AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Cito, Longe, Tarde [Event solo - mission I]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaliah Z'Odra
~ Ombre ~ Niveau V ~

~ Ombre ~ Niveau V ~
◈ Parchemins usagés : 2033
◈ YinYanisé(e) le : 22/02/2011
☿ Âme(s) Soeur(s) : On ne peut conquérir un coeur qui abrite l'amour d'un défunt...
✭ Activité : Bâtisseuse d'empire

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité:26/40 Force:17/40 Charisme:26/50 Intelligence:20/40 Magie:31/50
◤ ◤: Une épée, deux dagues, un poignard (petit siphon) et un sabre (cumulus bleu)
avatar
MessageSujet: Cito, Longe, Tarde [Event solo - mission I]   Jeu 13 Aoû 2015, 22:33




Dire que les événements prenaient de l’ampleur était un euphémisme. Le Continent Dévasté portait désormais bien son nom au vue de l’hostilité qui régnait alentours. Et lorsque ce n’était pas les éléments de la nature qui se mettaient en colère, c’était d’étranges personnages qui rôdaient, tout aussi vicieux. En somme, il ne faisait guère bon à rester sur ce continent et l’Ombre le savait très bien. Elle avait déjà fait en sorte que sa fille quittât ce maudit lieu à bord d’un navire, lui promettant de la rejoindre dès qu’elle le pourrait. La jeune femme aurait bien souhaité l’accompagner pour la rassurer, mais les passeurs se frottaient les mains devant un tel exode et réclamer des prix élevés pour permettre à ceux qui le voulait de quitter les terres vers d’autre plus calme. Si l’Ombre avait suffisamment d’argent pour s’offrir le voyage, elle n’en possédait malheureusement pas assez sur elle. Elle avait donc dû dire au revoir à sa fille, le temps pour elle de rejoindre un autre navire, à prix plus abordable au vu des dernières pièces qui restaient au fond de sa poche.

L’Ombre avait entendu parler d’une rumeur qui disait que certains bateaux attendaient encore après de pauvres voyages avant de prendre la route des océans. Il ne lui restait plus qu’à trouver ces dits navires, mais sur les terres arides, ce n’était pas ce qu’il y avait de plus courant. Elle tenta donc de rejoindre la côté la plus proche, affrontant les séismes qui parfois, la surprenait et la faisait chuter. Dans un tel paysage chaotique, elle avait bien du mal à s’orienter et cherchait chaque fois à marcher aussi vite que le lui permettait ses jambes et le sol. Les navires ne resteraient pas à quai une éternité, c’était certain. Il lui fallait les rejoindre au plus vite et pour une fois, sa nature d’Ombre l’était considérablement dans cette tâche. Ni la chaleur, ni la fatigué, ni la faim ou la soif ne pourraient l’arrêter dans sa course contre le temps. Elle devait toutefois resté prudente pour ne pas se faire surprendre, notamment par ce que l’on nommait déjà les Masques d’Or. Elle ne souhaitait pas vraiment les affronter et parfois, s’arrêtait pour regarder l’horizon. Elle cherchait un détail pour lui annoncer qu’elle était sur la bonne voie et s’assurait d’être toujours seule pour ne pas faire de mauvaise rencontre.

