AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Rp de groupe] - Le bal des débutants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Adam Pendragon
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 373
◈ YinYanisé(e) le : 13/01/2015

Caractéristiques
◤ ◤: Agi : 12, For : 18, Char : 20, Int : 13, Mag : 11
◤ ◤:
Adam Pendragon
MessageSujet: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    Dim 09 Déc 2018, 13:06



Le bal des débutants


J’étais joyeux. Debout sur la balustrade, je tenais un éternel livre dans ma main droite, fixant la grande salle de Basphel revêtir des décorations diverses et variées. Des boules en verre se balançaient doucement depuis le plafond et des arbres habillés de mille couleurs apparaissaient les uns après les autres dans certains coins. Bien sûr, l’ambiance me faisait facilement revenir à mes plus jeunes années mais il ne fallait pas oublier que je restais profondément atteint par un péché inébranlable. Ce qui me plaisait le plus, là-dedans, était la possibilité de voir toutes les étudiantes dans des tenues magnifiques. Ça ne me donnait qu’une envie : les ôter.

Enseignante : « Vous devriez faire attention à vos pensées. ».

Adam : « L’intention n’est jamais coupable sans les actes qui vont avec. ».

Le sourire sur mon visage était sans doute inopportun, légèrement goguenard. Le fait est qu’elle aussi, je lui ôterais bien sa robe. C’était navrant mais j’étais un homme toujours aussi facile. Mes yeux détaillèrent le visage de mon interlocutrice. Après tout, beaucoup me connaissaient ici. Beaucoup savaient que je n’étais pas sage et que mes pensées restaient somme toutes primaires. C’était ma nature. Alors, si cette femme venait me parler, qui plus est après s’être introduite dans ma tête comme je m’introduisais dans d’autres lieux sans doute bien plus intéressants et agréables, c’est qu’elle me cherchait un peu.

Enseignante : « Et que lisez-vous ? ».

Adam : « Un livre que je ne peux pas faire lire à mes élèves. Si vous voulez, je vous le prête. Il est très instructif. ».

Mon sourire n’avait jamais été aussi grand. Elle avait sans doute voulu changer de sujet. Peine perdue avec moi puisque je pouvais absolument tout rapporter à la chose. J’avais appris à être sérieux, heureusement pour mes élèves, mais j’étais un indécrottable plaisantin. Parfois, mes traits d’humour étaient dignes d’un enfant de cinq ans mais certaines femmes se laissaient tout de même charmer.

Après avoir obtenu une danse avec la professeure espionne de mes pensées, je décidai qu’il était temps de m’habiller. Basphel attendait du beau monde ce soir et il n’était pas question de faire mauvaise impression. Je sentais dans l’air une ambiance toute particulière. Les étudiants et étudiantes bouillonnaient de l’intérieur. Les rapprochements physiques n’étaient pas autorisés mais il était si grisant de voler un baiser à son ou sa partenaire de danse. Les filles rêvaient au prince charmant et les garçons, bien que le cachant, émettaient à peu près les mêmes attentes. Des amours secrets seraient sans doute dévoilés au cours de la soirée et j’allais admirer ceci avec beaucoup d’intérêt. L’école était réputée former une élite et je trouvais les rapports humains entre ces murs intéressants. Ces derniers pouvaient parfois expliquer les relations entre les personnes influentes en dehors des murs. Des amours déçus, des jalousies inexprimées, des amitiés tenaces, une rude concurrence, tout ceci avait le pouvoir de façonner la politique mondiale.

En plus des espoirs relationnels, il y avait également des espoirs plus « professionnels ». Des figures politiques, économiques, artistiques et j’en passe, avaient été invitées. L’objectif était d’établir un réseau pour les étudiants de Basphel et beaucoup d’entre eux, bien qu’en ayant déjà un par le biais de leurs parents, attendaient ça avec impatience. C’était compréhensif. Sortir de l’ombre de papa et maman était l’un des premiers enjeux d’un adolescent. C’était bien beau de tout avoir, restait que faire ses preuves et poser sa propre pierre à l’édifice sans personne avait ce même petit côté grisant que les lèvres de son coup de cœur du moment. Certains auraient tout, d’autres rien. C’était le jeu.

Artemisia : « Cette tenue est ridicule. ».

Adam : « Je la trouve très élégante, moi. Et arrête de faire la tête, veux-tu ? ».

Mon Mur avait du mal à concevoir que je puisse me contenter de ma vie. Pourtant, de mon point de vue, compte tenu de mon péché et de ma lignée, je me trouvais déjà très chanceux d’avoir été accepté comme enseignant à Basphel. Je ne saurais probablement jamais ce que la directrice m’avait trouvé au moment de mon recrutement mais ma situation actuelle m’allait. Je n’avais aucune intention de devenir roi ou vincide. Cela ne lui convenait pas mais tant pis. J’étais un délinquant à ses yeux et ce fait m’excitait plus qu’autre chose. Pourquoi changer, dans ce cas ?

Une fois vêtu d’un costume blanc aux broderies dorées, je sortis de mes appartements pour me rendre dans la grande salle. J’étais en avance mais j’avais toujours aimé observer l’arrivée des individus. Celle-ci en disait beaucoup sur le caractère.

769 mots

Déroulement


Coucou  

Il s'agit d'un petit rp de "Noël" à Basphel sans prétention. La décoration est celle que nous connaissons tous : sapins, guirlandes, etc.
Il y a néanmoins des règles de tenues :
- Les étudiants sont en vert et blanc
- Les étudiantes sont en rouge et blanc
- Les enseignants sont en doré et blanc
- Le personnel de Basphel autre qu'enseignants est en blanc
- Les invités extérieurs sont en argenté et blanc
Ce sont des tenus semblables à celle que porte le Père-Noël mais en beaucoup plus jolies et adaptées. Les filles peuvent avoir de longues robes etc.

Le thème du rp est un bal, donc une soirée dansante. Votre personnage peut, bien entendu, manger, boire etc. Il y a des buffets mais pas d'alcool. Comme Basphel est une école basée sur le talent de ses élèves, qui sont souvent des enfants de personnes influentes (sauf ceux qui ont eu des bourses du fait de leurs facultés intellectuelles et qui peuvent donc étudier ici), voyez aussi ce rp comme un moyen pour les étudiants de se constituer un réseau. C'est pour cela que les anciens étudiants ainsi que des personnages influents ont été invités. Les étudiants pourront, ainsi, entrer en contact avec des personnes connues à travers le monde et leur exposer leurs objectifs. Je ne sais pas encore s'il y aura beaucoup de monde mais l'idée serait aussi que les étudiants puissent avoir une sorte de tuteur influent ou ancien étudiant, à qui ils pourraient écrire des lettres et qui pourraient leur donner des opportunités pendant les vacances scolaires ou après leurs études. Basphel est une école neutre dans sa formation donc ce n'est pas un lien basé sur l'argent ou du favoritisme mais plus un lien basé sur une aide morale et extérieure puisque, dans une formation, la pratique est également importante.

Ensuite, j'ai prévu une activité dans le rp qui interviendra un peu plus tard mais si des enseignants ou des élèves ont des idées de ce que pourraient faire leurs personnages (un petit stand ou quelque chose comme ça), envoyez moi un mp.

Enfin, chacun des participants va amener un cadeau qui sera déposé à côté d'une grande cheminée. L'idée serait que vous écriviez un petit gain en spoiler de votre premier message (plutôt un pouvoir mineur) et, à la fin, je tirerai au sort pour savoir à qui va quoi.

Règles


L'objectif du rp est de faire se rencontrer les personnages qui vivent à Basphel principalement pour pouvoir initier des rps ensemble après. Il est néanmoins ouvert aux personnages qui sont anciens élèves et aux personnages influents. Influents c'est quoi ? On a estimé que ce serait les personnages de niveau IV et plus, ainsi que les personnages qui possèdent des titres, des popularités ou des exploitations économiques.

Vos messages devront faire 720 mots minimum et le rp sera ouvert niveau gain jusque fin janvier. Ensuite, ceux qui souhaitent continuer le pourront  

Gains


Pour les gains, vous aurez le petit gain décrit par chacun des participants + 1 point de spécialité tous les 3 messages.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34469-adam-pendragon
Anwen Worthington
~ Eversha ~ Niveau I ~

~ Eversha ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 3492
◈ YinYanisé(e) le : 12/05/2012
☿ Âme(s) Soeur(s) : Un corbeau
✭ Activité : Infirmière [rang IV] - Ostréiculteur [Rang I]

Caractéristiques
◤ ◤: Créatrice : Agilité: 24 // Force: 24 // Intelligence: 28 // Charisme: 15 // Magie: 40
◤ ◤: Sabre normal // L'Estoc Trempée // Arc de la Foudre // Marteau de guerre
Anwen Worthington
MessageSujet: Re: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    Lun 10 Déc 2018, 14:48

Spécialités :
- Agilité : 6
- Force : 8
- Charisme : 4
- Intelligence : 5
- Magie : 6

Physique : Il est grand, musclé et porte souvent une arme dans son dos. Il est habillé comme un chevalier avec un cote de maille, un casque et des protections sur l'ensemble de son corps. Il est beaucoup s'habiller ainsi, car il se sent en sécurité et cela lui promet une bonne protection contre des attaques surprises. Il porte une sacoche sur le cote droit, où il transporte de la nourriture et de l'eau pour ses longs voyages dans les contrées.

Pouvoirs :
- Qyndily Mantris - Deck [Feu]
- Qyndily Aenör - Ramaw [Foudre]
- Insensibilité à la magie noire et blanche
- Superforce
- Vision Nocturne
- Traverser la matière
- Soigner le poison


Basphel était une grande école où le favoritisme et l’argent n’étaient pas les conditions d’entrées pour les jeunes élèves. Cela ne marchait pas ainsi ! Tout était différent dans cette école. Une école où Dragon avait toujours rêvé d’y être, mais il n’avait pas eu la chance d’y entrer. Trop chose s’était passé sur Aeden, il n’avait pas eu l’enfance rêvé et tranquille. Il avait été élevé avec sa sœur, Atheria, par la meilleure amie de leur mère, Anwen. Cette dernière avait été une bonne professeur sur le rôle de la vie et sur la maîtrise des éléments. Dragon avait pu comprendre le fonctionnement de la magie avec une grande facilité. Et Atheria avait pu connaître un peu plus sur leur parent, comme Anwen était proche d’eux. Dragon avait vite compris qu’Anwen n’aimait pas beaucoup leur père, Kain. Elle leur raconta quelques histoires entre eux et ce n’était pas de l’amour, mais plutôt de la haine, qui était bien ancrée dans sa peau. Leur père avait laissé dans son dos, une grande brûlure, qui faisait la taille de son dos. Dragon savait que son père était violent et adorait se battre comme un mercenaire, faire ça ? Il ne comprit pas tout et il avait bien envie de savoir ce qu’il s’était passé entre eux pour avoir une telle tension…

Puis, le jeune homme revint à la réalité. Il savait que c’était impossible de revenir en arrière, mais il allait de l’avant et il connaissait son objectif ! Après avoir rencontré une drôle de personne dans la plus grande des bibliothèques de la contrée, il entendit une conversation de plus étudiant : « Hey un bal va avoir lieu ce soir ! Vous y allez ? » Demanda le premier petit garçon. « Bien sûr, l’école nous donne en plus des tenues qu’il faudra porter et j’ai hâte de savoir quelle sera la mienne ! » Répondit la petite fille d’un ton enthousiasme. Dragon sourit et pensa qu’il serait bien de prendre un peu de mon temps pour se reposer et faire connaissance. Avoir un peu de lien social ne lui ferait pas du mal. Donc, il décida de prendre des informations sur ce bal et alla voir un professeur. Ce professeur fut ravi de savoir que le bal lui intéressait même pour un jeune homme comme Dragon. Cet homme lui donna une tenue bien différente des autres. Dragon allait se changer rapidement avant que la nuit tombe complètement et qu’il ne puisse plus se repérer dans cette grotte naturelle.

