AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Fin du délai pour faire sa fiche Sirène : le 24 avril ; Fin du recensement : Le 30 avril, n'oubliez pas de poster quelque part sur le forum ;D

Partagez | .
 

 | Tomoe Borgia |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tomoe Borgia
~ Magicien ~ Niveau III ~

~ Magicien ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 96
◈ YinYanisé(e) le : 30/01/2015

Caractéristiques
◤ ◤: ∞ A : 5 ∞ F : 1 ∞ C : 9 ∞ I : 8 ∞ M : 16
◤ ◤: Un petit poignard et un sabre
avatar
MessageSujet: | Tomoe Borgia |    Lun 26 Juin 2017, 19:43


Validée

Nom : Son nom de naissance est Morrigu. En tant que femme mariée, on la connait sous le nom de Borgia, mais elle ne l'utilise plus.
Prénom : Tomoe Eléonora Arisu
Titre : Marquise [Sorcier] ; Baronne [Magicien]
Surnom : Momo

Sexe : Féminin
Âge : La trentaine, en apparence
Ère de Naissance : Première Partie de la Renaissance du Dieu Roi
Race : Magicienne

Spécialités :
- Agilité : 8
- Force : 4
- Charisme : 20
- Intelligence : 17
- Magie : 22

Métier : Couturière[Rang I]
Activités : Equitation ; Institutrice pour les jeunes Réprouvés de Bouton d'Or.
Armes :  Elle possède un petit poignard qu'elle dissimule toujours sur elle ainsi qu'un katana à la lame fine et longue.

Parents : Lucius Morrigu et Lucrécia Tenshi
Époux : Elias Borgia [Séparés]
Conjoint : Younes Taiji
Enfants : Rose-Lune Morrigu
Orine : Younes Taiji

Particularités :  Elle fut jusqu'à quinze ans la pupille de son oncle qui n'est autre que l'actuel Archimage Ashiril, un Magicien du nom d'Octave Morrigu qui s'est allié aux Sorciers pour renverser Edwina en promettant des reliques de son peuple. Il a offert sa nièce en gage au fils d'un des Chanceliers des Ténèbres du nom de Hector Borgia, connu par les puissants mages noirs comme étant Kamtiel. Son époux se prénomme Elias. Ceux qui connaissent l'existence de Tomoe pensent qu'elle a été corrompu et qu'elle est une traître, une Sorcière. Aujourd'hui, elle s'est échappée avec sa fille et cherche à fuir la Famille Borgia.


Pouvoirs

Pouvoirs :
- Umbra in Lucem - Sana
- La Valse Créatrice
- La Magie des Pentacles
- Transformation en panda roux
- Ailes irisées [voler]

Gain(s) de niveau 2
- Renforcement des points de spécialité

Gain(s) de niveau 3
- N/A

Gain(s) de niveau 4
- N/A

Gain(s) de niveau 5
- N/A

Gain(s) de niveau 6
- N/A


Gains

~ Quêtes

POUVOIRS
- Contrôle du chocolat
- Éternité
- Lire l'avenir

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
- Un tapis volant

~ Evènements

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Intrigues
- Deux points de Magie

~ Formes de magie
- La Magie de la Lumière
- La Magie Bleue
- La Magie des Chimères

~ Couronnes
-N/A

~ Doubles nationalités
-N/A

~ Divers
- Richesse à vie
- Exploitation de lilas

~ Arme du temple - Temple de Drejtësi
- Un médaillon qui aura le pouvoir de vous rendre impressionnant aux yeux des personnes ayant commis des injustices.

~ Autres
- Des chaussures qui permettent de marcher sans être fatigué
- Le pouvoir d’influencer la libido et les orgasmes
- La ceinture du Tueur de monstre : Du nom d’un personnage de conte pour enfant, cette ceinture magique est dotée de plusieurs grappins qui peuvent agripper toutes sortes de choses afin de se propulser dans les airs à grande vitesse
- La dissimulation aux ennemis : Ceux à qui Tomoe ne souhaite pas adresser la parole ou côtoyer ne la voient pas, en fonction de ses spécialités. A la place, ils voient quelqu'un d'autre ou la voient sans la voir.
- Le chalet : Il s'agit d'un chalet lié à deux personnes [Tomoe - Kyra]. Il apparaît quand il le désire mais généralement quand un individu a besoin d'un toit. Il est autonome magiquement. Le chalet est assez petit et ne comprend qu'une seule chambre, avec deux lits séparés, en plus d'une pièce à vivre et d'un endroit pour se laver. Il y a toujours de quoi se nourrir à l'intérieur, de la nourriture froide le plus souvent.
- La bonne étoile : Lorsque votre personnage rencontre le personnage qui lui est lié de nuit, une étoile filante parcourt le ciel. Aussi, par l'intervention d'une magie puissante et non identifiée, les deux personnages se sentent étonnement bien ensemble. Plus ils restent en présence l'un de l'autre, plus un lien semble se créer. Également, quand les deux sont au même endroit, les blessures qui leur sont infligés se résorbent automatiquement. [Raphaël]
- Illuminer le monde : Lorsque votre personnage est en présence de l'un des personnages de la triade, un sapin pousse, sapin décoré de petites bougies magiques et de guirlandes colorés. Lorsque votre personnage est en présence des deux autres, cinq sapins identiques poussent. De taille très modeste au début, plus les individus de la triade se rencontrent, plus les sapins qui apparaissent deviennent beaux et volumineux. [Séléna ; Tomoe ; Johannes]
- Le bonheur : Lorsque vos deux personnages se rencontrent, les gens autour d'eux deviennent heureux [Emy]
- Les âme-sœurs : Jusqu'à Noël 2018, les gains de quêtes sont doublés lorsque le personnage rp en quête avec son binôme [Younes]



Vos Hauts-Faits



N/A



Role-play

Le tableau paraissait étrange à mes yeux d'enfant. Ou était-ce inquiétant, le bon mot ? Confuse par la vision que je ne parvenais pas à expliquer, je mimais de jouer avec mes poupées de porcelaine mais tendais l'oreille. Personne ne s'intéressait à moi. Du haut de mes neuf ans, j'étais une piètre menace. Je m'appliquais cependant dans ma propre parodie, préférant qu'on ne me surprenne pas à épier, encore une fois, une conversation qui ne me regardait pas. J'avais la désagréable impression d'être une hors la loi. Loin d'être palpitante, la perspective m'effrayait. Sous le soleil de plomb de Sceptelinôst, bercé par les vents marins, deux hommes buvaient un verre. Le premier était grand et mince. La clarté de ses iris grises soulignait l'aura de pureté qu'émanait de tous les pores de son être, la peau blême en élégant contraste avec le brun sombre de ses cheveux. Jeune, il semblait pourtant mu de la sagesse des anciens et de se calme à toute épreuve. Un léger sourire étirait ses lèvres, moins carnassier que celui du second. Tout aussi haut, il était néanmoins d'une stature plus imposante. Sa peau d'un gris perle souffrait des tourments d'un usage trop puissant et constant d'une magie différente de la mienne. Son regard était froid et dur, à des lieues de l'amabilité feinte. Je me souviens avoir été étonnée par la longueur de sa chevelure noire, réunie en une sorte de tresse. Ce maigre divertissement n'aurait pu me détourner de la vérité glaciale. Un Magicien discutait tranquillement avec un Sorcier. L'échange donnait même l'air d'avoir quelque chose de plaisant. Ils jubilaient, satisfaits. Mon oncle n'était pas celui qu'il prétendait être. Jusqu'à ce jour, je l'avais toujours considéré comme une personne bienveillante. Certes, il était strict, exigent et un peu misanthrope, vivre sous son toit n'avait pas été facile tous les jours mais de là à penser qu'il dissimulait de sombres secrets … Octave Morrigu était un mage blanc apprécié. Il jouissait d'une certaine réputation qui lui valait bien des compliments, autant à Sceptelinôst qu'aux Terres du Lac Bleu, les deux régions où il partageait son temps entre son domaine luxueux et ses prérogatives. Il œuvrait activement pour son peuple. Les gens l'aimaient beaucoup. Avec la patience cruelle de l'eau, il parvenait à ses fins. Lentement mais sûrement, il gravissait les échelons sans éveiller le moindre soupçon. Il était si puissant. Dommage que sa force n'ait d'égal que dans sa traitrise.

