AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Les Armures des Fidèles de Taleörn | PV Kain ~ Quête Unique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kain Aodhàn
~ Lyrienn ~ Niveau III ~

~ Lyrienn ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 1982
◈ YinYanisé(e) le : 21/04/2013
☿ Âme(s) Soeur(s) : P'tete bien la rouquine là bas...
✭ Activité : Mercenaire - Conseiller d'Aeden

Caractéristiques
◤ ◤: • Agilité: 24 • Force: 38 • Charisme: 25 • Intelligence: 15 • Magie: 35
◤ ◤: Epée à large lame; Gantelet de métal; Paire de griffe du tigre
avatar
MessageSujet: Re: Les Armures des Fidèles de Taleörn | PV Kain ~ Quête Unique   Jeu 07 Juil 2016, 21:33


Le combat passé et fini, les Élémentals étaient tous deux quelque peu exténués après ce dernier. S’autorisant alors un moment de répit avant de repartir pour leur quête des Armures, lesquelles ils étaient venus chercher. Un léger soupir résonna dans l’air, avant que la jeune femme ne remercie son compagnon pour l’avoir sortie de son état précèdent, bien qu’elle râla légèrement sur le fait qu’il ait été obligé de l’emprisonner sous un monticule de terre. L’intéressé émit simplement un léger rire, tout en caressant la chevelure rousse de sa bien aimée. A vrai dire, le guerrier ne savait même pas lui même ce qu’il faisait lorsqu’il avait affronté le Passager Noir d’Alyska. Il n’avait fait que suivre son instinct, faire ce qui lui semblait être le mieux. Cela avait porté ses fruits apparemment. Inspirant et expirant profondément, Kain s’agita légèrement, cherchant une meilleure position contre la paroi, avant de fermer les yeux et laisser la fatigue faire le reste.

Le temps fit ensuite son affaire, jusqu’à ce le guerrier se réveil alors. Ouvrant les yeux, il regarda tout autour de lui. Ils étaient toujours dans cette grotte, sans aucun moyen de connaître l’heure à l’extérieur, s’il faisait encore jour ou non. Mais peu importait ce léger détail. Voyant ensuite la jeune femme assoupie à ses côtés, Kain prit délicatement cette dernière afin de ne pas la réveiller, pour ensuite pouvoir se lever. S’étirant, le guerrier chercha comment il allait bien pouvoir s’occuper en attendant. La solution lui vint assez rapidement, partir explorer cette grotte dans laquelle les deux Élémentals venaient de débarquer. Ils n’avaient rien rencontrés de dangereux en ce lieu, alors Kain pouvait très bien laisser Alyska dormir tranquillement.
S’engouffrant plus profondément dans les immenses galerie, le fils du feu guettait le moindre indice permettant de lui indiquer l’entrée d’un temple quelconque, celui de Taleörn plus particulièrement. Continuant son exploration, sans grand succès, une soudaine pulsation attira son attention. Ce fut là une sensation plutôt étrange. A chaque battement, le guerrier avait l’impression de son cœur s’emballait, que son corps vibrait, comme si l’on lui jetait une immense dose d’adrénaline d’un coup, comme à l’approche d’un combat. Suivant son instinct, Kain trouva alors une brèche entre les roches, trop étroite pour s’y faufiler malheureusement, mais il sentait qu’il était au bon endroit. Posant alors sa main contre la paroi qui le séparait de l’entrée du temple, il sentit son cœur battre plus fort. Voulant élargir l’accès à ce même temple, le mercenaire commença à s’exécuter, mais s’en abstint au dernier moment. Non, il devait d’abord prévenir Alyska. Il ne devait pas être seul à découvrir cet endroit oublier de tous. Lui et la fille de la foudre devaient être ensemble pour cet instant. Cela pouvait paraître puéril, mais Kain y tenait malgré tout. Rebroussant alors chemin, il partit rejoindre la jeune femme, peut être même que cette dernière c’ était réveillée entre temps.

Faisant tranquillement machine arrière, l’homme entendit soudainement son nom résonné contre les murs de la grotte. Cette voix il pouvait la reconnaître entre milles. Sans hésitation, il se mit à courir en direction de celle-ci.


Je suis-là ! Qu’y a t-il ?

Et sans même avoir le temps de le réaliser, La jeune femme était déjà contre lui à l’embrasser, lui disant de ne pas la laisser toute seule ici. Prenant quelques instants pour comprendre ce qu’il venait de se passer, le guerrier répondit alors à sa compagne.

Désolée, je ne voulais pas te réveiller. Je suis parti explorer la grotte entre temps.
Et j’ai trouvé l’entrée du temple. Viens voir !


Et il l’entraina alors à sa suite, se dirigeant vers l’endroit qu’il avait quitté précédemment.
Tout en marchant, Alyska montra quelque chose du doigt. Des personnes apparemment. Kain eut beau plissé les yeux autant qu’il le pouvait, il ne vit absolument rien. Ce qu’il ne manqua pas de signaler à la jeune femme.


Tu dois rêver. J’vois rien du tout moi.

N’ayant pas la vision des morts, il était impossible pour le guerrier de distinguer les deux silhouettes aperçues par Alyska, mais si il avait put, l’homme les aurait vu se diriger exactement à l’entrée de la brèche qu’il venait de découvrir il y a quelques instants de cela. Et arrivée à cette dernière, Kain l’indiqua à la fille de la foudre, avant de commencer à enlever les rochers qui leur barraient le passage. Ceci fait les deux Élémentals pénétrèrent au sein du temple.

La première chose qui sautait aux yeux, fut les deux coulés de lave tombant verticalement de chaque côté de l’entrée, offrant un minimum de clarté. Assez pour découvrir que les murs étaient fait en un métal aussi noir que la nuit, brillant sous les reflets de lumière et recouvert de nombreuses petites veines de lave, formant ainsi un étrange circuit sur toute leur longueur. Le sol, était lui aussi fait de la même manière, mais ici le trajet des veines de lave se regroupait afin de former un cercle au milieu de l’entrée, la seule courbe de toute la pièce. Et au centre de ce même cercle, se dressait fièrement une immense lame comme on n’en trouvera nulle part ailleurs. Une arme parfaite. La lame d’un Aetheri. Ce n’était bien entendu qu’une réplique, mais rien qu’à la vue de cette dernière un frisson parcourut l’échine du couple faisant face à cette merveille, belle et meurtrière. Kain s’en approcha, son sang bouillait sans réel raison, absorbé et attiré par cette lame. A tel point qu’il ne fit pas attention au deux immense statues de minotaure qui se trouvait aux coins de la pièce.
Tendant son bras, ce dernier s’approcha inexorablement de l’épée devant lui, jusqu’à pouvoir toucher cette dernière du bout des doigts. A peine l’eut t’il frôlée que les deux statues, non loin, s’animèrent soudainement.

965 mots