La tenue, pour la fête, était de couleur argentée et blanc. Il portait un pantalon et une chemise blanche comme la neige et par-dessus, une cape argentée pour qu’il n’ait pas froid. Enfin, il portait des bottes en cuir noirs, qui n’allait pas du tout avec sa chemise et son pantalon de fête. Mais il n’avait rien d’autres à se mettre, malheureusement. Il soufflait, puis partit en direction du lieu de la fête. Surement, il devait être dans les premiers. Il aimait être à l’heure, c’était une bonne qualité de sa mère. Il aurait aimé emmener sa petite sœur, Atheria. Elle aimait ce genre de fête, où les personnes pouvaient s’amuser sans soucis de guerre ou de combat, où les gens pouvaient s’habiller correctement et profiter du banquet pendant une grande partie de la soirée. Dommage qu’elle ne soit pas là… Il aurait pu profiter d’un bon moment ensemble et elle aurait pu créer des liens avec d’autres filles de son âge. Il sourit tristement… De plus, il ne devait pas se faire remarquer. La reine des Lyrienns cherchait les membres de sa famille, les Blaise, car Alyska et Kain faisaient partie de l’ancien conseil d’Aeden de Takias et de Kevnes. Il fallait faire attention aux espions alors !

Enfin, il arriva à la soirée. Une jeune femme lui dit qu’il devait déposer un petit cadeau afin qu’il soit donné à la fin aux participants de la soirée. Il sourit et la jeune femme l’accompagna vers le sapin pour y déposer un petit cadeau. Cela ne lui dérangeait pas du tout ! Il était prêt à faire un petit geste pour cette fête. Dragon y déposa un cadeau venant des Territoires des Lyrienns. Il espérait que cela ferait plaisir à une personne qui aimait l’histoire et qui était ouvert d’esprit sur les autres races. Puis, il s’avança vers le buffet pour prendre un petit chocolat chaud. Il ne faisait pas chaud ici, donc il en profita en attendant des nouvelles personnes pour y faire connaissance. Par contre, il espérait qu’il n’allait pas danser, car il ne savait pas danser… Il pria et croisa les doigts que personne ne lui demande de danser avec lui… Il ferait honte à sa partenaire et il ne voulait pas le blesser.

Cadeau:
 







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34329-anwen-worthington En ligne
Edwina Nilsson
~ Magicien ~ Niveau VI ~

~ Magicien ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 3778
◈ YinYanisé(e) le : 07/03/2010
✭ Activité : Ultimage

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 34, Force : 27, Charisme : 52, intelligence : 39, Magie : 70
◤ ◤:
Edwina Nilsson
MessageSujet: Re: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    Sam 15 Déc 2018, 00:03


Le bal des débutants



Le bruit de ses talons résonnait légèrement, couvert en grande partie par les musiciens. Dans une robe entièrement blanche, aux broderies argentées, Edwina se déplaçait parmi la foule, doucement. Elle n’avait jamais eu le plaisir d’étudier à Basphel mais avait répondu présente lorsqu’elle avait reçu le carton d’invitation. Parfois, elle haïssait les Dieux de ne pouvoir faire face à la foule. Bien des femmes s’apprêtaient magnifiquement pour ce genre d’occasion, faisant de leur visage le joyau ultime de leur beauté. Elle, en tant que personnalité officielle, devait couvrir ses traits. Elle n’en ressentait aucune gêne, aucun changement à dire vrai, puisque le mur entre les individus et elle avait été parfaitement conçu pour lui permettre toutes les marges de manœuvre. Seulement, elle savait que la curiosité naissait parfois chez ceux qui l’observaient et que certains murmuraient à son endroit, en bien ou en mal. Porter un voile n’avait pas que de mauvais côtés, cela dit. Elle se plaisait à pouvoir admirer ses interlocuteurs sans qu’eux-mêmes ne puissent la percer à jour. Elle aimait le côté mystérieux qui se dégageait de sa personne, ainsi vêtue ; cette sécurité. C’était une toute autre relation qui naissait avec autrui. Elle ne pouvait abuser de ses mimiques, elle ne pouvait plonger son regard dans celui d’un être. Elle n’était plus cet objet que certains désiraient. Elle n’était qu’une inconnue, une équation impossible à résoudre. Surtout, même si l’effet était secondaire, le voile empêchait les tentations. Ce qu’elle avait appris être une malédiction risquait beaucoup moins de se déclencher. Personne ne souhaite embrasser ce qu’il ne voit pas, ce qu’il ne comprend pas. Une fois le visage enseveli, il est difficile de faire confiance et de deviner toutes les nuances d’un échange. Seule la voix peut trahir les émotions. À cet égard, elle avait appris à parfaire son jeu. La jeune femme apeurée et hésitante était bien loin derrière elle. Il en fallait beaucoup, à présent, pour la faire flancher. Certains y arrivaient encore mais pour combien de temps ? Elle y réfléchirait plus tard. Ce soir, elle souhaitait simplement se détendre. Aussi, elle s’avança vers un homme de dos par rapport à elle, plaçant sa main droite sur l’épaule de celui-ci. « M’accorderiez-vous cette danse ? » demanda-t-elle de façon courtoise, son sourire dissimulé sous le voile.

« On ne court pas dans les couloirs ! ». La voix de Lhyæræ s’était élevée, ferme. Elle aimait traumatiser les élèves. Louise lui fit un petit sourire. « Laisse-les donc. Ce soir est un grand soir. ». La Sirène sourit. « Le soir où tu vas finir dans le lit d’Adam après avoir bu cette liqueur que tu caches dans ton sac ? ». « Ce serait bien mieux si nous y finissions toutes les deux, tu ne crois pas ? ». La Lyrienne fit un clin d’œil à son amie avant de la devancer, lui laissant comme seul signe d’adieu un bref mouvement de la main étonnement sensuel. La professeure s’arrêta un peu plus loin, admirant la salle en contrebas. Elle repéra rapidement une autre femme qu’elle connaissait, bien plus influente que Louise. Un bref tour d’horizon la fit sourire. Le Déchu était là, lui aussi. Elle le connaissait depuis assez de temps, à présent, pour savoir ce qu’il se tramait dans son esprit. Ce genre d’événements, aussi huppés et classes soient-ils, comportaient toujours leurs parts de fantaisies. Les fantasmes de certains deviendraient réalité, ce soir. « Bonsoir. ». Le regard de Lhyæ rencontra celui d’un jeune garçon. Blond aux yeux verts, elle le reconnut assez facilement. Il s’agissait de l’un des fils illégitimes du Monarque Démoniaque. Elle n’avait jamais su qui était sa mère, malgré les quelques questions qu’elle avait posé à ce sujet à la tutrice du Magicien. « Bonsoir. » répondit la jeune femme. « Avez-vous une cavalière pour la soirée, Hans ? ». « Pas vraiment… » souffla-t-il. La Sirène trouvait sa personnalité quelque peu amusante. Il n’avait rien à voir avec son père. Le blondinet était calme, peu bavard, attentif. Il ne semblait pas porter une attention réelle aux filles de son âge et passait sa vie dans les livres. Et puis, physiquement, l’ascendant et le descendant n’avaient rien en commun si ce n’est, peut-être, la texture de leurs cheveux. Lhyæræ sourit. « Que diriez-vous de danser avec moi, dans ce cas ? ». L’enfant détourna les yeux, semblant réfléchir. « Non merci. ». Sans dire un mot de plus, il tourna les talons et descendit dans la salle afin de se mêler à la foule. Il avait de la chance d’être encore petit, sinon, elle aurait pu s’amuser avec lui d’une toute autre manière. Il y avait mille et une façons de torturer un homme récalcitrant. Un peu plus loin, une femme à la chevelure rousse sourit, bien heureuse que son Élu ne soit guère encore touché par la bêtise que créait le désir. Il était encore naïf, innocent, trop enfantin pour séduire et être séduit. Elle savait que cela ne durerait pas, malheureusement.

831 mots

Spoiler:
 





- - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34117-edwina-nilsson-ulti
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 7429
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Sur un chemin confus et illusoire
✭ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin [Rang I] | Soeur Combattante de la Coterie de Bois-Lune

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 30 - Force : 32 - Charisme : 41 - Intelligence : 32 - Antimagie : 45
◤ ◤: Lance des Nibelungen - Dague de Cuisse Trident - Dague de Manche - Épée du Jugement - Le Trishula
Mancinia Leenhardt
MessageSujet: Re: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    Dim 16 Déc 2018, 20:15

Cela faisait longtemps qu'on ne l'avait pas vue dans de tels événements et Mancinia aurait sans doute décliner l'invitation en temps normal. De nombreux bals avaient eu lieu peu de temps avant le Conflit des Dieux, ou même en plein milieu de celui-ci pour préserver au mieux la situation, mais ces derniers étaient souvent ponctuer par des conclusions sanglantes. Autant dire que les souvenirs étaient encore vivaces dans son esprit. Seulement, elle ne pouvait pas rester terroriser dans son coin et avait besoin de redécouvrir ce monde qui avait évolué en son absence. Peut-être trop brutalement, certainement pas comme elle l'aurait souhaité, mais après tout, qu'y pouvait-elle ? Rien. C'était sa sanction pour avoir avoir soutenu le mauvais camp, mais l'heure était venue pour le pardon et avant toute chose, à la conciliation. N'avait-elle pas construit un temple pour Sympan au milieu du Désert ? Chacun faisait à sa manière pour améliorer les choses, raison pour laquelle la jeune femme était présente. L'Humaine avait d'ailleurs écouté les demandes quant au choix de sa tenue vestimentaire, elle abordait ainsi une longue robe blanche avec des entrelacements d'argent au niveau de son poitrail. Cette dernière avait des manches longues, c'est qu'elle aimait la chaleur bien plus que le froid. Sans doute était-ce aussi un moyen de se protéger. Son retour n'était pas ponctuer que de bonnes choses. En y repensant, la situation des Anges s'était encore dégradée avec la disparition de la Souveraine. Comment était-ce possible ?

Dans sa dernière missive, Neah disait être débordé entre son travail et son devoir de Soldat. Mancinia aurait aimée aller à sa rencontre, mais elle avait désormais des obligations à respecter et elle doutait que sa présence soit indispensable. Elle lui avait simplement suggérer de la tenir informer de l'évolution de son côté et qu'elle pouvait être présente en cas de besoin. En ce qui la concerne, personne ne lui avait dit quoi que ce soit, on la laissait s'adapter. Pour l'instant. Cependant, elle ressentait ce besoin de rester sur le droit chemin. Elle était venue voir comment cela se passait en ces lieux. Basphel l'avait souvent fait rêver autrefois, mais elle n'avait ni les moyens ni le talent d'y étudier. Cela ne l'empêchait pas de s'instruire autrement, mais le racisme avait fait en sorte de l'éloigner des autres races, à part peut-être quelques-unes que la jeune femme avait apprise à connaître et d'autres qu'elle méprisait ouvertement. Malgré l'égalité que la prestigieuse école mettait en avant, cela existait et existerait sans doute longtemps. Mancinia n'était pas aveugle. Elle voyait les regards en biais, les grimaces, les messes-basses. Certains étaient frileux devant son Ma'Ahid, ce qui la faisait rire tandis qu'elle portait un verre de vin à ses lèvres. À une époque, sans doute se serait-elle tenue dans un coin, éloignée de tout ce beau monde en raison de sa condition d'Humaine. Maintenant, elle s'en moquait. Elle était fière de la race dans laquelle elle était née. Et le plus beau, c'est que maintenant, l'offenser revenait un peu à se tirer une flèche dans le pied.

