AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Votez votiiii <3
Mancinia
8%
 8% [ 3 ]
Djinshee
11%
 11% [ 4 ]
Miles
27%
 27% [ 10 ]
Wriir
16%
 16% [ 6 ]
Kyra
3%
 3% [ 1 ]
Chelea
8%
 8% [ 3 ]
Anîhl
5%
 5% [ 2 ]
Kryll
3%
 3% [ 1 ]
Skiadram
5%
 5% [ 2 ]
Rosée
8%
 8% [ 3 ]
Yulenka
5%
 5% [ 2 ]
Total des votes : 37
 

AuteurMessage
Wriir
~ Ombre ~ Niveau VI ~

~ Ombre ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 5679
◈ YinYanisé(e) le : 14/04/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Une traqueuse.
✭ Activité : Sème des petites graines et fauche les vivants. Professeur à Basphel.

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 10 ~ Force : 24 ~ Charisme : 34 ~ Intelligence : 20 ~ Magie : 37
◤ ◤: Bâton ~ Dague
avatar
MessageSujet: Re: | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |   Dim 30 Juil 2017, 01:20

Le décrassage prit plus de temps que je ne l'aurai cru. Mes cheveux avaient apparemment décidé de servir de moyen de transport aux feuilles et petites branches qui avaient croisé ma route et qui semblaient désireuses de voir du pays. Sans compter la boue quand j'avais dû ramper dans un terrier de lapin que j'avais agrandi avec mes mains, j'aurai pu passer pour une pierre mobile, ne manquait plus que la mousse verte sous les aisselles !

Toujours est-il que l'ardue tâche prenait fin et je commençais à comprendre pourquoi les autres s'échinaient à se laver quotidiennement. Bon les filles ça aimait se pouponner, parler chiffon et d'autres trucs inutiles, mais ça évitait de se geler les fesses dans une rivière plus que de raison pour paraître présentable au petit déjeuner !

Je sortais un peu grelottant de l'eau, me dirigeant vers l'endroit où j'avais laissé tomber mes vêtements. J'assurais mes prises au sol, les galets avaient la fâcheuse tendance à être traîtres. Plusieurs dizaines de secondes s'écoulèrent avant que j'en vienne à me questionner sur où diable j'avais bien pu poser mes habits. Je me remémorais le trajet pour arriver jusqu'au coude de la rivière, balayant du regard mon itinéraire d'il y a peu. Par je ne sais quel mystère, ils avaient disparu. J'avais eu la présence d'esprit de les tenir suffisamment éloignés du lit de la rivière, aussi il était impossible qu'ils aient pu être emportés par le courant. Je me frottais les bras avec la main opposée,  courbé pour conserver le peu de chaleur qu'il me restait et plissant les yeux pour chercher une cause extérieure quand j'aperçus un peu en hauteur une silhouette féminine regardant dans ma direction. Ainsi c'était donc ça, bordel, j'pouvais plus m'laver sans qu'on vienne m'faire chier ! Comment elle s'appelait déjà cette greluche, pourquoi elle était v'nue jusqu'ici pour m'emm*rder et piquer mes habits ?! Tamise ? Anis ? Rha ! Amir ?... TOI LA BAS ! Je la pointais du doigt tout en lui criant dessus d'un ton aussi menaçant que ma voix aiguë le permettait, OUAIS TOI ! ESPÈCE DE SALETÉ, J'VAIS TE CHOPER SI TU M'RENDS PAS MES HABITS TOUT D'SUITE ALORS RAMÈNE TON CUL MAINTENANT !

Je m'apprêtais à me relever et nous diriger, mon courage mon vermicelle et moi dans sa direction, quand j'entendis dans mon dos une voix en rajouter une louche et me balancer des insultes en pleine face. Si ça n'avait été que ça, ça m'aurait passé dix lieues au dessus de la tête, mais une douleur fit soudainement et brutalement son apparition au niveau de ma cuisse alors qu'un galet gros comme la moitié de mon poing s'écrasait sur moi, me faisant échapper un cri plaintif de douleur. Pour couronner le tout, je perdis l'équilibre et me vautrer comme une loque sur les rochers lisses et polis par l'eau, m'égratignant le coude et cognant la tête sur une pierre.

Une autre voix, féminine cette fois, fit son entrée en scène et harangua ce petit con de Skiadram. Un jour j'me vengerai, il s'y attendra pas et sa face de pustule va en prendre un sacré coup. Il savait ptêt manier l'caillou, moi j'connaissais les plantes qui f'saient chier toute une nuit.

Voilà ! VOILA pourquoi j'me lavais pas tous les jours ! J'pouvais pas être tranquille, apparemment y'avait une horde de mioches qui n'attendaient qu'ça pour m'venir chercher des poux alors que je veux juste qu'on m'foute la paix !!

Je sens un liquide chaud couler le long de ma joue et en posant le bout des doigts par dessus, je constate que mon sang a décidé lui aussi de se faire une petite sortie à l'extérieur. Je sens mon fluide vital pulser dans ma caboche et je savais déjà que j'allais me farcir une belle bosse pendant quelques temps. Je reconnus la voix alors qu'elle s'approchait de moi, c'était Yulenka. J'avais pas d'problèmes avec elle, c'était une fille, mais pas une fille non plus. Elle savait s'défendre, elle minaudait pas pour un rien, c'qui était loin d'être le cas d'tout l'monde ! Mais là, maintenant, tout de suite, j'voulais pas la voir, j'voulais pas voir Anîhl - ah voilà elle s'appelle Anîhl - encore moins c't'abruti de Skiadram qui joue au ricochet sur mon cul, j'veux être seul. D'un ton plus acerbe que je ne l'aurai voulu, j'attrape le tablier d'un geste rageur en lui crachant au visage : J'AI PAS B'SOIN D'TON AIDE, VOUS FAITES TOUS CHIER ! Je serre du poing le tablier contre mon torse, cachant mes parties intimes mais pas mes fesses, serrant mon poing au point de m'en faire blanchir les articulations. Quand la tension fut telle que je ne pus plus la supporter, j'ouvrais grand la main et tout autour de moi, un brouillard d'encre vint obscurcir le coude de la rivière. Je n'avais jamais su comment ni pourquoi j'arrivais à faire cela, mais peut-être pour la première fois de ma vie, j'étais content qu'il arrive à point nommé.

Profitant de la confusion, je me dirigeais vers l'endroit où je supposais - j'espérais - qu'il n'y ait personne pour me jouer un autre sale tour. Le peu de dignité qu'il me restait suffisait à me faire courir plus vite que de raison.
Post n°2 : 954 mots.

Wriir s'enfuit vers l'infini et l'au delà après avoir fait le spectacle ! Bonne continuation !! o/


Merci Rose-Alyyyyyyyyyyyysse Signification de la phrase latine : Carry my soul into the night
Les bonus secrets oulala !!:
 
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33653-wriir-le-nomade
Miles Köerta
~ Orisha ~ Niveau IV ~

~ Orisha ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 686
◈ YinYanisé(e) le : 20/09/2014
✭ Activité : • Traqueur [Corvus Æris - Apprenti]

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [34] | Force [23] | Charisme [12] | Intelligence [18] | Magie [26]
◤ ◤: Kit de kunais | Épée à double lames | Oörushi | Cestes
avatar
MessageSujet: Re: | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |   Dim 30 Juil 2017, 02:34

Et si…
« Il était une fois dans un gentil et joli petit village... »

Elle avait hérité de cet amour inconditionnel pour la danse de notre mère. Cette dernière adorait danser, chanter, tisser, et elle avait toujours été l’idole de la petite Maeka qui, très vite, n’avait plus que jurer par la danse. Très souvent, la rouquine dessinait des mouvements dans l’air sans aucun rythme, exécutait des pas sans aucune régularité dans la cadence, laissant simplement l’instant, l’inspiration du moment, la guider dans ses cabrioles. Si plusieurs la trouvaient bizarre à valser sans partenaire pour l’assister, à partir dans une gigue sans mélodie pour l’accompagner, elle n’en avait que faire et, pour tout vous avouez, elle n’en avait pas vraiment conscience elle-même, puisqu’à chaque fois qu’elle se plongeait corps et âme dans une danse, il n’y avait plus vraiment de monde qui existait autour d’elle. C’est pourquoi elle ne savait même pas que des gens se trouvaient non loin d’elle, à l’observer du coin de l’œil, jusqu’à ce que l'un d'eux l’interpelle. Aussitôt, elle sursauta, se retenant de pousser un cri de surprise lorsqu’elle croisa le regard du jeune garçon.

« Par les Dieux, tu m’as fait peur… » Murmura-t-elle en plaçant une main sur son cœur pour le sentir battre à toute allure; l’histoire de Devaraj avait laissé des séquelles dans sa tranquillité d’esprit.

S’efforçant de sourire au jeune garçon, elle finit par lui répondre d’une voix qui se voulait assurée et forte :

« J-Je m’appelle Maeka! Toi, tu es le garçon qui est toujours avec Chelae, pas vrai? »

Oui, ça devait être lui, Draes si elle avait bonne mémoire. Mais bon, Chelae n’aimait pas beaucoup la rouquine, mais cette dernière ne savait pas pourquoi. Plusieurs fois, Maeka avait tenté de démarrer une conversation avec elle, mais son aînée l’ignorait royalement, ce qui peinait un peu Maeka, qui adorait tout le monde – sauf Devaraj, lui, il était trop flippant! et Skiadram, lui, il était trop méchant! – même si elle avait un peu de difficulté à interagir avec eux tous. Rien qu’à penser au petit démon blond, la rouquine trembla. Mais elle ne put rajouter quoi que ce soit qu’elle s’aperçut que Neah s’approchait de leur duo, inquiet pour elle. Aussitôt, elle essaya de le rassurer en souriant, mais elle ne pouvait s’empêcher de penser à cette histoire.

« De-Devaraj a… a raconté une histoire trop effrayante hier! J-J’en ai encore des frissons… Et… Et c’est pour ça que je danse! Ça… me détend! »

Passant son regard pétillant sur les deux garçons, elle finit par rigoler nerveusement, attrapant les deux par les bras avant de se mettre à sautiller joyeusement pour les entraîner dans une sorte de ronde dansante.

« On ira manger plus tard! Promis! Mais vous voulez danser avec moi avant? C’est chouette danser! On oublie tous nos soucis! Et on peut chanter une comptine aussi! Est-ce que vous connaissez une belle chanson? Moi, oui! Ma Maman m’en a appris plein! »


Asche sentait poindre un mal de tête. Entre Djinshee qui devenait hystérique, Miles qui l’embêtait, les moqueurs qui s’étaient mis à rire de la panique soudaine de la rouquine, Skiadram qui jouait encore au méchant et les autres enfants qui allaient et venaient en coup de vent dans la cafétéria, le tout agrémenté des commentaires sur l’histoire d’horreur de Devaraj qui avait fait, visiblement, le tour de Vaniland, on pouvait dire que cette matinée s’annonçait particulièrement agitée.

