AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Bonne rentrée tout le monde hé hé

Partagez | .
 

 [XIX]Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyra Lemingway
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2432
◈ YinYanisé(e) le : 22/03/2016
✭ Activité : Tenancière d'un Bar à vin (rang I) ; Brasseur (rang I) ; Sauveuse de conte à mi-temps

Caractéristiques
◤ ◤: AGI : 11 / FOR : 10 / CHA : 13 / INT : 11 / MAG : 17
◤ ◤: Une dague
avatar
MessageSujet: [XIX]Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I   Mar 04 Sep 2018, 21:16

Catégorie de quête : XIX. Enquête
Partenaire : Kitoe Idael
Intrigue/Objectif : Après la rencontre de Kitoe sous sa forme Démoniaque lors du rêve collectif, Nefraïm se pose des questions sur la Kitoe Angélique et sur l'identité des deux personnes. Il ira donc à la rencontre de cette dernière à la recherche de réponses et de la vérité sur la véritable identité de chacune.




Le mystère d'un nom, les révélations d'un rêve. Des croyances mises en doute par une rencontre et le besoin de démêler le vrai du faux.

Au nom de la vérité


Le voile de la nuit vous couvrez à présent dans une pénombre mutuelle. La conversation s’était allongée et, face au monument, bien des choses furent dites. Ton esprit se mit à flotter vers un songe qui te tracassait depuis quelques temps. Il le remarqua rapidement. « Autre chose ? » - « Oui… ». Ce n’était pas simple. Il n’y avait absolument rien de concret et tout n’était que théories et suppositions. Mais ces paroles tournaient en boucle dans ton esprit chaque fois que tu l’apercevais. Cela faisait bien longtemps qu’elles avaient été prononcées et tu aurais très bien pu oublier ces mots. Mais l’arrivée impromptue de ton Reflet, et toutes les questions qu’il avait bien pu soulever, raviva cet étrange souvenir. Cet étrange rêve. « J’ai même pas le droit de m’appeler pas mon propre prénom ? ». Tu avais mis en doute la parole de cette Démone. Mais aujourd’hui, maintenant qu’il existait un autre ‘’ Nefraïm Lemingway ‘’… Tu devais savoir. Cette deuxième Kitoe était-elle une copie, comme Sora était la tienne ? Et dans le cas où il s’agirait bien d’un autre Reflet, laquelle des deux pouvait bien être la vrai ? Un frisson te parcouru l’échine. Tu craignais la réponse. Tu craignais devoir donner raison au Démon. Peut-être était-ce d’ailleurs là la principale cause pour laquelle tu avais tardé à chercher cette vérité ?

Un raclement de gorge te sortis brusquement de ta méditation dans un sursaut. « Tu sembles bien songeur. C’est si grave que ça ? ». Tu observais un instant ta copie qui faisait de même, un sourcil levait. A l’évidence, cela faisait un moment qu’il te dévisageait, perdu dans tes pensées. « Non. Enfin… Je ne sais pas. », lui répondis-tu dans un soupir. « Il y a une affaire que je voudrais régler. Mais avant je dois te demander quelque chose. » - « Je suis tout ouïe. Nos rencontre sont trop peu fréquente pour que je me permette une distraction lors d’une affaire qui requiert mes compétences », te rétorqua-t-il dans une révérence en posant sa main sur sa poitrine. Tu marquais un temps de pause. Cette question semblait idiote, même totalement absurde. Mais qu’importe. Tu devais tout de même la poser. « Tu disais que votre mort était plus une forme de renaissance, c'est cela ? » - « … En effet… » - « Est-ce que ça veut dire qu'il n’y a pas de réincarnation possible pour vous ? ». Cette fois c’est Sora qui resta muet quelques secondes, les sourcils froncés, avant de prendre la parole. « Ta question est à la fois étrange et effrayante, tu le sais au moins ? ». Sa réaction n'avait rien d'étonnant étant témoin direct des dernières pratiques angéliques. « S’il-te-plaît. Je dois savoir. », enchaînas-tu en plongeant ton regard dans les yeux ambrées de ton Reflet. Avec un soupir, il finit par te répondre « Pas à ma connaissance… Je n’ai jamais expérimenté ça, ni même eu l’occasion de rencontrer d’éventuels Reflets qui auraient pu se réincarner. Je n’assurerais pas non plus mes dires. ». Il marqua un temps où il sembla en pleine réflexion, ce après quoi il ajouta, « Mais au final, un Reflet reste un Reflet. Je suppose que si le modèle se réincarne… Alors peut-être que le Reflet le suivra. Non pas en se réincarnant, mais en changeant de forme à nouveau. » conclua-t-il finalement.

