AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Mascotte YY

Partagez | .
 

 Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Isiode & Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 284
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Isley: Agilité [10], Force [12], Intelligence [8], Charisme [2], Magie [10] ✘ Isiode: Agilité [10], Force [11], Intelligence [15], Charisme [19], Magie [10]
◤ ◤: Isley: Providentia, Immortalis, Mortifero, Pugnus ✘ Isiode: Bellum, Fide, Aurea, Malleo
avatar
MessageSujet: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   Dim 17 Juil 2016, 05:04

Chasse à l’homme
« Il est comme le vent: glacial et insaisissable »
☯ Suite de Sauver un Magicien

Je sentis une main s’agripper à mon épaule comme si elle tentait de me tirer de mes songes. Me soustrayant à l’attrait du sommeil, j’ouvris un premier œil dans la nuit, cherchant à distinguer ce qui m’entourait.

« Isley? Tu es réveillé? » Entendis-je alors tout près de moi.

Je me redressais lentement sur ma couche de fortune, me frottant les yeux avec le dos de ma main.

« C’est mon tour de garde?

- Oui. Il fait particulièrement noir ce soir, alors sois vigilant. »

J’acquiesçais d’un signe du menton, portant mon regard vers l’extérieur que nous pouvions admirer de l’entrée de notre grotte. Les étoiles brillaient dans le firmament obscur, nous offrant un ciel des plus enchanteurs à admirer durant notre veillée. Même si ce lieu ne méritait pareille beauté, ne serait-ce qu’à cause du peuple qui l’avait revendiqué et qui le détenait dorénavant, les étoiles n’avaient ni limite ni frontière, et marquaient la toison de la nuit peu importe sur quelle parcelle de terre nos pas foulaient. J’échappais un bâillement avant de me lever et de laisser la couche à mon frère pour le reste de la nuit. Entre le moment de mon sommeil et celui de mon réveil, j’avais l’impression qu’une simple demi-heure venait de s’écouler. Je ne me sentais pas complètement reposé après la journée que nous avions passé hier, mais cela n’était qu’une question de temps: j’allais rapidement récupérer et retrouver un peu de vitalité.

« As-tu remarqué quelque chose de particulier? Le questionnais-je en resserrant la sangle de mon fourreau autour de ma ceinture.

- Non. Je n’ai aperçu qu’une meute de loups Trapus, des Kìbhyr. Ils ont longé la petite colline à l’ouest avant de disparaître, mais à part cela, il n’y a rien à signaler. »

Isiode s’étendit confortablement dans la couche, me lançant un dernier regard avant de fermer les yeux.

« Si nous avons de la chance, nous ne nous ferons pas attaquer comme l’autre jour. »

À ce souvenir, je ne pus m’empêcher de secouer la tête, hésitant à sourire ou à grogner. Je vous conterais l’intégralité de cette histoire un peu plus tard, si l’oublie ne me la balayait pas avant, alors je ne vous ferais part que de la version abrégée. Alors qu’Isiode prenait son tour de garde, un Démon solitaire avait surgi de nulle part. Nous l’avions combattu avec un acharnement qui m’avait stupéfié, tant il nous paraissait tenace et invincible, mais après un temps considérable, la lame de mon épée était parvenue à le transpercer, libérant non pas seulement son sang noir et infâme, mais aussi son hurlement de créature abject: elle retournait au berceau de l’Enfer, cette sale bête.

Cependant, même si un sentiment de pure satisfaction nous avait envahi à cet instant, je savais que ni Isiode ni moi-même avions été en mesure de taire cet autre sentiment qui s’était insinué jusqu’à notre esprit: le sentiment d’être faible. Durant tout notre combat, nous l’avions senti imprégner chaque pensée de notre esprit. Notre niveau n’était pas bon; notre niveau n’avait absolument rien à voir avec celui d’antan. Nous n’étions que pantins agitant des épées plutôt que de véritables guerriers. Peu à peu, nous commencions à nous en rendre compte: les combattants que nous avions été n’étaient plus qu’un lointain, lointain passé. Lentement, j’approchais ma main de mon visage et je me mis à la contempler d’un air absent et vague, songeant certainement à cette puissance d’autrefois qui, à l’époque, faisait de nous ce que nous étions dans le corps, dans l’âme, dans les tripes: des guerriers. Mon poing se serra et rapidement, je tournais le dos à mon frère, qui n’avait cessé de m’observer durant ce temps-là. Cherchait-il encore à deviner ce que je pensais? … Quoi qu’en cet instant, il n’avait pas besoin de deviner quoi que ce soit pour comprendre à quoi je songeais aussi profondément.

« Je veille au grain, mon frère.

- Ce n’est pas cela qui m’inquiète… Tu veux en parler? » Avança Isiode dont je sentais les yeux me scruter avec intensité, comme pour m’examiner.

J’esquissais un sourire avant de m’éclipser, m’asseyant contre l’un des murs de l’entrée à proximité.

« Ce n’est pas important. Aller! Dors maintenant. »

Je l’entendis pousser un soupir avant qu’il ne ferme les yeux. Sans bruit, je m’enfonçais plus encore dans les ombres que me conféraient la grotte et la nuit. Noire et silencieuse, comme me l’avait indiqué Isiode avant d’aller se coucher. Tout semblait si calme ainsi, si joli, sans le Soleil ravageur pour nous roussirent la peau, sans la vision de cette sécheresse éternelle qui s’étendait à perte de vue dans ces contrées ingrates et hostiles… Nous pourrions presque croire qu’il n’existait que le ciel et les étoiles en vérité, tant ils étaient les seuls à s’imposer par leur présence. C’était quelque chose de particulièrement… fascinant, mais qui me laissait particulièrement troublé également. Je me permis de prendre une grande inspiration avant de me concentrer à nouveau sur les plaines desséchées qui se profilaient devant mon iris. Il ne me fallut que quelques minutes pour que je recouvre l’ensemble des capacités de mes sens, au début engourdis par le sommeil duquel je venais d’être subitement réveillé. Mais à présent, attentif aux moindres sons qui résonnaient dans la nuit, je me plaisais à me comparer à un faucon qui guette, calme et patient.

Oui, peut-être que cela existait finalement: une nuit paisible sur les Terres arides.



En fait, j'ai de la difficulté à me croire moi-même…


924 mots | 1 post


Everything happens for a reason


Isiode YüerellIsley Yüerell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entre-
Dante Taiji Sparrow
~ Vampire ~ Niveau III ~

~ Vampire ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 618
◈ YinYanisé(e) le : 02/11/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Qui ça ? Oh je l'ai dévorée fut un temps...
✭ Activité : Le loup se cache dans la bergerie

Caractéristiques
◤ ◤: ♢ Agilité : 25 ♢ Force : 24 ♢ Charisme : 15 ♢ Intelligence : 13 ♢ Magie: 23
◤ ◤: ☯ Makoto ☯ Tal'Mahe'Ra ☯ Ikazuchi ☯ Inazuma ☯ Nagamaki ☯ Bane & Ruin ☯ Mizutari ☯ Sabre court à lames jumelles ☯ Arbalète à poing
avatar
MessageSujet: Re: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   Dim 24 Juil 2016, 14:41




Assis en position seiza, Dante avait les yeux fermés. Pourtant, il n'était pas sourd au bruits de pas qui résonnèrent non loin de lui. Un homme s'était approché et son aura maléfique emplissait la pièce.
« Je ne traite plus avec les démons. » énonça clairement Dante, gardant toujours sa position et ses yeux fermés, alors qu'un nombre conséquent d'armes trônait juste devant lui, comme le voulait la tradition dans ce genre de position.
« Ouh-ouh, je pourrais m'attirer le couroux de Dante ! Inutile de se fâcher voyons... Je n'ai qu'un dernier service à te demander avant de clore notre échange, après tout, tu peux bien nous devoir ça, tu as bien été de notre côté durant la guerre, non ? » explicita le démon, tentant de parvenir à ses fins.
« De plus tu seras récompensé, ce n'est pas un service gratuit, c'est vraiment une complication. Tu vois, je viens d'apprendre qu'on a perdu un esclave... » commença à expliquer le démon.
Mais le vampire ne l'entendait pas de cette manière. Il ouvrit les yeux, repliant à nouveau le genou droit pour se relever en saisissant ses armes au passage. Il vint les rattacher une par une à leurs positions habituelles. Une fois son attirail entier équipé, il se tourna vers le démon, avant de lui lancer un regard qui en dit long, ce dernier arborait un sourire provocant, n'ayant absolument pas de recul, plein de culot même face à face au brujah.
« C'est une mission vitale. Je peux effacer ton nom également de la liste, en échange. » confirma le démon, effaçant désormais son sourire, d'une intention plus sérieuse. Dante plissa son regard rubis sur ce dernier.
Le démon fit alors apparaître un bloc-notes dans ses mains, avant de rayer quelque chose.
« Voilà, c'est fait. En preuve de bonne foi ! Maintenant, tu ne peux plus refuser. Je sais que tu es un homme d'honneur. Alors j'espère entendre des nouvelles bientôt ! Probablement pas pour la dernière fois, mais à dans un long moment dans ce cas ! Peut-être dans un siècle ou deux... » souria-t-il avant de s'éloigner et disparaître dans la pénombre.

Le vampire remarqua alors une feuille sur le divan, qui n'y était pas auparavant, on aurait presque cru à la lettre que laisserait quelqu'un avant de mourir. Probablement l'humour distordu de cet homme, mais quoi qu'il en soit cela permettait au moins à Dante de se lancer à la poursuite de cet esclave en fuite. Elle s'était enfuie au sein des terres arides en une direction méconnue. Légèrement blessée, le démon avait donc compté sur l'odorat du brujah pour traquer cette dernière. Cela appelait au sang, véritablement, une forme de guerre était ainsi enclenchée. Un conflit que d'autres profiteront: ramener une orisha, à une famille d'esclavagistes. Ce n'était pas une tâche plaisante pour Dante, ce n'était pas quelque chose qu'il appréciait, l'esclavagisme l'ennuyait en vérité. Seul devrait être esclaves ceux le méritent. Mais comment juger cela ? Peut-être qu'en vérité, au final, il n'était pas mieux que ces démons esclavagistes... Dante soupira, avant de s'étirer, il était temps de partir pour les terres arides.

Il fit alors ses adieux à ses camarades brujah, avant de voir Riwale et Alexeï l'accompagner une fois la situation expliquée. Le trio fonça au plus vite vers les terres arides, l'odorat de deux vampires ne pouvait qu'aider à retrouver plus facilement cette esclave en fuite. Dante repensait à Cassiopée, elle serait bien mécontente à savoir ce qu'était sa mission du jour, dire qu'il avait sympathisé avec elle, elle le détesterait aujourd'hui. Peut-être que finalement il valait mieux que cette amie reste dans l'ignorance de tout ce qu'il faisait. Toute vérité n'était pas toujours très bonne à dire, parfois même, elle était risquée. Mais il s'en fichait, il fallait qu'il pense à lui. Après tout, cette offre était impossible à refuser et si le démon avait accédé à ses demandes, après tant de temps, c'était que cette mission était importante pour lui. Délié enfin de ce peuple, il ne serait plus qu'à se soucier de lui-même et son bon vouloir. Ses "dettes" seraient ainsi effacées et il ne devrait rien à personne.




