AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 ◈ Soma la Maudite ◈ V.2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soma
~ Sorcier ~ Niveau II ~

~ Sorcier ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 618
◈ YinYanisé(e) le : 19/01/2016
☿ Âme(s) Soeur(s) : Personne.
✭ Activité : Employée d'une Taverne - tenancier niv. 1

Caractéristiques
◤ ◤: - Agilité : 6 - Force : 5 - Charisme : 6 - Intelligence : 8 - Magie : 7
◤ ◤: Aiguilles - Dague cérémonielle
avatar
MessageSujet: ◈ Soma la Maudite ◈ V.2   Mar 06 Sep 2016, 00:43



Somazéline de la Colchique

Nom : De la Colchique.
Nom de jeune fille : Nerium.
Prénom : Somazéline.
Surnom : Soma.
Titre : La Bardot.
Sexe : Féminin.
Age (réel et en apparence) : Soma est âgée d’une vingtaine d’années plus ou moins et son apparence en dit tout autant.
Race : Sorcière.
Métier : Tenancier [rang I]
Activité : Botaniste, elle cultive quand elle trouve du temps.
Arme : Une tête de chat momifiée où elle range quelques fines aiguilles de quelques centimètres à peine ; une dague de cérémonie offerte par ses tantes paternelles.
Particularité : Sa mère était orisha, ce qui explique sa couleur de peau foncée.





Compétences & Gains

Spécialités
Agilité : 2 + 1 + 1 + 1 + 1 = 6
Force : 2 + 2 + 1 = 5
Charisme : 4 + 2 = 6
Intelligence : 6 + 1 + 1 = 8
Magie : 6 + 1 = 7

Pouvoirs
◈ Lux in Tenebris – Maledicendum
◈ La Valse destructrice
◈ La magie du Sang
- Se transformer en Chat du Désert
- Contrôle des émotions

Gains de niveaux

    Niveau II :
    Niveau III :
    Niveau IV :
    Niveau V/VI :

Gains de lieux
- Eternité
- Une boussole magique qui vous permet de trouver les personnes ou les objets que vous cherchez. La flèche se tournera dans la direction de ce que vous souhaitez rejoindre. Si la flèche devient rouge, la chose ou la personne se trouve sur un autre continent. Si elle devient noire, elle se trouve sur le même continent. Si elle devient blanche, elle se trouve dans le même lieu que vous.
- Popularité nationale Sorcière

Gains de quêtes
- N/A

Gains Hors RP
- Le Tapi Volant. Il ne s’agit là que d’un vulgaire tapi très coloré et très criard, à moitié décousu et avec des pompons en sale état. Toutefois, il possède le don de lévitation et est une résistance incroyable, ce qui permet à une ou deux personnes de se placer dessus pour voler dans les airs. Attention à ne pas tomber, il ne vous rattrapera pas. Il n’a pas une intelligence propre. C’est un tapi, mais pour draguer, c’est le top.
- Métamorphose en Poussin
- La bouteille de rhum du vieux Will : Vous pouvez vous risquer à boire quelques gorgées du puissant breuvage, capable de faire tituber les plus résistants. Néanmoins, le principal intérêt de la bouteille de rhum est sa sale manie de s’enflammer lorsqu’on le verse sur une surface inflammable. La bouteille se remplit infiniment, mais elle met une journée complète à se restaurer après avoir été vidée.

Gains RP pour tous
- Un fouet rouge ornemental à mettre dans votre salon.
- Un pion d'échiquier qui ne dit que la vérité. Idéal pour papoter au coin du feux, sans faux semblants.  
- Lever les Mystères : Permet de voir à travers la matière, ce qui conduit à découvrir bien des secrets

Arme du temple
-N/A

Event
- Perte momentané et régulière du pouvoir Valse Destructrice



Psychologie
Physionomie




Elle est malléable, jeune et se façonne grâce aux temps et grâce aux rencontres. Elle est pour ainsi dire instable, toujours dans la balance du blanc et du noir, toujours à la recherche de soi. Si devant certaines personnalités la sienne apparaîtra effacée, devant d’autres gens elle pourra se montrer présente, déterminée. Toutefois elle commence à cerner ses démons et ses atouts, ce qu’elle aime et ce qu’elle déteste. L’apprentissage est long mais certain : la vie lui donne des leçons qu’elle n’est pas prête d’oublier.

