AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Mascotte YY

Partagez | .
 

 une pêche fructueuse [Event partie I/missionII]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: une pêche fructueuse [Event partie I/missionII]   Mer 03 Juin 2015, 13:12

L'errance semblait être le lot du jeune homme, qui ne parvenait pas à trouver de nid où se poser. Il avait en effet fait un bref séjour chez les siens, en terre des magiciens, mais son âme tourmentée ne l'avait pas laissé en paix. Eilam avait ressenti le besoin de mettre les voiles à nouveau, au hasard. Sur son coeur, le poids de sa culpabilité face à la mort de ses parents et de sa soeur était toujours là, comme un fardeau oppressant.
Pendant ces jours de marche, Shumeï était restée silencieuse, ne répondant en aucun cas aux interrogations  désespérées de son frère. Seule Ludmila, qui pour une fois ne broyait pas du noir, pressentait que quelque chose allait mal dans l'âme du magicien. Et la jeune fille, inquiète, voulait agir pour aider cet ami.

La Tiregan s'était absentée quelques jours, et avait erré, notamment dans les auberges et les bars, écoutant les dires des voyageurs ivres. Là, elle avait appris, par hasard, d'un pêcheur ivre qui avait récemment perdu le bras droit et la moitié gauche du visage, que des créatures marines monstrueuses sillonnaient les côtes, attaquaient les navires et les habitants.
Ludmila revint aussitôt auprès d'Eilam, et le persuada d'aller près des côtes, n'importe lesquelles. La Tiregan était persuadée que si le magicien combattait l'une de ces créatures cauchemardesques, il oublierait quelques temps sa culpabilité, et peut-être se sentirait-il mieux.

Où veux-tu que j'aille? Je n'ai aucun chez moi. Je suis un meurtrier et un paria. De quel droit veux-tu que j'aide les autres, alors que je n'ai même pas été capable de garder en vie ma propre famille? J'apprécie beaucoup ta tentative, mais laisse tomber, Ludmila.

En entendant des paroles si amères sortir de la bouche d'Eilam, les larmes vinrent aux yeux de la Tiregan. Cette attitude ne ressemblait pas au magicien. Ludmila croisa les bras, et fixa le jeune homme dans les yeux. A ce moment, elle haïssait Shumeï, elle haïssait cette âme qui tourmentait Almagor, qui le faisait souffrir, lui qui ne le méritait pas.

Si tu veux mourir, soit. Dis-le moi et je te tuerai. Cependant je ne crois pas que ce soit ce que tu souhaites, au fond de ton coeur. N'as-tu pas remarqué que tu n'es pas dans ton état normal? Ressaisis-toi. Tu peux aider ces villageois qui souffrent de l'attaque de ces monstres qui les confondent avec leurs petits-déjeuner. N'y a-t-il aucun lieu sur ces terres qui ne soit cher à ton coeur?

Ces paroles brutales calmèrent momentanément Eilam, qui baissa la tête. Il comprit que la Tiregan avait raison, et qu'il était sorti de son sillon. Toutefois, le magicien ne ressentait aucune envie d'y rentrer. La sérénité qu'il avait l'habitude d'éprouver l'écoeurait à présent, au moindre de ses gestes il se faisait dégoût à lui-même. Une douleur inconnue lui rongeait l'âme, sans qu'il ne sût pourquoi. Enfin, Almagor répondit, d'une voix affaiblie:

Tu as raison, je me suis emporté... Si je meurs, je tuerai ma soeur une seconde fois...

A la mention de Shumeï, Ludmila entra en colère. La jeune fille bondit sur ses pieds, et serra les poings. Elle s’apprêtait à gifler le magicien, mais elle aperçut sa mine bien trop pâle, ses yeux cernés, son air abattu, et tout le délaissement dans sa mise. Ludmila rétorqua, d'un ton bien moins violent que ce qu'elle avait voulu:

Tu ne vis pas pour ta soeur, mais pour toi et toi seul...

