Le Deal du moment : -31%
PNY – CS900 – SSD – 1 To – ...
Voir le deal
56.99 €

Partagez
 

 [Q.] La Liste de nos Rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Ven 16 Oct 2020, 23:57


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Précédemment - Rêve - Verléift - Post I | Rêve - Verléift - Post II

Elle aimait cette douleur. Il était en train d'aspirer son liquide vital, elle pouvait ne pas survivre à cet échange, mais cela lui donnait un plaisir incommensurable. Ses lèvres s'entrouvraient, tremblantes, laissant couler un filet de bave incontrôlable, son corps soumis à l'extase et un cri de plaisir disparu dans les oreilles de son partenaire. Ce son lui arrachait un sourire, tandis que ses crocs étaient plantés dans sa gorge, exalté au goût de ce sang exquis. Sa virginité, ses sentiments ... Tout cela ne lui donnait que plus de saveur.

J'ai ... chaud ... Aaaah ... J'ai l'impression de brûler ! Ah !
Huhu.

Évidemment qu'elle allait souffrir. Il était venu dans cet endroit uniquement dans ce but. Il se reculait, la libérant, même si ses papilles criaient leur envie de la dévorer entièrement, tandis qu'elle se laissait tomber en arrière, son dos heurtant violemment la table en bois. Non. Il dégusterait cela durant son éternité. Son sourire s'agrandit devant ce corps prit de soubresauts, qui roulait de droite à gauche, sans se contrôler, dévoilant une canine pointue dans son amusement, alors qu'elle mettait ses mains sur son visage, croyant que son crâne allait exploser. Dans un geste rapide et violent, il saisit l'encolure de sa robe pour la lui arracher, la dévoilant dans toute sa nudité, dans un élan de gentillesse, lui évitant la sensation que ses vêtements ne la consument.

Jette au feu qui te brûle ... Tout tes sentiments.

Et il riait, tandis qu'elle souffrait atrocement, que ses cris déchiraient le silence et que la lueur des bougies renvoyait son ombre écartelée sur le mur.



S'étant éveillé en sursaut aux cris déchirants émanant de l'amour de son existence, Neah se redressait brutalement sous la violence de ses propres actions à son encontre, écartant les draps dans un vif mouvement de rejet. Respirant l'air par à-coup, comme s'il avait été privé d'oxygène, l'Ange se sentait glacé, un effet qui était accentué par la présence de sueur sur son corps, lui arrachant un frisson. Qu'avait-il fait ? Sa main contre son visage. Par tous les Dieux ... Son sang pulsait violemment. Qu'est-ce qu'il avait fait ? Ses dents étaient serrées. Comment avait-il pu séduire Mancinia uniquement dans le but de lui causer un tel Mal ? Tout ce qu'il avait désiré, c'était voir son sang couler, s'enivrant à le boire et désireux de l'asservir entre ses crocs. La Canine Blanche. Il n'avait jamais détesté son titre autant qu'en cet instant ...

Neah ?

L'Humaine nommait son nom d'une voix asthénique, mais c'est comme si elle avait criée à son oreille. Son cri déchirant la salle le hantait encore, raison pour laquelle il s'était retourné sur sa Protégée, étendue, avec inquiétude. Comment ne pas avoir le souffle coupé en la voyant nauséeuse, ses cheveux collants à ses tempes et d'une pâleur douteuse.

Mancinia, je ...
Je n'ai pas droit au câlin du matin ?

Son sourire était si étrange, emprunt d'une fatigue évidente. Le Gardien n'avait pas émis un autre son, se contenant de baisser les yeux en se glissant au-dessus du corps de sa partenaire. Ce contact réchauffait leurs corps quasiment gelés, comme si leur température avait baissée en se découvrant être des Vampires dans leurs songes si morbide.

Encore ? ...
Je crois.

Se retirant avec douceur de son étreinte pour l'observer reprendre quelques couleurs, il prenait conscience que c'était le second rêve qu'ils partageaient ensemble. Était-ce un effet de Boraür, ou simplement de leur Lien, qui ne cessait de prendre de plus en plus d'importance ? Quoi que ce soit ...

Je déteste ces rêves sur lesquels je n'ai aucun contrôle, soupira l'Ange, agacé de cette situation.
Ce n'était pas si terrible.

Devant le froncement des sourcils de son partenaire, elle se reprit quelque peu.

D'accord, je crevais de mal, mais ...

Elle se mis à rire, essayant de détendre l'atmosphère.

Sois aussi entreprenant dans la vraie vie !
Je suis sérieux, relâcha-t-il, piqué. Arrête de plaisanter sur ce genre de sujet, ça devient lourd. Ne prends-tu pas conscience à quel point c'est ...

Ses paroles restaient suspendues lorsque son regard, amer, croisait le sien, écarquillé, blessé. Il n'avait pas vraiment prit conscience de ce qu'il disait et, maintenant, une sorte de vitre glaciale se créais entre eux. Mancinia avait baisser les yeux, observant probablement son torse.

Désolée. Je ne voulais pas te blesser.
Je ne suis pas ...
J'ai compris que j'étais une abrutie incapable de m'exprimer, c'est bon. Évite seulement d'être aussi désagréable quand j'essaie seulement de plaisanter et d'oublier mes tracas, tu es si ...

Des éclats d'une colère sourde se mêlait à une envie de pleurer, mais elle se retenait violemment, ne désirant ni l'inquiéter, ni émettre des paroles malencontreuses. Elle l'aimait et savait simplement que la situation lui pesait, le troublant, mais elle était un être humain avec des sentiments. Se tournant sur le côté, l'ignorant, c'était le meilleur moyen d'apaiser les tensions. Mancinia détestait qu'on lui reprochât de ne pas discuter, avant de lui dire l'inverse uniquement parce que ce qu'elle disait ne plaisait pas.

Je me sens fatiguée. Je vais me reposer encore un peu ...

Se mordant la lèvre, l'Ange comprit qu'il avait été trop loin, mais avait conscience que s'il insistait, cela ne brusquerait d'autant plus sa Protégée. Ne désirant pas la quitter ainsi, il se laissait un peu retomber sur elle pour lui donner un baiser sur la joue.

Repose-toi bien.

Se laissant rouler sur le côté pour retrouver son oreiller, il rabattit ses draps au-dessus de lui, sentant le froid le ronger de plus en plus par un sentiment étrange, ne pensant pas retrouver le sommeil, mais sa tête basculait sur le côté et un repos sans songes le saisi.



Une main sur son épaule l'extirpait de ce repos dont il émergea bien plus agréablement, notamment voyant le sourire de Mancinia au-dessus de lui et ses yeux apaisés. Leur conversation houleuse avant leur repos, envolée.

Tu t'es rendormi, reprit-elle chaleureusement. Ça va mieux ?
Oui, merci et toi ?

Elle inclinait la tête, avant de s'allonger à nouveau ses côtés en observant la rosace de bois au-dessus de leur lit. Silencieux, ils repensaient, comme un même être, à ce rêve étrange et troublant, dans lequel il s'était échangé un Baiser. Plus déroutant encore, maintenant qu'il avait l'esprit reposé et éveillé, le Capitaine ne pouvait s'empêcher de penser aux autres protagonistes de leur songe.

Pourquoi y avait-il le Soldat Yüerell avec moi ?
Pourquoi y avait-il l'Ultimage qui réalisait un gâteau ?

Ils se lancèrent un regard, avant d'observer à nouveau le haut de la chambre.

Je l'ai appelée Edou, comme si elle était une amie.
Tu en serais capable ! rit-il.
Je sais ce que je dois à l'Impératrice, répondit-elle posément. Je n'irais jamais aussi loin avec une personne aussi incroyable ... à moins d'avoir son accord.
Je te comprends, soupira-t-il. Je crois que si ma place avait été inversée avec Yüerell, la tête de mon interlocuteur aurait terminée sur la table.

Mancinia eu un éclat de rire en l'imaginant, avant de se reprendre.

Ce n'était qu'un rêve ! Nous ne sommes jamais nous-mêmes dans ceux-ci ... ou peut-être un peu ?
Que les Aetheri soient remerciés de m'avoir fait naître Ange.
Un Ange qui n'est pas toujours sage, mais après tout, tu es mon Gardien.

Neah ne répondit rien, se contentant de sourire, mais bien conscient que son aura heurtait les limites de la décence. S'il échappait aux sanctions d'une Déchéance, c'était uniquement parce que tous savaient l'évidence ... ils s'aimaient tendrement.

... Et s'ils l'avaient rêver en même temps que nous ?
Je te prie de ne pas me parler d'une telle horreur, répondit-il, crispé. Comment expliquerai-je mon comportement déplacé à mon collègue ?
Oui, bon. Tu étais un poil agaçant en ce qui le concerne, mais il devrait survivre. Dans tous les cas, je crois que ces rumeurs nous montent à la tête.
Je n'en ai pas entendu depuis des mois, pourtant. Et les Magiciens sont tellement friands des racontars que l'Ultimage a dû se marier avec cent hommes sur toute sa vie !

Malgré des allures strictes, ce n'était pas les rumeurs qui manquaient. L'Ange eu un soupir, passant sa main sur son visage.

Tu n'as pas mal ? osa-t-il demander. J'avais l'impression de ...
Non. Huhu.
Ah, non ! Je déteste ça !
Vraiment ? se surprit-elle. Tu n'arrêtais pas de le dire, pourtant.
Je le sais mieux que quiconque pour l'avoir supporté et d'ailleurs, ça l'était, insupportable !
D'accord, d'accord, je cesse céans !

Il eu une pause, seulement, c'était devenu plus fort que lui.

Je ne vois pas non plus quel serait l'intérêt pour une personne d'être avec une autre qui le trouve juste ... beau ?
Ah, mais nombreuses sont les femmes à n'aimer que le physique !
Aaaah oui ? Tu m'aimes parce que je suis beau ?
Je suis physiquement attiré par les personnes de petite taille.

Ce regard brillant capturant le sien, sa main sur son torse qu'il avait l'impression de sentir courir sur sa peau malgré le vêtement recouvrant son corps, leur proxémie au point que leurs souffles s'emmêlaient. Neah l'embrassait sur le bout du nez, avant de se reculer en écartant les draps.

Je crois qu'il est l'heure de se lever.

Post XVI - 1550 mots
Inktober - Jour XVI - Sang


[Q.] La Liste de nos Rêves - Page 2 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Sam 17 Oct 2020, 23:55


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Mancinia n'avait su se retenir de rire devant cette retraite de la Canine Blanche, cessant d'être blessée, ou en proie à la déception lorsqu'il agissait ainsi, le prenant désormais comme une sorte de Jeu. Elle n'était pas du genre à vouloir coucher à tout prix, mais son corps et son esprit se sentaient prêts devant cette nouvelle ligne qui se dessinait devant eux, mais dans tous les cas, elle était bien consciente que l'Ange aurait résisté à la moindre de ses actions. Neah était un militaire et ses entraînements l'avaient probablement rendu hermétique à ce genre d'attaques, sa nature angélique n'y était probablement pas étrangère non plus. S'il advenait que sa Protégée perde le contrôle, il avait les pouvoirs nécessaires et imperméables contre son Ma'Ahid, pour lui permettre de reprendre contenance. C'était une chose dont il s'était servi, à l'époque, sur le marquisat, où l'étrange intervention des Démons les avaient presque conduits à consommer leurs pulsions. Tout du moins, l'Humaine, puisque lui s'était tout bonnement montré résistant. Pourtant, c'était là le dernier recours qu'il aurait. Mancinia n'aimait pas être soumise à la magie, encore moins par un être aimé, alors son Gardien l'évitait. Ce dernier s'était d'ailleurs assis sur le lit, essayant de s'aérer l'esprit, sans prendre conscience qu'elle tendait la main dans sa direction, s'amusant avec le morceau de tissu dépassant vers l'arrière et qui agrémentait cette étrange tenue. Il relâchait un soupir en riant devant son action.

Qu'est-ce que tu fais encore ?
Je joue avec ta queue.
Pardon ?

Avait-il bien entendu son amour émettre des propos lubriques pour la millième fois ? En se retournant pour y mettre un terme avant que cela ne parte encore dans tous les sens, il tombait nez à nez avec Mancinia, prête à venir saisir ses lèvres, mais son visage s'arrêtait à quelques centimètres du sien. Un mélange amusé emprunt de sévérité.

Vous pouvez courir, Capitaine, mais n'oubliez pas ... Votre virginité est à moi.
J'essaierai de m'en souvenir.

Un sourire, un baiser et elle disparu en roulant sur le côté, sautant presque au bas du lit pour saisir des vêtements propres, le laissant seul devant ce mirage qui s'estompait.

Je prends la salle de bain !

Neah eu un mouvement de la main dans ses cheveux, un sourire niais présent sur ses lèvres. Son coeur battait, tambourinant dans sa poitrine, avec un esprit qui ne cessait de lui dire que ce n'était qu'un idiot. Toutes ces années loin d'elle, toutes ces années auprès d'elle et, pourtant, ce n'était pas l'acte charnel qui le motivait à rester à ses côtés. Seulement, lorsqu'elle agissait ainsi, avec ce regard, ses gestes tendres et ses sentiments si puissants qu'ils venaient percuter son âme de toute leur sincérité ... pour une raison étrange, l'Ange désirait succomber.

Je l'aime tellement. Je n'aurai jamais dû accepter ce pari idiot ...

Ils auraient dû se marier dans l'heure au lieu d'attendre la construction d'une Cité. Ils auraient été la Réconciliation.



M'dame, m'sieur ! Vous voulez être sur nos fiers destroyers pour une balade en amoureux ?

Les deux Liés eurent un sourire avenant envers l'enfant, qui semblait promouvoir l'entreprise de ses parents, tenanciers d'une entreprise de plaisance aux abords du lac, qui n'était curieusement pas gelé malgré les chutes de neige de la veille, auprès duquel ils avaient voulus se promener. Ils désiraient découvrir l'île et ses attraits ensemble, loin de demeurer solitaires dans leur merveilleux sanctuaire.

Dites-moi, Capitaine, dit Mancinia en l'observant. Me feriez-vous l'honneur de découvrir des contrées inexplorées en ma compagnie ?
Bien entendu, ma Dame. Montre-nous ça, petit.
C'par ici !

Se mettant à courir, avant de se reprendre quelques mètres plus loin sous le regard inquisiteur de son paternel, se montrant patient et serviable à chaque instant, il les conduisit aux abords d'une large barque à fonds plat, large, mais aménagée pour un couple. Romantiquement, l'Ange y montait en premier, avant de lui tendre la main. C'était ridicule. Seulement, c'était le genre de petite attention qui était bien agréable. En remerciements, Mancinia tendit un paquet de cookies au garçon, qui la remerciait vivement, avant de disparaître pour les déguster dans un coin. Étrangement, il n'y avait pas d'aviron, elle en prit conscience en s'installant aux côtés de Neah. Si ce transport se mouvait par magie, l'Humaine craignait que son Ma'Ahid ne mette une conclusion à ce voyage à peine entamé, mais un cliquetis métallique, doux et mêlé à un brusque mouvement de l'embarcation le conduisaient à lui rappeler que, sur Boraür, la magie était inexistante.

Je comprends, c'est un mécanisme qui se trouve sous l'eau, tracte nos embarcations pour un tour autour du lac sans le moindre effort ! C'est vraiment ingénieux !
C'est agréable d'avoir ses bras épargnés de cette charge, sourit Neah.
Je croyais que tu voulais t'entraîner ? répliqua-t-elle avec malice.
Je le voudrais bien, mais tu dois admettre que nos récentes nuits sont troublantes. Je t'avoue que cela ne me permet pas de me reposer convenablement ... Pourquoi en sommes-nous à faire les mêmes rêves ?

