Le Deal du moment : -14%
Apple MacBook Air (2020) 13,3″ Puce Apple M1 ...
Voir le deal
799 €

Partagez
 

 [Q] Une réunion de baguettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Babelda
~ Rehla ~ Niveau III ~

~ Rehla ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 772
◈ YinYanisé(e) le : 20/04/2015
Babelda
Dim 29 Déc 2019, 16:43


Image réalisée par Sergio Suarez

Une réunion de baguettes


Intrigue : Barnabé participe à des réunions pour organiser le départ de l'exploration afin de trouver l'héritage d'Alexandre Ward. Ce sera l'occasion de rencontrer les personnes importantes de cet événement.

« Laissez-moi vous présenter celles et ceux qui joueront un rôle capital lors de notre expédition. » déclara Aristas en incitant son invité à le suivre. Une coupe à la main, le patriarche Ward se dirigea à travers la foule de convives. Monsieur Ward avait décidé d'organiser une réunion de masse pour rassembler tous les protagonistes de leur grand voyage. Ladite réunion prenait ainsi davantage des airs de bals ou de banquets mais personne ne semblait en être contrarié. Tous ces gens feraient partie de l'exploration ou avaient participé à sa réalisation d'une façon ou d'une autre. Cela permettait aux uns de rencontrer ceux qu'ils côtoieraient pendant le reste des opérations. La salle de réception était remplie de Ward, qui composait la vaste majorité de cette foule dense, mais quelques intrus ne portant pas ce nom avaient réussi à se faire une place au milieu de tout ce monde, comme c'était le cas pour Barnabé. Le Chevalier était d'ailleurs honoré de pouvoir faire partie de cette suite. Il se sentait à nouveau comme un gamin à qui l'on aurait promis d'offrir un nouveau jouet. Le jouet en question était loin d'être pour les enfants et il relevait davantage de l'arme mortelle que de la toupie en bois. Pour obtenir ce que l'on convoitait ici, ils devraient endurer de nombreux défis qui ne les laisseraient probablement pas intact. Malgré tout et même en sachant cela, le vieillard ne pouvait s'empêcher d'éprouver de l'impatience et de l'excitation à l'idée d'embarquer. La nuit, il en venait à ne plus fermer l’œil, fantasmant sur ce que permettrait de trouver les carnets d'Alexandre Ward. Depuis l'annonce de cette futur aventure, Barnabé avait doublé sa production de ses baguettes : il s'était perdu corps et âme dans leur fabrication. Une activité lucrative puisque le patriarche lui avait passé commande pour les rares membres de l'équipe qui n'étaient pas encore équipés d'une baguette. Autant dire que ces armes seraient généreusement léguées à celles et ceux qui ne faisaient pas partie de la famille. Les baguettes faisaient entièrement partie de la tradition des Ward, et il n'existait pas un seul membre qui n'eut pas possédé sa baguette. L'obsession du vieux mage l'avait fait retomber dans ses épais grimoires et ses livres sur la magie. Il prenait son rôle "d'expert en baguettes magiques" très au sérieux et était même retourner aux Palais de Coleya afin d'assister à un séminaire sur ce sujet passionnant et dont il n'arrivait jamais à se lasser.

Aristas conduisit son invité jusqu'aux côtés d'un jeune magicien élégamment vêtu. Il arborait le rouge et l'or avec harmonie, couleurs caractéristiques de son rang de compte. « Barnabé, laissez-moi vous présenter Léonard Ward, mon arrière-arrière-arrière-arrière-petit-fils. » dit le magicien avec une pointe de fierté non dissimulée. Le jeune homme esquissa en sourire en voyant la figure de l'inconnu que son aïeul s'apprêtait à lui présenter. « Je pense que vous avez oublié un "arrière" ou deux. » plaisanta le jeune mage en serrant la main que lui tendait le fabricant. « Tout de même je ne suis pas si vieux. » rouspéta le chef de famille. « Barnabé Tilluiel, je présume ? On ne tarit pas d'éloge sur votre talent ! Je suis ravi d'enfin pouvoir faire votre connaissance ! » déclara Léonard. « Ma propre baguette vient de votre atelier ! J'en suis absolument satisfait ! » « Ravi de l'entendre ! En quoi est-elle faite ? » demanda, curieux, le vieillard. « Dites le moi, c'est vous le maître. » déclara le Ward en lui tendant son arme. Le Chevalier s'en empara et l'examina avec concentration. « Bois de Châtaigner, crin de Vélane et un rubis pour le catalyseur... » analysa l'expert. « Mon bon monsieur, je n'aimerais pas être en face de vous le jour ou vous déciderez que j'ai commis un impair ! » déclara Barnabé en rendant l'objet. Cette déclaration fit sourire l'auditoire qui reconnaissait là le comportement droit et austère du jeune homme. « Léonard dirigera les fouilles une fois que nous serons arrivés là-bas. C'est mon second, et je place en lui toute ma confiance ! » informa Aristas avec un sourire. « C'est un épéiste hors pair, en plus d'être un mage redoutable. Personne n'a encore jamais réussi à le battre en combat singulier. »

