AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
★ Promo du mois d'aaoooût, YEAH : 10 points de rp offerts pour un compte Fae, Orine, Réprouvé ou Génie ★

Partagez
 

 | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar
MessageSujet: | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael |   | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael | EmptyJeu 17 Sep 2015, 03:39

Parfois, et cela était plutôt rare, les enfants avaient le droit à quelques jours de repos pendant lesquels ils avaient le loisir de faire ce que bon leur semblait. Certains aimaient jouer dehors entre les arbustes alors que d'autres préféraient découvrir les livres de la grande bibliothèque du Manoir, ou faire des jeux à l'intérieur. Séléna variait beaucoup ses activités et, aujourd'hui, elle avait décidé de faire une chasse au trésor en solitaire. La demeure était tellement grande qu'il lui suffisait de cacher des petits objets ici et là et, ensuite, d'essayer de les retrouver. Le problème majeur était sans doute le fait que, parfois, elle n'arrivait pas à remettre la main sur ce qu'elle avait laissé à un endroit précis. C'était le cas aujourd'hui. « ... ». Les bras croisés sur sa poitrine, elle fixait l'armure inerte qui était exposée là. « Je suis sûre que c'est toi qui l'a... ». Elle parlait à l'objet décoratif comme s'il pouvait lui répondre. Pourtant, seul le silence vint accueillir sa remarque. L'enfant soupira, décidant qu'elle devait se tromper et partit trottiner ailleurs. La tête de l'armure bougea en sa direction avant de reprendre sa place normale. Le Manoir était « vivant », tous ceux qui avaient pu venir ici un jour le savaient. Séléna, elle, n'en avait pas encore conscience. Elle se contentait de trouver curieux que ses objets disparaissent de temps à autre. Elle n'avait cependant pas la présence d'esprit de s'interroger plus à ce sujet. Cela viendrait.

En attendant, l'enfant continuait sa chasse au trésor, marchant dans les couloirs, passant d'une pièce à une autre. Il y avait un bon nombre de domestiques mais ils savaient se faire discrets. Séléna ne les voyait d'ailleurs pratiquement jamais mais quand elle avait besoin de quelque chose, ils apparaissaient toujours au bon moment, comme par enchantement. « Euh... ». Elle ouvrit le pli de sa robe dans laquelle se trouvaient les bricoles qu'elle avait déjà récupéré. Il y avait six objets... Il en manquait donc quatre. La Rehla finit par soupirer. Des heures qu'elle tournait et qu'elle ne retrouvait pas ces derniers. Elle devait réfléchir et elle trouva judicieux de faire une pause pour cela. Elle s'assit dans un fauteuil et se mit à contempler la pièce. Il y avait une cheminée et, dessus, trônait une sorte de vase doré. Il y avait une sorte de liquide rouge dedans mais, de là où elle était, elle n'arrivait pas à bien voir. Elle se leva et se mit sur la pointe des pieds pour attraper l'objet. Sauf que sa main se referma sur le vide. « Oh oh... ». Elle n'était plus dans le Manoir... ah ça non. Devant elle s'étendait un long pont qui semblait mener à une grande demeure. La brume était un peu effrayante mais, surtout, intrigante. Prise d'une crise de rire et d'amusement, Séléna commença à courir droit devant elle, ne semblant pas avoir conscience qu'elle se trouvait sur un support suspendu à plusieurs mètres au dessus du sol. Autour d'elle, il n'y avait que du vide et la terre était invisible, ayant disparu dans les ténèbres de la profondeur abyssale. A bout de souffle, elle finit par marcher normalement, passant sous une large porte et arrivant dans des jardins. Elle ne connaissait pas cet endroit et n'avait aucune idée d'où elle se trouvait. Une chose était sûre : elle devrait rentrer chez elle avant qu'on ne s'aperçoive de son absence. Mais peut-être pouvait-elle rester quelques heures sans que personne ne remarque rien.

S'avançant, elle ne tarda pas à remarquer qu'il y avait du monde. Un petit nombre de personnes était regroupé autour d'un individu aux cheveux blonds et aux oreilles pointus. La petite fille, dans sa robe rose pastel se demandait ce qu'ils faisaient tous là. Jouaient-ils à quelque chose ? Dans sa réflexion enfantine, elle n'était pas très loin de la vérité. Elle hésita un moment à rejoindre tout ce petit monde puis, finalement, prise d'un élan de motivation, avança vers eux. Peut-être ne valait-il mieux pas penser à ce qu'on lui dirait si on s'apercevait de son absence. Pourtant, quelqu'un lui avait dit, même si elle ne se rappelait plus qui, qu'il valait mieux demander pardon que la permission. Elle n'était pas sûre que cela s'appliquait dans le cas présent mais, dans le doute, elle validait ce procédé.

722 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
MessageSujet: Re: | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael |   | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael | EmptyDim 20 Sep 2015, 01:19

L’ange ne se souvenait plus très bien de sa présence ici elle avait simplement guidé ici, mais elle se doutait bien qu’elle eût été légèrement influencée par les paroles de L’Orine. Elle lui avait décrit l’endroit comme si c’était un vrai petit paradis sur terre. Entre deux missions, elle en avait profité pour venir dans les environs et en moins de deux, elle avait traversé le pont pour ajouter un nouveau lieu à sa bague. La façade de la forteresse lui sembla lugubre et fantastique à la fois. Une aura de surnaturelle envahissait l’endroit, signe d’une puissance magique phénoménale et envoutante. Elle avait même entendu dire que c’était une puissante vampire qui tenait l’endroit, mais l’ange n’était pas ici pour la maison, mais plutôt pour les portes ouvertes et le concours du jardin. Déjà un an, s’était écoulé depuis que l’Orine était venu ici.

Dès qu’elle mit un pas dans le jardin, elle ressentit ce qu’Aube lui avait murmuré, la vision de ses plantes multicolore, la fierté qui s’en dégageait. Elle n’eut pas l’impression de se retrouver dans un vulgaire jardin, ou les humanoïdes venait visiter pour regarder de belles petites choses. Cet endroit même avait été créé pour ces plantes, et ce fut elle-même qui se sentit l’intruse dans un tel lieu. Elle avait la forte impression que c’était un honneur d’avoir accès à un tel endroit de merveille et qu’elle ne pourrait jamais voir une telle flore. Même les jardins d’Éden ne battaient ses jardins divins. Nithael n’était pas du genre à s’émerveiller pour des fleurs, mais elle devait avouer que l’endroit était d’une beauté spectaculaire. Vagabondant presque timidement dans l’étendue du jardinier, elle finit par se laisser guider par la voix masculine qui semblait discuter avec d’autre gens de la future activité.