Si Sora ne t'apportais pas de réelles réponses à ta question, d'une certaine façon tu avais déjà une piste de réflexion. Une piste qui ne t'enchantais guère. Car, en suivant sa logique, si entre cette Démone et Kitoe l'une des deux ne devait être qu'une copie, dans ce cas… « Kitoe pourrait-elle être un Reflet ?... » - « Pardon ? ». Sans le vouloir, tu avais exprimés tes pensées de vive voix. Peu importe. De toute manière, tu comptais le mettre au courant. Ainsi, il avait une idée de la raison de toute ces questions. Tu développais alors tes idées, comment et surtout pourquoi tu songeais à cela. Tu racontais ce rêve étrange, ta rencontre avec l’Humain et la Démone, et ses paroles qui t’avais troublée sur l’instant et une nouvelle fois à présent. « Allez voir Kitoe est une chose. Mais tu ne peux pas lui demander tout de go si elle est une copie ou non. ». Tu poussais un soupir avant de lui répondre en lui faisant signe d’avancer. « Je le sais bien… Je sais bien que ce n’est pas si simple. ». Imaginer confronter l'Okan maintenant, alors que doucement la société angélique commençait à peine à se remettre de ses blessures, n'avait rien des plus confortant. Kitoe était une fille gentille. Elle t'avait parlé de sa sœur qui avait, elle aussi, succombée au péché de Gourmandise. C'est ce qui vous avez rapproché malgré quelques divergences d’opinions. Probablement te serais-tu contenté d'un « bonjour » en la croisant en d'autres cas. Mais à présent une pensée s’insinuait en toi. Elle ne t’avait jamais donné le nom de cette ''sœur''. Tu ne t’en souciais guère à l’époque, elle pouvait le garder secret si elle le désirait. Elle en avait le droit. Mais aujourd’hui c’était différent. Un nouveau soupir t’échappa. Oui. Il y avait bien trop de question sans réponse sur cette Ange à présent.

De retour chez toi, tu te saisis d'un papier et d'un nécessaire d'écriture puis commençais à griffonner quelques mots à l'attention de l'Okan. A défaut de la mettre en porte-à-faux, tu voulais au moins la prévenir que tu devais lui parler. Tu ne précisas pas l'objet de la discussion cependant, préférant évoquer le sujet, délicat, de visu. Tu sentais la présence de Sora dans ton dos qui lisait les mots qui s'imprimait au fur et à mesure que tu les écrivais sur le papier. Tu ne cherchas pas à cacher le message. Après tout tu ne faisais que retranscrire en partie ce dont vous veniez de parler. Tu relisais le message en même temps que tu attendais que l'encre sèche. Il ne fallut que quelques secondes, ce après quoi tu repliais la missive et la scellait en même temps que tu t'adressais au Reflet. « Dis-moi. Est-ce que tu reconnaîtrais un Reflet de son modèle ? » - « Tout dépend de la puissance du Reflet. » - « Et est-ce que tu me l’aurais fait savoir si tu avais vu que Kitoe était un Reflet ? » - « … » - « Je vois… ». Un silence comme réponse. Il était évident que Sora était prêt à tout pour t’aider, il te l’avait dit. Mais pourrait-il trahir son peuple ? Tu serais incapable de trahir le tiens. Il était toi.
Vous n'êtes pas le reflet, mais le reflet est vous.

