AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 | Les Conséquences de la Guerre des Dieux : Les Trois Peuples |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vanille
~ Sirène ~ Niveau VI ~

~ Sirène ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 15131
◈ YinYanisé(e) le : 08/03/2011
✭ Activité : Bibliothécaire, officiellement parlant

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 40/40 - Force : 35/40 - Charisme : 56/56 - Intelligence : 45/45 - Magie : 70/70
◤ ◤: Une longue chaîne avec un pique à chaque extrémité - un poignard - un éventail à lames.
avatar
MessageSujet: | Les Conséquences de la Guerre des Dieux : Les Trois Peuples |   Lun 23 Jan 2017, 17:50



Les Næphina

Les Peuples des Mers et des Océans sont méconnus des Hommes de la Terre, qui se bornent à appeler Sirènes les créatures qui s’en prennent à leur cœur ou à leurs navires. Les cultures et les traditions des Enfants des Eaux échappent à la compréhension des autres, ignorant des coutumes qui régissent la vie sous la surface des flots. La croyance veut qu’il n’existe qu’une seule et unique espèce, dans l’onde froide : les Sirènes, autrement nommés Ondins. Il n’est guère surprenant que cette conviction persiste puisque les Hommes de la Terre n’ont à faire qu’à une race, et ce depuis des siècles et des siècles. Pourtant, les Océans dissimulent autant de richesses que de secrets et la vérité est que la bataille est rude, dans les abîmes, pour la suprématie des mers. Les Sirènes, telles qu’elles sont perçues de façon courante, sont appelées des Næphina sous les flots. Elles sont en conflit avec une autre peuplade avec qui elle ne faisait qu’un à l’origine : les Oryanis. Toutefois, les cartes ont été redistribuées avec l’avènement d’une troisième race qui est venue bouleverser l’équilibre. Apparue peu de temps après la conclusion de la Guerre des Dieux, les Enetaris semblent avoir surgi des tréfonds des abysses. Quoiqu’il en soit, les Næphina sont les Sirènes par excellence. Enchanteresses et merveilleuses, elles possèdent le don de la voix et charment grâce à une plastique sans défaut. Elles n’en sont pas moins cruelles et carnassières, quoi que toujours avec grâce et élégance. Si elles sont d’un racisme affiché, elles parviennent néanmoins à accepter la présence des Hommes de la Terre et se mêlent aux Cités, grâce à leurs différentes apparences. Les Gælyan ne se doutent pas des conflits qui font rage dans les mers. Les Oryanis prétendent que les Næphina ne sont pas légitimes dans leur position, car ce sont en effet ces dernières qui ont la main mise sur le territoire ondin et règnent sur l’Océan.



Les Oryanis

Les Oryanis sont des créatures bien moins attrayantes que les Næphina, plus sauvages et crues dans leur apparence et leurs mœurs. Contrairement aux Næphina qui ont presque toujours une queue de poisson, les Oryanis peuvent avoir des formes diverses et variées, du requin à la méduse en passant par l’hippocampe ou l’orque. Leur teint est souvent d’une pâleur surprenante, due au manque de lumière et il est plutôt habituelle que leurs iris soient blanches, jaunes ou noires. Organisées en clan et en famille élargie, elles ne reconnaissent nullement une autorité qui ne seraient pas le Chef de leur groupuscule. Farouches, violentes, elles sont avant tout des guerrières aux idées tranchées. Elles croient à la pureté de l’Océan et abhorrent les Næphina pour leur trahison. D’après elles, les Næphina auraient renié leur Berceau en acceptant de le quitter, de posséder une forme leur permettant de marcher sur la terre ferme. La Guerre entre les deux peuples est perpétuelle et les batailles sont monnaies courantes. Pour autant, certaines Næphina croient qu’une entente, au moins partielle, est possible et elles entretiennent des contacts réguliers et plus ou moins cordiaux avec quelques groupes d’Oryanis. Les unions ne sont que fragmentaires et demeurent fragiles. Les alliances se font de plus en plus nécessaires à mesure que les Enetaris se déploient dans les mers et les océans, car elles ne s’encombrent pas de distinction entre les deux autres races et cherchent à les éliminer, toutes autant qu'elles sont. Les Oryanis sont d’ailleurs les premières victimes des Enetaris, à cause d’une existence nomade, contrairement aux Næphina qui s’établissement en cités, qu’elles soient « normales » ou « bulles ». Les Oryanis ne demandent cependant pas d’aide aux Næphina, car elles ont l’esprit fier et n’avoueront jamais qu’elles ont besoin de traitresses. Les Oryanis ont une ouïe remarquable et une vision aiguisée dans l’obscurité. Cependant, elles craignent la lumière et sont bien moins rapides que les Næphina. Elles n’approchent que très rarement la Cité Engloutie, inatteignable comme toutes les cités bulles et de surcroit, trop lumineuse.  



