AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 You'll pay for you Sins [Davina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Davina
~ Ombre ~ Niveau I ~

~ Ombre ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 37
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2016

Caractéristiques
◤ ◤: A:2 ϟF:2 ϟ C:6 ϟ I: 6 ϟ M:6
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: You'll pay for you Sins [Davina]   Jeu 07 Juil 2016, 20:42


Davina

Ϟ Noms : Née Vhaloelia, devenue Longyar par mariage.
Ϟ Prénoms : Davina, Koe.
Ϟ Surnom : Les morts n'ont pas besoins d'un sobriquet.
Ϟ Sexe : Elle réunis tous les charmes des femmes.
Ϟ Age : Née il y a cent-vingt-trois ans, dans le doux village de Maëlith.
Ϟ Race : Née Orine, elle est revenue en tant qu’ombre pour hanter ces terres.
Ϟ Spécialité :
- Agilité : 2
- Force : 2
- Charisme : 6
- Intelligence : 4 + 2 = 6
- Magie : 6
Ϟ Métier : ~
Ϟ Activités : Elle terrorise les voyageurs qu’elle rencontre et s’est donné la tâche de punir tous les hommes infidèles qui rencontreront son chemin –Etait également membre du club de tricot avant sa mort.
Ϟ Armes : Un couteau qui semble très vieux, avec un manche en bois finement sculpté. La lame, émoussée, s’est vue abimée par une inscription en Arshalà que l’ombre a gravé elle-même : « Traitre ».
Ϟ Particularité : Ne cache pas son apparence terrifiante et laisse souvent apparaitre sur elle des tâches de sang – A souvent des moments d’égarement où elle pense avoir perdu ses enfants, et se met à les chercher.


Pouvoirs

Pouvoirs :
- L’esprit de la Faucheuse ;
- La mortelle clairvoyance ;
- L’illusion d’Edel ;
-
Métamorphe:
 
-
Le cri du repentir:
 

Pouvoir de niveau 2
- Ne pas compléter = (N/A)

Pouvoir de niveau 3
- N/A

Pouvoir de niveau 4
- N/A

Pouvoir de niveau 5/6
- N/A


Gains

Gains de lieux
- N/A

Gains de quêtes
- N/A

Gains Hors RP
- La bouteille de rhum du vieux Will : Vous pouvez vous risquer à boire quelques gorgées du puissant breuvage, capable de faire tituber les plus résistants. Néanmoins, le principal intérêt de la bouteille de rhum est sa sale manie de s’enflammer lorsqu’on le verse sur une surface inflammable. La bouteille se remplit infiniment, mais elle met une journée complète à se restaurer après avoir été vidée.

Gains RP pour tous
- N/A

Arme du temple
-N/A

Bonus d'Event
- La Roue du Destin : De façon exceptionnelle, l’Ombre qui possède ce don peut demander aux Dieux dans une prière d’épargner la vie d’un être cher destiné à mourir, le remplaçant par un autre individu dont elle ne peut connaître l’identité à l’avance.



Vos Hauts-Faits



N/A



Beauté d'antan

Difficile de croire que cette femme là fut un temps concidérée comme "la plus belle du village". Et pourtant, il y avait un temps où sa beauté faisait l'unanimité, et tous, même les amantes jalouses, s'accordaient pour dire que sa splendeur dépassait de loin l'entendement. Créature mystique, entre la magnificence surnaturelle et la grâce d'une déesse, Davina faisait honneur à sa race, attirant les regards admirateurs des plus jeunes et faisant rêver les plus envieux. Mais c'était il y a fort longtemps, une époque révolue, une autre vie en ce qui la concernait. Personne, pas mêmes ceux qui avaient passé tant de temps à l'observer, à la dévorer des yeux, ne pourraient alors la reconnaître.

