AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Fin du délai pour faire sa fiche Sirène : le 24 avril ; Fin du recensement : Le 30 avril, n'oubliez pas de poster quelque part sur le forum ;D

Partagez | .
 

 Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   Sam 26 Sep 2015, 19:24

Je voguais depuis maintenant quelque jours pour atteindre le rivage du continent dévaster. Le temps était à la tempête et rien ne semblait se dérouler comme je l’aurais désiré. Les vagues ballotaient le navire et mon griffon, Ayron était resté dans la cale pour ne pas se faire emporter. Il aurait volé directement sur le continent si il avait su ou aller. Mais le temps était trop mauvais pour qu’il puisse se diriger facilement.
J’étais à ce côté, supportant mal ces balayages à droite puis à gauche incessant. De plus j’avais la migraine depuis un moment, ce qui amplifiait l’idée que j’étais poussé de l’avant en arrière. J’avais déjà rendus mon déjeuner, ce qui m’avait soulage mais ne me donnait plus aucune force pour la suite. Je m’accrochais au griffon qui restait stable grâce à ces serres enfoncées dans le bois et à sa puissante musculature.
-Vivement que l’on arrive... Lui dis-je.
J’avais pris ce bateau en début de mâtiné et nous voilà dans le noire à cause de la tempête qui obscurcicais les nuages et le soleil. Je ne savais même pas si il y avait d’autre voyageur, je me demandais si ils allaient mieux que moi et j’espérais que nous serions bien conduit malgré le temps.
Au bout de quelque heure nous passâmes enfin le terrible ouragan. Tout redevint lumineux à nous en faire pleurer par la soudaine clarté qui nous éblouissait. Je cherchai alors la terre. Ayron s’envola et prit de l’avance sur moi. Le capitaine sorti de sa cabine et nous annonça que nous arrivions à bon port. A la limite de l’antre des marais, les terres arides étaient proches de nous, ainsi que du volcan ardent qui trônait sur les rivages.
Ayron fut le premier à ce posé sur le sol, j’étais toutefois trop loin pour lui parler tout de suite par télépathie. Je dus attendre de me rapprocher pour lui demandé comment cela se passait la bas.
Apparemment les terres arides étaient... Aride, le temps n’avait rien changé à cela, avait il y faisait bon vivre sur des plaines vertes, mais après le passage du volcan ardent... Il n’y restait que misère. Des poches de souffres s’ouvrait quelque fois par ici, par là. Il n’y avait pas vraiment de vie végétal mais certaines espèce peu agréable y vivait. Tel que le khejatar, le Léarénam et l’Ybryd, ces animaux étant très dangereux, j’esperais ne pas en croiser la route.
Je sentais le souffle du vent tandis que le bateau se rapprochait lentement, mais surement, les marins étaient tous tendus, peut-être même inquiet de débarquer, à vrai dire, je savais même qu’ils nous déposeraient et partiraient aussitôt n’y ayant rien à faire de plus ici. Malgré la tempête dans notre dos. Je commençais à me demander vraiment pourquoi je venais ici. J’étais partis parce que j’avais entendus qu’il y avait des choses à faire, mais aussi parce qu’il y avait une ancienne université de magie qui si trouvait. Mais plus sa allait, plus ce continent ne me paraissait pas franchement accueillant.
Le bâtiment était maintenant proche de la rive et se posa, un certains nombre de personne en sortir, de toute race et de tout âge, enfin, pas franchement d’enfant ni de famille. Ayron volait en cercle autour de nous, il cherchait de loin si il y avait d’autre chose hormis un sol délaisser de tout être vivant et le charbon sur toute la surface de ce plateau désertique et aride.
L’environnement n’était guère plaisant, n’avais pas de beauté singulière mis à part ces canyons plus loin. C’est d’ailleurs là bas ou je me dirigeais.
Chacun des passagers partirent de leur côté et je fis de même.

mots - 614
Revenir en haut Aller en bas
Toble Alberone
~ Chaman ~ Niveau IV ~

~ Chaman ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 1360
◈ YinYanisé(e) le : 29/04/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 7 - Force : 7 - Charisme : 8 - Intelligence : 12 - Magie 16
◤ ◤: Un balais
avatar
MessageSujet: Re: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   Lun 28 Sep 2015, 18:39

J'savais même pas qu'il y avait encore des villages dans c'territoire perdu qu'sont les Terres Arides. J'me d'mande comment qu'ils arrivent encore à vivre là-bas sans eau ni rien … p't'être qu'certains d'entre eux peuvent créer d'l'eau comme moi j'peux créer du whisky. En tout cas, doit quand même y avoir des gens avec un peu d'argent dans l'coin pour qu'on m'embauche. J'savais pas qu'j'étais connu jusque là-bas, moi, d'ailleurs. Sûrement qu'ils ont du voir ou entendre une de mes annonces publicitaires. Enfin, j'vais pas m'plaindre, ça va ramener un peu d'argent dans ma bourse. Mais quand même … doivent sacrément avoir des sous, mes employeurs, pour s'permettre de faire une fête au fin fond d'leur bled, et d'en plus, d'employer un pequenot comme moi pour faire tout l'nettoyage après. D'toute façon, ça va, j'ai l'temps d'y aller à mon rythme, j'crois qu'j'suis en avance sur la date qu'ils m'ont donné. Pour une fois qu'c'est l'cas,  faudrait pas que j'trainaisse trop non plus quand même.

Par contre, j'me d'mande si j'ai pris assez d'eau avec moi.


Nasha, Yrrah, vous pouvez m'dire combien qu'il m'reste d'gourdes d'eau pleines?

Je crains qu'il ne t'en reste plus qu'une … et encore, je ne suis pas certaine qu'elle soit entièrement pleine.

Et ça veut s'prendre pour un grand. Ahaha, laisse moi rire!

Raaah ! Faut vraiment que j'trouve un sort qui puisse lui clouer le bec à celui là ! … Bon, si se que dit Nasha est vrai, j'suis pas dans la panade moi … et pour trouver quelqu'un dans l'coin, ça va pas être de la tarte. Et encore moins pour mettre la main sur d'l'eau.

Bon … on panique pas. Swiss et moi, on va s'rationner un peu, en attendant pouvoir refaire le plein. Dès qu'on croise quelqu'un, on lui d'mande et on s'renseigne. Pour l'moment, on continue d'avancer normalement. Ca sert à rien d'courir, on s'fatiguerait plus qu'autre chose.

Faudrait aussi qu'j'arrête un peu d'parler. Ca éviterai que j'gaspille ma salive pour rien. Après tout, à partir de maintenant, ça va devenir quelque chose de « rare », ma salive. Puis Yrrah n'a pas tout à fait tort … j'ai pas vraiment réfléchis à vérifier l'eau qu'il me restait avant d'partir sur la route. Enfin, c'pas la fin du monde.



J'ai l'droit à une petite gorgée maintenant. La dernière remonte à plus d'une heure.


Toujours personne en vue?

Non … désolée … quoique … je vois bien une ombre là-bas au loin, mais je sais pas si c'est quelqu'un ou si c'est un mirage dû à la chaleur des lieux. Pour une fois, je suis bien contente d'être un esprit et de ne pas subir tout ça!

Ah bah tient ! C'est peut être ça que je devrais faire … Utiliser mon pouvoir qui fait que j'peux me sentir comme une Ombre … comme ça, j'sentirai plus la chaleur ni la soif.

Vas-y, fait ça p'tit lapin ! Et on retrouvera ton p'tit cadavre déséché au fin fond des Terres Arides. Ca, c'est une bonne idée!

T'es pas obligé d'être sarcastique à la moindre de tes paroles ! J'sais qu't'en veux à la terre entière mais quand même, tu pourrais faire un peu d'effort, d'temps en temps ! ... Bon sinon ... vous voyez toujours cette silhouette au loin?

Oui. Elle est toujours là, on dirait qu'elle bouge.

Très bien! On va la rejoindre alors!

