AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Les inscriptions ouvriront de nouveau le 30 novembre ^o^ En attendant, voici une chanson de bonne humeur >> ICI << Le staff vous souhaite un joli mois de novembre <3

Partagez | .
 

 Hasard ou Destin ? | pv Helly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan
~ Orisha ~ Niveau V ~

~ Orisha ~ Niveau V ~
◈ Parchemins usagés : 2358
◈ YinYanisé(e) le : 06/10/2013

Caractéristiques
◤ ◤: A : 31/ F : 25 / C : 21 / I : 26 / M : 23
◤ ◤: Poignard, Fouet et Épée du Serpent
avatar
MessageSujet: Hasard ou Destin ? | pv Helly   Sam 28 Oct 2017, 20:47


Accoudé à la garde non loin de la proue, l'orisha observait la rive qui se dessine de plus en plus à l'horizon. Le calme de la mer lui devenait presque lassant, il était trop aisé de naviguer lorsqu'il est à bord. Certes son équipage en appréciait les bienfaits, quel marin refuserait d'éviter la houle qui risque de mener le navire à sa perte. Pour Ethan c'était un manque de défi, d'aventure,  presque de liberté. Secouant la tête pour chasser cette lassitude, se disant qu'au moins les cales étaient pleines car le commerce avait été favorable et la solde promise faisait bondir de joie ses matelots qui comptaient bien profiter allègrement de la permission à terre.

Le maître du navire était tout de même songeur, pensant au temps qui file au gré du vent tout comme le vent pousse les voiles du bateau sur les flots, en toute liberté et sans la moindre contrainte. Les jours, mois et années s'écoulent sans que l'on puisse faire halte pour reprendre son souffle malgré toute la volonté de chercher du temps pour combler celui qui nous manque. Cet élément incontrôlable pour lui, il aimerait le stopper et reprendre le temps perdu, réparer les erreurs du passé mais c'était impossible. Revenir en arrière pour corriger... à quoi bon ? Non il préférait assumer ses actes, garder les souvenirs les plus merveilleux et chasser de sa mémoire les épreuves. Sans oublier d'en garder les leçons pour ne pas s'y faire prendre à deux fois. Il descendit à sa cabine, s'arrêtant devant la porte pour y glisser les doigts, comme si quelque chose y était accroché, un souvenir d'un moment passé qui lui revenait en tête. Il pourrait presque sentir son odeur si celle des épices provenant de la cale ne lui bousillait pas autant les narines. Il prit une grande respiration s'allongea sur le dos dans le lit, il avait encore une heure avant d'accoster au quai et le contrôle portuaire avant d'aller librement en balade, décidant de fermer les yeux et se laisser porter par les songes et souvenirs.

L'on vint frapper à sa porte, la cargaison était déjà sur les docks et la paperasse complété, Ethan ne put qu'en remercier son second qui avait accompli la sale besogne. Il se leva avec un regain d'énergie pour aller acheter un cheval et filer vers sa ville, celle de ses frères et soeurs orishas. Un besoin d'immersion parmi les siens, de voir comment s'y passe la vie. Bien qu'il était particulièrement présent sur les océans, il n'en appréciait pas moins être sur la terre ferme et tâter le pouls au coeur même de la société. Vagabondant sur les routes jusqu'à sa destination, alternant auberge et taverne pour un maigre repos mais une abondance de repas. Il ne fallait pas se le cacher, la variété des mets est plus restreinte en mer et on en vient vite à se lasser des fayots lorsque le séjour arrive à terme. Cela était parti intégrante de la vie de marin et malgré tout il ne pourrait l'échanger pour rien au monde, c'était sa liberté. Sa destination enfin atteinte, un bref détour devant l'endroit où était jadis sa maison qui fut remplacée par une autre et laisser à une famille qui en avait besoin. Après tout il avait son manoir, pourquoi avoir deux demeures.