Suspendu sur son visage, avant de disparaître devant sa mine songeur, il eut l'impression que son sourire avait dit au Soleil de s'en aller en même temps que son départ. Avait-il encore été trop brusque ?

Je l'ignore. Cela ne s'est jamais produit avec d'autres Liés ?
Je serais bien incapable de te répondre. Je me renseignerais lorsque nous serons rentrés.
Dans ce cas, acceptons-le pour l'instant. Nous ne pouvons pas y faire grand-chose.

Non, l'Ange ne le pouvait pas. C'était bien là le noeud de ses tracas.

Je crois que ces rêves sont un avertissement. Nous nous battus si violemment, nous nous sommes faits du mal ... Est-ce que tu te rends compte que j'étais une créature répugnante qui te regardait souffrir en ricanant ? Je me sens si misérable que ...
Oui, d'accord, l'interrompit-elle en posant sa main sur la sienne, essayant de l'apaiser. Je sais que ce n'est pas ce que tu voulais.

Elle ressentait son inquiétude, son dégoût quant à ce qu'il s'était passé dans ce rêve, alors qu'aucun des deux ne pouvait véritablement se contrôler et que leurs pulsions avaient prit le dessus, même avant de venir dans cet endroit, l'envie de manger quelque chose de saignant s'était âprement fait ressentir. Ils résistaient, plus ou moins, à cet appel dérangeant.

Je crois que c'est moi qui engendre cela.
Quoi ?
Il est temps de me reprendre. Je ne peux pas continuer sur cette voie ... J'ai l'impression de m'égarer. J'ai l'impression de ne plus être moi-même depuis des mois. Je ne sais pas exactement ce que je dois faire pour y remédier, mais je ne peux pas rester dans cet état d'incertitude.

Tous ces doutes dont il ne cessait de parler depuis des jours, des mois. Assailli entre ses deux tâches les plus importantes, entre prendre soin de son Humaine et des Anges, qu'il aimait à part égales. C'était un dévouement si pur.

Tu es mon Gardien, Neah. Étant une personne relativement imprévisible, peut-être que mon caractère déteint sur toi plus que tu ne le voudrais ? ... Je ne veux pas que tu sois mal à cause de moi, sache-le, tu es en droit de me dire des choses.

Avec plus de tact, c'était tout ce qu'elle demandait.

... Tu n'es pas responsable. Je dois veiller sur toi, c'est mon rôle, mais comment le pourrais-je en me comportant ainsi ? Tu as bien vu que les choses étaient ... différentes.
Oui, c'est vrai, mais cela ne m'interpelle pas puisque cela ne me dérange pas. Je comprends cependant que tu sois inquiet. Je sais à quel point tu crains de perdre tes ailes, de perdre notre Lien ...

Le Capitaine acquiesçait, car ce n'était que la vérité. Et il méprisait grandement ceux qui échouaient et se tournait vers la solution de la Déchéance. Ils préféraient subir mille morts que de perdre Mancinia. Mille supplémentaires que d'être autre chose que ce qu'il était.

Je dois redevenir celui que j'étais avant que tu ne reviennes.
Étais-tu si différent ? demanda-t-elle dans un sourire. Tu es devenu quelqu'un en mon absence, tu as tracé ta propre route. Tu es malin, redoutable, tes ennemis tremblent en entendant ton nom, mais tu es resté le gentil Neah que j'ai rencontré.

Ses mots le touchait véritablement, tant leur douceur aurait brisé toute trace de glace dans son coeur.

Tu veux voir à quel point je suis gentil lors de mes entraînements ?
Je suis prête à en subir un.
Ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd, crois-moi.

Ils eurent un rire.

Je dois devenir meilleur. Que ce soit pour toi, pour la Compagnie ou pour les Anges.

Mancinia collait son front contre le sien.

Et si nous le devenions ensemble ?

Parce qu'ils étaient les Écuyers de l'Aurore et que, jamais plus, ils ne voulaient être séparés.

Post XVII - 1475 mots
Inktober - Jour XVII - Barque


[Q.] La Liste de nos Rêves - Page 2 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Dim 18 Oct 2020, 23:58


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

C'était le milieu de l'après-midi, malgré la neige usuelle des nuits de Boraür, la température était idéale et l'on sent une légère odeur de lavande dans le vent timide. L'Humaine n'avait ni trop chaud, ni trop froid, en raison des vêtements adaptés. Sur cette île, on pouvait trouver tout ce qu'on désirait, pour peu que l'on cherchât. Les habitants étaient si doux, si gentils ... Mancinia se sentait vivement appréciée, de manière sincère, comme jamais elle ne le fût. Relâcher sa vigilance lui permettait de mieux s'endormir la nuit, à moins que ce ne soit la présence de l'homme qui se trouvait à quelques mètres. Ils sortaient de leur séance d'échauffement, consistant à une course rythmée vers ce lieu un peu reculé et isolé, découvert quelques temps auparavant et où leur conversation les avaient amenés à parler de leurs enfants. Malgré cette sérénité entre les deux Lieux, ces derniers manquaient à leur bonheur soudain et la promesse de revenir en leur compagnie s'était ainsi scellée. En levant son nez vers le ciel, elle constatât qu'il n'y avait que très peu de nuages au-dessus de leurs têtes, ayant droit à un magnifique Soleil qui lui réchauffait la nuque. Neah avait choisi un lieu dégagé, une plaine s'étendant à perte de vue autour d'eux avec de la neige arrivant à leurs chevilles. Il y avait un élément peu anodin, la présence d'un Saule Pleureur de vingt mètres de haut à une dizaine de mètres, qui serait probablement le spectateur silencieux de cet entraînement improvisé.

Mancinia avait motivé son Capitaine, sur cette barque. Ils étaient désormais prêts pour un entraînement, malgré les songes troublants, malgré l'impression de l'Ange quant à sa perte de maîtrise de ces derniers mois. Il était évident à ses yeux que ce dernier craignait de ne plus être à la hauteur, se rabaissant sans cesse en se comparant à des spectres du passé. Seulement, elle ne désirait pas d'un pantin, ni d'un compagnon qui abandonnât tout pour ses beaux yeux. Ça l'émoustillait d'être avec un haut gradé de l'armée, les habits militaires, stricts, donnaient une allure à leur porteur et sincèrement, Neah était tout simplement le plus beau dans le sien. Elle n'était pas objective ? Tant pis, ça n'avait aucune importance. Ils avaient convenus de ne pas travailler, mais ... Ayant contraint son compagnon à expérimenter les Mâdary, en retour, l'Humaine pouvait bien l'écouter sur les techniques de combat propres aux Anges. Pour dire vrai, même si l'Imprévisible n'avait jamais suivi le Service Militaire en raison de son âge et de ses expériences sur le terrain, lui créant un vide de rigueur, ce manquement était comblé par son partenaire. Peut-être pourraient-ils combler leurs lacunes l'un et l'autre de cette manière ? En tout cas, Mancinia se sentait ravie de cette entorse quant à leur accord, vu qu'elle-même avait découvert d'énormes ouvrages médicaux et d'élevage étrangers, lui permettant d'établir et de comprendre de nouvelles choses. Sans doute que le repos était favorable, mais les nouvelles découvertes l'était tout autant.

Tu es prête ? l'interrogea Neah
Oui, Capitaine.

Ils échangeaient un sourire, leur sérieux ne tenait pas longtemps. En position, l'Humaine savait que le terrain n'était pas à son avantage, la neige étant bien traîtresse et moins stable qu'un sol herbeux, même si cela lui rappelait la douceur assassine du sable. Dans tous les cas, ils s'étaient mis d'accord. Ce ne serait pas un combat avec une arme, seulement leurs membres. Ça l'intéressait un peu plus d'être au corps à corps, surtout qu'il y avait une différence de taille entre eux. Ses remarques ne semblaient pas sérieuses, quand elle y repensait, ce qui engendrait un gloussement discret et un sourire bien plus large. En se retournant dans sa direction, Neah en eu un aussi, mais pas pour les mêmes raisons.

Je ne me retiendrais pas, Matasif.
Très bien, Capitaine. Je suis à vous.

Une lueur de détermination brillait dans ses yeux, l'appel de la victoire, là où seul un éclat amusé parcourait les mires de Neah. Cette conversation avait, étrangement, stabilisé leur relation. C'était ainsi que chacun le ressentait. Ils avaient choisis d'être ensemble sur un même chemin et l'incendie s'était répandu dans leurs corps, le besoin irrépressible de décompresser. C'était une chose qu'ils avaient en commun, cette passion du combat. Mancinia avait l'habitude de se battre en ce qui concerne sa survie, celle des siens, son devoir était d'assurer la préservation de sa patrie, mais le rejet qu'elle aurait pu avoir envers cet art violent s'était transformé en appréciation des échanges de coups, avec de bons partenaires. Une pensée la ramenait vers son Père, la figeant un instant. Celui qui l'avait conduit à utiliser la lance pour se protéger avait été son meilleur formateur. Nibelungen ne la quittait jamais. Héritage de celui qui avait disparu, reconstitué au Temple de la Justice après brisure ... L'Humaine usait ouvertement de l'appellation d'Élue de Sympan, concernant ce don, qui transparaissait dans sa main, surtout avant d'abattre ses ennemis. Non par réelle arrogance, mais simplement parce que, peut-être, elle ne saurait plus le dissimuler et, à partir de là, il vaudrait mieux avoir les Aetheri de son côté. Chassant ses considérations, ne voulait se laissé distraire, son visage devint dur. Le dos droit, les bras le long du corps, la mise en garde. L'Humaine observait son Ange. Une chose était certaine, le Capitaine Katzuta en imposait. Son sérieux, sa posture, rien que son aura dégageait une impression de grandeur qui la clouait un instant sur ses appuis, avant de se positionner en avançant sa jambe dominante.

Prête ?

Si elle l'était ou non, il vint à sa rencontre en premier. Lui qui avait du mal à suivre ses pas dans le Désert avalait la distance aussi prestement qu'elle l'aurait fait, tout en changeant sa position pour devenir bien plus offensif. Devant un tel adversaire, mieux valait compter sur ses réflexes, ainsi qu'une décision rapide. C'était excellent pour ce genre de combat ! Prenant de l'élan avec sa jambe, Mancinia l'envoyait dans sa direction, essayant de le tenir éloigné de sa position. Évidemment, il esquivait ce coup. Pensait-il qu'elle était instable ? Pensait-il attraper ses jambes pour la mettre au sol et remporter la manche ? La guerrière sourit. Rabattant sa jambe vers l'épaule droite de son assaillant. Son but était de simplement simuler un coup de pied basique, puis asséner un coup du talon en repliant la jambe. Le sourire vint sur les traits de Neah, qui plutôt que d'esquivé, encaisser ou qu'en savait-elle ... suivit le mouvement, s'abaissant pour poser un genou au sol, avant de lui attrapait son membre en pleine descende, la bloquant dans son mouvement. Puis, d'un simple revers, la déstabilisait pour l'envoyer au sol. Elle était gentille, car un ennemi aurait certainement eu l'os brisé. Après avoir admirée la neige de près, Mancinia se redressait, secouée. Éberluée. Une manche pour l'Ange.

Encore !

Ils reprirent position, mais elle était désormais celle qui prit la décision de donner l'assaut. Élancée, volontaire, prête à se battre ! Mancinia était de nouveau train de mordre la poudreuse et ce n'était pas qu'une expression. Son Capitaine venait de l'y envoyer après s'être envolé, alors qu'elle avait mis toute sa volonté dans un coup, avant de lui mettre le pied sur le dos, délicatement, la déstabilisant à nouveau. C'était une stratégie comme une autre, leur but n'était pas de se battre jusqu'à l'inconscience, seulement de tester leur défense. Mancinia se redressait, consciente que même si ses repoussements légers n'étaient pas des insultes, juste des mises en garde. Neah était un combattant émérite, un survivant de bien des combats. Tandis que son Gardien reposait ses pieds au sol, sans un mot, attendant de voir s'ils en resteraient là ou non, alors qu'elle se retournait sur lui, tout sourire.

Encore.

Post XVIII - 1295 mots
Inktober - Jour XVIII - Stratégie


[Q.] La Liste de nos Rêves - Page 2 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Lun 19 Oct 2020, 23:17


Illustration - J. Witless
La Liste de nos Rêves

! Ce Post aborde l'acte sexuel et pourrait heurter la sensibilité de certains lecteurs !

Mancinia avait coller son visage contre l'oreiller, amer. Elle se sentait en Colère, ressentant une véritable tempête dans son coeur et son esprit. Battant violemment les pieds contre le lit, ignorant les bruits de protestation de son matelas au moindre choc, elle criait des sons qui étaient déformés sous le contact de l'épais tissu sur sa bouche.

Tu pleures ?
Ta gueule !

Se redressant brutalement vers ce qui aurait dû être l'objet de son courroux, l'Humaine prit conscience que, malheureusement, sa cible n'était pas présente et que l'homme qui se dessinait devant ses yeux, ne paru ni surprit, ni en colère devant son comportement déplorable.

Oh, je ... ! Excuse-moi, je ...

A moitié allongée sur le lit, ses larmes rageuses ayant subitement cessées de couler, elle baissait brutalement son regard vers le bas du corps l'homme, avant de relever ses mires en direction de ses yeux.

Pourquoi tu es en caleçon ?
Pourquoi tu es à moitié à poil ?

Aucun des deux ne semblaient le savoir. Est-ce que cela avait une quelconque importance, après tout ? Mancinia se moquait bien d'apparaître dévoilée devant un autre homme maintenant ... Elle avait subi tellement de rejets. Peut-être n'était-elle absolument pas attirante ?

Bien. Si tu as compris, arrête de plomber l'ambiance avec ton air triste. C'est quoi ton putain de problème, encore ? Quelqu'un a écrasé tes fleurs ?
Non.
Nooon ?

Sous ses airs mignons, il ne cessait de se montrer insolent. Cet homme l'agaçait déjà.

Bon, qu'est-ce que tu fais là ?
Bonne question. Réfléchis. Je suis sûre que tu en as une petite idée.
Du tout.

Il se mis à ricaner en comprenant qu'elle disait vrai.

Je suis un Sorcier, Fille du Soleil. Tu étais si pleine d'optimisme, d'ambitions et de veangeance, maintenant, regarde-toi ! Tu es si frustrée que tu pourris pratiquement de l'intérieur ! Je sens tout cela depuis les horizons lointains ! Forcément que ton parfum m'excites et m'attire, puisque je m'y connais en souffrance ! Dis-moi, qu'est-ce qui a bien pu énerver la prestigieuse Mancinia ? Si belle, si forte, si pui ...

Elle se mit assise sur le lit, boudant, ne l'écoutant plus déblatéré sur ses incroyables qualités, volontairement exagérées pour se moquer d'elle.

Sans doute est-ce lié au fait que tu sois la seule vierge du coin !

Mancinia sentait l'eau remonter vers ses yeux, il s'assit à ses côtés, passant sa main dans son dos pour venir saisir son épaule à l'attirer vers lui.

Meeeuf. Ne sors pas avec un Ange, ils ont rien dans le pantalon !
Je ne veux pas en parler.
Mais moi, si.
Pourquoi ?! haussa-t-elle le ton, agacée.
Parce que c'est intéressant.
Neah m'a énervée, grommela-t-elle.
Je n'ai pas besoin que tu le dises, mais si tu veux un vrai Mâle, on peut négocier au pieu et ...

Mancinia se redressait brutalement, agitant les bras, ses cheveux suivaient ses boucles, battant furieusement les airs, comme indépendants.

Je veux pas de toi là ! Je veux Neah ! N.E.A.H. !
Calme tes nerfs avec ta crise d'adolescente surexcitée ! répliqua-t-il en posant sa main sur son épaule. Je pense que Neah te déçois. C'est différent, mais ce sera suffisant pour me divertir pour l'instant. Continue.

