AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Le Chevalier, l'Insoumis ainsi qu'un gros chat un peu trop monstrueux [Jared]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Itak Akai
~ Eversha ~ Niveau II ~

~ Eversha ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 289
◈ YinYanisé(e) le : 29/08/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Ses haches ; Ses chats
✭ Activité : Chevalier de l'Ordre d'Hébé

Caractéristiques
◤ ◤: A:17 | F:20 | C:7 | I:9 | M:11
◤ ◤: Coupine et Rosette : haches
Itak Akai
MessageSujet: Le Chevalier, l'Insoumis ainsi qu'un gros chat un peu trop monstrueux [Jared]   Le Chevalier, l'Insoumis ainsi qu'un gros chat un peu trop monstrueux [Jared] EmptySam 18 Aoû 2018 - 17:14




L'eau glacée de la fontaine était délicieuse. Le cavalier se débarbouilla longuement de toute la poussière et la boue accumulée pendant le trajet. Ses prunelles ambrées détaillèrent la place du marché, recouverte d'étalages en tout genre contre lesquels se bousculaient les habitants du bourg. Sa mission était de récupérer un don pour l'Ordre -un paquet anonyme laissé sous la surveillance du compte Worth- et d'en profiter pour récupérer diverses victuailles et fournitures sur les marchés magiciens. Le lynx était nerveux. Il disposait d'une liste des choses à acheter, mais dans la précipitation du départ, il n'avait pas eu le courage d'avouer qu'il ne savait pas lire. Prenant son courage à deux mains, il mena son cheval par la bribe, laissant Carnage s'installer sur son épaule à la manière d'un perroquet. Le chat attirait plus d'un regard de pas son physique et son attitude atypiques et semblait s'en réjouir. Itak lui, y était trop habitué pour penser que certains pourraient être étonnés ou effrayés de le voir ainsi.

Par chance, une sorte de boutique dans laquelle semblait s'entasser une multitudes d'objets très divers se présenta bientôt à lui. "Bonjour !" Sa brave monture se retrouva attachée prêt d'un réservoir d'eau. "Bonjour ! Vous cherchez quelque chose en particulier ? Ce n'est pas ce qui manque ici !" Il y avait peu de chance de tomber sur des personnes malhonnêtes en ces lieux, mais la vie lui avait apprise à se méfier. Cependant il n'avait pas trop le choix. "A vrai dire... Je cherche tout ce qu'il y a sur cette liste." dit-il en tendant le parchemin au vendeur, un vieil homme plus petit que lui dont les rides semblaient infinies. L'homme remonta ses lunettes rondes et hocha la tête. "Cela risque de prendre un moment." Sans un mot de plus, il disparut derrière une pile de caisses.

Laissé à lui-même, le blond se dandina un moment, avant de retourner à l'extérieur sur le pas de la porte. Déiopéa, Drejtësi et Phoebe revenaient en boucle dans ses esprits, tandis qu’il les priait pour ne pas se faire arnaquer. Il ne voulait pas perdre l'argent qui lui avait été confié, ni décevoir son Chevalier. Ce serait la cerise sur le gâteau, la goutte de trop dans le vase rempli par ses problèmes. Itak n'avait répondu à l'Appel que depuis peu de temps et ses nouvelles fonctions d'écuyer de l'Ordre d'Hébé généraient plus de tensions qu'il ne l'avait imaginé. A vrai dire, il était bien trop stupide pour avoir imaginé quoique ce soit... Il se demandait seulement à partir de quel moment sa meute le trouverait suffisamment inutile pour le tuer. Ils n'étaient heureusement, pas au courant de sa trahison. Son seul plan pour quitter la race était de passer pour mort et il avait beau se creuser les méninges, il n'en trouvait pas d'autres. Pour le moment, l'excuse de la recherche de son frère lui permettait d'avoir un petit peu d'air libre, qu'il employait aussitôt en rejoignant Arcadia pour aider son Chevalier. C'était risible. Il avait rêvé pendant des décennies de rejoindre cet Empire qui correspondait bien plus à ses idéals que les possibilités de vies chez les evershas. Et maintenant qu'il avait enfin réussi à en intégrer les rangs, il ne pouvait pas quitter son peuple du jour au lendemain sans risquer gros. Pendant combien de temps ce maigre double jeu tiendra-t-il la route ? Il n'était pas doué pour mentir ou cacher des secrets. Le soldat sursauta soudainement. Pendant qu'il méditait sur sa délicate situation, le poids sur ses épaules venait de disparaître. Sur la gauche, une queue touffue disparaissait sous un étalage de fruits.

