AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le seul moyen de chasser un démon est de lui céder. [Présentation terminée -16 V2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emy Vanteska
~ Démon ~ Niveau II ~

~ Démon ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 62
◈ YinYanisé(e) le : 26/02/2016

Caractéristiques
◤ ◤: A : 8 F : 10 C : 11 I : 6 M : 2
◤ ◤: Un kunaï & un ninjato
avatar
MessageSujet: Le seul moyen de chasser un démon est de lui céder. [Présentation terminée -16 V2]    Sam 08 Oct 2016, 16:55


Identité

Nom : Vanteska
Prénom : Emy
Surnom : Elle se fait appeler Pandemia en référence à sa mère
Sexe : F
Age (réel et en apparence) : Trente ans
Race : Démone

Spécialités :
- Agilité : 3 + 2 + 1 + 2 + 2 = 10
- Force : 7 + 3 + 2 = 12
- Charisme : 11
- Intelligence : 4 + 2 = 6
- Magie : 2

Métier :
Activité : Vendeuse de drogue.
Armes : (2 max) Un kunaï et un ninjato
Particularités : Aime laisser ses cornes apparentes. Accro à l'opium.


Pouvoirs

Pouvoirs :
- Le pacte démoniaque
- Le reflet de l'autre
- La tentation du diable
- Contrôle de la magie noire
- Illusionniste

Pouvoir de niveau 2
- Ne pas compléter = (N/A)

Pouvoir de niveau 3
- N/A

Pouvoir de niveau 4
- N/A

Pouvoir de niveau 5/6
- N/A


Gains

Gains de lieux
- N/A

Gains de quêtes
- N/A

Gains Hors RP
-La lanterne de l’égaré : Petite lanterne à la lumière vive, elle s’éclaire dans les endroits sombres et varie son intensité pour faire retrouver son chemin à celui qui s’est perdu, devenant de plus en plus éclatante lorsque la route est bonne. Sa couleur est aussi changeante, afin d’informer son détenteur du danger qui l’attend.

Gains RP pour tous
- N/A

Arme du temple
-N/A

Bonus d’Event :
Le souffle de l’Autre : Les Démons ont acquis un familier parasite qu’ils peuvent placer auprès de la personne qu’ils souhaitent. Invisibles pour les autres races (à l’exception des Ombres et des Rehlas), le familier commence son œuvre auprès de sa cible sans se faire repérer et totalement dépendant d’elle. Il s’immiscera petit à petit dans ses pensées, provoquant chez elle une peur qui s’accentuera et dont il se nourrira progressivement, devenant de plus en plus fort. Cette énergie acquise affaiblira la cible qui sera de plus en plus fatiguée, malade et perturbée, et nourrira le familier qui commencera à faire le mal autour de lui de manière autonome. De nombreux écrits existent sur ces êtres et, d’après eux, il n’existe qu’un moyen de se débarrasser d’eux : se plonger dans l’eau du fleuve des morts de l’Enfer, avec tous les risques que cela comporte. Une fois anéanti, le familier se réincarnera et se tournera de nouveau vers son maître dans un temps plus ou moins long en fonction de la puissance du Démon.



Vos Hauts-Faits



N/A



Le Rituel de la Lune

« La pleine lune approche, Pandemia. » Sa lumière argentée à peine dissimulée par l'obscurité glacée des nuages s'enfuit à travers les yeux de la démone. Un sourire inquiétant accueillit les paroles à peine murmurées. L'horreur que représentait une telle nouvelle pour sa compagne la grisait. Un frisson excité effleura sa peau. La chevelure d'ébène tournoya légèrement pour se placer face à la fenêtre. Entre les bras de Pandemia reposait une petite fille qui parcourait paisiblement le royaume des rêves bercée par la fraîcheur de la nuit. Celle qui avait parlé portait elle aussi une enfant emmaillotée dans un drap bleu. « Allons-y. » Sans ajouter quoi que ce soit, la brune enjamba le rebord de pierre et s'élança dans les airs, déployant ses ailes dans un bruissement retentissant. Sa compagne la suivait de près. Les ailes d'un noir étonnamment frangé de blanc s'ouvraient majestueusement pour couvrir le ciel d'un velours sombre. Par réflexe, la démone baissa son regard pourpre vers sa fille, attendrie par ce petit être fragile qui ne bougeait presque plus et murmurait de temps à autre dans son sommeil. La soirée s'annonçait des plus délicieuses.

