Le Deal du moment :
Vinland Saga Tome 27 édition Collector : ...
Voir le deal

Partagez
 

 [Q] - Le temps et la maîtrise, la maîtrise et le temps | Dhavala

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shanxi
~ Ange ~ Niveau II ~

~ Ange ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 869
◈ YinYanisé(e) le : 06/01/2019
◈ Âme(s) Soeur(s) : Qui ?
◈ Activité : Architecte [Rang II]
Shanxi
Dim 04 Oct 2020, 01:25


Partenaire : Dhavala
Intrigue/Objectif : Dhavala et Shanxi veulent tous les deux apprendre à maîtriser un pouvoir et se tournent vers un professeur pour réaliser leur objectif.




« Ça n’arrête pas. » Gizja avait fait irruption dans le bureau et s’était affalé sur l’une des chaises juste en face de la jeune femme, après avoir vérifié que celle-ci n’était pas en compagnie de clients potentiels. Leurs journées entretenaient un rythme infernal depuis leur retour aux Jardins. Chaque heure qui passait amenait toujours plus de travail plutôt que de raccourcir leur liste de tâches. « Le bureau a été fermé longtemps. » soupira l’Okan en haussant les sourcils. « Ça fait bizarre quand même. Je savais qu’on était pas là-bas pour rester, mais j’ai quand même fini par m’habituer à la vie sur l’île. » Un sourire presque taquin naissait aux coins des lèvres de Shanxi. « C’est l’endroit qui te manque, ou les personnes qui s’y trouvent ? » L’ancienne captive avait quelqu’un en tête, et son homologue avait bien compris de qui il s’agissait. « Tu es juste jalouse parce qu’il ne te parlait qu’en commun. Tu aurais bien aimé qu’il te fasse des cours à toi aussi, avoues. » avait-il lancé, joueur. La jeune femme inclina légèrement sa tête sur le côté, sans que son sourire ne quitte son visage. « Je comprends qu’il te manque. Il t’as si vite mis à l’aise. » - «  Tu vois que tu es jalouse ? » Les deux apprentis auraient pu continuer à argumenter sur cette capacité hors du commun que possédait le soldat Yuërell pendant des heures, mais ce qui restait de la journée ne leur suffirait sûrement pas.


« Tu as prévu quelque chose ce soir ? » La vertueuse avait articulé un début de réponse qui avait laissé son ami dans l’expectative. Elle aussi semblait pourtant attendre quelque chose. C’était du moins ce qu’indiquaient ses bras tendus dans la direction du premier apprenti. « Est-ce que tu pourrais me passer le balais, s’il-te-plait ? » - « Ah oui, bien sûr. Tiens. » Shanxi n’avait pas tardé à reprendre le fil de leur conversation, aussitôt avait-elle eu l’objet en main. « Je vais voir ce professeur dont je t’avais parlé. » L’Okan avait marqué une pause tandis qu’elle poussait la porte pour chasser la poussière. « Celui qui va m’aider à maîtriser ce... pouvoir. » avait-elle finalement ajouté, éliminant le moindre doute qui avait pu naître chez son interlocuteur. L’apprenti n’avait pas pu s’empêcher de sentir l’agacement de la jeune femme quand elle avait fait mention du pouvoir en question. Il comprenait son ressenti. Il ne pouvait en être autrement, après l’aperçu qu’il en avait eu lors de leur séjour au sein de l’avant-garde d’Orhmior. « Je pensais pas que tu irai le voir aussi vite. Tu penses qu’il va pouvoir t’aider ? » - « J’espère bien. » soupira-t-elle. Elle ne savait pas grand-chose de ce don, si tant est que celui-ci puisse être qualifier ainsi. L’ancienne captive avait découvert son existence à ses dépens, alors que des chaînes saillaient encore ses poignets. Elle ne l’avait jamais vraiment utilisé autrement qu’ainsi en réalité. Et malgré tout le temps qui s’était écoulé depuis, la jeune femme ne pouvait affirmer avoir une quelconque maîtrise sur ce pouvoir. Elle ne l’avait après tout utilisé par sa volonté pleine qu’une seule et unique fois. Et Shanxi gardait un souvenir amer de cette nuit, mais aussi étrangement doux.


