-33%
Le deal à ne pas rater :
Pokémon Diamant Etincelant ou Perle Scintillante + Pin’s + Guide ...
29.99 € 44.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Q] - L'Ascension du Duelliste | Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Sam 10 Oct 2020, 15:17

[Q] - L'Ascension du Duelliste | Solo Guig
« Peu importe ce qui se passera tant que je croirais en l'âme des cartes. »


Intrigue/Objectif : Deccio qui a entendu parlé du nouveau jeu de cartes des Magiciens se voit dans l'obligation (si si) de se lancer à corps perdu dans ce dernier où il souhaite en comprendre toutes les subtilités pour en devenir le maitre, et surtout un créateur de contenu à part entière.

Des duels de monstres régentés par des illustrations de cartes ? Le nouveau jeu en vogue fit en effet beaucoup parler de lui. Avec la magie, il va sans dire que les utilisateurs étaient capables de libérer ces derniers sous forme d’entités à part entière. Deccio s’était intéressé au fondement d’un divertissement similaire bien avant que son émergement ne soit effectif, c’est alors à se demander si quelqu’un n’avait pas espionné ses conversations en amont pour lui subtiliser la formule et ainsi engranger tout le blé. Au final, qu’importe que tout ceci soit dû au hasard ou non, car s’inspirer de celui en vigueur en consignant ses imperfections était plutôt une bonne chose. Et puis ce qu’il cherchait avant tout, c’était de pouvoir créer des cartes aussi influentes que sublimes, ceci afin d’être une pointure dans le milieu. Une autre façon de devenir encore plus célèbre et d’attirer les foules jusqu’à lui. Plus il pratiquerait des métiers utilitaires et populaires, plus il drainerait des clients à lui, susceptibles de pactiser en guise de contributions.

L’approche se voulait fourbe, mais à la fois parfaitement disculpée par ses talents incroyables qu’il mettrait à disposition. Qui refuserait d’obtenir le plus redoutable des marteaux en échange d’un temps plus ou moins long dans la servitude ? Qui passerait à côté d’une carte unique en mesure de renverser le cours d’une partie contre la modique somme de quelques sacrifices ? Seuls les idiots se contentaient de ce qu’ils possédaient déjà par crainte de courir un risque, aussi minime soit-il. Ces personnes ne méritaient toutefois rien de plus que le dédain et l’indifférence. Le grand blond avec une chaussure noire brillait d’idées toutes plus saugrenues les unes que les autres pour se façonner un empire à sa hauteur. S’il déplaçait les pièces de la manière habile en renonçant aux plus insignifiantes, alors ce futur ne serait peut-être pas aussi reculé que ça. Pour concevoir des cartes, il devait néanmoins comprendre le fonctionnement d’un jeu. Mieux, il devait s’imprégner de toutes ses lois pour devenir un exécutant aguerri.

Le meilleur parmi tous. Ce n’est qu’en opinant à l’excellence que la qualité d’une chose se forgeait, et c’est pourquoi celui-ci avait demandé à un habitué de le rejoindre à l’extérieur, dans une vaste plaine accessible aux créatures qu’ils allaient invoquer. L’homme qu’il avait contacté se trouvait être un Magicien, pour la simple et bonne raison qu’il était originaire de la contrée qui eut innové dans ces duels tactiques. Par conséquent, il maîtrisait déjà les règles à la perfection. Pour éviter de se faire salement démolir, une condition spécifique avait été respectivement approuvée ; exceptionnellement, le match se déroulerait en trois manches. Une pour acquérir les bases, la suivante avec un jeu minimaliste pour comprendre les subtilités et la dernière, celle qui inaugurerait la vraie partie. En tant que fervent défenseur des spectacles et d’une mise en scène soignée, le Démon s’était vêtu d’un habillement assez incongru pour l’occasion. Un veston tenait sur ses épaules telles une cape qu’il eut fixée pour qu’elle daigne flotter au gré du vent, tandis qu’il portait un débardeur qui laissait libre accès à ses muscles brachiaux ainsi qu’un pantalon en cuir, moulant et clouté.