Elle finit par repérer le Volcan et décida d’aller dans sa direction. Certes, il n’avait pas l’aspect rassurant de ses beaux jours calmes, mais il lui permettait de se localiser un peu mieux sur ce Continent un peu trop dévasté à son goût. L’Ombre savait qu’elle devait être prudente et conserver une distance de sécurité. De la lave semblait perler ci et là. Tant de séismes allait finir par le sortir de son sommeil et il faudrait mieux pour elle de ne pas être dans les parages lorsque le Volcan viendrait à cracher toute sa rage. Entre deux rochers, l’Ombre finit par entendre un bruit de pas et s’agenouilla derrière la roche pour disparaître aux yeux de la personne qui semblait venir dans sa direction. L’Ombre la vit passer à quelques centimètres d’elle, mais affolée la jeune femme ne la repéra même pas. Aaliah fronça les sourcils, s’interrogeant sur les raisons de sa fuite lorsque la réponse arriva d’elle-même : des Masques d’Or la poursuivaient. Aaliah tenta de se ratatiner un peu plus derrière son étroite cachette, mais l’un des hommes la remarqua. Elle eut juste le temps de pester et de sauter sur ses pieds pour parer une attaque. Décidément, ils n’étaient guère sympathiques ! Heureusement, l’Ombre avait plus d’un tour dans son sac et engagea le combat. Sa nature lui permit de se défendre avec plus d’aisance que son adversaire l’aurait voulu, mais ce dernier ne se laissa pas pour autant dépité et se battit avec une force et une assurance étonnante. Elle réussit toutefois à avoir le dessus et l’homme masqué s’écroula sur le sol. Le deuxième lui tomba aussitôt sur le dos et elle dut mener un nouveau combat. Elle pesta plusieurs fois devant la résistance de son adversaire et devant l’absence d’aide. Du coin de l’œil, elle apercevait la jeune femme qui avait cessé de courir pour reprendre son souffle, profitant que ses poursuivants étaient occupés. Lorsque le deuxième Masque d’Or fut à terre, l’Ombre dévisagea l’inconnue qui n’avait pas levé le petit doigt pour intervenir.

« Un coup de main, cela vous aurait retourné un ongle ? lui cracha-t-elle mécontente.
Vous vous êtes bien débrouillée seule… mon aide vous aurait encombrée », lui répondit-elle simplement dans un haussement d’épaule.


770 mots
1/4





:◄♥►:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t25001-aaliah-z-odra-v2-te
Aaliah Z'Odra
~ Ombre ~ Niveau V ~

~ Ombre ~ Niveau V ~
◈ Parchemins usagés : 2033
◈ YinYanisé(e) le : 22/02/2011
☿ Âme(s) Soeur(s) : On ne peut conquérir un coeur qui abrite l'amour d'un défunt...
✭ Activité : Bâtisseuse d'empire

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité:26/40 Force:17/40 Charisme:26/50 Intelligence:20/40 Magie:31/50
◤ ◤: Une épée, deux dagues, un poignard (petit siphon) et un sabre (cumulus bleu)
avatar
MessageSujet: Re: Cito, Longe, Tarde [Event solo - mission I]   Jeu 13 Aoû 2015, 22:36




La réponse de la jeune femme à sa remarque la fit froncer les sourcils plus encore. Elle était d’une insolence. L’Ombre grimaça en murmura une insulte devant tant de désinvoltes et d’insouciante. C’était pourtant elle qui lui avait fait croiser le chemin des Masques d’Or et elle aurait pu au moins avec la décence de s’en excuser ! L’Ombre mit ses bras sur son torse, bombant ce dernier avant de le lui faire remarquer. La jeune femme ne trouva rien de mieux qui de rétorquer aussi sec que le moment était plutôt mal venu pour faire des leçons de politesse. Il y avait d’autre Masques d’Or qui l’avait prise en chasse et qui ne tarderaient pas à les rejoindre. Une chose était certaine, ils apprécieraient peu de voir deux des leurs à terre.

« Vous aurez pu me le dire plus tôt qu’il y en avait d’autre !
Vous ne m’aviez pas encore posé la question !
Non mais, vous vous fichez de moi, c’était une information importante à me fournir
Et là, la chose la plus importante s’est de fuir ! » lança soudainement la jeune femme avant de tourner les talons.

Aaliah tourna la tête et vit au loin d’autre personnage masqué accourir dans leur direction. Sûr, ils n’allaient pas la laisser repartir si elle restait entourer de deux corps. Elle suivit aussitôt la jeune femme par un réflexe instinctif. L’Ombre n’était de toute façon pas sûre de la direction à prendre et l’inconnue semblait connaître un peu mieux les terres arides qu’elle. Arrivée à sa hauteur, elle tenta de faire la conversation du mieux qu’elle pouvait en veillant à ne pas chuter.