[/b]
666 mots


code couleur:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32628-toble-rone-v3-termi
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   Mer 30 Sep 2015, 06:38

Ne connaissant pas les lieux, mais en en ayant entendu parler, j’avais préparer le nécessaire, bien que, il fasse plus chaud que je ne l’aurais pensé. Ayron portait sur son dos le ravitaillement et des gourdes (non pas les filles) d’eau.
Il voulait voler mais vue ce que j’avais pris, je n’aurais pue monter avec lui sans être une charge trop lourde, je refusa. Il n’était pas content, mais il suivit mon pas. Je voulais découvrir les lieux plus qu’autre chose, en effet, je n’avais rien à faire d’autre sur ce continent. J’étais simplement curieux du monde, du coup, je pouvais tout aussi bien rester un moment que partir durant la semaine. Tout dépendrait de ce que j’y trouverai. Et pour l’instant... Bien que précipiter, mon avis était médiocre sur ce terrain là. Je ne voyais pas grand chose à faire en ces lieux, mais je n’allais pas laisser tomber pour autant, je trouverais bien quelque chose à faire, quelqu’un à aidé. Le temps était beau, le soleil tout le temps au zénith et sans nuage, il ne pleuvra pas de si tôt et le sol rocheux, poussiéreux s’effrit sous nos pas.
-Que pourrais-je bien cherché ici ? C’est un lien ou... Je sais pas moi finalement. Franchement... Pourquoi je suis venus ici Ayron ? Demandais-je à mon camarade volant qui me regarda circonspect. Il n’en n’avait aucune idée. Je soupiras puis chercha à me reprendre avant de finir léthargique. Etais-ce le soleil qui me tapait dessus pour qu’un tel sentiment d’ennui profond me tombe dessus. J’espéras donc vivement que quelque chose se passe pour pouvoir me bouger un peu. Et ce qui devait arriver, arriva. La vision précise de mon griffon perçus au loin des présences.
« Ton vœux semble exaucer »
-Quoi comment ça mon vœux est exaucer ? Demandais-je à Ayron qui me parlait par télépathie.
« Trois personnes viennent à notre rencontre »
-Hein ? Elles ont l’air dangereuses ?
« Je ne sais pas... »
-Bah... ça ira. Prétendis-je en vérifiant tout de même mes armes.
En quelque minute nous arrivâmes à leur hauteur. Il y avait un jeune garçon qui me mit un peu mal à l’aise et je m’en voulus, ce n’était certainement pas de sa faute ce qui lui étais arriver. Un autre garçon plus âgé et plus grand, et une alfar. Première fois que j’en rencontrais une de près. Mais je fus surtout intriguer par l’aura des deux compagnons du garçon. Leur aura raciale se combinait avec autre chose de plus subtile, un lien qui les unissait à ce jeune homme mais je n’avais jamais vue quelque chose du genre. Ainsi je me demandas de quel race il était pour avoir un tel lien. Ils étaient tous es trois exténués et ne semblait pas dangereux, je compris assez vite qu’ils avaient soif. Je les jugeas chacun différemment et m’aperçus alors d'une autre présence qui paraissait inaperçue. Une petite chauve-souris tigré sur l'épaule du garçon.
-Bonjour, vous avez besoin d’aide ? Vous voulez de l’eau ?
Je tendis machinalement une gourde que je pris sur le dos de mon griffon royal, mais je me repris aussitôt en revoyant le garçon sans yeux.
-Ah Désoler de mon impolitesse, je ne suis pas habitué à rencontrer des aveugles.
Je lui mit la gourde dans les mains, elle était largement suffisante et il m’en restait trois de plus.
-Je me nomme Lam et voici mon griffon, Ayron. Et vous ? Je peux savoir ce que vous faîte ici ?
J’espérais qu’ils avaient une raison et que je pourrais les aidés sinon j’allais tourné en rond à en devenir fou.

mots - 600
Revenir en haut Aller en bas
Toble Alberone
~ Chaman ~ Niveau IV ~

~ Chaman ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 1360
◈ YinYanisé(e) le : 29/04/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 7 - Force : 7 - Charisme : 8 - Intelligence : 12 - Magie 16
◤ ◤: Un balais
avatar
MessageSujet: Re: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   Mer 30 Sep 2015, 12:33

Quelqu'un quelqu'un quelqu'un ! Ahaha, on est sauvé ! C'est trop bien ! Ma  bonne étoile doit veuiller sur nous ! Ou alors, on est totalement paumé et on est plus proche de la civilisation que ce à quoi j'm'attendais. Enfin, c'pas grave ! Plus important, c'est qu'ça soit pas un mirage mais un vrai gens et surtout qu'il veuille bien nous passer un peu à boire ! Parce que ça s'rai vraiment pas notre veine de tomber sur l'seul type radin du coin ou alors même sur quelqu'un d'aussi peu prévoyant que moi et qui cherche lui aussi de l'eau. On aurait l'air bien, deux mourrants d'soif au milieu d'nul part ! Mais leur présence est vrai de vrai, j'sens leur pas dans l'sol !

YEAHHHAA!

Oh, j'peux pas me r'tenir, faut que j'lui saute dans les bras, à ce brave monsieur !

Oh merci ! Vous pouvez pas savoir combien vous nous sauvez la vie, à Swiss et moi ! Comme un c*n, j'ai oublié qu'on partait dans un désert et j'ai pas pris assez d'eau ! J'sais bien créer du whisky mais j'crois pas qu'ce soit recommandé quand l'soleil vous tape sur la tête à longueur d'journée!

Merci à vous de l'aider … et désolée de son exubérance

Une gourde ! Une gourde pleine d'eau … AHAHAHA c'est trop bien ! J'crois que j'ai jamais été aussi content de ma vie d'avoir de l'eau dans mes mains ! Aller, donner à boire à Swiss en premier ! Bon, faire doucement pour pas tout renverser à côté … mouais … j'vais plutôt m'asseoir par terre en tailleur, moi, y'a moins d'risque comme ça que je renverse tout. Maintenant, ouvrir doucement la gourde, en verser un peu au creux de ma main.

Tiens Swiis, c'est pour toi ! Profites en bien!

Voila, hop, et maintenant c'est à moi ! Aaaaaah, cette fraîcheur dans ma gorge ! Un pur délice. Bon .. pas tout boire d'un coup, sinon, j'vais me retrouver à nouveau dans la même situation qu'il y a quelques minutes avant que j'rencontre c'monsieur!

Ah, pardon, excusez moi ! Moi, c'est Toble. La boule de poils, c'est Swiss et les deux esprits, c'est Nasha et Yrrah l'gronchon. Et sinon, j'suis sensée m'rendre dans une p'tite ville pour y aller travailler. Y'a quelqu'un qui m'a embauché pour passer l'balai et nettoyer après qu'il ai fait sa p'tite fête. Mais j'avous qu'j'savais même pas qu'y'avait des villes dans s'coin paumé … Et vous ? Vous voulez v'nir avec moi ? Ca pourrait être chouette … puis au moins, ça m'f'rait un peu d'compagnie

J'espère qu'Nasha  va pas l'prendre mal …

J'dis pas ça pour toi, Nasha, hein … mais c'pas pareil, tu comprends … z'êtes des fantomes vous, lui … bah c'est un vrai être vivant avec d'la chair et des os. Ca donne pas la même présence à mes côtés.

Ne t'inquiète pas, je comprends.

Vas-y, remplace nous pendant que tu y es, p'tit lapin!

Respire .. Respire petit Toble. Oublie le vilain Yrrah … voilà, calme, sérénité et joie!

Lam, c'est ça ? Vous sauriez pas où on pourrait s'reposer un peu ? Vous verriez pas, chais pas moi, une bâtisse, une auberge ou n'importe quel bâtiment dans l'coin où on pourrait s'mettre un peu à l'abri du soleil et reposer nos guiboles ? J'sais pas d'puis quand vous marchez vous, mais nous, ça fait d'puis s'matin et j'suis sur qu'j'ai d'jà des ampoules qui commencent à poindre à chacun d'mes doigts d'pied ! Puis d'toute façon, vous pouvez qu'être un gentil vous, après tout, z'êtes un magicien, et les magiciens, c'est des bons, pas comme les sorciers!

Et tac Yrrah, prend ça dans les dents!