Ce jour-là, je ne compris pas les enjeux. Trop jeune pour comprendre une partie de l'entretien, je me bornais à écouter dans l'espoir de trouver un sens nouveau, une logique à ce chaos qui me prouverait que mon oncle était quelqu'un de bien. Malheureusement, la journée s'acheva sur la signature d'un contrat. Le Magicien et le Sorcier poursuivaient un même objectif, alliés dans un projet commun. J'ignorai, à ce moment-là, que si mon oncle représentait des promesses et un groupuscule, son cousin à la magie noire était l'ambassadeur d'un complot plus grand. Surtout, je sous estimais ma place dans toute cette histoire. « Au revoir, mon vieil ami. » avait glissé Octave à l'étranger au seuil de sa porte, alors que celui-ci s'en retournait à sa propre demeure. « Ce n'est plus qu'une question de temps. Nous voilà à la veille de notre histoire. Je tiendrai mes premiers engagements lorsque tout sera en place. » Le Sorcier acquiesça avant de retourner dans l'ombre sans un bruit. Je n'eus pas l'audace de poser des questions. Même ma tante Claudia ne l'importuna pas, se bornant de lui sourire. Elle devait savoir, à murement réfléchir. Le lendemain fut le premier jour de mes désillusions.

Ma prime jeunesse fut heureuse. Hélas, je n'en garde que des souvenirs flous et certainement viciés par les récits et mes désirs. J'étais l'unique fille du Professeur Lucius Morrigu, un éminent Magicien dont le travail acharné aurait permis bien des avancés et de Lucrécia Tenshi, une douce Ange dont la vertu était la justice. J'aurai pu mener une vie idéale mais il y eut un accident le matin même du premier jour où j'allais à la petite école. Quelqu'un m'expliqua qu'un sort de mon père avait échoué et que les conséquences avaient été tragiques. J'étais orpheline. Ma garde fut confiée à ma seule famille, le frère ainé de mon père. Lui et sa femme ne constituaient pas exactement un milieu convivial et affectueux mais je me fis rapidement à l'ambiance lourde et formelle. D'une certaine façon, je me consolais dans la pensée que mon oncle était distant avec moi parce que je lui rappelais trop le visage de son frère et que sa sévérité s'expliquait par les espoirs qu'il fondait en mon potentiel. Même après la mystérieuse venue du Sorcier, je tâchais de me conforter dans ses idées. Épisode inattendu et oublié, l'existence reprit son cours sans que l'on évoque l'homme en noir. Puis il y eut l'année de mes quinze ans, cette année de tant de changements. Mon oncle n'était plus qu'un simple maître-mage : il était devenu un Archimage. Il était Ashiril. Entre famille, proches et confrères, une grande fête fut célébrée. J'étais tellement heureuse pour lui. La semaine qui en suivit me fit changer d'avis. « Tu as mis du temps, mon vieil ami. » réprimanda une voix sèche qui résonna brusquement dans toute la maison. Assise en tailleur près du feu à lire mes leçons, je fus surprise et tressaillis. Octave, lui, sourit. « Mon peuple requiert plus de doigté que le tien. » objecta-t-il. « Certes mais je t'attends depuis deux ans déjà. » Il fit quelques pas. Son regard dérapa sur moi. Mon sang se glaça. « Tout est prêt à présent. » Il sourit. « Cela ne fait que commencer, mon vieil ami. »

Quelle fut la version officielle ? Je n’ai jamais tenu à savoir ce qui se disait sur l’honteuse nièce de Ashiril. J'imaginais aisément qu'il m'avait dépeint avec une pointe de mélancolie dans les yeux comme le mouton noir de la famille, la fille brisée par la tragédie de son enfance et qui s'effondra dans les ténèbres. L'histoire devait être émouvante et crédible. L'alliance glissée à mon doigt devait être une preuve suffisante à bien des égards. Peu de temps après la venue du Sorcier, je fus envoyée, seule, à la Prison. L'année suivante, je fus mariée. Hector Borgia était un homme important, l'un des Chanceliers des Ténèbres. Aussi cinglant, insensible qu'indifférent, il était fait de la même matière que les cauchemars. Au moins m'adressait-il peu la parole. Il se contenta de me jeter dans les bras de son fils, dont je devais être l'épouse. Si le père était sinistre, Elias était abominable. Enfant gâté par ses parents, il n'avait aucune retenue ni limite. Au jour de notre mariage, il avait vingt-neuf ans et marchait fièrement sur les traces de son père. L'antipathie n'était qu'une vague idée par rapport à ce qu'il pouvait être. Il était fou. Simplement fou. Seulement, il était terriblement intelligent et j'étais enchaînée à lui. S'unir à moi ne l'enchanta guère. Il devait avoir bien des projets et la Magicienne que j'étais n'en faisais pas partie. Il ne se priva néanmoins pas de me faire payer ma présence de toutes les façons qu'il puisse.

Je m’étais faite à ma nouvelle vie. Avais-je réellement le choix ? J’étais simplement une prisonnière, condamnée à fréquenter des êtres abominables avec qui je ne partageais qu’un mépris mutuel. Contrainte de subir les mauvais traitements de mon époux, je me terrais dans un silence persistant et me contentais de faire ce qu’on exigeait de moi. Les années s’écoulèrent et ma condition se dégrada, la Dynastie des Borgia agacée par l’absence d’un héritier que j’étais supposé porter. Elias ne manquait pourtant pas une occasion d’abuser de ma présence, mais mon ventre restait plat, malgré les dizaines de potions que la détestable Antigone me forçait à ingurgiter. Mon existence fut bouleversée par une rencontre anodine. C’était juste un agriculteur de Bouton d’Or, dont la gentillesse et la simplicité m’avaient touché le cœur, au point que je m’abandonne à des sensations interdites au beau milieu des champs. Je n’avais jamais rien connu de tel mais fut rapidement rattrapée par le faste de mon existence tortueuse. Peu de temps après, je me rendis compte que j’étais enceinte, parfaitement incapable de déterminer si mon enfant était la progéniture de mon époux ou de cet homme, que je connaissais à peine. Bien évidemment, Hector Borgia et les siens ne se doutaient pas de mon écart et ils me préservèrent du moindre mal, impatients que je mette au monde mon enfant. Elias ne se privait cependant pas de me rappeler combien je l’insupportais, tout en épargnant mon visage et mon ventre pour ne pas offenser ses aînés. Puis Dorian Riagal se présenta à moi. C’était un Marquis du Peuple des Magiciens et il voulait m’aider à me défaire de l’emprise des Borgia. Contre sa volonté, je choisis de fuir à Bouton d’Or pour retrouver l’homme qui faisait battre mon cœur au-delà de toutes raisons. Ce fut facile de le retrouver, moins de l’implorer de me garder à ses côtés. Pire : le supplier d’être le père de mon enfant, peu importe la réalité.

