ce massacre ou quoi que ce fût réellement, ait épargné au monde une ère de fléaux. Ou avait ouvert la voie vers une ère de chaos ...

Post III - 497 mots

Neah est assis à côté de Mancinia et de Lexa, devant Helsinki. Il répond à l'une et à l'autre, puis réagit à ce qu'il se passe.


[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 4 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Daé Miirafae
~ Rehla ~ Niveau IV ~

~ Rehla ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 746
◈ YinYanisé(e) le : 29/05/2019
Daé Miirafae
Mer 28 Oct 2020, 10:18


[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse - Page 4 Alone-10
Le dîner de l'apocalypse




Apparemment, son tour avait fonctionné. Depuis le début, personne ne semblait l'avoir remarqué. C'était pour lui l'occasion de se rendre compte de ce qui se passait et sa posture d'observateur était claire : Le chaos le plus total. Comme si chaque personne avait été soigneusement choisie pour ne pas s'entendre avec les gens autour d'elle et créer und îner de l'enfer. Quelle étrange idée. Au bout d'un moment, il sentit une force étrange le tirer de son Umbra Ora et tenter de le ramener dans le monde, le monde où les gens pouvaient avoir conscience de ce qui se passait. Il regarda autour de lui brièvement et comprit très rapidement que si Mancinia Lennhardt était présente, c'était que, pour la première fois, les facultés humaines d'annuler la magie rencontraient Daé. On lui avait brièvement parlé de ça à l'école comme d'une source de danger pour leurs divinations et on leur avait expliqué le pouvoir à double-tranchant du peuple humain, ici le tranchant n'était pas celui que Daé voulait. Alors, sans plus lutter. Au milieu du repas, au moment où Daé renversa un verre de vin en allant chercher son verre d'eau, il réapparut à la vue de toustes, comme s'il avait toujours été là. Il bredouilla, s'excusa rapidement, accepta machinalement la nourriture que lui proposait la vieille dame aux cataractes de sa gauche et conscientisa, à ce moment-là, qu'en face de lui se trouvait une personnne qu'il avait croisé à Avalon et qui lui avait proposé un plan qui ne s'était malheureusement pas fait. Il engagea la conversation : "Mais vous êtes Adam, non ? Vous vous rappelez de moi ? Si si ! Daé ! Le fessetival de la charité ! Oui voilà ! Quand est-ce qu'on se fait ce plan que vous m'aviez proposé alors ?" Il rit, délicatement, ne conscientisant pas forcément que le sexe ne pouvait pas être abordé aussi directement. Il pointa du doigt celle qu'Adam avait embêté lors du festival, une Aile Blanche à quelques places à sa gauche "C'est...rabiboché avec elle ? Non parce que ça avait l'air compliqué..".

En attendant la réponse, il proposa à la vieillarde qui lui avait passé de la nourriture un petit canapé aux olives. "Vous voulez ? Ils sont délicieux !" Malgré cette analyse du fait que tout était fait pour créer le chaos, son échec de magie et la présence de pleins de gens toustes aussi dangereux qu'instables, Daé passait un plutôt bon moment.
Première impression : échec.

441 mots
Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t36632-dae-miirafae-termin
Kaahl Paiberym
~ Sorcier ~ Niveau VI ~

~ Sorcier ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 3641
◈ YinYanisé(e) le : 25/06/2015
◈ Activité : Professeur
Kaahl Paiberym
Mer 28 Oct 2020, 11:48



Le dîner de l'apocalypse

« Vous dîtes qu’il y a plusieurs niveaux de difficulté ? » demandai-je à notre hôte, après avoir terminé la première grille. « C’est intéressant. » Et presque addictif. Je n’aimais pas que les choses ne fussent pas à leur place. J’avais un besoin maladif de les y remettre, ce qui faisait de moi le public idéal pour ce jeu. Je ne tardai pas à en commencer une nouvelle. Sjar s’était calmé et regardais tout le monde avec ses grands yeux noirs, intéressé par les mouvements ou les pluies de nourriture. Je trouvais le gâchis aussi immonde que la lèpre. Je n’aimais pas non plus l’excentricité ou les mises en scène provocantes. Je préférais de loin agir discrètement et disparaître de la même manière : un peu de poison dans un verre et le problème était résolu. Cyrius seul me plaisait, pour une raison inconnue. Il n’entrait pas spécialement dans mes critères d’appréciation, pourtant. Jouer me permettait d’écouter les conversations sans y prendre part et d’éviter soigneusement d’avoir à interagir avec certains. J’avais noté la présence des Chanceliers des Ténèbres, celle de plusieurs de mes femmes, celle de Laëth, celle d’Adam, celle de Léto, celle de Daé, celle de mes frères et celle de Cendre. Heureusement, le visage de l’Ultimage avait été oublié. En raison de la multiplication des possibilités de discorde et de la situation tendue, je préférais m’immiscer dans aucune discussion qui aurait pu dégénérer, c’est-à-dire toutes.

Lorsque la bleue revint, je levai les yeux vers elle un instant. Le regard de Cyrius à l’entente de la musique ne se fit pas colérique, bien au contraire : il fut fasciné, un état qui se vit aisément, tant ses yeux devinrent mouvants et attirants. Le doré y dansait. « Je suis d’accord mais avec une envolée de cordes dans l’ensemble et une voix, ce serait bien plus poignant. » Il sourit. « Nous pourrions nous accorder et fixer un rendez-vous entre nous ? Notre spectacle serait sublime. D’ailleurs… » Il tourna les yeux vers sa voisine. « Savez-vous pourquoi les domestiques préfèrent travailler chez les musiciens ? » Il n’attendit aucune réponse. « Parce que le sol est facile à cirer. » Il rit.

Je le quittai du regard et me penchai légèrement en avant, Sjar m’accompagnant dans le mouvement. Une fois que j’eus l’attention de la personne que je visais, je pris la main de l’enfant dans la mienne pour lui faire dire bonjour avec toute la simplicité de forme du monde. « Bonjour Mancinia ! » Au-delà des maladresses de la Marquise de Nylmord, elle n’en restait pas moins une Humaine qui, elle aussi, possédait des Enfants des Cieux. En Ange, j’avais beaucoup moins de difficultés avec les Enfants de Sympan. Les sentiments de Devaraj à leur égard ne venaient pas ternir les miens et c’était également la raison pour laquelle je buvais souvent la potion angélique lorsque je me trouvais en compagnie de ces derniers. Une fois les salutations de rigueur effectuées, je reportai mon attention sur Sjar afin de le nourrir, lui aussi.

499 mots
Kaahl observe et écoute. Il parle à l'hôte et salue Mancinia avec Sjar. Cyrius parle à Latone puis à Aliénor.
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38028-kaahl-paiberym-elia
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[Q] - Le Dîner de l'Apocalypse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'invitation au dîner. | Kaga
» Un dîner quelque peu...original [Pv Loki]
» [XXXII | RP Célibataire] Magnifique diner | Yasmine
» [XXXII | RP Célibataire] Un dîner sur les toits [Shapûr]
» [XXXII | RP Célibataire] Un dîner sous les étoiles [Dahlia]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Mers :: Mers - Est :: Mer de cristal :: Asgösth-