AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [LDC Démons] - Les sacrifiés du volcan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edelwyn Mitsuko Taiji
~ Déchu ~ Niveau I ~

~ Déchu ~ Niveau I ~
◈ Parchemins usagés : 33931
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2005

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 41 ; Force : 40 ; Charisme : 50 ; Intelligence : 52 ; Magie : 65
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: [LDC Démons] - Les sacrifiés du volcan   Jeu 05 Mai 2016, 12:40


Les sacrifiés du volcan



Une femme marchait dans une immense salle, la salle principale d'un temple. Vêtue entièrement de blanc, la traîne de sa robe ondulait doucement sur le sol à plusieurs mètres derrière elle. La blondeur de ses cheveux donnait à son visage pâle un air angélique. Et pourtant, cette apparence n'était que celle d'une opportuniste de la pire espèce, l'incarnation du mal au sein d'une silhouette à l'allure frêle et douce. Elle avait choisi la justice pour pouvoir établir ses propres règles et la vie pour pouvoir la faire endurer. La mort était une délivrance, la vie un combat de tous les instants. Elle avait mené le sien sur plusieurs fronts et, à présent que la puissance ne lui faisait plus défaut, loin de là, elle se plaisait à intervenir ponctuellement dans l'existence des Mortels. Elle s'arrêta, un petit sourire venant alors éclairer son visage. Ses yeux verts semblaient fixer l'infini mais, finalement, elle l'avait trouvé : l'homme qui lui servirait d'intermédiaire. Qu'importe que l'on connaisse son œuvre, elle avait toujours aimé agir dans le plus grand des secrets, surtout pour faire pencher la balance vers le mal et offrir au monde un chaos sans nom. Qu'elle ne soit pas l'instigateur direct ne la dérangeait pas non plus. Il y avait dans l'univers bien des talents qui méritaient d'être découverts. Cela dit, si son intuition était le plus souvent bonne, elle prenait un malin plaisir à éliminer ceux qui ne répondaient finalement pas à ses attentes. Effacer ses erreurs était le meilleur moyen de ne pas se tromper. Elle aurait pu lire l'avenir mais, sérieusement, quel intérêt ? Pour une femme qui n'avait toujours vécu que pour le risque, cette faculté était une véritable malédiction. « Démons... entendez-moi ! Les Ætheri m'ont choisi pour vous transmettre un message... » commença-t-elle d'une voix forte, parlant seule dans la gigantesque pièce. Pourtant, à des lieux de là où elle se trouvait, un Démon des plus imposant avait réuni autour de lui une foule imposante. Jusqu'ici dans la course implacable qui se donnait pour le trône, il n'était pas celui qui avait obtenu les faveurs de la Déesse. Son choix s'était décidé à peu mais disons que dans les différents critères, allant de la puissance aux manières, la perspective de mettre des bâtons dans les roues de son ancêtre l'avait emporté. Le fait est que si la justice avait été un jour impartiale, la chose serait connue depuis des siècles et des siècles. Elle avait donc décidé de prendre possession de l'esprit de ce fameux Démon, l'un de ceux qui auraient sans doute pu remporter la victoire mais qui, à cause de ses actes à elle, finirait sans doute dans les méandres de l'oubli. Il s'adressait à présent à ses sbires, ceux qui avaient rejoint son camp et qui souhaitaient le voir, un jour, porter la couronne démoniaque. Ils allaient sans doute déchanter mais, à vrai dire, même lorsque l'on était de la pire espèce, se mettre les Dieux à dos n'était pas recommandé. « Le Destin est déjà tracé. Un seul homme aura le privilège de nous gouverner tous, d'enfermer l'anarchie actuelle dans la paume de sa main pour la transformer en une vague déferlante avant de l'abattre sur le monde. Cet homme saura redorer le blason de notre race et celui-ci sera un autre que moi, un élu. Les Ætheri me l'ont dit... ». Même s'il parlait à la première personne, il ne faisait aucun doute que son état actuel n'était pas normal. Les iris de ses yeux n'étaient plus présentes, un blanc inquiétant et mystérieux en ayant pris la place. « Seulement, nous devons laver nos rangs de ceux qui croient un seul instant que Sympan pourrait l'emporter afin d'éviter que les chiens de ce dernier fassent vaciller la destinée. Zane Azmog est le véritable Roi, celui que nous attendons depuis des siècles et des siècles, celui qui sèmera la mort sur son passage, celui qui fera hurler les Hommes à mort. ». Il leva les bras pour se donner plus de prestance. « Nous devons cueillir ces traîtres et, après les avoir torturé des jours durant, les exposer en haut du volcan pour montrer au monde ce qu'il adviendra de ceux qui prient Sympan. Répandez la nouvelle et, surtout, ne faites pas de quartiers. ».

