AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Neloo, le mélancolique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noïko Neloo
~ Ombre ~ Niveau III ~

~ Ombre ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 44
◈ YinYanisé(e) le : 05/12/2015

Caractéristiques
◤ ◤: A : 3 ; F : 3 ; C : 9 ; I : 6 ; M : 10
◤ ◤: Un vieille dague abîmée.
avatar
MessageSujet: Neloo, le mélancolique   Mer 09 Déc 2015, 21:16


Identité


Prénom : Noïko Neloo

Surnom : Neloo

Sexe : Homme

Age : Une nouvelle Ombre sous les traits d’un jeune homme approchant le quart de sa vie.

Race : Ombre

Spécialité :
- Agilité : 2 + 1 = 3
- Force : 1 + 1 = 2
- Charisme : 7  + 1 = 8
- Intelligence : 4 + 1 = 5
- Magie : 6 + 2 = 8

Métier :

Activités : Se scarifie à l’envie.

Arme : Une dague sobre qu’il garde dans un étui autour du cou.

Particularité : Neloo a tendance à absorber en son esprit les émotions négatives et la souffrance autour de lui…ce qui le laisse brisé.



Pouvoirs

Pouvoirs :
. L’esprit de la Faucheuse (contrôle des ombres)
. La mortelle clairvoyance (vision des morts et des naissances à venir)
. L’illusion d’Edel (apparence telle que celle avant la mort et contrôle des émotions)
. Vision nocturne (vision dans l'obscurité accrue)
. Contrôle des morts (contrôle de cadavres ou squelettes, à la manière de pantins)

Pouvoir de niveau 2
- Contrôle de la magie blanche

Pouvoir de niveau 3
- N/A

Pouvoir de niveau 4
- N/A

Pouvoir de niveau 5/6
- N/A



Gains

Gains de lieux
- N/A

Gains de quêtes
- N/A

Gains Hors RP
- Colère non-maitrisée : Lorsque vous vous énervez trop, des petits œufs en chocolat apparaissent tout autour de vous pour vous apaiser, ainsi que des poules qui caquèteront sans arrêt, comme pour chanter et vous détendre. Efficace, on n’en doute pas.

Gains RP pour tous
- Faire tomber une pluie de sang

Fragments du cristal maître
- N/A

Arme du temple
-N/A

Bonus d’Event :
- La Roue du Destin : De façon exceptionnelle, l’Ombre qui possède ce don peut demander aux Dieux dans une prière d’épargner la vie d’un être cher destiné à mourir, le remplaçant par un autre individu dont elle ne peut connaître l’identité à l’avance.  



Vos Hauts-Faits



N/A



Rôle Play


Si le peuple des Ombres s’est emparé de la vie de Noïko Neloo il y a moins d’une Lune, la noirceur imprégnée dans son âme lui a toujours appartenu.


Neloo a grandi auprès d’une mère aimante, tout en maudissant le père qui l’avait abandonné avec pour seul héritage le don de la vie. Autrement dit, une damnation pour Neloo qui aurait voulu ne jamais naître, et encore moins sous cette apparence : ses oreilles, dents et yeux lui viennent de son père…sous sa forme animale. Car oui, Neloo était autrefois un Bélua de sang-mêlé. Cependant, ses oreilles soigneusement plaquées en arrière sous des cheveux bruns et ses quelques crocs cachés derrière ses lèvres, seuls ses yeux vairons (l’un doré, l’autre noir) trahissaient son animal totem du loup. Neloo se sentait non seulement à part en raison de ce physique, mais aussi honteux. En effet, alors que les Béluas apprennent à contrôler leurs pouvoirs dès leur plus jeune âge, il n’a jamais réussi ni à se métamorphoser en loup, ni à en invoquer, ni à communiquer avec eux… Le monstre hybride était déjà condamné à la solitude alors qu’il n’était que fœtus.


Durant ses dix-neuf premières années, Neloo vécu choyé par sa mère, dans un manoir du quartier résidentiel du Continent Naturel. Douce et attentionnée, sa génitrice aurait –aura- tout fait pour le rendre heureux. Elle veillait toujours à ce qu’il ne manque d’absolument rien, s’inquiétait souvent, le câlinait de temps à autre, se confiait à lui, le surprotégeait parfois… Le voisinage lui-même se montrait bienveillant à son encontre : paisible et discret, Neloo s’attirait aisément l’affection de tous.  De plus, depuis tout petit, sa présence rassure, inspire confiance, et même apaise son entourage.