La proie, elle l'avait repérée en arrivant. Une courtisane des quartiers nobles qui se prostituait quelquefois par amour pour les plaisirs défendus. Une passion que la démone connaissait parfaitement. Et puisque la rencontre avec une telle femme raviverait sans le moindre doute de douloureux souvenirs chez l'orisha, elle n'avait pu choisir qu'elle. Provoquer la colère de sa servante la rendait particulièrement joyeuse, et sa bonne humeur tendait à l'euphorie. La cérémonie, promesse de force et de nouveauté. L'échec ne s'envisageait pas, surtout qu'il s'agissait du premier rituel d'Emy. Quoi qu'il lui en coûte, elle réussirait ; et elle savait que le prix à payer ne serait pas élevé. La fraîcheur nocturne glissa sur ses épaules nues, et un léger tremblement agita ses muscles lorsqu'elle effleura le sol. Entre deux ruelles sombres se trouvait la cible. « Bonsoir, très chère. » Un sourire carnassier aux lèvres, Pandemia replia ses ailes. Un battement de coeur plus tard, elle se trouvait aux côtés de la somptueuse blonde, une main glissant négligemment dans le creux de ses seins. « Alors, ma belle… Quel est le prix à payer pour que ton corps m'appartienne ? » Un bruissement dans son dos l'informa que sa servante venait de la rejoindre et de récupérer Emy qui, assisse sur les pavés, ne comprenait pas grand-chose à la situation. Quoi de plus normal pour une enfant muette ? Malgré tous les efforts de la démone et les sorciers chez lesquels elle s'était rendue, la petite refusait de prononcer le moindre mot. Une attitude qui l'exaspérait profondément.

Les prunelles de la blonde s'agrandirent de surprise alors qu'elle sentait les doigts chauds de la brune parcourir sa peau avec une délicatesse respectueuse. « Je… Les gens me donnent ce qu'ils veulent, et j'agis selon leurs désirs. » En l'occurrence, la démone connaissait parfaitement son désir et comptait bien le poursuivre jusqu'au bout sans rien débourser. Acquérir sa proie de la sorte aurait été une insulte à l'acte qu'elle s'apprêtait à accomplir. « Et si je te disais que je t'observe depuis des jours et que chaque fois que tu entres dans cette ruelle un feu embrase mon sang ? Que rien ne pourra éteindre ma soif qu'une seule de tes étreintes ? » Un murmure sensuellement empoisonné qui s'insinuait dans l'esprit de l'ingénue dont les pommettes prirent une teinte rosée délicieuse. La main de Pandemia se plaça dans le creux de son dos alors qu'elle plongeait ses yeux sombres dans l'océan de l'innocente victime. « Allez, viens. » Une seconde plus tard, elles se retrouvèrent dans une chambre sobrement décorée. La simplicité de l'endroit convenait parfaitement à la concentration et à l'humilité qu'exigeaient son oeuvre. Une maison isolée du village que Gina avait trouvée pour elle. Personne ne viendrait les déranger en ces lieux. L'excitation se lisait dans le bleu violent des iris de la blonde qui s'allongea lentement. Un plaisir interdit qui sublimait sa beauté au-delà des mots. Avec un air de prédatrice satisfaite, la démone laissa tomber sa robe sur le sol et s'avança pour rendre hommage à sa victime.

Lorsque l'affaire fut faite, Pandemia attrapa un pinceau entre ses doigts. L'objet se teintait d'une peinture d'un noir inquiétant avec lequel elle s'orna de tatouages éphémères par des gestes précis. La blonde s'était assoupie. « Gina, vous pouvez entrer. » La porte s'ouvrit délicatement et les trois femmes entrèrent dans la pièce, les petites ne comprenant visiblement pas ce qui se passait. Complètement nue et couverte de symboles sombres, la démone s'agenouilla devant sa fille qu'elle embrassa sur le front, presque tendrement. « Ceci est le rituel de la lune, Emy. La famille de ton père le pratique depuis des générations, et il me l'a appris avant que tu ne viennes au monde. Tu devrais toi aussi t'y conformer, un jour ou l'autre. C'est de cette cérémonie que nous tirons notre force. Regarde bien. » Sans un regard pour les orishas, elle se releva avec précaution, laissant le pinceau entre les doigts de sa fille. Un sourire triomphal aux lèvres, elle s'avança jusqu'à la blonde toujours endormie et lui griffa le visage brutalement. L'endormie se réveilla en sursaut pour retrouver face à elle une démone sous son apparence la plus terrifiante. Un cri d'horreur lui échappa. « Mais qui êtes-vous ? » Pandemia éclata de rire et posa sa main griffue sur le sein gauche de sa victime. « Tu me trouvais beaucoup plus appétissante tout à l'heure. » Devant l'effroi qui grandissait dans les yeux de sa proie, elle ressentait une excitation insoutenable qui faisait ses yeux d'un miroitement sauvage. La prédatrice s'était réveillée.

