-41%
Le deal à ne pas rater :
Moniteur 24″ pouces HP M24F FHD
99 € 169 €
Voir le deal

Partagez
 

 Le bisou magique | Rajiv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astriid
~ Ygdraë ~ Niveau II ~

~ Ygdraë ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 2286
◈ YinYanisé(e) le : 03/04/2020
◈ Activité : Empoisonneuse
Astriid
Sam 29 Aoû 2020, 17:01

Le bisou magique | Rajiv M6l2
Image par Sharandula

Le bisou magique




Bousculée de toute part, Astriid était emportée par le flux des visiteurs sortant du Fessetival. On sentait dans les rires et les exclamations excitées l'ambiance joyeuse du festival, nul doute que c'était un succès. Si les Déchus faisaient toujours la fête comme ça, elle s'installerait à Avalon à long terme, c'était une ville faite pour elle. Elle regarda avec envie le ciel bleu strié de déchus et autres ailés qui échappaient à la plèbe bruyante et suante qui se déversait dans les rues d'Avalon. Elle ne savait pas encore se servir de ses propres ailes bicolores et ne voulait pas risquer un incident en s'y essayant maintenant. L'elfe rousse tenta de louvoyer entre les bras tendus et se fit marcher dessus plus d'une fois. Balbutiant une multitude de «Pardon !» et de «Désolée !» accompagnés de «Je ne vous ai pas fait mal ?», comme si sa frêle silhouette pouvait blesser qui que ce soit. L'Ygdraë cessa bientôt ses efforts et se laissa porter, tentant seulement de ne pas se faire écraser. Cette journée passée au Fessetival avait été riche en émotions et en événements et, une fois n'est pas coutume, elle était fatiguée.
Arrivée à une place avec une fontaine, elle soupira de soulagement en voyant la foule s'éparpiller dans les ruelles adjacentes. Elle massa sa nuque sur laquelle elle avait reçu un coup de coude, Astriid repéra sur un mur un robinet en cuivre salvateur. Elle s'accroupit aussitôt pour activer le système et dans sa précipitation, elle l'ouvrit avec tant d'enthousiasme que le jet rebondit sur sa paume pour l'arroser copieusement. Elle cria et gloussa en même temps, tombant en arrière. Les cheveux et le visage trempé, elle songea que sa mère aurait détesté ce spectacle. Ce n'était pas digne d'une Ygdraë qui se respecte. Elle haussa les épaules, il serait si ennuyeux de se conformer aux attentes de sa mère qu'il était simplement hors de question qu'elle se plie à ses exigences. Le visage rafraîchi, elle remonta les pans de son pantalon pour plonger ses pieds douloureux sous le l'eau fraîche. Après avoir piétiné toute la journée, les brides en tissu avaient frotté sur la peau fine de ses chevilles, y dessinant des marques rouges et la sensation de l'eau la soulagea aussitôt. En attendant que ses pieds sèchent, elle s'allongea sur le dos, les jambes relevées et sa tête sur ses bras pour regarder le ciel. Elle ne se lassait pas d'admirer les ailés voler avec tant d'aisance. Ils lui faisaient penser à des des étoiles filantes noires ou blanches et leur ballet improvisé lui évoquait une liberté qu'elle goûtait