Ça lui plaisait, dans un sens, ce sentiment particulier. Pour autant, elle savait aussi cela extrêmement tranchant. Ses faits et gestes étaient épier, on regardait son état pour voir si l'Humaine flancherait, on regarderait la moindre de ses erreurs. Dix ans étaient passés, mais rien n'avait vraiment changer en ce qui la concerne. Elle savait que le pouvoir était gratifiant, mais aussi dangereux. Autant profiter de ce premier aspect, non ? Quelques étudiants, curieux, étaient venus l'aborder. Certains étaient des Humains qui étaient parvenus à se faire admettre dans cet endroit prestigieux et ils voulaient faire sa rencontre, discuter de tout, de rien. Ils s'interrogeaient parfois de son passé, presque en admiration pour toutes les actions réalisées autrefois et surtout, celles accomplies en à peine quelques mois. Désormais, ils étaient concentrer sur son avenir. Ses projets, ses plans, ils tournaient les phrases dans tous les sens pour essayer de la faire parler, sans succès. Mancinia demeurait évasive, mettant son retour récent sur le temps nécessaire à apprendre, comme eux. Quelqu'un lui fit alors remarquer que cela ne l'avait pas empêcher de revoir rapidement son nom sur toutes les lèvres, entre sa prestation miraculeuse dans la Pyramide qui avait permis de sauver une femme et son enfant, à son titre de Marquise chez les Magiciens. Un condisciple l'avait fait taire en lui donnant un coup de coude à peine discret. Ils étaient jeunes, plein de vie et de projets, certainement le futur de leur espèce. Elle veillerait à les guider au mieux. S'ils le méritaient.

Post I | 764 mots

Post I:
 


~ Rythme d'un Escargot Tétraplégique ~


L'Imprévisible | La Fille du Soleil | La Sertisseuse
Meuh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34205-mancinia-leenhardt-
Melissandre
~ Humain ~ Niveau I ~

~ Humain ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 1372
◈ YinYanisé(e) le : 18/09/2016
✭ Activité : Prêteur sur gage (rang I)

Caractéristiques
◤ ◤: AGI : 8 / FOR : 6 / CHA : 10 / INT : 11 / A-MAG : 3
◤ ◤: Une dague ; des couteaux de lancé
Melissandre
MessageSujet: Re: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    Lun 17 Déc 2018, 13:59

Le bal des débutants˥


Melissandre parcourait le parterre des yeux depuis l'un des hauts balcons de la salle. Elle était aussi émerveillée qu'intimidée. Jamais elle n'avait imaginée un jour participer à un événement comme celui-ci. En fait si. C'était il y a longtemps, lors d'un songe, alors qu'elle était encore une petite fille. Elle avait rêvé qu'elle était la belle princesse d'un grand royaume. Elle dansait au bras de son prince charmant au milieu d'une immense salle immaculée, entourée de son peuple aimé, qui l'aimait en retour. Aujourd'hui elle se rendait bien compte que ça ne resterait qu'un rêve. Sauf pour la partie où elle dansait au milieu de la grande salle.

« Tu crois sérieusement que quelqu'un voudras danser avec toi ? »
- Bien sûr !
« T'as de l'espoir. Tu sais même pas danser ! »
- Bien sûr que si ! Puis t'façon il est jamais trop tard pour apprendre.

La preuve en était avec la personne de Melissandre elle-même. Elle venait d'entrer à Basphel, et en était ainsi à sa première année. Pourtant elle avait l'âge d'une étudiante de cinquième année. Pourtant Melissandre se renferma sur elle-même après sa réponse à Sélène. Depuis que le mot circulait parmi les étudiants, Bertrand et Sélène n'arrêtaient pas de se moquer d'elle. Heureusement Adélia était là. C'était elle qui l'avait en partie conseillée sur sa tenue. Rouge et blanc. Voilà bien des couleurs qu'elle n'avait encore jamais portée. Alors elle n'était pas certaine de la façon dont accorder ces couleurs à son vêtement. Une robe rouge mi-courte, aux manches longues, se terminant en mitaines aux mains, recouvert d'un fin liseré de fourrure blanche sur chaque bordures. Maya lui avait trouvé une paire de collant rayé rouge et blanc pour aller avec. D'ailleurs, où était-elle ? L'albinos chercha son clone des yeux, sans succès.

« Fallait pas courir comme une dératée aussi. On risquait pas d'être en retard... »

Une voix s'éleva dans les airs. Melissandre en chercha la provenance même si elle avait reconnue le ton chantant, malgré le ton sévère qu'elle avait employée. Le professeur Déliana était un étage en-dessous, sur un balcon également. Un sourire s'était fiché sur le visage de la jeune fille après l'intervention de la Sirène.

- En attendant je suis pas la seule à courir !
« En attendant ceux-là doivent avoir treize ans maximum ! », rétorqua Bertrand en riant.

Melissandre se mua à nouveau dans une moue vexée silencieuse avant de tourner à nouveau le regard vers le professeur en criminologie. Elle était belle. Il n'y avait rien d'étonnant à ce que la moitié des élèves ait des difficultés à suivre ses cours.
La jeune fille se décida à enfin descendre de son perchoir, sa longue chevelure tressée battant dans son dos au rythme de ses pas. Elle était intriguée par ces personnes aux tuniques brodées d'argents. Il y avait les professeurs, mais il y avait également d'autres personnes qu'elle ne connaissait pas. Qui ces gens pouvaient-ils bien être ? D'où pouvaient-ils venir ?

« Pourquoi tu leur demande pas toi-même, bourrique ? »
- Pfu... J'allais le faire.

Melissandre s'avançait au travers de la foule, assez excentrée tout de même pour laisser le champ libre aux danseurs. Un instant elle s'était attardée sur cette femme au visage voilée. Le dos droit, la tête haute, elle avait de l'allure. Mais était-elle belle comme le professeur Déliana ou Mancinia ? L'albinos ne pourrait pas le lui demander aujourd'hui malheureusement, cette dernière ayant trouvé son cavalier pour la soirée. Et Mancinia. Il lui avait semblé l'apercevoir tout à l'heure. Elle n'en était pas sure. Ce serait bien. Elle serait tellement contente de revoir la Matasif. Elle pourrait la remercier en même temps. Après tout, si elle était ici aujourd'hui, c'était grâce à elle !

« Ouai, on serait à se les peler sous une tente à cette heure-là si elle avait pas été là ! Alors on dit merci qui ? »
- Merci Mancinia..., murmura Melissandre en posant sa main sur sa poitrine, les paupières closes, à la manière d'une obélie.

Mais ce geste, bien qu'il fut une marque de respect envers son aînée, fut également celui qui la stoppa net dans ses divagations. En effet, à ne plus se soucier de ce qu'il se trouvait devant elle, elle se retrouva les fesses par terre, résultat d'une collision aussi brutale qu'inattendue avec l'un des invités.

- Ouch !
« Ouch. C'est tout ce que tu trouves à dire ? Regardes un peu où tu marches idiote ! »
- Désolé...
« Ce qu'on peut dire, c'est que quand toi tu vas au contact des gens, tu y vas au sens propre du terme ! », raya Bertrand.

Melissandre fronça des sourcils. Elle ne trouvait pas ça drôle. Elle s'était fait mal et en plus elle était gênée. Elle aurait pu percuter n'importe qui. Mais c'était ce garçon, Hans. Il était tout le contraire de l'albinos. Ce n'était pas tant ses origines, sa classe sociale... Son nom. C'était son comportement. Alors oui. Elle était gênée. Elle aurait préférée tomber sur n'importe qui d'autres, tant que ce n'était pas ce garçon.
La harpe tremble encore et la flûte soupire,
Car la valse bondit dans son sphérique empire


Post I | Mots 895
Spoiler:
 



#Melissandre
#Sirrah
#Adelia
#Bertrand (voix 1)
#Sélène (voix2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33116-quand-l-innocence-c
Anya Eorgor
~ Déchu ~ Niveau I ~

~ Déchu ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 34358
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2005

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 42 ; Force : 42 ; Charisme : 51 ; Intelligence : 52 ; Magie : 69
◤ ◤:
Anya Eorgor
MessageSujet: Re: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    Mer 26 Déc 2018, 11:36


Le bal des débutants


« Mademoiselle… Où est votre tenue ? ». Un professeur venait de m’apostropher dans le couloir. Il sentait l’après-rasage, preuve que ce bal avait de l’importance pour lui. Il en avait pour tous, visiblement. « Je n’en ai pas. Je viens d’arriver. ». C’était vrai. J’avais été déposée la veille dans cette prison de laquelle je ne pourrais pas sortir à l’exception des sorties scolaires et des vacances. Tous voyaient en l’école une formidable institution, apte à créer les fameux Grands que nous devions rencontrer ce soir. Ce n’était pas ma vision des choses. Ma liberté était muselée au profit de… De quoi au juste ? De la connaissance ? De la sécurité ? De la neutralité ? Vendre sa liberté se résumait à faire un pacte avec le Diable. J’étais sans doute mauvaise, trop blasée par ce qu’il se déroulait autour de moi, légèrement défiante. Je voyais ici la danse des hypocrites et ne pouvais m’enlever cette image de l’esprit. Les Grands venaient en ayant l’impression de l’être, en prodiguant leurs conseils avisés à ceux qui rêvaient de le devenir. Pourtant, l’état du monde était souvent du fait de ces « Grands ». Qu’avaient-ils de Grands alors ? J’avais l’impression que la misère se trouvait partout, que des peuples souffraient continuellement alors qu’il suffirait à quelques autres de les aider. Tous n’étaient pas bénéfiques mais, justement, je trouvais l’incapacité globale à concevoir un terrain d’entente nauséabonde. Que faisaient ces Grands, si ce n’était se reluquer dans le miroir, en s’envoyant des fleurs du simple fait de leur présence ? Était-ce réussir sa vie que d’être Roi ou Reine ? Était-ce réussir sa vie que d’être adulé par les autres ? Était-ce ainsi que l’on atteignait le bonheur ? Quels étaient leurs objectifs au juste ? Je me le demandais. Depuis quelques jours, je réfléchissais à la question de l’unité. Je pensais avoir trouvé la solution pour créer une paix durable, une solution que j’allais m’employer à mettre en pratique, dès que je sortirais de ce trou à rats.

« Vous êtes de quel département ? ». « Je n’en ai pas, je viens d’arriver. » répétai-je d’une voix légèrement monocorde. Il m’agaçait. Avais-je besoin de m’habiller de telle ou telle manière ? C’était idiot. Des problèmes bien plus importants existaient dans le monde, des problèmes qui rendaient futiles ce genre de questions. Certains compatissaient mais, finalement, il suffisait d’un grand événement pour voir apparaître les stigmates d’une société entière. Le luxe de certains face à la pauvreté des autres. Il m’était demandée de me conformer, de consommer ces vêtements spécialement conçus pour cette soirée. Je ne le désirais pas. Pourtant, je savais qu’on ne me laisserait pas être le vilain petit canard, le trouble-fête. Il fallait que les rouages tournent au rythme des danses qui se déroulaient plus bas. « Bien, je vais essayer de vous trouver des vêtements. Restez ici, s’il vous plaît. ». Il tourna les talons avant de se raviser, plongeant ses yeux bleus dans les miens. « Pouvez-vous me rappeler votre nom ? ». « Tathyana Deslyce. ». « Très bien, je reviens. ». Je souris, ne sachant pas si j’étais réellement amusée par mon mensonge. Le fait qu’il y ait cru me désespérait mais, en même temps, quel élève s’amuserait à dissimuler son identité ? Peut-être était-ce moi-même que j’exaspérais, en réalité. Je n’avais de toute façon pas l’intention d’attendre. Aussi, je fis demi-tour, descendant les marches pour me retrouver dans une salle bondée. Mauvaise idée.