735 mots.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32389-dante-taiji-sparrow
Isiode & Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 284
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Isley: Agilité [10], Force [12], Intelligence [8], Charisme [2], Magie [10] ✘ Isiode: Agilité [10], Force [11], Intelligence [15], Charisme [19], Magie [10]
◤ ◤: Isley: Providentia, Immortalis, Mortifero, Pugnus ✘ Isiode: Bellum, Fide, Aurea, Malleo
avatar
MessageSujet: Re: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   Lun 25 Juil 2016, 15:13

Chasse à l’homme
« Il est comme le vent: glacial et insaisissable »

Je n’étais pas tranquille… Même en tentant de me convaincre que cette nuit serait différente de toutes les autres que nous avions passés au cœur de cette région, je ne réussissais pas à apaiser mon esprit. Chaque grain de poussière que soulevait la brise me semblait cacher un ennemi invisible à mon œil pourtant alerte; chaque faille qui zébrait le sol, comme mille réseaux souterrains, se muait, dans mon esprit, en une espèce de bouche géante qui ne tarderait à ouvrir sa mâchoire, à montrer ses crocs, pour venir nous dévorer vivant, mon frère et moi. Tout était menace et danger dans ma tête et pourtant, rien de bien particulier défilait dans cette nuit. Si les étoiles et la Lune me tenaient compagnie, elles semblaient être les seules à m’observer dans les ténèbres, yeux bienveillants que je pouvais, dès lors, considérer comme des alliées, comme des amies. Quand bien même je savais qu’elles m’éclairaient le paysage, donnant à ce dernier une allure onirique, presque fantastique, je ne pouvais clairement pas faire confiance à cette obscurité traîtresse qui gouvernait la région, car même la plus insignifiante des ombres pouvait cacher à nos sens le plus redoutable de tous les dangers. C’est pourquoi je veillais avec patience et prudence sur ce qui nous entourait, braquant instantanément les saphirs de mes iris sur le paysage désertique lorsque celui-ci me semblait avoir relâché un bruit inusité ou si, dans la nuit, une forme indistincte me semblait s’être muée. Mais pour autant que je le sache, seule la faune ou bien la Nature elle-même produisait ce genre de phénomènes, alors que mon cœur, dans ces instants, se mettait à battre rapidement, en perspective à l’éventuelle confrontation qui pourrait s’en suivre si une bête, un monstre, un Démon faisait surface dans la nuit.

Or, à l’heure actuelle, tout était calme, plus ou moins paisible. Et je ne pouvais m’empêcher de penser que cela n’était qu’une facette, qu’une vile apparence prise par la Nature pour mieux émousser nos sens en éveil.

Mais les secondes, puis les minutes, puis les heures avaient beau s’écouler, rien ne vint troubler cette paisible tranquillité, au point que je me surprenne même à songer que nous pourrions éventuellement passer une belle soirée, sans conflit ou incident. Un petit rictus apparut sur mes lèvres pour autant, car quoi que je puisse avancer comme réflexion, un doute persistait au fond de ma tête, un doute lancinant qui ne cessait de me ramener à penser que la terre des Cornus, à l’image de leurs propriétaires, ne pouvait être exemptée d’une fausse apparence: calme et tranquille aux premiers abords; cruelle et hostile dès que nous pouvions voir son vrai visage. Je relâchais un soupir, me réajustant dans ma position pour sentir le sang circuler dans les différentes parties de mon corps avant de m’appuyer de nouveau sur le mur de la grotte. Les bras croisés, assis en tailleur, j’essayais de fixer bien au-delà de ce que ma vision me permettait de visualiser, en vain. Le doute s’ancrait de plus en plus profondément dans mon esprit. Je tentais de penser à autre chose, histoire de passer le temps pour ne plus devoir compter les minutes qui défilaient, mais mon cerveau ne pouvait s’empêcher de réfléchir au pire, à ce qui pourrait nous arriver si nous serions pris en étau, à un plan qui pourrait nous être utile s’il advenait que nous devions commencer un combat…

« Qu-Quelqu’un… » Entendis-je si soudainement que mon sang se glaça instantanément.

Aussitôt, je redressais la tête, tournant mon regard vers le trou béant de la grotte. Gardant silence, je tendis l’oreille aux sons particuliers des Terres arides, fouillant le paysage qui s’ouvrait devant moi d’un œil attentif. Rien à l’horizon… Doucement, je me levais, portant une main au manche de mon épée. Je n’avais pas halluciné pourtant. J’avais bien entendue la voix d’une…

« Piti-Pitié… Dieux, Dé-Déesse… Pitié… Sauvez … »

La voix se brisa au milieu de la phrase, secouée par des sanglots qui me firent aussitôt baisser ma garde. Un Démon ne pleurait pas; un monstre encore moins, alors qu’est-ce que ça pouvait être? Je me rapprochais prudemment de l’entrée de la grotte, m’assurant de ne faire aucun bruit. Une fois l’entrée atteinte, je me permis de jeter un coup d’œil discret à l’extérieur, balayant les alentours jusqu’à ce que mon regard soit interpellé par une silhouette à proximité, recroquevillée sur elle-même, son dos appuyé contre l’un des murs extérieurs de la grotte. Je pouvais voir ce corps frêle frissonner au rythme de ses gémissements et de ses pleurs. Je m’approchais en catimini usant progressivement du Sanctuaire pour éviter tout geste inconsidéré de sa part.

« Petite, que fais-tu ici? » Posais-je d’une voix calme et douce.

Lentement, elle se retourna dans ma direction, me jaugeant de haut en bas en prenant tout son temps. Je la laissais m'examiner sans faire d’histoire, me permettant aussi de porter quelques attentions pour son physique. Des cheveux pâles et rosés, un œil bleu comme le firmament et l’autre aussi rouge que le sang, barré par une drôle de cicatrice qui lui descendait jusqu’à la joue. Une Orisha…

« Est-ce que tu t’es perdue? » La questionnais-je de nouveau.

Elle ne me répondit pas sur-le-champ, secouant négativement la tête après quelques secondes. Je m’étais attendu à cette réponse. Après tout, quel enfant pouvait décider de s’aventurer seul sur ces terres d’infamie? Je m’étais suffisamment approché de la jeune fille pour me pencher à sa hauteur, croisant ses iris dissemblables.

« Qu’est-ce qui t’es arrivée? »

Elle déglutit et durant une seconde, je crus qu’elle allait se remettre à pleurer.

« J’ai fui… Et… Et ils sont à ma recherche maintenant… »

Il semblerait que cette seule pensée suffisait à la terroriser.

« Qui ça, ils?

- L-L-Les Démons… I-Ils… Ils me traquent… »

À ce simple mot, mon regard se fit plus dur, plus sévère et sans poser plus de formalités, je l’invitais à se réfugier dans notre grotte. À l’intérieur, elle aura tout le temps pour me raconter ce qui s’est passé.


1 026 mots | 2 post
L’Orisha ressemble plus ou moins à ça dans ma tête o/:
 


Everything happens for a reason


Isiode YüerellIsley Yüerell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entre-
Dante Taiji Sparrow
~ Vampire ~ Niveau III ~

~ Vampire ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 618
◈ YinYanisé(e) le : 02/11/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Qui ça ? Oh je l'ai dévorée fut un temps...
✭ Activité : Le loup se cache dans la bergerie

Caractéristiques
◤ ◤: ♢ Agilité : 25 ♢ Force : 24 ♢ Charisme : 15 ♢ Intelligence : 13 ♢ Magie: 23
◤ ◤: ☯ Makoto ☯ Tal'Mahe'Ra ☯ Ikazuchi ☯ Inazuma ☯ Nagamaki ☯ Bane & Ruin ☯ Mizutari ☯ Sabre court à lames jumelles ☯ Arbalète à poing
avatar
MessageSujet: Re: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   Jeu 28 Juil 2016, 22:59




Le silence d'un voyage qui s'entamait. La longue préparation. Dante était paré, équipé. Il terminait sa méditation et enfin, entama son départ vers les terres arides. Il était fort probable qu'à son arrivée, l'orisha en question aurait trouvé refuge quelque part, mais les démons étaient rapides tout de même. S'il avait été prévenu aussi vite, c'était grâce à leur capacité de vol innée. Ils étaient ainsi capable de s'informer bien rapidement, d'agir en conséquence, et d'invoquer ainsi la nécessité de la présence du vampire. Le voyage fut écourté par la présence de quelques démons à l'extérieur de l'abri où se terrait Dante. Ces derniers, à genoux, présentaient ainsi un portail, invoqué par deux autres qui semblaient être des spécialistes en la magie. Sans un mot, le vampire comprit immédiatement de quoi il en retournait: c'était là sa voie rapide pour les Terres Arides. Il aurait mis bien des heures peut-être au mieux un jour, pour y parvenir. Mais grâce à cette solution, il y serait bien rapidement.

Décidant de ne pas râler, il vit au loin l'ombre familière de celui qui lui avait offert cette opportunité, lui sourire. Le brujah s'engouffra alors dans le portail de téléportation avant que celui-ci ne se referme derrière son passage. Téléporté dans les terres, il avait omit un détail: les démons n'étaient pas autant spécialistes que les magiciens et les sorciers en portails. Après tout, ne tombait-il pas depuis le vide désormais, en plus en direction d'une crevasse ? Non, définitivement, il ne pouvait compter que sur lui-même. Utiliser sa téléportation en ce moment-même était impensable, même s'il réussissait, la force de sa chute le tuerait peut-être. Et il n'était pas certain qu'il puisse contrôler ce pouvoir en plein mouvement si rapide, merci la gravité. N'ayant pas le choix, bien que cela ne lui plaisait guère, il déploya ses ailes noires, presque similaires à ceux des anges déchus, pourtant, il ne déployait pas du tout la même aura, bien plus sinistre et combative, probablement. Celle d'un chasseur né, d'un prédateur.

Après avoir chuté sur presque vingt mètres il s'arrêta enfin, reprenant le contrôle de son vol, à quelques mètres du sol, qui lui aurait été fatal. Prenant de l'altitude, il s'arrêta un instant dans les airs pour renifler les environs. Il n'y avait qu'une très légère odeur, encore palpable. Il avait de la chance, aucune tempête ou méandre du climat avait effacé l'odeur. Elle était infime, mais suffisante. Il vola ainsi en direction de celle-ci, du plus vite qu'il put. Le ciel était clément avec lui et l'odeur du sang se porta à ses narines plus aisément grâce à une légère brise qui souleva cette odeur, lui permettant même de pister avec plus de facilité celle-ci. Il se dirigea vers l'Est, s'orientant ainsi dans cette direction. Il arriva enfin sur une zone désertique, avec quelques rochers. Différentes odeurs de sang se trouvait ici. Il y avait du sang séché, mais aussi le sang d'un autre individu, plus noir et répugnant: un démon. C'était probablement le geôlier. Elle avait dû réussir à s'enfuir de manière inconnue et l'avait blessé dans sa fuite, mais elle ne semblait pas être indemne. Elle avait probablement été légèrement blessée dans sa fuite. Le sang était déjà coagulé et séché, l'odeur à peine palpable. Mais c'était suffisant pour le vampire. Elle avait dû passer ici il y avait de ça plusieurs heures déjà, elle avait une certaine avance sur Dante. Mais il ne s'inquiétait pas, grâce à ses ailes, il pourrait probablement rattraper le retard. Un sourire aux lèvres, il reprit son vol, tentant de mêler efficacité de vol et économie d'énergie, pour ne pas se fatiguer de trop avant d'y parvenir. Il commençait à être habitué à user de ses ailes, mais il n'appréciait pas le faire lors de puissantes bourrasques, ni en combat. Il ne pouvait se le permettre que comme moyen de locomotion. Il avait au moins cet avantage.

