AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Points de rp doublés jusqu'au 25 novembre ! Enjoy =D

Partagez | .
 

 Le contrat [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Le contrat [solo]   Dim 07 Aoû 2016, 20:34






Le contrat



Me retrouvant dans une auberge avec la ferme intention de profiter d un bon repos, j ecoutais ysaline qui ne cessais de me raconter les derniers ragots qu elle avait entendue. Certain étais assez intéressant, même si ça restais que des racontars d'homme bourrer sans doute. Mais c'est ainsi que j avais appris que certaine personne avais trouver la mort en voulant défendre leur idéaux stupide. Mais finalement je reparti rapidement dans mes penser. Je me demandais pendant encore combien de temps toute ces tensions allait continuer. Pas que le chaos régnant me dérangeais bien au contraire. Mais quelque part je pense que j étais frustrée de ne pas pouvoir y participer comme je le souhaiterais réellement. "Et elea tu m entend?" "Qu est ce qui a encore?" " Ravie de voir que tu m écoute..." "Ben raconte moi quelque chose qui a le moindre intérêt, je ne sais pas moi. L arriver d un groupe que je pourrais exterminer par exemple. Et peut être qu a ce moment là je consentirais à toi écouter. " "tu ne changera jamais. Si tu ne veut pas me écouter tu pourrais au moins me le dire que je t ennuie. Je perdrais pas mon temps à parler dans le vide" j'haussa issus alors les épaules. Elle me croyait vraiment capable de faire ça. Quelque part ça m'amusais qu'elle perde son temps de la sorte.

Boudeuse, elle c'était lever de la tabler et c'était diriger vers d'autres client qui semblait l'avoir remarquer. J avais alors l'intention de finir mon verre avant de monter me coucher quand je vis un homme prendre sa place. "Il ne faut pas vous géné. Est ce que je vous commande votre repas tant qu'à faire? " "Non. J'ai déjà manger voyer vous. Mais je crois que vous ranger erreur rapidement votre hargne quand vous comprendre pourquoi je viens m'incruster à votre table." " Dite toujours. Ça aura peut être le mérite de m'amuser." Oh mais je crois que ça fera bien plus." L'homme leva la main vers le tavernier et commençant deux verres avant de reporter son attention sur moi. " Disant que j'ai entendu votre converssation avec votre amie. Et vous m'avez donner l'impression de vous ennuyer. Je me trompe." "Je ne savais pas que je devais faire attention à ce que je disais sous peine d'être écouter." L'homme ne me répondit pas tout de suite. Les verres étant arriver il avais saisit le sien pour boire une gorger. Il ne pris la parole qu'une fois le tavernier partit. " "Disant que j ai entendu ce qui m'intéressait au bon moment. Je ne vous ecoutais pas vraiment en faite. Mais est ce que vous seriez intéressée part un petit travail?" "Ça dépend. Il consisterait en quoi?" Les yeux de l'homme pétillait sans doute était-il ravis d'avoir capter mon intention. "Je suis envoyer par une personne assez riche. Mon but est de trouver quelqu'un qui sera mettre un terme à une certaine expédition dans les ruines." " ce n'ai pas vous qui donner ce travail? Qui est-ce alors?" "Disant qu'il ne veut pas se faire connaître. Tout ce que je peu vous dire ces que vous serez largement récompenser si l'expédition reviens bredouille. Ou si elle ne revient pas tout simplement." " est ce que je dois comprendre part la que j'ai carte blanche? Tout ce que vous voulez c'est qu'il ne découvre jamais ce qu'il sont partit chercher?" " ce n'ai pas exactement les termeservices qu'il a utiliser mais oui c'est ça. Alors qu'en dites vous?"
Je ne savais pas vraiment quoi faire à vrai dire. Certes c'était quelque chose de fort intéressant. Mais en même temps j'avais si peu d'information sur celui qui l'avais envoyer. Pourquoi est ce qu'il ne voulait pas se faire connaître en faite? Car bon avoir une belle récompense étais intéressant. Mais si ça ce trouve ce n'étais qu'un énorme mensonge. "Si vous n'êtes pas l'intéresser. Comment pourrais je être certaine de toucher ma prime? " " Je comprend votre méfiance mais sachez qu'elle n'a pas lieu de être. Maintenant vous faite ce que vous voulez. Après tout vous rester libre de vos choix. Mais sachez que si vous décider de vous y rendre. Je vous attendrais ici dans quelques jours. Bonne journée. "
Il c'était alors lever sans même me jeter un dernier regard. Il étaite bien étrange. Mais quelque chose me disais que je pouvais lui faire confiance. Son attitude sans doute. De plus si maintenant je me rendais compte qu'il m'avait tout simplement mentit. Rien ne m'empêchais de lui demanderépondre des comptes. Car peut importe ou il se trouverait je finirait pas lui remettre la main dessus.
Mais ce qui mintrguais aussi, c'est que je n'avais pas vraiment d'information sur l'expédition elle même. Mais une chose que j'avais bien compris, c'est que peu importe pourquoi elle avait été former au départ. La personne qui voulait leur abandon ne souhaitait pas qu'ils découvrent quelque chose dans les ruines. Maintenant, il est vrai qu'il y avait pas mal de mystère autour d'elles. Et si je faisais l'inverse? Les protéger des éventuelles mercenaires.

