AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Points de rp doublés jusqu'au 25 novembre ! Enjoy =D

Partagez | .
 

 [XIX] Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyra Lemingway
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2483
◈ YinYanisé(e) le : 22/03/2016
✭ Activité : Tenancière d'un Bar à vin (rang I) ; Brasseur (rang I) ; Sauveuse de conte à mi-temps

Caractéristiques
◤ ◤: AGI : 11 / FOR : 10 / CHA : 13 / INT : 11 / MAG : 17
◤ ◤: Une dague
avatar
MessageSujet: [XIX] Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I   Mar 04 Sep 2018, 21:16

Catégorie de quête : XIX. Enquête
Partenaire : Kitoe Idael
Intrigue/Objectif : Après la rencontre de Kitoe sous sa forme Démoniaque lors du rêve collectif, Nefraïm se pose des questions sur la Kitoe Angélique et sur l'identité des deux personnes. Il ira donc à la rencontre de cette dernière à la recherche de réponses et de la vérité sur la véritable identité de chacune.




Le mystère d'un nom, les révélations d'un rêve. Des croyances mises en doute par une rencontre et le besoin de démêler le vrai du faux.

Au nom de la vérité


Le voile de la nuit vous couvrez à présent dans une pénombre mutuelle. La conversation s’était allongée et, face au monument, bien des choses furent dites. Ton esprit se mit à flotter vers un songe qui te tracassait depuis quelques temps. Il le remarqua rapidement. « Autre chose ? » - « Oui… ». Ce n’était pas simple. Il n’y avait absolument rien de concret et tout n’était que théories et suppositions. Mais ces paroles tournaient en boucle dans ton esprit chaque fois que tu l’apercevais. Cela faisait bien longtemps qu’elles avaient été prononcées et tu aurais très bien pu oublier ces mots. Mais l’arrivée impromptue de ton Reflet, et toutes les questions qu’il avait bien pu soulever, raviva cet étrange souvenir. Cet étrange rêve. « J’ai même pas le droit de m’appeler pas mon propre prénom ? ». Tu avais mis en doute la parole de cette Démone. Mais aujourd’hui, maintenant qu’il existait un autre ‘’ Nefraïm Lemingway ‘’… Tu devais savoir. Cette deuxième Kitoe était-elle une copie, comme Sora était la tienne ? Et dans le cas où il s’agirait bien d’un autre Reflet, laquelle des deux pouvait bien être la vrai ? Un frisson te parcouru l’échine. Tu craignais la réponse. Tu craignais devoir donner raison au Démon. Peut-être était-ce d’ailleurs là la principale cause pour laquelle tu avais tardé à chercher cette vérité ?

Un raclement de gorge te sortis brusquement de ta méditation dans un sursaut. « Tu sembles bien songeur. C’est si grave que ça ? ». Tu observais un instant ta copie qui faisait de même, un sourcil levait. A l’évidence, cela faisait un moment qu’il te dévisageait, perdu dans tes pensées. « Non. Enfin… Je ne sais pas. », lui répondis-tu dans un soupir. « Il y a une affaire que je voudrais régler. Mais avant je dois te demander quelque chose. » - « Je suis tout ouïe. Nos rencontre sont trop peu fréquente pour que je me permette une distraction lors d’une affaire qui requiert mes compétences », te rétorqua-t-il dans une révérence en posant sa main sur sa poitrine. Tu marquais un temps de pause. Cette question semblait idiote, même totalement absurde. Mais qu’importe. Tu devais tout de même la poser. « Tu disais que votre mort était plus une forme de renaissance, c'est cela ? » - « … En effet… » - « Est-ce que ça veut dire qu'il n’y a pas de réincarnation possible pour vous ? ». Cette fois c’est Sora qui resta muet quelques secondes, les sourcils froncés, avant de prendre la parole. « Ta question est à la fois étrange et effrayante, tu le sais au moins ? ». Sa réaction n'avait rien d'étonnant étant témoin direct des dernières pratiques angéliques. « S’il-te-plaît. Je dois savoir. », enchaînas-tu en plongeant ton regard dans les yeux ambrées de ton Reflet. Avec un soupir, il finit par te répondre « Pas à ma connaissance… Je n’ai jamais expérimenté ça, ni même eu l’occasion de rencontrer d’éventuels Reflets qui auraient pu se réincarner. Je n’assurerais pas non plus mes dires. ». Il marqua un temps où il sembla en pleine réflexion, ce après quoi il ajouta, « Mais au final, un Reflet reste un Reflet. Je suppose que si le modèle se réincarne… Alors peut-être que le Reflet le suivra. Non pas en se réincarnant, mais en changeant de forme à nouveau. » conclua-t-il finalement.

Si Sora ne t'apportais pas de réelles réponses à ta question, d'une certaine façon tu avais déjà une piste de réflexion. Une piste qui ne t'enchantais guère. Car, en suivant sa logique, si entre cette Démone et Kitoe l'une des deux ne devait être qu'une copie, dans ce cas… « Kitoe pourrait-elle être un Reflet ?... » - « Pardon ? ». Sans le vouloir, tu avais exprimés tes pensées de vive voix. Peu importe. De toute manière, tu comptais le mettre au courant. Ainsi, il avait une idée de la raison de toute ces questions. Tu développais alors tes idées, comment et surtout pourquoi tu songeais à cela. Tu racontais ce rêve étrange, ta rencontre avec l’Humain et la Démone, et ses paroles qui t’avais troublée sur l’instant et une nouvelle fois à présent. « Allez voir Kitoe est une chose. Mais tu ne peux pas lui demander tout de go si elle est une copie ou non. ». Tu poussais un soupir avant de lui répondre en lui faisant signe d’avancer. « Je le sais bien… Je sais bien que ce n’est pas si simple. ». Imaginer confronter l'Okan maintenant, alors que doucement la société angélique commençait à peine à se remettre de ses blessures, n'avait rien des plus confortant. Kitoe était une fille gentille. Elle t'avait parlé de sa sœur qui avait, elle aussi, succombée au péché de Gourmandise. C'est ce qui vous avez rapproché malgré quelques divergences d’opinions. Probablement te serais-tu contenté d'un « bonjour » en la croisant en d'autres cas. Mais à présent une pensée s’insinuait en toi. Elle ne t’avait jamais donné le nom de cette ''sœur''. Tu ne t’en souciais guère à l’époque, elle pouvait le garder secret si elle le désirait. Elle en avait le droit. Mais aujourd’hui c’était différent. Un nouveau soupir t’échappa. Oui. Il y avait bien trop de question sans réponse sur cette Ange à présent.

De retour chez toi, tu te saisis d'un papier et d'un nécessaire d'écriture puis commençais à griffonner quelques mots à l'attention de l'Okan. A défaut de la mettre en porte-à-faux, tu voulais au moins la prévenir que tu devais lui parler. Tu ne précisas pas l'objet de la discussion cependant, préférant évoquer le sujet, délicat, de visu. Tu sentais la présence de Sora dans ton dos qui lisait les mots qui s'imprimait au fur et à mesure que tu les écrivais sur le papier. Tu ne cherchas pas à cacher le message. Après tout tu ne faisais que retranscrire en partie ce dont vous veniez de parler. Tu relisais le message en même temps que tu attendais que l'encre sèche. Il ne fallut que quelques secondes, ce après quoi tu repliais la missive et la scellait en même temps que tu t'adressais au Reflet. « Dis-moi. Est-ce que tu reconnaîtrais un Reflet de son modèle ? » - « Tout dépend de la puissance du Reflet. » - « Et est-ce que tu me l’aurais fait savoir si tu avais vu que Kitoe était un Reflet ? » - « … » - « Je vois… ». Un silence comme réponse. Il était évident que Sora était prêt à tout pour t’aider, il te l’avait dit. Mais pourrait-il trahir son peuple ? Tu serais incapable de trahir le tiens. Il était toi.
Vous n'êtes pas le reflet, mais le reflet est vous.