Ethan rejoignit la plus grande auberge de la ville, y étant bien accueilli comme toujours. Recevant une accolade de chacune des serveuses et de la tenancière, murmurant sa commande et une demande spéciale avant d'aller prendre place sur une banquette. Situé vers l'arrière de la salle, il avait une vue d'ensemble qui lui permettait de conserver une tranquillité d'esprit.  Admirant la joie des clients qui se voyaient offrir une consommation et un repas de leur choix, semant la surprise des moins bien nantis. Chaque fois qu'il venait c'était pareil, il redonnait à sa façon au peuple qui c'était déplacé pour comme lui, s'offrir un peu de détente après une dure journée. L'orisha buvait ainsi tranquillement son vin dans l'attente de son assiette, son regard se perdant dans la foule, laissant son esprit divaguer au fil des bruits de verre qui s'entrechoque pour célébrer. Se voyant tirer de ses pensées par la douceur d'une main sur son poignet, annonce de son plan qu'elle dépose devant lui. Il lui rendit son sourire puis savoura enfin un repas chaud et réconfortant jusqu'à ce que ce parfum spécial lui revienne à nouveau à l'esprit. Ethan ferma les yeux pour se concentrer un moment puis les ouvrit pour balayer la salle du regard sans voir celle qu'il cherche. Murmurant à lui-même en bougeant à peine les lèvres.
- Est-ce vraiment elle.. Celle que je n'ai pas revu depuis si longtemps ou est-ce mon esprit qui me joue des tours ?
843 mots


Let the wind lead our way and enjoy the unknown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33303-ethan-esprit-libre-
Helly
~ Eversha ~ Niveau III ~

~ Eversha ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1343
◈ YinYanisé(e) le : 02/05/2016

Caractéristiques
◤ ◤:
◤ ◤: Une épée
avatar
MessageSujet: Re: Hasard ou Destin ? | pv Helly   Dim 05 Nov 2017, 14:34


Par-delà les toitures de Megiddo, dans la pénombre d’un ciel aux reflets rosés, un aigle déployait majestueusement ses ailes. Sa présence parmi les nombreux volatiles peuplant habituellement les lieux, n’avait attiré aucun oeil suspect. Il passait même inaperçu au-dessus des badauds, tous affairés sur la place principale, autour d'un immense dédale de caisses érigées à même le pavé. Ils étaient d’indifférents insectes se mouvant lentement et de façon prévisible, jusqu’à ce qu’une chute de bric-à-brac ne les oblige à se regrouper brusquement.
Dans la cohue des marchands furibonds, la pluie d’injures des charretiers et les bousculades des curieux, une voile oubliée sur le sol s’était animée curieusement, sous le nez et la barbe des détaillants bien trop occupés à chercher un responsable.
En retrait, perchée sur le toit d’une échoppe, une silhouette encapuchonnée n’avait rien perdu du spectacle. Retranché, dans l’ombre dans laquelle il s’était tapi, l’inconnu semblait intéressé par le détail que tous avaient ignoré. Son regard ne quittait plus la toile écrue qui se faufilait dans le renfoncement d’une petite rue étroite, hâtant brusquement ses gestes à entamer un semblant de descente.
Alors que sa silhouette glissait avec agilité sur la toiture, sa course se termina dans un fragile équilibre sur une corniche mal fixée. Privé d’appui, l’inconnu bascula dans le vide, dans une roulade sur lui-même, avant de se réceptionner au sol sous l’oeil perplexe des passants.
Rien ne laissait présager d’une menace, pourtant tous se gardèrent de bouger préférant se montrer prudents quant aux intentions de l’étranger. Ses vêtements et l’éclat de sa peau avaient trahi son identité, amorçant un bruissement de chuchotements qui se propagea comme une trainée de poudre dans le sillage de l’inconnu. L’étranger encapuchonné semblait nerveux. Il fixait avec insistance l’obscurité d’un renfoncement par-delà le mur de quidams devant lui, sans pouvoir y distinguer avec exactitude les pourtours.
Ce n’était ni les quelques mots familiers qui lui revenaient aux oreilles, ni l’attention dont il semblait être la cible qui agitait ses sens, mais bien la disparition du coutil délavé du décor.
Le mystérieux responsable de toute ce désordre en avait profité pour s’éclipser, peut-être même en se sentant observé.
Alors que l’étranger pensait renoncer en baissant sa tête, le cri de l’aigle raisonna haut dessus de lui, lui rappelant qu’il n’était pas seul mais bien deux en chasse.
La connivence du rapace et de l’étranger ne manqua pas de raviver le brasier qui consumait déjà les plus curieux des autochtones, incitant l’un d’entre eux à enfin se manifester.