"Ysaline, tu reste ici ou tu viens avec moi? J'ai un petit travail à faire." " et il consiste ene quoi?" " du nettoyage. Mais à ma façon part compte." Je n'avais pas envie de criée sur tout les toits ce que j'allais faire. Ce n'étais pas que j'avais peur que quelqu'un tente de m'en empêcher. Mais je ne voulais pas que d'autre personne décidé de m'accompagner. Et puis je savais qu'il ne faudrait pas beaucoup plus pour qu'elle comprenne ce que ça voulait dire. "Sans moi cette fois ci. La dernier fois ça a failli mal finir" " comme tu veut." Quelque part je trouvais dommage qu'elle m'accompagne pas. Sa capacité à me soigner pourrais m'être vraiment utile. Mais j'allais devoir faire sans. Tant pis. Je demandais alors au tavernier de me préparer un petit packtage pour la route et je sortis de la taverne.

Je n'avais pas vraiment d'information. Après tout je savais seulement que c'était un groupe qui allait chercher à se rendre dans les ruines. Mais je me disais qu'en survolant la zone je finirais bien par leur tomber dessus. Surtout que si j'avais bien compris. Ça ne faisais pas si longtemps que ça qu'ils avaient pris la route.
Je survolait le trajet et je fini par apercevoir un groupe de cinq personnes. Moi qui avait au début penser faire un massacre pur et simple je n eu pas d'autre choix que de revoir mes plans. Il y avais deux hommes visiblement armer. Sans doute des soldats ou en tout cas des personnes engager pour les protéger.
je me posais alors à quelque mètre d eux voulant les aborder de manière assez innocente.

