AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Les inscriptions ouvriront de nouveau le 30 novembre ^o^ En attendant, voici une chanson de bonne humeur >> ICI << Le staff vous souhaite un joli mois de novembre <3

Partagez | .
 

 | Sirias - Le monstre errant |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sirias
~ Eversha ~ Niveau II ~

~ Eversha ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 38
◈ YinYanisé(e) le : 30/07/2016

Caractéristiques
◤ ◤:
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: | Sirias - Le monstre errant |   Ven 07 Juil 2017, 15:38


Identité

Nom : Tragen

Prénom : Sirias

Sexe : Mâle

Âge : 26 années

Race : Eversha Hessha Pery

Spécialités :
- Agilité : 6
- Force : 6
- Charisme : 2
- Intelligence : 3
- Magie : 3

Métier : Aucun

Activité(s) :

Arme(s) : Griffes/Crocs. Une petite dague en fer.

Particularité(s) : Sirias s’emmitoufle souvent dans une grande cape avec capuche dont une écharpe vient cacher le bas de son visage. Ses deux plus grande cornes transpercent cependant la capuche, réduisant l'efficacité de son déguisement.


Pouvoirs

Pouvoirs :
- Règne animal (Contrôle de la faune)
- Colère des Anciens (Invocation d'esprits totems)
- Vision nocturne [Pouvoir Mineur]
- Immunité aux sorts mentaux [Pouvoir Mineur]
- Soigner les blessures [Pouvoir Mineur]

Gain(s) de niveau 2
- Ne pas compléter = (N/A)

Gain(s) de niveau 3
- N/A

Gain(s) de niveau 4
- N/A

Gain(s) de niveau 5
- N/A

Gain(s) de niveau 6
- N/A


Gains

~ Quêtes

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Evènements

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Intrigues
-N/A

~ Formes de magie
-N/A

~ Couronnes
-N/A

~ Doubles nationalités
-N/A

~ Divers
-N/A

~ Autres
-N/A



Vos Hauts-Faits






Physionomie

En tant qu’ancien garde de convoi, Sirias a toujours pu se targuer d’être en bonne condition physique, sans pour autant le faire. Noyé dans un milieu militaire strict, sa discipline alimentaire et de nombreux entraînements variés lui ont octroyés un corps athlétique et une musculature noueuse. Du haut de son mètre quatre vingt et de ses soixante-quinze kilos, l’humain de 26 ans était certainement à l’apogée de sa condition physique.

Malheureusement, s'il fut humain la plus grande partie de sa vie, un récent événement le transforma aussi bien physiquement que mentalement. Si certain béluas monstres dégoulinent, sécrètent, ou ont des organes défaillants, Sirias se contente d’un corps relativement stable. Concrètement, on pourrait le qualifier de chimère, plus particulièrement de mélange humain, félidé et caprin. Pas de pieds et de jambes humaines, mais des pattes griffues dont l’allure digitigrade reste très étrange pour les personnes non-habitués. Une longue queue vient onduler de temps à autres et accompagne sa démarche. Même si son torse est typiquement humain, le dos du belua est plus arqué vers l’avant que l’homme moyen, ce qui lui donne une apparence un peu plus imposante et massive. Ses mains sont un mélange particulier entre des pattes animales et mains humaines. Il dispose donc bien de pouces, mais également de griffes noires en lieu et place d’ongles. Surplombant le tout, une grande tête de tigre doté d’yeux d’un bleu presque surnaturel. Bien sur, la bête est couverte des pattes aux oreilles d’un pelage hirsute dont le haut du crâne, la nuque et le dos forment une crinière plus fournie. La bête est couleur cendre, avec des rayures blanches sur l'ensemble du corps. Les anthropologues amateurs noterons que l'eversha possède des canines anormalement longues, une seconde paire d'oreilles caprines fonctionnelles située juste au dessus de la première, ainsi que deux paires de cornes d'un noir obsidien.

Changé à vie, Sirias est désormais un belua monstre d’environ deux mètres (sans compter les cornes), pesant dans les quatre-vingt-quinze kilos.

