AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Les inscriptions ouvriront de nouveau le 30 novembre ^o^ En attendant, voici une chanson de bonne humeur >> ICI << Le staff vous souhaite un joli mois de novembre <3

Partagez | .
 

 | Kitoe |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 88
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016
✭ Activité : Manger et trouver des amis

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 3 / Force : 6 / Charisme : 4 / Intelligence : 1 / Magie : 6
◤ ◤: Couteau
avatar
MessageSujet: | Kitoe |   Lun 26 Juin 2017, 10:49



Kitoe

Seule la guerre sert aux démunis, en leur ôtant la vie.

ID
Nom(s) : Idael (elle ne le donne plus)
Prénom(s) : Kitoe
Surnom(s) : Lia, Ellie, Kraa
Sexe : F
Ère de naissance : Ère de la Renaissance du Dieu Roi
Race : Démon
Métier : /
Activité(s) : /
Particularité(s) : Elle est née Ange avant de devenir Déchue, puis Démone.
Depuis sa déchéance, elle est boulimique et atteinte de TDI [toutes les infos dans son carnet].

††††††††††††††

HRP
Votre prénom ou pseudo courant : On ne m'appelle pas. :)
Si un jour vous quittiez le forum, comment voudriez vous que votre personnage disparaisse? : Qu'elle meurt d'une façon nulle, et si possible, en public.
Code du règlement :


Pouvoirs & armes

Spécialités :
- Agilité : 5
- Force : 8
- Charisme : 7
- Intelligence : 4
- Magie : 9

Armes : Un couteau qu'elle a trouvé par terre (aux victimes : en espérant que vous êtes en forme et immunisés contre toutes sortes de maladies bizarres)
Pouvoirs :
- Le pacte démoniaque
- Le reflet de l'autre
- La tentation du Diable
- Bonbondiction : Ce pouvoir permet à Kitoe de transformer des objets (voire des êtres vivants si la maîtrise est totale) en bonbons, biscuits, ou autres chocolats. La quantité et la qualité dépendent des caractéristiques (taille, qualité, usure [entre un truc tout rouillé et une pierre précieuse...], etc ...) de l’objet – ou de l’individu – en question, mais aussi et surtout de la magie de son utilisatrice.
- Contrôle des émotions



gains & divers
Gains de niveaux
Niveau II : +3 points de spécialité
Niveau III : N/A
Niveau IV : N/A
Niveau V : N/A
Niveau VI : N/A

~ Quêtes

POUVOIRS
-N/A

ARMES
-N/A

ARTEFACTS
-N/A

~ Evènements

POUVOIRS
- Langage
- Contrôle du Feu

ARMES
- Arme enchantée : hachette générant des rafales de vent

ARTEFACTS
- Baguette de soin

~ Intrigues
-N/A

~ Formes de magie
-N/A

~ Couronnes
-N/A

~ Doubles nationalités
-N/A

~ Divers
-La lanterne de l’égaré : Petite lanterne à la lumière vive, elle s’éclaire dans les endroits sombres et varie son intensité pour faire retrouver son chemin à celui qui s’est perdu, devenant de plus en plus éclatante lorsque la route est bonne. Sa couleur est aussi changeante, afin d’informer son détenteur du danger qui l’attend. 

~ Autres
-N/A


Jusqu'en Enfer

   Kitoe ouvrit les yeux et inspira profondément. C’était comme si elle était restée en apnée plusieurs secondes, et qu’elle reprenait maintenant son souffle, paisible. Elle se redressa et s’assit. Elle avait l’impression d’avoir été droguée. Les légères enclumes qui lui faisaient office de membres étaient endolories, elle sentait ses ailes nues et sèches se déplier avec difficulté dans son dos, sa boîte crânienne était soit vide, soit la demeure d’un cerveau mou, qu’on avait assommé comme on agite avec frénésie un bocal contenant une mouche. Ses yeux se posèrent sur ses genoux. Elle balança ses pieds pour les apercevoir. Ils touchaient régulièrement la pierre glacée du sol. Son visage prit un air soupçonneux, ses sourcils se froncèrent. Elle se trouvait vachement sombre. En décollant ses mains du matelas pour les examiner à leur tour, elle s’aperçut de l’existence du lit. Elle sauta mollement dessus pour en tester la consistance. Pas confortable. Elle fit la moue et soupira. Alors qu’elle examinait son nouvel environnement, ses griffes – elle avait oublié de jeter un œil à ses mains, du coup – vinrent de nouveau se planter dans les draps, qu’elle déchira sans ménagement.


