AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Les inscriptions ouvriront de nouveau le 30 novembre ^o^ En attendant, voici une chanson de bonne humeur >> ICI << Le staff vous souhaite un joli mois de novembre <3

Partagez | .
 

 |Davina – You'll pay for your Sins|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Davina
~ Ombre ~ Niveau II ~

~ Ombre ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 60
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2016

Caractéristiques
◤ ◤: A:2 ϟF:2 ϟ C:6 ϟ I: 6 ϟ M:6
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: |Davina – You'll pay for your Sins|   Lun 26 Juin 2017, 14:09



Davina

“L'habitude du désespoir est plus terrible que le désespoir lui-même.”
© Albert Camus

ID
Noms : Née Vhaloelia, devenue Longyar par mariage.
Prénoms : Davina, Koe.
Surnom : Les morts n'ont pas besoins de sobriquet.
Sexe : Elle réunis tous les charmes des femmes.
Âge : Née il y a plusieurs siècles, dans le doux village de Maëlith, et pourtant figée pour l'éternité dans un corps de dix-sept ans.
Ère de naissance : L’Ère du Chaos du Cristal
Race : Née Orine, elle est revenue en tant qu’ombre pour hanter ces terres.
Métier : N/A
Activité(s) : Elle terrorise les voyageurs qu’elle rencontre et s’est donné la tâche de punir tous les hommes infidèles qui rencontreront son chemin.
Particularité(s) : Ne cache pas son apparence terrifiante et laisse souvent apparaître sur elle des tâches de sang – A souvent des moments d’égarement où elle pense avoir perdu ses enfants, et se met à les chercher.
††††††††††††††

HRP
Votre prénom ou pseudo courant : Drea
Si un jour vous quittiez le forum, comment voudriez vous que votre personnage disparaisse? : Qu'elle retourne se perdre dans un petit village à hanter.
Code du règlement :


pouvoirs & armes

Spécialité :
- Agilité : 5
- Force : 2
- Charisme : 9
- Intelligence : 6
- Magie : 8

Armes :
- Un couteau qui semble très vieux, avec un manche en bois finement sculpté. La lame, émoussée, s’est vue abîmée par une inscription en Arshalà que l’ombre a gravé elle-même : « Traître ».
- Un bâton en bois, sculpté et raffiné.

Pouvoirs :
- L'Esprit d'Ezechyel
- L'Illusion d'Edel
- La Mortelle Clairvoyance
-
Métamorphe:
 
-
Le cri du repentir:
 



gains & divers
Gains de niveaux
Niveau II : Compagnon niveau I [Bellone]
Niveau III : N/A
Niveau IV : N/A
Niveau V : N/A
Niveau VI : N/A

~ Quêtes

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Evènements

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Intrigues
-La Roue du Destin : De façon exceptionnelle, l’Ombre qui possède ce don peut demander aux Dieux dans une prière d’épargner la vie d’un être cher destiné à mourir, le remplaçant par un autre individu dont elle ne peut connaître l’identité à l’avance.