Codé par Heaven sur Epicode



Mots 1089 huhu, je me suis emportée <3


Fallen angel ~ I'm so sorry ~ White flag



 (:KYRA:)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32537-kyra-lemingway-dech
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 254
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 3 / Force : 6 / Charisme : 4 / Intelligence : 1 / Magie : 6
◤ ◤: Couteau
avatar
MessageSujet: Re: [XIX]Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I   Mer 05 Sep 2018, 22:08

  -Me revoilà !

   Kitoe hissa le panier et le reposa lourdement sur la table. Avec tout ça, Rosa en aurait pour un bon bout de temps. L'Ange revenait du marché et avait fait le plein de victuailles. De temps à autres, elle aidait justement cette Rosa dans ses tâches ménagères. Ce n'était pas forcément pour gagner de l'argent. A vrai dire, Kitoe n'attendait rien en retour. Elle se proposait juste parce que ça lui faisait plaisir. Ca l'occupait, lui permettait de voir du monde et de bouger… Et il ne fallait pas se le cacher, c'était si gratifiant de rendre service aux autres plutôt qu'à soi-même ! Elle aimait consacrer son énergie aux autres, qui lui en consacraient en retour sans même s'en apercevoir. Leur gratitude, leurs sourires étaient son énergie. Grâce à elle, Rosa pouvait davantage se prêter à des occupations qui méritaient plus d'attention. C'était une femme occupée, ce genre de femme qui ne peut pas rester une seule seconde immobile et qui se doivent donc de surcharger leur emploi du temps. En effet, elle tenait seule un magasin de paniers en osier qu'elle fabriquait elle-même. Parfois, elle allait même tenir le commerce des voisins, l'histoire d'une heure ou deux. Son mari avait perdu la vie lors des récents événements qui avaient touché la race. Depuis, elle avait aussi décidé d'accueillir des Anges revenant de leur séjour en Terre Blanche. Elle et son optimisme, elle les aidait à se reconstruire le temps de quelques semaines. Elle le faisait de manière totalement bénévole. Pour toute sa bonté et son dynamisme, Kitoe admirait cette femme qu'elle imaginait âgée de plusieurs siècles. Elle l'admirait tant qu'elle lui avait donné envie d'apprendre à tresser l'osier, de recevoir des rescapés chez elle et d'aider encore plus de monde. Cependant, elle savait qu'elle n'avait pas la même trempe. Elle était encore bien incapable de vivre à son rythme. La jeune fille s'empressa de changer les légumes dans le plat à légumes, les fruits dans la coupe à fruits et le pain frais dans le placard. Elle serait bien restée auprès de Rosa qui, comme elle ne répondait pas, devait être à la boutique. Mais elle était pressée. Ou du moins, elle avait hâte. Hâte de rentrer pour lire calmement cette lettre.

   -Il faut que je rentre, j'ai tout rangé. A plus tard !

   Sa voix ne devait pas porter jusqu'à travers la porte qui séparait la maison de l'échoppe, mais peu importait. Rosa ne lui en voudrait pas. Elle n'en voulait jamais à personne. Kitoe s'assura qu'elle avait terminé puis quitta la maison. Elle marchait vite. Depuis qu'elle avait lu ces belles histoires de correspondance, l'idée de recevoir une lettre la rendait presque euphorique. Mais d'habitude, on ne lui en envoyait jamais. L'heure était venue. Sa curiosité était piquée à vif. La blonde arpentait les rues. Il ne lui fallait que quelques minutes pour rentrer chez elle. Elle fut plus rapide ce jour-ci.