L'odeur se rapprochait, il ne devait plus être très loin, encore quelques minutes et il serait probablement sur place. L'odeur était plus forte, elle était fraîche, l'odorat d'un vampire qui poursuivait sa proie ne trompait jamais. Il était temps d'accomplir ce pour quoi il était venu. Il n'avait encore rien en vu, ne voyant au loin que la fin d'une sorte de forme qui devait être la fin d'une caverne ou quelque chose dans le genre. Malheureusement pour lui, venir depuis l'opposé de celle-ci, ne lui offrait que la vue du dessus sur quelques murs. Son instinct l'avertissait cependant de la présence d'une aura différente à celle qu'il attendait... le comité d'accueil était déjà présent ?





830 mots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32389-dante-taiji-sparrow
Isiode & Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 284
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Isley: Agilité [10], Force [12], Intelligence [8], Charisme [2], Magie [10] ✘ Isiode: Agilité [10], Force [11], Intelligence [15], Charisme [19], Magie [10]
◤ ◤: Isley: Providentia, Immortalis, Mortifero, Pugnus ✘ Isiode: Bellum, Fide, Aurea, Malleo
avatar
MessageSujet: Re: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   Mer 03 Aoû 2016, 17:11

Chasse à l’homme
« Il est comme le vent: glacial et insaisissable »

Isiode s’était réveillé, les pleurs de l’Orisha ayant tôt fait de l’alarmer. Aussitôt, il m’avait réclamé des explications, que je ne pouvais pas lui fournir dans l’immédiat, car elles ne m’avaient pas été dévoilées en intégralité pour moi aussi. C’est pourquoi, dans un même mouvement, nous nous étions mis à dévisager l’enfant qui, tremblante, n’avait plus prononcé un mot depuis qu’elle avait pénétré dans l’obscurité de la grotte. Elle était effrayée, en état de choc – à n’en point douter – mais quelque chose d’autre semblait encore plus la terroriser et je su, d’instinct, ce qui lui faisait tant peur. Calmement, avec toute la douceur qu’il m’était possible de transmettre dans un geste, je déposais ma main sur son épaule.

« Tu es en sécurité ici, crois-moi. Les Démons ne sont pas là et ils ne viendront pas. Nous te protégeront, mon frère et moi. »

Nous essayions de la réconforter, de lui dire qu’en notre compagnie, plus rien de mal ne lui serait fait. Malgré tout, des larmes salées coulaient de ses yeux, s’écrasant sur ses joues. La jeune fille restait muette, ne sachant s’il fallait se laisser porter par l’optimisme ou craindre encore le pire. Dans tous les cas, j’entendis sa respiration s’apaiser après plusieurs tentatives; je sentis ses épaules se détendre, s’affaisser sous mes doigts et je souris. De son côté, pris par un élan d’empathie certain pour la jeune fille, mon frère alla chercher la couverture, qui drapait notre lit de fortune, avant de s’agenouiller près de la basanée pour lui couvrir les épaules. L’enfant eut un frisson et ses bras allèrent tout de suite chercher les coins du tissu, qu’elle se mit à serrer très fortement autour de son corps: un peu à la manière d’une enveloppe, d’un cocon, comme si cette pauvre couverture en laine pouvait veiller sur sa protection. Elle a dû vivre des choses horribles… À cet âge, le monde est si cruel… Pensais-je en lui coulant un regard de pitié. M’asseyant à quelques mètres de là, je laissais mon frère prendre soin d’elle, lui demander si elle avait besoin d’eau ou d’un peu de nourriture. Elle nous jeta un regard en biais, intriguée.

« Je ne peux pas accepter… Finit-elle par murmurer, se recroquevillant encore plus sur elle-même.

- Cela ne nous dérange pas. Présentement, tu en as plus besoin que nous, alors prends », sourit légèrement mon frère, lui tendant une miche de pain qu’il avait sorti de son sac.

Malgré nos maigres provisions, cela ne nous dérangeait en rien d’offrir un peu de vivres à cette enfant perdue. Je ne pouvais même pas m’imaginer les épreuves qu’elle avait dû traverser avant de se rendre jusqu’ici. D’ailleurs, d’où venait-elle exactement? De contrées bien plus éloignées ou sa prison, sa cage, l’antre de son maître damné – peu importe comment pouvait-on appeler le domaine de l’une de ces monstruosités à cornes – se trouvait-il tout près d’ici? J’essayais de songer à notre propre marche, à mon frère et à moi, avant de découvrir cette grotte inespérée pour les voyageurs éreintés que nous étions: en plus d’offrir un maximum de protection contre les assauts virulents du Soleil, ce souterrain nous conférait une fraîcheur des plus agréables et des plus appréciées en raison de la noirceur perpétuelle qui enveloppait les lieux. Enfin bref, pour revenir à nos moutons, je ne me rappelais pas avoir croisé une quelconque demeure ou repaire de Démons à proximité et encore, depuis l’abandon de notre dernier abri, nous n’avions pas croisé âme qui vive sur ces grandes plaines désertiques, à l’exception de celle de la faune qui vagabondait aux alentours.

« E-Est-ce que je peux vraiment? » Voulut-elle s’assurer d’une voix murmurante et sans mot dire, mon frère lui mis tout simplement le pain entre ses mains: c’était une réponse suffisante.

Elle hésitait, c’était évident, mais bien rapidement, sa faim prit le dessus et sans faire plus d’histoire, elle croqua dans la miche à pleine dent, dévorant le pain avec appétit.

« Doucement, doucement… Se moqua affectueusement Isiode en la voyant se déchaîner de la sorte sur l’aliment et aussitôt, la jeune fille rougit.

- Dé-Désolé… S’excusa-t-elle en essuyant le bord de sa bouche, encore plus gênée. C’est que… Je n’ai pas mangé depuis plusieurs…

- Ce n’est pas important. Mange avec modération, cependant, sinon tu risques d’avoir quelques maux de ventre », lui conseillais-je, ce qu’elle fit sur-le-champ, s’appliquant à mâcher bouchée par bouchée la miche que nous lui avions donné.

Nous la laissions tranquille alors qu’elle mangeait et pendant ce temps, je scrutais l’extérieur d’un œil beaucoup plus attentif et avisé. Cette enfant s’était enfuie par je ne savais quelle chance du destin, mais connaissant les Démons, corrompus par leurs Pêchés, je pouvais presque affirmer qu’ils tenteront de remédier à ce problème de fuite.

« Tu as du sang sur toi… Remarqua mon frère en fronçant des sourcils. Ces engeances t’ont-ils blessé? »

Elle baissa aussitôt le pain qu’elle allait porter à ses lèvres et ses yeux s’obscurcirent dans les ténèbres ambiantes.

« C-Ce n’est rien… Vraiment, dit-elle en marquant une pause. En vérité, c’est le sang du Démon… J-Je me suis défendue… »

Elle ne voulut pas nous en dire davantage, et nous acceptions sans protester sa décision. Elle ne s’est pas seulement échappé, conclus-je en reportant mon regard sur l’horizon. Elle a aussi blessé son geôlier. Maudite engeance, c’était tout ce qu’elle méritait. Mais à présent, cela ne faisait que confirmer ma thèse: par Orgueil ou par Colère, ce Démon viendrait certainement terminer ce qu’il avait commencé avec cette enfant. J’échangeais un regard avec Isiode, qui hochait de la tête, comme s’il avait lui aussi compris ce que cela impliquait de garder cette fille avec nous.

Nous devions la protéger. Coûte que coûte.
Nous serions ses épées et ses boucliers.

Lentement, je me redressais, m’avançant de quelques pas vers l’ouverture de la grotte et j’inspirais profondément.


999 mots | 3 post


Everything happens for a reason


Isiode YüerellIsley Yüerell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entre-
Dante Taiji Sparrow
~ Vampire ~ Niveau III ~

~ Vampire ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 618
◈ YinYanisé(e) le : 02/11/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Qui ça ? Oh je l'ai dévorée fut un temps...
✭ Activité : Le loup se cache dans la bergerie

Caractéristiques
◤ ◤: ♢ Agilité : 25 ♢ Force : 24 ♢ Charisme : 15 ♢ Intelligence : 13 ♢ Magie: 23
◤ ◤: ☯ Makoto ☯ Tal'Mahe'Ra ☯ Ikazuchi ☯ Inazuma ☯ Nagamaki ☯ Bane & Ruin ☯ Mizutari ☯ Sabre court à lames jumelles ☯ Arbalète à poing
avatar
MessageSujet: Re: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   Jeu 04 Aoû 2016, 13:13




Cette chasse était devenu le seul souffle qu'allait obtenir Dante dans cette longue et dure soirée. Le ciel obscurci par les quelques nuages, quelques gouttes commencèrent à tomber, une fine pluie s'amenant dans les terres arides. La pluie était chaude, portant bien le nom du lieu auquel était Dante. D'ailleurs une pluie en un tel endroit l'étonnait. Cela ne devait arriver qu'une fois tout les mois, était-ce un signe quelconque ? Il n'en avait pas la moindre idée. Inspirant profondément puis venant à expirer lentement. C'était son moyen à lui de se détendre, éviter toute pression et tout stress à ce qu'il allait entreprendre prochainement. Commençant à descendre sur la terre ferme, il vint à atterrir sur le haut de différents rochers, pour s'apercevoir rapidement qu'il formait en son sein une sorte de caverne naturelle, ce qu'il s'était douté depuis plusieurs minutes déjà. L'odeur de sang exécrable se dégageait bien de là: il y avait donc bien sa cible non loin. Fermant un instant les yeux pour se concentrer et commença à diffuser un champ électromagnétique grâce à son contrôle de l'électricité. Il lui fallait une grande concentration pour faire une telle chose et il ne pouvait bouger, ce qu'il ne fit pas, restant un genou plié sur le sol. Il capta alors aisément la présence d'autres personnes, le champ était interrompu sur une surface suffisante pour deviner la présence de plusieurs autres individus en plus de sa cible. Si à leur place ils n'avaient dû ressentir qu'un léger picotement comme s'ils avaient eu une réaction à l'électromagnétisme naturel, Dante avait eu les informations nécessaires pour se préparer. Il y avait là au moins deux individus prêts à protéger sa cible, peut-être trois s'il s'était trompé. Mais pas plus. Faisant disparaître ses ailes, il sauta en contrebas.

Arrivant enfin sur le sol devant la caverne, il fit volte-face pour se retrouver face à celle-ci. L'odeur était omniprésente: c'était bien là, aucun doute possible. Il posa sa main sur le sol, avant de commencer à incanter sa magie, permettant de la concentrer et de l'envoyer à pleine puissance.
«
Lame du nord, froid du nord, glaces téméraires, vents célestes. Griffes de givre !
»
incanta le vampire.
Le sol commença à geler, puis les parois de la caverne. Puis peu à peu, le froid se diffusa, à l'intérieur, tous pouvaient probablement ressentir un léger froid, alors que peu à peu, le mordant de la glace s'intensifiait et commençait à glacer toute la caverne, le sol, les murs et le plafond. En pleine terres arides, le froid commençait à guetter. Les yeux de l'orisha s'écarquillèrent, mais alors qu'elle n'eut pas le temps de dire un mot, une voix résonna: celle du brujah.
« Aärk älsh Imäkoo Nëgek. Öolu älsh khrovoss. » lança le brujah.
« C'est... c'est impossible... » murmura l'orisha, se plaçant les mains sur la tête, apeurée. Elle comprenait ce qui se passait et peu à peu, la peur venait envahir son être tout entier.
« Non ! Je ne veux pas y retourner, s'il vous plaît, protégez-moi ! C'est... il parle ma langue... » se mit elle à sangloter.