695 mots

code couleur:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32628-toble-rone-v3-termi
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   Mer 30 Sep 2015, 15:45

-Des esprits ? Alors... tu es un chaman ?
Je ne pue empêcher ma curiosité d’agir et je tourna aussi bien autour de lui, que de ces esprits.
Ayron ricana de me voir ainsi agir.
-Quoi ? C’est une première pour moi ! Excuse moi Toble. Euh... En effet, de plus le wisky s’évapore plus vite encore que l’eau. Tu as de quoi te déshydrater plus rapidement et devenir soul en plus... Je serais ravis de pouvoir venir avec vous, à vrai dire je cherchais ou aller. Sa me fait au moins une direction.
Avec ce que venais de dire Toble, je compris que l’esprit du garçon était un sorcier, je m’en méfia un peu, car il n’attaquerait pas de sa propre initiative contre un ennemi de sa race. Tandis que moi, même si je n’aimais pas les sorciers, sa n’empêchait pas de me comporter bien avec eux. J’eu toutefois quelque soucis avec sa manière de parler. J’étais habitué au beau discourt, à une langue claire raffiné. Or la... il était plutôt du genre familier. Je dépassa mon préjugé pour me préoccuper de sa demande.
-Un abri ? Hum... J’ai bien vue une crevasse, on peu si mettre à l’ombre, mais le vent qui passe ici le soir descend rapidement la température. Tu sais où tu es ? Comparer à l’endroit ou tu dois te rendre je parle.
J’enleva les sacs du dos de Ayron.
-Je te laisse jeter un coup d’œil.
Il émit un petit son aigu d’approbation et déployant ces ailes, le griffon s’envola.
-C’est génial de pouvoir se repérer grâce à lui. Fis-je en souriant. Soit tu sais ou aller, soit un attends un peu, on sera assez vite si ce que tu cherches est proche ou non. Patienter un peu ne fera pas trop de mal.
«Ennuis en vue... des Khejatar »
-Oh merci... Bon, on va avoir un peu de visite, des tigres à dents de sabre se dirige vers nous... Dire que sa vie dans des terres désertiques. Ils arrivent à se nourrir correctement ?
Je réfléchis tranquillement avant de reprendre.
-Tu sais te battre ? Je ne veux pas douter de tes compétences, mais te voir avec un simple balai ne me fait pas vraiment dire que... celui-ci serve à grande chose. Où il est en acier ? Plaisantais-je. Ayron, continue de chercher, on s’en occupe en bas.
« Très bien, ils sont cinq. » Répondit-il par télépathie.
-Cinq bêtes... Plutôt étrange d’en croisé en meute. Généralement ces tigres sont du genre solitaire.
Cela me triturait l’esprit, il y avait peu à manger sur ces terres, un groupe ne survivrait pas tant, surtout que ce ne sont pas des animaux qui s’apprécient les uns, les autres ensemble. Mis à part les périodes de reproduction.
En pensant cela je sortis une dizaine d’aiguilles en métal aussi épaisse qu’une visse de taille raisonnable. Et sans aucune vantardise je fis voler autour de moi ces aiguilles pour m’étirer un peu, l’exercice me ferait du bien, malgré le fait que je déteste tué. Puis les repris en main.
-je ne sais pas trop si on les tues ou pas, qu’en pense-tu ? Je les laisserais bien en vie, mais blesser dans un tel lieu... Ne serait-ce pas cruel ? Mourir de faim ou de soif...
Le temps que je dise cela, les khejatars se trouvaient maintenant à une trentaine de mètres et bien visible.
Je compris alors un peu mieux pourquoi le groupe existait, peut-être encore un peu jeune, mais il y avait un tigre à dent de sabre plus grand que la normal, un leader, aussi haut que moi.
-Prépare toi...

mots - 600
Revenir en haut Aller en bas
Toble Alberone
~ Chaman ~ Niveau IV ~

~ Chaman ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 1360
◈ YinYanisé(e) le : 29/04/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 7 - Force : 7 - Charisme : 8 - Intelligence : 12 - Magie 16
◤ ◤: Un balais
avatar
MessageSujet: Re: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   Mer 30 Sep 2015, 18:01

Mince … Il m'donne des frissons à tourner ainsi autour d'moi. J'préférerai qu'il arrête, ça fait flipper, sa façon d'faire. P't'être qu'il s'en rend pas compte, mais c'pas normal comme attitude ! Et on dirait qu'au ricanement d'son compagnon, il fait pas ça tout l'temps. Heureusement …  mais quand même, étrange façon que d'exprimer sa curiosité en tournoyant comme ça autour de l'objet d'la curiosité.

Oui, j'suis chaman ! Y'a rien d'extraordinaire hein. J'suis sur qu'toi, tu sais faire des trucs que moi j'sais pas faire, et vis-versa. C'était ça la magie des races !

Hey ! J'avais raison pour l'whisky !! Heureusement au final que je ne me suis quand même pas laissé tenté par, quand j'avais réellement soif. J'crois qu'sinon, j's'rai mort encore plus vite, avant même de rencontrer l'magicien Lam. En plus, c'est cool, ça, il va nous accompagner. Ca m'f'ra un peu d'compagnie. Ca peut me faire qu'du bien, tout ça. Parler de tout et de rien avec une vrai personne que j'connais pas encore mais qu'j'vais apprendre à connaître. Parce que j'ai l'impression des fois qu'j'parle un peu tout seul, et ça, j'crois pas qu'ça soit très très sain pour mon esprit … 'fin, mon esprit … mon cerveau!

Alors … euh … si j'me rappelle bien, l'village paumé, il s'appelle Tombouktou. Oué, j'sais, c'est bizarre comme nom. Et si j'me suis pas paumé en cours d'route, logiquement, il m'reste encore deux heures d'marches à pieds pour y aller. A savoir qu'normalement, c'est qu'à partir d'après-d'main qu'j'suis attendu pour commencer à travailler.

Wahouu, ça décoiffe quand il décolle son griffon. J'me d'mande bien c'que ça doit faire d'être grimpé sur son dos ...j'crois qu'un jour, j'vais rev'nir dans l'coin pour m'trouver un œuf d'animal aimé et l'faire éclore par la suite. Par contre, j'demand'rai p't'être à quelqu'un d'm'accompagner … parce que trouver un œuf dans tout c'territoire … c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Surtout qu'si j'me souviens bien, faut les déterrer, les œufs. Oué … faudra qu'j'réfléchisse un peu plus à ça, après mon voyage.

Un jour, j'en aurai un … un animal ailé qui puisse m'porter sur son dos!

D'la visite ? Des tigres à dents d'sable ?! Olala … heureusement qu'j'ai rien rencontrer d'tel jusqu'à maintenant, parce que j'crois qu'j'aurai été un peu beaucoup dans la panade. Tant mieux, maintenant, on est deux, plus un griffon, une Nasha, un Yrrah et un Swiss.!

Non non, l'est pas en métal, mon balai. L'est en bois, comme un balai quoi. Mais j'sais m'en servir, vous savez.C'est pas parce qu'j'suis aveugle et qu'c'est qu'un simple outil d'nettoyeur qu'j'peux rien faire avec.

Pourquoi ça paraît si incongru qu'ça, mon histoire?

Mais c'est bon, vous inquiétez pas … j'vais fusionner avec …. Yrrah

Tiens, à chaque fois que j'prononce son nom, j'peux pas retenir une grimace.

Par contre, j'vous préviens … c'possible que j'agisse un peu bizarrement … quand il est dans ma tête, dès fois, j'arrive pas forcément à tout l'contrôler … puis ma voix change un peu aussi … Sinon j'pense … si on fait peur au chef … ou qu'on l'tue, les autres vont fuir après, non, s'ils ont perdu leur chef?

Bon … sont presque là … préparons nous à la bagare. Aller ! La p'tite danse de la fusion et c'est parti!

L'chef … C'est d'lui qu'il faut s'occuper en principal …. Vous vous en chargez pendant qu'j'divertis les autres ? Ou on agit autrement?

~Oh oui ! On va bien s'amuser!~Tais-toi ! ...Bon … j'crois qu'j'ai pas l'choix … Juste une p'tite coupure au bout du doigt. Ouille ! Ca y est, j'sens mon sang … Quelle arme j'pourrai bien faire … Tiens une faux ! Une faux d'sang pour leur oter l'envie d'nous réduire en bouillie!

Swiss, prend en charge l'balai!

Ca ne peut que nous aider, un balai prenant soudain vie et attaquant sans personne pour l'tenir, ça ne peut que les surprendre.


796 mots


code couleur:
 
[/i]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32628-toble-rone-v3-termi
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   Ven 02 Oct 2015, 11:27

