AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [IX ; X] - Bientôt l'heure ... [Ikai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anwen Worthington
~ Eversha ~ Niveau I ~

~ Eversha ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 3445
◈ YinYanisé(e) le : 12/05/2012
☿ Âme(s) Soeur(s) : Un corbeau
✭ Activité : Infirmière- Masseuse [rang IV]

Caractéristiques
◤ ◤: Créatrice : Agilité: 22 // Force: 22 // Intelligence: 27 // Charisme: 12 // Magie: 39
◤ ◤: Sabre normal // L'Estoc Trempée // Arc de la Foudre // Crystal Night
Anwen Worthington
MessageSujet: [IX ; X] - Bientôt l'heure ... [Ikai]   Mar 20 Nov 2018, 11:02

Quete:
 

Cela faisait quelques semaines que j'étais partie à l'extérieur du territoire pour découvrir un peu le monde. J'avais rencontré une personne, nommée Fran. Ce jeune homme avait été très gentil avec moi, et il n'était pas comme tous les hommes. Il était sympathique, gentil, timide, mais aussi assez peureux dans les combats. Il n'aimait pas combattre alors que je m'étais amusée à chasser ce chien de l'enfer. Durant ce jour, j'avais retrouvé quelques pouvoirs intéressants comme la création de l'eau, et la téléportation. Ce n'était pas grand-chose pour le moment, mais je comptais bien reproduire ces pouvoirs. Après cette petite journée à l'extérieur, j'avais décidé de rencontrer à la maison pour avoir des conseils de mon clan adoptif. Je leur avais raconté que j'avais pu retrouver quelques pouvoirs et j'avais entendu quelque chose grondé en moi. Les vieilles personnes avaient souri et me contèrent que ce sera pour bientôt. Interloquée de cette phrase assez puissante, je leur demandais ce que cela pouvait bien dire. L'une d'entre elle prit la parole pour me dire que ma transformation en mon totem allait bientôt se déclencher dans les jours à venir.

Mais il fallait que je continue à m’entraîner à l'utilisation de mes pouvoirs afin de déclencher le bon moment de la transformation. Elles me mirent en garde contre cette transformation qui allait être longue et douloureuse, et qu'elle pouvait se déclencher n'importe quand, et n'importe où. Enfin, elles me conseillèrent de ne pas sortir du territoire dans les prochains jours. Elles n’avaient pas tort et je décidais de respecter leur conseil. Mais combien de jours encore avant de me transformer ? Je commençais en avoir marre d’attendre encore et encore… Je soufflais et partis de la tente pour pouvoir m’entraîner dans la forêt de pins qui n’était pas très loin du village. M’entraîner à utiliser mes pouvoirs magiques, enfin essayer de les contrôler et de les maîtriser pour que je puisse me défendre. La dernière fois, j’avais réussi à les créer grâce à mes émotions. Mais je ne pouvais pas être en colère tous les jours pour utiliser de la magie. En réfléchissant aux moyens de les faire apparaître, j’étais déjà arrivée à la forêt de pins. En même temps, je me demandais si je disposais d’autres types de pouvoirs.

Abel m’avait dit que je possédais une large palette de pouvoirs magiques, que ce soit du contrôle des éléments, que d’autres plus futiles. J’avais envie de les utiliser, de les connaître et de les maîtriser pour être plus puissantes afin de partir d’ici. Le soleil était assez haut dans le ciel et je n’avais pas commencé à mon entraînement. Je commençais à me concentrer, en me vidant mon esprit, ne laissant pas mes problèmes de côtés. Je laissais mes parts d’ombres dans un coin de mon cerveau. Et je respirais et expirais doucement, en me détendant, en relâchant mes muscles au fil des secondes. Je devais être calme, patiente et reposée pour pouvoir faire appel à cette magie. Je respirais, je me détendais. Puis, au bout d’une bonne demi-heure, j’ouvris les yeux doucement et je me concentrais sur mon objectif. J’essayais de visualiser une bulle d’eau dans mon esprit pour le faire apparaître dans ma main droite. Je me concentrais, et je sentais quelque chose bouger dans mon corps. Des mécanismes, des rouages qui s’activaient en silence, au plus profond de moi. Je continuais mes efforts, même si j’avais du mal à tenir la cadence. Je n’étais pas en bonne forme physique et cela se ressentait alors que j’essayais de créer de l’eau dans ma main. Il va falloir que je perde des kilos en trop et je continuais à méditer. Soudain, une petite larme d’eau se forma dans le creux de ma main.