Même si ses ailes n’étaient pas sorties, comme à son habitude, une aura angélique entourait sa personne, un étrange mélange entre la bienveillance et le respect. C’était encore très faible et presque effacé par la façade neutre voir un peu froide de son expression faciale, mais en ce moment même, elle se sentait très détendue et le tout paraissait très bien sur sa personne. L’armure maintenant absente, simplement remplacée par la ‘’broche’’ qui se trouvait au niveau de son cœur, représentant la tête d’un dragon calme et aucune arme n’étaient visibles. Elle avait revêtu des vêtements clairs pour l’occasion, sa toge blanche ajustée, un pantalon de cuir sombre moulant. De nouvelle botte ainsi qu’un corset de cuir serti de saphir à la même couleur que la bague qui se trouvait à son majeur, sa bague de téléportation. Un capuchon reposait sur sa tête argentée, laissant sa longue chevelure cascader sur le devant de son corps. Seul un vieux sac de cuir, signe qu’il avait traversé de long voyage marquait son statut de voyageuse vagabonde.

Ce faufilant près d’eux, elle remarqua l’elfe à la chevelure blonde, parlant fièrement de son jardin et de la chasse à la perle, petit trésor naturel qui ne pouvait être trouvé qu'ici. Il offrait d’en faire un bijou ou un autre petit objet à portée. Il n’en avait qu’une seule alors il fallait rapidement la trouver avant la concurrence. Même si l’ange n’était pas ici pour la chasse à la perle, elle ne pouvait venir visiter l’endroit que pendant cette activité porte ouverte. Les autres invités, pour la plus part féminins semblaient trépigner sur place, attendant le feu vert de l’elfe qui recevait toutes les attentions des dames, mais ce dernier ne semblait se soucier que de la rose qu’il tenait entre ses mains.

L’arrivée d’une jeune enfant attira grandement l’attention de la guerrière, qui l’observa un moment, curieuse de voir si sa mère allait se montrer, mais personne ne semblait venir la rejoindre et les femmes présentent semblèrent presque ignorer sa présence trop désireuse d’avoir les faveurs de l’homme ou tout simplement l’ouverture de la chasse. Quand enfin, il laissa les furies parties, sonnant l’ouverture des portes, le troupeau de femmes quitta rapidement, ‘’bousculant’’ l’ange au passage qui s’inquiéta davantage de la gamine qui avait disparu de son champ de vision pendant ce temps. Puis quand elle la vit à nouveau, elle s’en approcha doucement, posant un genou au sol pour se retrouver à sa hauteur en lui offrant un doux sourire, presque gênée, ce qui illumina et adouci encore plus les traits d’ordinaire sévères de son visage. Elle lui offrirait bien sûr de l’aide si la petite avait été renversée où sinon, elle lui offrait simplement la main pour la saluer doucement.

-Bonjour, on m’appelle Nithael, mais les gens préfèrent Nith ou même Nitha, comment t’appelles-tu ?


770 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
MessageSujet: Re: | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael |   | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael | EmptyDim 27 Sep 2015, 04:17

Le tuteur de Séléna n'arrêtait pas de lui dire qu'il ne fallait pas qu'elle parle aux inconnus, c'était un fait. Le seul problème c'est que la petite fille avait une définition bien à elle de ce qu'était un inconnu. Si elle connaissait le nom ou le prénom de son interlocuteur, alors il n'était plus anonyme et donc plus inconnu : de la pure logique ; en tout cas, aux yeux de l'enfant. Néanmoins, un petit silence s'installa entre le moment où la femme, qui lui faisait à présent face, se présenta et le moment où la Rehla lui répondit. Elle venait de se faire un peu bousculée par un certains nombres de femmes qui semblaient obnubilées par quelque chose qui, visiblement, n'était pas elle. Pas que Séléna ait un ego surdimensionné, simplement que, généralement, les individus avaient tendance à s'occuper de son existence un minimum. Au Manoir, les serviteurs la saluaient, l'aidaient, et les rares cas où elle était sortie de la demeure, le simple fait qu'elle soit une enfant avait suffit à faire en sorte que le monde se soucie de son cas. La fillette n'avait donc jamais été bousculée de la sorte, sauf lorsqu'elle se chamaillait avec Samuel. Et puis, le comportement de ces femmes étaient totalement contraire avec l'éducation qu'on lui assénait tous les jours : une femme se devait d'être un être doux, tournée vers les autres, empathique et sans reproches. Une femme devait garder ses émotions au fond de son cœur pour éviter de se faire manipuler par autrui et d'en souffrir. Une femme devait toujours sourire et se déplacer avec élégance. Ce n'était pas le cas de celles qu'elle avait croisé plus tôt. Séléna était donc confronté à un monde différent du sien, qui éveillait chez elle un nombre important d'interrogations. Elle aurait très certainement questionné ses professeurs s'ils avaient été présents et si elle avait eu le droit d'être ici toute seule. Comme ce n'était pas le cas, elle fit simplement la moue quelques secondes avant de passer à autre chose. De toute façon, si elle arrivait à rentrer au Manoir seule, elle se garderait bien de parler de son aventure à qui que ce soit. L'on allait encore lui taper sur les doigts et la faire prier de longues heures si elle avouait tout.

Les yeux verts de l'enfant rencontrèrent donc ceux de Nithael à qui elle rendit son sourire. Ils étaient jolis les siens, avec une pincée de bleu et un soupçon de gris. Séléna aimait beaucoup les yeux bleus... et les yeux rouges aussi, même si elle ne savait pas d'où lui venait cette idée, puisqu'elle n'avait encore jamais rencontré d'individus aux yeux rouges. Elle se demandait même si cela existait. « Bonjour ! » finit-elle par clamer. « Moi je m'appelle Séléna et je n'ai pas de maman. ». Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle avait dit cela mais quand elle s'était perdue la dernière fois, on lui avait demandé où se trouvait sa mère ; elle essayait donc d'éviter à cette femme d'avoir à lui poser la question. C'était ça le problème avec elle, elle avait conscience de ne pas avoir été trouvée dans un chou, mais elle n'avait jamais vu son ascendante. Peut-être qu'il ne fallait pas une maman pour naître de toute façon. Elle n'en souffrait pas dans tous les cas. « Nitha, c'est rigolo ! Ça rime avec Séléna ! ». Elle sourit. Au Manoir on lui aurait dit qu'elle ramenait trop les choses à elle et que c'était impoli. Néanmoins, puisqu'elle n'y était pas, elle pouvait sans doute se le permettre.

