AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 | Rekto Skiadram |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skiadram
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1531
◈ YinYanisé(e) le : 10/03/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Quel intérêt ?
✭ Activité : Criminel | Rang 1

Caractéristiques
◤ ◤: Agi 10 / For 13 / Cha 10 / Int 11 / Mag 12
◤ ◤: La lame des anciens et une arbalète
Skiadram
MessageSujet: | Rekto Skiadram |   | Rekto Skiadram | EmptyJeu 29 Mar 2018, 17:43


Rekto Skiadram

Nom : Rekto
Prénom : Skiadram
Surnom : /
Sexe : Masculin
Âge (en apparence) : Une vingtaine d'années
Ère de naissance : L'ère de la renaissance du Dieu Roi, première partie
Race : Démon
Spécialités :
- Agilité : 6 + 1 + 1 + 1 + 1 = 10
- Force : 9 + 1 + 1 + 1 + 1 = 13
- Charisme : 6 + 1 + 1 + 1 + 1 = 10
- Intelligence : 7 + 1 + 1 + 1 + 1 = 11
- Magie : 9 + 1 + 1 + 1 = 12
Métier : Criminel | Rang I
Activités : Crimes en tout genre et collection d'étrangetés
Armes : Une épée à une main et une arbalète
Particularité : Possède des cheveux bicolores


Pouvoirs

Pouvoirs :

- Le pacte démoniaque
- Le reflet de l'autre
- La tentation du diable
- Contrôle des os
Spoiler:
 
- Contrôle de la magie noire (prénommée magie du chaos chez les Rekto)
Spoiler:
 

Gain de niveau 2

3 points de spécialité

Gain de niveau 3
- N/A

Gain de niveau 4
- N/A

Gain de niveau 5
- N/A

Gain de niveau 6
- N/A


Gains

~ Quêtes

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Evènements

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Intrigues
-Le souffle de l’Autre : Les Démons ont acquis un familier parasite qu’ils peuvent placer auprès de la personne qu’ils souhaitent. Invisibles pour les autres races (à l’exception des Ombres et des Rehlas), le familier commence son œuvre auprès de sa cible sans se faire repérer et totalement dépendant d’elle. Il s’immiscera petit à petit dans ses pensées, provoquant chez elle une peur qui s’accentuera et dont il se nourrira progressivement, devenant de plus en plus fort. Cette énergie acquise affaiblira la cible qui sera de plus en plus fatiguée, malade et perturbée, et nourrira le familier qui commencera à faire le mal autour de lui de manière autonome. De nombreux écrits existent sur ces êtres et, d’après eux, il n’existe qu’un moyen de se débarrasser d’eux : se plonger dans l’eau du fleuve des morts de l’Enfer, avec tous les risques que cela comporte. Une fois anéanti, le familier se réincarnera et se tournera de nouveau vers son maître dans un temps plus ou moins long en fonction de la puissance du Démon.

~ Formes de magie
-La magie des ténèbres
-La magie pourpre

~ Couronnes
-N/A

~ Doubles nationalités
-N/A

~ Patrimoine et réputation
-N/A

~ Autres
- La lame des anciens : L’épée est d’une finesse et d’une élégance remarquable. Selon les légendes, elles sont au nombre de douze et auraient appartenus à des Rois des temps anciens, sans que cela puisse être vérifié. Elles ont le don d’envoyer de rafales de vents lorsqu’un coup puissant est porté.
- Le talisman des pirates : aide à la recherche de trésors
- Clef magique : Ouvre beaucoup -mais pas toutes- de portes fermées ou de serrures.
Gains du calendrier:
 
- Reconstruction
- Pouvoir de vérité (Ce pouvoir vous permet de savoir si une personne ment ou non ainsi que de dissimuler vos propres mensonges)
- Lire dans les pensées
- Vorpale
- Empathie
- Poupée Vaudou
- Un homme, du nom de Balthazar, qui apparaît de temps à autres dans la vie de votre personnage afin de l'aider quand il est dans le pétrin, même dans les moments les plus improbables voire impossibles.
- Châtiment
- Contrôle du tissu
- L'invocation sous le sapin : Chaque fois que votre personnage se trouve en présence d'un sapin, il lui suffit de penser très fort à une personne pour que celle-ci se fasse téléporter devant lui.
- La patrie avant tout : les gains de votre personnage sont doublés lorsqu'il fait une quête avec un membre de sa race | Valable jusqu'à Noël 2019.



Vos Hauts-Faits



N/A



Physionomie

Skiadram, dans sa forme classique qu’est celle d’humanoïde, possède un physique de fringant jeune homme : un corps svelte d’un mètre quatre-vingt cinq mais aux muscles saillants de démon. Sa pilosité générale n’est pas très importante et sa peau est pâle. Il possède de fins yeux rouges sang dont le regard est froid et désintéressé. Vous pouvez y deviner un semblant de malice et parfois vous y décelez de la répugnance… Peut-être envers vous ? Le démon possède une particularité génétique : ses cheveux sont noirs et parsemés de fines mèches de différentes nuances de rouge. Son visage est ovale et présente des traits harmonieux, sans pour autant le faire particulièrement sortir du lot. À son air plutôt sombre et jamais souriant on pourrait le classer dans la catégorie « beau ténébreux » mais ses traits ont la fâcheuse tendance de rapidement se déformer sous l’indignation, le dégoût ou la plus pure des colères. C’est dans ces même colères que ses ailes démoniaques, d’ordinaire grisâtres, virent au noir abyssal et sont parcourues de veinules écarlates dans lesquelles s’écoule de la magie du chaos. Côté vestimentaire notre démon est un dandy, il aime les habits chics et luxueux mais de peur de les abîmer pendant une mission, il opte généralement pour une résistante armure de cuir ébène, qu’il recouvre la plupart du temps d’une cape de la même teinte et matière. Les couleurs éclatantes, vives et multicolores lui inspire une certaine répulsion et c’est pourquoi il se vêtit uniquement de couleurs sombres ou neutres, le doré faisant toutefois exception.

La forme démoniaque de Skiadram est assez particulière : son corps semble identique à celui de sa forme classique, à défaut d’avoir un crâne de loup en guise de tête et d’être obligatoirement vêtu d’habits nobles. Ce crâne est pourvu de cornes recourbées et une petite boule carmin éclaire chacun de ses orbites. Mais cela n’est que l’apparence superficielle de sa forme démoniaque : quand ses vêtements sont endommagés au cours d’un combat, on ne découvre non pas une peau squelettique, mais une peau rouge vif, recouverte de vaisseaux sanguins noirs en perpétuel mouvement sur l’ensemble du corps. Cette peau dégage une certaine chaleur et quand il fait frais, de la vapeur est très clairement distinguable. Une fois qu’elles ne sont plus gantées, les mains dévoilent des doigts fins et crochus capables d’entailler les cuirs résistants. Si le combat devient sérieux ou que Skiadram en a purement envie, le crâne de loup peut se désagréger (il a une fonction de casque/masque), laissant apparaître un visage cauchemardesque aux dents acérées et proéminentes. Parfois une longue langue bifide s’en échappe, donnant au démon un visage sournois, sadique, voir pervers. Ses yeux sont inhumains, grands, blancs, perçants et sans iris, rendant vaine toute tentative d’y deviner quoi que se soit.