Les sensations furent ignobles. Je me sentis tout à coup telle une bête au milieu de villageois en furie. Le danger que tous ces gens représentaient me paralysa quelques instants. Les sons qu’ils émettaient… le bruit de leurs pas, le glissement de leurs robes, la nourriture qu’ils mâchaient encore, et encore. La musique jouée était juste, harmonieuse, mais elle était ici la seule chose qui ne m’agressait pas. Des bribes de conversations arrivaient à mes oreilles telles des gifles acerbes. Les mouvements étaient trop nombreux et le tout m’empêchait de réfléchir. Quelques-uns avaient remarqué ma tenue, un kimono blanc qui, sans réellement me démarquer de la masse, avait lancé une brindille dans les rouages trop bien huilés. Je ne voulais pas leur parler. Mon regard se posa rapidement sur plusieurs scènes et je choisis naturellement de me diriger vers ce qui semblait tenir à distance le plus grand nombre ; une Humaine, entourée d’autres Humains. L’approcher provoqua chez moi plusieurs réactions distinctes. Je me sentis d’abord vide, puis choquée, puis violée dans mon intimité. Ma vision se troubla légèrement avant que je n’arrive à la stabiliser. Je restais un instant silencieuse avant de demander. « Est-ce que cela vous paraîtrait crédible de penser que les créatures magiques ne sont que des erreurs que le Créateur n’a jamais voulu engendrer ? ».

803 mots

Spoiler:
 



- -  - - - - - -

« Nous, on vous donne une poêle, un œuf et de l'huile mais c'est à vous de faire l'omelette ! » Mitsu 2019
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34197-mitsuko-taiji-stark
Raeden Liddell
~ Ange ~ Niveau IV ~

~ Ange ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 4374
◈ YinYanisé(e) le : 01/02/2013
✭ Activité : Forgeron | Maître d'arme

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 25 - Force : 41 - Charisme : 23 - Intelligence : 18 - Magie : 21
◤ ◤: arbalette et grosse épée
Raeden Liddell
MessageSujet: Re: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    Ven 28 Déc 2018, 00:48


Ball Room par Sergio Suarez
Le bal des débutants


Le bal de Basphel. Presque un événement annuel. Celui où professeurs et élèves pouvaient se mêler mais surtout, celui où anciens et nouveaux pouvaient se rencontrer et où les Baspheliens pouvaient chercher un mentor, faire des rencontres, tisser les premiers liens, non pas forcément amicaux mais pouvant aider dans l'avenir de leur vie. Il fallait dire qu'il y avait généralement du beau monde à ce genre de soirée même si on appelait cela le bal des débutants. Même si Raeden n'était pas à proprement parlé un professeur de l'école, c'était habillé comme tel qu'il s'y rendait. Ce n'était pas erroné après tout, puisque sa forge accueillait des enfants de Basphel pour leur enseigner l'art de travailler le métal. Il était simplement professeur à l'extérieur, pourrait-on dire. Quoiqu'il en soit, la tenue lui allait à ravir. En même temps, elle avait été taillée sur mesure pour son gabarit, ce qui était préférable si l'on ne souhaitait pas la voir se déchirer au premier mouvement venu. Sa veste de brocard était immaculée avec des broderies éparses de teintes dorées clair. Le gilet était de la teinte dorée des broderies tout comme les culottes courtes. La chemise garnie de dentelle et les bas étaient quand à eux blancs.

Certains des invités et nombre d'étudiants étaient déjà sur place. Posé dans un coin de la salle, il observait. Il laissait son esprit capter chaque parcelle d'information, l'analyser, la classer. Il ne le faisait pas consciemment. Au fil des siècles, tout ceci était devenu instinctif, comme ancré dans ses gênes. Là-haut, sur l'un des balcons, il y avait la Sirène qu'il avait rencontré à Caelum … Et sa consoeur à lunettes n'était pas loin non plus. Il était préférable de ne pas s'y attarder. Son regard fut un instant attiré par le blanc immaculé d'un kimono, celui d'une fille assez jeune pour être une élève. Cela lui fit esquisser un sourire. Il y avait et aurait toujours des gens pour bousculer un peu les codes, pour pousser les limites des règles, ce qui n'était parfois pas plus mal, du moment que cela restait raisonné. La suivant du regard, il repéra Mancinia. Il avait évidemment entendu parlé de son réveil. Pour tout un chacun qui côtoyait un tant soit peu les Humains, cela ne pouvait immanquablement parvenir à ses oreilles. Il faudrait qu'il aille la saluer et prendre de ses nouvelles. Mais cela pouvait attendre. Pour le moment, elle semblait bien occupée, entourée d'élèves. Autant la laisser profiter un peu.

Une main vint se poser sur son épaule, tandis qu'une voix qu'il reconnaîtrait parmi tant d'autres lui demandait s'il souhaitait lui accorder une danse. Il posa sa main sur ses doigts fins, se retournant pour lui faire face tandis qu'il exerçait un délicat baise-main, sans la quitter du regard, ou en tout cas, regardant là où devait se trouvait logiquement ses yeux. Il ne pouvait pas y avoir de doute quand au fait qu'il avait devant lui l'Ultimage. Il ne savait pas si elle était venue lui demander parce qu'elle l'avait reconnu ou bien si elle avait choisi un cavalier au hasard, le plus proche d'elle peut être. Il était vrai que de dos, avec ses cheveux attachés – ce qu'il ne faisait pas souvent – et dans cette tunique blanche – couleur qu'il ne portait que très peu – il y avait possibilité de ne pas le reconnaître immédiatement. Il lui sourit tout de même, heureux de la voir, même à travers un voile.


Ne craignez vous pas une quelconque catastrophe ? A moins que vous ne souhaitiez me gifler comme la dernière fois.

Il fronça un instant les sourcils. En fait, cette dernière fois à laquelle il faisait allusion n'avait jamais existé. Ce n'avait été qu'un songe. Réaliste mais un songe tout de même. Elle ne pouvait donc pas comprendre sa référence.

Oubliez ce que je viens de dire et dansons tant que cela nous est encore permis.

Sans la lâcher, ses doigts se refermant sur les siens, il l'entraîna au milieu de la salle avant de l'entraîner au rythme de la musique jouée.

mots + résumé:
 




Merci Zelephounet
Chanson sur Raeden. Merci Shawn ^^:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34107-raeden-liddell
Edwina Nilsson
~ Magicien ~ Niveau VI ~

~ Magicien ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 3778
◈ YinYanisé(e) le : 07/03/2010
✭ Activité : Ultimage

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 34, Force : 27, Charisme : 52, intelligence : 39, Magie : 70
◤ ◤:
Edwina Nilsson
MessageSujet: Re: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    Ven 28 Déc 2018, 13:01


Le bal des débutants



« Tout ce que je crains, ce sont les rumeurs qui risquent de s’élever ici et là. » fit-elle en jetant de petits coups d’œil aux alentours, lentement. Elle sourit néanmoins, un sourire caché. Finalement, ce voile était amusant, en un sens. Les ragots étaient pourtant loin de lui plaire. Ils avaient leur utilité mais elle craignait toujours des colères mal maîtrisées de la part de ceux qu’elle avait maudit, l’un d’eux en particulier. Curieusement, dans son cas, elle n’était pas sûre de détester une réaction inappropriée. « Oui, sait-on jamais. ». Elle avait remarqué son trouble à l’évocation de la gifle. Curieusement, ce fait lui disait vaguement quelque chose, perdu dans les vagues de l’océan que représentaient ses songes. Elle l’avait tué de nombreuses fois en rêve ; l’avait épousé aussi. Parfois, elle ne contrôlait pas les scènes qui s’imposaient à elle. Seulement, la plupart du temps, elle arrivait à prendre le dessus sur ses cauchemars et à les manipuler. Le Nylmord trouvait qu’elle passait sa vie à dormir mais la vérité était aussi qu’elle vivait les possibles en rêve. Edwina se demandait parfois s’il était concevable de s’y perdre et si c’était ce qui avait fini par arriver à son frère. « Cela dit, je n’aimerais pas être celui qui viendrait interrompre cette danse. ».

= Hans observait. C’était ce qu’il préférait faire et ce qui le différenciait sans doute de son père, bien plus prompt à l’action qu’il ne l’était. Il avait repéré Mancinia Leenhardt sans trop de peine. En tant que Magicien, il ne pouvait pas ne pas la connaître. Il se demandait même s’il était encore possible de ne pas avoir entendu parler d’elle. Plusieurs rumeurs couraient sur son compte, pas forcément toujours positives. Certains étaient jaloux, d’autres la détestaient pour son statut d’Humaine, comme si la célébrité n’était réservée qu’aux races magiques. C’était sans doute le prix à payer. Quelque part, il l’admirait, tout comme il admirait l’Ange immaculé qui se trouvait non loin. Avait-il envie de devenir un guerrier ? Peut-être. Quand bien même le Monarque Démoniaque était son père, il prenait plaisir à écouter les rumeurs qui entouraient le Délaissé. L’un des étudiants de Basphel écrivait des histoires sur les Grands qui paraissaient dans les journaux destinés aux élèves. C’était une vraie délectation. Sans doute devrait-il s’y mettre, lui aussi ? Au milieu de la foule, il y avait également sa Reine. Hans était convaincu qu’elle était sa mère et, bien malgré elle, elle avait rapidement obnubilé ses pensées, au point de l’engourdir légèrement. Si la vivacité corporelle n’avait jamais fait partie de ses qualités, il aurait pu éviter un événement fâcheux s'il avait été plus attentif. Cependant, perdu dans un monde d'hypothèses, il ne se déplaça pas assez vite pour éviter une fille qui se retrouva les fesses par terre. Lui-même manqua tomber, effectuant une danse ridicule pour essayer de rester stable. Légèrement courroucé, il planta son regard dans les yeux de l’imprudente. « Oh ! Regarde où tu marches ! » émit-il en signe de protestation.

L’Impératrice Blanche se laissait guider, jouant par magie avec sa robe pour faire en sorte de ne jamais marcher dessus. Aucun pli ne venait contrarier le tissu. C’était amusant. Elle avait l’impression de toucher une sorte de perfection, de se trouver au milieu d’un conte. Il aurait fait un prince remarquable, grand et fort, noble d’esprit. « Je me suis toujours demandée ce qu’il serait advenu si vous aviez gagné ma main. » finit-elle par souffler. « Je n’aurais sans doute jamais rencontré le Diable, il ne serait peut-être pas le Diable d’ailleurs… Vous seriez resté Eversha et auriez fait parti des vainqueurs de la Guerre Divine. ». Elle marqua une pause. « À moins que le Destin ne nous condamne à vivre d’une certaine façon, peu importe les possibles. Les Ætheri sont parfois bien mystérieux quant au sort qu’ils nous réservent. ». Elle marqua une pause. « Pourtant, même si cela est inconcevable pour les récentes générations, vous et moi avons vécu à des époques où la notion même de divin n’apparaissait que très rarement entre les lèvres des individus. Les Chamans semblaient alors fous à lier. ». Ils le semblaient encore un peu. « Peut-être que cette notion disparaîtra de nouveau, à l’avenir. ».

