-45%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go /1 To
1099.99 € 1999.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Q] Bougez pas, je reviens !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Jeu 22 Aoû 2019, 20:37

Partenaire : /
Intrigue/Objectif : Dragonifer passe du temps avec Jil. Puis quand il apprend qu'ils vont peut être devoir se battre, il prend la porte rouge pour aller chercher la porte rouge pour aller chercher un objet qu'il avait laissé là où il était quand le halo était apparu pour la première fois. Il revient ensuite.

Les gens l'ignoraient. Ou alors, ils lui jetaient un  regard horrifié dès l'instant où ils découvraient sa physionomie. Mais à cet instant, Dragonifer s'en moquait totalement en vrai. Il n'avait d'yeux que pour la porte gigantesque et la non moins gigantesque figure marine qui l'entourait. Elle était tout simplement magnifique. En admiration devant elle, ce n'était pas grave si personne ici n'était prêt à l'embrasser pour le délivrer de la malédiction. Malgré ce qu'il avait dit, il savait au fond de lui qu'il ne grandirait jamais et garderait ce physique tant que rien n'était fait mais franchement, ça avait de la gueule que de penser que potentiellement, par la chance, un coup de pouce du divin ou quoique ce soit d'autre, il puisse un jour avoir la capacité de prendre cette allure là. Lorsqu'une jeune femme s'agenouilla devant lui et lui adressa la parole, il quitta la représentation des yeux pour l'observer. Elle avait l'air gentille. Même si ce n'était pas certain qu'elle puisse le voir, il lui adressa un sourire. Elle aussi semblait aimer le monstre sculpté et rien que pour ça, elle était déjà son ami. Elle était si gentille et si spontanée ! Comment ne pouvait-il pas l'apprécier ? Et en plus, elle venait de le prendre sur ses épaules pour qu'il puisse voir la gravure encore mieux.

Mes dents, elles sont pas aussi immenses mais peut être qu'elles vont pousser quand je serai gigantesque comme lui. Tu crois qu'il veut manger le bateau ou il veut juste faire coucou aux matelots ?

Et ils continuèrent ainsi à discuter. Des gens passaient, parfois dans un sens, parfois dans l'autre. Certains s'arrêtaient et se rajoutaient dans le groupe. Quelque uns parlaient entre eux tandis que d'autres préféraient visiblement garder le silence. Tout le monde faisait un peu tout ce qu'il voulait et puis, le Fae était un peu dans son monde avec Jil. Ils avaient évidemment commencé par parler de l'être marin – ce n'était pas un monstre ! - puis la conversation avait dérivée pour aborder tout un tas d'autres sujets, toujours sur un ton chaleureux, enjoué et naïf, de la part du céphalopode. L'être tentaculaire en était venu à oublier ce qui l'entourait et les raisons qui avaient fait qu'il s'était retrouvé devant cette porte. C'était ça l'aventure telle qu'il l'avait toujours rêvée. Rencontrer des gens de tout horizon, parler de tout et de n'importe quoi découvrir des choses, avoir un frisson d'excitation de temps à autre …

La voix se fit une nouvelle fois entendre, interrompant par la même occasion, l'échange entre la Lyrienne et le Fae. Au même instant, tout se troubla autour du Kirottu et il s'accrocha fermement aux épaules de L'Electrique pour ne pas tomber car tout ceci lui donnait un poil le tournis. Il pensait être capable de ne pas vomir mais pour le reste, il préférait assuré. Il ne chuterait pas de bien haut et il était plutôt assez bien rembourré pour ne pas se faire trop mal mais … Et s'il perdait Jil dans le déplacement ? D'accord, il pouvait faire plein d'autres rencontre avec d'autres gens mais Jil, elle était chouette ! Une fois atterri sur l'ile d'Omi'Ake, une brève histoire des habitants leur fut racontée. Drago était triste qu'ils se fassent la guerre. D'accord, ils étaient anges et démons mais quand même, s'ils étaient venus ici, c'était qu'ils voulaient arrêter de se battre, à la base, non ? Tout ce que cela lui donnait envie de faire, c'était prendre les deux groupes dans les bras. Il n'était pas certain d'avoir les bras assez grand pour autant de monde mais ce n'était pas grave. Il ferait petit groupe par petit groupe, comme ça, il n'y aurait pas de jaloux.

Mais il y avait beaucoup trop d'informations et le Fae avait eu beaucoup d'émotions même s'il n'avait pas fait grand chose. L e rythme naturel des choses reprit lentement le dessus et il commença à piquer du nez, perché sur les épaules de Jil, sa tête venant se poser délicatement sur le sommet du crâne de la lyrienne. C'était confortable et puis, le poulpe avait un petit côté naïf qui faisait qu'il avait tendance à faire confiance à tout le monde, naturellement. Pas tout à fait endormi, il se mit à rire quand son oreiller improvisé commença à faire des bonds sur place. Cela suffit à chasser l'engourdissement et à le re-concentrer sur ce qui se passait autour d'eux. Il ne comprit pas vraiment pourquoi mais alors que les conversations allaient bien, voilà qu'il y en avait qui montait le ton. Il ne put toutefois pas entendre ce que cela disait car des mains vinrent couvrir les trous qui lui servaient d'appendice auriculaires. Etait-ce parce que c'était des choses qu'il ne devait pas savoir ? Pourtant, les secrets, c'était la spécialité de son peuple.