Elle restait pourtant toujours elle même. Elle avait bien le même corps d'une taille ridiculement petite, qui lui posait parfois quelques soucis lorsqu'elle voulait se faire passer pour une mère autoritaire. Ce corps filiforme, qui menaçait de se briser au moindre accro, ou de s'envoler au premier coup de vent. Elle était bien coincée dans son ancien corps, mais elle ne dégageait plus la même aura. Adieu élégance et grâce, cette apparence là faisait plutôt froid dans le dos. De loin, elle faisait penser à une vague silhouette, aux contours flous et indistincts, tel un mirage, une illusion de l'esprit. Elle n'était plus que l'ombre d'elle même.

Lorsqu'on s'approchait, on pouvait noter quelques détails troublants, comme sa peau anormalement blanche, même pour elle. Un teint cadavérique qui avait perdu le charme de sa "blancheur de nacre". Plus étrange encore, son corps semblait translucide, intangible, comme si son corps n'était qu'une vapeur irréelle. Pourtant, l'eau qui goutte de ses vêtements et répend une flaque sur votre sol est bien réel, aussi matériel que vous et moi. Cette cochonnerie là, ce n'est pas une illusion.

Vous vous trouverez finalement face à elle. Vous l'observerez mais elle ne se rendra même pas compte de votre présence. Ses épais cheveux bruns lui colle aux tempes, aux joues, à la nuque... aux mèches irrégulières, vous devinez qu'ils étaient autrefois beaucoup plus longs mais désormais, il ne dépassent pas le bas de son petit cou de signe. Sans doute ont-ils été soyeux et brillant, doux au touché, à une époque.  Mais rien ne saurait plus le prouver. Aujourd'hui, ils sont simplement salles, poisseux sous l'eau qui déteint d'une couleur rougeâtre sur sa robe presque aussi blanche que sa peau.

Et parlons-en, de cette tenue. Vous n'y aviez pas prêté attention mais désormais, cela vous saute aux yeux : en plein milieu de son ventre, une tâche de sang recouvre tout. Est ce son propre sang ? Est-elle blessée ?  Non. Vous remarquez le sang séché au coin de ses ongles. Puis l'éclat d'une lame argentée. Ce n'est pas elle, qui est blessée. C'est elle qui les a tué. Qui ? Vous ne savez pas et ce n'est pas votre préoccupation principale. Vous devez fuir, et vite.

Les yeux qui jusqu'ici semblaient vides, qui se contentaient de voleter sur l'horizon sans réussir à s'accrocher, viennent de se fixer sur vous. Vous y lise alors quelque chose de terrifiant. Une lueur de rage, de désespoir... Une lueur d'assassin, calme et déterminé. Un regard profond, deux abîmes violettes qui semblent réussir à lire au plus profond de votre âme. Il vous pétrifit sur place. Mais pas autant que ce sourire qui s'illumine sur ses lèvres minces. Ce sourire là n'allume aucune joie dans le regard, il est aussi glaçant que le reste de son apparence. Vous êtes surpris en entendant sa voix, lorsqu'elle vous demande pourquoi vous troublez ainsi sa paix. Sa voix est éraillée, comme si elle n'avait pas parlé depuis longtemps. Mais vous y décelez une certaine douceur, une chaleur enfoui au fond, le premier signe d'humanité depuis que vous avez aperçu cette étrange créature.

Elle ne vous fera sans doute pas de mal, mais cette étrange chose laissera une profonde marque en vous, un souvenir inquiétant, tel une ombre qui plane dans un coin dans votre mémoire. Vous n'oublierez pas de si tôt cet étrange personnage.



Le goût de la vengeance

Ϟ Aime : Les enfants Ϟ La couture, et particulièrement le tricot Ϟ La Nature Ϟ Les arts mais surtout le chant, domaine dans lequel elle s’est spécialisé Ϟ Les fleurs de Lys Ϟ Le miel Ϟ Les  alcools forts Ϟ La littérature Ϟ L’odeur d’orange Ϟ Le romarin Ϟ La cannelle Ϟ Les bals Ϟ Les histoires au près du feu Ϟ Entendre des gens rires Ϟ …
Ϟ  N’aime pas : Le mensonge Ϟ Les hommes infidèles Ϟ Les prostituées Ϟ L’eau –elle ne sait pas nagée Ϟ Les insomnies Ϟ Les cauchemars Ϟ La luxure Ϟ Les pleurs Ϟ La douleur Ϟ Rester à rien faire trop longtemps Ϟ Les clowns –elle en a presque aussi peur que de l’eau Ϟ Les bruits de langue Ϟ Les insectes Ϟ L’obscurité Ϟ …