Les étoffes blanches tombèrent doucement sur le sol du temple, le corps qu'elles habillaient auparavant volatilisé. La Déesse sourit, nue, devant Zane. « Il me semble que la dernière fois que nous nous sommes croisés, vous n'aimiez pas mon accoutrement. J'ai donc pris la liberté d'en changer pour quelque chose de plus... léger. Si vous n'êtes toujours pas content, je crains fort de le prendre réellement comme une insulte. Une femme mécontente sonne toujours les prémices d'une vengeance à venir. ». La vengeance, un zeste de délice lié à une pincée de cruauté. « Je ne resterai pas longtemps. Je voulais juste m'assurer que sachiez que j'ai misé sur vous et que je déteste perdre. ». Elle lui fit un clin d’œil et jugea bon de se retirer sans plus d'explications.

Explications


Hello mes petits cornus <3

Du coup, pour expliquer brièvement :
- Pour ceux qui sont avec les Aetheri : vous devez trouver des Démons qui sont pro-Sympan, les attraper, les torturer et les accrocher, une fois morts, à des piquets en haut du volcan pour faire de la décoration =D - Veuillez préciser à la fin de votre message, avec votre gain, si vous attribuez +1 aux Aetheri ou -1 à Sympan.
- Pour ceux qui sont avec Sympan : courez ? <3 Non ben vous, concrètement, va falloir surtout soit convaincre les PNJ que vous êtes pro-Aetheri, soit tuer les PNJ qui viendront vous chercher =D

Ah oui, et comme j'ai oublié de le préciser tout à l'heure : vous n'êtes pas obligés de croire ce que le gars dit, l'histoire des Dieux et tout, qu'ils ont élu Zane, tout ça. Vous pouvez très bien penser que c'est un coup de Zane depuis le début (genre il aurait eu le gars comme allié, il aurait monté un clan et une fois que des "fidèles" se seraient réunis autour de lui, il aurait joué la comédie du retournage de veste divin pour favoriser Zane) ou autre. Enfin, vous croyez ce que vous voulez en somme <3

Seuls les Démons peuvent poster ici. Vous avez du 05 mai, 12h30 heure locale au 05 juin, 23h59 heure locale pour poster.

Gain(s)


○ Pour 900 mots : Un point de spécialité au choix
OU
○ Pour 1200 mots : Apparition d'un torturé : Vous avez le pouvoir de faire apparaître le corps d'une personne morte ayant subi de multiples tortures. Cela pourra vous aider à vous montrer plus convaincants dans vos discussions par exemple ; un cadavre ça fait toujours bonne impression o/. Le corps est entièrement créé par magie et restera en fonction de vos spécialités.

Pour 450 mots de plus, soit 1350 ou 1650 selon le premier gain que vous avez choisi : un point de spécialité supplémentaire.

Récapitulatif des Gains


Personnage / Lien / Gains



- -  - - - - - -

Mascotte YY:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34197-mitsuko-taiji-stark
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [LDC Démons] - Les sacrifiés du volcan   Sam 21 Mai 2016, 14:08






Les sacrifiés du volcan.