« Hey là… Qui es-tu étranger? Que cherches-tu? »
La silhouette calfeutrée derrière un rideau de feutrine, ne manifesta aucun intérêt envers l’attention soudaine de l’orisha. Ses pas l’entrainaient déjà à l’écart dans une ruelle biscornue, suivant le chemin tracé par la trajectoire de l’aigle.
À peine l’inconnu fut-il entré, qu’un bras se détachait de l’ombre pour s’emparer de lui, l’empêchant de tout mouvement, le faisant renoncer à s’époumoner tandis qu’il s’agitait vainement comme un poisson hors de l’eau. Pressé contre son ravisseur, dans l’obscurité ténébreuse, le capuchon de l’étranger glissa lentement sur ses cheveux, dévoilant enfin son visage aux traits finement ciselés.
Sans ce détail, il aurait été impossible de deviner qu’il s’agissait d’une femme. Ses courbes discrètes, cachées sous l’épaisseur de ses vêtements n'avaient rien laissé paraitre jusqu'ici.

« Je suis bien trop vieux pour ces c*nn*ries… » Souffla la voix rauque du ravisseur.
Les cheveux blonds de l’homme tapis dans l’ombre se mélangeaient à présent aux mèches lactescentes de sa proie. Ses yeux clos s’assuraient de maintenir avec fermeté la pression sur la bouche de la jeune femme.

« Ton fils est malin… Cela nous a ralenti… Mais nous devons le retrouver avant la nuit. Nous ne pouvons risquer de rester plus longtemps… Il faut… »
Le cri d’un marchand alerta les sens des deux ombres en retrait qui levèrent leurs têtes simultanément vers les badauds.
« Il est là! C’est lui! » S’écria le colporteur en tendant son doigt vers eux.
Les deux étrangers, passablement surpris par l’accusation, s’échangèrent un bref regard avant d’entendre l’homme poursuivre ses allégations.

« Il est en haut! Sur les toits… Regardez! »
La jeune femme releva la tête vers les hauteurs du bâtiment derrière.

« Helly? » Grimaça l’homme posté à ses côtés.
Il libéra sa bouche et l’observa un instant.
Ne voyant pas la jeune femme réagir, il se mua en aigle, s’envolant au-dessus des protestations et des injures, atteignant bien vite la toiture sur laquelle, un jeune enfant se tenait debout.
Avec sévérité et défi, le bambin aux cheveux neigeux observait l’oiseau de proie qui venait de le rejoindre sur la corniche.
L’obscurité de son regard dissimulé à peine les reflets de ses yeux vairons. Ses billes, gris glacé pour l’une et ambré de l’autre, ne pouvaient que rappeler celles des habitants peuplant cette bourgade.
L’aigle brisa le silence dans un cri perçant qui étira lentement les lèvres de l’enfant à la chevelure immaculée dans un sourire badin.

« Tu penses être plus rapide Andren? » questionna l’innocent bambin en haussant un sourcil.
L’oiseau bougea sa tête en réponse à l’enfant. La foule s’amassait en contrebas, en vue de l’imminence d’une chute. Pourtant l’eversha mué en aigle n’était pas dupe. Il connaissait bien la petite personne qu’il avait en face de lui. Il n’ignorait pas sa malice et espérait qu’il n’agirait pas avant que sa mère n’ait trouvé un moyen de lui faire entendre raison.

« Vous m’avez tout appris… » Souffla l’enfant avec insolence.
Ses mots s’étouffèrent en voyant l’ombre du volatile plonger sur lui. La main ferme d’Andren se referma sur sa chemise, menaçant de faire chuter l’enfant.
Au sol, Helly peinait à contenir les battements de son coeur. Elle était incapable de bouger, tétaniser par l’improbable scène. Néanmoins, sa voix exulta dans un semblant d’expiration.

« Marlow... »
Usé par les agissements du petit, le visage fermé d’Andren reflétait colère et amertume.