"Carnage !! Revi- Oh. Par Phoebe !" Sans attendre, l'écuyer se lança littéralement à la poursuite de son animal de compagnie. Il était bien placé pour connaître l'horrible étendue des potentiels dégâts du mini-monstre. Proférant une liste de jurons appris dans les tavernes du monde entier et qui ferait pâlir de jalousie n'importe quel pirate, l'eversha courait maladroitement. Son armure lourde l'empêchait de faire des gestes trop brusques et ne pas bousculer les passants sur son chemin était impossible. "Pardon ! Je... Oh ! Reviens ici où je te tonds et je me fais un paillasson avec t-... Non pas par là !" Trop tard, un marchand hurlait déjà en voyant sa marchandise -de la viande fraîche- disparaître sous un agile coup de griffe. C'en était trop pour la courte patience d'Itak. "Je te crève cette fois-ci, plutôt oui ! Empaillé ! En descente de lit !" Le soldat se retint de hurler et de dégainer son épée pour se débarrasser une bonne fois pour toute de cette engeance du diable. C'est un cheval, finalement, qui fit peur au voleur de viande et le força à faire demi tour droit dans les bras de son maître.

Le tumulte engendré n'avait pas tardé à attirer l'attention des autorités. "C'est pas fini un peu ? Tenez-là votre... bête, nous n'aimerions pas être obligé de vous en débarrasser. Elle n'a pas la rage au moins ?" Oh bah ça, sûrement que oui, avec le tétanos et tout le reste en plus. Il se sentait bien de répondre que ça ne le dérangerait pas que l'animal se reçoive un coup de poignard dans le ventre, mais il se tût, voyant bien que ce n'était pas le moment de faire le malin. Après s'être expliqué avec les gardes qui patrouillaient sur le marché et avoir remboursé les malheureuses victimes, Itak rejoignit en grommelant sa première destination, tenant Carnage par la peau du cou. Il ne voulait pas utiliser ses pouvoirs en plein milieu de cette ville, craignant que cela ne dérange les habitants... Seulement il n'y avait que le lynx qui était amène à mater le chat. Les bras en sang recouvert de griffures, il avait néanmoins récupéré sa bonne humeur. L'habitude sûrement, l'empêchait de prendre ce genre de désagréments trop à cœur. Au fond, il s'était beaucoup attaché à la chose qu'il tenait dans ses bras, plus qu'il ne voulait se l'avouer. "Bon ! Je vous achète une cage. Une bien solide, blindée, vous avez ça ? " En dédommagement, il avait aussi acheté deux bons kilos de viande au boucher, en espérant ainsi satisfaire le solide appétit de Carnage. L'eversha posa la lourde cage par terre, puis la viande à l'intérieur. "Oui, oui. Pas la peine de baisser les oreilles, tu sais très bien que c'est ta faute et que je te relâcherai une fois sorti de la ville. Allez, grouille que les autres vont venir te piquer ta viande."

L'histoire avait fait un heureux, à en croire le sourire goguenard du vieux magicien, qui venait de ressortir de l'antre de sa boutique. "J'avais un chien à l'époque, ça me rappelle quelques souvenirs... Je vous ais mis ce que j'ai trouvé dans cette caisse, jeune homme. Couvertures, bottes, du tissu en coton, trois pots d'encre, un kilo de riz." Les éléments étaient barrés au fur et à mesure. Le marchand reposa sa plume et redonna le parchemin à son propriétaire.

Encore essoufflé par sa course, Itak s'empara de son chargement pour l'attacher au dessus de sa malle de voyage. La suite s'avérait plus difficile, il n'avait aucune idée de ce qui lui manquait. Il s'apprêtait à retourner demander au marchand, lorsqu'il crût apercevoir un des soldats qui l'avait interpellé plus tôt. N'ayant rien à perdre, le blond se précipita pour l'accoster. "Excusez-moi... Je suis désolé encore une fois, d'avoir dérangé les marchands. Je ferai attention à le laisser en dehors de la ville, la prochaine fois." grimaça-t-il en jetant un regard en coin à la cage dans laquelle brillaient deux orbes rouges. Ne voulant pas salir l'image de l'Ordre dont l'écusson brillait partout sur ses vêtements, il était prêt à se confondre en excuses. "Je ne suis pas d'ici. Est-ce-que par hasard vous pourriez me dire où je pourrai trouver ce qu'il reste sur cette liste ? Je devrais aussi acheter une mule, je n'aime pas surcharger ma monture. Et une bonne taverne. Hum, je suis un peu perdu, je l'avoue. " Il espérait qu'un sourire l'aidera à ne pas passer pour un idiot fini et un malpoli de surcroit.