-Je ne parlais pas de ta cécité. Mais de leur carrure, certes ils n’ont pas d’armures mais je me dis que tu vas plus le fracasser contre eux. Cependant si tu m’assure que ce n’est pas le cas, je ne m’en souci pas plus. Lui répondit-je gêner qu’il l’ai prit comme cela.
-je sais que c’est la magie raciale, mais je n’en n’avais encore jamais vue de chamanique. Et curieux nom en effet... Pour deux heures sa devrait le faire. Pas de soucis, j’ai déjà fait affaire avec un sorcier... Je sais pas si c’est moi par contre... mais il a fini par redevenir magicien.
Expliquais-je alors que les tigres se rapprochaient rapidement.
-Oui... essayons de ne pas le tué mais il est difficile d’effrayer une créature lorsque l’on est du côté bénéfique et... Les lames ont plus tendances à tué les animaux que seulement les blesser... Je veux dire, eux non pas la logique qu’un humain aurait... Celle de fuir intelligemment en comprenant qu’on leur laisse la vie. Ils se battront avant d’être sérieusement blesser...
J’en étais devenu triste, pour peu je me serais laisser manger afin de les nourrir. Tiens d’ailleurs j’aurais pue tenter de leur offrir mes affaires, mais de un, ce n’aurait pas été suffisant, de deux, il faudrait qu’il me laisse leur tendre avant de m’agresser, ça, se ne ce ferait pas.
Je soupira et attendit les khejatars qui étaient aussi gros que des bœufs.
Je leur lança aussitôt mes aiguilles qui se plantèrent dans leur peau, mais trop faible pour les atteindre avec forces, cela les fit reculer pour mieux attaquer. Etrangement ils préféraient m’attaquer en sentant l’odeur du sang de la faux de Toble.
-Non... il sait ce battre. Parlais-je pour moi même.
Je vis leur chef me foncé dessus, c’était une sacré bête, de nombreuse cicatrice de vétéran sur son corps et ces crocs aiguisés tout autant que ces griffes. Je fis une roulade sur le côté et lui entailla la jambe, mais aussitôt il bondissa puis me repris d’assaut, je roula sur le côté pour éviter ces pattes, mais il était sacrément rapide. J’eu à peine le temps de me relever qu’il était sur moi. Cependant, si les crocs des tigres à dent de sabre son durs et perforant, il son loin d’être tranchant. Ainsi j’agrippas ces deux crocs, rendant impossible pour lui une morsure et coup de patte. Il tenta de m’envoyer balader mais je le tenais fort et l’avantage de mon pouvoir c’est que je n’avais pas besoin de mes mains pour attaquer. Ainsi j’arriva à lui envoyer mes aiguilles dans le corps, il rugissa.
-Désoler mon beau mais il va falloir te calmer !
Prenant comme paratonnerre les aiguilles j’usa de mon électricité pour lui injecté directement ma magie. Il hurla de douleur et ces muscles furent paralysés. Tétanisé je le relâcha et eu tout juste le temps de sauté de côté pour esquiver un autre tigre qui lui venait en aide, mais le leader ne pouvait rien faire là. Je sentis leur morale diminué, ils hésitaient. C’était le bon moment pour les battre sans les tués. Les autres tigres avaient au moins reçus une aiguille, j’usa donc du même stratagème, certes cela fut moins efficace, car je n’étais pas à côté et je n’avais pas placé aussi précisément les aiguilles mais les voilà avec la fourrure dresser tel d’énorme chat qui se crispe. Ils reculèrent, boitillant avec au moins un muscle engourdie, grognant de rage et après avoir avoir reniflé l’air ambiant partir en courant en sens opposé à leur arriver, délaissant leur chef qui enragea et hurla d’une voix qui sembla résonner à travers toute la plaine. Cela me fit froid dans le dos, il était encore incapable de bouger.
-Viens Toble, laissons le, il retourna à leur côté une fois libérer.
J’étais content de ne pas les avoir tués. Nous prirent un peu de distance quand revins Ayron.
-Alors comment ça ce passe ? Demandais-je à voix haute pour que entende Toble entende ma question télépathique.
« Mauvaise nouvelle. OU bonne nouvelle ? »
-Hum... Bonne d’abords la bonne.
« J’ai vue l’endroit ou doit se rendre le jeune homme. »
-ça c’est bien, on connais donc la direction. Et la mauvaise ?
« Une tempête se dirige sur nous... Elle peu arriver avant que l’on soit protéger. »
-Oh... Bon, Toble, j’ai une mauvaise et une bonne nouvelle...
Il me fixa prêt à m’écouter.
-La bonne, comme je viens de le dire c’est qu’on sait ou aller. La mauvaise... une tempête passe non loin et risque de nous barrer la route. Je ne sais pas combien de temps elle durera, ni sa puissance, mais assez forte pour nous mettre dans l’embarra. Tu préfère quoi ? On tente d’arriver avant la tempête ? On cherche un autre refuge plus proche ou on reste ici avec la crevasse qui nous protégera. En tous cas, il est à peu près sûr qu’on dormira à la belle étoile. Qu’en dis-tu ?

mots - 821
Voix:
 
Revenir en haut Aller en bas
Toble Alberone
~ Chaman ~ Niveau IV ~

~ Chaman ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 1360
◈ YinYanisé(e) le : 29/04/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 7 - Force : 7 - Charisme : 8 - Intelligence : 12 - Magie 16
◤ ◤: Un balais
avatar
MessageSujet: Re: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   Ven 02 Oct 2015, 17:19

Casser mon balai ?! Oh mon dieu, non, ça s'rai la fin du monde si ça arrivait ! Faut pas parler d'malheur comme ça, c'est pas bon pour le karma ! Si j'ai plus d'balai, j'perds mon job moi ! Oh purée … faut que j'réfléchisse à l'protéger, genre lui faire une gangue de métal. Après tout, l'avait pas tort Lam, c'pas bête, ça, un manche en métal. Bon, c'plus froid qu'du bois mais au moins, c'plus solide ! ~ Bon, t'arrête de divaguer sur ton balai ! On a des khejatars à découper! ~ … Oui, c'est vrai. Occupons nous d'eux.

J'suis pas pour tuer les gens et les animaux, mais quand il s'agit d'ma vie, j'suis désolé, mais si j'ai pas d'autres choix, bah, j'préfère les tuer. Enfin, on verra bien.

Ca y est, l'attaque a commencé. Rester calme, tenter de repérer leur présence par leur odeur – j'savais pas que les fauves sentaient aussi forts – leurs grognements, leurs bonds. Un … Deux … Trois ! Et hop, j'abats la faux à droite de moi. Un couinement ...j'espère que j'lui ai pas trop fait d'mal. En plus, j'ai l'impression qu'ils sont presque tous en train d'se porter autour d'mon compagnon. C'pas logique ! J'fais pourtant pas aussi peur qu'ça ! Bon d'accord, j'suis fusionné avec Yrrah là, mais quand même, à part ma voix et des fois un peu mes pensées, ça change pas vraiment mon physique. P't'être un peu ma façon d'me tenir, mais c'est tout. J'y comprends vraiment rien. ~ C'est l'sang de la faux, mon p'tit lapin ~ L'sang ? Mais ça devrait plutôt les allécher et les attirer ça, non ? ~ Ah .. t'es bien niais ! La plupart du temps, ça fait fuir les animaux, l'odeur du sang ! Surtout qu'là, y'a d'la magie dedans ! ~ Mince alors. Faut qu'j'aide Lam avant qu'il s'fasse déborder par tous ses tigres!

LAM CA VA??

C'est quoi c'cri?! Et ses poils sur mes bras et ma nuque qui viennent d'se redresser d'un coup comme si j'avais pris un coup d'jus ? … Héé ! Ils fuyent tous. Il doit être sacrément fort, l'magicien, pour arriver à faire fuir toute une meute. C'p'être pour ça qu'il m'trouvait ridicule avec mon balai. C'pas étonnant s'il a tant d'capacités. Ah … v'la son griffon qui r'vient. Il aurait pu nous donner un p'tit coup d'main, 'fin, coup d'griffes. L'est quand même certainement plus impressionnant qu'nous, son compagnon. Pff … c'est pas grave, c'est fini maintenant, toute cette histoire. Faire s'évanouir la faux en millier de goutellettes abreuvant le sol et hop … finit la fusion ! Si j'peux passer l'moins d'temps possible avec Yrrah dans ma tête, j'vais pas m'en plaindre! [collor=pink] ~ Oh, comme c'est gentil ! ~[/color] Allez, houste! Et voilà, normalmalement, il vient de réapparaitre à côté d'moi et à la vue d'Lam.

Bonne nouvelle, mauvaise nouvelle ? Arf … y'a pas un endroit un peu plus grand qu'la crevasse ? Parce que j'suis pas sur qu'on puisse tous y tenir, non ? Entre moi, Swiss, vous et votre griffon. Y'a pas plutôt une vieille baraque ou j'fais pas, une ruine, pas trop loin, qu'on pourrait atteindre avant l'arrivée d'la tempête ? Ca s'rait plus pratique. Puis c'est marrant les ruines, et les anciennes maisons … bon, sauf pour le côté fantomes et esprits, mais ça, c'est partout qu'y'en fait. En attendant, on peut continuer à avancer, non?

J'ai pas envie d'me retrouver coincer dans une faille entre deux rochers pendant qu'du sable vole tout autour d'nous. J'suis sur qu'si on fait ça, j'vais encore finir avec les orbites pleins d'cailloux et d'tas d'autres trucs irritants.

Swiss, va aider …

Ah mince, comment qu'il s'appelle déjà le griffon … Ah, ça y est, j'me souviens!

... Ayron, l'griffon, à chercher un endroit, d'accord!