Un sourire se forma sur mon visage, il fallait que je continue dans cette direction. Mais pour créer une simple larme, mon cœur avait du mal à suivre le mouvement. Mon corps était fatigué et j’avais du mal à respirer correctement. Je transpirais déjà alors que cela faisait d’une heure que je me concentrais. Après avoir bu de l’eau, et m’avoir reposé, je décidais de m’y remettre plus sérieusement. Je m’assis en tailleur et je me replongeais dans ma solitude et dans le silence total. J’étais détendue, tellement détendu, que je sentis quelques choses au plus profond de moi. Ce n’était pas des rouages comme tout à l’heure, c’était vraiment différent. Que se passait-il au juste ? Soudain, une douleur atroce apparut dans mon corps. La douleur était vive, et parcourait mon corps avec une grande puissance. Elle me torturait et je me retrouvais ventre contre terre, avec mon corps qui ne répondait plus et qui s’agitait dans tous les sens. Plus rien ne répondait aux commandes… C’était mauvais signe…
Nombre de mots:
 







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34329-anwen-worthington En ligne
Itak Akai
~ Eversha ~ Niveau II ~

~ Eversha ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 280
◈ YinYanisé(e) le : 29/08/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Ses haches et son monstre de chat
✭ Activité : Héroïque

Caractéristiques
◤ ◤: A:17 | F:20 | C:7 | I:9 | M:11
◤ ◤: Coupine et Rosette : haches
Itak Akai
MessageSujet: Re: [IX ; X] - Bientôt l'heure ... [Ikai]   Sam 01 Déc 2018, 02:20





Au départ, il était parti sans se retourner. Jamais il n'aurait pensé devoir ou même, vouloir revenir sur ces terres qu'il jugeait exécrables et qui sentaient encore selon lui le sang honteux et pestiférant de VasteSylve. Pourtant il n'avait pas trouvé de meilleur endroit pour prier Phoebe et pourtant ses voyages l'avaient amenés dans nombres de contrées différentes. Itak avait beau refouler dans l'oubli ses mémoires d'enfance, il n'y avait que dans les forêts denses sous un clair de lune perçant à travers les hauts pins noirs qu'il arrivait à s'offrir pleinement à la déesse et à retrouver un semblant de paix. Ici le fruit de sa chasse était toujours délicieux et la sensation des herbes folles sur son pelage lui apportait beaucoup de mélancolie. Alors, parfois lorsque la lune était haute, le lynx revenait discrètement autour du Rocher au clair de lune. Il évitait soigneusement toutes routes et toutes formes d'habitations. Une sorte de crainte s'emparait de lui et il préférait attendre des heures entières caché que de se risquer à croiser une meute qu'il croyait avoir sentie ou entendue.

Si bon nombre de béluas devaient avoir oublié sa risible existence, les membres de son ancienne meute ne manqueraient pas de le tuer s'ils le revoyaient en plein milieu de leurs terres. La conscience d'être en territoire hostile planait au dessus de sa tête, tant qu'il n'avait pas trouvé d'endroit suffisamment éloigné de tout pour se reposer. Ainsi le chevalier ne s’aventurait jamais très loin des frontières. Il se suffisait de quelques heures de marches dans les bois et d'une nuit d'admiration devant la lune. Aujourd'hui il était en avance car la nuit n'était pas encore tombée, mais le soleil entamait sa pente descendante. Couché dans la mousse humide, le félin ronronnait discrètement à l'abri des regards. Il écoutait distraitement les bruits de la forêt, analysant la faune et la flore qui s'y trouvait. Son ventre et celui de Carnage avaient été remplis par une chasse fructueuse et désormais, il n'aspirait qu'à voir la lune ronde se montrer. Quelque part, c'était un peu l'occasion pour lui de renouer avec son Totem, car il ne se sentait pas pleinement à l'aise pour se transformer en compagnie de ses congénères à l'Ordre. Ce n'était pas une question de jugements de leur part, mais plutôt un reste de complexe qu'Itak gardait en lui. Sa mâchoire s'ouvrit dans un bâillement. Il s'ébroua et étira ses membres avant de continuer sa promenade silencieuse. Carnage avait disparu dans les buissons, probablement plus intéressé par les lièvres que par la méditation de son maître.  