~ Formes de magie
-La Magie du Souffle
-La Magie des Morts

~ Couronnes
-N/A

~ Doubles nationalités
-N/A

~ Divers
- Une parcelle d'île aux méduses

~ Autres
- Absorber l'énergie d'autrui


Physionomie


Une simple rose. Si belle, si douce. Elle dégage un parfum entêtant, exquis, et son touché est voluptueux, sensuel. Ses pétales sont le cœur de sa beauté, semblant tout faire pour charmer son spectateur. Et pourtant, derrière ce masque de pureté absolue, derrière le trésor visible, se cache des piquants redoutables, tranchants, dangereux pour ceux qui voudraient se l’approprier. L’arracher à sa tige, à ses racines. Tu es, en quelques sortes, semblable à cette plante. Ou tout du moins, l’étais-tu, autrefois, lorsque ta beauté était encore unanime et connue de tous, lorsque tu faisais encore partie du monde illusoire –ou devrais-je dire dérisoire- des vivants.
Oui, tu étais, à ta manière, une plante aux secrets bien gardés, qui éveillait curiosité et convoitise. Ta beauté n’était contestée par personne, bien que quelques jalouses trouvaient à tes formes respectables quelques vulgarités ou, au contraire, un manque d’intérêt, selon leur méchanceté. Ta fragile constitution poussait la gente masculine à vouloir t’envelopper, te serrer, te protéger, former un cocon autour de ton corps mince et fragile, afin qu’aucun malheur ne t’arrive. Ta grâce et ton charme les faisait succomber au désir, et tu t’amusais de les voir tomber à tes pieds sans jamais pouvoir t’obtenir, car après tout, tu te réservais au seul et unique homme qui t’intéressait, que tu désirais, toi, pour de vrai. Une beauté inaccessible donc.
Et pourtant, aujourd’hui, tout ceci semble bien loin. Car tu n’es plus vivante. Ce nouveau corps qui t’a été offert n’est, comme tes sentiments, qu’une pâle copie de ce qu’il fut autrefois, fade et sans saveur. Pourtant, tu es reconnaissante de pouvoir à nouveau sentir sur ta peau claire cette brise fraîche, ce doigté coquin ou cette douleur aiguë. Ces sensations qui tiraillent ce corps d’emprunt. Tu es heureuse de pouvoir passer devant un miroir, et d’y voir à nouveau ce visage gracile monté sur ton coup de signe. Tu te souris alors à toi-même, dévoilant derrière les lèvres rouges carmin deux rangées de dents parfaitement alignées et d’une blancheur éclatante. Tes pommettes rosées se gonflent et plissent tes yeux en amande, ces deux perles bleu-violet, subtil mélange de couleur. Tu y lis sans cesse une profondeur qui reflète tour à tour tes émotions, ou bien un vide sinistre.
Tu passes une main dans ta chevelure brune. Autrefois longue et soyeuse, bouclée, il t’arrive de la retrouver courte et désordonnée, inégale suite au geste de rage dans lequel tu les avais coupés.
Puis tu t’en vas chercher des vêtements pour t’habiller, comme une dame du monde, de tissus couteux et brodés, pour parfaire l’illusion d’une femme fatale. Quoi que tu puisses en effet te montrer mortelle. Ce n’est pourtant pas le but recherché lorsque tu te glisses dans les robes confectionnées d’étoffes épousant à merveille les formes de ton corps. Car ce bal auquel tu te rends, tu espère y passer un agréable moment, pouvant à nouveau te mélanger aux autres, comme si tout était normale.
Comme si tu n’étais jamais morte.
Comme si tu ne tuerais plus jamais.

Psychologie

L’Humanité entière est constituée de sentiments. Chaque être n’est rien d’autre qu’un mécanisme complexe, faisant tourner différents rouages pour fonctionner. L’un de ces rouages n’est autre que celui des Sentiments. Sans doute l’un des plus importants. Celui qui leur permet à tous de se sentir vivant, de savoir que leur existence est bien réelle, et qu’ils ne sont pas qu’un simple mirage, qu’ils ne sont pas qu’un songe. Joie. Bonheur. Amour. Passion. Haine. Tristesse. Rancœur… Autant de mots que tu connais, mais qui te semblent si lointain…
Car ton mécanisme à toi, il semble brisé. Dysfonctionnel. Le rouage le plus essentiel à ton identité semble ne plus exister, comme disparu, envolé. Tu te sens vide. Désespérément vide. Comme si la seule chose que tu étais capable  de ressentir était ce manque, cette sensation paralysante que quelque chose t’a été arraché. Car il fut un temps où tu étais bel et bien capable d’éprouver toutes ces choses qu’il te manque aujourd’hui. Tu possèdes encore le souvenir douloureux de tes sourires et de tes rires, de tes larmes et de tes cris, de paroles attendrissantes et de caresses douces, de ton cœur qui se serre ou de cette impression de liberté illimitée. Ils te semblent pourtant si lointain, si vieux, comme si tu les avais imaginé, comme s’ils n’avaient jamais été réels. Comme si toute ta vie se résumait à une simple illusion, à un songe cruel et éternel, une boucle sans fin destinée à te faire souffrir.
Car c’est bien la seule chose que tu sois capable de ressentir. La douleur. Le désespoir de te sentir vivante à nouveau. Cruel jeu du sort, tes actes t’ont condamnés à une existence plus pénible encore que celle que tu avais espéré fuir, et lorsque la tentation folle de redevenir celle que tu étais autrefois t’envahis, tu te laisse faiblement séduire, et cède au cadeau empoisonné que le Créateur accorda à ta race. Alors, le temps d’un instant, tu t’autorise à vivre à nouveau, à réparer cette mécanique rouillée, avant que tout ne vole à nouveau en éclat, et que le contraste de cette vie fade face à celle, éclatante, que l’on fait sournoisement miroiter devant tes yeux ne vienne à nouveau te ronger de désespoir.
Pourtant, tu continues de t’accrocher à ce mince espoir. Folle. Sotte. Idiote, d’autres diront. Est-ce même un espoir, ou simplement un besoin masochiste de te faire du mal, de te faire souffrir, comme pour te repentir des actes odieux qui furent les tiens ? Car bien plus rongée par les tourments de ta condition, les souvenirs vifs de tes derniers actes de mortelle te hantent bien toujours, te tourmentent sans cesse, sans répit, comme une blessure fraîche laissée à la vue de tous.
Toujours est-il que, lorsque tu n’es pas tourmentée par la folie causée par ta condition, tu te retrouves être une personne agréable. Celle que tu étais autrefois. Douce et piquante à la fois, sachant osciller entre l’humour et le sérieux, la sagesse et la touche de folie qui intrigue irrésistiblement. Charmante et accessible à tous, tu sembles attirer les autres à toi, comme un phare illuminant l’obscurité. Leur attention te charme, te fais te sentir vivante, et pourtant, ce n’est qu’un mensonge. Une faible copie de ce que tu éprouvais dans un autre temps, une autre vie. Et tu en as conscience, ajoutant à ton fardeau, à ta conscience. Rendant ton échec plus insupportable encore. Tu essayes de fuir, ou de retourner à cet autre temps, sans succès, prisonnière de ton erreur.