pleinement depuis son départ de Melohorë. Encore plus maintenant, loin de Raïm et des autres Ygdraë, libre de faire des rencontres, de nouveaux amis. Le monde regorgeait de personnes merveilleuses et il était difficile pour Astriid d'imaginer que des êtres avec de mauvaises intentions puissent fouler ces terres. Loin de se sentir inquiète, elle s'épanouissait comme une fleur au soleil, profitant de pouvoir faire ce qu'elle voulait, quand elle voulait, sans que le Boräk soit sur son dos. Il devait être furieux qu'elle lui ai échappé. La pensée du Braskä, rouge de colère et fulminant la fit rire, elle aurait voulu voir ça. Depuis le défilé, plusieurs heures auparavant, elle n'avait plus revu son groupe et elle regrettait juste d'avoir abandonné Valÿn. L'Ygdraë sentit poindre un début de culpabilité en repensant à l'Eskët aux cheveux gris, il aurait été amusant d'essayer de le peindre ou de danser avec lui. Retrouvant son énergie, Astriid se redressa et renfila ses sandales en grimaçant. Il était temps de les retrouver.
La rousse n'avait aucune idée d'où elle était ni comment retrouver l'auberge qu'ils avaient prise. Astriid regarda à gauche et à droite dans une vaine tentative pour se repérer, peine perdue. Dès lors qu'elle commença à réaliser qu'elle était toute seule dans une cité inconnue, l'Ygdraë sentit ce début de panique que ressentent tous les enfants qui perdent de vue leurs parents. D'instinct, ses doigts vinrent voler une mèche bouclée pour la tortiller nerveusement, son esprit cherchant une solution, fallait-il retourner au Fessetival ? Rester ici et prier qu'ils la retrouvent ? Chercher l'auberge ? Piäh Nour aurait pu l'aider mais le Kinshäla avait fui le bruyant Fessetival avant même d'y pénétrer, préférant commettre ses bêtises dans la ville. Il reviendrait sûrement ce soir. En attendant, elle devrait trouver quelqu'un d'autre pour l'aider.
L'Ygdraë avisa à quelques mètres un grand blond à l'air sympathique. Il ne lui en fallut pas plus pour se décider et elle bondit devant ce qu'elle espérait être un local. Vu de près, il était encore plus grand et elle dut se tordre le cou pour plonger dans ses prunelles ambrées. Croisant ses mains dans son dos, Astriid lui offrit son plus large sourire, dessinant des pattes d'oie au coin de ses yeux et ses longues oreilles frétillant sous ses cheveux encore mouillés. «Bonjour ! Est-ce que par hasard vous sauriez où se situe l'auberge du déchu perché ?» Gênée, elle se mordilla l'intérieur de la joue. «C'est que j'ai perdu mes compagnons, nous étions au Fessetival et... Bon je me suis laissée emporter, vous savez comment c'est. Ils sont rigolos ces Déchus, on s'amuse bien ! J'ai entendu qu'il serait aussi ouvert toute la nuit ! Mais Raïm va me tuer si je ne le retrouve pas avant... » Le naturel revenant au galop, les mots franchissaient ses lèvres sans aucune retenue et elle réalisa qu'elle assommait son interlocuteur à qui elle n'avait même pas encore laissé une chance de lui répondre.
901 mots