742 mots


Merci Kyra nastae

Avatar : NIXEU
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34452-babelda-tilluiel
Babelda
~ Rehla ~ Niveau III ~

~ Rehla ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 772
◈ YinYanisé(e) le : 20/04/2015
Babelda
Dim 29 Déc 2019, 16:47


Image réalisée par Sergio Suarez

Une réunion de baguettes


« Enchantée, mon brave monsieur. » déclara Anastasia Ward en effectuant une révérence de politesse. La magicienne possédait une encombrante robe à Crinoline de couleur crème. Ses cheveux étaient relevés en un chignon complexe qui laissait entendre qu'elle avait passé des heures à se préparer pour cet événement. La coquetterie de la Dame n'avait d'égal que son talent. « Le plaisir est partagé. » répondit Barnabé en se penchant pour déposer un baise-main sur la main gantée de la comtesse. « Il est dommage que nous n'ayons jamais eu le loisir de nous croiser plus tôt. J'ai beaucoup entendu parler de vous. Non pas à cause de vos talents en matière de baguette - bien que tout le monde sache que vous êtes l'un des meilleurs dans votre domaine- mais par les services que vous avez rendus à ma famille. » expliqua Anastasia en déployant son éventail et en s'éventant avec grâce. « Cela remonte à longtemps, sans doute avez-vous oubliez cette affaire, mais c'est à ma petite Léonie que vous avez appris à utiliser sa baguette. La pauvre enfant ne savait absolument pas se servir de sa magie et de ses dons, mais depuis qu'elle est revenue de votre formation, elle collectionne les démonstrations de talent ! » se félicita la mère. « Mais oui, la petite Léonie ! Bien sûr que je m'en souviens ! Sa réaction lorsqu'elle a réussi son premier sort de lévitation était tout à fait... Poignante. » déclara Barnabé en choisissant ses mots. « Comment va-t-elle d'ailleurs ? » « Elle se porte comme un charme. Elle est la meilleure de sa classe et ses professeurs ne tarissent pas d'éloge à son sujet ! Tout cela grâce à vous, bien entendu. » Les deux magiciens trinquèrent, comme pour se féliciter mutuellement de la réussite de cette petite Ward au futur prometteur. « Depuis qu'elle est allée chez vous, elle veut devenir fabricante de baguettes à son tour. » informa Anastasia avec un rire délicat.

« Anastasia est notre traductrice mais également archéologue. » informa Aristas, profitant d'une petite pause dans le dialogue de ces deux-là pour reprendre l'attention de ses partenaires. « C'est son époux, qui partage sa profession et sa passion pour les langues mortes, qui a décrypté le carnet d'Alexandre. » « Votre mari sera-t-il des nôtres ? » demanda Barnabé. « Non. Nous ne voulons pas que les enfants restent ici sans au moins l'un de nous deux pour veiller sur eux... Nos fouilles peuvent parfois se révélées plus dangereuses qu'il n'y parait et puisque nous ne pouvons pas promettre de revenir tous les deux vivants de nos explorations... » Anastasia laissa un petit silence tendu avant de reprendre. « Disons que c'est une garantie pour préserver nos enfants. Nous ne voulons pas qu'ils deviennent orphelins d'un seul coup. Même si je sais qu'ils seront toujours bien entourés si nous venions à disparaître, ce n'est jamais la même chose. » déclara la magicienne avec un air contrit. Elle savait ce que c'était, d'être orpheline. Elle avait perdu ses parents lorsqu'elle était encore fillette. Des explorateurs, qui avaient vécus leur passion jusqu'au bout. Elle avait été adoptée par la famille Ward et y avait trouvé la meilleure des familles qu'elle aurait pu espérer. « Et bien, faisons de notre mieux pour nous assurer que vous retournerez auprès de vos enfants dès lors que nous aurons découverts les secrets de notre ancêtre ! » dit le patriarche en essayant de redonner une atmosphère un peu plus légère. Barnabé, lui, posait un regard soucieux sur cette femme dont la fragilité lui semblait évidente. Le peuple magicien était sans doute bien avancé en bien des points, mais Barnabé ne pouvait s'empêcher d'être vieux jeu et un tantinet conservateur sur les anciens principes. Il trouvait tout autant courageux qu'inconscient que cette mère s'emploie dans cette aventure. Aristas sembla lire dans les pensées du vieux Mage. « Nous ne nous contentons pas seulement des bons, mon cher Barnabé. Pour cette conquête, je fais appel aux meilleurs. Anastasia est la meilleure de son domaine. Même si elle n'a pas encore terminé de traduire les carnets d'Alexandre, elle a retranscrit la majorité et le plus important. Sans oublier ses talents d'Archéologue... Et ne vous laissez pas berner par sa coquetterie : avec un arc et des flèches, elle se révèle redoutable. » informa le Ward.