Une première chose qu’il est facilement notable lorsqu’on croise Soma est son acharnement pour le travail. Elle est sérieuse dans son entreprise, sait se montrer patiente et apprécie la minutie lorsqu’elle doit en faire preuve. Elle ne rechigne pas les tâches, des plus ingrates aux plus nobles pour vivre et survivre. Elle est loin de l’image hautaine des sorcières de haut rang, loin de l’orgueil qu’on attribue à ceux qui ont toujours vécu dans le luxe ou qui se battent contre la pauvreté et qui sont fiers. Soma n’est pas fière, elle n’est pas imbue d’elle-même. On lui a appris à accepter le fait d’être faible, d’être une moins que rien, d’être une sorte de sang-mêlée sans racine ni frontière. Elle vit les moqueries, les insultes, son manque de culture aussi placidement qu’elle le peut ; l’envie de piétiner ceux qui s’en prennent à elle est présent mais presque inexistant car cela a toujours fait partie de sa vie d’une manière ou d’une autre. C’est avec la tête plus ou moins froide qu’elle affronte les critiques ; mais la barrière est trop fragile encore pour qu’elle retienne ses larmes, pour qu’elle ne fronce pas les sourcils quand on la vexe ou pour qu’elle se garde des jurons. Elle est un livre ouvert à la portée de ceux qui en ont les capacités et elle est loin d’être une page vierge de sentiments.  

Son histoire ne l’a pas rendu tolérante, elle a beau être particulière, ses mœurs et son éducation ont fait d’elle une jeune sorcière qui n’apprécie pas l’insubordination et la déloyauté. Elle respecte la hiérarchie, la soutient à son niveau, de loin. Elle a pour l’instant peur de s’y mêler, peur qu’on la prenne pour une idiote. Alors elle travaille, toujours. Elle souhaite surpasser l’exigence qu’on attend d’elle, d’une mule. Ce jour-là, lorsqu’elle sera assez confiante pour affronter les critiques de ses pairs, elle espère se dévoiler sous un jour différent que celui de maintenant.

Pour l’instant, Soma se bat pour son histoire, sa survie. Elle se débrouille, apprend de ses erreurs. Autodidacte dans la plupart des domaines, elle tente plusieurs fois de percer ses chances. Jusqu’à aujourd’hui, elle s’attache à la vie et s’y accroche fermement.

Si vous apercevez un jour Soma, vous verrez une grande silhouette effilée, discrète, qui se cache des regards et qui ne tente en aucun cas d’attirer le vôtre. Sa garde-robe n’est pas très fournie ni très riche : elle possède quelques robes dans des tons les plus anodins qu’ils soient. Elle porte la plupart du temps des longs vêtements destinés à survivre au froid et à voiler ses formes,  masquant la poitrine, les bras et les jambes. Seuls son cou et son visage vous sont à découvert.

Si l’ombre vous attire, vous remarquerez sans doute qu’elle vous dépasse une fois à côté ; Soma est grande grâce à ses origines orishas qui en font une tare au près des sorciers. Néanmoins, son mètre quatre-vingt est rapetissé à cause de ses maigres ressources. Elle a beau avoir de larges hanches, elles ne suffisent plus à remplir ses robes aujourd’hui. Manquant cruellement de chair à cause de la guerre notamment, ayant épuisée ses dernières réserves de graisses, Soma est terriblement fine, si ce n’est maigre. Une fois nue, il est possible de compter le nombre de vertèbres et d’en distinguer la forme.

Des grands yeux sombres bronzes aux éclats dorés vous couvent ; tantôt chaleureux, sinon froids, parfois sans vie. Soma n’a pas hérité des yeux vairons de sa mère, en revanche, elle a la couleur de peau d’une enfant du Désert. On rapproche le plus souvent la couleur de son épiderme épais au bois du noyer, un marron ocre et chaud.

Si vous avez l’occasion de voir sa chevelure, c’est bien l’une des seules parties de son corps qui tiendra malgré la disette. Courts ou longs, ils sont bouclés, frisés et crépus, chaque boucle étant unique. Soma n’a jamais su les coiffer, les peignes cassent à force d’insister. Le brun noir, rappelant l’ébène, est parfois clairsemé de mèches rousses et blondes qui sont rares et donnent une certaine brillance à sa chevelure au soleil. Toutefois ils sont pour la plupart du temps couverts par un tissu. La jeune sorcière n’en est pas spécialement fière car ils sont la source de nombreuses moqueries.

Le visage à présent de Soma est de forme ovale aux joues creuses. Elle a un grand front, des lèvres pleines et charnues, dont la forme est sans équivoque celle d’un cœur. Ses pommettes restent pleines malgré la faim. Lorsqu’un sourire éclaire son visage, on découvre des grandes dents qui jaunissent avec le temps. Même si elle les entretient, ils subissent au même titre qu’elle les carences alimentaires régulières. Son nez est petit et légèrement aplatis, quelques tâches de rousseurs étonnantes ornent le début de l’arête nasale. Le nez ne provoque pas une scission du visage et ne bloque pas entièrement le passage de la lumière sur l’autre partie. Enfin ses oreilles sont asymétriques : si l’une est ronde, l’autre est légèrement pointue.

Au final, nous ne pouvons pas dire si Soma fait partie des humains, des orishas ou d’une autre race. Un simple regard ne suffit pas à connaître ses origines, elle possède différents attributs physiques qui font qu’elle n’appartient à aucune catégorie distincte de la population.
Elle est d’une certaine façon unique, étrangère, particulière.