Pourtant, en dépit de ce cadre idéal (la félicité de cette atmosphère était-elle trop étouffante ?), le jeune Bélua n’a pas connu de véritable enfance. Très tôt, le monde lui apparaît très dur, hostile et fait uniquement de frustrations. Cette pensée, comme le sérieux sur son visage pourtant juvénile, ne le quitteront plus jamais. Cette gravité qui tire ses traits constitue le masque glacial le protégeant du reste du monde. Neloo possède en effet une sensibilité telle qu’elle en est douloureuse, lui causant constamment mille souffrances. Ainsi, avant même d’atteindre l’âge de raison, il se renferma sur lui-même, prenant une terrible distance psychologique avec son environnement, imperméable à la vie autour de lui. Il communiquait peu, refusait de rencontrer des enfants, tout en demeurant prostré dans un rôle de fils irréprochable. Plus tard, on le voyait sortir à la tombée de la nuit, encapuchonné dans un lourd manteau noir. Sa silhouette, un peu petite pour ses  seize ans, s’éloignait silencieusement à l’extérieur de la ville, en direction de la rivière, ou du cimetière. Il profitait de ces moments pour sortir sans croiser une myriade de gens, et ainsi penser, seul.


Les rares passants qui auraient pu distinguer son visage y auraient vu la souffrance qu’il s’infligeait à lui-même – il conservera d’ailleurs ces mêmes traits jusqu’à aujourd’hui. Sa fine peau, d’une triste blancheur, jamais caressée par le soleil, laisse transparaître le bleu de ses veines. La fuite progressive du sommeil, symptomatique de son état dépressif, creuse de profondes cernes sur son bien trop maigre visage. Ses lèvres, pâles, ne se soulèvent jamais en un sourire, ne se meuvent pas pour parler, et ne s’ouvrent même plus pour s’alimenter, lui conférant cet air de statue fantomatique. Enfin, contrastant avec la pâleur du reste, ses cheveux bruns, désorganisés et trop longs –il faut bien pour couvrir ses oreilles lupines…, pendent tristement sur sa nuque, ses tempes, et au-dessus de son regard. Néanmoins, la vérité est que de ce portrait ressort une étrange élégance, soulignée par une démarche et des airs peu communs. Nul ne pourrait dire si le charme qui en émane est engendré par la curiosité du personnage, ou la tendre pitié qu’il inspire.


Cette souffrance de l’âme dépeinte sur le corps, Neloo la doit à la « mélancolie chronique » qu’il porte en lui. Neloo ressent depuis toujours une peine démesurée qui le ronge de l’intérieur, laissant un trou béant dans sa poitrine aspirant son énergie vitale. Il ne sait ni quand ni comment elle est apparue, mais elle est bien là, ne le quitte jamais, si bien qu’elle fait partie de lui. Si un jour Neloo venait à perdre ce mal de son âme, il ne serait plus lui-même. Il le considère donc comme le fardeau de l’existence ; le sien étant juste plus lourd à porter en raison de sa sensibilité. Hormis cela, Neloo se perçoit comme une erreur, inapte à vivre dans ce monde. Il est chétif, sans intérêt, comme absent de sa propre existence, incapable de dépasser cette passivité, incapable d’aimer, incapable de rire, de pleurer, manger ou dormir, incapable de ne serait-ce qu’imaginer le bonheur. Alors, quand on ne peut espérer être heureux, à quoi bon vivre ? Eh bien, de cela-même Neloo en est incapable, incapable de se donner la mort. Pour cette raison, il se haïssait, lui, le lâche. Envahi des regrets du passé, terrorisé par l’avenir, il subissait une vie à laquelle il n’avait ni la force ni le courage de mettre fin. Alors, il restait tétanisé face à l’absurdité du monde, , face à la vie qui s’agite autour de lui sans jamais l’atteindre, attendant que quelque chose se passe, en vain.