   La chambre dans laquelle elle se trouvait était vide, froide, dénuée de toute décoration. Un lit, une table de chevet, un miroir sale et mal placé puisqu’elle ne pouvait même pas s’y voir de là où elle était. Elle avait la flemme de se lever. Non seulement elle avait la flemme, mais elle avait faim. Or, comme elle l’avait appris… quelque part, … nul ne peut combattre la flemme sans un bon verre de vin. Mouais. Non. C’était pas ça. Elle ne se souvenait même pas d’où elle sortait ça. Elle tendit le bras vers la petite table de chevet et l’effleura du bout des doigts. Elle disparut aussitôt. Kitoe baissa les yeux et sourit avec une satisfaction enfantine. Elle descendit de son lit et se pencha pour ramasser le petit sachet de toile qui reposait maintenant par terre. Elle l’ouvrit sans plus attendre, piocha dedans puis le serra contre elle. Elle amena le biscuit à ses lèvres. Croqua. Tartelette à la fraise. Son sourire disparut quelques secondes, puis revînt, accompagné d’un gloussement de plaisir un peu forcé. C’était bon. Evidemment, que c’était bon. Mais c’était différent. Il n’y avait pas seulement le plaisir de manger, il y avait autre chose, quelque chose qu’elle ne parvenait à déterminer. Et c’était très perturbant. Tout en piochant une deuxième tartelette – au chocolat, cette fois – elle s’approcha du miroir. Elle piocha une nouvelle fois, s’examina de la tête aux pieds, neutre, sans comprendre, mais neutre. Elle redécouvrait son corps nu, un corps qu’elle ne se souvenait pas avoir déjà eu. Elle n’était qu’une carcasse maigre, noire, sèche. La peau semblait avoir fondu par endroits. Seul son visage pâle aux traits trop durs, trop adultes selon elle, avait été épargné. Mais se dressaient sur son front deux cornes sombres qui ne captèrent que peu de temps son attention. Ses cheveux de jais retombaient, fatigués, mal entretenus sur ses épaules. Elle avait des yeux pourpre et reptiliens qu’elle ne reconnaissait pas, tout comme ses ailes. Au début, elle n’avait même pas compris que c’en étaient. Elle en était à sa sixième tartelette, et c’était la troisième à la fraise qu’elle mangeait. Elle ne comprenait pas… Elle ne ressemblait pas à ça, d’habitude… Devant elle, le reflet de cette femme morbide se remodela. Elle cessa de mâcher le temps de la transformation, puis en avala deux d’affilé. Elle peinait à tout ingurgiter, mais ses doigts allèrent tout de même chercher le suivant. Une larme coula sur sa joue. Sa respiration se précipita. Les dents serrées, elle fixait son reflet, ses cheveux…
 


   Tchac, tchac, tchac, tchac, tchac ! Sourire !
 


   Elle sanglota.
 


   La blonde était assise par terre, le dos contre le mur, dans la petite maison qu’avait récemment acheté Serv. Le petit groupe d’amis s’y retrouvait souvent. C’était un lieu agréable, ils y étaient tranquilles sans pour autant être trop loins des lieux actifs d’Avalon. Védem, Zack et lui avaient entamé une partie de cartes, tandis que Raggenn contemplait de la fenêtre les hauteurs de la ville, tentant d’oublier sa colère.