C'était quelques centaines de mètres plus loin qu'il entendit du bruit anormal, le genre de sons qui n'appartenaient pas à l'univers de la forêt. Une personne à n'en point douter. Alarmé, Itak hésita longuement à faire demi-tour ou à céder à sa curiosité. Ce fut un cri de douleur qui le convainquit à s'avancer plus loin. Il n'avait pas l'intention de s'insinuer dans les affaires de son ancien peuple, pourtant son instinct altruiste et sa stupidité sans nom l'empêchaient de rester dans le doute. Flairant l'air, le félin se baissa à ras le sol, observant nerveusement la scène. Il fut rassuré de voir qu'il n'y avait qu'une seule personne, mais il hésitait encore à se montrer au grand jour. Cette femme semblait avoir besoin d'aide. D'un autre côté il n'avait pas envie qu'elle parle aux siens de sa présence ici et puis après tout ce ne serait pas la première bélua à se retrouver seule pour faire face à son Totem. Le souvenir de ses propres premières transformations lui revint à l'esprit. On ne peut pas dire qu'il fût le plus épargné par le phénomène... Un soupir lui échappa. S'il ne faisait vraiment rien pour être utile, il s'en voudrait encore pendant plusieurs jours. Il se trouvait idiot. "Respire. Ne résiste pas, cela n'arrange rien. Il ne t'arrivera rien de mal dans tous les cas." souffla-t-il assez fort pour se faire entendre, encore dissimulé dans l'ombre de la forêt, prêt à s'enfuir le plus vite possible au moindre signe de menace. "Cela fait mal, parce-que tu résistes. Tu dois accepter ce qu'il se passe... Ce n'est pas une maladie ni un mauvais sort, c'est simplement une partie de toi qui veux faire valoir sa voix et qui n'a pas d'autre choix que de te faire mal pour se faire entendre, tant que tu ne l'auras pas reconnue."

Mots : 813




~Tomorrow will take us away, far from home
No one will ever know our names, but the bards' songs will remain ~


~And so it is the end of our days
So walk with me till morning breaks ~

DC de Devaraj
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34166-itak-akai
Anwen Worthington
~ Eversha ~ Niveau I ~

~ Eversha ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 3445
◈ YinYanisé(e) le : 12/05/2012
☿ Âme(s) Soeur(s) : Un corbeau
✭ Activité : Infirmière- Masseuse [rang IV]

Caractéristiques
◤ ◤: Créatrice : Agilité: 22 // Force: 22 // Intelligence: 27 // Charisme: 12 // Magie: 39
◤ ◤: Sabre normal // L'Estoc Trempée // Arc de la Foudre // Crystal Night
Anwen Worthington
MessageSujet: Re: [IX ; X] - Bientôt l'heure ... [Ikai]   Mar 11 Déc 2018, 13:20

Mon corps bougea par lui-même, comme s’il savait ce qu’il devait faire. Il me faisait réaliser des mouvements dépourvus de sens et dépassant la compréhension humaine. Je bougeais n’importe comment, sans pouvoir décider quand cela allait s’arrêter enfin. Mon corps continua son ballet, avant de se calmer un peu. Par contre, la douleur était immense et me frappait en plein fouet. Tellement que la douleur se déclenchait partout en même temps dans mon corps, je n’arrivais même pas à écrire. Je pleurais, je pleurais à flots. Mes cordes vocales n’arrivaient pas à produire le son de l’enfer, c’était insupportable et il m’était impossible de résister. Je n’avais jamais ressenti ce genre de douleur de ma vie. Qu’est que j’avais bien mérité de faire dans ma vie antérieure pour avoir tant de maux ? Il n’y avait personne autour de dix kilomètres qui pourraient m’aider pour comprendre ce qu’il se passait chez moi.