Tout cela me semble tellement loin, à présent. Assise sur un vieux tronc d’arbre, couché à deux pas de la grange, je menais à présent l’existence que j’avais tant espéré. Du bout des doigts, j’effleurais les pages jaunies d’un vieil ouvrage, parcourant les lignes à mesure qu’elles étaient péniblement déchiffrées par un enfant au ton hésitant. Ils étaient une petite douzaine à suivre le cours, en tailleur sur la terre battue. Ils étaient dissipés et agités. La matinée touchait presque à sa fin et ils étaient impatients de déjeuner. Je redoublais toujours d’ingéniosité pour capter leur attention. Souvent, je me permettais quelques extravagances lors de mes cours, délaissant la Ferme des Ah’Sivaas pour préférer des lieux d’enseignements plus surprenants. Les jeunes Réprouvés semblaient plus appliqués, sous le soleil de Bouton d’Or. C’était certainement mieux ainsi. Ils étaient voués à passer la majorité de leur temps dans les champs. Je me contentais de leur fournir une éducation primaire, désireuse d’instruire les plus jeunes. Qu’ils sachent au moins lire et écrire, leur langue natale tout comme le dialecte commun. « Parfait. » murmurai-je en refermant le livre. « C’était très bien, Dihya. » Ce n’était pas toujours facile de s’occuper des enfants de Bouton d’Or. Ils avaient un caractère assez éprouvant. Cependant, j’étais particulièrement attachée à cette tâche, qui m’avait été confiée avec le temps. Les Réprouvés avaient confiance en moi, assez pour laisser leurs progénitures entre mes mains pendant qu’ils cultivaient les terres et s’occupaient des troupeaux. C’était une marque touchante. Chacun trouvait son compte. « A tout à l’heure, Momo ! » Comme d’habitude, ils n’attendirent pas d’autorisation pour détaler dans les pâturages. Je me relevai, un léger sourire aux lèvres. Je fis un geste de la main à la petite Dihya, qui n’arrêtait pas de se retourner pour me faire signe. Après avoir ramassé les livres qu’ils avaient abandonné, je retournai dans la grange pour préparer le repas, avec la récolte du potager. « Ton père sera bientôt de retour. » murmurai-je calmement en déposant un panier de légumes sur la table, sans accorder un regard à ma fille. Je ne tenais guère à la voir dans une pareille posture. « Maman … Je ne t’ai pas entendu arriver. » répondit-elle avec désinvolture, en s’écartant très légèrement de son amant, dont les mains étaient sous ses vêtements. Elle boutonna son chemisier en quelques gestes avant de le réajuster. « Tu devais être trop distraite. Bonjour hum … » Il me fallut quelques instants pour lever le voile sur l’identité du jeune homme avec lequel elle batifolait. « Haakon. » L’idée était difficile à accepter, cependant j’avais l’évidence sous les yeux : ma chère et tendre fille faisait défiler ses prétendants comme des fruits de saison. Le Réprouvé secoua ses cheveux, un sourire arrogant aux lèvres. « Salut Momo. » - « File. » Après avoir embrassé l’adolescente avec fougue, il obtempéra.

« Occupe-toi d’éplucher et de couper les légumes, Rose-Lune. » Je préférai faire comme si je n’avais rien vu ni entendu. « Tu ne vas rien dire à papa, hein ? Il va encore angoisser pour rien. » - « Je suis presque sûre qu’il a vu ton petit ami quitter la grange. » - « Ce n’est pas mon petit ami. » - « Vous aviez pourtant l’air proches. » Un doux euphémisme. « Je fréquente Wrath, depuis quelques jours. Je comptais juste m’envoyer en l’air avec Haakon. » La lame dérapa, manquant de me couper un doigt. Certains parents ne voyaient pas leurs enfants grandir. Ce n’était pas mon cas. « Pourquoi donc ? » - « Il sort avec Sigrid. Je ne supporte pas cette zirkoniis. » Elle marmonna d'autres insultes et jurons malgré mon regard désapprobateurs. « Je croyais que vous étiez amies. » - « C’était vrai mais ça ne l’est plus. Maintenant, je vais tout faire pour pourrir la vie de cette garce. J’irai voir son frère, tout à l’heure. J’espère me le taper, lui aussi. Il n'arrête pas de me reluquer, je pense que ça sera facile de lui faire baisser son pantalon. D'après Noomi, c'est vraiment un bon coup et j'espère que c'est vrai. » Elle semblait jubiler à cette idée. Pour ma part, je tâchai de ne paraître trop embarrassée. Je ne parvenais guère à calmer les désirs et les lubies de ma fille et je ne pouvais pas davantage la contrôler. Au moins, elle était d’une honnêteté à toute épreuve. « Ne fais pas cette tête, maman. Juste une petite de jambe en l’air. Rien de grave. C'est loin d'être le premier à me passer dessus en plus. » Je devais être devenue blême, en entendant cette phrase. Heureusement, Younes n’était pas là. Il n’aurait certainement pas supporté d’entendre parler des coucheries de sa petite princesse. Elle se mit à rire. « Elle le mérite, tu sais. » - « Pardon ? » - « Sigrid. » J’eus un léger sourire. « Si tu le dis. » J’avais tendance à faire preuve d’une tolérance remarquable envers les attitudes dépravées de ma fille, malgré les frayeurs qu’elle pouvait me causer. Elle était libre. C’était tout ce qui m’importait.

Sur la vieille étagère, mon attention s’agrippa quelques secondes sur la couverture usée d’un livre, qu’un Réprouvé m’avait déniché dans un trait de bienveillance. Une fois, je lui avais confié que j’adorais ces contes-là, en particulier, sans en évoquer la raison. A vrai dire, je n’étais pas tout à fait certaine de moi. Je croyais simplement me souvenir que ma mère me comparait souvent à la princesse d'une histoire qu'elle me lisait. Une petite blonde à la peau de pêche, aux prunelles d'un bleu plus pur que les cieux un soir d'été et aux lèvres rouges. Je m’accrochais à l’idée qu’il s’agissait d’un souvenir. Il m’apaisait. « Maman … Je crois que cette patate est assez épluchée. Tu vas attaquer ta peau à toi, bientôt. » - « Oups. » Rose-Lune ne savait rien de mon passé, de mes doutes quant à sa paternité. Je n’étais pas prête à lui en parler. La porte s’ouvrit. « Papa ! » s’écria-t-elle, surjouant à cause de ce qu’il avait peut-être vu. « Tu veux une bière, mon papounet ? » Petite futée. Il lui faudrait néanmoins plus d’une choppe pour arrêter d’imaginer ce qui avait pu se passer. Je souris à Younes, les joues légèrement roses. Les années avaient passé mais rien ne pouvait changer l’effet qu’il me faisait.



HRP

Votre prénom ou pseudo courant : Tomoe
Comment avez-vous découvert le forum : Simplement en le cherchant bien
Si un jour vous quittiez le forum, comment voudriez vous que votre personnage disparaisse? : Assassinée par les Sorciers de la Famille des Borgia
Une remarque, un petit mot ? : Vive les Magiciens, nous vaincrons.
Code ? : Tartelette aux fraises

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t28165-8734-tomoe-borgia-8
Tomoe Borgia
~ Magicien ~ Niveau III ~

~ Magicien ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 96
◈ YinYanisé(e) le : 30/01/2015

Caractéristiques
◤ ◤: ∞ A : 5 ∞ F : 1 ∞ C : 9 ∞ I : 8 ∞ M : 16
◤ ◤: Un petit poignard et un sabre
avatar
MessageSujet: Re: | Tomoe Borgia |    Lun 26 Juin 2017, 19:52

Rose-Lune Morrigu

Nom : Morrigu
Prénom : Rose-Lune
Titre : Boucles d'Or
Titre nobiliaire : Marquise [Sorciers] ; Baronne [Magiciens]
Surnom : Bouclettes, Nimir, Nah.

