Le Deal du moment : -45%
TEFAL – Marmite 36 cm – Inox, Tous feux ...
Voir le deal
29.49 €

Partagez
 

 [Q.] La Liste de nos Rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Jeu 01 Oct 2020, 23:45


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Partenaire - Solo | Inktober 2020
Intrigue - Neah invite sa fiancée à un voyage en amoureux sur Boraür, désireux de relâcher la pression qui s'est accumulée au fil des mois et ainsi de repartir l'esprit serein. Seulement, les choses ne se déroulent pas toujours comme on le souhaiterait, mais les imprévus sont le piment de l'existence, n'est-ce pas ?




Parcourant les environs du Royaume de Haute-Terre, tranquillement installé sur la selle de son cheval au pelage immaculé et longeant un chemin parallèle à un champs, dont les semailles avaient été réalisées récemment, Neah savourait ce moment de solitude entre lui et les étendues relativement désertes. Depuis ce matin, il était en permission. Ayant organisé ses affaires de manière à ce que ni Yüerell, ni ses parents, ne soient impactés par son absence. Contrairement à ses autres moments d'arrêt qu'il avait pu avoir ces derniers mois, celui-ci se voulait un peu plus long. Ce serait un voyage. Et il voulait être aux côtés de Mancinia, qui n'était pas au courant de ses manigances. Un mince sourire étirait ses lèvres en imaginant la tête qu'elle tirerait en le découvrant. Elle travaillait tellement ... entre l'ouverture d'un établissement de Joaillerie au sein de Qaixopia, entre les livraisons et l'instruction de nouveaux employés, le suivi économique de ses nombreux placements, la gestion du Domaine Qisar à Nylmord, son travail pour améliorer l'entende entre leurs deux races, ses études de médecine et, surtout, son ambition démesurée de vouloir construire une nouvelle Cité. Où trouvait-elle le temps de dormir, sincèrement ? Comment parvenait-elle à suivre un tel rythme de vie, sans jamais s'interrompre ? Elle était secondée dans ses tâches, évidemment, mais malgré tout, cela lui donnait le tournis. En tant que Gardien, il la soutenait, mais en tant que fiancé ... Cela l'inquiétait.

Cela dit, l'un comme l'autre n'étaient pas idiots. Tout cela n'était que des mises à l'épreuve de sa hiérarchie qui, depuis son Éveil, mettait de grands espoirs dans son ascension. Mancinia voulait briller au sein de sa race, elle voulait être une carte maîtresse de leur avenir, elle ne voulait plus voir les Humains s'empêtrés dans des situations dangereuses. Sur ce point, l'Ange ne pouvait que la comprendre, mais il ne pouvait pas lui venir en aide sur tous les fronts. Que pouvait-il bien accomplir, désormais ? Est-ce qu'en tant qu'Écuyers de l'Aurore, ils ne devaient-ils pas s'unir de manière plus légitime ? Tirant avec douceur sur la bride, son cheval cessait son trot, soufflant, alors que le regard de son cavalier se perdait vers les cieux orangés d'un Soleil couchant, retombant sur le travail des membres du Royaume et distinguant, un peu plus loin, quelques ombres rentrant chez elles et des bruits s'élevant de leur endroit. Un Humain passant son bras derrière le dos d'un Ange pour le ramener vers lui en riant. La carrure de l'un était détonnant devant la maigreur de l'autre, mais le groupe de travailleurs semblaient bien s'entendre. Derrière lui, le Capitaine sentait néanmoins le regard brûlant d'un autre individu, qui observait la situation, mais, en le remarquant tourner le visage dans sa direction, ce dernier choisi de s'en aller. L'Ange relâchait un soupir en le voyant partir en maugréant, sa pelle sur l'épaule, avant de mettre une main sur l'encolure du cheval, le caressant, se penchant un peu sur le côté pour attirer son regard.

Et si nous retournions voir Mancinia, Nyellë ?

C'était un moyen de l'encourager à reprendre le chemin de la maison, pour la nuit. Le cheval, tenu par la bride, commençait à marcher quelques pas sous ses gestes, avant de reprendre son rythme. Quelques mois auparavant, l'Ange avait reçu ce dernier en cadeau, mais cet animal était bien trop majestueux pour des travaux d'agriculture, voire simplement porter un homme en armure. Neah avait voulu lui rendre sa liberté, mais, ce dernier était resté. Alors il avait veillé à ses bons soins, dans la mesure du possible. Dans l'une des écuries appartenant à Mancinia, il était choyé, nourri, pansé ... La solitude ne lui broierait pas le coeur, en compagnie des autres animaux, notamment les chèvres, ainsi que les vaches et la présence des Humains, qui le couvrait d'attention et de bienveillance. Ce partenaire était d'aussi bonne compagnie qu'il resplendissait, car il n'était pas seulement question de garder ses pattes au sol. Ses ailes volumineuses pouvaient porter son corps et un cavalier dans les airs, mais des dires du palefrenier, Nyellë n'y avait pas recourt. Raison pour laquelle le Capitaine lui avait d'abord proposé une balade aérienne, en déployant les siennes. Ils avaient volés ensemble durant au moins une heure, peut-être deux. Son cheval semblait grandement apprécier sa présence et ils avaient même réalisés une sorte de course, à un moment. Autant dire que ce partage avait été un bien fou, pour l'un et l'autre. Peut-être était-ce là sa raison d'être à ses côtés ?

Au retour, descendant du dos de Nyellë, l'Ange avait toujours cette sensation d'avoir les pieds froids. Ce n'était pas vraiment un effet agréable de ce voyage à deux, mais quelques pas s'occuperaient de chasser cette sensation. Il remis les rênes au domestique, qui prit des nouvelles du cheval ailé quant à sa balade. Le Capitaine était traité comme un membre éminent, cela le déroutait assez. Auparavant, il n'y prenait pas garde, mais malgré lui, sa réputation et sa bonne entende avec les Enfants de Sympan permettaient ce genre de choses. Compte tenu des événements de l'année écoulée, autant dire que ce n'était pas une si mauvaise chose et permettrait sans doute, aux uns comme aux autres, une réconciliation progressive et, surtout, un renouveau. Tout cela, le Gardien en discuterait avec sa Protégée. C'était un moyen comme un autre de tracer leur avenir, en agissant ensemble.

Merci d'en prendre soin en mon absence, dit-il à l'homme. Je vous confie la suite.

L'Ange n'avait guère le temps de s'attarder en sa compagnie, ayant été retardé par quelques idées d'union, mais après une dernière caresse, le cavalier dû lui tourner le dos, non sans une dernière observation quant à l'illusion d'un flocon de neige sur la robe de ce dernier.

Tu m'as vraiment donné une bonne idée, mon ami.

Souriant en prenant la direction de la résidence de sa compagne, autant dire qu'il ressentait d'avance sa surprise au retour de son étude médicale. Il avait veillé à ce qu'elle rentre avant lui, permettant de détenir la clé de ses cachotteries à son encontre jusqu'au dernier moment. Ce serait comme une visite habituelle, mais ... remarquerait-elle quelques changements ? Au final, peut-être que tout ceci ne lui importait pas.

Neah voulait seulement la prendre dans ses bras.

Post I - 1040 mots
Inktober - Jour I - Cheval


[Q.] La Liste de nos Rêves Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Ven 02 Oct 2020, 23:57


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Mancinia se tenait à son bureau, répondant aux nombreux courriers qui lui étaient adressés. Elle avait été motivée de poursuivre ses engagements, malgré l'heure tardive, suite sa conversation avec Korthiad. Si le médecin ne cessait d'être surprit quant à ses capacités de mémorisation, il était curieux de voir la mise en pratique de quelques théories dont elle était l'auteur. Cette éventualité l'enchantait. Surtout que, malgré ses réticences des débuts, il semblait plus ouvert d'écouter les comparaisons entre les différentes médecines raciales. Sur ce point, tout semblait aller en son sens. Passer du temps sur les Terres du Lac Bleu lui était agréable et, en réalité, lui donnait également l'occasion de travailler sur ce qu'elle souhaitait proposer à ses partenaires économiques. S'ils participaient à l'élaboration de son projet, ils verraient leurs commerces mis en avant, en compensation. C'était un investissement sur le long terme, mais il ne pouvait qu'être intéressant. Amusée, l'Humaine écrivait une missive à l'encontre de quelques personnes qu'on lui avait vivement recommandée. Viser les Anges, c'était une garantie pour eux de permettre à leurs entreprises de poursuivre leurs activités après la conclusion progressive des Explorations, loin d'être achevées, certes, mais qui laissait désormais place à d'autres projets. Toute leur économie avait été déstabilisée et se retrouvait dans le rouge, malgré l'aide et le soutien octroyés. Mancinia ne pouvait pas agir n'importe comment, mais elle désirait mettre en avant leur alliance dans cet ouvrage commun. Et si son esprit était tout ardent à cette simple idée, c'est que plus encore que ses petites victoires personnelles, la Reine Scylla Taiji avait validée le tout.

Désormais, elle était celle qui lancerait la construction de la prochaine Cité des Humains. Astura. Ce serait son nom.

Ce serait son étoile dans un début de toile couronnant le succès des siens. Elle l'imaginait vaste, splendide ... Peut-être demanderait-elle à la Peintre Sùlfr de l'immortaliser ? Sa main s'arrêtait un instant, avant de reprendre. Le Fessetival avait été une expérience intéressante. Mancinia sourit en reposant sa plume, cachetant l'enveloppe sans y prêter attention, question d'habitude. Elle ressentait la présence de Neah, comme s'il n'était pas loin. Plus ils avançaient dans leur relation, plus elle avait l'impression d'être complète. C'était une sensation merveilleuse. Il était tard, maintenant, elle devait prendre une pause. L'Humaine étendit ses bras au-dessus de sa tête, étendant son corps en se disant qu'un bon bain chaud l'enverrait dans les bras d'Harabella assez rapidement. Son regard se portait vers l'extérieur, où le ciel avait paru son plus profond voile d'encre, clairsemé d'éclats brillants tels des diamants sur un tissu. Ces étoiles ... Étaient-ce comme dans ses songes ? Étaient-ce des mondes venus de leur être intérieur, vivants et splendides, magnifiés par des rêves merveilleux ? Non, ce en quoi elle pensait était ridicule. En se redressant, sa main parcourait son bras pour masser son épaule, tandis qu'elle demandait l'aide de sa Camériste pour l'envoi du courrier et la préparation d'une collation. Tout d'abord, la mère désirait se charger de ses petits. Parce que c'était bien beau d'avoir des projets par million, mais il y avait une tâche très importante que son coeur devait entreprendre. Qu'était le sommeil en comparaison de cela ?

Qu'était une Cité devant lui. Neah. Sa plus belle réussite, son étoile la plus brillante. C'était donc la raison de cette impression de proximité ? Il se trouvait dans sa résidence et personne ne l'avait avertie, comment ne pas être étonnée de le voir assis sur l'un des sièges de la chambrée, tranquillement en train de s'amuser en compagnie des Jumeaux, faisant mine de ne pas avoir vu son arrivée ? Loin d'en prendre ombrage, Mancinia se perdait dans la contemplation de la scène. Jamais elle ne se lasserait de ce genre de vision. Fronçant les sourcils, Ihsan regardait avec concentration les ailes déployées dans le dos de son Père. L'Ange ne disait rien, se contentant seulement de les lui montrer avant de les agiter avec douceur, surprenant son fils à chacun de ses mouvements aériens. D'admiration, très certainement. Idril, elle, semblait moins surprise, mais restait béate devant les traits dorés. Ce n'était pas comme si les ailes étaient des choses incroyables, mais les leurs étaient relativement ... Différentes, d'une teinte jaunie qui s'éclaircissait progressivement, cédant probablement devant un blanc ivoirien qui gagnait du terrain au fil des mois. L'aîné mis sa main sur la masse, tapotant, essayant de ne pas céder à la tentation d'en arracher une par inadvertance. Ils aimaient toucher à tous en ce moment et ils appréciaient les choses douces, mais leurs réactions étaient parfois imprévisibles. Le silence s'éternisait, doux et chaleureux malgré tout.

J'ai quelque chose sur le visage ?
Je n'ai jamais vu un homme porter aussi bien une tenue.

Sa voix n'était qu'un souffle, quelques rougeurs clairsemant son visage avec un sourire rêveur. Neah avait les lèvres entrouvertes, ne s'étant pas attendu à une telle réaction de sa part. Sérieusement ... Son Amour était si innocent, ce qui n'enlevait rien à la sincérité de ses propos. Il était rare qu'elle le croise sans son uniforme et, en général, même lors de ses visites ou de leurs sorties officielles, le Capitaine portait une tenue ne pouvant que mentionner son allégeance à une unité militaire telle que Yüerell. Ce soir, cependant, son compagnon avait revêtu une chemise bleu clair aux manches mi-longues, rehaussée d'une cravate assortie avec des bretelles décoratives bleues foncées, ainsi qu'un pantalon blanc agrémenté d'une ceinture dans les mêmes tons. Ses hautes bottes la laissaient perplexe, mais elles lui donnaient une vraie allure. L'Ange était quelqu'un d'élégant, mais c'était là un aspect qu'elle n'avait pas l'habitude de le voir. Étrangement son lehenga était également composé de blanc et de bleu pastel. Étaient-ils si prévisibles ... Jusque dans leurs tenues ? Cette idée amusait l'Humaine, qui vit son compagnon reposer un instant les Jumeaux, se redressant alors que ces derniers gigotaient sur le tapis, parcourant la pièce à quatre pattes. Dans un mouvement, Neah s'inclinait devant elle, tendant sa main dans sa direction, paume vers le haut, comme pour une invitation à danser.

Ma Reine, moi, le Capitaine Katzuta, suit venu vous enlever.
... Hein ?

Post II - 1020 mots
Inktober - Jour II - Étoile


[Q.] La Liste de nos Rêves Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Sam 03 Oct 2020, 23:57


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Comment ne pouvait-elle pas être interdite devant des propos aussi surprenants ? Bien que ne comprenant pas exactement ce qu'il désirait à son encontre, l'Humaine levait la main dans sa direction, avant de saisir celle de son partenaire, comme signe d'acceptation. Enlevée ? Elle était prête à le suivre à l'autre bout du monde. Dans un sourire complice, toujours en observant leurs mains unies, l'Ange caressait ses doigts de son pouce. Loin était l'époque des deux adultes timides partageant un amour naissant, ils étaient désormais sur un chemin où ils progressaient ensemble. S'il existât encore quelques couacs inhérents à quelques divergences, ils se retrouvaient, comme aimantés, dans l'existence de l'autre.

Ma Reine ? demanda-t-elle. Pourquoi cette soudaine appellation ?
Alakoso.

Mancinia sentait son coeur s'emballer de manière incontrôlable, sa respiration altérée par la violence de cette déclaration. Sa fatigue, ou quoi que ce soit, lui brouillait la vue d'un éclair blanc. Elle avait compris, évidemment. Elle savait, elle le ressentait, elle était totalement soumise à ses sentiments envers son Gardien, comme il devait l'être à son endroit. Son corps était parcouru d'un émoi incomparable, lui mettant presque les larmes aux yeux, ces derniers se refermant brusquement, tandis que son sourire voulait transmettre tout ce qu'elle pouvait ressentir.

Ojuyo Niwayo, Neah !

