Le Deal du moment :
Figurines Funko POP! One Piece 2023 : où les ...
Voir le deal

Partagez
 

 [Q] - Les aventures - brèves - d'Otello en Enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Jeu 08 Oct 2020, 15:04


Les aventures - brèves - d'Otello en Enfer


Objectif : Otello a décidé de devenir le majordome de la Dame Rouge. Il va donc en Enfer, dans l'objectif de la rencontrer. Néanmoins, lui étant nul et l'Enfer étant mortel, les choses ne se passeront pas vraiment comme il l'aurait voulu.
Chronologie : Après la croissance




Otello leva l’index en l’air et traça un chemin incompréhensible. Il était complètement perdu. Sa fuite du chantier avait été catastrophique. Il était parti de nuit, en se déguisant – croyait-il – et en oubliant totalement que les chercheurs d’œufs d’animaux ailés ne connaissaient aucun répit. Lui travaillait le jour mais d’autres travaillaient la nuit. Habillé comme son colocataire, mais avec son propre pantalon favori – parce qu’il était réellement convaincu que personne ne le reconnaîtrait – il avait commencé à marcher sur la pointe des pieds, avec la discrétion d’une fanfare. Un homme s’était tourné vers lui, en le fixant d’un œil morne. « Tu travailles la nuit, toi, maintenant ? » Le Démon s’était alors immobilisé, comme si son silence aurait pu suffir à faire oublier sa présence. L’autre s’était gratté la tête avant de hausser les épaules. Il était bizarre, ce blanc-bec, de toute façon. Néanmoins, Otello, pris d’une franchise aussi étrange que stupide, avait alors déclaré. « Ne fais pas attention à moi, je pars ! Je vais devenir le majordome de la Dame Rouge et je ne reviendrai jamais ! » « Quoi ? Mais… » Le Vil en question n’aurait jamais eu en tête de l’empêcher de partir. Néanmoins, si lui avait noté la connerie de son semblable à avouer ainsi ses intentions, le gardien du chantier en avait fait de même. « Toi ! Là-bas ! Qu’as-tu dit ? » Le futur domestique s’était immobilisé de nouveau, après avoir positionné ses mains devant ses yeux. « Qu’est-ce que tu fais ? » lui avait demandé celui qui était le plus proche de lui. « Je fais le caméléon. Si je ne le regarde pas et que je ne bouge pas, il m’oubliera. » En réalité, ce n’était pas si idiot. Lorsqu’il était enfant et qu’il faisait ça, les gens l’oubliaient, effectivement. Son charisme avait néanmoins légèrement augmenté avec les années, sans être fantastique, loin de là, juste assez pour que sa présence reste notable. « T’es con ou bien ? Tu veux aller où ? » « En Enfer ! » avait chuchoté le concerné. « En Enf… Mais ça ne va pas ? Tu sais qu’il y a eu un génocide là-bas ? » Oui, il le savait. La première fois qu’il avait entendu le mot, il lui avait semblé bien compliqué. Néanmoins, d’après les rumeurs, il s’agissait d’une Purge. Si les Vils n’avaient pas survécu, c’est que l’Œil ne l’avait pas souhaité. Otello avait donc hoché la tête. À quelques mètres de là, le gardien avait aboyé quelque chose qu’il n’avait pas compris. Il ne pouvait pas focaliser son attention sur plusieurs éléments, sous peine de perdre totalement le fil, en supposant qu’il le tînt déjà. « Bon. Je te fais un portail et tu dégages, d’accord ? » Le Démon avait hoché la tête, encore. Lui n’y arrivait pas. C’est ainsi qu’il avait traversé le vortex, un fois ce dernier créé, et s’était retrouvé en Enfer.

Accroupi, Otello essaya de se repérer. La vérité c’est qu’il ne connaissait rien aux Royaumes de l’Enfer. « Bon… Si je regarde à droite, je vois… une montagne. Si je regarde à gauche, je vois aussi une montagne. Je suis donc dans un endroit montagneux. » Bravo, Otello. Applaudissez-le. Merci. « Que faut-il faire quand on est perdu ? » se questionna-t-il lui-même. « Demander son chemin ! » se répondit-il quelques secondes plus tard, après un effort mental pas si intense que ça. C’était étonnant.

Le futur majordome se posta donc au milieu d’un chemin après avoir aperçu un autre Démon, occupé à fouiller une sorte de marais. « Bonjour mon bon monsieur ! J’aimerais trouver le Royaume de… » « Grraaaa ! » répondit l’autre, après avoir levé la tête. « Erk » fit le Vil, en voyant le visage de son interlocuteur hasardeux. Celui-ci était rongé par les mites. « Euh… Ah… Oui… Bon… Au… Au revoir hein. » tenta-t-il, en se reculant pour partir. Néanmoins, le fouilleur de vase ne sembla pas être d’accord. Il ouvrit bien grand ses ailes, afin de charger le pauvre Otello, qui se mit à courir en essayant de ne pas s’emmêler les pinceaux dans ses propres guiboles. Alors que l’autre fondait sur lui, une bestiole bien plus imposante sortit du sol et avala son assaillant tout cru. Tombé sur les fesses et tremblant, le Vil tenta sa technique du caméléon après avoir poussé un cri suraigu quelque peu ridicule. Le pire – hormis le fait qu’il allait sans doute mourir – c’est qu’il avait, à présent, un trou à son pantalon fétiche. Heureusement, la bestiole ne s’attarda pas sur lui – sans doute pas assez charnu à son goût – et s’enfonça de nouveau dans l’eau croupie, le laissant là, seul.

