Le Deal du moment :
SITRAM – Batterie de cuisine 15 pièces ...
Voir le deal
63 €

Partagez
 

 Où germent d'épineuses fleurs, la rose s'épanouit | Ft. Bellone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sól
~ Réprouvé ~ Niveau II ~

~ Réprouvé ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1952
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2016
Sól
Jeu 10 Sep 2020, 22:00


Images réalisées par Wlop

Où germent d'épineuses fleurs, la rose s'épanouit.


La musicienne avançait, son regard rivé au sol. Parfois, elle ne pouvait s’empêcher de glisser quelques coups d’œil curieux pour admirer la beauté de cette flore obscure, mais ses yeux retombaient immanquablement par terre : elle tentait de trouver cette plante qu’était venu chercher Jämiel. Il ne lui avait pas donné beaucoup de détail quant à cette fougère, la brune devait donc se concentrer pour essayer d’en trouver une qui sorte de l’ordinaire. Était-elle d’une couleur particulière ? Avait-elle une forme singulière pour permettre d’attirer son attention ? L’Orine n’en savait rien et devait donc garder l’esprit ouvert pour ne pas manquer de rater l’objet de leur convoitise.

Tout en avançant, la jeune femme écoutait la réponse de son interlocuteur. « Mmh, c’est vrai que nous avons eu la chance de rencontrer beaucoup de gens et… beaucoup de choses, aussi… » commenta vaguement la Hanatsu en repensant aux évènements qui avaient suivis l’apparition de la Lune Rousse. Un frisson désagréable dévala sa colonne et sa gorge se noua : elle n’aimait pas ces souvenirs et tentait de les garder éloignés autant que possible. « Nous avons eu beaucoup de chance. » répéta-t-elle en conclusion pour essayer de penser à autre chose : à la place, elle se focalisa sur sa rencontre avec ce peintre en Avalon, à toutes les personnes qui avaient accepté de l’aider, des amitiés qui avaient pu se former. Même si le chemin avait été tumultueux, finalement, elle ne regrettait pas de l’avoir emprunté.

Surprise, l’Orine s’arrêta quelques pas avant de rentrer dans l’Alfar. Sa question la prit de court mais, finalement, elle esquissa un sourire nostalgique et haussa les épaules. « J’ai vraiment apprécié voyager, c’est vrai. Ça m’a apporté beaucoup mais toutes les bonnes choses ont une fin parait-il. » Bellone passa une main sur sa nuque et commença à jouer nerveusement avec une mèche de cheveux. « Et puis… Avant de partir pour explorer le monde, j’ai été enfermé à Maëlith durant dix-sept-ans… Je suppose que je suis habituée à rester cloisonner quelque part. » La différence était cependant notable : durant tout ce temps, la musicienne avait su que son enfermement ne serait que temporaire, qu’une mission l’attendait une fois son anniversaire arrivé. Elle était consciente qu’elle devrait un jour quitter sa terre natale pour partir à la recherche de son élu, de celui qui répondrait correctement à son énigme. Drosera avait un goût plus… final. C’était comme fermer derrière soi la porte de sa cellule et jeter la clé loin. Peut-être cela aurait-il du l’angoisser. Ca n’était pas vraiment le cas – peut-être que ce manque de liberté se ferait ressentir plus tard. « Pour être honnête, ça a même quelque chose de rassurant. » A nouveau, l’étrangère haussa les épaules puis osa enfin regarder l’adolescent dans les yeux. Ses yeux ambrés la fascinèrent, tout autant qu’ils la mirent mal à l’aise. Jämiel avait indéniablement de la prestance. Peut-être un peu trop pour elle : elle détourna le regard pour scruter les bois et leur obscurité.