De même que pour la forme démoniaque, quand il revêt la forme de l’Autre Skiadram ne garde « d’humain » que la forme humanoïde : il prend un mètre de plus, son corps semble être fait de charbon et certaines braises subsistent éternellement de part et d’autre. Il possède des jambes de bouc qui sont de la même consistance que le reste du corps, son crâne squelettique est souvent celui d’un bélier et possède de grandes cornes recourbées (parfois il s'agit d'un crâne de loup surmonté de bois de cerf [ou d'autres types de cornes, cela peut varier], plus rarement celui d'un reptile, d'un mammifère marin ou d'une créature préhistorique). Sur son torse, à l’emplacement du coeur, se situe un gros cristal rougeoyant animé par de bruyants battements. Ces battements font circuler la magie du chaos à travers d’épaisses veines et artères rouges carmin, parcourant l’intégralité de son corps et étant à sa surface. Les doigts de l’Autre sont aussi crochus que ceux de la forme démoniaque et permettent une saisie sûre de l’adversaire - comprenez par là qu’ils s’enfoncent dans la chair. Sur chaque paume des mains se dessine un symbole oméga incandescent. Son bassin est recouvert de lichen et d’herbes démoniaques brûlés, lui formant un pagne descendant le long de la jambe gauche et duquel s’échappent des éclats de braises à chaque mouvement. Quand Skiadram n’a presque plus de magie et que sa transformation touche à sa fin, une grande poussée d’adrénaline se déclenche, les cavités de ses yeux s’éclairent d’une puissante et inquiétante lueur vermeille et son corps se met à se consumer par un feu démoniaque rouge et noir. Cet état, où l’adrénaline décuple partiellement les capacités de l’Autre, dure une vingtaine de secondes. Il s’achève quand le corps termine de se consumer et que des cendres,  jaillisse le corps classique de Skiadram, très affaibli et sillonné de veines noires jais qui reprennent leur couleur originelle avec le temps.



Psychologie

Par où commencer ? Hum… Ah oui je sais : Skiadram est une ordure, un scélérat, l’archétype même du démon fielleux et sournois. Au premier abord il semble plutôt calme et désintéressé, mais abordez une discussion avec lui et vous verrez qu’il est particulièrement irascible. Ayant tendance à se mettre rapidement en colère, cela se produit souvent lorsque que l’on blesse son orgueil, quand on le fatigue ou quand une situation dépasse sa compréhension. De plus, il n’aime pas obéir. Il possède du respect pour les puissants mais déteste leur être inférieur. Se voir réduit à suivre des ordres est une infamie pour lui, ce qui pousse souvent ses supérieurs à le « dresser » et à punir ses écarts de conduite. Cet orgueil a tendance à le mettre dans des situations dangereuses, mais Skiadram n’est pas un casse-cou et quand il voit la situation dégénérer il a tendance à se tranquilliser ou à prendre la fuite, même si cela lui fait horreur.

Le démon est réfléchi et méthodique mais il se fait violence en gardant son sang-froid. À de rares occasions il démontre une grande patience et particulièrement lorsque il s’agit d’études. Cependant dans la vie de tous les jours, l’impatience de Skiadram fait de lui quelqu’un d’invivable, agissant régulièrement par pulsions. Skiadram est un grand raciste, aucune race n’a la valeur et la puissance de la sienne et c’est souvent un argument qu’il utilise pour massacrer ou sous-estimer du bénéfique et du neutre. Il a en revanche une plus grande estime pour les races maléfiques auxquelles il peut trouver certaines qualités, en particulier les sorciers et les alfars. La première chose qu’examinera Skiadram chez vous, ce sera votre race, attendez vous à en être jugé en conséquence.

Skiadram a l’épée facile et pour lui, occire est souvent une solution à ses problèmes. Le reste du temps c’est un passe-temps pour le moins amusant, surtout quand il s’agit de tuer pour nourrir son Drac’. Skiadram adore menacer, notamment quand il sait pertinemment qu’il va mettre sa menace à exécution. Terrifier les plus faibles que soi avant de les mettre cruellement à mort est un de ses jeux préférés. Oui notre démon est plutôt sanguinaire et soyez assurés que si vous l’avez provoqué, il ne va pas se contenter de vous couper la tête pour mettre fin à vos jours. Il va d’abord vous faire subir une myriade de violences physiques et/ou psychologiques avant de vous achever de la façon qui lui parait la plus appropriée. Arrogant au possible, le démon n’en n’est que plus égocentrique. Il ne pense que très rarement à son entourage et est le plus mauvais des altruistes. Seuls ses compagnons animaux réveillent en lui un attachement et un protectionnisme particulier.

Peu humoristique, les rigolos ont tendance à le mettre sur les nerfs mais ce ne sont pas les seuls… En effet le démon a la haine des pauvres, des gens puérils, stupides et fanatiques ainsi que des gens pensant vivre dans « le monde des bisounours » . En parlant de fanatisme, le démon n’est pas très zélé mais il apprécie justifier ses actes de violence comme des « offrandes à Havok ou Azazus », divinités qu’il apprécie pour les valeurs qu’elles représentent. Évidemment, il vénère l'Oeil. Si les pauvres inspirent une certaine répugnance à Skiadram c’est parce que Monsieur vient d’une famille fortunée. Élevé dans la pensée qu’il appartenait à une famille de démons « au sang-pur » (démons sans aucune mixité génétique avec d’autres races), Skiadram se considère comme étant au dessus d’une grande majorité de démons, spécialement ceux des bas-fonds et ceux vivants avec précarité. Ainsi même s’il se plaît à affirmer que la race démoniaque est la meilleure de toute, si vous êtes un grand observateur vous pourrez entr’apercevoir qu’il n’y croit pas complètement.

Skiadram est également un homophobe confirmé mais ce n’est pas pour autant qu’il s’intéresse aux femmes. À bien des égards le démon est indifférent aux charmes de la gent féminine, il se moque éperdument de la nudité qu’il voit seulement comme « une apparence sans habits », son désir sexuel est très faible - voir inexistant - et il ne voit en l’acte charnel qu’un banal moyen de se reproduire. Un peu sexiste sur les bords, mesdames, mesdemoiselles restez méfiantes car au moment de vous frapper ou de vous tuer, la sois-disante faiblesse/fragilité féminine semble complètement lui sortir de la tête… Nous sommes loin du gentleman (même s'il suit les règles de bienséance et de galanterie).

Et pour finir, sous ses airs de démon bourru et rébarbatif se cache une âme de collectionneur, Skiadram adore accumuler des biens en tout genre et pour rien au monde il ne s’en séparerait, même si ceux-ci prennent depuis des années la poussière dans son cabinet de curiosités. Skiadram est surtout attiré par les étrangetés de la nature, partout où il passe s’il voit un crâne, un fossile, un artefact antique, un foetus difforme ou autre étrange animal dans du formol, il n’hésitera pas à dépenser son argent afin de remplir les vitrines de son « manoir ». Ces passions ont fait de lui un petit érudit en zoologie, archéologie, anatomie et occultisme. D'ailleurs il emploiera souvent son vocabulaire zoologique pour  vous attribuer un sobriquet très agréable (en rapport avec vos caractéristiques physiques/psychologiques/raciales)... Vous avez un nez proéminent ? Alors vous êtes dorénavant un "nasique". Vous êtes un tas de muscle ? Alors vous êtes un "gorille sans cervelle". Vous êtes une femme qui aime la discussion ? Alors vous êtes une "guenon babillarde". Vous êtes un ange ? Alors vous êtes une "colombe décérébrée". Vous êtes humain ? Eh bien vous êtes "humain", "cloporte" ou... "faible créature simiesque affreusement pathétique, horripilante, repoussante, vomissante et incroyablement détestable" Skiadram fait preuve d'une imagination débordante pour trouver un surnom adéquat... Arrivez vous déjà à deviner le vôtre ?

Vous l’aurez compris, il faut être plus ou moins fou/sur la même longueur d’onde pour fréquenter et apprécier Skiadram. Puisse votre tête ne pas rejoindre son affreuse collection !



Histoire

Note : Ceci est une version abrégée de l’histoire de Skiadram, la complète sera disponible dans les mémoires

Rekto Skiadram. C’était le nom de ce jeune nobliau appartenant à la race démoniaque. Né dans une famille plutôt aisée et prétendument au « sang-pur », le démon vivait d’oisiveté, d’études et de violence gratuite envers domestiques et autres jeunes bourgeois. Son père, Rekto Staline, chef de la famille, cessa de tolérer les problèmes qu’engendrait son fils avec les autres dynasties. Le jour des cinquante ans de son héritier, il le convoqua et lui annonça fermement qu’il était désormais banni de la famille, lui expliquant qu’il était un vulgaire enfant à problèmes, remplaçable par un autre descendant. Skiadram fut traîné hors du manoir familial et jeté comme un malpropre. Le jeune démon jura alors de se venger de son père et ce dernier, amateur de défis, trouva l’objectif intéressant. Il transmit alors à son fils un logement dans les bas-fonds de l’Enfer ainsi qu’un domestique, lui offrant ainsi quelques ressources de base pour survivre dans l’abominable nouveau monde qui l’attendait. Le domestique, un alfar prénommé Vespertilio, guida alors son jeune maître jusque dans sa nouvelle demeure et se faisant il lui proposa de partir dans les terres arides, ce afin d’y apprendre « la magie du chaos » auprès du maître des arcanes – un sorcier séculaire lié à la famille depuis plusieurs générations. Skiadram accepta sans hésiter et après de - trop – rapides préparations il se mit en route pour les terres arides.