   -Tu vas perdre, Ved’, déclara moqueusement Zack, brisant le silence ambiant.


   -Ta gu*ule. Répondit Ragenn.


   Il grattait nerveusement le bois du cadre de la fenêtre. Serv posa son jeu face contre table et soupira.


   -Est-ce qu’on pourrait passer à autre chose ? Ved’ a compris, lui.


   Le Déchu en question bailla, puis posa sa carte – c’était à son tour depuis un bon bout de temps. Raggenn bondit, faisant basculer le tabouret sur lequel il était assis.


   -Je sais pas comment tu fais pour accepter ça, mais ça me met HORS DE MOI !


   Raggenn venait tout juste d’être déchu, et il n’assumait toujours pas les péchés de sa nouvelle race. Il les baratinait sans cesse avec ses histoires de repentance, mais nul ne pariait encore un sou qu’il serait un jour en mesure de quitter les bras de la Colère. Ce fut au tour de Zack de se lever. Kitoe releva timidement ses yeux gonflés.


   -Combien de fois j’vais vous le dire ? Je. Suis. Désolé. Voilà. T’es content ?


   -C’est bon, ça va Ra… Commença Kitoe.


   -NON CA VA PAS !


   Zack quitta la pièce. Serv poussa un nouveau soupir, rassembla toutes les cartes et les battit pour refaire une partie. Raggenn poussa quelques jurons et le silence reprit ses droits.


***


   Kitoe n’avait pas bougé d’un pouce depuis près d’une heure. Elle avait mal un peu partout et elle avait faim. Zack n’était toujours pas revenu, mais ils savaient tous qui se pointerait en début de soirée au plus tard.


   -Quelqu’un veut un gâteau ? Tenta-t-elle soudain, d’une voix mal assurée.


   -Ta gu*ule !


 
   Elle sanglotait toujours, mais souriait. A ce moment-là, Serv s’était levé, et elle avait tout de suite su que ça allait mal tourner.
 


   Ca tournait toujours mal lorsqu’il se levait contre Raggenn. Ils n’étaient pas faits pour être amis, et pourtant ils l’étaient. Kitoe se leva elle aussi. Védem dormait.


   -Arrêtez. Dit-elle sèchement. Sa gorge s’était de nouveau nouée.


   Serv reçut le poing en pleine mâchoire et s’écroula. L’adolescente chargea le colérique avec une force qui la surprit elle-même. Le tabouret leur fit perdre l’équilibre. Le Déchu poussa un cri de rage et de douleur. Kitoe était sur lui, le frappant au ventre et au visage.


   -Personne. Ne frappe. Mon meilleur. AMI !


   Elle se remit à pleurer. Des larmes de colère, et pas de peur. Des larmes de haine. Cependant, elle n’aurait su dire contre qui. Elle tendit son bras vers l’arrière, lança son pouvoir au hasard, espérant peut-être viser la table. Elle se recula, se réfugia vers l’endroit où étaient apparus ses bonbons. Elle s’empara du paquet, en déversa précipitamment le contenu par terre. Elle avala deux, revînt vers Raggen pour le frapper encore. Un sourire malsain émergeait sur son visage trempé.


   -Tiens, TOI ta gu*ule ! Elle enfonça violemment ses ongles dans la peau de son torse. Espèce de…


   -Kitoe !


   Elle se retourna vers Serv. Sa main libre porta automatiquement un fruit confis à sa bouche. Serv avait repris ses esprits. Il la regardait, effrayé, désignant la chaise où s’était trouvé Védem. Le sac de bonbons gisait lamentablement par terre, délaissé et froissé maintenant qu’il était vide. Serv prononça son nom sans qu’aucun son ne traverse ses lèvres. Kitoe comprit. Elle éclata en sanglots, ouvrit les bras pour étreindre son ami. Il s’approcha d’elle pour faire de même. Elle regrettait, il le voyait dans ses yeux. Maintenant il fallait qu’elle la calme avant qu’elle ne commette quoi que ce soit d’autre. Kitoe le serra fort. Ses bras se refermèrent sur un sac de biscuits. Elle poussa un soupir de soulagement. Ses préférés.