Soudain, je pensais que c’était la transformation qui allait bientôt opérer dans mon corps. Les vieilles du clan m’avaient bien dit de faire attention aux prochains jours, mais quand même ! De plus, elles m’avaient prévenu que cela allait être douloureux, insupportable et terriblement long… Mais je n’avais pas imaginé que cela allait être aussi si douloureux. Puis, j’entendis le son d’une voix. C’était une voix masculine, qui me parlait. Il essaya de me rassurer en me disant que je devais me laisser aller, que je devais écouter la voix à l’intérieur de moi. Cette voix était une partie de moi et qu’elle voulait aussi s’exprimer, être libre et ne plus faire qu’un avec moi. Je voulais bien le croire, je voulais bien, mais cela me faisait bien trop peur ! Je ne savais pas comment réagir face à cette chose inconnue et si mystérieuse… Cette partie de moi me faisait peur, et elle me faisait mal ! J’essayais de la refouler au plus profond de mon être, mais cette dernière ne se laissa plus faire.

Je souffrais et je ne savais pas combien de temps cela allait durer encore. L’homme était toujours auprès de moi. Je respirais affreusement, mal, mon corps continua de se secouer un peu n’importe comment. Il m’était impossible de le contrôler. De plus, j’avais peur aussi. Comment se laisser aller, alors que quelque chose essayait de remonter à la surface ? Enfin, une autre partie de moi-même me faisait toujours aussi peur. Mes souvenirs ! Ceux que j’avais perdus depuis que j’étais ici, ceux que je cherchais pour en savoir plus sur qui j’étais. Je me disais qu’il était peut-être temps de faire face à mon destin, et d’aller de l’avant. La peur me tenait bien fermement entre ses mains. Mon ventre me faisait mal, et ma respiration était faible ! Allais-je mourir ? Devais-je réellement faire confiance à cet homme ? Peut-être connaissait-il ce que je subissais ? Peut-être qu’il voulait simplement m’aider à aller mieux ? Oh et puis mince à la fin ! Il fallait que j’arrête de me poser de questions sans fin sur la nature des personnes. C’était plus fort que moi… Je respirais à fond, j’essayais de me détendre et d’entendre cette voix qui hurlait en moi.

Puis, j’entendis ce cri venant de mes entrailles. Je résistais au début, mais je la laissais prendre possession de moi doucement, avant de la libérer complètement. Mon corps se transforma lentement, mais avec moins de douleur que tout à l’heure. Mes épaules et mes bras se transformèrent en ailes. Des plumes jaillirent de ma peau doucement. Mes pieds devinrent des griffes aiguisées. Mon visage se transforma lui aussi en quelque chose dont je n’arrive pas à comprendre et à voir. Mes yeux changèrent de couleur, ils devinrent couleur, Or. Quelques minutes après, je compris que je m’étais changée en oiseau, plus particulièrement en Aigle Royal. Oh super, je m’étais transformée en animal et en oiseau surtout. Je commençais à m’affoler ! Comment devais-je pour retrouver mon état normal ? Mon dieu ! J’étais coincée à vie dans ce corps d’oiseau sans possibilité de changer de forme ! Je commençais à battre des ailes pour m’enfuir, pour m’éloigner de ce lieu maudit. Mais impossible de m’envoler, j’étais à terre. Je ne savais même pas comment voler, ni manipuler ce nouveau corps qui faisait partie de moi maintenant. L’homme n’avait pas bougé, il était toujours présent en train de me regarder. « Qu’est que je fais maintenant ? Je suis coincée, on dirait ! »
Nombre de mots:
 







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34329-anwen-worthington En ligne
Itak Akai
~ Eversha ~ Niveau II ~

~ Eversha ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 280
◈ YinYanisé(e) le : 29/08/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Ses haches et son monstre de chat
✭ Activité : Héroïque

Caractéristiques
◤ ◤: A:17 | F:20 | C:7 | I:9 | M:11
◤ ◤: Coupine et Rosette : haches
Itak Akai
MessageSujet: Re: [IX ; X] - Bientôt l'heure ... [Ikai]   Dim 13 Jan 2019, 16:04