= Après un moment, passé l’émotion qui l’avait fait réagir de manière virulente, Hans se radoucit un peu. « Désolé. Je ne regardais pas où j’allais non plus. ». Il jeta un regard en direction du couple qui dansait. Ça lui brûlait les lèvres. À ce moment précis, il en aurait parlé à n’importe qui tant sa présence le troublait. Il pouvait la toucher, lui dire ce qu’il pensait… l’appeler maman, peut-être. « Je hum… C’est que je crois qu’elle est ma mère. ». Il marqua une pause, en pleine hésitation. « Je me demande si je dois aller le lui demander… Peut-être qu’elle ne me dira pas la vérité, d’un côté. Ce serait compréhensible. Je suis peut-être le fruit d’un viol… Et même si j’étais voulu, ça ne changerait pas grand-chose. Et puis, il y a Raeden avec elle… Qu’en penses-tu ? » demanda-t-il alors, avant de lui tendre la main pour qu’elle se relève. Il avait mis du temps avant de le faire. « C’est Melissandre ton prénom, c’est ça ? ». Il avait passé un temps assez long à feuilleter les cahiers répertoriant les élèves tout en essayant d'apprendre leur nom par cœur. « Tu veux aller parler à quelqu’un en particulier ? On peut y aller ensemble si tu veux. Je pense que cette idée concernant l’Ultimage n’est pas si bonne… Je n’en sais rien. ». Il tourna les yeux vers Mancinia, puis les descendit vers une élève qu’il ne connaissait pas et qui semblait un peu bête, malgré la forte impression qu’elle lui fit. Pourquoi cette fille ne portait pas le costume approprié ? Alors qu’il se questionnait, la regarder un peu trop provoqua chez lui une forme d’angoisse. Elle dégageait quelque chose de troublant. « Tu aimes bien Basphel ? » demanda-t-il pour se changer les idées.  

Il la rassurait, en un sens. Le fait qu’il la guide, dans cette danse, que ses bras restent fermes, sans fléchir, qu’elle se sente portée, soutenue, contribuait à créer une impression de sécurité. Peu étaient les hommes à pouvoir provoquer cette sensation chez elle, soit parce qu’ils n’étaient pas assez solides, soit parce qu’ils étaient dangereux. Elle se questionnait souvent sur ce qu’elle était au juste et sur ce qu’elle voulait vraiment. « Si je vous avais épousé, peut-être que certains Anges ne mettraient pas en doute mes intentions à leur égard aujourd’hui. Seulement, je pense que cela vous aurait rendu malheureux. Caliel, au moins, ne risque pas ce genre de désagréments. ». Elle s’arrêta, passant sa main dans les cheveux de Raeden pour les libérer de leur chaîne, pas qu’eux, avant de le laisser la conduire de nouveau. « Lorsque le Temps sera venu, une rose apparaîtra dans l’enceinte de votre forge, représentant l’amour que vous me portez. Elle vous protégera de la mort, ses pétales mourant à votre place jusqu’à ce qu’il n’en reste plus un seul. Les sentiments qui vous emprisonnent se terniront au fur et à mesure que la mort s’inclinera, faisant de vous un homme libre et triomphant. ». Ses yeux avaient pris une douce lueur bleutée, invisibles grâce au voile.

1213 mots

Spoiler:
 



- - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34117-edwina-nilsson-ulti
Kyra Lemingway
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2759
◈ YinYanisé(e) le : 22/03/2016
✭ Activité : Tenancière d'un Bar à vin (rang I) ; Brasseur (rang I) ; Sauveuse de conte à mi-temps

Caractéristiques
◤ ◤: AGI : 11 / FOR : 10 / CHA : 14 / INT : 11 / MAG : 17
◤ ◤: Une dague ; un ensemble de chakrams
Kyra Lemingway
MessageSujet: Re: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    Ven 28 Déc 2018, 18:00



Un lampion se balance aux lumières du bal, la musique et la danse ont donné le signal.
C'est la fête qui répète de saison en saison sa chanson. Farandole, tête folle tourbillon dans le vent du printemps. Le violon qui chante dans la main tremblante du vieux musicien, raconte une histoire que vous pouvez croire ça ne coûte rien. Robes blanches du dimanche qui tournez et volez dans la nuit. C'est la fête qui répète sa chanson envolée dans le bruit.
C'est la fête qui répète de saison en saison sa chanson. Clair de lune ou chacune et chacun vont la main. Dans la main.

Le bal des débutants


Cela faisait quelques jours que le vêtement était suspendu à côté de la maquilleuse en attente de cette soirée. « C’est drôle. J’ai l'impression que c’était hier le jour où on a quitté l’Université. » - « J’ai l'impression que ça fait une éternité moi. On y retrouvera tous les anciens tu crois ? ». Oriane marqua une pause, le pinceau de khôl suspendu dans les airs au-dessus de sa paupière, le trait à moitié tracé. C’était une excellente question. Elle ne comprenait plus rien aux magouilles politiques des têtes couronnées – déjà qu’elle n’y comprenait pas grand-chose – sinon qu’à l'heure actuelle rien n'allait nulle part. Ou presque nulle part. La vie était paisible ici, et elle ne doutait pas qu’il en soit de même sur les autres territoires Déchus. « Peut-être pas. », se décida-t-elle à répondre avant de reprendre avec un sourire malicieux, « Mais on pourra voir à quoi ressemble les nouvelles promotions. ». Ce qui pouvait s’avérer être bien plus intéressant car eux, contrairement à leurs anciens camarades, ne les connaissaient pas.  

« Aide moi s'il-te-plaît. J’ai pas le bras assez long pour serrer le lacet. ». Maëlia s’approcha de sa consœur et se saisit des deux lacets fermant le corset. Alors que cette dernière eut terminé son œuvre, un sourire se glissait sur le visage d'Oriane tandis qu’elle sentait le souffle chaud de son amie dans son coup. Le corps de la Déchue se pressant contre le sien, elle éprouva un agréable frisson de plaisir à la sensation de ses doigts glissant lascivement vers son bas-ventre. La Luxurieuse tourna légèrement la tête vers son amie, rapprochant son visage de celui de Maëlia où elle put y lire ses envies et ses sensations aussi clairement que dans son esprit. Cependant Oriane se contenta de lui susurrer quelques mots à l'oreille avant de déposer un baiser sur la joue de cette dernière et de s’éloigner de son corps bouillonnant d'envie de la plaquer sur cette maquilleuse pour la faire jouir comme aucun de ses partenaires n'avaient pût le faire. 

Oriane aurait aimé que Maëlia ne réagisse pas comme ça, bien qu’elle lui permît en même temps de s’exercer sur son pouvoir, l’esprit de la Déchue étant totalement sous l’emprise de son péché et libéré de toute entrave. Elle aurait aimé qu'elle ait plus de contrôle depuis le temps. Ce n’était pas comme si la Déchue lui avait toujours refusée son corps, au contraire. Peut-être le problème venait-il de là. Maëlia restait figée dans ce passé commun de plaisir insatiable. Et c’est aussi pour ça qu’elle ne doutait pas non plus que cette dernière devait être particulièrement frustrée à l'heure actuelle. Aussi avait-elle décidé de prendre de l'avance.  

Arrivée dans l'immense salle de bal, elle se retrouvait soudain un peu perdue malgré son engouement passé. Il y avait énormément de monde et se retrouvait bien seule tout à coup. Cependant ce sentiment disparu aussi rapidement qu’il lui était apparu. La salle était animée. La musique résonnait à travers les murs de la pièce et tous allaient et venaient, ne se souciant que de ce qui les concernaient. Alors Oriane se mit dans l'ambiance de  la soirée sans tarder : l’heure était à la fête et elle comptait bien en profiter. Mais il n’est jamais amusant d’être seul dans un événement comme celui-là. D’autant plus quand on est une femme. Doucement, la Déchue avançait parmi les convives, scrutant chacun d'entre eux, cherchant la personne qui lui ferait office de partenaire pour la soirée. Elle pouvait choisir la facilité si elle le désirait, la salle ne manquait pas de mâle en rut. Mais ce soir elle voulait s'amuser. Il ne lui aura fallu que d’une poignée de minutes pour qu'elle trouve le pauvre agneau qui semblait perdu au milieu de la foule. 

La Déchue s'approcha de l'homme par le côté, en profitant pour se saisir d'une boisson. C’est à cet instant qu’elle remarqua qu’il n’y avait pas une goutte d'alcool sur la table. Comme c’était triste. Basphel semblait être toujours aussi strict vis-à-vis des drogues… Il allait falloir faire sans. Une fois aux côtés de l'homme, Oriane le détaillait un instant avant de s'adresser à lui. « Je ne me souviens pas vous avoir déjà vu ici. Nouveau professeur peut-être ? Ou alors très mauvais élève… », lui fit-elle avec un sourire malicieux. « Pourquoi vous vous tenez en retrait alors que la salle regorge de surprise ? », concluait la Déchue en se glissant devant lui. 
Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais.

Codé par Heaven sur Epicode



Post I | Mots 799
Résumé + Cadeau:
 


Fallen angel ~ I'm so sorry ~ White flag



 (:KYRA:)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34243-kyra-lemingway-la-p
Zane Azmog
~ Démon ~ Niveau VI ~

~ Démon ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 7128
◈ YinYanisé(e) le : 06/07/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : L'anarchie
✭ Activité : Chasseur de vierges depuis l'antiquité

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 40 / Force : 53 / Charisme : 51 / Intelligence : 40 / Magie : 39
◤ ◤: Katana, faux à double tranchant et couteau de lancer
Zane Azmog
MessageSujet: Re: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    Ven 28 Déc 2018, 23:45


Une démarche assurée, franche, tranchante, scindant le sol de son seul prestige, proche de ce que l’on nommait les légendes. Le Monarque Démoniaque se présentait bel et bien au bal tel quel, sans subterfuges susceptibles de le taire aux yeux des Bons. À découvert, il figurait au naturel par simple provocation peut-être, ou davantage pour attirer le maximum de regards sur lui. Ce qui était plus ou moins une réussite éclatante compte tenu des silences et des murmures qui lui étaient librement destinés. Le Malin en personne ne s’était pas exposé à un évènement mondain depuis assez longtemps pour qu’on puisse oublier jusqu’à son existence. Alors pourquoi ici, lors d’une soirée si convenue ? Le Diable pouvait manigancer quelque chose à tout moment, mais pour l’heure, l’unique message qu’il souhaitait délivrer est : « Je suis vivant. » Son sourire narquois, ses yeux railleurs ainsi que ses traits inondés de malices divergeaient complètement de l’ambiance actuelle où joie et bonne humeur semblaient avoir pris le pas. Le code vestimentaire, manifestement orchestré par des lutins espiègles, réglementait une tenue blanche pour les gens de l’extérieur. Comble de l’ironie poussé à son summum, le Commandant des Péchés se retrouvait donc vêtu de la façon la plus épurée qui soit. Un ample corsaire élaboré à partir d’un tissu très léger et un gilet très souple qui laissait son torse et ses bras à l’air libre, sa musculature ne pouvant être écrouée d’aucune matière. Les Démons ne s’encombraient pas vraiment d’armure, et lui particulièrement détestait ça. Si un combat devait éclater, il se voulait prêt à tout instant.