« Ce ne sont pas ses talents de conteur que je mets en doute, Kyra, lui répondit Asche en se tournant dans sa direction lorsque cette dernière l’interpella. C’est le bien fondé de ses histoires. Il y en a qui sont encore trop jeunes pour entendre ça, dit-il en haussant des épaules, le sérieux de son timbre et de ses traits le faisant passer pour plus vieux qu’il ne l’était vraiment. Hier? Humpf… Un tueur sans jambes qui faisait Boum, boum, chi lorsqu’il se déplaçait… » Finit par dire l’Aîné, entendant dans son dos un garçon répéter ces trois onomatopées à sa voisine, sons qui étaient devenus, d’une certaine façon, célèbres grâce à Devaraj.

Dans un soupir, Asche se tourna vers les deux turbulents de service, roulant des yeux lorsqu’il croisa le regard de son petit frère, laissant Mancinia gérer le duo de tornades alors qu’il réfléchissait aux propos de cette dernière. Il comprenait son argument, mais il n’était pas convaincu pour autant, le malaise que lui faisait ressentir le blondinet l’amenant à en douter. Sérieusement, ce n’est pas une histoire à raconter…

« Bon matin Kryll, Yulenka… » Salua vaguement Asche, en pleine réflexion.

Dans tous les cas, le jeune adolescent se promettait d’aller dire deux mots à Devaraj lorsqu’il croiserait ce dernier. Pour le moment, il tâcha d’aller ranger les seaux d’eau que Mancinia avait ramené, aidant ici et là dans les cuisines avant de se diriger vers l’extérieur afin d’aller chasser. Son arc en main, son carquois attaché en bandoulière, il était fin prêt à s’enfoncer dans les bois. Il passa par la porte de derrière, croisant de nouveau Kryll qui était en train de plumer des oiseaux. Ah! Le fameux traqueur était en plein travail, on dirait. Aussitôt, il alla le rejoindre.

« Les prises d’hier ont été meilleures de ton côté que du mien, on dirait, l’interpella Asche en se plaçant à côté de lui, considérant les bêtes que son partenaire était parvenu à tuer à l’aide de ses pièges. Ça te dirait de partir dans les bois quand tu auras terminé? » Lui proposa finalement le rouquin en lui montrant son arc, comme pour lui signaler qu’il allait être de sortie pour chasser.

Mais au même moment, la porte qui se trouvait non loin de Kryll s’ouvrit brusquement et une petite fille – Rose ou la maladresse réincarnée… – buta contre Kryll, renversant seau, sang et plumes absolument partout. Machinalement, Asche se pinça l’arête du nez en fermant les yeux, le mal de tête n’allant qu’en s’empirant finalement…

« Va falloir laver tout ça maintenant… »


Entraîné par la tornade rousse, je ripostais moqueusement à sa réplique, ricanant :

« Ma faute? C’était une petite blague, rooh! Et puis là, tu as tout fait capoté! C’pour ça que Mancinia nous a refilé le sale boulot… » Finis-je en concluant ma plaidoirie d’une moue boudeuse.

C’est vrai quoi! Je voulais juste plaisanter et là, Djinshee avait tout exagéré! Comment Asche disait encore? Une hyperbole, je pense. Oui, c’est ça : elle avait tout hyperbolé les événements, cette fille, comme elle savait si bien le faire… Mais bon, elle avait tout de même raison sur ces points : Wriir était bizarre et il sentait mauvais.

« Je sais pas pourquoi il se lave pas… Peut-être qu’il n’aime pas l’eau? Lançais-je comme hypothèse. Devine ce que Thierry m’a dit la dernière fois? Il m’a dit qu’il avait vu Wriir manger des chenilles… Beurk! »

Mais Thierry avait omis de me dire qu’il ne l’avait pas vraiment vu en manger, et que le solitaire avait plutôt pris la chenille pour l’éloigner de la plante qui l’intéressait. Cependant, avec la mauvaise réputation du garçon, Thierry avait simplement conclu qu’il allait prendre cette chenille comme repas. Pourquoi je ne le croirais pas? En plus, Wriir traînait avec Devaraj, alors il était forcément bizarre…

Continuant de suivre Djinshee, qui venait d’avoir la bonne idée d’espionner Anîhl – pourquoi? –, je lui tirais la langue lorsqu’elle me fit part de son marché.

« Mais c'était une blague! Aie un peu d'humour », boudais-je en me laissant, néanmoins, traîner par le bras.

Cachés dans les fourrés et les buissons, comme de véritables espions, Djinshee et moi progressions derrière Anîhl en catimini. Je me demandais ce que Djinshee voulait faire. Et pourquoi on devait espionner Anîhl? C’est pas comme si elle semblait faire quelque chose d’intéressant : elle se dirigeait juste vers la rivière.

« Raaah! C’est ennuyant! Dis, on fait la course jusqu’au village? Wriir peut bien se débrouiller tout se–  »

Et c’est à ce moment précis qu’une voix masculine tonna dans les environs, visiblement très énervée. Surpris, je me risquais à jeter un coup d’œil derrière notre cachette, apercevant un Wriir complètement nu qui engueulait Anîhl de lui avoir volé ses vêtements et, pour rajouter au malheur du petit bonhomme, Skiadram se trouvait dans les parages et quand ce mec se trouvait dans les parages, ça ne sentait pas bon – et là, je ne faisais pas référence à une odeur corporelle.

« Ooooh! Ça s’enflamme, là, en bas! Et y’a Yulenka qui vient d’arriver! Hahaha, c’est drôle! Elle lui lance un sacré savon, à ce Skiadram! Mais c’est la première fois que je vois Wriir aussi énervé, il est trop effrayant! Chuchotais-je en rigolant, mes yeux remplis de malice avant de me tourner vers Djinshee, curieux. Hum… Je ne pense pas que ça soit le bon moment d’aller dire à Wriir que Mancinia veut voir ses fesses à la cantine… Hahaha… Ses fesses… »

Je riais tout seul de ma blague. Finalement, c’était plutôt divertissant ici! Pardon? Si le malheur des autres me réjouissait? Hum… Peut-être, je ne sais pas trop comment l’expliquer, mais… ça me désennuyait en tout cas!


1 523 mots | Post II
Désolé pour la longueur, mais mon post a trois parties xD
Du coup, Maeka est avec Neah et Draes; Asche est avec Kryll et Rose; et Djinshee/Miles assistent au pétage de plomb de Wriir ♪


Live as if you were to die tomorrow



Addict:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t27378-miles-koerta-vit-po
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 5497
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Sur un chemin confus et illusoire
✭ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin | Soeur Combattante de la Coterie de Bois-Lune

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 25 - Force : 22 - Charisme : 32 - Intelligence : 30 - Antimagie : 42
◤ ◤: Lance des Nibelungen - Dague de Cuisse Trident - Dague de Manche - Épée du Jugement
avatar
MessageSujet: Re: | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |   Mer 02 Aoû 2017, 22:27

Djinshee faisait la fière et demeurait une forte tête au sein des plus petits, plus tard, elle pourrait devenir une bonne meneuse, si toutefois on la guidait vers cette route. Cela ne changeait rien que la petite était encore impolie et ne prenait pas forcément exemple sur les bonnes personnes, mais la demoiselle espérait que ceci changerait avec le temps. Elle n'avait pas le choix que d'y veiller, c'était son rôle d'Aînée. Sans aucune surprise, l'enfant à la chevelure écarlate voulu négocier sa peine sous divers prétextes, mais Mancinia se refusait à en perdre certains sur un mauvais chemin. Elle devait être ferme, quitte à devenir la méchante pour les quelques jours à venir. C'était le risque et puis, tout serait pardonné, comme d'accoutumé, une fois le temps écoulé.

Je ne veux rien entendre, répéta-t-elle. Et sache que Miles est plus gentil que toi et si tu n'es pas sage, ce sera lui mon nouveau meilleur ami !

Ce coup de semonce ne semblait pas convenir à la petite fille. La vérité sortit de sa bouche comme le vieil adage l'exprimait souvent, elle était si simple. Mancinia les aimait tous et se refusait à trop se disputer, à disloquer la communauté par un égocentrisme comme certains voudraient le faire. C'était ce que sa mère aurait sans doute voulu, c'est bien pour cette raison qu'on lui avait laissé sa petite soeur, n'est-ce pas ? Finalement, même en se disputant, les deux enfants sortirent de la cantine et elle les perdit de vue. L'Aînée fit un clin d'oeil à Jade, inutile de lui dire quoi que ce soit : les deux enfants étaient partis. Kryll entra en même temps qu'eux-mêmes sortaient, ravis de ses prises matinales. Ce n'était pas l'un des chasseurs du village pour rien !

Bien joué ! le félicita-t-elle en levant son pouce en l'air.

Ce dernier disparu dans la cuisine et elle fit une grimace. Elle aimait la viande, mais pas constamment. Peut-être en ferait-elle l'impasse ce midi ? Elle verrait bien où en serait son estomac.

Grande soeur, tu ne manges pas !

Mancinia sourit et rejoins Érina dans sa dégustation matinale, du pain chaud et du beurre frais, que demander de plus ? Au fur et à mesure que la matinée passa, les enfants s'en allèrent vers leurs occupations respectives. Peut-être ferait-elle une classe improvisée cet après-midi ? Ou ce soir, rêver sous les étoiles et apprendre les constellations ? Oui, ce serait une bonne idée ! Se levant une fois le déjeuner achevée, elle prit la main de sa cadette et l'entraîna à sa suite dans les ruelles plus animées que ce matin. Ça parlait, ça courait, ça travaillait. Au milieu de la place du village, elles s'arrêtèrent.

Érina, tu veux bien te rendre chez Kyra pour lui demander si elle a encore mon livre sur les étoiles ? Elle me l'a empruntée le mois dernier, mais je le lui rendrais pour qu'elle le finisse. C'est pour ce soir. Tu te souviens où elle habite ?
Oui ! Je peux faire ça parce que je suis une grande fille ! Kamiya va m'aider, hein ! Je peux le faire !

Après une caresse sur le haut du crâne de la petite fille, cette dernière se retourna et fila dans une rue adjacente à la recherche de l'épicerie avec un immense sourire, faisant la course avec son corbeau noir de jais qui battait des ailes. Érina était un vrai rayon de Soleil. Des coups secs attirèrent son attention vers sa droite, surprise de ne rien voir avant de relever son nez vers le ciel.