Le bisou magique | Rajiv Vsmm

Merci Mancy pour la signature  nastae  

Merci Jil  Le bisou magique | Rajiv 009 :
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t37828-astriid-celwun-la-f
Kyra Lemingway
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 4516
◈ YinYanisé(e) le : 22/03/2016
◈ Activité : Tenancière d'un Bar à vin (rang I) ; Négociatrice (rang I) ; Brasseur (rang I) ; Reine du monde des contes à mi-temps
Kyra Lemingway
Dim 11 Oct 2020, 10:53


Le bisou magique


Traversant les allées et suivant la vague de population pour ne pas finir écrasé par cette dernière, tu exhalai un souffle tandis que tu fuyais tes responsabilités. En acceptant d'offrir ton aide pour le Fessetival, tu n'avais pas imaginé un instant que ce puisse être si éprouvant. Entre la foule qui se perdait dans le labyrinthe d'Avalon et qu'il te fallait rediriger régulièrement, le brouhaha plus intense encore qu'à l'accoutumée qui finissait par résonner à tes oreilles en un bourdonnement incessant, et les courses que tu avais dû effectuer bon gré mal gré pour Kjell et Oriane, tu n'avais pas eu un instant à toi ni pour te reposer, ni pour profiter ne serait-ce que quelques minutes de l'événement. Du moins jusqu'à présent. La soirée approchant, la plupart des esprits s'appaisaient et abandonnaient les lieux pour profiter de la nocturne en intimité. Quand aux autres, ils commençaient doucement à rejoindre les festivités qui faisaient la réputation de la ville. Aussi profitai-tu de ce moment de transition où l'on ne savait plus s'il fallait se souhaiter une bonne journée ou une bonne soirée, celui où certains profitaient des activités diurnes jusqu'à épuisement ou, à l'inverse, d'autres fuyaient pour être premier arrivés aux comptoirs des bars, aux bras des filles de joies, ou simplement retrouver la tranquillité d'un chez soi avant l'agitation particulière qu'apportait Cléophée. Tu jetai un œil par-dessus ton épaule, un rictus se dessinant sur tes lèvres. Tu ne t'inquiétais pas pour ta situation. Ils ne remarqueraient pas ta désertion de toute façon. Ou trop tard.

Lorsqu'enfin tu fûs libéré de la masse, tu traversai la rue d'un pas tranquille, t'amusant à percevoir des bouts de conversation de différents groupes et couples en provenance du Fessetival ou s'y dirigeant. Si l'on les mettait bout à bout, tout cela n'avait plus aucun sens malgré le thème général qui restait commun à la plupart d'entre eux. Bien sûr que tu savais que ce n'était pas correct de tendre l'oreille pour espionner des discutions qui ne te concernaient pas. C'était bien là le cadet de tes soucis. Il le devint d'autant plus lorsque ta course fut stoppée par une enfant - quoi que le terme pût être exagéré vis-à-vis de la demoiselle. Mais dans ton esprit les personnes étaient catégorisées ainsi : enfant et adulte. C'était bien plus simple plutôt que de créer une limite flou "d'adolescence" ou "jeune adulte". La rousse, étrangère à en voir ses oreilles pointue et sa demande, ne te laissa pas même le temps de répondre et confirmer ta connaissance des lieux qu'elle s’épandît en explications et justifications. Un rictus amusé aux lèvres, tu poussai un soupir. Finalement, tu ne réchapperais pas à ton devoir. Sans te départir de ton sourire, tu croisai les bras et attendis en silence qu'elle le trouve elle-même. « Et bien. Je sais pas comment tes compagnons ont fait pour te perdre eux par contre. » fis-tu alors avec un air taquin quand elle cessa enfin son flot de parole. Marquant un temps, ton sourire se fit un peu plus malin comme tu repris « Mais si c'est pour s'amuser en compagnie de Déchus, c'est excusable j'imagine. ». Blague à part, sa question, quelle était-elle déjà ? Ah ! Oui. L'auberge. « Suis-moi. C'est quoi ton nom ? » commençai-tu en reprenant la route comme tu lui répondai « Moi c'est Rajiv. Dis-moi, tu ne sais pas voler j'imagine Astriid ? ». Tu ne fus pas étonné devant sa réponse négative. Toutefois cela valait le coup de demander quand même. Les races non ailés pouvaient en développer tout de même après tout. Il suffisait de voir Maximilien. Même les Humains se mettaient à en avoir maintenant ! « Ça aurait été plus pratique, mais c'est pas grave. A pied ça marche aussi. » fis-tu avec un sourire.