765 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Mar 16 Fév 2021, 01:30


Les aventures - brèves - d'Otello en Enfer


Otello avait beaucoup marché. Pour un être normalement constitué, peut-être que les quelques centaines de mètres qu’il avait parcourus n’étaient rien. Pour lui, c’était tout un univers de souffrances et d’incertitudes. De temps en temps, il levait son index en l’air, comme si une idée particulièrement réjouissante était en train de circuler aux alentours de sa boîte crânienne. Pourtant, elle n’y entrait jamais et, pour être exacte, si son cerveau avait dû avoir une quelconque représentation, il se serait sans nul doute agit d’une boîte vide pleine de toiles d’araignées désertée depuis longtemps par ses habitantes. C’était comme si l’air ambiant entrait par l’une des oreilles du Démon, pour mieux ressortir par l’autre. Il était un clown sans le vouloir, un débile à l’abandon, dans son univers à la fois merveilleux et effrayant. Il avait des convictions irréalisables pour son niveau actuel. Le plus beau, dans tout ça, était qu’il y crût dur comme fer. Mais, qui sait, peut-être que le Destin lui avait réservé un futur enviable ? Seuls les Rehlas le savaient, et les Ætheri. Il n’avait pas connaissance des premiers et possédait des notions très approximatives sur les seconds, même s’il priait l’Œil assidument. Il se contentait de mimétisme, comme un éternel enfant sous la coupe de ses parents. Il ne pensait pas le monde. Il vivait dans sa routine et, parfois, sous un éclair de génie miraculeux, il prenait la décision de changer sa vie. Ce n’était pas toujours très glorieux, comme la fois où il avait voulu lancer un commerce de crevettes krakens et qu’il était tombé à l’eau. Ce n’était pas très gentils, les crevettes krakens. Il en était ressorti tout boursoufflé. Néanmoins, ce n’était rien en comparaison de la panade dans laquelle il s’était mis en entrant en Enfer.

Il sursauta lorsqu’il entendit un bruit sur sa droite. Il n’aimait pas trop ce genre de sons. Ça le rendait nerveux. Actuellement, il n’était qu’une boule d’appréhension. Comme il ne vit rien, il se détendit un peu, jusqu’à ce qu’une main se posât sur son épaule. « Hé l’ami. Tu veux voir ma collection ? » Un Démon se tenait en face de lui, apparu du néant. Il portait une veste large, qui couvrait un corps squelettique et brun. De longues oreilles verdâtres encadraient une tête rachitique aux yeux globuleux. Ses lèvres étaient charnues. Les dents qu’Otello pouvait déceler à chaque fois qu’il ouvrait la bouche rappelaient celles des requins. « Je suis ton ami ? C’est vrai ? » L’autre haussa un sourcil aussi broussailleux qu’étonné. « Parfait ! Parce que je suis perdu ! Je me suis fait attaquer par un autre type mais il s’est fait lui-même mangé par une créature que je n’ai pas trop eu le temps de voir. » Il l’avait vue mais il n’avait pas envie de se la rappeler tant elle était hideuse. C’était un bien piètre Démon. Lui, ce qu’il aimait, c’était sa cravate et son pantalon multicolores, pas tuer des gens ou assister au repas d’un monstre sanguinaire. Le sang, ça lui donnait la nausée. Il était peut-être inapproprié. « Je vois je vois… Je peux peut-être t’aider. Viens chez nous, tu verras, tu y trouveras ton bonheur ! » Naïf comme un nouveau-né, Otello sourit. « Avec plaisir ! Merci ! »

En chemin, le Vil aux cheveux clairs raconta son histoire au collectionneur louche. « Et c’est comme ça que j’ai décidé de devenir majordome pour le compte de la Dame Rouge ! » Il y eut un temps. « Dis donc, c’est quand même fou ça, le fait qu’il y ait très peu de Démons en Enfer. C’est depuis la Purge ? » « Ne m’en parle pas. Je n’y étais pas quand elle s’est produite mais ça n’a pas été très bon pour les affaires, ça c’est clair. M’enfin, on survit comme on peut. » dit-il, en poussant la porte d’une grande demeure. Les effluves qui s’en dégageaient étaient délicieuses. Otello fut hypnotisé assez vite. Tombant dans une sorte de délire dans lequel tous les individus étaient vêtus de ses tenues préférées, il s’avança, afin de toucher les tissus et de palper les formes.

« Qu’est-ce que tu as ramené encore ? » « J’ai ramené ce que j’ai trouvé. » « Super. Vu le garçon, à mon avis, on ne tirera pas un bon prix de ses organes. » « Il a l’air en bonne santé. » « On pourrait peut-être l’embaucher plutôt, non ? Il pourrait appâter un Démon plus puissant, avec de gros organes sous forme démoniaque… » « C’est vrai qu’il ne respire pas le pouvoir… Mais peut-être que sous sa vraie forme, il a des organes rares et demandés. On ne peut pas savoir pour le moment… » « À mon avis, on perd notre temps avec lui. » « On ne sait jamais. De toute façon, il n’y a personne dehors. »

816 mots

Revenir en haut Aller en bas
 

[Q] - Les aventures - brèves - d'Otello en Enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [A] - Le Prince de l'Enfer est mort. Vive le Prince de l'Enfer. Intrigue Ombre partie I & Génocide Démoniaque
» | Description de l'Enfer |
» [Q] - Des histoires en Enfer
» Les fabuleuses aventures d'Odette | Mertle
» | Les objets liés aux Aventures des Trois Royaumes |
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Océan :: Continent Dévasté - Est :: Terres arides :: Enfer-