***


   Zack inspira profondément. Il était posté devant la porte. Il avait marché un long moment avant de se décider à rentrer, à dire à Raggenn qu’il avait eu raison de s’emporter. Maintenant qu’il y pensait, il voyait aussi mal Kitoe accepter de se laisser faire pour le plaisir d’un luxurieux. Et pourtant, il avait failli la violer… Il était temps qu’il s’excuse une nouvelle fois auprès d’elle. Après quelques minutes, il tourna enfin la poignée.
 


   Elle rit, sanglota, rit un peu plus. Elle pleurait parce qu’elle trouvait ça drôle. Drôlement beau.


 
   Raggenn agonisait toujours, alors qu’il n’avait plus de cœur. Avant cela, il avait perdu connaissance trois fois, chaque griffure – tchac, tchac ! – qu’elle lui avait infligé étant chaque fois plus insupportable. Il n’était maintenant plus qu’un tas nerveux, sans conscience, secoué de convulsions. Kitoe riait en mangeant goulument son cœur. Il ressemblait à un œuf de Pâques entre ses mains pleines de chocolat fondu, ce qui avait autrefois été du sang. Elle entendit la porte s’ouvrir mais ne réagit pas. Ce devait être Zack. Elle était contente qu’il soit revenu, elle allait pouvoir le pardonner.


   -Qu’est-ce que tu fous… ?


   Elle se retourna, crut voir la chaise derrière elle s’envoler, puis le visage grimaçant de Zack. Un coup soudain dans la tête la fit basculer. Son corps cessa de lui répondre, sa vision devînt floue.


   -Tchac…
 


   Elle plaça la dernière tartelette entre ses dents pointues et la cassa en deux pour mieux la savourer. Elle continuait de pleurer, les yeux rivés sur son reflet. Elle se préférait sous cette forme humanoïde d’adolescente mignonne, car c’était ce qu’elle était. Mais elle était blonde. Non, ce n’était pas bon, blond… C’était trop de souvenirs, trop d’innocence pure. Ce mot lui rappela le visage de ses parents. Elle les considéra avec dégoût. Putains d’Anges. Non. Putains d’anges. On n’écrivait pas ce genre de mots avec des majuscules. Ils lui donnaient la gerbe. Le blanc était mauvais. Ses cheveux lisses se foncèrent en même temps que ses iris grises. Son demi-rire cessa. Noir. Noir, c’était très bien.



Roleplay

   Elle entoura le verre de ses doigts griffus et squelettiques avant de le faire glisser vers elle. Elle prit une inspiration calme. Elle leva le verre à ses lèvres, en but doucement le contenu, puis le reposa avec autant de douceur, écoutant autour d’elle le silence de mort. Elle offrit à sa victime un sourire moqueur et victorieux. Il la surveillait sans trop oser la regarder. Elle, au contraire, se délectait de lui. Mais il n’avait pas besoin d’observer trop pour imaginer ce à quoi elle pouvait bien penser : elle aimait le voir là, misérable, attaché et avachi contre ce mur miteux en décomposition et duquel il osait à peine se décoller. Une poupée de chiffon aurait été mieux installée que lui, il en avait pleinement conscience. Cependant, il y avait aussi une forme de tendresse dans ses yeux. Quelque chose d’affectueux. Comme si elle le prenait pour un gamin. Lui-même l’admettait, il était assez gringalet. Mais il n’était pas si jeune ! En fait, elle le considérait ainsi pour une simple raison : elle avait gagné. Elle allait le détruire. Et cette idée la faisait toujours plus sourire. Ce monstre avait raison, après tout. Ellie avait parfaitement fait son boulot. L’un le savait, autant que l’autre. Ellie l’avait charmé puis s’était transformée en « Kitoe », un aussi joli nom, mais qui n’en disait pas aussi long sur son apparence… macabre.