L'air se fit plus frais, c'était comme si la pression de chaleur des terres arides n'avaient jamais existé. Dante se releva, il était plus à l'aise dans ce genre d'environnement qu'en pleine chaleur. Pour les moins tenaces, le froid devait commencer à les déranger et à être probablement désagréable, mais rien de bien douloureux pour le moment. Bien que sa technique avait de l'ampleur, il n'y avait aucune intention offensive pour le moment. Posant sa main sur le fourreau de l'un de ses six sabres visibles, il l'apposa sur le fourreau de sa Makoto, comme souvent, lorsqu'il combattait sérieusement. Alors qu'il avançait pas à pas dans la caverne, il remarqua que celle-ci était suffisante pour le combat qui pouvait venir. Il ne savait rien de ses futurs adversaires ni de leur puissance ni de leur détermination ni de leur origine, mais une odeur particulière commença à emplir ses narines: alléchante. Une odeur, qui lui donnait peu à peu faim. Il la connaissait bien, c'était l'odeur de ceux qu'il adorait tant dévorer. Il y avait l'odeur délicieuse que pouvait contenir le meilleur des repas pour quiconque d'autre, mais pour un vampire, c'était l'odeur délectable d'un ange... quelle aubaine pour Dante ! Il commençait à ne finalement pas regretter d'être venu.





779 mots.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32389-dante-taiji-sparrow
Isiode & Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 284
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Isley: Agilité [10], Force [12], Intelligence [8], Charisme [2], Magie [10] ✘ Isiode: Agilité [10], Force [11], Intelligence [15], Charisme [19], Magie [10]
◤ ◤: Isley: Providentia, Immortalis, Mortifero, Pugnus ✘ Isiode: Bellum, Fide, Aurea, Malleo
avatar
MessageSujet: Re: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   Mer 10 Aoû 2016, 22:02

Chasse à l’homme
« Il est comme le vent: glacial et insaisissable »

Je fermais les yeux, laissant le vent sec et chaud des Terres Humides s’immiscer dans mes cheveux et, ne remarquant rien du danger qui se rapprochait de notre position, je tournais le dos à l’entrée, caressant du bout des doigts le manche de ma fidèle Providence. Cette enfant allait être sous notre protection. Peu importe les Démons que nous croiseront, qui voudront la ramener à son Enfer, nous les arrêterons pour faire cesser cette ignominie.

Soudainement, un bruit à l’extérieur me fit sursauter et sans une seconde d’hésitation, je me tournais de nouveau vers l’ouverture béante de la grotte, dégainant mon arme à tout va, menaçant l’ennemi invisible de se montrer. À l’entente de l’entrechoc du métal de la lame et de celui du fourreau, Isiode se redressa avec vivacité, portant lui aussi la main à son arme.

« Isley, qu’est-ce que c’est? » Me demanda-t-il d’une voix basse, mais non sans dénuer d’agressivité à l’encontre des futurs ennemis.

Mais une œillade attentive en direction de l’extérieur me fit comprendre que je m’étais alarmé pour rien.

« J-Je suis désolé. Ce n’est que de la pluie…

- De la pluie? Ici? »

Oui… La voix de mon frère résumait à elle toute seule ce que nous pensions tous: était-ce un avertissement? Était-ce l’œuvre d’une Magie quelconque? Nous ne savions pas, mais le plus prudent restait encore de ne pas baisser notre garde pour autant. De la pluie sur les Terres Arides… Ce n’était même pas imaginable pour moi. Une ruse de l’ennemi, peut-être, pour retrouver la trace de l’enfant… Isiode rengaina lentement son arme, me faisant signe de ne pas en faire autant pour ma part et d’un mouvement, il se pencha en direction de l’Orisha qui observait l’extérieur d’un œil interdit et alerte, comme un lapin ayant aperçu à l’horizon les prémices d’un danger potentiel. Mon jumeau lui posa immédiatement des questions à propos du ou des Démons qui la pourchassaient et sans se faire prier, la jeune fille lui fournit les informations qu’il désirait d’une voix chevrotante et rapide. Elle était nerveuse et je la comprenais: cette pluie ne semblait pas nous être bénéfique.

Debout, alerte comme un chien de chasse, mon épée à la main, je fixais mon frère et la jeune Orisha devant moi, me posant immédiatement des interrogations sur la nature de cette averse des plus incongrues sur ces terres. Nous devons la protéger, mais celui qui la traque, ce Cornu des Enfers, semble particulièrement puissant… Que faire? Isiode se redressa lentement, son regard cherchant à croiser le mien dans la pénombre environnante.

« Nous devons partir d’ici… Les Démons ne savent pas où nous sommes, mais ils doivent savoir où la cher– »

Mon frère se tut brusquement, et aussitôt, mon cœur bondit dans ma poitrine. Une voix. Une voix à l’extérieur. Une voix sinistre qui se mit à psalmodier un jargon qui nous était impossible de comprendre. D’un même mouvement, mon frère et la jeune Orisha se redressèrent et Isiode se plaça immédiatement devant la jeune fille alors que je me retournais vivement vers l’entrée de la caverne. Les Démons! Ces saletés!

« Recule! Ordonna mon frère à l’Orisha d’une voix sèche et imposante.

- O-Oui! »

Et au même moment, je sentis un frisson glacial courir sur ma colonne vertébrale, remonter sur ma nuque…

« Le sol! » M’exclamais-je en constatant qu’il gelait.

Reculant d’un pas, je m’aperçus que la glace qui avançait ne se limitait pas qu’au plancher sous nos pas: elle courrait, comme des milliers de chevaux en course, sur les parois qui nous entouraient, montant à la hauteur du plafond. Un froid indésirable s’installa aussitôt dans la grotte, nos respirations se condensant sous le brusque changement de température. Ma mâchoire se contracta, alors que je raffermissais ma prise sur le manche de mon épée.

C’est alors que la voix sinistre, tout aussi douce, brute, que funeste et mauvaise résonna de nouveau à travers la grotte, la noirceur de ses paroles se répercutant contre les parois de glace, qui nous renvoyait l’écho de la pire des façons. L’Orisha ne tarda pas à paniquer, se recroquevillant sur elle-même en se bouchant les oreilles. Il parle sa langue? Un autre Orisha dans ce cas? Non… Ce n’était même pas envisageable. Comment l’un de ces amoureux de la Liberté pouvait-il condamner l’une de ses semblables à pareille destinée? Il s’approche… Pensais-je en entendant l’écho de ses pas. Je me mis aussitôt en garde, entrevoyant la silhouette de l’inconnu se découper dans l’obscurité de la nuit. De son côté, mon frère s’avança de manière à se tenir à un mètre de distance de ma position, toujours concentré dans sa tâche de protéger l’enfant. Nous ne parlions pas, de manière à ce que notre adversaire ne connaissent avec précision nos positions respectives, sans connaître que ce dernier possédait une parfaite nyctalopie.

Je glissais un premier pied vers l’avant, avant de foncer sur l’ennemi qui apparaissait au cœur de ce noir crépusculaire. Dans un choc terrible qui se répercuta à travers chaque muscle de mon corps, nos lames se rencontrèrent et je pus, tout de suite, détailler les traits du faciès de l’adversaire. À cette vue, j’arborais une expression de surprise avant de repousser violemment la lame de mon ennemi, reculant de quelques bonds pour conserver une certaine distance avec lui. Je n’en croyais pas mes yeux, mais en même temps, cette apparition d’un autre temps fit monter dans ma gorge un immonde goût de bile.

« Sparrow… » Soufflais-je en lui adressant un regard profondément amer.

À ce nom, les sourcils d’Isiode se froncèrent et il s’approcha de moi, son épée bleutée en main.

« Les choses ne font que se corser on dirait… Chuchota-t-il à mon intention avant de relever la tête en direction du Vampire. Dante Taiji Sparrow. Tu es en vie? Et que nous vaut ce déplacement, suceur de sang? »

Nous n’avions pas fait le rapprochement entre l’Orisha et le Vampire, croyant simplement que ce vagabond des ténèbres n’était réapparu que pour causer encore plus de morts dans son sillage. Comme autrefois…


1 021 mots | 4 post


Everything happens for a reason


Isiode YüerellIsley Yüerell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entre-
Dante Taiji Sparrow
~ Vampire ~ Niveau III ~

~ Vampire ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 618
◈ YinYanisé(e) le : 02/11/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Qui ça ? Oh je l'ai dévorée fut un temps...
✭ Activité : Le loup se cache dans la bergerie

Caractéristiques
◤ ◤: ♢ Agilité : 25 ♢ Force : 24 ♢ Charisme : 15 ♢ Intelligence : 13 ♢ Magie: 23
◤ ◤: ☯ Makoto ☯ Tal'Mahe'Ra ☯ Ikazuchi ☯ Inazuma ☯ Nagamaki ☯ Bane & Ruin ☯ Mizutari ☯ Sabre court à lames jumelles ☯ Arbalète à poing
avatar
MessageSujet: Re: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   Jeu 11 Aoû 2016, 13:30




La vague de froid qui commença à se faire sentir au sein de la caverne serait plus agréable pour Dante. En effet, se mouvoir avec une température basse lui était bien plus convenable que sous la chaleur tonitruante des terres arides. Il avait condensé beaucoup de magie dans cet acte, peut-être y était-il allé trop fort d'ailleurs. Mais il comptait bien ne pas utiliser de magie tout de suite à nouveau. Avec un peu de temps, il savait qu'il finirait par récupérer assez de celle-ci. S'il poussait sa magie plus loin, la fatigue viendrait à devenir même physique, plus que spirituelle. Tant qu'il se limitait, il aurait ses chances de récupérer sa puissance magique sans trop de difficulté. Une technique d'une telle ampleur pour un homme possédant ce niveau de magie demandait de la concentration et du temps, or à force d'utilisation et d'entraînements, il avait réussi à parvenir au maximum de son pouvoir, tout en économisant les résidus et effets magiques inutiles qui consommait juste des forces. Il savait qu'il progressait, à force d'entraînements. Mais il savait aussi qu'il était meilleur au combat aux armes, qu'au combat magique. Il n'était qu'un utilisateur de magie pour ses propres fins.