« Faudrait trouver une cachette pour les semer, vous semblez essoufflée !
Et ce n’est pas en parlant que je vais récupérer mon souffle!
Essayez de récupérer votre amabilité, ce serait déjà ça ! »

La jeune femme ne lui répondit pas, probablement en manque d’oxygène pour cracher une réplique, mais la grimace sur son visage ne trompa pas l’Ombre. Les sourcils froncés et le nez retroussé était signe d’une colère à peine contenue. Les deux femmes n’étaient absolument pas faites pour s’entendre, mais elles avaient récoltés des ennemis communs. A deux, elles doublaient leur chance de les semer, encore fallait-il s’accorder sur la solution à opter pour s’en débarrasser. Les jambes de la jeune femme fléchirent une nouvelle fois et l’Ombre passa ses bras sous les siens pour l’aider à se relever plus rapidement.

« Faut disparaître de leur vue, nous serons alors plus libre de nos mouvements, soumit l’Ombre comme idée.
Ils continueront à nous poursuivre et je n’ai pas le temps d’attendre qu’ils se fatiguent ! Il faut quitter ce continent. Des bateaux attendent encore près du Phare Abandonné. »

L’Ombre fut ravi d’apprendre cette information et hocha la tête. Trouver les bateaux était une solution qui lui convenait. Il n’en restait pas moins que se débarrasser des Masques d’Or leur permettrait de mieux se concentrer sur la route à prendre pour y arriver. Ce fut au tour de la jeune femme d’hocher la tête affirmativement. Il fallait trouver un moyen de le semer assez longuement pour embarquer à bord des navires qui étaient encore assez fou pour prendre à leur bord les derniers malchanceux qui fuyait le chaos. Des bruits de voix étrangères les empêchèrent de penser plus longuement à une stratégie et accélérèrent le pas pour les distancer.

« Vous ne voudriez pas leur régler leur compte ?
Ben tiens, vous croyez que je n’ai que cela à faire ?
A par courir en ma compagnie, vous n’avez rien d’autre à faire il me semble »

Aaliah voulut répondre à cette remarque, mais la terre trembla une nouvelle fois, intensément. Le sol se craquela et elle eut juste le temps d’agripper la main de la jeune femme pour l’empêcher de chuter dans la crevasse qui s’était ouverte sous ses pieds. L’Ombre aurait pu la laisser tomber, mais elle préférait jouer la sureté. La jeune femme pouvait peut-être l’aidé à retrouver le chemin du Phare Abandonné. Elle tira de toutes ses forces pour faire remonter la jeune femme sur un sol plus ferme.

« C’est vous qui disiez que je n’avais rien d’autre à faire ? Je viens de vous sauver la vie !
Je suis sûre que c’est uniquement parce que vous voyez une utilité à ma présence ! » répliqua-t-elle

L’Ombre ne répondit pas, se contenta de hausser les épaules, tandis que la jeune femme se remit sur ses pieds pour ne pas laisser le temps aux Masques d’Or de revenir sur le pas. Le séisme qui venait de frapper les avait probablement aussi surpris. La jeune femme opta pour les présentations et une rapidement mise en place de leur situation. Il fallait faire route vers le Phare Abandonné et se remettre sur le bon chemin. Des perles de lave glissant sur le long du Volcan leur indiqua qu’il fallait mieux ne pas rester dans les parages.


828 mots
2/4





:◄♥►:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t25001-aaliah-z-odra-v2-te
Aaliah Z'Odra
~ Ombre ~ Niveau V ~

~ Ombre ~ Niveau V ~
◈ Parchemins usagés : 2033
◈ YinYanisé(e) le : 22/02/2011
☿ Âme(s) Soeur(s) : On ne peut conquérir un coeur qui abrite l'amour d'un défunt...
✭ Activité : Bâtisseuse d'empire

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité:26/40 Force:17/40 Charisme:26/50 Intelligence:20/40 Magie:31/50
◤ ◤: Une épée, deux dagues, un poignard (petit siphon) et un sabre (cumulus bleu)
avatar
MessageSujet: Re: Cito, Longe, Tarde [Event solo - mission I]   Jeu 13 Aoû 2015, 22:41