Étant à l'entrée des ruines. J'avais supposer qu'ils décident de faire une pause et ce fut effectivement ce qui ce passais.
Alors qu'ils étaient occuper à monter leur campement, je m'étais approcher d eux. Les soldats m'avaient regarder méfiant et rapidement l'un d'entre eux me demandais la raison de ma présence. "Je suis ici en voyage, j'aime essayer de découvrir les mystères de ce monde. J'ai beaucoup entendu parler de ces ruines et j'avais envie d'en savoir un peu plus sur elle. Du coup quand je vous est vu, je ne sais pas pourquoi mais vous me faites penser à des chercheurs. Surtout vous deux en faite. Enfin maintenant je me trompe peut être et je vous prie raison de m'excuser dans ce cas." Ils c'était regarder un moment. Un homme assez mystérieux c'était pencher vers un des chercheurs. Seulement ce dernier avais hausser les épaules avant de venir vers moi. " Vous ne vous êtes pas tromper mademoiselle. Nous somme bien de chercheur et nous avons l'intention de fouiller ces ruines. Vu qu'elles vous intéresse aussi, seriez vous tenter de nous accompagne?" " Je ne voudrais pas m'imposer surtout. De plus je doute avoir vos compétences. " " ne vous en faite pas pour ça. Allez venez manger un bout et vous reposer. On commencera réellement nos recherche demain à l'aube. Il vaut mieux que nous soyons en forme."
Je m'étais installer sur un rocher entre les deux hommes. Les soldats eux restaient à l'écart. Parlant très peu finalement ils se contentaient de faire leur travail. Ça n'allait pas me faciliter les choses. Mais je supposait que je trouverais des occasions il me faudrait juste les saisir mais pas n'importe comment. Je suppose que je plus important c'est que je me débarrasse des chercheurs. Les autres ne devraient pas faire grand choses. Les soldats n'ayant plus personne à protéger ferais sans doute demi tour. Sauf si je devais commencer part eux finalement ce qui serais peut être bien possible finalement
Mais que ferais le troisième. Je ne l'avais pas entendu parler une seul fois depuis que j'étais arriver. Même quand il avait pris la parole c'était pour visiblement donner un conseil ou un avis. Pourtant depuis que je les avait rejoins il ne m'avait pas quitter des yeux un instant. C'était comme s'il essayait de voir quelque chose. Maintenant c'était peut être la capuche qui recouvrait entièrement son visage qui me donnait cette impression? Ne voir que ses yeux n'étais pas fait pour être rassurant. Mais du coup je me demandais quel était son rôle dans le groupe.
Je pris le décision de ne pas faire attention à lui. Enfin pour le moment. Tout ce que je voulais c'était finir ce travail rapidement et je me doutais que ce soir je ne pourrais pas faire grand chose. J'allais profiter de la journée de demain pour voir comment ils travaillaient. Mais surtout je ne crois pas que j agirait. Tant que je n'avais pas plus d'information j'allais faire profile bas et la jouer plus sournoisement que prévu. Certes ce n'étais pas vraiment ainsi que j'avais imaginer les chose. Mais je n'avais pas vraiment le choix.
Pendant le reste de la soirée je passais mon temps à parler des ruines. Ce qu'ils cherchaient, pourquoi et tout autre bêtise du genre. Faisant semblent de porter un réel intérêt à ce qui allait ce passe. Les deux chercheurs étaient des personnes assez sympa, riant et blaguant sans cesse. La soirée fut donc agréable, il avaient même décider de partager leur tente pour que je puisse avoir la mienne. En réalité je m'en foutais de dormir dehors. Mais dans le fond si je devais passer plusieurs jour ici, ce ne serais pas plus mal.
On allait donc se coucher tôt, j'en avais profiter pour jeter un coup d'oeil au soldat, ce qui m'avais permis de remarquer qu'ils allaient sans doute monter la garde à tour de rôle. Dommage ce n'étais pas pendant la nuit que j'allais pouvoir agir.

1907 mots

© Jawilsia sur Never Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le contrat [solo]   Dim 07 Aoû 2016, 21:09










Le lendemain matin je fus réveiller par un scientifique. Je dois avouer que j'avais un peu de mal à émerger. Par-là passer il est vrai que j'étais souvent réveiller aux aurores. Voir même plus tôt des fois. Mais depuis que j'avais fuis la maison, je n'avais plus jamais pris la peine de faire cet effort, pour le plus grand malheur de la sirène d'ailleurs.
On déjeune rapidement, les scientifiques quoi que toujours souriant, était devenu plus sérieux. Je remarquais qu'ils étaient en train de préparer leur recherche du jour. Les autres étaient tout aussi silencieux et les premières paroles que j'entendis fus celle d'un des gardes. " Vous allez examiner qu'elle zone aujourd’hui ?" Les environs proches pour commencer. Oh Eléa viens ici s'il te plaît." " Très bien il va rester avec vous pendant que j’examiné les environs." Le soldat me croisa quand j'arrivais à proximité. Il ne semblait plus faire attention à moi. C'était déjà une bonne chose. " ma belle, tu vas venir avec moi aujourd'hui. Enfin on ne reste pas loin les uns des autres, mais pour ton premier jour je crains devoir te confier une tâche ingrate. Ne m’en veut pas mais comme tu n’as jamais fait de réelle recherche, j'aimerais que tu te contentes de prendre des notes. Ainsi tu verras comment je procède. Ça te va ?" " Bien sûr. C'est déjà bien gentil à vous d'accepter que je vous accompagne, je ne vais pas jouer les difficile." Ces surtouts que je n'avais pas vraiment le choix. Je ne pouvais effectivement pas faire grand-chose, surtout s'ils restaient tous coller les uns aux autres. Pendant la nuit j'avais eu quelque idée, mais je ne pourrais les mettre en application qu'au moment où ils seraient séparés. J'espérais d'ailleurs qu'ils le fassent bien à un moment où un autre.