« Ah, d’ailleurs j’oubliais… Si tu as besoin d’aide pour transporter tes affaires dans ta nouvelle maison, n’hésites pas à venir me demander. » Si la jeune femme avait trouvé cette attention touchante, la maladresse de son ami l’avait faite sourire. « Je crois que je devrais m’en sortir. Mais merci quand même. » lui avait-elle répondu, moqueuse. Elle n’avait pas grand-chose à transporter après tout. Une fois le cabinet fermé, l’Okan pouvait enfin vaquer à ses occupations et rejoindre la demeure de son bienfaiteur. Celui-ci vivant également aux Jardins – dans la périphérie de la ville si la jeune femme ne se trompait pas – il ne lui faudrait qu’une dizaine de minutes de marche pour arriver à destination. Shanxi espérait que l’homme serait bien en mesure de l’aider. Même si, en soi, Isda ne s’était manifesté que de manière ponctuelle jusqu’à présent, la vertueuse ne voulait pas courir le risque que celui-ci puisse à nouveau refaire surface comme ça avait été le cas en Terre Blanche ou encore sur l’île d’Orhmior. A chacune de ses manifestations, des souvenirs que l’ancienne captive aurait préféré voir sombrer dans l’oubli avait ressurgi avec les vices d’Isda. Et la sensation qu’ils avaient laissé derrière eux était tout aussi déplaisante. Non, ce n’était définitivement pas un risque qu’elle était prête à courir.


767 mots.
Shanxi est en route pour rejoindre le professeur.
Tu peux dire qu'elle est déjà là dans ton post
ou la faire arriver après, c'est comme tu veux. ^^


[Q] - Le temps et la maîtrise, la maîtrise et le temps | Dhavala 8nym
[Q] - Le temps et la maîtrise, la maîtrise et le temps | Dhavala Sirx[Q] - Le temps et la maîtrise, la maîtrise et le temps | Dhavala Zlwu

nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t35921-shanxi
Typhon Gargantua
~ Eversha ~ Niveau V ~

~ Eversha ~ Niveau V ~
◈ Parchemins usagés : 871
◈ YinYanisé(e) le : 09/01/2019
◈ Activité : Chasseur [Rang III] & cuisinier [Rang II]
Typhon Gargantua
Dim 04 Oct 2020, 21:50



Musique



Dhavala était isolé de sa meute depuis plusieurs jours. Échidna comme Renart avait préféré rester à Vervallée, incommodé, disaient-ils, par l’influence des anges des Jardins de Jhēn. Les Béluas n’avaient pas l’habitude de se retrouver dans ce genre d’environnement, apaisant et serein, et encore moins d’y voir leurs vices être atténués. Dhavala s’en sortait plutôt indemne, lui qui n’avait que bien peu de malice dans son cœur.

L’individu derrière cette séparation temporaire de la petite meute était Harry Nilsson, un Magicien plutôt modeste, mais l’un des rares capables d’enseigner son savoir aux autres races. Il faut dire que ce n’était pas la première tentative pour trouver un professeur qui puisse enseigner à Dhavala. Vervallée regorgeait de puissants mages blancs et plusieurs démontraient leur intérêt à échanger leur savoir contre de l’or. Cela dit, trouver un Magicien capable d’enseigner à un Eversha était particulièrement ardu.