Quand la professeur invoqua un Wëltpuff pour grimper dessus et être ainsi vue de toute le monde, ou en tout cas de plus de monde, Dragonifer éclata de rire. Il trouvait ça tellement drôle d'autant plus qu'il était toujours perché sur les épaules de la jeune femme. Heureusement qu'il ne pesait pas lourd et qu'elle avait visiblement un assez bon équilibre parce qu'ils seraient certainement tombé dès le début de ses gesticulations s'il en avait été autrement. Si le monstre n'avait pas tout compris de son discours, il était quand même tout à fait d'accord avec elle. Ce n'était pas bien de voler les maisons des gens ! Il croyait que les Anges étaient gentils et les Démons méchants d'habitude … Peut être qu'ici, les mots ne voulaient pas dire la même chose. Quoiqu'il en soit, il fallait aider.


Je dis oui ! On va donner une maison à tout le monde !

Puis, toujours perché, il réfléchit. Pour aider, il allait devoir se battre. Il aurait vraiment préféré faire des câlins mais on ne pouvait pas toujours faire ce que l'on voulait. Peut être qu'il pourrait se battre en prenant les gens dans ses bras ou entre des tentacules mais rien n'était moins sur. Il ne pouvait pas y aller comme ça, à nu. C'était bien trop risqué ! Sautant des épaules de Jil et se servant du dos d'une femme blonde agenouillée devant le mouton géant pour descendre et retrouver le plancher des vaches, Dragonifer commença à courir de ses petites jambes en direction de la porte rouge en criant à l'intention de la lyrienne.

Je reviens ! Tu m'attends hein ?!

Il se retourna juste le temps de lui sourire et franchit la porte rouge. La porte l'avait ramenée exactement  à son point de départ, dans cette jolie prairie où il s'était reposé. La rivière coulait toujours dans le même sens et les oiseaux volaient toujours. Il se dépêcha de rejoindre la berge où il avait barboté dans l'eau. A l'époque – comme si cela faisait des siècles que toute cette aventure avait commencé – il l'avait laissé en se disant que cela serait certainement bien plus utile à un autre. Mais maintenant, alors qu'il allait participer à une guerre – il n'arrivait pas vraiment à se rendre compte de ce que cela pouvait signifier – il se disait que cela serait un atout indispensable ! Après tout, il se souvenait comment lui-même avait été impressionné quand il l'avait découvert. Il se pencha et fouilla un petit peu pour remettre la main dessus. Finalement, il le repéra en poussant un cri de joie. Il le ramassa avec précaution, l'époussetant un petit peu pour en chasser les quelques pelures de fleurs qui s'étaient posées dessus. Si, quand il n'en aurait plus l'utilité, il trouvait quelqu'un qui en aurait besoin, il le lui donnerait. Peut être qu'ainsi, il finirait par faire le tour du monde.

Cela serait tellement drôle et chouette. Il pourrait peut être mettre un petit mot avec, en invitant chaque personne qui serait un jour en sa possession d'en faire de même pour l personne suivante et ainsi de suite. Un conseil, une déclaration, une envie, une anecdocte, une dédicace, un dessin ou même un poème. Quelque chose qui ferait plaisir et qui pourrait nouer des liens, inconsciemment, avec autrui même si on ne sait pas qui est cet autrui. Et peut être qu'un jour, il le retrouverait et pourrait lire tous les petits mots, voir tout le chemin qu'il aurait parcouru, tous les gens à qui il aurait appartenu et toutes les histoires qu'il aurait vécu. C'était assurément un projet enfantin et plein de rêve et de candeur mais Dragonifer était ainsi fait. Même son état n'arrivait pas à détériorer cette capacité chez lui. Il l'observait, un peu perdu dans ses pensées, en essayant d'imaginer ce que pourraient être ses aventures dont il avait pensé un peu plus tôt. Puis il s'ébroua. Il n'avait pas le temps pour ça. Il devait y retourner, il avait dit qu'il n'en avait pas pour longtemps.

Le mettant contre sa poitrine pour le protéger mais pas trop fort pour ne pas l’abîmer, il referma plusieurs de ses tentacules dessus pour être sur qu'il ne tomberait pas pendant qu'il ferait le chemin de retour. Sauf que lorsqu'il se retourna, il resta quelques instants pantois. Pas de porte. Il allait faire comment pour retourner là bas ? Parce que si pas de porte, pas de wëltpuff ni de Jil. Il regarda bien autour de lui. On ne savait jamais, peut être qu'il s'était trompé de sens quand il avait de nouveau quitté la rivière mais non … pas de porte. Ca aillait être embêtant. Il n'était cependant pas inquiété outre mesure. Il finirait bien par trouver une solution pour se rendre là où il voulait aller. Comme si vouloir avait suffit, le halo refit son apparition. Sans se poser de question – comme la première fois – il s'engagea dedans. Il trépignait d'impatience de retrouver la lyrienne, l'ovin et les autres personnes avec eux. Même si ce qu'ils allaient faire n'allait pas être une partie de plaisir, il était confiant. Après tout, la rouquine n'avait pas présenter une once d'inquiétude. Pourquoi devrait-il donc s'en faire ?


1 811 mots
Revenir en haut Aller en bas
 

[Q] Bougez pas, je reviens !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Reviens ici petite fille... [Morgana]
» Reviens ici petite fille ! [Layne]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Ouest :: Terres d'émeraude-