   -Coucou, toi ! Tu es nouveau ?

   Sa voix était devenue beaucoup plus aigüe. Les cheveux noirs et sales de la Démone se lissèrent, brillants, puis virèrent au brun. Les cornes funèbres disparurent, la peau grises et brûlée s’adoucit, ce corps squelettique se peaufina, rétrécit même un peu. Les yeux remplis de terreur, le garçon assistait à une nouvelle transformation, un nouveau personnage…

   Elle gambada jusqu’au garçon, ses lèvres s’étirant jusqu’aux oreilles. Il la regardait faire avec effarement, paralysé. La petite fille hésita, puis lui tendit la main, cachant l’autre derrière sa vieille robé usée et trop grande pour elle.

  -Moi c’est Lia ! Et toi, c’est comment ? Tu veux un bonbon ? Moi j’ai plein de bonbons, je peux en faire apparaître quand je veux !

   Le jeune homme entrouvrit la bouche. Il respirait fortement. A quoi jouait-elle ? Sa tête alla timidement de droite à gauche. Les articulations de son cou avaient rouillé à force de sueurs froides. Non… non, pas de bonbons…

   Cette fille ressemblait à Ellie. C’était son portrait craché, mais en plus jeune. Elle aussi, elle lui avait proposé à manger, l’air de rien. Elle avait pris son temps. Il avait passé une très belle journée en sa compagnie. Calme, douce, patiente, rêveuse, quoique abordant parfois un étrange pessimisme, il avait senti son cœur battre un peu plus fort que d’habitude. Sous prétexte qu’elle devait prendre des aliments sucrés pour des raisons de santé, elle lui en avait fait ingérer aussi. Et plus il en avait pris, sous son regard insistant, plus il avait eu envie d’en reprendre. Elle lui avait également fait part de ses ambitions, qu’il avait au début trouvées démesurées : construire un immense palais avec un jardin de la même taille, se constituer une cour… elle avait même mentionné de rendre le monde meilleur en apprenant aux mauvais leurs fautes, en donnant aux misérables. Bref, le monde dont elle avait rêvé lui était parfait, utopique, et il avait presque rêvé avec elle sur la fin. Puis une fois le soir tombé… il ne se souvenait plus. Il avait simplement compris à ce moment-là qu’il s’était fait avoir sur toute la ligne.

   La gamine s’agenouilla et approcha son visage du sien. Trop près. Elle louchait pour planter son regard dans ses pupilles dilatées. Il remarqua que ses yeux avaient plus la couleur du sang qu’ils n’étaient bruns. Elle faisait la moue.

   -Tu veux pas de bonbon ? Pourtant, Ellie m’a dit que tu aimais rêver.

   Sa voix prenait un timbre inquiétant. Cette fille était possédée. Vraiment. Hystérique. Euphorique. Une euphorie malsaine. Il sentit une main passer sous sa mâchoire et des doigts venir lui pincer les joues. Il n’eut le temps de serrer les dents que celle qui disait s’appeler Lia introduisait déjà quelque chose dans sa bouche. C’était rond, lisse et sucré. Un bonbon, tout simplement.

   -Tu vois ? Ils sont bons mes bonbons !

   Elle attrapa un maximum de gravas et les fourra tous dans sa bouche avant même qu’ils n’aient pu se changer en sucreries. Il faillit s’étouffer.

   -C’est bon, hein ? C’EST BON HEIN ?

   Le garçon sentit les larmes couler sur ses joues. Il avait honte, si honte d’avoir peur. Elle faisait tout pour qu’il la regarde. Il avait honte. Il ressentait progressivement une forme de plaisir le submerger. Il voulut détourner les yeux mais en fut incapable. Il était sûr, maintenant, que cela venait d’elle. Elle le forçait à aimer. Elle le forçait d’autant plus qu’elle lui scandait des ambitions toujours plus inatteignables. Aimer se faire gaver comme une oie. Aimer le trop. Son estomac se contractait. Il avait envie de vomir. Il secoua vivement la tête. Il n’avait d’autre solution pour se débattre. Il se pencha sur le côté pour tout recracher. Lia le regarda faire. Sur le moment, sa pensée était aussi vide qu’un bocal sans poisson.