Le Roi des Enfers n’était pas seul cela dit, car il était escorté de trois jeunes femmes, aussi raffinées qu’élégantes. Elles ne laissaient pas indifférents les mâles, pour preuve les quelques éloges dont elles étaient gratifiées. Et puis il y avait lui. Son ami, son second, son confident et à la fois son plus grand rival ; Seth. C’est la première fois qu’il se pointait à une cérémonie. L’homme avait l’habitude de travailler dans l’ombre, d’être le moins visible possible. Mais c’est aussi parce qu’il réprouvait ça. Se mêler aux insignifiants, leur adresser la parole… c’était d’une lassitude sans nom. Pour lui, ce n’était rien d’autre qu’un étalage d’une immense scène de comédie. À celui qui réussissait à être le plus hypocrite gagnait le plus. Mais bon, d’un autre côté, leur spécialité consistait justement à mentir et manipuler au plus grand nombre, et Zane magnifiait cet art. Il n’avait pas pu lui refuser cette faveur. De son côté, tandis qu’il portait un pantalon d’une grâce virginale rappelant certains malfaiteurs, le haut de son corps lui, était complètement dénudé. En revanche, une longue écharpe immaculée sinuait autour de son cou. Après tout, aucune règle ne condamnait d’avoir plus de style que les autres. Les deux hommes en imposaient autant par leur singularité que par leur duo pour le moins excentrique. Mais pour l’heure, personne n’avait rien à craindre. Ils ne feraient aucune vague. Tant qu’ils s’amusaient assez du moins, sinon…

Enthousiasmé, Seth riait aux éclats sans tenir compte des individus qui constituaient l’assemblée autour de lui. « Tu crois qu’elle est ici ? Oooooh… je sens que oui. Cette femme dégage quelque chose de très sexuel. Son taux de phéromones doit être au plus haut. » Zane jeta un coup d’œil à droite et à gauche. Il ne cherchait pas à la localiser, il savait déjà. « Bien sûr qu’elle est là. Quand bien même elle simule tout l’inverse, elle demeure une Reine. Et les Souverains adorent être au centre de l’attention. Je suis simplement le plus libérée d'entre eux. Et puis je te rappelle qu’on est du genre connecté. » Son complice ria une nouvelle fois, jusqu’à ce que son regard se perde sur un enfant qui le dévisageait. Probablement un jeune étudiant. Jadis, Seth avait officié en tant que professeur ici. Pas très longtemps certes, mais assez pour connaitre les joies de l’éducation et de la transmission de savoir. Le grand Démon se mit à sa hauteur, un large rictus se projetant sur son faciès. « Oï, gamin. Tu veux que je t’enseigne quelque chose ? L’assassinat peut-être ? » Ses doigts couraient vers la joue de l’infantile pour dévoiler une courte lame. « Ou alors es-tu plus familier avec le sexe ? » Elle disparut au profit d’un accessoire que seuls certains adultes pouvaient reconnaitre. « Non. Tu n’es pas encore prêt. Hm… » L’objet se dissipa pour laisser place à une sucrerie qu'il glissa dans son col. « Héhéhé. Tiens. Fais-moi plaisir et dégage de mon chemin. » Terrorisé, l’enfant prit ses jambes à son cou, s’effaçant dans la foule en moins de quelques secondes. « Tss. T’es vraiment insortable comme type. Je vais une fois de plus m’attirer des ennuis par ta faute. » « Hm. On se sépare ? » « Evidement, ça évitera qu’on se fasse trop remarquer. » « T’as raison, on est passés inaperçus jusqu’à maintenant. » D’un commun accord, les deux monstres se dissocièrent, Zane avec deux filles à son bras et Seth avec la dernière qui le talonnait. Le premier se dirigeait sur la piste de danse et le second en direction du buffet, sans doute dans l’intention de piéger les boissons ou une dinguerie dans le genre. La question était de savoir durant combien de temps ils allaient tenir sans semer la zizanie.


850 mots



Résumé & cadeau:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34239-zane-azmog-the-seve
Anwen Worthington
~ Eversha ~ Niveau I ~

~ Eversha ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 3492
◈ YinYanisé(e) le : 12/05/2012
☿ Âme(s) Soeur(s) : Un corbeau
✭ Activité : Infirmière [rang IV] - Ostréiculteur [Rang I]

Caractéristiques
◤ ◤: Créatrice : Agilité: 24 // Force: 24 // Intelligence: 28 // Charisme: 15 // Magie: 40
◤ ◤: Sabre normal // L'Estoc Trempée // Arc de la Foudre // Marteau de guerre
Anwen Worthington
MessageSujet: Re: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    Sam 29 Déc 2018, 18:24

Spécialités :
- Agilité : 6
- Force : 8
- Charisme : 4
- Intelligence : 5
- Magie : 6

Physique : Il est grand, musclé et porte souvent une arme dans son dos. Il est habillé comme un chevalier avec un cote de maille, un casque et des protections sur l'ensemble de son corps. Il est beaucoup s'habiller ainsi, car il se sent en sécurité et cela lui promet une bonne protection contre des attaques surprises. Il porte une sacoche sur le cote droit, où il transporte de la nourriture et de l'eau pour ses longs voyages dans les contrées.

Pouvoirs :
- Qyndily Mantris - Deck [Feu]
- Qyndily Aenör - Ramaw [Foudre]
- Insensibilité à la magie noire et blanche
- Superforce
- Vision Nocturne
- Traverser la matière
- Soigner le poison


Dragon profitait de la soirée tranquillement, il buvait une boisson non alcoolisé. Il trouvait cela fort bien dommage, lui qui aimait l’alcool. Il devait rester calme et sage comme l’un de ses enfants qui se trouvaient devant lui. Il n’avait jamais aimé l’école, ce n’était pas son fort. Il faisait tout pour partir en cachette pour profiter de l’entraînement de son père, pour en savoir un peu plus sur le maniement des armes. Dragon possédait lui aussi l’élément de feu. Il était fier de savoir qu’il serait comme son père, même s’il ne se voyait pratiquement jamais. Il ne lui manquait pas beaucoup, il avait appris à grandir sans parent. Il soufflait doucement et continuait à regarder le public, les danseurs et les musiciens qui étaient présents aujourd’hui pour ce bal. Dragon continua à boire des cocktails aux fruits rouges pour passer plus de temps. Il n’avait jamais été à l’aise avec la musique, les commodités et la politesse envers le sexe opposé. Il ne supportait pas les femmes, enfin, il n’aimait pas s’en approcher. Il ne les comprenait pas très bien…

C’était incroyable comme elles pouvaient changer d’humeur comme de chemises, sans raison. Le jeune homme n’avait jamais compris pourquoi elles étaient ainsi. Il haussa les épaules rapidement et regarda les premiers couples en train de danser sur la piste de danse. Il espérait réellement que personne n’allait l’accoster pour danser, mais c’était aussi le but de cette soirée : danser. Il devait trouver une partenaire pour ne pas devenir une tapisserie. Il savait qu’il devait créer des relations sociales, cela lui ferait du bien, mais il n’était pas sur de la technique et de la manière dont il devait procéder pour accoster des jeunes femmes. Dragon avait bien envie de se marier et d’avoir une famille, mais ce n’était pas gagné avec sa chance légendaire avec les femmes. Il continua de boire encore un peu et mangea quelques petits toasts. Qu’est qu’il devait faire au juste maintenant ? Il ne pouvait pas partir ainsi, à la sauvette alors qu’on lui avait gentiment proposé de venir.

Soudain, une jeune femme aux longs cheveux blonds s’approcha de lui. C’était la première fois qu’une femme venait vers lui. Il n’était pas habitué à ce genre de chose. Son cœur explosa et il devint rouge aussitôt. Si son père avait été présent, il lui aurait dit qu’il ne devait jamais montrer ou exposer ses sentiments ainsi devant tout le monde. Mais là, ce n’était pas possible ! Il ne pouvait pas contrôler ces pulsions en lui. La jeune femme commença la conversation en lui demandant s’il était un nouveau professeur, car elle n’arrivait pas à le reconnaître. Dragon comprit que la jeune femme était ou avait été une élève de cette école, donc il devait faire attention à ce qu’il disait pour ne pas la froisser. Surtout, qu’il avait envie de tenir une conversation avec elle. Il respirait profondément et prit la parole avec un ton rapide et stressé : « Non, je ne suis pas un professeur et encore heureux, car je ne supporte pas l’école et tout ce qui l’entoure. Cela ne veut pas dire que je n’aime pas la connaissance, mais je n’arrive pas à rester sur un siège durant des heures et écouter des personnes parlées de tout et de rien… »

Il la regarda intensément pour lui faire comprendre qu’il détestait ce genre de personne. Il prit un autre verre pour se requinquer, mais il avait oublié que ce n’était pas de l’alcool dans ces verres. Il soufflait de déception encore une fois et baissa la tête. La jeune femme était toujours à ces côtés et reprit alors la parole pour ne pas essouffler la conversation. C’était la première fois qu’il avait l’occasion de parler avec le sexe féminin. Il se racla la gorge doucement : « Je suis en retrait, car je ne sais pas quoi faire ! Je dois vous avouer que je ne suis pas un homme qui va aller danser ainsi avec une grande aisance ! Et vous ? Etes-vous une élève ? Ou bien si vous n’êtes pas une élève, vous voulez danser avec moi avant que je craque sur le fait qu’il n’y a pas d’alcool ce soir ? » Dragon lui sourit en lui lançant des regards vers le buffet. Il espérait fortement que la jeune femme veuille bien de lui pour danser et s’amuser un peu avant de repartir en voyage dans les lointaines contrées de ce monde.

HS:
 







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34329-anwen-worthington En ligne
Melissandre
~ Humain ~ Niveau I ~

~ Humain ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 1372
◈ YinYanisé(e) le : 18/09/2016
✭ Activité : Prêteur sur gage (rang I)

Caractéristiques
◤ ◤: AGI : 8 / FOR : 6 / CHA : 10 / INT : 11 / A-MAG : 3
◤ ◤: Une dague ; des couteaux de lancé
Melissandre
MessageSujet: Re: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    Sam 05 Jan 2019, 06:29

Le bal des débutants˥


« Mais t’as vu comment il te parle ce péteux ?! »

Melissandre détournait le regard en même temps que le blondinet rouspétait après elle. Elle était vexée. Et blessée. Et en colère. C’est vrai, c’est pas comme si elle avait fait exprès de lui foncer dedans ! Il croit quoi, que c’était un loisir de rentre dans les gens comme ça ? Que ça lui faisait plaisir de se retrouver sur le sol froid ?

« Parfaitement ! Quel imbécile celui-là. Il croit quoi ce gamin ? Que c’est parce qu’il est né avec une cuillère en argent dans la bouche qu’il peut tout se permettre ?! »

Mais alors que l'albinos allait émettre à voix haute son fort mécontentement ainsi que celui de ses amis, les excuses que lui fit Hans la forcèrent à fermer son clapet et ravaler ses mots qui auraient été bien mal placé. D’autant qu’il semblait sincère. En même temps, elle ne le voyait pas faire parti de cette troupe de langue de bois que l’on pouvait croiser parfois au tournant d’un vouloir. Elle tournait donc son regard vers ce qui avait pût distraire le garçon ainsi. Un couple. La mystérieuse dame au voile... Quelle idiote, elle n’avait même pas reconnue l'Ultimage ! Et… Et…  

« Je suis sûr je l’ai déjà vu quelque part celui-là aussi… »
« Bah, s’il danse avec la Reine Blanche, on a dû déjà voir sa tête quelque part oui. »

Ils avaient l’air proche. Mis à part Maya, Adélia et… Sirrah, personne n’avait été proche comme ça avec elle. Même avec sa mère elle ne l’était plus autant. Mais à nouveau ces pensées s’évaporèrent aux mots de son vis-à-vis et Melissandre se détourna totalement des danseurs. La Reine Blanche, sa mère ? Il était sérieux ?