   Kitoe referma la porte derrière elle et alla vite s'installer sur une chaise à table. Son habitation était plutôt petite, mais elle l'adorait. C'était simple et calme. Elle n'en demandait pas plus. Elle s'empara du papier qu'elle avait glissé dans sa ceinture le temps de finir ses emplettes. Elle n'avait pas jeté un seul œil au message avant de rentrer. Parfois, il fallait savoir se contenir pour ne pas gâcher le suspence. Elle fut étonnée par le ton bref du mot, ainsi que le nom de celui qui lui avait écrit cela. La conclusion la laissait perplexe :

   « Il y a quelque chose dont je voulais te parler depuis longtemps. Viens dès que tu peux. »

   Et c'était signé Nefraïm. Sans le dire, il était évident que c'était important à ses yeux. Kitoe fronça les sourcils. Il était vrai que les deux Anges ne s'étaient pas vus depuis un bout de temps. Elle n'avait pas la moindre idée de ce à quoi il faisait allusion. Est-ce que cela la concernait, ou requérait-il juste une aide, une confidente ? Une chose était sûre, elle n'aurait pas l'esprit tranquille tant qu'elle ne serait pas allée le voir. L'idée de retrouver Nefraïm l'enthousiasmait. Cependant, le message l'inquiétait. Ce n'était peut-être pas grave. Il n'y avait pas de raison que ça le soit. Mais c'était plus fort qu'elle, on ressentait toujours de l'appréhension dans le doute.

   Kitoe mangea un rapide déjeuner puis se rendit aussitôt chez son ami. Elle n'y était pas souvent allée mais se souvenait du chemin. Elle connaissait assez bien la ville maintenant. Pas étonnant lorsqu'on s'amusait à offrir ses services à qui en voulait bien. Elle en avait marché, des kilomètres ici. Ses pieds avaient souffert. Surtout au début, lorsqu'elle avait dû quitter la Citadelle Blanche pour fuir la violence et le chaos. Ses parents avaient disparu, rejoignant la liste des trépassés victimes des Démons. Du jour au lendemain, Kitoe s'était retrouvée seule dans cette ville nouvelle. Malgré la peur et les pleurs des premiers jours, les déprimes du soir, elle s'en était assez bien sortie…

  Perdue dans ses pensées, l'Ange avait marché sans plus se soucier d'où elle mettait les pieds. Elle s'était machinalement arrêtée devant la porte de son ami. Le sourire aux lèvres, Kitoe en avait oublié l'objectif premier de sa venue. Elle frappa doucement puis attendit qu'il lui ouvre. Il ne l'avait pas encore fait, mais elle imaginait déjà les retrouvailles. Elle était si contente de le revoir.


902 mots


Keukou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34531-kitoe
Kyra Lemingway
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2432
◈ YinYanisé(e) le : 22/03/2016
✭ Activité : Tenancière d'un Bar à vin (rang I) ; Brasseur (rang I) ; Sauveuse de conte à mi-temps

Caractéristiques
◤ ◤: AGI : 11 / FOR : 10 / CHA : 13 / INT : 11 / MAG : 17
◤ ◤: Une dague
avatar
MessageSujet: Re: [XIX]Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I   Mer 12 Sep 2018, 17:58



Le mystère d'un nom, les révélations d'un rêve. Des croyances mises en doute par une rencontre et le besoin de démêler le vrai du faux.
L'appréhension de la rencontre et les fantômes d'un passé. Seul face à une défiance dont toi-même tu te mets à douter, mais il est trop tard pour reculer.

Au nom de la vérité


« Miela ? Je peux vous parler une minute ? ». Droit comme un i, tu restais le regard rivé en direction de la rue à travers la fenêtre, songeant à la discussion que tu avais eu la veille avec Sora. Il était partit peu avant le lever du jour, te laissant seul avec tes doutes et trop peu de sommeil à tes côtés. Mais tu préférais encore qu’il soit absent pour cette rencontre. Tout comme la nourrice. Cette dernière apparu quelques instants après que tu l’ais demandé. « Qu’est—ce qu’il se passe ? », te répondit-elle d’un air inquiet face à tes traits tirés. Un sourire se posa sur tes lèvres à la vue du bébé dans les bras de l’Humaine. C’était l’heure du repas, et le petit semblait se rassasier du lait maternel. « Il deviendra fort. ». Tu te tournais vers Miela alors qu’elle prononçait ses mots. Tu ignorais bien pourquoi elle disais ça, mais son inquiétude semblait s’être évanouie. « Pardon ? » - « Ce ne sont pas des repas léger qu’il prend. Alors, il deviendra fort, j’en suis certaine. ». Un nouveau sourire se dessina sur ton visage. Il y avait de nombreux sujets sur lesquelles vous ne vous entendiez pas Miela et toi. Mais Avetis était celui qui permettait de garder une ambiance sereine dans cette maisonnée car elle tenait également à l’enfant. Pourtant cela t’inquiétait également, même si tu préférais ne pas le lui montrer.