~Tomorrow will take us away, far from home
No one will ever know our names, but the bards' songs will remain ~


~And so it is the end of our days
So walk with me till morning breaks ~

DC de Devaraj
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34166-itak-akai
Babelda
~ Rehla ~ Niveau III ~

~ Rehla ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 451
◈ YinYanisé(e) le : 20/04/2015

Caractéristiques
◤ ◤: A : 7 - F : 5 - C : 6 - I : 13 - M : 16
◤ ◤: Un arc et une lame dissimulée dans une de ses horloges.
Babelda
MessageSujet: Re: Le Chevalier, l'Insoumis ainsi qu'un gros chat un peu trop monstrueux [Jared]   Le Chevalier, l'Insoumis ainsi qu'un gros chat un peu trop monstrueux [Jared] EmptySam 1 Déc 2018 - 20:01


« Haha moi aussi j’en ai une bonne ! Vous savez pourquoi il n’y as plus beaucoup d'Eversha bélugas ? » Le magicien marqua une courte pause silencieuse, le temps que ses comparses réagissent à la devinette. Après quelques haussements d’épaules et suffisamment de regards curieux pour qu’il se sente assez écouté, le blagueur donna la réponse : « Bah c’est parce qu’il y a pas suffisamment de bélu-filles ! » La chute fit rire l’ensemble des gardes, qui étaient en train de patrouiller dans les ruelles calmes autour du lac de la Transparence. Seul Jared, à l’écart du peloton, n’avait pas daigner esquisser un sourire pour satisfaire l’égo du blagueur. Il était ainsi depuis le début de la journée, dans son coin à bougonner, visiblement d’une humeur sinistre. Enfin, de plus mauvaise humeur que d’habitude… Le mage blanc n’avait jamais été d’un naturel très expressif, mais là, il semblait encore moins vivant qu’une tombe. Et pour cause, la triste vérité avait commencé à s’imposer à lui : il ne la retrouverait pas ici, ou pas en procédant de cette façon. Jared avait intégré la garde magicienne dans l’espoir de pouvoir récolter des informations sur la disparition de sa sœur. Des pistes à creuser, des idées pour savoir où commencer. Dans les premiers temps, il voyait un nouvel indice dans chaque histoire. Chaque personne avec un capuchon devenait suspecte à ses yeux, et menaçait de cacher le visage de sa cadette en cavale. Malheureusement, essuyant déception après déception, son énergie s’était peu à peu amenuit, au fur et à mesure que la réalité avait formé un rempart à toute lueur d’espoir. Shiva était partie. C’était indéniable. La note retrouvée par sa mère avait plusieurs mois. Si elle n’avait pas tout simplement disparu dans les jours qui avaient suivis, elle avait certainement trouvé un moyen de s’éclipser sans attirer l’attention. Sa démarche avait été celle d’un homme désespéré. Le temps qu’il avait mit pour s’avouer vaincu n’était qu’une preuve supplémentaire de sa détresse. Agacé par ce constat, l’homme soupira et passa sa main dans sa barbe, avant de remonter à sa chevelure qu’il ébouriffa, comme pour y chasser les pensées négatives qui le submergeaient depuis son réveil. Ce geste insignifiant n’eut pas beaucoup de résultat, en revanche, le feulement qui s’approchait étrangement d’un rugissement bestial et qui fut suivit de protestations le coupèrent net dans ses lamentations.