Pourquoi est ce qu'il y avait autant de monde qui c'était réuni ici tout d'un coup ? J'avais demander à plusieurs personnes, mais j'avais rapidement constater que personne ne savais vraiment ce qu'il ce passait. Tout le monde était là, attendant que quelque chose ce passe visiblement, mais quoi ? Ysaline qui m'avait accompagnée pour venir chercher quelque affaire discrètement chez moi était mal à l'aise visiblement, en même tant pour les non démons, l'enfer n'était pas vraiment le meilleur endroit pour passée sa journée.
Je lui fis signe de me suivre et forçais quelque peu le passage, je voulais m'approcher du centre, là ou j'étais certaine de trouver celui qui était responsable de ceci. Et ce fus bien le cas, au centre un homme assez imposant regardais la foule, comme attendant d'avoir notre attention. Quand il fus certain de l'avoir, il prit enfin la parole.
Ce fus rapidement surprise par ses paroles, eux qui étaient rester bien silencieux dans la guerre en court, voilà qui passait des message au nôtres, pourquoi faire ? En tout cas, j'avais hâte de savoir ce qu'il avait à nous dire soudainement.
Ce qu'il expliquait en gros, c'était que les Aetheri eux même avait choisis qui allait devenir notre souverain, qui allait réussir l'exploit de nous rassemblée à nouveau et abattre notre puissance sur les autres peuples. Il est vrai que beaucoup de personne avait tenter de prendre le pouvoir pendant un moment, mais beaucoup s'y était opposer, puis ça c'était calmer, mais je savais que certaine personne n'avait pas renoncer, elles étaient juste plus maligne, décidant d'attendre le bon moment, agissant dans l'ombre jusqu'au moment ou sa légitimer de gouverner ne serais plus permise. C'est un peu comme une sélection naturelle, les plus idiots avaient foncer tête baisser, les autres avait réussi à prendre patience.
Mais finalement ce n'était pas vraiment pour ça qu'il nous avait réuni, même si on connaissaient le nom de cet élu, ce qu'il voulait était tout autre chose. Les imbéciles croyaient que l'on laisseraient sympan l'emporter, pire ces imbéciles, il y en avait dans nos rangs et je comprenais qu'il n'était pas bon de les laisser tranquille. De plus la solution proposer pour s'en débarrasser était assez… intéressante.

Je fis demis tour, décidant de commencer rapidement mes recherches et je ne fus pas la seul, rapidement tout les démons présent partirent comme une nuée d'insecte.  «Tu crois que c'est vrai ? Cette histoire avec ce fameux Zane ?» « A vrai dire je m'en fiche, qu'il soit vraiment élu ou qu'il aille monter ceci pour ce donner plus d'importance m'importe peu.» « La place ne t’intéresse donc pas ?» color=#ff0033] « Rester tout la journée enfermer dans un palais avec des obligations ? Non j'ai déjà donner. Quitte l'enfer, ça va être mouvementée.»[/color] Non pas que je me souciais vraiment d'elle, mais je n'avais pas envie de la trimballer partout. Je déployais mes ailes et commençais à survolée la citée.
Le soucis avec la recherche de traite, c'est que je ne savais pas vraiment ou je devais commencer à chercher, ils allaient se cacher certainement, je n’espérais pas vraiment les trouver directement, mais au moins trouver des cachettes possible. Mais finalement j'eus une autre idée, avec cette annonce, on pouvaient facilement suppose que les plus lâches partiraient, essayeraient du moins de sortir de la citée. Il me suffisait alors de me diriger vers la porte et regarder ceux qui me semblait presser de sortir. Est ce qu'elle serait fermer ? Je ne crois pas, après tout, tout messager qu'il soit il n'avait aucune autorités en ces lieux.