« Que me vouliez-vous ? », reprit-elle. C’est vrai, tu l’avais appelé pour quelque chose de bien différent. « Je vais recevoir quelqu’un tout à l’heure. Je préférerai lui parler en tête à tête. » - « Oh. Très bien. Permettez qu’Avetis termine de manger tout d’abord. Voulez-vous le garder avec vous ou dois-je l’emmener également ? ». Tu gardais le silence quelques secondes. Bien sûr que tu voulais le garder auprès de toi. « Il fait beau. Une promenade au bord du lac est toujours plus agréable que de rester enfermé à l’intérieur. ». Ce qu’elle confirma d’un signe de tête avant de te tourner le dos. A nouveau, tu te plongeais dans la contemplation des mouvements perpétuels des gens dans la rue à l’extérieur. Tu ignorais ce qu’il se passerait lors de votre entretien. Si Kitoe s’avérait être le modèle, tout se déroulerait pour le mieux. Ou du moins, tout devrait bien mieux se passer que si elle était la copie. Le supposais-tu. Ou l’espérais-tu. Tu poussais un soupir. Et si tu te fourvoyais ? Qu’il n’y avait ni Reflet, ni copie, juste des authentiques et un mensonge monté de toute pièce dans lequel tu aurais plongé tête baissé comme un sombre idiot. Ce serait bien le style de ces créatures de créer le doute. D’autant en ces périodes de troubles où personne n’est d’accord. Pourtant, même en songeant à cette possibilité, tu n’arrivais pas à te retirer de la tête cette défiance quant à leur identité respective. Puis à présent il était trop tard pour reculer. La missive était envoyée et très probablement reçue. Tu profitais alors du temps qu’’il restait avant que l’Okan n’arrive pour t’allonger quelques minutes sur le sofa et récupérer ces heures qui manquaient. Tu sentais le manque de sommeil commencer à se manifester, et ce n’était pas une bonne chose. Il ne te fallut pas longtemps pour  sombrer dans un sommeil plus profond que tu ne l’aurais cru, ou même voulu.

L’obscurité et le silence t’enveloppait. Ce manteau de ténèbres muettes était aussi oppressant que rassurant. Puis ton esprit s’éveilla au son terrible d’un rire strident, cruel, mortel. Il était insupportable et il t’insupportait. Un coup. La scène devenait écarlate. Un autre. Ton rythme cardiaque s’accélérait. Un autre. Tu ne pouvais rien faire. Un dernier. Trop tard. Un cri. Tu te réveillas en sursaut, le cœur battant, l’esprit valsant encore entre le rêve et la réalité. Ton regard fit le tour de la pièce. Tout était calme. Il n’y avait rien, ni personne. Tu te rassis sur le canapé et prit ton visage entre tes mains, le souffle toujours haletant. Ce n’était pas la première fois que des cauchemars venaient troubler ton repos. Mais les fantômes qui les animaient avaient pris une nouvelle forme depuis peu. De nouveaux coups résonnèrent, te faisant relever la tête dans un sursaut. Ce n’était que la porte. Kitoe, probablement. Pendant un instant tu aurais souhaité qu’elle n’arrive que plus tard. Tu avais même songé lui demander de reporter ce rendez-vous. Mais tu ne le pouvais pas. Tu ne voulais pas à nouveau reculer l’échéance. Dans un soupir, tu te relevas en passant une main dans tes cheveux.