C'était autrefois une Dame du monde. Elle savait faire la conversation, écoutait avec soin les scientifiques démontrer leurs trouvailles et débattait ardemment avec les philosophes. Hommes de lettre, politique, ou homme de sciences, tous trouvaient un intérêt à ses yeux. Elle savait se montrer intéressée et intéressante. Tour à tour coquine et malicieuse, timide et polie ou grave et autoritaire, elle était une parfaite actrice qui savait jouer les bons rôles aux bons moments. Car chacun désirait voir en elle une personne différente,  douce ou entreprenante, et elle savait exhausser leurs voeux, elle était apres tout née pour séduire. Chacun semblait tomber dans ses filets et s'abandonner à la damnation pour le plaisir de quelques mots échangés avec elle. Polyvalente par nature, elle aimait pouvoir nager d'un domaine à l'autre, lui permettant de côtoyer toutes les strates de la société, sans règle ni chaîne. C'était une femme forte, indépendante, et incroyablement séduisante.

Enfin, avant que la folie ne vienne semer le trouble dans ses pensés. Peu à peu, la douce créature se métamorphosa en monstre de jalousie. Une seule chose ne faisait que l'obséder, l'idée que son époux puisse lui être infidèle. La présence d'autre femmes à ses côtés lui devinrent insupportable, elle devenait alors hargneuse et parfois même dangereuse, allant jusqu'à ridiculiser ou ' même blesser ses conçurentes imaginaires. Elle se renferma sur elle même, abandonnant au placard ses beaux sourires pour adopter un masque de rancoeur, de colère et un venin lorsqu'on lui reprochait sa soudaine froideur. Elle délaissa même son rôle de mère, oubliant presque l'existant de ses enfants... Eux, ces misérables êtres qui lui volaient l'attention de son bien-aimé.

D'une belle rose aux épines cachées, il ne resta que le piquant d'un chardon des sables. Elle ne cachait désormais plus son animosité, sa haine et sa rancoeur. Il semblerait que tout en elle était vide et sec, dur, tel un mur. Le désintérêt flagrant qu'elle portait au reste du monde pouvait même en devenir vexant pour les plus orgueilleux, car désormais,  elle avait décidé de ne plus se forcer, d'arrêter de faire semblant. Elle n'était plus qu'une coquille sans âme, sans but, un fantôme qui errerait indéfiniment sur ce monde... Sa rage en devenait étouffante, et lorsqu'on réclamait un peu de liberté, elle n'hésitait pas à utiliser le chantage pour garder l'emprise qu'elle avait sur le reste de famille.

Finalement, ce fut trop dur, la haine prit le dessus, et elle commit l'impardonnable.

La mort qui l'accueillit ne l'apaisa en rien, bien au contraire. Ces traits infâmes qui la caracterisaient dans ses derniers jours de vie s'embête même s'accentuer. Plus le temps passait, et plus sa lucidité semblait s'évanouir. Elle semblait plongé dans son propre monde, rongée par la culpabilité et le chagrin d'avoir perdu toute sa famille, terrorisé au souvenir de ses actes. Tellement que parfois, ses souvenirs se mélangeaient,  s'effacaient, se modifiaient pour alléger sa peine et rendre sa non vie légèrement plus respirable, avant que la malédiction et la folie ne reprennent leurs droits sur l'esprit tourmenté, et ramènent à sa mémoire les images atroces des corps sans vie, du sang chaud sur sa peau, de l'éclat argenté qu'elle avait abbatu sur eux...