Sexe : Féminin
Âge : Quinze ans
Race : Magicienne
Métier : Elle n'en a pas

Niveau : II - Départ à 117 points de RP

Armes :
- Une sarbacane
- Un lance-pierre

Spécialités :
- Agilité : 4
- Force : 4
- Charisme : 9
- Intelligence : 7
- Magie : 7

Pouvoirs :
- Umbra in Lucem - Benedictio
- La Valse Créatrice
- La Magie des Pentacles
- Nécromancie
- Contrôle de l'ombre

Gain de niveau 2
- Renforcement des points de spécialité

Gain de niveau 3
- N/A

Gain de niveau 4
- N/A

Gain de niveau 5
- N/A

Gain de niveau 6
- N/A

~ Quêtes

POUVOIRS
- Générer un poison paralysant au bout des ongles
- Pouvoir de Chance
- Eternité

ARMES
- Un fléau double

ARTEFACTS
-N/A

~ Evènements

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Intrigues
- Deux points de magie

~ Formes de magie
-N/A

~ Couronnes
-N/A

~ Doubles nationalités
-N/A

~ Divers
-N/A

~ Autres
- La boîte de chocolats d'Asmodée : Cette boîte contient plusieurs types de chocolats. Certains sont standards, d'autres rendent ivres et les derniers ont un effet plutôt particulier. En effet, lorsque le possesseur de la boîte en croque un, une femme ou un homme apparaît devant lui en sous-vêtements rouges bordés de fourrure blanche [PNJ : Haakon]
- Le baiser sous le gui ; La guerre a fait beaucoup de morts et Edel cherche à repeupler. Déesse nouvelle et complètement écervelée (d'après Ezechyel qui la déteste), elle a décidé d'envoyer ses plus fervents fidèles à la rencontre d'individus de par les terres du Yin et du Yang. Arrivé devant chaque individu, le fidèle dépêché pour cette mission expliquera la situation à celui-ci en lui tendant une branche de gui et deux peintures représentant deux individus du sexe opposé. Il lui dira qu'à chaque fois qu'il posera ses lèvres sur celles d'un des deux individus, un miracle se produira. Ce qu'il évitera de dire c'est que plus il le fera, plus un violent désir de procréation avec la personne en question s'emparera de lui. [Lothaire [Jun]]
- Le champagne traitre : Il s'agit d'une bouteille de champagne d'une qualité supérieure. Elle se remplit à l'infini. Sa particularité enchante son propriétaire puisqu'elle ne le rend pas ivre quand il en boit, contrairement à ses convives.
- Le Conte du Sapin : Il s'agit d'un livre qui porte ce nom pour une raison inconnue. Quoi qu'il en soit, quand votre personnage l'ouvre, un clone de la personne liée apparaît devant lui pendant trente seconde maximum par jour. Ce clone fera exactement comme ladite personne. Le personnage peut toucher le clone, l'effleurer, le serrer dans ses bras etc. Tout ce qu'il fera d'agréable sera ressenti par la personne liée, où qu'elle se trouve et quoi qu'elle fasse. [Livaï [Lily-Lune]]

Particularités : Un doute persiste quant à la paternité de la jeune fille. Néanmoins, les Borgia sont convaincus qu'elle est l'une de leur descendante et cherche à la retrouver.

Physionomie : (126 mots minimum)

Psychologie : (162 mots minimum)

Histoire :(306 mots minimum)



Dorian Riagal

Nom : Riagal
Prénom : Dorian
Titre Nobiliaire : Marquis [Magiciens]
Surnom : Il n'en a pas

Sexe : Masculin
Âge : La trentaine, en apparence
Race : Magicien
Métier : Il n'en a pas

Niveau : II - Départ à 117 points de RP

Armes :
- Une épée longue
- Un arc

Spécialités :
- Agilité : 4
- Force : 6
- Charisme : 4
- Intelligence : 11
- Magie : 14

Pouvoirs :
- Umbra in Lucem - Praesidium
- La Valse Créatrice
- La Magie des Pentacles
- Télékinésie
- Téléportation

Gain de niveau 2
- Renforcement des points de spécialité

Gain de niveau 3
- N/A

Gain de niveau 4
- N/A

Gain de niveau 5
- N/A

Gain de niveau 6
- N/A

~ Quêtes

POUVOIRS
- L'éternité
- Voler
- Contrôle de l'eau

ARMES
- Masse d’armes légères

ARTEFACTS
-N/A

~ Evènements

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Intrigues
-N/A

~ Formes de magie
-N/A

~ Couronnes
-N/A

~ Doubles nationalités
-N/A

~ Divers
- Morceau de l'île

~ Autres
- Un cheval ou un âne sans magie appelé Gaspard qui vous a été offert par Balthazar.
- Une épée et une armure en cuir, légère et très résistante aux coups, toutes les deux fabriquées par un éminent forgeron, Melchior, qui trace toujours un "M" sur ses fabrications.
- Un homme, du nom de Balthazar, qui apparaît de temps à autres dans la vie de votre personnage afin de l'aider quand il est dans le pétrin, même dans les moments les plus improbables voire impossibles.

Particularités : (pour changer l'image en 200x400 ci-contre, modifier l'adresse qui se trouve entre les guillemets dans la balise < img, juste en dessus dans le code)

Physionomie : (126 mots minimum)

Psychologie : (162 mots minimum)

Histoire :(306 mots minimum)



Clara Borgia

Nom : Borgia
Prénom : Clara
Surnom : Clochette

Sexe : Féminin
Âge : Dix-huit ans
Race : Magicienne
Métier : Elle n'en a pas

Niveau : III - Départ à 77 points de RP

Armes :
- Un katana
- Un fouet

Spécialités :
- Agilité : 2
- Force : 2
- Charisme : 16
- Intelligence : 6
- Magie : 10

Pouvoirs :
-
-
-
-
-

Gain de niveau 2
- Renforcement des points de spécialité

Gain de niveau 3
- Renforcement des points de spécialité

Gain de niveau 4
- N/A

Gain de niveau 5
- N/A

Gain de niveau 6
- N/A

~ Quêtes

POUVOIRS
- Chant pour endormir

ARMES
- Une Serpe

ARTEFACTS
- Diadème enchantée [Immunité aux sorts mentaux]

~ Evènements

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Intrigues
-N/A

~ Formes de magie
-N/A

~ Couronnes
-N/A

~ Doubles nationalités
-N/A

~ Divers
-N/A

~ Autres
- Le chapeau rouge : Il s'agit d'un chapeau rouge avec un pompon blanc et une bordure de fourrure blanche. Il tient particulièrement chaud mais ce n'est pas sa seule utilité. En effet, le porteur de ce couvre-chef ne pourra dire que la vérité tant qu'il l'aura sur la tête.

Particularités : (pour changer l'image en 200x400 ci-contre, modifier l'adresse qui se trouve entre les guillemets dans la balise < img, juste en dessus dans le code)

Physionomie : (126 mots minimum)

Psychologie : (162 mots minimum)

Histoire :(306 mots minimum)



Validé

Nom : Eph'Yennefer
Prénom : Elias
Surnom  : Shul

Sexe :
Âge : Vingt-cinq ans, en apparence
Ère de naissance : Renaissance du Dieu-Roi | Troisième partie
Race : Réprouvé
Lieu de vie : Bouton d'Or
Métier : Il n'en a pas

Niveau : I - Départ à 177 Points de RP

Armes ;
- Une hache
- Une épée

Spécialités :
- Agilité : 4
- Force : 6
- Charisme : 4
- Intelligence : 5
- Magie : 2

Pouvoirs :
- La Peau des Grigori
- Le Souffle du Nephilim
- Les Artifices de Lucifer
- Contrôle de la météo
- Contrôle de la terre

Parents : Gravuun et Esosin Eph'Yennefer
Époux : Il n'en a pas encore
Enfants : Il n'en a pas encore