Je m'installais sur le toits d'une maison, regardant les allée et venue. Certes certain arrivaient à sortir, mais ils étaient trop sereins pour être ciblée. D'autre étaient un peu plus pressée, mais en même temps ils me semblaient plus être les traqueurs que les traqués. Mais finalement ce fus un mouvement dans l'ombre qui attira mon regard, à quelque mètre se trouvait deux personnes se cachant dans l'ombre d'une maison, regardant la porte avec impatience. Sans doute attendait ils que les choses ce calme pour passée.
Je souris et me rendis invisible, je n'aurais pas vraiment à faire attention au bruit, la foule s'en chargeais pour moi et je m'approchais d'eux pour écouter ce qu'ils avaient à ce dire.  «Si on passe pas maintenant on ne passera jamais. »  «Je sais, mais regarde, encore une groupe de traqueur. C'est trop dangereux et parle moins fort, on va se faire repérer.» «Je t'avais dis que l'on auraient pas du rester ici.»  «La ferme !» «C'est pas joli de parler ainsi.» les deux femmes sursautèrent et me regardèrent surprise. Elles avaient été tellement occuper à se chamailler qu'elle n'avait vraiment pas fait attention et pourtant on ne pouvaient pas dire que j'étais passer maître dans l'art d'utiliser ce pouvoir.
Ma dague de trouvant en dessous de la gorge d'une des deux femmes et la deuxième pris rapidement peur. Je la vis prendre ses jambes à son cou et elle partit à vive allures, mais son comportement soudain attira l'attention et un homme l’attrapa par les cheveux. Il avait regarder dans ma direction et je lui fis un signe de tête pour lui signifier ce qu'elle était avant de m’éloigne, j'en avais que faire d'en avoir deux, une me suffisait largement, je pourrais ainsi vraiment m'occuper de la demoiselle.

J'avais rapidement ramasser une corde et malgré le fait qu'elle se débattait je réussi tant bien que mal à nouer cette dernier solidement. Même si je dus utiliser la magie noir pour l'affaiblir un peu et qu'elle reste tranquille. Sachant qu'il valait mieux pour moi que je ne rentre pas chez moi, je lui demandais ou était sa maison, elle ne voulu pas me le dire au début et après un soupire, je lui demandais d'une manière plus envoûtante si on peut dire.
Une fois arriver, je l'attachais à une chaise et commençais à fouiller un peu partout pour trouver des choses intéressante, levant l'hypnose pour ne pas trop m’épuise. Je l'entendis gesticuler dans tout les sens pendant que je me trouvais dans la cuisine et je retournais près d'elle.  «Allons, reste calme un peu, tu va finir par te faire mal. » « C'est ça, fou toi de ma gueule. Et si tu n’emmenais directement la haut pour que je sois tranquille.» « Tu ne veux donc pas que je m'amuse un peu ?»  «Tu ne t'amusera plus quand Sympan vous aura remis à vôtres place.» Je m'étais approcher d'elle et j'avais tirer ses cheveux vers l’arrière pour la forcer à me regarder.  «Tu est vraiment stupide, on verra qui s'amusera quand ce sera fini, mais toi tu n'y participera pas. On est pas un modèle de loyautés, mais allez contre les Aetheri c'est suicidaire.» «On peu pas toujours être d'accord. »
Je ne lui répondis pas, j'en avais pas envie et puis je devais continuer à chercher des choses qui me serait utile. Je ne savais pas vraiment pendant combien de tempos exactement j'allais m'amuser, une journée, une semaine peut être plus. Mais finalement est ce que ça ne serais pas sa propre capacité à résister qui allait le décider ?
Elle avait essayer de fuir, déployant ses ailes espérant qu'elle rompre les liens. Ça avait failli marcher, mais je n'étais pas loin et pour plus de sécurités, j'avais commencer pas les lui enlever, au sens propre du terme, les coupant lentement avant de cautérisé les plaies. Ses cris étaient une douce mélodie a mes oreilles et je pensais bien que jamais je ne m'en lasserais. C'était dommage quand même, sachant que je n'aurais jamais pu la forcer à les faire sortie, je n'avais même pas pensée à lui faire subir ça, mais si maintenant elle me tentait, je n'allais pas ne pas saisir l'occasion n'est ce pas ?
Je voulu être la plus imaginative possible, tout en étant prudente pour faire durée le plaisir le plus longtemps possible, je luis infligeais des brûlures, divers plaies que certaine fus recouverte de set. Elle perdu quelques un de ses ongles, de ses doigts aussi. Je lui enfonçais des aiguilles, tout en faisant attention à ne pas toucher un point vitale. Elle criait, bougeait pour essayer que ça s'arrête. Je l'avais empêcher de dormir pendant une nuit entier en faisant tomber une à une des gouttes d'eau sur son front. Mais malheureusement très vite je me rendis compte qu'elle atteignait ses limites. J'étais déçue, j'aurais vraiment cru qu'elle tiendrait beaucoup plus longtemps que ça, mais bon ce n'étais rien. Je m'étais déjà bien amusée.