C’était là la difficulté de la chose. Dhavala disposait d’une impressionnante puissance magique, mais d’une intelligence limitée et d’une éducation négligée. Résultat, si Dhavala n’avait aucun mal à comprendre et à assimiler la métaphysique, il était incapable de comprendre le vocabulaire complexe des Magiciens. Au bout de plusieurs essais et erreurs, le changeur de forme fut recommandé à un Magicien spécialisé dans l’enseignement de la magie, mais à l’intention des autres races. Ledit Magicien, Harry Nilsson, œuvrait présentement aux Jardins de Jhēn pour le compte des Anges.

***

Il y avait plusieurs raisons pourquoi Dhavala se cherchait un mentor. D’abord, il avait du temps à perdre en attendant que sa demande d’emprunter un Ponton qui le mènerait au Rocher au Clair de Lune aboutisse. Dans leur désir de maintenir la paix, les Magiciens étaient particulièrement soucieux de ceux qui empruntaient les Pontons. Ces derniers voulaient s’assurer qu’ils ne perturbent pas l’équilibre des forces. On pourrait penser que de permettre à trois changeurs de forme d’aller dans leur territoire racial allait de soi, mais apparemment non. Et donc, tant qu’à attendre à rien faire au cœur du territoire des Magiciens, pourquoi ne pas bénéficier de leur savoir magique par la même occasion.

Ensuite, par le passé, l’Eversha avait été témoin de la puissance d’une élémentaliste de la glace. Dhavala ne souhaitait pas particulièrement acquérir une puissance destructrice. Ce n’était pas son style. Cela dit, au cours de ses aventures, le changeur de forme et son Totem du tigre avaient grandi. Depuis, l’Eversha mesurait deux mètres de taille et son poids s’était stabilisé à 120 kilos. Sa forme animale, elle, atteignait les quatre mètres de long pour 360 kilos. Ces nouvelles dimensions donnaient au guerrier un avantage non négligeable en combat, à un défaut près. Dhavala avait du mal à gérer sa respiration, et ce, dans ses deux formes. Il n’arrivait tout simplement pas à fournir à son corps suffisamment d’air lors des combats de longues durées par sa simple respiration.

Cette faiblesse avait été particulièrement évidente lors d’Odon do Dur, où le changeur de forme s’était battu pour le compte des Réprouvés. Du coup, Dhavala voulut imiter son ancienne connaissance, mais plutôt que de maîtriser la glace, il voulait maîtriser l’air. Ainsi, l’Eversha pourrait pallier sa nouvelle faiblesse par la magie, devenant par le fait même un combattant plus endurant.

Finalement, la dernière raison pourquoi Dhavala se trouvait aujourd’hui sous l’influence de la magie des Anges, c’était parce qu’il ne se sentait pas encore prêt à affronter l’adversité des siens au Rocher au Clair de Lune. Il y avait un monde de différence entre vivre en vagabond et vivre en meute. Seul, l’Eversha pouvait aller où bon lui semblait. Si un territoire lui était hostile, il n’avait qu’à en trouver un autre. En meute, il devenait nécessaire de défendre son territoire s’il était fertile et en conquérir un nouveau s’il ne l’était plus. C’était un environnement chaotique qui n’offrait aucune pitié aux nouveaux venus. De retour chez lui, Dhavala aurait à se battre pour sa meute et il n’en sortirait pas toujours vainqueur. Si le guerrier avait une faiblesse aussi évidente que son manque de souffle, cette faiblesse allait à coup sûr être exploitée.

***

Dhavala, ainsi d’une douzaine d’individus d’âges variés attendant, assis dans l’herbe fraîchement taillée qui entourait une modeste agora extérieure. Il s’agissait d’une petite structure en pierre blanche, dénuée de toit, au centre d’une dépréciation du terrain, où un orateur pouvait s’adresser à une petite foule. Il s’agissait d’un milieu pittoresque à l’antipode de l’environnement éducationnel typique des Magiciens, que plusieurs qualifiaient de lourd ou d’écrasant.