Un style ostensible qui n’allait pas à l’encontre de sa coupe dressée en d’épais épis blonds qui adoptèrent la forme d’éclairs. Le Dek — dans sa langue officielle — en main, le premier avis qu’il émit fut assez partagé, dans le sens où il n’existait aucune structure pour déposer les cartes. C’était sans doute encore à l’état de prototype, ce qui expliquait plus ou moins les errances du système de transport. S’il s’ingéniait à la tâche, il pourrait très certainement résoudre cet aléa. Mais avant de partir dans toutes les directions en présageant d’éventuels chamboulements dans le remaniement, l’homme avait d’autres chats à fouetter. Depuis sa plus tendre enfance, Deccio s’acharnait à être physiquement au top pour compenser ses carences de l’époque. Mais aujourd’hui, ce corps n’aurait aucune incidence sur la finalité du combat, et c’est bien ça qui l’inquiétait le plus. Ses muscles au repos, il allait confronter son esprit tactique contre un joueur émérite. Lorsque les deux accédèrent au lieu envisagé, une légère bourrasque se leva. Le personnage qui lui fit face ne payait pas de mine ; décrépit, court sur pattes, grassouillet, et pire que tout, sénile. Il regarda du mauvais côté, en conséquence de quoi il s’adressa à un arbre.« Tu es prêt, gamin ? Je vais te dessouder, tu m’entends ?! Oh ! Réponds à ton ainé ! » Il donna de petits coups de pied dans le tronc. Ça promettait.


767 mots | Post I
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Ven 16 Oct 2020, 16:57

[Q] - L'Ascension du Duelliste | Solo Guig
« Peu importe ce qui se passera tant que je croirais en l'âme des cartes. »


Zieutant son paquet — pas ses bouboules — de gauche à droite, Deccio entreprit de comprendre quelle carte était la plus haut placée et en quoi consistait son effet. Des exergues les annotant furent bien présents, mais il lui fallut toutefois les expérimenter à chaque fois pour avoir une idée plus large de ce que cela déclenchait. En à peine trois tours, celui qui se dépeignait comme le futur maître des duels se trouvait dans de beaux draps. Les points de vie qu’il lui restait à disposition étant désormais proches du zéro, la moindre erreur de sa part écouterait la partie. Ce vieillard avait beau assimiler les subtilités des règles, il demeurait un adversaire à sa portée qu’il aurait probablement réussi à vaincre s’il ne partait pas avec autant de retard. Malgré le fait qu’il débutait, il constata rapidement les limites stratégiques que lui prodigua son jeu. Les combinaisons disponibles furent simplistes au possible, et ceci même s’il précipitait son meilleur atout dans l'arène. Le mieux qu’il put faire fut de temporiser en disposant deux cartes sur le terrain. Lorsqu’il termina son tour, son opposant se mit à rire inopinément, comme possédé par l’esprit de la galéjade et la bonne humeur. « Pupupupu. Tu as fait une grave erreur en me narguant avec une défense aussi famélique. Imprudent à besace ! Sac à con ! Ordure de bidet ! Palefrenier du passé ! » Des insultes qui auraient sérieusement pu toucher son égo dans une dimension parallèle, mais ici, c’est l’incompréhension qui prit l’avantage. Toutefois, force est de constater que ce Prestidigitateur n’était pas seulement gâteux. Non, il fourbait aussi affreusement bien.

En à peine deux actions, il faucha complètement sa partie du terrain, le souffle produit par les hostilités concomitantes se matérialisant jusqu’à lui. Il était fascinant de voir à quel point la magie pouvait être distrayante lorsqu’on s’en servait avec distinction. Peu concerné par les échecs qu’il essuyait, il trépidait d'une profonde joie de pouvoir exercer un jeu incorporant stratégie et credo artistique.  « Ce jeu reproduit à merveille le schéma de la guerre. Et en considérant ton jeune âge, il n’est pas étonnant de relever tes errances. Tu ne fais pas le poids contre quelqu’un qui a l’habitude de présager les essors de son adversaire. Vois-tu, quand je pouvais encore tripoter les fesses des dames sans me prendre un taquet, il se trouve que… » L’anticipation, bien sûr. Deccio avait mal interprété la technique à privilégier. Depuis le début, il envoyait ses cartes comme il résolvait un problème de mathématiques ; en sommant celles qui paraissaient les plus compatibles en conformité avec les réactions qu’elles répandaient. Mais il faisait fausse route. S’il devait le mettre en parallèle à un jeu plus ancien, alors c’est le JDR qui s’en approchait le plus. Un monstre à l’origine faible pouvait être remparé par un sort, une pièce d'équipement, ou bien se jumeler à un piège sournois. À l’inverse, la puissance d’une chimère redoutable pouvait se retourner contre lui ou celle de son utilisateur. Pour le réaliser, il ne suffisait toutefois pas de superposer les cartes les unes sur les autres. Il fallait ne faire qu’un avec son jeu, d’où l’importance de le confectionner soi-même.