Avec délicatesse, la démone se releva légèrement pour observer le corps de la blonde. Une jeunesse vigoureuse et malsaine qui ne pouvait qu'être bénéfique pour elle. Sans prévenir, elle plongea ses griffes dans la chair rose jusqu'à attraper l'objet de son désir. Un flot rouge s'écoula des lèvres de la prostituée dont les prunelles s'agrandissaient de terreur. Le néant précédant la mort venait les caresser d'une noirceur docile. « Bonne nuit, ma belle. » D'un geste précis, elle arracha l'organe vital qui palpitait entre ses doigts et sortit du lit. Debout face à la fenêtre, les yeux fixés vers la lune, elle écrasa le coeur entre ses mains monstrueuses. « Par ce sang, ma force devient sans limites. » Le cauchemar ne s'arrêtait pourtant pas là. Un éclair avide dans son regard meurtrier. « Par ce coeur, je renais. » Sans plus de cérémonie, la brune le porta à ses lèvres pour y planter ses canines blanches. Profondément admirative, Emy ne lâchait pas des yeux sa mère, et l'immonde bruit de mastication qui résonnait dans la pièce lui paraissait la plus douce des mélodies. Une fois sa victuaille absorbée, Pandemia laissa le sang couler sur son corps pour qu'il s'imprègne de sa chair, immobile sous les rayons d'argent. Un applaudissement brutal et mesuré interrompit la scène silencieuse.

Un frisson courut sur la peau de la démone. Il savait. Lorsqu'elle se retourna, ses craintes se confirmèrent. « Félicitations, Pandemia. Tu fais ça avec presque autant de talent que les membres de ma famille. Cela dit, tu m'as caché l'existence de l'enfant. » Par réflexe, la brune voulut se précipiter auprès de sa fille, mais quelque chose l'en empêcha. Incapable d'esquisser le moindre geste, elle vit le démon ébouriffer la chevelure d'Emy d'un geste négligé. Fasciné par le grand homme qui se tenait devant elle, la petite ne bougeait pas d'un millimètre. « Tu devrais savoir que je fais toujours payer les dettes. » D'un mouvement reptilien, il glissa jusqu'à Gina dont il trancha la gorge sans ménagement. Horrifiée, l'orisha porta la main à son cou couvert d'hémoglobine et s'effondra. Son corps était secoué de tremblements. Un cri échappa à Pandemia, un hurlement qui fit sursauter la cité entière alors que sa servante lui était arrachée. Avec rage, la brune s'abattit sur celui qui avait autrefois été son amant pour le réduire en pièces. À sa grande surprise, il se contenta de la prendre dans ses bras et de l'empêcher d'exécuter le moindre geste. « Lâche-moi, enflure. Je vais t'arracher les yeux et les donner à manger au mendiant le plus pauvre que je... » D'un claquement de doigts, il la fit taire. « Tu aurais dû rester à ta place, démone. Tu sais mieux que quiconque que je ne pardonne pas à ceux qui m'offensent. Quant à toi, gamine, deviens suffisamment forte pour que je sois fier de toi. Et alors, peut-être que tu feras partie de ma famille. » Ne comprenant pas ce qui advenait, Emy battit des cils un instant avant de se mettre en position de combat pour défier celui qui s'en prenait à sa mère, voyant aux traits crispés de son visage qu'elle souffrait. « Maman ? » Les prunelles de Pandemia s'écarquillèrent de surprise avant qu'elle ne disparaisse dans un éclair aveuglant. Lorsque la petite ouvrit les yeux, elle tendit la main vers Meredith qui sanglotait, agenouillée près de sa mère et couverte de sang. « Dis, Mery on y va maintenant ? J'ai faim moi. »



Meredith

Nom : Calendil
Prénom : Meredith
Sexe : F
Race : Orisha
Pouvoir : Lien du destin
Spécialités :
Agilité :
Force : 2
Charisme :
Intelligence :
Magie :