Codé par Heaven sur Epicode



Mots 1089 huhu, je me suis emportée <3


Fallen angel ~ I'm so sorry ~ White flag



 (:KYRA:)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32537-kyra-lemingway-dech
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 261
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 3 / Force : 6 / Charisme : 4 / Intelligence : 1 / Magie : 6
◤ ◤: Couteau
avatar
MessageSujet: Re: [XIX] Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I   Mer 05 Sep 2018, 22:08

  -Me revoilà !

   Kitoe hissa le panier et le reposa lourdement sur la table. Avec tout ça, Rosa en aurait pour un bon bout de temps. L'Ange revenait du marché et avait fait le plein de victuailles. De temps à autres, elle aidait justement cette Rosa dans ses tâches ménagères. Ce n'était pas forcément pour gagner de l'argent. A vrai dire, Kitoe n'attendait rien en retour. Elle se proposait juste parce que ça lui faisait plaisir. Ca l'occupait, lui permettait de voir du monde et de bouger… Et il ne fallait pas se le cacher, c'était si gratifiant de rendre service aux autres plutôt qu'à soi-même ! Elle aimait consacrer son énergie aux autres, qui lui en consacraient en retour sans même s'en apercevoir. Leur gratitude, leurs sourires étaient son énergie. Grâce à elle, Rosa pouvait davantage se prêter à des occupations qui méritaient plus d'attention. C'était une femme occupée, ce genre de femme qui ne peut pas rester une seule seconde immobile et qui se doivent donc de surcharger leur emploi du temps. En effet, elle tenait seule un magasin de paniers en osier qu'elle fabriquait elle-même. Parfois, elle allait même tenir le commerce des voisins, l'histoire d'une heure ou deux. Son mari avait perdu la vie lors des récents événements qui avaient touché la race. Depuis, elle avait aussi décidé d'accueillir des Anges revenant de leur séjour en Terre Blanche. Elle et son optimisme, elle les aidait à se reconstruire le temps de quelques semaines. Elle le faisait de manière totalement bénévole. Pour toute sa bonté et son dynamisme, Kitoe admirait cette femme qu'elle imaginait âgée de plusieurs siècles. Elle l'admirait tant qu'elle lui avait donné envie d'apprendre à tresser l'osier, de recevoir des rescapés chez elle et d'aider encore plus de monde. Cependant, elle savait qu'elle n'avait pas la même trempe. Elle était encore bien incapable de vivre à son rythme. La jeune fille s'empressa de changer les légumes dans le plat à légumes, les fruits dans la coupe à fruits et le pain frais dans le placard. Elle serait bien restée auprès de Rosa qui, comme elle ne répondait pas, devait être à la boutique. Mais elle était pressée. Ou du moins, elle avait hâte. Hâte de rentrer pour lire calmement cette lettre.

   -Il faut que je rentre, j'ai tout rangé. A plus tard !

   Sa voix ne devait pas porter jusqu'à travers la porte qui séparait la maison de l'échoppe, mais peu importait. Rosa ne lui en voudrait pas. Elle n'en voulait jamais à personne. Kitoe s'assura qu'elle avait terminé puis quitta la maison. Elle marchait vite. Depuis qu'elle avait lu ces belles histoires de correspondance, l'idée de recevoir une lettre la rendait presque euphorique. Mais d'habitude, on ne lui en envoyait jamais. L'heure était venue. Sa curiosité était piquée à vif. La blonde arpentait les rues. Il ne lui fallait que quelques minutes pour rentrer chez elle. Elle fut plus rapide ce jour-ci.

   Kitoe referma la porte derrière elle et alla vite s'installer sur une chaise à table. Son habitation était plutôt petite, mais elle l'adorait. C'était simple et calme. Elle n'en demandait pas plus. Elle s'empara du papier qu'elle avait glissé dans sa ceinture le temps de finir ses emplettes. Elle n'avait pas jeté un seul œil au message avant de rentrer. Parfois, il fallait savoir se contenir pour ne pas gâcher le suspence. Elle fut étonnée par le ton bref du mot, ainsi que le nom de celui qui lui avait écrit cela. La conclusion la laissait perplexe :

   « Il y a quelque chose dont je voulais te parler depuis longtemps. Viens dès que tu peux. »

   Et c'était signé Nefraïm. Sans le dire, il était évident que c'était important à ses yeux. Kitoe fronça les sourcils. Il était vrai que les deux Anges ne s'étaient pas vus depuis un bout de temps. Elle n'avait pas la moindre idée de ce à quoi il faisait allusion. Est-ce que cela la concernait, ou requérait-il juste une aide, une confidente ? Une chose était sûre, elle n'aurait pas l'esprit tranquille tant qu'elle ne serait pas allée le voir. L'idée de retrouver Nefraïm l'enthousiasmait. Cependant, le message l'inquiétait. Ce n'était peut-être pas grave. Il n'y avait pas de raison que ça le soit. Mais c'était plus fort qu'elle, on ressentait toujours de l'appréhension dans le doute.

   Kitoe mangea un rapide déjeuner puis se rendit aussitôt chez son ami. Elle n'y était pas souvent allée mais se souvenait du chemin. Elle connaissait assez bien la ville maintenant. Pas étonnant lorsqu'on s'amusait à offrir ses services à qui en voulait bien. Elle en avait marché, des kilomètres ici. Ses pieds avaient souffert. Surtout au début, lorsqu'elle avait dû quitter la Citadelle Blanche pour fuir la violence et le chaos. Ses parents avaient disparu, rejoignant la liste des trépassés victimes des Démons. Du jour au lendemain, Kitoe s'était retrouvée seule dans cette ville nouvelle. Malgré la peur et les pleurs des premiers jours, les déprimes du soir, elle s'en était assez bien sortie…

  Perdue dans ses pensées, l'Ange avait marché sans plus se soucier d'où elle mettait les pieds. Elle s'était machinalement arrêtée devant la porte de son ami. Le sourire aux lèvres, Kitoe en avait oublié l'objectif premier de sa venue. Elle frappa doucement puis attendit qu'il lui ouvre. Il ne l'avait pas encore fait, mais elle imaginait déjà les retrouvailles. Elle était si contente de le revoir.


902 mots


Keukou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34531-kitoe
Kyra Lemingway
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2483
◈ YinYanisé(e) le : 22/03/2016
✭ Activité : Tenancière d'un Bar à vin (rang I) ; Brasseur (rang I) ; Sauveuse de conte à mi-temps

Caractéristiques
◤ ◤: AGI : 11 / FOR : 10 / CHA : 13 / INT : 11 / MAG : 17
◤ ◤: Une dague
avatar
MessageSujet: Re: [XIX] Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I   Mer 12 Sep 2018, 17:58



Le mystère d'un nom, les révélations d'un rêve. Des croyances mises en doute par une rencontre et le besoin de démêler le vrai du faux.
L'appréhension de la rencontre et les fantômes d'un passé. Seul face à une défiance dont toi-même tu te mets à douter, mais il est trop tard pour reculer.

Au nom de la vérité


« Miela ? Je peux vous parler une minute ? ». Droit comme un i, tu restais le regard rivé en direction de la rue à travers la fenêtre, songeant à la discussion que tu avais eu la veille avec Sora. Il était partit peu avant le lever du jour, te laissant seul avec tes doutes et trop peu de sommeil à tes côtés. Mais tu préférais encore qu’il soit absent pour cette rencontre. Tout comme la nourrice. Cette dernière apparu quelques instants après que tu l’ais demandé. « Qu’est—ce qu’il se passe ? », te répondit-elle d’un air inquiet face à tes traits tirés. Un sourire se posa sur tes lèvres à la vue du bébé dans les bras de l’Humaine. C’était l’heure du repas, et le petit semblait se rassasier du lait maternel. « Il deviendra fort. ». Tu te tournais vers Miela alors qu’elle prononçait ses mots. Tu ignorais bien pourquoi elle disais ça, mais son inquiétude semblait s’être évanouie. « Pardon ? » - « Ce ne sont pas des repas léger qu’il prend. Alors, il deviendra fort, j’en suis certaine. ». Un nouveau sourire se dessina sur ton visage. Il y avait de nombreux sujets sur lesquelles vous ne vous entendiez pas Miela et toi. Mais Avetis était celui qui permettait de garder une ambiance sereine dans cette maisonnée car elle tenait également à l’enfant. Pourtant cela t’inquiétait également, même si tu préférais ne pas le lui montrer.