Les Enetaris

Apparues durant les derniers instants de la Guerre des Dieux, les Enetaris sont des créatures étonnantes et mystérieuses dont les origines demeurent brumeuses. Elles sont devenues le troisième peuple des Mers et des Océans mais ne semblent porter aucune considération aux flots. Particulièrement meurtrières et carnassières, elles ne paraissent exister que pour le carnage et la destruction. D’ailleurs, elles ont été baptisées « Enetaris » en référence à un vieux mot du dialecte ancestral des Sai’yrana, un mot qui signifie « Chaos ». Malgré leur apparition récente, les Enetaris semblent se développer à une allure inhabituelle, et s’organisent de façon cohérente et ordonnée pour que leurs faits et gestes soient davantage percutants. Elles parlent un dialecte qu’elles sont les seules à comprendre et annihilent la vie des Oryanis et des Næphina sur leur passage, ainsi que les constructions qui sont à leur portée. Les Enetaris ont une apparence étonnement douce et enchanteresse. Au moins aussi merveilleuses que les Næphina, elles sont néanmoins très différentes et pourvues de jambes sous leur forme originelle, ce qui laisse à présager qu’elles pourraient aisément aller sur terre, même si elles ne semblent pas intéressées par cette éventualité pour le moment. Leurs écailles sont colorées et étincelantes et des arabesques tout aussi pétillantes qui parcourent leur peau. Puissantes et d’une rapidité supérieure aux deux autres peuples, elles sont capables de faire des ravages et ne sont limitées que par leur nombre, encore insuffisant à leur prétention. Leur magie est dévastatrice et elles en usent et en abusent. Dotées d’une intelligence sanguinaire et d’un sens aigu pour le meurtre, elles ont un esprit qui ne s’achètent ni ne se corrompt. Leur Tâche est la seule chose qui compte. Les Næphina auront tôt fait de remarquer la ressemblance des Enetaris avec la description d’une peuplade présente dans un vieux conte de la Cité Engloutie. Dans l’histoire, la race se fait massacrer pour avoir fait confiance aux Hommes de la Terre et mise à part leur apparence, il ne semble y avoir aucun lien entre les Enetaris et les personnages de la fable. Les Enetaris vénèrent deux Dieux, d’après ce qu’on comprit les rescapés de leurs boucheries : Nyam et Daé. Pour l’heure, les Enetaris n’agissent que par opportunité : elles s’en prennent aux individus qui croisent leur chemin et déciment les campements, les villes et les villages qu’elles trouvent. Néanmoins, elles ne peuvent rien contre les Cités Bulles – et donc la Cité Engloutie – car elles n’ont pas encore quitté l’eau.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t13568-vanille-deliana-sir En ligne
 

| Les Conséquences de la Guerre des Dieux : Les Trois Peuples |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Défi Guerre des dieux (oo6) - Amadeus Debussy
» Prédéfinis [En cours]
» Un, deux, trois, nous irons au bois [PV Kazeigan]
» Les Dieux [7/9]
» Athéna, déesse de la Sagesse et de la Guerre [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Hors rp :: Fondements :: Races majoritaires :: Ondins-