Tu n’y avais pas prêté attention avant, mais un petit mot avait été laissé sur la table basse. Tu reconnaissais les boucles rondes de Miela qui te signifiait qu’elle était sortie avec le petit, comme convenu. Tu froissais le papier et le rangeait dans ta poche en te dirigeant vers la porte. Apposant ta main sur la poignée, tu soufflais un surplus de tensions dont ce songe devait être en partie responsable en plus de ce rendez-vous qui te tracassait tant. Quand tu abaissas la poignée pour enfin ouvrir la porte, ce fut sans surprise Kitoe qui t’apparus derrière. « Bonjour Kitoe. Merci d’être venue. Entre je te prie. », lui intima-tu en t’écartant de l’entrée. « Pardonne l’urgence de mon message, j’espère ne pas t’avoir inquiété ? », ajouta-tu en refermant la porte derrière elle. Lui emboitant le pas, tu le demandais « Je te propose un thé, un café, ou autre chose ? ». Toi, ce serait café. En même temps que tu t’activais à la préparation, tu continuais la discussion avec l’Ange. « Dis-moi, tu as des nouvelles de ta sœur ? Parce qu’à moins que je ne me déplace, j’ai l’impression que la mienne ne se manifestera pas. ».  
Vous n'êtes pas le reflet, mais le reflet est vous.

Codé par Heaven sur Epicode



Mots 952


Fallen angel ~ I'm so sorry ~ White flag



 (:KYRA:)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32537-kyra-lemingway-dech
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 254
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 3 / Force : 6 / Charisme : 4 / Intelligence : 1 / Magie : 6
◤ ◤: Couteau
avatar
MessageSujet: Re: [XIX]Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I   Dim 16 Sep 2018, 22:45

  Le sourire de Kitoe se ranima lorsque la porte s'ouvrit.

   -Bonjour Nefraïm !

   A la demande de son ami, elle franchit le seuil de la porte, les mains sagement jointes devant elle.

   -Hmm… inquiétée, un petit peu. Je ne sais pas. J'espère que ce n'est pas grave ? Du thé s'il-te-plaît.

   Elle n'aimait pas vraiment le café. C'était trop fort, trop amer. Kitoe s'approcha de Nefraïm. Elle allait lui proposer son aide, mais il semblait décidé à continuer la discussion sans même prendre le temps de s'installer autour d'une table. La jeune femme se figea à l'entente de sa question.

  -Ma sœur ? Balbutia-t-elle.

   Quelle sœur ? Qu'est-ce qu'il racontait ? Ou plutôt, que lui avait-elle raconté ? Elle resta silencieuse durant ce qui lui sembla être une éternité. Il ne s'agissait en réalité que de quelques secondes, et heureusement. Le souvenir de la mention d'une sœur lui revînt assez rapidement, à peu près au même moment où elle formula la pensée suivante : quelle idiote. Dans sa passion de devenir amie avec tout le monde, elle avait prétendu que Kitoe, la vraie Kitoe, était en fait une sœur, tombée dans les bras de la Gourmandise. Elle avait été prise par un sentiment si familier lorsque Nefraïm lui avait appris qu'il avait lui-même une sœur déchue qu'elle n'avait pu s'empêcher de mentir. Elle avait encouru un risque qui ne pouvait que la faire s'enfoncer dans le mensonge. Lentement mais sûrement.

   -Je… je ne sais pas… Sa voix était un peu plus fébrile. On ne s'est pas vue depuis si longtemps maintenant... Mais je suppose qu'elle va bien, elle a toujours su se débrouiller.