Tu veux un coup de main, Silo ? demanda-t-elle dans un sourire.

A l'extrême opposé, comme si tout se mettait entre eux, Neah eut un sursaut. Il n'avait pas vu l'autre enfant derrière l'arbre, en compagnie de Maeka.

Oh, tu es là toi aussi ?

Ce devait être la fatigue, il n'était plus du tout concentré, c'est alors que la jeune fille lui expliqua que son immense crainte venait de l'histoire raconter la veille par Deveraj.

Il ne faut pas écouter tout ce que dit Dev' ! Il est parfois bête, souvent même et tu sais bien que les Aînés sont là pour vous défendre ! Non ?

En vérité, Neah ne l'appréciait guère. Deveraj était trop étrange à son goût pour qu'il l'accepte complètement. Heureusement qu'il n'était pas un marginal et servait la communauté avec une certaine ferveur. C'était Deveraj, tout simplement. Maeka semblait remise, comme si leur présence chassait ses sombres souvenirs, c'est alors qu'elle leur attrapa le bras pour les faire tourner, désireuse de s'amuser dans la danse et le chant. Neah n'était pas très partant pour s'amuser maintenant. La vérité était qu'il était fatigué et qu'il mourrait de faim. Et qu'il voulait voir Mancinia, mais c'était un détail. Ou pas. Que faire ? Raaah.

Tu devrais le demander à Mancinia, elle sait tout faire..., marmonna-t-il. Je viens de finir mon tour de garde, mais je veux bien t'accompagner un peu. Tu nous avais appris quelques pas la dernière fois, je m'en souviens, mais après, on ira manger, promis ?

Post III | 850 mots

Explications:
 


~ Rythme d'un Escargot Tétraplégique ~


L'Imprévisible | La Fille du Soleil
Meuh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33765-mancinia-leenhardt-
Kryll Ataros
~ Humain ~ Niveau II ~

~ Humain ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 1281
◈ YinYanisé(e) le : 19/07/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 6 Force : 14 Charisme : 3 Intelligence : 7 Anti-Magie : 6
◤ ◤: paire d'épées longues et un couteau en os
avatar
MessageSujet: Re: | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |   Jeu 03 Aoû 2017, 19:44

La journée débutais bien, il faisait beau, les oiseux chantaient, enfin pas tous. Les lapins étaient vidés et fraichement écorchés et je terminais enfin de plumer ces piafs, me disant que ces chants était pour mes victimes de chasse.
Bien que d’ordinaire peu de personne passe par ici la porte s’ouvris laissant passer Skiadram.
Il semblé de bonne humeur et apprécia mon travail, mais pas le temps de lui dire bonjours qu’il était déjà reparti.

- Si il est de bonne humeur, ça promet une bonne journée

 Peu de temps après ce fut le tour d’Asche de passer la porte.
Il était équipé prêt à partir à la chasse. Il ne semblait pas avoir fait de grosse prise la vieille.
Il me proposa de partir chasser avec lui.

- Avec plai … pas le temps de finir ma phrase que je me retrouvais au sol couvert de sang et … de plume.  

 Je me remis sur pied et en voyant le visage d’Asche je devinais que je ne devais pas sentir la rose.

-Mais c’est quoi se bordel, on peut …
Je m’arrêtais en voyant que c’était la petite Rose je n’avais nullement l’intention de la faire pleurer alors je pris sur moi.
Ce n’est pas grave lui dis-je en soupirant. On fait tous des erreurs. J’essayais de paraitre aimable devant la petite. Je me tournais vers Asche un peu blazé.

-Je pose les bestiaux dans la cuisine et on y va ? J’ai des pièges à poser et d’autres à changer, des renards et des loups ont bouffés une partie de ma chasse hier. Par contre on fait un  saut à la rivière avant j’ai pas envie d’attirer tous les prédateurs de la foret.

 Je m’exécutais, je posais notre futur repas sur un établi. Je demandais ensuite à Choupette de rester là et de surveiller la bouffe. J’avais bien envi d’effrayer l’assemblée dans la salle principale, mais en regardant discrètement, je constatais qu’il ne restait pas grand monde. Pas de quoi gâcher mon énergie. J’aurais aimé trouver des vêtements dans cette cuisine mais cela aurait été trop beau. Je me résignais à prendre un petit sac à bandoulière vide qui trainait dans le coin.
Je sortais de la cuisine un peu déçue de ne pas avoir eu l’occasion de faire ma c*nn*rie.
Ça sera pour une prochaine fois puis on se mit en route, avec Asche, pour la rivière.
Sur le chemin il y avait Kyra qui revenait certainement de la rivière.
Me sentant d’humeur taquine, je regardais Asche et lui fis signe de pas faire de bruit.
Je m’approchais discrètement Derrière Kyra, et je mis mes mains ensanglantées devant son visage en criant

-Booooh !

 Avant de partir en courant et en rigolant aussi, en lui lassant dans ma fuite, des traces de doigts sur les joues. Taquiner Kyra était un de mes péchés mignon, elle était gentille mais surtout elle hésiterait pas à se venger, ce qui mettait un peu piquant durant les semaines qui pouvaient paraitre, parfois, longue. On approchait de la rivière et le sang commençait à sécher mais l’odeur elle était encore plus forte.
J’avais un piège installé dans un arbre sur le chemin. Je décidais donc d’y grimper.
Je prenais appuie et commençais à monter à l’arbre mais le sang sur mes mains n’était pas encore tout à fait sec. Je perdis prise avant de me rétamer lourdement au sol.

-C’est vraiment pas journée … et je sens que c’est pas fini …

 Blazé je décidais d’y revenir plus tard et d’aller me nettoyer je ne voudrais pas garder cette odeur et tout ce sang sur moi et si jamais Maeka me voyait dans cette état. J’étais rouge de honte à cette idée et encore plus rouge que je venais de penser à haute voix. Je savais plus ou me mettre je tentais de bégayer quelques mots mais rien ne sortais. Je décidais donc de faire profil bas jusqu’à la rivière et de retirer mon haut qui commençait à coller.
Arrivés à la rivière le coin était désert et entouré de buissons. Je retirais mes vêtements, sans aucune gêne pour les passer à l’eau et sur tout pour me retirer cette odeur pestilentielle.
Au bout de quelques minutes, j’aperçu un mouvement dans la végétation. Une ombre imposante s’approchait pour découvrir un loup. Il avait dû suivre le sang par le court d’eau.
Me tournant vers Asche :

--C’est vraiment une matinée de m*rde …   Ferme les yeux …

Une brume noire se dégageait de moi, mon demi-tatouage pulsait, au rythme de mon cœur, d’un vert flamboyant. J’inspirais profondément à m’en faire exploser les poumons et je générais un grognement puissant et monstrueux. Le loup recula, les oreilles baissées, une patte … puis deux et fini par s’enfuir en courant puis plus rien ! le noir complet !

Mots :806 Post II

PPPssssss par ici, clic sur moi :
 





♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33865-kryll-ataros-v-1
Kyra Lemingway
~ Déchu ~ Niveau III ~

~ Déchu ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1038
◈ YinYanisé(e) le : 22/03/2016
✭ Activité : Tenancière d'un Bar à vin (rang I) ; sauveuse de conte chez Tyr ; dévoreuse de livre à mi-temps

Caractéristiques
◤ ◤: AGI : 10 / FOR : 9 / CHA : 12 / INT : 10/ MAG : 14
◤ ◤: Une dague
avatar
MessageSujet: Re: | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |   Sam 05 Aoû 2017, 23:46

Je regardais mon panier d'un air désolé. Comment avais-je pu me débrouiller pour emmener les affaires de Wriir avec moi ? Il a beau être bizarre, si quelqu'un passait il n'avait plus rien maintenant. En y repensant je devenais toute rouge et rentrais encore plus ma tête dans mes épaules. Mais je devais me faire pardonner. Peut-être en lui apportant un verre de jus de fruits tout frais. Avec quelques pâtisseries que Jeanne sait particulièrement bien faire.

En même temps que je traversais le village je voyais tout le monde s'activer. Ou juste s'amuser pour les plus jeunes. J'aurais bien voulu aller m'amuser aussi. Mais les Aînés ne sont pas assez nombreux pour s'occuper de toutes les tâches. Et puis il y a aussi les turbulents. Je me demande qui sera la cible de Skiadram aujourd'hui ? Tout les jours c'est la même question. " Qui sera le souffre-douleur du jour ? ". Avant avec les adultes c'était plus simple. Ils étaient là pour le fâcher et le punir et le surveiller. Mais là, même avec les Aînés il en fait qu'à sa tête. Il écoute personne et embête tout le monde. Ou presque. Je me demande comment ils font ces rares chanceux pour ne pas faire partis des personnes qui sont tout le temps harcelé par Skiadram...

Mais à force d'être perdue dans mes pensées je ne faisais plus attention à ce qui m'entourait. C'était une mauvaise habitudes chez moi. Nefi me le répétait souvent que j'étais trop rêveuse. C'était pas mauvais, mais en pleine journée il fallait faire attention. Et là j'aurais dû faire attention. Je sentais des mains moites se poser sur mon visage, suivit d'un « bouh ». Mais rien que le contact m'avait surprise. Et avec un sursaut je me retournais en même temps que je voyais Kryll s'éloigner en rigolant, Asche à ses côtés. De mon côtés, avant de reprendre ma route, je lui hurlais avec des larmes de colère « C'est pas drôle ! En plus t'es tout sale et tu pues ! Comme ce que tu chasses ! ». Puis, d'un air bougon, je fis quelques mètres avant de m'arrêter une nouvelle fois. Je posais mon panier, pour toucher mon visage. Je sentais qu'il était tout moite lui aussi, et ça me perturbait. En regardant mes doigts je voyais qu'ils étaient pleins de sang. « Beurk... ». J'essayais d'en enlever une partie avec le revers de ma manche. Mais au final je ne faisais que l'étaler. Je repris ma route avec un grognement de rage. Il était ennuyant Kryll. Il arrêtait pas de m'embêter. Mais je savais pas pourquoi moi.

J'étais enfin arrivée, mais des coups secs et réguliers attirèrent mon attention. Je regardais dans leur direction. C'était Silo. Il était gentil Silo. Il hésitait pas à aider dès qu'on avait besoin de lui. La petite Erina était avec lui. Enfin, avec. C'est une façon de dire. Je me suis toujours posée une question sur leur famille. Comment ils avaient réussis à domestiquer un corbeau ? C'est marrant. Un corbeau. Même s'il y a des oiseaux plus joli. L'hirondelle par exemple. C'est mignon une hirondelle ! Je les appelais et leur faisait un signe de la main en guise de bonjour avant de rentrer dans l'épicerie. Je posais mon panier derrière et utilisais un seau d'eau pour me laver les mains et le visage. Le seau pris alors une teinte toute rouge. Une nouvelle fois j'exprimais mon dégoût par un « Beurk » significatif et aller vider le seau dehors. Loin. Très loin. Je voulais pas attirer les mouches et autres bestioles toutes sales à côté de mon deuxième chez moi.

