AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 | Kennocha - Æther des Arts |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vanille
~ Sirène ~ Niveau VI ~

~ Sirène ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 15251
◈ YinYanisé(e) le : 08/03/2011
✭ Activité : Bibliothécaire, officiellement parlant

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 40/40 - Force : 35/40 - Charisme : 56/56 - Intelligence : 45/45 - Magie : 70/70
◤ ◤: Une longue chaîne avec un pique à chaque extrémité - un poignard - un éventail à lames.
avatar
MessageSujet: | Kennocha - Æther des Arts |    Mar 07 Juin 2016, 00:07



Kennocha

Plongez sans crainte ni retenue dans le monde chimérique et éthéré de cette créature qui est, dit-on, parmi les – si ce n’est la – plus belles des Déesses que l’univers n’ait jamais portées. Kennocha est la Muse qui inspire le poète en mal de rime, qui insuffle l’idée à l’artiste dont le pinceau tremble près de la toile, qui souffle des mots à l’oreille de l’écrivain qui se lamente devant un bout de parchemin vierge, qui confère une pointe de légèreté au pas de la danseuse hésitante, une once de clarté dans la voix de la chanteuse impressionnée par un public exigeant. L’Æther des Arts est autant une source d’inspiration qu’une artiste à part entière, même une œuvre, une femme louée pour sa beauté et son élégance, admirer comme une merveille. D’après les murmures les plus audacieux et humbles, les charmes de Kennocha ainsi que sa philosophie ont étendu son culte jusqu’à faire d’elle la divinité de la Beauté et de la Grâce, adorée à Megido sous le nom de Belhyäm. Mécène et protectrice des Arts, elle est celle qui pousse à la recherche du Beau, qu’il soit éclatant ou dissimulé dans les détails les plus infimes, qu’il soit lumineux ou inquiétant, tendre ou poignant. Kennocha n’est ni bonne ni mauvaise ; ces considérations lui importent peu et l’Art n’a vocation à servir aucun des camps qui s’affrontent sans relâche. Même le plus virulent des pamphlets aux revendications marquées ne sera jamais, à ses yeux, qu’une expression de la liberté et de la sagesse du choix des vers dans sa forme la plus pure et la plus crue. La Déesse préserve l’Art, peu importe ses origines et son allure, sans se préoccuper de sa couleur. Peu intéressée par les possessions matérielles, elle est habituellement représentée vêtue de longues robes aux couleurs douces et acidulées, parée de fleurs fraiches au lieu de bijoux. L'animal de la Déesse est la biche, dont le pelage blanc est immaculé, et ses fleurs, les lotus, considérés comme sacrés dans la religion de Kennocha. Par ailleurs, elle tient souvent entre ses doigts de porcelaine une longue flute traversière, faite de bois et de fleur, son instrument de prédilection. L’Æther est une créature parfaite, sans défaut, qu’il est coutume de dépeindre comme un petit brin de femme aux longs cheveux blonds et aux yeux pâles. De nombreux Temples sont dédiés à Kennocha mais les fidèles s’accordent à déclarer celui de Maëlith, la Capitale des Arts et des Beautés, comme le plus remarquable et illustre de tous. Il est considéré comme d’autant plus prodigieux qu’il est inaccessible à la plupart des adeptes de la Déesse. Cette étrange particularité signe l’attachement de la divinité pour les Orines, dont elle est la Protectrice. L’invisibilité de la Cité lui est attribuée, comme un soin prodigué à ses filles, qui sont sûrement ses plus ferventes disciples. Le culte de Kennocha est assez largement répandu à travers les Terres du Yin et du Yang et ne semble connaître ni frontière ni race. Les Sirènes et les Alfars sont particulièrement attachés à l’Æther , pour être deux peuples sensibles au domaine artistique, ce qui est aussi le cas des Anges, des Elfes, des Faes ou des Déchus, des Vampires, des Génies ou des Rehlas, dans une autre mesure cependant. Chaque peuplade peut être touché par Kennocha, car les artistes en tout genre cherchent ses faveurs. Aussi, l’Ordre des Geishas lui est voué et ses membres sont même considérés comme des Prêtresses de la Déesse. Kennocha est au cœur de bien des mythes et des légendes, lui prêtant des amours purs et sages avec Eoghan le Dieu des Illusions et Haziel l’Æther de la Guerre, sans jamais offrir son cœur à l’un ou à l’autre et conserver sa vertu. Malgré cette bienveillance et cette douceur, d’autres récits mettent en garde les imprudents contre l’ire de la Déesse, qui aurait à son service de véritables titans, prêts à suivre aveuglement les ordres de la Belle, pour faire payer leurs affronts à ceux qui s’en prennent aux valeurs qu’elle protège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t13568-vanille-deliana-sir
 

| Kennocha - Æther des Arts |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Moules Hirst Arts !!
» La Tour des Arts.
» Entrainement des arts martios ( tjrs libre )
» 17 rue des arts, blog consacré à l'art sur le web
» Kennocha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Hors rp :: Annexes :: Religions et Courants-