Le Deal du moment : -40%
-40% sur le Pack Gaming Mario PDP Manette filaire + ...
Voir le deal
29.99 €

Partagez
 

 L'histoire du poussin | Nicolae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
Sam 29 Juin 2019, 20:33

L'histoire du poussin | Nicolae Pmxa
L'histoire du poussin en Enfer


« Va chercher tes affaires, Séléna. » fit-elle en imitant la voix de l’Ange. « Non il faut que tu y ailles par toi-même ! » continua-t-elle. « Gna gna gna. » finit l’ancienne Lyrienne, irritée. Haruki possédait un pouvoir immense. Il pouvait disparaître, se téléporter et, plus que cela, voyager dans le temps. Pourquoi diable devait-elle aller chercher ses affaires à pieds ? Cela ne lui aurait pris que quelques secondes de les lui ramener. Elle essayait de s’assagir, de lui obéir, de ne voir en lui qu’un professeur aux étranges lubies, mais parfois elle devait avouer que les quelques lunes qu’elle avait vécu chez les Réprouvés déteignaient sur son caractère. Lorsqu’il prenait sa mine de vieux sage, alors qu’il paraissait n’avoir qu’une trentaine d’années, ou bien lorsqu’il souriait d’un sourire vague sans vouloir lui en dire plus, elle avait parfois envie de l’assassiner. Elle voulait savoir et la patience semblait ne l’étreindre qu’à moitié. Elle se sentait prisonnière des savoirs de cet homme. Il savait, simplement. Il pouvait lire ce qu’il se passerait demain, ce qu’il se passerait dans cent ans, ce qu’il s’était passé il y avait cinquante ans, pire, il pouvait vivre toutes ses époques. Alors pourquoi fallait-il qu’elle aille chercher ses affaires ? Elle voulait voir le monde, le passé et le futur, elle voulait qu’il lui explique ces choses. Pourtant, Haruki continuait inlassablement de sourire, avec ce sourire agaçant qui ressemblait trop à celui du père de l’homme pour qu’elle ne le remarque pas. Il avait des plans pour elle mais refusait de les dévoiler pour le moment. Toute sa vie durant, Séléna avait été entourée de ces mêmes personnes qui pensaient pouvoir régenter sa vie. La plupart était malheureusement trop puissantes pour qu’elle puisse résister. C’était comme une malédiction. Un crocodile la saisissait pour l’amener au fond de l’eau, battu ensuite par un crocodile plus gros qui continuait le procédé, et ainsi de suite.

Elle était enfin entrée sur les Terres de Lumnaar’Yuvon. Elle s’était téléportée à de nombreuses reprises afin de raccourcir la distance puis, lorsque sa magie avait commencé à être capricieuse et sa concentration faiblarde, elle avait fini par ouvrir ses grandes ailes blanches pour voler en direction de sa cible. Cela faisait plusieurs heures qu’elle marchait, le temps que son énergie d’enchantement revienne et qu'elle puisse de nouveaux l'utiliser. La transformation l’avait quelque peu perturbée et cette magie dont elle avait tant besoin avait des tendances têtues et indomptables. Elle préférait donc être prudente et ne pas trop en faire, le temps de s’habituer.

Cela faisait longtemps qu’elle n’avait plus mis les pieds sur le territoire Réprouvé. Elle n’était pas certaine de l’accueil, surtout depuis la disparition d’Erza. Les Rois et les Reines de ce monde avait tendance à s’envoler dans le néant, ces temps-ci, comme si une étrange épidémie les atteignait tous. On ne comptait plus les morts et les absences mystérieuses. Cela dit, à force de côtoyer Haruki et de l’entendre lui enseigner certaines choses, elle comprenait ô combien le présent était insignifiant sur la courbe du temps. Les Souverains se succédaient et le peuple demeurait peuple, peu importe la tête couronnée. Il fallait de bien grands événements, comme le génocide angélique ou l’invasion des Sans-Âmes, pour changer quelque chose au système. Elle voulait apprendre toutes ces choses.

Alors qu’elle réfléchissait, les yeux dans le vague, en essayant d’oublier la fatigue qu’elle ressentait dans l’ensemble de son corps, la Petite Chose crut déceler la silhouette de Zéleph au loin. Elle s’arrêta net. Elle aurait percuté un mur qu’elle n’aurait pas pu être aussi rapide. Son cœur se mit à battre la chamade. Elle ne voulait pas le voir, pas lui, pas maintenant. Elle le fuyait comme la peste. Paniquant légèrement, se sachant faible face au Thur’Lavhu, elle se mit à chercher une solution et essaya de fusionner avec l’air pour devenir invisible à ses yeux et partir d’ici. Seulement, sa magie ne fut pas coopérative, sans doute inspirée par le contexte des champs et des fermes que l’on pouvait trouver à Lumnaar’Yuvon, et changea la jeune femme en poussin. « Piou piou ! » fit-elle, en essayant de se débattre au milieu de ses vêtements. « Piou ! » Séléna se rendit compte rapidement que quelque chose n’allait pas. Une fois sortie des tissus, elle essaya de se métamorphoser de nouveau mais ses dons ne lui répondirent pas. Davantage paniquée, elle se mit à courir sur ses petites pattes frêles en piaillant de plus belle.

