AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Fin du délai pour faire sa fiche Sirène : le 24 avril ; Fin du recensement : Le 30 avril, n'oubliez pas de poster quelque part sur le forum ;D

Partagez | .
 

 | Callidora Raven - Le doux visage de nos peurs |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Callidora
~ Vampire ~ Niveau IV ~

~ Vampire ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 4586
◈ YinYanisé(e) le : 21/06/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Un steak. Saignant.
✭ Activité : Musicienne

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 27 Force : 20 Charisme : 37 Intelligence : 42 Magie : 25
◤ ◤: Un couperet & un fouet.
avatar
MessageSujet: | Callidora Raven - Le doux visage de nos peurs |    Dim 02 Juil 2017, 19:40



Validée

Murmure tes peurs ; offre-moi ton âme.

ID
Nom : Raven
Prénom : Callidora
Surnom : Callie
Sexe : Femme
Âge apparent : Une trentaine d'années
Race : Vampire
Lignée : Douria
Créateur : Sayanel Lohvan
Métier : Musicienne [Rang II]
Ère de naissance : Troisième partie de la Renaissance du Dieu Roi
Activité : X
Titre : La Chrysalide
Particularité :Possède un tatouage autour du nombril.
††††††††††††††

HRP
Votre prénom ou pseudo courant : Méduse ♫
Si un jour vous quittiez le forum, comment voudriez vous que votre personnage disparaisse? : Qu'on lui coupe la tête /sbaff
Code du règlement : Tartelette à la fraise


pouvoirs & armes

Spécialités :
- Agilité : 27
- Force : 20
- Charisme : 37
- Intelligence : 42
- Magie : 25

Armes : Un couperet et un fouet.

Pouvoirs :
- Le Lien du Sang
- Aliénation
- Contemple ton Ombre
- Révélation
- Télékinésie



gains & divers
Gains de niveaux
Niveau II : Création du feu.
Niveau III : Renforcement des points de spécialité.
Niveau IV : Renforcement des points de spécialité.
Niveau V : N/A
Niveau VI : N/A

~ Quêtes

POUVOIRS
- Invisibilité
- Création de l'électricité
- Contrôle de l'électricité
- Hypnose
- Changer d'apparence

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Evènements

POUVOIRS
- N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
- Une cuillère en bois qui aromatisera n'importe quel plat au pain d'épice.
- Une boîte à musique en cristal pouvant enregistrer les mélodies et les chants.
- Un fouet rouge ornemental.
- L'Insigne : Il s'agit d'un ornement en or possédant un rubis en son centre. En le portant au cours d'une soirée, vous serez impressionnant au regard de ceux pour qui se porte votre intérêt - homme ou femme, selon votre orientation - et qui seront plus enclins à être séduit par votre personne.

~ Intrigues
- N/A

~ Formes de magie
- La Magie des Ténèbres [Native]
- La Magie du Sang [Native]

~ Couronnes
-N/A

~ Doubles nationalités
-N/A

~ Divers
- Richesse à vie
- Popularité mondiale
- Popularité nationale [Orines]
- Une exploitation économique de sang
- Vision nocturne
- Un navire avec trois PNJs
- La boîte de chocolats d'Asmodée
- Le chalet [Lullia]
- La bonne étoile [Alaster]
- Le baiser sous le gui [Raeden]
- La demie relique [Riyo]
- Le jouet bavard [Harald]
- Le coffret chocolaté [Zane]
- La maison de poupées
- Le conte du sapin [Zane]
- Les âmes soeurs [Zane]
- Un appartement plutôt luxueux dans un château sur l'île de Boraür dans la Mer de la Méduse
- Le jeu de dupe : Lorsque Callidora défie une personne à n'importe quel jeu, celle-ci est obligée d'accepter en fonction de ses spécialités, même si elle sait d'avance qu'elle va perdre.
- Les lèvres de Callidora : Quand le personnage raconte une histoire, ses interlocuteurs sont comme transportés à l'intérieur de celle-ci, en fonction des spécialités. Ainsi, ils sont exposés.
- Paroles d'espoir : Lorsque Callidora encourage les êtres qui l'entourent, ces derniers sentent le courage les étreindre et tout leur semble devenir possible.