Les deux vagabonds cessèrent de marcher. Au-dessus de leur tête, le crépuscule amenait son voile de couleurs poignantes, et baigna les alentours. Le magicien poussa un soupir, et s'assit dans l'herbe qui dansait au vent. Sans un mot, il arracha quelques brins, qu'il se mit à tresser machinalement. La douleur semblait s'être éclipsée quelques temps de son visage fatigué.
Après avoir obtenu une longue tresse, Almagor en noua les deux bouts, et orna la couronne ainsi obtenue de quelques fleurs, mauves et bleues. Enfin, le jeune homme posa cette couronne sur la tête de Ludmila, qui le considéra avec une surprise légèrement heureuse.

Mon amie, accepterais-tu de m'accompagner jusqu'aux mers qui bordent les terres arides? Là-bas nous combattrons et occirons l'un de ces monstres qui terrifient tant les marins.

Les terres arides étaient là où la Tiregan avait passé de très nombreuses années entre torture et esclavage. Ces terres ne lui rappelleraient donc que de très douloureux souvenirs. En proposant cette destination, Eilam savait qu'il essuierait probablement un refus.
Pourtant, à sa grande surprise, Ludmila accepta. En effet, l'état de son ami l'inquiétait à un tel point que la jeune fille préférait se sacrifier, pour ne plus le voir souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: une pêche fructueuse [Event partie I/missionII]   Dim 21 Juin 2015, 18:51

Les deux vagabonds se mirent en route, alors que la nuit la plus sombre régnait. Un épais manteau de nuages d'un gris anthracite recouvrait le ciel, faisant obstacle à la lumière des étoiles, ne laissant transparaître que très faiblement le halo pastel de la lune. Les arbres se découpaient sur ce fond d'encre comme des ombres chinoises, et leurs feuilles ainsi assombries, quand elles étaient mollement agitées par le vent froid qui se promenait dans les environs, chantaient une chanson lente et lugubre. Les oiseaux nocturnes y répondaient, de leurs cris inquiétants, cachés et à l'affût.
Ni Eilam ni Ludmila ne souhaitait dormir. Le magicien n'avait choisi sa destination que pour ne seule raison: les terres arides étaient là où il avait grandi, là où il avait acquis ses repères. Aujourd'hui, il se sentait perdu, et son âme souffrait. Retourner en un tel lieu, même si il recelait des souvenirs douloureux pour lui aussi, lui permettrait de comprendre ce qui le tourmentait, du moins l'espérait-il.
Ludmila, quant à elle, avait immédiatement accepté l'idée d'affronter ses fantômes. La jeune fille ne comptait pas combattre elle-même l'un de ces méphitiques monstres marins, il s'agissait de la cure d'Eilam et de personne d'autre. La Tiregan, elle, espérait visiter à nouveau les lieux où elle avait tant souffert, tenter elle aussi de guérir de ses idées noires et des idées de mort qui la poursuivaient habituellement.

Le magicien et la Tiregan erraient encore et encore. Le matin finit par se lever, dispersant d'abord sur le monde une faible lumière, accompagné d'une brume opaque. Les deux voyageurs en profitèrent pour s'arrêter un moment. Ils se désaltérèrent à une rivière qui coulait près d'eux, et se nourrirent de baies et du reste de gibier chassé la veille. La fatigue menaçait de les renverser au sol, mais ils tenaient bon. Eilam estima qu'ils se trouvaient à deux ou trois journées de marche des terres arides, environ.
Alors que le soleil atteignait son zénith, Shumeï se réveilla soudainement.

Où allez-vous?

Elle avait mrumuré cela à son frère, à l'intérieur de sa tête. Ludmila ne pouvait en aucun cas l'entendre, mais elle le vit, à l'arrêt que le magicien marqua aussitôt, et à la surprise qui se marqua sur ses traits tirés par la fatigue.

Nous nous rendons aux terres arides, afin de débarrasser le littoral des monstres qui y rôdent.