« Que me vouliez-vous ? », reprit-elle. C’est vrai, tu l’avais appelé pour quelque chose de bien différent. « Je vais recevoir quelqu’un tout à l’heure. Je préférerai lui parler en tête à tête. » - « Oh. Très bien. Permettez qu’Avetis termine de manger tout d’abord. Voulez-vous le garder avec vous ou dois-je l’emmener également ? ». Tu gardais le silence quelques secondes. Bien sûr que tu voulais le garder auprès de toi. « Il fait beau. Une promenade au bord du lac est toujours plus agréable que de rester enfermé à l’intérieur. ». Ce qu’elle confirma d’un signe de tête avant de te tourner le dos. A nouveau, tu te plongeais dans la contemplation des mouvements perpétuels des gens dans la rue à l’extérieur. Tu ignorais ce qu’il se passerait lors de votre entretien. Si Kitoe s’avérait être le modèle, tout se déroulerait pour le mieux. Ou du moins, tout devrait bien mieux se passer que si elle était la copie. Le supposais-tu. Ou l’espérais-tu. Tu poussais un soupir. Et si tu te fourvoyais ? Qu’il n’y avait ni Reflet, ni copie, juste des authentiques et un mensonge monté de toute pièce dans lequel tu aurais plongé tête baissé comme un sombre idiot. Ce serait bien le style de ces créatures de créer le doute. D’autant en ces périodes de troubles où personne n’est d’accord. Pourtant, même en songeant à cette possibilité, tu n’arrivais pas à te retirer de la tête cette défiance quant à leur identité respective. Puis à présent il était trop tard pour reculer. La missive était envoyée et très probablement reçue. Tu profitais alors du temps qu’’il restait avant que l’Okan n’arrive pour t’allonger quelques minutes sur le sofa et récupérer ces heures qui manquaient. Tu sentais le manque de sommeil commencer à se manifester, et ce n’était pas une bonne chose. Il ne te fallut pas longtemps pour  sombrer dans un sommeil plus profond que tu ne l’aurais cru, ou même voulu.

L’obscurité et le silence t’enveloppait. Ce manteau de ténèbres muettes était aussi oppressant que rassurant. Puis ton esprit s’éveilla au son terrible d’un rire strident, cruel, mortel. Il était insupportable et il t’insupportait. Un coup. La scène devenait écarlate. Un autre. Ton rythme cardiaque s’accélérait. Un autre. Tu ne pouvais rien faire. Un dernier. Trop tard. Un cri. Tu te réveillas en sursaut, le cœur battant, l’esprit valsant encore entre le rêve et la réalité. Ton regard fit le tour de la pièce. Tout était calme. Il n’y avait rien, ni personne. Tu te rassis sur le canapé et prit ton visage entre tes mains, le souffle toujours haletant. Ce n’était pas la première fois que des cauchemars venaient troubler ton repos. Mais les fantômes qui les animaient avaient pris une nouvelle forme depuis peu. De nouveaux coups résonnèrent, te faisant relever la tête dans un sursaut. Ce n’était que la porte. Kitoe, probablement. Pendant un instant tu aurais souhaité qu’elle n’arrive que plus tard. Tu avais même songé lui demander de reporter ce rendez-vous. Mais tu ne le pouvais pas. Tu ne voulais pas à nouveau reculer l’échéance. Dans un soupir, tu te relevas en passant une main dans tes cheveux.

Tu n’y avais pas prêté attention avant, mais un petit mot avait été laissé sur la table basse. Tu reconnaissais les boucles rondes de Miela qui te signifiait qu’elle était sortie avec le petit, comme convenu. Tu froissais le papier et le rangeait dans ta poche en te dirigeant vers la porte. Apposant ta main sur la poignée, tu soufflais un surplus de tensions dont ce songe devait être en partie responsable en plus de ce rendez-vous qui te tracassait tant. Quand tu abaissas la poignée pour enfin ouvrir la porte, ce fut sans surprise Kitoe qui t’apparus derrière. « Bonjour Kitoe. Merci d’être venue. Entre je te prie. », lui intima-tu en t’écartant de l’entrée. « Pardonne l’urgence de mon message, j’espère ne pas t’avoir inquiété ? », ajouta-tu en refermant la porte derrière elle. Lui emboitant le pas, tu le demandais « Je te propose un thé, un café, ou autre chose ? ». Toi, ce serait café. En même temps que tu t’activais à la préparation, tu continuais la discussion avec l’Ange. « Dis-moi, tu as des nouvelles de ta sœur ? Parce qu’à moins que je ne me déplace, j’ai l’impression que la mienne ne se manifestera pas. ».  
Vous n'êtes pas le reflet, mais le reflet est vous.

Codé par Heaven sur Epicode



Mots 952


Fallen angel ~ I'm so sorry ~ White flag



 (:KYRA:)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32537-kyra-lemingway-dech
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 261
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 3 / Force : 6 / Charisme : 4 / Intelligence : 1 / Magie : 6
◤ ◤: Couteau
avatar
MessageSujet: Re: [XIX] Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I   Dim 16 Sep 2018, 22:45

  Le sourire de Kitoe se ranima lorsque la porte s'ouvrit.

   -Bonjour Nefraïm !

   A la demande de son ami, elle franchit le seuil de la porte, les mains sagement jointes devant elle.

   -Hmm… inquiétée, un petit peu. Je ne sais pas. J'espère que ce n'est pas grave ? Du thé s'il-te-plaît.

   Elle n'aimait pas vraiment le café. C'était trop fort, trop amer. Kitoe s'approcha de Nefraïm. Elle allait lui proposer son aide, mais il semblait décidé à continuer la discussion sans même prendre le temps de s'installer autour d'une table. La jeune femme se figea à l'entente de sa question.

  -Ma sœur ? Balbutia-t-elle.

   Quelle sœur ? Qu'est-ce qu'il racontait ? Ou plutôt, que lui avait-elle raconté ? Elle resta silencieuse durant ce qui lui sembla être une éternité. Il ne s'agissait en réalité que de quelques secondes, et heureusement. Le souvenir de la mention d'une sœur lui revînt assez rapidement, à peu près au même moment où elle formula la pensée suivante : quelle idiote. Dans sa passion de devenir amie avec tout le monde, elle avait prétendu que Kitoe, la vraie Kitoe, était en fait une sœur, tombée dans les bras de la Gourmandise. Elle avait été prise par un sentiment si familier lorsque Nefraïm lui avait appris qu'il avait lui-même une sœur déchue qu'elle n'avait pu s'empêcher de mentir. Elle avait encouru un risque qui ne pouvait que la faire s'enfoncer dans le mensonge. Lentement mais sûrement.

   -Je… je ne sais pas… Sa voix était un peu plus fébrile. On ne s'est pas vue depuis si longtemps maintenant... Mais je suppose qu'elle va bien, elle a toujours su se débrouiller.

   S'efforçant de sortir de son trouble, l'Ange alla aider Nefraïm pour de bon. Elle avait été naïve. Sur le coup, elle se rappelait, elle avait pensé que l'anecdote ne ferait pas surface très longtemps. Il lui paraissait maintenant évident que ce n'était pas possible. Mais pourquoi mettait-il ça sur le tapis ? En quoi « sa soeur » le concernait-il ? Son cœur battait à tout rompre, si vite qu'elle avait peur qu'il ne le perçoive. Qu'il ne découvre tout. Après tout, elle n'était pas si sûre d'être prête. Kitoe se concentrait sur sa respiration. Son visage s'était soudain assombri en une mine sérieuse. Non, il ne découvrirait rien. Il n'y avait aucune raison qu'il ne le fasse. Son modèle était elle ne savait trop où, mais hors d'atteinte. Ici, elle ne connaissait plus grand monde. Personne n'était en mesure de la soupçonner… normalement. S'il posait cette question, c'était simplement parce qu'il s'inquiétait pour sa sœur à lui. Les deux Déchues étaient celles qui les liaient, d'une certaine manière. Il était normal de faire allusion à elles. Il ne voulait des nouvelles de l'autre que pour se rassurer. Cependant, s'il s'était produit quoi que ce fut à Avalon, elle n'était au courant de rien.

