AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Fin du délai pour faire sa fiche Sirène : le 24 avril ; Fin du recensement : Le 30 avril, n'oubliez pas de poster quelque part sur le forum ;D

Partagez | .
 

 [Événement] - Celle que l'on ne contredit pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aria Mitsuko Taiji
~ Démon ~ Niveau V ~

~ Démon ~ Niveau V ~
◈ Parchemins usagés : 2108
◈ YinYanisé(e) le : 20/03/2013
☿ Âme(s) Soeur(s) : Le danger
✭ Activité : Croqueuse d'Hommes

Caractéristiques
◤ ◤: A:25. F:34. C:51. I:40. M:45
◤ ◤: Une faucille & une canne épée
avatar
MessageSujet: [Événement] - Celle que l'on ne contredit pas.    Jeu 05 Avr 2018, 21:43

Celle que l'on ne contredit pas




Un large sourire entendu s’installa sur le visage de l’Asmodée. Une Démone bien en chair devait séduire son invité d’honneur aujourd’hui, dans l’objectif d’obtenir un contrat juteux. La Dame avait bien l’intention de déchoir le Belphégor en place et, pour ce faire, elle se devait de jouer la partie finement. L’homme en question détenait la plus importante masse guerrière des Seigneurs non liés et il n’était pas aisé, même non souhaitable, de l’attaquer de front. Elle voulait le tuer et prendre sa place dans le plus grand secret. Aussi, elle ferait la même chose avec tous les Kāmada Byāran non liés. Ils n’étaient que des entraves sur le chemin de son objectif véritable : tuer le Monarque Démoniaque. Oh, elle ne le faisait pas de façon sérieuse, ayant bien d’autres choses en tête, mieux placées sur l’échelle de ses priorités ; cela dit, elle voyait ce jeu comme une sorte de… divertissement. Elle sourit, ayant bien conscience que d’autres Démons qui ne lui étaient pas attachés nourrissaient les mêmes envies. Le fait est que ces imbéciles prévoyaient de le livrer aux Anges. Elle avait des projets différents. Elle voulait le tuer en face, le rendre impuissant et incapable de se défendre. Elle ne désirait pas la facilité, cette dernière réservée aux lâches et aux faibles. Non. Elle nourrissait un objectif de grande envergure, minutieusement travaillé. Elle ne voulait pas de bouffons qui exécuteraient le travail pour elle. Ainsi, c’était également pour cette raison qu’elle allait s’employer à éliminer un par un tous les potentiels assassins du Bhūta Rāja. Elle ne laisserait pas à ces insectes la possibilité de lui voler son assassinat. Quelque part, actuellement, l’on pouvait aisément dire qu’elle lui faisait plutôt office de protecteur ; un parfait paradoxe en surface, une stratégie étudiée en profondeur. Seulement, ce n’était pas tous les jours qu’un jouet de cette envergure se présentait à elle. Elle voulait s’amuser avec Zane autant qu’un chat avec une souris ; sauf que, dans son cas, la souris faisait sa taille et avait légèrement la rage. Autrement, il n’y aurait eu aucun défi et, donc, par conséquent, aucun intérêt. Elle aurait pu s’amuser à empoisonner ses conquêtes mais… à quoi bon ? Non… Ce qu’elle devait faire c’était…