Une fois à nouveau propre, j'entamais le rangement de l'établissement et la préparation des boissons. Il faisait beau, il faisait chaud. Aujourd'hui tout le monde allez avoir besoin de boire ! Je pressais donc beaucoup de fruits, et préparais des mélanges en tout genre.Avec le temps j'avais eu l'occasion de savoir lesquels donnait de bon résultats et lesquels en donnait de moins bon. Je levais les yeux vers la fenêtre. Nefi devait avoir pris son tour de garde. Il me tardait qu'il le finisse. On voyait pas beaucoup les Aînés pendant leur tour de garde. Et Jessica... Elle devait être quelque part dans le village.

Post II Mots 747:
 


Chocological ~ Ponds


(:KYRA:) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33680-kyra-lemingway-la-g
Chelae Arcesi
~ Alfar ~ Niveau III ~

~ Alfar ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 213
◈ YinYanisé(e) le : 14/02/2016
☿ Âme(s) Soeur(s) : Vous pouvez toujours tenter votre chance...

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité: 4 / Force: 4 / Charisme: 10 / Intelligence: 9 / Magie: 6
◤ ◤: Deux katanas
avatar
MessageSujet: Re: | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |   Lun 07 Aoû 2017, 23:16

Maeka. C’était bien le seul nom qui avait effleuré son esprit, un peu trop tard seulement. Il fit mine de ne pas être vexé par sa réflexion. Oui, c’était bien lui qui trainait toujours avec Chelae. Mais il n’aimait pas qu’on ne le connaisse que via sa cousine. Il était plus que ça, quand même ! Il croisa les bras pour se donner une attitude sûr de lui.

  -Oui. Mais appelle moi Draes, pas « le-garçon-qui-es-toujours-avec-Chelae ».

  L’arrivée d’un nouvel individu lui fit tourner la tête. Son visage se ferma un peu.

  -Bah oui, je suis là. Répondit-il d'un air las.

  Neah. Il ne l’aimait pas, lui. Il le trouvait niais au possible, toujours à faire son petit ange protecteur. Et voilà qu’il débarquait, en prenant son rôle de papa poule, confident tout gentil tout mignon. Qu’est-ce qu’il était agaçant ! Et puis avec sa Mancinia adorée, là... Draes resta muet pour le reste. Heureusement, il ne lui avait jamais dit tout ça. Mais il était sûr, ça devait se voir sur son visage. La réponse de la fille, néanmoins, lui arracha un sourire moqueur.

  -Ca fait pas peur, tout ça. Justement, c’est marrant !

  Il ne se justifia pas plus. Le fait que c’était « marrant » contenait à lui tout seul toutes les explications possibles. Il sentit son bras se faire doucement agripper. Il regarda Maeka droit dans les yeux sans trop comprendre, puis Neah dans l’espoir d’obtenir un regard compatissant. Il se sentit stupide. Lui-même savait que c’était peine perdue de ce côté-ci.

  -Hé, ho…

  Allait-il s’exclamer que c’était un truc de fille, qu’elle était en train de leur faire faire ? S’il se fichait éperdument de l’avis de l’autre, il n’avait pas trop envie de vexer la fille.

  -… Je connais rien, moi. Et je sais pas chanter. Et pas danser. Et Neah est fatigué, et ON a faim...

  Enfin m*rde, il voulait pas, quoi !

*

  Chelae attendit encore une minute avant de se rendre à l’évidence. Soit il n’était pas là, soit il ne voulait voir personne. Elle déposa doucement la fleur sur le plan le plus proche, puis quitta la maison de Devaraj. Lorsqu’elle sortit, elle se dit que ça n’était pas plus mal. Elle respirait de grandes bouffées d’air pour chasser toutes ces odeurs bizarres qui s’étaient infiltrées dans ses poumons. Il était temps d’aller lire. Elle avait l’habitude d’aller sous un grand chêne, en bordure du village. Là-bas, elle était protégée du vent et du soleil. Elle s’y sentait bien. Elle s’y dirigea de ce pas, sortant par la même occasion le pain dont elle s’était emparée plus tôt. Elle le fragmentait dans ses mains avant de le porter à sa bouche. Elle sourit. Il était frais, et drôlement bon ! Son chemin vers son endroit favoris de lecture fut tranquille. Elle ne croisa pas grand monde mise à part quelques-uns qui se courraient après. Une fois arrivée à l'ombre de l'arbre elle s'assit, appuyant son dos dans un creux de la cime. Elle prit le premier livre et commença sa lecture.

*

  Jadélynka avait à peine dit bonjour, ni répondu à la question de sa cousine qu’elle l’entendit crier. Elle sursauta et plaqua ses mains contre ses oreilles. Son visage prouvait d’autant plus qu’elle avait été malmenée toute la nuit. Un frisson lui parcourut l'échine.

  Elle assista à la petite scène entre Djinshee, Miles et Mancinia sans dire un mot. Elle avait l’impression d’être dans une autre dimension, aujourd’hui, complètement dépassée par tout ce qu’il y avait autour d’elle. La fatigue ne lui allait pas du tout... Il lui fallait... du calme en fait. Elle voulait sortir. Elle ne voulait pas. Du moins, elle ne pouvait pas. Elle avait l'impression que ça lui était interdit alors qu'elle ne savait que trop bien que c'était faux. Alors elle resta là, assistant au concert tonitruant de Djinshee, la suppliant du regard. La suppliant de lui venir en aide autant qu'elle voulait qu'elle disparaisse quelques minutes.

  Elle ne se détendit qu'une fois que la petite fusée prit la porte vers l'extérieur. Elle sourit poliment à Mancinia puis se tourna vers le petit déjeuner qui l'attendait. Elle n'avait pas faim en fait. Il fallait juste qu'elle oublie tout ce stress qui l'oppressait depuis hier soir. Elle descendit de son tabouret, effectuant un petit saut et s'approcha de l'Ainée.

  -Euh... Est-ce que je peux... aider ?

~753 mots~
Je mettrai en forme plus tard parce que je suis sur portable.
Draestente de fuir la ronde de Maeka et Neah
Chelae est seule à lire dans son coin, vous pouvez l'embêter o/
Jade proposé à Mancy de l'aider



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33235-chelae-arcesi-v2#63
Anîhl
~ Réprouvé ~ Niveau II ~

~ Réprouvé ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 98
◈ YinYanisé(e) le : 07/12/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Agilié : 4/Force : 9/Charisme : 6/Intelligence : 5/Magie : 6
◤ ◤: Épée
avatar
MessageSujet: Re: | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |   Mar 08 Aoû 2017, 10:42

Si je suis rassurée de ne trouver que Wriir face à moi et non le monstre de l'histoire, le garçon semble sortir de ses gonds à ma vue. Il se met à me traiter de tous les noms, cachant ses parties intimes comme il peut pendant ce temps. La nudité m'indiffère totalement, mais pas le fait de me faire crier dessus.
-Tais-toi, crétin ! craché-je à l'intention de Wriir, en m'énervant à mon tour. J'ai pas tes vêtements. Tu pourrais utiliser tes yeux pour t'en rendre compte.
Mais le garçon ne m'écoute pas et continue à m'insulter, et bientôt, nos hurlements se mêlent dans une cacophonie indistincte.
Soudain, Wriir s'enveloppe d'un brouillard épais et sombre, disparaissant peu à peu. J'en oublie de crier. Certains enfants du village possèdent des pouvoirs magiques. Je n'en fais pas partie. Heureusement, d'après Silo, parce que sinon je provoquerais encore plus de catastrophes que je ne le fais déjà. Mais moi j'aurais bien aimé en avoir un, et je suis très jalouse de ceux qui en sont doués. Toujours est-il que je suis en train de me faire encercler à mon tour par la brume opaque.
-Hé, c'est injuste ça ! m'écrié-je.
J'essaie de rattraper Wriir, mais je ne vois pas à deux pas devant moi.
-Reviens là, espèce de lâche !
Seul le silence me répond. Évidemment, Wriir en a profité pour prendre la poudre d'escampette. Je grogne et essaie de sortir de cette purée de pois. J'avance à tâtons.
-Ouille !
Je me suis cognée à un arbre. Je frotte mon nez douloureux, puis plisse les yeux. Il me semble que l'obscurité du brouillard se dissipe un peu, et je distingue deux silhouettes à quelques pas de moi. Je me dirige vers eux, quittant par la même occasion l'écran noir de Wriir. Je reconnais Djinshee et son pote Miles. Ce dernier est occupé à rire aux éclats. Je ne sais pas s'il m'a vue quand je me suis pris l'arbre en pleine poire, j'espère que ce n'est pas pour ça qu'il rit. Je lui lance un regard peu amène et préfère me tourner vers Djinshee.
-Vous auriez pas vu Wriir ? lui demandé-je. J'ai sa paire de fesses à botter.

*

Après avoir quitté Anîhl, Silo traversa le village en direction de sa place centrale. C'était le seul endroit de Vaniland qui conservait encore quelques traces de richesse : une fontaine joliment ouvragée se dressait au milieu, et le pavage était régulier et lisse. Cela changeait des sols accidentés sur lesquels on devait marcher dans les rues adjacentes.
Silo erra quelques instants aux alentours, à la recherche de la maison qu'on lui avait désignée comme abîmée. Il finit par la repérer - elle donnait sur une de ces petites ruelles larges d'à peine deux mètres et dont le ciel était mangé par les balcons qui s'entrecroisaient au-dessus des têtes des passants. Le garçon fit basculer le lourd sac qu'il portait sur l'épaule et l'ouvrit. Il avait apporté les tuiles de rechange qu'il était allées récupérer dans la réserve la veille. La réserve était une ancienne ferme dans laquelle les enfants avaient rassemblé tous les stocks de matériau qu'ils avaient pu récupérer après la disparition brutale des adultes. À chaque fois que Silo s'y rendait pour se servir, il ne pouvait s'empêcher de se demander avec une pointe d'inquiétude ce qu'ils feraient lorsque le hangar serait vide.
Le garçon chassa ces sombres pensées de son esprit. Il était de mise dans le village de ne pas trop penser à l'avenir, ni au pourquoi du comment de leur situation. Silo faisait donc de son mieux pour étouffer les questions qui, parfois, se pressaient au portillon de sa conscience.
Il décida de monter une première fois sur le toit pour constater l'étendue des dégâts. Il alla toquer à la porte de la maison, attendit, toqua une nouvelle fois. Il n'y avait personne à la maison. Avec un soupir, il se résigna à accomplir tout de même sa tâche. Grimpant d'abord sur le rebord d'une fenêtre, il se redressa de toute sa hauteur pour atteindre la chute du toit, qu'il crocheta avec ses doigts. À la force de ses bras, il se hissa à hauteur du toit et, ahanant sous l'effort, balança une jambe sur les tuiles. Encore un dernier effort pour ramener le reste de son corps, et bientôt il se retrouva allongé sur le dos et déjà épuisé. Il se redressa malgré tout et se mit précautionneusement à quatre pattes sur le  toit pour avancer le plus parcimonieusement possible. Il ne tarda pas à repérer le trou dans la toiture. Rien de grave, il ne manquait que quelques tuiles, que la forte pluie de l'orage avait dû déloger.
Alors qu'il se demandait comment il allait faire pour grimper une deuxième fois sur le toit avec les tuiles de rechange sur le dos, cette fois, une voix l'interpella en contre-bas. Silo s'approcha du bord et découvrit Mancinia, le nez en l'air dans sa direction.
-Tu tombes à pic, lui répondit-il avec soulagement. Il n'y a personne à la maison et j'ai dû escalader la façade. Tu m'éviteras de le faire deux fois si tu arrives à me passer ce sac, expliqua-t-il en désignant ses affaires restées au milieu de la rue d'un mouvement du menton. Attention, c'est lourd et fragile.