« Tout appris certes… Mais il te restent encore à acquérir force et rapidité… Tu es petit mais tu as une grande gueule Marlow… Il serait temps d’apprendre à la fermer. »
La moue boudeuse de l’enfant pris au dépourvu s’agitât nerveusement avant de se figer dans un sourire espiègle.
Avant que l’eversha n’agisse, bien trop occupé à palabrer, l’intrépide marmot avait tendu ses bras, glissant à l’intérieur de sa chemise trop grande, le libérant de la prison cotonneuse et de l’emprise de son ainé. Son corps chuta dans le vide sous le regard effrayé des passants et d’Helly prête à s’envoler à son tour.
Dans une nuée de plumes blanches, son corps se transforma en faucon se hâtant à rejoindre la trajectoire de l’enfant plongeant dans le vide. Avant même qu’elle n’atteigne son objectif, l’enfant s’agrippa à une corde à linge, rompant sa course folle vers le sol, le projetant au travers d’une fenêtre. Son corps plongea au travers d'une salle, le forçant à rouler vers les pieds d’un inconnu tapis dans l’ombre. Dans la cohue des cris de surprise et les écarts des clients jusque-là affairés à leurs activités, l’enfant se redressa en se tenant l’épaule. Ses yeux scrutèrent la fenêtre par laquelle il était passé avant de reporter son attention vers l’inconnu face à lui. Ses pupilles s’agrandirent dans un éclat luisant d’intérêt qu’il ferma instinctivement en entendant la voix de sa mère.

« Cela suffit maintenant, Marlow !»
Helly poussait du bras et hors de son chemin les convives. Hors d’elle et lassée par une journée de poursuite, elle ne remarqua qu’au dernier moment le visage de l’homme qui se trouvait face à sa progéniture. Son visage devint livide, pétrifié par cette vision d’un autre monde. Tandis que l’enfant, du haut de de ses sept ans, étalé sa fierté dans un sourire nonchalant.
Il soupira amusé, se contentant de reprendre avec une certaine amertume:

« Je t’ai trouvé… Elle ne peut plus fuir maintenant… Ce fut long… Mais maintenant, je suis là… Père
Andren arriva à son tour dans l’auberge, sous le regard perplexe des clients qui peinaient à comprendre l’abracadabrante scène qui se jouait devant eux.
Après une courte réflexion il se tourna vers eux en écartant les bras, préférant faire diversion.

« C’est bon, il n’y a rien à voir… Je paye une tournée à tout le monde. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32553-8734-helly-8734-ter En ligne
Ethan
~ Orisha ~ Niveau V ~

~ Orisha ~ Niveau V ~
◈ Parchemins usagés : 2358
◈ YinYanisé(e) le : 06/10/2013

Caractéristiques
◤ ◤: A : 31/ F : 25 / C : 21 / I : 26 / M : 23
◤ ◤: Poignard, Fouet et Épée du Serpent
avatar
MessageSujet: Re: Hasard ou Destin ? | pv Helly   Dim 05 Nov 2017, 16:41


Ni sa vision ni son ouïe ne lui avait menti, c'était bien elle qui s'approchait devant lui tandis qu'à son oreille résonnaient les mots d'un enfant. L'appellation utilisé par ce dernier pour se désigner face à lui se répétant sans cesse dans sa tête tel une cloche qui ne cesse de tinter. Son esprit troublé à la fois par cette rencontre devenue inespérée et cette révélation qui avait tout autant de fracas que d'entrer par la vitre de l'établissement. De ses yeux vairons il la scrutait de la tête aux pieds, l'eversha dont il n'avait pas eu de nouvelles depuis un peu plus de sept ans. Le temps s'arrêtant autour de lui, les souvenirs le submergeant, rappel de ces derniers moments passés ensemble après cette aventure dans un livre. Ils avaient jouer à bord du navire sur le chemin du retour et tout deux s'y étaient brûlés avec intensité. Au fil des images qui lui revenait, il pensait y comprendre les raisons de ce silence, cette disparition soudaine du manoir qu'elle lui avait fait subir sans qu'il ne puisse se l'expliquer. Aujourd'hui Helly était là devant lui, son esprit et son coeur s'opposant à savoir si il devait se réjouir ou éprouver de la rancoeur pour ce cruel silence. Son regard se posant en alternance sur elle et sur sa progéniture, il était père depuis tout ce temps sans le savoir, sans le moindre signe qu'une descendance Samuell avait vu le jour dans ce monde tumultueux.