[youtube]j7aEwkBn470?hl=fr_FR&version=2[/flash]

Après trois fatigants jours de marche dans ces dernières, Skiadram craqua et explosa  «  Et je suis censé trouver un vieillard dans cette terre de désolation ?! Voilà près de trois jours que je marche inutilement sur ce sol craquelé ! Combien de temps va-t-il prendre ce « maître des arcanes » avant de me trouver ?! J’aimerais bien le savoir ! » En effet c’était au maître de trouver Skiadram car son lieu de résidence demeurait inconnu. Apparu alors discrètement derrière lui un homme mystérieux paraissant avoir la cinquantaine. Cet homme se présenta à lui comme Métatron, alias le maître des arcanes. Après un long monologue, quelques gifles et un sort de mutisme, il poussa Skiadram dans un portail magique. Le démon chuta et atterrit violemment sur le sol rocailleux d’une grotte. Le maître des arcanes lui expliqua qu’il s’agissait d’une cavité rocheuse au cœur d’une montagne, qu’il avait aménagé de façon à en faire sa demeure. Skiadram en explora les différentes pièces avant de s’installer dans l’une d’elles qui avait été habitée par plusieurs de ses prédécesseurs. Le lendemain il fut violemment réveillé par le sorcier qui souhaitait débuter l’entraînement. Après moult questions relatives à la cavité rocheuse, il traversa un portail que lui avait ouvert le maître. Ils furent téléportés sur une surface plane où le maître décrivit à son élève ce qu’il allait lui enseigner (divers sortilèges et astuces pour survivre à un milieu comme les bas-fonds de l’Enfer) et ce qu’il allait lui faire travailler (le potentiel magique et la force mentale). Skiadram s’impatienta et souligna que le maître n’avait pas évoqué la magie du chaos. Métatron tenta de dissuader son jeune padawan et lui rappela que cette magie faisait partie du côté obscur de la force, ce qui signifiait qu’elle était pleine de conséquences désastreuses (corps qui explose sous le surplus de puissance… mutation écoeurante du corps sous l’effet de la magie… paralysie définitive du corps… folie incurable… intoxication… graves problèmes cardiaques et cérébraux… perte partielle ou totale de la mémoire… mort). Skiadram n’en eut cure et préféra glorifier la puissance et la violence, prétendant qu’elle avait réponse à tout. À cela le maître répondit : « Tu dois savoir que la violence résout peut-être beaucoup de choses au sein de ton peuple mais elle a toutefois ses limites, surtout sur les territoires non démoniaques. Il est important que tu aies d’autres cartes dans ta main que simplement l’anéantissement, sans quoi tu n’arriveras jamais à gravir les échelons, et je me doute fort bien que c’est l’un de tes objectifs. » Skiadram buté comme jamais ignora les propos du sorcier et suggéra tout de suite passer à la pratique.

Il eut ce qu’il voulut et constata bien malgré lui que l’apprentissage n’était pas une partie de plaisir. Entre le maître des arcanes qui faisait régulièrement des fourberies à son élève et les difficultés et conséquences relatives à la pratique du magie du chaos, Skiadram eut cru qu’il allait mourir. Mais après un an et deux mois d’acharnement, le démon arriva enfin à utiliser plus ou moins correctement ses pouvoirs, à mieux gérer sa consommation de magie, à être autonome, très prudent et méfiant vis à vis des autres. Et surtout, il connaissait dès à présent les bases de la magie du chaos. Il en fut plus qu’heureux, il était euphorique, enivré de sa propre puissance - même si elle n’était que des moindres. Il ne souhaitait plus qu’une chose : en découdre avec n’importe qui, n’importe où, n’importe quand.

[youtube]H7Iy8H7cWNk?hl=fr_FR&version=2[/flash]

Ce à quoi, il eut également droit. Après d’énièmes insolences auprès du maître des arcanes, celui-ci finit par déclarer qu’il avait une dernière chose à enseigner à Skiadram. Il ouvrit un nouveau portail et bientôt les deux personnages furent téléportés sur un terrain vague et sans obstacles. Tandis que Skiadram observa les alentours, le maître des arcanes s’avança à quelques mètres avant de se retourner. Faisant face à Skiadram, il lui jeta des armes « Battons-nous vermisseau. » Le démon bloqua mais après avoir compris la situation il sourit à grandes dents. « Enfin ! Enfin je vais pouvoir vous refaire le portrait vieux crouton ! Sachez que je ne me retiendrai pas, êtes vous vraiment sûr de vouloir vous battre ? » Métatron fronça les sourcils « Je ne laisserai pas une petite merde me manquer de respect. Ça jamais, il n’en n’est pas question. »

Le combat débuta alors et Skiadram pu constater l’impressionnante puissance de son maître. Malgré diverses tactiques employées, la différence de force fut trop grande et bientôt Skiadram finit la tête enfoncée dans le sol. Passablement énervé et humilié, le démon rassembla ses forces et une terrible énergie négative entoura son corps, formant un nuage noir… Après avoir considérablement grandit, le cumulus se dissipa. Skiadram dans sa forme de l’Autre, surplomba Métatron du haut de ses deux mètres quatre-vingt cinq. Mais le sorcier était bien plus puissant et après un court combat à sens unique, il balaya Skiadram dans les airs comme au lancer de poids. Le démon vola. Pour lui, le temps semblait s’être arrêté. Il se vu lentement chuter… chuter… chuter… Skiadram s’écrasa trente mètres plus loin.

[youtube]-9ew_VFhRqs?hl=fr_FR&version=2[/flash]

Skiadram, ayant repris sa frome classique, toussa violemment, vomit du sang couleur ébène puis s’écroula de nouveau sur le sol. Sa vision était trouble, il leva sa main face au ciel. Elle était sillonnée de veines profondément noires. Le maître des arcanes s’approcha de son élève, s’assit en tailleur et resta muet. Skiadram s’affligea de son état et Métatron eu un sourire « Je vais être sincère… Tu m’as surpris. » Skiadram écarquilla les yeux. Le maître adressa des félicitations à son élève, pour son assiduité à l’apprentissage et pour ses compétences martiales... Suite à quoi il se moqua ouvertement de lui avant de lui expliquer que la notion qu’il voulait lui inculquer par ce combat était l’humilité. Le démon ricana et ignora les propos de son maître. Il n’était pas encore prêt à accepter ses faiblesses, il préféra les nier et s’enfermer dans un mensonge. Le maître demeura placide, il avait conscience que son enseignement s’arrêtait là. À présent c’était à Skiadram, à lui seul, de se faire une raison. Cela prendra un certain temps et peut-être qu'il ne reconnaîtra jamais totalement ses points faibles… Mais d’une façon ou d’une autre, un jour, il s’y résignera.

Skiadram séjourna encore quelques semaines chez le maître, le temps de se remettre de ses blessures. Ils se parlèrent peu – le plus souvent pour se chamailler - mais on pouvait à présent voir qu’un véritable lien s’était créé entre eux. Vint le jour du départ, Skiadram avait dormi dehors et, à l’aube, il se mit en route sans prévenir le maître. Il marcha une centaine de mètres avant d’entendre une voix familière dans son dos… « Il faudra que tu viennes prendre ta revanche. » Skiadram s’arrêta net, mais ne se retourna pas « Hunhun vous pouvez compter sur moi… » « Encore faudrait-il que tu ne meures pas. » Fit la voix d’un ton moqueur. Skiadram tourna légèrement la tête et adressa un sourire malicieux au maître des arcanes « Comme si c’était dans mes intentions… » Il reprit sa route.