Pour passer le temps, il avait pour habitude de se scarifier secrètement, à l’aide d’une dague dérobée sur un cadavre. Quand il ne la dissimulait dans l’étui en cuir autour de son cou, il utilisait sa lame pour faire couler en petits ruisseaux chauds son sang, le long de ses avant-bras et de son dos, lui rappelant qu’il était vivant malgré tout. Il prenait même plaisir à triturer ses entailles, à rouvrir les plaies à peine séchées, ou bien à faire jouer ses vieilles cicatrices. La douleur physique, qu’il gérait, lui faisait oublier la souffrance psychologique, sur laquelle il n’avait aucune emprise.


Mais le jour où il perdit connaissance sous l’effet de la douleur, il réalisa la peine qu’il causerait à sa mère s’il venait à mourir, par accident, de la sorte. Il préféra donc fuir ; c’était à ses yeux tout ce qu’il pouvait faire, n’imaginant pas un instant que c’était la pire décision à prendre. Ainsi, il sortit un soir comme à son habitude, mais cette fois-ci Neloo marcha tout droit, sans s’arrêter, jusqu’à l’épuisement, et ne revînt jamais sur ses pas. A l’inverse de ce qu’il aurait souhaité, sa mère ne s’en remettra jamais : elle attend encore le retour de son fils, ne pouvant se résigner à sa disparition.


Neloo survécu une centaine de jours, seul dans la Forêt aux mille Clochettes, grâce à ses instincts lupins. Ce mode de vie acheva de le briser entièrement, corps et esprit. Le mélancolique Bélua ne voyait ni sens à la vie, ni but à ses actes. Son corps, amaigri, était vide de toute volonté, comme creux, et chaque mouvement coûtait une concentration et une énergie qu’il n’avait plus depuis longtemps. Il ne put bientôt plus que penser, et s’entailler les poignets, à bout à de force, avec sa dague. Exténué, le corps recouvert de sang séché et des plaies infectées, ses vêtements déchiquetés, le visage émacié, le regard fou, il se scarifia une fois de trop. Quand il perdit connaissance, il crût sa peine enfin apaisée, et se laissa aller à la mort avec un plaisir tant attendu.


Or, comme le commun des mortels, Neloo ne connaissait l’existence des Ombres. C’est pourtant à cette race qu’il appartient désormais. Revenu d’entre les morts, il est condamné à ne jamais mourir pour aider à se réincarner les âmes de ceux qui trépassent - telle est la punition des Aetheri réservés à ceux qui commettent l’affront suprême du suicide. Triste ironie, il crut en se réveillant avoir manqué, une fois de plus, son heure suprême. Et sa mélancolie risquera de le faire sombrer dans la démence, lorsqu’il apprendra la malédiction de sa nouvelle race.


En attendant la mort - qui ne viendra plus, il continue d’errer hasardeusement dans la forêt, l’âme perdue dans son corps trop faible, avec pour seul compagnie la dague autour de son cou.


Compagnon



Prénom : Nymsshia

Surnom : Nym

Sexe : Femme

Age : Alors que son corps semble être celui d’une jeune fille n’ayant pas encore vingt-ans, elle vit depuis près d’un siècle.

Race : Alfar

Spécialité :
- Agilité : 1
- Force : 1 + 2 = 3
- Charisme :  2
- Intelligence : 2
- Magie :

Activité : Cherche à assouvir ses caprices, par tous les moyens.

Arme : Un grand arc de bois qu'elle porte sur son dos.

Pouvoir : Le Souffle (donne vie à un objet d'art unique)

Malus d'évent :

L’utilisation du Souffle attire des créatures, prénommées les Enfants de Méduse. Si l’utilisation est prolongée, la créature finira par trouver l’Alfar, animée par la volonté de l’annihiler. Un véritable jeu du chat et de la souris est alors enclenché, afin d’échapper à un sort peu enviable.

Caractère :

Nym est pleine d'ambition, et ne se laisse pas impressionner aisément, usant de toutes ses connaissances et fourberies. Afin de ne pas se faire écraser, elle se donne l’air habile, alors qu’elle peine à aboutir à quelque chose en alchimie, sa science de prédilection. Egalement amatrice de douces mélodies, elle garde toujours sur elle une petite boîte à musique dont le mécanisme exécutera ses desseins, une fois qu’elle arrivera à exercer convenablement son pouvoir du Souffle dessus. Consciente qu’elle est trop insignifiante pour s’élever au-dessus des autres d’elle-même, elle prête allégeance au plus offrant…tant qu’il lui ait utile. Elle n’hésite pas assassiner sur ordre, tout en préférant accomplir ses méfaits sans se salir les mains : le poison, le grand arc sur son dos, ou encore sa boîte à musique maléfique sont ses armes favorites.