725 mots

code couleur:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32628-toble-rone-v3-termi
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   Sam 03 Oct 2015, 23:12

-Et bien la crevasse est plutôt grande tu sais, une dizaine de mètre de profondeur, trente de longueur et cinq de largeur. On peut dire que c’est une petite faille quoi.
Je réfléchissais. C’est alors que Toble s’adressa au griffon, enfin... je crois. Je me retins de rire, Ayron avait un doute lui aussi. Surtout qu’il ne comprenait pas le langage humain, seul ma télépathie ou alors le pouvoir de parler aux animaux marchait. Et là... Ce n’était pas le cas, cependant il était suffisamment intelligent pour comprendre en vue de la situation ce qu’y lui étais demandé. Mais il si refusait, il n’agissait que si il en avait envi ou si je lui demandais, moi seul et pas un autre, du moins pas tant qu’il en ai reconnu la valeur supérieur ou hiérarchique, mais aux animaux. Et pour lui, au dessus, c’était les dragons. Toble n’étant d’en aucun cas, il ne bougea pas, même si il savait que ce n’était pas un ordre ou une demande, il voulait simplement affirmer sa liberté de faire ce qu’il voulait.
-Ayron. Arrête de penser ainsi.
Je soupira.
-Bon plus simplement... Tu as vue quelque chose d’autre ?
Je vins caresser le griffon et récupérer mes affaires.
« Aux alentours... des ruines, peut-être un ancien village détruit. Je n’ai pas fait attention au bâtiment, je ne sais pas si l’un pourra nous couvrir. »
-C’est déjà super mon beau.
Je le gratouilla comme il adorait, lorsque je le remerciais, félicitait. Sa faisait certes un peu étrange pour une telle créature mythique, mais vue sa taille je ne pouvais plus le prendre dans mes bras, aussi grand qu’un cheval avec les ailes repliés.
-Bien... Si tu veux des ruines, il y en a... A mi-chemin. Apparemment un ancien village. Mais je ne suis pas sûr que l’on y trouve un endroit en état. Mais bon... allons-y. On aura peut-être de la chance.
Je remis la salle au griffon et ajusta les sacs pour repartir.
-Je suis prêt, il nous montrera le chemin. Ayron s’envola à une dizaine mètre au dessus de nous. Nous le suivirent et entendîmes au loin le hurlement de rage du khejatar enfin libérer.
-Désoler l’ami. Dis-je dans le vent en partant.
Les terres arides n’avaient rien d’hospitalière et les crevasses étaient de toute taille, en tout endroit, sans oublier les poches de souffres qui s’ouvraient sans prévenir. C’était dangereux, mais cela restait rare, je pue en voir une de loin. L’endroit était désert et on pouvait facilement voir tout ce qui nous entourait du fait de sa... platitude. Difficile d’être surpris, si ce n’est pas magie ou si nous ne regardions pas au ciel, cependant le soleil était très bien pour cela, sans nuage, les ombres y étaient agrandis, Ayron aurait passé pour un dragon tant son ombre était allongé. J’aurais bien fait la remarque à Toble, mais étant aveugle il ne comprendrait pas, ou trouverai ma blague nul. Pour Ayron c’était offensant car c’était son plus grand unique, voir le seul. Mais sa... je m’avance sûrement sans connaître toute les créatures aériennes du monde.
Nous arrivâmes bientôt à l’endroit décris par Ayron. C’était bien une ville, ouverte, sans frontière, ni muraille. Abandonné.
-Hanté peut-être... Plaisantais-je avec le chaman.
Je passa en revu les lieux, la plupart était détruit, éventrer, sans toit pour les plus robuste, le sol était tamisé par des restes de cendre dans certaines bâtisses. Je commençais à me demander si on trouverait un abri. Ayron était en train de faire le tour si il voyait quelque chose de mieux. Il y avait des arbres dépouiller de leurs feuilles et changer en pierre par le temps, leur accordant tranquillité et éternité.
Ayron me transmis la situation.
-Bon... A nous de se dépêcher. La tempête est proche... On l’entend gronder. Pas le temps de ramollir ! On se sépare pour chercher plus rapidement !
J’attendis sa réponse, même si on n’avait pas vraiment le choix. Il était possible de s’abriter de la tempête dans les maisons, mais la nuit serait glaciale. Autant chercher au mieux ce qu’on pourrait avoir.

mots - 684
Revenir en haut Aller en bas
Toble Alberone
~ Chaman ~ Niveau IV ~

~ Chaman ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 1360
◈ YinYanisé(e) le : 29/04/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 7 - Force : 7 - Charisme : 8 - Intelligence : 12 - Magie 16
◤ ◤: Un balais
avatar
MessageSujet: Re: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   Lun 05 Oct 2015, 16:17

Il y tient à sa crevasse, on dirait. Pourtant, j'trouve pas que c'est un endroit tip top pour s'protéger d'une tempête. P't'être qu'il a oublié quelque chose là-bas ou qu''lui ou son griffon on vu quelque chose dans cette crevasse qu'ils veulent …. Tiens …. Pourquoi Ayron, il a pas r 'décollé avec Swiss ? Il va quand même pas l'laisser tout seul ? D'accord, d'puis tout à l'heure, c'est l'gros griffon qui vole et fait les aller-retour, mais quand même, c'pas parce que j'ai d'mandé à Swiss de l'aider qu'il doit maintenant plus rien faire. Si c'est ça, c'est quand même pas chouette comme comportement de sa part. Enfin …. j'vais pas me formaliser pour si peu. J'espère juste du coup qu'il va rien arriver à mn p'tit compagnon.

Oui, allons-y. J'préfère quand même ça qu'à une crevasse. J'aime pas trop les endroits resserrés, même si vous dites qu'c'est assez grand pour accueillir votre griffon. Puis on trouve toujours plein de trucs intéressants dans les villes, même abandonnées.

Maintenant, go. Atteindre le plus vite possible la ville. Plus on arrivera tôt là-bas, plus on aura le temps qu'on veut pour chercher le meilleur endroit pour se mettre à l'abri. Parce que c'est sur et certain que si on se fait chopper par cette tempête, au millieu de nul part, on est foutu. Et si par bonheur, on avait la chance d'y survivre, rien n'est moins sur que l'on ne serait pas perdu. .. Ah ! J'entends Swiss qui pépit ! Il nous a retrouvé ! Brave gars ! .. On doit s'approcher des ruines. Parce qu'à moins qu'ce soit pas des ruines mais une vrai ville, y'a un peu trop d'voix dans l'coin. Raaah mais purée, ils étaient combien dans c'te ville ? J'ai l'impression d'avoir armée dans la tête!

Vous croyez pas si bien dire!

Mais ils vont s'taire à la fin?! Pourquoi faut-il que dès qu'ils voient un chaman, qu'ils se mettent à chialer ou à raler ou à crier ou à insulter ?! Ils comprennent pas qu'on peut pas s'occuper d'eux tous en même temps et qu'on peut encore moins comprendre ce qu'ils disent quand ils parlent tous en même temps.

Roh mais fermez là à la fin !!!! Vous avez jamais capté que si vous parlez tous en même temps, j'peux rien comprendre ?! Puis m*rde à la fin, J'peux pas régler tous vos problèmes ! Au lieu d'vous plaindre, aider nous plutôt à trouver un endroit où qu'Lam et moi ont puisse se mettre à l'abri.

~ Vous trouveriez ici. Par contre, juste derrière cette colline, il y a une vieille ferme avec un vieux monsieur. Si vous courrez, vous y serez avant la tempête. ~

Merci. … Lam … Derrière la colline, vite ! Y'a une ferme, une vrai avec un monsieur, un vrai, un vivant. On pourra vraiment être à l'abri, pour de vrai ! Mais faut s'grouiller !

Courir courir courir courir courir ! Pas tomber pas tomber pas tomber ! Pas se perdre pas se perdre pas se perdre. Pourvu que l'esprit n'ait pas menti et qu'il nous ait pas envoyé directement tout droit à la mort ! Crier pour prévenir le p'tit vieux qu'il puisse nous ouvrir la porte.

M'SIEUR M'SIEUR M'SIEUR ! OUVREZ NOUS, S'IL VOUS PLAIT !! LA TEMPÊTE, ELLE ARRIVE !!!! AIDEZ NOUS ! S'IL VOUS PLAIT, J'VOUS EN SUPPLIE!!

Une porte qui grince ! Oh oui, c'est notre salut ! On est sauvé!

Vite, entrez entrez ! Dépèchez vous!

Oh merci monsieur ! Vous nous sauvez la vie!