Rien ne vint. Juste sa mine déformée par des traits haineux. Elle était tellement ridicule que ça le faisait d'autant plus rire.

Tu veux mon avis ?
Non.
Tu aimes avoir de l'attention. Et tu boudes quand tu n'obtiens pas celle-ci. Neah se refuse à toi et cela te rend complètement dingue. Tu es obligé de me croiser pour te sentir un peu moins ennuyée, c'est pour dire !

C'était la vérité et cela lui faisait un mal fou de l'admettre. Ses traits se détendirent instantanément à ce constat, la rendant désormais incertaine et triste.

Je dois renier mes sentiments, tu crois ?
Quoi ?! C'est nul et déprimant ça ! Non, séduis-le, attaque-le au corps !

En se redressant, l'homme fit apparaitre un long manteau, dont il se vêtit, puis exagéra volontairement ses pas, comme pour lui donner un exemple.

Porte un long manteau et sois nue en-dessous ! Imagine, tu arrives à son bureau en fin de soirée, avec l'envie d'un petit massage pour détendre ses muscles endoloris et ...
Je vais y aller, débuta-t-elle en se redressant.
Pose ton cul ! J'ai pas fini !

Ses yeux s'étaient agrandis, menaçants, la renvoyant s'asseoir sur le lit, apeurée, mais un sourire apparu bien rapidement sur ses traits, avant qu'il ne lui prenne le bras et l'attire à sa suite.

On va allez faire un tour dans ma galerie.

Cette galerie se trouvait dans la pièce à-côté. Pourquoi ? Comment ? C'était ainsi. Ils n'y avaient que des portraits de l'Humaine en compagnie de son Gardien. Leur rencontre, des moments doux, des instants d'énervement, des dessins intimes qui remontaient des souvenirs heureux. Cette merveilleuse fragilité qui caractérisait leur couple se gommait progressivement pour devenir la source de leur puissance. Mancinia gloussait, l'homme paru ennuyé.

D'accord, vous êtes clairement le couple le plus chiant de ces terres, relâcha son ami, tout en posant les yeux sur Neah. Lui aussi il me bute à rester aussi passif ! Il t'aime et j'suis sûr qu'il veut tapiner comme un lapin !
Je ne sais pas trop ...
Je le sais, c'est un mâle. Bon, un crétin d'emplumé, mais un mâle ! On veut forcément baiser le trou qui occupe nos pensées !

Des étoiles apparurent, littéralement, dans ses yeux.

J'ai une idée diabolique, Mancinia. Tu prends ceci, vous le buvez à deux et tu es partie pour une nuit de passion.
... Je ... son consentement ...
Chut. Il te veut, crois-moi. Il a seulement besoin d'un coup de main, crois-moi !

Hésitante, l'Humaine prit tout de même le flacon où baignait un liquide bleu avec des paillettes.

Tu es un vrai Sorcier, hein ?
Je tourmente tout le monde, sans distinction. Une vraie horreur. Maintenant que tu as compris, retourne dans votre chambre.

Mancinia l'écoutait, presque docilement. Elle parcourait quelques mètres avant de se retourner, tandis qu'il l'encourageait avec des gestes, lui arrachant un sourire. En entrant dans leur chambre, plongée dans la pénombre. Dévissant le bouchon, elle bu ensuite une partie de cette étrange mixture au goût chocolatée, perdant le contrôle de son être dans l'instant qui suivi. Son corps se trémoussait, elle ressentait une envie dévorante, insatiable. Ses pensées et ses mouvements étaient sensuels, désireuse de donner ce plaisir qui lui était étranger, mais aussi de le recevoir. Elle désirait tellement sentir les mains de Neah sur sa peau, le toucher si rugueux de ses mains rôdées par les entraînements. Elle se moquait de devenir une Luxurieuse cette nuit, elle désirait se laisser consumer dans ses flammes ardentes. En s'approchant de lui, l'Humaine distinguait les traits de son compagnon endormi, vêtu de son habit militaire. Aaaah. Comment ne pas trembler de désir devant une telle perfection ? Mettant un genou sur le lit, se hissant au-dessus de lui, ses lèvres vinrent se coller à celle de l'Ange, relâchant le reste de la potion qui coulait le long de sa peau  Le temps lui paraissait soudainement prendre une toute autre rythmique. Ne sachant si celui-ci s'était simplement arrêter, ou s'il avait subitement accéléré, mais son regard croisait le sien, aussi avide. Elle le voyait lutter, se soumettre à ce plaisir grignotant tandis que sa main remontait sur son bras. Son souffle devenait plus profond. Il résistait, elle ne voulait pas.

Mancinia se mettait au-dessus de lui, la bretelle de son sous-vêtement tombant négligemment sur son bras, ses dents mordant sa lèvre.  C'était vraiment trop ... Mais elle voulait son accord, alors quand l'Ange choisi de baisser celle qui dissimulait sa poitrine, elle eu une vague de plaisir non-dissimulée. Fermant les yeux, pendant que son corps se mouvait de lui-même pour arracher ce qui faisait obstacle à l'objet de son envie, deux mains vinrent à la rencontre de ses épaules, provoquant à la fois un sursaut de surprise et un gémissement de plaisir.

Hey, je n'ai pas dit que je resterais derrière, commenta l'imprudent avec un sourire. Enfin ... ... Pourquoi pas !

Post XIX - 1360 mots
Inktober - Jour XIX - Fragilité


[Q.] La Liste de nos Rêves - Page 2 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Mar 20 Oct 2020, 23:57


Illustration - J. Witless
La Liste de nos Rêves

! Ce Post aborde l'acte sexuel et pourrait heurter la sensibilité de certains lecteurs !

Mera Naam Mary

Neah était assis, blasé, les bras croisés contre sa poitrine en observant le thé auquel il n'avait pas touché. Ils auraient dû le partager ensemble, mais cela n'avait pas été possible et, énervée, l'Humaine était partie se calmer dans une autre chambre. Elle essayait d'éviter les excès de colère lorsqu'ils discutaient de ses envies de descendance, mais sa limite avait été atteinte ce soir et, devant l'absence de raison et de magie, l'Ange n'était pas parvenu à la raisonner. Lui-même ressentait une certaine exaspération à l'encontre de sa compagne, d'abord parce qu'il trouvait injuste qu'elle lui reproche de ne pas agir, mais aussi parce que cette situation l'ennuyait également. Comme si lui, il n'avait pas envie de la voir enceinte ! Ce n'était tout de même pas si compliqué d'attendre le mariage pour un Humain, si ? Peut-être parce qu'elle voyait le temps s'en aller assez rapidement ? Elle était ... mortelle. Et non pas éternelle, comme lui. Mais ce pari, c'était elle qui l'avait voulu ! Andouille ! Passant sa main dans ses cheveux en se remémorant la scène, il ne pouvait qu'être contrarié devant les paroles tenues. Si Mancinia y tenait tant, ce n'était que l'Asopọ Mimọ ! Ils pouvaient simplement s'unir sous le regard d'être Prêtresse de Dubheasa et une autre d'Isahora, tout simplement. Intimement, ensemble, sans rien d'autre que leur Amour. Seulement, pour lui, Mancinia méritait de briller. Et puis, ils ne se marieraient qu'une seule fois et, égoïstement, il voulait avoir sa cérémonie.

Celle qui deviendrait sa femme aurait sa robe lactescente, brillant d'or et d'argent, terminant à son bras dans une explosion de papillons de lumière. Et il n'en serait pas autrement. Si seulement elle était capable de contrôler ses émotions les plus invasives, incluant son envie irrémédiable de se lier charnellement à lui ! Observant le bois crépitant d'un feu éteint, il ne pouvait pas s'empêcher de se montrer hargneux, avant de se retourner vers celle qui était une connaissance désagréable et une étrangère invisible, assise devant lui.

Et toi, tu as perdu ta langue ?
C'est que ... Tu es si beau, en vrai ... Je ne sais pas quoi dire.

Cette remarque, emprunte d'une certaine sincérité, le déstabilisait. Seulement, il ne pouvait qu'avait un air dégoûté sur le visage à la vue de ses deux grandes ailes noirs, sans parler de sa tenue indécente, laissant entrevoir ses cuisses, son ventre et la naissance de sa poitrine, mettant en avant sa longue chevelure d'un blond électrique, contrastant à l'anthracite de ses yeux brillants.

Tu peux ranger tes ailes, s'il te plaît ? Je viens de nettoyer.
Oh, pardon, excuse-moi.
Ce n'est rien.

Mieux valait ne pas se retrouver avec des plumes traînant partout. Surtout qu'il méprisait ardemment ces couleurs négatives dans sa vie. Après ses bras, il croisait ses jambes, la toisant.

Et donc ... Qu'est-ce que tu m'veux, salope de Déchue ?
Hey ! T'es pas sympa ! Je suis venue t'aider et tu me prends comme ça !
Que crois-tu faire en t'invitant dans notre chambre ?! dit-il en tapant la main sur la table, celle-ci ne manquant pas de craquer en partie sous le coup, tandis que de la vapeur s'échappait de sa peau. Tu sais que mon corps d'Ange bout dès que je vois vos sales tronches ! Et tu te pointes avec tes ailes ! J'ai envie de t'arracher les plumes une par une, abrutie !
Prends sur toi et utilise des compresses froides.
Aaaaarrrrghhh, souffla-t-il. Tu crois que c'est si simple !

Le Capitaine se redressait, prenant la veste trônant sur sa chaise. Il n'avait pas l'intention de rester ici à écouter des conneries.

Je dois retourner travailler.
Non. Tu t'assieds.

La Voix de la Déchue le reclouait sur sa chaise dès que le son eu atteint ses oreilles. Et merde.

Je te déteste.
Je veux seulement t'aider ...
Et qu'est-ce qui te fais croire que j'ai besoin de toi, saleté ?
Neah ... Tu es un vraiment idiot.

L'Ange se contentait de serrer les dents, le mépris transparaissant dans les moindres pores de sa peau.

Toutes les terres du Yin et du Yang attendaient que vous vous embrassiez !
Arrête de délirer.
Je t'assure que c'est vrai ! Il y a certainement des paris en cours sur votre mariage !

Elle marquât une pause, subitement un peu honteuse.

Je ne voulais pas te gêner, ton ego est si délicat.

Son ... Quoi ? Non, mais qu'espérait la Déchue ? Sa reconnaissance ? Son amitié ? Était-elle inconsciente ou simplement idiote ? Elle prit un siège pour venir s'asseoir devant lui. Elle n'était même pas ...

Jolie ? Je sais. Tu es un livre ouvert pour moi, mais ... Je suis là pour toi.
Dans cette tenue qui ne couvre rien ?
J'avais un peu chaud, tu devrais éteindre le chauffage. On est dans le Désert.

Un vaste Désert de Neige se trouvait au-dehors. C'était un mélange de douceur et de crainte, lorsqu'il regardait vers l'extérieur. La demoiselle tendait la main, laissant apparaître deux verres et une bouteille.

Que dirais-tu d'une soirée arrosée avec Mancinia ? Cela pourrait te secouer un peu.
Ce serait terriblement embarrassant et ...
Je ne t'ai pas dit de protester.

Elle s'était relevée, venant mettre son front contre le sien, claquant des doigts, comme si l'évidence frappait.

Tu craques pour elle, putain ! Savoure ces moments jusque dans tes tripes !
... C'est évident que je sois amoureux d'elle, mais cela ne veut pas dire que j'ai envie de coucher avec elle.
Je vais me mettre au yoga ! dit-elle en tapant sa main contre son front. Neaaaaah, bon sang !
C'est compliqué pour moi. Je suis un Ange, pas un vulgaire Luxurieux. J'ai envie de Mancinia, mais ce n'est pas aussi simple que tu le penses.
J'avoue ! Comment tu pourrais le faire, tu es si petit !

Comme si toutes les logiques du monde s'étaient envolées, Neah se mis à réfléchir à la logistique d'une telle entreprise.

Elle peut se mettre au-dessus, ça m'irait.
D'accord. Nous allons essayer ça.

La Déchue posait ses mains sur ses épaules, venant se mettre au-dessus de lui sur la chaise.

Ne me touche pas. Qu'est-ce que ... ?

Celle-ci basculait soudain en arrière sous leur poids.

Putain !

Pour atterrir sur un matelas dont le moelleux l'aurait bien englouti.

Dégage de là !
Je te montre comment ce serait, roh !

Elle se mettait convenablement au-dessus de lui, tandis que son corps refusait de bouger, alourdis.

Voilà. Tu es bien ?
J'ai envie de vomir.
C'est bon signe, sourit-elle. Ce n'est pas moi qui doit générer un peu de raideur là-en bas.

Son éclat de rire lui donnait envie de l'étrangler.

Neah, Neah, Neah ... Qu'allons-nous faire de toi ?

Son nom sonnait comme une insulte

Nous ? interrogea-t-il.

La Déchue relevait son visage, ses yeux suivant ce dernier, sa respiration s'altérait. Mancinia était apparue dans l'encadrement et, pendant un instant, son coeur s'était arrêté de battre. De sa beauté incomparable dans cette tenue dévoilant ses courbes sous un tissu vaporeux, ou par crainte qu'elle interprète mal la situation dans laquelle il se trouvait ? Par les Dieux, non ...

C'est ma place, dit-elle en arrivant à leurs côtés.

La Déchue eut un sourire et se laissant retomber sur la droite de l'Ange. L'Humaine se dévoilait à lui dans une nuisette mauve qui lui arrivait aux genoux, mais cela n'empêchait pas son compagnon d'avoir une vue plongeante sur ses sous-vêtements.

Mancinia ...
Tu es si gentil, Neah.

C'était un baiser étrangement tendre. Il s'éternisa sur plusieurs secondes et ils finirent par se contempler en silence. Sa main parcourait les courbes de son visage, avant de se perdre dans ses cheveux dans une douce caresse. Il adorait ça.

Je sais que tu veux attendre, mais être liée à toi sur ce point, ce n'est pas ... seulement me rentrer dedans, tu sais ?

L'Ange écarquillait les yeux. Qu'est-ce qu'elle racontait encore ? Sa résistance semblait s'amoindrir. Son esprit se disloquait, étrangement, comme si sa volonté ne parvenait pas à vaincre. Une de ses mains continuait à caresser la base de sa nuque, entortillant ses cheveux, tandis que l'autre dessinait des chemins sur son torse recouvert d'une chemise. Ce soir, sa compagne entreprenait les choses à son encontre, sans qu'il n'ait envie de protester, alors que l'homme était conscient que l'acte était source d'embarras. Mis en califourchon, sa chérie le dominait, lui arrachant un léger frisson. Cet instant était suspendu dans leurs souffles.

J'ai envie de toi.

Neah mit un doigt sur sa bouche pour la faire taire, la regardant intensément, puis, ses lèvres s'entrouvrirent.

Je t'aime.

L'homme avait un léger sourire aux lèvres suite à ses paroles. Il glissa doucement ses mains sur les hanches de sa compagne, tandis qu'elle ne le quittait pas des yeux. Leurs regards se percutèrent et elle se mordit doucement la lèvre inférieure. Mancinia plaqua de nouveau ses lèvres contre les siennes, ses doigts occupés à défaire sa chemise.

Mancinia ...

Il soupira, sans pouvoir s'empêcher de rire en même temps.

Cette position ... Ce n'est pas judicieux, remarqua-t-il.

Il sentit les lèvres de la Déchue à son oreille.

C'est toi qui l'a demandé.
Oui, c'est vrai, sourit Mancinia.

