-33%
Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG Galaxy M13 64Go 4G Light Blue
159 € 238 €
Voir le deal

Partagez
 

 Une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astriid
~ Ygdraë ~ Niveau II ~

~ Ygdraë ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 2287
◈ YinYanisé(e) le : 03/04/2020
◈ Activité : Empoisonneuse
Astriid
Jeu 01 Oct 2020, 16:04

Une nouvelle vie Bu2k
Une nouvelle vie




Avant que Grendel ne rejoigne le cirque


Grendel

Race : Fae
Niveau : I
Taille : 140 cm
Âge apparent: 9

Spécialités :
- Agilité : 7
- Force : 3
- Charisme : 2
- Intelligence : 6
- Magie : 5

À savoir : Grendel est une fille mais a une apparence plutôt masculine, parfois androgyne mais votre personnage peut être suffisamment observateur pour s'apercevoir que c'est une fille. Ensuite, soit elle se maquille pour tenter de dissimuler son visage monstrueux, soit elle porte un masque et elle ressemble globalement à un clown et à l'avatar que je met dans chaque rp. Elle a une jambe plus courte que l'autre ce qui lui donne une démarche étrange et ses bras sont plutôt courts.
Les mains plaquées au mur, cachée dans l'ombre, j'observai discrètement les passants approcher. On ne pouvait m'apercevoir qu'après avoir tourné dans l'angle de la ruelle et ils ne pouvaient alors plus m'éviter. Je serrai entre mes mains le chapeau grisâtre et élimé où tressautaient trois misérables pièces d'argent. À peine de quoi me nourrir jusqu'au soir. Vêtue d'une robe volée à un cadavre, j'avais cousu un autre vieux vêtement pour former une capuche. Il avait aussi fallu me bander le visage pour dissimuler mon faciès difforme. Il effrayait les enfants et dégoûtait les adultes au lieu de leur inspirer la pitié qui leur donnerait envie de me céder une pièce.
Les bavardages d'un couple parvinrent jusqu'à mes oreilles et je me collais au mur pour cacher ma présence. Une fois qu'il fut assez proche, j'avançai d'un pas pour me placer sur leur chemin. J'exagérais ma démarche chaloupée pour souligner l'asymétrie de mes jambes et tendit le chapeau vers eux, levant des yeux suppliants. «Une pièce s'vous plaît m'sieur dame, pour manger.» L'homme, de haute stature, portait un étrange chapeau d'un violet aveuglant. Son costume, violet aussi avec des motifs pourpres était surmonté d'une cape plus sobre. Une fine moustache et un bouc lui donnaient un air distingué mais son sourire était chaleureux. Il glissa ses doigts sous mon menton, tournant mon visage de chaque côté avant d'émettre un «Mmh» qui me laissa perplexe. La femme à son bras, plus menue, portait une robe dos nu qui dévoilait les tatouages dorés qui couraient sur ses épaules et qui devaient continuer dans son dos. Sa peau était d'ébène et ses yeux caramel semblaient m'évaluer aussi tandis que son petit nez en trompette se froissa à l'odeur que je dégageais. Des tresses fines et serrées retenaient en arrière ses cheveux crépus et elle était d'une beauté époustouflante. Je regardai l'un et l'autre à tour de rôle en remettant sous leur nez le chapeau. L'homme sourit et y déposa quelques pièces. Mes yeux s'arrondirent sous le choc et je sentis mon coeur battre plus fort. Une telle somme était un luxe pour moi et je sentis des larmes de reconnaissance monter. La jeune femme jeta un coup d'oeil dubitatif à son compagnon. «Tu es sûr de toi ?» L'homme se contenta de sourire, son regard fixé sur moi. «Oui, tu me connais. C'est un investissement. Tu verras.»
Ne prêtant pas attention à leurs paroles, je reniflai un merci étouffé avant de détaler aussi vite que possible, serrant fort contre moi mon chapeau. J'étais riche ! J'allais pouvoir profiter de ma journée au lieu de mendier, peut-être même m'acheter une friandise. Ou deux ! Je ne vis pas dans mon dos l'homme murmurer quelques mots dans l'oreille de la femme avec un sourire avide avant de se diriger vers le poste de garde le plus proche.

L'après-midi me trouva installée assise en tailleur dans l'herbe au milieu de massifs de fleurs. Le sachet rempli de noix encore chaudes entre mes jambes, je conversais avec quelques pétunias. «Sais-tu qu'une fois, il y avait deux magiciennes qui se sont embrassées là juste sous notre nez !» «Enfin Iria, c'est une enfant ! Ne lui raconte pas de telles choses !» «C'est rien qu'un bisou Darjeeling, et il faut bien qu'on lui explique sinon jamais elle ne pourra devenir jolie et rejoindre les autres Faes dans un Jardin !» Les joues pleines de noix, je parvins à protester. «J'veux pas ! J'déteste les Faes ! Elles m'ont laissée toute seule ! »
Outrées, les fleurs en avaient les pétales qui frémissaient mais le bruit de sabots recouvrit leurs voix fluettes. «C'est elle ! La voleuse !» Je sursautai et relevai les yeux vers les deux gardes à cheval qui pointaient leur doigt vers moi. J'avais suffisamment eu de mésaventures pour savoir qu'il ne servait à rien de discuter. Je bondis sur mes pieds et m'enfuis ventre à terre sans demander mon reste. J'évitais les sentiers, facilement praticables à cheval, pour louvoyer entre les buissons et les arbres, cherchant à semer les gardes par des slaloms dans le parc. Alors que la sortie du parc approchait, je passais sous un saule pleureur quand des bras m'accrochèrent sous les aisselles et m'emportèrent vers le haut. Je me débattis aussitôt, envoyant des coup de pied dans tous les sens et cherchant à mordre mon assaillant. «Calme-toi petit lutin, ne fais pas de bruit sinon les gardes vont nous entendre.» Je cessai aussitôt en reconnaissant la voix douce de l'homme si généreux de tout à l'heure. Sa longue silhouette était pliée de manière assez comique sur la branche et il m'encouragea à monter plus haut pour échapper aux regards. Plus loin en bas, sa jolie compagne arrêta les gardes à cheval, indiquant du bras le portail. «Elle a quitté le parc à l'instant ! Vous la rattraperez vite !» Blottie contre l'homme, je n'osais plus respirer de peur qu'une branche casse et dévoile notre cachette. Dans mes oreilles, l'homme me chuchota : «Que dirais-tu de ne plus jamais avoir à fuir ? De ne plus jamais souffrir de la faim et de gagner ta vie ?» À ces mots, je sentis ma respiration s'accélérer et les battements de mon coeur s'envoler. Une boule dans la gorge, j'acquiescai en silence, bouleversée par cette opportunité du destin.




Cheval 8D
782 mots


Une nouvelle vie Vsmm

Merci Mancy pour la signature  nastae  

Merci Jil  Une nouvelle vie 009 :
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t37828-astriid-celwun-la-f
 

Une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vers une nouvelle vie. [Pv Jun]
» [A.] La Nouvelle Frontière
» Une nouvelle vie [PV Mitsu]
» Une nouvelle arrivée [PV Noa]
» [LDG Voyageurs] Une nouvelle vie
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Mers :: Mers - Est :: Mer du Feu Bleu :: Volatys-