730 mots


Merci Kyra nastae

Avatar : NIXEU
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34452-babelda-tilluiel
Babelda
~ Rehla ~ Niveau III ~

~ Rehla ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 772
◈ YinYanisé(e) le : 20/04/2015
Babelda
Dim 29 Déc 2019, 16:52


Image réalisée par Sergio Suarez

Une réunion de baguettes


« Balthazar est notre cartographe ! Sa mémoire photographique lui permet de créer les cartes les plus précises que vous pourrez trouverer sur ces terres ! » informa le noble. « Souvent, je me dis qu'il a visité tous les endroits possibles et imaginables. Jusqu'à la moindre grotte, la plus petite tanière ! » plaisanta Aristas. « Il faut croire que non puisque l'on a encore besoin de mes services aujourd'hui. » dit l'artisan avant de lever sa coupe et d'en boire une gorgée. « J'ai d'ailleurs entendu dire que vous n'étiez pas sans reste non plus, mon bon monsieur. Vous faisiez partie de ce vieux groupe de marchands, appelé les Voyageurs, n'est-il pas ? » voulu savoir le cartographe. Barnabé acquiesça avec un sourire. Il en parlait rarement maintenant qu'il était revenu vivre sur les terres magiciennes mais il avait effectivement passé une longue période de sa vie sur les routes, à transporter des convois de marchandises tout en essayant d'en apprendre davantage sur le monde et les mystères qui le composaient. « J'ai été très peiné en apprenant que le groupe avait été démantelé à la mort de son chef... C'est auprès d'eux que j'ai commencé ma formation de cartographe et que j'ai réellement prit goût au voyage. En un sens, ce n'est pas la première fois que nous sommes collègues, n'est ce pas ? »

« Quoiqu'il en soit, je suis ravi d'enfin trouver un compagnon qui n'est pas membre de cette famille ! » déclara le cartographe en se tournant vers son collègue. « Nous nous faisons rare, ici ! Cela fait du bien ! » Il est vrai que tout le monde ici se connaissait. Les Ward était des gens très soudés et si les affinités n'étaient pas toujours parfaites -de vieilles rivalités naissaient quotidiennement lors des Cousinades- tout le monde connaissait au moins le visage de tout le monde. Les rares élus qui n'étaient pas mariés ou issus du mariage d'un membre de cette famille se faisaient remarquer aussi facilement que le nez au milieu de la figure. « A croire qu'ils essayent tous de faire de la concurrence aux Vaughan ! » charia le vieil homme, ce qui déclencha l'hilarité de ses interlocuteurs. « En parlant de Vaughan, j'en ai justement un sous la main. » dit le voyageur en agrippant par le col un jeune garçon qui était resté en retrait, le regard fixé sur ses nouveaux souliers. « Je vous présente Icarus, mon apprenti ! » L'adolescent glissa un regard apeuré sur les deux hommes qui le toisaient avec intérêt et bienveillance. « Il est timide comme un renard, mais c'est un brave garçon. » informa l'homme avec un sourire tout en lui ébouriffant les cheveux. « Lorsque je serai coincé dans ma vieille maison, à couler des jours tristement calmes, il deviendra mon digne successeur ! » L'apprenti rentra sa tête dans ses épaules, comme pour essayer de se faire le plus discret possible. Barnabé fut quelque peu attendrit par la scène. « Un de mes clients, je présume ? » demanda le fabricant de baguette en se tournant vers Aristas. Ce dernier acquiesça. « Effectivement. » « Dans ce cas, j'en profite pour m'entretenir avec lui... Il est vrai que vous m'avez spécifié les caractères de vos clients mais plus j'en apprends sur les personnalités, mieux c'est ! Les baguettes réagissent mieux lorsque leurs propriétaires correspondent à leurs valeurs. » « Bonne chance pour lui arracher un mot. » rétorqua Balthazar avant de se tourner vers son disciple. « Ne joue pas les muets, et cause avec le vieux Mage. Crois-moi, il peut faire des miracles si tu te montres causant. »

Barnabé s'en alla à part avec le jeune garçon, commençant un interrogatoire en bonne et due forme, afin d'en savoir un maximum sur la personnalité du Vaughan. Comme l'avait prédit le cartographe, ce ne fut pas une mince affaire. Le plus jeune se montrait très réservé et il ne répondait que le strict minimum aux questions posées, restant avare sur les détails. Ce fut un véritable travail d'investigation pour lui retirer les informations nécessaires. Le fabricant de baguette nota dans un petit calepin qu'il avait dans sa poche toutes les informations qu'il parvint à décrocher. De longues minutes plus tard, le duo rejoignit ceux qu'ils avaient quittés plus tôt.

721 mots


Merci Kyra nastae

Avatar : NIXEU
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34452-babelda-tilluiel
Babelda
~ Rehla ~ Niveau III ~

~ Rehla ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 772
◈ YinYanisé(e) le : 20/04/2015
Babelda
Dim 29 Déc 2019, 16:56