Neah ne se défendait pas pour autant. C'est qu'elle n'était pas sans ignorer les coutumes du peuple de son compagnon, ils respectaient les femmes et ne toléraient pas qu'elles s'avilissent en assumant le devoir de l'homme au creux des draps. C'était à eux de mener la danse pour leur rendre hommage, mais à son sens, en tant que compagnons, ils devaient s'aider et s'élever ensemble. Se donner du plaisir mutuellement, également. Mancinia esquissa un sourire en continuant de l'embrasser, plongeant dans le céréluen de ses yeux.

Je te sens tout émoustillé.

Elle était bien placée pour le savoir, consciente que d'être ainsi dominé ne lui déplaisait pas. En bousculant ses habitudes, peut-être découvrirait-il de nouvelles choses ? Elle avait réellement envie de lui rendre toute cette assurance que sa présence lui fournissait. Lentement, l'homme passa ses mains dans les longs cheveux bruns de la jeune femme. Qui refuserait, dans un cas pareil ? Lui n'avait pas très envie de dire non. Neah l'embrassait ensuite avec fougue, les mains égarées sur ses courbes. Il fit glisser ses lèvres sur la peau de son cou, puis sa poitrine, abaissant totalement les bretelles pour la dévoiler, léchant ainsi sa peau mise à nue et y laissant la marque de sa salive.

Je vais vraiment te rendre folle, dit Neah.
Toujours, souffla-t-elle dans son oreille. Mais je tiendrais ma promesse.

Une de ses mains caressait son nombril, puis descendit plus bas, une autre, qui ne lui appartenait pas, se mis sur ses yeux. La nuit ne faisait que débuter.

Post XX - 1770 mots
Inktober - Jour XX - Amitié

Asopọ Mimọ - Liaison Sacrée, le mariage entre un Humain et son Gardien



[Q.] La Liste de nos Rêves - Page 2 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Mer 21 Oct 2020, 23:53


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Sa main se levait pour venir caresser le visage de sa partenaire, prenant une de ses mèches pour la rabattre en arrière. S'autorisant à venir se blottir plus en avant dans ses bras, l'Humaine se servait de cette couverture dans l'espoir de dissimuler son visage éveillé d'un rêve particulièrement chaud, écoutant le coeur de son compagnon battre un peu plus vite que la normale. Neah, de son côté, appréciait de pouvoir mettre son front au sommet de son crâne, rabattant son bras au-dessus d'elle dans une douce étreinte matinale, ne lui permettant pas de s'extraire. Mancinia n'en avait guère envie, pas même avec ce qu'elle sentait, qui lui arrachait un sourire amusé, l'Ange eu un moment dans les vapes avant de se reprendre.

Désolé pour ça.
Quoi, tu parles de ton érection matinale ?
...

Mancinia eu un petit rire, imaginant aisément les rougeurs d'embarras sur le visage de son compagnon.

Je te rappelle que j'étudie la médecine, c'est un phénomène comme un autre.
C'est ... embarrassant de discuter de ça.

Elle ressentait une certaine forme de volupté, mais veillait néanmoins à ne pas s'heurter à lui, de crainte de le blesser et d'augmenter son trouble.

Ne t'en fais pas ! Je sais que ce n'est pas lié à moi. Restons tout de même un peu comme ça ... si ça ne t'ennuie pas.

C'était vraiment agréable d'être dans les bras de quelqu'un, comme elle n'en avait pas souvent l'opportunité pour l'instant, l'Humaine prenait chaque moment comme un cadeau. Neah était assez perplexe devant sa réaction, elle n'aurait pas manquée de le taquiner habituellement, mais étrangement, ce n'était pas le cas présentement, mais au lieu de se sentir rassuré, cela l'ennuyait.

Comment tu sais que ce n'est pas lié à toi ?
Ce n'est pas une stimulation sexuelle qui en est à l'origine, mais un simple mécanisme du corps. Tu as ça souvent, non ?
... Mais encore ?
Peu importe ce que je fais, tu restes hermétique ... Sauf dans mes rêves, bien sûr.
Bien sûr, sourit-il, marquant une pause avant de reprendre. Étais-ce encore la même chose ? Avons-nous rêver ensemble ?

L'Humaine paru d'abord perplexe devant sa question, avant de lui raconter la teneur de ses songes. Elle était seule, en colère dans une chambre, quelque part. Un homme était venu, ne cessant de lui dire que l'Ange l'aimait, que ce n'était qu'un idiot qui ne voulait pas vraiment sauter le pas. Elle avait revu quelques uns de leurs souvenirs communs, s'amusant à lui relater leur première rencontre, leur première dispute, leur premier baiser. Toutes ces premières fois ... Puis, elle avait bu une mixture. Et voilà. Voilà quoi ? Elle s'était retrouvée au-dessus de lui, à en perdre la raison. Jusqu'à perdre conscience. Juste avant l'acte, parce que le second homme voulait s'immiscer dans leur rapport et que son esprit ne l'avait pas voulu. Neah avait littéralement exploser de rire devant cette mention, avant d'admettre que son rêve contenait des similarités. Une dispute, son propre ressentiment, la présence d'une Déchue. Son visage lui échappait, mais l'Ange était certain de l'avoir rencontrée dans le passé. Cette dernière l'avait immobilisé, agacé de ce qu'il était, avant de sombrer dans un lit et de l'inviter, elle. Pareillement, si l'envie avait été présente à son encontre, le réveil s'était rapidement invité comme quatrième venu. Ils s'étaient ainsi éveillés dans les bras l'un de l'autre. L'Humaine ne disait rien, mais visiblement, l'un comme l'autre avait une position à tester lorsqu'ils seraient ... Plus loin dans leur relation. L'Ange, lui, s'était retrouvé apaisé. Lorsqu'ils sortaient de la chaleur de leurs draps pour se lever, il restait un moment assis.

C'est aussi naturel chez un homme que les menstrues chez les femmes, reprit Mancinia. Tu te rappelles, pas vrai ?

Elle mentionnait le lendemain sanglant lors de son arrivé sur le marquisat de Nylmord, après avoir ressenti le besoin irrépressible d'être à ses côtés. Il avait oublié ce détail dans la vie d'une femme, surtout que voir du sang au réveil ... Ses neurones n'étaient pas très bien connectés ce matin-là.

Je suis trop âgée pour être choquée. Juste intriguée.
Oui ? demanda-t-il en se retournant.

Ce n'était pas une curiosité mal placée, il en était conscient. Pour cela, il acceptait de répondre à ses questions, comme elle répondait aux siennes. Ce n'était qu'en se montrant curieux l'un envers l'autre qu'ils se découvriraient, après tout.

Est-ce que, hum ... Ça fait mal ?

Neah paru étonné de cette interrogation, parmi toutes celles possibles qui aurait pu survenir, un sourire apparaissant sur la commissure de ses lèvres.

Je n'ai pas de sensations particulières.
Je vois ! Tant mieux alors !



Amusés, ils avaient organisés une session sportive aux alentours de leur habitation. Ils suivaient un sentier prévu, parce que cette île était décidément dans l'excellence du bien-être, pour une course matinale. La session d'échauffements avait presque terminée en bataille de boules de neige, avant qu'ils ne suivent une allure soutenue. Neah n'aurait pas cru que celle-ci aurait su suivre son rythme, mais elle s'y callait volontiers, malgré l'instabilité neigeuse sous leurs pas. Sans doute était-ce l'habitude des landes désertiques ? Ce n'était pas cela qui allait arrêter cette boule d'énergie, même si elle n'allait pas courser durant deux heures. Le Soleil était un peu plus haut lorsqu'ils s'arrêtèrent, le souffle court, désireux de reprendre la marche, tout en cherchant un endroit où se mettre pour le repas de midi. En se promenant près de la rivière cerclant les environs, l'Ange et l'Humaine observait, restant dans l'expectative, l'étrange créature qui remontait le courant. Seulement, ce qu'ils avaient prit pour un animal s'avérait ne pas du tout être vivant, à moins que son pouvoir ne lui donne la particularité d'être en plastique. Mais ... Si c'était le cas, qu'est-ce que ce canard faisait ici ? Est-ce une plaisanterie d'un commerçant des environs ? D'un élément crucial de la faune sauvage ? Une illusion de Boraür elle-même ? Était-ce une créature envoyée à l'avance pour répandre terreur et le désespoir ? Ou peut-être s'agit-il d'un canard en plastique ordinaire ? Ce qui était étrange, c'était le sens de sa progression. Loin de se laisser porté vers la mer, il semblait tout simplement revenir vers le village que les deux compagnons avaient quittés. Leur conclusion actuelle était surtout ...

Tu as vu ? Il a des lunettes de soleil, c'est vraiment mignon.
Coin !

Mancinia eu un sursaut, Neah écarquillait les yeux de surprise.

Heu, tu as entendu. Il vient bien de dire coin, pas vrai ?
Je ... oui.

Ils l'observaient encore quelques minutes, le temps qu'il devienne un petit point jaune au loin.

... Quel étrange créature de plastique.

Post XXI  - 1110 mots
Inktober - Jour XXI - Rivière


[Q.] La Liste de nos Rêves - Page 2 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Jeu 22 Oct 2020, 23:57


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Précédemment - Sa Vengeance Annihilera la Vengeance

Boraür était un lieu où l'on respirait le bonheur, les moeurs étaient simples, chassant les sombres pensées, les cauchemars se tenaient éloignés de cet endroit. Seulement, il ne pouvait rien contre les éventuelles colères du coeur, celles ancrées dans les tripes, tapies dans l'ombre, dissimulées derrière un sourire. Son Rêve ne se voulait point trouble, uniquement inspirant. Un déhanché splendide, un corps sculpté par l'entraînement, la maîtrise des pas les plus complexes ... Cette danse réveillait certains appétits. Son envie de suivre ses mouvements, mais une main invisible maintenait son corps assis, soumis. Sa haine, cadenassée, sous sa colère temporaire, ne pouvait qu'attirée, brièvement, des songes intrigants. Pourquoi repensait-elle à sa mère, à cette époque où elle était si belle ? Pourquoi cette danseuse ravivait ses souvenirs heureux, puis dévastateurs ? Sans doute en raison des Mages Noirs ayant enlevés celle qui l'avait mise au monde, la conduisant sur des chemins tortueux. Sa tête tournait. Plongée au coeur d'une danse endiablée, en compagnie de milliers d'ombres sans visage. Elle était intérieurement en train de chercher quelque chose, sans mettre la main sur ce qu'était cette chose. Peut-être une personne ? Sans doute l'avait-elle perdue en arrivant dans cet endroit, bondé et bruyant ? C'était douloureux de progresser, elle se sentait presque sur le point de sombrer ... Et la musique l'entraînait. Puis, le Silence. Une voix, venant de ce qui lui semblait être le coeur de son âme, percutait ses oreilles. Était-ce la personne qu'elle cherchait ?

Ou ... Allait-elle avoir un peu de compagnie ce soir ? Comme si un chemin se traçait sur la piste qui avait l'air eu si vaste, désormais si taillé pour la parcourir en quelques pas, chacune d'elle observait l'autre. Son visage semblait aussi âgé que les sons qu'émettaient sa carcasse. Mancinia eu un sourire, ravie, mais que cherchait-elle ? Un être, qui ? Ses souvenirs sont vagues, mais son coeur était comblé. Mancinia marchait à sa rencontre, prenant place. Où était-elle assise et cette dame venait-elle la voir ? Cela avait-il une quelconque importance ? Son visage se troublait devant la douleur de cette convive, qui semblait avoir été victime de la violence de ceux dont elle méprisait l'essence. Comme sa mère. Maman. Brisée. Anéantie. Pulvérisée sur l'autel de la violence de ce monde devenu haineux des Enfants de Sympan. La Fille du Soleil ne voulait pas vraiment écouter, mais elle entendait tout de même. Oui, il était toujours en train de vivre sa vie, mais voulait-elle réellement la Vengeance ? Est-ce que désormais, son avenir avait besoin de Sang ? ... Elle était née dans le sang. Dans les fluides corporelle de celle qui l'avait mise au monde. Son existence entière y avait été dédiée, des blessures d'enfant aux coups de lanière dans son dos. De la douleur de se piquer d'une aiguille à la morsure des dents dans son mollet. De l'écorchement des ronces dans ses fuites à l'éraflure des armes sur sa chair. Sa vie entière était rythmée au goût du sang.

Pourquoi hésitait-elle maintenant ? Les Monstres sous les Lits méritaient de mourir. N'était-ce pas pour cette raison que Lancinia était prête à vendre son âme aux Mages Noirs ? Pour espérer trouver le moindre indice sur cette raclure ? Pour mettre un terme, si elle le pouvait, à ces maltraitances qui anéantissaient les siens ? Elle n'était pas idiote. Ils n'étaient pas aveugles. Depuis le temps, des rumeurs concernant des colonies d'esclaves existaient. Des Humains qui étaient asservis de générations en générations, pendant que eux vivaient libres. Ça l'insupportait, mais elle ne pouvait rien y faire. Ce n'était pas comme si quelqu'un était là pour les défendre ... Personne chez les siens n'avait cette puissance. Aucun Aetheri ne semblait apte à cela. Väaramar n'avait pas encore démontré toutes ses capacités et il était certain que son cadeau ne serait bientôt plus suffisant pour maintenir la popularité qu'il s'était forgé. Encore maintenant, Drëjtesi était la seule en qui elle croyait. Seulement, l'Aether n'était plus ... Pourquoi ? Sa hargne rongeait son coeur, se percutant partout dans des souvenirs ouverts au scalpel. Tout avait une naissance. Et ses sentiments les plus sombres était tourné vers un Sorcier. Peut-être trouverait-elle même la satisfaction de sa mort entre les bras des Sirènes ? Allait-on le lui dire ? Non. Il était en vie, c'était certain. Comme les cafards avaient la carapace dure, comme le ver se nourrissait des corps pour les corrompre.

Était-ce utile, cependant ? Regardez ? Voir et comprendre ce que son interlocutrice avait subi ? Ce massacre ? Oui. Parce que ça ne s'arrêterait jamais. Tant qu'il serait en vie ... Jamais. Mais elle n'avait rien. Pas un indice. Pas assez de puissance pour l'atteindre ... Un nom ? Aurait-elle son Kazan ? Maintenant, ce soir, tout de suite ? Bien sûr. Elle voulait savoir. Assouvir ce besoin de connaissance. Claudius Eberhard. Sa haine était d'une violence inouïe. Son corps donnait la sensation d'une explosion imminente, mais rien ne transparaissait sur ses traits, durs et calmes. Et ce que l'Humaine Souhaitait, Olera dal Llioren lui offrit. Cette vision de cauchemar qu'était de voir les siens dans cet état. Perdus, détruits. Sa conscience sombrait dans la plus sombre des violences. S'armant de la lance apparue à sa main tendue brièvement sur le côté, elle choisi d'ouvrir ce verrou. Était-elle conscience de ce qui allait se produire ? Peut-être. Elle était le Spectre du Passé, celle qui traversait la Porte. Elle n'était rien de plus que l'amas d'ombres qu'on voulait qu'elle soit, que cet univers avait voulu. Le Temps n'existait pas, cela prit trois secondes que trois siècles de tortures, de rire et de supplications honteuses. Rieuse en observant l'amas de chair qui peinait ne serait-ce qu'à respirer. On ne savait pas si cela était aussi un cri de désespoir. Dans le recoin de cet immonde endroit, spectatrice silencieuse et ombre de soutien, Reine essayait de la ramener vers la Lumière de l'Éveil ...



Le Rayon Solaire.
C'est un nom adéquat compte tenu de la position de la Cité.