Pourtant parfois, un éclat de son ancienne personnalité ressurgit. Lorsque sa Mission s'impose à elle, elle semble soudain se souvenir de ce qu'elle doit faire, de comment elle aimait manipuler, tromper ces gens qui la pensaient inoffensive, et alors que les hommes tombent dans ses filets, elle referme sur eux ses griffes venimeuses, relâchant sur les corps déchiquetés le poids de la cruauté qu'elle porte en elle. Puis l'indifférence, la marche recommence, jusqu'à ce qu'une nouvelle proie ne se livre de nouveau à elle.

Car sa mission, c'est bien la seule chose qui la relie à se monde... Venger les femmes comme elle, qui ont du essuyer le méprise la tromperie des hommes. Le souhait de retrouver une famille la hanté toujours, bien qu'elle sache qu'un tel miracle ne lui soit jamais accorder : jamais elle ne pourrait de nouveau enfanter.



Le prix de l'indépendance

Tu ne savais pas où tu te trouvais. Tout ce que tu aurais pu dire, c’est qu’il y faisait froid, et sombre, tellement noir que tu n’y voyais absolument rien, si ce n’est la vapeur qui s’échappait de tes lèvres. Tu avais visiblement froid, pourtant tu n’en avais pas l’impression. Là, flottant dans le néant, tu te sentais comme… apaisée. Comme s’il venait de se passer quelque chose d’horrible, mais que ce cauchemar était désormais terminé. Que toutes les horreurs étaient finies. Et que tu allais enfin pouvoir accéder à la paix. Calme, tu attendais patiemment. Attendre quoi exactement, tu n’en savais rien, mais tu n’avais plus peur. Tu te contentais de patienter, jusqu’à ce que quelque chose se passe. Et finalement, ce quelque chose arriva. Au bout de combien de temps ? Tu n’en avais aucune idée. Mais peu importait : le temps, ici, n’avais plus aucune sorte d’importance.

Une lueur s’éclaira dans ton champ de vision, au loin. Au début, ce n’étais qu’un point lumineux à plusieurs centaines de mètres de toi. Mais très vite, cette boule gonfla, sa lueur s’intensifia, devenant aveuglante pour tes yeux déshabitués à la lumière, puis elle engloba tout autour de toi, créant un nouveau paysage, peint dans des couleurs qui te paraissaient vives. Tu ne mis que quelques secondes à reconnaitre l’endroit : une plaine verdoyante à perte de vue, un soleil chaleureux planant dans le ciel, et juste devant toi, un lac. Celui où tout a commencé. Celui où tu l’as rencontré. A peine as-tu eu le temps de penser à cela que deux silhouettes apparaissent à un mètre de toi. La première est celle d’un homme. Il est fort, son corps musclé t’avait alors intimidé : tu pensais qu’un tel corps ne pouvait être fait que pour le combat, seulement pour la guerre. Tu ne savais pas alors que ces bras t’enlaceraient avec une telle douceur, avec tant d’amour. Le visage de l’homme semblait inquiet, lorsqu’il demanda : « Vous allez bien, mademoiselle ? » En face de lui, une toute jeune femme. Elle toussait fortement. Elle était trempée de la tête aux pieds, après être tombé dans l’eau, et manqué de se noyer. « Je crois oui. » T’entends-tu répondre. Car c’est bien de toi qu’il s’agit. Toi, lorsque tu n’étais qu’une toute jeune Orine, venant à peine de quitter Maëlith pour pouvoir trouver son maître dans ce vaste monde. Tu n’as pas vraiment changé. Physiquement du moins. Une longue chevelure te colle aux tempes, mais lorsque le soleil aura fini de la sécher, elle sera douce et soyeuse, lisse, sauf lorsque tu les tresseras en insérant dans ta coiffure quelques perles ou coquillages, pour parer ce visage angélique. Ton corps maigrelet tressaute sous les assauts de la toux. Ton sauveur te recouvre de sa cape. « Tenez, vous aurez moins froid avec ça… »