La question suivante fit froncer les sourcils de la jolie fleur. Elle avait la désagréable impression qu’il essayait de la dissuader de s’aventurer dans cette aventure. Qu’il ne l’en croyait pas capable. Son orgueil s’en trouvait légèrement touché. « Parce que je suis une fille de Maëlith, tu supposes que je m’épanouis davantage dans une forêt verdoyante telle Melohorë. » commença-t-elle en faisant écho à leur conversation passée. « Mais tu fais fausse route. J’ai été faite pour grandir dans ce terreau. » Elle gratta la terre du bout de sa bottine. « Si tu penses que cette cité est trop sombre pour moi, n’ai aucune crainte : il me sera d’autant plus facile de briller à travers les ombres que vous entretenez. » Un sourire mutin s’afficha sur son faciès tandis qu’elle croisait les bras. Son égo parlait davantage que sa raison. « Je sais me montrer surprenante, lorsqu’on s’y attend le moins. » déclara-t-elle simplement. « Et puis, du moment que je suis auprès de mon Maître, je serai capable de surmonter toutes les épreuves qui se présenteront à moi. Peu importe leur difficulté. » La brune planta à nouveau son regard dans celui de l’adolescent : cette fois-ci, elle ne brisa pas le contact.

« Puisque tu fais parti d’un peuple si brillant, je suppose que tu as déjà vu passer bon nombre de mes consœurs avant moi. » La pipelette fit légèrement la moue. « Quoi que. Vous êtes tellement secrets. C’est à la fois une force et une faiblesse : seuls les plus illustres parviennent à se faire un nom jusqu’à nous. Peut-être y a-t-il moins d’Orine accordées ici que ce qu’il faudrait véritablement… » Elle haussa les épaules. « En tout cas j’imagine que tu n’as jamais eu l’occasion d’en approcher une d’aussi près qu’aujourd’hui, n’est-ce pas ? » Comme elle l’avait dit, seules les personnes illustres recevaient le droit de se Lier. Les Maîtres se trouvaient tous sur des Plateaux plus élevés. « Voudrais-tu répondre à une Énigme ? Ça n’arrivera peut-être qu’une fois dans ta vie. » s’amusa-t-elle en laissant un rire lui échapper. Elle n’imaginait pas sérieusement qu’il puisse lui répondre favorablement en sachant qu’elle venait pour rencontrer un autre prétendant.

842 mots


Avatar
Avatar d'halloween : Julia Zhuravleva
Où germent d'épineuses fleurs, la rose s'épanouit | Ft. Bellone - Page 2 Walb
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t37253-davina
Jämiel Arcesi
~ Alfar ~ Niveau I ~

~ Alfar ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 652
◈ YinYanisé(e) le : 01/03/2019
◈ Activité : Étudiant à plein temps ; Luthier en parallèle
Jämiel Arcesi
Ven 11 Sep 2020, 00:33

Où germent d'épineuses fleurs, la rose s'épanouit
La réaction de l'Orine fut loin d'être l'une de celles qu'il avait pût anticiper, ce qui l'amusa beaucoup, il ne pouvait le nier. Aussi un sourire en coin vint étirer ses lèvres tandis qu'une lueur maligne s'invita dans son regard, et c'est en silence que l'Alfar écouta Bellone qui affirma avec une assurance certaine qu'elle avait toute sa place au sein du peuple des ronces. Une assurance qui pourrait presque être grotesque tenant compte du fait que cela ne faisait pas même un jour qu'elle se trouvait au cœur de la Majestueuse et qu'elle n'avait parcouru aucune des rues de la cité en solitaire. Néanmoins, elle s'était affirmée. Elle n'avait pas reculé et avait imposé sa volonté. Alors oui, peut-être pouvait-elle réussir à grandir à l'ombre de Tawaradan. Après tout, elle-même trouvait la capitale "rassurante". Néanmoins, vivre, ou plutôt survivre. Là était la véritable question. Car si Mornhîngardh jouissait d'une certaine tranquillité, il était évident que cette aura rassurante s'évanouissait bien rapidement une fois le premier palier passé, celle-ci s'effaçant chaque fois plus au fur et à mesure que l'on gravissait les marches de la noblesse. « Si tu le dis. » fit le Sarethi dans un haussement d'épaule, sur un ton nonchalant. « Ce n'était qu'un avertissement, rien de plus. » ajouta-t-il d'un même air. Après tout, s'il y avait quelque chose qui n'était pas monnaie courante à Drosera, c'était bien les cadeaux. « Mais puisque tu te dis prêtes, je ne te contredirais plus. ». Elle découvrirait bien par elle-même de toute façon les secrets de ce monde dans lequel elle voulait s'engager.