Gain de niveau 2
- N/A

Gain de niveau 3
- N/A

Gain de niveau 4
- N/A

Gain de niveau 5
- N/A

Gain de niveau 6
- N/A

~ Quêtes

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Evènements

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Intrigues
-N/A

~ Formes de magie
- La Magie de la Lumière
- La Magie des Ténèbres

~ Couronnes
-N/A

~ Doubles nationalités
-N/A

~ Divers
-N/A

~ Autres
- Le ruban coquin : Il s'agit d'un ruban à attacher autour de sa tête, sur ses yeux. A partir de là, la personne verra ce qu'il a envie de voir se réaliser devant lui. Il s'agit d'une illusion, il n'y a pas de matérialité
- Vin chaud : Ce pouvoir vous permet de remplir un verre vide de vin chaud en le touchant
- La tente de luxe : Il s'agit, de base, d'une petite sacoche de quinze centimètres sur cinq qui peut se porter à la taille ou en bandoulière. Il suffit de la lancer au sol pour qu'elle se déplie par magie. Se tiendra alors en face de votre personnage une tente luxueuse. A l'intérieur : des plaids, des couvertures, des oreillers colorés et plusieurs petites bougies réparties sur des petites meubles noirs. Au centre, se tient une théière en fonte et quatre petits bols permettant de boire l'excellent thé qui se trouve dedans. Une douce odeur se dégage de l'endroit et la température y est ambiante, peu importe le climat à l'extérieur. Lorsque vous dormez dedans, parfois, quelqu'un apparaît durant votre sommeil, un vieil homme d'environ cinquante ans, musclé, avec une barbe blanche. Si vous l'interrogez, il vous parlera un peu de lui, du fait qu'il livre des cadeaux aux enfants à travers le monde. Il aura beaucoup d'histoires à raconter mais ne vous donnera jamais son nom.

~ Hauts-Faits
-N/A

Particularités : Elias est surnommé Shul par les Réprouvés de Bouton d'Or, un mot en Zul'dov signifiant Soleil. Ce surnom est en lien avec celui de Rose-Lune, surnommée Nimir pour Lune. Ce sobriquet est plutôt sarcastique, une façon de dire qu'Elias passe son temps à courir après la Magicienne. Il est aussi moqueur, puisqu'Elias prend aisément des coups de soleil.

Physionomie :

Elias est un Réprouvé de Bouton d’Or, parmi les derniers nés de parents originaires de la région. Il est grand et massif avec une carrure imposante, comme la majorité des hommes de son peuple. Cependant, il manque encore de muscle. Il reste voué à gagner en force, pour passer son temps dans les champs. Ses mains sont d’ailleurs assez abimées et son corps est marqué par de nombreuses balafres, vestiges d’affrontements passés. Son teint est étrangement pâle pour un Réprouvé, presque laiteux, avec des tâches de rousseur près du nez et sur les joues. Ses cheveux sont d’un roux sombre et cuivré. Ils sont toujours un peu trop longs et mal coiffés. Il ne se préoccupe pas de sa coiffure et n’aime pas qu’on s’approche de lui avec une paire de ciseaux. Il laisse toutefois Rose-Lune lui couper sa tignasse de temps à autre, même si le résultat est presque toujours catastrophique. Elias peine à prendre des couleurs sous le soleil, si ce n’est du rouge. Cela ne le dérange pas. Ses yeux sont très clairs et bleus, avec un regard perçant. Peu soucieux de son apparence, il se contente d’enfiler des vêtements simples et pratiques pour travailler. Il aime être torse nu, mais son intolérance au soleil l’empêche de se dévêtir aussi souvent qu’il voudrait.

Psychologie :

Au cœur des Terres de Lumnaar’Yuvon, le Réprouvé est plutôt connu pour ses déboires amoureux avec la Magicienne, Rose-Lune. Cette passion, proche de l’obsession, fut jadis à l’origine de nombreux conflits entre les jeunes gens de Bouton d’Or. Encore aujourd’hui, les problèmes s’enchainent entre les relations et les ruptures, les serments et les tromperies. Malgré les sentiments qu’il éprouve pour la jeune femme, Elias a tendance à multiplier les aventures, en véritable cœur d’artichaud qui a soif de revanche. Il aime la compagnie des femmes et ne s’en prive pas, peu regardant sur ses conquêtes même s’il a un penchant affiché pour les blondes aux yeux clairs. Il aspire à épouser la jeune Morrigu, à ne posséder qu’elle, à ce qu’elle n’ait que lui. Seulement, ils entretiennent des liens difficiles, aussi forts que malsains, au point de chercher à se faire du mal mutuellement. Elias n’hésite pas à commettre tous les coups bas, pour faire regretter ses choix à la Magicienne. Il ne se préoccupe guère des relations affichées, à moins qu’un mariage réprouvé ait été célébré. De ce fait, il ne réfléchit pas à qui est la petite amie de qui, et se contente d’assouvir ses désirs avec qui le veut bien. Les affrontements sont courants avec les Réprouvés trompés, et Elias se bagarre presque toutes les semaines. De violentes querelles éclatent aussi régulièrement avec les femmes qu’il fréquente, ou même avec Rose-Lune qui – davantage Réprouvée dans l’âme que Magicienne – ne retient jamais ses coups. Pourtant, il arrive qu’ils soient simplement heureux ensemble, qu’ils soient tendres et euphoriques. Elias est capable d’affection et de sensibilité. Son obstination et sa fierté l’empêchent cependant d’afficher clairement ces traits de caractère. Vulgaire et grossier, il ne mâche jamais ses mots et manque de délicatesse. Il n’a reçu qu’une éducation sommaire, comme la majorité des Réprouvés de Bouton d’Or. Toutefois, il a soif de connaissance et d’apprentissage, et aimerait savoir plus de choses. Il devient d’ailleurs particulièrement malveillant lorsqu’on lui fait remarquer une erreur ou qu’on souligne qu’il est peu futé. Humilié, il verse volontiers dans la colère. Elias est, de plus, encore un jeune Réprouvé, dont l’esprit est aussi changeant qu’instable. Il reste néanmoins constant dans son travail à la ferme familiale. De toute manière, ses parents ne le laisseraient pas paresser. Pourtant, il aspire à vivre ailleurs, une vérité qu’il ne révèle pas et qu’il n’est pas certain de concrétiser : il ira là où Rose-Lune ira.

Histoire :

Le Réprouvé traînait les pieds sur les sentiers de Bouton d’Or, la mine aussi sombre que sévère. Une chemise, presque en lambeaux, gisait sur ses épaules. Dans un soupir, il s’effondra sur le tronc couché d’un vieil arbre, sous le regard interloqué de Wrath. Sans rien dire, il tendit sa propre bière à Elias, avant de reprendre une chope et de la plonger dans le tonneau. La journée touchait à sa fin, et la nuit allait bientôt noyer les paysages de Lumnaar’Yuvon. Il était plutôt normal d’être éreinté, après une longue journée de labeur. Mais Elias ruminait et gardait les poings serrés.  « Dans quel état est l’autre ? » finit par demander Wrath, un léger sourire aux lèvres et le ton sarcastique. « Elle se porte à ravir. » grommela-t-il, avant de vider la pinte. « Elle ? Encore une folle qui voulait que tu lui passes la bague au doigt et que tu as tringlé pour qu’elle oublie ? » - « Pas vraiment. Rose-Lune est venue se pavaner à moitié nue dans mes champs. » Wrath manqua d’avaler de travers. « Hum ? Vous vous êtes encore cognés dessus ? » murmura-t-il, le visage impassible. Il feignait l’indifférence, assez mal à vrai dire. « Non, je lui ai arraché le peu qu’il lui restait, histoire de la faire crier un peu. C’était ce qu’elle voulait. » Quelques secondes s’écoulèrent, dans le plus grand des silences. Elias grinçait presque des dents, agacé par le peu de réaction de son ami. « Elle a fini par mentionner, après que je lui sois passé dessus, qu’elle te fréquentait depuis quelques temps. » Wrath souffla en se frottant les mains. « Ecoute, Elias … Je sais que tu t’envoies Shanna ces derniers jours, et même sa sœur dès que l’autre a le dos tourné. Je pensais que tu étais passé à autre chose. » Wrath était quelqu’un de plutôt malveillant, par nature. Toutefois, en cette belle soirée, il était étrangement calme et compréhensif, désireux de préserver une vieille amitié et d’expliquer ses décisions. L’Ange avait pris le dessus. Ce n’était pas le cas d’Elias, bouillonnant, prêt à exploser. Il n’était qu’un Démon. Il cracha quelques insultes avant d’envoyer son poing dans la face de Wrath, qui répliqua aussitôt par un coup dans le ventre. « Elias, il faut vraiment que tu la lâches. Je sais que tu as tout inventé pour qu’on en parle … » - « Tout inventé ? Mon pauvre Wrath. Je me tape Rose-Lune presque tous les jours. Même en ce moment. Tu ne dois vraiment pas être un bon coup pour qu’elle court vers moi pour que je la saute quand tu es occupé ailleurs. » Il sauta presque à la gorge du Réprouvé, décidé à lui faire regretter ses faits et gestes. Il ne supportait pas qu’on touche à sa Magicienne, même lorsqu’ils n’étaient pas ensembles. Elle était sa chasse gardée et il passait son temps à cogner ceux qui osaient coucher avec sa jolie blonde. C’était du moins ce qu’il affirmait à qui voulait bien l’entendre, sans que ce soit parfaitement exact. Il n’aurait plus une minute pour s’occuper de la ferme, s’il se vengeait réellement sur tout ceux qui approchaient trop de Rose-Lune. « Elias ! » Il n’arrêtait pas de frapper, essayait même de l’étrangler. Wrath était plus fort. Il finit par réussir à le repousser. « Franchement, il faut vraiment que tu lui parles, à elle. » - « Ne l’approche plus. Jamais. » - « Ce qui se passe entre elle et moi ne te regarde pas. » Sur ce, il lui fonça dessus à nouveau.