Mancinia était en train de beurrer du pain, laissant le chocolat chaud tiédir avant de le boire. Elle discutait avec son Gardien de son rêve inspirant, concernant un cabaret où se produirait des danseurs, ainsi que quelques événements liés autour de thème précis et rares pour le peuple du Désert. Ce serait un moyen d'attirer les Familles, un peu à l'image de cette île somptueuse. Elle suspendit son geste un moment, ne désirant pas tout lui dire immédiatement. Cette matinée était si belle, ce serait idiot de la gâcher avec des inquiétudes. Claudius Eberhard. L'Humaine sourit, ravie, en mordant dans cette nourriture au goût incomparable. Heureuse. En rentrant, elle aurait une conversation avec Lancinia ...

Post XXII - 1120 mots
Inktober - Jour XXII - Rêve

Kazan - identité, en Alikir



[Q.] La Liste de nos Rêves - Page 2 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Ven 23 Oct 2020, 23:57


Illustration - Florian De Gesincourt
La Liste de nos Rêves


« Nous faisons partie d'un monde ... Que tu as rêvé en premier. »

Comme une réminiscence venue du néant de ses souvenirs, Mancinia ouvrit les yeux. Elle était en lévitation au-dessus d'un lac. Un courant glacial traversant l'intégrité de sa tenue vaporeuse, d'un blanc transparent. Ses mains massant ses bras à la recherche de chaleur, se demandant brièvement où elle se trouvait. Devant elle se dessinait une vaste structure, haute de plusieurs étages, reposant au milieu du lac, les pierres le constituant étaient autrefois de couleur blanches semblaient être ternes, voire noires. Une statue dorée, conservée, mais brisée en morceaux, reposait dans ce qui devait être autrefois un sorte de bassin, dont l'eau avait érodé son visage. Il semblait y avoir deux pontons, les drapeaux avaient brûlés, les blasons avaient été détruits, elle y observait des meubles recouverts d'une couverture poussiéreuse et humide, laissant présager de leur état actuel, des caisses et des portes cassées. Malgré sa dévastation, l'ensemble conservait un certain charme, mais ce n'était rien en comparaison de ce que sa vision distinguait derrière lui, un peu en surélévation, sur un piton rocheux, dévalant les courbes. Il s'agissait des ruines de ce qui ressemblait à une ancienne Cité, au prestige certain. Sur un des murs reposait encore, en or, le sigle de l'organisation qui y siégeait et dont le nom s'éloignait dans la brume, alors que l'Humaine était convaincue de le connaître plus que quiconque. Sa dévastation avait eu l'air violente, mais la plénitude régnait désormais sur cet endroit, tout semblait endormi. Comme si la Mort, qui avait visiblement régner en maître pendant longtemps, s'en était allée.

Mancinia.

Le susnommée eu un violent sursaut, d'autant plus lorsque la main vint se mettre sur son épaule avec une douceur, essayant de ne pas lui causer plus de trouble, sans grand succès.

Reine ?

C'était bien elle. Jamais son esprit n'oublierait un visage comme le sien ... puisqu'elles partageaient le même. Ravalant sa salive, reprenant le contrôle de sa respiration, elle essayait de trouver une question cohérente.

Où suis-je ?
C'est ma Cité au Lac. Tu te souviens ?

Inclinant la tête, la demoiselle avait quelques bribes sur ce moment où elle avait été une sorte d'Aether temporaire, dominant son Monde et où cette personne était venue à sa rencontre. Reine eu un sourire, aussi engageant qu'inquiétant.

Viens, tu dois être gelée.



Si Reine avait seulement cligné des yeux, elle l'avait conduite dans cette structure où une douce chaleur se répandait sur sa peau, y compris sous la plante de ses pieds, mais une impression glacée ne la quittait pas. Était-ce l'austérité du bâtiment construit dans un matériau dont elle ne connaissait pas la composition ? Cette vaste cascade d'eau secouant l'horizon et s'échouant dans le lac dans un silence troublant ? Cette végétation aux airs sanglants qui l'invitait à la prudence ? Cet endroit dans son ensemble, qu'elle ne connaissait pas ? Ou bien les paroles relativement cassantes de son hôte, l'invitant à prendre place sur une sorte de chaise en métal, tout en lui proposant une mixture dont le nom ne lui disait rien ... Étrangement, Mancinia avait l'impression qu'elle allait passer un sale quart d'heure. Quand son interlocutrice vint s'asseoir devant elle, un bureau les séparant, cette sensation oppressante la contraignait à baisser les yeux, lui permettant de voir ses formes, comme floues, sous le drap recouvrant son corps.

Je m'excuse de m'être immiscée, mais tu étais si sombre dans ta volonté de vengeance ... Je ne pouvais l'accepter.

Était-ce ... en raison de ce que lui avait permis Olera dal Llioren ? Inconsciemment, sans doute avait-elle su être observée, sans mettre de nom sur le responsable. Seulement ... Pouvait-on lui en vouloir d'avoir charcuter cette raclure immonde ? Cette homme avait été la source de tous ses maux. Ceux de sa mère. Ceux de son père. Ceux de Jean. Ceux de Darren. Celui de toute sa Communauté. Et il détruisait, encore et encore et encore !

Je ne peux pas tolérer les crimes de cet homme. Néanmoins, ce que tu as commis n'est pas mieux. Tu avais le Pouvoir, d'une certaine manière, mais anéantir, encore et encore, le contraignant à revenir et vivre sa Mort en boucle ne m'est pas tolérable. Cela lui donne plus d'intérêt qu'il ne le mérite.

Fronçant les sourcils, relevant le regard vers elle en guise de protestation, Mancinia voulu répliquer, mais elle comprit bien vite que c'était désuet. C'était une entité indépendante, visiblement, qui ne manquait pas de s'immiscer dans son existence.

Je comprends ce besoin de voir disparaître tes ennemis, crois-moi. Seulement, tu vaux mieux que cela ! Souviens-toi de ta volonté !

Secouée par l'élévation de sa voix, tout lui revint en mémoire. Toute cette haine redoutable devenue source d'idées nouvelles. Ces années à vouloir construire le Bien, sans devenir le Mal. Pourquoi vouloir éliminer les autres lorsque l'on pouvait suivre une autre voie, moins malsaine ? Si elle le pouvait, pourquoi ne pas l'emprunter ?

N'oublie jamais, Mancinia.

Son regard se baissait à nouveau, non de crainte, mais de honte.

Tu as de la chance d'être là où tu es, ne l'oublie pas. Je ne souhaiterais pas que tu abandonnes par caprice ...

Comme mû d'une puissance nouvelle, l'Humaine se redressait, portant sa main sur son coeur, comme un serment.

Haan tuna nakhre dikhaa !

Cherchant brièvement le sens de ses propos, Reine sourit tout en comprenant qu'on ne plaisantait pas avec ce genre de déclaration. Mancinia observait le canard tout de plastique aux lunettes de soleil, instinctivement, elle lui sourit.

Bonjour. Je ne t'avais pas vu.
Qu'est-ce que ... ?
Coin !

Reine se concentrait brutalement vers ce qui trônait sur le coin de son bureau, son regard passait de Mancinia vers la Créature, puis inversément.

Tu peux l'entendre ?
Oui, pourquoi ?

Cet instant, suspendu dans cette bulle de savon, où Reine se demandait comment une telle diablerie était réaliste en posant sa main sur le dos l'oiseau de pastique qui ronronnait, Mancinia entendit son nom et eu le mouvement de se retourner.

Oui ?
Non !

Où était-elle ? ... Que se passait-il ?

Mancinia !

Cette seconde voix émanant subitement arrachait ses oreilles. Sa seule vue brûlait ses yeux. Son moindre mouvement respiratoire arrachait sa peau. Le claquement de ses dents brisait ses os. Cette douleur était tout bonnement innommable. Et c'est ainsi qu'elle trouve la mort, intérieurement broyée par la violence de la chose ...

Mancinia !

Son Gardien complètement tétanisé fût sa seule vision en se réveillant.

Post XXIII - 1080 mots
Inktober - Jour XXIII - Mort

Haan tuna nakhre dikhaa - Je ne renoncerais pas



[Q.] La Liste de nos Rêves - Page 2 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Sam 24 Oct 2020, 23:55


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Malgré la grande maîtrise qu'il pouvait avoir sur l'expression de son visage, l'Ange semblait sur le point d'avoir un arrêt cardiaque tant ses yeux parurent dément à celle sur qui il se trouvait, ses mains tenant ses épaules, alors qu'il la secouait avec l'espoir de l'éveillée quelques instants auparavant. Mancinia clignait des yeux, se demandant bien ce qui pouvait lui provoquer cet état d'inquiétude. Son expression étonnée devait converser à sa place, ce qui ne manquait pas d'attiser celle de son partenaire.

Tu hurlais. Tu hurlais tellement que ...

Ce n'était pas seulement ses cris, mais avant tout la terreur ayant saisi le coeur de son Humaine qui l'avait arraché de son sommeil. Neah l'avait clairement ressenti, comme le plus puissant des appels à l'aide, comme si un instant après, elle aurait disparu dans le néant. Et puis, plus rien.

Je ...

Mancinia cherchait dans sa mémoire, mais avait-elle seulement rêver cette nuit ?

Je ne me souviens de rien.

C'était la stricte vérité. Elle avait l'impression de sortir de son sommeil en étant totalement reposée, à l'inverse de son compagnon qui semblait avoir eu un réveil extrêmement brutal. En tournant la tête vers les rideaux, elle distinguait que l'aube se levait à peine ... Relâchant son emprise, le Gardien se disait que c'était tant mieux si un tel mauvais souvenir n'existât plus dans son esprit.



Neah était en train d'observer le Cerfeuil d'Od du coin de l'oeil, poursuivant sa marche vers le village, le silence ambiant uniquement rompu par le bruit de ses pas sur la neige. En parallèle de lui, entre les arbres, l'animal semblait le suivre à distance, soit par curiosité, soit parce que c'était simplement son chemin. C'était exactement le même étant venu à sa rencontre, quelques temps plus tôt, tandis que son compagnon s'était laissé caresser par Mancinia. Rester derrière eux, celui-ci semblait l'attendre. Après tout, ne le suivait-elle pas dans ses déplacements, en général ? Pourtant, le Capitaine arpentait seul ce matin. Il avait insisté quant au besoin de sa fiancée de demeurer dans leur appartement, pour se reposer. Si son esprit n'avait souvenir de rien quant à son étrange nuit, son corps devait se remettre de ses émotions, peinant à lui permettre de sortir du lit. Et si l'aube naissante l'avait contraint de rester à ses côtés, il s'était glissé dehors à la recherche d'un déjeuner, alors que le sommeil venait se saisir d'elle à nouveau. L'Ange priait pour qu'Harabella soit plus clémente à son encontre. Les Cerfeuils se rejoignaient, s'arrêtant, l'observant poursuivre encore un moment avant de se retirer. Ils avaient l'air de bien aimer les Écuyers de l'Aurore, avaient-ils sentit le trouble de l'Humaine ? N'était-ce pas ridicule ? Pourtant, l'habitante le lui avait clairement dit, ceux ayant un pelage doré étaient rares et précieux. Au point où ils en étaient, tout était clairement possible ...

Arrivant au village, quelques boutiques débutaient leur ouverture. Ils avaient prit quelques habitudes et l'Ange avait prit connaissance des petits plaisirs gourmands de Mancinia. C'était incroyable la quantité de chose qu'il ignorait sur sa Protégée ... Il avait été absent trop longtemps dans sa vie, comme elle avait été momentanément arrachée de la sienne. Un sourire apparu sur ses lèvres, s'arrêtant un instant devant une boutique qui semblait nouvelle. Était-ce possible ? Persuadé de n'avoir rien vu de pareil la veille au soir, cette surprise creusait sa curiosité. Surtout que cet endroit avait l'air intéressant, alors l'Ange se permit d'y entrer, savourant la chaleur piquant sur ses joues glacées. En soit, avoir un peu de calme ne ferait absolument pas de mal, ni à l'un comme à l'autre. En ouvrant la porte tout en saluant le tenancier, un vent de surprise le prit en rentrant dans ce lieu plus que saugrenu. Il y avait des brillants partout, littéralement. Que ce soit sur les vêtements, les chaussures, les breloques, le bois ... Partout. Des paillettes, des pierres lumineuses à bas prix, des cristaux onéreux. C'était tellement déroutant qu'on se demandait si ce n'était pas gérer par un Déchu d'Avarice !

Soyez le bienvenu ! En quoi puis-je vous aider ?
Je cherche un cadeau.

Depuis qu'il était sur cette île, l'Ange ressentait le besoin de combler Mancinia avec le moindre présent. C'était presque viscéral, tant la beauté de son sourire le valait. Il était venu quérir de la nourriture, mais personne ne lui en voudrait de cet écart. Un instant, l'homme posait sa main contre son menton, le jaugeant.

C'est pour votre mère ?

Ce n'était pas un mauvais bougre, ni un idiot, il avait bien vu que son client était un adulte, malgré sa taille en-dessous de la moyenne masculine des environs. Seulement, son aura lumineuse ne mentait pas.

Non, pour ma fiancée.
Un Ange avec une femme ...

Ou alors un mauvais bougre avec un goût prononcer pour les féeries pleines de couleur vives, visiblement. Il n'avait pas eu de problèmes, auparavant, était-il possible que ... ?

J'ai ce qu'il vous faut !

Ah, non. C'est bon. Disparaissant un instant dans l'arrière-boutique, l'homme eu un certain mal à passé la porte, tant ce qu'il y avait derrière semblait être encombrant, mais ce devait être le cas de tous les ateliers. Quand il repensait à celui de ses parents, c'était une sorte de joyeux bordel organisé par sa mère. Tirant quelque chose sous son bras, le gérant revint en lui posant littéralement un mannequin d'ivoire représentant une femme, abordant une sorte de lehenga blanc, avec des éclats lumineux ressemblants vaguement à des diamants.

Tenez, c'est une tenue de chez les Humains, ça !

Durant un instant, Neah eu un éclat suspicieux dans le regard. Comment cet homme qu'il n'avait jamais vu le savait-il en couple avec une Humaine ?

Ne me regardez pas comme ça, j'sais qui vous êtes, répondit-il. Vous êtes toujours ensemble et puis, vous avez votre réputation ! Les gens qui voyagent parle beaucoup dans le coin ! Je pense que ce sera bon pour la Fille du Soleil, m'voyez ! On pourra carrément dire qu'elle brille comme un Soleil là-dedans, quand elle danse ! ... C'est ça, hein, les Humains aiment danser, hein ?
Oui.

Son expression s'était quelque peu durcie, malgré la volonté du vendeur de détendre l'atmosphère. Le Capitaine s'en voulait d'être aussi aux aguets, c'était une question d'habitude. Observant l'ouvrage d'un peu plus près, on pouvait voir que ce n'était pas simplement un morceau d'étoffe surmonté de camelote. C'était un tissu riche, léger et doux au toucher, alors que les coutumes étaient tout simplement résistantes et réalisées avec dextérité. Ce n'était pas un professionnel dans ce domaine, mais il pouvait néanmoins le dire, surtout que cette tenue était adaptée aux mensurations de Mancinia. Comme si cette tenue l'attendait.

Je la prends.