[youtube]N_EK_tFz9ug?hl=fr_FR&version=2[/flash]

Ainsi commença l’aventure de Skiadram au sein des vastes terres du Yin et du Yang. Il voyagea un peu à travers le Continent  puis retourna en Enfer. Vint l’avènement du Dieu roi et la conquête de Taelora… Skiadram combattit contre les sorciers dans une grande bataille navale. Le combat donnant avantage aux sorciers, Skiadram fuit le combat peu avant la fin de celui-ci. De retour en Enfer, il s’aperçut que de violentes secousses parcouraient celui-ci, ainsi, il dut reconstruire à deux reprises sa résidence. Profitant du chaos ambiant, il vécut de crimes et de délits, créa des contacts avec divers criminels et s’installa dans le milieu. La guerre des dieux émergea et Skiadram découvrit l’existence de Sympan et des Aetheri. Acceptant la décision de son nouveau chef de race, il devint pro-sympan. Ainsi, il attaqua et pilla de nombreux temples adverses, accompagné alors de voleurs, bandits, assassins et mercenaires en tout genre… Mais il ne participa pas à la guerre anges-démons, ou du moins pas en tant que combattant : il fournissait des drogues de combat aux soldats, se mêlant toujours plus au milieu criminel. Les affrontements continuèrent et la Coupe des Nations eut lieu. Après beaucoup de sang versé le verdict tomba : le camp de Sympan avait vaincu celui des Aetheri. S’en suivit alors le génocide des Anges, activité à laquelle Skiadram apprécia participer, ayant l’opportunité de tester ses sorts sur des ennemis affaiblis et des prisonniers…


Dix ans s’écoulèrent… Skiadram gagna en puissance et monta dans la hiérarchie, passant du rang exécrable de Mādiga au rang acceptable de Saraṇi. Bien que toujours arrogant et excessivement sûr de lui, il n’était plus le petit nobliau découvrant les bas-fonds de l’Enfer. Criminel endurci, il s’était fait une petite place dans le milieu de la drogue, se liant du mieux qu’il pouvait avec les Arkendars. Le démon avait évolué mais demeurait insatisfait… En plus d’être soumis à un supérieur, il avait l’impression d’avoir stagné, de s’être enfermé dans une routine qui l’empêchait de se développer… À l’aube d’une nouvelle ère, Skiadram était bien décidé à reprendre les choses en main.



HRP

Votre prénom ou pseudo courant : Skiadram
Comment avez-vous découvert le forum : Via un topsite
Si un jour vous quittiez le forum, comment voudriez vous que votre personnage disparaisse? : Hum... Corrompu par sa magie il disparaîtra totalement fou dans la nature
Une remarque, un petit mot ? : Merci au staff qui se tue à aider les membres en toutes circonstances !
Code ? : Oki

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34882-rekto-skiadram?high
Skiadram
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1531
◈ YinYanisé(e) le : 10/03/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Quel intérêt ?
✭ Activité : Criminel | Rang 1

Caractéristiques
◤ ◤: Agi 10 / For 13 / Cha 10 / Int 11 / Mag 12
◤ ◤: La lame des anciens et une arbalète
Skiadram
MessageSujet: Re: | Rekto Skiadram |   | Rekto Skiadram | EmptyJeu 29 Mar 2018, 17:43

Compagnons animaux


| Rekto Skiadram | Carnag10
La haine est le plus grand hommage : soyez fiers de l’avoir mérité
Ω Ψ Ω
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34882-rekto-skiadram?high
Skiadram
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1531
◈ YinYanisé(e) le : 10/03/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Quel intérêt ?
✭ Activité : Criminel | Rang 1

Caractéristiques
◤ ◤: Agi 10 / For 13 / Cha 10 / Int 11 / Mag 12
◤ ◤: La lame des anciens et une arbalète
Skiadram
MessageSujet: Re: | Rekto Skiadram |   | Rekto Skiadram | EmptyJeu 29 Mar 2018, 17:43

Dar'Jarsha

Nom : Dar'Jarsha
Prénom : /
Surnom : D'Jarsha
Sexe : Mâle
Âge apparent : Proche de la trentaine
Ère de naissance : L'ère de la renaissance du Dieu roi, troisième partie
Race : Eversha
Type : Hessha Pery
Métier : X

Niveau : I - Départ à 40

Armes :  
- Un arc
- Une paire de khukuris

Spécialités :
- Agilité : 6
- Force : 5
- Charisme : 3
- Intelligence : 4
- Magie : 4

Pouvoirs :
- Règne Animal
- Colère des Anciens
- Vision nocturne
- Parler avec les animaux
- Se rendre invisible

Gain de niveau 2
- X

Gain de niveau 3
- X

Gain de niveau 4
- X

Gain de niveau 5
- X

Gain de niveau 6
- X

~ Quêtes

POUVOIRS
-
-

ARMES
- X

ARTEFACTS
- X

~ Événements

POUVOIRS
-Télépathie
-Vitesse accrue

ARMES
- X

ARTEFACTS
- X

~ Intrigues
- X

~ Formes de magie
- Magie D’Argent (native)
- Magie Primitive (native)

~ Couronnes
- X

~ Doubles nationalités
- X

~ Patrimoine et réputation
- X

~ Autres
- X

Particularité : Ex-démon de l'avarice. A été acheté par Skiadram. N'évolue pas dans la hiérarchie de sa race.