Il voyait en ce paquet un partenaire. Sans l’érudition et la loyauté de ce dernier, que lui restait-il ? Plus grand-chose, hormis une conversation des plus insipides qui ne mènerait qu’à du détachement. Croire en l’âme des cartes, c’était croire en soi, quelque part. Enrobé d’un regain d’assurance, le détective tira sa prochaine pioche d’un élan fougueux et théâtral. Interloqué par un phénomène insolite, son sang ne fit qu’un tour. Une aura blanche captura son poignet, comme s’il était soudainement devenu le réceptacle d’un nouveau don. Ce joker, sans même le regarder, lui communiqua sa toute-puissance en compulsant ses muscles. Quelle drôle de maléfice ! Inutile de trainer davantage. Sans être au courant de ce que cela allait engendrer, le blondinet capitula face à l’insistance de son ami. « Ah ah ! Voici mon meilleur atout ! L-Le… Qu’est-ce qui est écrit ? » Le Démon retourna la carte pour jeter un œil à son inscription, révoquant cette dernière. « Oh ! Le paon doré au sang d’Azur ! » Le monstre revint sur scène dans des éclairs jaillissants qui déployèrent ses belles plumes flavescentes. Toutefois, il ne savait comment se comporter. L’invoquer était une chose, l’utiliser en était une autre. Le voilà bien avancé.



756 mots | Post II
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Dim 18 Oct 2020, 16:26

[Q] - L'Ascension du Duelliste | Solo Guig
« Peu importe ce qui se passera tant que je croirais en l'âme des cartes. »


Le monstre apparut au centre du terrain, sur un cheval mauve, de grandes et épaisses lances en guise de prolongement de ses bras. Son armure noire, édentée et écailleuse insufflait une légère onde sur l’ensemble de la zone. La tunique du vieillard fut soulevée, dévoilant une paire de jambes maigrichonnes. Toutefois, le formateur ne bougea pas d’un pouce ni ne fit de grimaces. Il resta stoïque, ses deux paumes solidement appliquées sur l’embout de sa canne. En revanche, Deccio avait beau regarder sa carte sous tous les angles, il n’empêche que quelque chose le chagrinait. Sa créature ne ressemblait pas du tout à un paon. Et pire encore, la couleur bleue manquait cruellement à son design très sombre. L’espace d’un instant, il doutait avoir fait le bon choix au moment de la poser. Pourtant, il avait beau observer sa main, il ne la possédait plus. L’illustration ne correspondait pas non plus à ce qui s’était matérialisé. Drôle de façon de vendre ce jeu. Si c’était pour faire de la pub mensongère, quel intérêt ? Les commerciaux n’étaient plus ce qu’ils étaient jadis. Quel manque d’honnêteté. « Bon, mais après tout, qu’importe le flacon pourvu qu’on y trouve l’ivresse. La stratégie reste au centre du bordel. » Techniquement, il devait être assez costaud au vu de la difficulté rencontrée pour pouvoir l’invoquer. Il avait quasiment perdu tous ses points de vies, et la majorité de ses arguments eussent été décimés.