Post XIV - 1124 mots
Inktober - Jour XIV - Aube


[Q.] La Liste de nos Rêves - Page 2 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Dim 25 Oct 2020, 23:57


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Précédemment - Fun e

En se réveillant, quelques heures suivant ces échanges brûlants, Mancinia observait Neah, endormi à ses côtés, avec le rouge au visage. Qu'est-ce qu'il s'était produit entre eux ce matin ? Quel était ces comportements intenables, pourquoi se sentait-elle comme une adolescente en prise avec ses premiers émois ? N'avait-elle pas dit ne pas avoir honte, ni être choquée ? C'était véritablement avoir tout et son contraire. Elle n'avait pas été assez armée devant cette notion d'intimité sexuelle, malgré toutes ses belles paroles, ses taquineries, ses remarques ... Rien ne l'avait véritablement préparée à de tels contacts avec un homme. Son esprit était bouillant de questions, de craintes et de choses qu'elle ignorait encore. Qu'avait-elle rêvée la nuit dernière au point d'avoir cette sensation d'être dévasté ? Intérieurement, elle avait vrillé et tout était confus. Ses paupières étaient encore lourdes, comme si ce n'était pas le même de s'y confronter, ou peut-être était-ce seulement son envie d'être dans ses bras encore un moment, sans se soucier de rien ? Peut-être. Vraiment, heureusement que son Gardien était parvenu à canaliser son surplus de sentiments avant qu'elle n'explose. Ou peut-être avait-elle été déchiquetée dans cet endroit après qu'elle eu vu ... Hum ? Glacée à peine avoir eu clos ses paupières, elle s'était à nouveau éveillée, la chaleur se rependant à nouveau dans son organisme lorsqu'elle remuait doucement. Son regard croisait le sien, ils échangeaient un sourire.

Bien dormi ? l'interrogea Neah avec un sourire.
Certainement mieux que la nuit dernière.

Un silence marquait sa réponse, avant qu'elle ne reprenne.

Et toi ?

Son visage était devenu grave, son sourire s'estompant, démontrant que cette question avait quelque chose d'assez dérangeant, surtout qu'elle ne mesurait certainement pas la situation de son point de vue.

Je vais bien.

En écartant les draps, respirant un peu mieux en dehors de leur chaleur, l'Ange se permis d'exhaler un soupir. Tous ses muscles s'étaient relâchés, il se sentait mieux, ayant reprit le contrôle de lui-même. Si son esprit avait été dans l'égarement le plus total, il était certain que ce sommeil n'avait pas été provoqué par un épuisement dû à ce qu'il avait entreprit à l'encontre de Mancinia. Lui, fatigué pour si peu après une nuit de repos ? Non, ce n'était pas la raison. Et en y repensant, c'était cohérent que quelque chose n'eut pas été normal. Il y avait eu cette apparition, dans ses rêves, qui avait résonné comme un avertissement avec sa simple venue. Ce visage sombre au regard bleu luminescent, brillant dans les ténèbres, dissimulant les courbes de son identité, ne le laissant entrevoir que des éclats courroucés. Cette voix, d'une féminité certaine, l'avait sommé de reprendre ses esprits avant que le marteau ne s'abatte sur le clou qui dépasse.

Ce qui m'importe est que tu ailles mieux.
J'allais mal ?
Oui, Mancinia. Oui. Tu avais un regard d'hallucinée. Je ne sais pas ce que tu as rêvé, mais ton corps semblait se souvenir d'un événement en particulier.

Scrutant sa réaction, il voyait sa tentative de concentration tout en observant, sans le voir, le haut plafond de l'appartement, quant au souvenir de la nuit, mais rien.

Tu ne te souviens vraiment plus ?
... Non.

C'était un vide, comme si sa nuit n'avait durée que quelques secondes. Mancinia se redressait en position assise, essayant vraiment de se remémorer, c'était d'ailleurs assez étrange, elle qui avait une bonne mémoire d'habitude. Devant cet échec, Neah reprit la parole.

Je pense que tu as rêvé de ton agression et que tu n'as pas assumée.
Pardon ?

Elle l'observait, quasiment choquée, tandis qu'il essayait de ne pas esquivé la situation.

Je n'en parlerais que si tu veux.
Je ... C'est le bon moment ? ... Oui.

Son hésitation n'était que l'incarnation de ses appréhensions, mais il veillerait à ne pas être brusque.

Je suis conscient que dire que tu n'es pas remise est un peu vague, dans la mesure où subir d'un tel événement n'a rien de normal. Je pense que tu as du avancée, seule, mais cette violence, tes souvenirs, tes craintes ... rien ne disparaît véritablement.

Jamais il n'avait su, ce qui ne lui avait pas permis de l'aider. Sans doute ne l'aurait-il jamais deviné si une erreur d'inattention sur le marquisat de Nylmord ne l'avait contrainte à admettre ses tourments, lui-même éprouvant du mépris envers ces agresseurs. Il les haïssait, sans les connaître. Il n'y avait pas de Pardon. Outre sa honte d'avoir eu des abus psychologiques, elle avait été gênée de sa volonté de sexualité, certainement en-dehors de ses envies d'avoir des héritiers ... C'est ce qui lui avait mis la puce à l'oreille.

Cette sensation que tu as de ne pas comprendre entre tes sentiments et ce que tu désire de moi ... Je m'étais dit que découvrir des sensations nouvelles te permettraient de te réapproprier ton corps, d'être moins soucieuse à cet égard.

Ça lui donnait mal à la tête, à moins que ce ne soit son coeur. C'était un sujet si complexe, surtout qu'il y avait été violement confronté lorsqu'une de ses subordonnées avait subi mille tourments.

Je n'ai pas l'impression d'être clair.
Tu penses que ... J'ai besoin d'aide ?

Marquant une pause, il la regardait, tandis que les yeux de Mancinia était rivée sur ses mains.

Je pense que tu as besoin de moi, mais je ne suis pas encore prêt à t'aider complètement. C'est au-dessus de mes capacités, présentement. Cela va à l'encontre des moeurs de mon peuple, à l'encontre même de mon éducation, cela prend même le risque d'être contre ma volonté, m'exposant à quelque chose de bien plus lourd.

En vérité, il était certain que certaines séances avec un thérapeute seraient utiles, mais lui indiqué cette voie de manière brutale serait un signe de rejet et elle risquait de ne plus avoir envie de rester ici, avec lui, y aller en douceur était une meilleure solution.

Je suis convaincu que tu as besoin de traiter tes traumatismes avec des personnes compétentes. Tu es restée bien longtemps seule devant eux, tu as sans doute réussi à te reconstruire avec le temps. Seulement, tu as de nouvelles charges, la pression sur tes épaules ne cesse d'augmenter et c'est sans doute la raison pour laquelle la moindre perte de contrôle sur t'a vie t'es insupportable ...

Mancinia semblait réalisée à quel point ses paroles sonnaient vraies, mais allait-elle acceptée ? Ce n'était pas évident de se remettre en question, surtout avec des propos aussi durs, qui sonnaient comme de l'abandon.

Si tu n'en as pas envie, rien ne t'y oblige. C'est ta vie, ta décision. Si tu le souhaites, toutefois, on peut trouver quelqu'un qui te corresponde. Quelque soit ta volonté ... Je serais à tes côtés, c'est mon rôle. Je t'épaulerais, mais tu dois aussi avoir conscience que ton comportement à un impact sur la vie de ton entourage. Pas souvent en bien. Mancinia, tu m'es précieuse, je ferais tout pour toi, mais ... Je dois aussi penser à moi.
Je comprends, oui. Évidemment. Et ... Tu as pris ce risque pour moi ?
Je me sentais responsable de certaines choses. Je crois que cela m'a aidé à y voir clair, à moi aussi.

Elle se sentait coupable, cela se ressentait, cela se voyait. Neah prit sa main dans la sienne, comme pour lui faire comprendre qu'il ne la lâcherait pas.

J'ai cédé devant toi. Vraiment, cela me peine d'avoir été si lamentable, mais tu en avais besoin. J'étais même un crétin au point de croire que voir mes ailes devenir noir pour toi ne me dérangeait pas, c'était si vrai, mais ce n'est plus le cas. Tu n'as pas à te sentir responsable. Je suis un adulte, moi aussi. Seulement, maintenant, tu dois tenir tes engagements. C'est important pour moi, parce que les risques auxquels tu m'exposes sont colossaux.

S'il atteignait son point de rupture, il serait Déchu. Jamais il ne l'accepterait. Au-delà de la perte de ses ailes immaculés, il perdrait sa Famille, sa place au sein de la Compagnie, son Lien ... Autant mourir. Mancinia mis serrait sa main dans la sienne. Avoir prit ce risque lui permettait de comprendre les choses, ce serait la moindre des choses que de le lui rendre.

Je t'en fais le serment, Neah. Fun e.

Et elle scellait ce dernier dans un baiser.

Post XXV - 1385 mots
Inktober - Jour XXV - Baiser

Fun e - Pour toi, en Naciaze

Neah mentionne l'Extrême Protection - ce pouvoir vous permet, dès que vous atteignez la limite donnée par le peuple angélique, de vous endormir ou de vous calmer instantanément, ainsi vous ne risquez plus d'être Déchu pour aucun de vos actes, restant toujours dans la modération dans tous vos agissements.



[Q.] La Liste de nos Rêves - Page 2 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Lun 26 Oct 2020, 23:57


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

C'était étrange. C'était le milieu de l'après-midi, mais il avait l'impression de ne pas avoir dormi depuis une semaine et ce, malgré une nuit de sommeil et des heures dans les bras de Mancinia. Neah se sentait nauséeux, des douleurs venaient heurter le haut de son abdomen et sa tête le tournais, malgré qu'il soit en position assise sur le fauteuil du salon. Son coeur battait à tout rompre, craignant de voir les prémices de quelque chose dont il ne voulait pas entendre parler, mais ... Il n'avait pas souvenir que ce processus soit si long. Était-ce une énième mise en garde ? Passant sa main sur son front, le Capitaine sentait la sueur perlée et des frissons le long de sa colonne vertébrale. Peut-être était-il simplement malade ? L'état de Mancinia n'était pas mieux que le sien, après leur échange, elle avait prit un long bain brûlant, n'avait rien bu, ni rien manger et était retournée au lit, s'endormant tout aussi rapidement. Elle était épuisée. Était-elle réellement souffrante ou son esprit n'acceptait pas les choses ? C'était deux choses plausibles, ce qui ne l'empêchait pas de devoir garder un oeil dessus. Surtout que le Gardien l'avait entendue se lever pour aller vomir, comme si les mauvaises choses devaient sortir de son corps. Au début, il s'était dit que c'était pour le mieux, mais son éveil commençait à devenir long. Elle n'avait rien dans l'estomac, rester seule n'était peut-être pas la bonne chose non plus. Peut-être pourrait-il chercher quelque chose de chaud.

Esquissant un mouvement pour se redresser, il abandonnât. Ce haut le coeur avait été relativement violent, le contraignant à ce rasseoir. Bon, il y avait clairement un truc. Était-ce parce qu'il n'avait pas mangé ? L'Ange avait acheté quelques petits douceurs, mais ils n'y avaient pas touchés, peut-être était-ce la cause de leur malaise ? Ce n'était pourtant pas comme si ils s'affamaient ... Était-ce la vieillesse ? Comment ne pas avoir un léger éclat de rire à cette pensée. Neah, tu as trente-cinq ans. Reprend-toi. Ou son esprit devait être simplement épuisé des récents événements, y compris ce qu'il s'était produit.

Neah ?

Cette voix douce arrivant à ses oreilles le contraignit à se retourner, Mancinia était apparue, vêtue de son pyjama, emmitouflée dans un peignoir, son visage semblait tiré, mais ses couleurs étaient revenues. Cela lui avait vraisemblablement été bénéfique. L'Ange lui accordait un sourire, auquel elle répondit.

Comment tu te sens ?
Je meurs de faim. Est-ce qu'on a quelque chose à manger ou nous devons sortir ?

Bien qu'elle n'eut pas très envie de remettre des vêtements, tant elle se sentait bien et mieux, l'Humaine était prête à cela pour contenter son estomac, qui avait été relativement capricieux ces dernières heures. Comme tout le reste de son corps. Et de son esprit.

J'ai de quoi nous caler un peu.

L'Ange montrait les paquets devant lui, ouverts, d'où il avait retiré les paquets de biscuits, les tartines, des boissons. Il n'y avait pas touché, un peu écoeuré à cause de son état.

Si tu veux autre chose, comme un plat chaud, je ne sais pas, je peux aller le chercher.
Tu n'as pas l'air bien, l'interrompit-elle.

Sa Protégée était venue s'installer à ses côtés et voyait désormais son état d'un peu plus près, ses sens de médecin s'étaient désormais éveillés.

Je oui, mais ... Ça va.

Ce qu'il était tellement mignon. Son chevalier servant était prêt à sortir contre les éléments rien que pour qu'elle se sente mieux, alors que lui-même n'était pas au mieux de ses capacités. Franchement, aurait-elle pu avoir meilleur compagnon ? Mancinia penchait son visage pour coller son front contre le sien.

Je crois que manger nous remettras de nos émotions.

C'était le moment de prendre le repas, avec du retard, mais sans le moindre gaspillage. Neah n'appréciait pas, elle non plus, pour avoir mangé une partie de sa vie dans la boue, mais lui-même était strict sur la question dû à la situation alimentaire, relativement tendue, au sein des Anges. Ils étaient contraints de rationner, par nécessité, surtout en ce qui concernait leur économie, totalement dans le rouge. Sans le bon vouloir de leur alliés, ils seraient privés de tout et, encore, malgré celle-ci, ils avaient du mal à nourrir la population qui s'était brutalement agrandie, les Humains avaient adaptés leur rendement, mais cela ne se verrait pas avant quelques mois, de ce qu'elle savait, les Ygdraë avaient été les plus à même de s'assurer un couvert adéquat. Sur ce point, l'Humaine devait reconnaître que la magie était d'une utilité non-négligeable. Les Magiciens, notamment, avaient été les premiers sur le terrain, malgré les tensions qui étaient nées entre les deux races suite à leur entende temporaire avec les Sorciers. Des rumeurs circulaient sur leur envie de les aider à récupérer le reste de la Terre Blanche. Ce n'était que des bruits de couloir, un peu comme la Cité dont elle serait l'instigatrice ... Oui. Non. Elle ne voulait pas y penser maintenait. Prenant un croisant, elle croquait dedans, avant de donner un coup d'épaule à son Gardien, qui semblait quelque peu réticent, de crainte de rendre les aliments, mais l'imitait avec quelque chose de léger, tandis qu'elle lorgnait sur les choses un peu plus lourde, comme des toasts qu'ils leur suffisaient de tartiner avec du foie gras ou du saumon fumé. C'était vraiment délicieux.

On dirait un couple frappé de vieillesse.
C'est marrant ... Je me disais la même chose.
Remarque, c'est reposant ... Ça va un peu mieux ?
Oui, nettement. L'appétit vient en mangeant, comme ont dit.

Ils souriaient, discutant encore un peu des récents événements. Mancinia se sentait prête à prendre soin d'elle, surtout si cela lui permettait de mieux prendre soin des siens à l'avenir, pas uniquement son peuple, mais également ses enfants. Elle désirait être un modèle pour eux, surtout qu'ils grandissaient. Ihsan avait réalisé ses premiers pas, c'était tellement incroyable à ses yeux, alors que c'était une chose si banale au quotidien ... Mancinia sourit, se redressant, soufflant en aspirant à la digestion. Cet endroit était devenu un peu étouffant.

Où vas-tu ?
Prendre l'air.
Je viens avec toi.

Peu lui importait d'être dépareillé, ce n'était qu'un tour dans les couloirs, surtout que leurs voisins semblaient absents ... ou très discrets. L'Ange se redressait, tendant sa main pour saisir le carton, marquant du feutre noir sur le bureau un violent et rageux à se débarrasser, avant de le refermer pour que personne ne voit quoi que ce soit dépassé. Des tracas en moins, voilà ce qu'il en pensait ! Il le mit devant leur porte, espérant que quelqu'un le prenne sans fouiller à l'intérieur ... Leur vie pouvait reprendre normalement maintenant, ou tout du moins, ils allaient tourner la page et ouvrir un nouveau chapitre et cela démarrait maintenant, marcher ensemble, comme des amoureux, tranquillement, main dans la main. Avec, au détour d'un couloir, une surprise à la hauteur de leur résolution ...