646 mots


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32628-toble-rone-v3-termi
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   Mar 06 Oct 2015, 12:39

Lorsque Toble s’énerva dans le vide, je mis quelque instant à comprendre qu’il entendait la souffrance des morts, je me sentis terriblement mal d’avoir fait une blague et même de l’avoir emmener ici en plein milieu de nul part. Je fus un peu rassurer par le voir garder la tête sur les épaules malgré ce qu’il devait subir. C’est alors qu’il utilisa ingénieusement son pouvoir pour trouver un endroit ou nous abritez. « Génial » pensais-je.
Il me donna alors la direction et nous nous mîmes à courir pour arriver à la colline avant la tempête, Ayron prit cette fois Swiss sur lui pour le protéger du vent violent qui s’annonçait, grâce à son contrôle du vent, il était capable de résister, même à son approche, mais pas non plus de manière perpétuelle. Soit il ne restera pas à l’intérieur du cyclone pour prouver bêtement sa force. Il fut évidemment le premier sur les lieux, une tempête mêlée de sable et de cendre s’approchait, Toble eu l’idée de crier notre arrivé, j’avoue bêtement que je n’y aurais pas pensé, par courtoisie ou... Bref, je ni aurais pas pensé. Cinq minutes plus tard et nous aurions étés dans de beau drap.
Ayron fut le dernier à entrer à cause de sa taille, d’ailleurs aussitôt il se trouva un coin ou il ne bougea plus pour ne pas déranger.
Je prie le temps de récupérer mon souffle avant de remercier l’homme qui nous avais sauver.
-Mer... Merci.
Je le regarda de plus près c’était... Un homme mais dont je ne pourrais définir l’âge, à cause de son physique aux allures vaillante et pourtant semblant trahir son âge.
Il portait une belle barbe grisonnante par le temps, bien taillé et des cheveux un peu plus blanc tiré en arrière, des cernes et des yeux bleus ternes. Il avait quelque ride mais cela restait encore mineur tant il était bien conservé. Une carrure assez impressionnante et des muscles saillants même visible à travers ces vêtements de fermier. Des mains énormes et rude due à son dur labeur. Il dégageait une impression de confiance, un certain charisme avec qui on se sentait tout de suite bien, à l’aise et un sourire de grand père attendrissant lorsqu’il voit ces petits enfants, bien sûr que ce n’était pas le cas. Mais je veux dire par là que c’était l’impression qu’il me donnait. Peut-importe qu’il soit dans un lieu perdu, je lui donna ma confiance aussitôt et j’aurais été prêt de l’aidé pour une quelconque demande tant cette personne semblait aimable et bonne envers chacun.
Je me tourna alors vers Toble et ces camarades vérifiant leur état, sa semblait aller.
-Toble, je suis désoler, je ne voulais pas faire une blague aussi puéril. Bien que tu m’ai dis qui tu étais, je l’ai complètement laisser de côté et oublier le mal que sa pourrait te faire. Je m’en excuse !
Pour peu, je me serais incliner. Puis je me retourna encore une fois vers l’homme.
-Je vous remercie de nous avoir aidés, nous, des inconnus ! Je me nomme Lam et lui c’est...
Je laissa Toble ce présenter.
-Je suis magicien et je me dirigeais vers... Le berceau cristallin. Nous nous sommes un peu perdu et mon griffon à vue le village puis votre habitat.
Ce n’était pas vrai, mais je ne voulais pas forcément parler de l’aide des esprits, si Toble pensait que c’était nécessaire il le dirait. Après tout cet homme qui vivait ici pouvait très bien connaître ceux-ci et sans savoir si apprendre que ces amis étaient encore présent lui seraient bénéfique ou non, je préférais m’abstenir.
-Ne vous inquiétez pas, nous ne resterons pas longtemps, juste le temps que la tempête passe et ce calme. Et nous avons aussi de quoi nous nourrir.
Précisais-je, bien que c’était ma nourriture et que même si je la partageai... Sa me limiterai vite dans le temps. Je me demandais aussi si il était seul.

Mots - 660
Revenir en haut Aller en bas
Toble Alberone
~ Chaman ~ Niveau IV ~

~ Chaman ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 1360
◈ YinYanisé(e) le : 29/04/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 7 - Force : 7 - Charisme : 8 - Intelligence : 12 - Magie 16
◤ ◤: Un balais
avatar
MessageSujet: Re: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   Mer 07 Oct 2015, 14:38

On est sauvé ! Ahahahah, c'était chaud mais on a réussi ! On est sain et sauf ! On doit une sacrée chandelle à c'monsieur en tout cas ! S'il avait pas réagis aussi vite en nous ouvrant la porte, j'crois pas qu'j'pourrai encore avoir les pensées qu'j'ai dans ma tête actuellement. D'toute façon, ça peut qu'être un gentil, c'monsieur, vu son aura ! C'pas possible autrement. C'est comme l'aura de Lam sans être tout à fait la même. Lui, notre sauveur, c't'un humain, mais l'côté gentil d'l'aura est l'même pour tous, d'toute façon.

Tiens, mais pourquoi qu'il s'excuse, l'magicien ? Puis d'quelle blague il parle ? J'y comprends vraiment rien …. il m'a pas fait d'mal ni rien. Il d'vient fou ? … Ah moins que …. ca y est ! J'ai compris ! Il parle d'sa phrase sur l'lieu hanté et tout et tout ! Bah, il pouvait pas savoir ! Puis d'toute façon, presque toutes les terres sont hantés si on part d'ce principe là, parce que j'les entends un peu partout, les esprits. C'vrai qu'il peut pas forcément l'savoir mais bon, faut pas non plus qu'il s'formalise pour si peu. C'pas comme s'il m'avait menacé d'mort ou abandonné au milieu d'la tempête.

Ah mince, il est en train d'se présenter au bon p'tit monsieur.


Ah euh bonjour ! Moi, c'est Toble ! C'est vraiment chouette d'votre part d'nous avoir ouvert votre porte et d'nous avoir accueillit chez vous. Vous pouvez pas savoir comment j'suis content.

Bon, maintenant, rassurer Lam

Au fait, Lam, t'sais pour tout à l'heure, c'était pas grave, tu pouvais pas savoir … puis d'toute manière, c'est tout l'temps comme ça. Juste qu''ya des jours où ils m'énervent plus que d'autres.

Ne vous en faites pas, les jeunes. Installez vous, prenez place … Oh mais … mais …. c'est … c'est un griffon ?! Oh oh oh ...

Mais c'est qu'on dirait qu'il fialle à moitié le p'tit vieux. Qu'est c'qu'il lui arrive ? Il a quand même pas peur.

Faut pas vous faire d'bile, il vous attaquera pas … enfin,, j'crois pas … C'pas l'mien, c'celui d'Lam.

Oh non .. je n'ai pas peur … désolé … c'est l'émotion. Cela fait tellement longtemps qu'il n'y a pas eu une telle splendide bête chez moi. J'élevais des griffons et j'en vendais avant. Vous auriez du voir, c'était si beau de les observer, aussi bien sur terre que dans le ciel. Ce sont les plus beaux êtres qui parcourent ce territoire.

Euh … et si c'est pas indiscret, pourquoi qu'vous en avez pu, des griffons chez vous?

Je suis tout seul à vivre ici. Avant, il y avait une ou deux personnes qui me donnaient un coup de main de temps en temps. Puis je ne suis plus de la toute première jeunesse. Les griffons se sont échappés et je n'ai pas la force de les rattraper.

Oh … pauv'e vieux. Elle est triste son histoire.Ca me donne trop envie de l'aider et de lui apporter un peu de réconfort … p't'être qu's'il avait de nouveaux quelques griffons avec lui, il se sentirait moins seul

Bah …. p't'être qu'on peut vous aider et en rattraper quelqu'uns pour vous, non ? Après tout, on peut bien faire ça pour vous remercier d'nous avoir sauver la vie en nous acceuillant dans votre maison. Enfin, si Lam est d'accord. Puis ça peut être marrant. Bien sur, on va p't'être attendre un peu qu'la tempête s'passe, parce que sinon, vous nous aurez ouvert votre porte pour rien.

Vraiment ? Vous feriez vraiment ça pour moi?

Bah oui. Z'êtes un gentil m'sieur!

On va bien s'amuser, j'le sens ! Par contre, j'y connais pas grand chose moi en comportement griffonesque ! Lam et Ayron, ils doivent en savoir beaucoup plus, comme ce monsieur.

721 mots


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32628-toble-rone-v3-termi
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   Jeu 08 Oct 2015, 07:35

Après quelque instant l’homme nous proposa de l’aidé à récupérer ces créatures. Mais il parla uniquement de griffon, hors Ayron n’en n’avait pas senti du tout la présence, or c’était une espèce des plus rares, en parler comme cela c’était un peu comme en avoir le monopole, soucis... les griffons sont une race extrêmement fière. Ce qui disait n’était pas logique, ou du moins seulement pour des bébés qui avait encore besoin de protection. Rapidement après ils partent seuls et sont libres. Je ne pue m’empêcher de le questionner là dessus.