944 mots - Post II

Résumé :
 


Anîhl : #9999ff
Silo : #0066ff
Adam : #990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33718-anihl#645406
Djinshee
~ Lyrienn ~ Niveau IV ~

~ Lyrienn ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 1436
◈ YinYanisé(e) le : 14/02/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : *s'étouffe en buvant, s'en met partout et crie*

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité: 18 / Force: 14 / Charisme: 9 / Intelligence: 16 / Magie: 24
◤ ◤: Epée double, poignard, arc
avatar
MessageSujet: Re: | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |   Mar 08 Aoû 2017, 22:51

Djinshee se baissait derrière les fourrés et se cramponnait aux arbres, retenant sa respiration et plus droite qu’un I dans l’espoir de devenir plus fine qu’une feuille de papier. Elle était une super espionne, après tout, et se devait d’être la plus discrète possible ! Elle aimait beaucoup ce genre de jeu. Elle sentait son cœur battre un peu plus vite, et elle pouvait voir sans être vue ! Anîhl n’était vraiment pas très loin, et elle sentait le risque, la pression et l’adrénaline – oui, bon, n’exagérons rien, il s’agit d’une enfant. Une sorte de boule dans la gorge lui donnait envie de rire. Elle savait que si elle lâchait la pression, c’en était fini de leur mission top secrète de la mort. Miles, n’était pas loin. Il n’était pas aussi exalté qu’elle, mais au moins il jouait le jeu, et c’était tout ce qu’elle demandait. Il joua le jeu jusqu’à ce que l’agacement l’emporte… La petite rouquine serra les dents. Elle lui lança un regard noir et mit un doigt devant sa bouche. Elle était très sérieuse. Sa proposition de faire la course ne l’intéressait pas le moins du monde à ce moment-là.

  Djinshee sursauta lorsque les choses se pimentèrent devant eux. Elle se recroquevilla encore plus derrière son arbre. C’était à en croire que ses épaules allaient bientôt toucher ses oreilles. Elle n’osa assister au spectacle qu’une fois que la voix de Miles retentit de nouveau. Elle avait du mal à croire ce qu’elle voyait. Elle plaqua une main contre sa bouche pour s’assurer de ne pas rire. C’était… un véritable bazar. Des enfants avaient-ils décidé de monter une farce contre Wriir ? La petite fille se sentit un peu vexée de ne pas avoir été invitée. Elle qui était pourtant si talentueuse – en quoi, me direz-vous, et c’est là que je vous propose d’aller lui demander. En plus, apparemment c’était du raté, puisque Yulenka grondait Skiadram… Ou alors Yulenka faisait partie du plan, et Skiadram avait tout raté ? Peu importait vraiment. Dans tous les cas, Skiadram se faisait gronder, et ça aussi, c’était un bon point. Il la regardait toujours méchamment lorsqu’ils se croisaient. Elle l’avait vu plusieurs fois, qu’il serrait les poings quand elle approchait. Et puis, il était mal réputé, tout simplement.

  Miles n’avait vraiment pas envie de remplir la mission que leur avait confié Mancinia. Djinshee s’était finalement dit que ça n’était pas si mal, mais revenait sur son point. Non, ça n’était peut-être pas une bonne idée, il devait avoir raison. Wriir n’était pas en état de suivre qui que ce soit. Holala, qu’est-ce qu’il était pas content ! C’est vrai que ça faisait peur ! Djinshee sortit donc brusquement de sa cachette et plaça ses mains en porte-voix.

  -WRIIIIIR, Y’A MANCINIA QUI VEUT VOIR… euh… MANCINIA ELLE VEUT VOIR TOI A LA CANTINE, RAMENE TES FESSES !... Ohlala...

  Une fumée noire jaillit devant eux. Aussitôt prise de panique, elle retourna se planquer auprès de Miles qui rigolait tout seul. Elle espérait que ce truc noir ne les atteindrait pas. Les fesses… Elle éclata de rire au même moment où elle tourna la tête vers Anîhl. Ses yeux étaient brillants de larmes tant elle riait. Elle répondit à Anîhl par un signe négatif de la tête, tout en indiquant la position précédente de Wriir. Elle était incapable de parler. La présumée mission avait échoué, mais ça elle l'avait oublié. En revanche elle se souvint de la proposition de Miles, quant à la course.

  -Le premier au village a gagné ! S’écria-t-elle entre deux bouffés d’air.

  Et elle partit en trombe sans même reprendre son souffle, se fichant de savoir si Miles ou Anîhl avaient au moins compris ce qu’elle avait tenté d’articuler. Elle manqua de s’étaler par terre un bon nombre de fois, et ça la faisait encore plus rire. Elle se fichait de savoir à quoi elle ressemblait… Mais probablement à l’une de ces sorcières à chats folles qu’on décrivait dans les contes.

  -J’AI GAGNE !!! Hurla-t-elle au bout du chemin.

  Elle n’avait même pas vérifié si elle était effectivement première. Elle avait mal à sa gorge à force de respirer fort. Son rire s’était estompé. Dans un mouvement théâtral, elle s’affala à même la terre. La chaleur montait dans ses joues et ses jambes.

  -J'ai faim...

  Déjà, à cette heure-ci elle n'en pouvait plus. Allons voir si c'était encore le cas d'ici cinq minutes...

~743 mots~
Toujours sur portable o/
Djinshee est avec Miles et Anîhl et... Voilà, elle est folle xD


I don't owe you anything:
 

     LET IT BURN !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32575-djinshee-v2
Rosée du Matin
~ Fae ~ Niveau III ~

~ Fae ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 190
◈ YinYanisé(e) le : 07/06/2014

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 10/50 Force : 8/40 Charisme : 10/40 Intelligence : 6/40 Magie : 19/50
◤ ◤: épine de rose et lance-crottes
avatar
MessageSujet: Re: | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |   Mar 08 Aoû 2017, 23:03


Rosée du Matin était tout angoissée devant l’apparition soudaine de plumes. La fillette imaginait déjà le pire, était-elle remplie de duvet comme les peluches qu’elle rapiéçait ? Pouvait-on réparer la déchirure de son corps ? Rosée n’avait pas de bobines de fils, ni d’aiguille sur elle. Était-elle donc perdue ? Elle allait se vider de ses plumes comme un vieil ourson… Dans sa tête, toutes les tragédies tournaient, provoquant une chute de larmes et un rongement intense des ongles.

« Il faut me recoudre les fesses, vite, où je vais devenir toute molle ! Il faut du rembourrage aussi, j’en ai chez moi »

La petite Rosée ne manquait pas de rembourrage, des plumes à la paille, il y avait tout le nécessaire pour redonner forme aux peluches malmenées et essoufflées par le temps. Mais arriverait-elle seulement à temps pour remplacer les plumes qu’elle avait perdues dans sa chute ? Seulement, le garçon sur lequel elle avait culbuté ne semblait pas s’inquiéter de son état. Il était même très détendu, comme blasé du spectacle qu’elle lui offrait. Effectivement, ce n’était pas la première fois que la rouquine renversait tout sur son passage ou finissait étalée sur le sol, maladroite comme personne. Cependant, c’était la première fois qu’elle perdait des plumes. Ce n’était pas grave. Tel était ses mots. Rosée du Matin le regarda, bouche bée. Ah bon ? En l’évaluant de la tête aux pieds, elle constata qu’il souffrait du même mal. Plumes et sang le couvrant partiellement. Il lui fallut encore un instant de réflexion et plusieurs tâtonnements sur ses fesses pour réaliser que les plumes ne lui appartenaient pas. Kryll était un chasseur et s’était les restes de sa chasse qu’elle avait renversée. Rosée soupira, rassurée.

« Niquedouille que je suis ! Ce n’est pas à moi, hihihi, finit-elle pas s’amuser en constatant sa naïveté. Eh ! Ne partez pas sans moi ! Ne marchez pas si vite, j’ai des courtes jambes moi ! »

Les garçons l’avaient laissée en plan sans autre cérémonie. Il était vrai qu’elle n’avait rien de grave, mais tout de même ! Elle aussi avait besoin d’un bon bain. Aussi, elle trottinait derrières Asche et Kryll sans imaginer qu’elle participerait à une chasse. Seul le mot « laver » avait retenu toute son attention et ses souvenirs lui avaient rappelé combien il était agréable de barboter dans l’eau de la rivière. Elle ne pensait qu’à cela et heureusement, Rosée connaissait très bien la position de la rivière pour s’y rendre régulièrement. Même si elle avait un temps de retard, elle saurait les retrouver. Sûr que les garçons seront ravis de sa capacité à les localiser.

La rivière n’était plus très loin lorsqu’elle se fit bousculer par un loup effrayé, filant queue entre les jambes. Rosée tomba en arrière, mais sa chute fut amortie. Un mélange de boue et d’excréments frais probablement. C’était mou, chaud et malodorant. Elle parfois si coquette, ne ressemblait décidément plus à rien. Pas étonnant que les garçons s’étaient empressés de rejoindre la rivière sans l’attendre. Rosée fronça du nez en respirant ses aisselles.

« Ooouuuuuhhh, je sens la crotte ! »

Elle se redressa aussitôt et courut vers la rivière dont elle pouvait entendre les clapotis qui semblaient l’appeler. Rosée du Matin localisa Asche, mais pas Kryll. Il gisait inconscient, partiellement dans l’eau. Elle buta sur lui, une nouvelle fois !