Entendre du Naziace dans la bouche de sa Protégée était si agréable. C'était un moyen de l'entraîner, mais il se demandait s'ils ne devraient pas discuter en Alikir de temps à autre, pour que l'inverse soit également vrai, mais ce n'était pas le moment de s'en soucier. Attirant sa partenaire dans sa direction, ses bras enserraient son corps dans une étreinte douce. Les bras de Mancinia remontaient sur ses bras, avant d'imiter ses gestes et de se serrer l'un contre l'autre, comme si le reste n'existait plus. Comment de telles sensations étaient possibles ? Neah était envahi, laissant toutes ses barrières volontairement s'effondrer devant l'impitoyable guerrière qui venait saisir son coeur. Quelques minutes à n'être qu'un, avant que quelques coups légers ne les sortent de leur torpeur. Remis de leurs émotions et dans un sourire complice, ils se quittèrent. Mancinia se permis d'aller à la rencontre de sa Camériste, qui entrait avec un plateau chargé. Monika venait d'apporter de l'eau chaude et de quoi se restaurer dans son bureau et elle venait l'avertir, avec un sourire ravi, mais un regard inquiet devant leur attitude. Sa supérieure eu des paroles rassurantes, avant que celle-ci ne quitte la pièce. L'Humaine reprit son souffle, en se retournant vers lui.

Pourquoi ne pas prendre une tasse de thé avant de partir ?

L'Ange comprit qu'elle pensait à une plaisanterie de sa part, ce qui lui arrachait une expression amusée, avant que ce dernier ne se penche vers l'avant, prenant Idril dans ses bras alors que la demoiselle venait de se glisser entre ses chevilles pour venir quémander son câlin, elle aussi. En observant le berceau vide d'Emelyn, Neah était un peu déçu, mais le bébé semblait ne pas aimer le doux climat d'Haute-Terre et tombait malade assez souvent, sa mère n'ayant d'autre choix que de la renvoyer à Qaixopia, même si cela lui déchirait l'âme.

Et où mon Capitaine veut-il m'enlever ?
C'est un secret d'état. Je te conseille de prendre des vêtements chauds.
Attends ... nous partons pour un long séjour ?

Soudain, elle avait compris que son compagnon était on ne peut plus sérieux.

On te l'a permis, malgré tout ce qu'il se passe ?
Je pense qu'on saura se passer de moi quelques temps.

Quelques traits inquiets marquaient le visage de sa compagne.

Ne crois pas que je néglige mes devoirs ... J'ai besoin de me reposer aussi. Beaucoup de Recrues et de Soldats ont pris un congé depuis notre retour de la Terre Blanche, le terme des Explorations et des récentes secousses chez les Reprouvés, dont les répercussions se sont faites sentir jusque dans notre population.

Il marquât un temps d'arrêt, sa main caressant le dos de sa fille d'un geste machinal.

Par contre, sans te mentir ... J'ai promis de rester à disposition en cas de problèmes urgents.
C'est normal, ne t'inquiète pas. Je suis vraiment heureuse que tu m'accordes du temps à ce point !
Ravi que cela te plaise ! Même si j'ai entendu dire qu'il y aurait une inspection, alors ...
J'avais prévu d'être absente et de rencontrer le Nylmord à un autre moment. Je serais donc ravie de te suivre dans mon propre enlèvement !

Elle semblait motivée ! Cela le surprenait, lui qui craignait qu'elle n'esquive sa demande en arguant ses devoirs ! Son inquiétude s'avérait vaine, même s'il avait veillé à tout organiser pour que ce ne soit pas le cas. Ce serait décidément un excellent moment à partager en couple, loin de tout.

Je ne m'attendais pas à ce que tu es envisagé de ... Oh !

Mancinia demeurait bouche ouverte, les yeux écarquillés, l'Ange suivait son regard et eu la même réaction en voyant leur fils se tenir debout, tenant un meuble auprès d'un meuble. Évidemment, les Jumeaux savaient se redresser, gambader à quatre pattes, mais ... c'était à cet instant que le garçon prit son élan, devant le regard ébahis de ses deux parents. Ihsan tendait les bras, marchant vers eux de ses petits pieds maladroits. Au bout de quelques-uns, il retombait en arrière, sur les fesses, loin de se blesser.

Il a fait ses premiers pas ! s'exclama Mancinia en mettant ses deux mains unies devant sa bouche. Devant nous, tous les deux !

La rareté de la présence de Neah à leurs côtés rendait l'événement d'autant plus incroyable.

Bravo, Ihsan !

Il ignorait visiblement la raison d'un tel engouement de la part de sa mère, mais un rire émanait de sa gorge, tandis que celle-ci venait l'étreindre en inondant son visage de baisers.

Et toi, Idril ? demanda Neah. Tu as envie de marcher ?

Neah mis un genou au sol, tenant sa petite demoiselle debout avec l'aide de ses mains, essayant d'être à sa hauteur, tandis que Mancinia l'encourageait, à bras ouverts, à venir dans sa direction. Elle regardait successivement ses parents, n'étant pas certaine de comprendre ce qu'ils lui voulaient. Lorsqu'il la relâchait, elle décidait de se laisser choir. Non, elle ne voulait pas, mais ce n'était problématique vu que celle-ci rampait déjà à vive allure dans toute la maison lorsque l'envie lui prenait.

Chacun à son rythme, ma chérie, concédait son Père d'un baiser aérien.

Post III - 1070 mots
Inktober - Jour III - Thé

Alakoso - Souveraine
Ojuyo Niwayo - Je t'aime



[Q.] La Liste de nos Rêves Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Dim 04 Oct 2020, 23:30


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Kyle Allen Music - Toon Catastrophes

Mancinia était aux anges, ce qui n'était pas qu'une vulgaire comparaison, vu qu'on pouvait la croire entourée d'être angéliques entre ses Jumeaux aux ailes visibles et son compagnon, qui n'avait pas dématérialisées les siennes. C'était un moment heureux, comme elle en passait de nombreux en leur compagnie, désireuse que ces instants ne cessent jamais ... Jusqu'à ce que son ventre la rappelle à la réalité des choses, avec un léger bruit de quelques instants : elle avait travaillée sans réellement prendre garde à son état. Neah eu un rire, plus attendri que moqueur, reprenant Idril entre ses bras en se redressant, tout en dissimulant ses plumes ivoirines, alors que sa petite malicieuse observait ses vêtements à la recherche d'un bouton.

Kaaezi Leenhardt, reprit Neah en l'observant. Et si nous allions manger ce que vos domestiques ont préparés ?
Je ne saurais refuser pas cette offre généreuse, Anjonù Katzuta.

L'Humaine se redressait à son tour en prenant son garçon dans ses bras. Dans le couloir, tandis que le couple riait en prenant des nouvelles l'un de l'autre, un peu plus sérieuses, mais toujours sur un ton léger, l'Ange ne pu réprimer un énième sourire malicieux.

J'ai aussi un autre présent pour toi.
Encore ? Tu penses qu'un voyage n'est pas assez ?

Sans doute était-il généreux en raison de ses absences répétées à ses côtés, mais vu sa manière si douce de lui annoncer qu'elle l'aimait, comment n'aurait-il pas eu envie de la choyée ? En entrant dans le bureau, il était conscient que Monika avait suivi sa demande à la lettre. La Camériste était sa complice, mais plus par attachement envers la Marquise qu'une réelle envie de lui nuire. Sans se douter de rien, sa Protégée pénétrait dans le petit salon des invités d'un pas léger, tandis qu'Idril babillait, utilisant ses vocalises pour attirer son attention, puisque son père était relativement distrait et que cela ne lui plaisait guère. En réponse, Neah remontait sa main sur son dos pour caresser ses cheveux d'un blanc ivoirien, lui donnant une allure mystérieuse. Peut-être que cela l'avait influé quant à son choix, à l'animalerie ?

Je sais que Kamiya te manque, vu qu'il accompagne Lancinia depuis moment. Il m'est alors venu à l'idée de te trouver un autre compagnon ... Non pour remplacer ton ami de longue date, rassure-toi, mais pour t'aider dans tes tâches.

Mancinia s'était immobilisée devant le coussin de velours violet, siégeant sur le fauteuil où elle allait s'asseoir. Dessus, à moitié endormie, se trouvait une ravissante petite boule de poils. Son pelage d'un blanc crème assez épais, agréable sous ses doigts, lorsque sa main touchait sa petite tête et clairsemé de taches grisâtres. La beauté de ses grands yeux bleus hypnotise quiconque l'observe, dont l'Humaine, qui tombe instantanément sous le charme de ce petit chat.

Oh, Neah, elle ... il ...
Elle, précisa-t-il.
Elle est si belle !

Comme toute réponse, la chatte se permis de ronronner, enclenchant immédiatement l'intérêt des Jumeaux, mais craintive quant à un mouvement maladroit de la part de son fils et de l'imprévisibilité du petit chat, Mancinia essayait de le tenir hors de sa portée, désireuse de ne pas soigner une blessure, ni un chagrin douloureux, tout en prenant place devant Neah et les innombrables choses mises sur la table, dont l'air sérieux avait repris le dessus.

Je m'en suis assuré, mais elle ait la capacité de déceler une nourriture avariée, voire empoisonnée.

Ses traits, surprit, observèrent son compagnon dont le regard tranchant heurtait le sien.

J'aimerais éviter l'abus, en ce qui te concerne. Et cela protègera des Élus d'Hel'dra, lorsqu'ils en auront l'âge.

Sa mention discrète au Don dans sa main équivalait presque à un avertissement, il en allait de même concernant le statut si particulier de leurs enfants, se retournant vers l'animal sans dénomination, elle eut un mouvement de réflexion de quelques instants.

Dans ce cas ... Tu seras Sekhmet !

Ravi que son cadeau lui plaise, l'Ange reportait son attention sur les mets, mélangeant un peu de tout. Reposant Idril à ses côtés, s'assurant qu'elle ne parte pas en avant, Neah entreprit de découper du fromage, avant d'en mettre dans la main de sa fille, qui se mit à mâchouiller le morceau d'un bon appétit. Mancinia en avait fait de même avec leur fils, avant de mettre du foie gras sur un pain brioché, tout en observant le chat, qui s'étirait sur son coussin, avant de regarder les environs d'un air curieux.

Connais-tu les rumeurs sur le Chat du Dessin ?
Non, mais tu piques ma curiosité.

Lui-même dévorait un morceau quelques morceaux de charcuterie, tandis que l'Humaine prit le ton d'un Conteur. Elle adorait raconter des histoires, après tout.

Le Chat Dessin est né, comme son nom l'indique, d'une oeuvre réalisée au crayon. Nul ne sait s'il s'agit de la création d'un être maléfique, ou tout simplement d'un sortilège ayant mal tourné, mais la Chose est ainsi venue à la vie. Ce serait un chat de taille humanoïde, noir couleur charbon, abordant un sourire dérangeant avec des dents visibles. L'on dit que ses mains sont recouvertes de gants blancs, mais que l'on saurait entendre sa présence puisque ses griffes heurtent le sol, le bois, le métal, dans un crissement odieux ... Il serait aussi suivi d'une musique au violon, donnant l'impression que celui-ci est vieux et désaccordé.

Elle avait l'air tellement dans son rôle. Neah beurrait un toast.

Il serait anthropophage, avec un corps malléable capable de se tordre pour saisir ses victimes dans des endroits étroits. Seulement, nous n'avons pas grand-chose à craindre, car le Chat Dessin se déplacerait uniquement sur les lieux abandonnés de la dernière guerre, se nourrissant de la chair des voyageurs égarés ... des endroits où il est aisé de faire disparaître des preuves ou d'autres choses, plus conséquentes.

Un sourire énigmatique apparu sur son visage.

Selon les théories, c'est un chasseur dangereux, désireux de poursuivre sa routine macabre, millimétré par la vengeance d'un Aether ... ou bien alors, qu'il serait à la recherche du corps parfait. Il prendrait d'ailleurs une dent sur le corps de ses victimes et, de ce fait, son sourire ressemblerait à celui d'une bouche humaine extrêmement grande.
C'est totalement glauque, répondit son compagnon avec une grimace. Ceci dit ... J'ai entendu une histoire similaire, il y a quelques années.

Cette remarque eut tôt fait d'intrigué Mancinia.

Ce n'était pas un chat, cependant, mais un chien. Une de ces émanations surnaturelles se glissant dans la nuit avec un pelage si sombre, que même l'éclat des étoiles l'évite. Malgré ses pieds se terminant par des talons, le Sans Nom demeure silencieux, étant capable d'entendre de loin avec ses longues oreilles pointues, mais ce qui le rend véritablement effrayant ... ce sont ses deux yeux d'un blanc pur, ainsi que sa bouche grande ouverte, édentée et sans lèvres. Une créature errante, invisible aux yeux des Mortels, qui se nourrirait des sentiments négatifs de chacun. Elle est de ceux attendant derrière les portes, attentive au malheur qui va s'abattre sur la demeure lorsqu'elle y stationne, mais lorsque l'être vivant commet le geste de se retirer la vie, alors, Sans Nom saisira son âme, l'emportant, la condamnant à ne pouvoir vivre dans l'Erāhael avant que sa faute ne soit rachetée.

Mancinia paru songeuse quelques instants.

Il serait un mauvais pressage, à l'inverse du Chat Dessin, désireux de causer du tort.
A moins qu'il ne soit celui murmurant à l'oreille de l'être, l'entraînant dans les abîmes ... Vraiment, il y a toutes sortes d'histoires qui ne sont guère encourageantes.

Dans un soupir, son regard se posait sur Idril, qui le regardait à son tour. Un sourire apparu sur son visage, ainsi qu'une certaine fierté.

Ils n'ont même pas eu peur ! Ce sont de vrais guerriers !
Neah ... ce sont des bébés, sourit Mancinia.

Évidemment, il en avait conscience, mais cela l'amusait. Soudain, sa bouche s'ouvrit dans un bâillement incontrôlable ... Ses limites cédaient, la journée avait été longue.

Allons prendre du repos. Nous partons demain, dans la matinée. Et nous partons à deux.

Mancinia ne voulait pas trop laisser ses enfants seuls, une moue inquiète sur le faciès, bien rapidement balayé par le regard encourageant de l'homme qui l'accompagnerait.

... D'accord, concéda-t-elle.


Post IV - 1370 mots
Inktober - Jour IV - Chat

Légendes basées sur The Carton Cat [lien] et The Good Boy  [lien]
Ainsi que sur la créature qui suivra Mancinia lorsqu'elle aura la Bague des Ombres



[Q.] La Liste de nos Rêves Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Lun 05 Oct 2020, 23:20


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Seycara [Piano and Violon] - Shelter [Porter Robinson & Madeon]

Fendant l'onde océanique de toute sa puissance, le navire voguait tranquillement dans sa dernière ligne droite en direction de Boraür. Il s'agissait de la destination choisie par son compagnon et qui devrait grandement dépayser l'Humaine et son Gardien, uniquement habitués aux étendues du Continent Naturel ces dernières années. En se remémorant ses derniers voyages dans l'Edelweiss Enneigée, Mancinia espérait que l'île enneigée soit moins traîtresse et aspirait, quelque peu curieuse, à en découvrir les attraits. Sur le pont, accoudé au bastingage, appréciant l'odeur salée qui imprégnait son être, elle songeait à ce séjour en compagnie de son fiancé. Elle oubliait qu'ils l'étaient, de temps à autre, mais la Kaaezi doutait d'être déçue de sa présence et de ces moments qu'ils passeront ensemble, même si une certaine tristesse lui étreignait le coeur de ne pas avoir ses enfants à ses côtés. Mais en cela était le but de ce voyage, un moyen d'en profiter avec Neah. Certes, ils se voyaient de temps en temps, seuls, mais cela n'était jamais plus qu'un repas, une conversation sur le travail, le nécessaire pour relâcher la pression. En vérité, leur relation était si évidente qu'elle en venait à se demander si le mariage était nécessaire, mais Parvaneh lui répliquerait que oui, ne serait-ce que pour protéger son nom et ses biens. Quant à Neah, si elle désirait ne pas s'unir à lui, elle pouvait faire une croix sur la naissance d'héritiers légitimes ... Et c'était un peu compliqué. Ils avaient des enfants, mais c'était ses bébés à lui qu'elle voulait dans son ventre.