Tant d'aventures l'orisha avait vécu sur les mers où il aurait pu montrer à son fils les plaisirs du voyage, de la liberté des flots et nombres de valeurs utiles à son avenir. Devait-il se sentir coupable de n'avoir point compris dès le départ et de n'avoir fait les recherches plus longtemps afin de la retrouver ? Car oui il avait engagé des espions pour combler sa soif de savoir, de comprendre cet abandon aussi inexplicable qu'inattendu mais après six mois sans résultats il avait abandonné. À quoi bon délier les cordons de sa bourse si nul résultats vient en justifier l'usage. L'Eshus c'était rabattu sur le principe de liberté pour se justifier à lui-même les raisons qui avait poussées Helly à fuir mais en gardant au fond de lui ce regret de l'inconnu. Faiblesse ou acceptation, il faudrait remettre à plus tard la remise en question, se secouant la tête pour en chasser le tumulte l'espace d'un instant pour prendre conscience du présent. De cette réalité qui lui fouette le visage tel la cruche d'eau glacée au réveil d'une soirée trop arrosée. Ethan écartant sur le côté le plat devant lui pour faire de la place puis il tendit les bras vers son fils, l'empoignant avec aisance sous les bras pour le soulever et le faire asseoir face à lui sur la table. L'annonce d'une tournée générale ayant calmé l'ambiance tendue de l'auberge suite à cet événement hors de l'ordinaire qu'est celle d'un enfant qui fait irruption par la fenêtre et sa mère qui vient sans attendre essayer de le remettre au pas. Il resterait à régler la note des réparations en même temps que celle de sa chambre à son départ prévu pour le lendemain matin.
- Marlow... c'est bien ça ? Dis-moi, comment as-tu fait pour me retrouver ? Car j'ai l'impression que ce n'est pas ta  mère qui te l'a dit. Surtout que je viens tout juste d'accoster au port le plus proche pour rejoindre cet endroit. Une information aussi précise en l'espace de, ma foi, une heure... c'est presque inquiétant.

Alors qu'il attendait la réponse du gamin, il fit signe à Helly de venir le rejoindre à son tour. La façon dont elle avait fait irruption dans l'établissement avec l'acolyte qui avait changé les idées des clients lui portait à croire qu'une course c'était joué entre elle et leur fils. Course qu'elle avait perdue, au grand plaisir de l'enfant, la poussant à avoir cette rencontre qui ne semblait pas encore prévu à l'agenda de la belle à la crinière blanchâtre. Ethan prenant un bref instant pour un peu de télépathie envers elle avant d'écouter avec attention son fils.
« Surprise intense que ton retour et apprendre que j'ai un fils. Tu n'y vas pas de main morte chère Helly. Je doute que nous ayons assez de la nuit pour raconter tout ce temps... »
Un bref regard vers Andren qu'il avait sondé brièvement et qui pour le moment restait à l'écart tel un protecteur, celui de l'enfant ou de l'eversha ? Les heures à venir risquaient de dévoiler bien des mystères. Ses yeux vairons se posant dans ceux de son fils pour ne rien manquer de chacun des détails de son récit. Assimilant par le fait même cette notion de paternité qui lui tombe dessus tel la tempête qui veut frapper un navire de plein fouet.

865 mots


Let the wind lead our way and enjoy the unknown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33303-ethan-esprit-libre-
Helly
~ Eversha ~ Niveau III ~

~ Eversha ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1343
◈ YinYanisé(e) le : 02/05/2016

Caractéristiques
◤ ◤:
◤ ◤: Une épée
avatar
MessageSujet: Re: Hasard ou Destin ? | pv Helly   Dim 12 Nov 2017, 20:06


Voilà donc à quoi ressembler ce moment, cet instant suspendu dans le vide, qui avait tant hanté l’esprit de l’eversha dans un tourbillon de questions.
Rien n’aurait pu la préparer à cela, pas même les divers scénarios qu’elle s’était évertuée à mettre en place toutes ces années. Face au destin, il était vain d’essayer de se raccrocher à une stratégie. L’eversha avait repoussé au maximum l'échéance de cette confrontation, pleinement consciente que plus l’enfant grandirait, plus il serait difficile de donner des explications acceptables.
Derrière ses longues mèches aux reflets lactescents, les yeux de l’eversha fixaient avec insistance la silhouette de l’orisha plongeait dans la pénombre de l’auberge. Si certaines choses avaient changé depuis leur dernière rencontre, d’autres paraissaient immuables face au temps. Helly baissa son regard tout en se remémorant le passé. Il lui semblait que cela faisait une éternité, une bien longue période qui paraissait plus tenir d’une ancienne vie que d’un souvenir familier. Sa bouche se crispa, dans une petite moue, avant que la voix de Marlow ne la ramène à la réalité.