Le déjeuner fut rapidement avaler et j'aidais comme je pouvais à préparer les affaires. Mais je me retrouvais rapidement avec une plume et un parchemin dans les mains. Nathan, le scientifique que j’accompagnais, passais son temps à reluquer certain débris qui n'avais aucun intérêt pour moi. C'était comme si ses yeux ne voyaient pas la même chose que moi finalement, ça rendait la situation assez étrange. Mais malgré son tout, je passais mon temps à noter tout ce qu'il me disait avec application. Même si je ne m'amusais aucunement, je devais tout faire pour ne pas me faire griller. Et puis qui sait. Peut-être qu'ils trouveraient quelque chose avant que je ne sois obliger de les faire taire. Ce serais amusant dans un sens. Mourir pour avoir réussi... quoi qu’amusant n'est sans doute pas le bon mot. Ironique peut être.

Mais ce n'étais pas parce que je m’appliquais que je ne faisais pas attention à ce qu'il se passait autour de moi. Je continuais à regarder ce que faisais les autres. Le deuxième scientifique passait son temps à ramasser certain chose, des plantes et des roches. Je n'arrivais pas vraiment à comprendre ce qu'il faisait en fait. Les deux soldats s'en tenait à ce qu'ils avaient dit. L'un d'entre eux faisaient le tour de la zone. Examinant ce qui se passait et vérifiant certain détail j'ai l'impression. Le deuxième restais immobile, entre les deux scientifiques il donnait l'impression de s'ennuyer en fait.
Quant à l'homme mystérieux, je ne le voyais plus. " ou est votre ami ?" " Tu parles de l’encapuchonner ? Ne fait pas attention à lui il fait sa vie. Tu as noté ce que je viens de te dire ?" J'hocha issus la tête. Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi tant de mystère sur cet homme. Même eux qui l'accompagnait ne semblait pas savoir grand-chose. C'était quand même étrange. Peut-être que l'autre serait un peu plus bavard, mais si je ne pouvais pas rester avec lui seul à seul je ne préférais pas lui poser la question. Je ne voulais pas qu’ils me voient comme une fille trop curieuse.

On arrêta les recherches quand il fut beaucoup trop sombre pour continuer. S'apprêtant à souper, les deux scientifiques était occuper à partager leur trouvailles. Mais le compte rendu fus assez rapide, aucun d'entre eux n'avais trouver quelque chose d'intéressant. "J'aimerais bien que Eléa m'accompagne demain, j'ai quelque chose à vérifier et j'aurais besoin de main. Ainsi elle apprend et toi je te laisse tranquille." " Si vous allez au sud faite attention. J’ai remarqué qu'il y avait quelque rocher qui n'étais pas stable." J'avais tendu l'oreille intéresser. J'avais trois chances en une. Ça me changeait tien. La première demain je ne serais plus en train de prendre des notes. La seconde je me retrouverais seul avec Loren et enfin je pourrais peut-être commencer mon véritable travail. Quelque chose me disait que la journée de demain des raisons un peu mouvementées.

Pendant la nuit, je ne m’endormis pas tout de suite, attendant que les autres sombre dans le sommeil, je sortis quand je jugeais que c'était bon.
Sortant de la tente je m’approchais du feu et du garde. " elle est fraîche la nuit." " Oui. Mais vous devriez dormir. Une longue journée vous attend demain." «Je sais, mais je ne trouve pas le sommeil. Je pense que je vais allez faire un tour dans les environs, l’air de la nuit m’aidera peut-être à trouver le sommeil. » « fait attention a vous. »  Je lui adressai un sourire avant de m’éloigner. C’était bien ce genre de comportement qui me donnais envie de vomir en fait. Mais bon, je devais rester tranquille et continuer à jouer la petit fille gentille…

Je me dirigeais vers le nord, une fois arriver près des parois rocheuses je regardais les roches. M’envolant je m’approchais d’avantage et fini par trouver ce que je cherchais. Toujours prudente, je commençais à faire un petit piège qui pourrait bien marcher demain. Enfin c’était ce que j’espérais. Car vu que le garde l’avait mis en garde, peut être que nous ne nous approcherons pas de trop près. Mais si ça venait à être le cas, je devrais m’arranger pour qu’il estime qu’il y avait quelque chose d’assez intéressant pour qu’il vienne jusqu’ici.
Une fois tout ce que j’avais à faire fini, je fis demi-tour et j’allais sagement me coucher.