Si l'étreinte charnelle semblait secondaire à l'Ange, ce n'était pas vraiment son cas. On ne tombait pas enceinte par miracle, bien que des rumeurs puissent naître de temps à autre sur des grossesses imprévues ou inexplicables. Ce n'était pas des choses auxquelles elle croyait, après tout, elle étudiait la médecine. Néanmoins, ce serait mentir qu'elle ne désirait pas sauter ce pas, elle devait admettre qu'être dans le même lit que son Capitaine la rendait assez ... Gourmande, mais si cela n'était arrivé qu'en de rares occasions. Elle veillerait à ne pas l'ennuyer avec ses remarques. Elle savait être agaçante lorsqu'elle était trop enthousiaste, même sans le vouloir réellement, causant quelques tracas à ses relations sociales. Elle ne savait pas comment faire ... Mancinia secouait la tête pour chasser ses pensées grivoises mêlées à la noirceur de la déception, elle sentait sa peau chaude et ses joues rosies, le vent salé et rafraichis lui indiquant l'élévation de sa température corporelle avec délicatesse. Sans doute ferait-elle mieux de rentrer, elle se changerait les idées à la cantine autour d'un peu de nourriture. Il ne faudrait sans doute plus très longtemps pour que les terres soient à l'horizon, mais les prévisions parlaient d'accoster le lendemain, dans la matinée. Le crépuscule emplissait le ciel de ses couleurs enchanteresses, quelques voyageurs se promenaient aux alentours, évitant soigneusement de venir à sa rencontre. Idiots. Le Ma'Ahid les touchaient, peu importe qu'ils soient à ses côtés ou à cinquante mètres.

Coupée dans son élan, elle constatait la présence d'une longue table et de quelques chaises sur l'avant du navire. Il y avait des lampions allumés, visiblement, quelque chose avait été prévu sur ce navire ? En direction d'une île où elle n'avait jamais été, ceux qui y résidaient provisoirement avaient besoin de manger et de se divertir, son Gardien ne lui avait pas choisi n'importe quoi, décidément. En parcourant le pont, faiblement éclairé par la lueur des lanternes, elle croisait quelques passagers, avant que l'un d'eux attirent particulièrement son attention de par sa carrure et son air solennel, observant l'océan à son tour, lui ayant laissé assez d'espace pour méditer en resterait, seul. Neah. Son regard se posait ensuite sur un groupement de trois demoiselles, qui l'observait de loin. Une semblait intimidée devant cet illustre personne, mais sa réputation le suivait. Mancinia souriait, remettant une mèche derrière son oreille. Elle n'était pas la seule qu'on observait, après tout, même si l'Ange l'était pour son courage et ses victoires. L'Humaine vint mettre sa main contre le bas de son dos, avant de la remonter, longeant sa colonne pour venir vers son épaule, il humait l'air, se retournant dans sa direction pour la gratifier d'un sourire.

Ce voyage te plaît ?
J'aime les traversées en navire. Je me sens proche de l'eau, peut-être parce que c'est un élément rare et précieux. C'est si calme ... Et reposant.

Mancinia observait l'eau d'encre en contrebas, fracassée par le passage du navire, dégageant un voile blanc de bulles et d'écume sur les côtés. Oui, c'était agréable ... Quand les Vampires des Mers ne rôdaient pas dans les parages, mais les Écuyers de l'Aurore auraient su protéger les civils, ainsi que leur propre vie, mais intérieurement, ils espéraient que ce trajet soit sans embûche. De la musique s'élevait dans les environs, un orchestre interprétait une musique ou plutôt, un homme s'harmonisait avec ses partenaires. Se retournant dans leur direction, les observant de loin tout en écoutant en silence. Un violoniste virtuose, qui semblait porter des années de pratique dans son sillage, avec un talent naturel pour captivé son auditoire. L'archet glissait sur les cordes du violon dans une harmonie rare, que Mancinia aimait observer en ne prenant même pas conscience qu'elle bougeait, en dansant sur place. Elle avait ça dans le sang.

Tu devrais venir à la Fête du Lin, débutait-elle avec enthousiasme. Ce serait plus respirable que le Désert !

En dehors des territoires Humains ou Angéliques, Mancinia était prudente quant à ce qu'elle disait sur les Royaumes, de crainte qu'une oreille curieuse ne l'écoutât, usant de stratagème pour lui communiquer les choses.

Ce serait pour ... danser ensemble, tu vois ?

Chez les Humains, en couple, ce qu'ils n'avaient jamais faits. Neah sentait le malaise se répandre dans son corps, il aurait pu esquivé la question sans qu'elle ne le remarque, étant préparé à ce genre de propos déstabilisants ... mais il savait que ce ne serait pas possible éternellement. Il savait qu'un soir, sans qu'il ne s'y attende, elle serait au courant.

Je ne sais pas les danser, Mancinia.
Hum ... quoi ?

L'Ange avait détourné les yeux, ne pouvant la regarder.

Post V - 1030 mots
Inktober - Jour V - Violon


[Q.] La Liste de nos Rêves Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Mar 06 Oct 2020, 23:53


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Précédemment - Mâdary

Se baladant au grès d'un vent d'hiver, un flocon vint se posé sur le nez de la visiteuse, avant que l'agrégat de cristaux de glace ne se disloque sous la chaleur émanant de son corps. Un Soleil irradiant balayait sa progression vers l'endroit où ils logeraient, déclinant progressivement derrière l'horizon. Interrompant sa marche, Mancinia observait la rue dans laquelle ils se trouvaient avec un petit air émerveillé. Cela lui rappelait vaguement les Terres du Lac Bleu lors de la Saison des Neiges, mais en mille fois mieux ! Neah l'attendait, un ou deux pas plus loin, patiemment, en silence, ravi de voir son visage s'illuminer aussi sincèrement devant une boutique où se trouvait quelques jouets de bois, convaincu qu'elle pensait à leurs enfants. Il avait tapé dans le mille, aussi sûrement qu'il voyait ses lèvres bleuir et sa manière de mettre ses mains sous ses aisselles, entourant son corps, pour se réchauffer. La Fille du Soleil valsant avec l'astre du même nom devait bien moins tolérer l'ambiance enneigée qui régnait. Celle qui avait vécu dans un Désert aride, au contact d'un sable aussi brûlant que son tempérament, ne pouvait pas vraiment avoir de tenues adaptées malgré la prévention de son Gardien. Posant sa main sur sa Protégée en entourant sa taille, il lui proposait un petit voyage chez le Couturier des environs. Cela ne plaisait pas à l'Humaine qui, à peine arrivée, causait quelques tracas, mais le sourire du tenancier et les remarques adorables de son épouse lors des essais balayèrent cette impression.

Des bottes adéquates, des robes rouge avec de long bas blanc, des châles d'épaules et des gants de même ton, c'était avant tout une couleur bien plus adéquate pour ses traits, même si elle prit une ou l'autre tenue d'émeraude, en rappel à son statut de Marquise. Peut-être les porteraient-elles lors de la prochaine Galette des Neiges ? Neah la trouvait belle et l'attende, qui d'ordinaire l'aurait peut-être dérangé, semblait au contraire moins lourde. Étaient-ce parce qu'ils s'amusaient ? En voulant se monter généreux à son encontre, il prit conscience que les tenanciers ne voulaient pas d'un paiement. Sur l'île, on travaillait avec enthousiasme. C'était merveilleux d'avoir un tel engouement pour son métier ! Mancinia songeait brièvement à son matériel de Joaillerie, dans son sac de voyage. Même si ce n'était que pour produire de petites pièces, peut-être pourrait-elle créer quelque chose pour le couple, en remerciement ? Elle aimait bien offrir aux autres, à ceux qui étaient généreux ... aux méritants, surtout. Portant avec plaisir sa tenue tout juste acquise, l'Humaine se rapprochait de son compagnon, se tenant à son bras, heureuse. Depuis combien de temps ne s'était-elle pas sentie aussi légère ? Il y avait une chorale qui chantait des bénédictions, une boule de neige qui manquât de peu d'heurter l'Ange en pleine tête, mais ce n'était pas tout ...

Voulez-vous un cookie chaud ?
Je ...
Tenez, prenez avec ce bon verre de lait !
Mais ...
Vous pouvez le manger, c'est du pain d'épice !
C'est à dire ...
Qu'Aellun vous Bénisse !

Mancinia était rester interdite devant la tempête blonde qui avait surgit devant eux, avant de disparaître en sautillant, rieuse, abordant d'autres passants un peu plus loin. Contrairement à sa personne, son Gardien trouvait cela assez normal pour boire le contenant et le trouver très bon. Malgré ses appréhensions, elle l'imita, concédant son propos. Ainsi, au milieu de la ruelle, tranquillement, ils discutaient de nourriture et de boisson, se demandant s'ils goûteraient les spécialités locales. Mais que devait-elle pensée ? Ici, curieusement, personne ne la regardait de travers. Ce n'était pas une question de politesse, ni même de volonté de bien paraître en raison de sa réputation, loin de là, l'Humaine le voyait dans leurs yeux. C'était des actes sincères. Elle ne savait pas si cela la mettait mal à l'aise ou, au contraire, la rendait curieuse.

Boraür a une spécificité qui ne doit guère t'intéresser.

Lisant dans ses sentiments comme dans un livre ouvert, Neah poursuivit sur sa lancée.

En ces lieux, la Magie est bannie.
Quoi ? s'étonna-t-elle, stupéfaite. Et toi alors, tu ... ?
Je ne ressens rien de particulier quant à cette perte, sourit-il. Ce doit être moins douloureux que de se l'arracher soi-même.

C'était une chose surprenante que permettait la puissance de son partenaire. Éteindre sa propre magie, contaminant également ses ennemis de cette redoutable perte, un moyen de crier au monde qu'il était fier d'être l'Ange Gardien d'une Humaine ayant l'un des Ma'Ahid considéré comme l'un des plus puissant. Bien que ce soit un plaisir de priver les êtres de magie, cela l'esseulait également, mais dans tous les cas, seuls les Humains et les Anges avaient de l'intérêt à ses yeux. Les Magiciens étaient respectueux à son égard, en raison de son titre, des actions qu'elles avaient menées dans le passé, mais aussi par habitude. D'autres bravaient celui-ci avec courage ... Et C'était plus que suffisant. En poursuivant leur chemin, tout en dévorant le cookie aux pépites de chocolat au lait, l'Imprévisible observait l'architecture du Château se dessiner, surplombant une colline aux abords d'une montagne. Elle avait acquis cet endroit depuis un moment, alors que les tenanciers de l'endroit semblaient s'amuser à proposer des logements dans le but ... d'attirer des résidents, peut-être ? Toutefois, ça n'avait pas été dans ses priorités de venir et Neah avait saisi cette opportunité, dans son dos.

Bienvenue !

Un homme âgé, ayant une longue barbe blanche et un gilet rouge bordé de blanc vint à leur rencontre, en bas des marches conduisant vers la résidence, comme s'il les attendait. Peut-être, qui sait ? Devait-il vérifier qu'ils étaient des locataires ? Pourtant, son sourire était bien loin d'être menaçant s'il s'avérait que ce n'était pas le cas.

Je suis Nikolaï ! Je tiens cet endroit et qu'il est bon de vous voir, mes chers amis !
Enchanté, monsieur. Je suis Neah et voici ma compagne, Mancinia.
Vous n'avez pas d'enfants ?

Cette question les prit au dépourvu, surtout devant sa mine se partageant l'espoir et la déception.

Non ! s'exclama Neah avec précipitation.
Dans ce cas, espérons que votre voyage sera profitable à l'élargissement de votre famille !
C'est que ... !

Un malentendu. Il s'était empourpré sans raison, autant que sa partenaire, comme s'ils ne contrôlaient plus rien. Ils n'étaient pas venus ici pour ça ! Enfin, peut-être ! Bref, non !

Tenez, un cadeau !
Oh, je ... Merci !

Neah tendit les bras par réflexe pour le réceptionner.

Que Aellun guide vos pas ! achevait-il. Je vais au village voisin, si vous avez besoin de quoi que ce soit, souhaitez et vous aurez !

L'Ange et l'Humaine se retournaient l'un vers l'autre après l'avoir laissé passer et observer quelques instants poursuivre sa route, surprit, ne sachant que dire. Cet endroit leur réserverait visiblement bien des surprises !

Post VI - 1140 mots
Inktober - Jour VI - Sable


[Q.] La Liste de nos Rêves Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Mer 07 Oct 2020, 23:53


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Passée la surprise de leur arrivée, l'Ange et l'Humaine avaient poursuivis l'ascension vers l'entrée, pénétrant les lieux avec une certaine prudence, de craint de commettre un impair. Une chaleur vive les recouvrit instantanément, ainsi que la douce odeur du bois et du charbon brûlés, caractéristique à cet endroit. Traînant leurs sacs sur leurs épaules, les deux compagnons essayèrent de se repérer dans les environs, relativement calmes et déserts. En suivant les indications de la missive, Mancinia se retrouvait devant l'étage concerné après avoir gravit de larges escaliers, regardant les numéros siégeant à côté des portes pour ne pas se tromper, puisque plusieurs appartements s'y trouvaient, jusqu'à tomber sur le sien. Elle saisit la clé qui n'avait pas été usée depuis longtemps, une appréhension au ventre. Ils étaient prêts à voir de la poussière dans les moindres recoins, un endroit délabré devant son peu d'intérêt ... Peut-être devraient-ils même loger ailleurs ? Ils s'étaient préparés à devoir correctement nettoyé avant de savourer leur nuit, mais, de nouveau, la surprise ne pouvait que marquer leurs traits lorsque le déverrouillage leur permit d'entrer. Rien, c'était impeccable, laissant le luxe du lieu leur sauter aux yeux. Des colonnes sculptées et larges en marbre blanc, peinte en vert et rouge ornaient la salle. Toute la décoration y est colorée, avec un noeud au-dessus de la cheminée, du bois prêt à l'emploi pour que le feu continue de brûler dans l'âtre, des sculptures dans divers matériaux, des bougies dans les allumoirs, ainsi qu'un sapin richement décoré de guirlandes et de boules, une étoile siégeant à son sommet. Visiblement, leur venue était attendue ... Curieusement.

Tu avais un si bel appartement ?
J'en suis la première étonnée, vraiment !

Pénétrant dans l'endroit, le couple restait un moment debout après avoir clôturer la porte à leur passage, analysant les lieux. Neah progressait plus en avant en touchant l'une des colonnes, parcourant ses courbes de ses doigts avec l'habitude du travail.

Ce marbre est d'une qualité exemplaire.

Mancinia ne disait rien, l'observant, un sourire léger aux lèvres.

Qu'y a-t-il ?
J'oublie souvent que tu es l'héritier de marbriers, sourit-elle.
Je ne suis l'héritier que de mes armes, répliqua-t-il en se détournant.

Mancinia se disait qu'elle abordait là un sujet sensible. Ne désirait-elle pas être enseignante, à une époque ? Et lui, n'avait-il pas envisager de reprendre l'entreprise des siens ? Il s'y consacrait durant son temps libre, même en urgence. La Guerre des Dieux les avaient irrémédiablement conduits sur un autre chemin. Non. En cet instant, ils voulaient seulement partir de leur quotidien, laisser derrière tout ce qui les épuisait, tout ce qu'il s'était passé, tous ces sentiments compliqués ... Juste dans un endroit où se reposer. Neah avait conscience d'être un peu sec lorsqu'on touchait à quelques domaines, mais il reprenait bien vite sa bonne humeur, parce qu'il s'agissait de trois fois rien.

Souhaites-tu manger ? reprit l'Ange.
J'aimerais enlever la poussière du voyage et me changer, si cela ne t'ennuie pas.

Mancinia posait son sac au pied d'un des fauteuils, ravie de ne plus sentir son poids contre son épaule.

On pourrait prendre de la nourriture à emporter après, tu penses ? Ah ! On devrait demander si on peut avoir l'eau chaude !
Il y en a déjà.