Image réalisée par Sergio Suarez

Une réunion de baguettes


Les deux femmes étaient installées sur une couveuse, non loin du buffet. Elles étaient plongées dans une vive conversation avant que les deux hommes n'interviennent pour faire les présentations. « Voici Thérésa Bellatheny. » Barnabé embrassa également la main de la seconde femme. A l'entente de son identité, Barnabé haussa les sourcils. Il ne savait pas pourquoi mais ce nom lui disait quelque chose. Un sourire satisfait s'esquissa sur les lèvres du patriarche. « La baronne Bellathemy est la plus grande historienne de la Famille Ward. Elle est d'ailleurs fiancée à l'un des nôtres et viendra agrandir notre arbre généalogique. » Comme pour illustrer les propos de l'orateur, Thérésa exhiba l’énorme diamant qui habillait sa main nue. « Tant que c'est moi, je ne rouspéterai pas. » promit-elle avec un sourire envers son futur beau-parent. « Thérésa s'occupe depuis des années de répertorier l'arbre de la famille. C'est avec elle qu'Anastasia a travaillé pour s'occuper de la transcription des carnets. » expliqua Aristas. « Elle est incollable sur tout ce qui concerne l'histoire des Ward. Si vous avez la moindre question en ce qui concerne notre famille, c'est vers elle qu'il faudra vous tourner. Elle connait sans doute mieux que moi tous nos petits secrets. C'est pour sa connaissance sur nous qu'elle nous accompagnera lors de l'expédition. » informa le patriarche. « Nous avons jugé que sa maîtrise pourra nous être utile. Alexandre fait plusieurs allusions à des détails de son époque qu'il nous aurait été impossible de décoder sans ses connaissances. Nous craignons que d'autres pépins de ce genre se dressent devant nous lorsque nous serons aux portes de son domaine... Mais avec Thérésa dans notre équipe, je suis certain que nous ne resterons pas bloqué très longtemps. » « Je ferai de mon mieux pour me montrer utile.  A défaut de savoir manier les armes, je serai capable de vous léguer mon savoir pour vous permettre d'avancer sur les épreuves que nous rencontrerons. » dit la jeune femme en souriant.

« Et enfin, voici Mélany. Mais il me semble que vous avez déjà fait sa connaissance. » « En effet, nous nous sommes croisés aux dernier Tournoi. » confirma la Ward avec un sourire pour le vieil homme. « Vous avez été tout à fait remarquable. » félicita le vieux mage. « J'en suis encore impressionné. Vous avez largement mérité votre titre. » Mélany était connue dans la famille Ward pour être la meilleure mage. Elle ne participait pas à tous les tournois organisés sur la demeure du Patriarche mais lorsqu'elle se joignait aux festivités, l'on pouvait être certain qu'elle remporterait le bouchon doré, la désignant comme l'illustre gagnante de l'année. Cette année encore, elle avait fait preuve de prouesses inégalées en remportant toutes les épreuves auxquelles elle s'était inscrite. Sa maîtrise de la magie était grande et ils étaient peu à avoir le courage de se mesurer à elle, ce qui expliquait la rareté de ses apparitions. « Vous êtes-vous fait à la baguette que je vous ai offert pour votre anniversaire ? » s'enquit Barnabé. Mélany était sa plus fidèle cliente et elle faisait régulièrement appel à ses services, ce qui expliquait également que les deux magiciens se connaissent. Ces échanges là étaient davantage fait par le biais de lettres, ils ne s'étaient donc jamais rencontré avant le Tournoi de Magie, bien que la Ward collectionna des baguettes depuis bien longtemps. Elle était d'ailleurs celle qui en avait le plus, dans toute sa famille. Chacune avait son utilisation, les combinaisons faisant varier leur force et l'esthétique de ses sorts. « Oui, c'est un véritable chef-d'oeuvre ! » confirma la cliente. « Je pense d'ailleurs l'utiliser dans ma sélection de tous les jours. Elle se révèle parfaite pour les petits sorts quotidiens. » Cette annonce fit sourire le fabricant de baguettes. Ils échangèrent ainsi pendant encore quelques minutes avant qu'Aristas puisse à nouveau intervenir. « Mélany vient en tant que mage. Elle commandera les groupes de combats, avec Léonard, mais là où lui dirigera les fantassins, elle s'occupera des mages de combat. Un rôle qui lui va comme un gant puisque Mélany s'apprête à entrer dans l'armée ! Cela lui donnera un avant gout de ce à quoi pourra ressembler sa vie. » « Oui, enfin, je ne commencerai pas en dirigeant d'emblée des soldats ! » précisa la demoiselle.

732 mots


Merci Kyra nastae

Avatar : NIXEU
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34452-babelda-tilluiel
Babelda
~ Rehla ~ Niveau III ~

~ Rehla ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 772
◈ YinYanisé(e) le : 20/04/2015
Babelda
Dim 29 Déc 2019, 18:06