-Excusez moi mais... Vous êtes sûr de ce que vous dîtes ? Je ne veux pas vous manquer de respect mais... Les griffons sont une espèces bien plus rare que cela et il ne se laisse pas dompter n’importe comment. Il n’y a que deux manières d’en dompter un, soi passer des années avec, c’est à dire que ce ne seront déjà plus des bébés. Soit les battre ne combat singulier et qu’il reconnaisse votre valeur, mais là encore il faut lui montrer « patte blanche ». Vous pouvez en effet avoir eu des griffons, mais... Pas de quoi remplir une ferme et suffisamment peu pour vous en occuper tout seul. C’est à dire... deux ou trois. Mais si sa fait... Longtemps qu’ils sont partis, ils sont devenus grand et refusons catégoriquement de revenir. Donc... Nous chercherons, mais à moins qu’ils se soient perdus, nous ne pourrons vous les ramenez.

L’homme eu l’air dépiter, j’étais vraiment ennuyer pour lui mais je ne sais pas ce qu’il imaginait. Étais-ce un rêve qu’il voulait nous faire réaliser ? ou il n’avait plus toute sa tête ? Dans tout les cas il me répondit qu’il ne savait plus trop, mais qu’il se souvenait en avoir eu. Je le remercia et fit le tour de la maison, j’y cherchais des indices, des traces de quelconque animaux ou nourriture qui m’en dirait plus sur quel genre d’animal il s’était occuper.

-Dès que la tempête se lèvera j’irai faire un tour pour voir un peu les lieux. Dis-je à Toble. Mais ce n’est que du repérage, la nuit tombera vite, si on veut faire quoi que ce soit, ce sera plutôt demain de bonne heure... Comme ça tu pourras arriver à temps à ton lieu de travail.

Je demandais l’accord au vieil homme pour ouvrir tel ou tel placard voir chambre. Au bout d’un bon quart d’heure j’eus terminer mon inspection, j’avais trouvé de la nourriture pour de petit animaux, dans un peu tout les genres, cela m’eus surpris car les environs n’était plus propices, la situation se dégradait donc car ils n’étaient pas sûr de survivre laisser seul à l’abandon en ayant plus de nourriture et pas adapté à ce milieu, ils seraient des proies faciles. Je questionna notre sauveur à ce propos, il ne pue me donner une date précise. Cependant avec l’état de la maison, je penchais pour trois, quatre jours maximum.

-J’ai changer d’avis Toble, je suis désoler mais je pense qu’il faudrait mieux retrouver les animaux ce soir, de plus nous pourrons profiter de leur sommeil pour... Sa ressemble à un enlèvement dis comme ça.
Me plaignis-je, puis me reprit.
-Non, on fait ça pour les sauver.

J’attendis de savoir sa réponse avant de repartir faire un tour dans la maison, pour trouver de quoi les attirer si besoins, de quoi les capturer, cage ou sac et enfin le lieu où nous les délivrerons. Car je constatas qu’il n’y avait pas forcément de place pour tous et la ferme était à côté cependant elle n’étais plus protéger des tempêtes car une partie du toit avait disparus et ce depuis... Quelque temps.
J’avais de plus en plus de mal à comprendre la situation. Pourquoi la ville avait été touché et pas lui ? Je voulais dire... Pourquoi il était encore en vie ? De quand remonte ces souvenirs ? Pourquoi la ferme était dans cet état ? Je veux dire que c’était propice à la fuite des animaux et pourtant cela semblait daté. Plus je regardais le vieil homme qui se dénommait Grenhil, plus je me posais de question. J’en toucherais deux mots à Toble une fois que nous serions dehors.
Une fois la tempête passer, il nous offrit à manger que nous acceptions allégrement et dans un silence quasi-religieux tant nos pensées disparaissaient pour apprécier ce repas. Puis comme prévus je sortis avec Ayron, avec qui j’avais discuté un peu de cela, mais malgré son bel esprit, il n’était pas du genre à se poser autant de question. Une fois la route prise, le griffon déploya ces ailes et soulevant le sable s’envola. Marchant, je m’adressa à Toble.

-Dis moi... Que pense-tu de cet homme ? Il est très gentil... mais y a quelque chose qui cloche avec les lieux. J’en viens à penser qu’il serait un esprit mais il à l’air si... Réel. Et pourtant quand il parle j’ai l’impression qu’il nous parle d’un temps passer, qu’il imagine présent. Mais j’arrive pas à comprendre, les lieux sont inhabité et détruit aux alentours, pas la sienne. Et pourtant chez lui, cela semble vivant. Tu as une idée de ce qui ce passe ? Parce que si ce que j’imagine est vrai... Alors soit nous ne trouverons aucune créature ailés vivante, car le temps sera passé par là. Soit... Avec un peu de chance, ces créatures seront aussi des esprits tout aussi réel. Le mien serait que je me trompe et que nous tombions belle et bien sur des créatures fait de chair et de sang.

Dis comme cela, ce n’était pas très réjouissant. J’attendais impatiemment sa réponse sur le sujet, tout en marchant sous le clair de lune qui donnait un côté grisant à cette soirée et transformait les terres arides en dunes argentés.

mots - 960[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Toble Alberone
~ Chaman ~ Niveau IV ~

~ Chaman ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 1360
◈ YinYanisé(e) le : 29/04/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 7 - Force : 7 - Charisme : 8 - Intelligence : 12 - Magie 16
◤ ◤: Un balais
avatar
MessageSujet: Re: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   Ven 09 Oct 2015, 14:48

Tiens …. Lam ne semble pas tout à fait d'accord avec ce qu'était en train de dire l'vieux monsieur. P't'être qu'ils parlent pas des même griffons. En même temps, j'suis pas sur qu'il en existe plusieurs espèces différentes mais j'sais pas pourquoi, quelque chose me dit que c'est pas l'cas. Alors pourquoi dans c'cas, notre sauveur semblait dire qu'il avait plein d'griffons alors que l'magicien dit qu'ils sont plutôt rares et tout et tout ? J'y comprend plus rien, moi, à toute cette histoire. Enfin … j'vais les laisser parler, juste en écoutant un peu. Faut surtout que j'nettoie mes orbites des quelques grains d'sable qui ont réussis à pénétrer à l'intérieur tandis qu'on courrait pour éviter la tempête.

Demain matin ? D'accord … ça devrait l'faire, en espérant qu'on n'tombe pas sur d'autres soucis du genre des Khejatars ou d'murs de sables se précipitant à notre rencontre. D'ailleurs, tu m'accompagnes jusqu'au bout, hein, Lam?

Ca semble être le cas, si j'en crois sa façon d'parler d'ça, mais on sait jamais, j'préfère d'mander, c'est plus prudent et au moins, ainsi, j'suis sur de ne pas avoir de mauvaises surprises. Parce que ça s'rait tout à fait mon genre d'partir du principe qu'il vient avec moi et d'me retrouver tout seul en fait, en le maudissant intérieurement, alors qu'en réalité, ça n'avait jamais été son intention d'venir.

Bon … pendant que Lam fouille un peu partout dans la maison et que moi, j'peux pas trop l'aider, j'vais nettoyer un peu.


Dites monsieurs, vous auriez pas une p'tite brosse à réccurer quelque part, ou un truc du genre?

Oh si .. bien sur … tenez … c'est pour quoi faire?

Merci ! Juste pour me décrasser un peu, vous faites pas d'bile.

Et c'est partit pour le réccurage en profondeur des orbites vides. Qu'est ce que j'aime pas ça. Ca me donne toujours l'impression d'avoir des cafards ou d'autres petites bestioles pas ragoutantes du tout, du même genre, qui s'balladent à toute bringue à l'intérieur. Oh, j'suis sur qu'en temps normal, dans la vie d'tous les jours, y'a bien quelques araignés ou d'autres petits insectes qui prennent place à l'intérieur, mais au moins, j'les sens pas forcémenent, j'peux donc faire comme si y'avait personne qiu squattaient mes orbites. Aller, on frotte, on frotte. Un p'tit coup à gauche, puis à droite ! On suit bien l'contour d'l'os pour louper aucun coin et hop, on passe à l'autre trou ! Et le même petit manège recommence.

Ce soir ? Mais on va pas réussir à voir quoi que ce soit …. bon, enfin … tu vas pas réussir à voir ! On va faire comment pour les attraper, si aucun de nous ne peut les observer ? …. On peut toujours faire appel à Nasha et Yrrah, eux, qu'ils fassent noir ou plein soleil, ils voient toujours comme si de rien n'était et puis cmme se sont mes esprits compagnons, tu peux normalement les voir, les entendre et leur parler comme à n'importe qui.

Un sauvetage ? Mais qu'est ce qu'il raconte?