Decidant qu'il était tant d'arrêter, je l'avais attraper et tirer jusqu'en haut du volcan, une fois au sommet on vu plusieurs personnes attacher à des poteau. Certain était méconnaissable, d'autre avait la folie qui se reflétais dans leur yeux. Je fini par voir la jeune femme qui l'avait accompagnée quelque jour auparavant et choisis d'installer la mienne près d'elle.
Quel beau spectacle nous avions là quand même. Toute ces personnes qui avait cru pouvoir nous trahir montrerait que nous ne laissons pas passée ce genre d'écart. Maintenant peut importe qui était vraiment derrière tout ça, j'en avais rien a faire. Car c'était quelque chose qui devait être fait. Mais si c'était vraiment Zane qui avait orchestrée tout ça, alors je le trouvais tout à fait capable de pendre la place vacante de notre hiérarchie.
1674 mots.
+ 1 Aetheri.
+ 2 point de charisme.

© Jawilsia sur Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Emy Vanteska
~ Démon ~ Niveau III ~

~ Démon ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 171
◈ YinYanisé(e) le : 26/02/2016

Caractéristiques
◤ ◤: A : 8 F : 10 C : 11 I : 6 M : 2
◤ ◤: Un kunaï & un ninjato
avatar
MessageSujet: Re: [LDC Démons] - Les sacrifiés du volcan   Jeu 26 Mai 2016, 11:56



Les Sacrifiés du Volcan
Emy Vanteska

La démone ne s'aventurait pas souvent aux alentours de l'enfer. Les individus qui fréquentaient les environs se révélaient un véritable danger pour elle. Sensiblement plus intelligents et plus fourbes, elle savait qu'elle n'aurait aucune chance contre eux s'ils décidaient de la prendre en chasse. S'y retrouver était terriblement risqué, et pourtant, elle n'avait pas vraiment le choix. Se rendre au volcan n'était pas son idée : elle avait simplement entendu parler de l'appel fait à son peuple en traînant dans une taverne crasseuse. Le hasard faisait parfois bien les choses. C'est ainsi qu'elle avait abandonné Meredith dans un village relativement éloigné et calme, usant de ses charmes pour convaincre un guerrier idiot mais suffisamment fort de la protéger pendant son absence. Devoir se séparer de sa créature sans savoir ce qu'elle devenait la mettait particulièrement en colère, et c'est d'humeur massacrante qu'elle avait approché les terres maléfiques. N'hésitant pas au passage à couper les têtes des inconscients qui croisaient son chemin, elle cherchait un véritable croyant à torturer pour accomplir son devoir. Pour une fois, la prudence était de mise, et elle s'assurait toujours de rester à l'écart des groupes, attaquant des voyageurs solitaires par surprise et souvent en traître. L'honneur ne faisait pas partie des valeurs qu'elle défendait. À dire vrai, elle ne défendait absolument rien. Emy n'avait pas le coeur patriotique.