Cette fois ce fut à son tour de piquer l'orgueil de Jämiel et il dut faire un effort pour ne pas laisser transparaître une moue agacée. Non, il n'avait jamais eu l'occasion de voir d'autres Orines auparavant. Si Orine il y avait à Drosera, elles étaient toute sur les Plateaux Supérieurs et, jusqu'à aujourd'hui, il n'en avait vu passer aucune autre. La ville pouvait être "rassurante" pour Bellone, elle restait un terrain de jeu mortel. Ce n'était pas entre les pétales empoisonnés de la cité Alfar que l'on devait envoyer en premier ces femmes. Les lier à un Enfant de Dothasi c'était disposer un couperet au-dessus de leur joli cou. « En effet. » répondit-il tout de même à sa question d'une voix lente et monocorde. Il arqua alors un sourcil, surprit, lorsqu'elle enchaîna avec la suivante. Était-elle sérieuse ? Elle le semblait. Ce qu'elle semblait également, c'était particulièrement moqueuse. Et ça, il devait bien admettre qu'il y avait quelque chose d'extrêmement irritant là-dedans. Il fit claquer sa langue sur son palais, la dévisageant un instant comme il croisait à son tour des bras. C'était évident. Elle n'attendait pas de lui qu'il accepte. Il n'était là que pour lui faire faire le tour du Plateau en attendant qu'ils obtiennent leurs laisser-passer afin de rejoindre celui à qui était réellement destiné cette Enigme. Un rictus vint se glisser à la commissure des lèvres du jeune Alfar. « Ne restons pas là. La Forêt n'est pas le meilleur des endroits pour discuter. » fit-il, loin du sujet initié par la Fille des Arts, en prenant le chemin inverse à celui qu'ils avaient fait. « Il parait que les Énigmes des Orines sont les plus compliquées qui puissent exister. » commenta le Sarethi. Néanmoins, ce n'était toujours pas là une réponse. « Je me demande si certaines d'entre vous trichent. Si vous adaptez la difficulté de l'Enigme à la personne ou même si vous accordez une réponse même quand elle est fausse. ». Ça lui paraissait évident. Au moins pour l'adaptabilité de l'Enigme. Mais de nouveau, ça ne répondait pas à la question de Bellone. Toutefois, elle était celle qui avait voulu se jouer de lui la première. Il ne faisait que retourner la balle à l'envoyeur. « Je suis quand même vexé que tu crois que ça ne pourrait jamais plus arriver que je puisse croiser une Orine. ». Vraiment, pour le coup. Elle avait raison, d'un côté. Il y avait trop peu d'Orine qui se présentaient à Drosera pour qu'il ait un minimum de chance que la prochaine lui soit destinée à lui. Néanmoins, il y voyait actuellement surtout un sous-entendu terrible selon lequel il n'aurait jamais l'occasion de grimper les échelons de la hiérarchie, et ça, c'était encore pire. « Juste pour ça je devrais refuser, pour te montrer que c'est possible. ». Devrais. « Mais tu sais quoi ? J'ai bien envie de tenter le coup. » répondait-il enfin en posant son regard sur jeune femme, un large sourire aux lèvres. Car il n'y avait pas de petites opportunités. Chacune était bonne à prendre, y compris lorsque ce n'était que par défi qu'elle s'était présentée. C'était ainsi que les règles du jeu étaient faites. Mesurer la balance bénéfice-risque et aviser en fonction de l'audace et des moyens de chacun. En occurrence, ici, le risque était quasi-nul et le bénéfice trop important pour être ignoré. N'importe quel Alfar aurait répondu par l'affirmative. « De toute façon, ton Maître désigné n'a pas à s'en faire. Si ton Enigme est si difficile, normalement je ne devrais pas savoir y répondre, n'est-ce pas ? » lança-t-il une dernière fois sur un air de défi.
:copyright: ASHLING POUR EPICODE




