AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Quête] Mauvais présage - Ft Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: [Quête] Mauvais présage - Ft Dante   Ven 02 Déc 2016, 17:54


Dispersés pour mieux se retrouver. La cavale à laquelle Dante et moi-même nous adonnions depuis quelques temps déjà visait à purger l'intégralité des rebelles qui avaient prêté allégeance à nos cibles crapuleuses. Les vampires dissidents n'étaient plus ; leur allié démoniaque vivait toujours cependant. Suspectant une coalition plus vaste qu'estimée en prime abord, nous avions opté pour un démantèlement intégral du réseau des insurgés. La course-poursuite de longue haleine nous avait menés droit en territoire hautement pernicieux – un lieu aux dangers conséquemment inexorables, plus délétères encore qu'au sein de l'antre des damnés. Dépeintes tel un berceau funeste, nous foulions présentement les terres arides, convergeant dans la direction du volcan ardent. Il devenait hautement probable que le démon cherchât refuge chez ses pairs, au sein de l'enfer. Notre intervention se heurtait au spectre de sordides intrications. Il n'était point exclu que des renforts soutinssent le fugitif s'il triomphait de son escapade. Subséquemment, il nous incombait de nous hâter :  le temps nous faisait défaut.

 « Ses traces sous-tendent son objectif. Si nous ne parvenons à l'intercepter dans les prochaines heures, je crains qu'il ne bénéficie d'un avantage démesurément favorable pour qu'il demeure raisonnable de le traquer. » Jamais encore je ne m'étais aventuré dans le repaire de ces dévots maléfiques. Je doutais même avoir croisé la route d'un de leurs représentants – si l'on exceptait le belligérant en fugue. Tout chasseur avisé se soustrayait à une confrontation dans le nid de sa proie. La meute provoquée dans son bastion se voyait dotée de formidables aptitudes mésestimées par les sots qui les occultaient. Conservant ce paradigme à l'esprit, je tâchai de me presser, réprimant les sporadiques protestations de mes plaies acquises au cours de notre précédente rixe. La fournaise massive se dressait distinctement ; l'air ambiant s'alourdissait de sa touffeur. Grondante et menaçante, la montagne promulguait ses admonitions pour nous dissuader de toute poursuite. Bien que sinistres, ces bravades ne suffisaient à ce que nous rebroussâmes chemin. Nous n'avions point arpenté de telles étendues pour rendre les armes.

Face à l'ardeur que nous manifestions, les Aetheri nous réservèrent un singulier destin. Pour cause, nous croisâmes la route d'un individu ésotériques – un vieillard scandant de périlleux apophtegmes en agitant ses bras tel un possédé.

 « Halte-là voyageurs !
Ma vie cesse dans l'heure !
En garde mes enfants ;
Le néant vous attend.

Le volcan réclame un sacrifice ;
Pour que le monde échappe au supplice.
Le réceptacle, de pureté, doit suinter ;
Nulle once de noirceur ne sera adoptée.

Pressons, pressons, ou le trépas triomphera !
De son courroux absolu, nul ne survivra.
Mort et désolation en règne incontesté,
Déferleront sur le continent contristé. »


Sitôt ses prophétiques vociférations énoncées, l'ermite abstrus acheva ses gestes cabalistiques d'un sourire sibyllin. Point de questions, d'interrogations permises : son corps s'immola subitement – l'inconnu se volatilisa inopinément. Mes yeux ébahis peinèrent à accuser l'abscondité de la scène. Je me retournai lentement pour interpeller Dante et m'enquérir de son opinion.  « Les vaticinateurs d'augures mortifères sont-ils monnaie courante sur ces terres ? » Tout devin contestable qu'il apparut, l'entrain ne manqua assurément point dans la verve de l'amphigourique orateur. Je me retrouvai même doucement enclin à appréhender les funestes conséquences d'un dénigrement de son présage. Nous ne pouvions cependant nous écarter de notre objectif initial. Les digressions n'étaient guère permises, ou du moins, tentai-je de m'en convaincre. J'employai, pour ce faire, l'exercice de la raison. Quand bien même souhaitais-je créditer son élocution, je doutai que les « âmes pures » proliféraient en ces lieux. Cette distraction devait, selon toute vraisemblance, s'apparenter à un subterfuge offrant à notre cible le luxe de nous distancer.  « M'est avis qu'il serait judicieux d'ignorer ces extravagantes sentences. Un détour profiterait au scélérat que nous poursuivons. »

En dépit de la conviction que je soutenais, je quérais subrepticement une forme d'approbation chez mon interlocuteur. Je ne parvenais à déterminer avec l'assurance la plus totale s'il s'avérait davantage sage d'outrepasser ou de m'accorder aux préconisations du vieillard. Quoiqu'il en fût, les deux alternatives nous menaient inéluctablement en direction du volcan. En outre, les scénarios se faisaient également pressants. La convergence en direction de la fournaise achèverait de nous décider.

734 mots
Revenir en haut Aller en bas
 

[Quête] Mauvais présage - Ft Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un chat noir, s'est un mauvais présage, est-ce bien vrai ? Oui, en voilà la preuve...
» « Nous ne sommes que témoins de notre apocalypse » || TOUT le clan de l'ombre.
» Liste des papillons N°1
» A la recherche du mauvais présage
» Mauvais Présage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le dévasté :: Terres arides-