Les individus présents étaient principalement des Anges de la ville avoisinante, mais il y avait quelques étrangers, comme Dhavala, de passage aux Terres du Lac Bleu, et même un ou deux jeunes Magiciens, soucieux de parfaire leurs connaissances par des activités en dehors de leur formation habituelle. Si ce professeur était réputé pour ses méthodes d’enseignements extravagantes et hors normes, quelques Magiciens appréciaient son approche alternative, ainsi que l’opportunité de rencontre des pratiquants exotiques de la magie. Sur ce point, l’attention de ces jeunes mages était rivée sur Dhavala. Entre son physique de guerrier et son unique aura magique perceptible, il était difficile de faire plus exotique. Apparemment, porter les vêtements locaux était insuffisant pour que Dhavala se fondre dans la masse.

Ledit professeur se présenta, en retard, à son environnement de cours, passant à travers les élèves, saluant quelques connaissances au passage. L’homme d’âge mûr portait une tenue grise, coiffée d’un chapeau bleu. D’un pas nonchalant, le mage blanc prit place au centre de l’agora pour s’introduire.

« Bonjour, bonjour ! Je me présente, Harry Nilsson, Architecte de Lys, voyageur téméraire et éducateur aux talents multiples. Contrairement à mes collègues, j’ai choisi de faire de ma vocation, la vulgarisation des arts magiques. C’est donc avec grand plaisir que j’offre mes services à nos voisins, les Anges, ainsi qu’aux voyageurs de passage, qui se distinguent par leur soif d’apprentissage de la métaphysique. Je vous souhaite donc la bienvenue à tous et à toutes !

Pour les habitués de mes séances, vous remarquerez la présence de deux de mes apprentis. Les mérites de leur éducation ne sont plus à démontrer. Vous constaterez que vous aurez autant à apprendre d’eux qu’eux de vous, puisqu’ils désirent rejoindre la noble vocation qu’est l’enseignement. Fort bien, suffit pour les introductions et passons à la suite !

Vous vous attendez peut-être à ce que je passe les prochaines heures à vous faire la lecture. Je ne saurai vous en faire le reproche ! Vous constaterez de mes deux apprentis que cette méthode à bien des mérites, mais tout autant de lacunes. Voyez-vous, ce mode d’enseignement n’est valable que si le groupe d’étudiants dispose du même bagage éducationnel. Cette connaissance collective étant absente des groupes hétéroclites, l’éducateur que je suis préfère une approche moins conventionnelle.

Alors donc, identifiez-vous au groupe et annoncez une application pratique de la magie que vous souhaitiez acquérir ou parfaire votre maîtrise. Atteindre votre objectif, en partialité ou en totalité, sera le point focal de mon enseignement. C’est par le biais de vos efforts pour obtenir ce résultat tangible que j’allierai la connaissance à la praticité. Dans le jargon local : nul besoin d’un pentacle pour éteindre une chandelle.
»

Il y eut un moment d’hésitation à la conclusion du discours d’ouverture du Magicien. Les élèves du professeur ne s’attendaient pas à devoir prendre eux-mêmes la parole. Dhavala fut prompt à se lever pour dévoiler ce qu’il attendait du professeur.

« Je suis Dhavala Himsaru. Je veux contrôler l’air pour mieux respirer. »

Suivant les paroles du guerrier, le silence fit place à divers murmures. La justification de l’étranger paraissait plutôt étrange. Grand et lourd, utiliser la magie pour respirer contrastait avec toutes les possibilités offensives qu’offraient le contrôle de l’élément de l’air. Toutefois, l’homme semblait avoir parlé avec sérieux et honnêteté, sans parler de l’influence des Anges autour de lui.