Ses vêtements sont assez grossiers. Un pantalon sombre, certainement du lin, dont les extrémités déchirées lui arrive à peine sous le mollet. Pas de bottes, puisque sa morphologie lui empêche l'utilisation de chausses humaines. Son pelage lui tenant suffisamment chaud, il ne porte sur son torse qu’un ensemble de bandoulières en cuir bouilli allant de son épaule droite à un point d’attache sur le côté gauche de sa ceinture. Il a donc à portée de pattes : un fourreau d’épée vide dans le dos, un fourreau à dague accompagnée de ladite dague sur son torse, trois emplacement à flasques, vides eux aussi, et une petite sacoche dans laquelle quelques pièces s’entrechoquent. Comme décrit plus haut, Sirias s’enveloppe souvent d’une grande cape à capuche et d’une écharpe lorsqu’il vadrouille dans des lieux peuplés. A cause de ses attributs caprin kératineux, il doit déchirer ses capuches pour laisser passer ses cornes.




Psychologie

Si autrefois Sirias était un jeune homme rigoureux, agréable et plutôt souriant, son remplaçant est quelqu’un de beaucoup moins joyeux. Le félin anthropomorphe est généralement renfermé, silencieux, parfois absent. Cette carapace d’abnégation forgée suite à son accident l’abstient de nouer des liens avec d’autres personnes. Cependant, derrière ce désintéressement se cache un être d’une grande ouverture d’esprit, et plus particulièrement à l’encontre d’autre béluas monstres. Les rares personnes ayant suffisamment conversé avec lui note un grand sens du service et l’envie d’aider son prochain, ces mêmes traits ayant poussés l’ancien humain à devenir garde.



Histoire



Cette morsure me brûle. Entre ma nuque et l’épaule droite, elle gît. Habilement dissimulé par cette fourrure. Habilement caché par la conséquence de mes actes, comme une sorte de punition divine.

Je ressens encore la morsure, elle me rappelle ce tragique accident.

Elle est là, et elle me brûle chaque jour un peu plus.





Le convoi avait bien progressé depuis l’incident de la roue brisée d’hier. Les trois quart du trajet  furent franchi il y a maintenant une demi-heure et l’endroit que nous traversions était dégagé. Le flanc gauche de la caravane marchande sur lequel j’étais affecté ne présageait aucune embuscade et d’après le regard tranquille de Thelveth et l’air enjoué du sifflement de son frère Nale, j’en déduisait que l’arrière et le flanc droit était tout aussi calme. La vie de garde de caravane n’offrait que rarement de moments aussi sereins, je peux vous l’assurer. Même le vieux marchand s’en était aperçu et démarra une discussion avec mon camarade de convoi. Parlant de tout et de rien, ponctué de remarques grivoises, les deux nouveaux compères pouffaient parfois de rire gras qui finirent inlassablement par réveiller la jeune fille assoupie à l’avant de mon cheval. Haute comme trois pommes, elle ne devait pas avoir atteint sa sixième année mais cela ne l’empêchait pas de vouloir grimper sur ma monture et tenir les rênes à ma place, prétextant qu’elle aimerait s’occuper de ces fidèles bêtes à quatre pattes. En temps que garde, ce genre de comportement pouvait mettre en péril la sécurité du convoi, mais aucun homme ne pouvait dire non à cette petite bouille. Après tout, l’endroit semblait sûr. Ce n‘était pas son grand sourire qui aurait pu me faire douter de l’insouciance de mon action. Non, ce fût plutôt le bruit d’une sorte de sifflet qui vint entacher notre environnement de plusieurs crapules habillés de noir. Le marchand s’arrêta tandis que les bandits se rapprochaient d’un pas sûr. La gamine comprit rapidement que la situation n’allait pas, lâcha les rênes et vint se blottir contre ma cotte de maille. Que disais les règles dans un tel moment ? Observer la menace et rapprocher les civils pour les défendre plus efficacement. Prier était optionnel si je me souviens bien. D’un rapide coup d’oeil, je jaugeai nos adversaires; un arbalétrier, une brute en armure lourde, un bretteur plus conventionnel et pour finir, un pyromancien, à en juger par les flammèches qu’il s’amusait à faire apparaître puis disparaître. Le premier de la troupe daigna nous parler.

- M’sieurs dames, je vous conseille de ne pas bouger. Pour dissiper tous les doutes, vous êtes entouré d’une belle équipe qui va vous alléger de vos richesses. Trois gardes pour un simple chariot de marchand, ça a attiré notre curiosité !

En sous effectif, il valait mieux commencer par sécuriser le marchand et la gamine puis jouer la carte de la négociation. Malheureusement, même si les négociations n’aboutissent jamais dans ce genre de situation, ça nous permettait au moins de réfléchir quelques instants.