« Ah bah, en voilà un drôle d’endroit pour faire dodo ! » fit-elle remarquer avant de secouer la tête. Ces garçons, tout de même, il fallait tout leur apprendre ! La rouquine dévisagea Asche, avant d’avoir un éclair de lucidité à travers ses yeux pétillants. Elle sauta vers son tronc d’arbre fétiche, celui où elle cachait ses savonnettes pour ne pas devoir les transporter à chaque trajet. Gentille et bienveillante, elle en tendit deux au garçon éveillé pour qu’il puisse aussi se baigner en attendant que  Kryll se réveille.

« Parfum fraise ou cerise ? Choisi, moi je les aime bien tous les deux, mais faut pas mordre dedans, sinon tu fais des bulles après ».

Rosée du Matin parlait par expérience. Il faut dire que les savonnettes avaient un parfum fruité vraiment appétissant. De quoi sentir bon pour le restant de la journée. Lorsqu’Asche eut fait son choix, la rouquine ôta ses vêtements pour mieux se laver de la tête aux pieds. Il lui faudrait probablement de nouveaux habits, mais elle ne s’en faisait pas pour cela. La fillette était agile de ses doigts et saurait trouver dans la nature de quoi se vêtir pour le retour.

« Tu peux me frotter le dos, ça me grattouille, j’dois avoir une plume collée, lui demanda-t-elle tout en ramenant sa longue chevelure de feu sur le côté afin de dégager ses omoplates pour que Asche  puisse s’exécuter avant d’avoir une nouvelle idée saugrenue. Je vais laver un peu Kryll en même temps, comme ça, il sera tout propre à son réveil. Il sera content ! »

Rosée, c’était à la fois la maladresse et la gentillesse réincarnée. Elle attrapa un bras du jeune chasseur endormi et commença à lui passer la savonnette, frottant bien pour faire mousser le tout. Il allait sentir bon, c’était certain. Heureuse, elle se mit alors à pousser la chansonnette.


« Chante avec moi ! » lança-t-elle à Asche, pour l’inviter à partager sa joie.



Post 2 ─ 890 mots
Résumé: Rosée du Matin rejoint Kryll et Asche à la rivière pour se laver également. Elle propose des savonnettes parfumées à Asche en lui demandant de lui frotter le dos ^-^ Pendant ce temps, elle en profite pour laver Kryll afin qu'il soit tout beau tout propre et tout parfumé (on dit merci qui =) ). Comme à son habitude, Rosée chante, profitez bien du son  






:◄♥►:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t26416-rosee-du-matin#top
Skiadram
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 679
◈ YinYanisé(e) le : 10/03/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Je n'en vois pas l'intérêt

Caractéristiques
◤ ◤: Agi 5 / For 7 / Cha 5 / Int 6 / Mag 7
◤ ◤: La lame des anciens et une arbalète
avatar
MessageSujet: Re: | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |   Sam 12 Aoû 2017, 07:53

Skiadram admira Wriir trébucher et s’éclater sur les roches de la rivière. Son cri plaintif d’animal affaibli arracha un monstrueux sourire à Skiadram. Il s’exclama : « Haha trop fort ! Tu es vraiment le roi du pathétique ! » Au même moment Yulenka alias mère-fouettarde débarqua telle une tornade, elle interrompu le rire abject du jeune démon et le menaça de changer la constitution de ses repas ou de le frapper de son rouleau à pâtisserie. Un engrenage dans le cerveau de Skiadram se bloqua, il se demanda « Je rêve ou l’on est actuellement en train de me menacer ? » Il jaugea son interlocutrice mais ne parvenait décidément pas à comprendre comment elle pourrait se mettre en position de force. À ses yeux elle n’était qu’une fatigante machine à sermons, elle était de nature violente mais Skiadram, aveuglé par son orgueil, refusa de reconnaître sa force physique et psychologique. Il se contenta de présumer que Yulenka n’était pas cruelle dans ses frappes, ce qui la rendait nettement moins dangereuse. Elle arrêta de lui crier dessus pour observer brièvement les alentours. Toujours avec le même ton menaçant, elle l’interpella à nouveau et lui ordonna d’aller chercher des vêtements pour Wriir. Une nouvelle fois les mécanismes de son cerveau diabolique s’enrayèrent. « Que…? Comment ?! Moi aller chercher des vêtements pour l’autre sac à m*rde ?! Non mais je rêve ! Elle se prend pour qui celle là ?! Pour l’impératrice démoniaque ?! » Skiadram essaya de se raisonner, peut-être avait-il mal compris ses propos ? Il était parfaitement insensé que quelqu’un lui donne des ordres… Alors qu’il était plongé en pleine réflexion il entendit Yulenka changer de ton en s’adressant à Wriir. Elle tentait de le réconforter, elle lui proposait même des pains aux baies… L’estomac de Skiadram se contracta, quelle scène écoeurante ! Il réalisa bien malgré lui que la jeune fille était sincère dans ses précédents propos. Son visage devint grave et ses sourcils se froncèrent vilainement, on pouvait à présent lire la colère sur son visage.

De l’autre côté de la rive Wriir s’énerva à son tour. Visiblement soulé par l’attention qu’il générait, il saisit d’un geste rageur le tablier que lui avait fourni Yulenka et après avoir hurler son ras-le-bol, utilisa un étrange pouvoir qui créa un nuage d’encre par lequel il fuit. Profitant également de la confusion crée par le brouillard et du fait que Yulenka lui tournait le dos, Skiadram voulu la pousser perfidement dans l’eau avant de lui jeter au visage les asticots contenus dans sa sacoche mais elle repartit d'elle même, visiblement blasé par le fait que Wriir l'ai repoussé. Skiadram outragé par le fait que son interlocutrice se désintéresse de lui à un moment qui lui paraissait crucial, il explosa « On ne me donne pas d’ordres grognasse ! Trouve toi quelqu’un d’autre pour chercher des vêtements à l’autre asocial ! Et sache que je n’en ai rien à cirer de tes menaces ! De un je ne touche pas à vos repas immondes et de deux tu cognes comme une fillette ! » Skiadram détala aussi vite qu'il le pouvait et couru jusqu’à l’orée de la forêt. Fatigué par son effort, il se jeta sur le sol, malgré le fait que la rosée perlait encore des diverses et nombreuses hautes herbes. Là, il arrêta de penser et se mit à observer les nuages d’un air rêveur. Il resta ainsi plusieurs minutes, imaginant des créatures et combats au travers des multiples formes de cumulus. Sa rêverie fut perturbée par le glissement froid et visqueux d’un escargot grimpant sur son bras. Il saisit le gastéropode d’un geste brusque, l’observa minutieusement dans sa main et lui déclara à voix haute « Comment oses-tu troublé mon repos misérable ?! » Il referma violemment sa main sur l’escargot, un craquement se fit entendre… Il l’avait broyé.

Entendant des bruissements de feuillage dans son dos, Skiadram se retourna vivement. Sous ses yeux un Drac’ noir de taille moyenne l’observait de ses pupilles reptiliennes. Skiadram sourit fasciné par la créature, il lui jeta l’escargot broyé que la bête attrapa au vol. Celle-ci l’engloutit en une seconde avant d’adresser à Skiadram un regard semblant en demander davantage. « Héhé tu aimes manger c’est ça ? Cela se voit à ton regard… Si tu m’obéis je suis prêt à te nourrir davantage. » « SATISFAIT MON APPÉTIT PETIT HUMANOÏDE ET JE TE SERVIRAI » Skiadram sursauta, l’animal lui avait répondu. « Ainsi donc j’ai le pouvoir de parler avec les créatures dans ton genre… Intéressant… Je vais te nourrir… Et surtout te faire grandir ! Et quand tu seras assez grand… » Skiadram tourna la tête pour fixer d’un regard machiavélique Vaniland. « …Je te proposerai des proies plus intéressantes… » La bête acquiesça en se léchant les babines. « Ton nom sera Kurômori… Oui, désormais tu t’appelles Kurômori. Viens créature de la forêt, allons chasser des proies. »

805 mots

Le méchant tire déjà sa révérence, je n'ai plus internet jusqu'à début septembre... Bonne continuation à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t28472-rekto-skiadram-pour
Miles Köerta
~ Orisha ~ Niveau IV ~

~ Orisha ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 686
◈ YinYanisé(e) le : 20/09/2014
✭ Activité : • Traqueur [Corvus Æris - Apprenti]

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [34] | Force [23] | Charisme [12] | Intelligence [18] | Magie [26]
◤ ◤: Kit de kunais | Épée à double lames | Oörushi | Cestes
avatar
MessageSujet: Re: | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |   Dim 13 Aoû 2017, 03:59

Et si…
« Il était une fois dans un gentil et joli petit village... »

L’air peu enthousiaste des deux garçons frappa la jeune fille de plein fouet et, perdant le peu de rire et de plaisir qui la secouaient quelques secondes plus tôt, elle hésita un instant avant de leur lâcher les bras, ralentissant la petite ronde qu’elle venait d’entamer et cessant de fredonner la petite comptine qu’elle venait de commencer à chanter. Son menton, tout doucement, s’abaissa jusqu’à sa poitrine dans un profond sentiment de déception. Elle savait que ce genre d’activité ne les aurait peut-être pas intéressés, mais voir ses doutes se concrétiser sur les lignes de leur visage la choqua plus qu’elle ne l’avait cru. C’est pourquoi elle encaissa leur humeur sans mot dire avant de relever la tête et de leur partager un sourire qui se voulait éclatant et rassurant même si, au fond, elle avait simplement envie de fuir à toute jambe pour éviter leur regard rempli de lassitude.

« T-Tu as raison, Draes … Céda-t-elle en les considérant, chacun leur tour. Je vous importune alors, hum… Je m’excuse. J-Je ne voulais pas vous ennuyer avec mes caprices, leur dit-elle avant de murmurer, un petit sourire sur le bout des lèvres : Et… Et merci… À propos de Devaraj… J-Je ne devrais pas en avoir peur! C’est vrai! S-Si le Boum-Boum-Chi arrive, je… je vais… »

La petite danseuse cherchait le mot adéquat pour exprimer sa pensée, mais à défaut d’en trouver un, elle leva simplement sa jambe avant d’écraser violemment la plante de son pied sur le sol, répétant le mouvement plusieurs fois tout en l’accompagnant de sons comme Paf! Pif! Bam! qui donnaient l’illusion qu’elle se bataillait contre le tueur sans jambe. Elle voulait jouer les fières, les courageuses, mais elle n’était rien de tout ça, à sa grande déception : les tremblements qui agitaient le bout de ses mains pouvaient en témoigner. Et voyant qu’elle s’était de nouveau emportée, Maeka se figea subitement avant de rougir et de baisser les yeux.