Le lendemain, je fus une des premiers réveilles, comme quoi on pouvait reprendre rapidement d’ancienne habitude, ce qui n’était pas plus mal. Saluant tout le monde, je remarquais que l’inconnus était déjà partit. Ne disant rien je me contentais d’écouter les instructions. Aujourd’hui j’allais l’aider à récolter certaine chose, mais ce n’était pas vraiment pour ce qu’il voulait de l’aide, mais plutôt pour l’aider à fabriquer les produits qu’il allait avoir besoin. Donc hier scribe aujourd’hui assistante. Demain qu’est-ce que je serais.
On ne traina pas à se mettre au travail, il avait commencé par m’expliquer les différents ingrédients avant que l’on termine d’analyser ceux qu’il avait déjà récolter hier. Ensuite on partit rechercher d’autre chose à analyser. «vous êtes vraiment plus regardant que moi. Pour moi ce ne sont que des rochers et des cailloux. » « je comprends. Si tu veux tout savoir, je cherche principalement à savoir depuis combien de temps ça existe. Certes je ne peux pas parle de date tu t’en doute bien, mais mon but est de savoir depuis combien de temps c’est ici et surtout depuis combien de temps c’est abandonner et pourquoi. » Pourquoi pas, mais je ne comprenais pas comment il voulait s’y prendre en faisant simplement tremper ses cailloux.
La journée se passa ainsi, mais malheureusement pour moi, jamais il ne s’approcha assez du piège que je lui avais concocter. Il allait donc falloir que je l’attire là-bas d’une manier ou d’une autre. Je pense que ça ne devrait pas être trop compliquer, il faudrait juste que je fasse attentions au garde qui continuaient son tour même si c’était plus éloignée.
Je fini par trouver une occasion, trouvant une roche un peu différente des autres, comme si elle ne venait pas d’ici, je la ramassai et la jeta près de la paroi. Je l’appelai alors pour lui montrer. « Bien misse, mais soit prudente. Regard si tu en trouve pas d’autre. » mon avantage, c’est qu’il ne m’avait pas demandé de la bouger. Mais en même temps, depuis le début il n’avait rien bouger avant d’avoir analyser ce qui l’entourait. Il m’avait dit que c’était pour bien comprendre ce que ça faisait à cet endroit précis.
Une fois qu’il fut à proximité, j’utilisais la télékinésie pour faire bouger le rocher qui maintenait les autres, il ne fallut pas longtemps pour que l’éboulement ai lieu. Je m’étais seulement arranger pour être certaine qu’il se retrouverait en dessous, finalement je n’avais pas eu grand-chose à faire.
Personnellement, j’avais rassemblée un petit tas de rocher divers et coupant, utilisant la télékinésie une nouvelle fois, je me créais de multiple entais et me couchais sur le sol.

Il ne fallut pas longtemps pour que les gardes arrivent, suivis du deuxième scientifique. « Loren ? » il criait après son ami pendant qu’un garde m’aidais à me relever. «Il…Il est en dessous. On avait trouvé quelque chose d’intéressant et on a voulu l’analyser. Je suis désolée, je n’ai pas pu le sauvée.»  j’avais pris une voix éprouvée et intérieurement le priais pour que ça marche, n’ayant jamais été bonne comédienne, je pense que je pouvais douter. Mais heureusement il sembla tomber dans le panneau car il ordonna au garde de me ramener à ma tente pour que je me repose.