« C’était plutôt facile à deviner. » Se vanta l’enfant en croisant les bras.
Helly observa son fils dans un haussement de sourcils.

«  Marlow est un enfant très observateur… Et assez têtu.» Rectifia-t-elle non sans amertume.
L’enfant soupira, prenant place sur une chaise tout en s’accoudant sur la table.

« Tu es different de Kinji… Tu es plus vieux. » Reprit-il la parole de façon spontanée.
Helly fronça les sourcils à la simple évocation du nom du vampire. Si elle ne prenait pas les devant en explications, son fils s’en chargerait pour elle, dans un déballage d’informations qui pourrait rendre plus compliqué que ce qu’elles n’étaient déjà ses « retrouvailles ».
Le brouhaha ambiant tapissait maintenant la salle d’un bruit de fond redondant, ne laissant guère le choix à la jeune femme de s’avancer à son tour.
Derrière elle, Andren s’était assis à une table, observant du coin de l’oeil l’avancée de cet avènement. S'il avait un avis sur cette situation, il préférait la taire, au profit d’une surveillance accrue et du bon déroulement des choses.
Helly était inquisitrice, ce qu’elle avait fait par le passé ne l’intéressait pas. Au sein du chapitre, ils avaient tous leurs secrets et leurs démons… Marlow bien que trop jeune pour être un membre à part entière, avait un statut spécial. Tous l’avaient vu grandir et n’ignoraient pas ses origines.

« Il serait légitime de m’en vouloir d’avoir tue l’existence de… Notre enfant » bredouilla Helly mal à l’aise avant de poursuivre « La situation était compliquée. Et la décision n’a pas été facile à prendre. »
Elle regarda Marlow avec insistance puis interpella Andren d’un mouvement de tête, obligeant l’eversha à se redresser sur sa chaise. Ils s’échangèrent un long regard avant qu’Andren interpelle l’enfant.

« Hey! Marlow, vient me voir… Je vais te montrer un tour de magie. »
L’enfant grimaça, il n’avait aucune envie de quitter la tablée, bien trop curieux d’entendre les futurs échanges. Mais face au regard inquisiteur de sa mère, il s’exécuta dans une succession de paroles acerbes dans sa langue natale qui eurent pour effet de faire frissonner Helly.
Marlow profitait pleinement de la situation, jouant avec la patience de sa mère, se risquant à faire trainer les choses en avançant à reculons dans déterminables pitreries.
Ce n’est qu’une fois son fils suffisamment éloigné que la jeune femme se décida à s’installer à son tour sur une chaise.

« Marlow n’est pas comme les autres enfants de son âge. » Précisa-t-elle. « Il a été élevé au sein du prieuré de Bois-Lune, entouré de guerriers, bercé par des récits épiques de croisades contre les forces du mal. Il était vain de tenter de freiner sa curiosité te concernant… Je ne lui ai rien caché, si ce n’est une seule chose et non moins importante. »
Droite et stoïque, elle garda le silence avant de reprendre la parole. 

« Lorsque j’ai appris que j’attendais un enfant, on m’a aussi mis en garde quant à ma décision de le garder. Il y a une prophétie… » Précisa-t-elle a contre coeur.
Ses mains se crispèrent dans le tissu de sa tenue avant de s’aplatir pour y chasser la moiteur.

« Tu es libre d’y croire ou non… Si avant j’avais des doutes, j’ai vu suffisamment de choses depuis, pour ne pas remettre en question les paroles de l’oracle. »
Souffla-t-elle calmement.
Au fond d’elle, Helly ressentait les effets d’une telle confession. Ses tripes se retournaient à chaque mot prononçait dans la désagréable impression qu’une lame dansait dans ses entrailles.

«  Il est dit, que Marlow tuera son père. » Termina-t-elle dans un râle de délivrance. « Comme il me fut impossible de me défaire de la vie qui avait germé en moi, il m’est impossible de croire que le destin d’un enfant soit décidé par avance… Je pensais pouvoir le tenir à distance… Mais c’était sans compter son acharnement à provoquer cette rencontre. »
Helly releva ses yeux vers l’orisha, alors que jusqu’ici, elle s’était contenté de balayer la surface de la table d’un regard vibrant d’émotion.
Ses lèvres s’entrouvrirent dans une certaine hésitation. La jeune femme peinait à poursuivre. Ses doigts graciles remontèrent vers son oreille qu’elle dégagea en replaçant une mèche cendrée.