~ Autres
- Voler
- Téléportation glacée
- Lire dans les pensées
- Une poupée à l'effigie de Mitsuko
- Le Tapis Volant
- Fantasmes partagés
- La cruelle invasion
- L'oeuf
- La poule
- Le bonbon enchanté
- Le violon de la noyée


Roleplay


De ses doigts blancs, la jeune femme offrait une caresse sacrée à l’instrument. L’une après l’autre, chaque note se détachait de la mélodie et l’épousait à la fois en douces ondulations, emplissant les airs d’une touche de nostalgie vagabonde. Sa chevelure d’ébène dissimulait la pâleur de son visage et le chagrin fatal qui ternissait son regard. Raison vacillante et envies insensées, espoirs brisés et désirs naissants, tout se confondait en un chaos sidéral. Découpée par les ombres de la lune, la silhouette du Vampire reposait contre un mur. La mine sombre, ses yeux de prédateur se posaient sur le piano qu’elle ne quittait plus, creusés par des sillons silencieux. Quelquefois, du sang suintait de ces cicatrices réfractaires à toute guérison. Il ne suffisait pas de remettre des os en place pour qu’un corps s’éveille à nouveau à la vie. Sa fleur voulait s’éteindre. « Pourquoi es-tu si triste ? » La réponse ne vint jamais. En certaines occasions, les mots n’étaient que de spectrales illusions, rehaussant le vide qui les dévorait. Morts nés. Sayanel secoua la tête. N’aurait-elle pas dû le remercier de ce don volé aux cieux, le choyer jusqu’à l’ivresse pour sa bénédiction ? Sans doute ne comprenait-elle pas l'inestimable présent qu'il lui avait offert, et le monde que sa nouvelle condition lui ouvrait. Cela prenait du temps, parfois. Le changement ne laissait personne indemne, et presser les choses ne ferait que le desservir. D'humeur généreuse, il tourna les talons pour lui accorder un moment de répit. Ce n'était pas encore l'heure. « Un jour, tu comprendras comme il est douloureux de vouloir quelqu’un au point de l’enchaîner à soi. » Callidora poussa un soupir. Elle le savait déjà.

~ . ~

La chandelle jetait des lueurs éparses sur les murs de la chambre. D’un caprice, elle chassait les ombres ; d’un sursaut, elle les ramenait. Insensible à la délicatesse de ce ballet inhumain, l’homme effleurait de ses mains couvertes de cals des mèches insoumises. Des reflets d’or ravivés par la lumière murmuraient à son coeur qu’un joyau échappé aux Dieux se tenait auprès de lui. Ses doigts grossiers glissèrent vers les épaules dénudées de la jeune femme. Fébrile, il s’aventura vers le renflement de ses seins. Qui était-il pour refuser une merveille égarée ? Par pudeur, la jeune femme se détourna, se dérobant à une emprise imaginaire. « Je ne peux être à toi. C’est elle que tu vas épouser. » Sa voix se brisa en un sanglot qu’elle n’étouffa même pas. L’autre s’approcha davantage, ému par sa détresse. Il la voulait. Maintenant. Que valaient donc les candides promesses d’éternité face au désir sauvage de l’instant ? Mensonge et vérité étaient les deux faces d'une même pièce que le temps faisait valser tour à tour. « Ce n’est pas elle que j’aime. » L’aveuglement d’un être blessait davantage que de mauvaises intentions. La blonde secoua la tête d’un air attristé et se couvrit d’une cape. Il lui fallait partir. Seule l’obscurité l’attendait. Lorsque la porte se referma, le silence retomba sur la maison. La silhouette de la promise vacilla derrière l’une des fenêtres. Qui était cette sorcière pour lui voler ainsi l’amour d’un homme ?