« Vous n’allez pas pouvoir me garder ici indéfiniment ! » hurla presque un homme. « Oh Kahel, vous m’enquiquinez… » fit-elle d’un air doucereux en tirant sur sa laisse. L’anneau en fer autour du cou de l’ailé le rapprocha d’elle. « Vous savez, j’en ai maté un certain nombre des comme vous… Ne soyez pas malheureux de votre sort. Beaucoup de Souverains déchus de leur fonction voudraient vivre à mes côtés. On ne peut pas dire que vous ayez une vie difficile. J’aurai très bien pu vous amener en Enfer… ». D’un geste désespéré, il lui cracha au visage, ce qui provoqua un rictus mauvais. « Ah oui ? C’est ainsi ? Très bien. Moi qui étais restée sage jusqu’à présent, non désireuse de mettre votre peuple plus bas que terre à la mémoire de ma très chère sœur, voilà que le faible se rebelle et crache sur son bourreau le plus magnanime… Vous me décevez, Kahel… Je vous croyais meilleure que votre fille au jeu de la diplomatie mais vous êtes mauvais. Ce n’est pas étonnant que les Anges se soient fait massacrer sous votre règne… ». Elle essuya la bave d’une main, tirant sur la laisse davantage avant de la frotter sur le visage de l’Ange. L’Asmodée resta silencieuse un instant avant que son sourire ne s’élargisse. « Et si nous organisions un jeu ? ». « Non… Ne faites pas ça… Je ferai tout ce que vous voudrez. ». « Hum… Laissez-moi réfléchir… ». Elle prit une mine exagérément songeuse. « Requête rejetée. Vous n’aviez qu’à méditer sur votre comportement avant. Et puis, entre nous, je suis certaine que vous ferez tout ce que je désire à l’avenir. ». Quand les chiens aboient, il suffit d’en tuer un pour faire taire la meute. Dans le cas présent, elle allait plutôt tuer la meute pour faire taire l’ancien Souverain. « Vous allez m’accompagner. Je suis certaine que vous n’aimeriez pour rien au monde manquer le spectacle. ». Depuis qu’elle lui avait mis la main dessus – cet idiot essayant d’aider ses semblables sur la Terre Blanche – elle le droguait pour le maintenir à un niveau de puissance en dessous du sien. Elle se demandait comment elle allait pouvoir utiliser l’homme ; car c’était bien de ça dont il était question. Elle ne se serait jamais embarrassée de lui autrement.

Quelques jours plus tard, après avoir contacté de multiples Seigneurs qui furent heureux de montrer qu’ils possédaient, eux-aussi, de nombreux Anges et qu’ils étaient joueurs, les préparatifs furent prêts. La Dame avait réfléchi à des règles qui laisseraient une chance aux emplumés. S’ils réussissaient à s’enfuir des Terres Arides alors ils seraient libres. S’ils se faisaient capturer alors… alors leur avenir dépendrait de leur nouveau maître. Simple et efficace. Elle espérait que beaucoup de Démons viendraient jouer. Après tout, le nombre d’Anges étaient plutôt grands. Elle tiendrait néanmoins les comptes. Elle refusait que les Démons soient supérieurs aux Anges ; toujours une histoire de difficulté et de mérite. Aussi, elle avait prévu de laisser un accès pour quelques maléfiques qui se présenteraient en échange d’un petit service. Certains étaient prêts à payer cher pour ce genre d’activité et elle le savait parfaitement. « Bien, Kahel. Je vais laisser un temps d’avance aux vôtres parce que, comme je l’ai dit, cela ne m’amuse pas plus que cela de faucher les individus déjà à terre. Je le fais uniquement parce que vous avez eu un comportement déplorable. La prochaine fois, je vous conseille de vous abstenir. Tout ce qui arrivera aujourd’hui est votre faute, ne l’oubliez pas. ». Le plus beau dans tout ça c’est qu’elle avait convaincu beaucoup de la mort de l’ancien Roi.

969 mots

Explications


Coucou =D

Alors je vous fais un petit lieu pour vous dégourdir les pattes ! ^o^

L'idée est simple : il s'agit d'une chasse à l'Ange. La nouvelle a eu une bonne publicité ce qui fait que l'événement est loin d'être secret. Les Anges des Jardins sont tout à fait au courant x) Pour les instructions de base :
- Vous ne pouvez pas reconnaître Aria. Elle prend une autre apparence en tant qu'Asmodée (cf l'avatar).
- Si vous êtes un Démon, l'objectif est de capturer et/ou tuer le plus d'Anges possible. En sachant que vous pouvez ne pas les tuer et les garder en esclaves. Faites en fonction de vos spécialités. Il se peut que si votre personnage est trop faible, il n'attrape pas grand chose xD
- Si vous êtes un Ange, vous avez été relâchés sur les Terres Arides. On vous a dit clairement que si vous sortiez du territoire démoniaque, vous seriez libres. Donc l'objectif c'est de sortir de là et de survivre. On vous a laissé un temps pour vous éloigner et on vous a relâché au beau milieu des Terres Arides. Le territoire est grand donc on n'en sort pas facilement. Pareil que les Démons, faites selon vos spécialités.
- Personne ne libère Kahel. Il est avec l'Asmodée et se serait suicidaire x)
- On est le matin au commencement. Ensuite vous prenez le temps que vous voulez vu que ça va durer plusieurs jours. Le territoire est grand comme j'ai dit hé hé o/