Tessa Shell

Nom : Shell
Prénom : Tessa

Sexe :
Âge : La vingtaine, en apparence
Ère de naissance : Début de la Conciliation
Race : Eversha |Evergrimm | Totem du Chat
Métier : Elle n'en a pas;

Niveau : I - Départ à 177 Points de RP

Armes :
- Une paire de dagues
- Un katana

Spécialités :
- Agilité : 3
- Force : 2
- Charisme : 8
- Intelligence : 3
- Magie : 5

Pouvoirs :
- Esprit du Totem
- Règne Animal
- Colère des Anciens
- Contrôle de la musique
- Contrôle des illusions

Gain de niveau 2
- Ne pas compléter = (N/A)

Gain de niveau 3
- N/A

Gain de niveau 4
- N/A

Gain de niveau 5
- N/A

Gain de niveau 6
- N/A

~ Quêtes

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Evènements

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Intrigues
-N/A

~ Formes de magie
- La Magie D'Argent
- La Magie Primitive

~ Couronnes
-N/A

~ Doubles nationalités
-N/A

~ Divers
-N/A

~ Autres
- Télépathie entre Evershas
- La clochette : Il s'agit d'une petite clochette dorée à faire teinter. Une fois que le son caractéristique retentira, un homme ou une femme apparaîtra, avec l'apparence d'une personne [Dorian]. L'individu sera habillé de vert et de rouge, un petit chapeau sur la tête. Il vous donnera son prénom [Tonnerre] et vous demandera ce qu'il peut faire pour vous. Il s'agit de petits services, des petites choses. Il ne pourra rien faire de maléfique.

~ Hauts-Faits
-N/A

Particularités : Parmi ses sœurs, elle était désignée comme étant la plus jolie.

Physionomie : (126 mots minimum)

Psychologie : (162 mots minimum)

Histoire :(306 mots minimum)



Validée

Noms : Borgia | Morrigu
Prénoms : Tomoe Judie Rima
Titre Nobiliaire : Marquise [Sorciers] ; Baronne [Magiciens]

Sexe :
Âge : La vingtaine, en apparence
Ère de naissance : Début de la Conciliation
Race : Sorcière
Métier : Elle n'en a pas.

Niveau : I - Départ à 177 Points de RP

Armes :
- Des pics à cheveux
- Une paire de poignards

Spécialités :
- Agilité : 5
- Force : 3
- Charisme : 5
- Intelligence : 5
- Magie : 2

Pouvoirs :
- Lux ni Tenebris – Necromantia
- La Valse Destructrice
- La Magie des Runes
- Contrôle des illusions
- Contrôle des rêves

Gain de niveau 2
- N/A

Gain de niveau 3
- N/A

Gain de niveau 4
- N/A

Gain de niveau 5
- N/A

Gain de niveau 6
- N/A

~ Quêtes

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Evènements

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Intrigues
-N/A

~ Formes de magie
- La Magie des Ténèbres
- La Magie du Sang

~ Couronnes
-N/A

~ Doubles nationalités
-N/A

~ Divers
-N/A

~ Autres
- La maison de poupées : Si cet objet a tout d'une maison de poupées, il n'en est en réalité pas une. Petit miracle de magie fabriqué en coopération par plusieurs races, en avoir la clef signifie pouvoir entrer dans l'univers de celle-ci. Grande maison, celui qui enfonce ladite clef dans la serrure magique se verra transporter à l'intérieur. Tout y est luxueux et un serviteur et même ici pour s'occuper de vous. Le chef d’œuvre de la maison est sans doute cette grande pièce, faite de baies vitrées, au milieu de laquelle se tient une baignoire dans laquelle le propriétaire pourra se relaxer en écoutant les crépitements du feu et en regardant les flocons tombés à l'extérieur. Le tapis devant la cheminée est moelleux et a déjà ravi bien des amants. Car, oui, la maison a été conçue pour se cacher et écouler des jours heureux loin du monde et de ses problèmes. Venir y discuter est gage de confidentialité car la maison bloque les magies intrusives. Les seuls inconvénients sont que l'extérieur n'est pas accessible et qu'il neige tout le temps. Cependant, les vivres sont illimités et le serviteur particulièrement compétent. Quelques mystères sont également à découvrir. Pour y amener quelqu'un, il suffit de lui prendre la main au moment d'insérer la clef.

~ Hauts-Faits
-N/A

Particularités : Elle n'a pas conscience d'être un clone et est persuadée que Tomoe est une usurpatrice.

Physionomie :

Judie est une jeune femme élégante, particulièrement soucieuse de son apparence. Incapable de vulgarité, elle met un point d’honneur à paraître toujours charmante et distinguée. Elle ne se montrera jamais négligée et répugne les grossièretés. Il lui semble primordial d’être parfaite, en toute circonstance. Cela ne l’empêche pas pour autant d’être quelqu’un de discret et d’effacé. Judie est un joli brin de femme, aux allures tendres et lumineuses. Sa silhouette est d’une finesse surprenante, mise en valeur par la soie précieuse des belles robes qu’elle porte. Son teint est d’une blancheur immaculée, et elle veille à ce que sa peau reste toujours aussi pâle en se promenant sous une ombrelle ou sous une large cape. Judie a de longs cheveux blonds et bouclés, presque continuellement relevés en un chignon, soigné et piqué de fleurs fraîches, au gré des saisons. Ses yeux sont bleus et clairs, d’une nuance brillante et profonde. Ils ornent un visage en forme de cœur aux traits fins et délicats, avec des lèvres souriantes et des pommettes saillantes. Judie ne porte que très peu de bijoux, si ce n’est ceux que lui offrent Elias Borgia. Judie a une voix claire et douce, étrangement légère, presque enfantine. Elle ne supporte pas ses airs trop innocents et juvéniles mais ne cherche pas à changer, selon les désirs des Borgia.