Après cette présentation, elle tourna la tête dans la direction qu'avaient pris les femmes-furies. « Dîtes madame, est-ce que vous connaissez cet endroit vous ? Moi je suis arrivée ici après avoir touché un vase. ». Elle se demandait s'il s'agissait de la vérité. C'était ce qu'il lui avait semblé mais peut-être se trompait-elle ? Peut-être que cela n'avait rien  voir ? « Et, ces femmes, que font-elles ? ». L'enfant se demandait si elles ne jouaient pas un rôle, ce qui aurait expliqué leur comportement. Séléna n'avait aucune idée véritable de la diversité du monde. Son existence s'arrêtait au Manoir en réalité, même si, souvent, elle se rendait avec son tuteur en haut du Rocher au Clair de Lune. L'astre du soir la fascinait, même si elle était très loin de se douter qu'elle était liée à ce dernier, à lui et aux étoiles. Pour le moment, elle se contentait de vivre sa petite existence en faisant ce qu'on lui disait de faire ; du moins, la plupart du temps. « Moi aussi je veux jouer ! ». Elle pensait qu'il s'agissait d'une pièce de théâtre en fait.

785 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
MessageSujet: Re: | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael |   | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael | EmptyDim 27 Sep 2015, 14:55

Pendant un long moment, l’attention de Nith fut attachée aux yeux de la petite, un vert si beau, doux et délicat. Ils dégageaient de l’âme même la pureté de l’ange de l’enfant et pourtant, elle comprit dans son regard vif qu’elle était une enfant intelligente, bien plus que le suggérait son jeune âge. Elle se demanda bien ce que pouvait bien faire la présence d’une enfant ici, que pouvait bien faire un être aussi petit et adorable dans un monde aussi obscur. Quand sa petite voix juvénile retentit, l’ange l’observait toujours, laissant un doux sourire attendrit ses traits pour ne pas avoir l’air d’une brute sans la moindre émotion. La deuxième phrase surprit l’ange, pas de maman ? C’était une présentation des plus surprenantes, mais on lui avait surement posé d’innombrablement fois qu’elle le déclare à leur première rencontre. Mais elle semblait s’en porter bien, loin d’être effrayé par une telle affirmation, brave petite fille. L’enthousiasme de la petite lui tira un sourire, elle se sentait revenir en arrière, à une époque où elle prenait soin de son plus jeune frère et à cette époque, elle avait à peine une quinzaine d’hivers. Même si les paroles avaient été fort différentes, il avait eu la même joie quand il lui avait trouvé ce surnom qu’elle ne partageait qu’avec les enfants.

-Tu m’en vois ravie, ne te gêne pas de continuer à m’appeler ainsi si ça t’amuses.

Levant les yeux vers le labyrinthe, elle y voit que de la beauté sauvage, sereine et surnaturelle, mais encore une fois son âme angélique est porter sur la petite fille qui récupère immédiatement son attention. Elle ressent la naïveté de son être, quelque chose de spécial semblait l’attirer et pourtant, elle n’avait jamais ressenti quelque chose de la sorte en présence d’une enfant. D’ordinaire, elle était portée à les aider immédiatement, à leur porter une attention agréable, mais envers cette petite, elle se sentait protectrice. Mais au même niveau que si elle avait été son jeune frère qu’elle avait elle-même élever. Incertaine, elle-même de ce nouveau sentiment, non ce vieux sentiment qui revenait à la charge.

-Quelque peu, une amie m’en a tellement parler qu’elle a réussi à piquer ma curiosité, voilà pourquoi je suis ici et appelle-moi Nitha ma belle.

Elle avait touché un vase et c’était retrouve ici ? C’était surprenant et impensable à la fois. Doux venait donc cette petite ? Quel genre de vase pouvait faire ceci ? Elle se trouva stupide d’avoir pensé à cette question, clairement l’objet en question était magique, mais de quelle puissance pouvait bien être ce vase ? Et maintenant ? Comment allait-elle bien pouvoir retourner chez elle, elle ne voyait aucun vase dans les environs, un objet à sens unique ? L’observant un peu mieux, la petite, elle ne détecta aucun autre objet autre que sa petite robe. Mais elle plaça son interrogation de côté, répondant à la petite dame.

-Elles cherchent un objet dans ce jardin. Une petite perle qui sentirait toujours bon, mais moi, je suis ici pour visiter l’endroit avant tout.

Puis elle éclate d’un grand rire franc, délaissant complètement son expression de guerrière pour celui plus maternelle. Ce redressant, elle secoue ses vêtements au niveau de son genou puis lui offre sa main en guise de guide, mais également dans une marque instinctivement maternelle. Puis si l’acceptait cette main, elle prenait la route vers le jardin. Si elle n’acceptait point sa main tendue, elle l’invitait à la suivre vers le jardin. Dès leurs premiers pas dans le jardin enchanteur, une délicieuse odeur fleurie les assaillit. Simplement dans l’entrée, diverses odeurs venaient les voir, les taquinant dans des tons fruités, sucrés, parfois amer, mais toujours agréable. Les fleurs de l’entrée étaient bien colorées, certaines petites d’autre aussi grande qu’une personne. Il était fascinant de voir plusieurs espèces se côtoyer ici –même et elle ne se trouvait simplement à l’entrée. Elle n’imaginait même pas les autres agencements fleurât qu’elles allaient avoir la chance de découvrit.

-Et bien, je crois que nous pouvons du pain sur la planche, beaucoup de fleurs à chercher, l’homme qui s’occupe de ceci à déclaré qu’elle se trouvait dans l’une des fleurs. C’est comme un jeu de cache-cache et on doit trouver la personne, sauf que la personne, c’est une perle. J’espère que tu es prête ? Demande-t-elle avec un sourire moqueur.

Elle se sentait heureuse, une partie d'elle se sentait revivre quelque peu. Même si c'était douloureux pour elle de pensée au passé, à sa famille, elle réalisa à quel point ceci la détendait et la rendait joyeuse.



