AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Les inscriptions ouvriront de nouveau le 30 novembre ^o^ En attendant, voici une chanson de bonne humeur >> ICI << Le staff vous souhaite un joli mois de novembre <3

Partagez | .
 

 Celle que la Mort aime [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Séléna Taiji
~ Lyrienn ~ Niveau III ~

~ Lyrienn ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 549
◈ YinYanisé(e) le : 13/09/2015

Caractéristiques
◤ ◤: A:10, F:10, C:13, I:18, M:22
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: Celle que la Mort aime [Solo]   Mer 11 Oct 2017, 20:52

Un verre de vin à la main, la blonde fixait celle qu’elle avait réussi à soumettre à sa volonté se débattre entre les doigts crochus et visqueux d’un homme qui se croyait tout permis. L’Asmodée haïssait l’insubordination et Séléné était sa petite chose personnelle, celle avec qui elle s’amusait, parfaitement consciente de tenir dans le creux de sa main la vie de celle qui avait disparu depuis la fin de la guerre. C’était plaisant, elle ne pouvait le nier, si tant est qu’elle n’était pas morte, chose que les Esprits lui avaient assuré. Elle se méfiait néanmoins des murmures des morts, leur Dieu particulièrement irritant. Elle regarderait encore un peu la scène, des fois que la Lyrienne réussisse à se tirer seule de ce mauvais pas, puis interviendrait. Dernière chose importante : elle devait choisir sa masse.

« Lâchez m… » essaya-t-elle d’articuler avant de finir par terre. L’Enfer et ses Démons lui étaient insupportables. Asmodée la sauvegardait du mal qui rongeait quiconque y mettait les pieds mais Séléné ressortait fragilisée de cette protection. Son cœur était trop pur pour qu’elle puisse survivre indemne à la violence qui caractérisait l’endroit. « Laisse-toi faire un peu… » fit celui qui savait avoir l’avantage. Il était plutôt sarcastique, s’amusant de la situation tel un Sorcier révélant ses noirs desseins. « Baiser avec le fils du Roi est un honneur, sache-le. » finit-il par dire une fois qu’il eut réussi à maîtriser ses mains. En réalité, Séléné était capable de lui résister. Elle en avait le potentiel magique, et pas que, mais sa psychologie était encore bien trop faible pour que sa propre estime lui permette quoi que ce soit. Asmodée veillait à la garder dans cet état car elle savait que trop bien les dangers qu’elle pourrait représenter si sa confiance en soi se réveillait. « Rectification : l’un des nombreux fils d’un Roi, ce même Roi qui a copulé avec de multiples femmes comme un fou incapable de maîtriser sa royale queue. Pathétique. ». Asmodée sourit. C’était amusant de voir le Seigneur de la Luxure tenir de tels propos mais quiconque aurait pensé cela impossible aurait été un simple d’esprit. « Dois-je rappeler à qui, exactement, vous êtes soumis, mon cher ? ». Question rhétorique puisque la masse qu’elle avait apporté avec elle finit droit dans le crâne à la chevelure impeccable de sa victime, le sang giclant sous la violence du coup.

La maîtresse du Royaume de Kāma fit un pas, dominant de toute sa hauteur la petite chose fragile qui tremblait au sol. Elle lâcha la masse dans un bruit sourd et croisa les bras, son index et son majeur se mettant à tapoter sa peau alors que la Dame arborait un air songeur. « Décidemment, vous me donnez bien du travail pour une simple servante. Si vous continuez ainsi, je devrais me séparer de vous et vous trouver une remplaçante. Et vous savez ce que cela veut dire n’est-ce pas ? ». Elle sourit d’un air mauvais. « Vous serez jetée en pâture à L’Œil ou aux Démons de l’Enfer. Soyez sûre que je serai là pour voir ce que sera devenu votre corps à la fin. Le résultat peut souvent être qualifié d’art abstrait et c'est toujours un plaisir d'essayer d'en deviner les fondements. Cela serait dommage, vous ne trouvez pas ? ». Oh bien entendu, elle ne donnerait jamais Séléné à qui que ce soit mais elle faisait en sorte que cette dernière pense qu’elle n’était qu’un déchet qu’elle avait récupéré et auquel elle s’était plus ou moins attachée. Attachée, certes, mais pas au point de se compliquer la vie. « Ou… Oui… Je suis désolée… ». « Vous pouvez l’être. » lâcha Asmodée d’un ton sec fixant son esclave d’un regard impérieux.

Alors que les choses allaient rentrer dans l’ordre d’elles-mêmes, la blonde croisa le regard de celui qu’elle craignait de devoir rencontrer de nouveau. L’homme se tenait adossé contre un mur, la fixant sans animosité aucune. Un fin sourire régnait sur ses lèvres et l’un comme l’autre savait que la partie était terminée. On ne refuse rien à un Dieu et si Asmodée l’avait longuement manipulé par le passé, ces moments de délices ne se présenteraient jamais plus. Oubliant légèrement Séléné, bien qu’elle sache pertinemment que sa venue concernait la jeune Lyrienne, elle plissa les yeux. Elle n’allait pas lui faire l’affront de poser la question de savoir ce qu’il faisait ici. Il ne lui ferait pas celui de formuler sa requête. « Bien. » fit-elle en s’écartant de la petite blonde. Encore une fois, il contrariait ses plans mais elle pouvait s'estimer heureuse qu'il le fasse de façon pacifique.

766 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t30023-a-toi-a-la-petite-f
 

Celle que la Mort aime [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» › qui aime la mort aime la vie.
» La potion de la mort qui tue (Solo, Jeu)
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Communauté :: Le flood des yinois :: Concours-