   -Kitoe va pas être contente… Elle a déjà eu du mal à trouver cet endroit, si en plus tu le salis… Et puis, gâche pas mes bonbons, ou sinon je vais appeler Kraa ! Et Kraa est très méchant ! Euh… méchante. Enfin je sais pas si c’est une fille ou un garçon. Elle remit son visage très près du sien. Tu veux que j’appelle Kraa, peut-être ? Elle ricana. Il remarqua alors ses dents, bien plus pointues qu’elles ne devraient l’être. Kraaaaaa ? Kraaaaaaa !

   Le jeune homme gémit, secouant la tête.

   -Non ! Non, surtout pas, non !

   Il ne savait pas à quoi ressemblait ce ou cette Kraa, et il n’avait aucune envie de le savoir. Lia se tut.

   -Bon, d’accord. Mais dans ce cas tu dois faire tout ce que je te demande de faire. La petite fit un geste théâtral de la main. Tu es mon serviteur !

   Il acquiesça. Il tremblait comme une feuille et transpirait comme un porc. Il avait froid. Il était moite et glacé. Lia lui remit tous ses bonbons dans la bouche et il obtempéra sans broncher. « Mange, mange ! C’est bon, hein ? » lui répétait-elle machinalement sans plus réfléchir au sens de ses mots. Et il mangeait, il avalait tout ce sucre écœurant, ces biscuits, ce chocolat, ces confiseries. Il n’en pouvait plus. Il réalisa plus encore à quel point il était pitoyable.

   -Tue-moi. Gémit-il soudain.

   Elle le regarda avec perplexité.

   -Hein ? Mais c’est pas moi qui fait ça. Moi j’ai pas le droit de te tuer, c’est Kitoe qui commande. Sinon, je t’aurais bien mangé. Du coup, en attendant, je joue avec toi ! Comme ça, tu t’ennuies pas et moi non plus ! C’est cool, hein ? …

   Il voulut protester. Déjà, Lia était passée à autre chose. Elle avait l’air déçue, mais résignée à devoir obtempérer à un ordre silencieux, qu’elle s’était elle-même donné. Elle se releva et revînt à sa place initiale, derrière la table. A nouveau, la Démone se transforma. Sa peau s’assécha, elle grandit, elle maigrit. Le retour du tas d’os et de chair glacée. Ses yeux cernés de rides creuses reprirent leur sévérité. La jovialité de Lia avait disparu en un rien de temps.

   -Ne fais pas attention à cette gamine. Elle tente de me copier, mais elle est vraiment très loin du but.

   Elle revînt, son tabouret à la main. Elle s’assit en face de lui, attrapa son visage et y enfonça ses ongles crasseux. C’étaient plutôt des griffes, en fait. Elle les passa dans la chevelure du garçon. Blond. Trop blond. Elle se rendait compte à quel point elle n’aimait pas cette couleur. Elle lui cracha à la figure.

   -Hm, tu sais quoi ? Je crois que je vais être gentille. Je crois que je ne vais pas te tuer tout de suite…

   Elle repartit, hors de sa vue, puis revînt en tenant quelque chose à bout de bras. Le jeune homme assistait horrifié. Une enfant. Elle tenait une enfant par les cheveux. Sale, pâle et maigre, la petite était à bout de forces. A deux doigts de mourir. De l’autre main le monstre saisit un couteau.

   -Regarde bien.

   Elle laissa l’enfant s’écrouler. Elle allait juste la couper un peu… au début.