Tu tournais le visage vers la petite Elfe. « Raïm, c'est celui qui est censé te surveiller ? » la questionna-tu. Il y avait tant de chose que tu ignorais sur le monde. Peut-être serait-il temps que tu programmes ta visite à Caelum ? Ce serait un bon point de départ. Et cela faisait longtemps. Tu étais curieux de savoir si ta petite Magicienne portait le collier que tu lui avais offert, mais surtout si elle s'était rendu compte de sa magie. Ton regard se posa un instant sur l'Ygdräe dont le visage innocent débordait autant de bienveillance que de bonne humeur, et un nouveau sourire vint se dessiner sur ton visage. « Viens. » fis-tu avec un signe de tête en changeant de trajectoire. Tu te dirigeai alors vers une boutique de bonbons et autre gourmandises en tout genre. On y retrouvait ce qu'il pouvait s'y vendre au Fessetival et bien plus encore, aussi y pris-tu deux ballots pleins de sucreries. « Ils oublieront de suite ton absence si tu leur ramène ça je suis sûr. » lui dis-tu en lui tendant l'une des poches avec un air malicieux.  T'occuper d'enfants ne faisait pas partie de tes habitudes. Néanmoins tu avais eu largement l'occasion de les observer un peu plus tôt. « Et ça c'est pour Raïm. » ajoutai-tu en lui tendant une sucette à la forme plus que suggestive, une lueur maligne dans le regard.
©gotheim pour epicode
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34243-kyra-lemingway-la-p En ligne
Astriid
~ Ygdraë ~ Niveau II ~

~ Ygdraë ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 2286
◈ YinYanisé(e) le : 03/04/2020
◈ Activité : Empoisonneuse
Astriid
Ven 16 Oct 2020, 10:45

Le bisou magique | Rajiv M6l2
Image par Sharandula

Le bisou magique




Ravie d'être tombée sur une personne aussi altruiste, Astriid battit ses mains comme les ailes impatientes d'un oiseau avant de suivre le blond. «Oui moi c'est Astriid ! Je viens de Melohorë ! Je suis en quête exploratrice !» Rajiv n'avait rien demandé de tel mais rapidement, il fut au courant de la majorité de la vie d'Astriid, assez courte, heureusement pour le guide. Elle lui conta en long, en large, en travers mais surtout dans le désordre son enfance parmi les chiens de chasse, comment elle fut projetée dans un champ de bataille entre Réprouvés aux muscles surdéveloppés et monstres enragés, ses courses dans les champs dorés autour du village, son épreuve chez les sirènes, ses chutes les plus drôles dans les arbres des terres de Melohorë, comment elle rencontra à la fois Raïm et Piäh Nour, les délicieuses pâtes mangées en compagnie de Mancinia et Neah. Babillant avec énergie, elle compensait sa taille petite aux côtés du blond en courant presque à côté pour tenir son rythme. Profitant qu'elle reprenait son souffle, le blond l'entraîna vers une boutique et ses yeux s'illuminèrent devant la devanture et l'odeur sucrée et tentatrice qui ne laissait aucun doute sur les produits en vente. L'Ygdraë trépigna quelques secondes sur place avant de pénétrer dans l'enseigne, ses doigts fourmillant de vouloir toucher tout ce qui s'offrait aux yeux gourmands des clients. Sa mère avait toujours été stricte sur l'alimentation, prenant très à coeur une nourriture saine et équilibrée pour ses enfants et par conséquent, assez peu de sucre. Avec l'impression de recevoir un trésor inestimable, Astriid se perdit dans la contemplation du sachet de sucrerie déposé par Rajiv dans ses paumes. Les couleurs brillantes et vives