En s’attardant sur le descriptif abordable dans l’encadré, le Démon commença à saisir la procédure. « Je le place en mode défense. Et je lui adjoins la carte d’équipement ci-contre : Le roseau qui ploie et qui parfois cède. Évidemment je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin, car j’ajoute deux cartes faces cachées. » Le seigneur des cartes et le retour des rois. Le roi de celui qui visait l’excellence avec sa rapidité de réflexion et de réactivité. La première partie censée lui apprendre les fondamentaux n’avait pas encore été fourvoyée. Peut-être s’agissait-il d’un excès de confiance entremêlé à une fierté d’homme, mais le blondinet pointa subitement son index sur le petit vieillard. « J’ai changé d’avis, l’ancien. Tout découlera de cette unique partie. Si je perds, alors je ferais tout ce que tu me demanderas, y compris trahir les miens. Si je gagne, tu devras me présenter un créateur de cartes pour qu’il m’apprenne à forger le jeu parfait. C’est bien compris ? » Possédé par la frénésie de la distraction, le regard du renard fut envahi par les ténèbres au moment de cette déclaration. Le grand-père, toujours immobile jusqu’alors se mit à sursauter, le haut de forme qui cachait ses yeux tombant à ses pieds. « Excuse-moi, petit. Tu m’as parlé ? C’est déjà la fin ? Il faut rentrer chez maman ?! Ah non. D’accord alors. J’accepte ton choix. Même s’il est mauvais. C’est ta vie, et chacune d’entre elles est précieuse. Un jour, j’ai moi aussi été confronté à un dilemme où mamie Granola m'a… » Deccio était pensif, n’écoutant pas la moitié de ce que lui racontait ce vicelard de Magicien. Une idée avait germé dans sa conscience au moment des attaques menées et subies par ses monstres et ceux de son adversaire.

Il manquait encore quelque chose de pertinent pour faire grimper l’adrénaline en flèche, et celui-ci concernait l’enjeu. Perdre une partie c’était frustrant, mais ça ne causait que très peu de dommages visibles. Que se passerait-il si le contenu confiné dans ces petits rectangles disposait de plus de pouvoirs ? Et si l’utilisateur ressentait la même douleur que ces derniers au moment de leurs terrassements ? Et si des créatures démoniaques pouvaient à leur tour subir l’enfermement à l’intérieur de ces sceaux en carton ? Il y avait mille façons de penser la chose, et toutes étaient terriblement excitantes. Stimulé par ce énième éclair ambitieux, Deccio observa maintenant calmement la réponse de son plus cher opposant. Celui-ci venant d’achever son monologue, il piocha trois nouvelles cartes à l’aide d’un sort appelé « Le rideau de douche qui dévoile la nudité ». Si le nom était à coucher dehors, il permit de passer outre les règles d’invocation en sacrifiant cinq créatures de son jeu ; se faisant, il put en déposer deux nouvelles sur le terrain. Son choix s’arrêta sur « Bibi le héros des tous petits » et « Panpan le héros des plus grands ». Inutile de préciser qu’ils faisaient la paire. Les lèvres du vieillard s’étirèrent jusqu’aux oreilles.



752 mots | Post III
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Dim 01 Nov 2020, 11:58

[Q] - L'Ascension du Duelliste | Solo Guig
« Peu importe ce qui se passera tant que je croirais en l'âme des cartes. »


Décidément, ces deux petits monstres commencèrent vraiment à lui courir sur le haricot. L’un déviait les attaques tandis que l’autre apportait de gros dégâts sur le long terme. Avec le peu de points en lice et une unique carte en main, le scélérat se sentait grandement diminué. Il lui restait bien ces deux cartes faces cachées, mais sans la bonne pioche au moment opportun, ça ne mènerait nulle part. Que faire ? Sinon espérer décrocher le pactole durant la prochaine phase de sélectivité ? À bien y réfléchir, cette partie semblait perdue d’avance. À moins que… « Dis-moi, vieillard, puis-je te poser une question en toute innocence ? » Se frottant la tempe avec le bout de sa canne, celui-ci se gratta ensuite le dos comme si de rien n’était.