Ouvrant la porte d'une pièce attenante, il constatait la présence d'une large bassine, assez grande pour deux personnes, avec de la buée et de l'humidité dans toute la salle d'eau.

Mais comment ?

À croire que son Ma'Ahid ne fait pas d'effet sur la structure non plus, l'Ange haussait les épaules.

Nous n'avons pas ouvert le cadeau de Nikolai non plus, reprit-elle en désirant changer de conversation, prenant le paquet pour le déballer. Oh ! Ça représente une vache !

Elle marqua un temps de pause, ouvrant l'une des tenues, taillée pour une femme, amusée.

C'est parce que je suis une grosse vache, ou juste une peau de vache ?
Si on parle de la taille de tes mamelles, hum ...
Mais encore ? demanda-t-elle avec taquinerie.
Regarde-moi cet ensemble ! dit-il en ignorant sa question. C'est un ... renard blanc. J'aime l'humour.
Oh ... Mais c'est ... Un pyjama de couple !
Ah, oui, c'est pas mal ça ...

En vérité, l'idée ne l'emballait pas vraiment.



Mancinia se plaisait dans cet ensemble qui couvrait l'ensemble de son corps, portant même la capuche pour ne pas qu'un coup de vent n'heurte son cou avec ses cheveux humides. Même si son Don repoussait aisément les maladies, elle essayait d'éviter que ce dernier ne puisse dans ses réserves. Elle ignorait si sa manière d'agir raccourcissait son existence et ... Décidément, cette vue était exceptionnelle ! L'encre de la nuit recouvrait délicatement l'île de ses bras, alors que les premiers flocons nocturne tombaient mollement, à son grand émerveillement, certains venant se coller contre les carreaux, telle une pluie blanche et glacée. Il n'y avait pourtant pas de nuages ... Quel étrange phénomène était-ce là, encore ? Reposant le plat de sa main contre la vitre, l'Humaine observait les reflets de sa tenue, mais également ...

Neah ... Qu'est-ce que tu fais ?

Mancinia s'était retournée, tandis que l'Ange suspendait son geste en tenant un bouton entre ses doigts, surprit de sa réaction, avant de reprendre la descente de ses mains pour ouvrir son haut, un peu dépité. Il venait également de prendre un bain, à sa suite, ses cheveux étaient trempés et de l'eau coulait sur sa peau, descendant de ses épaules sur ses bras et son torse. Sa chaleur corporelle venait de prendre quelques degrés.

Elle me serre un peu, répondit-il calmement. Je crois qu'elle a rétréci au lavage, j'aurai aimé mettre l'habituel, mais ... Qu'est-ce qu'il y a ?

Le Gardien ressentait clairement son état, le clouant sur place, tandis que l'incompréhension se lisait sur visage. Mancinia avait les lèvres qui tremblaient et ne pouvait que s'emporter !

Tu n'as pas l'habitude de te mettre nu devant moi ! C'est quoi ça !
Je suis seulement torse nu, dit-il en levant ses yeux en l'air. Et ma chemise n'est même pas au sol. Mais ! Mancinia ?

Main sur la bouche, elle rougissait tellement qu'il était dérouté. Quelle était cette réaction ? Ce n'était pas une adolescente et sincèrement, la Fille du Soleil avait certainement plus vu d'hommes à moitié dénués que lui dans toute son existence, alors quoi ? Elle ne pouvait même pas dire qu'il la surprenait, puisque son corps n'avait plus tant de secret que cela en ce qui la concerne.

Si ça t'ennuie tant que ça, je ...
Non, c'est bon ! Juste ... Je pourrais mal interpréter ce que tu fais, tu vois ?
Tu connais ma position à ce sujet, se renfrogna-t-il un peu.
Oui. Oui ...

Mancinia vint s'asseoir sur le lit, comme sous le choc, se triturant les cheveux, rougissante, lançant un regard dans sa direction, détournant le regard, recommençant. Elle ne saurait dire si c'était de l'embarras, ou bien autre chose, mais cette nuit allait être particulière, à ses yeux. Neah observait le cadeau de Nikolai, bien qu'il ne soit absolument pas son style, il n'avait pas le choix que de porter cela. Si Aellun était responsable, elle l'en remerciait, tandis qu'il retournait se changer.

Oh, ça te va bien !

Sa moue bougonne donnait un air attendrissant à son Petit Renard, ce dernier vint s'asseoir sur le lit, en face d'elle, scrutant son visage.

Pourquoi es-tu aussi embarrassée ? Il y a un problème ?
Je ... C'est que ... Nous ... On va dormir ensemble.
Nous avons dormi ensemble en quelques occasions, en quoi cela est-il dérangeant maintenant ?
Ce n'était pas la même chose !
Non ? demanda-t-il en arquant un sourcil.
N ... Non ! J'étais épuisée la première fois ! Puis, on a dormit dehors ! Puis, quand tu viens chez moi, tu n'es pas dans mon lit, même si je voudrais, hein ! Et puis, même quand on a été au Fessetival, on était dans des lits séparés !
Bon, ça suffit, vient là.

Neah ouvrit ses bras pour l'attirer à lui, oubliant la contrariété d'être si ridicule dans ces vêtements.

Je sais ce que cela implique entre nous, mais nous allons simplement dormir. Si cela t'ennuie autant, je peux ...
Non ! protesta-t-elle. Non, s'il te plaît, reste.
Je veux sincèrement avoir un moment en ta compagnie. Juste nous deux. Depuis combien de temps cela n'a-t-il pas été le cas ?

Mancinia baissait les yeux. Longtemps. Puis, elle relevait ceux-ci vers son Gardien, qui lui souriait tendrement. Elle remis une mèche derrière ses cheveux, essayant de se dissimuler sous sa capuche.

C'est quoi ce délire ... J'ai l'impression d'avoir cinq ans !
Tu as raison, c'est un scandale, dire que tu as eu sept ans récemment.
Mais !

Après un sursaut de protestation, elle saisit l'oreiller à sa portée, le relevant au-dessus de sa tête, avant de l'abattre sur son partenaire, qui avait lever le bras pour se protéger tout en l'accompagnant dans un rire.

Tu vas voir, salopard !

Post VII - 1510 mots
Inktober - Jour VII - Pluie


[Q.] La Liste de nos Rêves Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Jeu 08 Oct 2020, 23:45


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Mancinia avait vaillamment combattu Neah, s'armant d'un oreiller avant que celui ne réplique à ses assauts. Elle était consciente des retenues de ce dernier, qui aurait aisément pu mettre un terme à ce manège digne d'un enfant, mais lui aussi se prêtait volontiers à cette résolution du conflit de manière totalement innocente. Lorsqu'il en eu assez, quelques minutes après, il l'empoignait à la taille avant de la basculer sous lui, tout du long du lit. Ils respiraient, forts, leurs souffles se mélangeant l'un et l'autre tout en se regardant dans les yeux, rieurs. Embrassant le bout de son nez, l'Ange se laissait retomber sur le côté, avant de se remettre en position assise, avant de passer une main sur son visage et de tourner, de manière insolente, son visage dans sa direction. Il voyait sa lutte contre le sommeil, alors c'était le moment de lui proposer de se mettre au lit. Ils n'avaient pas vraiment d'appétit et, comme si des semaines d'harassement s'abattaient sur eux, le couple se mit sous les draps. Maintenant qu'ils étaient l'un à côté de l'autre, ainsi, me visage de Mancinia s'empourprait à nouveau. Étaient-ce à cause de ses sentiments ? Ou de son attirance physique pour lui ? Neah avait l'impression d'être insensible, en comparaison, alors qu'il adorait la taquiner là-dessus. lui qui avait toujours eu des chaînes liées aux Vertus. Elles semblaient se desserrer en sa présence, probablement parce qu'elles étaient à même de savoir la sincérité de son Amour ? Peut-être que ce voyage lui permettrait de se reprendre ...



Terminant de mettre ses gants, l'Humaine suivait son compagnon vers l'extérieur, où le vent glacial vint heurter son visage. Magnifiant les lieux de sa clarté, le Soleil opalin les accueillaient dans leur sortie, émergeant de derrière les montagnes aux pics glacés, taillés par les vents au fil des ans. Mancinia n'en revenait pas d'être aussi reposée, elle avait l'impression d'avoir dormi ... une décennie, encore. Quelle plaisir d'avoir eu une bonne nuit de sommeil. Et ce réveil, hum. Se mordant brièvement la lève inférieure à ce souvenir. La veille au soir, elle avait volontairement tourner le dos à son Gardien, lui évitant des rougeurs brûlantes que sa mauvaise foi collait sur l'ambiance de l'île, qui anéantissait ses barrières, ainsi que parce que ça lui faisait tellement étrange de dormir à côté de quelqu'un. Surtout Neah. Ça lui retournait le cerveau. Seulement, ses paupières avaient été lourde et les rêves avaient été si doux ... Ce matin, elle s'était éveillée avec le visage contre son torse, tandis que les bras de l'Ange l'entouraient, l'empêchant de se dégager sans prendre le risque de le réveiller. Bizarrement, cette chaleur contre laquelle son corps se trouvait l'avait enveloppée et le sommeil l'avait rattrapé, à nouveau, pour quelques heures. Dormir avec quelqu'un était ... étrange et agréable. Glissant sa main dans la sienne, l'Ange progressait avec confiance sur le chemin emprunter la veille, direction le village voisin pour savourer un déjeuner typique de la région.

Oh, tu as vu ?

S'interrompant dans sa marche, l'Ange observait une masse qui se trouvait à l'orée du chemin et progressait à leur rencontre, suivant son regard, Mancinia découvrit une créature à l'allure royale, doté d'une musculature puissante, avec de longues pattes fines et légères, terminées par des sabots serrés et pointus, adaptés à la course et aux bonds. Ses caractéristiques et sa hauteur semblait lui laisser croire qu'il s'agisses d'un Élaphe, tout ce qu'il y a de plus ordinaire, mais son pelage mordoré, ainsi que ses hauts bois recouverts de guirlandes et de boules colorées, lui indiquaient le contraire.

Qu'est-ce que c'est ? demanda-t-elle à voix haute.
Tu l'ignores ? s'étonna Neah, l'observant un moment. Il s'agit d'un Cerfeuil d'Od.
Hein ? J'ai déjà vu des Cerfeuils, mais ça ne ressemble pas ça !
Ils sont différents de ceux qui vivent en Alikama, ils sont plutôt courant dans les lieux enneigés, par contre. Je n'en avais jamais vu un comme lui.
Comme eux, rectifia-t-elle. Regarde !

Un autre membre de l'espace accompagnait le premier, dissimulé d'abord par sa haute stature, tandis que celui-ci s'était arrêté en les voyants. Ils étaient probablement en route vers un lieu sécurisé de Boraür pour prendre du repos, vu que l'espèce d'origine était nocturne, Mancinia s'imaginait que c'était également le cas de celle-ci. Ils étaient magnifiques, imposants, les observant d'un regard critique. Plus elle découvrait l'endroit, plus Mancinia doutât qu'il s'agisse d'une découverte des Bipolaires, mais bel et bien celle d'un Mage Blanc. L'un d'entre eux se décalait un peu, bougeant son museau en leur direction.

On dirait qu'ils essaient de nous attirer à eux.
Ils sont sûrement habitués à la présence des habitants dans les environs.

Mancinia prit une inspiration, avant de se mettre à progresser en direction du premier, qui abattait ses oreilles vers l'arrière sans la quitter des yeux. Prudemment, elle tendait sa main retournée pour qu'il puisse sentir son odeur, jugeant ainsi sa valeur. Néanmoins, il mit son museau sur le plat de celle-ci, sans aucune animosité. Prudente, elle se permit une caresse qui lui arrachait un sourire ravi. L'autre était venu taquiner à la rencontre de Neah, essayant de s'en prendre à ses cheveux, mais un regard de sa part avait tenu le Cerfeuil en respect, dont le museau vint ensuite heurter sa joue, en signe d'amitié.

Haaaan, maman, regarde !
Wow !
Beeeeeau ! Brillaaant !

Surprise, l'Humaine ne s'était pas attendue à l'attroupement de quelques bambins des environs, accompagner de quelques adultes, sûrement leurs mères. Mancinia retirait sa main, doucement.

Je ne devrais peut-être pas ...
Incroyable ! Il s'est laissé toucher !

Un petit garçon d'une dizaine d'années se précipitait vers elle, tandis que le Cerfeuil se détournait.

Comment t'as fait, Madame ?!
Oh, eh bien ... Il est venu.
Haaaaan, chanceuse !
Je croyais qu'ils étaient courant, reprit Neah, à l'intention d'une des adultes.
Celles au pelage ressemblant à de l'or sont des créatures sacrées, expliquait l'une des mères. Ils sont très rares et ne se laissent approcher que par de rares élus !
Aellun vous a béni ! reprit une autre en joignant ses mains. Vous êtes chanceux !

Mancinia baissait son regard, observant sa main. Bénie des Aetheri, de Drejtësi à Aellun, en passant par Väaramar et Sympan ? Elle redressait ensuite ses mires dans la direction des Cerfeuils, qui avaient repris leur route en ignorant le reste, nonchalamment, tandis que l'un se retournait pour la regarder droit dans les yeux, comme un au revoir, avant de repartir.

Post VIII - 1080 mots
Inktober - Jour VIII - Montagne

Alikama - Bouton d'Or



[Q.] La Liste de nos Rêves Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Ven 09 Oct 2020, 23:30


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Olivia Ruiz - La Femme Chocolat

Ses cheveux bouclés volaient au vent, ses yeux semblaient exclure la réalité, un mince filet de vapeur émanant à l'ouverture de sa bouche, ignorant presque la conversation entre l'Ange et les résidents de cet endroit. Quelques enfants s'étaient mis à courir, prêts à guerroyer dans une bataille de boules neige, avant d'être gentiment reprit. Ils devaient se rendre en classe. Figée encore quelques instants dans une barrière mêlant le rêve et la réalité, l'Humaine sentait le regard brûlant de son compagnon, puis sa main sur son épaule, ce qui la ramenait vers la réalité.

Tout va bien ?

Elle n'avait même pas vu le départ des dames et de leur marmaille, secouée par cette étrange rencontre.

Excuse-moi ... J'étais perdue dans mes pensées.
Il me semble, en effet, sourit Neah, amusé. Je vois que l'endroit t'émerveille, tant mieux, c'était un peu le but recherché !

Son Humaine lui sourit, sincèrement, avant qu'il ne vienne prendre sa main.

Elles m'ont conseillées l'établissement du Cha-Hue-Thé, ça te dis ?
C'est amusant comme nom ! dit-elle en acquiesçant.

Ça la rendait curieuse de découvrir un tel endroit, mais il devait probablement s'agir d'un salon de thé à l'écoute du nom. Tant mieux ! Ce serait idiot de dire que ce n'était pas là une de ses boissons favorites, peu importe le mélange, qu'il soit au ton des Humains, ou dans celui des Magiciens, elle aimait les goûts variés et cela la rassurait de pouvoir en obtenir dans un endroit aussi reculé ! Elle suivait son Gardien, repensant aux Cerfeuils qu'ils avaient croisés. Peut-être était-ce le hasard ? Peut-être était-ce de la chance ? Peut-être étaient-ils simplement chanceux d'être les Écuyers de l'Aurore ? Au bout d'une dizaine de minutes de marche, la Paire parvint à leur destination, alors que Neah entrait en premier, suivi de son Humaine, qui ne manquait pas de voir le visage d'autres femmes se retourner à son passage. Les messes basses, les gloussements et les rougeurs ne trompaient pas, ce qui l'interloquait quelque peu. Une pointe étrange gravi de son estomac vers son coeur, avant de s'estomper dans un sourire victorieux lorsqu'elle se tenait à ses côtés, au comptoir.

Bonjour, madame. Nous souhaiterons déjeuner ici.
Bien sûr, bien sûr ! Passez commande et installez-vous ! Quels gâteaux est-ce que je vous sers ?
Heu ...