Mots 876
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t36268-jamiel-arcesi#70079
Sól
~ Réprouvé ~ Niveau II ~

~ Réprouvé ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1952
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2016
Sól
Dim 20 Sep 2020, 21:30


Images réalisées par Wlop

Où germent d'épineuses fleurs, la rose s'épanouit.


La proposition de Bellone sembla irriter le jeune garçon, en témoignait sa nouvelle posture et le claquement de langue qui l’avait accompagné. La demoiselle s’en satisfit autant qu’elle refoula l’élan de culpabilité qui l’étreignait. Elle n’avait pas voulu se montrer vexante ou désagréable mais, après tout, ce n’était que lui retourner la monnaie de sa pièce, n’est-ce pas ? La brune ne s’excusa donc pas et se contenta d’afficher pour toute réponse un léger sourire, qui se voulait serein.

L’absence de réponse de Jämiel ne faisait que confirmer l’avis biaisé de l’étrangère. Elle s’imaginait inaccessible, protégée derrière l’excuse de la sainte Liste établie par son souverain. Les esquives du Sarethi n’étaient pour elle qu’un aveu : il n’oserait pas s’y risquer. Elle le suivit donc pour retourner jusqu’à la Majestueuse, prenant cette fois-ci le temps d’admirer la végétation vénéneuse ou effrayante. Elle écoutait distraitement la suite de leur conversation. « Mmh, ce n’est pas tricher. » répondit-elle, laissant sous-entendre qu’effectivement, les siennes pouvaient adapter la difficulté de leur énigme. « Nous pouvons relever la complexité pour nous défendre ou, au contraire, l’abaisser pour faciliter les chances d’établir le Lien si l’un de nos favoris se présente à nous. Mais cela n’a aucune importance : notre Élu a déjà été choisi par Mère Nature, lorsque nous venons au monde. Seul lui sera capable de répondre correctement à nos énigmes. » La jeune femme faisait allusion à la légende de Setsuwa no akai ito, selon laquelle les deux êtres étaient reliés par un fil invisible à leurs naissances. Cette histoire lui avait souvent été racontée lorsqu’elle vivait à Maëlih et à force de l’entendre, le mythe s’était transformé en certitude, en véritable foi. Elle ne se doutait pas que son Destin était effectivement déjà tracé, pour ce Lien et tout le reste, et qu’il était étroitement imbriqué dans celui du garçon qui se tenait en face d’elle.  « Nous ne faisons que donner un coup de pouce à notre destinée. En revanche, nous sommes incapables de tricher pour accepter une réponse qui ne soit pas correcte. » conclut-elle simplement.