Le décor change brusquement. Le ciel bleu laisse place à un toit en bois. L’herbe verte est remplacée par un sol en carrelage et le lac se situe désormais derrière la vitre de la maison. Ta maison. Celle que vous avez construite. Toi, tu es assise sur une chaise à bascule, occupée à tricoter. Ce n’était pas inhabituel, à l’époque. Tu fredonnais un air sans y faire attention : cela aussi, tu le faisais souvent. Lorsque tu faisais le ménage, que tu cuisinais, quand tu te promenais sur les terres d’émeraude, ou encore lorsque ton orisha te le demandais, le soir, avant qu’il ne s’endorme dans tes bras. Mais ce jour-là, tu étais préoccupée. La main que tu portais instinctivement à ton ventre aurait pu faire douter ton compagnon, mais il ne s’était toujours pas rendu compte de ce qu’il t’arrivait. Bien évidemment, ton ventre ne s’était toujours pas arrondi… Mais il n’y avait plus aucun doute. Tu n’avais plus saigné depuis trop longtemps pour que ce ne soit pas le cas. Dans ton ventre poussait un nouvel être… Un bébé. Il n’était nullement le fruit d’un quelconque pêcher, mais bien celui de l’amour. Un amour sincère, pur… Et pourtant… Tu ne pouvais taire ce mal être en toi. Tu aimais profondément le père de cet enfant à venir, mais… Il n’était pas fait pour toi. Il avait échoué, il n’avait su répondre correctement à ton énigme. Malgré tout, tu avais décidé de t’établir avec lui, au moins pour un temps. Car même s’il n’avait pu tisser le Lien, il était parvenu à dérober ton cœur. Alors tu avais ignoré les consignes, les règles de vies de ton peuple, et tu avais cessé de chercher cet homme qui devait te combler. Après tout, celui avec qui tu vivais remplissait parfaitement cette tâche… Tu posas le vêtement de bébé que tu étais en train de confectionner. Tu devais le lui dire.

En un battement de cil, la maison s’évapora, te laissant dans un nouveau lieu. Tu étais de retour en plein air. Cette fois-ci, il y avait des gens, beaucoup de gens autour de toi. Tu te trouvais dans ce qui semblait être… Un marché. Une petite fille, qui te ressemblait comme deux gouttes d’eau, s’accrochait à ta robe volante, tandis qu’un garçon, qui lui avait pris les traits de son père, gambadait un peu plus loin, jouant avec ses amis du village. Ton ventre était gonflé. Tu posas une main tendre dessus. Il ne tarderait pas à arriver, tu le sentais. Tu espérais une fille, mais ton époux, lui, réclamait un second fils. Un sourire étira tes lèvres roses en repensant aux prénoms que vous aviez choisis. « Léopoldine, va chercher Elijah, nous n’allons pas tarder à rentrer. » La petite, quittant enfin tes jupons, trottina jusqu’à la fontaine où se trouvait son frère. De ton côté, tu te retournas, cherchant des yeux ton mari. Il devrait être revenu maintenant. Pourtant, il s’attardait. Remontant le flot de passants, tu partis à sa recherche. Tu ne mis pas longtemps à l’apercevoir. Mais tu aurais préféré ne jamais le trouver. Car il n’était pas seul. Avec lui se trouvait une jeune femme. Elle lui souriait d’une étrange façon… Comme s’ils étaient complices, comme s’ils venaient d’accomplir un méfait, et qu’ils partageaient désormais un secret… Ton cœur s’emballa. Qui était-elle ? Pourquoi se tenait-il aussi proche d’elle ? Mais surtout… Pourquoi lui caressait-il la joue avec tant de tendresse… Pourquoi se penchait-il pour embrasser son front avec tant de douceur ?
Il venait de planter la graine. Ce doute qui causerait sa perte.