   -Il y a un problème avec ta sœur ? Elle t'envoyait souvent de ses nouvelles ? Si tu veux mon avis, je pense que tu n'as pas à t'inquiéter. Je ne la connais pas, mais j'imagine qu'elle aussi sait se débrouiller.

   Elle espérait sincèrement que rien de grave ne s'était produit. En attendant, tout ce qu'elle pouvait faire, c'était apaiser. Elle était toujours optimiste et elle tâchait de le transmettre. Ils terminèrent les boissons. Kitoe alla s'asseoir, faisant attention à ne pas se brûler. Malgré tous ses efforts pour avoir l'air « normale », elle ne ressentait que de la gêne. Était-ce visible ? Paraissait-elle suffisamment détendue, mais pas trop quand même pour avoir l'air concernée par ce que lui disait Nefraïm ? Et en même temps, imitait-elle bien son modèle ? Aurait-elle réagit de la même manière, dans cette situation qui ne lui serait jamais arrivée en temps normal ? Toutes ces questions étaient autant de doutes futiles qu'elle rêvait de chasser d'un revers de manche. Était-ce si compliqué d'être soi-même ?

   Kitoe n'avait pas la moindre idée d'où se trouvait actuellement son modèle. Malgré les années, cette question lui revenait sans cesse en tête. La personnalité de Kitoe l'incitait à vouloir revoir Kitoe. Elle connaissait parfaitement la date de sa mort. Cette dernière était passée depuis des lustres. Mais il y en avait une autre. Elle avait du mal à comprendre le pourquoi du comment malgré tout ce que l'on pouvait dire sur ces histoires de réincarnation : cela n'expliquait pas ce qu'elle avait bien pu faire, ce qu'il s'était passé pour en arriver là. En tous les cas, elle espérait la retrouver Ange. Elle priait aussi pour qu'elle ne soit pas en Terre Blanche, à subir les pires souffrances. Prière qui était à peu près irréalisable. Mais elle savait qu'elles se reverraient. Cette conviction était ancrée dans son cœur. Elles seraient de nouveau réunies et tout reprendrait son cours normal. Jusqu'ici, elle avait considéré ses pouvoir comme médiocres. Elle était encore incapable de déterminer la position de son modèle. Avec un peu de patience, elle était persuadée qu'elle finirait par la retrouver. Elle avait peur et hâte en même temps. Elle craignait grandement de voir l'état dans lequel elle retrouverait son originel, sa sœur, son amie, sa mère, sa confidente. Tout ce qui avait toujours été son tout. Elle regrettait leur complicité et leur secret. Même si le Reflet n'avait pas eu l'occasion de jouer son rôle à plein temps, au profit de Toki, elle s'était bien amusée. Les secrets étaient excitants. En revanche, que les autres se rapprochent dangereusement de la vérité l'était moins.


915 mots


Keukou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34531-kitoe
Kyra Lemingway
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2483
◈ YinYanisé(e) le : 22/03/2016
✭ Activité : Tenancière d'un Bar à vin (rang I) ; Brasseur (rang I) ; Sauveuse de conte à mi-temps

Caractéristiques
◤ ◤: AGI : 11 / FOR : 10 / CHA : 13 / INT : 11 / MAG : 17
◤ ◤: Une dague
avatar
MessageSujet: Re: [XIX] Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I   Jeu 20 Sep 2018, 23:53



Le mystère d'un nom, les révélations d'un rêve. Des croyances mises en doute par une rencontre et le besoin de démêler le vrai du faux.
L'appréhension de la rencontre et les fantômes d'un passé. Seul face à une défiance dont toi-même tu te mets à douter, mais il est trop tard pour reculer.

Au nom de la vérité

 
« Grave ? Non, je ne pense pas… En fait il y a quelque chose qui me taraude l’esprit depuis un certain temps et il fallait que je t’en parle. ». En posant la bouilloire sur le feu, tu jetais un regard en direction de Kitoe. Elle semblait troublée par ta question. Il est vrai que demander les nouvelles d’une sœur qui habite à des lieux d’ici, qui plus est d’un peuple dont les préceptes sont plus proches de ceux des Démons que du peuple dont ils est originaire, n’est pas ce à quoi l’on peut s’attendre. Surtout en ces temps de discorde. Tu te saisis de quelques feuilles de thé gardées à l’abri dans une boîte de métal. « Pardonne-moi. Ce n’est pas si simple de vivre sans savoir ce qu’il advient de sa famille, j’ai manqué de tact. » lui dis-tu en te tournant vers elle. Tu la vis s’approcher au même moment pour t’aider dans la préparation des boissons et l’accueillais avec un sourire. Pourtant, les trémolos dans sa voix lors de sa réponse, le trouble que tu avais cru apercevoir dans son regard et que tu percevais toujours... Tu ne pouvais t’empêcher d’y penser et de te demander quelle en étaient la cause. Était-ce parce qu’il s’était engagé sur un sujet de conversation auquel elle ne s’attendait pas ou qu’elle aurait préférée éviter ? Conservait-elle un secret qu’elle ne voulait ou ne pouvait révéler ? Serait-ce le mensonge qui pointe ou la vérité trop dure à admettre ?

Tu te tournais une nouvelle fois en direction de l’Ange alors qu’elle fut la première à reprendre la parole, arrêtant durant un quart de seconde le mouvement que tu avais entamé. La mâchoire serrée, un rictus se dessina au coin de tes lèvres alors que tu tendais les tasses à l’Okan pour qu'elle les remplisse avec l'eau bouillante. « Kyra ? Personne n’avait aucune nouvelle d’elle avant que je ne la trouve, il y a longtemps. Et depuis silence de mort, à nouveau. Qu’il en soit ainsi. », fis-tu en balayant l'air du revers de la main avant de pousser un soupir. « Cela fait bien longtemps qu’elle a choisi à qui elle faisait allégeance. Je m’en suis rendu compte quand j’ai appris tout ce qu’elle a fait et ce qu’elle est devenue pendant cette absence où elle était censée recouvrer la blancheur de ses ailes. ». Ton regard s’était fait plus dur, comme tes mots. Tu lui en voulais. Pour sa décision mais également pour avoir ignoré sa famille. Mais c’était tout. Tu ne pouvais que lui en vouloir. Tu n’arrivais pas à la haïr et la renier, comme certains l’aurait et l’avait fait. « Nous sommes dans la même situation il semblerait, dans l’inconnu le plus complet de ce qui peut bien leur advenir. », ajouta-tu sur un ton plus ironique. Pourtant tu n’avais vraiment pas envie de rire de cette situation.

Finalement attablés, tu faisais tourner ta tasse entre tes mains en silence. Kitoe te faisais écho dans ton mutisme. Tu te demandais bien à quoi l’Okan pouvait songer. Toi, tu avais la tête aussi grosse qu’une citrouille. Entre les différentes réflexions que tu te faisais, cette nuit trop courte et ce cauchemar qui t’avais réveillé quelques secondes à peine avant l’arrivée de l’Immaculée, tu espérais que Cyriasa soit assez clémente pour t'aider à garder l’esprit suffisamment clair le temps de ton échange avec l’Ange. Tu bus une longue gorgée du breuvage avant de reposer la tasse face à toi en levant les yeux vers Kitoe. « Je te dois à nouveau des excuses. A cause de ça j’ai tout fais à l’envers et t’ai d’abord demandé des nouvelles de ta sœur avant de m’inquiéter pour toi. ». Ça… Tu voulais démêler le vrai du faux, certes. Ce n’était pas une raison pour en oublier les bonnes manières. « Cela fait longtemps que nous n’avons pas discutés ainsi. Est-ce que tout ce passe bien pour toi ? ». Cela faisait dix ans, mais chez certains le traumatisme était toujours présent. Même inconsciemment.