« Comme si être le fils d’un roi lui suffisait pas. Il veut en plus que sa mama soit une reine aussi ! »

Melissandre fronça des sourcils. Ça n’avait rien de drôle. Et en même temps qu'elle se saisissait de la main du garçon, quittant officiellement le ras du plancher dont elle avait presque oubliée qu’elle y était encore assise, l'adolescente se ressassait ce que lui avait avoué le Magicien. D'ailleurs, pourquoi le lui avait-il dit à elle ? Ce n’est pas comme s’ils étaient particulièrement proche… Et ce genre de choses ce sont plutôt des choses qu’on partage avec des personnes qui sont proches de nous. Non ?

- Oui… C’est ça. Mais on m’appelle le plus souvent Meli. Tu peux faire pareil si tu veux.

Elle tourna à nouveau son regard en direction du couple. Comment faisait-il pour accepter le doute ainsi ? Elle en avait été incapable elle… Ça avait été douloureux au début. Mais elle vivait avec maintenant. Ou plutôt sans. La situation n’est sûrement pas la même dans son cas, certes, et ça devait y faire grandement. Après tout on parlait de tête couronnée ici. Mais tout de même.

« Raeden Liddell, bien sûr ! Je savais que je le connaissais. »

Melissandre ignora totalement Bertrand pour se retourner vers Hans avec un sourire.

- Et bien… Moi je pense que tu devrais y aller. Ça coûte rien de demander et tu vas t’en mordre les doigts demain de pas t’être lancé. Je t’accompagne si tu veux ?, conclut-elle en lui prenant la main.
« Voilà pas qu’elle va nous faire du sentimentalisme. »

L'albinos roula des yeux à la réplique de Sélène. Toujours aussi agréable celle-là. Finalement elle ne lui laissait pas le choix et l’entraînait en direction de la Reine Blanche. De toute façon la Magicienne l'intriguai sous son voile. Elle trouverait bien quelque chose pour que ce Raeden laisse sa place !

- Je sais pas trop… Je voyageais beaucoup avant et je voyais beaucoup de monde. Là c’est un peu voir ce monde… Mais le voyage en moins. Et puis…

Elle tourna un regard en direction de Mancinia avant de reprendre.

- Bah, comme d'habitude quoi. Même si j’ai pas trop à me plaindre, j’ai pas l’air de trop gêner.
« Regarde ! Il a la même tenu que les professeurs. »

Tiens ! En effet. À quelques pas du duo, Melissandre afficha un sourire au Magicien avant de lui lâcher la main pour partir aux devants. Il y avait quelque chose d'impressionnant chez ces personnages.

« Hé ! Tu fais quoi s'ils t’envoient pètre ? »
- J'improviserai…

Les pas étaient lents et Melissandre se cala sur ceux-ci pour se trouver à côté du Cavalier de la Reine et lui tirer trois fois sur la veste.

- Monsieur Liddell ?
« Ils vont te haïr ! »

C’est possible. Mais le bal des débutants n'est pas avant tout fait pour que les élèves rencontre les célébrités. Celles-ci ont tout le loisir de se voir à l’extérieur… Rapidement l'albinos jeta un regard en direction de Hans.

- Vous êtes professeur ici ? Je savais pas, je vous avais pas vu !
« C’est à peine si tu l'as reconnu… ».

Melissandre fronça des sourcils. C’était vrai. Elle avait eu quelques secondes où il lui avait été impossible de coller un nom à son visage. Mais ce n’était pas le moment de le faire remarquer !

- Vous enseignez quoi ici ? Et à partir de quelle année ?
La harpe tremble encore et la flûte soupire,
Car la valse bondit dans son sphérique empire


Post II Mots 852
résumé:
 



#Melissandre
#Sirrah
#Adelia
#Bertrand (voix 1)
#Sélène (voix2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33116-quand-l-innocence-c
Adam Pendragon
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 373
◈ YinYanisé(e) le : 13/01/2015

Caractéristiques
◤ ◤: Agi : 12, For : 18, Char : 20, Int : 13, Mag : 11
◤ ◤:
Adam Pendragon
MessageSujet: Re: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    Sam 05 Jan 2019, 13:01



Le bal des débutants


Adam : Ça doit être grisant de soulever son voile.

J’avais fait la réflexion à mon voisin de droite tout en donnant un petit coup de menton en direction de la danseuse couronnée. J’imaginais aisément le plaisir à la faire se dévoiler.

Homme : Vous pouvez toujours essayer, si la mort ne vous fait pas peur. J’ai entendu dire qu’elle n’avait plus de visage mais uniquement un squelette informe qui tue sur le coup les personnes qui la regardent dans les yeux.

Adam : Ça sonne tellement magicien…

J’amenai à mes lèvres un verre orné de plusieurs flocons. À l’intérieur, un liquide verdâtre produisait quelques bulles. C’était délicieux, malgré les apparences. Il y avait plusieurs choses comme ça dans l’existence. De toute façon, je n’étais rebuté que par très peu d’éléments. Une orgie à Avalon suffisait à vacciner longtemps contre les chichis et préjugés.

Homme : Mancinia a l’air bien plus farouche, si vous cherchez votre conquête du soir.

Adam : Vous me connaissez trop bien pour n’être qu’un inconnu. Le changement d’apparence, hein ?

Il sourit.

Homme : Touché !

Adam : Si vous êtes une femme, vous risquez de finir dans mon lit. J’aime bien ce genre d’initiatives. Pour revenir au sujet principal, je doute que la Matasif se laisse courtiser pour une seule nuit. Je peux me tromper.

Homme : Parce que la reine des Magiciens si, peut-être ?

Adam : Qui sait ? Je n’y peux rien si je fantasme sur son voile. Y a tellement de choses à faire avec. Je me demande comment l’Ange peut faire pour résister à l’envie de le lui arracher. Enfin, non, c’est un Ange après tout.

Je soupirai. J’avais appris à vivre entouré de plusieurs peuples qui n’avaient rien en commun avec le mien. Pour autant, je trouvais que certaines occasions manquées étaient dérangeantes.

Homme : Il a été invité celui-là ?

Adam : Par les Dieux…

Mon regard venait de lécher le corps d’un homme de haute stature, accompagné par un autre que je ne connaissais pas mais qui semblait être son égal. Je ne pus m’empêcher quelques secondes de penser qu’il risquait de rafler mes conquêtes, une pensée fugace qui s’éloigna vite face à l’ampleur du désastre qui avait été commis de sa main. Je restais luxurieux, avide de partage et de connaissance. Lui ne semblait pas être du style à partager quoi que ce soit. C’était donc normal que je m’arroge le droit d’émettre un commentaire silencieux sur… Oh mais…

Adam : Remarquez, la peur est souvent la source d’une motivation à se rapprocher…

La grimace qui avait parcouru mes traits se transforma en un sourire, qui disparut de nouveau quand je me mis à analyser la situation. Cet homme me faisait frissonner malgré moi, quand bien même j’essayais de me convaincre qu’il n’avait fait que donner des ordres au bon moment et que, depuis, il semblait bien plus pacifique. De la chance ? Un silence voulu ? Contraint ? C’était impossible de lire dans son esprit pour le savoir. Je n’aurai même pas voulu entrer à l’intérieur de sa tête pour voir, par peur de mourir sur le coup en y découvrant des atrocités inimaginables. Sa légende suffisait à instiller la peur.

Homme : Vous n’êtes pas croyable…

Adam : Je sais, j’ai quelques problèmes. Qui n’en a pas ? Mais oui, je ne pensais pas que le Monarque démoniaque viendrait ici à visage découvert. Il a dû être invité, comme les autres souverains sans qu’on pense qu’il oserait venir. Je ne sais pas si je suis heureux ou non de le voir ici. C’est une bonne chose pour les élèves maléfiques d’un côté mais, pour la fin de la soirée, j’ai quelques doutes.

Homme : Là où vous ne risquiez que de briser quelques couples, lui risque de briser quelques vies.

Adam : Arrêtez de tout ramener à moi, j’aime ça mais c’est gênant. On ne compare pas des hommes incomparables. C’est rageant de perdre sur tous les fronts.

Homme : Si vous m’écoutiez et que vous preniez votre destin en main aussi !

Je fis une nouvelle grimace, reconnaissant après coup mon Mur. Le dégoût me prit un moment.

Adam : Artemisia, je t’ai déjà dit d’arrêter. Est-ce si difficile à comprendre ? Je ne veux pas devenir roi, ni même je ne sais pas quoi. Je suis heureux ici.

Homme : Avez-vous pensé au harem qui pourrait être vôtre ?

Bon point. Je luttai néanmoins.

Adam : À conquérir sans peine, on triomphe sans gloire. Laisse-moi, maintenant.

Je commençai à me déplacer quand la magie de l’endroit opéra. Il s’agissait d’une petite animation. Une voix résonna dans la salle, interrompant toutes les conversations.

Voix : Mesdames et messieurs, bienvenue à Basphel. Afin de forcer un peu le destin, un petit jeu a été organisé. La salle sera d’un instant à l’autre plongée dans le noir. De fins flocons luminescents tomberont du plafond pour éviter toute collision, sans pour autant vous en dévoiler trop. Sur votre main droite apparaîtra un symbole qui, lui aussi, brillera dans la nuit. L’objectif est de trouver la personne qui porte le même que vous.

L’ombre grandit depuis le plafond, comme annoncé. De petites boules lumineuses se mirent à tomber de celui-ci, assez pour distinguer les reliefs et leur distance mais absolument pas pour reconnaître les visages. L’obscurité éveillait chez moi un appétit semblable à ce que devait ressentir un Vampire assoiffé. C’était excitant. Je levai ma main pour y découvrir le motif : une théière.

915 mots

Déroulement


Coucou  

Voici une activité !
- La pièce est plongée dans le noir. Les seuls points lumineux proviennent de fins flocons qui tombent du plafond. Ça vous permet de distinguer un peu les silhouettes, savoir à quelle distance elles sont pour éviter de rentrer dans quelqu'un, sans pour autant reconnaître qui que ce soit (à moins d'être très proche de la personne). Petit à petit, les flocons forment aussi les reliefs des objets.
- Un dessin lumineux est aussi apparu sur le dos de la main droite de votre personnage. Vous choisissez votre motif. Comme nous ne sommes pas beaucoup, faites au mieux pour trouver un binôme parmi les personnages présents. J'ai recensé (si jamais je me suis trompé, dîtes le moi) :
- Adam : une théière
- Artemisia (le Mur en homme) : ?
- Dragon : ?
- Edwina : ?
- Hans : ?
- Lhyaerae : ?
- Thalie : ?
- Mancinia : ?
- Melissandre : ?
- Anya : ?
- Raeden : ?
- Oriane : ?
- Zane : ?
- Seth (PNJ) : ?
- Concubine une (avec Seth) : ?
- Concubine deux (avec Zane) : ?
- Concubine trois (avec Zane) : ?
Ça ne limite pas le rp à nous puisque des gens peuvent toujours nous rejoindre (venez   ) mais comme ça vous avez un schéma de la situation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34469-adam-pendragon
Rae
~ Déchu ~ Niveau VI ~

~ Déchu ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 3482
◈ YinYanisé(e) le : 20/07/2013

Caractéristiques
◤ ◤: In: 42, Ma: 40, Ch: 40, Ag: 25, Fo: 27
◤ ◤: Courtelame, Lance
Rae
MessageSujet: Re: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    Mer 09 Jan 2019, 00:48


De grand yeux gris s’ouvrent lentement, encore ternes de fatigue. Elle tourne la tête, léthargique, et essuie du revers de sa manche la bave qui lui coule du coin des lèvres. Par la fenêtre de sa chambre, Rae regarde sans les voir les feuilles d’un vieux chêne, à peine agité par la brise matinale. Elle remue, gigote et tire la couverture à elle ; ses orteils se dévoilent et elle laisse échapper un gémissement de pure agonie. Sous sa tignasse cuivrée, une masse de laine tiède s’agite, puis se rendort. Un moment passe, un instant de silence, puis les discrets ronflements de l’enfant se font de nouveau entendre. Elle se redresse, en sursaut, et sa tête dodeline quelques secondes. Derrière elle, Karl roule sur lui-même ; il finit par chuter du lit, et rebondit sans mal au sol, s’élevant de quelques dizaines de centimètres avant de retomber en douceur. La jeune Déchue jette un œil mauvais au Wëltpuff : tant d’innocence et de douceur ne méritent pas de dormir davantage. Elle rejette la lourde couverture à ses pieds, s’étire en se levant du lit et titube jusqu’à la créature. De sa poigne d’enfant, elle agrippe la laine et sans effort, soulève l’animal avant de le déposer sur la couchette. Elle enfile une robe simple, utilitaire, et s’approche à petits pas de la bassine qui l’ancrera définitivement à cette journée ensoleillée.