Alors qu'il avançait dans la pénombre, sa nyctalopie lui était fâcheusement utile. Il y vit rapidement des silhouettes. Et s'amusa à marquer les hostiles devant lui. Deux individus, aux allures singulières et indéfinies. Puis une, féminine: sa proie. L'odeur de sang ne le trompait pas, elle portait bien l'odeur d'un démon sur elle. Il n'était pas ravi d'agir ainsi, de devoir capturer une orisha, ce peuple qui avait tant vécu en esclavage. Cassiopée serait en colère contre lui si elle le savait. Mais malheureusement, il ne pouvait pas tout dire, même à ceux qu'il considérait quasiment comme des amis. C'était malheureux, mais le vampire avait ses vices, son passé et son histoire. Peu d'entre-eux le connaissait. Ces individus, il les reconnaissait, vaguement, bien sûr. Ses souvenirs étaient embrumés, mais ne tarderait probablement pas à s'éveiller. C'était la faute à toutes ses années de vie. Dante avait plus de deux siècles et sa vie entière, était embrumée parfois. En effet, faute à sa perte de mémoire, lorsqu'il s'était prit pour Akechi Mitsuhide, il avait perdu une partie de cette mémoire. Il recouvrait encore une partie de celle-ci, surtout plus facilement, lorsqu'il rencontrait et se faisait revivre son passé. Sous le bruit de la pluie, il sentit son arme se faire repousser par cet homme. Il ne fit qu'un geste, un mouvement, pour se remettre la lame prête. Il manquait de force. Il n'était pas si faible. C'était lui ?

« Je me souviens pas de personnes aussi faibles. » lança-t-il. Comme une provocation blessante. Mais insinuait-il qu'il ne se souvenait pas d'eux, ou simplement qu'il ne se souvenait pas qu'ils étaient si fragiles ?
Non, il savait que lui aussi avait rouillé, une partie de sa force scellée lorsqu'il avait perdu ses pouvoirs et sa mémoire. Il avait repris une partie de ceux-ci en redevenant lui-même, mais ce n'était pas assez, ce n'était jamais assez. Il était loin de cette puissance promise, de ce qu'il attendait. Il voulait être le digne héritier de son père, le digne prince vampire qu'il aurait dû être à l'époque: celui qui aujourd'hui, n'avait plus de nom.
Certains le craignaient pour ce nom, pour qui il était. Peut-être qu'eux, oui. Mais ils étaient les seuls à le faire vivre et il sentait un regain d'assurance, d'ego et de foi en lui. Il avait besoin de cela, cela le faisait sentir... vivant. Ces hommes, pourrait bien sûr lui rappeler cet effet enivrant. Aussi enivrant que possédait ceux qui consommait de l'alcool: mais pas Dante. Le brujah lui, ressentait un plaisir immense, à voir leurs visages crispés et gênés de le rencontrer à nouveau. Il avait ce besoin... de jouer. De jouer avec eux. Ce serait un jeu qu'ils ne douteraient pas de l'existence, mais qui pour lui, lui offrirait tant de bonheur. Il était navré de les forcer à cela, ou peut-être pas. Mais il se permettrait d'être égoïste. Il allait les entraîner dans un cycle qui ferait de lui un individu plus en vie que jamais, il en avait besoin et eux aussi, même s'ils ne le savaient pas encore. Ils avaient rouillés, cela ne serait que bénéfique pour tous. Leur odeur était délicieuse: les anges portaient toujours cette odeur intéressante. Il était temps pour lui de passer au dîner.





802 mots.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32389-dante-taiji-sparrow
Isiode & Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 284
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Isley: Agilité [10], Force [12], Intelligence [8], Charisme [2], Magie [10] ✘ Isiode: Agilité [10], Force [11], Intelligence [15], Charisme [19], Magie [10]
◤ ◤: Isley: Providentia, Immortalis, Mortifero, Pugnus ✘ Isiode: Bellum, Fide, Aurea, Malleo
avatar
MessageSujet: Re: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   Ven 12 Aoû 2016, 15:27

Chasse à l’homme
« Il est comme le vent: glacial et insaisissable »

Il se moque de nous… Pensais-je en conservant ma position, frémissant légèrement suite à cette réplique cinglante qu’il avait lancé à notre encontre, sans pour autant lancer de répartie à cette provocation. Toutefois, cela ne voulait pas dire, qu’intérieurement, ces mots n’avaient pas fait mouche, créant en nous un sentiment indescriptible de douleur et d’irritation. Nous ne pouvions savoir s’il en était conscient ou s’il ne faisait qu’énoncer un fait que nous percevions tous, mais le résultat restait le même: notre orgueil en prit un coup, que nous encaissions difficilement au vue de la situation. Faibles… Cela ne cesserait donc jamais? Pourquoi? Pourquoi n’étions-nous pas capables de progresser? Pourtant, j’avais l’impression de l’avoir frappé avec tout ce que j’avais dans les bras. Mais même cela, même le meilleur de moi, ne l’avait même pas fait tiquer; ne l’avait même pas impressionné… Je grinçais des dents, sentant ma prise autour du manche de mon épée se raffermir un peu plus; toujours plus. À quoi avaient donc servis tous ces entraînements dans les montagnes de l’Edelweiss enneigées si nous ne progressions pas d’un iota? À quoi avaient donc servis toutes ces heures dépensées, jour et nuit, à tenter de récupérer nos forces d’antan si nous ne parvenions même pas à écraser ne serait-ce que ce misérable insecte? À rien… Vraiment? Je ne savais pas quoi en penser et personnellement, je ne voulais plus réfléchir, mais agir. Nous ne sommes pas faibles! À nous deux, nous pouvons le battre! J’en suis sûr! Individuellement, nous étions devenus faibles depuis notre séquestration dans les souterrains des Démons, certes, mais nous n’avions rien perdu de notre esprit combattif et de la cohésion qui existait entre mon frère et moi. Je savais que nous avions dû essuyer plusieurs indifférents ces derniers temps, notamment depuis le retour soudain d’Araya dans nos vies, mais nous restions des jumeaux, des frères, unis non pas seulement par les liens du sang, mais par cette âme guerrière qui renforçait notre lien fraternel: même en mauvais termes, je savais que je pouvais faire confiance à Isiode pour me protéger mes arrières. Discrètement, je portais un regard en direction de mon jumeau, qui me répondit par la même expression et, rien qu’à cette vue, je me sentis aussitôt d’attaque, prêt à m’avancer en bouclier face à cet adversaire. Ne pas montrer ses faiblesses, même si elles sont innombrables: nous sommes deux et Isiode est avec moi pour me soutenir dans tous les cas. J’ai confiance en moi, en mon frère… Me répétais-je en mon for intérieur avant de diriger la pointe de mon épée vers le Sparrow. Ce dernier arborait un visage des plus mesquins, qui me fut rapidement insupportable. Ce regard avide et impatient: ce n’était pas la première fois que je me confrontais à pareils yeux, mais voir un rictus semblable s’étirer sur la commissure de ses lèvres me dérangeait au plus haut point. I-Il croit vraiment pouvoir gagner?

Qu’es-tu venu faire ici, Sparrow? Me questionnais-je alors que l’aigreur montait au fond de ma gorge. Mais une respiration apeurée, visiblement nerveuse, attira brièvement mon attention et je songeais, tout de suite, à l’Orisha, dans notre dos, qui tremblait violemment, tétanisée. Brusquement, je finis par comprendre.

Dante Taiji Sparrow était là pour elle.

Pas question! Et sans hésiter une seconde, je choisis d’entreprendre la première offensive. Nous n’étions pas fragiles, et nous allions le lui prouver: les Jumeaux Kaesra ne s’étaient pas démenés, sang et eau, en vain tout de même! Et puis, nous avions promis à cette jeune enfant de rester auprès d’elle; nous lui avions promis de la protéger de tous les ennemis à la solde de Cornu démoniaque. Nous ne pouvions le laisser avancer plus que les pas qu’il avait déjà foulé. Nous devions l’arrêter, l’éloigner ou bien l’éliminer s’il devenait une véritable menace pour la sécurité de la jeune fille aux yeux dissemblables. Nous devions tout faire ce qui était en notre pouvoir pour ne pas qu’elle puisse retourner à cet Enfer.

J’arrivais à la hauteur du Vampire centenaire, fracassant Providence contre la lame de mon adversaire, qui para l’assaut sans aucune difficulté, mais instantanément, je tordis mon poignet pour entraîner mon épée dans une rotation et, ainsi, pouvoir pénétrer dans la défense du Vampire. Nous n’étions plus aussi forts qu’avant, mais notre expérience du combat, elle, ne s’était pas perdue pour autant: c’est pourquoi je faisais confiance en nos capacités et en nos expériences passées pour nous sortir de là. Mais ce qu’il se défendait bien, ce Vampire…

Quelle plaie! Pestais-je avant d’envoyer un nouvel assaut, rapidement suivi par Isiode. Nous faisions pleuvoir sur la tête de notre adversaire des coups innombrables, mais si certaines perçaient sa garde et le blessait, quoi que légèrement – et à notre grande frustration – d’autres rataient tout simplement leur cible, comme si nous n’étions pas suffisamment rapides ou bien précis. Mais la danse dans laquelle nous forcions Sparrow à bouger n’était pas sans effet. Néanmoins, cela ne suffisait pas. Notre ennemi s’avérait être à un tout autre niveau, à notre grand désarroi. Rien qu’en le frappant, en le voyant parer ou bien esquiver nos attaques, nous pouvions sentir toute la différence qui nous séparait, désormais, comme des fossés aussi profonds que les abysses de l’Océan. Avant, ça ne se serait jamais passé de cette façon… Avant, nous ne nous serions jamais démener de la sorte rien que pour cet adversaire…

« On continue… » Me souffla mon frère en expirant et, sans attendre, nous reprîmes l’offensive pour coincer Sparrow.


935 mots | 5 post


Everything happens for a reason


Isiode YüerellIsley Yüerell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entre-
Dante Taiji Sparrow
~ Vampire ~ Niveau III ~

~ Vampire ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 618
◈ YinYanisé(e) le : 02/11/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Qui ça ? Oh je l'ai dévorée fut un temps...
✭ Activité : Le loup se cache dans la bergerie

Caractéristiques
◤ ◤: ♢ Agilité : 25 ♢ Force : 24 ♢ Charisme : 15 ♢ Intelligence : 13 ♢ Magie: 23
◤ ◤: ☯ Makoto ☯ Tal'Mahe'Ra ☯ Ikazuchi ☯ Inazuma ☯ Nagamaki ☯ Bane & Ruin ☯ Mizutari ☯ Sabre court à lames jumelles ☯ Arbalète à poing
avatar
MessageSujet: Re: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   Ven 12 Aoû 2016, 17:27




C'était indéniable. Dante allait devoir combattre les deux anges et il le savait pertinemment. Il n'y avait pas d'autres échappatoires et il n'avait pas d'autre choix que d'agir ainsi. Il devrait les combattre et peu à peu, il devrait les anéantir psychologiquement. Ce jeu mental, il allait désormais le commencer, car sans cela, il ne se forcerait jamais à s'assurer d'une impossibilité de victoire de leur part. Il avait déjà tiré l'un de ses sabres de son fourreau, prêt à combattre grâce à Ikazuchi. Le manche noir et rouge, imposant clairement la couleur du sang, même à son fourreau. Du sang qui aurait pu sécher. Mais il ne rappelait que vaguement cela, dans un songe mental, que pouvait imaginer et fantasmer ses victimes. Mais ce n'était que de l'abus visuel, que certains faisaient parfois, laissant parler leurs imaginations. Mais ce n'était peut-être pas le cas de ces garçons. Dante les avaient déjà reconnus, rien qu'à leur style de combat, leur manière d'agir, leurs personnalités singulières et tenaces. Isley, qui avait frappé le premier, Isiode qui avait supporté son frère. Il se rappelait d'eux, mais ne comptait pas le leur dire.