Les Anges, étant sous le contrôle des Démons, et les Démons peuvent participer. Si vous êtes un Ange qui ne répond pas au critère évoqué et que vous voulez participer (pour aider vos congénères par exemple) j'accepte votre présence, uniquement si vous repartez avec un malus physique. Ce sera une blessure physique très grave jusqu'au niveau III et une blessure grave à partir du niveau IV. Si vous êtes niveau III, vous pouvez éventuellement réussir à blesser un Démon et aider un Ange (donc pas le sauver mais l'aider en ce sens). Si vous êtes niveau IV et plus, vous pouvez éventuellement réussir à tuer un Démon et sauver un Ange. Si vous êtes "autre" (donc ni Ange ni Démon) et que vous voulez participer, venez me voir avec une idée, un projet, quelque chose qui justifierai la présence de votre personnage ici. Si vous êtes contre les Démons, les malus physiques s'appliqueront à vous aussi. Si vous êtes avec les Démons vous devrez un service à l'Asmodée (on en discutera, un petit truc en fonction de votre personnage et de sa puissance).

N'oubliez pas les difficultés dues au territoire aussi =) Les Terres Arides sont pas forcément tip top niveau sécurité.

Vous avez jusqu'au 05 juin 2018, 23h59, pour poster ^^

Gains


Pour les Démons :
900 mots = 1 point de spécialité ou 1 compagnon Ange qui sera sous votre contrôle. Celui que vous aurez réussi à chopper si vous voulez le garder en vie ^^
Pour 450 mots de plus, soit 1350 mots minimum = 1 point de spécialité supplémentaire.

Pour les Anges :
900 mots = 1 point de spécialité
Pour 450 mots de plus, soit 1350 mots minimum = 1 point de spécialité supplémentaire.

[Vous ne pouvez pas cumuler les gains. Soit vous faites 900 mots minimum, soit vous faites 1350 mots minimum. Vous ne pouvez pas faire, par exemple 2 x 900 mots pour avoir 2 points de spécialité ou 900 mots + 450 + 450 pour en avoir 3].

Pour les autres, vous suivez le barème du camp que vous soutenez.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t21848-aria-mitsuko-taiji-
Edwina Nilsson
~ Magicien ~ Niveau VI ~

~ Magicien ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 3531
◈ YinYanisé(e) le : 07/03/2010
✭ Activité : Ultimage

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 25, Force : 20, Charisme : 51, intelligence : 31, Magie : 70
◤ ◤: Deux dagues
avatar
MessageSujet: Re: [Événement] - Celle que l'on ne contredit pas.    Ven 13 Avr 2018, 20:50

Edwina marchait entre les rochers. Cela faisait quelques longues minutes qu’elle cherchait l’inconnu avec comme seul désir prégnant celui de lui faire passer l’envie d’essayer de lui tendre des pièges. La colère diminuait au fur et à mesure que le temps passait, laissant place à une tristesse qu’elle avait du mal à maîtriser. Elle détestait tuer des innocents. Elle détestait encore plus lorsque ces derniers se laissaient faire ou ne pouvaient réagir. Seulement, à quoi bon ressasser ? Elle ne pouvait pas changer les choses. « Et puis, tu as tué tellement de monde. Ce n’est pas quelques idiots de plus qui risquent de te transformer en Démone le jour de ta mort. ». L’Impératrice Blanche soupira. « Tu pourrais tuer encore plus d’individus si tu y mettais un peu du tien. ». Elle préférait ne pas répondre. Non seulement ce n’était pas prudent de parler à haute voix mais, en plus, cette autre elle n’était que le fruit de son imagination ou de sa magie, sans doute des deux. Toujours est-il que, pour l’instant, personne ne la voyait à part elle. « D’ailleurs, ce n’est pas aujourd’hui que devait avoir lieu cette fameuse chasse à l’Ange ? Je crois que c’est la raison pour laquelle le beau Démon est parti tout à l’heure. Avoue que la façon qu’il a eu de te mener contre le mur était excitante. ». « … ». Elle avait failli répondre mais non, vraiment, si elle craquait, ce serait le début d’un encore plus long monologue qui n’en finirait pas. « Quoi ? Je ne fais que dire tout haut ce que tu penses tout bas. ». Absolument pas. Cette version d’elle-même était aussi irritante que malfaisante. Quant à cette propension à tout ramener au sexe, c'était aussi usant que déplacé. « Je vois, tu ne veux pas en discuter. » fit l’autre qui marchait un peu devant elle tout en se retournant pour lui montrer un sourire amusé. « Et si nous parlions de Lucius ? ». « Arrête ! ». Elle se stoppa, fermant les yeux pour respirer un instant. Cette chose avait réellement le don de la faire sortir de ses gonds. Parfois, elle voyait juste sur elle. D’autres fois, ses théories étaient totalement infondées. Si elle était un ersatz de son inconscient, elle ne voulait même pas savoir ce qu’il y avait dans celui-ci. Ses rêves lui suffisaient amplement pour comprendre que ses désirs refoulés étaient aussi terribles qu’immoraux.