« Oh euh… » Désolée. Le dernier mot n’avait pas franchi ses lèvres. Bellone s’était contentée de baisser les yeux sur la silhouette qui la guidait, un peu honteuse. Ça n’avait pas été son but premier. Elle pinça ses lèvres entre elles, ne sachant que faire d’autre. Pendant un instant, elle sentit la crainte la gagner. Ça n’avait pas été très intelligent de provoquer un Alfar alors qu’ils se tenaient au milieu d’une forêt mortelle. Sans lui pour lui montrer le chemin, Bellone était tout simplement incapable de retourner jusqu’à la Capitale. Se perdre entre ces arbres était souvent une très mauvaise idée. Et si Jämiel décidait de l’abandonner ici ? Après tout, s’il refusait de répondre à son énigme, la laisser pour morte ici signifiait qu’un concurrent ne pourrait pas non plus bénéficier de son aide et de ses services – elle représentait donc une menace qu’il était aisé d’étouffer dans l’œuf en cet instant. Mais ces craintes furent soufflées par la suite du discours. D’anxieuse, elle devint consternée. Elle papillonna des yeux quelques secondes avant de secouer légèrement la tête, un sourire mutin venant finalement naître sur ses lippes. « Je suppose que tu as raison. » laissa-t-elle échapper après un instant de réflexion. « Si tu ne m’es pas destiné, tu seras incapable de répondre quoi qu’il arrive. » Lentement, Bellone se remit en mouvement, commençant à dessiner un cercle autour du prétendant. Elle le toisait, le scrutait, l’analysait comme si elle l’apercevait pour la première fois. Comme si une lumière nouvelle venait de l’éclairer sous un angle inattendu. Pour la première fois depuis le début de leur rencontre, elle envisageait sérieusement de lui poser son Enigme. Une part d’elle-même poussait la demoiselle à tenter de poser une énigme si complexe que le prétentieux se casserait les dents à essayer d’y répondre, s’assurant ainsi de pouvoir rejoindre celui qui lui était promis pour se Lier. Une autre part en revanche lui chuchotait qu’il serait plus sage de lui laisser une véritable chance. Contrairement à ce qu’elle avait prétendu quelques minutes plus tôt, elle n’était pas si certaine d’être assez solide pour être jetée dans une fausse remplie de serpents. Drosera n’était rempli que de cela. Si ceux du Premier plateau se montraient parfois agressifs et hargneux, ils n’en restaient pas moins inoffensifs. Mais plus on s’élevait, plus le venin devenait dangereux, douloureux et mortel. Se lier à ce jeune Alfar lui permettrait d’entrer en douceur dans cet univers impitoyable. Et puis, elle avait l’impression que le courant passait relativement bien entre eux – quoi que, vu leur réaction respective au dernier échange, elle n’était pas si sûre de ça. Rien ne lui assurait que la relation avec le prétendant qu'elle voulait rencontrée soit aussi spontanée… Au bout du compte, l’inconnu l’effrayait plus que tout.

L’Orine fit trois fois le tour du garçon avant de se figer devant lui. « Mmh. Très bien. Je vais être magnanime pour te laisser une chance égale à celle de mon véritable prétendant. Je te poserai la même question que celle que j’avais prévu pour lui. » Elle croisa les bras puis s’avança d’un pas. Elle se pencha en avant pour être à la hauteur du garçon. Dans un murmure, elle s’offrit.

« Convoité.e par les enfants de la Majestueuse, seuls les plus méritant me décrochent et peuvent écrire l'Histoire;
Joyau des Triomphateurs, j'ignore les faibles, fuit les échecs, élève les audacieux, récompense les tenaces;
On m'obtient par la force, la ruse ou la bravoure, mais seuls les élus de Dothasi peuvent me tenir pour toujours.
»

934 mots


Avatar
Avatar d'halloween : Julia Zhuravleva
Où germent d'épineuses fleurs, la rose s'épanouit | Ft. Bellone - Page 2 Walb
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t37253-davina
Jämiel Arcesi
~ Alfar ~ Niveau I ~

~ Alfar ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 652
◈ YinYanisé(e) le : 01/03/2019
◈ Activité : Étudiant à plein temps ; Luthier en parallèle
Jämiel Arcesi
Lun 21 Sep 2020, 20:42