À l’abri des regards, la jeune femme délaissa la supercherie. Toute magie envolée, le miel de ses cheveux devint noir ; son regard ténébreux se mua en or. Ravie de son stratagème, elle resta non loin de la maisonnée. Un léger sourire flottait sur les lèvres de Callidora. Cela faisait des semaines que, tapie dans l’ombre des sapins, ses pupilles de prédateur retenaient chaque détail de la vie de sa proie et tissait autour d’elle un piège auquel elle ne pouvait échapper. La cruauté n’en était pas la mère ; ce ne serait qu’une révélation. En ce village paisible, rien n’excitait l’imagination. Depuis son arrivée en ces lieux où le temps paraissait reprendre son souffle, la Vampire se faisait un devoir de libérer sa victime de cet amour mensonger qui la paralysait toute entière. Sa stratégie touchait à son terme, et bientôt, l’avenir se signerait d’un trait de sang. Toute la question était de savoir à qui il n’appartiendrait plus. Le visage de la brune s’assombrit légèrement. Il n’y avait rien de commun entre ces êtres qui, parfois faibles comme des enfants, l’appelaient sans même le savoir. Survivant ou cadavre, tel était leur choix. Attendre ne la dérangeait pas ; les savoir loin d’elle était le pire des poisons. De jour en jour, l’obsession dévorait les recoins de son coeur en un festin insensé. Un bruissement inhabituel lui fit lever la tête. La malheureuse venait de saisir la hache qui reposait innocemment contre le bois, ses mains encore fragiles possédées par une rage innommable.

La Vampire entendit des cris et s’approcha en douceur pour mieux savourer le spectacle. Ce n’était pas particulièrement plaisant. Pourquoi diable avait-elle déclenché un pareil désordre ? Il ne fallait pas y penser. Désespoir et haine se mêlaient en un torrent destructeur dont aucune sécheresse n’aurait su tarir la source. Au pardon, la promise avait préféré la vengeance. Sa fureur anéantissait les lambeaux d’une passion molle qui l’avait aveuglée. Insensible aux excuses, un voile ensanglanté couvrait sa vision. À défaut de savoir manier l’arme, elle donnait des coups au hasard et sans peine, tranchait la chair. L’autre n’eut pas à se défendre longtemps. Lorsqu’elle s’en aperçut, la jeune femme s’arrêta net. Pris de tremblements violents, ses doigts relâchèrent le métal. De grosses larmes s’écrasèrent sur ses joues. Qu’avait-elle fait ? Elle tomba à genoux, prenant ce qui restait du visage de son bien-aimé entre ses mains. La brune pénétra dans la maison, affichant une mine exaspérée. Sa réaction dépassait toutes ses espérances. Le parfum du sang lui sauta à la gorge. Ses ongles se plantèrent dans la paume de ses mains. Perdre le contrôle n’était pas envisageable. « Ce n’est pas franchement le moment de pleurer. » Le ton de sa voix se voulait plus réprobateur qu’agressif.  Arraché à sa torpeur, la jeune femme sursauta. Comme si une vipère venait de la mordre, elle s’éloigna en toute hâte. Son regard oscilla entre Callidora et son funeste ouvrage, ne sachant où s'arrêter. « Qui êtes-vous ? » Cela n'avait pas d'importance. Les hurlements avaient sans doute réveillé les habitants du village. Ils ne tarderaient plus. Indifférente, elle haussa les épaules. « Si tu penses pouvoir faire disparaître le corps seule, je ne suis personne. » Sans autre explication, elle se retourna pour rallier l'extérieur. D'un souffle salvateur, la brise nocturne dissipa quelque peu son ivresse. Franchir le seuil dans l'autre sens la contrariait. Un mouvement brusque dans son dos l'en empêcha. « Attendez ! » Un large sourire s'étira sur les lèvres de la brune. Première approche. Première victoire.