« D-Désolé! Je vous retiens encore ici! Désolé… S’excusa-t-elle piteusement, entortillant ses orteils dans l’herbe sous ses pieds.

Elle était trop timide pour répliquer, trop rêveuse, brouillonne et lunatique pour embarquer ces deux adolescents dans ses délires et, tout bonnement, elle avait abandonné, comme elle le faisait à chaque fois.

« Et Draes… Est-ce que tu voulais voir Asche? Lui demanda-t-elle, se rappelant qu’il s’était approché de lui-même, sans véritable raison, comparativement à Neah. Il est parti à la cantine, tôt ce matin. Enfin, bon appétit tous les deux! Vous pouvez y aller sans moi, je n’ai pas très faim de toute façon. »

À la suite de ce malaise, elle voulait se replonger dans son monde et, tout simplement, elle alla s’installer au pied du chêne, ramenant ses jambes sur sa poitrine tout en chantonnant un air doux, léger, qui lui rappelait tous les soirs qu’elle avait passé avec sa mère à le fredonner.


Comment les événements s’étaient-ils autant précipités? Ah! oui… Rosée, Kryll, le seau, les plumes, le sang, la mauvaise blague qu’avait fait le trappeur à Kyra, le loup qui s’était enfui à la suite d’une riposte particulièrement efficace de Kryll et finalement, l’évanouissement de ce dernier. Maintenant, il dormait dans l’eau comme un poisson mort qui aurait remonté à la surface et je le fixais sans bouger. Cependant, l’Aîné n’eut même pas le temps de se diriger jusqu’à son confrère qu’une nouvelle bombe l’éclaboussa et il reconnut aisément la petite Rosée… Eh bon sang! C’était quoi cette odeur?! Le rouquin n’eut pas la force de lui poser la question, trop concentré à chercher de l’air, quelque part, n’importe où : tant qu’il pouvait s’échapper de cet effluve nauséabond! Et comme une réponse à sa prière, Rosée revint vers lui avec deux savons en main et il en choisit un au hasard; le parfum l’importait peu, tant que cela pouvait faire partir cette odeur de crotte…

« Oui… Des bulles… Je prends note », avait-il murmuré en respirant un grand coup et en se mettant au travail, frottant les épaules de la petite fille tout en lui retirant délicatement les plumes qui s’étaient collées à son épiderme.

Il n’était pas gêné le moins du monde de laver une fille, puisqu’il avait donné le bain plusieurs fois à Maeka et à Miles quand les deux étaient plus jeunes. Puis, même si Rosée pouvait vraiment être bizarre des fois, à la limite de l’excentricité, elle restait particulièrement adorable, sa joie de vivre lui rappelant celle de sa petite sœur. C’est pourquoi Asche, en déployant des efforts surhumains afin de ne plus songer à l’odeur, avait décidé de s’adoucir un peu, répondant par des hochements de la tête aux initiatives de la petite rouquine.

« En effet, personne ne se plaindra s’il sent la fraise! » Avait-il répondu en esquissant un vague sourire, demandant à Rosée de lever ses bras histoire qu’il puisse passer le savon à ces endroits.

Tant qu’il ne va pas se pavaner comme un paon devant Maeka, rajouta l’Aîné dans son esprit, amer. Il n’avait pas oublié les paroles du trappeur ni la rougeur de ses pommettes lorsqu’ils progressaient tous les deux vers la rivière et, à l’entente de ces propos, Asche avait simplement froncé les sourcils, sans piper mot, plaquant son regard sur les épaules de Kryll pour bien lui faire comprendre qu’il n’était pas crédule. Enfin, ce fut le chant enfantin de la petite Rosée qui le tira de ses pensées et, à sa proposition, le chasseur se mit subitement à rougir, mal à l’aise.

« Euh… Je… »

Ch-Ch-Chanter? Mince! Il n’était vraiment pas doué dans ce genre de choses! Mais l’enthousiasme de la fillette était si contagieux et si candide que la simple idée de refuser faisait culpabiliser Asche.

« D-D’accord… » Soupira-t-il en essayant de suivre le rythme imposé par Rosée, sa voix se muant en un chuchotement lorsqu’il se mit à balbutier les premières paroles, alors qu’il faisait mine de se concentrer sur le lavage plutôt que sur la comptine, histoire de se donner un alibi quant au pourquoi il ne poussait pas aussi joyeusement la chansonnette que la petite fille.


Malgré la fumée noire qui se dissipait et la colère explosive à laquelle nous venions d’assister, Djinshee et moi ne pouvions nous empêcher de rire, mes éclats s’amplifiant d’autant plus à l’instant où Anîhl s’approcha de nous afin de nous demander si nous avions vu dans quelle direction Wriir venait de filer. En vérité, ce fut plutôt la suite de ses paroles qui me firent autant d’effet :

« J'ai sa paire de fesses à botter. »

Ce fut la goutte de trop. Je me pliais en deux, les bras entourant mon ventre alors que des larmes commençaient à déborder de mes yeux. Les fesses de Wriir étaient devenues la nouvelle attraction de la rivière, et à partir de ce jour, j’étais convaincu que je n’entendrais plus le mot « fesses » de la même manière. M’essuyant le visage, ravi d’un tel divertissement, je laissais le soin à Djinshee de répondre – enfin, manière de parler… – à Anîhl. Puis, la seconde suivante, la rouquine partait en courant en direction du village.

« HÉÉÉÉ! TU TRICHES! » Lui criais-je en me mettant à courir derrière elle, ne sachant pas si Anîhl allait nous suivre ou si elle allait simplement soupirer devant nos bêtises.

J’étais particulièrement rapide et agile et personne ne pouvait grimper plus haut que moi dans les arbres! J’étais fier de mes talents, mais à l’heure actuelle, ils ne me servaient pas à grand-chose, sachant que Djinshee avait fait un faux départ! C’est trop une tricheuse, celle-là! En plus, elle court n’importe comment! On dirait qu’elle était possédée! Pourtant, elle arriva bel et bien en premier au village, son hurlement de victoire me défonçant les tympans tandis que son corps s’effondrait au sol. Une fois à sa hauteur, je m’arrêtais également, tentant de rattraper le rythme de ma respiration, mes mains plaquées sur mes genoux.

« C’était de la triche! Je veux ma revanche! Grognais-je en la fusillant du regard, mon visage complètement rouge en raison de la course et de la chaleur. Et moi, j’ai soif… Attends-là! Je vais nous emmener à boire! Repris-je en expirant bruyamment avant de me redresser et de filer, en coup de vent, vers un certain établissement. KYRAAA! T’es là? » Criais-je en entrant dans la petite bâtisse, voyant la jeune fille presser quelques fruits à l’aide d’outils dont je ne connaissais pas même les noms.

Et puis, ce n’était pas comme si je faisais l’effort de les apprendre. Courant jusqu’au comptoir, je sautais d’un bond sur l’un des bancs tout en m’accoudant sur celui-ci.

« Djinshee est morte dehors à cause qu’on a fait la course depuis la rivière! Et elle a triché en plus! »

Mais en me rappelant de la rivière, je me rappelais inévitablement de…

« Hahaha! Wriir et ses fesses! Tu aurais dû le voir! Il était furieux parce qu’il a perdu ses vêtements! Hahaha! »

Puis, après une bonne rasade de rire, je commandais nos deux boissons :

« Djinshee m’a dit qu’elle voulait un jus d’ananas et de kiwi et de pamplemousse et de citron… C’est bizarre, hein? Et moi, je veux un jus d’orange! Tu peux nous en faire, s’il-te-plaît? »

De l’extérieur, j’esquissais un beau et grand sourire; intérieurement, je ricanais de malice. Évidemment que Djinshee n’avait pas commandé un truc aussi infect – parce que ça devait forcément l’être, avec un tel mélange – mais elle allait voir ce qu’elle allait voir, cette grosse tricheuse!


1 591 mots | Post III
Maeka est avec Neah et Draes; Asche est avec Kryll et Rosée; et Miles commande des boissons à Kyra et veut piéger Djinshee (si, si, il est très rancunier ♪)


Live as if you were to die tomorrow



Addict:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t27378-miles-koerta-vit-po
Mancinia Leenhardt
~ Humain ~ Niveau IV ~

~ Humain ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 5497
◈ YinYanisé(e) le : 01/05/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Sur un chemin confus et illusoire
✭ Activité : Joaillière [Rang IV] | Médecin | Soeur Combattante de la Coterie de Bois-Lune

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 25 - Force : 22 - Charisme : 32 - Intelligence : 30 - Antimagie : 42
◤ ◤: Lance des Nibelungen - Dague de Cuisse Trident - Dague de Manche - Épée du Jugement
avatar
MessageSujet: Re: | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |   Dim 20 Aoû 2017, 22:00

Érina parcourait la distance entre le centre du village et le commerce de Kyra avec un sourire fier. Ce n'était pas rare que Mancinia lui donne l'opportunité de se rendre utile et elle adorait l'être pour les autres. Sans doute était-ce l'investissement de son aînée envers les membres de la communauté qui se reflétait dans sa propre manière d'être et d'agir. Plus tard, comme sa soeur, l'enfant désirait aider et soigner ses cadets ou même les Aînés qui se seraient blessés. Ainsi était la magie de guérison de celle qu'elle admirait. Consciente de devoir encore grandir et faire de nombreux efforts, Érina ne se laissait guère démoraliser et prenait chaque tâche avec un sourire et essayait de progresser comme elle pouvait. C'est pour cette raison qu'Érina courait aussi vite que ses petites jambes le lui permettait, elle riait fort tandis qu'elle essayait de rattraper Kamiya dont les ailes battaient furieusement les airs en direction de leur destination, l'enfant se mit sur le pas de la porte, tapa trois fois à la porte avec douceur, mais assez fort pour qu'on l'entende, en haussant sa voix chantante pour interpeller la personne.

Kyra ! Kyra, tu es là ? Z'ai besoin de te voir ! Kyra !

Kamiya croassa dans son oreille et l'enfant rit en ressentant le chatouillement qu'il lui fit. Sans doute que son aînée aurait apprécié sa bonne humeur, mais elle était restée près de Silo en la chargeant de cette course, ce dernier était visiblement occupé à réparer un toit. Ce n'était pas anodin d'être prudent sur la question, une mauvaise météo et ce pourrait être la catastrophe. Il y a trois mois, une tempête avait fait tomber de nombreux arbres, sans parler des vitres cassés et des volets arrachés, rien de bien grave, mais un toit sans tuiles signifiait de l'eau qui s'infiltre et détruit tout. Sensible à sa présence, il n'hésitait pas un instant à lui quérir de l'aide en lui demandant de lui passer ses affaires.