Les présentations faites, les deux femmes avancèrent le plus rapidement qu’elles le pouvaient en vérifiant de temps à autre leur arrière. Si l’Ombre pouvait parcourir de nombreuses distances sans s’essouffler, son amie de fortune s’épuisait et devait s’arrêter de plus en plus régulièrement. Aaliah eut beau lui répéter que s’arrêter en plein effort était le meilleur moyen de perdre son rythme, la jeune femme n’arrivait plus à faire une distance raisonnable sans courber l’échine. La soif la rendait également moins propice à la course.

« Vous êtes faites en quoi ? l’interrogea alors soudainement la dénommée Asceline en voyant que sa compagne ne semblait pas faiblir.
Je suis faites comme vous, lui mentit l’Ombre, je sais juste cacher mes faiblesses
Effectivement vous les cachez bien ! répliqua-t-elle toutefois suspicieuse. Et les Masques d’Or, les avons-nous semés ? demanda-t-elle entre deux reprises de souffle
Temporairement je dirais. Dépêchons-nous de rejoindre le Phare abandonné. Une fois à bord du navire, nous serons hors de leur portée
Dépêchons-nous, dépêchons-nous ! Je ne sens plus mes pieds, j’ai faim, j’ai soif et je suis essoufflée
Pas assez apparemment pour cesser de vous plaindre
Il n’y avait qu’une personne dans sur terre aride et il fallut que ce soit vous que je rencontre ! se plaignit d’elle dans un profond soupire.
Faux, vous oubliez de compter les Masques d’Or qui vous poursuivaient…
Mouais… j’en viendrais presque à préférer leur présence à la votre
Votre vœu est exaucé », fit l’Ombre en voyant des silhouettes peu aimables apparaître un peu plus loin.

Asceline pesta avec des jurons qui firent hausser les sourcils de l’Ombre. La jeune femme ne manquait pas de vocabulaire de bas niveau et Aaliah s’y connaissait plutôt bien pour en avoir déjà usité des peu conventionnels.  Une nouvelle fois, les deux femmes durent courir à toute hâte pour distancer leur poursuivant qui semblaient ne pas faiblir, un détail qui n’échappa pas à Asceline.

« Dites-moi, niveau endurance, vous ne seriez pas faite de la même manière que ces zigotos là-bas ?
Ne gaspillez pas votre souffle en parole et contenter vous de courir »

Mais un autre séisme les surprit et la jeune femme chuta sur un caillou soulevé par le sol malmené. L’Ombre l’agrippa par le col sans la ménager pour la remettre sur pied, ce que cette dernière apprécia moyennement, répliquant qu’elle n’était pas un sac. Les Masques d’Or mirent à terme à leur dispute à peine entamer en apparaissant de l’autre côté de l’horizon.

« Mince, ces nodocéphales se multiplient comme des p’tits pains dans les mains d’un Aether ! grogna Asceline
En l’occurrence, ces p’tits pains ne sont pas prêts de se laisser couper en tranche ! »

La jeune femme ne put qu’approuver la remarque de l’Ombre et n’attendit pas son consentement avant de d’opter pour une fuite de survie. Aaliah agrippa le bras d’Asceline pour la maintenir et la forcer à accélérer le pas sans lâcher prise. Elle aurait bien définitivement fuit dans les ombres pour joindre les Phare abandonné plus rapidement, mais elle ne pouvait pas se permettre devant sa compagne temporaire. Celle-ci, épuisé, finit par s’écrouler une fois de plus, emportant l’Ombre dans sa chute qui pesta. Sa patience et son côté samaritaine avaient une limite. Elle fit sortir son élémentaire de l’air de sa corsage et attrapa aussitôt son petit siphon sous le regard interloqué d’Asceline.