Physique :

Nym a été enlevée jeune, puis torturée pendant quarante années, dans le but d'en faire une véritable machine à tuer. Elle parvînt à s’échapper, mais son corps (comme son esprit peu sain….) en garde des séquelles. En effet, elle conserve une taille plutôt petite pouvant être associée à une enfant de douze ans. Néanmoins, cela joue à son avantage : légère, fine, et agile, elle s’infiltre sans mal partout, en toute discrétion. Sa bouille et sa silhouette d’enfant sage prêtent à l’attendrissement, et pourtant….



>Nirh


Prénom : Nirh

Sexe : Masculin.

Âge : Il est mort il y a un demi siècle alors qu'il était jeune adulte.

Race : Esprit

Spécialités :
- Agilité : 1
- Force : 0
- Charisme : 0
- Intelligence : 0
- Magie : 1

Particularités : Alors qu'il devrait être responsable et mature en raison de son âge, Nirh se comporte encore comme un enfant.

Pouvoirs : Maîtrise de l'arme (nature)

Caractère : Depuis qu'il est devenu Esprit, Nirh est à la recherche d'un Chaman qui voudra bien le prendre comme esprit compagnon (ainsi, il pourra enfin être vu de tous !). Lors de cette quête, il est tombé nez à nez avec Noïko, une des rares créatures à pouvoir intéragir avec lui à présent. Content d'avoir trouvé un 'ami' mort lui aussi, il est très collant. Il n'a d'ailleurs pas perdu son caractère d'autrefois : joueur, facétieux, parfois moqueur, et toujours très bavard, Nirh a cette faculté de pouvoir venir à bout de la patience de n'importe qui rentrant dans son jeu.
Nirh vit le moment présent. Véritable gamin, il reste un éternel irresponsable, un peu tête brûlée. Néanmoins, il ne pense jamais à mal, et les risques qu'il prend sont pour lui une simple manière de s'amuser - cela, depuis qu'il est mort, il ne risque plus grand chose. Il est d'ailleurs très discret sur sa vie passée, et son caractère si peu mature sert certainement à en masquer quelque chose.
Heureusement pour lui qui a tant besoin de la compagnie des autres, malgré tous ces petits défauts qui le rendent fatiguant pour son entourage, il n'en est pas moins très attachant. Quand Nirh quitte un endroit, celui-ci vous paraîtra tout vide l'instant d'après...même si vous serez content qu'il vous ait enfin laché !

Physique : Frêle et d'une taille moyenne, Nirh n'a rien de remarquable dans son apparence. Il a conservé la pâleur de ses traits d'autrefois, hormis ses pomettes rosies. Cela fait bien longtemps que ses cheveux couleur chataîgne n'ont pas été coiffés. Sur son visage se trouve en permanence un large sourire - mais sa bonne humeur n'est pas forcément arrangeante pour tout le monde. Son corps a gardé la souplesse de celui d'un enfant, et il en joue : il passe son temps à grimper aux arbres et à faire le poirier. Il porte les mêmes vêtements amples, voire difformes, qu'autrefois dans lesquels il se sent plus à l'aise.



HRP


Votre prénom ou pseudo courant : Ana, Neloo, Naïka....

Votre personnage est-il un prédéfini ? : Non.

Comment avez-vous découvert le forum : Grâce à Babelda. Un grand merci à elle ! :D

Si un jour vous quittiez le forum, comment voudriez vous que votre personnage disparaisse ? : Qu'il trouve enfin le repos éternel.

Une remarque, un petit mot ? : C'est la première fois que je rp, soyez indulgents s'il vous plaît... ^^'

Code ? : Jupette en vinaigrette.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t30855-neloo-le-melancoliq En ligne
Cocoon
~ Orisha ~ Niveau VI ~

~ Orisha ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 5614
◈ YinYanisé(e) le : 05/06/2012

Caractéristiques
◤ ◤: Instigateur ; Fo:52/52 | Ag:45/50 | Ch:42/42 | Int:42/42 | Ma:20/40
◤ ◤: Des gants renforcés d'acier et de poison
avatar
MessageSujet: Re: Neloo, le mélancolique   Mer 09 Déc 2015, 21:30


Bienvenue !