Post XXVI - 1160 mots
Inktober - Jour XXVI - Vieillesse


[Q.] La Liste de nos Rêves - Page 2 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Mar 27 Oct 2020, 23:57


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves


Mancinia rayonnait, sa main touchant le petit pied de son nouveau bébé, y plaçant une charmante chaussette violette, tandis que celle-ci gazouillait devant les mimiques ouvertement exagérées de sa maman. Neah était en train de boutonner sa veste en les regardant, le visage attendrit. Visiblement, Ësse'Aellun avait une manière bien à lui de renverser sa vie ... Est-ce que Boraür incitait réellement à agrandir leur Famille ? En tout cas, puisqu'il avait résisté devant les charmes de son Humain, l'Aether lui avait remis une nouvelle héritière. C'était comme une punition, mais avec un heureux dénouement. Ou il avait pris pitié de la situation dans laquelle les amoureux se trouvaient ? Dans tous les cas, le petit être avait été un immense coup de coeur envers ses parents d'adoption et, même si l'Ange avait paru bien plus détaché, notamment sur le moment de la rendre au sien, son coeur n'en avait pas paru moins entaché ... Il ne voulait seulement pas causer plus de tort à sa compagne, car malgré tout, cela ne changeait rien à ses envies paternelles et son attachement à l'Ygdraë. On pouvait le dire, ces derniers jours avaient été mouvementés ! Ils avaient dû s'organiser en achetant des vêtements, le nécessaire pour assurer la subsistance précaire de l'adorable être sans nourrice, les Lutins avaient eu la gentillesse de leur réaliser un berceau, ce qui les avaient soulagés d'un poids. C'était vraiment des êtres adorables ! Mancinia les appréciaient beaucoup.

Ce n'était pas surprenant qu'ils soient si peu respectueux envers ceux qui ne l'était pas envers eux. C'était un comportement puéril, aux yeux de l'Ange, mais chaque peuple avaient ses traditions et ce n'était pas vraiment une gageure de respecter des êtres prenants soin des autres de cette manière. Au dernier de leur passage, il avait danser autour de la table uniquement pour avoir le plaisir de voir sourire leur dernière, au lieu d'entendre ses pleurs. C'était une poupée, mais quel caractère ! Si Neah aimait dire qu'il était aussi imprévisible que sa mère, Mancinia, elle, ne manquait pas de lui dire qu'elle ressemblait à son père. Et c'était vrai ... Physiquement, elle avait des cheveux vermeils et de grands yeux bleus. Cette idée de proxémie créait un attachement particulier entre eux. Aussi sincère que le lien qu'il avait avec Idril, sans être le même. Il aimait à part égales. Observant les bercements, les paupières de l'Ygdraë se baissaient, même si elle luttait contre le sommeil, elle finit par se laisser emporter. L'Humaine eu un sourire doux, murmurant l'évidence entre ses lèvres pour ne pas troubler le repos de sa fille.

... Elle s'est endormie.
Tu as l'air pas mal détendue aussi.

La Fille du Soleil l'était, assurément. Elle se sentait mieux, elle se sentait utile et son Gardien l'avait bien compris. C'était ce qu'elle désirait, avoir de l'attention, mais ce n'était pas parce qu'elle se sentait supérieure, non, mais uniquement parce que c'était un coeur débordant, désireux de transmettre des sentiments positifs. Son problème, c'était uniquement qu'elle ne voyait pas que chacun avait une conception des choses différentes ... Les rejets la blessait, la rendait mal, donnant l'impression d'avoir échoué dans une sorte de mission qu'elle s'était imposée, bien malgré elle. Ce serait à lui de la guider dans cette voie, celle de la guérison. Disparaissant dans la chambres, Neah se permit de se mettre sur le divan, encore groggy au milieu de l'après-midi. C'était un peu usant. Lorsque son aimée revint, elle ne lui demanda pas son avis pour venir se loger dans ses bras, étendue.

Comment allons-nous la nommer ?
C'est vrai qu'elle n'a pas encore de nom.
Nous avons été assez surprit de sa venue, en même temps.

Seulement, ils ne s'étaient pas encore décidés et la semaine allait bientôt se conclure. Ils ne pouvaient décemment pas continuer à la désigner sous des noms de bébé ou petit coeur. L'un et l'autre se mirent à la réflexion.

Nous devrions lui donner un nom Ygdraëen, indiquait Mancinia. Je pense que ce serait plus convenable.
Ne se sentira-t-elle pas à l'écart de ses aînés ?
Je ne pense pas. Elle reste notre enfant.

En vérité, elle pourrait bien leur en vouloir de ce choix, mais l'Humaine n'aurait pas voulu être arrachée à ses racines, l'Ange non plus, vu sa volonté de changement pour préserver leur Lien, ainsi que ses ailes blanches. C'était un bon point.

Et si nous la nommions Earwen ?

Mancinia secouait négativement la tête, même si elle n'avait rien contre ce prénom, Ea se rapportait à elle. C'était une chose à éviter, ça ne portait pas vraiment chance à ses yeux ...

Luinil me plaît assez, mais il sonne comme assez masculin.
Varda ?

Certaines tentatives timides, chacun des noms étant très beaux, mais ne leur plaisant pas vraiment.

Sif.
J'aime bien ! admit Mancinia.
Oui ? On garde ça ?
D'accord ! Ce sera notre Sif ! Sif Feriel ...

Mancinia avait un regard rêveur en contemplant les flammes du feu, mais Neah avait un visage plus dur.

Je n'aime pas qu'ils se nomment Feriel.
C'est ainsi qu'il en est dans les moeurs de mon peuple, concernant les adoptions.
J'en suis conscient et cela ne me convient toujours pas.

Mancinia était perplexe, ne comprenant pas où il voulait en venir, se redressant légèrement pour le regarder. Ses yeux déterminés étaient si beaux.

Je veux qu'ils portent le nom des Katzuta lorsque nous serons mariés, Mancinia.

Écarquillant les yeux, l'Humaine encaissait cette annonce. Ses sentiments étaient devenus si virulents qu'elle peinait presque à respirer. C'était un aveu si brusque.

Si tu es d'accord, évidemment.
Tu ...
Je sais que tu as besoin d'héritiers légitimes et que tu souhaites qu'ils portent ton nom. Ça me va, vraiment, ça me va. Je ne veux seulement pas avoir des enfants qui sont sur le côté. Je suis prêt à les chérir, leur donner de l'amour, une bonne situation, un héritage et un statut légal. Même si nous ne sommes pas liés par le sang, je veux que tout le monde sache que ce sont mes enfants.

Comment ne pas être touché par une telle déclaration, vibrante de sincérité et d'amour ? Neah était le père idéal pour ces enfants qui n'avait rien ... Leur donner son nom était un cadeau merveilleux. Ce n'était pas anodin, pas pour elle en tout cas.

Et si ... Lorsque nous aurons nos enfants, nous séparions nos noms ? Ceux qui seront des Humains seront des Leenhardt et ceux qui seront des Anges, des Katzuta. Ils resteront les nôtres, après tout, mais cela me semble approprié pour que nous ayons une descendance correcte. Je veux vraiment te donner un enfant portant ton nom, Neah.
Tu ne renonces jamais ?

Il l'embrassait sur le front, ému.

Je veux un héritier Humain, plus que tout autre chose, mais ... Je veux bien te donner plein de petits Anges. Je vous aime tant.

C'était une déclaration aussi sincère que la sienne. Avoir un fils angélique portant son nom ... il serait tellement emplit de fierté.

C'est toi que j'aime.

Quelques minutes passèrent, tandis qu'ils étaient étendus, ainsi, heureux. Sa Protégée aussi avait la sincérité de ses sentiments de son côté. Elle lui avait dit vouloir être auprès de lui, en tout temps, en chaque occasion et elle le prouvait.

Mancinia ?

Un coup d'oeil dans sa direction lui indiquât qu'elle s'était endormie contre son épaule, un sourire sur le visage. Neah eu la même expression, reposant sa joue contre son crâne, fermant les yeux à son tour et se laissant emporté dans des songes chaleureux. Tant mieux que sa partenaire soit tombée endormie, il n'aurait pas voulu bouger le petit doigt. Ils étaient si bien.

Post XXVII - 1282 mots
Inktober - Jour XXVII - Pieds


[Q.] La Liste de nos Rêves - Page 2 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Mer 28 Oct 2020, 23:53


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

De sa beauté iridescente, l'ibis chauve agitait ses ailes, répondant au son mélodieux d'une note de violon. Jamais l'Humaine n'avait vu cet oiseau échassier au long cou et au long bec recourbé d'une rougeur cerise, admirant son plumage d'un noir bleuté et son amitié envers la musicienne, touchante et visible, au creux de son regard, ainsi que dans le sourire, discret, mais bien présent, de sa partenaire. C'était un acteur comme un autre dans la conclusion de cet ouvrage, travail de plusieurs mois de préparation et de semaines de représentation. Mancinia était aussi émerveillée que Sif. Silencieuses, la bouche entrouverte, suivant chaque mouvement de l'animal, captivées par les chants ... C'était tellement drôle à regarder que Neah ne se concentrait plus vraiment sur la situation, mettant une main sur son visage, retenant d'éclater de rire et de briser cette vision. C'était vraiment un moment à graver dans sa rétine. Puis, soudain, l'apothéose, avec des petits sons et lumières surprenants, certains enfants étaient subjugués. C'est vrai qu'en l'absence de Magie, l'équipe devait redoubler d'inventivité, de travail et de technique pour assurer une représentation comparable à celles visibles sur le Continent. Avec succès. Ça avait été si prenant, si splendide, que les applaudissements étaient amplement mérités.

Il était mignon, ce spectacle !
Je ne m'attendais pas à de tels rebondissements.

Sans doute devait-elle prendre l'habitude maintenant, puisque si l'un de leurs enfants envisageait une carrière dans les arts du spectacle, cela deviendrait leur quotidien. Neah eu un sourire crispé en s'imaginant une de ses filles devenir danseuse. Il ne fallait pas qu'elles deviennent meilleures que lui et qu'il s'entraîne assidûment, il aurait l'air ridicule autrement ! Au moins, ce n'était pas l'assiduité de son Professeur qui lui poserait des soucis. S'ils n'avaient plus réellement pratiqué depuis le voyage sur le navire, leurs entraînements quotidiens alternaient entre ses passes à lui et ses pas à elle. Un équilibre plaisant. En ressortant de sous ce chapiteau, quelques flocons paresseux tombaient sur les cheveux tandis que l'Humaine mettait son bras de sorte à ce que sa cape protège leur petit bout, en plus des épaisseurs qu'elle avait déjà. Ils avaient convenus de manger en extérieur ce soir, une sorte de recette traditionnelle de Boraür qui leur faisait de l'oeil depuis quelques temps. Celle-ci était à base de ce fromage fondu, raclé au fur et à mesure qu'il fond, servit avec avec des pommes de terre en chemise et accompagnées de légumes au vinaigre, ainsi que de viande. Ici, cela se nommait raclette. Dans ce restaurant convivial, alors qu'on leur servait du vin blanc, l'Humaine ne pouvait s'empêcher d'avoir une expression heureuse.

Ce voyage est un peu comme une lune de miel, tu ne trouves pas ?

Neah relevait la tête dans sa direction, s'accordant un moment de réflexion, avant de répondre à son sourire.

J'admets avoir envie de préparer tous les terrains.
Ah bon, tous ? demanda-t-elle en arquant un sourcil, lui lançant cette pique volontairement. Quand nous allons rentrer, comment allons-nous expliquer que nous avons eu un enfant ?

L'Ange portait un regard vers Sif, qui mâchouillait la manche de sa tenue.

Ne dis pas ça en ces termes ... Cela risque de prêter à confusion.
C'est pourtant la stricte vérité ! rit-elle.

Le Gardien avait voulu ce voyage pour permettre une remise en ordre au sein de leur couple, mais cela avait été un joyeux bordel ... sans doute que cela avait été nécessaire pour leur permettre de reprendre sur des bonnes bases. Et puis, des partenaires qui ne se disputaient pas ne devaient pas tenir l'un à l'autre. Si encore on pouvait appeler cela des conflits, puisque Mancinia avait apprit à l'écouter. Et maintenant, ils se retrouvaient avec leur cadette, qui reposait à présent dans les bras de son père, puisque sa partenaire avait dû s'absenter quelques instants. Sif était capricieuse, bien plus qu'Emelyn, en contradiction avec leurs Jumeaux. Ça laissait présager quelques casse-tête parentaux et surtout, avec leurs aînés. L'Ygdraë voulait grimper sur lui, avant que son regard ne soit attiré par une ombre sur le côté, qui attirait l'attention de Neah. Ce dernier sourit à la femme, qui était une des mères de famille des environs.

Je vous vois souvent avec votre fille. Vous vous en occupez si bien !
Vraiment ? Vous voyez ma compagne s'en occuper tous les jours, pourtant. C'est elle qui devrait recevoir des compliments pour aussi bien en prendre soin !

Il se retournait ensuite dans sa direction, tandis qu'elle revenait dans leur direction.

Merci, ma chérie !

Mancinia sourit, un point d'interrogation au-dessus de la tête. L'amie confirmait les dires du compagnon, avant de les laisser. L'Ange ne comprenait pas en quoi s'occuper de ses enfants était aussi exceptionnel pour un père et totalement normal pour une mère ... C'était lui qui aurait dû seconder son Humaine, mais malheureusement, ses absences pesaient. Chassant sa morosité, il choisi de dissimuler ses troubles et de passer une agréable soirée en sa compagnie. Ce plat traditionnel explosait dans ses papilles ... il allait presque s'en gaver. C'était si bon. À la sortie du restaurant, ils avaient presque hâte de rentrer pour s'étendre dans leur lit et de dormir bien au chaud.

Nous prendrons-nous un membre des Ygdraë pour parrain, ou marraine ?
J'ai une amie au sein du peuple, à moins que tu ne préfères quelqu'un de neutre ?
Hum. Pourquoi pas ? Nous allons bien y réfléchir.
Oui, mais il n'est pas question de commettre la même erreur deux fois.

Coulant un regard dans sa direction, il vit clairement ses sourcils froncé et sa mine pincée, qui fût balayée rapidement pour retrouver une expression plus neutre. Mancinia n'avait pas vraiment digérer la réponse du Soldat Yüerell, même si elle le comprenait. Neah l'avait ressenti. Une sorte de coeur brisé, mais il savait aussi que ce n'était pas de l'amour. Ces peines pouvaient être causés par autre chose, comme l'amitié, l'admiration ou l'intérêt. Cela dépend seulement de ce que la personne représente pour l'autre ... Aussi, jamais elle ne pardonnerait cet écart.

J'espère que tout ira bien pour elle.

Mentionnant Sif, qui s'était endormie dans ses bras, l'Ange comprenait qu'elle conversait de son avenir au sein des Humains. Mancinia avait prévu un voyage à Melohorë à son retour. Peut-être pas immédiatement, mais quelques semaines après, pour lui permettre d'avoir l'accord et l'aide des êtres sylvestres, espérant qu'ils n'arracheraient pas le bébé de ses bras ... C'était sa crainte.

Tout le monde a peur, Mancinia. La peur fait partie du bonheur. Tout ira bien, nous veillerons sur elle.