des bonbons fascinaient l'Elfe qui avait peu eu l'occasion d'en voir de si près du moins pas en aussi grande quantité. Elle releva les yeux vers le blond, ses prunelles presque humides d'émotion. «C'est magnifique, comment une telle perfection peut-elle exister ? Comment - Oh qu'est-ce que c'est ?» L'Eskët récupéra la sucrerie avec intérêt, la portant près de ses yeux pour procéder à un examen plus précis du bonbon. Sa forme était étrange et la rousse disposa le bonbon sous plusieurs angles, cherchant le rapport entre le Boräk et la sucette allongée. Celle-ci avait l'avantage d'avoir une forme bien plus pratique à consommer que ces autres sucettes plates et de forme ronde qu'elle voyait sur une étagère derrière le blond. Haussant les épaules, Astriid reporta son regard sur Rajiv et ne manqua pas de noter le sourire torve du jeune homme. L'Ygdraë fronça les sourcils et soudain, tout fut plus clair. De surprise, elle piqua un fard et manqua lâcher le bonbon. «Beurk ! Mais c'est dégoûtant !» La remarque lui avait échappé et elle le regretta aussitôt. Qu'allait-il penser d'elle ? Elle se recomposa rapidement la mine de quelqu'un qui n'est pas affecté par ce genre de choses pour se rattraper. Forçant un rire et un clin d'oeil - qu'elle rata -, elle ajouta : «Haha c'est euh bien fait, c'est certain que ce coquin de Raïm va adorer !» Sa remarque retomba pitoyablement comme un gâteau sorti trop tôt du four et elle se dépêcha de régler leurs achats pour dissimuler sa gêne, le bout de ses oreilles toujours cramoisi.
Une fois dehors, les bonbons fourrés dans son sac et l'incident avec, Astriid retrouva son aisance habituelle, et donc ses bavardages décousus. «Tiens, moi aussi je t'ai choisi un bonbon ! Pour te remercier de ta gentillesse ! J'adore les fleurs alors je t'ai pris une guimauve à la rose ! C'est beau les roses, et ça sent bon ! Un jour j'ai goûté un thé à la rose, c'était délicieux ! Vous avez quoi comme fleurs à Avalon ? Il y a des jardins ? Et tu es quoi toi d'ailleurs ? Parce que je parle de moi mais je ne sais rien de toi ! Tu es un Déchu non pour connaître si bien Avalon ? Tu sais voler alors ? Il faut que j'apprenne moi ! Quand je vois les autres le faire, ça paraît si simple mais quand j'essaie, je... attends je vais te montrer !» Lançant son sac dans les bras du blond, elle s'éloigna un peu pour monter quelques marches. Quand elle estima être suffisamment en hauteur, l'Ygdraë chercha à grimper sur la rambarde pour s'y tenir debout. Habituée aux courses d'Eähl, elle n'avait pas le vertige mais quand elle voulut déployer ses ailes, le poids soudain des nouveaux membres la firent vaciller en arrière et elle s'écroula lamentablement sur les marches, les dévalant dans un enchevêtrement incertain de membres et de plumes bicolores. Jurant en Hyriël, l'elfe se redressa en position assise et repoussa en arrière ses cheveux emmêlés. Dans toute autre situation, elle en aurait ri mais elle s'était blessé le pied dans sa chute et elle se mordit la lèvre inférieure en inspectant les dégâts. Elle avait dû se heurter à une marche un peu trop tranchante et une coupure striait la peau. Du sang coulait de la blessure mais la blessure semblait superficielle. Astriid enleva rapidement sa sandale et voulut attraper son sac pour y chercher de quoi bander son pied avant de se rappeler qu'elle l'avait laissé avec son guide. Elle releva les yeux pour chercher Rajiv du regard.