Tu retombas dans l’obscurité, dans le silence le plus total. Si plus tôt ce climat avait semblé t’apaiser, il devenait maintenant… suffocant. Oppressant. Tu avais du mal à respirer, et tu sentais le froid te faire trembler. Ce doute vicieux, cette peur incessante qu’Il ne te soit plus fidèle, tout avait ressurgit. Tu étais de nouveau terrorisée à l’idée de Le perdre. Et s'Il ne t’aimait plus ? Et s’Il te quittait à jamais, pour rejoindre cette fille ? Et s’Il… Et s’Il décidait de te prendre tes enfants, et de les amener loin avec lui ? « Non ! » penses-tu pour te rassurer. « Non, il ne ferais jamais une telle chose. » Une nouvelle lueur apparait face à toi. Elle semble glacée. Tu ne veux pas y aller,pourtant, tu te sens aspirer vers elle. « Non… Non ! Non s’il vous plait ! NON NE ME FROCEZ PAS ! JE NE VEUX PAS Y ALLER ! ARRETEZ STOP ! » Tu te débats mais rien n’y fait. Tu es avalée par la lumière. Mais cette fois, tu sais déjà à quelle scène tu vas assister. Tu essayes de fermer les yeux, mais même ça, tu ne peux pas.

Tu es de retour dans ta maison. Mais le beau soleil qui semble toujours présent sur les terres d’émeraude est caché par de gros nuages sombres. Ta robe blanche est couverte de sang. Dans ta main… Tu serres un couteau. Celui que tu as utilisé pour les tuer. Leurs corps s’entassent devant toi. Ta rage n’est pourtant toujours pas partie, même après avoir assassiné toute ta famille. Les pleurs du bébé fusent dans la chambre voisine. Lentement, tu t’approches de la salle. Elle est dans son berceau. Tu lâches ton armes et, avec la douceur de toutes les mères, tu te baisses et prend dans tes bras ta fillette. « Chh… Chh n’est pas peur, tout va bien se passer, tu n’as plus à avoir peur. Je suis là pour te protéger… » Tu te vois sortir de la maison. Ton cœur s’accélère. Tu voudrais hurler, lui dire de ne pas le faire, de s’arrêter. Mais la silhouette continue d’avancer vers le lac, berçant calmement Octavia. « Stop, tu vas la tuer ! » essayes-tu de crier, mais aucun mot ne sort de ta bouche. Impuissante, tu te regardes t’enfoncer lentement dans les eaux sombres…

Tu te réveilles en sursaut, avec le même froid engourdissant que dans ton rêve. Oui, ce n’était qu’un cauchemar… Ca ne pouvait pas être la réalité… Tu es de nouveau trempée. Tes vêtements, trempés, sont recouverts d’une couleur rouge vive. Tu te redresses, te pressant vers la maison. Tu ouvres la porte et tu y découvre les dépouilles. Morts. Ils sont tous morts. Et c’est toi qui les a tué.



Le fils perdu

Nom : Longyar.
Prénom :Elijah.
Sexe : Un jeune garçon en pleine crise d’adolescence.
Âge : Une quinzaine d’année.
Race : Ange.
Spécialité :
- Agilité : 0
- Force : 0
- Charisme : 0
- Intelligence : 0
- Magie : 0
Armes : Une rapière.
Pouvoir : Le sanctuaire.
Malus d’Event :
- La désolation des protecteurs : Incapacité à utiliser la magie de soin sur les Humains.
Caractère : Intrépide et téméraire, Elijah est un jeune homme très courageux, qui n'hésites pas à braver les dangers pour protéger ses convictions. Certains le penseraient même idiot à toujours foncer tête baisser. C'est de cette manière qu'il parvient toujours à s'attirer des ennuis, un vrai aimant à problème.
Franc comme pas deux, Elijah est une personne qui dit tout ce qu'il lui passe par la tête,  même ce qu'il ferait mieux de taire. Il a horreur des mensonges et vous trouverez en lui un allié loyal et de bonne confiance. C'est également un ami précieux pour ceux qui parviennent à aprivoiser cet étrange bonhomme qui, derrière ses sourires et ses plaisanteries, n'arrive pourtant pas à faire confiance.
Un tantinet trop bavard, il en a par le passé épuisé plus d'un avec ses histoires et son humour vaseux qui ne fait rire que lui.