Fronçant les sourcils, le garde se tourna pour mieux observer la scène. Il vit un jeune homme récupérer la créature déchaînée qui avait chapardé un morceau de viande à un pauvre marchand, puis se faire réprimander par son supérieur. Ce simple incident avait suffi à attirer leur attention, après tout, dans ces rues paisibles, le plus petit des maux semblait dénoter grotesquement. Jared, toujours en retrait, observa avec curiosité le monstre, qui semblait se débattre pour essayer d’échapper à l’emprise de son maître – peut-être espérait-il pouvoir retourner piquer de la nourriture ailleurs. Une fois les choses rentrées dans l’ordre, les gardes se remirent en chemin vers leur caserne. Toujours obnubilé par cet étrange chat -il lui semblait tout du moins qu’il s’agissait d’un chat, mais son air féroce le faisait un peu douter, peut-être était-ce une créature exotique ?- Jared rentra en collision avec quelqu’un. Un peu étourdit, il s’excusa avant de retourner auprès de ses collègues. Il lui fallut plusieurs minutes avant de se rendre compte que quelque chose à sa ceinture manquait -le carnet où il avait soigneusement noté tous les indices qui pourraient le conduire à sa sœur. Aussi maigre soit-il, ce livre était tout ce qui semblait le relier à la magicienne. Pestant contre lui-même, le brun revint sur ses pas en trottinant, ses yeux balayant le sol avec une certaine frénésie. Finalement, il le retrouva, intact bien qu’ayant pris la poussière du sol, en face de l’échoppe où ils avaient été témoin de la mesquinerie féline.

Alors que le garde s’apprêtait à rentrer, il fut interpellé par un inconnu. Ce n’est qu’un voyant la boule de poil, désormais prisonnière d’une cage, que Jared comprit de qui il s’agissait. « Il vaudra peut-être mieux, en effet. Il vous causera moins de soucis. » Le magicien regarda ensuite le parchemin que le blond lui tendit, lisant distraitement les objets notés sur la liste. « Il y a une boutique où vous pourrez trouver quelques-unes de ces choses, mais il faudra sans doute aller chercher de droite et de gauche pour compléter le reste. » Le brun marqua une pause avant de reprendre. « Pour ce qui est de la mule, il y a bien une ferme à la sortie du village, qui pourrait accepter de vous l’échanger contre une jolie somme. Et pour l’auberge, il y en a bien une ici, mais elle n’est pas des plus grandiose. M’enfin, il y a bien des lits où coucher et des verres à boire ! » Jared rendit la liste de course au jeune homme, avant d’hésiter un instant. Son tour de garde était terminé, techniquement. S’il rentrait maintenant, il serait plus exposé encore à ses tristes pensées concernant Shiva. Alors que s’il accompagnait cet étranger… Cela l’occuperait peut-être suffisamment pour le distraire. « Je ne vis pas ici depuis longtemps mais si vous le voulez, je peux vous conduire à tous ces endroits ? » Il laissa au blond le temps de réfléchir à sa proposition avant de continuer. « Alors, par quoi voulez-vous commencer ? »
Merci Erik pour la blague o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34452-babelda-tilluiel
Itak Akai
~ Eversha ~ Niveau II ~

~ Eversha ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 289
◈ YinYanisé(e) le : 29/08/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Ses haches ; Ses chats
✭ Activité : Chevalier de l'Ordre d'Hébé

Caractéristiques
◤ ◤: A:17 | F:20 | C:7 | I:9 | M:11
◤ ◤: Coupine et Rosette : haches
Itak Akai
MessageSujet: Re: Le Chevalier, l'Insoumis ainsi qu'un gros chat un peu trop monstrueux [Jared]   Le Chevalier, l'Insoumis ainsi qu'un gros chat un peu trop monstrueux [Jared] EmptyDim 13 Jan 2019 - 22:23




"Ne parlez pas trop vite eh ! Il serait bien capable de ronger les barreaux." marmonna Itak en suivant distraitement le regard du soldat qui coulait vers la fameuse cage. "La preuve, il a déjà commencé." Son ton était agacé mais en réalité il avait une certaine... fierté à exposer ainsi les faits divers et variés de son monstre de compagnie. Malgré son nombre anormalement élevé de tares et défauts, Carnage avait été un allié de taille dans de nombreux combats ainsi qu'un compagnon éternel... Alors même s'il préférait la discrétion à cause de son Totem, Itak n'était pas profondément malheureux des scandales provoqués. Il ne voulait juste pas avouer que cela le faisait marrer de montrer au monde civilisé une créature aussi hargneuse et à l'instinct de survie autant développé.