« Monsieur Himsaru, ce sera un honneur pour moi de vous apporter mon aide. Il est exceptionnel pour mon agora de recevoir la visite d’un Eversha en quête du savoir. Sage est le guerrier qui reconnait l’importance des fondements.  »

***

Le professeur Nilsson commenta une bonne partie des projets d’apprentissages de ses élèves, prenant grand soin de démontrer le bien fondé et l’importance des désirs énumérés. Il y eut toutefois certaines demandes qui furent tout bonnement refusées. En particulier, un jeune Ange qui souhaitait anéantir les forces du mal fut expulsé du groupe. D’autres projets étaient imprécis ou vagues. Pour ceux-là, le professeur se contenta de hocher la tête et de passer au suivant. Tous ne souhaitaient pas annoncer leurs lacunes ou leurs faiblesses.

Après avoir observé et écouté chacun de ses élèves, le professeur annonça qu’il allait répartir chacun des élèves par groupe de deux. Ainsi, chaque équipe allait s’entraider tout au long du cours afin d’atteindre leurs objectifs. C’était, entre autres, pour respecter la nature discrète de certains élèves, que Harry Nilsson optait pour la méthode d’enseignement du cas par cas. Cela dit, il croyait également aux bienfaits du travail d’équipe. En établissant des équipes fixes, l’entraide pouvait avoir lieu avec un minimum d’intimité. Accessoirement, œuvrer ainsi divisait par deux ses interventions.

De plus, le professeur se plaisait à démontrer ses vastes connaissances en établissant des équipes idéales à la réussite des objectifs respectifs. Harry Nilsson n’était pas infaillible, mais il pouvait se vanter d’un taux de réussite de 99% ! Évidemment, le professeur trichait pour obtenir ce résultat. Il refusait certains projets et expulsait certains élèves afin de ne laisser que les projets les plus réalisables et des individus qui pouvaient travailler ensemble. Ce n’était pas ici de la malice, mais de la praticité. Ainsi, ni Harry ni l’élève ne perdait leur temps.

Ensuite, il y avait les cas d’exceptions. Il s’agissait du 1% d’échec. Harry Nilsson ne serait jamais devenu un professeur exceptionnel s’il s’était restreint aux coups sûrs. Il lui fallait également impressionner ses pairs. Pour ce groupe, il s’agissait de l’Eversha. S’il pouvait réussir à instruire un membre d’une race intellectuellement inférieure, Harry allait inévitablement gagner en renommée. C’est pourquoi Harry accepta d’enseigner à ce Dhavala, plutôt que de l’expulser comme l’abruti d’Ange qui voulait anéantir le Mal.

« Et pour le dernier duo, ce sera Dhavala et Shanxi. »


1683 mots
1er message

PNJ - Harry Nilsson:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t35939-typhon-gargantua#69
Shanxi
~ Ange ~ Niveau II ~

~ Ange ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 869
◈ YinYanisé(e) le : 06/01/2019
◈ Âme(s) Soeur(s) : Qui ?
◈ Activité : Architecte [Rang II]
Shanxi
Dim 11 Oct 2020, 15:58


La jeune femme avait écouté la présentation de chacun avec un intérêt, qui fut rapidement étouffé par son appréhension tandis que son tour approchait à une vitesse beaucoup trop fulgurante à son goût. Elle ne savait pas ce qu’elle allait pouvoir leur dire. Si devoir expliquer la raison de sa venue au magicien et passer par des détails qu’elle aurait préféré omettre la dérangeait déjà, devoir le faire devant ce petit comité ne la mettait pas plus à l’aise, pour ne pas dire que cela lui faisait même l’effet inverse. Finalement, l’Okan était parvenue à exposer son problème à l’assemblée sans trop entrer dans les détails. Exprimer son désir de maîtriser ce pouvoir afin que celui-ci ne se manifeste plus indépendamment de sa volonté avait semblait-il suffit pour le moment, et Shanxi ne pouvait que s’en réjouir. Toutes les demandes des élèves n’avaient de toute manière pas été soumise avec la même précision, et si certains avaient parlé à cœur ouvert, d’autres s’évertuaient encore à protéger leurs secrets, comme l’ancienne captive, et quelque part, Shanxi se sentait rassurée de ne pas être la seule. A l’annonce des binômes désignés par leur mentor, la foule s’était dispersée pour se répartir dans l’agora et occuper tout son espace, de manière à ce que chaque groupes ne se gênent pas dans leurs activités respectives.