Mais cela n'avait aucune importance. Ils attaquaient déjà. Les coups qu'ils faisaient n'avaient aucune grâce, aucune précision, ils ne faisaient que frapper répétitivement, répétant de nombreuses erreurs. Dans leurs pas, dans leur mouvements. Pour Dante, tout semblait particulièrement lent, même si leur force était plus ou moins suffisante pour le blesser, elle ne suffirait pas combiné à cette dextérité de combat. Le maître d'armes, du nom de ses nombreuses armes, ne pouvait pas se faire vaincre ainsi. S'il n'attaquait que de manière retenue face à eux, il ne les prit pas au sérieux. Se fut d'ailleurs son erreur, car quelques blessures légères commencèrent à apparaître sur son corps, blessures qui, rapidement, guérirent, grâce à sa condition de vampire. Se fut probablement cela, qui allait marquer la difficulté entre les trois hommes.

Finalement, commençant à se lasser de ce jeu, Dante envoya un puissant coup faisant reculer les deux hommes, le premier coup toucha l'arme d'Isiode, le forçant à reculer. Puis un coup de pied forçant à faire quelques pas en arrières à Isley s'imposa. Il marqua ainsi une pause à leur combat.

« Vous savez pourquoi vous ne pouvez pas me tuer ? Car vous êtes trop concentrés sur votre passé. Cela se voit. Vous avez oublié votre réelle condition actuelle. Vous n'êtes que des coquilles vides. Vous vous vantez d'une gloire passée que vous vous racontez encore et encore. Mais la vérité, c'est que vous avez toujours été faible, bercés d'illusions et immatures. Vous n'êtes que des enfants jouant avec des fourchettes et des couteaux, pensant jouer au chevalier. Vous pensez désirer de la puissance ? Je vais vous montrer un peu de celle-ci. » fit-il en rengainant finalement Ikazuchi.

Dante tira enfin sa Makoto, accompagnée de Mizutari. Signe clair qu'il devenait sérieux et prenait sérieusement ce combat. Son prochain assaut n'allait pas laisser les deux garçons le blesser une fois encore. Usant toute sa rapidité, il se déplaça tel un loup en chasse, prêt à saisir sa proie. Un coup circulaire, suivi d'un rapprochement, puis Mizutari qui visait à trancher le foie de son adversaire. Puis enfin, ce fut le tour à un autre enchaînement. Une attaque de bas en haut, puis une attaque perforante, puis il pivota sur lui-même, évitant une attaque, donnant un coup de coude au passage. Un bond en arrière le fit revenir sur sa position initiale.

S'il avait évité les attaques de justesses, désormais, aucune ne parvenait à le toucher, il allait utiliser toutes ses capacités pour leur prouver qu'il leur était supérieur, il devait les détruire émotionnellement et mentalement. Une fois qu'ils seraient psychologiquement anéantis, ils seraient tous deux prêts à être façonnés, comme il l'entendait. Peut-être même qu'un jour, tout deux le supplierait de lui appartenir. D'ailleurs à cette idée, Dante eut un rictus, qui pouvait peut-être se prendre pour de la provocation désormais. Alors qu'en vérité, il pensait à autre chose, cela semblait parfaitement coller à la situation.

« Deux petits diables têtus. De toute façon, dans quelques instants, je boirai votre sang. Puis je prendrai le träshyak*. » lança Dante.

Alors qu'il lançait son mot en arshalà, il entendit encore quelques sanglots se rajouter par-dessus. Si intimement, il n'aurait pas voulu en faire une ennemie, il n'avait pas le choix, pour le moment.





778 mots.
*Déchet. (Arshalà)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32389-dante-taiji-sparrow
Isiode & Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 284
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Isley: Agilité [10], Force [12], Intelligence [8], Charisme [2], Magie [10] ✘ Isiode: Agilité [10], Force [11], Intelligence [15], Charisme [19], Magie [10]
◤ ◤: Isley: Providentia, Immortalis, Mortifero, Pugnus ✘ Isiode: Bellum, Fide, Aurea, Malleo
avatar
MessageSujet: Re: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   Sam 13 Aoû 2016, 02:08

Chasse à l’homme
« Il est comme le vent: glacial et insaisissable »

Nous ne jouions pas, nous étions sérieux, et entendre de telles choses venant de sa bouche à lui nous répugnait d’autant plus qu’il y avait une part de vérité dans ce qu’il disait. Pourtant, nous ne baissions pas la tête, nous ne baissions pas les armes, prêts à encaisser l’assaut qui allait s’en suivre. Nous étions faibles, nous le savions plus que quiconque, mais nous ne pouvions laisser ses faiblesses nous mettre des bâtons dans les roues plus longtemps. Mais à peine venais-je de penser à cela que je sentis l’atmosphère, soudainement, changer d’essence. Quelque chose se passait avec Sparrow et, sans savoir pourquoi, je sentis mes bras trembler. Était-ce son regard? L’atmosphère soudainement chargé d’obscurité qui l’entourait comme une seconde enveloppe charnelle? Ou ce sourire, profondément ancré sur ses lèvres? Ma mâchoire se contracta et je raffermissais la prise que j’exerçais sur Providence. Qu’est-ce qui m’arrive? Pourquoi il m’apparaît si… imposant? Non, non, il ne fallait pas le laisser m’impressionner. Pourtant, je sentis la chair de poule me prendre, une sueur froide couler le long de mon front, continuer son chemin jusqu’à ma nuque… Avais-je peur? Peur de Sparrow?

« Concentre-toi Isley! Il contre-attaque! » M’avertit Isiode alors qu’il parait les coups avec peine, mais il fut rapidement écrasé par la force que possédait Sparrow, ce qu’il lui value une vilaine blessure à l’épaule avant de pouvoir pleinement se dégager de l’offensive de notre adversaire.

Aussitôt, je voulus prêter main-forte à mon frère, abaissant volontairement la lame de mon épée dans l’intention de faire un balayage en direction des jambes du Vampire, mais ce dernier, comme s’il avait senti mon approche, enchaîna son attaque dans ma direction, m’obligeant à parer avec mon épée sa lame qui remontait vers le haut, puis une seconde offensive qui visait ma poitrine. Sans même réfléchir, je risquais le tout pour le tout, sacrifiant mon bras pour ne pas que la pointe de la lame ne rejoigne l’emplacement de mon cœur et à cette sensation désagréable du métal dans ma peau, j’esquissais une grimace de douleur, retirant vivement l’arme de mon membre avant de reculer. Mais au même moment, Isiode reprenait l’assaut, tentant de lui trancher l’un de ses bras, mais Sparrow, agile comme jamais, évita adroitement l’attaque qui lui était portée, remontant son fameux bras visé pour envoyer un puissant coup de coude au visage de mon frère qui poussa un cri. Isiode recula en tâtons, portant l’une de ses mains à son nez, qui saignait.

Nous respirions comme des bêtes, scrutant le corps de notre adversaire sans être capable de détacher nos regards de lui. Tantôt, que faisait-il exactement? S’était-il amusé? Pourquoi n’étions-nous même pas en mesure de le toucher, par tous les Dieux?!

« V-Vous parlez comme si nous étions déjà défaits… » Soufflais-je en esquissant un sourire tordu, en raison de la douleur qui irradiait de ma plaie béante au bras.

- Personne ne vous a appris qu’il faut d’abord tuer l’ours avant de lui prendre sa fourrure? Renchérit Isiode en essuyant du revers de la main le sang qui lui tachait le visage.

- Vous ne mettrez pas vos sales pattes sur cette enfant, Sparrow. Croyez-moi, elle ne retournera jamais auprès de son Maître malfaisant… »

L’Orisha tentait d’étouffer ses sanglots, qui devinrent rapidement incontrôlables. Elle avait compris, bien avant les Jumeaux eux-mêmes, que cela ne servait à rien de la protéger ainsi. Cet ennemi était fort, incroyablement fort, semblant se tenir à un tout autre niveau que ses protecteurs. Ne voyaient-ils pas tout le sang qu’ils perdaient? N’avaient-ils donc pas conscience de l’état dans lequel ils se trouvaient, comparativement à leur adversaire qui, lui, se tenait au-dessus d’eux, le menton relevé, les deux rubis qui lui faisaient office d’yeux les jaugeant de haut… Non, ils n’avaient aucune chance. Et pourtant, ils persistaient, ils continuaient de lui lancer l’assaut tandis qu’elle, elle… Elle les regardait se diriger droit vers leur défaite.

« Nous l’aurons… Crois-en-nous, s’il-te-plaît… » Murmura Isiode sans un regard pour la jeune fille, qui ne répondit pas, les yeux écarquillés, incapable de prononcer quoi que ce soit d’autres que des gémissements de panique.

Aussitôt, nous reprîmes contenance, bien décidés à écraser Sparrow, à le coincer dans toutes les directions avant de lui porter le coup qui lui serait fatal. Nous attaquâmes, plus acharnés que jamais et je me décidais même à prendre en main Immortel, ma faux, qui avait une bien plus grande allonge que Providence. Nous ne pouvions le laisser gagner ce combat, non, nous ne le pouvions pas. Mais il nous dominait, c’était effrayant. Non… Non… Ne le laisse pas t’impressionner… Concentre-toi. Vise bien; vise droit. J’enchaînais une nouvelle suite de coups autant portés à ses flancs qu’à ses bras pour le désarmer ou pour le déséquilibrer, et, après une persistance des plus farouches, Isiode parvint à planter sa lame dans l’épaule de Sparrow et, aussitôt, un sourire s’étira sur mes lèvres avant de disparaître subitement.
Car sur le faciès de Diable du Vampire, un rictus s’était lui aussi ébauché.


860 mots | 6 post


Everything happens for a reason


Isiode YüerellIsley Yüerell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entre-
Dante Taiji Sparrow
~ Vampire ~ Niveau III ~

~ Vampire ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 618
◈ YinYanisé(e) le : 02/11/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Qui ça ? Oh je l'ai dévorée fut un temps...
✭ Activité : Le loup se cache dans la bergerie

Caractéristiques
◤ ◤: ♢ Agilité : 25 ♢ Force : 24 ♢ Charisme : 15 ♢ Intelligence : 13 ♢ Magie: 23
◤ ◤: ☯ Makoto ☯ Tal'Mahe'Ra ☯ Ikazuchi ☯ Inazuma ☯ Nagamaki ☯ Bane & Ruin ☯ Mizutari ☯ Sabre court à lames jumelles ☯ Arbalète à poing
avatar
MessageSujet: Re: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   Sam 13 Aoû 2016, 12:53




Désormais concentré sur le combat, Dante ne laissait plus place à l'erreur quand il s'agissait de combattre les deux anges. Il avait décidé de vraiment s'y mettre et de n'offrir aucune chance à ceux qui lui faisaient face. Il n'y avait aucune raison pour que désormais, il soit défait. Il était sûr de son coup, Isiode et Isley, avec leurs capacités actuelles, ne pourrait pas le vaincre. Même s'ils le blessaient, leur force ne serait pas suffisante pour provoquer une blessure mortelle et il finirait par se soigner en continuant de combattre, petit à petit. Il n'avait pas utilisé de magie depuis un moment et il sentait à nouveau affluer cette puissance en lui, il était prêt à l'utiliser à tout moment. Lâchant presque prise, les anges reprirent confiance lorsqu'ils oublièrent un instant le combat et que l'orisha continua de sangloter, elle avait bien compris que c'en était fini d'eux. Qu'ils finiraient par être vaincu et elle craignait autant pour leurs vies, que pour la sienne. Elle s'inquiétait et elle savait quel sort lui serait réservé. Elle n'avait pas tout à fait tort de s'inquiéter d'un autre côté, qui sait ce qui pouvait arriver, une fois que le vampire aurait mis sa main sur elle, tout serait terminé. Pourtant, pourquoi n'avait-il pas forcé le passage et saisit la jeune femme et s'était-il enfui ? Non. Il ne l'avait pas fait pour ses propres caprices à lui, son propre désir de vaincre Isiode et Isley. Son désir de les rabaisser, de les voir échouer lamentablement après avoir jeté tout ce qu'ils avaient contre le brujah.