Physique : Une frimousse de chenapan, qui parvint pourtant à vous attendrir. Voici ce que vous diront la plupart des gens ayant eu affaire à lui.
Il pourrait être beau, avec ses cheveux négligemment décoiffés, ses traits doux et son sourire malicieux. Pourtant, des balafres marquent son visage enfantin : deux cicatrices sur sa joue droite, en dessous de son œil ambré, et une troisième barrant ses lèvres. Vestiges d’une bagarre ayant mal tourné – « Mais je l’ai au moins autant amoché ! » vous répond-t-il fièrement lorsque vous posez des questions à ce sujet. Cette démesure semble dénoter avec son apparence juvénile et il s’est déjà vu dévisager à de nombreuses reprises : ces marques, même s’il prétend les exhiber avec fierté, le complexent.
Il semble trop grand dans son corps, maladroit, comme s’il ne s’appartenait pas tout à fait, comme s’il ne contrôlait pas les extrémités de son corps. Il adopte généralement une démarche chaloupée.
Son style vestimentaire est assez simple, et il préfère de loin des vêtements amples mais confortables, ne le privant pas de sa liberté de mouvement, à des costumes somptueux mais avec lesquels il ne pourrait même pas courir.

Histoire : Lorsqu'il se réveilla à la citadelle blanche, il n'avait plus aucun souvenir de ce qui avait pu lui arriver. Il se rappelait simplement de son prénom, et d'un nom... "Léopoldine". Était-ce celui de sa mère ? De sa soeur ? Une amie ou bien encore une amante ? Il ne le savait plus, mais il avait un très mauvais pressentiment... S'il ne se dépêchait pas de la retrouver,  quelque chose de très grave lui arriverait, il en était sûr.


HRP

Votre prénom ou pseudo courant : Drea
Votre personnage est-il un prédéfini :Nop
Comment avez-vous découvert le forum : Hum... bonne question.
Si un jour vous quittiez le forum, comment voudriez vous que votre personnage disparaisse? : Qu'elle perde encore plus la tête et qu'elle aille se retirer dans une grotte, continuant à broyer du noir, et hantant les lieux comme un bon fantôme !
Une remarque, un petit mot ? : Coeur sur vous  nastae
Code ? : Les admins sont les plus gentils du monde =D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32510-you-ll-pay-for-you-
Aina Rahlë
~ Orine ~ Niveau III ~

~ Orine ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 348
◈ YinYanisé(e) le : 30/05/2015

Caractéristiques
◤ ◤: - Agilité : 6 - Force : 6 - Charisme : 15 - Intelligence : 12 - Magie : 10
◤ ◤: Dague au long manche boisé, les Griffes du Dragon (Arme du Temple)
avatar
MessageSujet: Re: You'll pay for you Sins [Davina]   Ven 08 Juil 2016, 03:21

Bienvenue! J'adore ton style d'écriture, j'ai hâte d'en lire plus nastae





Plop:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t29000-aina-orine-termine
Mitsuko Taiji Stark
~ Ombre ~ Niveau II ~

~ Ombre ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 31174
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2005

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 40/41 ; Force : 40/41 ; Charisme : 46/47 ; Intelligence : 45/50 ; Magie : 60/61
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: Re: You'll pay for you Sins [Davina]   Ven 08 Juil 2016, 10:47

Bienvenue sur le forum =)

Je vais te rajouter tes 10 points bonus d'anniversaire ^^

Ca m'étonne que Wriir ne se soit pas rappliqué... hum... Il est tombé dans les toilettes peut-être... ou alors quelqu'un l'a pris pour un Génie et l'a enfermé dans une lampe :o


- -  -  

- -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33359-mitsuko-taiji-stark
Wriir
~ Ombre ~ Niveau VI ~

~ Ombre ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 4118
◈ YinYanisé(e) le : 14/04/2015
☿ Âme(s) Soeur(s) : Une traqueuse.
✭ Activité : Étudiant à Basphel

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 10 ~ Force : 24 ~ Charisme : 34 ~ Intelligence : 20 ~ Magie : 37
◤ ◤: Bâton ~ Dague
avatar
MessageSujet: Re: You'll pay for you Sins [Davina]   Ven 08 Juil 2016, 10:56

Tu m'avais enfermé derrière Mitsuko ... Je me suis retrouvé seul pendant des heures dans les toilettes, avant de me rendre compte que je pouvais me téléporter. *hum*

Je ne me suis pas rappliqué, car j'étais certain que cette fiche existait déjà avant (l'avatar me dit quelque chose en plus ....). Bref !!