Physionomie : D’Jarsha n’a plus grand chose de son apparence de démon, la transformation en Hessha Pery l’ayant considérablement fait muter. En effet l’eversha est un étrange hybride bipède de plusieurs animaux, avec cependant une prédominance du chat dont il tient une tête, un tronc, des cuisses et une queue au pelage rayé de noir et de blanc. Du reste il possède des bras plumés avec des serres de rapace en guise de mains ainsi que des pieds et mollets reptiliens. Sa tête féline, balafrée, possède quelques vestiges d’origine démoniaque, comme deux petites cornes recourbées vers l’avant. Ses yeux, eux, sont jaunes et lui permettent de voir dans le noir, ce à l’aide d’une dilatation de la pupille propre au chat et aux reptiles. Il porte également deux boucles d’oreilles dorées sur l’oreille droite. Enfin, l’intérieur de sa gueule est muni d’une seconde rangée de dents pointues, coïncidente ressemblance avec les poissons carnassiers. Son torse, lui, est élancé et présente de petites ailes atrophiées, inutiles et particulièrement laides dans son dos, autre vestige de son ancienne race. Sa queue velue, elle, fait guise de troisième main. L’eversha équipe son corps d’un mètre quatre-vingt d’une sobre, usée mais efficace armure de cuir brune dont il profite de la capuche pour passer inaperçu et échapper au regard des autres. Hormis cette tenue, il ne porte aucun vêtement, rechignant - comme bien trop souvent - à dépenser de l’argent pour s’en acheter.
Psychologie : D’Jarsha est un ancien démon de l’avarice, et de ce fait, sa psychologie est plutôt maléfique. Bien que sa nouvelle race ait légèrement « adoucie » certains de ses traits de caractère, la plupart restent prédominants, à savoir une méchanceté, violence et tendance au sarcasme et au péché particulièrement naturelles. De ce fait, il succombe régulièrement au péché d’avarice et il lui est alors impossible de dépenser de l’argent ou de troquer ses biens, mu par un irrépressible désir de conservation.
Son impulsivité, elle, s'est renforcée : plus nerveux et sauvage, l'eversha peut se montrer très susceptible. Sa race n'étant plus vouée à charmer, D'Jarsha fait fi de toutes formes de persuasions et a tendance a employer la manière forte ou l'intimidation. On notera qu'à l'image de Skiadram, D'Jarsha est profondément raciste et porte un mépris tout particulier pour les races bénéfiques. Il partage beaucoup de points de vue avec son maître mais peut parfois être en parfait désaccord avec ce dernier, lui opposant alors une résistance farouche qui lui vaut la plupart du temps d'être maté.
En règle générale D’Jarsha est quelqu’un de méfiant et d'extrêmement prudent. Habitué au monde de la pègre et, depuis sa transformation, à celui des persécutions, l’eversha accorde difficilement sa confiance et est toujours sur le qui-vive, ce qui fait parfois de lui un parfait paranoïaque.
Notre Hessha n’aime pas les villes et il y vit malgré lui car les seules activités qu’il maîtrise et lui permettent de survivre se cantonnent aux milieux urbains (trafic de drogues, larcins…). Pour apaiser le stress continuel que lui génère ce milieu, D’Jarsha trouve sérénité dans des prières adressées à Phoebe, sa nouvelle déesse. Mais ce n’est pas pour autant que D’Jarsha a abandonné ses anciennes divinités : comme tout habitant de l’enfer, D’Jarsha met un point d’honneur à adorer l’Oeil. De même il vénère Sympan, Nīḍalu, Kaa et Dubheasa.
On notera finalement que outre l’argent, les animaux sont sa seule source de plaisir et de bien-être. En effet D’Jarsha trouve en eux un réconfort et une proximité inexpliquée, et ce peu importe leur espèce. Il aime leur parler, les étudier et surtout répondre à l’appel de la nature avec eux (même s’il en a rarement l’occasion). La violence envers les animaux est probablement la chose qu’il déteste le plus, soyez certains de voir sa rage virer à la bestialité sanguinaire si vous vous en prenez à la faune.
Histoire : *Scriiiiiiitch* Un démon venait de déverrouiller et d’ouvrir la geôle « Allez le bélua on se rend dans l’arène ! » La créature hybride, couchée, tourna le dos à son interlocuteur dans un léger cliquetis de chaînes. À la vision des ailes déformées de cette dernière, le démon s’énerva « Ex-démon ou pas maintenant tu es une bête combattante, accepte ta condition et va buter du monstre ! Comme les deux autres fois, tu seras mis en vente après le combat, essaie de te faire vendre cette fois ! » La créature se leva alors avec paresse « Pffff est-ce que je braillais autant quand j’étais un démon ? Voilà qui n’est pas regrettable… » Le geôlier s’empressa de tirer les chaînes du monstre « Je ne ferais pas trop le malin si j’étais toi, tu as eu de la chance deux fois mais cette fois-ci tu te feras crever. » « Huhuhu jamais deux sans trois comme on dit… » Le démon défit les liens de l’insolent eversha puis le poussa sans ménagement dans la fosse. Le bélua balaya alors du regard le petit amphithéâtre, les gradins n’étaient pas pleins mais les spectateurs hurlaient déjà de leurs voix inhumaines. En face une grande grille s’ouvrit et en sortit alors une bête de l’Enfer. Cette bête était cornue, quadrupède, faisait la taille d’un porc adulte et possédait une peau épaisse et noirâtre recouvrant des muscles saillants et puissants. Ses mains charnues étaient munies de dangereuses griffes pointues et sa gueule aplatie était dotée d’une large mâchoire aux crocs nombreux, tranchants et recourbés. Les poils et plumes de l’Hessha Pery s’hérissèrent et il se mit immédiatement en posture défensive, ses sens lui hurlaient que cette créature était dangereuse. Les voix des gradins s’élevèrent et la bête chargea sa proie d’un pas lourd et décisif, ce à quoi l’eversha, voyant la bête à trois mètres de lui, réagit en bondissant en avant. Là, il survola légèrement la bête avant de s’agripper fermement à elle avec ses serres. À présent sur son dos, notre bélua voulu mordre la bête au cou, pour sectionner la trachée ou la carotide, mais la créature se cabra puis effectua une ruade éjectant l’eversha. Roulant sur quelques mètres, il eut à peine le temps de se relever que la bête se jeta sur lui. Plaqué au sol, l’animal était sur le point de lui lacérer le visage : il l’en empêchait tant bien que mal en lui retenant le bras à l’aide de ses mains. La créature, furieuse face à une telle opposition, beugla dans une gerbe de postillons et commença à taillader violemment le torse du bélua de son autre main. À la vision des giclées de sang,  notre Hessha vit sa vie défiler.

Mais quelle vie exactement ? Sa médiocre existence d’orphelin et de criminel ne fut qu’un vaste vide, jusqu’ici il n’avait vécu que par la banale et triste motivation de survivre et d’amasser de l’argent. Le seul rebondissement qu’il eut vécu fut un désastre : une morsure purulente d’un wynmeri qu’il devait vendre au marché noir. La suite, vous la connaissez. Après des semaines d’intenses douleurs et de transformation, il tomba encore plus bas qu'il ne l'était : humilié et moqué de ses pairs, il fut réduit en esclavage et affiché comme une bête de foire jusqu’à être envoyé à un abattoir appelé « jeux ». Pourtant, notre Eversha avait la rage. La rage de vivre.

Les pupilles du bélua disparurent, laissant place à un iris vide et injecté de sang. Sa bouche commença à écumer et les veines de son front se firent plus apparentes   « RAAAAAAAAAAAAAH » Entré en frénésie, l’eversha lâcha le bras de la bête, la laissant marquer son visage à vie, et il s’élança pour crever sauvagement les yeux de sa proie. Les serres s’enfoncèrent profondément, arrachant une terrible plainte à la créature qui recula en convulsant et culbutant. Mais la soif de sang de l’ex-démon était telle qu’immédiatement après cette action, il se jeta de tout son poids sur la bête, profitant de son instabilité pour la faire s’écrouler. La créature chuta et une fois à terre, l’Hessha Pery la mordit fortement à la gorge. Elle se débattit vivement, donnant d’agressifs coups de mâchoires dans le vide et agitant ses pattes avant pour tenter de blesser son agresseur. Les spectateurs hurlaient comme des fous, jouissaient et s’agitaient de plaisir face à cette mise à mort. À seulement vingt ils semblaient être une centaine. La bête faiblit et fut bientôt prise de spasmes de plus en plus espacés. La vie s’échappait d’elle. Enfin, le monstre sentit le souffle de la créature s’arrêter. Alors, il relâcha l’emprise de sa morsure et l’ensemble de ses muscles se décontractèrent. Il se leva, plutôt chancelant « Nous avooooooons un vaiiiiinqueur ! » Tandis que le public beuglait comme sur un champ de bataille, le bélua, lui, préféra regarder d’un air triste la troisième créature qu’il avait du tuer « Mesdames et messieurs, ceci était le troisième combat de notre eversha, D’Jaaaaaaarshaaa ! Ainsi les enchères débutent ! Le prix commence à trente kanives ! Qui le veut, qui le veut ?! » « Cinquante ! » « Soixante-dix ! » « Quatre-vingt dix ! » « Quatre-vingt dix ! Qui dit mieux ?! » « Cent cinquante ! » Le silence se fit dans l’amphithéâtre « Hoho ?! C’est donc notre dernier prix ?! Adjugé pour… » « Trois cents. » Les spectateurs se retournèrent simultanément vers l’enchérisseur. Corps svelte, armure de cuir ébène, cheveux bicolores noirs et rouges, l’homme se répéta « Trois cents kanives pour l’Hessha Pery. » « Trois cents ! Personne d’autre ? » Le vent souffla dans l’arène « C’est donc l’homme aux trois cents kanives qui remporte l’eversha ! Félicitations ! »
L’homme paya sa somme et descendit dans l’arène. Là, il rejoignit l’eversha ensanglanté qui s’était étendu pour se reposer. Un fin sourire aux lèvres, il lui tendit la main « Enchanté D’Jarsha, sache que j'ai des projets pour toi, ne me déçois pas. » Le bélua hésita, puis se releva en s'agrippant à la main de son interlocuteur « À qui ai-je l'honneur ? » Un léger ton suffisant dans la voix, l'homme répondit :
« Je suis ton nouveau maître : Rekto Skiadram. »


Kasper

Nom : Inconnu
Prénom : Kasper
Surnom : /
Sexe : Mâle
Âge apparent : 15 ans
Ère de naissance : Ère de la Conciliation
Race : Lyrienn [Qis]
Élément : Glace
Métier : X

Niveau : I - Départ à 40

Armes :  
- Une fronde
- Une paire de kirpans

Spécialités :
- Agilité : 4
- Force : 2
- Charisme : 4
- Intelligence : 5
- Magie : 6

Pouvoirs :
- Qyndily Mantris [glace]
- Qyndily Aenör [glace]
- Kölge Nazaret [contrôle de l'ombre]
- Changer d'apparence
- Contrôle des morts