Image réalisée par Sergio Suarez

Une réunion de baguettes


Aristas frappa dans ses mains afin de ramener le silence de la foule. Tous les visages se tournèrent vers lui. « Bien, il est désormais temps de parler des choses sérieuses. » dit-il, l'air grave. « Les explorations commenceront bientôt, dans moins d'une semaine. » continua-t-il en faisant planer son regard sur son auditoire attentif. « Peu de gens savent exactement en quoi consistera ce voyage, puisqu'il a été décidé de garder secret le plus de détails possible. Ce que nous nous apprêtons à découvrir est un secret familial, gardé depuis des générations avant d'être perdu, mais nous entendons bien récupérer ce savoir qui nous reviens de droit. Il est néanmoins important de comprendre une chose : ce que nous trouverons là-bas devras rester la propriété des Ward, ou du moins, nous servir de façon direct ou indirecte. » Le patriarche glissa son regard sur les rares élus qui ne faisaient pas partie de la famille. Barnabé se sentit immédiatement visé. Il n'y avait néanmoins aucun risque avec lui. Même s'il n'était pas né dans les rangs de ce clan, il avait prêté serment à Aristas de les servir et il entendait bien tenir cette promesse jusqu'à sa mort. Un rapide tour des invités fit comprendre au fabricant de baguette que cette seconde réunion ne rassemblait que les personnalités importantes. Il reconnu la plupart des personnes qu'Aristas lui avait fait rencontrer la veille, notamment Léonard, Balthazar, Mélany, Thérésa ou encore Gustave, le principal fournisseur d'armes. Cette réunion-là était en plus petit comité, ils n'étaient guère plus d'une quinzaine. Encore une fois, Barnabé se sentit honoré de la confiance que lui portait son vieil ami. « Si vous êtes ici, c'est que vous devez être mis au courant du déroulé des expéditions et des étapes que nous entrevoyons déjà. Il est important de parler de cela, de nous y préparer afin de ne pas être pris au dépourvu. Certains connaissent déjà la majorité de ce qui sera dit ici mais une piqûre de rappel ne fait jamais de mal. Bien, pour vous parler de tout cela, je laisse la parole à Anastasia. »

La jeune femme s'approcha aux côtés de leur hôte. Elle était méconnaissable. Toujours ravissante, mais sa tenue faisait désormais davantage penser à une aventurière que la robe qu'elle avait revêtit pour le bal. En quelques sortes, cela rassura Barnabé. Elle était quelque peu nerveuse mais inspira profondément avant de prendre la parole et de réciter un texte qu'elle avait appris à l'avance. « Le voyage se découpera en trois étapes principales. Le voyage en bateau pour arriver jusqu'à l'île d'Alexandre, qui durera trois jours entiers. Viendra ensuite la phase de recherches sur l'île afin de trouver l'emplacement de sa bibliothèque. Et enfin, l'exploration de son temple. » résuma-t-elle sommairement. « Je ne suis pas responsable des deux premières étapes et mes collègues prendront la parole plus tard s'ils en ressentent le besoin. Néanmoins, sachez que parvenir jusqu'à la Bibliothèque ne sera pas de tous repos... Les carnets d'Alexandre parlent avant même de trouver son entrée de monstres et de dangers. Il faudra donc rester sur ses gardes dès que nous auront mis pied à terre. » Barnabé prit ses lunettes et les briqua dans un coin de sa chemise. Il était quelque peu nerveux, finalement. Il était un simple expert en baguette et s'il parvenait à se débrouiller en magie, il était loin de posséder un talent fou. Cela faisait également bien longtemps qu'il avait abandonné l'idée de dégainer son épée. Il craignait de se retrouver sans défense, tel un agneau face à un loup. Incapable de fuir face à la menace. Se révéler être un poids pour ses coéquipiers était une source d'angoisse pour lui. Cette phrase venait de le remettre face à tous ces doutes. « Quoi qu'il en soit, j'ai réussi à décrypter le principale des informations des carnets... C'est grâce à lui que nus avons pu retrouver la Coupe d'Alexandre, que Balthazar nous a ramené grâce à une expédition menée il y a de cela quelques lunes. » Quelques applaudissements polis saluèrent la réussite du magicien. « Cet artefact nous permettra de nous déplacer à travers les pièges et les épreuves dressées pour tester les aventurier se rendant dans ce lieu secret. » déclara Anastasia.

La réunion dura plus d'une heure, où la jeune femme expliqua ce qui les attendait. En sortant de la salle de réunion, Barnabé avait la tête qui tournait. Il s'était préparé à devoir affronter des dangers mais ce qu'on venait de lui dépeindre ne le rassurait aucunement, bien au contraire.

788 mots


Merci Kyra nastae

Avatar : NIXEU
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34452-babelda-tilluiel
Babelda
~ Rehla ~ Niveau III ~

~ Rehla ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 772
◈ YinYanisé(e) le : 20/04/2015
Babelda
Ven 03 Jan 2020, 14:45