762 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
MessageSujet: Re: | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael |   | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael | EmptyMar 29 Sep 2015, 05:14

Une amie. Séléna regarda un moment la femme en se demandant si les grandes personnes pouvaient avoir des amis. Apparemment, c'était le cas mais la Rehla s'était toujours dit, avant de rencontrer Nithael, que cela était impossible. Pourquoi ? Simplement parce que les serviteurs du Manoir ne semblaient pas beaucoup s'amuser entre eux. De même, les professeurs ne faisaient que se saluer de manière courtoise. Leur comportement n'avait rien à voir avec celui qu'elle avait avec Samuel. Oh bien sûr, les deux enfants n'avaient pas le droit de se taquiner en public et ils devaient se vouvoyer, mais, à l'abri des regards, ils trouvaient toujours de quoi s'amuser. Parfois, même, ils se chatouillaient ou se bagarraient. Cela dit, si on les prenait à agir ainsi, il ne faisait aucun doute qu'ils auraient finis par avoir une punition. Est-ce que Nithael aussi aurait une punition si elle chahutait avec son amie ? Et puis, du coup, est-ce que les serviteurs du Manoir chahutaient en secret pour ne pas en avoir une eux-aussi ? Séléna devrait creuser la chose. Cette matière demandait réflexion et enquête.

« Une perle ? ». Dans ces cours, on lui avait parlé à de nombreuses reprises des perles qui provenaient des océans. Néanmoins, elle n'avait jamais entendu parler d'une perle qui pousserait sur la terre. Mais peut-être que les perles pouvaient se déplacer ? Comme les jouets si cela se trouvait ! Séléna avait une théorie sur ces derniers. Elle pensait que dès qu'elle quittait la pièce où ils se trouvaient, alors ils prenaient vie et parlaient entre eux. Plusieurs fois elle avait essayé de revenir discrètement et d'ouvrir la porte rapidement ou de regarder par le trou de la serrure, mais elle ne les avait jamais pris en flagrant délit. Quoi qu'il en soit, le mystère de la perle restait entier. C'est d'ailleurs pourquoi la petite fille n'hésita pas un instant à attraper la main de Nithael. Elle ne savait pas pourquoi les autres femmes cherchaient la perle qui sentait toujours bon, mais ça l'intéressait. Et puis, si elle ne la trouvait pas, ce n'était pas très grave : elle aurait au moins visiter le jardin. « Oh... la perle est dans une fleur ? C'est étrange ça. Je n'ai jamais entendu parler de perles qui vivraient dans des fleurs... ». La Rehla trouvait le phénomène très curieux, si bien qu'elle était d'autant plus motivée pour trouver l'objet. Elle aimait beaucoup la nature en vérité, propos qu'elle partagea avec la femme. « Quand je suis au Manoir, des fois on a du temps libre, alors j'aime bien sortir dans les jardins pour regarder. Des fois je peux attraper des coccinelles. ». Elle marqua une pause. « Mais après je les relâche. Parce que c'est pas très gentil de garder une coccinelle prisonnière... ». Elle pensa à une scène qui l'avait mise en colère. « La dernière fois, mon ami Samuel il a écrasé une araignée ! Alors du coup je l'ai tapé parce qu'il le méritait mais j'ai été punie ensuite... ». Elle regarda à sa droite. Il y avait là un massif de fleurs géantes, ce qui fit sourire la petite fille. « Mais comme j'avais le pantin, j'ai pu donner un gage à Samuel après. Oh... le pantin c'est pour les gages. On dit : capable ou pas capable de faire quelque chose. Et puis l'autre doit le faire s'il veut avoir le pantin après. Et du coup j'ai demandé à Samuel de construire une maison pour les fourmis ! ». Le pantin était souvent source de punitions pour les deux enfants car ils se demandaient souvent des choses interdites. Le plus amusant des gages qu'ils s'étaient donnés était celui où Samuel avait dû voler la perruque de la vieille professeure de grammaire. « En tout cas, moi je suis sûre qu'on va trouver la perle ! Je suis prête à chercher partout ! ». D'ailleurs, Séléna joignit le geste à la parole, tirant un peu sur la main de Nithael pour qu'elles se rapprochent des massifs. Elles devaient inspecter minutieusement toutes les fleurs. Au début, Séléna était très minutieuse puis, comme le temps passait et qu'elle ne trouvait rien, elle se demanda si ce n'était pas le hasard qui déciderait... ou si une autre femme ne l'avait pas déjà trouvé. « Dis Nitha... Toi tu es de quelle race ? Parce que moi je ne sais pas trop. On m'a jamais dit. Bon mais je connais pas toutes les races non plus... juste celles des enfants du Manoir... ». Ils étaient douze en tout. « Ah oui, le Manoir c'est ma maison ! » précisa-t-elle.

772 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
MessageSujet: Re: | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael |   | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael | EmptySam 03 Oct 2015, 15:43

La voix de la petite offrait un doux sourire à l’ange qui était, d'ordinaire, si neutre voir froide. Elle trouvait amusant et surtout rafraichissant d’avoir un tel être à ces côté, petite et adorable. Même si une pensée restait toujours ouverte à l’emplacement de ce ‘’manoir’’ l’endroit où elle vivait, elle espérait seulement que personne ne cherchait pas en ce moment même la petite. Mais l’ange aurait eu beau chercher à son tour une manière de la ramener, elle ignorait totalement l’emplacement de ce manoir, et à la manière qu’elle en parlait, elle se doutait que ce n’fût pas celui qui se dressait fièrement à côté du jardin. La petite avait beaucoup de jasette, parlant librement de souvenir et de pensée qui lui était propre, mais ce qui intriguait la guerrière était ce non-peur de ce lieu inconnu. Elle avait déclaré plutôt qu’elle avait touché un vase et que ceci l’avait amené ici, n’était-elle pas plus apeurée que ceci ? Elle ignorait si c’était du courage ou simplement de l’inconscience, mais elle penchait surtout pour la deuxième option.

Attentif, l’ange n’avait pas à faire la discussion, en apprenant petit à petit sur la petite dame. Nithael n’avait jamais été portée sur poser des questions personnelles, loin d’être aussi curieuse que la moitié de la populace, elle attendait tranquillement que la personne lui dévoile son sac, ne la pressant pas et attendant patiemment que celle-ci s’ouvre d’elle-même. Il ne servait à rien de presser ou de poser des questions qui pourraient rendre les autres mal à l’aise, les pousser à se retrancher sur eux-mêmes et ce cacher en gardant leur détresse à l’intérieur d’eux. Pendant un instant, elle glisse les yeux sur le jardin. Les gens étaient comme des fleurs, fragiles et il ne fallait pas les brutaliser.