Finalement, les deux hommes redoublèrent d'efforts et donnèrent leurs dernières forces pour tenter d'achever le vampire. Alors que Dante frappait sur la droite, Isley eut un coup chanceux, sa lame bloquant Mizutari, profitant à un moment parfait de ce geste, Isiode glissa le long du sabre de Dante, avant de parvenir à une faille et enfoncer sa lame dans l'épaule, dans la chair du maître-lame. Les deux rubis du vampire virent alors un sourire qui lui déplaisait. Mais en toute réponse, lui aussi, se mit à sourire. Ils avaient enfin trouvé un moyen de le blesser réellement. Mais la blessure n'était pas très grave, malheureusement pour eux. Posant sa main droite sur le torse d'Isiode, Dante l'agrippa fortement. Alors que sa main gauche vint alors saisir l'épée partiellement enfoncée dans sa chair.

« Je vois. Mais ta lame est émoussée, Isiode. C'est dommage, mais il faudra la faire réparer. » dit-il alors.

Il concentra sa superforce dans ses muscles. Sa force fut telle, qu'il lança un coup qui brisa l'épée en deux. Retirant la partie de lame qui était dans son épaule, il utilisa sa main droite pour ensuite projeter de toutes ses forces contre la paroi de la caverne, Isiode. Il fut jeté comme s'il n'était qu'un sac de patates qu'on lançait au loin. Le choc fut tel, qu'on put croire que ses os de tout son corps furent brisés. Mais en tout cas, cela fut suffisant pour qu'il soit totalement hors de combat. Retirant sa magie complémentant cette force herculéenne, Dante se tourna enfin vers Isley. Sa blessure elle, commençait s'était déjà arrêté de saigner, même si elle prendrait plus de temps pour guérir entièrement. « Je dois saluer l'effort, mais je pense qu'on va s'en tenir là. Il est temps d'en finir, Isley. » fit-il alors.

Saisissant à nouveaux son sabre et son wakizashi, Dante portait une fois encore son regard rubis sur sa cible. Isley était seul et il ne tiendrait peut-être plus très longtemps à ses assauts. Le vampire était bien décidé de l'épuiser complètement, il envoya un véritable enchaînement de coups, tous ne visant qu'à blesser légèrement sa proie, tout en frappant le plus possible sur son épée, pour le forcer à retenir ses attaques et à l'épuiser. Plus le temps passerait et plus il s'approcherait d'une victoire totale, autant psychologiquement, que physiquement. Il voulait les briser complètement, comme il venait de le faire avec l'épée d'Isiode... D'ailleurs, cette dernière serait bonne à réparer chez un forgeron.

« Allez, allez ! Où est passé ta ténacité ? Ton audace ? Ton sourire de tout à l'heure ? Tu pensais pouvoir gagner pas vrai ? Tu pensais "Dans ce cas, on peut le vaincre. Un peu plus et je peux gagner." Tu es celui qui m'a sous-estimé. Isley. » lança-t-il.





778 mots.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32389-dante-taiji-sparrow
Isiode & Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 284
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Isley: Agilité [10], Force [12], Intelligence [8], Charisme [2], Magie [10] ✘ Isiode: Agilité [10], Force [11], Intelligence [15], Charisme [19], Magie [10]
◤ ◤: Isley: Providentia, Immortalis, Mortifero, Pugnus ✘ Isiode: Bellum, Fide, Aurea, Malleo
avatar
MessageSujet: Re: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   Sam 13 Aoû 2016, 19:05

Chasse à l’homme
« Il est comme le vent: glacial et insaisissable »

« Isiode!! » Criais-je en voyant mon frère se faire violemment balayé dans les airs, son dos rencontrant avec fracas et violence l’une des parois du souterrain.

J’écarquillais les yeux, observant le corps de mon jumeau chuter au sol, sans aucune opposition, sans même un cri. En voyant cela, l’Orisha poussa un hurlement d’horreur, courant vers l’Ange pour prendre connaissance de son état. Isiode s’était évanoui, un filet de sang s’échappant de ses lèvres alors qu’il tenait toujours, malgré cet assaut surpuissant, le manche du reste de son épée. Je tremblais en voyant cela se passer et plus encore lorsque le regard du Vampire se posa sur moi, ces deux exécrables rubis me jaugeant encore et toujours de haut. Je serrais les dents, tentant de résister à cette pression qui semblait me peser, mais elle était trop grande et la prise que j’exerçais sur mon épée devait alors incertaine, moite… J’avais peur. Oui, je crois bien que c’était ça: j’avais peur. Je voulais rester fort, droit, devant ce regard implacable, mais je sentais tout mon courage s’effacer. Une telle puissance… Nous n’avions même pas la moitié de celle-ci… Je coulais un regard vers mon frère, étendu sur le sol glacé. Il ne bougeait pas, mais il semblait respirer. Bon sang! Après un tel coup, c’était un miracle qu’il n’est pas succombé.

Mais je ne pouvais pas perdre. Non, cela m’était interdit. Cette jeune fille comptait sur nous et je ne pouvais pas… flancher… Il arrive! Aussitôt, je me mis en position, voyant les premières attaques filer dans ma direction. Rapidement, je parvins à bloquer la première parade, mais il était clair que je ne maîtrisais en rien le reste de la danse. Les coups de Sparrow se portaient exclusivement sur ma faux et, à chaque offensive, je pouvais sentir le contrecoup se répercuter dans l’ensemble de mes bras et de mes muscles, le choc galopant jusqu’à atteindre toutes les parties de mon corps. Je tremblais à chaque assaut, ne parvenant à tous les encaisser et, à plusieurs reprises, la lame de ses épées parvenait à briser ma garde, s’insinuant sournoisement dans ma défense pour me blesser et m’obliger à parer à l’aide de ma faux. J’exhalais des soupirs affolés, comprenant, à chaque nouveau pas, que la défaite se rapprochait, s’avançait, s’imposait…

Dans un geste désespéré, je repoussais l’une de ses lames avant de reculer, vacillant, mes deux mains sur le manche de ma faux. Mon bras me faisait un mal de chien, je saignais sans être capable de me soigner grâce à ma Magie des cieux. J’étais troublé, paniqué, ne sachant comment canaliser avec efficacité ma Magie pour faire cesser le saignement. Respirant bruyamment, voyant les volutes de mon souffle se condenser dans l’air glacial des lieux, je sentais également de la sueur couler de mon visage, descendre le long de ma nuque, de mes épaules, pour se perdre dans la ligne de mon dos. Ma mâchoire se contracta avec plus de fermeté encore, tandis que j’apercevais Sparrow s’avancer dans ma direction, loin d’en avoir terminé avec moi, il semblerait. Je glissais l’un de mes pieds devant moi, me replaçant en position malgré toute la vulnérabilité de ma garde.

« Je ne peux pas perdre… Cette enfant compte sur nous. Je t’empêcherai de poser la main sur elle… » Soufflais-je en le fusillant du regard, lançant une nouvelle attaque en direction du Vampire, faisant tournoyer ma faux au-dessus de ma tête avant de fracasser sa lame sur mon adversaire.

Mais, encore une fois, je ratais mon coup, la lame d’Immortel s’enfonçant dans ce dérangeant sol de glace. Et Sparrow profita de cette opportunité, de cette ouverture qui lui était donnée, pour foncer dans ma direction et contrattaquer. Je me plaçais immédiatement derrière ma faux, retirant péniblement la lame de la glace, mais les coups que m’envoyait le Vampire eurent tôt fait d’avoir raison sur ma défense et je fus poussé au sol, tombant lourdement contre la glace dans une expiration douloureuse. Je l’entendais s’approcher, je le sentais s’avancer. Mes bras tremblaient, mes jambes aussi, incapables de me relever ou bien de me supporter. Non… Non… Je serrais mon arme de toutes mes maigres forces, balayant l’air devant moi pour l’empêcher de faire un pas de plus dans ma direction.

« N’avance plus! Éloigne-toi! »

Je pouvais entendre mon cœur battre à tout rompre. J’avais peur. J’avais vraiment peur.


738 mots | 7 post


Everything happens for a reason


Isiode YüerellIsley Yüerell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entre-
Dante Taiji Sparrow
~ Vampire ~ Niveau III ~

~ Vampire ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 618
◈ YinYanisé(e) le : 02/11/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Qui ça ? Oh je l'ai dévorée fut un temps...
✭ Activité : Le loup se cache dans la bergerie

Caractéristiques
◤ ◤: ♢ Agilité : 25 ♢ Force : 24 ♢ Charisme : 15 ♢ Intelligence : 13 ♢ Magie: 23
◤ ◤: ☯ Makoto ☯ Tal'Mahe'Ra ☯ Ikazuchi ☯ Inazuma ☯ Nagamaki ☯ Bane & Ruin ☯ Mizutari ☯ Sabre court à lames jumelles ☯ Arbalète à poing
avatar
MessageSujet: Re: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   Lun 22 Aoû 2016, 13:55




Le combat battait son plein, et l'excitation commençait à gagner le vampire. Une telle joie, il ne l'avait ressenti depuis des années. Il n'avait plus connu un combat si revigorant et si vivifiant depuis longtemps. Lui qui s'entraînait toujours d'arrache-pied, qui avait fait de son entraînement, une force, de son corps, une machine à tuer. Il s'était endurci, les cicatrices nombreuses sur son corps le démontrait: il n'avait presque que connu le combat, toute sa vie. Et elles ne faisaient que se nombrer de plus en plus, au fil des années. Il n'en avait pas honte, à l'instar des berserkers, il en tirait là une fierté immense. Il pouvait ainsi, retrouver une certaine foi en lui-même, peut-même qu'Haziel, finirait par le reconnaître, de par cet état de combat permanent. N'était-il pas un brujah pour rien après tout ? Il était vrai qu'il adorait l'art du combat. Pas le combat stupide, le meurtre général et le massacre de populations, mais les vrais combats. Où chacun frôlait la mort à la minime erreur. Le maître d'armes vampire le savait: à force de progresser, il serait enfin reconnu comme il le devrait, et enfin honoré comme il l'espérait.