Neah était subitement perdu. Il ne devait pas avoir l'habitude de venir dans ce genre d'endroits.

Mettez-nous deux gâteaux de la semaine, s'il vous plaît.

Remerciant sa partenaire du regard, elle prit aussi le parti de commander quelques toasts, confiture et beurre. Du beurre. Mon Dieu, il ne resterait plus la moindre miette de ce mélange tant elle pouvait en avaler des quantités. Ils allaient s'installer dans un coin tranquille, près de la fenêtre, où ils pouvaient apprécier le paysage et le passage des résidents. La porcelaine fleurie, les pâtisseries fines et les présentoirs à gâteaux ne contribuent-ils pas à apprécier davantage le moment du thé ? Mancinia appréciait cet endroit du regard, détournant son attention de son Ange, avant que la serveur ne revint à leur rencontre. La théière était bouillante, le thé avait été mis sur le côté pour que le client le réalise, accompagnés de biscuits, de deux gâteaux à la couche bleuie et de leur déjeuner. Pour prévenir les désirs de chacun, lait, sucre et citron ne sont jamais oubliés. Mancinia se permit de se redresser avant que quiconque ne l'interrompe, préparant la mixture avant de la servir à Neah, qui se grattait nerveusement la joue.

Eh bien ... Tu ... Tu as l'air de faire ça avec tellement de sérieux.

La couleur du thé était aussi belle qu'elle. Pourquoi cette pensée ne le quittait pas ?

Tiens, bois au lieu de raconter des bêtises !
Merci, j'avais soif.

Un thé noir servi dans une tasse, certainement à la mode Magicienne, de nouveau. Mancinia ne pouvait que savourer ses notes corsées et charpentées. Neah, lui, bu une gorgée, manquant presque de le recracher, à la surprise de sa partenaire.

Aaah, il est amer, précisa-t-il.

S'étonnant de son erreur, l'Humaine paru mal à l'aise à l'idée de l'avoir mal brassé assez longtemps. Comment cela s'était-il produit ? Elle goûtait une seconde fois pour comprendre son erreur, mais n'en décelait aucune.

Ah, mais ! C'est sensé avoir cette saveur.
Et le goût ne te dérange pas ?

Son faciès démontrait que non. Hors de question que le Capitaine Katzuta abandonne devant une simple tasse de thé, surtout pour ne pas lui faire honneur ! Malgré l'hésitation palpable sur le visage, son vaillant courage déclenchait le rire de la Protégée. Mancinia se mis à rire en ouvrant le sucrier et de prendre deux sucres à l'aide de la pince prévue à cet effet.

Peut-être ce sera meilleur ainsi.

Bien que réticent, l'Ange prit le temps de siroter le tout, avant de le boire avec plus de facilité, avant de reposer la tasse sur son assiette.

Il est d'une qualité surprenante ! sourit-il.
N'est-ce pas ? sourit-elle à son tour, les appréhensions envolées.
Tu es douée, vraiment, poursuivit-il avant de marquer une légère pause. J'ai pourtant l'habitude du thé, tu changes quelque chose dans la préparation ?
Tu as l'habitude du thé des Humains, pas vrai ?
Ah ! s'exclama-t-il en réalisant. Je comprends mieux ...

Ce n'en était pas un. Mancinia observait ensuite le morceau de gâteau aux allures bleuie, avec de la crème par-dessus, remarquant alors la présence de du coulis de chocolat qui l'accompagnait dans une coupe. Ses yeux s'étaient illuminés tant le mets était rare et cher. Cela manquait d'arracher un rire à son Gardien. L'Imprévisible était le genre de personne à laisser ses expressions la dominées, sans doute était-il ainsi, lui aussi. Ou plutôt, il l'était en de rares occasions, lorsqu'il ne travaillait pas. Est-ce qu'il lui donnait l'impression de ... ? Tendant son bras en direction de la nourriture, dérivant vers le vas pour tremper son petit doigt dans le chocolat et de lui tendre doucement, pour qu'elle y goûte, telle une sucrerie que l'on donnerait à un enfant. Mancinia était perplexe devant son geste.

Goûte, c'est bon.

L'Ange n'avait certainement aucune arrières pensées, seulement l'envie d'être doux et romantique, mais tout de même ... Ne voyait-il pas ce que ça impliquait ? Ne voyait-il pas les regards ? ... Oh, mais était-ce pour cette raison ? Étaient-ce pour dire à ces femmes qu'il avait déjà une élue ? Mancinia fût instantanément touchée en se penchant pour poser ses lèvres dessus, savourant le goût particulier du chocolat, avant de se retirer, ne s'attardant pas plus que nécessaire.

En effet, on va se régaler ! Bon appétit !

Post IX - 1110 mots
Inktober - Jour IX - Sucrerie


[Q.] La Liste de nos Rêves Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Sam 10 Oct 2020, 23:57


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Satisfaite, Mancinia poussait un soupir discret après bu une gorgée de thé. Ça avait été délicieusement bon, surtout en compagnie de son fiancé. Elle adorait manger en sa compagnie, tant il était agréable à table, variant la conversation, évitant soigneusement de discuter du travail. Neah maniait bien mieux l'art de la conversation qu'elle-même, mais cette manière douce et variée était sûrement un héritage de Mitsuya, habitué dans ce genre d'interactions sociales, là où l'Humaine y avait été largement défavorisée lorsqu'elle était enfant, voire adolescente. Il lui restait encore des choses à apprendre, mais un plus tard, probablement. D'autres études, plus passionnantes, l'accaparaient. C'est à ce moment précis que l'Imprévisible remarquait les regards, les petits rires amusés et autres tracas quant à des rumeurs naissantes. Ce n'était visiblement pas les langues persifleuses, qui se dissimulaient et cessaient lorsqu'elles étaient prises en faute, juste des personnes ayant envie de commenter le couple si charmant et mignon assis à cette table. Elle rougit un peu, lançant un coup d'oeil à son Ange, qui l'observait au-dessus de sa tasse tout en buvant, songeur. Si elle prenait les choses avec une certaine désinvolture, ce n'était pas son cas. Leur Lien, quel qu'il fût aux yeux des autres, ne trompait personne, surtout pas l'éclat souriant du visage de Mancinia. Elle était si belle, si libre, si pleine de ressources. Comment n'aurait-il pas pu tomber amoureux d'elle ? Comment les autres ne pouvaient pas l'aimer ?

Sans doute avait-il toutes les réponses, toutes les cartes. Elle n'avait conscience de rien, s'estimant toujours être la nouvelle venue devant sans cesse se débattre dans une tempête, peu importe ses manières, son investissement et sa fierté. Lui en avait bien conscience de tout ceci et cela donnait naissance à des appréhensions dévorantes, illusoires et trompeuses au sein de son propre coeur. Il cherchait des responsables à son état ailleurs, mais maintenant, il avait comprit l'inutilité de la chose. Comment pouvait-il être apte au commandement s'il fuyait ses propres sentiments après les avoir tant vanter ? Cela éviterait les suspicions hasardeuses, l'idée d'être mal à l'aise et, même si quelque chose disait que ce n'était pas sa faute, il n'avait pas l'intention d'y renoncer. Neah comparait le passé et le présent, mais leur récente proximité gommait cette impression de jalousie. En était-ce une, finalement ? Son problème, c'est qu'il avait simplement peur. Il avait juste peur d'être abandonné à nouveau. Ce n'était qu'un prétexte. Cette jalousie dissimulait ses appréhensions.

Neah ?
Je me sens ... Comment dire ?
Encore en train de croire que tu ne mérites pas ta place de Capitaine ?

Elle avait hausser le ton, prenant un visage un peu plus strict comme si elle grondait un enfant. C'était toujours son sujet d'inquiétude. Ces deux dernières années avaient été probablement les plus conséquentes quant aux remises en question.

Prend-tu à la légère ce à quoi tu as consacré ta vie ?

Il reposait sa tasse, fermant les yeux quelques instants, avant de les rouvrir après avoir reprit une légère inspiration, l'observant malgré les points d'interrogation dans ses yeux.

Non, ce n'est pas ce que j'avais à l'esprit. J'ai sans doute peur que Yüerell m'éloigne de toi, mais quitter la Compagnie n'est pas envisageable.

Jamais elle n'exigerait ce sacrifice. Elle était, au contraire, fière d'être la future épouse d'un Capitaine ! Elle était prête à concevoir un endroit où il pourrait revenir se reposer. Ils en avaient discuter, dans tous les cas. Neah aimait tout ce qui avait trait à sa vie actuelle. Ses subordonnées était sa seconde Famille et son devoir primait sur tout, enfin, ses deux devoirs ...

J'ai prit conscience que tous mes sentiments négatifs étaient uniquement dû à la peur que tu disparaisses à nouveau. Dès que tu portes de l'intérêt à quelqu'un, j'ai l'impression d'être laissé derrière. C'est idiot. Je sais que tu m'aimes. Je le ressens. Seulement, malgré tous mes efforts, c'est compliqué ... Je souhaiterais me débarrasser de toutes ces sensations atroces. J'aimerais tellement effacer ces mauvais souvenirs pour oublier mes craintes, mais je sais que ce n'est pas possible. C'est mon vécu, cela fait partie intégrante de moi-même, malgré tout ...

En cet instant, Neah avait une aura écrasante. Intérieurement, elle comprenait qu'il valait mieux ne pas l'interrompre.

Tu es revenue en prenant des chemins inconsidérés, Mancinia ! Tu as pris en mains de nouvelles charges sans la moindre expérience, ni préparation et, je le comprends, tout cela à dû être compliqué et terrifiant ! Tu as pourtant réussi, plus ou moins, même si tu ne me donnes pas la sensation d'avoir beaucoup avancée depuis ! Tu es une bonne gestionnaire, les habitants du marquisat s'en remettent à toi, tu as de l'ambition à revendre, mais tu es incapable d'être stricte, ou de communiquer correctement ! Tu peux devenir ce que tu veux si tu mettais de la volonté dans tes lacunes, tu sais ?

Mancinia entrouvrit la bouche, voulant répliquée, piquée, mais elle savait aussi que ce n'était que la vérité. Et son envie se dilatait aussi vite que ses idées naissaient et son silence était la seule réponse.

Tu te rends compte que tu t'es mise en danger plusieurs fois ? Volontairement ou non, sache que j'ai cru que j'allais mourir de peur, bon sang ! Sais-tu ce que cela fait d'être en train de travailler et de ressentir un coup de poignard, la sensation du coeur qui s'arrête, le bras qui se disloque ? Mancinia, par pitié, ne me fais plus ça. Tu vas me rendre fou autrement ! Tu n'es pas invincible, par tous les Aetheri !

Cette crainte, elle le voyait dans les tréfonds de son regard tranchant, de son visage ayant blêmit au souvenir de ces sensations désagréables.

Tu as eu aussi des paroles malheureuses et mauvaises envers des membres de Yüerell, que j'estime ou non, sais-tu quel embarras est-ce ? Même si je sais les efforts que tu as mis pour t'excuser, ce n'est pas encore ça. Je n'arrive même pas à ressentir de la colère, de la frustration ou l'envie de te gronder, tout est gommé en quelques minutes ! Même maintenant ! Je te reproche des choses, mais j'ai aussi envie de t'embrasser.

Il mit sa main devant son visage en relâchant un soupir, un sourire apparu sur le visage de l'Humaine.

Tu m'as tout de même giflé, dit-elle en se grattant la joue avec un petit rire. J'ai l'impression de ne pas aussi bien comprendre le Lien que toi. Je le ressens, mais ... C'est tout. Ça a l'air d'être terrifiant quand l'autre est ... absent. Le Soldat Yüerell a ... essayé de m'en parler, mais j'ai été sourde.
Tu n'as pas vécu cette terreur. C'est une sensation de brisure graduelle. C'est constant, tout le temps, peu importe ce que tu fais. Comme un fil qui n'attends que de se briser. Et pour les anciens Gardiens, c'est une douleur constante, parce que le Lien est détruit. Je n'ose imaginer si ...

Mancinia posait sa main sur la sienne, avec un regard tendre.

Je comprends. Seulement ... Je crois que le bonheur de te connaitre sera toujours plus puissant que la peur de te perdre.

Neah se sentait catapulter plusieurs mois en arrière, lorsque sur cette place, elle avait déclaré la même chose. Cette sensation d'être libéré d'un poids, un sourire apparu sur le visage de l'Ange avant qu'il ne se redresse et vienne à sa hauteur pour l'enlacer, comme ça.

Par tous les Aetheri ... Il n'était pas trop tard.

Mancinia remontait ses mains dans son dos, doucement, se tenant à ses épaules.

Je ne pensais même plus être capable d'entendre ta voix, mais j'ai pu te voir une nouvelle fois.

Il la serrait plus fort, essayant de transmettre son amour par cette seule étreinte.

J'étais effrayé à l'idée de te perdre pour toujours, mais tu es là. Promets-moi de ne plus jamais ...
Je promets.

L'Ange se reculait, descendant ses mains sur ses bras, jusqu'à ses mains en reculant, l'aidant à se redresser, relevant doucement ses yeux vers les siens.

Ce serment que nous avons choisi lorsque nous nous sommes rencontrer ... Je l'honorerais toute ma vie. En tant que Gardien et en tant que mari, je serais à tes côtés, Mancinia.
En tant que Gardienne et épouse, je serais à tes cotés, Neah, répliqua-t-elle.
Âldsa Dyh.

Sa réponse avait été spontanée, avant qu'il ne vienne à la rencontre de ses lèvres. Ce geste suspendit les conversations du salon, tout le monde était émerveillé, comme ravi du spectacle que le couple leur offrait. Malgré les regards, l'Ange et l'Humaine ressortirent ensemble, main dans la main, avec une certaine légèreté. Ce repas avait été Cha-Hue-Thé, mais ils pouvaient désormais être plus serein, comme totalement revenu à l'enfance et prêts à rattraper tout leur retard.

Post X - 1450 mots
Inktober - Jour X - Enfance

Âldsa Dyh - Je t'aime



[Q.] La Liste de nos Rêves Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Dim 11 Oct 2020, 23:30


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Et si nous allions nous promener ?

Cette sérénité nouvelle avec l'absence de non-dits semblait soulager son coeur, l'Ange comptant sur ce voyage pour leur permettre de discuter sans qu'aucun ne prenne ombrage des propos de l'autre, car l'on disait que Boraür apaisait les tensions. Neah n'avait pas eu besoin d'utiliser ses dons à l'encontre de sa Protégée, qui l'avait écouté et malgré les troubles de son esprit, elle avait choisi d'admettre son ignorance. Une chose bien délicate en ce qui la concerne. Il espérait qu'elle tiendrait compte de ses conseils. Mancinia souriait devant sa question, un peu plus fort que cette petite risette qui ne quittait pas la commissure de ses lèvres, inclinant la tête, ne doutant pas du romantisme, presque chevaleresque, émanant de son compagnon. Ils n'avaient pas eu l'opportunité de réaliser ce genre de choses très souvent et, il en était conscient, elle aimait ces sorties qui n'appartenaient qu'à eux.

Il y a un musée, pas loin. Est-ce que ça te dirais ?
Oh ! Maintenant que tu le dis ... Ça fait un moment que je n'y suis plus allée. C'est une bonne idée !

Sur le chemin, ils étaient silencieux. Neah ayant glisser sa main dans la sienne, appréciant la chaleur qu'il ressentait en-dessous du gant, il se laissait presque bercer par le vent secouant les épines des sapins et des bruits de neige écrasée sous leurs bottes. Sans doute était-ce la digestion, plus que de l'ennui.

Je n'ai pas été honnête, admit Mancinia, lui arrachant presque un sursaut de surprise. Je ne te l'ai pas dit, tant tu étais déterminé à renier ce qu'il s'était produit, mais lors de Los Worr Do Dur, je ... Je l'ai ressenti. C'était une cassure net. J'en ai arrêté de respirer.