Où germent d'épineuses fleurs, la rose s'épanouit
Un mince sourire se dessina sur le visage de Jämiel à la réaction de l'Orine dès lors qu'il lui eût dit qu'il acceptait son Enigme. C'était inattendu semblait-il. Comme il y songeait, elle s'attendait plutôt à ce qu'il refuse, ne lui étant pas destiné. Toutefois, malgré l'assurance avec laquelle il approuva vouloir s'essayer à répondre à l'Enigme de la Fille des Arts, il ne pouvait qu'admettre sentir une boule d'appréhension au sein de son être. Quelque part, c'était réellement un défi et il craignait être dans l'impossibilité d'y répondre. Mais il ne voulait pas ne pas trouver cette réponse. Non pas tant pour s'approprier la jeune femme, plus parce que ce serait une nouvelle défaite à ajouter à son tableau des épreuves. Ainsi s'arrêta-t-il lorsque Bellone commença à lui tourner autour, la suivant du regard tandis qu'elle semblait le scanner de ses yeux émeraudes. Alors il se posa la question : pour s'être levé entre elle et celui qu'elle était censée rejoindre, allait-elle lui poser l'une de ces questions à la difficulté plus élevée ? Il ne saurait trop le dire. Il le pensait tout du moins. Il fit erreur.

Il arqua un sourcil lorsqu'elle lui annonçât qu'elle lui poserait exactement la même Enigme que celle qui aurait dût être posée à son Maître désigné. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle lui laisse autant de chance à lui qu'à ce dernier. Aussi lorsqu'elle se pencha sur lui, il recula légèrement, par réflexe. Puis, aux premiers mots qu'elle prononça, son esprit oublia son environnement, aussi sauvage puisse-t-il être, se répétant chacune de ses phrases une fois qu'elle les eût terminée afin de les graver dans son esprit. Un sourire amusé se dessina malgré lui sur ses lèvres. Ce n'était pas la première fois que Raanu le mettait ainsi à l'épreuve de cette façon et les Ygdräe ne lui avaient pas facilité la tâche non plus, s'en résultant d'un échec. Pour certains, pas tant. Se trouver sur l'une des marches du podium n'est pas rien. Pour lui, à partir du moment où l'on se devait de lever la tête pour dévisager le premier avec envie ou admiration, ce n'était pas une victoire.

Le Sarethi croisa les bras et pencha légèrement la tête, se repassant l'Enigme en boucle, les murmurants à voix hautes pour leur donner plus d'impact. Il y avait une première évidence : "La Majestueuse". Drosera. "Convoité". Le pouvoir ? Possiblement. Puis il fronça des sourcils. "Le Joyau". Était-ce Girara ? En avait-elle réellement connaissance alors même qu'elle venait juste de poser le pied sur le plus bas des Plateaux de la Capitale ? "Pour toujours". Voilà qui était problématique. "Pour toujours"... Son regard se perdait dans la végétation, sans réellement la voir, décortiquant chacun des mots de l'Enigme qui lui fût offert. Il n'avait le droit qu'à une seule chance et aucune des réponses qui lui venaient ne le satisfaisait totalement. Il leva le visage. Les hauts-plateaux étaient visibles d'ici entre les branchages des arbres. Ce devait avoir un rapport avec ça. Le supposait-il. Mais il manque quelque chose. Une information lui échappait. Ça lui était arrivé la dernière fois également. Aussi, comme la dernière fois, il reprit tout depuis le début, attaquant ces trois phrases sous un nouvel angle, oubliant finalement les hauts-plateaux et le Girara.

"Les méritants". "Ecrire l'Histoire". "Ignorer les faibles et élever les audacieux". "La force", "la ruse". Il songea à la gloire. Puis il songea à Èibhlin. Non. "Les élus". La couronne ? Le trône ? Non. Elle aurait parlé de l'Elu dans ce cas-là, non pas des élus. Comme ses doigts se mirent à pianoter sur ses bras au fil des réponses qui défilaient dans son esprit, il commença à s'agacer. Hum. Il plissa les yeux, son regard se posant sur une amarante plus loin. Et s'il faisait fausse route ? Il pensait comme un Alfar. Normal. Cependant elle n'en était pas. Elle ignorait même tout de ce peuple. Ce qu'il fallait c'était penser de travers, comme elle, comme un étranger. Imaginer les mœurs profondes de son peuple et voir les mots de cette Enigme selon le point de vu d'un autre. D'un inconnu.