« Vous espérez leur faire quoi avec cette arme ridicule ? »

Pour toute réponse, l’Ombre usa de son contrôle du vent, intensifié par l’arme, pour soulever une violente tempête en direction des Masques d’Or. Un nuage de poussière s’éleva également, de quoi diminuer la visibilité de leur poursuivant. Pour s’assurer d’avoir le temps de s’éloigner et d’échapper totalement à leur regard, elle fit venir à elle les quelques nuages qui trainait dans le ciel. L’Ombre usa rarement de cette arme, la plupart du temps, elle le faisait pour occuper son dragon Loth qui aimait chasser le nuage.

« Vous auriez pu faire venir ses nuages avant
Vous ne m’avez jamais demandé de le faire ! En route, filons d’ici en espérant qu’ils ne retrouvent plus notre trace ! »

La jeune femme murmura quelques mots dans sa moustache, probablement offusqué une nouvelle fois par le tact de l’Ombre avant de reprendre leur course. Celle-ci n’était guère aisée, car si elles avaient réussi à semer leurs adversaires, les séismes semblèrent s’intensifier, rendant leur pas bien malhabile. L’Ombre chuta plusieurs fois à son tour, non sans récolter quelques remarques et sourires ironiques d’Asceline qui fut enfin rassurer de voir qu’elle n’était pas la seule à chuter régulièrement.


767 mots
3/4





:◄♥►:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t25001-aaliah-z-odra-v2-te
Aaliah Z'Odra
~ Ombre ~ Niveau V ~

~ Ombre ~ Niveau V ~
◈ Parchemins usagés : 2033
◈ YinYanisé(e) le : 22/02/2011
☿ Âme(s) Soeur(s) : On ne peut conquérir un coeur qui abrite l'amour d'un défunt...
✭ Activité : Bâtisseuse d'empire

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité:26/40 Force:17/40 Charisme:26/50 Intelligence:20/40 Magie:31/50
◤ ◤: Une épée, deux dagues, un poignard (petit siphon) et un sabre (cumulus bleu)
avatar
MessageSujet: Re: Cito, Longe, Tarde [Event solo - mission I]   Jeu 13 Aoû 2015, 22:46




Lorsque le Phare apparut enfin, les deux femmes respirèrent avec plus d’aisance, du moins, pour l’une d’entre elles. L’Ombre se contenta d’espère que le navire saurait la ramener auprès de Lisseth et l’emporter loin des Masques d’Or. Ce qui l’inquiéta un peu plus, ce fut l’absence dudit navire censé prendre à son bord les derniers malheureux. Était-il déjà parti ? Si tel était le cas, il avait laissé pas mal de personne derrière lui, car elle vit quelques silhouettes se dessiner et leur allure indiquait clairement qu’il ne s’agissait pas d’autre Masques d’Or. La jeune femme du aussi le croire un instant, car elle soupira rassurer en distinguant au moins un enfant parmi les badauds.

« Au moins, les Masques d’Or ne sont pas ici, fit-elle alors remarqué, visiblement apaisée par cette nouvelle
 Espérons qu’ils n’arrivent pas avant le navire ! répondit l’Ombre, toujours sur ses gardes
Je crois que nous les avons définitivement semés avec votre tempête et vos p’tits nuages. Il faut être optimiste parfois »

L’Ombre se contenta d’un « hum » à l’air absent en continuant de guetter les horizons. Son combat avec les Masques d’Or lui avait permis de bien mesurer leur force. Ce n’était pas une tempête et des nuages qui les arrêteraient. D’ailleurs, elle n’était pas la seule à s’inquiété de ses personnages. En rejoignant les malheureux qui attendaient le navire de la dernière chance, elle écouta leur échange murmurer avec crainte. La plupart n’avait pas fait que fuir les secoues qui ravageaient le Continent Dévasté, bon nombreux avait couru droit devant eux pour échapper à ces étranges personnages. Plusieurs priait même les Aetheri pour espérait que le navire arrivât avant eux et les emmenât à bord port…

« Avec autant de fidèle, nous devrions être chanceuses… » murmura la jeune femme sans viser une oreille en particulier, aussi, l’Ombre ne releva pas son commentaire.