La vertueuse rejoint alors une parcelle de terrain encore vide avec le partenaire qu’on lui avait assigné, se remémorant brièvement sa présentation. Shanxi n’avait pas souvent eu l’occasion de côtoyer d’Homme-animal, que ce soit dans cette vie ou la précédente d’ailleurs. Elle se rappelait néanmoins leur avoir voué une certaine admiration, lorsqu’elle était enfant. La possibilité de se changer en animal n’était resté que du domaine du rêve bien sûr, et même si les caprices de la fillette qu’elle était alors avaient amusé ses parents, ils avaient fini par prendre fin et furent vite remplacés par une autre lubie infantile. Qu’est-ce que cette enfant lui dirait aujourd’hui, si elle la voyait ? Elle n’en savait rien. Le temps lui avait arraché toute possibilité de répondre à cette question il y a bien longtemps déjà, et aujourd’hui, il ne restait plus rien d’autre de cette fillette que ces longs cheveux blonds, qui tombaient sur ces épaules déjà trop lourdes pour ce corps frêle.


L’Okan sentit soudainement une main se poser sur son épaule, à peine s’était-elle reconcentrée sur son environnement pour réfléchir à la manière dont ils devaient approcher cet entraînement. « Dhavala et Shanxi, c’est ça ? Vous avez eu le temps de faire connaissance un petit peu ? » le magicien ne leur avait pas vraiment laissé le temps de répondre, qu’il reprenait déjà : « Alors vous venez me voir pour apprendre à maîtriser l’air, si je me rappelle bien. Ça ne devrait pas être très compliqué. » Il avait cette manière de parler, comme si la moindre minute perdue dans le silence le serait à tout jamais et ne pourrait être rattrapée l’instant d’après. Son hyperactivité donnait le tournis à la jeune femme, et probablement que tout ceux qui avait choisi un rythme plus lent pour leur vie devaient ressentir ce malaise lorsqu’ils se trouvaient dans la même pièce que cet homme. Cette sensation ne fut que renforcée lorsque le magicien avait reporté son attention sur elle avec cette rapidité étouffante. « Et vous ? » lui demanda-t-il alors. Voilà que son monstre avait changé de visage. Il portait à nouveau le masque de la honte. Un souvenir qu’elle avait emporté avec elle depuis la Terre Blanche. L’ancienne captive venait peut-être d’échapper à ce supplice durant sa présentation, mais elle avait parfaitement consciente que cet exploit ne saurait être réitéré. Elle espérait néanmoins que cette leçon lui apporterait une nouvelle conclusion. Une qui lui plairait. « J’ai ce pouvoir que je n’arrive pas à maîtriser. Enfin, j’y arrive, mais dans une certaine mesure. » Elle se reprit, plus ferme, après avoir constaté un manque de consistance dans son propos. « Ce pouvoir est tordu, vicié. Je ne veux plus qu’il puisse se manifester autrement que par ma volonté. » Une volonté qu’elle ne possédait pas, et dont elle voulait pas d’ailleurs. Isda était une malédiction, une honte, un fardeau. C’était tout ce que ce pouvoir avait à offrir aux vertueux. Bien sûr, un Démon en ferait un tout autre usage, et là où un Ange ne verrait qu’abomination, lui, n’y verrait qu’une bénédiction, un moyen se divertir, un atout. Il était quoi qu’il en soit temps que la jeune femme prenne le taureau, ou le diable, par les cornes, et enfouisse cet atout tout au fond de sa manche, où personne ne pourrait l’atteindre. Après des explications bien plus fournies que ce qu’elle aurait voulu, le professeur entreprit alors de les familiariser avec la première étape de leur entraînement.