Histoire

Cet homme va mourir. Tu le sais. Tu le sens. Ou plutôt, tu le vois. C’est inscrit, et ni toi, ni lui, ni personne ne pourra changer cela. C’est une décision qui ne t’appartient pas et qui jamais ne pourra t’être accordée. Toi, tu n’es là que pour exécuter les ordres, pour faire tomber la sentence. Cela devrait te faire de la peine ou, au moins, t’effrayer un peu. Il fut un temps où tu n’aurais pu supporter cette réalité, cette vérité intransigeante. Pourtant, aujourd’hui, tu ne ressens rien. Si ce n’est la douleur de ta condition qui t’oblige à faire quelque chose contre ton gré. Qui te force à tourmenter cet homme. Et peut être également un semblant de peur, comme une sensation qui se cacherait derrière un brouillard, une peur lointaine et sourde. Mais peur de quoi ? Eh bien, peur de t’apprêter à faire ce que tu va faire d’ici peu.
Autrefois, tu avais une famille toi aussi. Tout comme cet inconnu. Lui a une femme et une seule fille. Une fille qu’il aime plus que tout. Tu le vois au regard qu’il pose sur elle, mélange protecteur et attendrit. Toi, tu avais un mari qui, malheureusement, ne put jamais devenir ton maître, cause de ta démence et source de tous tes malheurs. A trop vouloir t’entêter dans cette déraison, tu finis par perdre toute notion de réalité. La jalousie s’empara de toi, puis ce fut la folie meurtrière, qui te poussa  à assassiner ton amant, puis tes enfants. Ton fils, et ta fille. Celle qui avait survécue. Peut être étais-ce la mort de la dernière, ta nouvelle née morte avant même d’avoir eut le temps de vivre, qui te poussa totalement dans les méandres de la folie ? Tu n’en sais rien. Toujours est-il que, toi aussi, tu possédais une famille, un foyer. Et que de tes mains, tout disparu.
Après la noyade dans laquelle tu t’étais toi-même enfoncée, tu étais resté longtemps dans cet insoutenable entre-deux, cette phase étrange, où la douleur et le désespoir s’étaient mêlés pour accroitre ta folie. Incapable de te faire entendre. Incapable d’agir. Incapable de tout, si ce n’était de rester là, à observer les autres vivre cette vie qui t’était refusée. Puis la prison de ta tombe s’était brisée, la barrière invisible qui te maintenait sur place avait éclatée, et te voilà libre de tes mouvements… Ou tout du moins le croyais-tu. Car une tâche ingrate, odieuse t’attendait. Ce qui t’était arrivé ne s’arrêterait pas seulement à toi. L’histoire se répétait et, cette fois, ce serait toi qui en serais l’auteur. Ce serait de ta propre main que l’homme mourrait. Car c’est ainsi que les choses se déroulaient. Alors comme à chaque fois, tu t’approchas, invisible, pour souffler au creux de ses oreilles, ce venin de folie, ce désir d’en finir.
Cette envie de disparaitre à jamais, de ne plus exister.
Cet avant gout édulcoré de ce qui l’attendrait.
Car la malédiction n’est pas une délivrance. C’est une punition, auquel nul Ombre ne peut échapper. Tu l’avais découvert à tes dépend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32510-you-ll-pay-for-you-
Davina
~ Ombre ~ Niveau II ~