741 mots


Le bisou magique | Rajiv Vsmm

Merci Mancy pour la signature  nastae  

Merci Jil  Le bisou magique | Rajiv 009 :
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t37828-astriid-celwun-la-f
Kyra Lemingway
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 4516
◈ YinYanisé(e) le : 22/03/2016
◈ Activité : Tenancière d'un Bar à vin (rang I) ; Négociatrice (rang I) ; Brasseur (rang I) ; Reine du monde des contes à mi-temps
Kyra Lemingway
Mar 17 Nov 2020, 01:24


Le bisou magique


Avec amusement, tu dévisageais la fillette récupérer les sucreries et s'extasier devant celles-ci. « Une perfection ? ». Les enfants étaient bien étrange dans leurs raisonnements. Puis c'est avec un sourire coquin que tu la vis détailler la sucette offerte à son mentor, avant qu'un rire ne t'échappes en constatant la réaction outrée de l'Elfe lorsque son esprit de jeune fille eût enfin comprit de quoi la forme s'inspirait. « Elle a un goût de fraise d'après le vendeur, je ne pense pas que ce soit si dégoûtant. » commentas-tu, rieur. Rien ne valait une taquinerie. Après tout, tu savais parfaitement que ce n'était pas au goût de la gourmandise que la jeune Ygdraë faisait référence en critiquant le bonbon. Un sourire en coin, tu ne retins pas un rire bref face à sa maladroite tentative de rattrapage tandis que tu l'entraînais à l'extérieur de la boutique, et c'est avec amusement que tu remarquas que la gêne qui avait saisît la jeune fille s'évaporât en même temps que vous passiez le palier de porte de la boutique, comme un voile de malaise qu'on aurait retiré. Au cadeau que t'offrît la petite Elfe - une guimauve - tu la remercias dans des mots qui se perdirent derrière le flot des siens. C'était dingue, comme elle était bavarde. Tu n'avais jamais croisé quelqu'un comme ça et jamais tu n'auras songé que l'on puisse tenir une telle cadence de parole. Tu ne comptas pas les questions qu'elle te posât car, de toute façon, elle ne te laissât aucune occasion d'y répondre. Alors tu te contentas d'arquer un sourcil et la laisser dire, en silence. Allait bien arriver un moment où il lui faudrait reprendre son souffle. Une pensée furtive te traversa l'esprit, vite chassée par la raison. A quelques années près, et tu aurais usé d'une toute autre manière afin de lui faire trouver le silence. Oh ! Et puis, après réflexion, en terme d'existence elle était plus âgée que toi, alors est-ce que ça posait vraiment problème ? Tu exhalais un soupir. Bien sûr que oui.

C'est le poids soudain du sac de la jeune fille dans tes bras qui acheva ton fil de pensée. Surpris, tu la suivis des yeux filer en trottinant vers un escalier sans réellement savoir ce qu'elle cherchait réellement à faire. Te montrer ? Ce qu'elle savait faire de ses ailes ? En sautant de quelques marches ? Pas tout à fait. Tu l'observas faire un instant et arqua un sourcil en la voyant déployer des ailes de Réprouvés. En voilà une surprise. Les ailes bichromées étaient-elles à la mode en ce moment ou bien ? Une surprise qui fût vite balayée par une grimace devant la chute de l'Ygdraë à peine les eut-elle dévoilées. Alors tu poussais un soupir. En effet, elle avait bien du mal avec et ne savait pas en faire grand chose finalement. Doucement tu t'approchais d'elle et souris en la voyant perdre son regard dans la foule. « C'est dangereux de jouer les équilibristes quand on ne sait pas utiliser ses ailes. » fis-tu à la petite Ygdraë lorsque tu fus à portée de vue avant de t'agenouiller face à elle pour te trouver à sa hauteur. « Par contre quand tu sauras les maîtriser, tu pourras les utiliser dans n'importe quelle situation. ». Tu en avais certaines particulières en tête, principalement. Puis tu arquas à nouveau un sourcil en voyant les yeux brillants de la fillettes. Elle n'allait pas pleurer ? Il manquerait plus que ça. Tu compris alors la raison de cet assaut larmoyant en voyant le pied nu et la perle écarlate qui y glissait lascivement. « C'est le moment de t'apprendre une coutume Déchue je crois. » repris-tu avec un sourire. C'était absolument faux. Tu étais juste curieux de voir si elle allait te prendre au sérieux et colporter auprès des siens cette "coutume" ou si elle allait s'offusquer comme elle l'avait fait avec la sucette à la fraise. « On appelle ça "le bisou magique". ». Ça n'avait strictement rien de magique cependant. Sauf chez les tout petits potentiellement. Doucement tu saisis le petit pied de la petite Elfe pour baiser l'orteil d'où la blessure laissait paraître l'incarnat de son sang. L'idée, amusante sur l'instant, te rappelas soudainement un étrange rêve que tu avais oublié alors. À quelques détails près, la scène était la même. Alors tu relevas la tête vers le visage de l'Ygdraë et éclatas de rire devant sa figure cramoisie. « Si tu rougis pour ça, évite de trop te perdre dans la capitale, surtout la nuit. » fis-tu entre deux éclats. « Tu risques d'y faire des rencontres et de voir des choses bien plus étranges, crois-moi. » ajoutas-tu en te relevant et lui tendant la main pour l'aider à se lever comme tu déployais tes propres ailes d'encre. « Viens. Je t'emmène, ça évitera les accidents. ».
©gotheim pour epicode
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34243-kyra-lemingway-la-p En ligne
Astriid
~ Ygdraë ~ Niveau II ~