803 mots.


[Q] - Le temps et la maîtrise, la maîtrise et le temps | Dhavala 8nym
[Q] - Le temps et la maîtrise, la maîtrise et le temps | Dhavala Sirx[Q] - Le temps et la maîtrise, la maîtrise et le temps | Dhavala Zlwu

nastae:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t35921-shanxi
Typhon Gargantua
~ Eversha ~ Niveau V ~

~ Eversha ~ Niveau V ~
◈ Parchemins usagés : 871
◈ YinYanisé(e) le : 09/01/2019
◈ Activité : Chasseur [Rang III] & cuisinier [Rang II]
Typhon Gargantua
Jeu 15 Oct 2020, 02:49



Somme toute, le professeur était satisfait de sa division du groupe. Il avait soigneusement associé les projets ou les personnalités les plus compatibles, à l’exception, bien sûr, de l’Eversha. C’était le cas particulier que Harry réservait une bonne partie de son énergie. Pouvait-il enseigner à un sauvage ? La question se posait et donc, elle méritait sa juste réponse. Somme toute, ce n’était pas un si gros pari. Ledit sauvage disposait d’une puissance magique remarquable. Si son éducation n’avait pas été si, déficiente, il aurait fait un excellent protégé.

La partenaire du dénommé Dhavala était tout le contraire. Une Ange avec bien peu d’aspiration, malgré une magie très respectable, qui cherchait la maîtrise d’un pouvoir déjà acquis. Les réponses évasives de la dénommé Shanxi tendaient vers un effet contraire à la culture angélique. Le professeur Nilsson en voyait parfois de ce genre de cas. Ils étaient plutôt difficiles à gérer. La maîtrise d’une magie déjà acquise se bâtissait sur l’expérience. En d’autres mots, il y avait une nécessité de procéder par essai et erreur.

« Fort bien, fort bien… Commençons avec vous, monsieur Himsaru. Les pouvoirs élémentaires sont composés de trois notions de base, la création, le contrôle et la fusion. Une maîtrise de ces trois notions est requise pour la maîtrise d’un élément. D’ordinaire, les aspirants élémentalistes apprennent la théorie et pratiquent ces trois notions simultanément, mais au vu de votre bagage… culturel, je vous suggère une approche plus ciblée. Concentrez-vous sur une seule notion afin de la maîtriser. Puisque votre requête porte sur la respiration, je me permets de vous recommander la notion du contrôle. »

Détournant son attention du changeur de forme à l’ange, Harry Nilsson affichait un large sourire qui se voulait accueillant et généreux, mais qui masquait en réalité une déception intellectuelle à l’égard de Shanxi. Le défi était certes intéressant. Il était plus facile de faire apprendre à un vieux singe à faire la grimace que de faire apprendre à un ange à commettre un vice. Cela dit, le professeur était un enseignant, pas un mentor. C’est ultimement pourquoi Harry jumela cette Ange, en particulier, à l’Eversha. Celui-là compensait la connaissance qui lui faisait défaut par l’expérience. Le professeur faisait le pari que cette expérience et l’absence de la rigueur culturelle angélique permettent à Shanxi d’elle aussi atteindre son objectif.

« Quant à vous, madame Shanxi, puisque ce pouvoir est déjà vôtre, j’ai bien peur que vous deviez d’abord accepter cette partie de vous avant d’atteindre la maîtrise souhaitée. Une fois fait, sachez que vous pouvez compter sur mes vastes connaissances pour vous épauler ! Toutefois, il vous incombera de gravir les échelons de la maîtrise. Pour l’heure, permettez-moi de vous proposer un espace privé où exercer votre pouvoir. À l’arrière de l’agora se trouve une porte. À l’intérieur, vous y trouverez des portails menant vers mes salles d’entraînement. »

Le professeur Nilsson remit alors un petit disque à Shanxi pour lui permettre d’activer le portail qui lui était assigné pour cette première journée. Le professeur précisa qu’il n’avait à sa disposition que six portails, deux desquels avaient été assigné pour l’instant. Il fallait dire que bien que Harry dispose d’un double de chacun des disques remis, le professeur allait se concentrer sur ses élèves présents à l’agora. Ainsi donc, les groupes qui choisissaient d’utiliser les salles privées devraient progresser seuls ces jours-là.