Il ignora la première phrase. Trop personnelle. Il y reviendrait plus tard. "Les Triomphateurs". "Fuit les échecs". Hum... "Obtenue par bravoure". "Par ruse". Rien à faire. Aucune réponse ne lui convenait. Il n'avait pas besoin de regarder l'Orine pour deviner son expression. Pourtant il se refusait à abandonner. Il avait déjà était défait une première fois à ce genre de jeu, cette fois-ci il comptait bien tout tenter pour... Il se figea un instant tandis qu'il se repassait en accéléré l'Enigme. Si. Ça pouvait marcher. Il repensa à sa première idée également - l'on dit qu'elles sont toujours les meilleures. Le pouvoir. Toutefois il se rendait compte que certaines affirmations lui allait moins. Qui plus est, il s'agissait là d'une réflexion purement Alfar alors que cette dernière... Pour la première fois depuis qu'elle lui avait posée son Enigme, le Sarethi reporta son attention sur Bellone. « J'ai une réponse à t'offrir. ». Il posa un vif regard sur les hauts-plateaux avant de revenir sur l'Orine. « Je me demandais avant. Est-il au courant, cet Alfar d'Istgardh, de votre venu ? ». Ça ne lui avait pas effleuré l'esprit jusqu'à présent. Il était peut-être temps. « Par simple curiosité. » ajouta-t-il. En fait, il n'arrivait pas à savoir s'il était effrayé d'avoir à subir le potentiel courroux d'un homme bien plus puissant auquel il aurait potentiellement ravi l'Orine, en admettant que sa réponse soit juste, et qui n'aurait aucun problème à retrouver le coupable, ou s'il jubilait de pouvoir porter un coup à une personne normalement inatteignable depuis sa position et si puissante justement par rapport à lui. « Bien, voilà ma réponse. ». Il ne niait pas ressentir un certain malaise tout de même qui se traduisait par un poids dans son ventre. Oui, si cette réponse était celle qui lui semblait la plus correcte, mais il n'était en rien sûr de lui. Oui, il doutait et craignait qu'elle ne lui échappe à nouveau. « La victoire. ».
:copyright: ASHLING POUR EPICODE




Mots 989
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t36268-jamiel-arcesi#70079
Sól
~ Réprouvé ~ Niveau II ~

~ Réprouvé ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1952
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2016
Sól
Sam 31 Oct 2020, 14:16


Images réalisées par Wlop

Où germent d'épineuses fleurs, la rose s'épanouit.


Bellone observait l'adolescent en silence, un léger sourire placardé aux lèvres. La concentration qu'elle lisait sur le visage du plus jeune la faisait jubiler : c'était une sorte de revanche sur l'égo du garçon. Non pas qu'elle souhaita particulièrement son échec - au contraire, une réponse correcte pouvait avoir son lot d'avantages. Mais obtenir la main d'une Orine ne devait pas se décrocher facilement. Même si l'énigme devait permettre à son prétendant de répondre correctement, elle devait le faire cogiter un moment pour être véritablement réussie. L'objectif était atteint, semblait-il. La chose était d'autant plus appréciable que son propre égo entrait en jeu : elle voulait prouver avoir raison.