-Je crois que c’est la fierté du jardinier, mais j’ignore si la perle pousse de la fleur ou si c’est une perle que lui-même place, ce sera à nous découvrit ce secret !

Elle fut heureuse de savoir que la petite n’était pas seule, qu’au moins quelqu’un pouvait s’amuser avec elle-même si l’idée des gages la fit rire, elle reconnaissait que les enfants avaient bien souvent des jeux étranges, mais celui-ci était des plus particulier. S’offrit des gages quand il allait au pantin ? Elle en déduisit que c’était un endroit où ils allaient quand ils étaient punie, mais elle ne pouvait le confirmer, il pouvait très bien être autre chose, un endroit ‘’interdit’’ aux enfants, mais qui pourtant, ils y allaient tout de même dans un test de courage, il y avait surement une statue qui les impressionnait. Mais elle n’aurait su dire. Les enfants avaient toujours eu une imagination débordante.

-J’admire ton courage petite demoiselle, cherchons cette perle avec détermination et surtout plaisir ! Termine-t-elle en offrant aucune résistance à la petite main qui la tenait et la tirait vers un massif agencement de fleur.

Tandis que la petite fouillait le bas, Nith s’occupa des fleurs inaccessibles aux petits yeux et mains de la petite Séléna. Pendant un moment, l’ange ne prononçait rien, attendant en comptant presque mentalement combien de temps la petite allait rester silencieuse, mais tout comme la petite dame, elle non plus ne trouva point de perle. Mais elle réalisa à quel point l’odeur de ses fleurs étaient enivrantes, juste un peu sucré et la douceur de ces pétales était en rivalité même avec la soie de Dasha. Presque perdue en fascination devant la touchée des pétales, elle entend la voix de la petite qui reprenait de plus belle. Elle ignorait ce qu’elle était ? Étrangement, Nith avait pris pour acquis du à son apparence que c’était une humaine et n’avait pas pensé à la possibilité d’autre chose. Mais à l’écouter, même elle ne savait pas ce qu’elle était. Lui jetant un coup d’œil, elle observe la petite fouiller les fleurs et sourit, pourquoi lui cacherait-elle sa race ? Se reculant d’un pas, elle fait silencieusement sortir ses ailes, s’assurant que la petite soit bien occupée à fouiller les fleurs. Puis lentement, elle fait glisser ses ailes autour de la petite, passant le rideau de pureté devant les yeux de la petite.

Elle était plutôt curieuse de la réaction de la petite. Elle ne s’attendait à rien, laissant la petite faire ce qu’elle voulait, mais son côté maternel prenait un tout petit peu le dessus. Puis elle parla enfin :

-Je suis un ange… Mais je crois que nous avons épuisé ces fleurs-ci sans rien trouver, et si nous allions rechercher un autre plan de fleur ?

Elle avait déjà repéré un plan de grande fleur aux pétales blanche, un intérieur aussi vif que de la soie rouge vive. Le bosquet était deux fois plus impressionnant que celui qu’il venait de fouiller. Mais ce qui l’intriguait encore plus était que les fleurs semblaient danser sur une musique envoutante. Elle ne cherchait pas à faire des états d’âme sur sa race et encore moins attirer trop d’attention même si elle venait de le faire un peu. Mais ce n’était qu’une enfant, alors tout irait très bien.


852 mots
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
MessageSujet: Re: | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael |   | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael | EmptyJeu 08 Oct 2015, 05:21

L'Ange avait parfaitement raison : Séléna était totalement insouciante, inconsciente. C'était comme si l'enfant faisait son petit bonhomme de chemin, avançant un pas après l'autre sans se préoccuper des serpents ou des pierres dérobées qui pourraient venir troubler sa promenade. Et puis, il y avait ce défaut qui liait toutes les Taiji : la curiosité. Quand la fillette ne connaissait pas quelque chose, elle ne pouvait s'empêcher de vouloir découvrir, toucher explorer. Elle n'avait aucune notion du danger et se contentait de sourire à tout ce qui passait à sa portée. Bon, d'accord, des fois elle faisait les gros yeux, mais c'était surtout pour essayer d'impressionner un chat ou l'un de ses camarades du Manoir. Aussi, chose importante : Séléna était quasiment incapable de garder un secret. Pas qu'elle ne le veuille pas, simplement qu'elle était trop bavarde. Sa langue remuait et, souvent, elle s'apercevait trop tard qu'elle avait dit quelque chose qu'il ne fallait pas. Ce trait changerait avec le temps, simplement parce qu'elle était une Rehla. La petite fille n'en avait pas encore conscience mais ce simple fait changerait sa vie considérablement. Entendre les étoiles chanter, ce n'était pas rien. En attendant, elle était réellement heureuse de marcher à côté de Nithaël. La jeune femme lui tenait compagnie et elle avait l'attrait de ce qui était nouveau. « Oh je vois... » fit l'enfant quand Nitha lui indiqua qu'elle ignorait si la perle poussait directement dans la fleur ou non. Séléna trouvait plus poétique que ce soit le cas. « Moi je trouve que les perles sont comme la lune que l'on voit en haut du Rocher au Clair de Lune ! ». L'enfant pensait que la lune que l'on pouvait contempler en haut du Rocher était toujours ronde, comme si elle était immuable. Son raisonnement était biaisé parce que son tuteur ne l'y amenait que les soirs de pleine lune. Séléna avait fait une simple déduction, erronée, mais compréhensible pour son âge. « Elles sont toutes rondes et toutes blanches ! Mais je crois qu'il en existe des noires de perles... ». Comme la lune noire, mais ça, la Rehla l'ignorait.

Fouillant dans les massifs avec motivation, Séléna se vit obstruer la vue par quelque chose de merveilleux et de blanc. « Oooohhh ! » fit-elle, admirative. Elle avait déjà vu des ailes car Samuel en avait, lui-aussi. Néanmoins, elles étaient de deux couleurs différentes. Là, c'était tout blanc ! Et puis c'était drôlement doux ! Souriant jusqu'aux oreilles, l'enfant se retourna pour faire face à Nithael, émettant un petit rire cristallin et ravi. Passant l'une de ses mains sur les plumes de l'Ange doucement, Séléna acquiesça. Elles avaient tout fouillé ici, il fallait explorer d'autres environs. « Moi je trouve ça amusant les couleurs des ailes. Samuel, mon ami, il a deux ailes, une noire, l'autre blanche. Et puis il y a aussi des gens qui ont les ailes tooouuuttes noires... et d'autres qui ont les ailes toutes blanches, comme toi. Tu crois qu'il y a d'autres couleurs ? Des ailes rouges... ou vertes par exemple... Ce serait drôle ! ».