Sa réflexion fut stoppée par un gémissement. Contournant un rocher plus haut que les autres, elle découvrit un Ange qui s’empressa de lui lancer une motte de terre qu’elle dévia sans trop de mal. L’Impératrice Blanche plaça ses mains devant elle, paume ouverte vers l’homme, montrant par là même qu’elle ne lui voulait aucun mal. « Je suis avec vous. » souffla-t-elle doucement. Il ne semblait pas puissant ; simplement sale et apeuré. Sur son torse dénudé, plusieurs brûlures prenaient place, un élément qui raviva quelque peu la colère de la Belle. Zane exagérait. Avait-il besoin de permettre à son peuple de torturer ces individus qu’il esclavageait déjà ? Bien sûr, elle savait parfaitement qu’il n’était pas bénéfique. Elle savait parfaitement que tout ce qu’il touchait devenait corrompu par les vices. Elle savait tout ça mieux que quiconque pour l’avoir observé des heures. Pourtant, les choses étaient légèrement différentes. Cet homme, proche du Monarque Démoniaque, s’en était pris à elle. Elle ne pouvait pas le tolérer et avait bien du mal à croire que la Bête n’était pas au courant. La prochaine fois qu’ils se croiseraient, elle lui réserverait une surprise qu’il n’était pas prêt d’oublier. S’il la prenait pour une idiote, il allait bien vite comprendre son erreur. Elle avait autant envie de l’étrangler avec sa propre couronne que de lui grimper dessus. Agacée, elle soupira bruyamment, l’Ange ne sachant que penser de ce comportement étrange et des habits couverts de sang de son interlocutrice. « Bon. » fit-elle d’une voix clairement déterminée. « On va essayer de sortir d’ici. Vous avez une arme ? ». Il fit non de la tête. Elle l’impressionnait un peu et ce n’était pas forcément dans le bon sens. Elle lui lança sa dague. « Tenez. ». Elle se rendit compte assez rapidement qu’il ne la suivrait probablement pas. Elle ne pouvait pas le forcer. « Tâchez de survivre. » lui lança-t-elle avant de passer son chemin.