Gain de niveau 2
- X

Gain de niveau 3
- X

Gain de niveau 4
- X

Gain de niveau 5
- X

Gain de niveau 6
- X

~ Quêtes

POUVOIRS
- X

ARMES
- X

ARTEFACTS
- X

~ Événements

POUVOIRS
- X

ARMES
- X

ARTEFACTS
- X

~ Intrigues
- X

~ Formes de magie
- La Magie de Jade (native)
- La Magie Élémentaire (native)

~ Couronnes
- X

~ Doubles nationalités
- X

~ Patrimoine et réputation
- X

~ Autres
- Le coffret chocolaté : Il s'agit d'un coffret magique dans lequel sont créées des petites figurines en chocolat à l'effigie d'un individu que votre personnage pourra manger à son bon vouloir. A chaque fois que le coffret est refermé, de nouvelles figurines sont constituées. [Skiadram]
- Le Conte du Sapin : Il s'agit d'un livre qui porte ce nom pour une raison inconnue. Quoi qu'il en soit, quand votre personnage l'ouvre, un clone de la personne liée apparaît devant lui pendant trente seconde maximum par jour. Ce clone fera exactement comme ladite personne. Le personnage peut toucher le clone, l'effleurer, le serrer dans ses bras etc. Tout ce qu'il fera d'agréable sera ressenti par la personne liée, où qu'elle se trouve et quoi qu'elle fasse. [Skiadram]
- La boule de neige de Rufin : Il s'agit d'une boule de neige construire par Rufin, un homme particulièrement sensible au bonheur ambiant. Aussi, quand vous la secouez, il se met à neiger une neige particulière qui rend euphorique les individus qu'elle touche.
- La bûche : Il s'agit d'une petite bûche de bois pouvant être facilement transportée dans un sac et qui s'embrase pour donner un feu de camp une fois posée au sol. La durée et la taille dépendent exclusivement de la magie du possesseur.

Particularité : Il est l'esclave de Skiadram, est atteint du syndrome de Stockholm et n'évolue pas dans la hiérarchie de sa race (c'est un Qis).

Physionomie : Kasper a ce qu’on appelle communément un corps de lâche. Proche de la sous-nutrition, le lyrienn a la peau sur les os. Cette même peau au teint livide présente de nombreux hématomes ainsi que des cicatrices dues à de violents coups de fouet. Son visage, ovale, pur et plutôt gracieux, présente des traits légèrement efféminés. Ses cheveux mi-longs, coiffés négligemment, sont d’un blond platine éclatant. Fins, verts et souvent accompagnés de grandes cernes sont ses yeux, témoignant d’un sommeil agité. Son regard, toujours bas, est celui d’un être soumis et si vous le croisez, vous verrez une crainte instinctive l’animer avant de fuir votre propre regard... Néanmoins à de très rares occasions, c’est une défiance et un mépris incongrus que vous y trouverez.
Si au coin d’une ruelle vous l’apercevez, ce sera un petit homme d’un mètre soixante-sept que vous découvrirez. Vêtu de sombres haillons déchiquetés, il cherchera à se faire le plus discret possible en rabattant sa capuche noire. Ayant régulièrement recours au changement d’apparence, le jeune adolescent fera tout pour passer pour un Madiga (démon de niveau I) quelconque, se faisant pousser de petites cornes recourbées sur le crâne et modifiant la couleur de sa chevelure, de façon à l’assombrir le plus possible (la blondeur évoquant plus ou moins les êtres bénéfiques selon lui).

Psychologie : Notre lyrienn a pour habitude d’être un peureux, un lâche. La crainte et la méfiance sont omniprésentes chez lui, comme un réflexe animal, et cela est du aux mauvais traitements qu’il a toujours vécu. De peur de se faire frapper, Kasper acquiesce toujours les propos de ses interlocuteurs et accepte machinalement toutes demandes qu’on lui fait (ce qui lui pose parfois des problèmes). Considéré comme un déchet par tous ses proches, le lyrienn n’a aucune estime pour lui même et accepte volontiers de se soumettre - ce qui énerve considérablement Skiadram, qui lui, fait de la fierté et de l’honneur des valeurs primordiales -. En tant que Qis, Kasper ignore presque tout de sa race, et à vrai dire il la déteste car c’est elle qui est responsable de son esclavage. Ayant grandit dans la société démoniaque, le lyrienn prie l’Oeil et est fortement influencé par les péchés, ce qui fait que malgré son caractère docile, Kasper est très enclin à faire le mal, en particulier contre tout être inférieur à lui. Empli de frustration du à sa faiblesse et à son impuissance, Kasper se défoule sur de petits animaux tels que des insectes, souris, chatons et chiots, qu’il massacre violemment et allègrement à l’aide de pierres ou de ses kirpans. Skiadram a une très forte influence sur Kasper et inconsciemment ce dernier reprend parfois les traits de caractère de son maître, cela du à un profond syndrome de Stockholm. En effet, Skiadram est tout pour Kasper, à la fois un dieu, un maître, un père, un mentor, un châtieur, un bourreau. Par conséquent, le lyrienn porte une admiration et une haine latente pour le démon, le considérant comme un modèle qu’il faut atteindre puis éliminer. L’influence qu’il subit a une conséquence particulière : occasionnellement lorsque Kasper se fait humilier, la fraction d’orgueil qu’il possède s’insurge et entraîne alors des réactions violentes, comme la volonté et l’action de tuer par exemple. Dans tous les cas le lyrienn n’a rien d’un enfant de coeur. Asocial et renfermé, c’est un enfant de la pègre et il ne rechigne en rien à accomplir des crimes et larcins.

Histoire : « Qu’as tu donc à me proposer aujourd’hui contrebandier ? » « Haha ! Aujourd’hui point de reliques cher démon, en revanche j’ai autre chose qui pourrait t’intéresser… » « Hum ? Qu’est-ce-donc ? » Le sorcier souleva une bâche cachant une cage métallique « Un élémental ! » « Un lyrienn, vraiment ? Voilà qui est intéressant, où te l’es tu procuré ? » « Un compatriote esclavagiste me l’a vendu, souhaiterais tu me l’acheter ? » « Hum laisse moi observer son état… » Skiadram se rapprocha de la cage, là il découvrit un petit être faible et frêle. C’était un jeune enfant à la chevelure blonde « Il a six ans » Le démon toisa le marchand « Tu ne chercherais pas à me vendre un ange par hasard ? Vu leur défaite monumentale les esclaves sont nombreux. Sors le, histoire que je voie s’il n’a pas d’ailes. » « Si tu y tiens… » Le sorcier sortit une petite clé et décadenassa la cage. Il prit alors son bâton et frappa brutalement les barreaux « Sors de la merdeux ! Mon client veut t’observer ! » L’enfant rampa pour sortir et une fois dehors il était tout chancelant. Skiadram inspecta le mioche, il le souleva pour estimer son poids, vérifia sans pudeur qu’il était bien un mâle, regarda s’il ne présentait pas de fractures ou de blessures ouvertes et enfin, s’assura qu’il n’avait pas d’ailes ou de cicatrices, du à une mutilation, dans le dos. « Il semble normal, il est juste amaigri et apathique… » « Je l’ai drogué pour qu’il soit calme. » « Est-ce vraiment un lyrienn ? Il ne présente pas d’anti-magie donc ce n’est pas un humain… toutefois il peut appartenir à de nombreuses autres races. Quel son prix ? » « Je n’ai malheureusement rien pour t’assurer qu’il soit un lyrienn… Ses parents m'ont été certifiés comme cent pourcents élémentals, c'est tout ce que je peux te dire. Il coûte cent kanives. » « Et que vaut ta parole ? Fais moi une réduction, je ne veux pas payer plein pot une créature dont la race est incertaine. » « Soixante-quinze kanives. » « Je ne te le prendrai que pour cinquante kanives. » Le sorcier réfléchit, il n’avait guère envie de garder cet enfant et il ne connaissait pas d’autres démons susceptibles de l’acheter « Très bien, va pour cinquante kanives. » Le contrebandier clipsa des chaînes au cou et aux mains du lyrienn « Par pure curiosité, que vas tu en faire ? » Skiadram prit un ton malsain et passionné « Je veux percer les secrets de ses pouvoirs, les étudier puis les mettre à profit. Il me sera sûrement utile une fois adulte, je vais lui faire remplir un pacte avec moi, il ne comprendra rien et il deviendra mon serviteur pour les siècles à venir. » Le sorcier haussa les épaules « Eh bien je te souhaite une bonne réussite ! » Le démon saisit les chaînes et voulu se mettre en route, toutefois l’enfant ne bougeait pas. « Eh bien eh bien, si tu ne veux pas marcher je vais devoir te traîner. » Skiadram tira un cou sec et se mit en marche, faisant traîner inflexiblement le mioche sur le sol rocailleux de l’Enfer.