Dès qu’elle eut plongé ses mains dans l’eau glaciale, Rae se mit à regretter ce qui allait suivre. Elle s’aspergea le visage, et se figea, les yeux écarquillés, le cœur battant la chamade. Il lui fallu quelques secondes pour se remettre du choc, et avant d’avoir eu le temps d’y réfléchir davantage, elle réitéra jusqu’à être tout à fait réveillée. D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, il lui avait toujours été dur de se lever. Elle n’était pas paresseuse pour autant, ou du moins ne rechignait pas vraiment à la tâche, mais c’était plus fort qu’elle, le sommeil l’attirait irrépressiblement et ses rêves, bien qu’elle ne s’en souvienne jamais, lui semblait relever d’une importance et d’une complexité attrayante. Le soleil s’invitait petit à petit dans la pièce, si bien que la fillette alla se poster à la fenêtre, se hissant sur la pointe des pieds pour capter davantage de sa chaude lumière. C’était le milieu de la saison froide à Basphel, et s’il n’avait pas encore neigé, l’air s’était considérablement refroidi, obligeant tout le monde à se couvrir convenablement. Elle avait cours dans les serres ce jour-là, et enfonça sur sa tête un cache-oreille moelleux, avant de s’aventurer dehors. Plusieurs têtes connues la saluèrent, à la sortie du dortoir de l’Étain, et elle agita en retour une main accompagnée d’un sourire affable.

Ce soir-là, c’était le bal des Débutants – son premier, elle était arrivée peu après le début de l’année scolaire en cours – et c’était à peine si on avait pu leur organiser une matinée complète d’études, tant les membres de Basphel, étudiants et enseignants, était concentrés sur la préparation de la soirée. Elle avait hâte, et n’éprouvait pas particulièrement d’angoisse quant à ce que la fête dissimulait : une occasion de se trouver un mécène, de s’accorder les œillades de tel ou tel seigneur. C’était là la peur d’une grande majorité de ses camarades ; rater le bon moment, la bonne personne, mettre en danger son avenir. Sans savoir pourquoi elle en était aussi certaine, Rae ne se faisait aucune inquiétude pour son avenir à elle. Elle avait toujours eu une certaine… facilité à lire et interpréter les opportunités ; ou peut-être était-ce de la chance. En tout cas, ça lui avait réussi jusqu’ici, jusqu’à arriver dans une grande école qui ferait certainement la fierté de ses parents et les choux gras des commères du village. En retard, elle se hâta en cours.

La soirée n’arrive pas vite, loin de là, et la Déchue a tout le temps nécessaire pour une sieste. Les dortoirs ont été désertés bien avant l’heure, et il y règne un calme appréciable. Ce sont toutefois les premiers feux d’artifice qui la réveillent, et après un rapide coup d’œil dehors, elle décide de s’activer. Elle enfile un à un ses bas, se glisse péniblement dans sa robe, rouge et blanche, comme le veut la tradition, et attrape du bout des doigts un bonnet à pompon qui traîne sur une étagère en hauteur. Elle se frotte les yeux encore une fois, émerge enfin tout à fait.

Karl n’avait même pas daigné lever une oreille, et il ne comptait pas l’attendre pour commencer la nuit ; elle l’ignora promptement, et alla d’un pas décidé rejoindre les festivités. De part et d’autre du campus, les étudiants convergeaient vers la grande salle, et elle apercevait déjà ça et là des invités de marque, certains dont la simple apparence révélait leur identité et leur rang. Sans trop de mal, elle arriva à se faufiler jusqu’au centre de la soirée, juste à temps pour la première activité. La lumière des bougies meurt doucement, et soudain la pièce est plongée dans le noir ; seuls subsistent quelques lueurs encore, au plafond. Ses yeux, gris anthracite, étaient illuminés d’une étincelle intérieure qu’elle ne pouvait voir, mais qui fit hausser les sourcils de plusieurs invités proches. À son aise parmi les adultes, Rae écouta l’énoncé de l’épreuve, et jeta un œil à sa main, sur laquelle se dessinait une pièce d’échec, une Tour. Elle ressentait l’excitation et le trouble ambiant, toutefois c’est un calme froid qui l’animait, alors qu’elle se prenait au jeu, et commençait à louvoyer entre les participants, guettant des yeux son symbole jumeau.
Résumé :
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34621-eerah-von-dreth
Raeden Liddell
~ Ange ~ Niveau IV ~

~ Ange ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 4374
◈ YinYanisé(e) le : 01/02/2013
✭ Activité : Forgeron | Maître d'arme

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 25 - Force : 41 - Charisme : 23 - Intelligence : 18 - Magie : 21
◤ ◤: arbalette et grosse épée
Raeden Liddell
MessageSujet: Re: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    Ven 11 Jan 2019, 01:57


Ball Room par Sergio Suarez
Le bal des débutants


Les rumeurs. Il avait fini par contre que, quoiqu'il se passe, il y en aurait toujours, qu'elles soient fondées ou non et qu'il était impossible de faire quelque chose pour empêcher cela à moins d'instaurer un climat de terreur tel que le simple fait de penser effraierait. Etant donné que ce n'était nullement son attention, il se contenta juste de hocher les épaules. Toute façon, les gens parleraient. Et si elle disait cela pour lui signifier à demi-mot la crainte qu'elle avait à son égard – et dont elle lui avait déjà fait part – quant à ce que pourrait faire le Monarque Démoniaque si cela parvenait jusqu'à ses oreilles, et bien, qu'il en soit ainsi. Tout le monde devait bien mourir un jour ou l'autre et son heure à lui aussi finirait bien par arriver. Il avait décidé qu'il ne laisserait plus passer les opportunités par crainte d'un retour. Et puis, n'était-ce pas elle, par un heureux hasard – était-ce vraiment du hasard ? - qui était venue lui demander s'il souhaitait l'emmener danser sur la piste ?

Si l'on vient nous interrompre, la prochaine fois, je réserverai une salle de danse rien que pour nous deux.

Un deux trois temps, pas de danse. Se pencher en avant pour venir lui murmurer à l'oreille, de sa voix grave, intimiste

Ou alors, je pourrai très bien nous téléporter loin de tous ses gens, de toutes ses frasques, au sommet d'une montagne, au creux d'une vague, sur le sable fin d'une plage ou a cœur d'un volcan pour que nous puissions danser à notre guise.

Alors qu'il lui parlait, il avait naturellement changé le rythme des pas de danse. D'une simple danse de salon à trois temps, il l'entraînait à présent sur une mesure à quatre rythmes Maître au commande, sur et ferme, il guidait la reine, lui faisant comprendre les pas sans qu'il ne soit échanger aucun mot entre eux deux. Même si Raeden n'avait jamais été un adepte des bals et danse de salon, il savait danser et se débrouillait plutôt bien. Il ne le faisait cependant pas assez souvent. Les mondanités étaient la plupart du temps l'occasion. Encore fallait-il tomber sur la bonne partenaire pour ce genre d'exercice. Aujourd'hui, il l'avait, tandis qu'ils occupaient la piste de danse. Il la regardait dans les yeux, à travers son voile.

Avec des « si », nous pourrions refaire le monde. La vie nous a mené où nous sommes et c'est à nous de la mener où nous souhaitons aller, comme mon corps guide vos mouvements pour que nous ne formions qu'un, d'une manière parmi tant d'autres.

L'Ange côtoyait assez souvent les magiciens pour reconnaître une bénédiction quand elle était prononcée. Il ne pouvait déchiffrer les raisons exactes qui la poussait à agir ainsi et il n'avait nullement l'intention d'aller chercher l'information dans ses pensées. Il savait cependant qu'une bénédiction restait une bénédiction, un acte fait dans le but d'agir pour le bien d'une personne. Il créa une illusion autour d'eux. Tandis qu'ils continuaient à danser, il souleva le voile de l'Impératrice Blanche pour venir le poser en arrière sur sa tête. Les gens autour ne voyaient simplement que le Délaissé et la Belle couverte, danser. Les traits de la Reine s'offraient présentement à la seule vue de l'Anjonü. Il plongea son regard dans le sien.

Mon amour vous occasionne-t-il tant de peine que vous ressentiez le besoin de bénir sa fin ? A moins qu'il ne vous fasse peur parce qu'il n'est pas le fruit d'une malédiction ? Je ne puis vous bénir comme vous venez de le faire. Cependant, je vous souhaites qu'un jour, vous puissiez éprouver ce sentiment, cet instant de pureté et que vous puissiez le partager avec l'être qui l'aura provoquer en vous. La vie ne peut être contrôlée à tout instant comme le cœur ne peut être retenu de battre, sinon, on meurt.

Il effleura de ses lèvres, celles de la dame, avant que son voile ne vienne retrouver sa place et que l'illusion ne s'estompe. Ils continuèrent quelques pas de danse avant que la musique ne s'estompe doucement. Il ne relâcha pas sa main tout de suite, déposant un baiser dessus. Trois petits coups secs sur le bas de sa veste attira son attention sur la main qui les avait occasionné et sur le propriétaire de cette dernière. Il s'agissait d'une humaine albinos qui l'observait de son regard carmin. Elle se mit à lui poser plusieurs questions sans vraiment lui laisser le temps de répondre. Il sourit. Il échangea un regard avec la Magicienne.

Vous m'excuserez madame, mais cette demoiselle réclame mon attention.

Il jeta un coup d'oeil au jeune garçon qui accompagnait l'albinos avant de reporter son attention sur cette dernière.

Je suis plus un intervenant et un partenaire de l'école qu'un professeur à temps plein. J'enseigne le travail de la forge, chez moi, au Domaine Liddell, dans les montagnes de l'Edelweiss enneigé. Cela peut être commencé dès la première année. C'est même préférable pour pouvoir suivre le cursus dans son entier.

Une voix résonna dans toute la salle, sa provenance restant invisible. Les danses prirent fin, les conversations se turent tandis que chacun portait attention aux paroles qui étaient prononcées. L'Ailé ne manqua pas de repérer la présence du Roi Démoniaque. Il ne manquait plus que cela. La nuit tomba dans la salle. Raeden distingua le symbole apparu sur sa main droite : une rose. Assurément un coup du Destin.

mots + résumé:
 





Merci Zelephounet
Chanson sur Raeden. Merci Shawn ^^:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34107-raeden-liddell
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Rp de groupe] - Le bal des débutants    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Rp de groupe] - Le bal des débutants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Journée 2 : Groupe F
» ϟ Garde ton sang froid ϟ GROUPE II ϟ Event 2 ϟ
» joueur / dm cherche groupe d&d 3.5
» Groupe #3 : Un grain de sable ?
» Petit RP en groupe !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le naturel :: Iles suspendues :: Basphel-