Post XXVIII - 1090 mots
Inktober - Jour XXVIII - Beauté
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Jeu 29 Oct 2020, 23:58


Illustration - Florian De Gesincourt
La Liste de nos Rêves

Neah entrouvrit les yeux, sentant encore le sommeil étreindre son esprit, tandis que le vent dans ses cheveux lui donnait l'envie de se rendormir. Pour une raison quelconque, cependant, des bruits apparurent, se déchaînant contre ses oreilles d'une violence inouïe. Il voulut s'éveillé, mais la luminosité agressait ses iris, le contraignant à plisser des yeux. Ces chuchotements, si puissants qu'on aurait dit qu'il entretenait lui-même la conversation, mais aux mots paraissant incompréhensibles, semblaient se perdre dans le Temps. Il se sentait agressé, en danger. Il ne devait surtout pas demeurer dans cet environnement hostile ... Incapable de bouger, prenant conscience que ses mains étaient glacées et sa magie inopérante, l'Ange parvint à ouvrir les yeux, se voyant léviter à quelques centimètres au-dessus de la surface d'une étendue marine. Où était-il ? Où était Mancinia ? Son coeur s'emballait un instant en songeant à l'Humaine, avant de reprendre le dessus sur ses sentiments. La Canine Blanche ne cessait de lutter pour se dégager de cette situation. Refusant de céder, ou qu'elle soit. Ce n'était pas pour rien que ce titre était sien, après tout. Regardant tout autour de lui, il ne distinguait rien de visible en dehors d'une brume épaisse recouvrant tout l'horizon, pouvant dissimuler mille créatures ténébreuses. Pourtant, l'éclat du Soleil semblait teindre les hauteurs, des éclats d'ombre auraient pû être des bâtiments, au loin, mais comment pouvait-il le savoir ?

En relevant les yeux un peu plus haut, il vit quelque chose, là, au-delà de la brume, dans les airs. Ça semblait se tenir sur un bâtiment, ça avait l'air d'être quelqu'un de grand, probablement à cause de la distance, mais pas seulement. L'Ange était convaincu d'y voir des courbes masculines, ne distinguant pas les traits de son visage, mais bien les deux grandes ailes plumées, aux couleurs indéfinies, déployées dans son dos. Ce qui reluisait le plus et indiquait clairement sa position, c'était ses deux mires d'un bleu brillant scrutant quelque chose au loin. En un instant, subjugué, toutes ses appréhensions disparurent. Neah l'observait, sans un mot, sans remuer le petit doigt, avant que celui-ci ne baisse les yeux, droit dans les siens. Ce contact, pourtant, le clouait sur place, de terreur. Comme s'il était le coupable d'un Crime et qu'il devait être châtier. Lui était son Juge. Sans détourner les yeux et s'il était prêt à recevoir sa sentence, en vérité, il était mort de peur, son corps tremblant. Sans doute la Créature le ressentait-elle. Quoi que ce soit, elle prit son envol et disparu dans ce qui devait être le Ciel. Éberlué, il ne savait plus vraiment la raison de ce qu'il désirait réaliser, quand un voix émergea de devant lui.

Ce n'est pas correct d'écouter les conversations des autres, Capitaine Katzuta.
Je m'excuse. Je ne voulais pas paraître impoli.

C'était la stricte vérité. Conscient d'avoir mal agi, même en n'ayant pas vraiment souhaiter être présent ici. C'était comme si tout était revenu à la normale, comme si tout se trouvait à sa place. Pourtant, en ces lieux, rien ne l'était vraiment. Cette voix féminine dévoilait bientôt l'ombre d'une personne se déplaçant sur l'eau, créant une onde sous chaque pas. L'Ange découvrit bientôt Mancinia. Où plutôt, quelque chose qui lui ressemblait, car son Lien ne se répercutait pas sur cette interprétation de son esprit. Devant son expression, elle ne pût s'empêcher de déclarer ;

Je ne suis pas Mancinia.
Qui êtes-vous dans ce cas ? l'interrogea-t-il.

En un clignement des yeux, elle avait disparu de sa position initiale pour se retrouver à quelques centimètres de son visage qui se voulait impassible. Cette proxémie brutale augmentait le rythme cardiaque de l'Ange, bien que son corps demeurait droit. L'Insaisissable ne désirait pas faillir devant cette personne à l'expression glaciale, qui la dominait de toute sa hauteur impériale.

Ta Reine.

Si le ton de sa voix ne semblait autoriser la moindre contestation, il n'était pas question de se laissé dominer sur ce point. Neah sourit, tendrement, en repensant à celle pour qui battait son coeur, celle qui était le Soleil de ses nuits et la Lune de ses jours. Celle qui aurait un jour cette aura si incontestable, au point que les plus puissants devrait la contempler en grinçant des dents.

Navré ... Je n'en ai qu'une.

Loin de s'en sentir courroucée, celle empruntant les traits de sa fiancée sourit à son tour, acquiesçant même devant sa déclaration, avant de se reculer à une distance plus respectable.

Si elle est Mancinia, c'est convenable.
Vous n'avez pas répondu à ma question.

Même en demeurant immobile sous une pression inconnue, l'Ange voulait avoir des réponses. Pourquoi se trouvait-il ici, maintenant, devant cet être étrange à l'apparence de son aimée, vêtue de vêtements sombres, qui l'observait d'un air amusé, presque moqueur ?

J'ai bien des dénominations. Pour l'instant, on me nomme Reine.

Il s'en contenterait pour l'instant.

Très bien, Reine. Vous semblez savoir qui je suis, mais laissez-moi me présenter. Neah Katzuta, la Canine Blanche de la Compagnie de Yüerell.
Je vois qu'il y a du mordant.

L'Ange lui répondit avec un léger sourire, avant de reprendre.

Puis-je savoir ce que je fais ici ?

Plissant les yeux, reprenant un air dur, elle ouvrait ses bras. Tendus, ceux-ci démontrait sans doute l'étendue des environs, mais n'y voyant rien de plus qu'un voile brumeux, cela ne lui permit pas de comprendre où elle désirait en venir avant qu'elle ne reprenne la parole.

Toute cette brume est le résultat de tes troubles. Tu es aveuglé. Tu ne vois rien, pas même le chemin sur lequel tu marches. Tu es perdu, errant sans réel but.

Disait-elle la vérité ? Peut-être. Neah n'avait rien de plus que des objectifs comparables à ceux de bien des siens. Ils avaient cela en commun et cela lui convenait, pourquoi aurait-il eu besoin de plus ? Voyant que son interlocuteur ne protestait pas, Reine n'eu pas de mal à relâcher sa massue.

Mancinia est un peu plus clair quant à ses ambitions.
Je n'ai pas vraiment d'ambitions.
C'est bien le problème, soupira-t-elle. Et c'est bien embêtant en ce qui me concerne.

Baissant les yeux un moment, sa bouche exhalant un relent de buée, l'Ange prenait conscience qu'ils étaient nombreux à croire qu'il gâchait ses talents, sa vie entière ... Quand ce n'était pas pour Mancinia, c'était parce qu'il n'avait aucune volonté que de suivre la direction qu'on lui traçait. Était-ce mal ? Avait-il absolument besoin d'être guidé ? Peut-être trouverait-il sa lumière dans cette épaisse brume, le moment venu ? Cet homme aux yeux bleus, peut-être ? ...

J'aspire seulement à être quelqu'un de Bien. Être un bon compagnon, un bon père, un bon Capitaine ... Tout cela semble si simple, mais cela n'en rend pas moins la tâche ardue.
Splendide, cette vie que l'on a planifiée pour toi.

Son regard dur se portait sur cette personne en face de lui, qui venait de croiser les bras en se détournant de lui, presque déçue de ses déclarations. Qui était-elle, pour le juger ainsi ?

J'imagine que vous avez un plan me concernant, vous aussi.
Pourquoi faire mine d'être satisfait, Neah ?
Vous ne savez rien de moi.

Reine se retournait dans sa direction. Son visage était cerclé de veines noires, ses yeux irradiaient d'une étrange lueur bleuté, luminescente. Dès cet instant, l'Ange sût. Il se souvenait. Cette personne à l'aura écrasante, mauvaise, celle qui, d'un regard, lui avait paru être la pire menace de son existence. Ce qu'il avait prit pour un avertissement de sa conscience quant à une Déchéance s'avérait être cette ... chose. Instinctivement, son corps obéissant soudain à ses demandes, il esquissa un pas vers l'arrière.

Si tu me demande ce que je sais sur toi, Capitaine ...

Neah ne savait pas pourquoi, mais son instinct lui hurlait de se mettre à courir. Malgré ses mouvements retrouvés, une peur glacée aspergeait son coeur, le laissant encore soumis à ce qu'il se passait autour de lui. Reine semblait désormais, véritablement, monstrueuse.

Je sais que je sens l'odeur de tes ambitions pourrir à tes pieds.


Post XXIV - 1340 mots
Inktober - Jour XXIV - Temps


[Q.] La Liste de nos Rêves - Page 2 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Ven 30 Oct 2020, 23:50


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

L'Ange était assis, ses pieds reposant sur le tapis, essayant de reprendre ses esprits. Son envie était d'arracher ses vêtements, tant son corps était chaud, perlé de sueur dans ce pyjama contraignant, avec la sensation d'être proche du malaise. Reprenant le contrôle sur sa respiration tout en relâchant la pression, il essayait de trouvé une raison rationnelle à ce songe troublant. Tout, sans exception, ne cessait de le tourmenter. Pourquoi cette chose avait l'apparence de sa bien-aimée ? Conscient de s'être perdu dans un rêve, où la logique était balayée, il y avait ce quelque chose qui ne cessait de lui dire que c'était important. Tournant la tête, se penchant vers l'arrière, il distinguait le dos de Mancinia, qui dormait encore. Sa respiration apaisée laissait sous-entendre que ses rêves étaient moins troubles que les siens. Cela le consolait, vu comment son dernier cauchemar avait glacé son sang à l'attende de ses cris inhumains. Secouant la tête à ce souvenir peu agréable, l'Ange se redressait, enlevant le haut de la combinaison en nouant les bras de tissu autour de sa taille, pour maintenir le bas en place, appréciant la morsure de la tiédeur de leur chambre. En général, il se serait changer pour faire un tour, mais il craignait que le moindre bruit ne perturbe le sommeil de Sif. Penché sur son berceau, il observait son bébé en train de dormir, paisiblement. La voir apaisait ses maux. Les enfants, c'était si ... merveilleux. C'était véritablement des cadeaux des Aetheri ...

Sans doute le trouverait-on absolument idiot, mais il avait tellement aspiré à devenir parent, croyant son rêve aussi brisé que son Lien, ne se sentant pas capable d'aimer une autre que Mancinia lorsque celle-ci avait disparu et ce, malgré les efforts d'une de ses congénères pour l'attirer dans ses filets. Ça avait été au-dessus de ses forces. Heureusement, les choses avaient changées ... Alors pourquoi devaient-ils tous le remettre en cause ? S'il avait envie d'avoir une vie paisible, même en combattant pour l'obtenir et la préserver, sans la moindre prétention, était-ce si dramatique ? Pourquoi voulait-on absolument le voir atteindre des sommets ? Il n'avait pas voulu la reconnaissance, la gloire ou tout ce qui s'en suivait. Il n'avait pas de réelles ambitions que de sauver les siens, construire son avenir avec Mancinia et l'aider dans ses propres projets. Peut-être était-ce qu'on lui reprochait, de tout caler à elle ? Mais en quoi était-ce mal ? Ce n'était pas comme s'il délaissait ses autres fonctions, même si son esprit se trouvait dans une grande confusion, réalisant un pas en avant et deux pas en arrière. Où peut-être était-ce lui qui se compliquait l'existence ? Toutes ces interrogations inutiles. Neah savait où était sa voie, peu importe qu'elle soit progressive et suivant le Destin que les Aetheri avaient choisis pour lui. De toute manière, que pouvait-il accomplir contre eux ? Il n'était rien à leurs yeux, pas plus que son peuple l'avait été. Il l'avait bien vu.

Suite au Rimkalàri, il avait laissé l'insouciance derrière lui et avait sombré, volontairement, dans le rythme d'une vie meurtrie au point que peu importait ses volontés, ses blessures. Neah avait encaissé la violence, les sacrifices, ce Lien terne qui détenait tous ses Espoirs. Devant ses ailes, de plus en plus uniques, de plus en plus seules suite à la perte de ses compagnons, l'Oiseau Doré représentait une époque de Courage, où le Grand Héro marchait encore sur le sol de la Terre Blanche. Ça avait été un poids, même si ces derniers temps, les choses s'arrangeaient, ressentant à leur égard une certaine sérénité. En récupérant, progressivement, ce qu'on lui avait prit, remettant pieds dans cette réalité monstrueuse où il ne rêvait que de broyer ses ennemis, la Canine Blanche était née. De sa volonté de secourir les siens, du soutien indéfectible de son Humaine de croire en ses possibilités, l'Olugbala Ti Fadaka avait mené une expédition visant à sauver une centaine des siens. Conséquence indéniable de cette fragilité dans le Sud de leur ancien territoire, l'incursion violente des Sorciers à l'encontre des Démons. Devenir allié temporaire du Chaos pour écraser le Mal, quel choix plus cornélien que celui-là pour un Ange ? Pourtant, il était de nouveau parti au front. Suite à cet assaut, des noms avaient émergés de l'inconnu, d'autres avaient sombrés dans la Déchéance. Furieux de voir les leurs ainsi périr de la main de l'Apakan, ayant perdu la raison. Il y était devenu l'Insaisissable, celui qui ne laissait personne prendre sa position, celui qui ne voulait plus jamais laisser le moindre Vil saisir l'aile immaculée d'un des siens ...

S'il était dans l'errance, probablement était-ce à cause de l'enchaînement des événements ces derniers mois. Cette incroyable fureur à exploser des verrous d'une décennie de stagnation, comme si l'épilogue était terminé, comme si maintenant, la pause cédait sa place au travail éreintant. Sa présence sur les champs de bataille, y compris ceux qui avaient des auras mystiques, lui permettait de comprendre que sa voie était la bonne. C'est ce qui l'avait conduit à devenir Kendov do Silus, un Guerrier du Pardon, selon ce que lui avait traduis Fiekce. Bien que ce rattachement envers la race des Réprouvés l'ennuyait, le Capitaine se raccrochait aux propos de Mancinia. Peut-être était-il l'un de ceux ayant permis de lever la malédiction des Bicolores, mais cela aurait peut-être des répercussions positives chez les siens. Après tout, les Humains s'étaient relevés après dix ans de sommeil, les Démons avaient chutés dans l'abîme de l'Équilibre, alors pourquoi, à leur tour, ne viendraient-ils pas ? La Patiente était une Vertu, après tout. Observant Sif, don les petits doigts s'ouvraient et se refermaient en point, signe qu'elle rêvât, l'Ange prenait conscience qu'il ferait tout pour protéger ces petits êtres, si innocents ... Ihsan et Idril pouvaient être les Élus d'une Aether, jamais il ne la laisserait dominer leur vie, quitte à être balayer d'un revers de la main. Emelyn et Sif avaient été abandonnées, ce serait à eux d'en prendre soin. Mithra et Rakhshan auraient des chances de vivre une bonne vie à leurs côtés. En vérité, maintenant qu'il se tenait là où il était, toute cette violence, toute cette souffrance, toutes ces mauvaises choses lui paraissaient lointaines, dérisoires. Loin de se laisser dominer par la nostalgie ou ses sentiments passés, l'Ange respirait le bonheur. Ça, il en avait bien conscience ...

Dilbar ?

Neah retournait son visage vers celle qui, endormie, venait de se redresser en massant ses yeux. Avec Mancinia, il était l'Écuyer de l'Aurore. Ils étaient ceux qui apporteraient une aube nouvelle, mais avant de s'occuper des leurs, ils serait le renouveau de l'un et de l'autre.

Post XXX - 1110 mots
Inktober - Jour XXX - Destin


[Q.] La Liste de nos Rêves - Page 2 Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[Q.] La Liste de nos Rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Q] - Déchue des Rêves
» [Q] Loin des rêves
» | Le Monde des Rêves |
» | Harabella - Æther des Rêves |
» Le monde des rêves (Nyx et Akechi)
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Mers :: Mers - Ouest :: Mer de la Méduse :: Boraür-