Une boule se forma au creux de ta gorge. Ton propre inconscient avait longtemps été marqué au fer rouge par le génocide en Terre Blanche. Tu avais été incapable de porter soutient à qui que ce soit d’autres tant toi-même tu avais longtemps puisé dans toutes tes ressources pour ne pas sombrer, priant Sarina nuit et jour pour qu’elle t’apporte le soutien moral dont tu avais besoin. Tu avais délaissé longtemps des êtres chers à cause de ça, à ton grand regret aujourd’hui. Et comme si les dieux refusaient que ton esprit soit en paix, ils avaient guéris ce monstre qui te pourrissait la vie en le remplaçant par un nouveau. Cruel et terrible car même celle que tu priais à chaque heure du jour n’avait pu t’aider à retrouver la paix.

Tu finis par sortir de tes songes pour reprendre, la mine assombrie par ces souvenirs « Les temps ne sont pas aisés en ce moment. Nous n’avons jamais été aussi seuls. J’ai même cru entendre que certains Humains ne voulaient plus entendre parler d’Ange Gardien. J’ignore si c’est une rumeur pour nous isoler d’autant plus, mais je ne trouverais pas cela étonnant quand on sait comment certains Gardiens sont avec leur Protégé. ». Une idée te traversa alors l’esprit. Une phrase que t’avais dite Sora la veille. Tu te décidais alors à lancer le débat, celui qui divisait le peuple Immaculée depuis le Grand Recueillement et qui avait amené Sora à te confronter à tes sentiments véritables et qui t'avais également fait comprendre que ton Reflet avait bien plus d'importance que tu ne lui en donnait jusqu'alors. « D’ailleurs, qu’est-ce que tu penses de l’annonce de l’Apakan de l’annexion de nouvelles terres ? », lui fis-tu avant d’avaler une nouvelle gorgée. Peut-être cela ne t’apportera rien, sinon son avis. Ce qui restait toujours intéressant. Car finalement, peut-être le seul moyen de savoir cette vérité que tu cherchais tant était de lui répéter les mots que cette Créature avait prononcés cette nuit-là.
Vous n'êtes pas le reflet, mais le reflet est vous.

Codé par Heaven sur Epicode



Mots 999


Fallen angel ~ I'm so sorry ~ White flag



 (:KYRA:)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32537-kyra-lemingway-dech
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 261
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 3 / Force : 6 / Charisme : 4 / Intelligence : 1 / Magie : 6
◤ ◤: Couteau
avatar
MessageSujet: Re: [XIX] Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I   Mer 26 Sep 2018, 23:27

   Depuis tout à l'heure, Kitoe contemplait l'ambre de son thé en silence. Nefraïm parlait de sa soeur d'une manière inquiétante. Ils n'étaient certainement pas en bons termes et cela la désolait. Elle trouvait dommage que deux personnes d'une même famille puissent se retrouver dans une situation aussi froide et distante. Enfin, elle pouvait parler… Elle non plus ne recevait rien d'autre qu'un silence de mort. Elle ne renvoyait pas plus de nouvelles. Ni l'une ni l'autre ne semblait chercher à renouer des liens ou à reprendre contact. Le Reflet y songeait souvent, mais sans pour autant passer à l'action. Elle se reprochait son manque d'efforts, cette véritable source de procrastination, tout ça parce qu'elle se sentait frêle, qu'elle avait peur de franchir le pas... Cependant, malgré la distance, Kitoe n'en était pas à considérer son double de cette manière. Elle l'aimait toujours, quoi qu'il pût se produire. Elle ne pouvait imaginer les choses autrement.

   -Ne t'embête pas avec les manières. Je les oublie aussi de temps en temps. Elle posa sa tasse, finalement peu décidée à en boire le contenu, et sourit doucement. Tout va bien pour moi. Je continue de rendre service à ceux qui manquent de temps. Comme avant. Ce ne sont que des petits travaux, mais ça me convient. Tu connais Rosa ? Elle vend des paniers, c'est une femme formidable, je l'admire beaucoup. Elle est sans arrêt surchargée, c'en est presque à se demander si elle dort, parfois. Et toi ? Comment vas-tu ?

   Elle aussi avait été gravement affectée par la chute des Anges. Mais elle n'en parlait jamais. Elle ne voulait pas. Elle préférait de loin vivre au moment présent, car elle avait compris depuis longtemps que le passé ne l'avancerait à rien. Il lui avait fallu plus de temps qu'il ne semblait pour s'adapter à cette nouvelle vie. Gérer son stress avait été particulièrement difficile. Les bouleversements n'avaient jamais été, si l'on pouvait dire, sa tasse de thé. Elle en arrivait toujours à se demander si elle n'allait pas perdre la tête, submergée par le trop plein de trop de choses qui s'amoncelaient dans son esprit, comme une tour s'écrasant sur elle après qu'on en ait retiré une brique. Par chance, les erreurs de son double lui avaient appris à ne pas sombrer dans le péché, le seul qui la menaçait véritablement : la Gourmandise. Cette envie de manger sans raison grognait comme un lion en cage et elle devait user de toutes ses forces pour la repousser. Elle sortait et s'occupait, s'éloignant le plus possible de toute forme de nourriture. Au contraire, elle fonçait vers les autres, quels qu'ils soient pour leur apporter son aide. Il était hors de question qu'elle s'isole trop longtemps pour se morfondre sur son sort. Durant la guerre, Kitoe avait perdu ses parents et beaucoup d'amis, beaucoup de ces personnes à qui elle rendait autrefois service et à qui elle s'était attachée. Heureusement, Nefraïm ne faisait pas partie du triste bilan. Elle l'appréciait d'autant plus aujourd'hui qu'elle l'avait retrouvé en vie. C'était l'un des rares amis qu'il lui restait d'avant, et elle n'avait pas l'intention de le perdre.

   -Je pense que… certains ont oublié nos préceptes. Ils ne pèchent peut-être pas, mais… je ne sais pas, il sont comme… mauvais. Ils ont oublié la définition même de ce qu'est un Ange Gardien.

   Kitoe fronçait le nez. Ces rumeurs, elle ne les aimait pas. Elle espérait qu'elles soient toutes fausses bien qu'elle ne puisse s'empêcher d'y croire. Dans le pire des cas, même seuls, il fallait que les Anges continuent d'avancer. Tout finirait bien par s'arranger. Leur race ne pouvaient pas disparaître comme ça, en un claquement de doigts. Ca avait peut-être failli arrivé, mais on parlait bien de faillir. S'ils étaient encore là, ce n'était pas sans raison. Il y avait de l'espoir. Kitoe leva les yeux vers son ami, sa tête penchant sur le côté. Il était bien décidé à parler politique.

   -Je pense que c'est une bonne chose. Je suis bien ici, mais c'est quand même étrange un peuple sans terres, non ? On ne peut pas se reposer indéfiniment sur les services des Magiciens. On ne peut pas rester là à rien faire, ça serait quand même… dommage de s'arrêter là. Après un long silence, elle rajouta : et puis, il faudrait reprendre les Terres Blanches. Ce n'est pas comme ça qu'on y arrivera.

   En même temps qu'elle pensait cela, elle se disait qu'elle-même avait peur de tous ces changements. Des entreprises de cette ampleur étaient trop grandes pour elle. Ses initiatives avaient des limites.

   -Et toi, qu'en penses-tu ?

   Sa boisson avait un petit peu refroidi. Elle but quelques gorgée, attentive, ses yeux bleus plantés dans ceux de l'Ange. Pour une raison qui lui échappait, elle était encore un peu nerveuse. Prenait-elle juste du temps à se calmer, ou avait-elle un pressentiment ? D'ailleurs, maintenant qu'elle y pensait...