~ Ygdraë ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 2286
◈ YinYanisé(e) le : 03/04/2020
◈ Activité : Empoisonneuse
Astriid
Ven 27 Nov 2020, 20:50

Le bisou magique | Rajiv M6l2
Image par Sharandula

Le bisou magique




L'embarras de sa chute réchauffait les joues de l'Ygdraë qui fit de son mieux pour prendre un air détaché alors que le blond la rejoignait. Elle aurait voulu dire que ce n'était rien, qu'elle avait l'habitude de se blesser lors de ses jeux parfois un peu brusques avec les jeunes Elfes, qu'elle était plus forte qu'on aurait pu le penser grâce à ses entraînements avec les Braskäs - c'était un peu un mensonge car elle ne s'entraînait plus autant qu'avant - mais elle n'en fit rien. La mine soudain piteuse après sa remarque, elle baissa les yeux en espérant en cacher leur soudaine brillance. La fatigue de la journée avait mis ses nerfs à fleur de peau plus qu'elle ne l'avait cru et elle fut la première surprise de sentir sa gorge se nouer. Les différentes rencontres qu'elle avait fait avaient drainé son énergie plus sûrement qu'une journée avec le taciturne Boräk et ce fut comme si la fatigue s'abattait d'un seul coup sur elle, manteau impitoyable sur ses frêles épaules. Il aurait peut-être été plus facile d'ignorer la douleur qui pulsait à son pied si elle avait été seule et l'Eskët aurait rapidement surmonté cette faiblesse passagère en continuant son chemin. Oui mais Rajiv était là et elle se sentait soudainement terriblement idiote. Idiote d'avoir voulu faire une acrobatie devant lui, idiote d'avoir réagi ainsi à ses taquineries dans la boutique, idiote de s'être blessée. Une larme traîtresse roula sur sa joue. Astriid la chassa aussitôt d'un revers avant de froncer les sourcils. Elle se râcla la gorge pour retrouver un empire sur elle-même. Elle était plus forte que ça, elle avait connu pire que ça, elle montrerait à ce Déchu qu'elle n'était pas une fillette maladroite pleurnicharde. «Ce n'est rien, ça fait même pas mal.» Sa voix s'était légèrement brisée sur la fin comme pour la punir de ce mensonge qui franchissait ses lèvres. «Une coutume ?» De plus en plus perplexe, Astriid observa attentivement les traits du blond. Le sourire permanent qui arquait le coin de ses lèvres ne lui permettait pas de voir s'il plaisantait avec son histoire de bisou magique. Elle ouvrit la bouche pour protester quand il rapprocha son pied de sa bouche mais aucun son n'osa en sortir. Les yeux écarquillés, le visage aussi écarlate que sa crinière bouclée, elle ne put que hoqueter en récupérant son pied. Le sang, son sang, sur les lèvres du Déchu lui apparut presque aussi choquant que son geste et elle se retint de se relever pour essuyer la bouche du blond. Elle se contenta donc de fixer bêtement ses lèvres en réfléchissant à toute vitesse. Finalement, ses doigts effleurèrent à nouveau sa blessure, teintant l'extrémité de ses doigts du liquide carmin et la faisant tressaillir. La douleur réveilla miraculeusement ses neurones et sa bouille s'éclaircit. Etape par étape pour ne pas se perdre dans les méandres venteux de son esprit, elle récapitula. Son pied était toujours blessé. Il n'avait visiblement pas usé de magie. Et il venait d'éclater de rire. Assez évidemment à ses dépens. Elle ne pouvait pas lui en vouloir et elle eut un rire gêné. Quelle imbécile elle faisait. «Désolée.» articula-t-elle finalement en acceptant son aide pour se