Psychologie :

Judie n’est pas foncièrement mauvaise. Elle s’est laissé emporter par les sombres desseins de ses proches, au point de les approuver. Son esprit a toujours été fragile, et il ne fut guère difficile de le manipuler, jusqu’à le corrompre. Dévouée à son époux, elle est capable de tout endurer, simplement pour le contenter. Elle assiste à des exécutions sans ciller, à des agonies sans broncher. Parfois, elle livre même certaines de ses idées pour satisfaire son mari et ses lugubres lubies, participant ainsi aux maux d’étrangers. Judie est une jeune femme imaginative. Elle a tendance à voir les choses sous un angle inattendu, une particularité qui semble convenir à sa belle-famille. Cependant, elle n’a pas conscience d’être totalement sous leur emprise, ni d’être bernée. Pourtant, il est évident que la Sorcière n’est pas libre, une vérité qui sauterait aux yeux de n’importe qui. Judie est discrète. Elle ne cherche pas à se faire remarquer et craint perpétuellement de commettre une erreur. D’une nature inquiète, elle épie les moindres faits et gestes de son époux et des autres membres de la Famille Borgia, tant elle redoute d’être châtiée à chaque instant. Sa loyauté envers Elias ne semble connaître aucune frontière. Son amour pour lui paraît évident. Toutefois, elle est aussi terrifiée par sa simple présence, par ce qu’il pourrait lui faire endurer si elle avait le malheur de lui déplaire. En de rares occasions, il est aussi possible de discerner la part de lumière, égarée dans les ténèbres. Judie peut être charmante. Elle sait même faire preuve de bienveillance. Elias, patiemment, cherche à annihiler toute trace de bonté dans le cœur de sa femme, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que des cendres.

Histoire :

Ils furent déconcertés par l’apparition inexplicable de la jeune Judie, découverte nue au beau milieu des couloirs. Elle déambulait depuis plusieurs minutes, stupéfaite et désorientée. Elle était aussi incapable de parler, dans ses premiers instants, et était trempée, comme si elle avait erré dans les plaines environnantes, sous la pluie. Elias s’était approché lentement de l’étrangère, interloqué par les ressemblances avec son épouse. Personne ne parvint à trouver une explication, pas même le Chancelier. Cependant, ils tombèrent rapidement d’accord : ils détenaient un atout précieux pour leurs projets, rendant la fuite de Tomoe moins préjudiciable, même s’ils devaient toujours récupérer l’enfant. Judie était une personne malléable, pourvue de la majorité des souvenirs de l’Originale. Ils tirèrent avantage de la situation, jusqu’à convaincre la Sorcière de l’existence d’un clone de sa personne : Tomoe, qu’ils désignaient elle-aussi sous son second prénom, Eleonora. Judie ne tarda pas à être persuadée du mensonge, jusqu’à haïr la femme qui lui avait arraché son bébé, d’après la fable cousue par les Borgia. Elle fut mariée à Elias dans le plus grand des secrets, présentée comme la véritable Tomoe. Judie n’était pas certaine de tout comprendre, mais elle ne cherchait pas particulièrement à lever le voile sur les zones d’ombre. Elle s’est toujours contentée d’être une bonne épouse, répondant au moindre des désirs de son conjoint, faisant des pieds et des mains pour plaire à sa belle-famille. Par ailleurs, celle-ci prit garde à ne pas commettre les mêmes erreurs, une seconde fois. Judie fut entourée par de nombreuses suivantes, qui la choyaient autant qu’elles la surveillaient, qu’elles veillaient à ce qu’elle devienne une Sorcière accomplie. Elle était aussi relativement bien traitée, malgré les colères de son époux. Elias. Pour cet homme, les sentiments se mêlent et se bouleversent. Depuis la première seconde, Judie est dépendante du Mage Noir. Elle le craint. Toutefois, elle le convoite et il éveille en elle un appétit hors du commun. Elle sait qu’il souhaite des héritiers, et se montre acharnée à la conception. Que ce soit entre ses draps ou contre un mur, elle ne se lasse jamais de son époux, qui semble lui-aussi apprécier la compagnie de sa femme. Un jour, Judie trouva une enfant sur le pas de la porte du Domaine. Ils l’adoptèrent et la baptisèrent Mevanwi. Quelques mois plus tard, Judie accoucha de son premier fils : Eozen, un événement qui fut grandement fêté.



Validée

Nom : Borgia
Prénom : Mevanwi
Surnom : Millie
Titre Nobiliaire : Marquise [Sorciers] ; Baronne [Magiciens]

Sexe :
Âge : Deux ans
Ère de naissance : Début de la Conciliation
Race : Sirène
Métier : Elle n'en a pas

Niveau : I - Départ à 177 Points de RP

Armes :
- Un fouet
- Une paire de dagues

Spécialités :
- Agilité : 5
- Force : 3
- Charisme : 6
- Intelligence : 4
- Magie : 2

Pouvoirs :
- Les Cheveux de Medusæ
- Le Chant des Sirènes
- L'Esprit de l'Eau
- Nécromancie
- Contrôle de la douleur

Gain de niveau 2
- Ne pas compléter = (N/A)

Gain de niveau 3
- N/A

Gain de niveau 4
- N/A

Gain de niveau 5
- N/A

Gain de niveau 6
- N/A

~ Quêtes

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Evènements

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Intrigues
-N/A

~ Formes de magie
- Magie des Abîmes
- Magie des Ténèbres

~ Couronnes
-N/A

~ Doubles nationalités
-N/A

~ Divers
-N/A

~ Autres
- La boule de neige de Rufin : Il s'agit d'une boule de neige construire par Rufin, un homme particulièrement sensible au bonheur ambiant. Aussi, quand vous la secouez, il se met à neiger une neige particulière qui rend euphorique les individus qu'elle touche.

~ Hauts-Faits
-N/A

Particularités : Judie est parfaitement consciente de l'espèce de sa fille, mais cache cette vérité aux membres de la Famille des Borgia, y compris son époux.

Physionomie :

Mevanwi est plutôt petite pour son âge. Sa silhouette est mince, bien qu’encore marquée par des rondeurs enfantines. Véritable Princesse aux yeux de ses proches, elle est l’objet de toutes les attentions et est choyée comme le plus précieux des bijoux. Ses vêtements sont des créations uniques, confectionnés sur-mesure par une couturière de talent. Elle ne porte quasiment que de belles robes, faites de tulle, de perles et de dentelles. Ses capes sont ornées de fourrures, et ses petites chaussures sont élaborées à partir des meilleurs cuirs. Elle n’est apprêtée que par des parures réalisées par les plus brillants joailliers, son entourage ne comptant pas à la dépense pour sublimer leur dernière-née. Ses cheveux sont longs. Ils n’ont jamais été coupé depuis sa naissance. Leur douceur est incomparable et ils sont d’une étrange nuance céleste, oscillant entre l’azur et le givre. Ils sont toujours impeccablement coiffés par une domestique, qui prend soin à les relever, les nouer avec de grands rubans pâles ou les piquer de quelques broches en argent. Par ailleurs, ses yeux aussi sont bleus, comme deux saphirs à la couleur pure et perçante. Mevanwi est une enfant très souriante. Ses lèvres sont presque perpétuellement étirées en une expression joyeuse, révélant ses joues rebondies et ses petites pommettes. Sa peau est pâle, mais souvent contrastée par le rose qui teinte son visage. Comme n’importe quel enfant, malgré l’attention des siens, elle abîme souvent ses tenues et se salit facilement.

Psychologie :

Mevanwi n’est encore qu’une enfant, dont les traits de caractère ne sont pas définis de façon irrémédiable. Elevée et éduquée au cœur d’une Dynastie de Sorciers, elle est vouée à sombrer dans les ténèbres les plus sombres et lugubres, inspirée par les murmures de son essence profonde. Son orgueil risque d’être démesuré, car elle est traitée comme une princesse dont l’on doit combler le moindre caprice. Ils sont peu à oser lui dire non et elle s’emporte aisément face à un refus, comme s’il était impensable qu’on exauce pas tous ses désirs. Fille des eaux, elle est à l’image de l’Océan : versatile, changeante. Ses humeurs sont inconstantes et elle est assez inégale dans ses réactions, au point d’en devenir imprévisible. Mieux vaut se méfier de ces convictions, à son égard. De plus, elle ment comme elle respire et adore inventer des histoires, sorties de son imagination débordante. Habituée à ne manquer de rien, elle est attachée aux richesses de ses aînés, tout en répugnant la solennité de son existence, où on ne permet pas les écarts. A vrai dire, son esprit est bien plus fragile qu’il n’y paraît. Ses origines sont un secret bien dissimulé, et dans le souci de sa préservation, il lui est interdit de s’approcher trop près des rivages, et même de l’eau. Seulement, une Sirène a besoin de la mer pour vivre sereinement. Judie n’a certainement pas conscience des conséquences de cette règle, détruisant peu à peu Mevanwi.