Je l’avais suivi docilement, mais une fois à l’intérieur je ne dormis pas. J’écoutais ce qui se disais. L’inconnue, car oui c’était une voix féminine, semblait croire qu’ils allaient tous partir. Il est vrai que je l’avais espéré personnellement. Mais Nathan était persuadée d’être sur le point de faire une découverte. Du coup il refusait de renoncer maintenant. Tant pis, je trouverais un autre moyen de m’amuser. J’avais d’ailleurs déjà une idée en ce qui concernait le garde. La ballade que j’avais fait hier m’ayant été bien plus qu’utile finalement.
Mais ce n’était pas le moment de pensée à ça, bien au contraire, je devais continuer à jouer les victimes, du coup quand il vient voir comment j’allais, je fis celle qui était fatiguer et affliger. «Vous l’avez retrouver ? » « oui, mais malheureusement il n’a pas survécu. Dis, je suppose que c’est lui qui avait toute les résultats des analyses. «Heu… oui pourquoi ?» « tant pis je recommencerais. Repose-toi bien, on en a pas fini ici. » Pour le coup je ne comprenais pas. Il venait de perdre un ami et pourtant il agissait comme si ce n’était rien. Peut-être que je m’étais tromper, qu’il n’était pas si proche finalement. Au moins il n’allait pas perdre de temps recueillement, je n’allais pas me plaindre. Surtout que finalement, je pense qu’il voulait continuer pour lui, dans les diverses conversations j’avais compris que c’était leur plus grand rêve, mais qu’ils n’avaient jamais eu l’occasion de venir jusqu’ici. Du coup, maintenant qu’il l’avait il ne comptait pas la laisser filer, quitte à remettre son deuil a plus tard, voir ne pas le faire du tout.
D’ailleurs, il ne lui fallut pas longtemps pour se remettre au travail, je l’entendais marmonner des choses incompréhensibles. Il ne retournerait pas sur le terrain visiblement, mais il comptait bien terminer les analyses qu’il avait en court. Ça aurait sens doute le mérite de l’occuper jusque demain.

1947 mots

© Jawilsia sur Never Utopia

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le contrat [solo]   Dim 07 Aoû 2016, 22:19






Le contrat



Le lendemain, quelque chose avait changer, l’inconnue était restée cette fois si, son regard me perçant encore d’avantage. Est-ce qu’elle se doutait de quelque chose ? j’espérais que non, car j’avais été préparer mon deuxième piège pendant la nuit et je ne voulais pas qu’elle le compromette.
Le travail fut plus compliquer, Nathan c’était perdu totalement dans son travail, je se souciant plus vraiment que je n’étais qu’une débutante et que je ne connaissais absolument rien dans ses méthodes de recherche. Heureusement pour moi, j’avais bien regarder ces deux jours et j’avais donc pu retenir quelque détail. Ce ne serais certainement pas parfait, mais au moins il serait content. De toute manier, a part continuer ce que faisait Loren, je n’avais pas vraiment grand-chose à faire finalement.
L’inconnue quant à elle restait dans les environs, marchant simplement. Je me demandais si c’était lie à l’accident qu’elle restait aujourd’hui. « Elle te croit responsable de ce qui est arriver a Loren. Mais bon je lui ai expliquer que tu avais failli aussi y passée et elle s’est calmer. Enfin c’est ce que je croyais. » «Elle me surveille ? » «Je pense. Mais bon ne t’en fait pas, je sais que tu n’as rien à te reprocher. Dit, j’aimerais que tu cherches après d’autre roche comme tu avais trouvé. Mais pas au même endroit c’est trop dangereux. »
Ainsi donc l’inconnue était moins dupe que les autres. J’allais donc montrer patte blanche aujourd’hui, autant ne pas lui donner raison.

Finalement, j’attendis deux jours pour mettre mon deuxième plan à exécutions. Je me demandais si ce n’étais pas trop tôt, mais je ne pouvais pas me permette d’attendre indéfiniment en fait. Je craignais déjà de le rater, mais bon si c’était le cas je trouverais un moyen de le retrouver.
Pendant que je continuais à chercher après ces fameux bouts de roche, qui ne semblait qu’avoir à proximité de l’accident, je surveillais le chemin du garde qui faisais sa ronde. Il prenait toujours le même chemin et ce serais sans doute facile. Surtout qu’entrainer au non, ils n’étaient pas lourdement équipés finalement. L’inconnue quand a elle avait recommencé à s’éloignée, même si je ne la savais pas loin. C’était comme si elle faisait elle aussi son tour de garde, mais sur un périmètre plus grand.
J’essayais bien d’analyser sa trajectoire, mais c’était peine perdue. En même temps, même si elle s’éloignait, elle ne semblait pas me faire encore confiance. Je suppose qu’elle ne le fera jamais de toute façon. Il faudrait sans doute que je m’occupe d’elle après, ce serais plus sûr. Enfin s’ils ne décidaient pas de toute abandonner aujourd’hui, ce qui m’arrangerais car j’étais à court d’idée.