~ . ~

La lettre tournoya quelques instants dans les airs avant de rejoindre ses comparses sur le sol. La brune la regarda tomber sans réagir, les mots de Sayanel devenant de plus en plus troubles à mesure que le papier achevait sa course. Il était fier d’elle. C’était une maigre consolation ; une consolation tout de même. Une voix masculine résonna dans la pièce. « De bonnes nouvelles ? » Cela faisait plusieurs jours qu’il ne quittait plus le manoir. Lorsque son coeur se tourmentait, Jacob ne se dérobait pas. La Vampire ne répondit pas et s’approcha de lui. Sa main se posa sur la joue de l’homme pour incliner sa tête avec douceur. « Ne bouge pas. » Des larmes nocturnes revinrent flotter au bord de ses yeux. Se nourrir d’innocents ou de volontaires imprimait en elle la même culpabilité. Résister lui était impossible. Sans lui offrir la caresse dont il rêvait depuis toujours, elle mordit. Le Sorcier poussa un léger gémissement. Était-ce douloureux ? Les pensées de la jeune femme s’enfuirent, emportées par le flot qui coulait dans sa gorge. La magie les liait. C’était à lui d’en souffrir. Une longue minute s’écoula. Rien d’autre n’existait que le sang. À regret, elle se détacha de lui. Le teint livide, le brun se laissa tomber sur le matelas. « Un jour, tu me tueras. » C’était vrai. Ne l’avait-elle pas déjà fait ? Cela l'horrifiait et l'indifférait à la fois. Le calme était revenu en elle. Rassérénée par la vie qu'elle volait à petites gouttes, elle fit quelques pas en direction de la fenêtre. L’opacité des rideaux projetait des ombres sur le tissu. En contrebas, la silhouette de Lucie dansait avec une hache. Le Soleil jetait sans doute ses lueurs assassines sur le métal. Bientôt, elle en serait privée à son tour. Elle le demanderait. Le regard de Callidora se tourna vers le portrait qui dominait sa chambre. Ce n’était qu’un début.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33737-callidora-raven-le-
Callidora
~ Vampire ~ Niveau IV ~

~ Vampire ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 4586
◈ YinYanisé(e) le : 21/06/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Un steak. Saignant.
✭ Activité : Musicienne

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 27 Force : 20 Charisme : 37 Intelligence : 42 Magie : 25
◤ ◤: Un couperet & un fouet.
avatar
MessageSujet: Re: | Callidora Raven - Le doux visage de nos peurs |    Lun 03 Juil 2017, 15:16


Jacob Kole







Validé







Validé



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33737-callidora-raven-le-
Callidora
~ Vampire ~ Niveau IV ~

~ Vampire ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 4586
◈ YinYanisé(e) le : 21/06/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Un steak. Saignant.
✭ Activité : Musicienne

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 27 Force : 20 Charisme : 37 Intelligence : 42 Magie : 25
◤ ◤: Un couperet & un fouet.
avatar
MessageSujet: Re: | Callidora Raven - Le doux visage de nos peurs |    Lun 03 Juil 2017, 15:28


Validée






Pandore






Validée







Validée



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33737-callidora-raven-le-
Callidora
~ Vampire ~ Niveau IV ~

~ Vampire ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 4586
◈ YinYanisé(e) le : 21/06/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Un steak. Saignant.
✭ Activité : Musicienne

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 27 Force : 20 Charisme : 37 Intelligence : 42 Magie : 25
◤ ◤: Un couperet & un fouet.
avatar
MessageSujet: Re: | Callidora Raven - Le doux visage de nos peurs |    Ven 22 Déc 2017, 16:30

Callidora Raven:
 

Kamal Taiji:
 

Hoyt Millan:
 

Lava Deslyce Maelosthène:
 

Pavélia Raven:
 

Hestia Raven:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33737-callidora-raven-le-
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: | Callidora Raven - Le doux visage de nos peurs |    

Revenir en haut Aller en bas
 

| Callidora Raven - Le doux visage de nos peurs |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» peindre simplement visage avec tallarn flesh
» Ton visage
» Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
» l'endroit le plus enervant a peindre LE VISAGE
» Un sourire malicieux éclairant un visage ridé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Hors rp :: Présentations :: Présentations [Anciens]-