S'approchant du massif, Séléna se tut, écoutant soudain le drôle de bruit que faisaient les fleurs. Sa bouche forma un rond un moment avant qu'elle ne se mette à chuchoter en regardant Nithael, avec une énième question. « Tu crois que les fleurs peuvent parler ? Moi j'ai une théorie sur la nature... En fait, je pense que tout le monde est relié... toi, moi, les arbres, les fleurs, les chiens et même le chat Alphonse du Manoir... Mais c'est un lien invisible tu vois, c'est pour ça qu'on ne le voit pas... ». La Rehla finit par s'accroupir dans le massif, prenant garde de n'écraser aucune fleur avec ses mains ou ses pieds. Prenant un air mystérieux, elle finit par se demander à voix haute : « Peut-être qu'elles veulent nous dire quelque chose ? L'emplacement de la perle par exemple... ». Elle avait beau essayer de tendre l'oreille, elle n'entendait rien du tout de compréhensible. Soudain, sans crier gare la terre se déroba sous Séléna qui se retrouva dans un tout autre endroit. D'épaisses feuilles géantes amortirent sa chute. « Waaaaa... ». L'enfant n'en croyait pas ses yeux. Elle se trouvait à présent dans un jardin souterrain. Les fleurs vivaient ici, entourées de cristaux scintillants. La fillette se dit que si la perle devait être quelque part, ce serait sans doute ici.

739 mots
Ha ha ne t'excuse jamais de ton retard. Ça ne me dérange pas du tout ! Pas de pression, que le plaisir du rp =) Et puis, la vie irl avant tout ^^ faut pas se stresser pour rien o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
MessageSujet: Re: | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael |   | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael | EmptySam 10 Oct 2015, 02:30

| Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael | 9gdc

Nithael s’extasiait de joie devant les expressions de la gamine. Elle ressemblait à une toile vierge ou les couleurs se peignaient, ne se tâchant aucunement entre elles pour offrit la pureté même de l’âme de l’enfant. Plus les minutes passaient, plus la petite dame remplissait un espace de vie dans le cœur de la guerrière. Il y avait bien longtemps qu’elle n’avait pas été en présence d’enfant aussi expressive. Cette gamine au grand regard et à la curiosité dévorante lui faisait penser à son propre petit frère qui avait toujours l’envie d’en apprendre plus. Que ce soit pour le bien ou en mal. Les enfants avaient cette particularité de ne pas être affectées par la notion du bien ou du mal. Il ne le comprenait que grâce à leurs parents qui leur apprenaient cette notion. Il recevait donc une notion, une vision basée et créer par les adultes. Nithael se souviendra toujours de ce grand regard bleuté qui farfouillait chacun des buissons à la recherche de trésor comme le faisait en ce moment la petite dame en robe blanche.

Elle était une fraîcheur même sur le cœur de l’ange tourmentée. Malgré l’apparence forte et calme qu’elle dégageait, peu connaissait la vérité sur l’ange. Personne ne pouvait réellement imaginer que derrière la grande figure imposante, que derrière l’armure d’acier, cette carapace de protection n’était nulle autre une manière de se protéger de ses propres peurs. Elle était bien loin de la perfection que les anges recherchaient, et la dame d’acier était loin de ceux et celle qui recherchait cette perfection, parce que pour elle cette perfection était biaisée et bien différente. Pour elle, c‘était un peu comme la vision du bonheur, tout le monde avait sa vision du bonheur et elle avait sa propre vision de la perfection et ceci était une chose extrêmement difficile à atteindre et parfois personne ne l’atteignait, parce que la perfection avait une vision bien différente pour chaque individu sur ces terres. Mais le temps n’était pas à l’interrogation de ce genre, elle avait une enfant à prendre soin, où était-ce l’inverse ?

-Il est vrai que la lune est d’une beauté époustouflante quand elle est ronde, mais elle peut prendre plusieurs apparences, il faut simplement prendre le temps de lever les yeux vers le ciel, sache que tu peux la voir d’un peu partout. Peut-être aurons-nous la chance de la voir un peu plus tard. Terminer-t-elle avec un sourire en coin.

Mais l’ange ne lui laissa pas la chance de rappliquer immédiatement qu’elle lui avait dévoilé ses ailes et son appartenance aux anges. La petite sembla s’amuser de la blancheur et de la douceur. Nithael lui laissa le temps qu’elle désira, appréciant la fine caresse de sa paume d’enfant sur son plumage. Peu de gens avait eu la chance de les toucher de la sorte, la dernière personne l’avait largué sans réelle raison et elle avait cru son monde défaillir tellement la douleur avait été tel. Puis reprenant leur marche, elle sourit à nouveau, écoutant encore une fois les interrogations de la petite.

-Je crois que oui, comme les fées, ils ont leurs ailes bien différentes dès notre. Mais il y a également la magie du vol qui permet de créer des ailes qui seront de l’apparence que tu désireras, alors le choix se retrouver à être très grand !

Tandis que l’ange fouillait les fleurs les plus hautes de leur récif, elle pouvait entendre la petite lui s’exprimer à nouveau. Décidément, cette gamine avec des questions sur tout, mais la chose était assez normale pour un enfant en bas âge, mais elle trouva que cette petite avait un esprit assez dégourdit que certain n’avait pas. Elle la trouva mignonne devant ses idées sur les plantes. Elle ignorait quoi lui dire, ne s’étant jamais posé la question elle-même, mais maintenant qu’elle le faisait, elle ne pouvait s’empêcher de s’interroger à son tour, le lui partageant.

-J’ignore qui est Alphonse, mais je pense que toute chose vivante est reliée qu’une manière qu’il soit. Sans vraiment le réaliser, nous les êtres vivants sont dépendants des animaux, que ce soit pour la nourriture, la fourrure, et eut autre même son dépendant de la nature, ils ont besoin de l’eau et de l’herbe pour survivre. C’est beaucoup plus complexe que ceci, mais nous vivons dans une roue éternelle et un équilibre précaire, alors je crois que ton idée est exacte.