Un sauvetage ? Pourquoi tu dis qu'il faut les sauver ? Les khejatars qui vont attaquer ? Je comprends pas trop là. Mais d'accord pour agir ce soir sinon.

Maintenant, il ne reste plus qu'à passer le temps en attendant ce soir. Déjà, j'crois entendre que la tempête est en train de perdre de l'intensité. C'est très bon signe ça, parce que chasser les animaux ailés dans l'tourbillon d'sable, j'crois pas que ça soit la chose la plus aisée à faire. Bon, au moins, en fait, en y réfléchissant bien, en partant à la recherche des animaux la nuit, ils seront certainement en train de dormir et donc, ils seront au sol et ça nous arrangera bien pour les rattraper ici et les ramener au p'tit vieux! Aller, en attendant, j'pense que je vais faire un p'tit somme moi, comme ça, je serai plus en forme.

… ….

Haaaa … il est l'heure ! Ahh, ça fait du bien une bonne sieste ! Et c'est parti pour l'aventure!


A plus tard monsieur ! On va essayer d'vous ramener rapidement vos amis volants!

Dehors ! Tiens, on dirait qu'il fait un peu froid … pourtant, on est dans un endroit aride, c'est étrange … quoique … c'est vrai que j'aavais entendu dire que dans les déserts, la nuit, il faisait souvent froid.

Un esprit, l'vieux monsieur ? Non … c'en est pas un. J'trouve qu'les esprits, quand ils parlent, ils ont quelque chose au fond d'la voix, maintenant qu'j'y pense, qu'les gens vivants n'ont pas. Nasha, Yrrah, j'me trompe?

Encore heureux que l'vieux chnoque soit pas un esprit, crois moi.

Yrrah ! Et non, je confirme. Ce monsieur est un homme tout ce qu'il y a de plus normal.

D'accord. Merci à vous deux. Donc voilà, Lam, on a notre réponse … il doit juste être trop vieux et mélanger ses souvenirs et ses rêves. Après tout, ça s'rait pas le premier homme à vouloir que ses rêves soient la réalité, non ? Et quand à sa ferme toujours sur pied … bah p't'être que le fait qu'elle soit cachée derrière une colline l'a protégé de ce qui a détruit le reste des ruines ? Ou peut être tout simplement que ça n'date pas de la même période. Bon …. allons chercher ces animaux. Parce que si tu as trouvé de la nourriture ici, ça veut forcément dire qu'il y en a eu en vrai, et pas seulement dans la tête du monsieur. Si y'a des ronces dans l'coin, des mauvaises herbes et autres, j'peux m'mettre avec Nasha, elle a la capacité d'les contrôler. Comme ça, j'pourrai faire des lianes ou des trucs du genre pour les coincer en douceur. Qu'est ce que tu en penses?

1068 mots


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32628-toble-rone-v3-termi
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   Sam 10 Oct 2015, 23:22

Toble me donna donc son avis comme je le désirais sur le vieux, non, ce n’était pas un esprit, j’étais rassurer. C’est donc moi qui me faisait des histoires.
-Bon et bien pour répondre à toute tes questions, que je n’ai pas éviter mais dont je m’occupais d’autre chose. Tout d’abord, oui je compte te suivre, t’accompagner jusqu’au bout, jusqu'à ton travail. Je vais pas te lâcher avant, à moins que tu me le demande expressément. Deuxième réponse... Tes camarades en effet verons mieux que moi, mais mon griffon est aussi habile dans le noir après tout c’est aussi une partie faucon...
Tout d’un coup je m’arrêta trouvant ma réponse stupide.
-Mais... c’est les hiboux qui voient dans le noir...
Toble ne put voir mon regard circonspect sur mon ami volant. Qui se moqua de moi, je soupira et repris.
-Bref... Suivant. Je parle de sauver car comme tu as vue, c’est un endroit désert. Y a pas grand chose à manger alors pour les khéjatars c’est une aubaine de voir des animaux en liberté. Si ils ne les ont pas déjà attraper. ... Je me sens presque triste à l’idée de leur enlever leur diner.
Il fallait vraiment que j’arrête d’être aussi sensible, ou un jour je me donnerais en pâture parce que je veux aidé un lion ou autre animal de bonne taille.
-Et enfin... Content de savoir que ce n’est pas un esprit. Et c’est une très bonne idée d’utiliser les lianes pour les attraper. J’avoues que je n’avais pas trop d’idée la dessus. Ou plutôt j’y aurais été à l’ancienne en leur jetant des sacs dessus. Dis-je en rigolant. Vue que mon pouvoir aurait plus risquer de les blesser qu’autre chose. Je n’ai pas le contrôle nécessaire pour faire une cage et les avoir ainsi. Et mon pouvoir de foudre les blesserais, certes les paralyserais aussi mais... Plus c’est petit, moins sa résiste.
Je demanda à Ayron, pars la pensée, de survoler les lieux et de me dire si il voyait quelque chose qui méritait de si attarder. Le vent n’était pas levé, il n’y avait aucun bruit que celui de nos pas sur le sol arides. La lune nous éclairant mais pas assez pour y voir clairement les ombres se mouvoir et repérer nos cibles. Je laissa donc Toble se charger d’attraper les créatures que nous rencontrerons, moi et Ayron les rabattrons dans des pièges. Au bout d’un petit quart d’heure de marche, le griffon perçut du mouvement, il s’agissait d’un petit groupe d’écureuils volant. Je bloqua leur retraite et en attrapa un, Ayron deux de ces serres et Toble le reste, une fois les sacs fermés, nous repartirent en route.
Je demanda à Toble un peu comment vivait un chaman tandis que nous cherchions d’autre créature, je l’écoutais et quelque fois faisait « oh » ou encore « ah » lorsque j’étais surpris... C’est à dire assez souvent.
La nuit fut longue. Nous tombions sur diverse variété d’animaux volants, passant de la souris, à la grenouille du désert, avec le serpent sans oublier un fennec et... Nous arrivâmes à nous faire suivre de deux chiens volants. C’était... une belle prise mais des plus troublantes, marrante. Grâce à mon contrôle des émotions j’arrivais à les calmer, les endormies presque. Une fois rentré j’allas me coucher aussitôt car contrairement à Toble, je n’avais pas pris de repos et j’étais extrêmes fatigué, ainsi il put discuter ou faire autre chose.

Le lendemain je me réveilla avec des cheveux en batailles, je baillas et me leva, je fus surpris de retrouver Greenhil à table avec Toble.
-Et bien... Tu es matinale Toble.
-Euh, je crains que ce ne soit vous qui avez trop dormis messire Lam. Répondit l’homme.
-Quoi ? comment ça ?
-il est midi.. Répondit-il.
Je fis aussitôt le rapprochement avec le travail de Toble.
-Ouah ?! Mince, je suis navré Toble, tu m’as attendus ! Vite.
Je me dépêcha de faire mon sac plus léger et compacte, pris rapidement de quoi manger et en cinq minute je fus près.
-Ayron... Tu vas faire le super Griffon Royal et tu vas montrer de quel bois tu te chauffes ! M’exclamais-je haut et énergique. Une fois sortis de la maison je remercia le dresseur, qui me remercia à son tour pour les animaux et promit de faire plus attention.
-Toble, tu vas avoir les privilèges avec tes esprits de faire un tour de griffon ! Si tu pense que vous êtes trop... Encombrant, tu peux les changer de forme pour être plus léger ? Lui demandais-je en l’aidant à monter sur le griffon avec sa selle. Aussitôt je monta à l’avant et il s’accrocha à moi comme je lui conseilla après avoir fait ce dont il avait besoin, se préparer pour le vole.

Ayron déploya ces puissantes ailes et s’envola avec grâce et puissance.
Je m’excusa à nouveau auprès de Toble de mon retard et fit tout pour l’amener au plus tôt à son travail. J’avais un doute sur l’heure mais je ne voulais pas lui causer de problème. Ainsi après un vole qui mit tout de même à l’épreuve Ayron, nous arrivâmes à destination.

Je le remercia pour sa présence et m’avoir fait appris de nouvelle chose et je partis de mon côté après lui avoir serrer là main.
-A une prochaine peut-être ! lui criais-je au loin.

mots - 888
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eleveur un jour, éleveur toujours - avec Toble Rone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Pourquoi est-ce-que la vie est si injuste avec moi? [ Esprit des Ténèbres]
» [Tyrannia] Les sucreries resteront toujours avec moi, même dans la mort... Moi qui suis... Un con.
» Le séjour de Jeff Petry avec les Oilers d'Edmonton est sur le point de prendre fin
» Là où tu sera,malgré le chemin que tu prendra,je serai toujours avec toi(pas fini)
» Écrivain un jour, écrivain toujours...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le dévasté :: Terres arides-