   S'efforçant de sortir de son trouble, l'Ange alla aider Nefraïm pour de bon. Elle avait été naïve. Sur le coup, elle se rappelait, elle avait pensé que l'anecdote ne ferait pas surface très longtemps. Il lui paraissait maintenant évident que ce n'était pas possible. Mais pourquoi mettait-il ça sur le tapis ? En quoi « sa soeur » le concernait-il ? Son cœur battait à tout rompre, si vite qu'elle avait peur qu'il ne le perçoive. Qu'il ne découvre tout. Après tout, elle n'était pas si sûre d'être prête. Kitoe se concentrait sur sa respiration. Son visage s'était soudain assombri en une mine sérieuse. Non, il ne découvrirait rien. Il n'y avait aucune raison qu'il ne le fasse. Son modèle était elle ne savait trop où, mais hors d'atteinte. Ici, elle ne connaissait plus grand monde. Personne n'était en mesure de la soupçonner… normalement. S'il posait cette question, c'était simplement parce qu'il s'inquiétait pour sa sœur à lui. Les deux Déchues étaient celles qui les liaient, d'une certaine manière. Il était normal de faire allusion à elles. Il ne voulait des nouvelles de l'autre que pour se rassurer. Cependant, s'il s'était produit quoi que ce fut à Avalon, elle n'était au courant de rien.

   -Il y a un problème avec ta sœur ? Elle t'envoyait souvent de ses nouvelles ? Si tu veux mon avis, je pense que tu n'as pas à t'inquiéter. Je ne la connais pas, mais j'imagine qu'elle aussi sait se débrouiller.

   Elle espérait sincèrement que rien de grave ne s'était produit. En attendant, tout ce qu'elle pouvait faire, c'était apaiser. Elle était toujours optimiste et elle tâchait de le transmettre. Ils terminèrent les boissons. Kitoe alla s'asseoir, faisant attention à ne pas se brûler. Malgré tous ses efforts pour avoir l'air « normale », elle ne ressentait que de la gêne. Était-ce visible ? Paraissait-elle suffisamment détendue, mais pas trop quand même pour avoir l'air concernée par ce que lui disait Nefraïm ? Et en même temps, imitait-elle bien son modèle ? Aurait-elle réagit de la même manière, dans cette situation qui ne lui serait jamais arrivée en temps normal ? Toutes ces questions étaient autant de doutes futiles qu'elle rêvait de chasser d'un revers de manche. Était-ce si compliqué d'être soi-même ?

   Kitoe n'avait pas la moindre idée d'où se trouvait actuellement son modèle. Malgré les années, cette question lui revenait sans cesse en tête. La personnalité de Kitoe l'incitait à vouloir revoir Kitoe. Elle connaissait parfaitement la date de sa mort. Cette dernière était passée depuis des lustres. Mais il y en avait une autre. Elle avait du mal à comprendre le pourquoi du comment malgré tout ce que l'on pouvait dire sur ces histoires de réincarnation : cela n'expliquait pas ce qu'elle avait bien pu faire, ce qu'il s'était passé pour en arriver là. En tous les cas, elle espérait la retrouver Ange. Elle priait aussi pour qu'elle ne soit pas en Terre Blanche, à subir les pires souffrances. Prière qui était à peu près irréalisable. Mais elle savait qu'elles se reverraient. Cette conviction était ancrée dans son cœur. Elles seraient de nouveau réunies et tout reprendrait son cours normal. Jusqu'ici, elle avait considéré ses pouvoir comme médiocres. Elle était encore incapable de déterminer la position de son modèle. Avec un peu de patience, elle était persuadée qu'elle finirait par la retrouver. Elle avait peur et hâte en même temps. Elle craignait grandement de voir l'état dans lequel elle retrouverait son originel, sa sœur, son amie, sa mère, sa confidente. Tout ce qui avait toujours été son tout. Elle regrettait leur complicité et leur secret. Même si le Reflet n'avait pas eu l'occasion de jouer son rôle à plein temps, au profit de Toki, elle s'était bien amusée. Les secrets étaient excitants. En revanche, que les autres se rapprochent dangereusement de la vérité l'était moins.


915 mots


Keukou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34531-kitoe
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [XIX]Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I   

Revenir en haut Aller en bas
 

[XIX]Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perte des points en dextérité après Up
» Comment avouer une vérité pareille?
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]
» Célérité
» Un repos bien mérité [NEUTRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le naturel :: Terres du Lac Bleu :: Jardins de Jhēn-