L’ange laissa échapper un rire amusé, qui sait, peut-être avait-elle vraiment le don de discuter avec les plantes ? Posant un genou au sol pour observer la petite, elle la vit s’enfoncer dans le massif mais elle restait toujours à la vue de l’ange qui s’amusait de l’observer. Il n’y avait aucune malice, mais plutôt une touche maternelle, une émotion qui avait longtemps quitté la guerrière et qui remontait à bien longtemps, bien avant qu’elle ne devienne une ange. Mais la disparition soudaine de Séléna fit sauter d’un bond le cœur de la dame d’acier. Elle avait vu la terre se dérober et le corps frêle de l’enfant basculer dans le vide. Sans plus attendre, elle s‘était glissée entre les fleurs, elle ne les piétina pas, mais ne se fit pas attendre.

-Séléna !?!

La vis de l’ange sembla se répercuter dans la grotte, forte et remplit d’inquiétude, mais à peine, c’était tel approcher à son tour du trou que la terre sous ses mains, c’étaient dérober et elle avait basculé à son tour. Elle avait tout juste le temps de battre des ailes pour ralentir sa course, atterrissant sans trop secouer le tapis de feuilles. Sans immédiatement remarquer le décor, elle alla aider la petite à se relever, s’assurant qu’elle n’avait rien en usant de sa magie des cieux. Des filaments dorés passèrent de sa main puis passèrent sur le corps de la petite tel une vague dorée. Le tout avait été très rapide et l’ange ignorait si la petite l’avait remarqué tellement elle semble observer autour d’elle fascinée. Ce fut cette fascination qui intrigua l’ange, lui faisant lever les yeux sur ce décor fantastique. Les fleurs au couleur inimaginable semblaient e retrouver ici, entouré et éclairé par e large cristaux au ton de bleu. Un tapis de verdure semblait inviter les deux femmes à le suivre, les guidant au travers une épaisse broussaille de beauté.

L’ange n’avait jamais vu tel flore et pourtant, elle avait visité plusieurs lieux. Mais qu’elle était donc cet endroit ? Chaque plante, fleurs, et même des champignons géants à l’apparence agréable s’accommodaient et vivaient dans une harmonie enchanteresse. Elles se retrouvaient un peu plus en surplomb du chemin, une corniche qui permettait de regarder l’écosystème en contre bas. De l’endroit où elles se trouvaient, elle pouvait avoir une vue d’ensemble sur le paysage qui n’attendait être trouvé et découvert.

-Tu permets ? Demande la voix sure de l’ange.

Puis après une approbation, elle attrape la petite et la cale contre sa hanche et s’approche du rebord, avant de les soulever toute deux et d’offrir un cours vol à Séléna avant de les déposer au début du chemin. Nithael redéposa la petite et avec un large sourire l’invita à découvrit le tout nouveau décor.



1193 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
MessageSujet: Re: | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael |   | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael | EmptyMar 03 Nov 2015, 04:54

Séléna avait appris quelque chose : la lune avait plusieurs apparences. L'enfant ne l'avait vu que ronde et elle commença à l'imaginer de différentes façons. D'abord carrée, puis triangulaire, la Rehla se demanda si l'astre pouvait aussi prendre des formes d'animaux... ou de fleurs ! Ce serait amusant ! En tout cas, si Nitha le disait, elle la croyait volontiers. De plus, elle voulait voir la lune avec l'Ange ! Cette dernière semblait avoir beaucoup de connaissances et, contrairement aux professeurs du Manoir, elle ne l'obligeait pas à écouter ce qu'elle ne voulait pas entendre. C'était intéressant de se balader avec la jeune femme. D'ailleurs, Séléna ne savait pas non plus qu'elle pouvait avoir des ailes par magie. Elle s'interrogea sur celles qu'elle aimerait avoir. En fait, elle en voulait quatre ! Une rouge, une verte, une noire et une blanche ! A cette idée, la blondinette se mit à rire. Ça ne devait pas exister. Quant au cycle éternel, elle n'y réfléchit qu'après sa chute, en attendant que Nithael la rejoigne. Elle se dit que peut-être que quand elle mourrait, son corps deviendrait de l'herbe pour les animaux. On lui avait parlé brièvement de la mort au Manoir mais la petite fille n'était pas effrayée par elle. Si les gros tigres pouvaient manger l'herbe qu'elle deviendrait alors elle serait contente. Elle ne savait pas que les félins n'étaient pas herbivores cela dit mais l'idée lui plaisait et elle aurait été déçue d'appendre que les tigres ne la mangeraient pas une fois qu'elle serait une brindille. Entendant la voix de l'Ange, Séléna leva la tête pour apercevoir cette dernière. En quelques secondes seulement, celle-ci fut à côté d'elle. « C'est joli ici, hein Nitha ? » demanda alors Séléna, baissant les yeux juste à temps pour voir quelques éclats dorés sortir de la main de la jeune femme. « Waaa... Tu fais de la magie ? Moi je ne sais pas comment on fait... » fit-elle en faisant la moue. Seulement, ce n'était pas très grave. La Rehla savait vivre sans employer le moindre don magique. Ce qu'elle n'avait jamais employé ne pouvait lui manquer et puis, comme disaient ses professeurs, elle apprendrait avec le temps. « Mes camarades de classe, en fait, ils savent faire des choses... mais la plupart du temps ça rate. La dernière fois, Samuel a rendu Rose bleue ! » confia-t-elle comme si elle détenait le secret le plus important du monde. « Tu sais, Sindis aussi il a des ailes comme toi... mais il ne s'en sert jamais. » dit-elle en hochant la tête pour permettre à Nithael de faire ce qu'elle souhaitait. Pendant le vol, l'enfant se mit à rire, vraiment émerveillée par la sensation. C'était tellement... Son petit cœur avait battu à tout rompre et elle en avait eu un peu le souffle coupé. Mais ce n'était pas négatif, au contraire ! C'était comme prendre une grande inspiration !