   -C'était de ça dont tu voulais me parler ?

   Sa question était certainement maladroite, mine de dire qu'elle n'en avait rien à faire de la discussion. La connotation était si fausse, mais elle était sortie si naturellement…

   -Pardon ! Excuses-moi, je ne voulais pas le dire comme ça. Je ne m'ennuie pas, loin de là. C'est juste que dans ta lettre… enfin… voilà.

   Voilà. Pour illustrer son argumentation choc, Kitoe faisait virevolter sa main afin que Nefraïm ne prenne pas trop sa maladresse au sérieux. Elle était loin de vouloir le blesser. Elle cherchait en vain une formulation plus adéquate. Peut-être qu'il n'y en avait tout simplement pas. En tous les cas, ils pouvaient se considérer comme quittes sur le manque de manières.


938 mots


Keukou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34531-kitoe
Kyra Lemingway
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2483
◈ YinYanisé(e) le : 22/03/2016
✭ Activité : Tenancière d'un Bar à vin (rang I) ; Brasseur (rang I) ; Sauveuse de conte à mi-temps

Caractéristiques
◤ ◤: AGI : 11 / FOR : 10 / CHA : 13 / INT : 11 / MAG : 17
◤ ◤: Une dague
avatar
MessageSujet: Re: [XIX] Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I   Mer 10 Oct 2018, 17:48



Le mystère d'un nom, les révélations d'un rêve. Des croyances mises en doute par une rencontre et le besoin de démêler le vrai du faux.
L'appréhension de la rencontre et les fantômes d'un passé. Seul face à une défiance dont toi-même tu te mets à douter, mais il est trop tard pour reculer.
Face à face, les mots manque. L'envie de savoir mais la peur de la vérité. Alors tu recules cette décisive échéance.
Les idées d'une personne contre les opinions d'une autre. Deux êtres différents rassemblés par un point commun, un individu inconnu et pourtant trop présent.

Au nom de la vérité

 
Tu écoutais Kitoe avec attention. Tu aurais presque pu rire de la situation si la cause n’avait pas été si malheureuse. A l’entendre, elle s’en était finalement peut-être mieux sortie que toi.  Ce brin de femme semblait avoir trouvé un train de vie suffisamment paisible et avec de bonnes personnes pour ne pas se perdre dans la folie ou le désespoir. Tu te mis alors quelque peu à culpabiliser. Avais-tu seulement le droit de briser cette vie qu’elle avait réussie à reconstruire en lui exposant ce qui n’était au final que des suppositions ? « Je ne la connais pas personnellement. Mais on m’a déjà parlé d’elle une fois pour son acharnement à aider autrui, oui. ». Tu marquais une pause le temps de trouver les mots pour répondre à la question qu’elle te renvoyait. C’était étrange. Seulement une décennie s’était écoulée depuis cette tragédie qui avec touchée ton peuple. Pourtant tu avais l’impression d’en avoir vécu au moins deux fois plus. « Et bien, de nombreuses choses se sont passés, aussi bonnes que mauvaises. Et pour ça je ne peux pas dire que tout va parfaitement mieux malheureusement. ». Un instant ton regard se durcit, se perdant dans l’horizon à la recherche de celle qui s’était permis de s’introduire de votre vie et t’enlever celle que tu chérissais plus que le monde. Puis tes prunelles revinrent se poser sur l’Ange qui te faisait face, d’un air plus doux. « Mais Edel m’a gracié d’un fils qui me prend la moitié de mon temps, et pour ça je l’en remercie. » ajoutas-tu en même temps qu’un bref sourire se posait sur tes lèvres, avant de songer à ce que tu avais dû endurer pour qu’Ezechyel cesse de se tourner vers toi et ta lignée.

Les yeux posés sur l’Okan, terminant ta boisson, tu restais attentif à chacun des mots qu’elle prononçait. Tu n’étais guère étonné par les propos tenus par cette dernière. Il te semblait évident que la gentille Kitoe ne pouvait supporter les idées et les principes de ces Anges Gardiens qui étaient devenus bien plus un poison pour leur protégé qu’un bouclier contre l’adversité. Personnellement tu trouvais l’idée bonne, même si tu pensais qu’il valait mieux attendre de récupérer les Terres Blanches pour agir ainsi. Une personne qui renaît Ange aujourd’hui finit directement en pâture entre les mains des Démons sans la moindre garantie de survie. Car si l’Humain réincarné ne périssait pas dès sa renaissance, encore fallait-il qu’il survive lors de son incarcération. Le simple fait d’imaginer le sort de ton peuple limité à de tels conditions, entre les mains de tels créatures, te froissais l’estomac et te fis grincer la mâchoire. Aussi tu gardais le silence car tu savais pertinemment que Kitoe n’adhèrerait jamais à ces idées, peu importe les arguments que tu aurais avancés. Puis, en entendant son avis sur l’annexion prochaine de nouvelles terres, tu haussais un sourcil. Tu ignorais pourquoi, mais tu ne t’attendais pas à ce qu’elle te donne ce type de réponse. « En effet. Reprendre les Terres Blanches et redevenir véritablement un peuple indépendant seraient une bonne chose. Et si je soutiens également ce projet, certaines contraintes me poussent cependant à rester ici. Notamment Avetis, mon fils. ». Tu n’avais fait que répéter ce que tu avais énoncé à Sora la veille. En plus condensé cependant certes.

Sora… Un simple surnom qu’il s’était donné avant d’adopter le tiens. Tu te demandais ce qu’il se serait passé si ton Reflet s’était confronté à Kitoe, dans l’hypothèse où cette dernière en était également un. En songeant à cela tu serrais la mâchoire. Tu avais bien du mal à te faire à cette idée et aurais préféré que jamais elle ne t’effleure l’esprit. Pourtant c’était arrivé. Et dès lors elle ne t’avait plus quitté. Comme si l’Ange avait lu le trouble dans ton esprit, elle reprit la parole pour te poser une question bien différente de celles que tu avais pu lui demander depuis son arrivé. Elle avait raison. Il devait se résigner à entamer le réel sujet de conversation. Tu balayais alors ses excuses d’un revers de la main en lui adressant un sourire rassurant en voyant sa gêne, avant de lui offrir la réponse qu’elle t’avait demandé. « Tu n’as pas à t’excuser. Je ne t’ai pas invité pour parler des derniers sujets qui dissocient notre peuple, c’est vrai. Une invitation n’est pas nécessaire pour ce genre de discussion. », ajouta-tu sur un ton plus ironique. Sortir dans la rue et observer le visage des personnes qui s’y trouvaient était suffisant pour déterminer ce qu’ils avaient derrière la tête.

Tu te levais de table pour te diriger vers la fenêtre. En observant l’extérieur tu pouvais voir un ti’ange bailler aux corneilles. Tu t’en détournais rapidement, pour poser tes prunelles ambrées sur Kitoe. « Je te l’ai dit… Ce n’est pas un sujet simple à aborder. Et il me faut admettre que j’ai bien du mal à savoir par où commencer. ». Vraiment. Tu ignorais comment amorcer le véritable sujet de cette conversation. Ce sujet qui te tracassait l’esprit depuis un temps certain à présent. Un instant tu fixais l’Ange en silence. Dire ce qu’il s’était passé cette nuit-là semblait finalement être la meilleure des solutions. Mais également la plus directe malheureusement. « Il y a longtemps, j’ai rencontré une personne. Une… femme. ». Durant un quart de seconde ta gorge se nouait à ces mots, comme si les prononcer avait été une épreuve. Cependant les souvenirs que tu avais de la Démone la faisaient bien plus ressembler à un animal sauvage qu’à un être doué d’intelligence. Mais pouvais-tu seulement avouer à la gentille Kitoe qui passait son temps à aider les autres que tu avais songé à un sosie maléfique d’elle. « Elle semblait te connaître d’après sa réaction quand j’en suis venue à t’évoquer dans la conversation. ». Tu passais une main dans tes cheveux. Tu n’avais abordé là que la partie la plus aisée du sujet. Et maintenant ? Que devais-tu dire ? « En vérité, j’ai supposé qu’elle était cette sœur dont tu m’avais parlé. Non seulement pour ça mais également parce qu’elle te ressemblait énormément. ». En effet, il y avait un peu du mensonge dans ce que tu lui avouais. Mais jamais tu n’aurais pu lui dire tout ce que tu avais à l’esprit si directement. Aussi tu n'en dis pas plus. Tu préférais la laisser venir plutôt que de l'agresser à coup d'informations loin d'être positives.
Vous n'êtes pas le reflet, mais le reflet est vous.