Edwina réfléchit tout en marchant. Elle avait bien envie de sauver un Ange, au moins un. Le fait est que la situation l’empêchait d’acquérir leur confiance rapidement. À moins que… Elle tendit la main, faisant apparaître dans cette dernière la Couronne des Cieux. Un petit sourire illumina ses traits pour la première fois depuis quelques heures. Ce serait l’occasion idéale de tester les effets de l’artefact mais, plus encore, de justifier son apparition soudaine dans la société angélique. Si elle aidait un Ange, il serait le témoin du fait qu’elle faisait partie, auparavant, de ceux qui étaient détenus par les Démons. Il était malheureux que sa légitimité se nourrisse d’une circonstance aussi malsaine mais elle était trop vieille pour s’apitoyer sur ce genre de considération. Elle était devenue Reine uniquement parce que les Sorciers avaient annexé les Terres du Lac Bleu et qu’elle les en avait chassés. Les bonnes choses provenaient le plus souvent des mauvaises, et inversement. Plaçant l’objet sur le sommet de sa tête, elle sentit son corps se transformer, deux ailes d’un blanc immaculé apparaissant dans son dos. C’était… douloureux et étrange. Elle ne savait qu’en penser et elle se sentait… différente. Prise d’un vertige, elle s’agrippa au premier rocher qu’elle trouva, légèrement déstabilisée par le poids des deux membres célestes. Elle sentait que la Magie Bleue n’irriguait plus ses veines. C’était comme perdre quelque chose au profit d’une nouveauté difficile à accepter. Aussi, ce fut un cri qui la sortit de son état de latence. Elle voulut courir sauver celle qui semblait être en difficulté mais ses ailes s’entrechoquèrent et elle s’étala de tout son long sur le sol dur. L’entreprise s’avérait périlleuse et elle le fut d’autant plus lorsque celui qui venait de finir l’Ange la remarqua. Il y a des êtres maléfiques qui aiment parler longuement, expliquer à leur victime qu’ils vont la tuer doucement. Il y en a d’autres qui préfèrent agir et se passent volontiers de beaux discours. Celui-ci correspondait au dernier cas. Sa forme démoniaque était celle d’une hyène géante aux yeux jaunes et à la peau putride. Étourdie par les effets de la Couronne, l’Impératrice Blanche fut tout à fait éveillée lorsqu’elle sentit une griffe acérée lui transpercer la peau au niveau de la hanche. Le monstre sur elle, ses yeux s’écarquillèrent devant la puanteur de son haleine. Elle allait aviser mais la créature fut mise à terre par un autre Ange qui venait d’apparaître. Celui-ci, elle le connaissait parfaitement. Il ne pouvait pas la reconnaître et sans doute était-ce mieux ; il l’aurait probablement laissée sur place.

Il s’approcha d’elle en se hâtant. « Vous allez bien ? » dit-il une fois accroupi. Il semblait vraiment prendre à cœur son état de santé, ce qui était aussi surprenant que malaisant pour la jeune femme. Elle détestait cordialement l’Olori. Il s’arrêta sur elle, semblant soudain troublé. Mince… L’avait-il reconnue ? Au lieu du rejet auquel elle s’attendait, il lui attrapa les poignets pour la relever. Une fois qu’ils furent tous les deux debout, il y eut un nouveau temps de latence. Elle vit distinctement le mouvement de rapprochement qu’il opéra. Que… Que faisait-il ? Elle crut pendant une fraction de seconde qu’il allait l’embrasser, comportement qu’il contint à la dernière minute. « Excusez-moi. » fit-il sans préciser pourquoi il s’excusait. Il semblait confus, comme un homme venant tout juste de tomber amoureux. La scène en était si étrange qu’elle en avait presque oublié sa blessure. Elle sentit soudain une douleur aigue, s’affaissant légèrement sous son effet. Elle perdait du sang. Les yeux de l’homme se fichèrent sur sa hanche. Elle se sentait partir de nouveau, la Couronne des Cieux jouant également dans le processus. « Je vais vous amener en lieu sûr… ». Ce fut les derniers mots qu’elle entendit, tournant totalement de l’œil. Elle qui pensait sauver des Anges, voilà qu’elle se faisait secourir par l’un d’eux. Quelle piètre performance.

1382 mots



- - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34117-edwina-nilsson-ulti
Maelstrom
~ Ombre ~ Niveau IV ~

~ Ombre ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 516
◈ YinYanisé(e) le : 10/09/2013
☿ Âme(s) Soeur(s) : J'ai plus d'âme, alors...
✭ Activité : Je suis la petite voix qui pousse au suicide les plus démunis...

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité: 10 • Force: 15 • Charisme: 8 • Intelligence: 12 • Magie: 15
◤ ◤: Arc & Faux
avatar
MessageSujet: Re: [Événement] - Celle que l'on ne contredit pas.    Mar 17 Avr 2018, 23:54

La traque de Xantha durait depuis des heures. Transformée en chat pour plus de discrétion et d’agilité, la démone était à bout de souffle : elle n’arrivait pas à tenir le rythme de sa cible. Ce n’était pas un ange qu’elle poursuivait, mais un démon. Sa technique était fourbe, ce qui n’était pas dans ses habitudes. Mais Xantha apprenait de ses erreurs.  Autrefois, elle serait venue à cette chasse à l’ange sans rien apporter ni préparer, comme un enfant excité. Cette fois pourtant, la fièvre de la chasse ne l’avait pas aveuglée à ce point. « Tu vas mourir dans les terres arides, petit insecte », lui avait assuré son frère. Contrairement à la jeune démone, lui avait déjà fait l’expérience du terrain lors d’une battue. « Tu mourras emportée par le vide. Ou encore brûlée… ou bien tu mourras de faim après t’être perdue. » Il ne lui avait pas pour autant donné de conseils. « J’me demande bien comment un larbin comme toi s'en es sorti alors », avait-elle rétorquée. Cette remarque lui avait valu une petite bataille familiale qui lui laissait encore des cicatrices au visage.