L'écuyer dévisagea avec plus d'attention son interlocuteur. Il s'était à moitié attendu à un refus de sa part à vrai dire, à moitié à ce qu'on accède à sa demande ; certainement pas à ce qu'on prenne la peine de l'accompagner. Dans ce marché où tout le monde courait en se bousculant pour faire ses emplettes, le blond s'imaginait bien que personne avait de temps à accorder aux autres, encore moins à un étranger analphabète. Enfin, il se rendit bien compte que c'était faux et réalisa qu'il avait dû laisser cette pensée pessimiste entrer dans son esprit à force de ruminer sur son propre malheur. "Vous êtes certain ? Ça peut être long si les magasins ne sont pas à côté et puis je ne voudrais pas vous retenir pour pas grand chose." dit-il, un peu inquiet d'empiéter sur l'emploi du temps d'un membre de la garde qui devait avoir d'autres idées en tête pour finir sa journée. Mais comme l'idée d'être accompagnée l'arrangeait bien dans ses affaires, il n'insista pas longuement, en se disant que pour le remercier il n'aurait qu'à payer une tournée à cet homme lorsqu'ils auront terminé. Le blond caressa distraitement le museau de sa jument avant de prendre les rennes pour la guider. "Si vous êtes décidé... Par le forgeron. J'aimerai remettre mes armes aux goûts du jour. Et le canasson aussi..." Il plissa les yeux en essayant de se souvenir ce dont il avait besoin personnellement ou en réfléchissant à ce qui pourrait arranger la troupe et que les autres écuyers et chevaliers avaient oublié de préciser.

Itak n'avait jamais été doué pour faire la conversation, si bien qu'il ne prononça pas grand chose d'autre le long des premières ruelles traversées. Cependant cela finit par le gêner au bout de la deuxième boutique, alors il se força à faire des efforts en se rappelant qu'il n'était plus seul au milieu de nul part et qu'il ferait mieux de ne pas se comporter comme un sauvage. "En vrai, 'me suis même pas présenté." Cela le fit rire comme l'idiot qu'il était. Il reprit après s'être calmé. "Itak. On est de passage depuis quelques temps à cause du marché mais c'est la première fois qu'on m'envoie moi alors je connais pas bien." Ainsi les langues se déliaient et il finit par poser aussi quelques questions à son guide ; toujours de but en blanc. De "Z'êtes d'où en fait ?" à "Pourquoi la garde ?" en passant par "Vous aimez le rhum ?" lorsqu'ils passèrent devant un marchand d'alcool ; sans oublier le fameux "Vous savez vous battre ?"... Une constante très importante dans la façon qu'avait Itak d’interpréter son prochain. Le félin parla plus qu'il ne l'avait prévu. En réalité cela faisait très longtemps qu'il n'avait pas discuté comme ça avec quelqu'un extérieur à l'Ordre. Délivré du fardeau de devoir se montrer le plus utile et intelligent possible, le Bélua pouvait enfin se lâcher un peu. Il n'était pas très difficile de se rendre compte de la bassesse de son niveau intellectuel, ni de se tromper au sujet de la naïveté enfantine qui brillait encore dans ses prunelles. Pourtant il réussissait dans sa brutalité et son idiotie à transpirer une simplicité et une compassion étonnantes. Le blond s'arrêta plusieurs fois pour nourrir des chats qui avaient l'air errants et qu'il aurait bien emporté avec lui s'il n'était pas certain que Carnage essayerait aussitôt de les dévorer. Le cannibalisme de la bête était prouvé depuis belle lurette !

Deux bonnes heures plus tard, fatigué de la marche dans la foule, des négociations et de la déferlante citadine, la liste fut terminée et l'écuyer montra la volonté de faire une pause. Il n'était pas stupide au point de ne pas avoir remarqué la morosité du garde, ou du moins il croyait l'avoir vu quelques fois dans son regard. A ce grand maux de l'humanité, il ne connaissait qu'un seul remède et s'écria avec un sourire de vainqueur. "Bon ! Et cette foutue taverne alors ?"




~Tomorrow will take us away, far from home
No one will ever know our names, but the bards' songs will remain ~


~And so it is the end of our days
So walk with me till morning breaks ~

DC de Devaraj
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34166-itak-akai
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le Chevalier, l'Insoumis ainsi qu'un gros chat un peu trop monstrueux [Jared]   Le Chevalier, l'Insoumis ainsi qu'un gros chat un peu trop monstrueux [Jared] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Chevalier, l'Insoumis ainsi qu'un gros chat un peu trop monstrueux [Jared]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Gonaïves/Gros-Morne, vers la fin d'un calvaire
» Haldurion, apprenti Chevalier Galadhrim
» l armure du Chevalier
» Liste d' armée 2000pts -gros mek powa!!!- optique tournois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le naturel :: Terres du Lac Bleu-