   Il criait plus fort que l’enfant. Il suppliait. Il suppliait. Kitoe, elle, riait comme une possédée, jubilant, bavant presque devant son acte si délicieux. Les cris l’excitaient encore plus. Oui, c’en était orgasmique. Si longtemps qu’elle n’avait pas torturé, ni tué… La petite humaine finit par expirer. Le garçon en fut presque soulagé. Le visage trempé, il reprit son souffle. C’était le seul bruit qui persistait, à présent. Kitoe avait cessé le massacre dès que l’enfant était morte. Ses pieds nus baignaient dans le sang.

   -J’y suis allée un peu fort, non ? Demanda-t-elle, blasée.

   Il ne répondit pas. Qu’y avait-il à répondre ? Elle haussa les épaules.

   -Tant pis. Une lueur de vie chassa son ennui passager. Il ne reste plus qu’à passer à la suite.

   Couteau en main, elle se pencha vers les mains liées du garçon.

   -Dis-moi, tu préfères au couteau ou avec les dents ?

   -Non, s’il vous plaît, balbutia-t-il entre deux sanglots.

   -Dans ce cas, testons les deux.

   Elle prit un doigt et le coupa sec. Le hurlement lui déchira les tympans. Elle mit le bout de chair dans sa bouche. Son visage n’exprimait rien vis-à-vis du goût. Elle se contenta juste de l’avaler sous les yeux ahuris du mutilé. Elle avait pris son auriculaire. Elle allait continuer avec l’annulaire, et comme promis, avec les dents. Le cri fut encore pire que le précédent, et elle mit du sang partout. Peu importait… C’était si… exquis…

   -Je préfère largement comme ça, conclut-elle lorsqu’elle eut arraché le deuxième doigt, ça te va ?

   Il était si accablé par la douleur qu’il en était devenu incompréhensible. Autrement dit, aucune réponse.

   -Je vois… Qui ne dit mot consent, comme on dit.

   Elle rit goulument. Lui secouait la tête, bafouillant et gémissant entre ses larmes et ses spasmes de douleur. Non, pas ça… tout sauf ça. Ce monstre allait le tuer le plus lentement possible. Elle allait s’attaquer à ses bras puis à ses pieds, les mangeant sous ses yeux gonflés par le supplice. Ses parties vitales seraient les dernières à y passer. Il ne pouvait même pas se suicider. Il était voué vivre l’une des morts les plus atroces, celle qui se laisserait désirer plus que tout au monde. Lui qui avait toujours eu si peur d’elle…

   Oui, il lisait tout ça sur son visage cruel. Il lisait en elle comme dans un livre ouvert, et il était incapable de dire si c’était une bonne chose.


Keukou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33286-kitoe#640289
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 88
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016
✭ Activité : Manger et trouver des amis

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 3 / Force : 6 / Charisme : 4 / Intelligence : 1 / Magie : 6
◤ ◤: Couteau
avatar
MessageSujet: Re: | Kitoe |   Lun 26 Juin 2017, 15:10


Kitoe Idael







Zack







Sheïla







Mara







Andaelle





Keukou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33286-kitoe#640289
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 88
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016
✭ Activité : Manger et trouver des amis

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 3 / Force : 6 / Charisme : 4 / Intelligence : 1 / Magie : 6
◤ ◤: Couteau
avatar
MessageSujet: Re: | Kitoe |   Jeu 06 Juil 2017, 20:19


Sergeï







Neyo







Chips







Shomi







Klebs







Prada







Nom du compagnon





Keukou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33286-kitoe#640289
Kitoe
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 88
◈ YinYanisé(e) le : 09/11/2016
✭ Activité : Manger et trouver des amis

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 3 / Force : 6 / Charisme : 4 / Intelligence : 1 / Magie : 6
◤ ◤: Couteau
avatar
MessageSujet: Re: | Kitoe |   Sam 22 Juil 2017, 16:57

Kitoe:
 

COMPAGNONS
Kitoe I:
 

Zack:
 

Sheïla:
 

Mara:
 

Andaelle:
 


Keukou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33286-kitoe#640289
 

| Kitoe |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Hors rp :: Présentations :: Présentations en cours-