En arrivant aux terres arides, Xantha s'était rendue compte qu’elle s’était attendue au pire à cause de lui. Elle n’avait pas eu trop de mal à s’adapter à son environnement, sauf pour ces satanées fuites brûlantes qui lui avaient causé du tort. Malgré sa formation de chasseuse, elle n’avait réussi à retrouver la trace d’aucun ange et s’était brûlée la jambe gauche à cause des fuites de vapeur. Cette brûlure lui faisait un mal de chien à chaque fois qu’elle posait la patte sur la terre craquelée, et elle ne pouvait même pas s’arrêter pour lécher sa blessure… car ce démon qu’elle avait pris en filature avait une endurance à en faire pâlir les meilleurs coureurs. Mais soudain, il sembla que son travail allait être récompensé : le démon continuait à courir, mais il changea de forme. En l’espace de quelques secondes, sa silhouette humaine se déforma jusqu’à devenir celle d’un monstre ; il avait pris l’apparence de l’Autre. Et bien qu’elle ne puisse pas le voir de face, il avait l’air bien assez effrayant de dos. Ce démon s’avérait plus puissant que ce qu’elle avait espéré.

« Courez ! » Cette voix fluette était celle d’une ange. Et les bruits de pas qui suivirent l’ordre indiquaient qu’ils étaient plusieurs. Dès que Xantha atteint le haut de la vague de lave séchée, elle vit la scène se dérouler sous ses yeux : le démon inconnu, qu’elle surnommait Norman, avait largement accéléré la cadence et poursuivait trois anges… à lui tout seul. Bien qu’ils soient en supériorité numérique, les anges ne faisaient pas les fiers face à un tel monstre. Si elle n’avait pas pour projet de lui piquer son repas, la démone aurait pu l’admirer pour ça. Xantha dut elle aussi accélérer pour ne pas les perdre de vue. C’était sa chance : elle allait ramasser les miettes, pour avoir au pire un trophée, au mieux un nouvel esclave. À une dizaine de mètres en face d’elle, les sorts fusaient contre le démon, mais il les esquivait sans peine. Malheureusement, ce dernier avait l’air tellement puissant qu’elle le verrait bien se faire les trois anges… à moins qu’elle ne l’entrave elle-même avant d’achever son menu… en tous cas, ce n’était plus de son ressort. La bataille dépendrait de lui et elle s’adapterait. Tout en réfléchissant, la démone galopait en évitant les rebonds des sorts angéliques. Certains brisaient la couche de lave et faisaient jaillir la vapeur brûlante : Xantha était surprise de la puissance de leurs sorts. Il ne fallait pas sous-estimer ces larves.

Les anges fuyaient comme des lapins : la panique se sentait de là où elle était. Cette sensation était d’autant plus forte que quand la démone chassait des animaux… et il fallait avouer que pour des anges, peuple qu’elle estimait le moins au monde, ils faisaient de bonnes tentatives ; l’un des trois tenta même de prendre le démon par surprise, se sacrifiant pour que les autres puissent profiter de cet avantage. Mais le démon réussit à s’en apercevoir avant de recevoir le premier coup. Alors que l’ange rompait son invisibilité, pris d’un élan vengeur, le démon se retourna en une fraction de seconde et lui enfonça ses deux griffes dans l’abdomen, pour en ressortir un mélange de chair et de tripes. Il n’en fallut pas plus pour que Xantha tombe de jalousie devant Norman.