Une semaine plus tard…

« Où sont tes pouvoirs, vermine ?! » Skiadram asséna un violent coup de pied dans le ventre du lyrienn. Ce dernier valdingua avant de dégobiller son maigre repas « Skiadram tu peux t’acharner sur lui mais ça ne réveillera pas ses capacités… » « Je n’ai pas besoin de tes remarques D’Jarsha ! » « Rends toi à l’évidence, les lyrienns ne développent pas de pouvoirs quand ils sont enfants. Qui plus est, même si ses parents sont lyrienns, lui ne le sera pas forcément... Il peut finir sorcier ou magicien. Dans le pire des cas, il deviendra humain. » « J'en rage d'avance... Je n’aurais pas du l’acheter sur un coup de tête ! Que vais-je faire de lui en attendant qu’il ait sa révélation ? » « Tu n’as qu’à le prostituer, ça te fera gagner un peu d’argent. » « Non, non, non D’Jarsha… Je ne supporte pas les homosexuels et les pédophiles, pas question de leur offrir ma chose pour qu’il satisfassent leurs désirs anti-naturels. » « Tu es bien homophobe… Ce sont des clients comme les autres, ce qui compte ce sont les bénéfices. » « Quant à toi tu es obsédé par l’argent ! Je vais lui apprendre à voler, sa petite taille est un atout de choix. » « C’est dangereux, ta chose risque de mourir avant l’âge adulte… » « Si Kasper n’est pas capable de survivre à des larcins alors il ne me sera d’aucune utilité une fois adulte. » « Kasper ? Voilà qui m’étonne, tu lui as donné un nom ? » « Effectivement mais c’est uniquement d’ordre pratique. Kasper relève toi ! » Le lyrienn peina à se redresser, prenant appui sur une commode. Skiadram s’approcha de lui et le saisit par les cheveux, lui relevant énergiquement la tête de façon à le fixer sévèrement. « Écoute moi bien petite larve, au vu de ton inutilité actuelle je vais t’apprendre à me servir. Après tout nous avons passé un pacte toi et moi… Tu t’en souviens ? Tu as désiré te repaître et t’abreuver, en échange tu as accepté de m’obéir pendant trois cent ans… Souviens toi que tu as signé… Tu n’es plus en mesure d’objecter mes ordres désormais. » Kasper acquiesça les larmes aux yeux. Au même moment Skiadram aperçut une tâche d’urine se répandre sur le sol… Outré, il gifla Kasper « N’as-tu pas honte ?! » Derrière D'Jarsha éclata de rire. Skiadram fit mine de l’ignorer et s’adressa de nouveau au jeune enfant « Pour commencer tu vas me nettoyer ça. Ensuite pendant une heure je vais t’inculquer toutes sortes de connaissances, et ce chaque jour. D’Jarsha, lui, se chargera de t’apprendre à voler, revendre de la drogue etc… » « Que… Tu te permets de prendre des décisions à ma place ? » « Silence D’Jarsha, je suis ton maître. Quant à toi exécute toi et plus vite que ça ! »

Ainsi commença la misérable vie de Kasper. Pendant dix ans il subit un rude apprentissage qui ne permettait aucune erreur, sous peine d’être sévèrement puni aussi bien par D’Jarsha que par Skiadram (ce dernier étant un tyran en matière d’éducation). Tantôt objet de défouloir passager, tantôt homme à tout faire, le lyrienn vouait sa vie à son maître. Alors que Skiadram prit la décision de se reprendre en main, Kasper, lui, sentait peu à peu quelque chose grandir en lui…

Seul et recroquevillé au coin d’une étable, il serra les poings et murmura
« Je le tuerai… »



Verso Dramskia

Nom : Verso
Prénom : Dramskia
Surnom : Dram'
Sexe : Mâle
Âge apparent : Une vingtaine d'années
Ère de naissance : Ère de la conciliation
Race : Démon
Métier : X

Niveau : I - Départ à 40

Armes :  
- Une chachka
- Une paire de stylets

Spécialités :
- Agilité : 5
- Force : 3 + 1 = 4
- Charisme : 6
- Intelligence : 4
- Magie : 4

Pouvoirs :
- Le pacte démoniaque
- Le reflet de l'autre
- La tentation du diable
- Création de boules en verre multicolores
- Transformer la nourriture en guirlandes

Gain de niveau 2
- X

Gain de niveau 3
- X

Gain de niveau 4
- X

Gain de niveau 5
- X

Gain de niveau 6
- X

~ Quêtes

POUVOIRS
- X

ARMES
- X

ARTEFACTS
- X

~ Événements

POUVOIRS
- La malédiction d'Edel > Parce que la Saint Valentin ne profite pas à tout le monde, votre personnage pourra maudire (ou bénir c'est selon le point de vue) une femme afin qu'à chaque fois qu'elle fait l'amour, elle tombe systématiquement enceinte. De même pour un homme qui à chaque fois qu'il fera l'amour - potion d'infertilité ou pas - donnera la vie. (Se mettre d'accord avec les PJ).

ARMES
- X

ARTEFACTS
- X

~ Intrigues
-X

~ Formes de magie
-Magie des ténèbres
-Magie pourpre

~ Couronnes
- X

~ Doubles nationalités
- X

~ Patrimoine et réputation
- X

~ Autres
- La boîte de chocolats d'Asmodée : Cette boîte contient plusieurs types de chocolats. Certains sont standards, d'autres rendent ivres et les derniers ont un effet plutôt particulier. En effet, lorsque le possesseur de la boîte en croque un, une femme ou un homme apparaît devant lui en sous-vêtements rouges bordés de fourrure blanche [PNJ].
- La tente de luxe : Il s'agit, de base, d'une petite sacoche de quinze centimètres sur cinq qui peut se porter à la taille ou en bandoulière. Il suffit de la lancer au sol pour qu'elle se déplie par magie. Se tiendra alors en face de votre personnage une tente luxueuse. A l'intérieur : des plaids, des couvertures, des oreillers colorés et plusieurs petites bougies réparties sur des petites meubles noirs. Au centre, se tient une théière en fonte et quatre petits bols permettant de boire l'excellent thé qui se trouve dedans. Une douce odeur se dégage de l'endroit et la température y est ambiante, peu importe le climat à l'extérieur. Lorsque vous dormez dedans, parfois, quelqu'un apparaît durant votre sommeil, un vieil homme d'environ cinquante ans, musclé, avec une barbe blanche. Si vous l'interrogez, il vous parlera un peu de lui, du fait qu'il livre des cadeaux aux enfants à travers le monde. Il aura beaucoup d'histoires à raconter mais ne vous donnera jamais son nom.
- Le chocolat chaud : ce pouvoir permet à son détenteur de faire apparaître une tasse de chocolat chaud qui soignera ses plaies superficielles ainsi que les morsures du froid.
- Douce nuit : Afin de rendre votre personnage heureux, ce pouvoir lui permet de rêver de ce dont il a envie. Ainsi, il passera une bonne nuit.

Particularité : Possède des cheveux bicolores. Il est le clone de Skiadram.