Alors que le garde passait près de moi, je retournais près de Nathan pour lui montrer quelque chose, mais pendant qu’il était en train de m’expliquer quelque chose, je repérai l’éclat métallique et je le mis en mouvement. Une veille dague viens alors se loger dans la nuque du garde. Il s’écroula et je reportais mon intention sur Nathan, faisant mine de m’intéresser à ce qu’il me racontât. «tu voie, ce n’est pas très compliquer finalement. Maintenant si ça t’intéresse vraiment, je t’expliquerais mieux tout à l’heure pendant le repas. Oh, va réveiller ton pote qui c’est endormis, je ne le paie pas pour faire la sieste.» je restais à proximité de Nathan pendant que le second garde s’approchais du premier. Il fallait que je reste près de lui en fait.
Il ne fallut d’ailleurs pas longtemps pour l’entendre hurler qu’il avait été tuer. J’avais courus dans sa direction, mais je fus soudainement stoppée par l’inconnue qui m’empoigna le bras. «Qu’est-ce que tu cherches à faire ? je sais que tu es responsable. » «Et mais ça va pas la tête ? je n’ai rien fais du tout. J’étais en train de discuter avec Nathan quand c’est arriver. » «Mais oui je vais te croire. » «Lâche là, elle te dit la vérité. Elle est venue me demander des renseignements. Il est passé à coter de nous à ce moment-là en plus. » elle m’avait jeter un regard mauvais avant de me lâcher. Je m’approchais alors du défunt et ramassais la dague. «Elle n’ait pas récente j’ai l’impression.» «Effectivement. Mais elle ne peut pas l’avoir attaquer toute seul…» Je lui proposais alors de faire un tour dans les environs ce qu’il accepta, a condition que j’y aille avec l’autre garde. ça m’allais.

Pendant que nous marchions en cherchant des traces d’éventuelle attaquant, je lui demandai ce qu’il pouvait me dire sur l’inconnue. «Elle est comme toi, intéresser par l’exploration, mais plus expérimenter. Seulement, elle n’a pas la matériel ou un truc du genre donc elle a voulu les accompagner. Mais de toi à moi, je crois qu’elle sait ce qu’elle cherche, seulement elle ne sait pas où chercher et espère que d’autre personne l’aide, même si elle ne le demande pas clairement. C’est pour ça qu’elle cherche dans son coin. Peut-être ne veut-elle pas que les autres le sachent va savoir. Mais je ne comprends pas pourquoi elle est si méfiante avec toi finalement. Tu n’as rien fait depuis le début.» «Je ne sais pas, peut être que si elle veut vraiment quelque chose dans les environs, elle me voie comme une menace. Mais bon je me sais honnête et je suis vraiment attrister pour eux deux. Tu crois qu’il va renoncer maintenant ?» «Non, il y tient trop, mais on va devoir être plus que prudent à l’avenir. »

On retourna alors vers le campement et on peut entendre le son d’une dispute, la jeune femme c’était découvert et semblait simplement furieuse. «Mais dans ce monde il y a trente-six manière de faire bouger des choses alors que l’on n’ait même pas présent, pourquoi ne voulez pas voir claire. Elle est déjà responsable de deux morts. Vous tenez vraiment à être le prochain sur la liste ? car c’est ce qui va arriver si vous persistée. » «Je croyais t’avoir dit que je ne voulais plus rien entendre ? si maintenant tu n’ai pas contente, ce n’ai pas mon problème. Continue tes petits tours et laisse nous tranquille. » Intérieurement je jubilais, je ne cessais d’avoir de parfaite occasion. «Et au lieu de continuer à m’accuser à tort, si tu nous expliquait ce que tu faisais justement ? C’est vrai ça, depuis le debut tu est dans ton coins, isolée. On ne sait même pas ce que tu fais finalement. Tu pourrais très bien être la responsable. » Je crus qu’elle allait me sautée dessus et je ne fus pas la seul vus que le garde c’était mis devant moi. «Tu ne manques pas de toupet. Retourner les soupçons contre moi, tu n’as rien trouvé de mieux à faire ? » «Mais elle n’a pourtant pas tort, c’est vrai que l’on ne sait rien sur toi finalement. J’ai accepté que tu nous accompagne car tu nous aidais à payer les soldats, mais maintenant je serais me débrouiller seul. Alors si tu ne peux pas lui faire confiance, va-t’en. De toute manier, je crains que l’on va devoir tout reporter. » «Très bien, mais je venez pas vous plaindre quand ce sera vous que l’on trouvera avec une dague dans le dos.»
Elle c’était alors retourner sans plus se soucier de ce qui se passait derrier elle. Ramassant ses affaires, elle s’en alla d’un pas rapide. Finalement je ne savais pas qui était cette fille au cheveu d’ébène, mais au moins elle ne serait plus sur mon chemin. Surtout que si j’avais bien entendu mon travail serais bientôt terminer. «Bon vous deux. Je suis désolée mais on va se stopper là. Ça devient trop dangereux. Mais je ne renonce pas, donc attend toi que je te demande de revenir avec nous si tu es d’accord, j’ai quelque idée, on pourra même te payer plus cher aux vues des risques. Eléa, est ce que ça te dirait de m’accompagner ? j’aimerais t’enseigner ce que je sais et surtout ainsi tu pourras revenir avec moi la prochaine fois. »
«C’est dommage, mais en même temps je comprends. Je vous suis avec plaisir. »