S'il n'intervint pas jusqu'à ce que la transformation se soit terminée, c'était simplement parce-qu'il n'y avait rien à faire pour calmer le jeu. Le lien avec un Totem était quelque chose de personnel et d'intime, difficilement contrôlable par autrui ; et comme il était loin d'être dans la tête de cette jeune femme, Itak ne pouvait que regarder dans un silence morne et patient. Jusqu'ici, il ne voyait rien d'anormal ni de dangereux chez cette Eversha qui traversait fatalement ce passage sinueux dans lequel ils leur étaient nécessaire d'apprendre à vivre dans la cohésion avec leur Totem. Peut-être qu'un étranger inconscient se serait inutilement alarmé en voyant la douleur, mais le blond était passé par là il y a vingt ans pendant son enfance. Puis il avait contemplé tant et tant de crises qu'il avait fini par comprendre qu'il s'agissait d'une période inévitable dans leur existence et que la durée et la difficulté était propre à chacun -un fait qui lui semblait d'ailleurs injuste étant donné la honte et les échecs que lui avait causées ses premières transformations aux côtés d'autres jeunes plus doués que lui. Quoiqu'il en soit, lorsque la question tomba sur ses épaules, il eut légèrement l'impression d'avoir été un témoin impudique à une scène interdite. Il n'aurait pas aimé qu'on le fixe ainsi lorsque lui même avait vécu cette épreuve et baissa donc honteusement le regard sur l'herbe à leurs pieds. "Non. On n'reste pas coincé..." marmonna-t-il en se demandant s'il devait s'excuser et repartir sans demander son reste. Cette femme n'avait donc pas une meute pour lui expliquer tout ceci ? "Tu n'est pas coincée. Tu es toujours toi-même, la forme n'a pas d'importance. Tu finiras par trouver comment voler puis comment chasser. Puis lorsque ton subconscient sera satisfait, tu reprendras forme humaine ; peut-être avant si tu perds le contrôle." lui assena-t-il sévèrement en se demandant s'il parlait aussi fermement à force d'écouter des ordres militaires ou s'il était simplement en train de devenir un rustre. En plus il n'était pas certain d'avoir utilisé correctement le mot 'subconscient'. Il se radoucit. "Il faut être patient et apprendre à se connaître au lieu de refouler. Tu verras qu'on est bien plus à l'aise lorsqu'une harmonie se dessine." C'était niais comme vision de la chose, mais il n'avait jamais eu l'ambition de devenir clairvoyant et sa tête avait toujours été remplie de rêves idéalisés malgré son physique de brute de décoffrage.

Le lynx se lécha une patte avant et s'affala mollement dans l'herbe, ronronnant sous la caresse du soleil. Il avait entendu et senti de loin Carnage qui revenait et ne s'étonna pas de voir l'énorme chat tirer le sac à dos qu'il avait abandonné sous un rocher avant de se métamorphoser. Le plus petit félin avait dû le voir faire et mémoriser que le sac contenait un saucisson entier et du pain frais. Ce qui était de toute évidence une bêtise resta impuni pour une fois car le blond se réjouissait de constater que son monstre de compagnie avait par la même occasion ramené ses habits. Le félin s'éloigna de quelques pas pour reprendre forme humaine et se vêtir. Il avait prit l'habitude de manger la nourriture préparée sous forme humaine et de chasser sous forme animale. Assit sous les arbres un peu plus haut, il ne savait pas si la jeune femme -ou l'aigle- était toujours en train de l'écouter. La situation était un peu bancale car malgré son empathie, il ne se sentait pas de taille à trouver les bons mots pour aider correctement : il n'avait pas le charisme de son Chevalier. Il rajouta néanmoins, fataliste. "T'sais j'y connais rien en volaille moi. J'risque pas de t'aider à utiliser des ailes. Pis normalement on apprend tout seul ces choses-là, c'est inscrit dans notre instinct." dit-il en mangeant des tranches de saucisson étalées sur la miche de pain et en recoupant d'autres tranches pour Carnage. "Comme si t'avais pas déjà éradiqué toutes les colonies de rongeurs du coin pendant que j'étais pas là. Tu te rends compte de ton appétit ?"

Mots : 743




~Tomorrow will take us away, far from home
No one will ever know our names, but the bards' songs will remain ~


~And so it is the end of our days
So walk with me till morning breaks ~

DC de Devaraj
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34166-itak-akai
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [IX ; X] - Bientôt l'heure ... [Ikai]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[IX ; X] - Bientôt l'heure ... [Ikai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure
» l'âne qui donne l'heure
» L'heure d'étude n'est pas pour les bavards!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le naturel :: Rocher au clair de lune-