Super fiche o/
Deux termes sont à changer, mais le reste est très bien =D :
-> "dix neuf printemps" et "une nuit d'hiver" (ou un truc avec hiver du moins xD )

Car en fait les saisons ou le rapport aux saisons n'existent pas :)

Une fois ça modifié, tout sera en ordre o/


invictus

~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32568-cocoon-v-5-admin-gr
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Neloo, le mélancolique   Mer 09 Déc 2015, 21:35

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Devaraj S. Taiji
~ Chaman ~ Niveau VI ~

~ Chaman ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 1458
◈ YinYanisé(e) le : 21/12/2014
☿ Âme(s) Soeur(s) : Lilith
✭ Activité : Dictateur | Vagabonder à la recherche du morbide - Vénerer l'Aether de la mort - Joueur de tambour professionnel pour des soirées à thème "nu autour d'un feu" - Herboriste .

Caractéristiques
◤ ◤: A:30 | F:25 | C:25 | I:25 | M:35
◤ ◤: cf Fiche
avatar
MessageSujet: Re: Neloo, le mélancolique   Mer 09 Déc 2015, 21:54

Bienvenu parmi nous ! (:113:)

(Oww... une compagnon archère *-* Les arcs, c'est la vie ! )




nastae mes addictions diverses  nastae :
 

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t33757-devaraj-saalm-fumeu En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Neloo, le mélancolique   Jeu 10 Déc 2015, 00:00

Bienvenue parmi nous et bonne chance avec ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Neloo, le mélancolique   Jeu 10 Déc 2015, 19:14

Bienvenue (:111:)
Revenir en haut Aller en bas
Noïko Neloo
~ Ombre ~ Niveau III ~

~ Ombre ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 44
◈ YinYanisé(e) le : 05/12/2015

Caractéristiques
◤ ◤: A : 3 ; F : 3 ; C : 9 ; I : 6 ; M : 10
◤ ◤: Un vieille dague abîmée.
avatar
MessageSujet: Re: Neloo, le mélancolique   Jeu 10 Déc 2015, 23:32

Merci à tous pour vos gentils messages !
Voilà j'ai modifié ce qu'il fallait, j'espère que c'est tout bon. J'ai hâte de venir rp ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t30855-neloo-le-melancoliq En ligne
Jil
~ Lyrienn ~ Niveau III ~

~ Lyrienn ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 214
◈ YinYanisé(e) le : 23/07/2014

Caractéristiques
◤ ◤: Ag : 8, Fo : 5, Ch : 5, In : 5, Ma : 7
◤ ◤: Aucune
avatar
MessageSujet: Re: Neloo, le mélancolique   Ven 11 Déc 2015, 00:48

Bienvenue !
Ta fiche est agréable à lire ^_^ Bonne chance pour la suite !



♫ :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t26882-9830-jil
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Neloo, le mélancolique   Ven 11 Déc 2015, 09:21

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Cocoon
~ Orisha ~ Niveau VI ~

~ Orisha ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 5614
◈ YinYanisé(e) le : 05/06/2012

Caractéristiques
◤ ◤: Instigateur ; Fo:52/52 | Ag:45/50 | Ch:42/42 | Int:42/42 | Ma:20/40
◤ ◤: Des gants renforcés d'acier et de poison
avatar
MessageSujet: Re: Neloo, le mélancolique   Sam 12 Déc 2015, 12:18


Tu es validé !
Tu peux dès maintenant aller consulter les demandes de RP en cours, ou en créer une. Si jamais ton kit actuel te déplait, n'hésite pas à faire une demande dans la section graphisme.
N'oublie surtout pas d'aller recenser ton avatar et ton compagnon humanoïde si tu en possède un.
Pour nous aider, merci de mettre le lien de ta fiche dans ton profil ^o^

Pour infos : Ton chef de race est en instance de changement de poste, donc préfères MP Mitsuko Taiji Stark (la blonde) si y a soucis avec la race. Si tu as du mal à la compréhension de la race en elle même, n'hésite pas à faire une demande de parrainage :) Nous te conseillons de consulter le forum de race pour voir où en est ta race actuellement.

Encore bienvenue et surtout, amuse toi bien !


invictus

~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32568-cocoon-v-5-admin-gr
 

Neloo, le mélancolique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Hors rp :: Présentations :: Présentations Validées :: Anciennes Présentations-