Une fois sur le chemin, Séléna précisa. « Tu sais, Sindis c'est mon tuteur. C'est lui qui possède le Manoir et puis c'est un Réprouvé. Tu aimes bien les Réprouvés toi ? » demanda l'enfant avant de partir explorer plus loin comme si elle avait oublié sa question. Elle trouvait l'endroit magnifique. Courant en écartant ses bras comme si elle s'apprêtait à s'envoler, elle se mit à chanter une chanson qu'on lui avait appris au Manoir, l'une de celles parlant d'un conseil des chefs. La gamine n'y connaissait rien, elle ne comprenait même pas les paroles, mais elle lui donnait un air enfantin qui n'était pas si loin de la vérité de ce qu'il se passait lors de telles réunions. S'arrêtant quelques minutes plus tard, elle se mit à rire. « Toi tu as des parents Nitha ? Moi j'en ai pas mais peut-être que toi si... ». Elle pencha la tête sur le côté. « Hum... peut-être que tu as des enfants ? T'en veux ? Moi je ne sais pas trop... Hum... En fait, une dame bien comme il faut doit se marier et avoir des enfants d'après mes professeurs. Mais moi... moi j'aimerai bien devenir une femme de pouvoir ! ». Elle avait entendu l'expression et elle lui avait plu, même si elle n'avait là encore aucune idée de ce que ça voulait vraiment dire. « Et pis un jour je me déguiserai en garçon et puis j'irai apprendre à me battre avec une épée avec les garçons dans la cour ! Parce que moi, ben j'aime pas la couture ! ».

752 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar
MessageSujet: Re: | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael |   | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael | EmptyMar 17 Nov 2015, 21:19

Son inspection fut rapide, un avantage que la magie pouvait offrit surtout celle que les anges pouvaient posséder. La magie des cieux permettait bien des choses, de s’occuper de blessure, d’offrir une vertu à un personne, faire disparaitre des maladies ou d’autre maux qui étaient bien plus profond et désagréable. Mais l’ange était simplement heureuse de voir que la petite n’avait absolument rien. La petite était un mystère aux yeux de la guerrière, une agréable surprise et un rebondissement des plus amusants. La petite s’émerveillait à tout ce qui l’entourait avec un naturel des plus déstabilisant, là où elle ne voyait que des jolies fleurs, la petite voyait un monde imaginaire des plus débordants.

-C’est surprenant et magnifique, tu as bien raison petite dame. Oui, c’était de la magie, une magie qui m'a permit de voir si tu étais blessée, mais j’ai d’autre style de magie, mais tu apprendras la magie en temps voulu.

Les petits secrets que lui offrait Séléna la faisaient bien rire, c’est chose qui pouvait fortement semblez banale, lui offrait un quotidien amusant. Mais c’était autre chose qui surprenait toujours la grande dame, la manière que les enfants pouvaient apercevoir, c’était si enfantin et innocent, qu’elle trouvait le tout agréable. D’ordinaire, la grande dame n’approchait peu les enfants, pas qu’elle les détestait, mais elle se sentait… Mal à l’aise en leur présence. Elle ne savait jamais comment bien le gérer, du moins le pensait-elle. Dans sa jeunesse, elle avait si souvent gardé un œil sur ses frères et encore plus sur le benjamin Hazael. Mais maintenant qu’elle avait perdu la moitié de sa famille et était sans nouvelle du reste.

-Je vois, tant qu’ils se sont amusés et que rien de mal ne soit arrivé. Ce n’est pas tout le monde qui use de leurs ailes, moi, elles me sont énormément utiles, je voyage beaucoup.

Les pieds au sol, c’est étrangement avec regret qu’elle l’avait déposée, mais elle avait pu à son tour observer les lieux avec intérêts. Mais la Dame d’acier, ne pouvait s’empêcher de tendre l’oreille pour voir et s’assurer qu’il n’y avait aucun danger potentiel dans ce lieu de merveille. Quand la petite continua sur Sindis, son tuteur, le propriétaire du Manoir, un lieu qu’elle semblait toujours évoquer. Il semblait fort important ce Manoir pour recueillir différent enfants pour les éduquer. C’était une bonne chose que ce genre de lieu existe. La suite de la phrase la surprit, aimait-elle les Réprouvés ? Elle retient le soupir, mais trouve la force de lui répondre.

-Ils me fascinent… J’ai même aimé un homme qui venait de ce peuple et je suis la gardienne de la couronne du… Mais elle ne termine pas sa phrase.

La petite repartait déjà pour explorer les lieux. L’ange sourit et la suivit lentement, écoutant ça petite voix chanter une chanson. Venant d’une tribu de nomade, la femme ne connaissait pas vraiment la chanson et écouta les paroles qui n’étaient rien, de plus, enfantin dans sa bouche et pourtant le sens des paroles ne l’était pas tant que ceci. Encore une fois et comme toujours la petite la surprirent.

-Mon père est mort et je suis sans nouvelle de ma mère. Il me reste un frère, les deux autres on périr il y a bien longtemps et je ne désire pas d’enfants, du moins pas encore…

Nithael ne lui cachait rien, même si sa voix était douce, elle s’exprimait auprès de Séléna comme si elle était une jeune adulte. Nithael l’avait appris bien vite, on ne pouvait jamais cacher bien longtemps la vérité à un enfant. Même si elle utilisait des mots qui n’étaient pas vulgaires, elle rendait la politesse à la petite, surtout qu’elle avait remarqué que la petite était bien plus intelligente que certains jeunes de cet âge. Comme en ce moment même, elle désirait devenir une femme de pouvoir ? Un sourire amusé apparut sur son visage. Il n’y avait rien de moqueur, mais un peu d’admirations.

Mais plus elle entendait parler du Manoir, elle remarquait que le lieu était très traditionnel et loin d’être rare. Mais la petite semblait s’ennuyer et s’attirer bien les problèmes. C’était surement au vu de sa grande curiosité et de son ambition. La dernière tirade la fit rire, elle se reconnaissait bien là. Elle-même n’avait jamais été une grande dame digne et elle avait toujours préféré les armes et le combat à activité plus délicates.

-Et bien, quand tu seras tannée de te déguiser en garçon passe me voir et demande moi à la Citadelle des anges, je pourrais t’enseigner l’art du combat, c’est un art que je connais assez bien du moins assez pour t’offrit une base solide.

Tandis qu’elles marchaient, Nithael vit une énorme plante, des pétales d’un rouge scintillant, un tapis de larges feuilles recouvrait le sol et plusieurs petits modèles de fleurs décoraient le tout. En son centre s’élevait une délicieuse odeur et un liquide au couleur doré semblait être retenir entre certains pétales recourbés. Nithael la montra du doigt à Séléna.

-Regarde cette fleur, n’est-elle pas magnifique ?



843 mots
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael |   | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael | Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

| Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» | Un bijou dans un écrin de fleur | Nithael |
» All Alone ... [PV. Fleur de Camomille]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le dévasté :: Berceau cristallin-