On passa malgré tout une dernière nuit-là, nuit ou je me demandais ce que j’allais faire au niveau du garde. Dans tous les cas, je n’avais aucune occasion réelle et puis maintenant que l’autre était partie, je ne voulais pas prendre de risque inutile, même si finalement je n’avais jamais pensé à l’utiliser comme bouc émissaire moi-même. Finalement, ce travail n’aura été qu’une succession de chance et d’occasion. De plus, le fait que les chercheurs avaient été centrée sur leur recherche et rien d’autre, il n’avait pas fait plus attention à moi que ça. Seul cette fille c’était réellement méfier, mais n’étais pas chef de l’expédition, elle avait eu beau essayer d’expliquer ce qu’il se passait personne ne l’avait vraiment écoutée, dommage pour elle.

Le lendemain, on partit une fois que tout fut ranger, le garde avait pris la direction du nord et nous celle du sud. Ce serais sans doute le seul survivant. Mais je ne m’en faisais pas, car il n’était pas vraiment intéressé par ce qui c’était passée ici.
Le chercheur lui par compte n’était pas un combattant, loin de là. Du coup dès que j’eu la certitude que nous étions seul, je m’occupais de son cas. Certes j’aurais pu le laisser en vie, mais il avait dit qu’il reviendrait et je ne voulais pas qu’il puisse en avoir l’occasion.
Finalement je retournais dans l’auberge au moment même où je voyais l’homme qui m’intéressais sortir. « Tien qui voilà, alors on a été faire une petite balade ? votre amie m’a dit que vous aviez accepté un travail. » «Ils étaient cinq, les deux chercheurs son mort, ainsi que l’un des gardes. L’autre est retourner à sa petite vie. Mais je préfère vous mettre en garde, il y avait une fille avec nous et je suis persuadée qu’elle serait tentée d’y retourner et ce malgré tout ce qui s’est passée. Je peux vaguement vous la décrire si vous voulez, car je pense qu’il serait bon que vous la gardiez à l’œil.» si au début il semblait vouloir jouer celui qui n’était au courant de rien, il finit par être attentif a ce que je luis racontait, me demandant même que je lui donne des détails. Ce que je fis une fois entrée en train de manger un réel repas. « Je voie, je vais donc lui en parler. Mais il y aura peut-être une prime pour sa tête qui sais. Dans tous les cas vous avez fait du bon boulot. Je crois que ceci sera largement récompenser le travail accompli. Bonne journée »
Il c’était lever et sortit. Quelque instant après Ysaline vient s’assoir et regardais dans le sac qu’il m’avait tendu. «Tu a assassiner un noble ou quoi ? » Je comprenais sa surprise, la sacoche était remplie de pierre précieuse. Pourquoi payer aussi cher pour ça ? Mais finalement, ce n’étais pas vraiment mon problème. Mon travail était fini, j’allais donc passée une bonne journée et une bonne nuit de repos avant de reprendre la route demain.
1837 mots

© Jawilsia sur Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le contrat [solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le contrat [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Poser un Contrat
» Nouveau contrat social
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean
» Après Jaroslav Spacek et Hal Gill, Bob Gainey fait signer un contrat d'un an à Paul Mara.
» Signature de contrat - Marc Staal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le dévasté :: Antre des damnés-