Le message transmis était clair, et elle ne doutait pas de la sincérité de celui qui lui avait donné des informations : il fallait faire payer aux hérétiques vénérant Sympan leur absurde allégeance. Arguant de l'arrivée d'un prétendu roi légendaire à laquelle elle ne croyait pas, un homme avait invité les êtres des ténèbres à massacrer allègrement et à rapporter leurs trophées sur les flancs du volcan. Nul doute que le monde tremblerait devant un tel spectacle. Et puis, elle avait fini par trouver l'objet de toutes ses convoitises de l'autre côté de la montagne infernale. La sérénité qui régnait aux sources chaudes lui permettait de se trouver en relative sécurité et d'éviter ses congénères dégénérés qui traînaient non loin. Un homme d'une quarantaine d'années en compagnie d'une petite fille à l'air innocent. Quelques autres visiteurs se prélassaient entre les rochers, à demi immergés, et pourtant, ce furent eux qui attirèrent son attention. Vêtus de manteaux déchirés, ils arpentaient l'endroit avec discrétion, ignorant qu'un autre prédateur les observait depuis les buissons. Et l'innocence n'était pour eux qu'apparence. Avant que la démone ait eu le temps d'intervenir, ils reprirent leur véritable forme et assaillirent les visiteurs avec une brutalité inouïe. Nul doute qu'il s'agissait de démons. Après un massacre en règle _ qui forçait le respect, elle devait l'avouer _, les deux acolytes se livrèrent à un acte pour le moins charnel. Un frisson d'excitation courut sur l'épiderme de l'observatrice silencieuse, et l'envie de les rejoindre s'éveilla en elle. Cependant, cela ressemblait étrangement à un rituel, impression qui lui fut confirmée lorsqu'ils se mirent à prier de manière totalement inattendue. Leurs lamentations ne s'adressaient pas aux Aetheri. C'était parfait.

Un sourire malveillant se dessina sur les lèvres d'Emy. La chasse pouvait commencer. Un applaudissement inattendu mit fin à la prière des meurtriers. « Félicitations. Vous avez le sens du spectacle, on peut le dire. » Une telle rencontre l'amusait profondément. Grâce à eux, elle n'aurait pas à décapiter des imbéciles au coin d'une ruelle sombre. L'enjeu était beaucoup plus intéressant. Il faudrait faire preuve de ruse pour venir à bout de ses adversaires, et la simple caresse du danger la mettait en ébullition. Pour commencer, elle devait trouver un moyen de les séparer. Restant à une distance raisonnable, elle croisa les bras sur sa poitrine, s'adressant à l'homme. « Que diriez-vous d'un petit duel ? » À force de les observer, elle avait fini par comprendre que c'était lui qui avait le pouvoir et qu'il représentait un problème majeur qu'elle se devait de régler au plus vite. Attaquer comme une bête sauvage ne la mènerait à rien. Quelquefois, elle réfléchissait avant de frapper, ce qui en l’occurrence lui éviterait peut-être de finir avec la tête arrachée. « Si je remporte la victoire, votre petite amie m'appartient. Et si je perds, vous pourrez faire ce que vous voulez de moi et de mon trésor. » Laissait miroiter les pièces d'or qui sommeillaient dans sa bourse, elle attendit la réponse. « Ce n'est qu'un avant-goût. » Piller la caverne d'un monstre quelques semaines plus tôt lui avait permis de mener un train de vie considérablement meilleur, et elle ne mentait pas vraiment.

Rien ne lui garantissait la loyauté de l'autre démone, et cela lui procurait un frisson délicieux. Le risque lui donnait l'impression fugitive d'être en vie. Son interlocuteur la toisa quelques instants pour juger de sa sincérité. « Je vais te faire payer ton arrogance. » L'appât du gain était toujours plus fort. Restait à espérer qu'elle ne se soit pas trompée sur la puissance de ses interlocuteurs, sans quoi elle subirait le même sort que les visiteurs. Le démon se plaça face à elle, dégainant une lourde chaîne qui ne manquait pas de prouver sa force. Cherchait-il à l'impressionner ? Emy ne craignait rien ni personne, et c'était sans doute cette absence de peur qui la poussait à se confronter sans cesse au danger. D'un geste vif, elle sortit son kunaï, prête à en découdre. Aucune règle n'avait été imposée. L'arme de son adversaire s'abattit brutalement à côté d'elle. C'était le signe qu'elle attendait. Reculant précipitamment vers les arbres qui bordaient les sources, elle s'enfonça dans un semblant de forêt, s'éloignant le plus vite possible. La suivre ne serait pas difficile pour lui mais sa chaîne risquait de l'handicaper. Du moins l'espérait-elle. Une fois qu'elle l'estima suffisamment loin, elle saisit quelque chose dans sa poche. Une fiole d'une couleur verdâtre et peu rassurante. Son affection pour les drogues se révélait de temps à autre salvatrice. Sans se préoccuper de son environnement, elle renversa le précieux liquide sur la lame. La blessure ne serait pas fatale mais autrement plus destructrice.