«  Il est étrange de voir comment les dieux jouent avec nos destins. Je ne pourrait dire si notre rencontre et le fait du hasard ou de la providence mais au risque de paraître déplacé, j’aurai une requête… » Étouffa t-elle soudainement ses mots.
Sa gorge se noua dans une terrible sensation de sécheresse qu’elle s’empressa d’épancher en saisissant le gobelet de vin devant elle.
Elle en fit disparaitre le contenu dans une interminable goulée qui la motiva a reprendre lorsque le verre claqua sur la table.

« Par Fuzâil, qu’il est difficile de formuler les choses simplement… » avoua t-elle dans un soupir las.
Helly ignorait comment sa demande serait accueillie par Ethan. Elle avait conscience de l’audacieuse demande qu’elle s’apprêtait à lui formuler, mais en vue des événements, il était difficile de ne pas voir là un signe inopiné des dieux.
Perdue dans la contemplation de son fils en train de jouer aux cartes avec Andren, elle s’entendit reprendre naturellement la parole.

« Je ne pourrai pas éternellement le protéger. »
Son regard s’agita nerveusement, tandis qu’elle reprenait plus maladroitement.

« La situation au sein des évershas est extrêmement compliqué… Depuis l’arrivée au pouvoir de la reine Ava, les choses ont changé… Ma position ne me permet plus d’assurer la sécurité de Marlow. S'il reste avec moi… Il sera mis en danger et je ne peux laisser les miens… J’ai un devoir envers Phoebe, envers mes frères et soeurs… Envers ma reine… » Termina-t-elle sur un ton plus mitigé.

«  Nous avions dans l’idée de l’amener à Basphel... »
Helly se tue. Il était inutile de poursuivre. Ethan avait dû comprendre où elle voulait en venir. Elle ignorait si cela serait une bonne idée et même ce que donnerait une cohabitation entre eux deux, mais elle y voyait là l’opportunité de réunir un père et un fils et de mettre à distance Marlow de tout danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32553-8734-helly-8734-ter En ligne
Ethan
~ Orisha ~ Niveau V ~

~ Orisha ~ Niveau V ~
◈ Parchemins usagés : 2358
◈ YinYanisé(e) le : 06/10/2013

Caractéristiques
◤ ◤: A : 31/ F : 25 / C : 21 / I : 26 / M : 23
◤ ◤: Poignard, Fouet et Épée du Serpent
avatar
MessageSujet: Re: Hasard ou Destin ? | pv Helly   Hier à 19:44


Le gamin avait été plus qu'avare dans son explication sur le ou les moyens utilisés pour connaître sa position en cet instant précis. Un mystère que tôt ou tard il allait s'assurer d'avoir réponse puisque même les meilleurs espions ne pouvait en une heure localiser un individu, prévenir le payeur et que ce dernier soit sur place. Les coïncidences n'existent pas, Ethan en était convaincu, Marlow et Helly ne pouvait être dans cette cité par pur hasard mais cette question serait réglée en temps opportun. Nul doute que le petit homme avait du caractère, tant par ses mots que sa posture fière et limite arrogante, l'orisha ne pu s'empêcher de rire lorsque l'eversha le décrivit comme têtu. Il avait de qui retenir tandis que père et mère avait un caractère qui n'était pas de tout repos. Le sourire d'Ethan s'estompant en une fraction de seconde suite à la prononciation de ce nom, de ce vampire qui était son sosie... pourquoi lui était-il au courant de cet enfant avant même que lui ne le sache ? Jalousie, déception, incompréhension, l'esprit de l'homme fonctionnait à cent à l'heure pour décortiquer cette histoire qui s'annonçait étourdissante.

Le petit fut appeler par Andren après qu'Helly eut enfin débutée à parler, les laissant ainsi seul pour lancer ce récit tandis qu'elle prenait place à table. Écoutant sans interrompre, nul réponse ne quittant ses lèvres, provocant un silence qui devenait de plus en plus lourd. Son regard alternant entre sa progéniture et sa mère, étouffant l'expression de son visage depuis le début, ne voulant se résoudre à succomber à l'explosion de sentiment qui gronde et réclame de jaillir. Ethan savait plus que quiconque qu'il était un choix déchirant pour une mère que de tuer la vie qui germe en elle, lui-même étant assis à cette table parce que sa daronne avait préféré le cacher et risquer sa vie. Pour lui, pour qu'il ai une vie, bercée par l'espoir qu'elle serait meilleure que la sienne et c'était le cas depuis qu'il avait tué l'ignoble de sang froid. Les mots de l'inquisitrice résonnaient dans sa tête... malédiction, mort, protection, père, fils, Blasphel... Ainsi elle souhaitait qu'il ai une éducation digne qui pourrait le mettre sur une voie remplie d'opportunités, obtenir la chance qu'il n'avait pas eu.