Codé par Heaven sur Epicode



Mots 1082


Fallen angel ~ I'm so sorry ~ White flag



 (:KYRA:)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32537-kyra-lemingway-dech
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 261
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 3 / Force : 6 / Charisme : 4 / Intelligence : 1 / Magie : 6
◤ ◤: Couteau
avatar
MessageSujet: Re: [XIX] Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I   Sam 20 Oct 2018, 18:59

   Nefraïm avait un fils. Elle l'avait su, mais l'avait oublié depuis. Elle ne l'avait encore jamais vu. Maintenant qu'il le mentionnait, Kitoe était curieuse de le rencontrer. Mais il n'était pas dans la pièce. Peut-être dormait-il ? Elle se gardait de poser la question maintenant. En tous les cas, l'Ange était chanceux. Kitoe rêvait parfois de ces contes où les princesses attendent l'arrivée de leur prince charmant. Elle aurait souhaité fonder une famille, entourée des personnes qu'elle aimait. Mais bon. Tous ses proches étaient morts, elle n'avait pas encore rencontré l'âme-sœur et d'après les Aetheri, la fertilité chez les Anges, c'était passé de mode. Il semblait qu'on lui avait destiné une autre vie, si toutefois on l'avait destinée à quelque chose. Honnêtement, l'Ange en doutait. C'était la raison pour laquelle elle se contentait de ce qu'elle faisait déjà, sans se poser davantage de questions.

   A peine avait-elle posé sa dernière question que Kitoe la regrettait déjà. Nefraïm la rassurait encore sur les modalités. Cependant, ce n'était qu'un réconfort temporaire. La jeune femme suivait son ami du regard. Le silence entre eux commençait à être long. En plus, son attitude lui disait vaguement quelque chose. Elle avait déjà lu ça dans un livre qu'elle n'avait d'ailleurs pas aimé. Pas parce qu'il était mal écrit, bien au contraire, mais parce qu'il était triste et mauvais. Dans ce livre, il y avait un passage crucial où l'homme se détournait de son épouse pour se poster devant la fenêtre. Après un silence de mort, il se retournait vivement vers elle pour lui révéler le plus terrible de ses secrets. Le couple n'était alors plus jamais le même, et l'un des deux, ou les deux – elle ne se souvenait plus – finissait par mourir dans d'atroces souffrances. C'était donc un peu crispée que Kitoe considérait la scène, qui semblait à présent se jouer pour de vrai. Lui aussi, il allait se retourner avant de finalement lui répondre ?

   … La réponse était sans surprise un grand Oui. Et son entrée en la matière ne faisait que l'inquiéter. Kitoe gardait le silence, suspendue aux lèvres de Nefraïm. Il prenait son temps. Comme si c'était grave alors qu'il avait dit que ça ne l'était pas. Une femme, oui, et ? De nouveau, son cœur battait à tout rompre. Peut-être que ça ne concernait que lui. Peut-être qu'il ne faisait que se confesser. Une femme qui la connaissait, elle ? Une amie certainement ? Une femme qu'elle avait aidé ? Une rescapée de la guerre ? Non, rien de tout ça. « sa sœur ». Kitoe se redressa. La révélation avait été comme un électrochoc.

   -C'est vrai ? Tu en es sûr ? Demanda-t-elle précipitamment. Comment allait-elle ?

   Les chances qu'ils se soient croisés étaient si infimes... Il avait dû penser parler à elle, alors qu'il s'agissait en fait de l'autre. Mais dans ce cas… ça n'aurait pas forcément posé de soucis. Sauf à cause des ailes… ? Sauf si, tout simplement, elle lui avait dit qu'elle ne le connaissait pas, tout en donnant son nom. Ah, le nom, s'il n'y avait que ça... Kitoe baissa les yeux et enroula ses mains tremblantes autour de sa tasse. Elle s'embrumait dans ses réflexions et ne parvenait plus à construire des raisonnements complets et qui tenaient la route. Elle trouvait toujours un problème plus ou moins tangible pour se dire qu'il ne pouvait s'agir d'elle. Parce qu'elle refusait d'y croire. Et en même temps, elle ne demandait que ça, de ses nouvelles...

   -Où est-ce que tu l'as vue ? C'était quand ?

   Est-ce qu'elle faisait bien de réagir aussi fortement ? Encore une fois, n'aurait-elle pas dû réfléchir avant d'agir ? Se tempérer un peu ? Nefraïm devait la trouver étrange. Elle aurait aimé qu'il ne voit pas la panique dans son regard. Elle répondait à ce que son esprit lui signalait : il y avait un problème. S'il voulait lui parler, si, comme il l'avait dit, il ne savait pas par où commencer, c'était que c'était grave. Nefraïm connaissait deux Kitoe. Si ça se trouvait, son modèle lui avait même dit qu'elle était un Reflet. Cette dernière était blafarde. Elle allait devoir mentir, de plus en plus. Voilà qu'elle comprenait ce que voulait dire s'enfoncer dans le mensonge. Une petite voix détestable la félicitait dans sa tête. Mentir… Comme si elle était douée pour ça… C'était bien une caractéristique qu'elle pouvait reprocher à son double. Un long silence s'était écoulé depuis sa dernière question. Elle inspira doucement. Il fallait qu'elle se détende un peu.

   -Elle me ressemblait vraiment beaucoup ?

   Tout bien réfléchi, elle ne pouvait pas ne pas réagir à ses paroles. Elle aimait son modèle et s'il avait une piste pour la retrouver, c'était avec plaisir qu'elle la prenait. Si elle posait toutes ces questions c'était parce qu'elle s'inquiétait pour elle. De plus, si elle se mettait vraiment dans la peau d'une sœur, peut-être qu'il n'y verrai que du feu. Ce ne serait pas trop mentir que de se considérer comme telle. Il fut un temps où elles avaient tout fait comme de vraies jumelles.


847 mots


Keukou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34531-kitoe
Kyra Lemingway
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 2483
◈ YinYanisé(e) le : 22/03/2016
✭ Activité : Tenancière d'un Bar à vin (rang I) ; Brasseur (rang I) ; Sauveuse de conte à mi-temps

Caractéristiques
◤ ◤: AGI : 11 / FOR : 10 / CHA : 13 / INT : 11 / MAG : 17
◤ ◤: Une dague
avatar
MessageSujet: Re: [XIX] Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I   Dim 11 Nov 2018, 19:27



Le mystère d'un nom, les révélations d'un rêve. Des croyances mises en doute par une rencontre et le besoin de démêler le vrai du faux.
L'appréhension de la rencontre et les fantômes d'un passé. Seul face à une défiance dont toi-même tu te mets à douter, mais il est trop tard pour reculer.
Face à face, les mots manque. L'envie de savoir mais la peur de la vérité. Alors m gré tout tu recules cette décisive échéance.
Les idées d'une personne contre les opinions d'une autre. Deux êtres différents rassemblé par un point commun, un individu inconnu et pourtant trop présent.