Lorsqu’il eut terminé de se procurer du plaisir personnel, il renifla un con coup avant d’ouvrir les paupières et de feinter la surprise. Enfin, à supposer que c’était bel et bien une forme de comédie que seuls les octogénaires savaient apprécier. « Ce n’est pas au polisson qu’on apprend à fourrer la dinde, mon garçon. Le jour où un Démon demandera quelque chose sans arrière-pensée, je ne souffrirais plus de lumbagos… Ceci étant c’est un très mauvais exemple, car il se trouve que le docteur Pâtissier est passé me voir hier soir. Il m’a appliqué une crème magique du tonnerre sur mes jolies et solides cuisses ; un héritage de quand j’étais un garnement fougueux et que je courrais après toutes ces filles. Je me rappelle notamment d’une certaine Blondine, avec ses fesses bombées et son petit corsage qui empaquetait si bien sa poitrine. Et je ne parle même pas de ses hanches, au galbe parfaitement défini pour les jeux de jambes. Si tu savais toutes les galipettes qu’on a pu faire au nez et la barbe de son père, un célèbre aristocrate. On se cachait parfois dans les fourrées en attendant de pouvoir nous enfermer dans la calèche. Un jour, j’ai même coincé mon zgeg dans une boite à musique, mais ne te méprends pas vil garnement, c’était purement expérimental. Quoi ? On dit expérimentatoire ? » Deccio le regardait avec de gros yeux sans piger un broc de ce qu’il s’évertuait à essayer de lui expliquer. C’était à se demander s’il ne s’était pas trompé d’endroit en ayant infiltré le cabinet d’un psychologue sans le savoir. Normalement, on payait ces professionnels pour moins que ça, c’est pourquoi il y avait peut-être moyen de facturer ce sénile de seconde zone, en profitant de sa faiblesse cognitive. Ou en le rackettant à la fin du duel, pourquoi pas.

Afin de faire taire cet empoté dans les plus brefs délais, l’investigateur de la finauderie lança une ribambelle de poignards sur l’ermite pervers, ces derniers entourant sa frêle silhouette sans lui porter de coups décisifs. Quelques poils de sa barbe furent sacrifiés dans le processus, mais rien de bien plus sensationnel. L’effet escompté fut immédiatement effectif puisqu’il se figea sur place sans parler davantage. « Un mot de plus et c’est au Diable qui sommeille en moi que tu auras affaire. Réponds à ma question : est-ce que tes monstres peuvent contrer les sorts magiques ? » L’homme se tut, toujours choqué par l’agression qu’il venait de subir. Son cœur n’avait quand même pas lâché ? L’espace d’une seconde, le Démon le craignait.

Mais loin de se laisser surprendre par de telles menaces, l’ancien repris de bon cœur, l’air plus stoïque que jamais. « En effet. Mes galopins jumeaux ne sont pas affectés par les monstres, mais pour ce qui est du reste, ce sont de vraies tanches, des poules mouillées, des bras cassés, ou dits plus civilement, des sacs à merde. Ça me ravive d’ailleurs des souvenirs concernant… » Mais pas question de le laisser terminer pour cette fois. Accordant une confiance aveugle en l’âme des cartes, le blondinet piocha l’ultime chance de son jeu d’un geste ample et avisé, totalement en adéquation avec les valeurs artistiques qu’il partageait. En posant les yeux sur l’illustration, son sang ne fit qu'un tour. Le sourire aux lèvres, il la plaça fermement sur le plateau.  « Je te présente Météorail, mais tu dois la connaitre. Cette magie absorbe les nutriments du sol au fil de son développement et se gorge ainsi d’une quantité incroyable de composants nutritifs et fortifiants. Autrement dit, tes monstres vont en payer le prix fort. » Affectées par l’ail qui se nourrit de l’eau présente dans les créatures, celles-ci s’effondrèrent aussitôt, amenuisant les points de vie de son utilisateur de valeur égale à la somme de leur attaque. Deccio l’emportait de justesse, le vieillard s’écroulant sous le poids de sa défaite. « Tu sais ce qu’il te reste à faire maintenant. » « Une promesse est une promesse. » Prochaine étape ; l’apprentissage lié à création de cartes.



820 mots | Post IV et Fin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[Q] - L'Ascension du Duelliste | Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [EVENT solo Partie IV - solo] Rétablir un semblant de vie
» [Q] - Ẹṣọ Kọọ | Solo
» [Q] La fin | Solo
» ¤ Les Sirènes ¤ ( Solo )
» La frégate | Solo
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Ouest :: Terres d'émeraude-