~ Ombre ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 60
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2016

Caractéristiques
◤ ◤: A:2 ϟF:2 ϟ C:6 ϟ I: 6 ϟ M:6
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: Re: |Davina – You'll pay for your Sins|   Lun 26 Juin 2017, 14:10


La Curieuse






La Chasseresse






La Sauvage






La Stratège



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32510-you-ll-pay-for-you-
Davina
~ Ombre ~ Niveau II ~

~ Ombre ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 60
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2016

Caractéristiques
◤ ◤: A:2 ϟF:2 ϟ C:6 ϟ I: 6 ϟ M:6
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: Re: |Davina – You'll pay for your Sins|   Lun 26 Juin 2017, 14:11


Le Fils perdu






L'Héritier






L'insolent






L'esclave



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32510-you-ll-pay-for-you-
Davina
~ Ombre ~ Niveau II ~

~ Ombre ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 60
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2016

Caractéristiques
◤ ◤: A:2 ϟF:2 ϟ C:6 ϟ I: 6 ϟ M:6
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: Re: |Davina – You'll pay for your Sins|   Jeu 13 Juil 2017, 11:04

+1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32510-you-ll-pay-for-you-
Davina
~ Ombre ~ Niveau II ~

~ Ombre ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 60
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2016

Caractéristiques
◤ ◤: A:2 ϟF:2 ϟ C:6 ϟ I: 6 ϟ M:6
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: Re: |Davina – You'll pay for your Sins|   Jeu 13 Juil 2017, 11:08

Davina:
 


Elijah:
 

Bellone:
 

Hypnos:
 

Mani:
 

Sol:
 

Marsha:
 

Serah:
 


Gains anniversaire :
Jour I : en vert dans les modifications.
Davina : + 3 points de spé (Agilité)
Elijah : +5 points de spé (+1 charisme, +4 intelligence)
Bellone : +4 points de spé (+2 charisme, +2 intelligence)

Jour II : Directement dans les fiches
Davina : Une parcelle d'île aux méduses
Elijah : 30 PNJ soldats
Bellone : +1 niveau compagnon => Passage niveau II

Jour III : Directement dans les fiches
Davina : Lvl 1 eversha/chaman [Máni]
Elijah : lvl 1 ombre ou Orisha abandonné
Bellone : lvl 1 Démon [Hypnos]
Transfert du compte de Nostra : Serah [déchue lvl3] et Marsha [Eversha lvl 1] (que j'appelle en fait  Sól)

Jour IV : Directement dans les fiches
Davina : Invisibilité
Elijah : Création de l'or
Bellone : Régénération à la lune
Máni : Création de bois
Hypnos : Fabriquer des potions
Serah : Rendre son corps élastique
Sól : Insomie

Jour V : Directement dans les fiches
Davina : Un éléphant abandonné
Elijah : Un Raeldol [OK]
Bellone : Un Cerfeuil [OK]
Máni : Un koala [Bellone]
Hypnos : Un Paon [Serah]
Serah : Un Vautour [Hypnos]
Sól : Une chouette [Serah]

Jour VI : Directement dans les fiches
Davina : Un Bâton
Elijah : Un Filet
Bellone : Les petits oiseaux en papier [En Métal, en réalité. Trente. Agissent comme un boomerang]
Máni : Fléau double
Hypnos : Armure de Këssia [Ailes en métal]
Serah : Masse d'armes lourdes
Sól : Le marteau de Wellan [Contrôle de l'air]

Jour VII : Directement dans les fiches
Davina : Pouvoir au choix : Absorber l’énergie d'autrui
Elijah : Un tite
Bellone : Un titre : La disgracieuse
Máni : Filtre d'amour
Hypnos : Bague d'aura [Elle vous permet de modifier votre aura un petit peu pour un temps déterminé, selon vos stats.]
Serah : Artefact enchanté : Cape d'invisibilité
Sól : Arme au choix

=> Transfert de Nostradamus : Eversha niveau 3 [Marsha]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32510-you-ll-pay-for-you-
 

|Davina – You'll pay for your Sins|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 05. Black Sins and White Vertus...
» I write sins not tragedies [Panic! At the disco]
» Des dessins (sins)
» Davina Claire - Sorcière (prise)
» Marcel et Davina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Hors rp :: Présentations :: Présentations en cours-