Au nom de la vérité

 
La réaction de l’Ange t’intrigua. Tu ignorais comment interpréter ses mots et ses gestes. Depuis le début de votre échange tu ne savais que penser de ses réactions. Il est généralement aisé de lire la joie ou l’inquiétude sur un visage. Mais tu ne saurais dire ce que celui de Kitoe exprimait. Comme si ces deux sentiments contraires traversaient alternativement son esprit. Peut-être était-ce le cas. « Eh bien, elle n’a rien dit de la sorte alors, à moins d’un clone, c’est la conclusion la plus probable. » dis-tu d’un air négligé en croisant les bras sur ton torse, adossé au mur. Tu marquais une pause suite à cette réponse, car la prochaine était bien plus délicate. Kitoe t’avait parlé d’une sœur Déchue. Hors tu avais fait la rencontre d’un Démon. Tu fronçais alors les sourcils car, de ton  point de vue, non, ça n’allait pas. D’autant que cette Démone avait probablement participé au génocide de ton peuple. Cette unique pensée délia ta langue. Que chacun assume ses liens, la pauvre Kitoe allait devoir à présent faire avec cette Créature incapable de se comporter en être humain. « C'est à toi de voir. Elle était vivante et vivait toujours dans le péché. Mais elle ne portait plus les plumes noires de la déchéance. ». Un instant le sourire carnassier de la Créature à quelques centimètres de ton visage te revint en tête, crispant ta mâchoire. Tu conclus alors d’un air involontairement plus sec. « Lorsque je l’ai rencontré elle se trouvait sous l’autorité du Monarque Démoniaque. ».

Les yeux rivés sur l’Ange, tu laissais un temps s’écouler, le temps d’observer ses réactions. Elle s’était mût dans des pensées que tu n’arrivais cependant pas à déchiffrer. L’Okan et toi étiez si différents qu’il t’était en réalité impossible de savoir à quoi elle pouvait réellement songer, quoi que tu dises ou que tu fasses. Elle était gentille, douce et tolérante avec tous. Le serait-elle également avec cette Démone qu’elle nommait "Sœur" ? La tolérance. Tu l’avais été un peu plus durant un temps. Cependant tant d’événements s’étaient succédé et tu avais finalement revu tes jugements. Mais si dans ses songes Kitoe semblait inquiète, elle avait également posé le doigt sur ce qui pourrait être la fausse note, le point noir de ton raisonnement. « C’était il y a longtemps, un peu plus de dix ans maintenant, peu avant la fin de la Guerre des dieux. ». Tu marquais un temps. Le "" te serait bien plus difficile à expliquer. « Quant au lieu… Cela te paraîtra surement étrange, voir même improbable. » lui dis-tu avec un rire nerveux. Tu repris en te dirigeant d’un pas lent vers la table, le regard tourné vers le plafond à la recherche de ce lointain souvenir « A cette époque j’avais fait un rêve étrange, d’autant qu’il paraissait étonnement réel. Je me réveillais au milieu d’une immense réception, dans un bâtiment aussi inconnu qu’étrange. Il n’y avait qu’une grande salle principale et quelques portes qui menaient dans d’autres pièces. C’est dans ce rêve que j’ai vu ta sœur. Je ne t’ai rien dis à l’époque car il ne s’agissait pour moi que d’un rêve. » finis-tu par conclure en te rasseyant. Tu t’arrêtais un instant observant le comportement de l’Ange. Tu songeais en même temps à ce qu’il se serait passé si tu lui avais parlé plus tôt de ce rêve. Tu repris finalement. « Mais ces dernières années, j’ai compris qu'il s'agissait bien plus que d'un simple songe, et que celle que j’avais cru être tout droit sortie de mon imagination était belle et bien réelle. ». Peut-être ne te croirait-elle pas. Te traiterait-elle même d’aliéné. Mais tu avais patienté suffisamment longtemps, t’étais suffisamment renseigné pour être certain de ce que tu avançais. Tu n’étais pas le seul à t’être éveillé en ce lieu. Peut-être elle-même avait vécu ce songe.

Un silence pesant commençait à s’installer entre vous deux. Quelque chose n’allait pas. Doucement tu semblais commencer à déterrer un squelette que la gentille Kitoe Idael cherchait désespérément à cacher aux yeux du monde. Du moins, c’est ce que tu ressentais de l’ambiance lourde et bien moins conviviale qu’elle n’aurait pu l’être. Et si tu te demandais toujours si tu ne la jugeais pas à tords, tu te disais cependant qu’elle n’était pas non plus l’adorable Okan qui n’avait rien à se reprocher. Aussi, lorsqu’elle insista sur la ressemblance entre elle et la Créature, tu restas un instant silencieux, les mains croisées devant ton visage, la fixant du regard tout en te remémorant les traits de la Démone. Elle avait raison. Elles ne se ressemblaient pas traits pour traits. Heureusement, songeas-tu. « A quelques détails près, oui. Elle te ressemblait beaucoup. ». Trop, te dis-tu une nouvelle fois en dévisageant la jeune femme. Tu réfléchissais un instant. C’était étrange. Kitoe semblait réellement vouloir savoir ce que devenait l’autre. A l’inverse, quand tu avais évoqués l’Ange face au Démon, elle était entrée dans une rage folle. « J’ignore de quelle manière vous vous êtes séparées toutes les deux, mais je préfère que tu le sache dès maintenant. Elle ne partageait pas les mêmes sentiments que les tiens lorsque l’on parlait de toi. Elle était plutôt contrariée, voir même irritée. », ajoutas-tu alors en te reculant dans le siège. « Je serais toi je ferais attention si je devais la croiser. ».

La rencontre avec son homologue. L’aveu de sa nature démoniaque. La haine qu’elle avait démontrée. Tu avais abordé bien des sujets mais l’essentiel était toujours passé sous silence. Kitoe Idael. Une identité, deux personnes. Tu devais mettre cet infime détail, et pourtant loin d’être anodin, en évidence. Cependant tu avais bien du mal à l’aborder. Tu n’y arrivais pas. Pourtant il le faudrait. Car c’était à cause de ça que Kitoe était ici aujourd’hui. Ta mine se fit involontairement plus sombre. « Dis-moi Kitoe. Après ce que je viens de te dire, serais-tu capable de te confronter à elle si elle devait être un obstacle à notre peuple ? » lui fis-tu en fixant ses prunelles céruléennes. Tu avais posé ce même genre de question à Kyra quelques années de ça. Tu attends encore la réponse. Tu esquissais finalement un sourire, presque gêné, avant de jeter un regard par la fenêtre. « Pardonne-moi. Les alliés se comptent sur les doigts d'une main. J'ai tendance à espérer que chacun d'entre nous est prêt à cause de ça. ». Tu poussais un soupir avant de reporter ton attention sur Kitoe. Tu ne faisais que reporter à nouveau l'inévitable. C'était idiot, mais tout à fait involontaire. Tu finis, après une longue inspiration, par enfin te décider à aborder le problème du nom. « Tu sais ce qui est ironique dans tout ça ? Je ne connais toujours pas son nom. A ta sœur. Pourtant tu m’en a parlé quelques fois. Elle a également échangé avec ma sœur. Et j’ai moi-même… discuté avec elle. ». En effet, il y avait encore du mensonge là-dedans, notamment sur l’ignorance de son nom. Quoi que, cela dépendrait de la réponse de l’Okan. Tu espérais toujours au plus profond de toi que la Démone t’ais dupé. Que tu sois tombé dans le piège de ses divagations diaboliques et que tu n’aurais plus qu’à implorer le pardon de Kitoe à la fin de votre entrevue. Quand à votre échange, peut-être valait-il mieux évité de dire à l’Ange que ce dernier était loin d’avoir été des plus cordial. D'ailleurs, probablement s’en doutait-elle déjà.
Vous n'êtes pas le reflet, mais le reflet est vous.

Codé par Heaven sur Epicode



Mots 1261


Fallen angel ~ I'm so sorry ~ White flag



 (:KYRA:)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32537-kyra-lemingway-dech
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [XIX] Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I   

Revenir en haut Aller en bas
 

[XIX] Au nom de la vérité | Ft. Kitoe I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perte des points en dextérité après Up
» Comment avouer une vérité pareille?
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]
» Célérité
» Un repos bien mérité [NEUTRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le naturel :: Terres du Lac Bleu :: Jardins de Jhēn-