Shumeï sentit que son frère tentait d'échapper à son emprise, qu'il n'avait pas pris cette décision seul. Mais elle-même avait remarqué les tourments qui agitaient son grand frère, et la trépassée commençait à se poser des questions. Elle commençait à douter, et à se dire que son mensonge n'avait peut-être pas été le meilleur de ses choix. Elle avait agi sous le coup de la jalousie, à présent Shumeï pouvait en contempler les dégâts.
Mais si elle révélait à Almagor qu'elle lui avait menti, la puînée s'exposait à la haine, à la rancune du magicien. Shumeï ne connaissait pas assez son grand frère pour savoir qu'il était incapable de tels sentiments.

Soit, retourne aux terres arides, et combats-y un monstre. Prouve ta valeur. Mais n'oublie pas de prendre du repos, grand frère. Moi non plus je n'aime pas ta mine défaite.

Eilam hocha la tête.

Demande des armes à Ludmila. Sois rusé, attire le monstre. Si tu fais le bien, tu seras pardonné. Mais après cela, je t'en supplie, retourne chez les magiciens. On ne le dirait pas, comme ça, mais je t'aime. Je veux que tu sois heureux.

Almagor hocha à nouveau la tête, n'écoutant qu'à moitié les paroles de sa cadette. En effet, la fatigue allait bientôt avoir raison de lui, qui peinait à garder ses paupières ouvertes.
Soudainement, le magicien s'abattit au sol, vaincu par cette même fatigue. Ludmila s'arrêta, sous le coup de la surprise, mais comprit aussitôt de quoi il retournait. Cela faisait trop longtemps qu'Eilam ne dormait pas, une semaine si la Tiregan avait bien compté.
Ludmila voulut faire avancer les choses, de telle sorte qu'Eilam aurait une bonne surprise en se réveillant. La jeune fille se dit que, dans l'immédiat, ce qui plairait à son ami serait un moyen d'attirer l'un de ces monstres auquels le magicien souhaitait ôter la vie, afin de venir en aide à leurs victimes.
Pour cela, il faudrait un appât. Dans cette forêt, la Tiregan en trouverait certainement. Elle décida de se mettre en chasse, après avoir vérifié qu'aucun prédateur ne pourrait venir nuire à Eilam.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: une pêche fructueuse [Event partie I/missionII]   Lun 22 Juin 2015, 07:48

Ludmila s'écarta, et s'aventura dans une partie plus sombre et plus dense de la forêt, où le brouillard se faisait plus solide. Là, elle invoqua un grand arc souple et puissant, et se tint à l'affût du moindre souffle de vie qu'elle pourrait entendre.
Après quelques minutes d'attentes, la jeune fille entendit la légère respiration d'un daim, qu'elle vit passer quelques secondes seulement après.
Sans plus attendre, Ludmila tira une flèche, qui atteignit le daim dans le torse, le blessant gravement mais sans le tuer. Aussitôt, Ludmila tira à nouveau, avant de ressentir des remords face à cette vie qu'elle venait d'ôter.
Une fois la bête morte, la jeune fille garda la corde de son arc pour lui lier les pattes et pouvoir la ramener, avant de faire disparaître le reste.

Lorsque la Tiregan revint auprès du magicien, celui-ci était réveillé. Il considéra le daim que son amie lui ramenait, et comprit. Après avoir conseillé à Ludmila de se reposer elle aussi, ce que la jeune fille fit aussitôt, Eilam entoura le gibier d'une légère couche de magie, afin que celui-ci ne se décomposât pas.
Les deux vagabonds marchèrent d'un pas rapide, sans plus s'autoriser de pauses. Ils arrivèrent dans les terres arides quelques jours après.  A nouveau, les deux voyageurs se virent plongés dans ces territoires torturés, où le sol se déclinait entre l'ocre et le jaune violent, le sable et la terre sèche contrastaient violemment avec le ciel d'un bleu électrique, le tout abritant une chaleur cruelle.
Eilam marqua une pause, remarquant que son amie s'était assombrie:

Je peux continuer seul, si tu veux, quitte ces terres et je t'y rejoindrai.