Image réalisée par Sergio Suarez

Une réunion de baguettes


« Baguette de lierre, avec la corne d'un Hildisvini et de la tourmaline noire. » déclara Barnabé en tendant son ouvrage à la jeune fille qui lui faisait face. « Plutôt souple, mesurant dix-neuf centimètres. » indiqua-t-il une fois que la nouvelle propriétaire eut l'objet en main. « C'est un mélange plutôt équilibré, parfait pour ce qui nous attend. Cette baguette vous permettra de protéger ceux qui vous entourent, tout en se montrant très résistante face au danger que l'on pourrait rencontrer. » expliqua-t-il avec sérieux. La demoiselle hocha la tête, écoutant patiemment. Il y eut un léger silence. « Que... Que suis-je censée faire ? » demanda la magicienne d'un air gêné. « Oh, c'est très simple... Contentez-vous de lancer un sort. Si vous n'avez pas d'idée, vous n'avez qu'à tracer un pentacle sur ce coussin, là. Faites-le léviter. » proposa le fabricant. La jeune magicienne acquiesça sagement en se tournant vers le tas de coussins qu'avait préparer le professionnel. Fermant les yeux, elle traça à l'aide de son manche un cercle où elle traça les clés élémentaire pour faire flotter dans les airs le coussin de plumes. Il coulait du bout de la baguette une étrange lueur bleutée qui resta gravée dans le vide. Dès qu'elle eut terminé son tracé, l'objet se mit à léviter, timidement dans un premier temps, puis de plus en plus haut à mesure qu'elle rivait son regard sur le coussin. Barnabé frappa dans ses mains d'un air satisfait. « Bien bien bien. La baguette semble bien vous obéir, pour un premier essai. D'autant plus si vous n'avez pas l'habitude d'utiliser ce genre d'armes. » Barnabé semblait enchanté. Non pas qu'il eut douté un instant que les choses se passeraient différemment. Il avait volontairement choisi d'utiliser du bois de Lierre sur toutes ces nouvelles baguettes : cette plante était reconnue pour sa robustesse et son endurance. Couplé aux bons ingrédients, ses armes se révéleraient redoutable le moment venu. « Bien, vous pouvez faire venir la personne suivante. » déclara l'artisan en barrant le nom de sa liste, dans l'épais livre de compte qu'il tenait.

Il se retrouva seul un instant, avant qu'une silhouette timide se décide à rentrer dans la salle basse de plafond -Barnabé et son matériel avaient été installés dans une petite cave, sur le domaine d'Aristas, afin que levieux mage puisse distribuer les baguettes qu'il avait confectionné avec cœur. « Ah ! Monsieur Vaughan ! » s'exclama le vieil homme en reconnaissant Icarus. Sans même jeter un œil à son registre, le mage bleu se dirigea vers l'armoire où il avait rangé soigneusement chaque baguette, dans leur étui. S'appuyant sur sa canne, Barnabé alla chercher la boite la plus haut perchée. Il revint, un sourire aux lèvres tout en scrutant le jeune garçon, le regard pétillant. « J'ai pour toi une petite surprise. » déclara le fabricant de baguette en ouvrant la boite qu'il avait récupéré. Lorsque le novice vit l'artefact à l'intérieur, ses yeux s'ébahirent. Il s'agissait, bien évidemment, d'une baguette. Mais Barnabé avait cette fois-ci prit le temps de styliser son oeuvre. Le bois clair était avait été minutieusement travaillé pour dessiner des arabesques et des motifs s'imbriquant harmonieusement. L'apprenti cartographe ne le savait pas encore, mais ces étranges formes racontaient une histoire. Avec des gestes précautionneux, le mage sortit son travail de son étui et tendit la baguette à son futur propriétaire, présentant le manche. Icarus s'en empara, la main légèrement tremblante. « Essaye la. » dit Barnabé et observant avec curiosité les gestes de son client. Ce dernier hésita un instant avant d'avouer ne pas savoir quoi faire. « N'importe quoi. Un pentacle sera parfait si tu n'as pas d'inspiration. » Icarus grimaça. « Je ne suis pas très doué pour cela... » « Dans ce cas, exécute le sort que tu maîtrises le mieux. » Le Vaughan inspira par le nez et ferma les yeux quelques secondes pour concentrer sa magie, puis il effectua un geste du bras pour s'entourer. A première vue, il ne se passa rien. Un peu déçu, Icarus se tourna vers le fabricant. « Qu'as-tu voulu faire ? » demanda-t-il. « Un bouclier. » « Dans ce cas, vérifions ce qu'il vaut. » S'armant de sa propre baguette, Barnabé ordonna à une planche du plafond de tomber sur la tête du garçon. Alors qu'elle aurait dus'écraser sur le crâne, la planche rebondit contre une barrière lumineuse qui redevint invisible aussitôt que l'attaque fut repoussée. Impressionné, Icarus ouvrit la bouche avant de la refermer et de répéter ce processus, comme s'il avait quelque chose à dire sans trouver les mots justes. « Je... Hum... » « J'ai créé ta baguette à ton image. » déclara Barnabé en bombant la poitrine. Il n'était pas peu fier de son travail. « Discrète mais juste, faite pour protéger au lieu d'attaquer. » Un silence gêné accueillit cette déclaration. « Ton mentor m'a dit beaucoup de bien de toi, tu sais. » insista Barnabé en rangeant la baguette dans la boite qu'il tendit à nouveau au garçon. Cette baguette là était l'une des seules qu'il n'avait pas fait à partir de bois de Lierre. Il l'avait taillé dans le bois d'un sycomore. Barnabé remonta ses lunettes sur son nez. « Bien, je te laisse appeler la personne suivante. Je t'invite grandement à te rendre dans la cour du manoir : l'un de mes collègues donne un cour pour les débutants. Ca t'aidera à maîtriser plus rapidement les sorts élémentaires. »