Physionomie : Identique à celle de Skiadram. On notera toutefois que Dramskia, ne connaissant pas la magie du chaos, celle-ci ne s'écoule dans aucunes de ses veines. De même, sa psychologie étant différente de son original, Dramskia n'a pas une mine morose, il est au contraire très expressif, très souriant et semble particulièrement malicieux. Il a également la fâcheuse (enfin c'est une question de point de vue) habitude de se balader torse nu - ou nu tout court même. Si notre démon n’est pas dépoitraillé, il s’amuse alors à singer Skiadram en portant les même habits que lui mais de façon négligée ou provocante. Pour ce qui est de la forme démoniaque de Dramskia, ses couleurs sont inversées par rapport à celles de Skiadram : sa peau est noire et les vaisseaux sanguins qui la recouvre sont rouge vif. La forme de l’Autre est quant à elle également similaire à l’originale, à une exception près : elle est en négatif. Le noir charbonneux du corps et des cornes devient un blanc albâtre, presque éclatant et la blancheur du crâne devient à l’inverse noir charbon. Enfin, le cristal du torse ainsi que les braises et les flammes ont une étrange couleur bleue dont la teinte varie du bleu marine au cyan. En bref une physionomie à l’image de la nature de notre démon : en opposition avec celle de son original.
Psychologie : Dramskia, bien qu’étant le clone de Skiadram, a un caractère bien différent de son original, la plus grande distinction étant que le démon est libertin dans tous les sens du terme. En effet d’une part c’est un homme à femme qui apprécie s’adonner aux plaisirs charnels, de l’autre c’est un anarchiste méprisant les moeurs, contraintes et vieilles traditions. En effet Dramskia hait ce qui est statique, immuable, c’est un amoureux du changement et c’est pourquoi il vénère Lucifer - en plus de L’Oeil et d’Uhaïna.
Le démon adore les jeux en tout genre, en particulier les jeux d’argent. Pour lui, se divertir est un besoin vital qu’il faut à tout prix satisfaire, ce qui explique sa forte tendance à lancer des défis et paris aux autres. Il apprécie sympathiser avec des inconnus et adore leur jouer des tours. Dramskia est effectivement un grand amateur d’espiègleries, résultat de son caractère farceur et moqueur. Féru de blagues, il navigue entre humour noir, humour salace, humour absurde et parfois même humour beauf. Tantôt honnête, tantôt hypocrite et menteur à outrance, le démon change de comportement comme de chemise, ce qui a le don d’excéder les esprits cartésiens comme Skiadram. Provocateur à souhait et friand de bagarre de rue, le clone aime créer des embrouilles avant de prendre fourbement la fuite - non pas sans avoir placé un ou deux coups vicieux.
On notera également que le démon n’est pas très digne confiance et qu’il a toujours plus d’un tour dans son sac. Ayant l’âme d’un tentateur, il sait jouer sur les mots, bluffer, et n’hésite pas à tricher si l’occasion se présente. Souvent il distrait les gens afin de leur voler discrètement leur bourse, pickpocket étant la seule activité lui rapportant des kanives avec la revente de drogues. Mais s’il y a bien une chose qui fait défaut à Dramskia, c’est sa personnalité excessivement dépensière qui le laisse en permanence sur la paille. Il finit parfois criblé de dettes qu’il s’arrange tant bien que mal d’éviter de payer. Et que dire de son sens de l’orientation… il pourrait se perdre dans un trois pièces…
Histoire : « Vingt quatre. Vingt cinq. Vingt six… » Skiadram et D’Jarsha comptaient machinalement leur paie quand soudain un démon pénétra dans la taverne et vint saisir Skiadram par le col. « Putain Skiadram tu nous fais quoi là ?! » Skiadram fronça les sourcils, interloqué « Plaît-il ? » « Ne joue pas les innocents ! As-tu idée des dégâts que tu as provoqués ?! » Toujours aussi décontenancé, Skiadram répondit immédiatement « Nullement. » Le démon le lâcha alors et, l’air exaspéré, tira une chaise et s’assit « Passons le fait que tu te promenais nu… Passons le fait que tu sois allé au bordel et que tu n’aies pas payé… Pourquoi a-t-il fallu que tu provoques le parrain Garcia en changeant sa nourriture en guirlandes ? Pourquoi lui as-tu proposé un papier-cailloux-ciseaux ? Et pourquoi lui as-tu craché dessus une fois après avoir perdu ?! » Skiadram écarquilla grand les yeux, puis se tourna pour fixer D’Jarsha qui se contenta de hausser les épaules, perplexe « Bordel on a pas mal bossé ensemble, je refuse de subir une vendetta à cause de toi ! Va réparer tes erreurs sinon je te livre moi-même à Garcia ! » Skiadram se leva alors brusquement et gifla son associé « Ne proclame pas ce que tu es incapable de faire. Dis moi plutôt où trouver Garcia, je dois lui expliquer qu’il a eu affaire à un imposteur. » Le démon cracha une glaire de sang puis lui répondit avec regard noir « Dans sa planque habituelle. Prépare toi, tu vas t’en mordre les doigts… » Skiadram l’ignora et sortit en toute hâte.

Deux heures plus tard…

Skiadram toqua trois fois à la porte de la planque et une voix rauque s’en échappa « C’est pour quoi ? » « C’est Rekto Skiadram, je viens parler au parrain, il semblerait qu’il y ait un quiproquo. » L’homme entrouvrit le judas de la porte puis sa voix s’exclama « Mais que…! » Il ouvrit alors la porte et, l’air éberlué, convia Skiadram à entrer. Skiadram accepta et ils se mirent à descendre les escaliers. Une fois en bas, notre démon entendit un rire gras ainsi qu’une voix similaire à la sienne derrière la porte. Il rentra alors silencieusement dans la pièce et constata avec stupeur que le parrain discutait allègrement avec son sosie « Et c’est alors que… » « HAHAHAHAHAAA ! » Skiadram lança un regard troublé au gardien qui lui répondit d’un air dépité « On a capturé cette enflure au coin d’une rue - il pissait contre un mur - puis on l’a remis au boss qui était plus qu'énervé. Mais ton clone là… Il lui a donné une boîte de chocolats pour tenter de se faire pardonner. Et le boss s’en est gavé. Depuis il semble totalement ivre et rit aux moindres propos de ton sosie, on ne sait vraiment pas quoi faire. » Skiadram s’avança alors et s’inclina devant le parrain « Mes salutations parrain Garcia… » Le parrain se tourna pour dévisager son interlocuteur et sursauta, l’air pantois. Il dévisagea tour à tour Skiadram et son prisonnier, sembla réfléchir quelques secondes puis, face à son incompréhension, rit à gorge déployée. Le sosie se pencha pour apercevoir son portrait craché « Oh tient mais c’est moi. Heyyy ! Coucou ! C’est quoi ton blase ? » Skiadram se contenta de dédaigner les propos du clone et s’adressa une nouvelle fois à Garcia « Cher parrain vous devez savoir que je n’ai rien à voir avec l’outrage que l’on vous a fait subir, qui est uniquement l’oeuvre de cet individu. À bon entendeur. » Le parrain grommela puis débita des propos assez affligeants « Mais vous êteees la même personne nooooon ? Vous êtes aussi coupaaaables l’uuuun que l’auuuutre, non ? » « Allons Garcia vous n’allez pas me condamner tout de même ! Voilà cinq minutes que vous m’avez déclarer fils, ce serait un affreux infanticide ! » « Huuuuuuum… Tu as raison… Eh bien dans ce caaaaas vous êêêêtes libres mes fils ! » « Boss vous avez oublié ce qu’il vous a fait ?! C’est impardonnable ! » « Chuuuuuuuuut… Je suis magnaniiime, voilà tout… » Le gardien vint couper à contrecoeur les liens du clone et ceci fait ce dernier se dépêcha de rejoindre son jumeau. « Tu m’en dois une il semblerait ! » « Qui es-tu ? D’où viens-tu ? Pourquoi me ressembles-tu ? Que veux-tu ? » « D’où je viens ? J’en sais rien je me suis réveillé comme ça au milieu d’une ruelle. Pourquoi je te ressemble ? J’en sais rien. Qui je suis ? J’en sais rien. Qu’est-ce que je veux ? M’amuser ! Et toi c’est quoi ton nom du coup ? » Skiadram se passa la main sur le visage et soupira « Rekto Skiadram. » Le clone esquissa un sourire malicieux « Voilà un joli nom… Eh bien dans ce cas… Je suis Verso Dramskia ! Enchanté cher gémeau ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34882-rekto-skiadram?high
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: | Rekto Skiadram |   | Rekto Skiadram | Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

| Rekto Skiadram |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Hors rp :: Présentations :: Présentations Validées-