Marquant une pause dans sa marche, elle observait le sol, là où l'Ange regardait son visage. Elle semblait ressentir à nouveau cette émotion unique qui, pour elle, s'apparentait à la sensation d'être cassé en deux. Cette révélation le surprenait assez. Elle ne l'avait pas évoqué, sachant à quel point ce sujet était pénible pour la Canine Blanche. Elle se reprit néanmoins assez vite.

Ça n'a pas duré longtemps, rassure-toi ! Comme tu le sais, ton absence a duré à peine une minute, mais cela a été suffisant. J'ai bien compris la leçon, maintenant.
... Je ne voulais pas te paraître désobligeant.

Détournant son regard, ayant un froncement de sourcils sévère, il se sentait idiot. Ne venait-il pas de lui reprocher son incompréhension ? Elle n'avait même pas répliquée à ses propos, sans doute ne l'aurait-elle pas fait si l'ambiance de cet endroit ne déliait pas les langues.

Je sais. Tu as été courageux lors de cette bataille. Cette douleur n'était rien du tout, en comparaison.
Tu n'étais même pas là, comment saurais-tu si je n'ai pas simplement fui ?
Tu es mon Capitaine, mon Gardien et mon mari, comment l'ignorerais-je ? répliqua-t-elle.
Ton mari ...

L'Ange relâchait un léger soupir en riant, observant son cou, devinant les courbes du Qirān au travers des vêtements. Oui, il serait bientôt son mari, c'était certain. Et même si elle conserverait le nom des Leenhardt, pour lui, elle serait Madame Katzuta. Ne désirant pas s'attarder sur des sujets plus sensibles, Mancinia reprit sur un ton plus léger.

En parlant de batailles épiques ... Penses-tu que nous aurons nos statues dans des musées, un jour ?
Je te dirais bien non, merci, mais s'ils nous sculptent l'un à côté de l'autre, j'y réfléchirais.

Ils rirent, l'un comme l'autre trouvait l'idée ridicule, appréciant bien plus l'idée d'inspirer les Humains et les Anges qui suivraient, dès lors, les pas des Écuyers de l'Aurore. Au détour d'une allée où une installation particulière engendrait une hausse de la température, peut-être des sources thermales, les deux compagnons restaient un instant coi en observant l'ensemble architectural majestueux et authentique qui était apparu devant leurs yeux. De ce que Neah avait comprit, le musée était libre d'accès, peu importait l'heure, ils devaient seulement respecter le lieu, évidemment. Ils découvrirent alors, sous une serre de verre et de métal, un merveilleux jardin de plantes médicinales, ne manquant pas d'attirer l'intérêt de l'Humaine. Lors de leur découverte, tout du long, elle énumérait quelques unes d'entre elles et leurs bienfaits sur la santé, la beauté et le bien-être : Aurone, Guimauve, Aneth, Fenouil, Romarin, Cataire, Livèche, Mauve, Menthe, Persil, Rose, Sauge, Sarriette, Rue Officinale … Visiblement, il était courant de cultiver une nourriture qui pouvait, éventuellement, servir de médicament, prémunissant les populations des maladies par leur ingestion, surtout les villages éloignés ou devant vivre en autarcie, comme elle le soulignait, sa communauté le pratiquait, autrefois, avant que les Sorciers ne saccage le lieu. Les plantes cultivées servaient alors à nourrir leur Communauté. Elle était sans doute mieux que le guide qu'ils auraient pu demander, même si elle ne manquât pas d'en noter quelques unes qui ne lui disaient rien.

Évoquant la théorie d'un médecin Magicien, lue dans un des ouvrages de la Bibliothèque de Nylmord, elle lui parlait de l'analogie de forme, ou de couleur, entre une plante et une partie du corps humain suggérant sa capacité à la soigner. Un peu comme si le Créateur avait disséminé ces signes dans leur conception pour que ceux qui les reconnaissent puissent profiter de leurs bienfaits. Ainsi, la Ficaire, dont les tubercules évoquent des hémorroïdes, a été utilisée en pommade contre cette affection. La Grande Pimprenelle, aux fleurs d'un rouge sang sombre, serait un hémostatique efficace, dont on recouvre les compresses Humaines. Le plus étonnant est, en réalité, que nombre de déductions faites à l'époque grâce à cette théorie sont validées par la science actuelle. Dans son élan, quelque peu essoufflée, Mancinia prit subitement consciente d'une chose, devenant subitement embarrassée.

... Oups ! Je me suis emportée !
C'est ce qui rend ce que tu racontes si intéressant ! sourit Neah. Je t'avouerais ne pas trop comprendre ton charabia médical, c'est vrai, mais tu es si passionnée que c'est dur de t'arrêter.

Mancinia se grattait l'arrière du crâne.

Toutes ces plantes sont bénéfiques à notre bien-être, nous devons en prendre soin, voilà ce que je retiens.
Oui, mais tu sais, il y a des plantes un peu plus agressives, comme des plantes carnivores, qui se révèlent utiles dans la conception de quelques médicaments que nous utilisons ?
Une ... carnivore ? J'ai du mal à imaginer une telle bête.

Ces plantes étaient connues pour être capable d'attirer et de capturer des proies, puis de les assimiler, entièrement ou en partie, afin de subvenir, partiellement, à ses propres besoins. Pourquoi les surnommaient-on aussi plantes cannibales ? Parce que certaines mangeraient de la viande et, sans doute, parce que des rumeurs disaient qu'elles dévoraient des êtres vivants.

Mais si, tu en connais une très bien d'ailleurs ! La Dionée !

Sans doute la plus connue et la plus emblématique de l'espèce, se trouvant principalement aux abords du Désert et d'autres lieux marécageux, inoffensives pour les êtres vivants en dehors des petits insectes, relativement amusante à observer, clairement mignonne en raison de ses feuilles en forme de mâchoires, avec l'équivalent de dents, qui peuvent se refermer brutalement sur leurs proies imprudentes.

Ah, oui ! J'en voulais une sur mon bureau, à une époque.
Pourquoi ?
Je me disais que ça aurait pu manger une Recrue imprudente !
Bien sûr ! ironisa-t-elle.
Non, en vérité ... Je l'aime bien. Ça décore et ça détruit les mouches.
Je t'en offrirais une dans ton nouveau bureau, lorsque tu seras à la maison.

Cette remarque le touchait, mais il ne voulait rien montrer de ses sentiments envahissants, désireux de la taquiner à la place.

Je vois que tu es motivée.
Ah ?
Tu révises ton examen en me racontant ces choses, tout en te montrant si mignonne.

Il y eu un léger silence. Le jardin possédait également une jolie roseraie, avec des senteurs enivrantes, cela devait lui monter à la tête.

Je suis assez impatiente de le passer, reprit-elle. Je retarde un peu mon inscription à la Soranos, au grand dam de Korthiad, parce que ma fulgurante progression semble poser des problèmes à certains confrères.
Depuis quand t'en soucies-tu ?
Depuis le début, Neah, reprit-elle avec sérieux. Être médecin, c'est avoir des vies en main. Il y a certainement de la jalousie dans les propos de certains, mais des gars assidus, comme Greyam, ne veulent pas me voir devenir imbue en me prenant pour Ayurvéda. Tu sais qu'un étudiant mets en général cinq à sept ans d'études, puis une dizaine d'années de pratique avant de devenir un médecin confirmé ? J'étudie depuis seulement deux ans et mon niveau, selon cinq maîtres, me permet d'envisager de le passer pour obtenir mon titre, tout en ayant déjà assister à quelques opérations et manoeuvres médicales d'envergure.

Elle parlait de l'arrivée des Anges aux Jardins de Jhēn, où, à sa demande, les Humains avaient soutenus les efforts des médecins Magiciens, venus en nombre pour sauver les rescapés. Elle mentionnait aussi les diverses interventions chirurgicales, notamment au niveau du ventre et du coeur, qui l'avaient grandement impressionnée.

C'est stressant d'avoir la décision de sauver ou de condamner quelqu'un.
Je comprends, mais tu n'es pas imbue de toi-même, tes propos le prouvent.

Bien que leurs charges soient différentes, l'Ange devait aussi être amené à prendre ces décisions. Être militaire, être Capitaine ... le condamnait sans doute à devoir laisser les gens derrière lui si la situation l'exigeait. Comme sur la Terre Blanche. Neah prit une longue inspiration, la regardant droit dans les yeux.

Je crois en toi, Mancinia.

Post XI - 1600 mots
Inktober - Jour XI - Cannibale


[Q.] La Liste de nos Rêves Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Lun 12 Oct 2020, 23:20


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Ses sentiments se percutèrent aux siens, dans une émotion qui l'étranglait de bonheur et de fierté. Neah était son soutien indéfectible, le plus honnête, le plus sérieux ... Être reconnue par cet homme, qui partageait sa vi,e lui prodiguait un bien nécessaire. En quittant la roseraie, sous un chemin couvert, le couple discutait un peu de tout ce qui avait trait au travail médical, aux découvertes récentes, aux entendes et mésententes des races, y compris dans la recherche magique. Son compagnon admettait ne pas être un expert en la matière, ayant du mal à maîtriser les sorts de soin en raison de ses faibles connaissances sur le sujet, préférant laisser ce devoir aux praticiens professionnels, néanmoins, son écoute était plaisante et il montrait un intérêt à ses propos, malgré l'absence de rudiments magiques dans ses explications. Cela les conduisaient vers l'entrée véritable du musée, relativement désert à cette heure. En pénétrant dans le bâtiment, la différence de température leur fit immédiatement du bien. Mancinia enlevait ses gants, admirative de l'endroit, des détails relativement surprenants aux murs, avant d'être interceptée par Neah, mentionnant la qualité des boiseries, des sculptures et des colonnes soutenant la structure, mesurant trente mètres de haut. Il était passionné d'architecture, qui y mentionnait quelques particularités, des choses auxquelles l'Humaine n'aurait pas pensée, alors que l'interprétation du style laissait place aux doutes quant aux origines de l'ouvrage.

C'était sans mentionner les trésors d'orfèvrerie, riche d'une quarantaine de pièces, ainsi que tissus, dentelles, cuivres, étains, porcelaines et cristaux, se trouvant avec quelques annotations. Une collection incroyable, protégée à sa manière. Personne n'oserait dérober quoi que ce soit, de crainte de briser l'harmonie du lieu. Tout était l'oeuvre des touristes, constituée lors de leurs départs, désireux de léguer un bien à l'île, comme un cadeau, comme toutes les coutumes le voulaient. D'autres d'habitants, inspirés dans l'écriture des Contes, ou dans l'aide locale, lèguent des ouvrages prestigieux. Ce sont parfois des membres de familles fortunées qui faisaient don d'une partie de leur patrimoine mobilier, ou des tableaux s'inspirant des grands événements récents, d'après des artistes réputés, notamment l'un signé par Le Maître du Jeu, qui fascinait le couple par la précision de ses traits, l'harmonie des couleurs qui se confondaient les unes dans les autres avec douceur. Ces collections constituent un extraordinaire témoignage, une superbe illustration de la vie communautaire de Boraür au fil des ans. L'originalité et l'intérêt de ces collections résidaient ouvertement dans leur variété et leur qualité. Et que dire de la Bibliothèque attenante, illustrant de nombreux domaines dont l'Histoire de l'Art et l'Histoire des Sciences, pouvant être consulté par quiconque le désirait. Ils étaient dans une atmosphère solennelle, une sorte d'ambiance propre à ce lieu où le temps semblait être suspendu.

Il y avait des centaines d'ouvrages, assez pour contenter l'envie de lecture des résidents, apaiser l'envie de découvertes ou de sciences de quiconque, sans même risquer de prendre les mers, asservies par les Sirènes. Certains étaient précieux, des éditions rares aux reliures splendides, lui rappelant les archives remarquables de Nylmord, qu'elle étudiait lorsque le temps le lui permettait. Elle s'étonnât que des étudiants ne virent pas en ces lieux pour mener leurs recherches. Peut-être l'ignoraient-ils ? Après tout, elle-même l'ignorait ! Sa main parcourait les titres et les auteurs dans un silence religieux, un léger sourire rêveur aux lèvres.

Nom de Dieu, souffla-t-elle en ôtant un de son étui avec précaution, en le posant sur le chapitre pour le consulter, l'ouvrant sur une page au hasard pour s'assurer que c'était bien ce qu'elle pensait. Ce livre traite de l'ablation de la rate chez les animaux !

C'était un ouvrage rare, décrié, mais bel et bien présent devant ses mires. Sa réaction détournait l'Ange de ses propres découvertes, hésitant sur comment réagir, tandis qu'elle parcourait les lignes rapidement, avide d'en savoir plus.

Et, hum, c'est bien ?

Son enthousiasme ne le touchait pas particulièrement, puisqu'il n'y comprenait pas grand-chose. Après quelques instants, l'Humaine prit le temps de lui répondre, comme si la question était parvenue à son cerveau, ou que sa lecture l'eu suffisamment documentée.

Selon ce que j'en lis, non, ils mourraient rapidement.
Pourquoi leur infliger cela ?

Mancinia relevait son visage dans sa direction, cherchant ses mots pour expliquer au novice qu'il était, les choses aberrantes que la médecine des Humains, voire d'autres, s'était rendue coupable par le passé.

Des rumeurs de l'époque disait que l'absence de rate augmentait les capacités respiratoires des sujets, car cet organe serait la cause des points de côté et nuirait à la course, voire au sport en général. Assécher la rate permettrait aux coureurs, ou aux animaux, tels les chiens et les chevaux, de courir plus vite, améliorant ainsi leurs performances. Ces recherches n'ont pas tenues cinq ans ... On continue tout de même d'imaginer qu'un homme sans rate courserait plus vite !
D'où l'expression courir comme un dératé ?
Exactement !

Elle avait relever sa main, l'index tendu dans sa direction, pour lui montrer qu'il n'était pas l'idiot qu'il pensait être. Ce dernier sourit, amusé.

Je ne savais pas que la médecine pouvait être si intéressante, mêlant des choses que l'on connait au quotidien de cette manière. Par contre ... Je ne sais même pas ce qu'est une rate.

Son air ne trahissait personne, son sourire encore moins. C'était faux, évidemment. En tant que militaire, avec une expérience des combats, il avait dû faire face à ce genre de blessures sur ses compagnons. Il connaissait les organes majeurs, les endroits problématiques, alors oui, il n'était pas complètement ignorant. C'était un test envers sa Protégée, qui avait presque des étoiles dans les yeux. Ça l'amusait assez de la voir dans cet état.

C'est un organe situé assez profondément dans le corps, dans l'hypocondre gauche près de la dixième côte.
Hypocondre ? reprit-il, un peu dérouté.
Chacune des parties du flanc de la région haute de l'abdomen, situées sous les côtes. Elle est accolée à la face latérale de l'estomac, près de la grande courbure, région située à gauche du corps. On ignore encore les véritables spécificités de son rôle, seulement que nous en avons besoin, malgré sa fragilité évidente. C'est relativement courant de voir des incidents survenir, notamment des hémorragies fatales, suite à des chutes ou à des coups violents. Seulement ...

Elle marquait une pause, observant l'ouvrage distraitement.

J'ai établi une théorie ... Je ...

Mancinia reprit sa respiration, démontrant un regard tranchant, se montrant bien plus déterminée quant à ce qu'elle désirait énoncée. Comment défendre ses idées si on y croyait pas soi-même, après tout ?

Les Humains sont déficients en termes de soins. Si notre Ma'Ahid est élevé, les Magiciens ne peuvent nous soigner. S'ils ne sont pas proches de nous, comme à Qaixopia, les risques de décès sont élevés, voire inévitables. Avant, nous pouvions compter sur les Anges, mais Sympan ayant décidé de nous enlever une partie de votre protection, nous sommes démunis. Une opération dans une telle zone est très dangereuse, parce que nous perdons du sang en continu. En cas de blessure de la rate, il y a tellement de sang que nous ne pouvons opérer dans la région. Chez nous, cet organe percé nous tue. Point. Et, ma théorie est, pouvons-nous le retirer et vivre sans ?

