AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Allez, bientôt Nowel les enfants *O* N'oubliez pas le calendrier et les concours hé hé ! Nouvelle chanson de bonne humeur <3 >> ICI << Yeah ♫

Partagez | .
 

 Livaï (v2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Livaï
~ Humain ~ Niveau III ~

~ Humain ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 292
◈ YinYanisé(e) le : 19/05/2016
☿ Âme(s) Soeur(s) : Hahhah Ha... hu?

Caractéristiques
◤ ◤:
◤ ◤: Une épée
avatar
MessageSujet: Livaï (v2)   Mar 04 Oct 2016, 04:07



Livaï

“Il faut feindre la faiblesse, afin que l'ennemi se perde dans l'arrogance.”.

ID
Prénom : Livaï
Surnom : Lévi
Sexe : Masculin
Age (réel et en apparence) : vingt six ans
Race : Humain
Métier : /
Activités : Faire la sieste au soleil

††††††††††††††

HRP
Votre prénom ou pseudo courant : Ceci est un DC
Si un jour vous quittiez le forum, comment voudriez vous que votre personnage disparaisse? : Dans un bain de sang…
Code du règlement : Pirouette cacahuète


pouvoirs & armes


- Agilité : 5 + 1 = 6
- Force : 7 + 3 + 1 = 11
- Charisme : 6 + 2 + 1 = 9
- Intelligence : 5 + 1 + 1 = 7
- Anti-Magie : 2 + 2 + 1 + 2 = 7

Armes : Une épée et des gantelets particulièrement tranchants


gains & divers
Gains de niveaux
Niveau II :
Niveau III :
Niveau IV :
Niveau V/VI :
Gains de lieux
- Popularité nationale [Humain]

Gains de quêtes
- Eternité (magie divine d'Edel et d'Ezekiel)

Gains Hors RP
- N/A

Gains RP pour tous
- Ensemble Chamanique : un remerciement pour la participation, qui contient une couverture en fourrure, deux pots de pigments noir et blanc, un pinceau pour peindre, une poignée d'herbe à pipe et la pipe en bois pour fumer avec.

Malus d'Event :
Le Temps assassin : Cette malédiction oblige chaque Humain à posséder un Ange gardien, faute de quoi il vieillira prématurément jusqu’à mourir.

Arme du temple
-N/A


Physionomie

Livaï est un jeune homme  qui a particulièrement le sourire facile. Il se dégage naturellement de lui un certain charme sans être d’une beauté transcendante. Ses cheveux châtains clairs sont mi-longs. Ils lui recouvrent facilement les yeux qu’il s’empresse alors de replacer négligemment en arrière. Du haut de son un mètre quatre vingt trois, il toise le mode de ses yeux sombres dans un regard tout aussi mystérieux que déstabilisant.
Il s’habille souvent dans des tons sombres et le plus simplement possible sans ornement ni fioriture.
Il conserve de ses années de captivité quelques cicatrices qu’il cache sous divers tatouages qui ornent son corps. Contrairement à ses semblables, son durs labeur lui a permis d’acquérir une certaine forme physique qu’il se plaît à mettre en valeur et d’exhiber lorsqu’il en a l’opportunité.



Psychologie

Livaï est d'apparence lunatique, imbu de lui-même et je m'en foutiste. Il peut se montrer terriblement égoïste et narquois s'il sent que la situation lui échappe, préférant étaler sa fierté que de se retrouver blessé physiquement ou dans son orgueil. On ne peut pas dire qu’il inspire vraiment confiance, mais en prenant le temps de le découvrir, et passé outre à son humour plus que douteux, il peut se montrer sous un meilleur jour, si toutefois la personne en face de lui se montre digne d’intérêt.
Livaï se méfie des autres et a beaucoup de mal à se projeter dans des relations stables ou sérieuses.
Il ne fait confiance qu’à son ange gardien et il lui faudra du temps pour éprouver de l’empathie envers un inconnu.
Enfant brimé, il grandit seul dans un état de servitude ce qui explique en partie la carapace qu’il s’est forgé et son manque d’éducation. Livaï n’en est pas moins attiré par les autres, ce n’est pas un solitaire et sait obtenir ce qu’il désire en y mettant de la bonne volonté.
Épris de liberté, il aime profiter de la vie et repousser ses limites.




Histoire

« Tous morts il ne reste plus que moi»
Recroquevillé sur moi-même, dans l'ombre je tape ma tête contre un mur.