Elle crut que cette scène d’horreur aurait causé le malaise des anges, ou au moins quelques secondes de choc, mais leur réaction fut tout autre. Vert de rage, l’ange aux bouclettes blondes se retourna aussitôt et, en poussant un cri de colère, fit jaillir de ses mains un immense rayon blanc qui l’éblouit, mais qui aurait eu un effet plus létal si elle se l'était prise directement. Aveuglée, la chatte trébucha et se roula parterre, alors que le démon en chasse n’avait été nullement perturbé par ce sort ; il avait une nouvelle fois esquivé l'attaque angélique. À côté d’elle, une partie du sol avait été carbonisé par le sort. Mais la colère de l'ange déclencha quelque chose de pire ; alors qu’elle s’ébrouait en projetant des boulettes de terre autour d’elle, Xantha sentit comme un tremblement sous elle, de plus en plus fort, jusqu’à manquer de la faire tomber une nouvelle fois. Une demi-seconde plus tard, le sol s’écartait sous ses pattes. La chatte laissa échapper un miaulement d’effroi, heureusement non-remarqué par Norman, et se précipita vers un côté du craquement. Heureusement, elle avait choisi le bon côté car de l’autre, une immense crevasse venait de remplacer le sol carbonisé. Cela perturba aussi les autres coureurs, et un deuxième ange tomba dans une crevasse en poussant un cri effroyable –ou délicieux, rompu par un bruit macabre d’os et de roche. Il n'avait pas eu le temps de déployer ses ailes.

Vu comment cela s’annonçait… Xantha n’aurait aucune miette à se mettre sous la dent. Au moment où elle enjamba le corps sans vie de l’ange ambitieux, une idée germa dans son esprit, à mesure que son courage s’amenuisait. Pourquoi était-elle si motivée à ramener un esclave ? Pour prouver sa valeur à sa famille, et surtout à ses minables de frères. Pourtant, l’essentiel était qu’ils croient que sa chasse avait été fructueuse. Dès lors, elle avait deux solutions : soit continuer sa stratégie et espionner d’autres chasseurs sur les prochains jours, en risquant encore de se faire cramer le corps, soit prendre un souvenir du cadavre qui gisait à ses pieds et revenir au sein de sa famille en reine.

L’équation était plutôt simple, d’autant plus que Xantha avait peur que le démon en chasse remarque qu’elle le suivait depuis le début. Il était bien trop puissant pour elle : en une pichenette, il pourrait la tuer aussi facilement qu’il l’avait fait avec le malheureux allongé sous elle. La démone stoppa net sa course et attendit que les bruits de lutte s’éloignent. Cette fois, l'ange avait pris son envol et tentait de semer le démon en l'entraînant dans les jets de vapeur.  Bientôt, la silhouette monstrueuse de Norman disparut dans l’horizon gris. Quand elle fut assez rassurée par le silence revenu dans les alentours, la démone concentra sa magie et, au bout d’une dizaine de minutes, parvint à reprendre sa forme originelle. Le chat était comme une seconde identité pour elle ; Xantha avait passé tellement de temps bloquée sous cette forme qu’elle avait du mal à redevenir démone, sans oublier que la transformation était douloureuse. Elle avait l’impression que sa peau se déchirait et que ses sens l’assourdissaient l’espace d’une seconde. C’était une très longue seconde.

« Voyons-voir, Bob. » Oui, elle avait décidé que cet ange s’appellerait Bob. Elle raconterait à son frère comment elle l’aurait laissé la supplier et comment elle lui aurait ri au nez en entendant son prénom. « Quelle partie de toi va-t-on arracher ? » Xantha dégaina son poignard et s’assit sur le corps. Il était déjà presque froid. « Plutôt un œil ou une oreille ? » Avant de se décider, Xantha prit le temps d’admirer son cadavre. Elle n’avait jamais vu un ange mort d’aussi près. Son expression était tordue dans un cri sans fin, ses yeux grand ouverts à jamais. C’était une vue magnifique qu'elle aurait pu apprécier pendant des heures. Xantha réfléchit un moment en tripotant son couteau puis prit sa décision. « Pourquoi choisir alors que je pourrais garder tout ton visage ? » La bouche de la démone se déforma en affichant un rictus mauvais, alors qu'elle prenait son élan en visant le cou du cadavre.
Mots : 1452
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t23830-maelstrom-l-arbre-d
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Événement] - Celle que l'on ne contredit pas.    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Événement] - Celle que l'on ne contredit pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» Entraînement d'orientation
» Je ne suis pas celle que vous croyez, je suis pire ... - sandra alexine merry-weather -
» La seule amitié qui vaille est celle qui naît sans raison.
» Un événement gênant (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le dévasté :: Terres arides-