Ce combat n'était qu'une preuve de son évolution. Une force de titan, face à deux combattants. Ils avaient rouillés, certes, mais ils donnaient tout deux du mieux de leur corps, de leurs faiblesses, pour tenter de vaincre Dante. Ils avaient fait leur maximum et l'avait forcé à se donner à fond, pour les terrasser. Il se savait victorieux, mais il espérait ainsi être un moteur pour les voir progresser, ce qui le ferait encore plus progresser, pour ne jamais leur laisser le dessus, jamais. Il aimait cette passion, qu'ils obtiendraient. Il parvenait à prendre l'avance, même sur Isley. Isiode était hors de combat, probablement aux portes de la mort si on le laissait ainsi, sans de soins dans les heures qu'il suivait, il pourrait probablement mourir. Ce serait cette pression, qui serait moteur sur Isley. L'acculant petit à petit, le vampire l'avait totalement rendu incapable de continuer de combattre. Il le dominait désormais de sa stature, alors qu'Isley craignait pour sa vie et cela se voyait. Il lui intimait de ne pas s'approcher, son regard plongé dans la peur, la peur de succomber à son tour. Il transpirait de cette peur et cela revigorait le vampire. D'un pas rapide, presque à la vitesse de l'éclair, il s'approcha de lui et avec une rapidité pesante, transperça la main qui maintenait la faux. La blessure le força à ne plus maintenir son arme, alors qu'il rengainait déjà Mizutari. Venant tirer au col l'ange, il le releva avec sa force écrasante. Maintenant avec ferveur ce dernier, il le maintenait devant lui, avant de le pencher un peu, son sabre prêt à l'embrocher s'il se mouvait. Il attira ses crocs à sa gorge, avant de sans aucune passion ni désir d'être délicat, enfonça ces derniers dans la chair d'Isley. Le goût du sang d'ange fut absolument exquis. Dante n'en revenait pas.

Cela faisait très longtemps qu'il n'en avait plus consommé et s'il ne possédait pas une telle force mentale, il aurait probablement eu envie de le vider complètement. Mais il s'en empêcha. Il avait une idée bien plus précise pour marquer encore plus Isley, il avait trouvé l'idée. Celle qui allait le traumatiser. Cet acte là. Il s'approcha de lui encore plus, avant de l'embrasser avec ferveur, la bouche et la langue encore pleine de son propre sang. Il lui vola un baiser qu'il ne laissa en aucun cas en choix à Isley, totalement incapable de le refuser, sous la menace d'une arme qui pouvait le tuer en un instant. Lorsqu'il en eut fini, il rejeta sur le sol l'ange, avant de pointer sa paume de main vers lui. Une puissante décharge électrique vint alors à choquer l'ange au sol. Le laissant dans un piteux état, il avait terminé son oeuvre. Il ne serait pas assez blessé pour en succomber, mais les deux garçons devraient probablement batailler pour survivre.

« Tu es faible. Qui veux-tu défendre, si tu ne peux pas te défendre toi-même ? » lança Dante, avant de finalement, porter son regard sur l'orisha, il était temps de saisir sa proie, alors qu'elle-même n'offrait qu'un regard mélangeant peur et inquiétude, à la fois pour elle, comme pour Isley et Isiode.

Qu'allait-il advenir d'elle lorsqu'il mettrait la main sur elle ?





791 mots.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32389-dante-taiji-sparrow
Isiode & Isley
~ Ange ~ Niveau III ~

~ Ange ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 284
◈ YinYanisé(e) le : 04/01/2016

Caractéristiques
◤ ◤: Isley: Agilité [10], Force [12], Intelligence [8], Charisme [2], Magie [10] ✘ Isiode: Agilité [10], Force [11], Intelligence [15], Charisme [19], Magie [10]
◤ ◤: Isley: Providentia, Immortalis, Mortifero, Pugnus ✘ Isiode: Bellum, Fide, Aurea, Malleo
avatar
MessageSujet: Re: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   Lun 29 Aoû 2016, 12:12

Chasse à l’homme
« Il est comme le vent: glacial et insaisissable »

Mon regard s’écarquilla au moment où je sentis ses griffes de prédateur m’agripper le col. Aussitôt, je fus tiré vers le haut, incapable de me défaire de la poigne qui me maintenait fermement à la paroi irrégulière de la caverne, malgré mes poings que j’amenais, instinctivement, au poignet de l’épéiste vampirique. Non! Non! Non! Bouge! Aller! Sentant les extensions acérées du mur se frotter contre mon dos, malgré l’armure que je portais, une grimace en plus se dessina sur le pan de mes lèvres, s’ajoutant à la souffrance de plus en plus grandissante qui irradiait de ma main gauche. J’étais impuissant, transi de peur tant la présence du Vampire m’écrasait. La respiration courte, entrecoupée de légers sursauts horribles qui témoignaient de mon effroi, je pouvais sentir, sous moi, mes jambes trembler rien qu’au fait de supporter mon poids. Par les Ætheri! Bouge! Défends-toi! Mais mon corps ne me répondait pas, ne me répondait plus. L’ensemble de mes membres était pris de frissons incontrôlables tandis que mes yeux se trouvaient dans l’impossibilité de se détourner du rubis de son regard à lui. Aussi envoutants que terrorisants, ses mires brillaient d’une lueur des plus sales et malsaines, ne faisant qu’accroître la peur qui explosait en moi. Débats-toi! Débats-toi! Défends-toi! Mais je ne pouvais rien y changer. Même à l’instant où il me força à basculer légèrement la tête sur le côté; je ne pouvais rien y changer. Je n’entendais plus que mon souffle éreinté et les battements de mon cœur au creux de mon oreille, et le rythme de celui-ci s’arrêta brusquement à la vue des crocs reluisants du Vampire. Ils s’approchaient. Ils s’approchaient de moi! Non! Non! Des images horribles défilaient dans ma tête; des images où je pouvais voir le même écarlate se poser sur mon cou avec avidité; des images où je pouvais voir Araya bondir sur moi, complètement hors de contrôle, alors que ses canines s’accrochaient, affamés, à mon épaule pour en aspirer tout le sang, tout le sang… Dès que je sentis la morsure percer ma chair, je laissais échapper un cri, tentant immédiatement de me dégager, mais à la dernière seconde, j’aperçus du coin de l’œil la lame effilée de l’arme à Sparrow. Pas… Pas encore! Des images horribles… Des sentiments lancinants… Une peur déchirante et douloureuse qui me retournait l’estomac… Ça se mélangeait en moi alors que je percevais distinctement les sons d’aspiration qui coulaient jusqu’à mon oreille, l’horreur masquant mes traits complètement figés dans la terreur la plus profonde. Arrête! Arrête! P-Pas ça! C’était horrible, effrayant. Je voulais me débattre, me défendre, le repousser de toutes mes forces, mais je me sentais vide, de plus en plus vide. Tant qu’après quelques secondes, je n’eus même plus la force de garder mes mains autour des poignets de Sparrow, mes bras s’échappant soudainement de mon contrôle pour se laisser pendre, comme inanimés, le long de mon corps. Au même moment, la pression des crocs du Vampire s’allégea. Pourtant, ma respiration restait bloquée au fond de ma gorge, mon esprit tourmenté par les crocs de Sparrow que je voyais reluire malgré la noirceur de la caverne. Je croyais que tout se finirait ainsi, qu’il me lâcherait, qu’il m’abandonnerait, comme ça, sur le sol de la grotte sans plus se préoccuper de moi… J’étais si impuissant et faible… Pourquoi s’intéresserait-il encore à moi? Il avait gagné. Il avait gagné alors pourquoi ne partait-il pas?!

C’est alors que son visage s’avança soudainement et ses lèvres, violemment, se plaquèrent contre ma bouche. Je sentais sa langue danser, emportant avec elle le sang qu’il venait à peine de me prélever, m’obligeant à goûter à son ignominie. Je n’avais même plus la force de répliquer, mon esprit se brisant littéralement à ce dernier assaut, tandis que, dans un dégoût des plus profonds, je dû avaler le sang qu’il avait fait pénétrer dans ma bouche pour ne pas étouffer. Je voulais vomir, déguerpir, m’enfuir… Mais brusquement, je tombais au sol, comme une poupée vide. Je ne pensais à rien, à rien sauf à ce qu’il venait de se passer. Le goût métallique et écœurant du sang persistait au fond de ma bouche, de ma langue, et même lorsque le choc électrique vint me secouer tout le corps, faisant tomber mon être au sol, je ne pouvais penser à rien d’autre. C’était un baiser ensanglanté; le baiser du Diable. Écœurant… Écœurant… Dégoutant… Souillé… Souillé…

Pourtant, je ne pouvais pas me permettre de tomber. Quelqu’un comptait sur moi pour le protéger et je ne pouvais pas perdre de la sorte, le laissant libre aux mains de cette engeance. Puisant dans une force uniquement porté par mon esprit dérangé, porté par la seule puissance de la promesse que je lui avais faite, je tendis lentement mon bras vers le Vampire, attrapant, d’une poigne si faible, sa cheville.

« J-Je ne suis p-pas en…core défait… Spa-Sparrow… » Balbutais-je, souffrant, ma langue s’écorchant à chaque syllabe que je laissais passer à travers mes lèvres.

Ces mêmes lèvres qu’il avait violées de par son atrocité. Il m’avait souillé, humilié… Mais tant pis. Tant pis, si c’était pour protéger ceux à qui je l’avais promis. Je ne pouvais pas laisser Sparrow partir comme ça. Je devais combattre, me battre, jusqu’au bout. Même si cela signifiait ma perte. Même si je devais mourir pour cela. Malgré ma main qui tremblait, malgré toute ma force qui s’était fait vampiriser, malgré toute la faiblesse que je personnifiais… je ne pouvais pas le laisser emporter l’Orisha. Désolé Araya… J-Je suis tellement désolé… Pensais-je en resserrant mes doigts autour de la cheville du Vampire, essayant de me relever par la même occasion. Mais c’était impossible. J’étais à bout de force. Complètement à sa merci. Complètement défait en réalité. Cela laissait un goût encore plus répugnant et sale dans ma bouche que le sang qu’il m’avait fait avaler de force.

« ARRÊTEZ! Hurla alors la jeune fille d’une voix emplie de larmes en me fixant de ses yeux dissemblables. Arrêtez, je vous en supplie! V-Vous ne pouvez plus rien faire. Arrêtez… Arrêtez… » Répétait-elle en pleurant alors que son regard dérivait entre le corps de mon frère et moi, accroché désespérément à la jambe de mon opposant.

Puis, lentement, elle porta son regard sur le Vampire devant elle, ses larmes ne cessant de couler le long de ses joues, tombant en chute intarissables dans son cou.

« J-Je… »

Sa voix se coupa abruptement, envahie par le hoquet que lui provoquaient ses sanglots.

« Pi-Pitié… Pitié! Ne m’emmenez pas… Ne me ramener pas là-bas! Ob Zyr doss sharlsh uj dhossar edh nouekirish rassh om lyn Aark Zyr ehr eelyamlsh Projiolsh oim akh projiolsh shul »
Traduction:
 

Non… Non… Jamais il ne nous épargnerait. Le baiser qu’il avait scellé sur mes lèvres en témoignait.
Il ne faisait que jouer avec nous, à la manière d’un loup s’amusant avec la carcasse de ses proies.


1 186 mots | 8 post


Everything happens for a reason


Isiode YüerellIsley Yüerell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34283-isiode-isley-entre-
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse à l'homme | Dante Taiji Sparrow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le Canada continue sa chasse à l'homme
» ? évènement 015 ; Chasse à l'homme dans la forêt interdite
» Un chasseur sachant chasser... ne sort jamais sans son chien de chasse [libre]
» Chasse à l'homme [PV Dohko et Ceridwenn]
» La chasse à l'homme sur Saint Uréa !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le dévasté :: Terres arides-