Neah avait écarquillé les yeux, elle reprit avant que sa question ne fuse.

Personne ne sait à quoi il sert, les recherches ne montrent rien ! Je pense qu'un individu peut vivre sans rate et qu'on peut lui retirer, en cas de blessure majeure, évitant à ce dernier de saigner à mort. Évidemment, il n'y a aucune preuve quant à mes propos ... à moins de les tester, mais comme je l'ai dit ... C'est complexe de prendre la vie de quelqu'un pour une simple expérience.
Mais ... Et pour la perte de sang ? demanda Neah. On sait tous que cette région est extrêmement délicate à opérer chez vous, tu viens de le dire toi-même, même si tu retires la rate, les difficultés quant à empêcher les écoulements sanguins pourraient aussi s'avérer fatals. Tu as des pistes quant à ça ?
Je n'en ai aucune idée ! soupira-t-elle de dépit. Toutes les recherches ne sont pas concluantes sur ce point, elles sont même dangereuses. Tu sais que l'on ingérait du sang à une époque pour guérir l'anémie, ou qu'on se baignait dans des bains de sang d'animaux pour préserver la santé ? Certains buvaient même le sang de Soldats morts en croyant que cela les rendraient plus forts.
Ah, oui. Charmant.

Imaginer ses hommes se précipiter sur lui pour presque le dévorer lui arrachait néanmoins un sourire amusé, malgré l'air de dégoût évident de Mancinia qui relâchait un soupir suivant sa grimace.

Il y avait aussi des transfusions de l'homme vers les animaux, mais, hum, les résultats étaient catastrophiques ... Heureusement, on a découvert que le sang circule par les artères et retourne au coeur par les veines. Il sert à transporter quelque chose mais, à l'époque, on ne sait pas encore quoi, s'en moquant un peu d'ailleurs. Les recherches des Déchus ont permis de savoir qu'il sert à transporter de l’oxygène, qui indispensable à la vie et qu'on ne peut pas en faire n'importe quoi. Le problème majeur était les conséquences de la coagulation du sang du donneur, le conduisant à la mort. Comme si ... le sang se figeait, devenant un caillou, tu vois ?

Comme s'il gelait, devenant incapable de se mouvoir ou de transporter quoi que ce soit, bouchant ce qu'il pouvait, comme un tueur silencieux.

Quand nous recréons du sang avec l'aide de la magie, ou que nous contrôlons celui du blessé, cela reste le sien. Nous essayons de maintenir l'irrigation des tissus au mieux par ce procédé, mais effectivement, ce doit être bien trop complexe pour vous.
Trouver un moyen de lui retransmettre le sang qu'il perd a été envisagé, mais les risques de lui remettre une maladie sont assez élevés.
Peut-être que le sang ... est différent pour chacun, mais nous avons tous, potentiellement, des ancêtres communs alors ... Bon, c'est trop compliqué pour moi !

Mancinia ne l'écoutait plus, figé, observant la page du livre sans le voir, son esprit carburant à vitesse élevée.

Comme ...

Son souffle était un murmure, comme si un séisme venait de ravager son esprit.

Des familles de sang.

Post XII - 1710 mots
Inktober - Jour XII - Livre

Pour les raisons évidentes de recherches médicales à venir et considérant la période du Forum, je suis restée évasive quant à l'utilité de la rate, mais pour les intéressés : elle sert à votre immunité et dans le renouvellement des cellules sanguines. On peut survivre sans rate, mais le corps en est impacté, notamment à cause du risque de surproduction de plaquettes et, avec l'immunité retirée, des risques plus élevés d'infections bactériennes [nombreux sont les vaccins à refaire tous les ans]. Mancinia mentionne aussi les traumatismes de la rate, même s'il existe énormément d'autres pathologies sur ce petit organe incroyable pesant à peine cent grammes dans votre organisme !


[Q.] La Liste de nos Rêves Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Mar 13 Oct 2020, 20:47


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Lorsqu'ils étaient rentrés de leur matinée, l'Humaine avait saisi un carnet dans son sac, s'était installée au bureau présent et avait entreprit, pendant près de quatre heures, de dépeindre ses théories sur le système sanguin, ses risques opératoires et la nécessité de trouver le moyen de réaliser des assimilations sécurisées. Qu'est-ce qui rendait impossible la transfusion entre certains groupes de personnes ? Qu'est-ce qui caractériserait cette variabilité ? La Famille ? Y aurait-il un suivi précis ? La science médicale savait depuis quelques années que les transfusions hétérologues conduisaient à des accidents, mais si elle parvenait à en assurer la sécurité ... Les bénéfices pour les Humains seraient considérables, cela pourrait même sauver des vies sur les champs de bataille si un médecin n'était pas disponible immédiatement. Elle prenait garde à toujours souligné les risques de coagulation du sang, mais également des nombreuses maladies se propageant par ce biais, augmentant, éventuellement, les risques d'épidémies. Son esprit était en ébullition. C'était devenu important pour elle de comprendre pourquoi certains remèdes sanguins étaient couronnés de succès, alors que d'autres se terminaient tragiquement, comme si l'île avait brutalement débloqué une ouverture dissimulée dans l'ombre. Dans la sienne, toutefois, se trouvait Neah, assis sur le fauteuil, lisant un le roman qu'il n'avait pas eu l'opportunité de terminé durant la traversée.

L'Ange l'avait laissée dans son état exalté, conscient de la passion qui l'animait, de l'envie d'aider son prochain par ce biais. Il n'allait pas l'interrompre, égoïstement, dans des recherches qui pourraient profiter à un grand nombre si elles s'avéraient légitimes. Silencieux, concentré sur l'oeuvre, il entendait à peine le glissement de la plume sur les feuillets. Des pages et des pages noircies, comme des lignes et des lignes de lecture. Puis, dans un léger soupir devant l'action inconsidéré du personnage, il tournait la tête dans sa direction, voyant son dos et sa main poursuivre frénétiquement sa tâche. Elle était incroyable, son énergie débordait vraiment. Au bout de quelques instants, elle s'arrêtait, relevant son bras, massant son épaule de son autre main, tournant à moitié un regard dans sa direction. L'Humaine voulait certainement s'assurer que tout allait bien, mais elle avait été prise à son propre jeu.

Tu avances bien ? sourit-il. Je n'ai pas osé t'interrompre.
J'ai terminé, dit-elle en reposant sa plume, poussant un long soupir pour relâcher la pression. Je vais probablement perdre quelques neurones si je dois poursuivre ce soir.

Elle marquait une pause, se redressant ensuite pour étendre ses bras au-dessus de sa tête, étirant son corps un peu endormi compte tenu de sa position des dernières heures, avant de venir s'installer à ses côtés.

Excuse-moi. J'étais inspirée et ...
Tu as très bien fait, dit-il en marquant sa page d'arrêt. Je sais que c'est important pour toi.
Oui, mais ... On avait dit pas de travail durant le séjour.
C'est vrai, tu dois êtes punie.

Reposant le livre sur la table basse, son dos revint ensuite se mettre contre le dossier du fauteuil, tandis qu'il l'observait, souriant devant sa mine désolée.

Je propose qu'on se gave de sucreries ce soir sans que tu ne protestes.
Ai-je déjà protester quand nous mangions sucré ? sourit-elle à son tour.
Dans ce cas, je souhaite que nous restions ensemble devant cette cheminée, avec des chocolats chauds, à se raconter des bêtises en grignotant. J'ai tellement ... envie qu'on soit simplement l'un avec l'autre et ...

Quelques coups à la porte l'interrompit, ils regardèrent tout deux cette dernière, étonnés.

Serais-ce un voisin ? demanda l'Ange.

Mancinia s'était redressée presque aussitôt, ne le laissant pas réagir. Étant donné qu'elle était la propriétaire de l'endroit, cela la concernerait certainement si tel était le cas. Ouvrant le battant avec précaution, elle ne vit personne, ce qui accentuait sa surprise, avant que de petits sons de cloche n'émanent de ses pieds, où elle baissa les yeux, avant de s'écarter par réflexe. L'un comme l'autre observaient des créatures humanoïdes de petite taille, vraiment très petite, soulevant de leurs bras, par leur force extraordinaire, de larges plateaux qu'ils vinrent mettre sur la table, avant de repartir tranquillement. Le couple était si éberlué qu'il n'avait eu le temps de rien dire.

Heu ... Merci à vous ! relâcha Mancinia, un peu fort, pour qu'ils l'entendent malgré leur éloignement.

Tandis qu'elle les observait reprendre à droite au bout du couloir, vers les escaliers en se demandant ce qu'il venait de se produire, l'Ange observait les plateaux. Des chocolats chauds, des viennoiseries, des biscuits en forme d'étoiles ou de flocons, des cookies aussi grands qu'une main, des brioches croustillantes au chocolat fondant ou à l'orange-choco ... De quoi réellement se régaler ! Mais était-ce quelque chose de normal ? Ce devait être eux qui s'occupaient de l'endroit, mais peut-être avaient-ils un but bien plus sournois ? Sa suspicion sombrait néanmoins dans le néant, qui oserait causer un quelconque trouble à Boraür ? Mancinia eu un sourire, elle savait. Son Gardien était prêt à tuer quiconque lui ferait du mal. Ce n'était pas tant l'acte en lui-même, seulement une méfiance naturelle et son regard tranchant étaient une manière d'exprimer son amour. Il était en train de mettre un chamallow dans leur tasse commune, ayant entendu que c'était délicieux, tandis que sa Protégée l'observait. Elle ne savait pas exactement lorsqu'elle avait commencé à remarquer toutes ces choses. Quand Neah était en train de réfléchir, il mettait sa main devant sa bouche, quand il était en train de mentir, il avait la manie de serrer les dents pour éviter de sourire et quand il était embarrassé ou content, il se tenait la nuque. Ces petites manies, ces petits gestes, ces habitudes qu'on ne remarquait pas sur soi-même. Elle adorait cela.

Tel un exact miroir à ses sentiments, Neah avait la même sensation à son propos, sans mentionner tout ce qu'il savait, intérieurement. Mancinia pensait à lui avant de s'endormir. Quand elle lisait un roman, elle se demandait s'il lui plairait. Elle a toujours hâte de le voir les soirs où ils avaient rendez-vous. Les jours où ils ne se voyaient pas, elle voulait pouvoir au moins lui parler. Quand il avait accepté ses sentiments, c'était ... c'était la plus belle chose de son monde. Revenant se mettre à ses côtés, elle vint coller son visage contre son torse, alors qu'il allait prendre les deux tasses en main, le laissant surprit de sa réaction.

Ton coeur s'est accéléré.
J'aime bien quand tu me prends dans tes bras.

C'était un homme terriblement sincère lorsqu'ils étaient ensemble. Mancinia avait des palpitations dans tous le corps, tandis qu'il l'embrassait furtivement dans le cou. Se reculant suite à un violent frisson, elle l'observait avec des yeux énamourés.

Tu veux que ... ?

L'Ange se reculait un peu à son tour, soupirant avec ennui devant ce qu'elle attendait de lui.

Tu ne renonces jamais ?
Tu n'as pas envie de céder ?
Tu t'attaques à une forteresse buté.
Je saurai fracasser tes défenses, Capitaine.

C'est alors que l'Humaine vint mettre ses bras autour de son cou, puis ses lèvres sur les siennes. Bien qu'ils n'eurent pas réellement l'habitude des baisers passionnés, ils étaient emportés dans une certaine magie en ce début de soirée et Neah se laissait, lui aussi, emporté par ses sentiments. Cela ne durait pas plus d'une minute, avant qu'elle ne colle son épaule contre la sienne, tasse en main, tandis qu'il lui racontait ce qu'il savait sur les lutins. C'était terriblement passionnant de l'écouter, l'Humaine ne s'en lassait jamais ...

Post XIII - 1240 mots
Inktober - Jour XIII - Miroir


[Q.] La Liste de nos Rêves Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Mer 14 Oct 2020, 23:57


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Précédemment - Le Rêve - Arz'Lus

Neah ouvrit les yeux, le coeur battant et la respiration altéré. Battant des cils, il observait la rosace de bois au-dessus de lui, reprenant ses esprits suite à cet étrange songe où il s'était entendu dire, à voix haute, qu'il désirait plaquer contre un mur, aussi simplement que ça, l'Humaine qui dormait sagement à ses côtés. Où sa propre voix avait émis de l'intérêt sur le corps de sa Protégée, dépeignant avec perversité ses attributs les plus plaisants. C'est vrai qu'il le pensait, secrètement, qu'elle était sublime, adorant le lui souffler au creux de l'oreille, mais de là à être en roue libre dans ses rêves ... c'était embarrassant. L'Ange tournait ensuite sa tête vers sa droite, pour observer son visage endormi et serein, mais tout ce qu'il découvrit, c'était deux mires reluisantes qui l'observait, une lueur inquiète apparaissant sur son faciès en découvrant son visage halluciné.

Tout va bien ?

Mancinia semblait être dans le même état, c'était évident, vu le trouble dans sa voix. Avec ses cheveux débraillés, son visage perlé de sueur, son regard empli d'adrénaline et sa respiration essoufflée, elle aussi avait dû avoir une nuit plus qu'intéressante. Avaient-ils les même symptômes ? Était-ce une maladie ? L'Insaisissable ne se sentait pas particulièrement atteint. C'était comme s'il sortait ...

J'ai eu une sorte de cauchemar, souffla l'Ange en passant sa main sur son front.

Il avait connu des réveils plus agréables, cela lui demanderait quelques minutes de s'en remettre, le temps de reprendre le pas sur les battements de son coeur agité. Spontanément, sans mot dire, Mancinia posait le plat de sa main contre le matelas, se redressant à moitié pour se rapprocher de lui, venant se mettre au-dessus de lui, l'observant. Qu'est-ce que ... ? Ses lèvres vinrent se coller aux siennes, dans un léger baiser matinal et rassurant. C'était tellement doux qu'il eu l'impression que le Mal avait disparu. Se remémorant son les vagues souvenirs d'une bataille les opposants, dans cet endroit bien trop brillant pour les Bipolaires, il était conscient d'une promesse scellée entre eux que Neah voulait voir durer pour l'éternité.

Je veux qu'une Humaine comme toi reste avec moi pour toujours.
Où irais-je, hum ? Je suis bien avec toi, mais ne cassons plus de mobilier. Ça fait un peu mal.

Neah eu un sourire, bien que trouble. S'il n'aimait pas lever la main sur cette personne qu'il aimait plus que tout au monde, la voir combattre ainsi, dans toute sa rage guerrière, lui plaisait ardemment. C'était bien cette étincelle qu'il l'avait fait l'aimer, après tout.

Avons-nous eu le même rêve ? demanda-t-il en embrassant son nez. Mes propos ne te semblent pas étrangers et le mobilier ...
Je pense, oui. C'est à cause du Lien ? Est-ce que ça arrive à d'autres ?

Ils restaient muets, aucun ne pouvant confirmer ou infirmer la chose. Dans tous les cas, la conversation taquine de la veille au soir les avait poursuivit jusque dans leurs songes. L'Humaine vint ensuite se blottir dans ses bras.

Je te sens nerveux, Neah.
On avait dit pas le travail.
Mais ... ?
L'entraînement me manque.

Le rêve de cette nuit l'avait probablement secoué, ravivant ses sens militaires. Il était pour prendre un peu de repos, mais son rythme de vie d'une décennie ne pouvait être balayé aussi aisément. Elle se sentait dans le même état.

Et si on allait courir ?

Observant ses cheveux, sentant le parfum d'épices émanant de ceux-ci, il l'embrassait distraitement. Elle était tellement adorable, par tous les Aetheri.