743 mots

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
Lun 25 Nov 2019, 23:13


Nicolae était perplexe. Il cherchait à démêler les paroles de la jeune servante, sans parvenir à comprendre ce qu’elle suggérait. « Aheum ... » marmonna-t-elle, un peu confuse. Ses joues étaient rouges comme des pivoines. Elle commençait à se sentir embarrassée. Au prix d’un effort, elle murmura tout bas, en entortillant une boucle blonde autour de ses longs doigts : « Qu’en dites-vous ? » Elle était ravissante. Une jolie poupée, au minois délicat. Auxane venait tout juste de débuter au Palais. Elle ne manquait pas d’ambition et était prête à tout pour améliorer sa condition. Elle n’avait pas tardé à jeter son dévolu sur le protégé du Phénix, à qui on prêtait des privilèges impressionnants et une position plus qu’intéressante auprès du Souverain de Spectre. Il était parfait, à ses yeux. Il pouvait lui donner la vie de princesse, à laquelle elle rêvait. « Je peux vous faire du bien, si vous le souhaitez. » souffla-t-elle, en se mordant la lèvre inférieure. Elle se sentait idiote et incertaine. C’était tellement humiliant de dire tout cela, à voix haute ... Ce n’était pas forcément dans ses habitudes de se comporter de cette façon. Mais elle ne tenait pas à rester une servante. S’il fallait s’allonger pour ça, elle le ferait. Nicolae dodelina de la tête. « Comment ? » Cela eut le mérite de la désarçonner. On lui avait répété qu’il était un peu … particulier. Personne n’avait cependant pris la peine de lui en dire davantage. Elle commençait à comprendre. « Eh bien … C’est plutôt évident, non ? » ronronna-t-elle, en mettant sa poitrine en avant. Elle envoyait des signaux plutôt clairs. En plus … Nicolae n’était pas vilain. C’était un jeune homme plutôt mignon et très poli. Elle avait cru qu’elle allait devoir feindre la passion auprès d’un vieil homme au ventre bedonnant. Elle était soulagée d’avoir affaire à un bellâtre. « Je peux faire … tout ce que vous souhaitez. Réellement tout. » Nicolae prit quelques secondes pour réfléchir. « Même des biscuits à la cannelle ? » Elle écarquilla les yeux, en se demandant s’il se moquait d’elle. Il paraissait pourtant infiniment sérieux. Et il l’était. C’était un véritable estomac sur pattes. Contrairement à la majorité des hommes, il ne réfléchissait pas avec son entrejambe, mais avec ce qu’il y avait au dessus. « Je ... » Elle ne savait pas quoi répondre à une telle réplique. « Oui … ? » Elle fut abasourdie par le minuscule sourire qu’elle aperçut, pendant une petite seconde, sur le visage éternellement inexpressif du Vampire. « Fort bien. » Et il tourna les talons. Auxane se gratta la gorge, sans saisir ce qu’il venait de se passer. « Nicolae ... » soupira Lucia, qui attendait le jeune homme au détour du couloir. « Tu es vraiment un cas désespéré. Mais je suis enchanté d’apprendre que cette petite est prête à échanger ses faveurs contre une vie meilleure. Elle est à mon goût. » - « Fort bien. » Le Phénix leva les yeux au ciel. Il savait que le gamin ne comprenait pas. « Tu pourrais tellement profiter de ta position, si tu n’étais pas autant à côté de tes chaussures. » Il éclata de rire en voyant que Nicolae avait baissé le regard, pour jeter un coup d’oeil à ses pieds. « Il faudrait vraiment qu’on te trouve une poule, qui aura la patience de t’apprendre les choses de la vie. »

Nicolae était en train de réfléchir. Il observait le petit poussin qui gazouillait avec désespoir, comme s’il était capable de lui délivrer les secrets de l’univers. Il s’accroupit tout doucement, pour prendre la créature dans ses mains. Il ignorait ce qu’il faisait ici. Il s’était contenté de suivre son Maître, qui faisait … quelque chose … avec … quelqu’un. Nicolae ne posait jamais de question. Une qualité précieuse, aux yeux du Phénix. Il s’était mis à flâner, et était tombé sur ce charmant animal, qui semblait égaré. « Hum. » marmonna-t-il en fronçant les sourcils, en proie à une intense réflexion. Il sauta rapidement à la seule conclusion logique : c’était la solution, comme lui avait dit Lucia un peu plus tôt. Alors Nicolae garda le poussin contre lui. « Nicolae ! » C’était Lucia. Il était débraillé et arrivait en courant, avec un sourire goguenard aux lèvres. Il y avait des éclats de voix, au loin. « On s’en va. » Il s’empressa d’attraper le bras du Vampire, et ils furent téléportés à Pabamiel, la seconde d’après. Le Sorcier ricana. « Tu aurais dû voir … Qu’est-ce que c’est que ça ? » - « Un poussin. » - « Je vois ça mais … Putain, Nicolae. Ce n’était pas à ça que je pensais quand je t’ai dit de te trouver une poule ! » Il pencha la tête sur le côté. « Il fallait une adulte ? » Il étouffa un rire en tapant le front du jeune Vampire. « Gros béta. » Il observa la petite créature avant de soupirer : « Sérieusement ... » Et il tourna les talons. Nicolae haussa légèrement les épaules avant de se diriger dans les jardins. Il passa plusieurs portes, avant de s’arrêter dans un espèce de petit potager. C’était son coin à lui. Il jardinait un peu. Des fruits et des légumes, et surtout des plantes vénéneuses. Il ferma la porte, avant de poser avec mille et une précautions le petit poussin dans l’herbe. Il chercha quelques grains et un peu d’eau dans une coupelle, et il s’accroupit pour prendre soin des plantes.

913 mots

Revenir en haut Aller en bas
 

L'histoire du poussin | Nicolae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [V] - L’œil dans le verre [Nicolae]
» Ce qu'on voit au-delà du masque | Nicolae
» Ce qu'ils veulent entendre | Cadeau de Nicolae
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Zone RP - Océan :: Continent Naturel - Ouest :: Terres de Lumnaar’Yuvon-