« Sors de ma tête… Je n'en peux plus. Arrête de me parler »
Je deviens fou. Cette voix est partout. Je l'entends mais elle n'existe pas. Elle n'est pas réelle, comment pourrait-elle l'être?
« Encore? » Pitié, faites la taire, faites la sortir.
La paroi rocheuse est imprégnée du sang qui coule maintenant dans ma nuque et sur ses épaules.
« Je deviens fou. »
Je les vois me regarder comme si je perdais la raison. J'entends leurs rires couvrir leurs insultes.
« Mais cette voix… Elle ne s'arrêtera jamais. Je peux supporter tout le reste, mais cette voix… »
Je serre les dents à chaque fois que l'un d'eux me repousse rageusement vers l'obscurité de l'antre où ils m'ont enfermé; Des grilles et de la roche, sans lumière du jour, sans espoir, seul avec cette voix.
Je fais semblant qu'elle n'existe pas et me contente d'effectuer les tâches que l'on me donne au jour le jour. Comme si l'humiliation et les corvées ne suffisaient pas, il faut en plus que je subisse les tourments de cette folie.
Parfois elle disparaît, me laissant désespérant vide. C'est sans, que je me rends compte qu'elle me manque, qu'elle est une partie de moi.
« Que dit-elle? » Je n'en sais rien. Elle chante dans une langue que je ne comprends pas. Elle est douce, parfois plus dure.
« M’insulte t-elle, elle aussi? » Je ne pense pas. Elle n’est pas comme « eux ».
Je prends les coups, ils ne m'aiment pas mais j'ai la peau dure, ils l'ont tannée à force de haine. Ils sont aussi stupides qu'arrogants. Ils pensent être maitres du monde et que je ne suis rien.
Mais je ne le suis que lorsqu'elle ne me parle pas.
« Et elle n'est plus là. Elle m'a abandonné »
Mes yeux s'ouvrent sur un nouveau jour et mon corps n'est plus qu'une plaie ouverte. Je ne compte plus les heures, le temps n'existe plus pour moi. Seul le cliquetis de la serrure et les seaux d'eau qu'on me balance dessus pour me réveiller font office de compte. Encore un, je frissonne. Mon corps se tend. Un autre, ma mâchoire craque et mes poings se serrent. Puis un autre et encore, un cycle sans fin me donnant l'impression de me noyer dans cette humiliation sans fin.
- « Levi »
Elle me parle enfin. C'est la première fois que je la comprends. J'entrouvre les yeux alors que je mange la poussière et que ma tête s'écrase dans le sol. Je la vois, la voix, un ange. Si belle, si douce au milieu de ces infectes tortionnaires qui s'esclaffent et m'humilient.
- « Rien ne t'oblige à endurer tout ça, Levi. »
Je la comprends enfin. Ma vision se trouble alors que je m'enlise. Ma nuque retient le poids sur mes cervicales.
Toutes ses années… Sans l'écouter vraiment.
« Je t'entends à présent mon ange… Je te vois. »
Ma mâchoire se serre alors que mon coeur se soulève. Je suffoque, mais je vis.
« Je suis… Je suis vivant… Je ne suis plus seul. »
J'explose dans une rage hystérique qui fait couler le sang. Je ne retiens aucun coup et esquive les leurs, en encaissant aussi, mais rien ne m'arrête. Si je ne la regarde pas je sais qu'elle m'observe avec l'étrange pressentiment qu'elle ne me juge pas. Elle est ma muse, celle qui a soulevé en moi cette soudaine soif de liberté. Mon poing s'enfonce dans le visage d'une de ces créatures. J'ai tellement frappé qu'il est impossible de juger ce qu'elle était avant. Je m'essuie les lèvres d'un revers de la main et laisse mon sang s'écouler sur lui. Si je ne savais rien de cet être, je sais qu'il ne relèvera pas remplissant ma tête d'une sensation euphorique. Mes lèvres s'étirent dans un sourire sombre alors qu'un blessé tente de s'éloigner du bain de sang dans lequel je patauge allègrement.
Mes yeux trouvent pour la première fois ceux de mon ange. Je lis le trouble et devine son coeur battre autant que le mien.
Me demande t-elle de l'épargner?
Mon corps se baisse glissant les doigts entre les cadavres décharnés alors que mon hilarité me fait mal aux côtes.
Ils se sont bien défendus mais pas assez.
La dague vient de fendre l'air se plantant dans la tête de la créature qui s'écrase aux pieds de mon ange. Elle a sursauté et cela m'a fait sourire.
Ce n’était sûrement pas ce qu’elle attendait d’un humain mais rien ne m’oblige à être vertueux. Si elle est la lumière, je ne suis qu’une ombre éphémère dans ce monde insensé. Si je suis une menace pour eux, alors je marcherai la tête haute et les écraserai. Si ils pensaient me dominer alors je les dominerai tous.

Planté devant elle, je la regarde, elle si belle, si angélique. Comment ne l’ai je pas vu plutôt?
Je tends mon index ensanglanté vers cette créature céleste et pointe sa poitrine dans un sourire gêné.
t’as un truc là…

Elle baisse ses yeux et je lève mon doigt barbouillant son joli minois.
Je rigole, je sais qu’elle ne m’en voudra pas de l’avoir un peu tachée, après tout la rédemption et le pardon c’est bien un truc d’ange.
Ma muse, mon ange libérateur, comment te dire merci.





Devendllyne






Bélor



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33171-livai-v2
 

Livaï (v2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Hors rp :: Présentations :: Présentations Validées :: Anciennes Présentations-