- Messieurs, j’ose estimer que vous savez à quoi vous attendre en attaquant un convoi gardé. répondis-je en descendant de selle, de façon à déposer la jeune fille près du marchand.

- Hop hop hop ! Qu’est-ce que t’as pas compris dans “Je vous conseille de ne pas bouger” ? Un pas de plus, et ça va très mal se passer pour vous tous. répondit-il en prenant une position de tir.

- Je vais simplement poser la gamine près du vieux et ensuite on parlera, lui rétorquai-je en avançant encore d’un pas. Vous n’aller quand mê…

*Clac*

Un simple bruit provoqué par l’index de l’arbalétrier. Un si petit mouvement qui entraîna de fatales conséquences pour nous, à commencer par le cri déchirant du vieil homme qu’il y a encore quelques minutes, riait à plein poumons.

Quant à moi, impossible de finir ma phrase. Les yeux grands ouverts, je tentai de comprendre ce qu’il m’arrivait en commençant par cracher une belle gerbe de sang. Une vive douleur venait de mon torse, accompagnée par la coulée d’un liquide chaud qui teignait petit à petit mon gilet d’un pourpre distinctif. Une seconde douleur au niveau de mon épaule vint cependant surpasser la première. Je posais alors mon regard sur l’enfant que je portais encore dans mes bras et cette vision se grava dans mon esprit. Un carreau l’avait traversé de part en part avant de se ficher dans mon torse, faisant fit de ma cotte de maille. En revanche, je ne tenais plus une petite fille, mais une chose possédant griffes, poils, queue… et crocs, à n’en point douter que la bête mordait alors dans mon épaule pour atténuer sa propre souffrance. Une sorte de réflexe de défense l’aurait transformé en petite tigresse à l’impact du projectile. Visiblement, l’enfant était une Eversha. Mais tout cela n’avait plus grande importance. Le carreau combiné à la morsure me vidèrent de mes forces et sans même avoir pu dégainer ma fine lame, je m’écroula en entendant les cris et râles de mes compagnons d’infortunes. Thelveth. Nale. Le marchand. Et la petite fille qu’il avait recueillie. Tous… Tous sombraient dans l’abîme.





C’est alors que je me réveilla en sursaut, le regard fou et la respiration saccadée.

- Aaaaaah ! N’approchez pas, monstre ! hurla une femme terrorisée par ma soudaine vivacité. Elle se cramponnait à un homme, probablement son époux, tout en s’éloignant le plus possible de moi jusqu’à ce qu’elle manque de tomber de la charrette dont nous étions visiblement les passagers.

Le véhicule s’arrêta net, ce qui me fit cogner la tête contre la planche de bois nous séparant du cocher, avant que ce dernier ne se fasse entendre.

- Y’a un problème là derrière ? Le belua m’a juré de ne pas faire de vague !

- Aïe. C’est rien, c’est rien. Juste un mauvais souvenir ! répondis-je en me frottant l’arrière du crâne.

Juste un mauvais souvenir... Et une cicatrice qui me brûle...




HRP

Votre prénom ou pseudo courant : Zayev  (Zayou pour les intimes)
Comment avez-vous découvert le forum : Via un lézard/tortue/pirate.
Si un jour vous quittiez le forum, comment voudriez vous que votre personnage disparaisse? : Puisqu'il n'a pas sût protéger une enfant lors de son vivant, il donnera sa vie pour en sauver une autre.
Une remarque, un petit mot ? : mot
Code ? : C0de présentati0n : Les admins sont les plus gentils du monde =D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirias
~ Eversha ~ Niveau II ~

~ Eversha ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 38
◈ YinYanisé(e) le : 30/07/2016

Caractéristiques
◤ ◤:
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: Re: | Sirias - Le monstre errant |   Lun 17 Juil 2017, 22:26

Ajout des gains d'Anniversaire du Forum :

Jour IV  : (77) Fusion avec la glace.
Jour VI  : (57) Une rapière.
Jour VII : (17) Statuette Espionne.


Fiche terminée pour moi.
Pfiou !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

| Sirias - Le monstre errant |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» | Sirias - Le monstre errant |
» Monstre de la nouvelle map (Ascadia)
» Question monstre !
» Seaux, rateaux & monstre. [Orange Town, Rang C, Chasseur de Prime, Elimination monstrueuse]
» Le Mini-jeu : Comment élever un monstre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Hors rp :: Présentations :: Présentations en cours-