Demain matin.



Neah étant bien au courant des us et coutumes de Boraür, s'étant renseigné avant de venir dans ce lieu en sa compagnie, lui avait expliqué que ces Lutins du Foyers étaient ceux en charge des environs, venant en aide aux habitants. Ils s'occupaient de nombreux travaux, en particulier sur les animaux, dont les chevaux et les bovins, en soignant le bétail, changeant leur litière et en offrant aux vaches un fourrages appétissant. Ils surveillent, protègent et tiennent propre la demeure dont les habitants leur témoigne un grand respect, s'assurent de la cuisine lorsqu'ils ne le peuvent. S'ils n'aiment pas les objets en fer, ils aiment les grenouilles rôties, ainsi que le lait qui est leur seule réclamation en échange de leurs services. Ils ont un amour immodéré en ce qui le concerne et c'est un détail alimentaire plus qu'intéressant aux oreilles de l'Humaine. Mancinia n'ayant pas grand-chose à disposition, elle s'était contentée de leur remettre quelques épices douces qu'elle avait emportée avec eux, pour se souvenir de son Royaume. Ils s'étaient aussi engagés à acheter du lait et des grenouilles, bien qu'elle détestât cette nourriture, pour leur confier à leur prochain passage. Après tout, ils avaient si bien prit soin de son appartement en son absence, c'était la moindre des choses. Ils étaient ressortis pour déjeuner en extérieur tout en profitant pour faire quelques emplettes, au même endroit de la veille, déclenchant quelques nouveaux regards et gloussements à leur passage. Cet endroit lui plaisait.

Le couple se sépara brièvement lorsque Mancinia voulu, absolument, acheter quelques cadeaux pour les Lutins. En sortant de l'épicerie, avec la venue de sa visite et un cadeau en prime, l'Humaine cherchait son Ange du regard, avant de le découvrir sortant d'une autre boutique, située à deux pas de là où elle se trouvait. Neah paru troublé de la voir dans son ensemble carmin, alors qu'elle y baignait depuis leur départ. Il ne savait pas pourquoi, mais depuis leur arrivée, les effets de ses sentiments étaient décuplés. Cet endroit était véritablement magique. Il passait sa main dans son cou, signe de l'embarras, ce qui arrachait un sourire à sa compagne, tandis que ce dernier lui montrait ce qu'il détenait dans sa main.

Je l'ai vu et je me suis simplement dit que ce ... ce serait beau sur toi !

Tendant le paquet bleu d'outremer, noué d'un ruban doré, Mancinia paru surprise, puis embarrassée de ne point avoir de cadeau à son encontre. Ses mimiques le faisait fondre. Dans un sourire poli, elle saisi ce dernier en dénouant le ruban, ôtant le sommet de la boîte pour en découvrir le contenu. C'était exquis, brillant à sa vue de mille éclats. Une broche à cheveux incarnant une rose dorée, perlée en son centre et à quelques endroits pour souligné les courbes délicates de l'ouvrage, le clip d'attache était dissimulé sous les deux feuilles entourant la fleur, permettant un maintien sans douleur. Elle la prit délicatement entre ses doigts, avant de la mettre dans ses cheveux, soutenant les mèches encombrantes sur son côté gauche.

Franchement ... C'est toi qui embellit cette broche.

Elle ne savait que dire, lui non plus, conscient que ce n'était pas un cadeau adéquat.

Je sais que c'est un peu idiot d'offrir ce genre d'ornement à une Joaillière accomplie, mais c'est ... Mancinia, tu pleures ?!

Une larme s'était échappée de son oeil, coulant le long de sa peau et l'inquiétant immédiatement. Est-ce que son geste l'avait blessé ? Elle secouait la tête, refusant de l'inquiéter, tandis qu'un sourire ravi réapparu sur son visage.

Je suis touchée par ton geste ... Je porterais cet ornement, Neah, merci. Merci, il est si beau.

Tout ce que voulait Neah, c'était qu'elle continue de sourire comme elle le faisait en ce moment.

Post  XIV - 1210 mots
Inktober - Jour XIV - Rose

Coutume Réprouvée - Souhait de Neah : Je veux qu'une Humaine comme toi reste avec moi pour toujours > conséquences du voeu dans la réalité => Si votre personnage est celui qui a défié et qu'il perd le duel, il sera poussé, dans la réalité, à rendre un service à l'autre. Si votre personnage est celui qui a été défié et qu'il perd le duel, il sera poussé, dans la réalité, à embrasser l'autre. Ça se matérialisera sous forme d'envie, de pulsion, en fonction des spécialités. C'est à dire qu'un personnage avec une bonne force mentale aura envie, mais sera capable de refréner cette envie. Cela dit, il n'en sera débarrassé qu'une fois qu'il aura accompli le service ou le baiser.


[Q.] La Liste de nos Rêves Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 11068
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
◈ Âme(s) Soeur(s) : Neah Katzuta | Ange | Compagnon
◈ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang III] | Éleveuse de Vaches [Rang I] | Investisseur [Rang II]
Mancinia Leenhardt
Jeu 15 Oct 2020, 22:45


Illustration - Alena Aenami
La Liste de nos Rêves

Exacerbées étaient leurs émotions depuis leur arrivée sur Boraür, sans doute qu'aucun des deux ne pouvaient comprendre la raison pour laquelle ils ressemblaient à des adolescents ressentant leurs premiers émois, mais dans tous les cas, malgré quelques embarras, c'était bien agréable de se retrouver ainsi, seuls, heureux et isolés de ceux qui les connaissaient. Ils s'adonnaient à des choses usuels dans bien des couples, mais qu'ils n'avaient pas eu vraiment l'occasion de réaliser l'un envers l'autre. Voyager, danser, se promener, manger en compagnie de quelqu'un, se tenir la main, s'échanger des cadeaux et dormir ensemble, en tout bien tout honneur. Tout cela, sans la moindre pression de l'entourage, des charges, de leur statut. Juste être à deux et savourer le moment présent. Mancinia sentait la lourdeur de la broche sur ses cheveux, malgré ses yeux humides, ce n'était qu'un éclat de son bonheur. Jamais elle n'aurait osé admettre son envie de recevoir de tels présents de Neah, de les revêtir. N'était-elle pas Joaillière ? Tout le monde en déduisait que c'était inutile, sauf elle. Malgré tout, l'Ange lui avait offert son plus merveilleux présent il y a quelques temps, désormais. Son Qirān. Cette promesse de mariage qu'ils allaient concrétisée, mais avant cela ...

J'ai aussi un cadeau pour toi.
Mais ...

Aussi aberrant que cela soit, comme unis par des liens plus puissants malgré eux, l'Humaine avait vu une chose susceptible d'intéresser son Gardien sur le chemin et n'avait su s'empêcher de vouloir l'acquérir. Prenant le paquet de l'intérieur d'un des sacs, elle lui remis un paquet un peu plus large et lourd, de couleur blanche, avec un ruban doré. Neah eu une moue mélangeant l'amusement et la morosité de s'en voir attribué un, alors qu'il voulait simplement se montrer romantique. Quoique, à bien y regarder, elle l'était assurément. Il l'ouvrit, les yeux écarquillés de surprise. C'était si brillant. Un somptueux stylographe reposait sur son écrin de velours, avec quelques plumes supplémentaires et de l'encre. Cet instrument d'écriture, ou de dessin sur papier en ce qui le concerne, lui permettrait de travailler tout en ayant une pensée nostalgique à ce séjour.

Tu m'avais dit avoir besoin de nouvelles plumes puisque les tiennes étaient usées.
Ta considération pour mon travail est aussi profonde que l'océan, sourit-il en observant les détails sur la plume avec attention. Merci, Alakoso.

L'Ange avait refermé la boîte, craignant que le froid ambiant n'abîme ce précieux cadeau. Comme toujours, elle le soutenait, à sa manière. Prenant une partie de leurs achats, ils retournèrent à l'appartement, main dans la main.



Oh.

Lorsque sa main avait dégagée quelques vêtements, Mancinia retombait sur un ouvrage qui l'avait grandement intriguée. Elle avait été alerté lors d'un repas, avant de se procurer un exemplaire et de le lire plus en profondeur, découvrant les illustrations mettant en scène un homme ressemblant de manière troublante à Neah. Il y avait aussi des représentations imagées de la Comtesse Vaughan et du Comte Verhoeven, mais elle était aussi convaincue d'y avoir vu Jil et Astriid. Son exclamation n'avait sûrement pas intrigué son compagnon, qui se trouvait dans la salle attenante d'où il émergeait quelques minutes plus tard, alors qu'elle observait les flocons s'amonceler avec lenteur à l'extérieur. Elle le suivait dans le reflet, le voyant vêtu de sa combinaison blanche. Il n'avait pas eu le choix que de la revêtir, puisque son pyjama de voyage ne semblait plus convenir. Avec ses cheveux roux, cela détonnait. S'installant sur le fauteuil, devant la cheminée, il ... elle ne savait pas exactement ce qu'il était en train de préparer, mais elle vint à sa rencontre, ce qui eu pour effet de le voir tourner son visage en sa direction.

Neah, tu sais ... Il y a ce Conte qui a eu un succès populaire et ...

Neah s'était immobilisé lorsqu'elle eut mentionné ce récit, qui était presque sur toutes les lèvres, son regard coulant du visage de Mancinia vers ce qu'elle détenait dans les mains. Il reconnu la couverture, pour l'avoir vu dans une librairie, son titre et en connaissait très bien la teneur, pour l'avoir vécu malgré lui.

J'aurais dû me douter que tu l'avais lu.
Tu es au courant ? Son succès est retentissant, je présume que c'est normal. Autant que les autres personnes illustres qui s'y trouvent ... Je crois que quelqu'un se sert encore de ton image à ton insu.

Un léger silence s'installait, l'Ange retournait son visage vers les flammes, songeur, amer.

Viens t'asseoir. Je dois te dire quelque chose.

Sa réaction la surprit, mais elle n'osait pas émettre un son de contestation et vint se mettre à ses côtés, posant l'ouvrage sur la table basse, alors qu'il relâchait un soupir et ne se décide à la regarder avec un regard dur, sérieux.

Tout ce qui est dans ce Conte s'est réellement produit pour moi.
Pardon ? dit-elle, interloquée. Attends une minute. Tu veux dire que vous avez tous été embarqué là-dedans, comme lors de mes ... téléportations étranges, comme Omi'Ake ? Mais ... Neah, tu t'es suicidé !

Son ton avait été plus haut qu'elle ne l'aurait voulu, l'idée qu'il ait recourt à cette extrémité la terrorisait. De son côté, le Shang se remémorait toutes ces péripéties grotesques et décousues, ne comprenant pas le succès de cet oeuvre, qui ne méritait certainement pas le titre de Conte. S'ils devaient inspirer des émotions puissantes, transmettre une philosophie malgré l'invraisemblance et laisser de bon souvenir au lectorat, la Légende des Trois Royaumes ne correspondait à rien de ce qu'il connaissait. Peut-être était-ce là que les choses coinçaient ? C'était au-dessus de sa compréhension.

Inconsciemment ... J'avais l'impression de revivre ce que nous vivions avant le Génocide Démoniaque. Être soumis pour survivre, devoir suivre ce que nous disent d'autres alors que nous sommes meurtris au plus profond de nous. Être obliger de plier le genou devant l'ennemi pour retourner chez soi. Pour avoir un avenir ... devoir lui obéir en ravalant toutes les valeurs auxquelles je crois. Je n'ai pas réussi à encaisser. Pas dans un lieu où je n'y étais pas contraint.
Neah ...

C'était sans mentionner l'idée répugnante que lui, un Ange, puisse aimer un homme. Ça dépassait son entendement que l'on ose essayer de gommer son Lien, détruire le souvenir de sa merveilleuse fiancée. Peut-être était-ce ce qu'il n'avait su supporter ? Heureusement, Ping s'était avéré être Mulan lors de la relecture, ce qui lui avait permis de se sentir soulager. Il ignorait qui était la personne embarquée dans ce rôle, mais il devait néanmoins saluer son courage et ses tactiques de guerre. Le Comte Verhoeven l'avait d'ailleurs bien aidé, semblant trouver à son goût le rôle de Dieu de la Mort.

Les Faes m'ont ... remerciées ? Est-ce le mot correct ? Dans tous les cas, elles m'ont remerciées en me nommant Souverain des Contes.
Qu'est-ce que ça veut dire ?
Je n'ai pas vraiment compris.

Cette histoire était une aventure qu'il désirait enterrer dans la case des mauvais souvenirs, autant que son passage sur Omi'Ake.

J'y pense ... Cette Fae. Je ne me souvenais pas d'elle à ce moment-là, mais c'est lui qui m'a conduit à Ciel-Ouvert contre mon gré. Était-ce pour me rappeler à l'ordre quant à mon rôle ?
La Cité des Chants ? Est-ce que tu dois soutenir la créativité et les Arts ?

L'Ange haussait les épaules, on lui avait fournit de vagues explications. S'il avait accepté le rôle, c'était uniquement car il craignait qu'on le harcèle jusqu'à ce qu'il accepte.

Dans tous les cas, la création est de ton domaine, pas vrai ? Tu aides tes parents dans la construction de nouvelles choses et, surtout, tu as une partenaire merveilleuse qui à des doigts en or, alors qu'elle manipule les matériaux pour concevoir de somptueuses parures !
Comment vont tes chevilles ? se mit-il à rire.
Elles ne passent plus la porte, c'est un réelle problème, renchérit-elle.

Sa manière d'essayer de détendre l'atmosphère lui plaisait, elle avait comprit qu'il ne désirait pas vraiment en discuter, même s'il se sentait dans l'obligation de tout lui raconter, comme celle-ci l'avait fait avec lui.

Je vais y réfléchir sérieusement.
Tu sais ... Je souhaiterais tellement une soirée comme hier ! Tu me raconterais tes aventures dans les Trois Royaumes de ton point de vue, parce qu'en parler t'en feras du bien et nous pourrions ...

Interrompue dans ses propos par quelque coups à la porte, comme l'Ange la veille au soir, l'Humaine se relevait, ouvrant la porte aux petits lutins qui vinrent porter de nouveaux plateaux, avant de se détourner pour ensuite ressortir.

Oh, attendez ! dit Mancinia, se réveillant soudain, avant de prendre le paquet se trouvant auprès de la porte. J'ai ceci pour vous remerciez de bien veiller sur nous.

Un des lutins saisit le paquet, sans aucune difficulté quant à sa hauteur et sa lourdeur, doucement, le penchant pour observer son contenu, le montrant à ses collègues. Il y avait quelques bouteilles de lait et des grenouilles, qu'ils n'auraient plus qu'à préparer à leur convenance.

Je suis désolée, ce n'est pas grand-chose. N'hésitez pas à me demander si ... oh !

Ils s'étaient précipités sur ses jambes, bras tendus, les entourant. Un moyen de la remercier, avant de repartir, leurs grelots semblaient se balancer sur un rythme joyeux. Elle se retournait vers son Gardien, le pouce en l'air. Visiblement, c'était ce qu'ils devaient faire. Mancinia saisit un chocolat chaud, y plongeant un chamallow, prenant un cookie, avant de se mettre convenablement sur le fauteuil.

Je suis bien installée, dit-elle alors en mordant dans le biscuit. Je t'écoute.
Eh bien, il était une fois ...

Post XV - 1600 mots
Inktober - Jour XV - Conte


[Q.] La Liste de nos Rêves Signat12

Meuh:
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t38147-mancinia-leenhardt-
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[Q.] La Liste de nos Rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Q] - Déchue des Rêves
» [Q] Loin des rêves
» | Le Monde des Rêves |
» | Harabella - Æther des Rêves |
» Le monde des rêves (Nyx et Akechi)
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Mers :: Mers - Ouest :: Mer de la Méduse :: Boraür-