Histoire :

Ils étaient peu, au sein de l’entourage de la jolie Judie, à porter un quelconque intérêt à la petite orpheline, découverte sur le pas de la porte. Tout d’abord, Elias Borgia s’intéressa peu à la fillette, pour lui préférer un fils, qui serait de son sang et de sa chair. Pourtant, il n’émit aucune objection, lorsque sa jeune épouse voulut garder l’enfant, la faire sienne. L’adopter. Il était prêt à faire des concessions, pour accomplir ses desseins. Il pouvait accorder ce caprice à sa femme, et nourrissait l’espoir que cela aurait des conséquences favorables. Elle fut baptisée Mevanwi, et n’était âgée que de quelques jours. Ils détenaient trop peu d’informations, pour estimer ses origines. Nul ne s’en soucia réellement et, peu à peu, ils tombèrent sous les charmes de la petite. La famille entière se mit à la choyer. Peu importe la réalité : elle était une Borgia, puisqu’ils l’avaient décidé. Quelques mois suffirent à ce que Judie débute sa propre grossesse, et Elias ne pouvait s’empêcher de penser que tout était lié. Judie s’occupa beaucoup de sa fille. Elle refusait de déléguer cette tâche à des domestiques et aimait passer du temps avec Mevanwi. Cette décision fut certainement le fruit d’un hasard miraculeux, car l’effroyable vérité ne tarda pas à se révéler, aux yeux de la Sorcière. Une Sirène. C’était une véritable catastrophe, et certainement la pire chose qui pouvait arriver. Le Peuple des Mers n’entretenait pas les meilleurs rapports avec les Mages Noirs, depuis que la Khæleesi était revenue sur le trône. Les affronts étaient trop grands pour être pardonnés. Judie réfléchit longuement à cette situation, inquiète. Elle redoutait – à juste titre – que les Borgia se débarrassent de Mevanwi, ou qu’ils lui réservent un sort encore moine enviable. Elle fit donc la seule chose qu’elle pouvait : elle ordonna d’être la seule à pouvoir toiletter sa fille, prétextant qu’il s’agissait d’un moment privilégié, et mima une crainte irrationnelle pour les grandes étendues et d’éventuelles représailles de la part des Ondins, afin de justifier l’interdiction formelle pour l’enfant de s’approcher des rivages. Depuis, elle entretient les illusions et fait en sorte que personne n’ait le moindre soupçon quant au peuple de naissance de la petite Sirène.




Eozen Borgia

Nom : Borgia
Prénom : Eozen
Titre Nobiliaire : Marquis [Sorciers] ; Barons [Magiciens]

Sexe :
Âge : Un an
Ère de naissance : Début de la Conciliation
Race : Sorcier
Métier : Elle n'en a pas

Niveau : I - Départ à 177 Points de RP

Armes :  
- Une épée
- Une paire de dagues

Spécialités :
- Agilité : 4
- Force : 5
- Charisme : 3
- Intelligence : 4
- Magie : 4

Pouvoirs :
- Lux ni Tenebris – Necromantia
- La Valse Destructrice
- La Magie des Runes
- Télékinésie
- Télépathie

Gain de niveau 2
- Ne pas compléter = (N/A)

Gain de niveau 3
- N/A

Gain de niveau 4
- N/A

Gain de niveau 5
- N/A

Gain de niveau 6
- N/A

~ Quêtes

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Evènements

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Intrigues
-N/A

~ Formes de magie
- Magie des Ténèbres
- Magie du Sang

~ Couronnes
-N/A

~ Doubles nationalités
-N/A

~ Divers
-N/A

~ Autres
- Le coffret chocolaté : Il s'agit d'un coffret magique dans lequel sont créées des petites figurines en chocolat à l'effigie d'un individu que votre personnage pourra manger à son bon vouloir. A chaque fois que le coffret est refermé, de nouvelles figurines sont constituées. [Alhéna [Vanille]]

~ Hauts-Faits
-N/A

Particularités : (pour changer l'image en 200x400 ci-contre, modifier l'adresse qui se trouve entre les guillemets dans la balise < img, juste en dessus dans le code)

Physionomie : (126 mots minimum)

Psychologie : (162 mots minimum)

Histoire :(306 mots minimum)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t28165-8734-tomoe-borgia-8
Tomoe Borgia
~ Magicien ~ Niveau III ~

~ Magicien ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 96
◈ YinYanisé(e) le : 30/01/2015

Caractéristiques
◤ ◤: ∞ A : 5 ∞ F : 1 ∞ C : 9 ∞ I : 8 ∞ M : 16
◤ ◤: Un petit poignard et un sabre
avatar
MessageSujet: Re: | Tomoe Borgia |    Mer 05 Juil 2017, 01:49



Tomoe
- Passage au niveau III
- Jour 1 : 2 points de spé - Charisme
- Jour 2 : Gains économiques : exploitation de lilas
- Jour 3: LVL 3 Race minoritaire
- Jour 4 : Lire l'avenir
- Jour 5 : X
- Jour 6 : Un tapis volant
- Jour 7 : Forme de magie - Chimères
- 1 point de spécialité (force) + La dissimulation aux ennemis : Ceux à qui Tomoe/Younes ne souhaite pas adresser la parole ou côtoyer ne la/le voient pas, en fonction de ses spécialités. A la place, ils voient quelqu'un d'autre ou la/le voient sans la/le voir.
- Recensement : Un point de magie

Rose Lune
- Niveau 0 avec un pouvoir : 20 points de spé, 5 pouvoirs + 1 pouvoir
- Passage au niveau II
- Jour 1 : 2 points de spé - Magie
- Jour 2 : 20 points de RP
- Jour 3 : X
- Jour 4 : Pouvoir de « La chance avec vous »
- Jour 5 : X
- Jour 6 : un fléau double
- Jour 7 : Titre Boucles d'Or
- Recensement : Un point de magie

Dorian -
- Niveau 0 avec 5 points de spé et 3 pouvoirs : 20 points de spé, 5 pouvoirs + 3 points de spé et 2 pouvoirs
- Passage au niveau II
- Jour 1 : 10 points de spé - 5 Magie 5 Intelligence
- Jour 2 : Morceau de l'île
- Jour 3 : X
- Jour 4 : Contrôle de l'eau
- Jour 5 : X
- Jour 6 : Masse d’armes légères
- Jour 7 : Eternité, donnée
- Recensement : Un point de magie

Clara
- Jour 4 : Chant pour endormir
- Jour 5 : X
- Jour 6 : Une Serpe
- Jour 7 : Armure enchantée

Eversha - Chamallow
- Recensement : Un point de magie et télépathie entre evershas

Elias
- Recensement : Un point de force

Calendrier de l'avent : Ok
St Valentin : Ok
Concours : Ok


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t28165-8734-tomoe-borgia-8
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: | Tomoe Borgia |    

Revenir en haut Aller en bas
 

| Tomoe Borgia |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tomoe & Kovu ? Bad boy bad boy, what you gonna do, what you gonna do when we come for you ?
» [Mission de Rang B] Ces foutus mages ont de la suite dans les idées! [PV: Koohi Sennyo et Izami Tomoe]
» Tomoe Miura - Shinobi
» Tomoe † Ce que j'ai révélé : désir & néant. Ce que j'ai à perdre : rien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Hors rp :: Présentations :: Présentations [Anciens]-