- Et bien c'est un sacré bouchée à avaler d'un coup tu sais. J'ai beau avoir l'aventure dans la peau et une certaine folie pour le danger, j'avoue que tu me déstabilise à tout point de vue.
Il y eut un temps d'arrêt où il la regarda pour détailler les traits de son visage qu'il jumelle à ses souvenirs. Sept longues années sans la moindre nouvelles, sans savoir ce qu'il était advenu d'elle mais il ne l'avait pas oublié et Helly allumait toujours en lui ce souffle qui avait mené à l'origine de ce qui arrivait ce soir.
- Oui je t'en veux, de l'avoir caché à mon regard, que Kinji soit au courant, de ce silence et cette inquiétude que tu as provoqué mais je sais regarder en avant et tourner la page pour son bien.  Je te remercie d'avoir choisi de l'avoir laisser vivre malgré les avertissements qu'ont pu te donner les oracles avec cette prophétie. Si tel est mon destin de mourir de la main de mon fils plutôt que celle d'un inconnu, nous verrons bien ce qu'il adviendra mais ce serait déjà plus honorable.
Son regard se posa sur le gamin qui jouait aux cartes avec énergie pour battre son adversaire grâce aux ressources qu'il avait en main. Une serveuse venant lui apporter un jus et un morceau de gâteau, ce qui perturba un instant sa concentration pour le faire sourire. Remerciant celle-ci avant de poursuivre sa partie jusqu'au bout avant de céder à la tentation d'engloutir le dessert, ce qui fit sourire Ethan qui n'avait rien manqué de là où il était.

- Je vais le protéger si tel est ton souhait Helly.
En disant ces mots, il avait fixé les yeux de celle-ci, espérant qu'elle en ferait de même avant qu'il ne continu.
- Mais tu dois me promettre une chose...
L'orisha se mit à fouiller dans son sac posé à côté de lui, en sortant un béret qu'il déposa sur ses genoux puis leva les yeux vers l'enfant qui terminait son assiette. «Viens me voir Marlow s'il te plait.» Andren n'eut pas le temps de le retenir alors qu'il se levait et avançait à pas rapide vers ses parents. Ethan terminant alors sa phrase avant qu'il ne puisse entendre.
- ... de ne plus disparaître comme tu l'as fait. Nous sommes liés par le sang de cet enfant et je ne compte pas perdre de vue l'un ou l'autre de vous deux.
Le gamin se tenait debout devant lui, Ethan attrapant le couvre-chef pour le poser sur la tête de Marlow qui demanda de quoi il s'agissait.
- Il parait que tu as ton inscription à Basphel, alors voici déjà ton béret. Je ne sais si ce sera le bon département mais qui sait si le destin m'aura fait choisir celui-là pour toi lorsque j'ai donné un coup de main à cet école par le passé.
Il ne restait qu'à Helly d'indiquer pour quand ils devaient être là-bas, Ethan ne manquait pas de ressources pour les voyages avec son navire au port pour un périple en mer si le délai permettait. Sinon il pourrait opter pour la voie des airs à dos de dragon qui avait le mérite de sortir de l'ordinaire. L'inquisitrice était-elle prête à le voir partir ? L'orisha n'était aucunement prêt à ce moment mais il fonçait tête basse pour le bien de Marlow, si elle considérait que c'était nécessaire pour la protection de celui-ci, il ne pouvait refuser de lui offrir.
1034 mots


Let the wind lead our way and enjoy the unknown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33303-ethan-esprit-libre-
 

Hasard ou Destin ? | pv Helly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Hasard ou destin [ PV Galadriel ]
» Hasard et destin | Jake
» (jake) -"Hasard ou Destin ?"
» Le hasard, ce destin imprévisible. | Hasard ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Communauté :: Le flood des yinois :: Concours-