« Très bien, je t'écoute. » répondit calmement la brune en croisant ses mains derrière son dos, attendant avec curiosité ce qu'allait dire le jeune Alfaar. Elle ne pouvait s'empêcher d'éprouver une certaine espérance. C'était un peu sot, sans doute : elle aurait dû réserver ces émotions pour son véritable élu. Malheureusement, une part d'elle-même avait légèrement perdu confiance en la liste qu'avait fourni le Mars. Tous ceux de qui elle s'était rapproché jusqu'à présent avaient été un échec. Ils n'avaient su répondre à ses attentes et même si son devoir était de s'accrocher et d'aller au suivant, elle ne pouvait s'empêcher de penser que sortir de cette liste était peut-être la clé. « Oui, il est courant. » confirma la Hanatsu. « Nous lui avons envoyé une lettre avant notre arrivé afin de l'informer de notre visite. Nous ne voulions pas être coincés trop longtemps hors d'Istgardh et il était supposé facilité notre montée dans les plateaux supérieurs... » Visiblement, tout n'avait pas été fait comme demandé mais, au final, il s'agissait plus d'une aubaine que d'un problème pour le brun. « Il ne connait pas exactement mon identité, cependant. Nous avons jugé cela plus prudent étant donné... Notre situation. » Elle faisait référence aux enlèvements d'Orine qui faisaient trembler sa nation depuis quelques temps désormais. Elle n'était pas certaine que l'information soit remontée jusqu'à la Majestueuse : son interlocuteur ne comprendrait sans doute pas ce qu'elle voulait dire par là ou trouverait une autre explication pour répondre à l'interrogation qui en découlerait.

Jämiel donna finalement sa réponse. Bellone écarquilla légèrement les yeux, surprise d'entendre la réponse correcte sortir de la bouche de l'enfant. Elle papillonna des yeux quelques secondes : le temps semblait comme suspendu, arrêté. Une étrange impression s'emparait de sa poitrine, sans qu'elle ne puisse vraiment l'exprimer ni l'expliquer. Elle avait tant fantasmé cet instant, s'imaginant submergée par un flot d'émotions, pensant tomber follement amoureuse de son âme-sœur. Dans certains de ses scénarios, elle avait même ajouté une apparition divine ou une lumière magique : quelque chose d'équivoque qui aurait, sans l'ombre d'un doute, signifié que le Lien s'était correctement établi. Rien de tout cela ne se produisit, si bien qu'elle douta un instant que le procédé eut fonctionné - peut-être était-elle défectueuse, après tout : elle s'était souvent sentie différente, peut-être en était-ce la raison. L'inquiétude la gagna légèrement. Pourtant, elle ne pouvait se défaire de ce pressentiment : c'était quelque chose de subtile, de diffus et quelque peu confus. L'appréhension pesait dans son ventre. Pourtant, ce n'était pas seulement la sienne. Il y avait quelque chose de plus. L'impatience du Sarethi. Plus elle l'observait, plus l'empathie semblait s'imposer à elle. Finalement, Bellone esquissa un sourire. Elle effectua un signe respectueux de la tête. « Bonne réponse, Maître. » Ces mots avaient quelques choses d'étrange, dans sa bouche. Comme si elle en comprenait enfin le sens, enfin l'importance. Une vague de soulagement gagna son cœur, sans qu'elle ne sache dire si elle était due à ses propres sentiments ou à ceux de son nouveau Maître. « Nous ferions mieux de rentrer à Drosera. » rappela l'Orine d'un air sérieux. « Je ne voudrais pas que quelque chose t'arrive, maintenant que j'ai enfin pu te trouver. » La jeune femme tourna les talons et se mit à avancer en direction de la cité. Son sourire se faisait de plus en plus éclatant et elle devait se retenir pour ne pas sautiller comme une enfant.


Avatar
Avatar d'halloween : Julia Zhuravleva
Où germent d'épineuses fleurs, la rose s'épanouit | Ft. Bellone - Page 2 Walb
Revenir en haut Aller en bas
http://yinandyangpower.forumactif.com/t37253-davina
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Où germent d'épineuses fleurs, la rose s'épanouit | Ft. Bellone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Et passe le temps | Bellone <3
» [Q] Les plumes de l'espoir | Maya & Bellone.
» [Q] - Dil balto vorima | cadeau à Bellone
» Troubler la paix [Solo - Davina&Bellone]
» Ces Liens qui nous unissent | Wakiya & Bellone
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Ouest :: Forêt des murmures :: Drosera-