« Il vous incombera de doser vos séances d’entrainement privé et celles en ma présence, en compagnie des autres élèves. Sur ce, je vous laisse vous familiariser avec l’air d’entrainement privé, ainsi qu’avec votre partenaire. N’hésitez pas à revenir à l’agora pour profiter de mon savoir. »

La stratégie du professeur était simple. Il voulait pousser les élèves à expérimenter par eux-mêmes leurs lacunes respectives, afin de venir lui demander conseil. Ainsi, soient les élèves apprenaient par eux-mêmes, auquel cas, Harry était payé ET il pouvait accaparer le mérite de cette réussite. Dans le cas contraire, les élèves échouaient et le professeur pouvait délaisser la responsabilité envers les élèves. Après tout, comment pouvait-il échouer à l’enseignement si l’élève refusait l’apprentissage ?

***

La « salle d’entrainement » du professeur Nilsson était un espace sur un plateau de la falaise entourant les Terres du Lac Bleu. Une barrière magique régularisait l’environnement, prévenant les éboulements de rochers, adoucissant la température et assurait que le vent n’y soit trop intense. Un petit ruisseau découlait d’une modeste cascade, pour se jeter plus bas sur la falaise. L’espace était assez grand pour y accueillir un arbre de bonne taille, procurant un couvert ombragé contre les rayons du soleil. Finalement, de l’herbe bien taillée recouvrait le gros de l’espace plat du plateau. Somme toute, c’était un endroit calme et serein, loin des regards indiscrets ou des oreilles attentives.

Dhavala qui avait jusqu’alors été silencieux s’approcha de Shanxi. Le corps de l’homme donnait l’impression d’être dans la vingtaine, mais son regard trahissait une expérience un peu plus vaste que le laissait présager son âge physique. Très grand, et lourd, le changeur de forme avait des muscles bâtis pour la chasse et la guerre, mais il était exempt de cicatrices. Cela dit, il portait des vêtements locaux d’assez bonne facture, à mi-chemin entre l’attirail de la noblesse et la simplicité paysanne. Considérant que l’Eversha faisait deux mètres de taille et 120 kilos de poids, ses habits étaient assurément faits sur mesure. D’ailleurs, ainsi accoutré, le voyageur semblait assez bien habitué aux coutumes et aux gestes locaux, signe qu’il était aux Terres du Lac Bleu depuis un certain temps.

« Bonjour. Je ne m’étais pas présenté directement. Je suis Dhavala Himsaru. Je suis eversha du Totem du tigre et je serai ton partenaire d’entrainement. Tu dis que ton pouvoir est vicié. Est-ce de nature démoniaque ? J’ai été capturé par des Démons il y a quelques années. J’ai un peu appris sur leurs capacités. »

975 mots
2ème message
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t35939-typhon-gargantua#69
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[Q] - Le temps et la maîtrise, la maîtrise et le temps | Dhavala

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [XXIII. Métier] - Tout jardin est, d'abord l'apprentissage du temps, du temps qu'il fait, la pluie, le vent, le soleil, et le temps qui passe, le cycle des saisons.
» La ritournelle du temps passé reprendra (Voie du temps I - Illithya)
» L'Arc du Temps | Voie du Temps ~ Solo
» [Q] - Une cérémonie religieuse [Dhavala]
» [Q] - Neeha is coming [Dhavala]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Ouest :: Terres du Lac Bleu :: Jardins de Jhēn-