Une Ombre, qui je l'espère ne sera pas fantôme pour les RPs (haha), nous sommes aussi maudits pour ça chez nous o/.

Je n'aime pas trop lire les fiches car ça m'en dit trop HRP sur ce que je préfère découvrir RP, aussi sois la bienvenue parmi nous, bon courage pour la validation de ta fiche, et qui sait au plaisir de RP à l'occasion d'une suicide party au Royaume des Abîmes (tous les vendredi 13 et deuxième mardi quadrimestriellement).


Merci Rose-Alyyyyyyyyyyyysse Signification de la phrase latine : Carry my soul into the night
Les bonus secrets oulala !!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33102-wriir-ombre-et-dech
Davina
~ Ombre ~ Niveau I ~

~ Ombre ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 37
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2016

Caractéristiques
◤ ◤: A:2 ϟF:2 ϟ C:6 ϟ I: 6 ϟ M:6
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: Re: You'll pay for you Sins [Davina]   Dim 10 Juil 2016, 12:42

Merci Aina
Et merci pour l'accueil en général nastae

Et oui, Wrrir a raison, j'avais déjà posté ma fiche mais j'ai tardé à apporter les modifications donc mon compte a été supprimer ^^
Du coup normalement j'ai changé ce qu'on m'a dit de changer, je me dépêche de tout terminer maintenant ^w^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32510-you-ll-pay-for-you-
Mitsuko Taiji Stark
~ Ombre ~ Niveau II ~

~ Ombre ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 31174
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2005

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 40/41 ; Force : 40/41 ; Charisme : 46/47 ; Intelligence : 45/50 ; Magie : 60/61
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: Re: You'll pay for you Sins [Davina]   Lun 11 Juil 2016, 20:21

Courage pour la suite <3


- -  -  

- -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33359-mitsuko-taiji-stark
Davina
~ Ombre ~ Niveau I ~

~ Ombre ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 37
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2016

Caractéristiques
◤ ◤: A:2 ϟF:2 ϟ C:6 ϟ I: 6 ϟ M:6
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: Re: You'll pay for you Sins [Davina]   Sam 30 Juil 2016, 19:22

Voilà, j'ai enfin fini ma fiche
J'espère qu'il n'y a plus de coquille ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32510-you-ll-pay-for-you-
Mitsuko Taiji Stark
~ Ombre ~ Niveau II ~

~ Ombre ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 31174
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2005

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 40/41 ; Force : 40/41 ; Charisme : 46/47 ; Intelligence : 45/50 ; Magie : 60/61
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: Re: You'll pay for you Sins [Davina]   Lun 01 Aoû 2016, 20:22

Les Ombres c'est la viiie, owwiii owiiiii


Tu es validée !
Tu peux dès maintenant aller consulter les demandes de RP en cours, ou en créer une. Si jamais ton kit actuel te déplait, n'hésite pas à faire une demande dans la section graphisme.
N'oublie surtout pas d'aller recenser ton avatar et ton compagnon humanoïde si tu en possède un.
Pour nous aider, merci de mettre le lien de ta fiche dans ton profil ^o^

Pour infos : Ton chef de race est l'Esprit de la Mort (PNJ joué par moi qui n'est en fait pas un PNJ mais on s'en fiiiichhe). Nous te conseillons de consulter le forum de race pour voir où en est ta race actuellement, et de lui envoyer un MP pour toutes questions, ou même pour parler de tes projets. [Et ma boîte mp est fermée o/]

Encore bienvenue et surtout, amuse toi bien !


- -  -  

- -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33359-mitsuko-taiji-stark
 

You'll pay for you Sins [Davina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 05. Black Sins and White Vertus...
» I write sins not tragedies [Panic! At the disco]
» Des dessins (sins)
» Davina Claire - Sorcière (prise)
» Marcel et Davina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Hors rp :: Présentations :: Présentations Validées :: Anciennes Présentations-