Elle se fraya un passage parmi les gens présents, laissant Asceline derrière elle. Aaliah n’avait plus vraiment de raison de rester à ses côtés et les voix qui assuraient de voir un navire l’intriguait. Elle voulait voir de ses yeux et ne fut pas déçus de voir apparaître hors de la brume un navire à la coque fatiguée. Il ne referait certainement pas un second voyage et elle n’était pas la seule à faire cette constatation car déjà, l’on se pressait au bord pour le rejoindre alors qu’il n’était pas encore à quai. Ce ne fut que lorsqu’Asceline vint à sa rencontre qu’elle comprit l’autre raison de cet engouement : Les Masques d’Or avaient retrouvé leur trace.

« Ils n’abandonnent jamais ces fesses d’huître ? ronchonna l’Ombre en sachant pertinemment qu’ils lui faudrait les retarder si elle voulait que le navire eût une chance de quitter le Phare sans dommage et avec des êtres encore vivant à bord.
Il faut se dépêcher de monter à bord !
Nous n’aurons pas le temps, il faut les retarder
Envoyez leur une seconde tempête
Oh, j’suis pas météorologue moi ! Et vu l’état du navire dans lequel nous nous apprêtons à  monter, je préfère conserver un peu de magie en réserve, sait-on jamais ce que nous pourrions rencontrer en mer
Vous avez peut-être bien raison »,  répondit une voix masculine en surprenant les deux femmes

Le père de l’enfant était prêt à épauler l’Ombre pour retarder les Masques d’Or et permettre à son fils de monter à bord du navire. D’autres hommes suivirent son exemple et un petit barrage humain se forma entre le vaisseau et les Masques d’Or qui se firent de plus en plus menaçant. Chacun avait pris ce qu’il avait sous la main pour se servir comme d’une arme ou d’un bouclier. Il y avait de tout, de l’épée à la fourchette…

« Une fourchette ?
Dans les fesses, ça fait toujours mal », se défendit l’intéressé.

Et un semblant de combat s’entama lorsque leurs adversaires furent à la portée de leurs armes. L’objectif principal était de les tenir éloigné, sachant qu’il était difficile de leur ôter la vie. Chacun se défendit du mieux qu’il le pouvait avant de filer un à un dans le navire avant que ce dernier ne repartît. L’armée de volontaire se réduisit à peau de chagrin et il ne resta bientôt plus que l’Ombre et le jeune père. Ce dernier demanda Aaliah de rejoindre le navire, prêt à se sacrifier pour retenir les Masques d’Or.

« Je me bats mieux que vous, rejoignez ce navire avant qu’il ne soit trop loin pour vous monter à bord.
Partons ensemble dans ce cas »

L’Ombre hocha la tête en repoussant un individu qui s’écroula sur deux de ses congénères. La jeune femme tourna les talons et couru vers le navire qui s’éloignait déjà du bord. Elle fut heureuse de voir Asceline sur le pont, une corde à la main pour permettre aux deux retardataires de s’y accrocher.

« C’est à moi de vous sauver la vie, maintenant » lança-t-elle, quelque peu contente d’avoir pu hisser l’Ombre et l’homme à bord du navire en abandonnant définitivement derrière eux leurs poursuivants. Aaliah ne la contredit pas et chercha après un coin tranquille en espérant que le voyage ne serait pas aussi mouvementé que la dernière fois, ne souhaitant guère couper à nouveau des tentacules visqueux.


878 mots
4/4





:◄♥►:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t25001-aaliah-z-odra-v2-te
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cito, Longe, Tarde [Event solo - mission I]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cito, Longe, Tarde [Event solo - mission I]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Solo/Mission]Oh une nouvelle prime et... Johnny Mc Fly ? Connais pas !
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» Mission de rang B, Recherche du duo [ solo ]
» [ Mission de rang C ] Les voleurs de Kiri ! [ Solo ]
» [ Mission de rang B ] À l'abordage ! [ Solo ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le dévasté :: Terres arides-