La Tiregan réfléchit quelques instants. Il lui semblait que, après le repos qu'Almagor avait pris dans la forêt, les tourments du magicien s'étaient amoindris. A moins bien sûr que celui-ci n'ait caché ses ressentis à la jeune fille.
Celle-ci rétorqua:

Tu as besoin d'armes. Je vais t'en donner. Après, je t'attendrai ici.

Avant même d'attendre la réponse d'Eilam, une dizaine de couteaux apparurent dans les mains de Ludmila, qui les tendit au jeune homme. Celui-ci les prit, en même temps que la hache qui apparut derrière son dos. Le magicien remercia la Tiregan.
Cet effort avait été bien moins douloureux pour la jeune fille que ce qu'elle pensait. Faire apparaître des armes dans ce lieu où elle n'avait existé que dans cet unique but semblait appartenir au passé, désormais, et faire à nouveau apparaître des armes en terre aride n'était plus impossible.
A moins que ce ne fût parce que la personne qui nécessiterait de ces armes n'était autre qu'Eilam, un être en qui la Tiregan avait appris à avoir une entière confiance...
Quoiqu'il en était, la jeune fille ne s'attendait plus à recevoir une volée de coups pour l'insuffisance des armes crées, ou pour la nourriture qu'il lui fallait...

Merci beaucoup. Mais ne reste pas ici, je te rejoindrai dès que j'en aurai fini avec le monstre!

Ludmila resta quelques instants dubitative. Cette assurance qu'affichait le magicien la rassurait, cela prouvait qu'il allait mieux, mais d'un autre côté ces paroles recelaient une once de témérité... Le jeune homme n'avait jamais affronté aucun monstre dans sa courte vie, il ne s'était même jamais battu. Elle craignait que si Almagor était trop certain de sa victoire, il ne se défendrait pas assez. Mais la Tiregan savait que le magicien, dans son état normal, était quelqu'un de prudent qui ne jouait pas avec le feu inconsidérément. Elle espérait donc revoir son ami indemne. Le seul problème était qu'elle ne savait pas si le jeune homme se trouvait ou non dans son état normal.
De toutes façons, il n'y avait plu à tergiverser. Eilam irait affronter un monstre. Ludmila se demanda ce qu'elle-même ferait. D'un côté il y avait sa décision initiale d'attendre dans les terres arides, sans eau et sans espoir, se perdre, et voir ce qui adviendrait après coup, et de l'autre côté il y avait la proposition d'Almagor, partir et l'attendre sur des terres plus hospitalières.... Le june fille se dit qu'elle allait chasser toute idée noire de sa tête tant que le magicien n'aurait pas retrouvé son état normal.

Soit, je t'attends en amont. Prends soin de toi!

La Tiregan tourna les talons. Eilam se dirigea donc vers le littoral.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: une pêche fructueuse [Event partie I/missionII]   Ven 26 Juin 2015, 15:14

Le temps qui s'écoulait n'avait plus aucune influence sur le magicien, perdu dans ses pensées. Le jeune homme ne portait plus aucune attention au paysage désolé qui s'étalait à perte de vue de tous les côtés de l'horizon. Le seul désir d'Eilam était de venir à bout de l'un de ces monstres, pour montrer qu'il pouvait être utile, qu'il pouvait sauver des vies, contrairement à ce qu'il pensait avoir fait dans son passé. Au fur et à mesure que ces pas le poussaient vers l'océan, les pensées d'Almagor se calmaient et, peu à peu, sa sérénité habituelle lui revenait, sans qu'il ne comprît pourquoi, et sans qu'il n'en fût écœuré comme il était le cas quelques heures plus tôt.
Enfin, la jeune magicien arriva en vue d la grève déserte. Naïvement, Eilam s'attendait à y trouver des voyageurs, des baigneurs, des enfants... Mais un sourire éclaira quelques instants les traits d'Almagor, qui se raisonna: qui traverserai les terres arides pour prendre un bain de mer? Et surtout qui se baignerait, avec la présence de ces monstres inimaginables qui rôdaient près des côtes?