relever. Le visage joyeux du Déchu finit par chasser l'embarras qui crispait encore les traits de l'Ygdraë. Il avait raison bien sûr. Elle avait eu de multiples preuves que la Cité des Ailes Noires n'était pas aussi innocente que pouvait l'être Dhrosca. Elle avait entendu des histoires dans les couloirs de l'école qui l'avaient faite rougir bien sûr, les jeunes elfes n'étaient pas dénudés de désir ni de l'excitation de la découverte mais elle avait toujours préféré les jeux innocents aux explorations intimes dans les ombres discrètes des dortoirs. Ce n'était pas un sujet tabou, ses professeurs leur avait appris tout ce qu'il faut savoir - même si elle s'était montré plus que distraite mais chut - et l'inexpérience la faisait bafouiller et hésiter comme le dernier des benêts.
Les ailes d'encre du blond s'évasèrent dans son dos et par réflexe, Astriid se rapprocha pour s'accrocher au Déchu qui décollait. Retenant son souffle en voyant le sol s'éloigner, elle enroula ses jambes autour du corps filiforme de Rajiv pour s'agripper comme un petit singe, ses ongles s'enfonçant dans ses épaules. Renonçant à voir se rapetisser les silhouettes des passants au sol, elle tourna ses prunelles curieuses vers les cieux arpentés par d'autres Ailés. Presque sans qu'elle s'en rende compte, l'Elfe sentit ses muscles se détendre aux sensations tumultueuses qui dansaient dans son ventre. Elle rit dans le cou de l'Ailé, euphorique. C'était donc ça voler ? Il allait falloir se mettre sérieusement à maîtriser ses propres ailes, elle ne mettrait plus jamais les pieds sur terre. «Tu as vite appris toi ?» Questionna-t-elle, soudain très sérieuse. Elle lui aurait bien demandé de lui apprendre mais elle ne voulait pas abuser de sa générosité. Après tout, elle lui prenait une partie de son temps, il avait peut-être mieux à faire, des amis à retrouver. Comme Raïm aimait à le répéter, elle était un fardeau, un fardeau bruyant. «Désolée.» Dit-elle pour la seconde fois. «Je te fait perdre ton temps. C'est très gentil de m'aider.» Il lui fallait réfléchir à une manière de le remercier, peut-être en lui apprenant aussi une coutume de son propre peuple ? L'Ygdraë tenait sa réponse quand le Déchu les déposa à terre. Un petit sourire frétillant au coin des lèvres, elle empêcha le Déchu de se redresser en gardant ses doigts solidement plantés dans ses épaules et se dressa sur la pointe des pieds pour claquer un bisou sur sa joue. «Et voilà mon bisou magique pour te remercier de tes efforts ! J'aime bien ta coutume Déchue finalement, je vais l'utiliser souvent ! Merci !» Elle le relâcha en riant avec légèreté, le vent avait visiblement soufflé les chandelles de quelques étages dans sa tête.


1045 mots


Le bisou magique | Rajiv Vsmm

Merci Mancy pour la signature  nastae  

Merci Jil  Le bisou magique | Rajiv 009 :
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t37828-astriid-celwun-la-f
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Le bisou magique | Rajiv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Q] - L'avenir incertain d'une rencontre entre un maître et son élève | Oriane&Rajiv
» Le Talisman magicien | Cadeau Rajiv
» [Q] - Le goût de la Luxure | Calanthe&Rajiv
» [Q] Le Prince Charmant (ne s'appelle pas Rajiv) | Solo
» [Quête] - Le Prince Charmant à la couronne d'Azur | Rajiv
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Ouest :: Côtes de Maübee :: Avalon-