Ça marche ! Laisse-moi seulement le temps de le faire...

Ce n'était pas une mince affaire, elle n'était pas aussi forte que les hommes du village, mais n'avait guère l'intention de se laisser aller et à se plaindre. Ce n'était pas évident à soulever et elle prit mille précautions pour éviter de tout lâcher et de briser des outils longs à fabriquer. Ce n'était pas encore d'une lourdeur abominable et Mancinia relâchait la pression qui s'insinuait dans son esprit. Elle n'eut aucun mal à les prendre, mais faire de l'escalade, par contre, ce serait une autre histoire. Dans le doute, elle observa les alentours pour réfléchir. Jamais elle ne saurait gravir son chemin sur des lierres grimpants et son regard se posa sur un ensemble de caisse de bois qui faisait comme un petit chemin. Acquiesçant pour elle seule, l'Aînée prit cette direction et mit d'abord le sac sur une caisse avant d'y grimper prudemment. Ce n'était qu'une action à faire trois ou quatre fois, mais autant y aller doucement que de prendre le risque de se blesser, ce qui n'aiderait personne.

C'est bon, tu l'as ? interrogea-t-elle en le posant sur le toit.

Mancinia se hisse à la suite pour essayer de venir l'aider et se redresse à moitié, mais l'instant d'après, la corniche de bois instable cède. L'Aînée ne se rattrape que de justesse au bord, les jambes dans le vide. A la lisière de la forêt, Neah constatait bien rapidement que Draes ne semblait guère ravi de le voir, préférant détourner le regard que de croisé le sien. Le jeune homme avait conscience qu'ils ne pouvaient pas tous s'entendre, mais lui détestait seulement les plus turbulents comme Skiadram, un vrai malfaiteur que rien ne semblait remettre sur le droit chemin. Le jeune garçon, quant à lui, semblait avoir apprécié l'histoire de Deveraj car, sans surprises, les plus résistants l'avaient trouvé à leur goût. Malgré la bonne humeur que Maeka essayait de leur transmettre, ce dernier n'était en rien très réceptif à sa détresse muette. Visiblement, elle ne s'était guère remise de la veille au soir, mais Draes s'en moquait bien. Roh là là, comment allait-il faire pour se dépêtrer de cette situation ? C'est que le manque de nourriture pouvait rendre ronchon, dis donc. Draes prétextait ne savoir ni danser, ni chanter, qu'il avait faim et prenait Neah en exemple. En somme, il ne savait guère ce qu'il voulait. Juste qu'il ne voulait participer à rien.

Je propose de manger Draes et sa colère matinale. Ça me remettra d'aplomb pour danser avec toi. Après tout, personne n'a dit que les méchants n'étaient pas déjà là...

Post IV | 765 mots

Explications:
 


~ Rythme d'un Escargot Tétraplégique ~


L'Imprévisible | La Fille du Soleil
Meuh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33765-mancinia-leenhardt-
Anîhl
~ Réprouvé ~ Niveau II ~

~ Réprouvé ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 98
◈ YinYanisé(e) le : 07/12/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Agilié : 4/Force : 9/Charisme : 6/Intelligence : 5/Magie : 6
◤ ◤: Épée
avatar
MessageSujet: Re: | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |   Jeu 24 Aoû 2017, 13:51

Djinshee ne m'aide pas du tout, sachant aussi peu que moi où a bien pu disparaître ce crétin de Wriir. Irritée par ma défaite mais surtout par les bruyants éclats de rire de Miles qui continue à se ficher de moi, je tourne brusquement les talons sans me donner la peine de prendre congé des deux enfants. Marchant à grands pas furieux sur le chemin du retour, je me fais soudain dépasser par les deux gamins qui font la course. Je suis un instant tentée de les rejoindre, parce qu'ils ont quand même l'air de beaucoup s'amuser, mais ma fierté reprend le dessus et je me contente de les regarder s'éloigner entre les arbres. Leurs voix excitées finissent par s'estomper, et je balance vigoureusement mon panier à moitié vide au bout de mon bras. Silo ne sera pas très content de voir ma maigre récolte, je suis même presque sûre qu'il me renvoiera compléter nos stocks. Mais pour le moment je n'ai plus la moindre envie de cueillir quoi que ce soit.
Je ne tarde pas à atteindre la lisière de la forêt. Aussitôt, le soleil désormais haut dans le ciel m'éblouit et me brûle la nuque. Je décide sans hésiter de rentrer à la maison, où je sais qu'une fraîcheur agréable m'attend. Une fois le perron de la porte franchi, je m'affale dans la pénombre de la cuisine avec un grognement de bonheur. Après quelques instants de prélassement, je me relève néanmoins pesamment pour laver et ranger ma récolte.
Une fois mes tâches accomplies, je me retrouve désœuvrée. Je me souviens que Silo est occupé à réparer un toit dans le centre-ville, cela risque de lui prendre une bonne partie de la journée. Je n'aime pas être seule à la maison, et j'aime encore moins m'ennuyer. Je ne veux pas rester là plus longtemps, malgré le calme et la température idéale qui règnent dans la chaumière.
Je ressors donc sous le soleil d'après-midi et me mets en quête d'un carré d'ombre dans lequel je pourrai me prélasser. Je sais où je veux me rendre ; il y a un grand arbre solitaire non loin de chez moi dont j'apprécie la protection du soleil et l'isolement relatif qu'il offre. Cependant, à une dizaine de mètres de ma destination, je constate avec déplaisir que la place convoitée est déjà occupée : Chelae y est plongée dans de la lecture. J'hésite à tourner les talons, mais je finis par poursuivre ma route. Si ça se trouve, Chelae sera tellement absorbée par son livre qu'elle ne remarquera même pas ma présence. Je m'approche donc le plus discrètement possible du tronc et m'assieds de côté opposé de Chelae. Je suis persuadée d'être silencieuse comme une ombre mais, au moment où je repousse mes longs cheveux pour appuyer ma tête contre l'écorce, Chelae lève les yeux de son livre.

*

Silo regarda Mancinia escalader les caisses vers lui, non sans appréhension. Il voyait son visage tendu par la concentration et l'effort, et commença à se demander s'il avait bien fait de demander son aide à la jeune fille. Peut-être aurait-il dû se tourner plutôt vers des enfants plus forts. Mais l'Aînée se stabilisa et tendit le bras pour passer le sac de tuiles à Silo. Ce dernier attrapa la cargaison et la déposa à côté de lui. Mais au moment où il avait détourné le regard, il entendit un cri de surprise mêlée de peur et il sursauta en se retournant. Sous ses yeux horrifiés, Mancinia perdit l'équilibre et tomba à la renverse.
-Mancinia ! s'écria le garçon.
Avec la sensation d'avoir reçu un coup de poing dans le ventre, Silo vit la jeune fille étendue par terre, inerte. Il demeura un instant figé, l'esprit paralysé, puis il fut comme parcouru d'un éclair et il entreprit de descendre du toit. Tentant de contenir sa fébrilité, il rejoignit le sol, non sans avoir manqué de glisser à son tour. Il se précipita aux côtés de Mancinia, qui n'avait toujours pas bougé. Il s'accroupit et posa une main tremblante sur l'épaule de l'Aînée.
-Mancinia, est-ce que tu m'entends ? murmura-t-il, effrayé.
Il la sentit remuer sous lui et un soulagement sans nom déferla sur lui. Elle n'était même pas inconsciente, seulement sonnée.
-Je suis désolé, je n'aurais pas dû te demander de faire une chose aussi périlleuse, dit-il avec précipitation. Tu as mal quelque part ? Je vais t'emmener à l'infirmerie, si tu arrives à te lever.
Il parla d'une voix douce en attendant que Mancinia émerge de son état de choc. Anxieux, Silo refréna la culpabilité qui l'assaillait.

810 mots - Post III

Résumé :
 


Anîhl : #9999ff
Silo : #0066ff
Adam : #990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33718-anihl#645406
Edwina Nilsson
~ Magicien ~ Niveau VI ~

~ Magicien ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 3192
◈ YinYanisé(e) le : 07/03/2010
✭ Activité : Ultimage

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 24, Force : 20, Charisme : 50, intelligence : 26, Magie : 64/65
◤ ◤: Deux dagues
avatar
MessageSujet: Re: | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |   Ven 01 Sep 2017, 23:09

Vous pouvez à présent voter pour celui, celle ou ceux qui vous a/ont fait le plus rêver (:PIKACHU:)



- - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t25839-edwina-syrkell-ulti
Jun Taiji
Æther de la Mort

Æther de la Mort
◈ Parchemins usagés : 3919
◈ YinYanisé(e) le : 02/02/2012

Caractéristiques
◤ ◤:
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: Re: | Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |   Jeu 21 Sep 2017, 08:20


Hellooooo <3 Je fais un petit message groupé =D

1er : Miles, Reddas & Zane
Vous gagnez :
- La faveur d'Edel : Une fois par Ère vous pouvez mettre une femme d'une race fertile enceinte en lui massant simplement le ventre quelques secondes [votre personnage ne le sait pas mais ça enverra un message à une ombre qui viendra déposer la petite âme dans le petit bidou et PAF ça fait des chocapics. Par contre : que les races fertiles donc ne me mettez pas enceinte une Génie ou une Ombre par exemple x)].
- Le pouvoir de transformer les autres en enfant
- Un bon pour des bonbons à volonté chez Lad Âme Dulak, fabriquant de sucrerie depuis l'Ère du Yin et du Yang.

2ème : Lilith A & Wriir
Vous gagnez :
- Le pouvoir de transformer les autres en enfant
- Un bon pour des bonbons à volonté chez Lad Âme Dulak, fabriquant de sucrerie depuis l'Ère du Yin et du Yang.

3ème : Devaraj, Eerah & Djinshee
Vous gagnez :
- Une sucette qui vous rend chanceux et heureux quand vous la mangez
- Un bon pour des bonbons à volonté chez Lad Âme Dulak, fabriquant de sucrerie depuis l'Ère du Yin et du Yang [votre sucette est spéciale et provient de là bas et, du coup quand vous l'avez finie, vous pouvez aller en chercher une autre. C'est parce que Mor G. Hâne, le gérant, vous aime bien].

Voili voilou ! Merci d'avoir participé Je vous laisse noter ça dans votre fiche =)


- - - -

King of Your Nightmares :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t24952-jun-taiji-v6
 

| Et si votre personnage était... un enfant ; VERSION I |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Votre personnage préféré ?
» Votre personnage de jeux vidéos préféré ?
» Votre personnage préféré...
» Votre personnage de The Legend of Zelda préféré
» ? Questions sur votre personnage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Communauté :: Le flood des yinois :: Concours-