943 mots


Merci Kyra nastae

Avatar : NIXEU
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34452-babelda-tilluiel
Babelda
~ Rehla ~ Niveau III ~

~ Rehla ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 772
◈ YinYanisé(e) le : 20/04/2015
Babelda
Sam 11 Jan 2020, 20:47


Image réalisée par Sergio Suarez

Une réunion de baguettes
Barnabé fronça les yeux en voyant la cour remplie de jeunes combattants échangeant des coups d'épées. « Je ne suis pas certain de comprendre en quoi ma présence ici est nécessaire, mon vieil ami. » déclara le mage. Il se tenait droit, les mains cramponnées à la canne qu'il avait placé devant lui pour prendre appuis et rester debout. Son vieux corps lui jouait de terribles tours et il devenait de plus en plus difficile pour lui de se déplacer sans ce bout de bois. Oh bien sûr, il s'en révélait capable le temps d'une soirée ou bien lorsqu'il était animé par sa passion créatrice. Cela faisait néanmoins plusieurs jours qu'il forçait sur ses fragiles jambes et à force de se l'entendre répéter, il avait finit par se balader avec sa canne. Aristas esquissa un sourire et tapota amicalement l'épaule du chevalier. « Mon vieil ami, nous nous faisons vieux... Malgré cela, je ne peux pas nous permettre de partir dans une expédition aussi risquée sans m'assurer que tous les membres en faisant partie seront capable de se défendre le moment venu... » Le Ward désigna la canne de son ami. « Je sais ce qu'il se cache à l'intérieur. Tu dis toujours vouloir te défendre en usant de ta baguette mais, soyons honnêtes : si tu ne comptais véritablement que sur elle, tu n'aurais pas eu besoin de faire forger une lame aussi bien dissimulée. » Le Tilluiel soupira tout en posant l'arme masquée contre un mur et en s'asseyant sur un banc. Il prit le temps d'ôter ses lunettes et de les nettoyer dans un pan de sa chemise bleue avant de les remettre sur le haut de son nez. « On est jamais trop prudent voilà tout... Cependant, je tiens à le préciser : mes vieux os ne me ménagent pas et je ne suis pas certain d'être capable de manier l'épée. En tout cas, beaucoup moins bien que la baguette, ça c'est certain. » Il est difficile de faire changer d'avis un vieil homme avec ses habitudes. « Dans ce cas, vois simplement ces exercices comme de petites remises à niveau. Je ne te demande pas de faire tomber tous ces jeunes gens, simplement... De retrouver tes anciens réflexes. »

Quelques instants plus tard, Barnabé se retrouvait en face de Léonard Ward, sa lame dégainée et pointée en direction du jeune mage. « Revoyons les bases, qu'en dites-vous ? » « Ca me parait être une excellente idée. Mais ménagez-moi. Je crains avoir perdu l'habitude de ce genre d'exercices à force de rester enfermé dans mon atelier. » Un froncement de sourcil traversa le visage altier du garçon. Le vieil homme n'eut aucune difficulté à comprendre ce qu'il se passait dans sa tête : le ménager ? Il n'était pas ici pour cela, son rôle à lui consistait à s'assurer que tous les membres de l'expédition soient capables de se défendre. Les monstres et leurs possibles ennemis ne les ménageraient pas lorsqu'ils essayeraient de leur bondir dessus, toutes griffes et toutes armes dehors. Sans doute avait-il raison, Barnabé n'aurait pas le droit de demander un temps de pause pour se ressaisir. A vrai dire, il comptait sur ses sors et sur la capacité de ses camarades à le défendre. Bien sûr, tout le monde devait en être capable, ce qui expliquait pourquoi il n'était pas déjà repartit avec ses mâles pour préparer ses valises pour le grand départ. Pourquoi il se prêtait au jeu sans râler. « Bien, commençons par quelque chose de simple. Les parades. »

« Vous avez besoin d'un verre d'eau ? » demanda une voix à peine audible à côté du vieillard. Celui-ci, assis sur l'un des bancs qui parsemaient la cour se tourna vers le jeune garçon qui avait parlé. « Volontiers, mon jeune ami. » dit le fabricant de baguette en acceptant le verre en fer que lui tendit le Vaughan. « Alors, on te laisse échapper à la torture des exercices physiques, alors qu'on m'envoie batailler malgré mon âge avancé ? » plaisanta le vieillard en vidant son gobelet d'une traite : il était venu reprendre son souffle et cette eau fraîche était une vrai bénédiction. Une grimace déforma les traits du mage bleu. « A vrai dire, je fuis. » avoua-t-il sans plus entrer dans les détails. Un peu plus loin, un jeune écuyer fougueux était en train d'appeler Icarus. « Et alors, cette baguette ? » demanda le vieil homme. L'apprenti cartographe haussa les épaules avec flegme. « Elle est encore un peu têtue mais... Je crois que je m'améliore un peu. »
772 mots


Merci Kyra nastae

Avatar : NIXEU
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34452-babelda-tilluiel
Babelda
~ Rehla ~ Niveau III ~

~ Rehla ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 772
◈ YinYanisé(e) le : 20/04/2015
Babelda
Sam 11 Jan 2020, 20:54