Gains : - L’Obole : Dans votre peau s'est incrustée une petite pépite d'orishalque, difficile à voir mais pourtant présente au toucher. Si celle-ci n'a pas changé votre quotidien, elle a de grande chance d'influer sur votre futur. Vous savez qu'il serait idiot de l'enlever et préférez ne pas y toucher. [L'obole est une pierre magique qui vous permet de lutter aléatoirement contre les malédictions y compris celles d'Antarès. Elle ne vous protégera donc pas de toutes les malédictions qui pourraient vous accabler, mais d'une partie seulement. Plus vous avez de magie, plus le pouvoir de l’obole se voit efficace. De même, plus votre intelligence sera élevée, plus vous comprendrez son utilité et son fonctionnement (15 et +)]

Caractère : Ce qu'il faut dire de Meredith... Compagne de voyage d'Emy, elle possède elle aussi un caractère parfois volcanique bien que ses actes et ses paroles soient souvent d'une douceur exquise. La loyauté et la fidélité à celle qu'elle considère comme sa maîtresse n'ont pas de limites, et elle serait prête à mourir s'il le fallait. Profondément affectée par la mort de sa mère, elle cherche par tous les moyens à protéger Emy et à la dissuader de provoquer le danger _ ce qui n'est pas chose facile quand on connaît la démone _, par respect pour sa dernière volonté. Meredith a une peur déraisonnée des vampires et ne supporte pas qu'on la considère comme inférieure. Facilement sujette à la colère, elle ne recourt cependant que rarement à la vengeance, préférant régler ses comptes sur le champ. L'orisha est d'une grande prudence envers ceux qu'elle rencontre et n'accorde jamais son entière confiance. Pour elle, les autres sont des ennemis qui ont le pouvoir de la détruire. Ne vous offusquez donc pas si elle refuse votre compagnie ou remet constamment en question vos intentions.

Histoire : Unique fille de Gina Calendil, elle n'a jamais connu son père, sa mère ayant toujours prétendu qu'un Aether lui avait offert une enfant en récompense de ses loyaux services. Cependant, Meredith a grandi jusqu'à ses dix ans en compagnie de Gina, la suivant dans chacun de ses voyages auprès de Pandemia. C'est ainsi qu'elle vécut avec Emy depuis la naissance de cette dernière et apprit à s'occuper d'elle très jeune, la tradition voulant que la fille Calendil s'occupe de la fille de la famille de démons à laquelle elle appartenait. À la mort de sa mère lors de la cérémonie, et suite à la disparition de Pandemia, elle décida de prendre en charge Emy qui n'avait alors que six ans pour honorer la mémoire de sa mère et devint dès ce jour sa plus fidèle alliée. Un serment qu'elle scella dans le sang et qu'elle ne rompit jamais.

Physique : Fidèle à sa lignée dans sa dévotion envers Emy, Meredith ressemble également à toutes celles qui l'ont précédée. D'une taille relativement petite contrairement à sa maîtresse, l'orisha possède une longue chevelure d'un blanc déconcertant qui contraste de manière surprenante avec la teinte hâlée de sa peau. Elle porte un anneau en or à l'oreille gauche, anneau qui appartenait à sa mère autrefois. Ses grands yeux turquoises reflètent parfois une profonde tristesse. La plupart du temps vêtue de bleu, elle a une préférence pour les tenues légères et simples puisqu'elle passe son temps à voyager. Son œil droit est souligné de deux traits azur, une marque de naissance qu'elle arbore avec fierté. Mais ce qui est le plus précieux à ses yeux est le pendentif de cristal qu'elle ne quitte jamais et qui se love au-dessus de sa poitrine.



HRP

Votre prénom ou pseudo courant : Emy
Comment avez-vous découvert le forum : Top-sites
Si un jour vous quittiez le forum, comment voudriez vous que votre personnage disparaisse? : Aucune idée
Une remarque, un petit mot ? : Framboises à la chantilly. nastae
Code ? : Pirouette cacahuète





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33187-le-seul-moyen-de-ch
 

Le seul moyen de chasser un démon est de lui céder. [Présentation terminée -16 V2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le seul moyen de guérir, c'est de se considérer comme guéri. [Luigi]
» Ouvre grand tes oreilles ma jolie : pourquoi t’allumes pas la mèche de ton tampon pour te faire exploser la tirelire ? parce que toi c’est vraiment le seul moyen que t’auras jamais pour te faire sauter.
» Arizona - le seul moyen de résister à la tentation c'est d'y céder
» Le seul moyen d'aimer quelque chose est de prendre le risque de la perdre ? E. Hermione de Lisle [SAISON 1]
» Peregrin Touque • « Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c’est d’y céder »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Hors rp :: Présentations :: Présentations Validées :: Anciennes Présentations-