Histoire

L’histoire d’amour qui lia un temps son père et sa mère n’est pas originale ni incroyable. Le grand-père de Soma était un marchand, réputé en affaires. Il achetait des esclaves, les revendait, moyennait les chasseurs et toujours renflouait les caisses de la famille Nerium de cette manière-là. Un jour, son fils s’éprit d’une esclave, la mère de Soma et la demanda en cadeau. On dit que le cordonnier est toujours le plus mal chaussé et dans cette famille l’adage était plus ou moins vrai ; ils n’avaient aucun domestique. Les sœurs Kyrie et Chiara faisaient tout dans leur demeure, si bien qu’elles insistèrent la demande de leur frère. La venue d’une esclave était bénéfique sur beaucoup de plans. Ainsi l’orisha fut attribuée au sorcier dont le cœur commençait à tendre vers le bien. Il n’avait suffi que d’une fois pour que la mère de Soma ne tombe enceinte de lui ; plusieurs Lunes après, elle accoucha d’un poupon loin d’être le bienvenue dans une famille de sorciers. Elle fut revendue directement après avoir mis au monde, séparée à jamais d’un enfant à qui elle ne put attribuer un prénom.

La bâtarde était dans leur patte. Le grand-père, voyant son sang distillé dans de la vermine, proposa au père plusieurs moyens de s’en débarrasser mais celui-ci, comme dernière preuve qu’il pouvait faire le bien avant d’avoir le cœur noircit par des intérêts qui le dépassaient, refusa qu’on tue l’enfant. Ainsi Somazéline fut confiée aux sœurs de ce dernier et fut baptisée d'un nom. On lui permit de porter le nom de famille, à condition qu'elle ne le salisse pas. Son père était le seul héritier de la famille et ne devait en aucun cas rester auprès de cet enfant. Promis à un grand avenir, il fut marié directement après « l’accident », avant que la rumeur ne s’ébruite à travers les familles de sorciers. Il s’éloigna par la suite de son premier né pour aller fonder une famille ailleurs.

Somazéline grandit sous l’œil attentif de son grand-père et de ses tantes. Elle eut une enfance seule et ne fut jamais envoyée à Basphel, même si la famille en avait les moyens. C’étaient Kyrie et Chiara qui lui apprirent à lire, à écrire, à travailler la terre, à manier les fioles, à étudier. Elles la poussèrent dans les études jusqu’au jour où elle eut ses premiers sangs. Âgée d’environ douze ans, le grand-père de Somazéline commença à lui chercher un fiancé. Il donna le rôle à ses filles à temps avant qu’une maladie ne le frappe en plein cœur. Le père de la bâtarde revint dans la maison familiale juste après le décès du patriarche. Il allait prendre les rênes d’un tout nouveau marché. Sa rencontre avec son paternel fut froide et distante. Il avait une épouse qui n’appréciait pas la jeune sorcière. Il tenta de l'en tenir éloigner le plus possible le temps qu'elle ait un mari, afin d'éviter le courroux mortel de la marâtre.

Aux alentours de ses seize ans, Somazéline fut mariée avec le dernier fils d’une famille de sorciers très nombreuse et très peuplée en garçons. Edmur de la Colchique avait autant de chance de réussir dans la vie que Somazéline ; elles étaient nulles, surtout avec une maigre dot. Ils déménagèrent ensuite sur le Continent du Matin Calme, quittant à jamais leurs familles, desquelles ils ne recevraient plus aucun sous.


HRP

Votre prénom ou pseudo courant : Sithy, Lala.
Si un jour vous quittiez le forum, comment voudriez-vous que votre personnage disparaisse? : Tuée par d'autres sorciers ou son mari Edmur.
Code du règlement : Aux membres médisants ont leur fait PAN! =P





Bel le Grand




La première née



☠ Thème de la sorcière ☠



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33054-9672-soma-la-maudit
Edwina Nilsson
~ Magicien ~ Niveau VI ~

~ Magicien ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 2833
◈ YinYanisé(e) le : 07/03/2010
✭ Activité : Ultimage

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 24, Force : 20, Charisme : 50, intelligence : 26, Magie : 64/65
◤ ◤: Deux dagues
avatar
MessageSujet: Re: ◈ Soma la Maudite ◈ V.2   Ven 09 Sep 2016, 21:24

Coucou =D Je range ta fiche, n'oublies pas de la mettre dans ton profil



And We Run - Tristan - Pompeii - Ebla - Doomsday - Imperatrix Mundi - Cassandra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t25839-edwina-syrkell-ulti
 

◈ Soma la Maudite ◈ V.2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Garadvishu, l'épée maudite [LIBRE]
» Rika Soma ^^
» Une courte matinée (pv. Soma)
» Présentation Rinne Soma
» casey moore ◈ it's a new day

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Hors rp :: Présentations :: Présentations Validées :: Anciennes Présentations-