Image réalisée par Sergio Suarez

Une réunion de baguettes


Le mobilier du vieux fabricant était anormalement agité. Les chaises jouaient des pieds, rayant davantage le parquait. Le lustre du salon se balançait au plafond, projetant des ombres mouvantes dans la salle. Les malles ouvraient puis refermaient leur couvercle avec une indiscipline désobligeante, les livres faisaient tourner leurs pages à tout allure, les cuillères se battaient en duel et l'horloge faisait parcourir ses aiguilles en sens inverse, rendant impossible toute lecture de l'heure. Dans tout cet heureux bazar, Barnabé et sa fille essayaient de ranger les affaires du vieux mages dans les valises afin que tout soit prêt pour son départ, deux jours plus tard. « Aïe ! » hurla le mage lorsque la malle qu'il essayait de remplir se referma brusquement et lui pinça les doigts. « Babelda, je sais que tu es nerveuse mais, s'il te plait, essaye de te ressaisir. » La magicienne cligna des yeux tout en observant ce qui se trouvait autour d'elle. Elle était habituée à voir ses objets et son mobilier s'animer de cette façon au gré de son humeur. Mais il est vrai que le chevalier n'y était plus tant familier avec toute cette agitation. « Oh, désolée... » s'excusa platement la jeune femme en reposant les livres qu'elle avait voulu ranger, sans y parvenir. Aussitôt libéré de son emprise, le gros grimoire en dessous de la pile s'ouvrit d'un seul coup, répandant les autres ouvrages sur le sol. Un peu désespérée par le capricieux caractère de ce livre de magie, Babelda observa le gros volume sans rien dire puis s'accroupi pour ramasser les autres carnets. Barnabé, lui, frottait toujours sa main endolorie avant de soupirer. « Bien, faisons une pause. Nous n'arriverons à rien tant que tu seras dans cet état. »

Le duo pris place autour de la petite table ronde, le père observant la fille derrière ses épaisses lunettes. « Bien, dis moi ce qui te mets dans un tel état. » exigea-t-il. « Eh bien... » Babelda hésita un instant, darda ses yeux verres dans ceux de son parent puis détourna le regard, observant le désordre que sa magie incontrôlée avait mis dans le salon de l'artisan. Elle inspira, retint sa respiration quelques secondes, puis se décida à parler. « J'ai entendu dire que vous vous étiez entraîné au combat. » Il y avait là du reproche, presque autant que de l'inquiétude sous ces paroles prononcées d'un ton neutre. Barnabé observa son enfant, quelque peu incrédule. Il ne perdrait pas le temps de demander qui lui avait rapporté cette information : cela ne ferait qu'agacer sa fille et puis il savait que la demoiselle entretenait ses rares relations amicales avec des gens de la famille Ward. « C'est un grand mot. Disons que l'on m'a fortement incité à faire en sorte de retrouver mon ancienne dextérité mais... ce n'est qu'une précaution. Il n'y a aucune raison de penser que je devrais moi-même dégainer mon arme. Il y aura des guerrier pour assurer la protection des membres de l'expédition. » dit le vieil homme pour rassurer la magicienne. Celle-ci se crispa néanmoins avec un froncement de sourcil. « Ce sera donc si dangereux que ça ? » « Eh bien, on ne peut pas dire qu'il n'y aura aucun risque mais... » Le Tilluiel soupira. « Disons que je ne serai pas en première ligne. Et puis, j'aurais ma baguette sur moi à tout moment. N'est ce pas ? » Babelda croisa les bras sur sa poitrine tout en s'appuyant sur le dossier de sa chaise. Elle ramena enfin son regard sur la silhouette voûtée de son père. « Vous n'êtes pas raisonnable. » accusa-t-elle. « Vous êtes vraiment obligé d'y aller ? » demanda-t-elle, presque implorante. Voir sa fille si désœuvrée à l'idée de le laisser partir arracha un sourire au vieillard. La demoiselle n'était pas du genre à laisser exprimer ses sentiments, il était donc rare de la voir ainsi. « Je ne sais pas. As-tu sous la main un magicien expert en baguettes magiques susceptible d'abandonner son travail dans deux jours pour partir à l'aventure, tout en sachant qu'il ne retirera peut-être aucun bénéfice de cette exploration ? » Babelda se renfrogna à nouveau, laissant ses longs cheveux ondulés dessiner une barrière devant son visage contrarié.  Le mage bleu esquissa un sourire tout en allant chercher l'une des mains de son enfant pour la serrer tendrement entre les siennes. « N'ai crainte. Je suis peut-être vieux et tout cabossé, mais je ne me laisserai pas enterrer avant d'avoir ramené tout ce savoir là où il devrait se trouver. »
77Z mots


Merci Kyra nastae

Avatar : NIXEU
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t34452-babelda-tilluiel
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[Q] Une réunion de baguettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» | Barnabé Tilluiel - Le vieux Conte des Baguettes |
» Réunion
» Réunion des Veuves Noires II
» Réunion de famille | Alyska
» Niveau V - Réunion des diplomates
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Mers :: Mers - Est :: Mer du Feu Bleu :: Caelum-