Eilam s'avança jusqu'à que les dernières vaguelettes limpides atteignent ses pieds. Là, il ôta la fine couche de magie qui recouvrait le daim, qui semblait identique à l'instant de sa mort, parfaitement conservé. Avec respect, le jeune homme flatta l'échine de l'animal auquel il avait fallu ôter la vie.

Merci mon grand, tu me rends un grand service.

Le magicien sortit son sabre de son fourreau, et effectua une légère entaille dans les flancs de la bête. Aussitôt, le sang se perdit dans les flots. Peu de temps après, les vagues se mirent à bouillonner, tandis qu'une tête hideuse se dressa au-dessus des flots. Puis une seconde tête la rejoignit, bientôt suivie d'une troisième.
Enfin, ce fut toute la bête qui se fit un chemin hors de l'océan, et happa le daim laisser bien en évidence sur la grève, comme un appât. L'être qui avait émergé des flots possédait un long corps de serpent, verdâtre et strié de bandes d'un rouge sanguin, doté de pattes arrières de cheval se terminant par des sabots fourchus; et doté des pattes avants d'un tigre blanc, terminées par sept griffes acérées et longues comme des poignards. La bête possédait trois têtes, toutes démesurément grandes: l'une semblable à celle des alligators, la seconde semblable à celle des chiens les plus féroces, et enfin la troisième semblable à celle d'une araignée. En touche finale, une large paire d'ailes sombres de faucon se dressaient sur son dos.

A la vue du monstre, Eilam, dans un premier réflexe, sortit son katana, qu'il affermit dans sa main. Puis, le magicien se dit que la meilleure chose serait de temporiser, avec les armes à très longue portée que lui avait fourni Ludmila. En effet, la bête avait tourné deux de ses trois têtes vers le jeune homme, qu'il commençait à considérer comme une proie assez appétissante.
Tandis que la bête commençait à s'approcher du magicien, d'un bas à la fois balourd et chaloupé. Aussitôt, le jeune homme dégaina le premier des couteaux de jet et le projeta dans la direction de la tête la plus proche, celle de l'alligator. Cependant Almagor manque sa cible, ne causant qu'une petite éraflure, tandis que l'arme se perdait plus loin, déviée par les solides écailles du monstre. Celui-ci rugit et tenta un coup de dents contre le magicien.
Celui-ci tenta de riposter avec deux autres couteaux de jet lancés simultanément. L'un atteignit sa cible, blessant la tête de chauve-souris. Cependant le monstre en profita pour infliger une sérieuse blessure au magicien.

Après un bon nombre de coups échangés de part et d'autre, après un bon nombre aussi de blessures reçues par le monstre et par le magicien, le jeune homme, couvert de sang, les bras affaiblis à force de manier la hache, cette arme qu'il ne connaissait pas, réussit enfin à abattre la bête, qui tomba au sol avec un rugissement belliqueux, avant de s'éteindre, l'écume aux babines. Les vagues de la marée montante emportèrent le cadavre du monstre.
Eilam, fatigué, tomba sur le sol. Il se réveilla bien plus tard, affaibli, mais il se remit en route pour retrouver la Tiregan.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: une pêche fructueuse [Event partie I/missionII]   

Revenir en haut Aller en bas
 

une pêche fructueuse [Event partie I/missionII]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [EVENT] Partie II | L'Océan - Chercher une solution
» ? La Nuit du Troll [Event : Partie I ]
» [EVENT - PARTIE 2] Organisation de patrouilles (réservé aux élus)
» EVENT - Partie 1 ; Prologue - "Que la peur vous envahisse, car bientôt ce sera la mort!" [CLOS]
» Partie de plaisir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le dévasté :: Terres arides-