Des pas lourds ne tardèrent pas à résonner derrière elle. C'est alors qu'elle remarqua qu'ils se trouvaient dans une sorte de clairière où son adversaire pourrait à loisir l'attaquer. Maugréant, elle se retourna. Le démon venait forcément de la même direction qu'elle. Grave erreur. Emy sentit quelque chose de glacé s'enrouler autour de sa cheville et l'entraîner vers le sol. L'os encore fragile céda sous la pression. Retenant un glapissement, elle se tordait en tous sens pour tenter d'échapper à son assaillant. Se dégager devenait une priorité absolue. Malheureusement, la chance l'avait abandonnée. Elle se trouvait quasiment à la merci de l'inconnu, incapable de se libérer. Un sourire victorieux aux lèvres, il tira sur la chaîne, traînant le corps de la démone jusqu'à lui. Une pierre ébrécha son bras. Couverte de terre, elle ne parvenait qu'à se faire mal. Levant les yeux vers l'attaquant qui se penchait vers elle, elle lui cracha au visage. Rageur, il riposta en enfonçant son pied dans l'estomac de sa victime avant de se mettre à califourchon sur elle. La démone lui griffa le visage. Pour toute réplique, il se contenta d'asséner un coup de poing monstrueux sur ses pommettes. « Tu vas mourir lentement, pauvre idiote. » Un ricanement sinistre accompagna un nouveau coup. La douleur semblait décupler ses forces. Emy cessa de se débattre. Sans prévenir, elle abattit son kunaï sur la gorge découverte de son adversaire. Celui-ci ne tarda pas à l'arracher, écrasant ses doigts au passage. La joie envahit le coeur de la jeune femme.

Le démon la fixa un instant comme s'il ne la reconnaissait pas et se laissa glisser sur le côté, assommée par l'odieuse substance. En proie à des hallucinations terrifiantes, il quittait peu à peu le monde réel et poussa un hurlement terrifiant. D'une manière étonnante, il était pris de convulsions brutales, et ses yeux déments s'ouvraient sur un monde qui n'existait pas. Le voyant se tordre dans l'herbe, elle finit par éclater de rire. C'était absolument ravissant. Cela dit, elle n'était pas là pour prendre du bon temps. S'approchant tel un félin prêt à mettre un terme à l'existence de sa proie, elle se baissa à sa hauteur, l'immobilisant à l'aide de sa magie. D'un trait relativement propre, elle lui trancha la gorge. Lui arracher la tête prit cependant plus de temps qu'elle ne l'aurait pensé. Finalement, elle revint sur ses pas. L'absence de son butin la contraria. La petite n'était visiblement pas idiote et avait préféré filer. Sa lâcheté ne l'étonnait pas outre mesure, quand elle y pensait. Ce n'était que décevant. Les sources avaient été le théâtre d'une sombre hécatombe. Sifflotant gaiement, la démone se dépêcha de rallier le volcan, prenant garde aux immenses et imprévisibles coulées qui se dressaient sur son chemin. Par inadvertance, un gaz brûlant abîma son bras qui se couvrit de cloques. L'après-midi s'achevait lorsqu'elle arrivait à destination. Des piquets décorés de têtes arrachés l'accueillirent, ainsi que quelques démons qui terminaient leur besogne. Emy dénicha une place encore vide et en profita pour y enfoncer son trophée, lui jetant un regard dédaigneux. « Les Aetheri sont les seuls rois du monde, et en voici la preuve. » Satisfaite de sa journée et éreintée, elle tourna les talons, ne s'attardant pas davantage sur les flancs du volcan. Que le dénommé Zane ou qu'un illustre inconnu prenne le trône l'indifférait sincèrement. D'abord, elle devait se remettre de ses blessures.

Mots & gains:
 

Code by Joy